Page 1

L’espoir

Mensuel - N° 288 - Jan.- Juil. 2011 Fédération Socialiste de la Haute-Vienne 9 Boulevard de la Cité, 87000 Limoges e-mail : ps87@wanadoo.fr Site internet : www.ps87.com Téléphone : 05 55 34 49 86 Télécopie : 05 55 32 16 51

Haute-Vienne

L’actu

L’édito

La fédé à la rencontre des militants

ans moins d’un an nous connaîtrons le nom du prochain Président(e) de la République. Les socialistes ne doivent pas penser que la victoire est d’ores et déjà acquise.

A compter du mois de juin, la fédération socialiste organise pas moins de 17 rencontres de terrains regroupant les différentes sections par zone géographique. Animées par des membres du secrétariat fédéral, elles ont pour but de faire le point avec les militants, les responsables des sections et les élus à la veille d’échéances électorales majeures. Favorisant un contact direct, elles permettront à la fois de faire remonter l’état d’esprit de chacun et de se préparer à des mois particulièrement denses pour les socialistes. Il faut également signaler que près de 300 nouvelles adhésions ont été enregistrées en Haute-Vienne sur les 12 derniers mois. Une réunion d’accueil sera prochainement organisée à l’intention des nouveaux militants.

Les pauvres au travail, les riches au soleil ! Les déclarations du Secrétaire général de l’UMP sur la nécessité d’imposer aux bénéficiaires du RSA la réalisation de travaux d’intérêt collectif donnent toute la mesure de la tonalité des orientations de la campagne des présidentielles. Les priorités de l’UMP sont clairement de donner tout à la fois des gages aux électeurs du FN sans craindre de stigmatiser ces salauds de pauvres qui perçoivent 411 € par mois à ne rien faire et de dorloter les riches en réformant la plus haute tranche de l’ISF. En Haute-Vienne, ce sont plus de 8 000 personnes qui sont bénéficiaires du RSA de base. Comment imaginer que les collectivités locales aient la possibilité de leur proposer un contrat de 5 heures de travail par semaine et de les rémunérer ? A y regarder de plus près cette proposition est un vrai tour de passepasse qui permet à l’Etat de se défausser de ses responsabilités en matière de chômage en dénonçant ceux qui sont censés être tous des fainéants profitant du système et de faire endosser la responsabilité d’une évolution de la situation aux collectivités locales, majoritairement gérées par la gauche. Du vrai travail d’artiste…

Une année très primaire Les primaires sont décidément très à la mode en cette année 2011, avec Europe Ecologie-Les Verts qui ouvrira le bal entre le 15 juin et le 7 juillet avec une primaire ouverte via internet. Le Parti Communiste vient de son côté de décider la consultation de l’ensemble de ses militants, faute d’être parvenu à imposer la candidature de Mélenchon à l’ensemble des délégués du parti. Ainsi, les militants devront se prononcer entre 3 candidats, dont un ex-socialiste, c’est quasiment une primaire pour eux ! Pour le PS, la fédération est dans les startingblock pour l’organisation des primaires ouvertes les 9 et 16 octobre prochains. Un point est fait à l’intérieur de ce numéro, sur le dispositif mis en place en toute transparence.

D

Plusieurs conditions, nécessaires mais non suffisantes, seront à remplir. En premier lieu, il nous faudra réussir les primaires ouvertes les 9 et 16 octobre prochains. Chaque militant devra convaincre les sympathisants de la vertu démocratique de l’exercice, mais surtout de la formidable rampe de lancement que constituera pour le candidat choisi la large participation du peuple de gauche à sa désignation. C’est avec cet objectif que la Fédération et les sections se sont pleinement mobilisées pour que la tenue des 69 bureaux de vote de notre département soit exemplaire grâce à une présence sur tous les territoires et une totale transparence de l’organisation. Mais c’est surtout aux candidats que reviendra la responsabilité de créer un débat qui suscitera l’envie et de mettre en musique le projet adopté par la quasi-totalité des militants. Cette étape franchie, il conviendra d’assurer dans un premier temps le rassemblement de tous les socialistes, mais aussi de toutes celles et tous ceux, hommes et femmes de gauche, écologistes, républicains… qui aspirent à un changement profond et ne tolèrent plus la politique et l’attitude du chef de l’Etat. Il ne faudra pas cette fois se tromper d’adversaire, à la différence de certains se disant plus à gauche que nous dans la région, faute de quoi la division ne pourra servir qu’un camp, la droite. C’est un long chemin semé d’embûches qui s’ouvre à nous. Sachons les éviter pour permettre la victoire. Laurent LAFAYE, Premier Secrétaire fédéral.


