Page 1

Le guide de gestion des kinés

Faites évoluer

votre carrière en suivant le guide !

n°3 Juin


TOUTE

L’INFO EN UN CLIC !

PROFESSION KINÉ VOUS PRÉSENTE

SON NOUVEAU SITE

PLUS DE 660 ARTICLES DISPONIBLES PROFESSIONKINE.COM


Références

www.professionkine.com guideformationkine.com

facebook.com/professionkine Il est dans votre boîte le nouveau Prokin’up 2017, troisième du nom. Après un premier numéro basé sur les assurances, le placement et toutes les données financières, l’opus 2016 vous guidait dans l’installation. Cette mouture 2017 quant à elle, apporte un visage différent et explore plusieurs axes. En premier lieu, un rappel sur les assurances, les associations et un sujet qui risque de ne plus être d’actualité « le prélèvement à la source de l’impôt sur le revenu ». À suivre ! Dans ce contexte d’incertitude fiscale, la profession reste sur des perspectives d’obligations et d’évolutions. Obligations de formations avec un point sur les différentes possibilités d’aides et des exemples de diversification. Ce numéro laisse aussi la place, pour une grande part, aux nouvelles technologies de l’informatique. Les principaux acteurs du secteur nous dévoilent leur vision du futur en cabinet et les critères de choix en fonction de vos besoins, perspectives d’évolution et mode de fonctionnement.

Bonne réflexion avec Profession Kiné !

Bernard Bonthoux Rédacteur en chef

Pour en savoir plus sur l’équipe... ou pour transmettre vos idées, vos réflexions, vos commentaires,

n’hésitez pas à nous écrire à  Profession Kiné Format Presse

Parc Altaïs – Vivacité 21 rue Andromède - Bat. B - 74650 CHAVANOD Tél : 04 50 66 49 01 - Fax : 09 70 32 89 74 contact@professionkine.com

www.professionkine.com

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

3


06

gestion du cabinet Assurances Les assurances Aviva

06 l 10

fiscalité Prélèvement à la source : qu'est-ce que cela changera pour vous ? Marie Besche

13 l 16

Quelle association conviendrait à votre cabinet de kinésithérapie ? Laetitia Etcheverlepo et Hélène Filaretos

16 l 17

18

© Rostislav Sedlacek - Fotolia.com

ÉVOLUTION PROFESSIONNELLE FORMATIONS Faisons le point sur l'Agence nationale du DPC ANDPC

18 l 21

Les aides à la formation Profession Kiné

22 l 24

Diversification Une spécialisation : la diversification Étienne Guillemain d'échon

25 l 28

Une source de diversification ? La Cryolipolyse, vous connaissez ? José Maria Flotats

29 l 32

34

nouvelles technologies applications & logiciels

Éditeur Format Presse, 90 avenue de Flandre 75019 Paris • Directeur de publication Alain Abbeys • Responsable d’édition Christelle Lebreton • Rédacteur en chef Bernard Bonthoux • Ont participé à ce numéro AVIVA, Marie Besche, Laetitia Etcheverlepo, Hélène Filaretos, ANDPC, étienne Guillemain d'échon, Jose-Maria Flotats, Thierry Maure, Thomas Junillon, Stéphane Cabière, Jean-Pierre Issartel, Jean Julien, Asso. Vaincre la Mucoviscidose et NOVARTIS • Comité scientifique Alain Abbeys Masseur Kinésithérapeute, Fondateur du SUK (Services d’Urgence de Kinésithérapie) Bernard Bonthoux Ostéopathe D.O. - Masseur Kinésithérapeute Fédéral National de la Fédération Française de Ski Guy Tusseau Masseur Kinésithérapeute du sport, Responsable du groupe des kinés au CNOSF • Régie publicitaire Manon Pietri Tél. 04 50 66 49 01 • Création maquette et mise en page Colourful - Phonn Yorth phonnyorth@colourful.fr Tél. 06 15 11 59 14 • Impression Groupe Morault 60200 Compiègne Tél. 03 44 30 51 00 • Crédits photos Couverture © hobbitfoot - Fotolia.com Intérieur © Fotolia, auteurs des articles

Aatlantide : une gamme d'applications en ligne Acteur.fr Thierry Maure

34 l 35

Vega : du fixe à la solution mobile… Thomas Junillon

36 l 37

Pourquoi KINE +4000 est le logiciel le plus utilisé par les kinésithérapeutes depuis 30 ans ? Stéphane Cabière

38 l 41

Gardez l'esprit libre avec votre logiciel Kinémax.moov ! Jean-Pierre Issartel

PUBLICITÉ Merci à tous les annonceurs. Tous les articles sont publiés sous la responsabilité de leurs auteurs respectifs en accord avec le comité scientifique de la revue.

42 l 44

Prix : 10 €

Bilan : le retour Jean Jullien

46 l 47

Mukk, la première application pour accompagner les patients atteints de mucoviscidose dans leur quotidien Association Vaincre la Mucoviscidose et Novartis

48 l 50

4 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

Dépôt légal à parution • Parution : annuelle • ISSN : 2551-0762 • Tirage : 27 000 ex.


Assurances gestion du cabinet

Les assurances En collaboration avec Aviva France

Vaste sujet… Nous avons décidé dans cet article de cibler les principales assurances et vous apporter les éléments pour faire les bons choix. 3 principales voies vont être développées : → Pourquoi une prévoyance ? → Les assurances emprunteur. → Assurance et retraite.

1. Pourquoi une prévoyance ? En exerçant une profession médicale ou paramédicale (à titre libéral ou salarié), vous êtes bien placé pour savoir qu’un aléa est vite arrivé et que nul n’est à l’abri. Mais, êtes-vous certain d’être bien protégé en cas de décès, d’arrêt de travail (Incapacité Temporaire Totale de Travail) ou d’invalidité permanente, totale ou partielle ? En matière de prévoyance, les prestations versées par votre Régime Obligatoire s’avèrent souvent insuffisantes. Il est donc vivement conseillé de bénéficier d’une couverture complémentaire efficace pour protéger votre avenir personnel, familial et professionnel ! Pour cela une assurance dédiée aux professionnels de la santé, permet : a. De mettre à l’abri votre famille en cas de décès Vous choisissez, lors de votre adhésion, le montant du capital qui sera versé à vos bénéficiaires en cas de décès ou à vous-même en cas de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie. Il pourra être versé en une seule fois ou sous forme de rente viagère. b. Maintenir vos revenus En cas d’invalidité permanente, partielle ou totale, l’évaluation de votre invalidité est basée 6 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

exclusivement sur votre incapacité professionnelle à exercer votre métier sans tenir compte des possibilités de reclassement professionnel. En cas d’arrêt de travail{1}, l’assurance vous garantit le versement d’indemnités journalières, dans la limite des minima et maxima proposés.

…basée exclusivement sur votre incapacité professionnelle…

{1} Indemnisation possible dès le 1er jour d’hospitalisation dès lors qu’il y a un acte de chirurgie ambulatoire ou une nuitée à l’hôpital. L’hospitalisation doit être assortie d’un arrêt de travail de plus de 3 jours. {2} Réservé aux TNS (Travailleurs Non Salariés). Sans toutefois pouvoir dépasser le montant journalier assuré multiplié par le nombre de jours d’incapacité pris en compte. {3} Dans les conditions et limites prévues par la réglementation fiscale en vigueur et sous réserve des dispositions transitoires au titre de 2017 de la réforme mettant en oeuvre le prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu à compter du 1er janvier 2018. Hors cotisation liée au capital décès ou au capital invalidité totale qui ne sont pas éligibles au régime fiscal «loi Madelin». Fiscalité applicable uniquement aux travailleurs non salariés non agricoles.

c. Les points importants Les 5 points d'attention avant de choisir une assurance Prévoyance : →U  n calcul de rente d’invalidité très avantageux tenant compte uniquement de votre incapacité à exercer votre profession et non une profession quelconque. Pour les professions paramédicales exerçant à titre libéral{1} et pour les professions médicales conventionnelles, vous pouvez bénéficier d’une rente dès 16 % d’invalidité. → En cas d’incapacité de travail, une indemnisation possible dès le 1er jour d’hospitalisation{1} ou d’accident.

→ Le remboursement des frais professionnels{2}. Vous recevez une indemnité journalière en cas d’arrêt de travail (incapacité temporaire totale de travail) en vue de couvrir vos frais professionnels permanents : salaires et charges sociales, loyers et charges relatifs aux locaux professionnels… →L  a fiscalité privilégiée «loi Madelin» : votre cotisation aux garanties éligibles est déductible de votre revenu professionnel imposable{3}. →V  ous êtes couvert en cas d’affection disco vertébrale ou psychique.


2. Les assurances emprunteur Vous avez le projet de construire, d’acquérir de nouveaux locaux, un nouveau matériel ou véhicule ? Si vous envisagez de réaliser cet investissement par un prêt, il vous faudra souscrire un contrat d’assurance emprunteur... Le contrat prévoit le remboursement de vos prêts (personnels et /ou professionnels à l’exception des prêts revolving, des découverts et des prêts à la consommation) en cas de décès, de perte totale et irréversible d’autonomie, d’incapacité temporaire totale de travail, d’invalidité permanente totale ou partielle ou d’invalidité professionnelle.

Si vous avez déjà souscrit un prêt pour un récent investissement immobilier{4}, vous disposez d’un délai de 12 mois suivant la signature de votre offre de prêt pour comparer les tarifs et peut-être bénéficier d’une véritable économie. En effet, la loi Hamon vous permet de résilier l’assurance de prêt souscrite auprès de votre organisme prêteur et de lui substituer l’assurance emprunteur de votre choix{5}. {4} Offre de prêt et contrat d’assurance souscrits depuis le 26/07/2014. {5} Demande de résiliation à notifier à votre assureur en lettre recommandée dans les 12 mois qui suivent la signature de l’offre de prêt et au plus tard 15 jours avant l’expiration de ce délai de 12 mois. Votre banque ne peut plus refuser une assurance de prêt souscrite auprès d’un autre organisme ou modifier le taux d’emprunt qui vous a été proposé dès lors que l’assurance de votre choix présente un niveau de garantie équivalent au contrat d’assurance de groupe de la banque. En cas de refus, la banque doit le justifier par écrit. De plus et depuis le 22 février 2017, il est possible de résilier votre assurance emprunteur tous les ans à l'échéance annuelle (avec 2 mois de préavis) pour le substituer à un contrat équivalent en garanties. Cette nouvelle réglementation s'appliquera à tous les contrats existants à partir du 1er Janvier 2018.

b. Les points à vérifier Plus d’avantages sur votre assurance emprunteur : → Possibilité de souscrire la garantie décès jusqu’à 85 ans pour une couverture allant jusqu’à 90 ans.

libérales réglementées. → Exonération du paiement de la cotisation d’assurance.

…substituer l’assurance emprunteur de votre choix… → Des tarifs et des garanties irrévocables durant toute la durée du prêt. → Pas de frais de dossier. → Des formalités médicales simplifiées. → Un tarif avantageux pour les non-fumeurs. → Possibilité de fractionnement du règlement de vos cotisations sans aucun frais. → Édition immédiate du contrat d’assurance et de la délégation de bénéfice si l’emprunteur a pu satisfaire aux formalités de souscription. c. Garanties Avec certains assureurs, vous bénéficiez en complément des garanties obligatoires - décès et perte totale et irréversible d’autonomie d’un large choix de garanties optionnelles adaptées à vos besoins : → Incapacité Temporaire Totale (ITT). → lnvalidité Permanente Partielle (IPP) : une couverture en cas d’invalidité supérieure ou égale à 33 % et inférieure à 66 % + IPP dès 16 % pour les professions médicales exercées à titre libéral et les professions libérales réglementées. → Invalidité Permanente Totale (IPT). → Invalidité Professionnelle (IP) réservée aux professions médicales et paramédicales exercées à titre libéral et aux professions

→U  ne couverture sans condition d’hospitalisation des affections disco-vertébrales ou des maladies psychiques. d. Les services dus Pour vous accompagner dans l’évolution de votre situation, votre assureur emprunteur peut vous donner la possibilité de : →d  emander le réajustement de vos garanties en cas de nécessité, notamment à l’occasion d’un remboursement partiel anticipé de prêt ou d’une renégociation de taux d’intérêts, → c hanger la périodicité de vos cotisations sous réserve de respecter les minima en vigueur. Choisir une délégation d'assurance permet de réaliser une économie substantielle sur le coût total du crédit, par rapport au prix de l'assurance emprunteur proposée par l'organisme prêteur.

3. Retraite Un contrat retraite doit être adapté à votre profil. La « Retraite Madelin » est un contrat d’assurance-vie multi-support, en général, qui permet de vous constituer un complément de retraite dans un cadre fiscal attractif réservé aux TNS. a. Plusieurs choix Vous choisissez votre stratégie de gestion en fonction de votre profil d’investisseur. Une étude approfondie de votre situation personnelle permettra à votre conseiller de vous guider dans le choix de votre stratégie d’investissement.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

7

© pixfly - Fotolia.com

a. Le saviez-vous ?


Assurances / gestion du cabinet

bénéficiaire de la rente, le calcul du taux de rente tient compte d’une table de mortalité connue immédiatement dès l’adhésion. Un atout important car votre table de mortalité restera inchangée, quoiqu’il arrive, jusqu’au terme de votre contrat. Cela vous protège contre un allongement probable de l’espérance de vie et donc d’une diminution du taux de conversion de votre épargne retraite en rente.

© Olivier Le Moal - Fotolia.com

→L  e choix des options de rente : au terme de l’adhésion, vous percevez le montant de votre épargne sous la forme d’une rente versée à votre profit et, en cas de décès, la continuité du versement pourra s’effectuer au profit du ou des bénéficiaire(s) que vous avez désigné(s).

