Page 8

Oui nous sommes « assiégés » et nous pensons aménager des interstices, des échappées afin de nous recomposer des tactiques et des stratégies d’existences… Nous sommes de petites escouades volantes qui repérons, observons les états de sièges, tant extérieur qu’intérieur afin de créer des percées… Alors que depuis des décennies les notions de camp et campement sont très largement entachées par des politiques de rétention, de ségrégation, d’asile forcé, de disqualification social, de piège humain : qu’est-ce que cela veut dire des individus qui opèrent par campements successifs comme si le campement pouvait aussi devenir une arme de résistance (comme les campements des « Enfants de Don Quichotte »), mais le campement n’est pas forcément un abri de toile ou précaire, c’est une manière de concevoir aussi des jeux de déterritorialisation, d ‘expérimentation d’espace et de reconstruction de vie ! Reconquérir de l’espace public pour en faire de l’agora destituante et reconstituante de nouvelles exigences communes. Nous ne sommes pas les nouveaux réfugiés de la désillusion, mais une joyeuse multitude qui danse sur le corps d’un monde qui a peur…Nous prônons l’éloge de la non-permanence, voir de l’insécurité. Si le camping est un contre espace, une hétérotopie, le méta-campement est une méta-topie ! Une déterritorialisation, un espace autre, vers on ne sait quoi… Note 2

et des lieux institutionnels agréés pour la conservation et la reproduction de l’art. Explorer d’autres outils, le corps comme outil et capteur, changer d’état de corps et d’esprit… Réapprendre à vagabonder, à paresser, … Explorer d’autres spatialisations, d’autres temporalités… Plus dans le vécu au jour le jour, dans le peu programmé… Double mouvement à la fois se recentrer et lâcher prise ! Découvrir des espaces non lisse, des chemins broussailleux, des temps chaotiques, et des temps infinis… Une autre conscience de l’environnement. Pourquoi cette idée de mobilité ? Dans campement on entend aussi décampement… S’ouvrir à d’autres relations, d’autres formes de perception, et réception… Se mettre en mouvement retrouver une disponibilité »… Reconquérir une forme de légèreté… et redonner une souplesse une mobilité aux pratiques de chacun. Comment organiser ces campements ? Quel type d’hospitalité instaurons-nous ? Quels types d’hospitalité et d’attention pouvons nous mettre en place. Maintenir l’hétérogénéité… Ouvrir un lieu d’échange où n’importe qui peut se greffer et participer… Mettre à l’épreuve la transmission et le commun… D’une manière simple et légère, faire avec peu. Comment faire des tâches inhérentes à un regroupement, au lieu d’une corvée, un temps de rencontre et de pratique d’expérimentation ?

Quelques ébauches de réponses aux questions traversées pendant cette session. - Que fait-on au sein de ces campements ? Pourquoi se mettre dans une posture à l’écart ? Pourquoi notamment en milieu rural ?

On y vient avec l’idée d’expérimenter et partager des choses, en essayant de donner plus de mobilité aux pratiques des uns et des autres. Créer, aménager une distanciation critique Comment ré explorer les rapports entre les individus et les lieux ? Superposer un autre territoire (calque) sur un ter- Comment élargir la conscience de nos pratiques ritoire existant (déplacement/décalage), desserrer et de l’art ? le « siège » trouver des interstices à libérer, des Comment créer un espace temps critique où se zones franches… traite les vertus des malentendus et des dissensus ? Mettre en place des échappées aussi bien dans la - Quelle logistique et quelle communication mettre manière de se déplacer, que de faire et de dire… en place ? Découvrir d’autres contextes que ceux de l’urbain Essayer d’être le plus léger. Notion de regroupeCompte-rendu du premier méta-campement d’Avril 2010 à Maubec (84). Méta-atelier / Plateforme mobile d’expérimentation de l’école supérieure d’art d’Aix en Provence et les Protocoles Méta. P.8

Compte-rendu du premier méta-campement d’Avril 2010 à Maubec (84).  
Compte-rendu du premier méta-campement d’Avril 2010 à Maubec (84).  

Méta-atelier / Plateforme mobile d’expérimentation de l’école supérieure d’art d’Aix en Provence et les Protocoles Méta. « Campement criti...