Page 1

BROCHURE DE PRESENTATION

UNE SOCIETE CIVILE RESPONSABLE & RESPECTEE


Le Projet

OSCAR Financé

par

le

10ème FED

(Fonds

Européen

de

Développement), le Projet Organisations de la Société Civile Appuyées et Renforcées, OSCAR en sigle est un projet dont la finalité est d’apporter un appui direct aux Acteurs Non Etatiques, afin que ceux-ci soient mieux outillés pour participer de manière active au processus de consolidation de la paix, d’élaboration et de mise en œuvre des politiques de développement.

Le projet OSCAR, qui fait suite au Projet ARCANE, vise à conforter et à développer les résultats atteints, en intensifiant son appui à la structuration de la société civile afin que celle-

LES ZONES D’INTERVENTION DU PROJET

ci puisse jouer un rôle de premier plan dans les processus de consolidation de la paix et de développement du Burundi. Il vise également à renforcer les capacités institutionnelles et

LE PROJET OSCAR AXE SES INTERVENTIONS DECENTRALISEES DANS 8 PROVINCES DU BURUNDI :

organisationnelles des Organisations de la Société Civile

       

Ces organisations sont actives dans plusieurs secteurs

CANKUZO CIBITOKE GITEGA KAYANZA MAKAMBA MURAMVYA MUYINGA RUYIGI

Burundaise (OSC), à travers 8 provinces d'intervention.

d'activités socioprofessionnelles comme le développement socio économique, le genre, les droits humains, l'habitat, l'eau et l’hygiène, les sociétés coopératives, l'agriculture, la promotion de la démocratie, la bonne gouvernance, l'environnement etc. Le projet vise à conforter les organisations de la société civile afin qu'elles puissent assurer efficacement leur rôle d'acteur principal dans la planification du développement.

OBJECTIF DU PROJET OSCAR L’objectif général du projet OSCAR est de contribuer à ce que les Acteurs Non Etatiques (ANE), participent activement aux processus de consolidation de la paix, d’élaboration, de mise en œuvre et de suivi des politiques de développement.


Approche du Projet Le Projet OSCAR s'adresse aux Acteurs Non Etatiques dans leur ensemble, c’est-à-dire d’une part aux Organisations de la Société Civile, mais aussi d’autre part aux organes des médias, aux Syndicats, aux coopératives, au secteur privé….

VISI TEZ NOTRE COI N DE PRESSE Le coin de presse, c’est l’espace réservé aux professionnels des médias, qui s’intéressent aux activités du Projet OSCAR. Le coin de presse offre aux journalistes et autres professionnels des médias, un éventail d’outils

Les objectifs et visions de toutes ces organisations sont très variés et couvrent des secteurs aussi

essentiels à l’accomplissement

diversifiés que la défense d’intérêts catégoriels, la santé, l’éducation, le développement de

de leur travail

l’agriculture, les droits de l'homme, la bonne gouvernance, etc. Les niveaux d’organisation sont eux

http://oscar.bi/index.php/ressources/ressour

aussi très nombreux : d’une association de base de quelques membres jusqu’à des associations

ce-1/introduction

faîtières d’envergure nationale, aux ressources humaines déjà relativement étoffées. Le projet a adopté une approche visant à la fois l’amélioration du dialogue entre les Acteurs Non Etatiques et les Acteurs Etatiques et le renforcement des capacités des Acteurs Non Etatiques – avec une attention toute particulière aux Organisation de la Société Civile. Vis-à-vis de celles-ci, le projet accompagne leur processus de développement organisationnel et institutionnel quel que soit leur niveau d’organisation, et ne se limite pas uniquement à des activités de formation ou de renforcement de compétences.

RELATI ONS PRES SE Le Projet OSCAR offre des activités dédiées aux seuls journalistes: Conférences de presse, café de presse, voyages de presse, etc. Pour pouvoir en bénéficier, INSCRIVEZ-VOUS

Afin d’éviter l’écueil de la dispersion et du saupoudrage, le Convention de Financement du projet

SUR NOTRE LISTE DE

circonscrit les priorités plus spécifiquement sur les OSC, dans le domaine de la bonne

CONTACTS.

gouvernance. Le projet OSCAR accorde une importance particulière aux Organisations de la Société Civile en les catégorisant en 3 grands sous-groupes distincts : les organisations de base, les organisations de 2ème niveau (dites organisations intermédiaires) et les collectifs et forums de 3ème et 4ème niveaux.