→U  ne stratégie de Gestion Évolutive : votre épargne retraite est progressivement sécurisée chaque année et jusqu’au terme de votre contrat, selon une répartition déterminée à l’avance, et grâce à des arbitrages automatiques et gratuits. →U  ne stratégie de Gestion Libre : vous choisissez librement de répartir votre épargne retraite parmi une multitude de supports financiers en fonction de votre profil d’investisseur. Vous avez ensuite la possibilité de modifier la répartition grâce à des arbitrages. Vous avez aussi la possibilité à tout moment de changer de stratégie de gestion, sans frais. Dans le cadre de la gestion évolutive, le passage en gestion libre se fait automatiquement dans le cas où vous décidez de modifier pour un versement la répartition prévue entre les supports financiers. b. Des outils pour gérer votre épargne retraite Dans le cadre de la gestion libre, vous pouvez mettre en place des options financières. Ces options donnent la possibilité d’optimiser votre investissement. Elles vous sont offertes et peuvent être mises en place et arrêtées à tout moment : →L  e Plan d’Investissement Progressif permet d’investir progressivement sur les unités de compte, donc de lisser dans le temps les fluctuations de ces marchés. →L  e Rééquilibrage Automatique permet de maintenir dans le temps la répartition de votre épargne retraite entre différents supports financiers. → L’Écrêtage permet de sécuriser les plus-values réalisées sur les unités de compte en arbitrant automatiquement vers le fonds en Euros. 8 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

c. Des garanties complémentaires Ces garanties sont indispensables pour protéger votre retraite et vos proches →L  a garantie complémentaire en cas de décès : en cas de décès, le capital versé aux bénéficiaires est protégé contre la baisse des marchés financiers. En effet, si la valeur de la totalité de l’épargne constituée au jour du décès est inférieure au cumul des versements{7}, l’assureur prend en charge la différence. → La garantie Bonne Fin (option){6} : en cas de décès ou de perte totale et irréversible d'autonomie (PTIA) avant le terme du contrat, l'assureur prend en charge des versements programmés jusqu'au terme prévu du contrat. →L  a garantie Remboursement (option){6} : vous assurez votre protection en cas d’Incapacité Temporaire Totale (ITT) ou d’Invalidité Permanente Totale (IPT) faisant suite à une maladie ou à un accident. En effet, dans ce cas, vos versements programmés vous sont remboursés. Plafond : Le montant total des prestations qui peuvent être versées par l’assureur au titre de toutes les garanties complémentaires confondues de ce contrat est plafonné à 300 000 euros. d. Au terme du contrat →L  a table de mortalité garantie : pour vous et votre conjoint ou partenaire pacsé

{6} Sous réverse des dispositions et conditions contractuelles et légales. {7} Nets de frais de souscription et de rachats

Les options de rentes proposées → la rente viagère simple vous est versée durant toute votre vie ; → la rente viagère réversible permet au moment de votre décès le règlement, de tout ou partie, de la rente au profit de votre réversataire pendant toute sa vie ; → la rente viagère avec annuités garanties vous assure un nombre minimal d’annuités garanties. Si vous décédez avant la fin de la période de versement des annuités garanties, les annuités restantes seront versées au bénéficiaire que vous aurez désigné ; → la rente viagère réversible à 100% avec annuités garanties vous assure un nombre minimal d’annuités. Si vous ou votre réversataire décédez avant la fin de la période de versement des annuités garanties, les annuités restantes seront versées au bénéficiaire que vous aurez désigné ; → la rente viagère majorée ou minorée permet de majorer ou minorer votre rente pendant 5 ou 10 ans. Cette rente peut être réversible à 100%.


4. Le PERP a. Le contrat →U  n conseil : choisissez un contrat retraite qui s’adapte à votre profil. Privilégiez donc un contrat d’assurance-vie multi-support qui permet de vous constituer un complément de retraite sous forme de rente en bénéficiant d’une déduction fiscale. Votre contrat est alimenté par des versements programmés et complémentaires. Vous pouvez également choisir votre stratégie de gestion en fonction de votre approche financière. →C  hoisissez votre stratégie de gestion en fonction de votre profil d’investisseur ! Une étude approfondie de votre situation personnelle permettra à votre conseiller de vous guider dans le choix de votre stratégie d’investissement, en fonction de votre profil d’investisseur.

support en euros 5 ans avant l’âge prévu de votre départ en retraite. * Cette répartition est conforme à l’article A.144-4 du Code des assurances → Une gestion libre de votre contrat de retraite : Elle vous permet de définir vous-même la répartition de votre investissement. Vous avez une connaissance pointue des marchés financiers et vous préférez définir vous-même la répartition de votre épargne. Dans ce cas, il vous suffit de répartir vos versements sur un ou plusieurs supports proposés au contrat. b. Les atouts

→P  ermettez une gestion évolutive de votre contrat de retraite. Vous vous constituez un complément de retraite, sans vous préoccuper de la répartition de vos versements entre les différents supports. Cette stratégie a pour objectif d’orienter progressivement votre épargne-constituée vers des supports moins volatils grâce à des arbitrages automatiques et gratuits.

Vous bénéficiez des avantages d’un contrat retraite évolutif : Pour compléter notre démarche “Bon Conseil” et vous accompagner à chaque étape de l’évolution de votre vie, Aviva Retraite PERP dispose de nombreux atouts{8}. Vous avez la flexibilité des modalités de versements : le choix des versements programmés mensuels, et vous pouvez effectuer des versements complémentaires. Vous avez aussi la possibilité d’augmenter vos versements programmés, de les suspendre et de les reprendre à tout moment, à condition de respecter les conditions de versements contractuelles.

Votre épargne est investie sur les supports proposés au contrat selon une grille de répartition déterminée à l’avance. Cette répartition évolue chaque année en fonction de la durée restant à courir jusqu’à la date prévue de votre départ en retraite.

Privilégiez la souplesse de fonctionnement du contrat retraite : liberté de passer en cours d’adhésion d’un mode de gestion à un autre, ou la possibilité de procéder vous-même à des arbitrages ponctuels dans le cadre de la gestion libre.

→ Deux choix sont possibles : •U  ne gestion dont le potentiel de rendement est plus élevé sur une durée plus longue, dans la mesure où, 5 ans avant votre retraite, le support en euros ne représente que 35% de l’épargne investie. •U  ne gestion sécuritaire*, dans la mesure où votre épargne est déjà investie à 80% sur le

Le règlement anticipé de votre épargne dans des cas exceptionnels : Vous avez la possibilité de percevoir le règlement de votre épargne constituée avant le terme prévu de votre adhésion dans les cas suivants : →E  xpiration des droits aux allocations chômage prévues par le code du travail en cas de licenciement, ou le fait pour

FORMATIONS 2017/2018

L’essentiel du contrat → Le choix de votre stratégie de gestion en fonction de votre profil investisseur. → Le choix d’investir en gestion libre parmi une large liste de supports en unités de compte. → L’avantage du cadre fiscal privilégié du PERP. → Les choix de sortie au terme de l’adhésion. → L’expertise et l’accompagnement de votre conseiller.

un assuré qui a exercé des fonctions d’administrateur, de membre du directoire ou de membre de conseil de surveillance, et n’a pas liquidé sa pension dans un régime obligatoire d’assurance vieillesse, de ne pas être titulaire d’un contrat de travail ou d’un mandat social depuis deux ans au moins à compter du non-renouvellement de son mandat social ou de sa révocation ; →C  essation d’activité non salariée à la suite d’un jugement de liquidation judiciaire en application des dispositions du livre VI du code de commerce ou toute situation justifiant ce rachat selon le président du tribunal de commerce auprès duquel est instituée une procédure de conciliation telle que visée à l’article L. 611-4 du code de commerce, qui en effectue la demande avec l’accord de l’assuré ; → Invalidité correspondant au classement dans les deuxième ou troisième catégories prévues à l’article L. 341-4 du code de la sécurité sociale ; →D  écès du conjoint ou du partenaire lié par un pacte civil de solidarité ;

Ivry sur Seine, Clermont-Fd Ile de la Réunion, Guadeloupe

Centre de formation professionnelle en thérapie manuelle et gestuelle Thérapie manuelle des fascias Cycle pour osteopathes Pédagogie perceptive Responsable pédagogique : Christian Courraud Informations et inscriptions : 07-50-44-56-69 - Mail : info.tmgconcept@gmail.com - www.tmgconcept.fr Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

9


Assurances / Gestion du cabinet

→ Situation de surendettement définie à l’article L. 330-1 du code de la consommation, sur demande adressée à l’assureur, soit par le président de la commission de surendettement des particuliers, soit par le juge lorsque le déblocage des droits individuels résultant de ces contrats paraît nécessaire à l’apurement du passif de l’intéressé.

→ Le paiement en capital en cas de primo accession de sa résidence principale. Au terme de votre adhésion, vous pouvez percevoir le montant de l’épargne-constituée sous forme de capital, en lieu et place de la rente, en cas d’acquisition de votre résidence principale en accession à la première propriété, dans les conditions prévues par la réglementation.

l’étalement. Ce dispositif permet de répartir les revenus par parts égales l’année de leur perception et les 4 années suivantes. L’option pour l’étalement exclut toutefois la possibilité d’option pour le prélèvement libératoire de 7.5%. Les prélèvements sociaux applicables sont identiques à ceux prévus pour la rente viagère.

{8} Sous réserve des dispositions contractuelles et légales

d. La fiscalité

Les rentes perçues ainsi que les prestations de retraite servies en capital dans le cadre d’un PERP sont soumises à l’impôt sur le revenu selon le barème progressif dans la catégorie des pensions et rentes viagères avec application de l’abattement de 10%. Ils sont également soumis à la CSG au taux de 6,6 %, à la CRDS au taux de 0,5 % et à la Contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie de 0,3% applicable depuis le 1er avril 2013, par précompte de l’assureur.

c. Le choix des options au terme de votre adhésion → La sortie de rente : Au terme de votre adhésion, vous percevez le montant de votre épargne sous la forme d’une rente versée tout au long de votre vie. Vous pouvez y adjoindre l’une des options suivantes : • soit des annuités garanties. Dans ce cas, les annuités garanties seront versées quoiqu’il arrive, à votre profit ou, en cas de décès, au profit du bénéficiaire que vous avez désigné ; • soit une minoration ou une majoration de son montant les premières années pour tenir compte de vos besoins au moment de la retraite. Chacune des options de rente ci-dessus peut prévoir une réversibilité au profit d’un bénéficiaire désigné. → Le paiement en capital à hauteur de 20% de l’épargne constituée : Au terme de votre adhésion, la retraite PERP vous permet de panacher une sortie en capital (à hauteur de 20% maximum de l’épargne constituée sur l’adhésion) et une sortie en rente (parmi celles présentées ci-dessus).

Une fiscalité du contrat retraite privilégiée. Les versements sont déductibles du revenu net global, ce qui procure une économie d’impôt variable selon la tranche marginale d’imposition. La limite globale de déduction des cotisations PERP (tenant compte d’autres contrats de retraite supplémentaire) est égale au plus élevé des deux montants suivants : 10% des revenus professionnels de l’année précédente, plafonnés à 8 fois le Plafond Annuel de la Sécurité Sociale ou 10% du PASS de l’année précédente. La fiscalité des prestations du contrat retraite : Dans le cas d’une sortie en capital au moment de la retraite (primo-accession ou sortie à hauteur de 20% en capital) ou d’arrérage unique (rente de faible montant), l’épargnant peut choisir, pour l’impôt sur le revenu, entre le barème progressif et l’application d’un prélèvement forfaitaire libératoire de 7,5 % assis sur le capital après abattement de 10 %. Cette seconde solution est ainsi à privilégier si l’adhérent est dans une tranche d’imposition supérieure à celle taxée à 5.5% (revenu par part supérieur à 11 896 € en 2012). Ces revenus peuvent aussi à la demande du contribuable, être soumis au système de

Dans le cas de sortie pour rachat exceptionnel prévu par l’article L132.23 du Code des assurances, le capital perçu n’est pas fiscalisé à l’impôt sur le revenu ni aux prélèvements sociaux. e. PERP et ISF En phase d’épargne, les capitaux accumulés sur le plan d’épargne retraite populaire ne font pas partie du patrimoine taxable au titre de l’ISF, à l’exception des versements effectués après 70 ans. En phase de rente, les rentes viagères peuvent être exonérées d’ISF à hauteur de la valeur de capitalisation moyennant le versement de primes régulièrement échelonnées dans leur montant et leur périodicité pendant au moins 15 ans et pour les rentes dont l’entrée en jouissance intervient à compter de l’âge donnant droit à la liquidation d’une retraite à taux plein.

Conclusion Prévoyance, assurance emprunteur ou retraite, chaque praticien doit se pencher sur ce triptyque qui permet d’évoluer dans sa carrière en minimisant les risques. Dans tous les cas, rapprochez-vous des « pros » sans hésitation afin de clarifier votre situation et vous faire expliquer les points-clés de l’assurance et de la prévoyance. Ne percevoir même pas 30% de ses revenus nets au moment de la retraite : tel est le constat sans cela…

10 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


PHYSIOTHÉRAPIE

ET TELLEMENT PLUS !

Noir

LOGOTYPE FYZÉA - QUADRI - Avec signature - Avec ombre

Magenta

Chez Fyzéa... ...nous vous accompagnons de la conception de votre projet jusqu’à sa naissance et tellement plus... cabinet kiné ! Premier concepteur de

Écouter

Étudier

Plan 3D

Innover

Financer

Livrer

Vérifier

Un projet de création de cabinet ? Notre métier est de vous accompagner dans vos idées les plus folles... Fyzéa vous entoure avant, pendant et après la naissance de votre projet. Ensemble nous le faisons évoluer et nous lui donnons une identité. Nous nous adaptons à votre façon de travailler en vous proposant du matériel de qualité, sélectionné par nos 48 kinés pilotes. Notre équipe se plie en 4 pour que vous soyez un kiné heureux au terme de votre création !

02 51 94 11 59

bonjour@fyzea.fr

Plan 3D offert !

www.fyzea.fr


Fiscalité gestion du cabinet

Prélèvement à la source : qu’est-ce que cela changera pour vous ? Marie Besche I Responsable de l’ingénierie patrimoniale, Magnacarta

Le prélèvement à la source a été acté dans la loi de finances pour 2017 et devrait être opérationnel dès le 1er janvier 2018. L’élection d’Emmanuel MACRON à la présidence de la République pourra peut-être changer la donne. En effet, il lancera en juin un audit pour s’assurer que le dispositif pourra être mis en place sans bug informatique et sans contraintes particulières pour les contribuables. Dans cette attente, nous vous proposons de revenir sur les mécanismes généraux de cette réforme qui, tant qu’elle ne sera pas remise en cause, reste applicable. Dès le 1er janvier 2018, l’impôt sur le revenu sera prélevé à la source. L’objectif affiché est de pouvoir adapter le recouvrement de l’impôt aux événements de la vie, sans pour autant en modifier les règles de calcul : en supprimant le décalage d’une année entre la perception des revenus et leur imposition, l’impôt s’adaptera plus vite aux changements de situation financière et familiale.

…l’impôt s’adaptera plus vite aux changements de situation financière et familiale…

À compter du 1er janvier 2018 Votre impôt sur le revenu sera directement prélevé chaque mois, sur votre salaire et en fonction de celui-ci. Concernant les indépendants, vous aurez à verser mensuellement un acompte en fonction d’un taux déterminé par l’administration fiscale selon vos revenus.

Salaires

BNC, BIC, BA

Pensions de retraite

Revenus fonciers

1. Restent inchangés : les règles de calcul de l’impôt, le barème de l’impôt, la familialisation de l’impôt, l’imputation de réductions ou l’octroi de  crédits d’impôt, → la déclaration de revenus ainsi que l’avis d’imposition. → → → →

Mais cette réforme d’envergure ne sera pas neutre sur les comportements fiscaux des contribuables.

