Page 1

L’espoir Haute-Vienne

Mensuel - N° 280 - Mars 2009 Fédération Socialiste de la Haute-Vienne 9 Boulevard de la Cité, 87000 Limoges e-mail : ps87@wanadoo.fr Téléphone : 05 55 34 49 86 Télécopie : 05 55 32 16 51

L’actu

L’édito

Une fédération au travail

l’évidence, les élections européennes seront marquées par un fort enjeu territorial. Pour les aborder dans de bonnes conditions, il est indispensable que l’ensemble des trois régions, et le Limousin en particulier, qui constituent la circonscription électorale, occupent les trois premières places. En 2004, nous avions obtenu le meilleur score de France avec plus de 31 % (39.82 % en Haute-Vienne) grâce à cette représentation territoriale. Les talents ne manquent pas dans nos régions et l’Europe a besoin d’élus de proximité s’étant frottés aux réalités locales. La liste proposée par la direction nationale le 28 février relève d’une autre logique. Uniquement basée sur une représentativité nationale des motions, elle impose l’arrivée d’une tête de liste venue de Seine-Maritime et l’absence de Limousins, tout cela au nom du « rassemblement ». Beaucoup a été dit sur l’impérieuse nécessité de rénovation du parti, mais elle doit se traduire par des actes et non des incantations. Aussi, le 12 mars, lors du vote de ratification de la liste organisé dans chaque section, j’appelle les militants à reprendre la main et faire prévaloir la raison. A eux de s’exprimer et d’envoyer un message fort pour refuser une logique qui n’est pas la nôtre !

Depuis notre dernier (et périlleux !) congrès, le parti socialiste est à nouveau au travail : contre plan de relance, motion de censure déposée par le groupe à l’Assemblée, écoute attentive des mouvements sociaux ou encore préparation d’un rassemblement national le 22 mars autour du thème des libertés publiques. Au plan départemental, notre fédération est en ordre de marche pour s’inscrire dans cette dynamique. Réunion avec l’ensemble des secrétaires et trésoriers de section, mise en place des commissions fédérales, débat public avec Michel Sapin, conférences de presse, rencontres du Premier Secrétaire fédéral avec les sections, échanges avec les organisations syndicales, présence dans diverses manifestations… montrent la volonté des militants d’avoir un parti actif en Haute-Vienne.

Un nouvel Espoir L’équipe fédérale a souhaité faire évoluer le bulletin d’information des socialistes de la Haute-Vienne. L’Espoir, nouvelle formule, paraîtra désormais tous les 2 mois, il comportera 4 pages couleurs. Sa diffusion se fera, comme pour l’hebdo des socialistes, sous film plastique. Organisé en rubrique, il a pour ambition de vous informer sur l’actualité locale et l’action de la fédération, mais souhaite également donner la parole aux militants, aux collectivités et aux organisations œuvrant pour la défense d’idéaux communs. N’hésitez pas à nous faire part de vos réactions, propositions, suggestions, pour faire évoluer encore notre journal.

Mobilisation « pour agir vraiment contre la crise » La détérioration de la situation économique et sociale s’accélère tant au plan national que local. Sarkozy et le gouvernement s’avèrent incapables de remettre en cause une politique au profit des plus fortunés. Les socialistes ont souhaité se mobiliser sur la préoccupation numéro un des Français en présentant un contre plan de relance basé à la fois sur la relance de la consommation et sur l’investissement et la recherche, sans oublier le soutien aux plus modestes. La Fédération s’est largement impliquée pour diffuser ces propositions. Parmi les actions : la présence de 65 militants lors du rassemblement national des secrétaires de section à Paris le 1er février, l’organisation d’une réunion publique à Limoges avec Michel SAPIN, secrétaire national à l’économie et cheville ouvrière du contre plan. Les secrétaires de section ont également été appelés à faire diffuser largement le tract national et à organiser, avec le soutien fédéral, des réunions élargies aux sympathisants.