OSCAR SUR LE NET En plus de notre site web, nous sommes aussi joignaibles sur les réseaux sociaux. Partagez nos reportages photos sur Flickr,

POUR UNE PLUS GRANDE COMPREHENSION SUR LES CATEGORIES DES ACTEURS NON ETATIQUES APPUYES PAR LE PROJET, VISITEZ LE SITE WEB

DU PROJET OSCAR SUR : http://oscar.bi/index.php/activites/approche

discutez avec nos amis sur notre page Facebook, ou recevez nos brèves via notre compte Twiter.


Les trois

volets VOLET1 :

APPUI A L’AMELIORATION DU CADRE D’INTERVENTION Le Projet OSCAR apporte son appui à l’amélioration du cadre d’intervention des Acteurs Non Etatiques, notamment par le perfectionnement de l’environnement légal et réglementaire dans lequel doivent évoluer ces derniers. L'objectif étant, in fine, de leur permettre de disposer d'un meilleur environnement et des conditions favorables à leurs actions au niveau national, provincial et communal afin qu’ils deviennent des acteurs reconnus et considérés pour leur rôle et leur valeur ajoutée, que ce soit par les Acteurs Etatiques ou par les Partenaires Techniques et Financiers. Le projet OSCAR apporte aussi son appui dans le cadre de ce volet, en contribuant à la mise sur pied des cadres de dialogue et de concertation entre les Acteurs Non Etatiques eux même d’une part, et d’autre part entre ces mêmes Acteurs Non Etatiques et les Acteurs Etatiques. Le Projet OSCAR apporte enfin son appui à l’amélioration du cadre législatif et réglementaire par le renforcement des capacités des membres des OSC. Il permet en effet à ces membres d’être là jour et mieux outillés sur les législations les concernant, afin de contribuer aussi, par l’accès à ces nouvelles connaissances, à la mise en place d’environnements d’interventions améliorés et à la formulation de politiques et de lois pertinentes les concernant. Dans le cadre de ce volet, le Projet OSCAR encourage très fortement la constitution des différents ANE en plusieurs cadres de collaboration et de synergie, pour plus de visibilité, de reconnaissance de la part des autres acteurs, de poids et d’efficacité dans leurs interventions et pour plus de facilité d’action. Cette intervention, doit aussi permettre de réduire sensiblement les conflits entre les ANE et les Acteurs Etatiques.


Les trois

volets

VOLET2 : RENFORCEMENT DES CAPACITES DES OSC Le Projet OSCAR appuie les initiatives de renforcement des capacités stratégiques, institutionnelles et opérationnelles des Organisations de la Société Civile de différents niveaux, principalement sur les thématiques de la bonne gouvernance et du processus de décentralisation, au niveau régional, national, provincial et communal. Ce renforcement des capacités vise à permettre à ce que les espaces et les opportunités de coopération existants (favorisés et renforcés par le premier axe) puissent être optimisés par une meilleure capacité stratégique et d’action des ANE. Ici, les Organisations de la Société Civile seront spécifiquement visées. Ce résultat vise donc à faire en sorte que les OSC disposent de capacités institutionnelles et organisationnelles renforcées, ainsi que des ressources humaines compétentes qui doivent être mises en valeur, pour tous les niveaux d'OSC. A cet effet, les différentes OSC sont dénombrées et répertoriées, et leurs capacités sont évaluées, puis suivies régulièrement. Dans les 8 provinces d’intervention du projet, les programmes de renforcement des capacités sont réalisés, notamment pour les OSC de 2ème niveau, qui prestent des services à l’intention des OSC de base d’une part et des OSC de 3ème & 4ème niveau d’autre part. Bien évidemment, des objectifs de renforcement sont définis en fonction des besoins prioritaires et en partenariat avec les OSC. Des formations d’appui technique, de coaching et de suivi des OSC de niveau 1 sont ainsi organisées, et les OSC de 2ème niveau sont sollicitées pour mettre en œuvre certaines de ces activités.


Les trois

volets

VOLET 3 : COMMUNICATION & INFORMATION

Le troisième volet du Projet OSCAR a trait à la communication et à la circulation de l’information pour et par les ANE. L’axe 3 du projet vise à promouvoir la production et la diffusion de connaissances utiles au décloisonnement des ANE au niveau national, provincial, communal et collinaire. Il s’agit tout autant de faciliter la production d'informations et de connaissances sur les ANE et sur les opportunités de participation à l’élaboration, au suivi et à la mise en œuvre des politiques de développement, que de promouvoir l’accès à ces informations et connaissances. Afin d'atteindre ce résultat, les huit Maisons des Acteurs Non Etatiques en fonctionnement dans les huit provinces d’intervention du projet sont mises à contribution. Dans une perspective opérationnelle, cela signifie que les connaissances et les informations sur les ANE existantes soient disponibles et accessibles au niveau communal, provincial, national et hors du pays. Cela suppose également que les informations et les connaissances et ressources nécessaires pour agir et influer sur les politiques de développement d’une façon innovante soient elles aussi disponibles et accessibles aux ANE. Enfin, tout est mis en œuvre pour que les informations sur les ressources et les opportunités profitables aux ANE pour mettre en œuvre leurs actions leur soient accessibles.