Impôt retenu à la source par le tiers versant les revenus

Acompte (mensuel ou trimestriel) en fonction d’un taux déterminé par l’administration fiscale

2. Les avantages Améliorer la gestion de trésorerie de votre foyer Mensualisation de votre impôt sur 12 mois. Base imposable Actualiser plus rapidement votre impôt à payer Mise à jour de votre situation possible en cours d’année. Suppression du décalage annuel Le taux sera calculé selon vos revenus déclarés en septembre 2016 et sera recalculé automatiquement chaque année en septembre. Toutefois, il sera possible de faire une demande d’actualisation en cours d’année. Le taux de prélèvement se calculera en fonction de votre impôt à payer divisé par votre revenu global. Si, par défaut, l’ensemble des revenus de votre foyer fiscal est pris en compte pour le calcul, vous avez cependant le choix de sélectionner un des deux taux suivants : → Taux neutre : Ce taux sera calculé sur la base de votre seul revenu d’activité. Si le taux est inférieur au taux effectif d’imposition, vous aurez un complément à payer à l’État. Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

13


Fiscalité / Gestion du cabinet

→ Taux individualisé : Chaque conjoint sera prélevé, auprès de son propre employeur, d’un impôt correspondant à son salaire, sans prendre en compte les revenus de l’autre conjoint. Ce taux est idéal pour les couples connaissant une disparité importante de revenus.

Il n’y aura aucune année où le contribuable ne paiera pas d’impôt :

Revenus 2016

Revenus 2017

Revenus 2018

Imposés en 2017

Imposés en 2018

© Rostislav Sedlacek - Fotolia.com

Imposés en 2018 mais CIMR

3. Les incidences de la réforme sur l’année 2017 Premier effet de cette réforme, une année transitoire où les revenus courants ne subiront aucune imposition. Un crédit d’impôt exceptionnel (le Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement – CIMR) viendra annuler l’imposition due. Pour éviter que certains contribuables ne mettent en place des schémas d’optimisation (perception de revenus supérieurs à ceux d’une année classique à titre d’exemple), des dispositions particulières seront prévues pour que les contribuables qui sont en capacité de le faire ne puissent pas majorer artificiellement leurs revenus de l’année 2017. Ainsi, certains revenus seront automatiquement imposés comme étant des revenus exceptionnels. Ces derniers échapperont donc au Crédit d’Impôt Modernisation Recouvrement (CIMR) et continueront à être taxés.

4. Liste des revenus considérés comme exceptionnels en 2017 → Revenus des professions libérales si le montant 2017 est supérieur aux 3 années précédentes (sauf si 2018 ≥ à 2017), 14 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

Cas particulier : Première imposition au titre d’une profession indépendante en 2017 Les contribuables débutant une activité BIC, BNC ou BA ou gérance, ne seront pas imposés → Régularisation si les revenus de 2017 sont supérieurs à ceux de 2018 : la fraction des revenus 2017 supérieure aux revenus 2018 sera finalement imposée. → Impact sur le prélèvement à la source • de janvier à août 2018, le contribuable peut verser spontanément un acompte • de septembre à décembre, l’acompte est appelé par l’administration fiscale (calculé sur les revenus perçus en 2017 réajustés au prorata sur une année).

→ indemnités de rupture du contrat, prime de départ à la retraite, → gains des stock-options, → gains des attributions d’actions gratuites, → intéressement & participation, → dividendes, → cession de titres de sociétés.

5. Quid des réductions et crédits d’impôt obtenus par le contribuable sur l’année 2017 ? Le bénéfice des réductions et des crédits d’impôt acquis au titre de 2017 seront maintenus. Ceux-ci seront versés au moment du solde de l’impôt à la fin de l’été 2018. Même en l’absence d’imposition des revenus courants perçus en 2017, les avantages fiscaux seront imputés sur l’impôt dû sur les revenus 2017 par priorité au Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement. Si les réductions et les crédits d’impôt conservent leurs effets, ce ne sera pas le cas d’un certain nombre de charges déductibles, comme les cotisations sur les contrats d’épargne retraite de type PERP, ou encore la déduction de pensions alimentaires. Dans certains cas, les travaux réalisés sur des immeubles donnés en location n’auront également aucun impact. Cependant, pour éviter de désavantager les contribuables qui souhaiteraient réaliser des travaux en 2017, ces mêmes travaux seront cependant retenus pour 50 % de leur montant pour l’imposition des revenus 2018. Défalquées directement du revenu net imposable, ces charges déductibles n’auront aucune conséquence sur la diminution de votre impôt comme le montre l’exemple page suivante.


Fiscalité / Gestion du cabinet

Exemples Exemple 1

Exemple 2

Monsieur ne perçoit aucun revenu exceptionnel sur l’année 2017.

Monsieur et Madame, mariés sans enfants, déclarent un revenu net imposable de 100 000 € leur générant une imposition de l’ordre de 18 700 € (tranche marginale d’imposition à 30 %).

Il est redevable d’un impôt de l’ordre de 10 000 €. Il a réalisé un investissement PINEL qui lui procure une réduction d’impôt annuelle de l’ordre de 2 000 €. Impôt théorique : 10 000 € Réduction d’impôt PINEL : 2 000 € Impôt net : 8 000 € CIMR : 10 000 €

Chaque année, ils versent des cotisations sur un contrat d’épargne retraite, de l’ordre de 10 000 €, leur générant une économie proportionnelle à leur tranche marginale d’imposition, soit 3 000 €. Leur impôt n’est alors plus égal qu’à 15 700 €. Pour 10 000 € versés, ils ont économisé 3 000 €.

Restitution au titre du Crédit d’impôt : 2 000 € (soit le montant correspondant à la réduction d’impôt PINEL). Les réductions d’impôt s’imputant en priorité, elles permettront de se voir rembourser tout ou partie du CIMR.

Avec l’année blanche et la mise en place du Crédit d’Impôt Modernisation du Recouvrement, l’impact sera neutre puisque le Crédit d’impôt est basé sur le revenu net imposable. Il n’y aura donc pas restitution de l’avantage fiscal Impôt net : 15 700 € CIMR : 15 700 €

Conclusion Même si cela peut paraître un peu compliqué, cette année de transition restera un tournant dans le système d’imposition français. Il paraît tout de même comme une simplification pour tous les contribuables.

Quelle association conviendrait à votre cabinet de kinésithérapie ? Laetitia Etcheverlepo I CGPI, Fiducée Gestion Privée Perpignan Hélène Filaretos I GCPI, Fiducée Gestion Privée Bordeaux

Un kinésithérapeute dispose d’un large choix pour s’associer afin de développer et pérenniser son activité libérale. SCI, SCM, SCP, SEL… Aucune n’est idéale. Aucune n’est pas parfaite. Mais l’une d’elles va s’approcher de vos besoins et de vos objectifs de résultats économiques et d’ambitions patrimoniales.

1. état des lieux C’est un constat : les kinésithérapeutes exercent majoritairement en entreprise individuelle. Et quand, ils décident de se regrouper, c’est pour acquérir leur local professionnel. Ils créent alors une personne morale de type société civile immobilière (SCI). Cette entité rassemble les apports financiers de chaque professionnel pour réunir le montant nécessaire à l’acquisition foncière. En contrepartie, chacun détient des parts de la SCI, au titre de son patrimoine privé et à proportion de son apport par rapport à la valeur du local professionnel. Ce type de regroupement ne concerne que les murs et en rien l’activité professionnelle. Si l’exercice libéral en entreprise individuelle a le mérite de la simplicité, sur le 16 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

plan fiscal le kinésithérapeute se retrouve “passif” face à son impôt sur le revenu et de ses cotisations sociales : son résultat financier et les cotisations sociales qui en découlent, ne peuvent pas être maîtrisés.

2. Partager les moyens ou partager les exercices comptables ? La SCM Pour mettre votre regroupement avec d’autres kinésithérapeutes au service de la rentabilité de votre activité de kinésithérapie, vous pouvez opter pour le partage de frais au sein d’une société civile de moyens (SCM).

Avec ce groupement de moyens, les associés partagent la gestion des moyens utilisés dans leurs exercices professionnels : les locaux bien sûr, mais aussi les équipements, le personnel… Par contre, chaque professionnel gère, seul, ses honoraires et ses charges personnelles. Cette mutualisation d’une grande partie des frais permet de diminuer significativement les charges fixes et chaque kinésithérapeute reste autonome. Pour autant, sur le plan fiscal, la situation est exactement la même qu’en exercice libéral. La SCP Si la pression fiscale est clairement pesante, un kinésithérapeute peut alors décider de s’associer, au travers d’une SCP : une société civile professionnelle. Comme pour la SCM,


les associés partagent les moyens mais en plus ils mettent en commun les honoraires. De la sorte quand arrive la clôture de l’exercice comptable, le bénéfice réalisé par la SCP se répartit entre les associés selon les règles établies entre eux. Économiquement, la SCP démontre, expérience tenante, un vrai intérêt. Fiscalement, c’est moins vrai. De meilleurs bénéfices une année entraînent une hausse mécanique de la fiscalité de chaque kinésithérapeute associé l’année suivante.

3. Apporter des capitaux et sa patientèle ? La SEL Si un kinésithérapeute cherche à optimiser ses revenus d’aujourd’hui, sa fiscalité annuelle et ses revenus à la retraite, les sociétés d’exercice

libéral (SEL) peuvent être une réponse, avec un apport ou en cession de patientèle. Elles ne sont pas efficientes dans tous les cas : si après un passage en SEL, il prélève tous les bénéfices du cabinet, il paiera autant d’impôts que dans les autres cas de figures évoqués ci-dessus, les frais du passage en société en plus ! à l’inverse, en pilotant la rémunération annuelle, le résultat de la SEL n’est soumis qu’à l’impôt sur les sociétés et au taux très faible de 15 % au lieu d’être taxé à une tranche marginale d’imposition supérieure — au-delà de 38 120 euros de bénéfices, le taux passe à 33,33 %. La SELARL à vrai dire, ce qui compte le plus est de maîtriser les coûts de ce passage et optimiser l’organisation de la SEL. En exerçant en SELARL — la société d’exercice libéral à responsabilité limitée est le format le plus répandu — , le kinésithérapeute profite du statut de gérant

majoritaire, tout en restant travailleur non salarié et affilié à sa caisse de retraite, ce qui n’est pas négligeable. Mais cette option est souvent méconnue des kinésithérapeutes, peu nombreux à opter pour une SELARL. Contrairement au statut libéral, les cotisations sont assises uniquement sur les prélèvements effectués au titre de votre rémunération, et non plus sur le résultat financier ! Quant aux bénéfices laissés en réserve, ils pourront être réinvestis pour le développement du cabinet mais aussi, et surtout, pour préparer la retraite des kinésithérapeutes associés. Pour ce dernier point, la SEL permet d’intégrer progressivement un nouvel associé et faciliter le départ d’un autre en évitant au nouvel entrant de subir une perte de la patientèle due au changement brutal du professionnel. Contrairement à un exercice libéral, l’activité ne marque pas de pause avec le changement de professionnel.

Conclusion Au final, la création d’une société pour exercer, autrement dit une personne morale, peut se révéler être un outil d’optimisation professionnelle mais aussi patrimoniale et successorale.

VOUS SOUHAITEZ EN FINIR

AVEC LES IMPAYÉS ?

NOUS AVONS LA SOLUTION UNE PRESTATION SUR MESURE

(prise en main du PC à distance) Traitement des rejets des caisses et mutuelles Gestion des impayés organismes et clients Paramétrage des mutuelles et conventionnements Facturation des actes non transmis Interventions régulières ou ponctuelles selon vos besoins www.practisante.com - 04 94 10 73 25 - 07 61 96 47 15 - contact@practisante.com

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

17


Formations évolution professionnelle

Faisons le point sur l’Agence nationale du DPC En collaboration avec l’ANDPC

Se former en tant que kiné est devenu une obligation. Pour valider cette obligation, chaque praticien doit passer par un parcours de DPC. Principal organe d’indemnisation à la formation, l’ANDPC (Agence nationale du DPC) demande une série de procédures afin d’aboutir à l’indemnisation de vos formations. Nous allons vous en donner les grandes lignes.

1. Où rechercher un programme ou une action de DPC ? Vous êtes professionnel de santé en France et exercez à plus de 50% en tant qu’hospitalier, autre salarié (hors centre de santé conventionné) ou autre libéral ? Consultez le moteur de recherche disponible sur le site internet www.agencedpc.fr. Il référence la liste officielle des programmes et des actions de DPC vous permettant de remplir votre obligation de DPC. Vous exercez à au moins 50% en tant que libéral ou salarié d'un centre de santé conventionné ? Vous pouvez bénéficier d'une prise en charge de l'Agence nationale du DPC. Connectez-vous ou créez votre compte personnel sur www.mondpc.fr et accédez directement au moteur de recherche référençant la liste officielle des programmes et des actions de DPC vous permettant de remplir votre obligation de DPC.

2. Qui dispense les programmes et actions de DPC ? Les programmes et les actions de DPC sont dispensés par des organismes de formation ou structures appelés « organismes de DPC » ou « ODPC ». Ces organismes de DPC peuvent être des associations, des entreprises, des universités, des établissements de santé… Les « organismes de « DPC » ou « ODPC » sont les seuls organismes de formation 18 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


habilités à dispenser des programmes et des actions de DPC. Tous les organismes de DPC sont disponibles sur le site internet www.agencedpc.fr.

Bon à savoir L'Agence nationale du DPC ne dispense aucun programme de DPC. Elle publie les programmes et actions de DPC proposés par les organismes de DPC.

3. Comment savoir si ma formation est un DPC ?

© momius - Fotolia.com

Tous les organismes de DPC sont disponibles sur le site internet www.agencedpc.fr

© wellphoto - Fotolia.com

Pour savoir si la formation que vous suivez ou souhaitez suivre est bien un DPC vous permettant de remplir votre obligation, assurez-vous que ce dernier figure dans le moteur de recherche disponible sur www.mondpc.fr ou sur www.agencedpc.fr.

4. Je ne trouve pas le DPC souhaité dans ma région, que faire ? L'Agence référence l'ensemble des programmes et actions de DPC proposés par les organismes de DPC. La disponibilité des programmes et des actions de DPC dans votre région est sous la responsabilité des organismes de DPC.

Vous pouvez ainsi : → contacter un organisme de DPC proposant la formation DPC souhaitée et lui demander s'il envisage une session dans votre région ; → rechercher un autre DPC dans votre région en sélectionnant le critère "région" lors de votre recherche ; → assister au DPC de votre choix dans une autre région.

La disponibilité des programmes et des actions de DPC dans votre région est sous la responsabilité des organismes de DPC.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

19


Formations / évolution professionnelle

Prise en charge :

5. Les forfaits pour l’année 2017 Ces forfaits de DPC s’appliquent aux sessions commençant et se terminant en 2017. Plafond de prise en charge par l’Agence :

Inscription en ligne : Vous devez vous inscrire à l’action de DPC de votre choix depuis votre compte personnel sur www.mondpc.fr. Au moment de votre inscription, il vous est précisé : → les heures décomptées au 14 h ; → le montant de votre indemnisation (en fonction du nombre d’heures) ; → le cas échéant, le montant restant à votre charge (à régler à l’organisme dispensant l’action DPC.