La vie de la fédération Elections cantonales des 20 et 27 mars 2011 Les conseillers généraux élus et réélus

Patrick SERVAUD - sortant Canton d’Aixe Sur Vienne

Marc DITLECADET (app PS) - sortant Canton de St Germain Les Belles

Gérard LAMARDELLE sortant Canton de Chateauponsac

Yves RAYMONDAUD Canton de St Laurent Sur Gorre

Gérard GRANET – Sortant Canton de Limoges-La Bastide

Daniel FAUCHER - sortant Canton de Nexon

Jean Claude LEBLOIS – sortant Canton de St Léonard de Noblat

Isabelle BRIQUET - sortante Canton de Limoges-Le Palais

Laurent LAFAYE - sortant Canton de Limoges-Panazol

Gulsen YILDIRIM Canton de Limoges-Puy las Rodas

Sandrine ROTZLER Canton de Limoges-Carnot

Pierre LEFORT – sortant Canton de Limoges-Vigenal

Vie des commissions La politique de la ville au service des quartiers les plus en difficulté, tel est le thème de travail retenu par de la commission Santé-Social pour sa réunion du 6 avril dernier. Pour débattre de ce sujet Cyril BRUNIE, chef de projet « politique de la ville » et Laurent DEBRACH, adjoint au maire de Limoges en charge du dossier sont venus présenter les caractéristiques des quartiers (Beaubreuil, Val de l’Aurence, La Bastide,…) et les actions engagées pour les intégrer dans une dynamique urbaine équilibrée, lutter contre l’exclusion sociale, construire du vivre ensemble. Cette réunion, élargie aux membres des sections, a permis l’intervention de camarades habitants de ces quartiers ou y travaillant dans le domaine de l’action sociale, de l’animation… . La démolition des tours de La Bastide a illustré les composantes architecturale et urbaine de cette politique. Les échanges ont permis d’approfondir la nécessaire transversalité des actions (santé, social, économique, éducatif, prévention de la délinquance …) et l’indispensable mobilisation de tous les acteurs. Les collectivités, les professionnels, les associations développent des stratégies d’intervention innovantes pour requalifier les quartiers. Mais les moyens financiers consentis par l’Etat ne sont pas à la hauteur des ambitions et ses choix en matière d’éducation (scolarisation des jeunes enfants) ou d’emploi des jeunes ne permettent pas la résolution des difficultés qui perdurent dans les quartiers.

Repas des socialistes

Vendredi 23 septembre 19 heures LIMOGES, Pavillon de Buxerolles (à côté du Palais des Expositions) Prix : 16 € par personne (vin et café compris) - Gratuit pour les moins de 12 ans Les inscriptions devront être impérativement retournées avec le règlement correspondant avant le LUNDI 12 SEPTEMBRE, dernier délai, au siège de la Fédération Socialiste de la Haute-Vienne, 9 boulevard de la Cité – 87000 Limoges. Le nombre de places étant limité, il est conseillé de s’inscrire le plus tôt possible. Pour des renseignements complémentaires, contacter le secrétariat de la Fédération : 05 55 34 49 86.

BULLETIN D’INSCRIPTION NOM : Prénom : Adresse : Section : participera au repas des Socialistes du Vendredi 23 septembre 2011. Ci-joint règlement : 16 € X _________ (nombre de personnes), soit ___________ €. Nombre d’enfant(s) de moins de 12 ans : _________ Chèque à l’ordre de « Association des Amis du Parti Socialiste » à retourner au siège de la Fédération du P.S. - 9 boulevard de la Cité – 87000 Limoges.


Le point sur… l’organisation des primaires Comme chacun sait, le calendrier des primaires est désormais fixé. Nous entrons dans la phase active de préparation de ce processus qui doit aboutir, les 9 et 16 octobre 2011, à la désignation de notre candidat(e) à l’élection présidentielle. Dans notre fédération, le comité départemental d’organisation des primaires (CDOP) a été mis en place en décembre dernier. Le maillage territorial, étape fondamentale pour mobiliser les électeurs de gauche, est désormais établi. Grâce à l’implication de nos secrétaires de section et de tous nos camarades, la cartographie des bureaux de vote ainsi que les personnes qui assumeront la responsabilité de président et de trésorier, ont été validées début mai par le CDOP. 69 bureaux répartis sur l’ensemble de la Haute-Vienne permettront aux citoyens, signataires de l’engagement à soutenir les valeurs de gauche, d’exprimer leur choix. Pour Limoges, en concertation avec le comité de ville, les

