Page 1

Autour de Mulhouse Brunstatt Noël a désormais son marché

SAMEDI 7 DÉCEMBRE 2013 34

Élections municipales : Francis Flury  nous écrit Conseiller général et ancien maire de Brunstatt, Francis Flury nous a adressé hier le communiqué suivant : « Dans l’article paru le 5 courant, Bernadette Groff, actuelle maire de Brunstatt, confirme sa candidature à l’occasion des élections municipales de mars 2014. À cette occasion, elle affirme réfléchir à la composition de sa liste depuis cinq à six mois, en précisant : ‘‘Je n’ai pas souhaité que Francis Flury y figure. Je repars sans lui, point. Je l’en ai averti dès juin dernier.’’ Cette présentation est inexacte, dans la mesure où j’ai annoncé depuis avril 2010 […] que je ne me présenterai sur aucune liste municipale en 2014… Et je suis connu pour faire ce que je dis. […] Dès lors, à aucun moment, madame le maire n’a pu exprimer un quelconque souhait me concernant. Pour le reste, je continuerai à assurer, avec passion, détermination

Le premier marché de Noël de Brunstatt, qui se tient à la Cour des arts ce week-end, a remporté un franc succès dès hier soir auprès des visiteurs, ravis des décorations et des produits. Vingt-deux exposants ont trouvé place dans les chalets, échoppes ou salles de la toute nouvelle Cour des arts de Brunstatt, pour donner naissance au premier marché de Noël de la commune, un souhait de l’association de gestion, soutenue par la mairie. « Nous ne voulions que de l’artisanat traditionnel », souligne le président, Gilles Klein. Aussi trouvet-on des bijoux en textile ou en émaux, des tours du cou en fil d’aluminium, des écharpes et bonnets faits main, des fleurs en fil de fer et collants de couleur, de la peinture sur soie qui a servi de matière à des tableaux, coussins,

Très originales, les crèches en pierre vendues au profit des enfants des rues de Madagascar. Photos A.O.

carrés ou kimonos, des statuettes, dont des anges à suspendre en power tex, de la vaisselle peinte sur verre à l’envers, de la céra-

mique selon la technique du raku, des lampes en bois flotté ramassé au bord du Rhin et, chose rare, de la reliure d’art, contemporaine ou plus ancienne.

Une très belle initiative

Un métier rare, relieur, et des produits que l’on ne voit pas souvent dans les marchés de Noël.

« Tout ce que vous voyez est fait à la main : doudous, nappes, chaussons, porte-tarte, petits sacs en tricotin, écharpes, confitures et bouillottes avec graines et lavande, contre les douleurs et le stress », certifie une exposante. Même les enfants des écoles maternelles s’y sont mis, et leur stand propose des torchons à leurs noms, vendus à 6 €. Plus en rapport avec la saison, on peut se procurer des bougies, lutins, bredalas, couronnes de l’avent, cartes et surtout des crè-

ches, en bois ou en pierre. Quant à l’impression que rend ce marché, destiné à être pérennisé, ce sont les visiteurs qui l’expriment le mieux : « On est venus pour le saint Nicolas, prendre les enfants en photo avec lui, expliquait Lydie. Les décorations sont magnifiques. Ça bouge, il y a de l’activité à Brunstatt, c’est bien. » Sandrine était séduite aussi : « C’est une très, très belle initiative. Et le marché de Noël fait partie de l’esprit de Noël. C’est bien qu’on en ait un dans notre ville. Et la Cour des arts est un très beau lieu pour le faire ». Antoinette Ober FY ALLER Aujourd’hui samedi 7 décembre, de 10 h à 19 h, et demain dimanche de 10 h à 20 h, à la Cour des arts, 301, avenue d’Altkirch à Brunstatt. Entrée libre.

et dévouement, comme par le passé, ma fonction de conseiller général, au service de toute la population hautrhinoise, et plus particulièrement de celle du canton de Mulhouse-Sud. À ce titre, je tiens à remercier les maires qui m’ont exprimé leur satisfaction du travail accompli pour le bien-être de nos concitoyens depuis de nombreuses années, lors de notre dernière réunion à Bruebach le 27 novembre 2013. » Bernadette Groff nous fait par ailleurs savoir qu’elle partage et approuve la teneur de ce communiqué. De fait, nous avons commis une erreur dans la retranscription des propos qu’elle nous a tenus le 4 décembre dernier. Nous la prions de bien vouloir nous en excuser, de même que M. Flury, ainsi bien sûr que nos lecteurs. E.D.

Wittenheim Friche Gottfried : Homé  répond à Pichenel Souhaitant réagir au communiqué de son opposant Philippe Pichenel publié hier vendredi dans nos colonnes, le maire de Wittenheim Antoine Homé nous a fait parvenir hier le texte suivant à propos du projet Sepric (lequel consiste à créer un parc commercial envisagé au sein de la friche Gottfried) : « M. Pichenel vient une fois de plus de démontrer sa profonde méconnaissance des dossiers économiques de Wittenheim. S’il n’avait pas séché la commission économique municipale qui a examiné ce projet le 17 juin dernier, il aurait peut-être évité de critiquer un projet de développement important pour notre ville, pour des raisons électorales […]. Le projet Sepric est une belle opportunité pour Wittenheim et Kingersheim, qu’il serait insensé de refuser dans le contexte économique actuel : 220 emplois avec une priorité pour les habitants du secteur, de

l’ordre de 100 000 € de recettes fiscales pour nos deux communes. » « S’il est exact que je n’ai pas accepté un premier projet en 2008, insiste le maire de Wittenheim, c’est parce qu’à l’époque, il n’apportait pas les avancées du présent dossier […]. Le projet Sepric permettra la réhabilitation de deux friches inesthétiques (Gottfried et Alloin) avec une approche écologique affirmée. » Conclusion d’Antoine Homé : « Il était essentiel de rétablir la vérité sur un dossier qui ne supporte ni l’approximation, ni la récupération politicienne. La seule chose qui m’importe, c’est l’avenir de notre bassin de vie et son développement économique qui doivent échapper aux polémiques inutiles. » Bref, pour qui en doutait encore, la campagne des municipales fait déjà rage à Wittenheim. E.D.

081213 homé friche gottfried  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you