A

Laurent LAFAYE Premier secrétaire fédéral


La vie de la fédération Composition des instances Un secrétariat fédéral au complet L’équipe des secrétaires fédéraux a été complétée par 7 délégués fédéraux nommés par le Premier Secrétaire. Sébastien BAYLE en charge des questions économiques auprès de Pierre GRANGER Jean-Pierre BOULESTEIX, en charge de l’agriculture auprès de Stéphane DELAUTRETTE Ludovic GERAUDIE auprès du Premier Secrétaire fédéral Hugues MATHIEU en charge de la ruralité auprès de Ludovic BOUSSIN Zéphirin MOWENDABEKA en charge de la citoyenneté auprès de Sandrine ROTZLER Joseph NDJAP TOUCK en charge du social auprès de Jacynthe LESTANG Bernard VAREILLE en charge de l’enseignement supérieur et de la recherche auprès de William COLAS Des Présidents élus à l’unanimité Pierre LEFORT à la commission des conflits Jeanine GAUTHIER au bureau fédéral des adhésions Michel DUFOUR à la commission de contrôle financier

L’union régionale Parmi ses missions, l’Union régionale élabore le programme régional du Parti avant chaque élection régionale en liaison avec le premier des socialistes désigné et mène le débat entre les militants, les fédérations et le groupe socialiste du Conseil régional. Réunis à Limoges, le 29 janvier dernier, les délégués de l’Union régionale, désignés dans chacune des 3 fédérations, ont mis en place cette instance conformément aux statuts du Parti. Le Creusois, Eric JEANSANNETAS, a été élu secrétaire de l’Union régionale.

En direct des commissions Les commissions de travail animées par les secrétaires et délégués fédéraux se mettent en place. La plupart d’entre elles se sont déjà réunies au moins une fois. Si vous souhaitez travailler au sein d’une ou plusieurs commissions, contactez le secrétariat administratif de la fédération tél. 05 55 34 49 86. Le calendrier des réunions est disponible sur le site internet : www.ps87.com Les commissions en place, pour mémoire : éducation ; services publics ; emploi-économie, santé social ; femmes-laïcité ; sports ; Europe ; agriculture-environnement ; culture.

Agenda fédéral 8 janvier : Secrétariat fédéral 20 janvier : Mise en place de la commission des conflits 27 janvier : Mise en place de la commission de contrôle financier 29 janvier : Mise en place de l’Union régionale 1er février : Rassemblement national des secrétaires de section à Paris 6 février : Secrétariat fédéral 9 février : Conférence de presse sur les propositions du PS pour « agir vraiment contre la crise »

Les premiers secrétaires fédéraux, le président du Conseil régional et le Président du groupe socialiste au Conseil régional sont membres de droit de l’Union régionale, où siègent pour la Haute-Vienne : AUDOUZE Gérard – BOUSSIN Ludovic – CAMBOU Stéphane – COLAS William - DUBOUCHAUD Jean Jacques – DUFOUR Béatrice – LONGEQUEUE Jean-Louis - NDJAP TOUCK Joseph – POMMIER Philippe – YILDIRIM Gulsen La composition complète de l’Union régionale est consultable sur le site internet www.ps87.com

12 février : Réunion de la Commission électorale de la région « Centre – Massif Central » au siège de la Fédé de la Haute-Vienne 14 février : Présentation de l’équipe fédérale aux secrétaires et aux trésoriers de section. 18 février : Mise en place du Bureau fédéral des adhésions et validation du corps électoral pour le vote sur la liste européenne du 12 mars. 19 février : Réunion publique avec Michel SAPIN

Le Premier secrétaire a pris l’initiative d’organiser des rencontres d’échanges avec les organisations syndicales représentatives : 2 février : Rencontre UD CFDT 10 février : Rencontre FSU Education 11 février : Rencontre CGT Education 11 mars :

Rencontre UD UNSA

12 mars :

Rencontre UD CGT

17 mars :

Rencontre UD CFTC

Dans le cadre des rencontres avec les adhérents, Laurent LAFAYE a animé 14 réunions. Ces rencontres se poursuivront dans les semaines à venir.


Le point sur...

L’Europe

Le Manifesto du PES Les représentants des 27 partis socialistes de l’Union européenne ont adopté en décembre 2008, un texte d’orientation commun « le Manifesto » pour les élections européennes du mois de juin prochain. Cette démarche de rassemblement pose les jalons d’une majorité progressiste au Parlement Européen qui permettra de lancer des réformes essentielles afin de relever six grands défis : Relancer l’économie et éviter de nouvelles crises financières - Faire progresser la justice dans une nouvelle Europe sociale - Mettre l’Europe en tête de la lutte contre le changement climatique - Parvenir à l’égalité des sexes en Europe Donner à l’Europe une politique d’immigration pour le progrès - Faire de l’Europe un partenaire fort pour la paix, la sécurité et de développement Ces engagements forts des socialistes donneront à l’Europe une nouvelle orientation qui s’appuiera sur des valeurs de démocra-

