Issuu on Google+

claire zanotti

solidarités « réfugiés » Les socialistes et les citoyens girondins sont mobilisés

L

es socialistes et de nombreux citoyens œuvraient depuis toujours pour les réfugiés de guerre ou économiques qui arrivent en terre girondine sans oublier les SDFs et les familles en détresse. Mais il est apparu que la dramatique situation syrienne a provoqué une arrivée massive de réfugiés aux berges de l’Europe, par mer et par terre. Parallèlement aux actions politiques gouvernementales, des initiatives locales ont été lancées. Alain Anziani, maire PS de Mérignac, a rassemblé les maires socialistes de la Gironde pour constituer un réseau de villes solidaires en faveur des réfugiés ; ces communes s’inscrivent dans le dispositif national initié par le Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve. Pour Bordeaux Métropole, Jean Touzeau, maire PS de Lormont, est chargé de coordonner les actions des particuliers notamment de centraliser les propositions d’hébergement spontanément faites par les citoyens : un numéro dédié du centre communal d’action sociale, le 08 00 62 58 85, est mis en place.

« Faire le lien entre les citoyens, les entreprises, les collectivités qui souhaitent soutenir l’arrivée de ces nouveaux migrants » Rassembler l’opinion La députée (PS) Michèle Delaunay, après avoir appelé les citoyens à accueillir des réfugiés chez eux, a participé à l’organisation de rassemblements de citoyens : « Le gouvernement sera d’autant moins frileux pour accueillir davantage de réfugiés s’il sent que le public est avec lui ». Le Conseil départemental de la Gironde, présidé par Jean-Luc Gleyze, a mis en ligne, le site « Gironde solidarité réfugiés » (http://gironde.solidariterefugies.fr/), une plateforme collaborative pour coordonner l’élan de solidarité autour de l’arrivée prochaine de réfugiés. L’objectif de la plateforme est clair : faire le lien entre les citoyens, les entreprises,

Claire Zanotti, Secrétaire Fédérale chargée des Mouvements citoyens, conseillère muncipale de Talence. les collectivités qui souhaitent soutenir l’arrivée de ces nouveaux migrants, sans trop savoir comment, et les associations et organismes sur le terrain qui possèdent, eux, compétences et savoir-faire vis-à-vis de ce public. Ici et là des communes et des habitants en collectif, s’organisent pour accueillir des réfugiés (par exemple à Saint Caprais de Blaye, Bourg, Cussac, Libourne….). Ces actions occasionnelles de solidarité doivent s’inscrire dans la durée et être partagées par un maximum de gens. Les socialistes girondins continueront à répondre « présents » pour répondre à ce nouveau défi.

rejoi gnez nous!

www.ps33.fr facebook.com/PS-33 @ps_gironde


Entretien Claire Zanotti