Page 1

Le Logement Les mesures radicales de François Hollande face à cette crise du logement Déjà en décembre 2000, c'est le gouvernment de Lionel Jospin qui avait voté la loi imposant 20% de logements sociaux dans toutes les communes (lois SRU). « Entre 2002 et 2009, les communes soumises à la loi SRU ont contribué au financement de 195 873 logements sociaux, soit 29 % de l’ensemble de la production nationale sur la même période. Un constat qui vient renforcer le rôle déterminant de la loi SRU dans le développement de l’offre locative à vocation sociale. » Rapport Fondation Abbé Pierre, 16 juin 2011 François Hollande veut aller plus loin. Ses mesures sont celles qu'attendent les communes pour pouvoir construire. Sans des mesures radicales, la situation du logement ne s'améliorera pas en France. Il faut donc construire, construire bien et dans les endroits où c’est nécessaire. Et s’adresser à tous les publics, qu’il s’agisse de logements sociaux, de logements intermédiaires ou autres. LES PROPOSITIONS LOGEMENT >> Mettre à disposition gratuitement les terrains de l'Etat aux villes : le candidat propose de mettre à disposition des collectivités locales les terrains de l’Etat qui sont disponibles pour leur permettre de construire de nouveaux logements dans un délai de 5 ans. Il l'expliquait le 1er février: « Franchement, si on continue à dire aux collectivités : « l’Etat a des terrains mais va vous les vendre très cher pour que vous fassiez du logement social pas cher », ça ne marchera jamais. Et d’ailleurs, c’est ce qui se produit depuis cinq ans : ça ne marche pas ». >> 2,5 millions de logements en 5 ans : c'est l'objectif. On parle de tous les types de logements intermédiaires, sociaux et étudiants au cours du quinquennat, soit 300000 de plus que lors du précédent quinquennat. Ces logements seront constuits en imposant une règle des trois tiers bâtis : un tiers de logements sociaux locatifs à loyer modéré, un tiers de logements en accession sociale, un tiers de logements libres. >> Sanctionner les communes qui ne veulent pas construire des logements sociaux: il s'agit de passer de 20% à 25% le taux de logements sociaux dans les communes. Pour les communes refusant de constuire des logements sociaux, l'amende sera multipliée par 5. >> Le livret A réformé pour financer ce programme : afin de rendre possible ce projet, le plafond du livret A sera doublé. François Hollande propose de le relever à 30 600 euros. Une telle hausse bénéficiera au logement social puisque 65 % du montant total des livrets A (193,5 milliards d'euros fin 2010) sont centralisés à la Caisse des dépôts et dirigés pour 90 % vers la construction et la rénovation de logement social, via des prêts de longue durée aux organismes de HLM.

Logement  

Les propositions sur le Logement de Francçois Hollande