Exemples →V  ous suivez l’intégralité d’une action DPC présentielle de 20 participants d’une durée totale de 6 h (une réunion de 3 h consécutives et 2 autres réunions de 1 h 30), les 6 h seront décomptées de vos 14 h et vous serez indemnisé de 192,30 € (32,05€ x 6h). Votre participation de 231,42€ sera directement payée, par l’Agence, à l’organisme de DPC dispensant l’action (38,57 € x 6 h). →V  ous suivez l’intégralité d’une action DPC non-présentielle de 20 participants d’une durée totale de 8 h (2 séquence de 4 h consécutives chacune), la prise en charge des actions de DPC non-présentielles étant limitée à 7 h maximum décomptées de vos 14 h, vous serez indemnisé de 224,35 € (32,05€ x 7h). Votre participation de 269,99€ sera directement payée, par l’Agence, à l’organisme de DPC dispensant l’action (38,57 € x 7 h). La 8e heure sera à votre charge et devra être réglée directement à l’organisme. Si votre parcours de DPC est composé d’actions présentielles, votre indemnisation sera fonction des modalités dédiées à chaque format.

20 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

Bon à savoir En complément du plafond de prise en charge annuel, une action DPC « tutorat » et une action de DPC « PAERPA » seront prises en charge sur la période triennale et votre indemnisation sera fonction de leur format et de leur durée. Ces actions ne seront pas décomptées de votre plafond annuel. Elles sont appelées « hors quota ».

6. Processus d’indemnisation a. Vous êtes concerné par une prise en charge par l’Agence ? Inscrivez-vous à une action de DPC depuis votre compte personnel sur www.mondpc.fr et participez à l’intégralité de la session. → Bon à savoir : les dates de début et de fin d’une session d’une action de DPC sont celles précisées sur le descriptif en ligne lors de l’inscription. Les modalités de prise en charge par l’Agence sont celles affichées au moment de l’inscription. b. Une fois la session terminée (date de fin indiquée sur votre compte personnel), vous n’avez aucune démarche à faire. L’organisme de DPC (ODPC) doit envoyer à l’Agence les justificatifs relatifs à votre participation pour que le processus d’indemnisation puisse commencer. → Bon à savoir : la date de fin d’une session est la date déclarée par l’ODPC et publiée en ligne pour la session choisie. Attention, cette date de fin peut être différente de celle de votre dernière réunion.

c. L’Agence réceptionne le dossier de demande de paiement envoyé par l’organisme de DPC et vérifie que celui-ci est complet. → Bon à savoir : si l’Agence reçoit un dossier incomplet ou erroné, il alerte l’ODPC afin que celui-ci lui communique les éléments permettant à l’Agence de commencer le processus d’indemnisation. d. L’Agence contrôle l’ensemble des pièces justificatives remises et procède au paiement de l’organisme de DPC ainsi qu’à votre indemnisation (dans la limite de votre plafond de prise en charge). e. Vous percevez votre indemnisation par virement (sous réserve d’avoir renseigné vos coordonnées bancaires depuis votre compte personnel sur www.mondpc.fr).

Bon à savoir Vous participez à une session d’une action de DPC non-présentielle de 7 heures déclarées par l’organisme de DPC comme se déroulant du 23 janvier 2017 au 03 mars 2017. Même si vous terminez avant le 03 mars 2017, la session sera officiellement close lorsque l’ensemble des participants aura terminé et au plus tard le lendemain de cette date. L’ODPC pourra alors constituer le dossier de paiement et l’envoyer à l’Agence. C’est à réception de ce dernier complet que le processus d’indemnisation peut commencer.

© morganka - Fotolia.com

Il est de 14 heures par kiné pour l’année 2017 (dont 7 heures maximum pour le suivi des actions de DPC non présentielles), pour des actions de DPC de formation continue, d'évaluation de pratiques professionnelles ou de gestion des risques.


7. Le dispositif du DPC : a. Votre démarche tout au long de l'exercice professionnel

b. Vos possibilités de parcours en 3 ans

c. Vos repères

Conclusion Même si le cheminement semble long, une fois plongé dans la procédure, cela devient très rapide. Indispensable pour toute indemnisation, veillez à remplir scrupuleusement votre dossier. Bonne formation !

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

21


Formations / évolution professionnelle

Les aides à la formation Informations recueillies par Profession Kiné

Même si la formation DPC est obligatoire, d’autres sont pertinentes. d. Attention Sont éligibles les formations d'une durée minimale de 6 h 00 sur une journée ou cycle de 6 h 00 par module successif de 2 h 00 minimum. Sont également éligibles les formations d'une durée minimale de 4 h 00 correspondant à une prise en charge d'une demi-formation.

© Microgen - Fotolia.com

Exclusion Sont exclus des prises en charge FIF PL les conférences, tables rondes, colloques, symposiums, congrès sans atelier.

Elles peuvent être financées par des organismes différents comme le FIF PL ou le Crédit d’Impôt pour la formation des dirigeants d’entreprise.

1. Le DPC Seule formation obligatoire, vous pouvez retrouver tous les éléments dans le chapitre précédent spécifique au DPC.

2. Le FIF PL a. Rappel

Cependant, le contenu pédagogique de certaines conférences et de certains colloques répond aux obligations réglementaires.

…prise en charge annuelle […] est plafonnée à 750 €…

C’est pourquoi, il appartiendra à la Commission Professionnelle, avant d’accepter la prise en charge d’une conférence ou d’un colloque, de s’assurer que le contenu pédagogique de ces derniers répond bien à la réglementation en vigueur, ainsi qu’aux critères de prise en charge de la profession.

Aucun organisme de formation ne peut être agréé ou sélectionné par le FIF PL, seuls les thèmes de formation peuvent être présentés. b. Prise en charge Pour les formations e-larning, la prise en charge est plafonnée à 150 € par thème de formation et limitée à 300 € par an et par professionnel. Pour la prise en charge annuelle des formations ci-dessous, elle est plafonnée à 750 € par professionnel dans la limite du budget de la profession. Quels que soient les thèmes, les formations s’appuieront autant que possible sur les recommandations de la HAS correspondantes, si elles existent. Les formateurs s’engagent à intégrer les recommandations dans leur présentation. Seules les formations soumises à la Commission Professionnelle des MasseursKinésithérapeutes, dans le cadre de l’appel à candidatures de l’année concernée, peuvent faire l’objet d’une prise en charge. 22 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

© Photographee.eu - Fotolia.com

c. Les thèmes


Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds à gérer de la profession Thèmes prioritaires

Plafonds de prise en charge

Toute formation liée à la pratique professionnelle Thème 1 - Prévention, éducation à la santé, ergonomie et ETP Thème 2 - Rééducation des pathologies respiratoires, cardio-vasculaires, réentraînement et réhabilitation à l’effort Thème 3 - Rééducation périnéo-sphinctérienne et ano-rectale Thème 4 - Rééducation des pathologies neurologiques Thème 5 - Gériatrie

Prise en charge limitée à 4 jours par an et par thème, plafonnée à 250 € par jour, dans la limite de 750 € par an et par professionnel pour les thèmes de 1 à 9

Thème 6 - Rééducation des pathologies d’équilibration Thème 7 - Rééducation de la face et de la déglutition Thème 8 - Thérapies manuelles et analytiques Thème 9 - Techniques globales, posturales, gymniques Thème 10 - Kinésithérapie du sport et traumatologie Thème 11 - Biomécanique et science du mouvement Thème 12 - Massage Thème 13 - Drainage lymphatique manuel Thème 14 - Formation des cadres des organisations professionnelles Thème 15 - Ostéopathie (perfectionnement ou remise à niveau) Thème 16 - Bilan diagnostic kinésithérapique et évaluation Thème 17 - Soins palliatifs et traitement de la douleur Thème 18 - Contentions souples Thème 19 - Santé bien être, remise en forme Thème 20 - Esthétique et plastique Thème 21 - Prescription en kinésithérapie

Prise en charge limitée à 3 jours par an et par thème, plafonnée à 250 € par jour, et de 600 € par thème dans la limite de 750 € par an et par professionnel pour les thèmes de 10 à 14

Thème 22 - Santé publique, méthodologie de recherche, anglais médical Thème 23 - Culture médicale, psychologie Thème 24 - Droits professionnels, cadres juridiques et professionnels libéraux, formation des experts en kinésithérapie Thème 25 - Formation de formateurs (sauf tuteur de stage) Thème 26 - Gestion du cabinet : dossier patient, comptabilité, informatique, technique de communication, télétransmission, démarche qualité Thème 27 - Ateliers des Congrès, colloques, symposium ayant lieu exclusivement sur le territoire français

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

23


Formations / évolution professionnelle

président, directeur général, administrateur ou membre de sociétés par actions...

Thèmes et plafonds de prise en charge sur fonds spécifiques La prise en charge des thèmes listés ci-dessous ne vient pas en déduction de votre budget annuel 2017 Thèmes

Plafonds de prise en charge

Formation de longue durée - 100 heures de formation minimum - Thèmes de formation entrant dans les critères de prise en charge 2017 de la profession Une prise en charge tous les 3 ans

Prise en charge plafonnée à 70 % du coût réel de la formation, limitée à 2 000 € par professionnel (pour les formations prioritaires) limitée à 1 000 € par professionnel (pour les formations non prioritaires)

VAE (validation des acquis d'expérience)

Prise en charge au coût réel plafonnée à 1 000 € par an et par professionnel

Bilan de compétences - Une prise en charge tous les 3 ans

Prise en charge au coût réel plafonnée à 1 500 € par professionnel

Formation de conversion - Une prise en charge tous les 3 ans Attention : un courrier de motivation est à joindre obligatoirement à votre demande de prise en charge

Prise en charge au coût réel plafonnée à 2 000 €, limitée à 200 € par jour et par professionnel

b. Qui est concerné ?

3. Le crédit d'impôt pour la formation des dirigeants d'entreprise

Dès lors qu'elle est imposée selon un régime réel, ou exonérée, toute entreprise peut en bénéficier, quelles que soient son activité (commerciale, industrielle, artisanale ou libérale) et sa forme juridique (entreprise individuelle ou société).

a. Postulat

En sont cependant exclues les entreprises individuelles placées sous le régime fiscal de la micro-entreprise, donc une minorité de praticiens.

Les entreprises imposées d'après leur bénéfice réel peuvent bénéficier d'un crédit d'impôt calculé sur les dépenses engagées pour la formation de leurs dirigeants. Et un kiné en entreprise libéral est un dirigeant.

Le crédit d'impôt s'applique aux dépenses de formation d'un dirigeant de l'entreprise : entrepreneur individuel, gérant de société,

c. Calcul du crédit d'impôt Le montant du crédit d'impôt est égal au produit du nombre d'heures passées en formation par le ou les dirigeants de l'entreprise (dans la limite de 40 heures par année civile) par le taux horaire du Smic (en vigueur au 31 décembre de l'année au titre de laquelle est calculé le crédit d'impôt). Par exemple, une entreprise, dont le dirigeant unique a suivi en 2016, 10 heures de formation, peut déduire en 2017 un crédit d'impôt de 96,7 € = 10 x 9,67 (Smic en vigueur en 2016). d. Comment bénéficier du crédit d'impôt Le crédit d'impôt doit être imputé au moment du paiement du solde sur l'impôt sur les bénéfices dû par l'entreprise au titre de l'année au cours de laquelle les dépenses éligibles ont été engagées, après les prélèvements non libératoires et les autres crédits d'impôt reportables ou restituables. L'entreprise soumise à l'IR ou la société de personnes doit : → c alculer le montant du crédit d'impôt au moyen de la fiche d'aide au calcul n°2079FCE-FC, → r eporter le montant du crédit d'impôt sur la télédéclaration de résultat dans la case « autres imputations », →y  annexer le formulaire n°2069-RCI qui récapitule toutes les réductions et crédits d'impôt de l'exercice, → reporter le montant du crédit impôt sur la déclaration complémentaire des revenus n°2042 C pro. e. Restitution Lorsque le montant de l'impôt est insuffisant pour imputer la totalité du crédit d'impôt, l'excédent peut être restitué à l'entreprise au moyen d'une demande de remboursement de crédits d'impôt, au moyen de l'imprimé n°2573-SD.

Sources https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F23460 https://www.fifpl.fr https://www.agencedpc.fr

24 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


Diversification évolution professionnelle

Une spécialisation : la diversification étienne Guillemain d’Echon I MKDE et formateur chez Mail14 Formation

Qu’entend-on par « diversification » ? Le mot recouvre en lui-même une grande variété de sens : de quoi rendre encore plus passionnant et cohérent l’exercice de la kinésithérapie « moderne » ! a. Une mission (Article 1er) « prévenir l’altération des capacités fonctionnelles, concourir à leur maintien et le cas échéant, les rétablir ou y suppléer ».

…répondre à un Il n’est pas seulement question de pratiquer des actes non-remboursés, il s’agit de répondre à un besoin du patient comme du thérapeute : la santé et la kinésithérapie ont bien plus de choses à se dire que de parler uniquement de rééducation. Entre un patient qui souhaite être considéré dans sa globalité et non réduit à une pathologie, une sécurité sociale à l’avenir incertain, et le kinésithérapeute qui aspire lui aussi à bien vieillir et à ne pas s’user à la tâche, vers quelle offre de santé peut-on aller ?

1. Définition L’Organisation Mondiale de la Santé a défini en 1946 la santé comme suit : « La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité{1}». En avance sur son temps, l’OMS préfigurait les aspirations de nos contemporains. La santé aujourd’hui n’est plus envisagée comme la seule réparation des blessures de guerre ; la prévention prend de plus en plus de place, afin de préserver la paix ; le bien-être est omniprésent. Dans ces trois secteurs, thérapie, prévention et bien-être, le masseur-kinésithérapeute est un acteur attendu. La diversification au sens général se décline en propositions particulières :

besoin du patient… →n  e pas limiter notre activité à des soins thérapeutiques, →n  e pas dépendre financièrement des organismes de prise en charge, →v  arier les propositions, les approches et les moyens pour éviter la lassitude professionnelle.

2. Diversifier les soins pour aller vers un projet de santé globale (dans l’intérêt de votre patient !) Pour se faire une idée de l’ouverture possible en kinésithérapie, prenons le temps de lire notre décret de compétence : on observe une telle diversité, qu’il est surprenant de voir que « compétence » est écrit au singulier ! Récapitulatif non exhaustif et dans le désordre des domaines d’intervention et des actes mentionnés (attention, chaque mot compte !) :

b. Des champs d’application Orthopédie, neurologie, traumatologie, rhumatologie, cardiologie, pneumologie, gériatrie, pédiatrie, périnéal, cutané, troubles de la déglutition, de l’équilibre, ergonomie (art.12), participation à la préparation du sportif (art.11), actions de prévention, de recherche et de formation (art.13). c. Des moyens Massages thérapeutiques ou non (article 3), drainage lymphatique manuel, postures et actes de mobilisation articulaire, mobilisation manuelle de toutes articulations, étirements musculo-tendineux, gymnastique médicale préventive (article 4) ou thérapeutique, relaxation neuromusculaire. Mécanothérapie, réalisation et application de contentions souples, adhésives ou non, d’appareils temporaires de rééducation et d’appareils de postures. Electro-physiothérapie, ondes mécaniques, ondes. Thermothérapie et cryothérapie, kiné-balnéothérapie et hydrothérapie, presso-thérapie. En respectant simplement et scrupuleusement ce décret, le kiné tout juste sorti de l’IFMK a déjà de quoi diversifier son activité pendant de nombreuses années… Et explorer au mieux la voie royale des soins de rééducation, prescrits par un médecin pour traiter une pathologie, avec un remboursement de la totalité des honoraires (hormis la franchise).