La parole à...

tie, d’égalité, de respect de l’être humain et de son environnement, de solidarité, de liberté et de justice. Il s’agit également de replacer les citoyens au cœur du projet européen pour le redonner l’espoir d’une Europe politique et sociale. Alors, pour qu’au soir du scrutin une majorité de gauche se dessine en Europe, c’est à nous les militants, acteurs ou élus de terrain, qu’il revient d’ores et déjà de dire et faire savoir autour de nous : « les citoyens d’abord » pour construire la société européenne plus juste. Consultez le Manifesto du Parti Socialiste Européen sur www. ps87.com

la ligue des droits de l’homme

La ligue française pour la défense des droits de l’homme et du citoyen est l’intitulé exact de la LDH qui a une action plus que jamais nécessaire à l’heure où la justice et les médias sont mis en coupe réglée par le pouvoir politique et où chacun de nous s’interroge pour savoir jusqu’où iront les atteintes aux droits les plus fondamentaux de notre République. Philosophiquement, la LDH n’oppose, ni ne sépare les droits personnels de l’homme et les droits politiques et sociaux des citoyens. En Haute-Vienne, la LDH compte 70 adhérents actifs répartis entre Limoges et Rochechouart. La section de Limoges organise des conférences publiques, des journées de réflexion, des informations et débats lors de réunions mensuelles, avec ou sans intervenants extérieurs.

Elle participe à diverses actions, souvent au sein de collectifs, comme le réseau éducation sans frontières, « non à EDVIGE », « votation citoyenne » ou encore est membre de la commission pour la promotion de l’égalité des chances et de la citoyenneté. Au programme des travaux de la LDH en 2009, il est à noter : - l’organisation d’une journée, à la BFM, consacrée aux droits des femmes, - la création avec le syndicat des avocats de France et le Syndicat de la Magistrature d’une antenne de la commission nationale « Citoyens-Justice-Police ». Si vous voulez rejoindre la LDH ou participer à ses manifestations, vous pouvez la contacter par tel au 05 55 71 33 06 ou par mail : ldh87@ldh-France.org

En bref... France 3 la télé radioactive… Mme Elise LUCET est la journaliste de France Télévision qui a signé l’émission de France 3 relative à AREVA et à la radioactivité. Elle a eu beaucoup de mal à s’expliquer (en bredouillant tant et plus) dans un autre rendez-vous télévisé « Médias » animé par Thomas HUGUES, ex-mari de Laurence FERRARI, (nouvelle présentatrice du 20 heures de TF1), sur les méthodes utilisées pour conduire son enquête, notamment dans la partie concernant le Limousin. Pourtant dans ce petit monde, tous ces gens-là sont très proches. Ainsi à la fin de la diffusion de « Pièces à conviction », on a pu voir Mme Elise LUCET arriver avec quelques échantillons de granit et un compteur Geiger et le présenter au Ministre BORLOO, mari de son amie Béatrice SCHÖNBERG, ancienne présentatrice du 20 H de France 2 et productrice de l’émission « Droit d’inventaire ». Rappelons que Mme LUCET est l’ancienne compagne de JeanMarie CAVADA, ancien patron de France Bleu (Radio France), ancien compagnon de route de BAYROU, passé au nouveau centre pour essayer d’être reconduit dans ses fonctions de Député Européen…

Cela nous rappelle un peu cette chanson antillaise délicieusement interprétée par BOURVIL et Henri SALVADOR : « Salade de fruits, jolie, jolie… ».

Vive Balladur… enfin, pas tout à fait ! Déclaration d’un Député U.M.P. à l’Assemblée Nationale à l’intention d’élus du Limousin : « pourquoi vous plaignez-vous de BALLADUR ? Il abandonne l’Auvergne à Lyon et il coupe le PoitouCharentes en deux pour en rattacher une partie à Limoges… ».

Préparation des européennes au PS : la langue d’oil doit-elle écraser la langue d’oc ? Un militant occitan de la Corrèze se pose en effet la question sur son blog. On peut y lire le texte suivant : « la direction du Parti Socialiste exfiltre du Nord-Picardie-Normandie deux de ses députés européens sortants PEILLON et WEBER et les impose dans le Sud-Est et en Centre-Massif Central, comme si les pays de langue d’Oc étaient incapables de produire des candidatures de valeur ». Sans en appeler aux mânes de Bertrand de Born ou de Bernart de Ventadour, n’y aurait-il pas quelques bons historiens régionaux disponibles pour approfondir cette question ?