13 bureaux de vote seront localisés, pour une grande partie, sur le site Blanqui et sur quatre autres sites (Landouge, Corgnac, Beaune les Mines et la Bastide-Beaubreuil). Malgré les difficultés rencontrées en raison des réticences des préfectures, nous venons de récupérer de la préfecture de la Haute-Vienne l’ensemble des listes électorales sur support informatique. Notre camarade Jany-Claude Solis, secrétaire de la section de Saint-Jouvent, formatrice nationale aux primaires, organisera en septembre des sessions de formation pour les présidents de bureaux de vote dans un certain nombre de départements. En Haute-Vienne, deux sessions sont prévues les 8 et 17 septembre. Grâce à la mobilisation de tous, notre Fédération fait preuve d’exemplarité dans l’organisation de ce processus et cette exemplarité doit se poursuivre pour que les premières primaires ouvertes à l’ensemble des citoyens de gauche soit un formidable élan pour 2012.

La parole à… Jean Yves Cacoye, gérant d’une entreprise d’insertion Dans entreprise d’insertion, il y a entreprise avec ses contraintes économiques, son obligation de résultats dans un environnement concurrentiel… Il y a aussi insertion de personnes en difficultés par rapport à l’emploi. Faire coup double est possible, le challenge est ambitieux mais porteur d’avenir : il s’agit ni plus ni moins que de mettre ou remettre en selle un personnel peu ou pas qualifié et surtout “déshabitué” du monde du travail. L’objectif est que le salarié de ces entreprises puisse acquérir ou retrouver les compétences nécessaires pour intégrer un emploi dans le milieu traditionnel du travail dont il a auparavant été exclu, voire qu’il n’a jamais connu. Car l’entreprise d’insertion n’est pas une fin en soi, mais un tremplin permettant d’accéder ou de retrouver un statut professionnel classique. Mais, au-delà même de l’aspect

économique, du “savoir-faire” appris sur le terrain, on peut parler au final d’un nouveau “savoir-vivre” pour les salariés accueillis. La Société Nouvelle L’ESCABEAU, entreprise générale du bâtiment, travaille principalement pour les particuliers, mais souhaite s’ouvrir, grâce à la clause d’insertion dans les marchés publics et aux marchés réservés, aux collectivités locales du département. Elle effectue des travaux de maçonnerie, couverture, charpente, placo, peinture, revêtements de sol. Elle a aussi une activité de ménage d’appartements et d’entretien de bureaux. Elle emploie 15 salariés dont 7 en Insertion. Contact : SN L’ESCABEAU 8 Rue Arsène d’Arsonval 87220 FEYTIAT Tél. : 05 55 77 36 82

Info…

Jean-Paul Denanot et les élus socialistes limousins ont lancé leur site internet le 23 mai : www.socialistes-limousin.fr Ce site est une source d’information pour les militants et les citoyens sur les activités des élus socialistes au Conseil Régional. De nombreux documents sont accessibles : informations sur les séances plénières (comptes rendus, discours d’élus, vœux et motions d’urgence), informations sur les commissions permanentes, communiqués de presse, agenda de Jean-Paul Denanot, réactions et actualité des élus socialistes…


En direct des sections… des militants mobilisés pour le projet Il y avait foule dans l’amphi Blanqui le 18 mai dernier à l’occasion de la réunion animée par Jean-Marc Ayrault. C’est en sa qualité de porte-parole du projet du Parti Socialiste pour 2012 que le député-maire de Nantes et président du groupe socialiste à l’Assemblée Nationale était venu à la rencontre des militants de la fédération. Pour Jean-Marc Ayrault, le texte soumis au vote des militants est le fruit d’une réflexion entamée depuis plus de deux ans. Son ambition est de proposer aux Français un véritable projet de société capable de répondre à leurs attentes et aux défis socio-économiques que le PS aura à relever une fois aux responsabilités. Après la présentation des grandes lignes des 30 propositions qui composent le projet, il a consacré un large temps

Nécrologie René Demarty Ancien maire de Panazol, René Demarty s’est éteint dans sa 96e année en janvier dernier. Personnalité appréciée, il aura marqué la vie locale comme premier adjoint puis comme premier magistrat de la commune pendant dix ans de 1979 à 1989. René Demarty avait su préparer sa succession, il avait ainsi transmis le flambeau à Bernard Delage en 1989. Ancien résistant, titulaire de la médaille militaire, il fut notamment président de la section des anciens combattants et victimes de guerre. La personnalité de René reste attachée à celle de son épouse Alberte, également militante socialiste et trésorière pendant des années de la section de Panazol, décédée en 1983. Ils formaient un couple uni qui partageait les mêmes convictions républicaines et les mêmes valeurs humanistes.