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

25


Diversification / évolution professionnelle

Note Mais nous avons relevé ci-dessus en gras les ouvertures directes vers d’autres propositions, moins souvent développées dans les cabinets dits libéraux, et pas ou peu remboursées. Le Ministère des Affaires Sociales et de la Santé a pourtant tout écrit dans son décret : il missionne notre profession d’offrir toute une gamme de soins thérapeutiques ou préventifs et ainsi balayer un large spectre de besoins de santé. Et ça tombe bien, le patient a souvent une grande confiance en « son kiné ». Il existe une patientèle nombreuse, prête à suivre le kiné vers des actes hors du champ de la rééducation, se sentant ainsi « bien encadrés » par un « professionnel ». Il en va ainsi des massages bien-être, de certains soins d’esthétique, de la gymnastique médicale, de la prévention primaire en entreprise et de la reprise d’activité sportive (notamment après des épisodes douloureux ou traumatiques), entre autres. Le statut de « kiné » est un atout majeur : considéré de prime abord comme un gage de compétence, c’est un sésame vers ces domaines souvent partagés avec d’autres professions (soulevant au passage des querelles de piétinement de platebandes… mais ce n’est pas notre sujet). à nous d’être à la hauteur de cette réputation ! Puisque nous avons le droit de faire bien des choses, faisons-les bien, et tout le monde s’y retrouvera. Principalement le patient qui pourra trouver chez son kiné un partenaire de santé durable, qui le connaît bien, capable de s’adapter à son état de santé et de le suivre sur d’autres terrains, une fois sorti du cabinet. Nous nous acheminons là vers une santé plus globale, qui intègre l’avant et l’après des soins thérapeutiques. Diversifier la nature des soins permet aussi de sortir de la médicalisation et d’assurer une transition fluide pour le retour vers la « vraie vie ». Mais attention : si le décret de compétence(s) définit ces actes que nous avons le droit de pratiquer dans le cadre de notre profession, il ne prédispose en rien à un remboursement par des organismes de prise en charge.

3. Diversifier ses actions pour une plus grande indépendance et liberté dans le choix de ses honoraires Posé sur le socle de son décret de compétence le kiné peut, on l’a vu, choisir entre de nombreuses orientations ou pratiques spécifiques. Il peut signer la convention avec la 26 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

…une santé plus globale…

Sécurité Sociale, et devra respecter le cadre de la Nomenclature Générale des Actes Professionnels (NGAP){3}, qui permet de pratiquer les actes de rééducation remboursés sur prescription médicale. Cette convention n’est ni obligatoire, ni définitive, ni exclusive. En d’autres termes, vous pouvez avoir une activité strictement conventionnée, complètement déconventionnée ou mixte. →L  ’exercice conventionné est le plus commun : exercice soutenu par les organismes de prise en charge, dans lequel les soins pratiqués sont remboursés par la sécurité sociale et les mutuelles et ce jusqu’au tiers payant (qui permet à tous de se soigner, certes, mais en entretenant parfois une absence de remise en question). →L  e déconventionnement est juste un choix de pratique « dérèglementée ». La kinésithérapie libérale au sens premier du terme. Le choix du mode d’exercice et des tarifs (avec tact et mesure !). On peut continuer d’effectuer tous les actes présents dans le décret de compétence, y compris ceux qui sont dans la NGAP, mais les patients ne pourront bénéficier d’aucun remboursement, puisqu’il n’y a pas de convention signée. →L  ’exercice mixte n’est pas un choix mais désigne de fait une activité qui intègre des soins remboursés et non remboursés, tous dans le décret de compétence, mais pas tous inscrits à la NGAP. → Un détail de taille : Les honoraires non-conventionnés et non remboursés (HN) sont plus taxés que les honoraires issus de l’activité conventionnée remboursée (HC)… • les revenus HN sont taxés à hauteur d’environ 20 % par l’URSSAF (comme les revenus d’autres professions libérales), • les revenus HC bénéficient d’une réduction d’environ 9,5 % et ne sont donc taxés qu’à 10,5% (« cadeau » !). Les revenus HN reviennent ainsi au niveau « normal » des autres professions indépendantes. En gros, la diversification coûte plus au patient, et taxe plus le kiné. Mais alors, si c’est plus cher pour tout le monde, pourquoi souhaiterait-on pratiquer des actes non-remboursés ?

• Les actes de prévention et de bien-être sont « hors nomenclature », donc non-remboursés, qu’il y ait une prescription ou non. • Ordonnance ne veut pas dire remboursement : l’exemple du sport sur ordonnance, encadré par la loi du 1er mars 2017 convoque les kinésithérapeutes mais aucun dispositif de remboursement national n’a été prévu. Si cela peut surprendre, c’est pourtant le cas de beaucoup d’autres traitements, prescrits sur une ordonnance, mais peu/mal/pas remboursés : soins dentaires, lunettes, spécialistes…

Exemples de diversification • Un cours collectif de gymnastique médicale préventive d’une heure avec 10 personnes payant chacune 10 euros permet d’augmenter le revenu horaire par rapport à des soins cotés selon la NGAP. • Une intervention de prévention en entreprise (à des tarifs variables) sera souvent plus intéressante financièrement que la pratique de cabinet.

L’argent a-t-il une valeur différente selon qu’il provient d’un organisme de prise en charge ou directement du bénéficiaire des actes, sans remboursement ? La kinésithérapie est-elle un « business », comme Joshua Cleland{2} nous le suggère ? Y’a-t-il des kinés bénévoles dans la salle ? La question de la diversification se joue probablement ailleurs : car il ne faut pas confondre indépendance financière et enrichissement personnel. La diversification des revenus est loin d’être synonyme de défiscalisation (à moins de profiter de l’absence de traçabilité pour mettre quelques recettes sous le tapis plutôt que dans le livre de comptes, mais dans ce cas, ce n’est pas de la défiscalisation, c’est de la fraude). Concernant l’augmentation des revenus : bien que la taxation soit plus élevée, les activités diversifiées permettent de pratiquer des tarifs choisis pour les actes hors nomenclature (nous redisons ici une préconisation déontologique : « avec tact et mesure »). La diversification est donc plus rémunératrice si on la développe intelligemment.


Mais surtout, la diversification permet l’indépendance, en répondant à certaines problématiques : Et si la sécurité sociale venait à mourir ? Et si les mutuelles décidaient pour de bon qu’il vaut mieux prévenir que guérir ? Et si les soins à visée thérapeutique n’étaient plus remboursés ? Ou encadrés plus strictement ? Alors le kinésithérapeute qui était uniquement sous perfusion des organismes de prise en charge devra très vite inventer autre chose. Celui dont les patients sont habitués à se prendre eux-mêmes en charge, à « payer de leur poche », aura pris de l'avance... Se diversifier permet de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier. Car même si votre compétence est reconnue et primordiale, la capacité du bénéficiaire des soins à payer conditionne votre subsistance. En 2017, nous pouvons faire 2 observations : Le champ de compétences de la kinésithérapie est très vaste, et la sécurité sociale est réputée très malade. Heureusement, professionnel de santé ne veut pas dire agent assermenté de la sécu ! Reste une considération éthique et déontologique : Et ceux qui ne peuvent pas SE prendre en charge ? Comment préserver la nécessaire solidarité offrant le soin thérapeutique aux plus faibles et aux plus souffrants ? Pour l’instant, la sécurité sociale est là… pour combien de temps et dans quelles conditions ? La mise en place d’une pratique préventive et de bien-être est souhaitable ; elle permet de réduire l’occurrence des pathologies, et de peser moins sur le budget de la sécu. La diversification apporterait-elle ainsi une partie de la réponse ? C’est ce que nous croyons, confortés par des expériences de praticiens diversifiés qui confirment que c’est possible, et que le patient n’est pas le seul à y trouver son compte.

4. Diversifier son activité pour rester un thérapeute curieux, motivé et en bonne santé (dans votre intérêt !) Le praticien, en mettant en place une variété de propositions pour ses patients, voire en sortant de son cabinet, rend service à tout le monde : à son patient, à la sécu, à son comptable… et à lui-même ! Si le praticien va bien, il soigne mieux, plus longtemps et n’entretient pas le dicton du cordonnier le plus mal chaussé. Pour réussir cela, rien de tel que de se réinventer sans cesse. Avec l’offre pléthorique des diverses techniques ou approches proposées aux diplômés d’état, les spécialisations sont paradoxalement la meilleure façon d’aller vers la diversification. Stimulante intellectuellement, la formation continue permet la rencontre entre praticiens, la remise en questions et le renouvellement dans la pratique. « Apprends comme si tu devais vivre toujours... ». D’autant plus inspirant que l’âge de la retraite est un vrai sujet : à quel âge ? Dans quel état ? En évitant la routine, on évite l’usure.

…le kiné peut travailler à améliorer sa santé pendant qu'il s'occupe de ses patients…

5. Un exemple de diversification réussie : l’école du Dos Mail14® {5} En tant que praticien exerçant une activité mixte (tournée majoritairement vers les soins hors nomenclature) et formateur chez Mail14 Formation, voici l’expérience que je partage avec mes collègues : Lorsque nous accueillons de nouveaux confrères à l’occasion d’une formation, nous entendons souvent les doléances de kinésithérapeutes qui (parfois peu de temps après le diplôme) se disent « lassés des patients passifs », ou « cassés par la pratique du soin manuel individuel sur de grosses journées répétitives ». Ils viennent chercher des conseils et des méthodes pour un exercice différent. En ce qui concerne les rachialgies, rhumatologiques ou post-traumatiques, l’approche d’André Petit apportait dès 1982 une vision intégrée de tous ces enjeux, en démontrant que le kiné peut travailler à améliorer sa santé pendant qu’il s’occupe de ses patients. La diversification avait déjà le goût de l’enthousiasme, alimentée sans cesse par une curiosité insatiable. Aujourd’hui encore, les formateurs qui ont pris sa suite décrivent et transmettent à leurs confrères masseur-kinésithérapeutes les étapes du parcours de santé du patient, qui va du bilan initial jusqu’au sport-santé (avez-vous pris votre carte d’éducateur sportif ?) en passant par le soin individuel, les exercices thérapeutiques, la gymnastique préventive et d’entretien, en individuel ou en groupe pour l’émulation.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

27


En entrant dans le collectif, les patients sortent de la récidive. des séances sur leurs deniers propres n’apparaît plus comme un obstacle mais comme une évidence dans une approche active et enthousiasmante de la bonne santé. Ils sont souvent très contents d’être sortis du circuit « classique » (et le praticien aussi).

En sortant du traitement, le praticien et ses patients restent résolument actifs. En organisant des cours collectifs pour stabiliser ses patients, le praticien emmène les séances. Il entretient ainsi son corps tout en reposant ses pouces. Changer d’air dans sa tête pour changer le quotidien des patients. à l’heure où l’âge de la retraite semble reculer d’un an chaque année, il semble plus que judicieux d’appliquer à nous-mêmes ce que nous préconisons à nos patients… et leur faire du bien en nous faisant du bien !

L’aspect préventif de cette pratique fait qu’elle ne peut être remboursée, mais les patients qui y souscrivent n’en sont que plus motivés, et l’émulation du groupe retentit tant sur les pratiquants que sur le praticien. En entrant dans le collectif les patients sortent de la récidive. Le praticien ne porte plus ses patients ce qui soulage son dos (et son agenda). Comme le souligne Mary O’Keeffe, chercheuse en physiothérapie musculo-squelettique : « Contrairement aux idées reçues, l’exercice améliore la condition du dos, et le meilleur exercice est celui qu’on prend plaisir à faire ». Dès lors, pour les patients, le financement

Un patient qui retrouve une confiance durable dans un corps qu’il croyait vulnérable, la force d’un kinésithérapeute qui reste motivé, la diversification peut apporter bien plus qu’une source de revenus complémentaires. Les conditions de remboursement ne sont que conjoncturelles et soumises à variation selon l’humeur des politiques et la conduite des négociations conventionnelles. En revanche, la recherche d’un « complet bien-être physique, mental et social » invoqué par l’OMS pour l’ensemble de la population (praticien inclus), n’est pas aléatoire : c’est une mission de santé publique. C’est un objectif, une nécessité, un projet.

Conclusion De la prévention primaire à la prévention secondaire ou tertiaire, en passant par le soin, pour aller vers le bien-être de tous, voilà ce que, pour diverses raisons, on peut souhaiter tout spécialement à la kinésithérapie. Références et sources 1 • Préambule à la Constitution de l'Organisation mondiale de la Santé, tel qu'adopté par la Conférence internationale sur la Santé, New York, 19 juin -22 juillet 1946 2 • Joshua Cleland l physiothérapeute américain, conférence du 18 janvier 2017 à Paris sur « La kinésithérapie et les preuves : quelles perspectives pour la pratique professionnelle ? »

28 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

3 • NGAP : Nomenclature Générale des Actes Professionnels disponible sur http://www.ameli.fr/fileadmin/user_upload/documents/NGAP.pdf 4 • André Petit l créateur du concept école du Dos® en 1982 : http:// www.ecoledudos.org/qui-est-andre-petit/ 5 • Description du concept et des méthodes de kinésithérapie sur http://www.ecoledudos.org/concept-ecole-du-dos


Une source de diversification ? La Cryolipolyse, vous connaissez ? José Maria Flotats I Directeur CORPODERM

Dans le choix de la diversification, certains préfèrent, aux techniques manuelles, des techniques mécaniques. Il s’agit d’un procédé original de destruction sélective des adipocytes par le froid. L’effet du froid sur le tissu adipeux a été découvert fortuitement et rapporté dans différentes observations cliniques. Il s’est dans un premier temps développé aux USA grâce à Dieter Manstein en 2008. En France, c’est surtout depuis l’interdiction par le décret du 11/04/2011 de nombreuses lyses adipocytaires dites invasives que la cryolipolyse a fait surface.

1. Objectif du traitement C’est la réduction des bourrelets graisseux localisés par l’élimination progressive des adipocytes. La cryolipolyse apporte également un effet tenseur et une perte de volume.

2. Principe de traitement La technique combine une aspiration, à l’aide d’une pièce à main qui fonctionne comme une ventouse, et une absorption de chaleur au niveau de la peau en contact avec des plaques dites à « effet Peltier ». L’effet Peltier est un effet thermoélectrique utilisé comme système de réfrigération. C’est un phénomène physique de déplacement de chaleur en présence d’un courant électrique. La plaque de Peltier fonctionne comme une pompe à chaleur avec une face froide en regard de la peau et une face chaude par où ressort la chaleur. La mise en place d’une membrane thermique assure la protection de la peau ainsi qu’une meilleure conduction des échanges thermiques. L’action du froid sur les adipocytes est efficace dès que la température atteint 10,4°C. Quant aux autres tissus, ils sont globalement préservés.