L’objet des interventions du projet OSCAR dans le cadre de ce volet 3, est donc de contribuer à ce que les ANE utilisent avec profit l’ensemble des ressources mises à leur disposition : informations, connaissances, opportunités de financement et d’appui technique, etc. Les ANE commencent par exprimer leurs besoins en termes de connaissances, de financement et d’appui technique et partenariat. Par la suite, les ressources en question sont rassemblées et mises à la disposition non seulement des demandeurs, mais aussi du plus grand nombre possible d’ANE, en suivant des modalités de diffusion appropriées.


Le projet est géré en gestion décentralisée partielle via la signature d'une convention de financement entre l’Union Européenne et le Gouvernement du Burundi. La mise en œuvre est exécutée en opération indirecte privée. La maîtrise d'ouvrage du projet est assurée par l'Ordonnateur National du FED (Ministère des Finances). La maîtrise d'œuvre (gestion et exécution du projet) est confiée à un organisme de droit privé (ICON Institute, basé à

La gestion

du projet

Cologne) avec lequel un contrat de services a été conclu conformément aux procédures contractuelles applicables aux actions extérieures de l'UE. Le contrat de services a désigné deux personnes assumant les fonctions d'ordonnancement (le régisseur) et de paiement (la comptable).

Les grandes orientations du projet seront définies et suivies par un Comité de Pilotage (CP), composé de douze membres : 1 Représentant du Ministère de l’Intérieur, 1 Représentant du Ministère de la Bonne Gouvernance, 1 Représentant du Ministère des Finances et de la Planification du Développement Economique, 2 Représentants de la Cellule d’appui à l’Ordonnateur National, 2 Représentants de la DUE, 5 Représentants des Acteurs Non Etatiques (2 représentants des Acteurs Non Etatiques burundais selon une logique thématique, 2 autres selon une logique géographique, et 1 représentant des ONG internationales ayant le renforcement de la Société Civile comme mandat). Il existe aussi des Comités provinciaux de suivi dans les 8 provinces couvertes par le projet. Ils ont pour objectif d'assurer le suivi des activités du projet au niveau provincial et une meilleure appropriation du projet de la part des Acteurs Non Etatiques provinciaux, en concertation avec les autorités locales. Ces comités sont composés de 8 représentants des Acteurs Non Etatiques provinciaux, 1 représentant des administrations provinciales, 1 élu provincial et 2 élus communaux. Les Comités sont présidés par le Représentant des Acteurs Non Etatiques désigné par ses pairs lors de la première réunion. Le Président est assisté d’un représentant de l’autorité provinciale (Vice Président).


Les

ressources

en informations

LE SITE WEB

DU PROJET OSCAR Il constitue une « fenêtre virtuelle » à travers laquelle nous mettons à la disposition de tous le public intéressé, les informations les plus pertinentes et les plus actualisées sur le Projet OSCAR et ses différentes réalisations. Le site donne aussi des informations sur les activités des ANE au Burundi et dans la sous-région. www.oscar.bi

Le Projet OSCAR se trouve aussi sur différents réseaux sociaux La finalité du projet OSCAR est d’apporter un appui direct aux Acteurs Non Etatiques, afin qu’ils soient mieux outillés pour participer de manière active au processus de consolidation de la paix, d’élaboration et de mise en œuvre des politiques de développement. Les journalistes à la recherches d’informations sur les activités du Projet OSCAR ou sur la société civile, peuvent s’adresser à : Dismas Junior BIRARONDERWA Chargé du Plan de Communication (+257) 22 27 71 13 – 79 47 98 98 dismas.junior@oscar.bi Le Projet OSCAR organise régulièrement des activités dédiées aux seuls journalistes: déjeuners de presse, café de presse, voyages de presse, etc. Pour pouvoir en bénéficier, inscrivez-vous sur : http://oscar.bi/index.php/ressources/ressource-1/registration-presse

facebook.com/projetoscar flickr twitter.com/projoscar_2014 youtube.com/projetoscar


34, Avenue Bururi n° 37 Quartier INSS BP 2802 Bujumbura – Burundi (+257) 22 27 71 13 E-Mail: secretariat@oscar.bi www.oscar.bi

Brochure de presentation du Projet OSCAR  
Advertisement