En direct des sections...

Florent Pinard,

36 ans, nouvel adhérent section Gaston Couty

Florent, peux-tu nous expliquer ce qui a motivé ta demande d’adhésion au Parti Socialiste ? Tout d’abord, je vote à gauche depuis toujours et cela faisait un petit moment que l’idée me titillait de m’engager au parti socialiste. La possibilité d’adhérer par internet a facilité la démarche. Au delà, c’est bien évidemment la situation très dégradée de nombre de nos concitoyens qui m’a définitivement décidé à franchir le pas. Je peux ainsi mettre en conformité mes actes et mes pensées. Comment as-tu vécu tes 2 premières réunions de section ? Sincèrement, je m’attendais à des réunions au contenu beaucoup plus technique, plus hermétique pour un nouveau venu, plus centrées sur la vie interne du parti.

Je suis agréablement surpris par la franchise et la richesse des échanges entre les camarades de la section. L’hétérogénéité de notre section y est certainement pour quelque chose d’ailleurs. Comment vois-tu ton avenir au sein de la section ? Cette première expérience me donne envie de pleinement militer, de faire en sorte que des réflexions émises en section puissent remonter au niveau national. Surtout, je glane en section des informations et des arguments qui me serviront lors des échanges que je peux avoir avec mon entourage au sujet de la politique menée par le Président actuel de la République. J’espère bien pouvoir contribuer à la victoire de mon parti aux prochaines échéances électorales en attendant la plus importante de toutes : la Présidentielle.

Nécro

Nos collectivités innovent :

Manuel PINTO

Bellac,

a nouvelle équipe municipale de Bellac a souhaité mettre fortement l’accent dans la première partie de son mandat sur la proximité. Partant du principe que tout est possible, à la condition que les citoyens retrouvent une confiance capable de vaincre toutes les fatalités, les élus ont décidé d’aller à la rencontre de tous les habitants de la commune. Avec pour volonté que personne ne se sente exclu et que chacun soit respecté Des moyens, du bon sens, de l’écoute et du partage ont permis de renouer l’indispensable dialogue avec la population. Ce dialogue est constant, au travers de réunions ciblées, pour entendre

L Ancien secrétaire de la section du PS Portugais en Haute-Vienne, adhérent de la section André Boulloche, notre camarade Manuel PINTO est décédé début février à Guimaraes où il s’était retiré. Surveillé de très près par la police politique du dictateur Salazar, il avait dû émigrer en France. Ouvrier tailleur, il avait travaillé à la compagnie générale du vêtement où il militait au syndicat FO. Il avait vécu avec passion la révolution des Œillets et le difficile chemin du Portugal vers la démocratie. Soutien indéfectible de Mario Soares, Premier Ministre puis Président de la République, il confiait récemment que l’un des plus beaux jours de sa vie avait été d’accompagner Alain Rodet à Lisbonne, rencontrer le Ministre portugais du Commerce extérieur Jorge Campinos, bras droit de Mario Soares et ancien enseignant aux Facultés de Droit de Poitiers et Limoges. Une pensée également pour : Claude MOREAU, ancien secrétaire de la section de Royères Louis BOURNAZEL, membre de la section de Saint-Yrieix-la Perche

le citoyen au cœur des projets les commerçants, chefs d’entreprise, associations culturelles, sportives ou sociales et les associer aux projets communaux, voire à leur définition. Ce dialogue se poursuit également au plus près des lieux de vie des Bellachons, grâce à la mise en place de délégués de quartier qui, au quotidien, sont à l’écoute des habitants pour répondre à leurs demandes et faire remonter leurs attentes. Si l’ambition d’une ville se traduit par ses investissements, rien ne peut se faire sans l’adhésion de ses habitants. A Bellac, ils sont au cœur de tous les projets. Une belle démarche de démocratie participative au quotidien !

Thierry SPRIET, Jean-Paul DENANOT et Jean-Michel DOUMEIX, à l’occasion d’une réunion de travail.

L’ESPOIR – Prix n° 0,40 € - Abonnement 1 an : 3 € - CCP Limoges 1653.34 – Les Amis du Parti Socialiste, 9 boulevard de la Cité - 87000 Limoges – Commission Paritaire 0610 P 11476 - Directeur de la Publication : Laurent LAFAYE – Imprimeur : Rivet P.E. Limoges

L'Espoir de la Haute-Vienne  

Le Journal de la Fédération socialiste de la Haute-Vienne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you