3. Sur le plan pratique L’aspiration assure un contact optimal de la peau avec les plaques de Peltier à l’intérieur de la pièce à main, condition indispensable au bon fonctionnement de la technique, permettant ainsi une absorption de chaleur maximale réduisant ainsi en quelques minutes la température du tissu adipeux avec une diminution du flux sanguin due à la vasoconstriction par le froid.

4. Aspect physio-pathologique simplifié Il a été prouvé scientifiquement que les cellules graisseuses étaient plus sensibles au froid que les autres cellules de l’organisme. Concrètement, le refroidissement prolongé de la zone traitée envoie un signal extracellulaire aux adipocytes déclenchant l’apoptose. Ce phénomène correspond à une rétraction progressive de la cellule, avec condensation de la chromatine et du cytoplasme, suivie d'une fragmentation caractéristique de l'ADN aboutissant à la formation de fragments cellulaires ou corps apoptotiques. Ces corps apoptotiques sont ensuite phagocytés par les cellules macrophages (cellule de « nettoyage » permettant l’élimination des débris cellulaires). Ils seront progressivement transportés par le système lymphatique puis traités et éliminés de manière naturelle.

5. L’apoptose ou mort cellulaire programmée Dans les organismes multicellulaires, les cellules devenues inutiles sont détruites par un processus de suicide cellulaire fortement régulé appelé « apoptose ». Ce programme s’effectue par le biais de protéases, les caspases, qui déclenchent la mort cellulaire en dégradant des substrats cellulaires du noyau et du cytoplasme. Le processus d’activation peut être initié par divers types de signaux intra- et extracellulaires. L’apoptose est donc un mécanisme régulateur essentiel qui intervient dans l’homéostasie tissulaire (équilibre entre prolifération et mort cellulaire) et dans divers processus physiologiques clés.

6. Nécrose versus apoptose Il existe 2 types majeurs de mort cellulaire : la nécrose et l'apoptose. La nécrose est une mort cellulaire dite "accidentelle" qui survient lors d'un dommage tissulaire et qui implique des groupes de cellules. Lors de la nécrose, la cellule gonfle puis la membrane cellulaire éclate déversant le contenu cellulaire dans le tissu environnant

et provoquant localement une inflammation. Cette inflammation est provoquée par la présence d’enzymes et de substances inflammatoires présentent dans le cytosol. L'apoptose découvert en 1972 au contraire est une forme « physiologique » de mort cellulaire, hautement régulée et qui est indispensable à la survie des organismes multicellulaires. Morphologiquement, l’apoptose correspond à une rétraction progressive de la cellule, avec condensation de la chromatine et du cytoplasme, suivie d'une fragmentation caractéristique de l'ADN aboutissant à la formation de fragments cellulaires ou corps apoptotiques {cf. illustration}. Les organites intracellulaires contenus dans les corps apoptotiques sont structurellement intacts. L'apoptose (du grec : chute des feuilles en automne, avec « apo » pour éloignement et « ptose » pour chute (description en 1972 par Kerr, Wyllie et Currie) donc signifie chute en se détachant) ressemble ainsi à une mitose abortive sans réplication, avec division de la cellule en multiples fragments conduisant à la perte de viabilité cellulaire. Les corps apoptotiques formés sont ensuite phagocytés par les macrophages ou des cellules épithéliales de voisinage normales ; la formation de corps apoptotiques avec membrane plasmique intacte prévient le relargage des constituants intracellulaires et donc la réaction inflammatoire. En ce sens, l'apoptose doit être distinguée de la nécrose qui aboutit à l’éclatement de la cellule suivi d'une réaction inflammatoire locale. La nécrose donne finalement l’image d’un phénomène anarchique et désordonné à caractère explosif, tandis que l’apoptose est un processus actif et bien contrôlé d’implosion cellulaire.

7. La cellule graisseuse Un adipocyte est une cellule de stockage de la graisse. a. Situation Les adipocytes sont regroupés en amas graisseux dans la couche la plus profonde de la peau appelé l’hypoderme. b. Structure Ces cellules possèdent une morphologie ronde, jusqu’à 150 micromètres de diamètre.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

29


Diversification / évolution professionnelle

8. Le système lymphatique a. Qu’est-ce que la lymphe ? La lymphe est un fluide translucide issu du sang qui circule dans un réseau parallèle aux veines : le système lymphatique. Sur le trajet des vaisseaux lymphatiques, en particulier au niveau des coudes, de l'aine, de l'abdomen, de la poitrine, du cou et des aisselles, se trouvent les ganglions lymphatiques. Leur objectif est de filtrer la lymphe et éliminer bactéries, virus et autres substances étrangères qui peuvent s'y trouver. N'ayant pas le cœur pour assurer le rôle de pompe, contrairement au sang, il faut une journée complète à la lymphe pour faire le tour du corps. D'où l'expression « lymphatique » pour qualifier quelqu'un de lent. b. Son rôle

Illustration : Schéma décrivant l'apoptose et la nécrose

et permettent l’adaptation à la température ambiante par thermogenèse.

Elles sont présentes dans les tissus adipeux (graisseux). On distingue : → les adipocytes blancs, qui contiennent une grosse goutte lipidique ; → les adipocytes bruns, qui contiennent de nombreuses petites gouttes lipidiques et des mitochondries riches en cytochromes : source de chaleur (surtout présente chez les nouveaux-nés).

Le nombre d’adipocytes augmente jusqu’à l’adolescence où il devient constant. En cas de prise de poids, les adipocytes vont d’abord prendre du volume avant de se multiplier si la prise de poids est conséquente. En revanche, le nombre d’adipocytes ne diminue pas en cas de perte de poids, ce qui facilite la reprise de poids.

c. Rôle des adipocytes Ils ont pour rôle d'accumuler l'énergie sous forme de graisses de type triglycérides. Ils peuvent synthétiser les triglycérides à partir d’acides gras et de glycérol, mais aussi les excréter quand l’organisme doit piocher dans ses réserves.

Schéma d'un adipocyte

30 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

© Georges Dolisi

Ils sécrètent également des hormones comme la résistine et la leptine qui régulent l’appétit,

Système lymphatique

C'est dans le système lymphatique que l'on trouve les globules blancs. Ces soldats de l'immunité sont capables de reconnaître les microbes déjà rencontrés et donc de donner plus vite l'alerte. D'autres globules blancs, les macrophagocytes, sont chargés de capturer et de digérer ces microbes. Le réseau lymphatique joue donc un rôle clé dans notre immunité en transportant les cellules de défense sur le lieu d'une invasion microbienne. Mais on trouve d'autres substances dans la lymphe, comme des graisses, des toxines, de grosses molécules de protéines dont l'organisme veut se débarrasser. à elle seule, la lymphe évacue 75 % des déchets de nos cellules. Il sera donc très important de boire afin de faciliter le drainage durant le traitement de cryolipolyse. L’activité physique et le drainage lymphatique manuel ou mécanique sont vivement conseillés en complément afin d’accélérer les résultats !


9. La technique a. Quel patient éligible au traitement ? → Patients, femmes ou hommes, sans excès de poids avec un IMC normal de préférence. → Présence d’une ou plusieurs zones graisseuses de surface et/ou stéatomérie* localisées résistantes aux efforts de régimes ou en complément d’une lipoaspiration jugée incomplète par le client. b. Les zones traitées La zone traitée doit être pinçable, avec un relief un peu mou. Les zones où les résultats sont les plus probants sont : les poignées d’amour, l’abdomen, les bourrelets graisseux du dos et l’intérieur des cuisses. Les bras et les genoux peuvent également être traités avec précaution, sous réserve d’un diagnostic concluant. Concernant la culotte de cheval, le traitement sera possible si et seulement si l’élasticité cutanée permet une aspiration suffisante. c. Protection de la peau Une membrane thermique assure la protection de la peau ainsi qu’une meilleure conduction des échanges thermiques. C’est le seul consommable (avec le filtre de la pièce à main) dans le soin de cryolipolyse, il est obligatoire et ne peut être utilisée qu’une seule fois sous risque de brûlure de la peau.

→P  aramétrer le refroidissement et mettre en marche. →À  la fin de la séance, le refroidissement s’éteint automatiquement. →M  asser la zone avec un produit amincissant adapté afin d’assouplir les tissus, atténuer la rougeur et relancer la circulation.

11. Contre-indications Les contre-indications habituelles relatives à l’esthétique restent applicables : cancers datant de moins de 5 ans, maladies cardiaques, femmes enceintes et allaitant,… En cas de doute, ne pas hésiter à demander un certificat médical avant de commencer une cure de cryolipolyse.

Ressenti pendant le traitement → Tension au niveau du pli graisseux lors de l’aspiration : tiraillement. → Sensation de froid intense localement : picotement. Ce ressenti peut différer d’une personne à l’autre mais dure généralement les 10 premières minutes du soin. Après le traitement Sensation d’engourdissement durant quelques heures associée à une rougeur et à une variation de la sensibilité.

12. Ressenti lors de la séance Donnée importante : calcul de l'IMC

Avant tout traitement, il est important de calculer l’indice IMC : Formule de calcul de l’IMC : Poids (Kg)/ (Taille m)2 Exemple : 65 Kg/ (1,70x1,70) = 22,49

Attention ! Pour être efficace, la cryolipolyse nécessite que la peau soit en contact directement avec les plaques de Peltier. Ce qui nécessite une certaine flaccidité de la peau et un tissu graisseux mobilisable, ce qui n’est pas le cas des cellulites fibreuses ! *stéatomérie* : amas de graisse localisé et profond. Les stéatoméries sont d’origine génétique, à la différence des graisses de surface dues à un excédent alimentaire.

10. Exemple de protocole → Debout, faire un ou plusieurs marquages sur la peau à l’aide d’un stylo afin de bien localiser la zone à aspirer. → Faire allonger la personne sur la zone de traitement sur le dos ou sur le ventre suivant la zone à traiter. Toujours penser au confort de la personne ! → Placer la ou les membranes de protection bien centrées au niveau des marquages. → Positionner la ou les pièces à main sur la ou les zones suivant VOTRE DIAGNOSTIC. → Régler le temps (en général entre 45 et 60min). → Allumer l’aspiration à vide, régler la puissance progressivement (entre 1 et 4).

Valeur de l'IMC

Interprétation (Selon l'OMS)

Peut-on réaliser une séance de cryolipolyse ?

Inférieur à 16

Anorexie ou dénutrition

Non

Entre 16,5 et 18,5

Maigreur

Non

Entre 18,5 et 25

Corpulence normale

Oui

Entre 25 et 30

Surpoids

Oui

Entre 30 et 35

Obésité modérée (Classe 1)

Entre 35 et 40

Obésité élevée (Classe 2)

Supérieur à 40

Obésité massive ou morbide

Non dans l'état. Préconiser dans un premier temps une aide médicale. Ex : rééquilibrage alimentaire

Attention ! Cette formule de l’IMC est à titre indicatif ! Elle n’est valable que pour les adultes âgés de 18 à 65 ans. Ainsi les enfants, les adolescents, les personnes âgées, mais également les femmes enceintes ou les sportifs présentant une masse musculaire importante, doivent s’orienter vers des formules différentes. L’IMC ne tient pas compte de la silhouette, de l’âge, du sexe ou encore de l’origine ethnique. Dans l’idéal, l’utilisation d’un appareil d’impédancemétrie vous permettra d’avoir des chiffres de valeur plus adaptée à la cryolipolyse et de réaliser un suivi concret sur l’ensemble du traitement. À noter : Suite à un traitement de cryolipolyse, un affinement de la silhouette sera visible mais le poids reste inchangé dans la plupart du temps. Le poids n’est donc pas un indicateur pertinent pour évaluer des résultats de cryolipolyse. Préférez la mesure au mètre ou encore la photo.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

31


Diversification / évolution professionnelle

Tableau des contre-indications Pathologie

Définition

Symptôme

Maladie de Raynaud

État touchant le flux sanguin vers les extrémités telles que les doigts, les orteils, le nez et les oreilles en cas d’exposition à des changements de température ou de stress. Ne pas confondre avec le syndrôme de Raynaud qui est une contre-indication relative !

Changement de la couleur normale de la région atteinte qui passe souvent du rosé naturel au blanc, au bleu, puis au rouge ; fourmillement, pulsations et engourdissement avec ou sans perte de sensibilité. Douleur dans la région atteinte.

Cryoglobulinémie

Maladies causées par la présence de cryoglobulines dans le sang. Ces dernières sont des immunoglobines ayant la propriété de précipité lorsque la température est inférieure à 37°C. Maladie rare touchant 1% de la population.

Il existe souvent un syndrôme de Raynaud sévère, un purpura vasculaire, signes rénaux, neurologiques.

Urticaire au froid

Pathologie rare qui concerne 2 à 3% des cas d’urticaire.

Dermatose inflammatoire marquée par un œdème dermique. Eruption cutanée érythémateuse et papuleuse.

Lésions cutanées : dermatites infectieuses ou inflammatoires

Maladies de la peau pouvant provenir de différentes causes

Rougeurs, plaques, sècheresse de peau, plaies…

Problèmes rénaux graves

Troubles des reins pouvant entraîner une défaillance rénale (ils cessent de fonctionner d’où les dialyses ou transplantations rénales)

Dépend du type de maladie : si infection bactérienne : fièvre. Autre : urine anormalement modifiée.

Hernies abdominales

Se produit lorsqu'une partie du contenu de l'abdomen forme une protrusion (pousse en avant un organe dans des conditions anormales.

Gène localisée, associée à un gonflement sous la peau à ce niveau qui augmente en position debout.

Troubles de coagulation importants

Cela veut dire que ces personnes risquent de saigner plus longtemps qu’une personne qui n’est pas atteinte d’un trouble de coagulation.

Facilité à saigner. Petites hémorragies sous la peau, à l'origine d'un purpura , ou d'ecchymoses pour des traumatismes minimes. A un stade élevé, peut entraîner des hémorragies massives.

→D  ouleurs, engourdissements, picotements.

13. Effets secondaires

→N  ausées, sensation d’être « barbouillé » (manque d’hydratation).

→ Hypoesthésie (diminution de la sensibilité) temporaire due au froid sur la zone traitée.

→ Indurations.

→ Rougeurs.

→ Brûlures par le froid (membrane de protection pas assez imbibée, ou mal positionnée,

→ Ecchymoses, légers hématomes.

→A  pparitions de nodules adipeux.

paramétrage du refroidissement trop élevé par rapport à l’épaisseur du pli graisseux, erreur de diagnostic : pli graisseux trop faible, relâchement cutanée ; exposition à une source de chaleur 48h après la séance). Ces effets secondaires ne sont pas automatiques et se résorbent en quelques jours.

