Page 4

Do

r e i ss

Union Nautique de Bruxelles Tais-toi et rame !

4I

Pagaie, pas gai ? Mais si ! rétorqueront à Alain Souchon les Rachel Willaumez, Aurélien Goubeau, Caitlin Govaert, Calvin Govaert et tant d’autres adeptes qui s’adonnent avec gourmandise et abnégation à la pratique exigeante de l’aviron. Sans trop faire de vagues, ces jeunes rameurs de la Société Royale Union Nautique de Bruxelles ont brillé sur les plans d’eau des derniers championnats du monde et d’Europe en récoltant moultes médailles et places d’honneur. La récompense de longues heures d’efforts individuels ou collectifs, à raison de 12 entraînements par semaine à l’approche des rendez-vous internationaux… Discipline de compétition, mais aussi de détente et de loisirs, l’aviron est réputé pour incarner le sport complet par excellence, jusqu’à être recommandé par de nombreux médecins à des patients en phase de revalidation. Il est aussi porteur de valeurs telles que le dépassement de soi ou l’esprit d’équipe. Un sport que l’on peut notamment pratiquer à l’Union nautique de Bruxelles, dont les locaux sont situés avenue de Vilvorde, en bordure du canal. Régulièrement, plus de 80 adhérents-pratiquants s’y retrouvent pour y assouvir leur passion sous la houlette du président-entraîneur Olivier Olbregts. Le club, fondé en 1874 et installé dans une villa cosy construite en 1910, n’est pourtant pas réservé qu’aux mordus de la pagaie: les dimanches d’avril à octobre, l’UNB organise des initiations ouvertes à tous. Seules conditions : savoir nager et être âgé de 12 ans, pour d’évidentes raisons de sécurité. C’est que la cohabitation avec la circulation batelière se révèle parfois compliquée et requiert la plus grande vigilance. Des balades loisirs sont également organisées un peu partout en Europe et, chaque vendredi après-midi, une vingtaine d’élèves de l’athénée des Pagodes viennent s’installer dans les embarcations de l’UNB pour parfaire Prosport magazine n° 59 - Décembre I December 2016

leur maîtrise de la glisse sur l’eau. Car l’aviron est un sport que l’on peut pratiquer tout au long de l’année. Seul ennemi : le vent, quand il provoque trop de vaques et de remous. A raison de 8 sorties par semaine, les entraînements consistent à parcourir une vingtaine de kilomètres en 1h30 à 2 heures. C’est qu’on ne traîne pas en aviron: en skiff solo, la vitesse moyenne est de 12 km/h, en « huit », elle peut atteindre et dépasser les 25 km/h. Les engins (une cinquantaine sont rangés dans les hangars de l’UNB) s’apparentent il est vrai à de véritables F1 nautiques. Dont les plus sophistiqués, tout carbone, ont un coût élevé : 9.500 euros pour un skiff ultraléger de 14 kg et jusqu’à 40.000 euros pour un « huit » qui atteint la longueur de 18 mètres. La pratique de l’aviron n’a pourtant rien d’élitiste puisque les cotisations annuelles s’échelonnent de 127 euros pour les plus jeunes à 189 euros par an pour les seniors, tout le matériel étant fourni par le club et aucun équipement spécifique n’étant requis. Pour se développer et faire face à l’engouement qui se manifeste de facto dans une année post-olympique, l’UNB entend impliquer davantage ses jeunes seniors dans l’encadrement, pour le mener vers toujours plus de professionnalisme. Pour faciliter l’accès aux embarcations, notamment lors des initiations pour les néophytes, le club souhaiterait également disposer à terme d’un ponton flottant en lieu et place de l’actuel ponton fixe. Alors, toi aussi, rame, rame. Rameurs, ramez…

INFOS & RENSEIGNEMENTS Chaussée de Vilvorde 172 - 1120 Bruxelles 02 268.12.37 - unb.info@gmail.com

Prosport magazine 59  

Décembre - December 2016

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you