Bernard Gerbeaud Bernard nous a quittés en mars dernier, emporté prématurément par une terrible et cruelle maladie. Elu conseiller municipal d’Eybouleuf en 1989, il se voit confier le poste de 2e adjoint en 1995 puis celui de 1er adjoint en 2001. Personnage discret, il a su œuvrer pour le bien de la commune et était très impliqué dans le monde associatif.

au dialogue avec les militants. Quelle réforme fiscale ? Quel rôle pour l’Europe ? Quel système de santé ? Quelle place pour les enseignants dans l’éducation de nos enfants ?.. Autant de thèmes et d’interrogations qui ont rythmé ce moment de réflexion avant le vote du 19 mai. La mobilisation de plus de 55,5 % des militants pour ce vote (plus fort taux de participation connu lors des dernières Conventions nationales) et l’approbation massive du projet avec 94,32 % de pour, 1,6 % de contre et 4,8 % d’abstentions, démontre qu’en dépit des circonstances difficiles de ces dernières semaines, nos camarades sont prêts pour que mai 2012 soit une date historique pour la gauche comme le fut le 10 mai 1981.

Nos collectivités : Retour sur les élections cantonales 3 cantons perdus par le PS au profit du front de gauche, 1 canton gagné par le PS sur la droite, les élections cantonales laissent un sentiment mitigé. Bien sûr, le PS avec 24 élus a la majorité absolue des sièges au Conseil général, bien sûr il était difficile d’arriver à maintenir les 27 sièges sur 42 au Parti socialiste, niveau jamais atteint en Haute-Vienne, mais que ce type de scrutin que j’ai pourtant toujours défendu pour le lien fort qu’il implique avec le citoyen, est implacable dans la confrontation directe qu’il impose sur un territoire limité où tous les jeux sont permis ! Un vrai motif de satisfaction toutefois, les beaux passages de relais sur Limoges et le pari gagné d’une féminisation et d’un rajeunissement de l’Assemblée départementale qui avec 24 % de femmes prouve que la marche vers la parité peut aussi passer par le scrutin majoritaire, pour peu qu’existe une volonté politique. Ces élections cantonales ont aussi confirmé et renforcé l’évolution des relations au sein de « la famille » de gauche, amorcée lors des dernières élections régionales. Je peux dire que la situation a désormais le mérite d’être claire, le pacte majoritaire qui nous liait de-

puis des décennies avec le PC mais aussi l’ADS a hélas vécu, et ce n’est pas de notre fait. Le déni de la parole donnée que nous avons vécu sur le canton d’Ambazac est du jamais vu dans nos relations à gauche et nous ne pouvons pas faire comme si cette trahison des engagements pris n’avait pas eu lieu. Sans revenir plus longuement sur les péripéties de la campagne que chacun connaît, il faut rappeler que nous avions fait le choix de soutenir dès le 1er tour les candidats des cantons de Magnac-Laval et de Saint-Sulpice les Feuilles, malgré l’absence d’engagement réciproque. C’était sûrement une erreur, comme était une erreur de penser que l’honneur et la clarté sont des vertus en politique. Ainsi, PC/ADS/Terre de gauche forment un groupe hétéroclite qui pense trouver sa cohésion dans la liberté de choix et qui ne voit pas l’incohérence à se diviser sur des dossiers aussi majeurs que le budget du département ou le soutien apporté à la LGV, démontrant jusqu’à l’absurde où peuvent conduire les petits arrangements électoraux et l’absence de ligne politique. Marie-Françoise Pérol-Dumont

L’ESPOIR – Prix n° 0,40 € - Abonnement 1 an : 3 € - CCP Limoges 1653.34 – Les Amis du Parti Socialiste, 9 boulevard de la Cité - 87000 Limoges Commission Paritaire 0610 P 11476 - Directeur de la Publication : Laurent LAFAYE - ISSN 2100-9813 – Imprimeur : Rivet P.E. Limoges

L'Espoir de la Haute-Vienne  

Le journal de la fédération socialiste de la Haute-Vienne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you