Conclusion La conclusion de ce type de traitement se résume par les résultats : les résultats sont visibles à partir de 15 jours avec comme premiers signes une amélioration de la qualité de peau. Nous estimons une réduction du pli graisseux comprise entre 20 à 35% par séance. Ce résultat peut varier selon le métabolisme, l’élimination et l’hygiène de vie de la personne. Le résultat évolue les mois qui suivent la séance et se stabilisent (n’évoluent plus) au bout de 3 mois. Ce qui signifie que pour une cure de 3 séances, le résultat final et définitif sera mesurable au bout de 5 mois. D’où l’intérêt de prévoir un bilan de fin de cure à ce moment-là. Source http://www.ebiologie.fr/cours/s/13/l-apoptose-une-mort-cellulaire-programmee

32 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


vu sur


Applications & logiciels nouvelles technologies

S’informatiser est maintenant naturel. Tout le monde maîtrise les outils informatiques, les outils déportés (tablettes et téléphones) et les applis dédiées. Mais personne ne veut se muer en informaticien pour gérer son cabinet. Quelle solution alors ? Choisir un outil qui se gère facilement, que l’on aime prendre en mains et qui nous facilite ces tâches annexes chronophages. Face à ce défi, plusieurs constructeurs et concepteurs de solutions nous ont parlé de leur logiciel avec ses avantages et ses points forts. Vous trouverez surtout dans ces différents articles les points clefs, différents pour chacun, afin de choisir le bon « partenaire » ou les applis qui vous seront indispensables.

Aatlantide : une gamme d’applications en ligne Acteur.fr Thierry Maure I Direction commerciale d’Aatlantide

Face à l’évolution des tendances, le logiciel sur poste est-il toujours une priorité ? La gestion et l’utilisation d’un logiciel en ligne se démocratise de plus en plus sous l’impulsion de sociétés ayant une grande expérience dans le domaine de la kinésithérapie.

1. éditeur depuis 1994 Aatlantide est éditeur de logiciels de gestion pour l’activité des masseurs-kinésithérapeutes depuis plus de 20 ans. La gamme d’applications Acteur.fr destinée à toutes les professions de santé, est utilisée par plus de 10 000 utilisateurs !

3. Des fonctions innovantes Le logiciel englobe toutes les fonctions essentielles pour une gestion complète de votre cabinet mais également le calcul des rétrocessions, des outils en mobilité, un éditeur de bilans, l’intégration des télé-services, …

2. Leader des solutions de gestion en ligne

Les applications en ligne permettent d’ouvrir le cabinet sur l’extérieur avec une page web personnalisée et un service de prise de rendez-vous en ligne par les patients, véritable outil de communication pour les kinésithérapeutes : www.contactsante.fr

Se positionnant en pionnier sur les technologies web dès 2003 avec la première application de conception et d’envoi de feuilles de soins électroniques en ligne, Acteur.fr libère l’utilisateur des contraintes des logiciels traditionnels et permet aux cabinets de santé une meilleure visibilité.

L’accès distant aux données permet, de plus, la possibilité de services optionnels d’aide à la facturation grâce à un réseau de partenaires sur l’ensemble du territoire (Réseau national de gestion administrative pour les professionnels de santé : www.add-lib.fr).

34 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

…d’ouvrir le cabinet sur l’extérieur…

4. HADS : hébergeur agréé de données de santé Le partage d’information entre kinésithérapeutes est facilité, l’accès au logiciel se fait en multi-sites et en multipostes sans limitation. Les mises à jour sont réalisées en parfaite transparence et les données sont sauvegardées en temps réel sur des serveurs disposant de l’agrément ministériel HADS pour une sécurisation maximale.


En savoir plus

5. Labellisé Maison de santé Depuis janvier 2017, la société dispose de la labellisation ASIP « e-santé Logiciel Maisons et Centres de santé - Référentiel V2 Niveau Avancé ». Le logiciel devient donc un véritable

système d’information partagée en santé pour tous les kinésithérapeutes, permettant le travail collaboratif au sein de ces structures de santé pluridisciplinaires de plus en plus plébiscitées par les professionnels.

www.aatlantide.com

Conclusion Les applications Acteur.fr concilient souplesse d’utilisation, communication web et sécurité des données des kinésithérapeutes. Une gestion en ligne de votre activité résolument tournée vers l’avenir !

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

35


Applications & logiciels / nouvelles technologies

VEGA : du fixe à la solution mobile… Thomas Junillon I Responsable commercial et communication VEGA

Un logiciel en constante évolution depuis 1993, VEGA s’attache aussi à « soigner » ses relations avec les kinés. Même si vous recherchez simplement une solution fixe, n’oubliez pas que d’autres praticiens au sein de votre cabinet préfèrent des solutions déportées. Vega est peut-être la solution ?

…premier logiciel chez les auxiliaires médicaux… Depuis quand existe VEGA et son évolution ? VEGA équipe les kinésithérapeutes depuis 1993. D’emblée positionnées sur la simplification des tâches administratives, les équipes de VEGA cherchent à proposer des solutions logicielles qui permettent aux MKDE de passer toujours moins de temps sur leur ordinateur et plus en soins. Depuis plus de 10 ans, VEGA est le logiciel le plus choisi par les kinés. Quelles sont les fonctions innovantes chez VEGA, par rapport à la concurrence ? Les logiciels de télétransmission font à peu près tous la même chose : gestion, télétransmission et facturation. Cependant, ce logiciel est reconnu pour sa simplicité, sa robustesse et la qualité de la hotline. La tablette Surface par VEGA est un une solution hybride tablette - PC pouvant remplacer ce dernier pour plus de mobilité. Côté facturation, VEGA intègrera dès cet été l'ADRi (Acquisition des Droits en ligne) qui permet de mettre à jour les droits et les informations administratives du patient envoyés par sa caisse, et la gestion de la CPS remplaçant. L’application Vega Mobile vient compléter le dispositif en permettant au praticien de gérer ses domiciles en toute légèreté. Enfin, dernière innovation, VEGA propose une intégration poussée avec BDKApp, la nouvelle solution de bilan kiné. Fonctionnez-vous avec des serveurs externes (pour le kiné) ? Bien sûr, tout peut être externalisé notamment les sauvegardes. 36 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

Avez-vous une solution et donc des niveaux de sécurisation qui permettent de se connecter même en dehors du cabinet ou dans un autre cabinet ? Le kiné a accès à ses données en mobilité à travers l’application Vega Mobile. Le praticien peut aussi décider de partager certaines données avec ses collègues. Avez-vous des labellisations qui permettent de rassurer le kiné ?

qui doivent cependant rester au service de l'utilisateur. Quels sont les éléments essentiels dans le choix d’un logiciel ? Plusieurs éléments sont à prendre en compte : l’étendue fonctionnelle, la simplicité, un contrat clair, sans tacite reconduction, une hotline qui répond et enfin une société pérenne derrière.

Question importante qui doit attirer l’œil du kiné : nos serveurs sont labellisés « HDS » (Hébergement de données de santé). Qu’est-ce que signifie pour vous “être le leader du marché” sur le logiciel kiné ? Être leader du marché est validé par les chiffres du GIE SESAM Vitale : sur les 10 dernières années, VEGA est le logiciel le plus choisi chez les kinés. Être leader signifie également continuer à proposer une expérience utilisateur optimale, en restant à la pointe des technologies,

…plus de 1 kiné sur 3 utilise VEGA…


VEGA va évoluer dans quelle direction ? VEGA va évoluer vers toujours plus de mobilité et de sécurité. La gestion de transmission des bilans médicaux sont-ils pris en charge directement par le logiciel ? "Pour la transmission des bilans médicaux, nous avons directement intégré l'applicatif MSSanté dans notre logiciel de gestion. Ce qui permet au kiné de transmettre en sécurité tout document à un autre professionnel de santé, bilans inclus. Gère-t-on les différents supports : PC, Mac, tablettes, etc. ? Bien sûr, VEGA fonctionne sur les plateformes leaders du marché : PC Windows, tablette Surface Pro 4 et avec un émulateur pour Mac.

Conclusion Concevoir un logiciel pour kiné, beaucoup de sociétés en sont capables, mais pérenniser et surtout faire évoluer les différentes solutions à l’écoute des praticiens, tel est le défi relevé par VEGA.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

37


Applications & logiciels / nouvelles technologies

Pourquoi KINE+4000 est le logiciel le plus utilisé par les kinésithérapeutes depuis 30 ans ? Stéphane Cabière I Chargé de communication RM Ingénierie

Depuis 1983, RM Ingénierie est leader chez les kinésithérapeutes avec le logiciel KINE+4000. Ce logiciel évolue constamment pour faire correspondre les contraintes réglementaires aux évolutions du métier et tout cela en s’appuyant sur les nouvelles technologies. Le choix d’un logiciel de gestion n’est pas à prendre à la légère car il s’agit d’un outil de travail quotidien et qui, bien souvent, accompagne le praticien pendant plusieurs années.

1. Les éléments essentiels Des éléments essentiels sont à prendre en compte comme l’agrément au cahier des charges SESAM-Vitale, la possibilité de voir son cabinet évoluer et la conformité comptable aux différentes associations de gestion. On peut ensuite évaluer les différents services et fonctionnalités qui ajoutent du confort d’utilisation, comme l’accompagnement à l’installation et à l’utilisation, un agenda connecté, un système exhaustif de gestion de dossiers patients, une comptabilité en ligne… etc. “ Un logiciel efficace est un logiciel adapté à la pratique du kinésithérapeute. ”

2. Chacun son métier, chacun son logiciel RM Ingénierie travaille en étroite collaboration

avec des kinésithérapeutes depuis plus de trente ans, à l’élaboration du dossier médical et des bilans spécialisés (cervicalgies, dorsalgies, rééducation du rachis...) afin de faciliter l’enregistrement des informations et réaliser le suivi des patients de manière optimale. En plus de la facturation, de la télétransmission des feuilles de soins et des documents SCOR, on peut également gagner du temps sur la gestion des dossiers patients. Entre la nécessité de maintenir des fiches patients complètes et l’obligation de réaliser des bilans exhaustifs, le logiciel intègre un dossier médical spécifique à la pratique kinésithérapique. Que l’on soit seul ou à plusieurs, le deuxième élément à prendre en compte, est l’organisation de la journée et des rendez-vous. Pour les plus mobiles, le logiciel propose un agenda utilisable sur smartphone et tablette, couplé avec la base patients. Il aidera les plus novices à gérer simplement tous les rendez-vous de la journée (nouveau rendez-vous, nouveau patient, supprimer un désistement, remplacer par un autre patient etc.). Le patient prend rendez-vous directement depuis Internet et reçoit un rappel de son rendez-vous par SMS !

S'adapter à l'évolution du cabinet Il est important que la solution choisie couvre un maximum de configurations possibles, surtout lorsque plusieurs praticiens sont destinés à travailler ensemble. Dans ce cas, il existe une multitude de possibilités auxquelles le logiciel devra s’adapter : →u  n logiciel multi-praticiens, installé sur un ordinateur partagé, au cabinet ; → un réseau local entre plusieurs ordinateurs au cabinet ; → un réseau distant sécurisé entre plusieurs ordinateurs dans des lieux différents ; → des praticiens de spécialités différentes, au sein d’une Maison de Santé Pluridisciplinaire (MSP). → etc.

Pour les plus exigeants, il apparaîtra vite nécessaire d’utiliser un agenda entièrement paramétrable et intégrant les notions d’utilisation de matériel de rééducation et de salles spécifiques (piscine… etc.). Pouvoir transformer en un clic, tous les rendez-vous d’une période choisie en séances, diminue considérablement le temps passé à la gestion des traitements.

3. Facturation et comptabilité : assurer votre tranquillité d’esprit La facturation de vos soins se doit d’être la plus simple et la plus souple possible. Grâce à l’Acquisition des DRoits intégrés (ADRi), mise en place dans la dernière version, il est désormais possible de mettre à jour, de manière sécurisée, les droits et les informations administratives envoyés par la caisse du patient.

38 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


e g a p la z e k i L é n i K n o i s s Profe ommunauté

conception : colourful • phonn yorth © Fotolia.com

et rejoignez la c peutes a r é h it s é in k s r des masseu passionnés

toute l’actu kiné en un seul clic !

www.facebook.com/professionkine


Applications & logiciels / nouvelles technologies

4. Conventionnement Il se fait avec toutes les mutuelles en une seule fois... Vous n’avez plus besoin de vous soucier du type de droit ainsi que des dates de début et de fin indiquées par les cartes vitales. De plus, grâce au tiers-payant complémentaire de l’Inter-AMC, la gestion des mutuelles et le conventionnement se font rapidement et en un clic. Dans le logiciel, il existe également un système d’alertes dynamiques et cliquables, qui, lors de la facturation, permettent de résoudre toutes les petites erreurs avant validation et télétransmission. Toutes ces fonctionnalités, permettent de réduire au maximum les risques de rejets ou d’impayés de la part des caisses et des mutuelles.

5. Comptabilité Faciliter la comptabilité du cabinet fait également partie des priorités en matière de fonctionnalités à retenir pour le logiciel idéal. Une bonne intégration des recettes, la saisie simplifiée des dépenses grâce à des boutons de saisie rapide et l’intégration des rapprochements bancaires automatiques sont autant d’éléments à ne pas négliger. L’enregistrement des rejets et des paiements (RSP), renvoyés par les caisses et leur ventilation dans les comptes adaptés, ainsi que la gestion et le rappel des impayés, font partie des tâches minimales à exiger d’un logiciel de comptabilité performant.

Les mises à jour : une conformité réglementaire sans faille (Version 1.40 Addendum 7 au 31/03/2017) En plus du cabinet, ce sont aussi les technologies utilisées et l’environnement administratif et réglementaire qui évoluent. Pour ne pas perdre en efficacité, l’outil de gestion doit suivre ces évolutions et être capable de s’adapter systématiquement par des mises à jour automatiques. La réglementation et les normes mises en place dans le but de standardiser et faciliter le traitement des demandes de remboursements sont régulièrement modifiées et améliorées. Des mises à jour doivent être réalisées afin de garder un logiciel conforme aux dernières exigences du GIE SESAM-Vitale.

40 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

D’autres fonctionnalités, sont aujourd’hui également très appréciables en termes de confort, comme la possibilité de pouvoir gérer sa comptabilité quand on le veut, depuis n’importe quel poste informatique ou même de donner un accès (plus ou moins limité) au comptable ou à une association de gestion afin qu’ils accèdent directement aux informations souhaitées. À ce propos, il faudra bien vérifier que le logiciel de comptabilité est conforme à la nouvelle norme d’exportation des fichiers comptables (FEC) et intègre tous les plans comptables demandés par les Associations de Gestion Agréées (ANGAK, AGAKAM, ARAPL, AGAPS, ANGIIL...). Enfin, il doit être capable de générer, en un clic, les déclarations de revenus 2035/2036 de manière fiable.

6. Nouvelles fonctionnalités Enfin, il est important que le logiciel de gestion intègre toutes les nouvelles fonctionnalités demandées par les caisses et ce, en un temps record : → gestion de la CPS Remplaçant ; →S COR : gestion et télétransmission des pièces justificatives dématérialisées (ordonnances, prescriptions, dsi...). Acquisition des documents via un scanner ou un appareil photo numérique et indications de l’état d’un document (Manquant/ À envoyer/ Envoyé) ; →D  ossier Médical Partagé (DMP) : partage de certaines informations médicales avec d'autres professionnels de santé ;

→T  éléservices ADRi : récupération automatique des droits des patients, fiabilisation de la facturation SESAM-Vitale, même en l'absence de la carte Vitale et gain de temps grâce à la réduction des rejets ; →T  Pi ACS : Tiers payant intégral pour les patients bénéficiaires de l’Aide pour une Complémentaire Santé ; → etc.

7. Vous accompagner Le dernier élément à prendre en compte dans le choix d’un logiciel de gestion est l’ensemble des solutions d’accompagnement disponibles le jour de l’installation, lors de l’initiation et au cours des utilisations quotidiennes. RM Ingénierie a choisi de donner un libre accès avant l’installation, à certains tutoriels en ligne, notamment sur YouTube, afin de se familiariser avec les principes fondamentaux de fonctionnement du logiciel et de son ergonomie. Pour l’installation, il est important de pouvoir compter sur un réseau de techniciens disponibles, proche de chez soi. RM Ingénierie possède 9 agences nationales réparties sur tout le territoire et propose divers services d’accompagnement : → fourniture du matériel informatique (ordinateur, lecteurs de cartes, etc.) ; → installation du réseau (câblage et paramétrage du réseau et de l’application) ; → mise en relation avec toutes les institutions nécessaires à la mise en route.


Se familiariser avec une nouvelle solution informatique (ou même avec l’informatique en général !) peut être laborieux. Pour permettre à chacun de se former à son rythme et à sa manière, la société offre les solutions de formations les plus variées. Les plus indépendants opteront pour le E-learning. C’est un système de compte de formations en ligne, gratuit et illimité, avec des vidéos. L’avantage est que l’on peut s’y connecter quand on veut et où l’on veut et ainsi parfaire ses connaissances sur tous les aspects du logiciel de gestion. On peut également choisir les leçons en fonction de son niveau. Pour ceux qui aiment la précision et qui se posent des questions très spécifiques, il est possible de suivre des formations téléphoniques avec prise en main du logiciel à distance. Ce sont des formations individualisées et flexibles dispensées par des experts.

Le premier niveau de formation est destiné aux personnes qui souhaitent être guidées pour leur apprentissage. Le second niveau permet d’acquérir des connaissances plus solides sur des aspects précis du logiciel de gestion du cabinet. Enfin, pour ceux qui ont besoin d’une formation plus avancée ou groupée (entre amis, entre confrères du même cabinet, du même village ou de la même ville, etc.), il peut être utile de faire appel à un technicien formateur directement sur site. Pour pouvoir répondre à tout type de questions et vous aider à résoudre vos problèmes quotidiens, en matière de facturation et de gestion de votre activité, il est important de pouvoir compter sur une assistance solide et efficace. En plus de la traditionnelle assistance téléphonique, il existe d’autres moyens de communication plus en adéquation avec les besoins des praticiens et les nouvelles technologies.

Une aide contextuelle directement accessible depuis le logiciel permet d’accéder, en un clic, au descriptif et au fonctionnement d’une fenêtre. Un système de Chat avec un technicien disponible sera, quant à lui, bien utile lorsque l’on souhaite avoir une réponse rapide et précise, sans attendre au téléphone.

En savoir plus www.rmingenierie.net/ logiciel-kine-4000

Conclusion RM Ingénierie accompagne les kinésithérapeutes depuis 30 ans en leur fournissant le plus large éventail de solutions adaptées à leur fonctionnement et à la taille du cabinet. Complet, fiable et évolutif, KINE+4000 vous aide quotidiennement dans la gestion de votre cabinet et facilite le suivi de votre activité. En simplifiant le processus de facturation et en automatisant les saisies comptables, il vous permet de conserver votre tranquillité d’esprit. La parfaite intégration des derniers plans comptables des AGA et les normes de fichiers d'échanges (FEC) les plus récentes, sécurisent votre comptabilité. En répondant aux dernières exigences du cahier des charges SESAM-Vitale, il vous confère une conformité réglementaire sans faille. Enfin, grâce à un réseau unique d’agences sur tout le territoire et aux systèmes de formations et d’assistances modernes et adaptés, RM Ingénierie vous accompagne à chaque étape de votre activité.

GEM-K Cycle Thérapies manuelles / viscérales Concept MAITLAND IMTA MDT (Méthode MC KENZIE) Méthodes Chaînes Physiologiques BUSQUET www.gem-k.com

Séminaires thémaJques, régionalisés Douleur (Ben Cormack) Micro-nutriJon Pilates PeJt bassin Posturologie Trigger points Physio-échographie Raisonnement clinique Fasciae Syndrômes canalaires Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

41


Applications & logiciels / nouvelles technologies

Gardez l’esprit libre avec votre logiciel Kinémax.moov ! Jean-Pierre Issartel I Directeur Associé Logicmax Technologie

Depuis 1991, l’entreprise, Logicmax Technologie, conçoit et édite des logiciels de gestion de cabinet kinésithérapique.

Quels matériel et ordinateur ?

Les nombreux clients fournis par l’entreprise sont répartis sur toute la France et les DOM avec plus de 9500 paramédicaux utilisateurs au quotidien de nos logiciels et plus de 40 collaborateurs qui sont à leur service. Face à cette affluence, nous nous devons d’être à votre écoute et évoluer avec vous !

1. Historique Depuis nos premières versions de Kinémax, il y a 25 ans, déjà à la pointe de l’innovation à l’époque, car les premiers à fonctionner sous Macintosh et PC sous Windows 3.11, cet esprit innovant ne nous a jamais quittés. Les mises à jour se sont succédées au gré des demandes de nos clients et aussi de la réglementation toujours dense : les premiers pas de la télétransmission X-Modem par la ligne téléphonique en 1992, en passant par les débuts de la carte vitale en 1995 via Internet, chaque fois nous avons répondu présent. Et puis, l’an 2000 passé, l’euro aussi en place, les NTIC (Nouvelles Technologies de l’Informatique et de la Communication) sont pleinement arrivées dans tous les foyers et dans les cabinets, avec des besoins émergents, comme le partage des données entre les associés d’un cabinet, mais aussi la mobilité avec l’évolution des pratiques et l’avènement des smartphones, tablettes. À la différence de bon nombre d’éditeurs historiques, certains logiciels devenant préhistoriques ou disparaissant face ces mutations technologiques, nous avons décidé d’investir massivement dans un projet de Recherche et Développement en 2008. 42 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

7 ans de travail intense de nos équipes d’informaticiens en collaboration avec les idées de nos fidèles clients ont donné naissance à Kinémax.MOOV : un nouveau logiciel totalement redéveloppé sur la base des technologies d’aujourd’hui, donc pas un lifting d’une « nouvelle version » que les kinés connaissent bien chez leurs éditeurs.

2. Kinémax.moov Une promesse ? Où vous voulez, quand vous voulez ! Partage et mobilité en toute liberté sur MacOs, Windows, smartphone, tablette iOS ou Android. Comment ça marche ? Kinémax est installé sur vos outils informatiques sans limite de nombre, ni supplément tarifaire « par poste supplémentaire », votre fichier, lui est sur la MoovBox. C’est un mini serveur totalement sécurisé, placé à votre cabinet sur lequel chacun vient se connecter avec ses outils informatiques choisis pour accéder à ses patients, son planning, sa comptabilité… Ainsi, la gestion de votre activité seul ou à plusieurs, chez vous ou ailleurs, c’est simple avec cette technologie.

3. Changer ? S’informatiser ou se ré-informatiser, car nombreux sont les cabinets qui changent d’éditeurs au regard de ces évolutions et des services proposés, nécessite de se poser un certain nombre de questions pour faire le bon choix pour son cabinet en pensant toujours aux évolutions.

Un simple micro-ordinateur suffit, PC sous Windows ou Mac. Mais attention, si vous choisissez un Mac, vérifier que votre logiciel est bien natif pour MacOS, car inutile d’acheter un Mac pour installer Windows pour votre logiciel Windows. De plus, pensez évolution, car si un futur associé arrive avec un Mac alors que votre logiciel est seulement utilisable sous Windows, cela posera un problème. Le choix du logiciel multi plateforme Windows / Mac est donc un point important. Kinémax.moov fonctionne aussi bien sur Windows que Mac et en Mac natif.

4. La réglementation, les aides L’ordonnance dite Juppé impose la dématérialisation de la feuille de soins (FSE) et donc de s’informatiser. La convention le mentionne clairement. Dans ce cas, vous disposez d’aides à l’informatisation et à la télétransmission : elles sont pérennes, payées chaque année. http://www.ameli.fr/professionnels-de-sante/ masseurs-kinesitherapeutes/gerer-votre-activite/ la-teletransmission/les-aides-financieres.php

5. Et les tablettes et smartphones Ils font partie de notre quotidien, soit Iphone, Ipad (IOS) soit Android. Elles sont de fait mobiles et très pratiques pour avoir votre « cabinet dans votre main », votre logiciel doit donc disposer d’appli mobile. Mais attention encore, pas de synchronisation des données à postériori ou complexe avec une appli sur votre téléphone morte à distance du cabinet, votre appli doit pouvoir être connectée en direct à votre logiciel et base de données patients, agenda. Notre solution dispose d’app mobiles IOS et Android connectées en direct à votre cabinet.


6. Logiciel agréé CNDA version 1.40 : oui, mais sur quel cahier des charges ? La réglementation évolue sans cesse et il est prudent de choisir un logiciel agréé suivant le dernier à jour. Actuellement, c’est le cdc v1.40 addendum 7. Il est d’autant plus important qu’outre les évolutions habituelles (facturation…), il comporte un volet de sécurité des données personnelles bien plus élevé, en particulier de par l’harmonisation et l’élévation des niveaux sécurité des systèmes d’informations de l’État avec mise en place des recommandations de l’ANSSI. C’est-à-dire qu’aujourd’hui, l’ensemble des flux sont chiffrés aussi bien, le fichier sur votre disque dur, que dans les communications au sein du logiciel et même les télétransmissions envoyées aux caisses. Vérifiez bien addendum 7, car en dessous pas de chiffrement !

7. Agrément CNDA réseau distant

8. La sécurité Ce point est essentiel et l’agrément CNDA permet de vérifier que votre logiciel répond à ces obligations puisque vous disposez de fichiers de données personnelles concernant vos patients. Le 1er point concerne l’accès par mot de passe à votre fichier, voire les accès différents entre les associés du cabinet, qui pourraient ou pas consulter les patients pour son collègue (patientèles différentes ou mésentente) : les mots de passe sont à haut niveau de sécurité en addendum 7. Le second, la connexion sécurisée pour les accès à distance hors de votre cabinet (smartphone, ordinateur cabinet secondaire, à votre domicile), toujours des mots de passe, mais aussi un canal sécurisé en mode chiffrement des flux, qui est justement l’objet de l’extension d’agrément réseau distant. Le 3e point est fonctionnel, puisqu’il est possible d’activer une étanchéité dans le logiciel entre les données des associés.

De plus, une extension d’agrément existe aujourd’hui pour l’accès « réseau distant », c’est dire de chez vous, de votre cabinet secondaire, avec vos ordinateurs ou smartphone hors du cabinet, le tout en mode chiffrement des flux qui transitent. Vérifiez aussi ce point sur le site du CNDA https:// cnda.ameli.fr/.

Le dernier point concerne la sauvegarde : totalement automatisée, vous pouvez travailler pendant que la sauvegarde se réalise ! Outre une sauvegarde classique enregistrée sur clé USB, une autre sauvegarde se réalise aussi automatiquement la nuit sur un serveur sécurisé à distance. De plus, nous fournissons une BAL FSE sécurisée pour vos flux de télétransmission. Le logiciel dispose à la fois des normes de sécurité officielles et des sécurités essentielles dans votre gestion quotidiennes.

Un logiciel ou une application web

9. Quel lecteur de carte vitale ?

Une application web est totalement hébergée sur le cloud, c’est-à-dire logiciel et fichier patient. En pratique, nos seulement peu pratique car vous allez travailler sur un navigateur web, mais en cas de panne Internet, vous ne pouvez plus travailler : plus d’accès à vos patients, planning… Kinémax.moov est un logiciel installé sur votre ordinateur, vos patients sur la Moovbox à votre cabinet, donc pas une application web. Même en cas de panne Internet, vous accédez toujours à vos patients à votre cabinet. Toutes ces fonctionnalités sont toujours accessibles.

Tous les lecteurs homologués par le GIE Sesame vitale sont compatibles avec tous les logiciels agréés. Si vous souhaitez utiliser la CB, choisissez plutôt de séparer les équipements : un lecteur CB auprès de votre banque, un lecteur SV auprès de votre éditeurs, vous éviterez les ping pong techniques en cas de problèmes. Innovation aujourd’hui, le lecteur Kapelse mobile permet aussi la lecture de la carte vitale en Bluetooth sur un smartphone : très pratique pour les domiciles, mais pour cela, il faut un logiciel avec appli mobile connectée.

10. Carte CPS, usage personnel Une demande doit être faite auprès de l’ASIP pour obtenir votre carte CPS, obligatoire pour signer vos FSE. Désormais, depuis mi

2016, même les remplaçants doivent avoir leur propre carte CPS de remplaçant, car il est interdit d’utiliser la carte du titulaire, les caisses surveillent cela ! Votre logiciel doit non seulement disposer de l’agrément CPS remplaçant, inclus dans l’addendum 7, mais sur le plan pratique avoir prévu tous les cas de gestion : usage avec ou sans CPS (si commandée non livrée), remplacements de plusieurs kinés en même temps dans le même cabinet.

11. Les fonctions de base de votre logiciel sont-elles ergonomiques ? L’esthétique ne fait pas tout, elle est certes nécessaire, mais la rapidité d’usage et l’intuitivité sont des qualités essentielles. Quelques exemples, car bien entendu tous les logiciels ont un fichier patients, un agenda souvent, font de la télétransmission : la navigation se fait elle par onglet ou multi fenêtres perturbantes visuellement ? De la saisie continue enregistrée sans clics permanents « enregistrer », « OK » ? Combien de clics pour faire une FSE : 3 ou 6, 7…? Pouvezvous ouvrir plusieurs dossiers patients en même temps ou bien devez-vous ouvrir, fermer chaque dossier successivement lors d’un appel téléphonique alors que vous êtes en soin avec un autre patient ? Le pointage de vos remboursements sont-ils automatisés ou devez-vous intervenir manuellement pour le pointage ? Votre carnet de RDV est-il drap and drop (glisser-déplacer) pour modifier un RDV ? Kinémax.moov a été pensé avec ces concepts de modernité et d’ergonomie au service du gain de temps.

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

43


Applications & logiciels / nouvelles technologies

12. Le BDK, quels bilans ? Le BDK formalisé est obligatoire dans la convention et il est facturable, mais il est nécessaire non seulement de le rédiger, mais aussi de le faire rapidement. La plupart des logiciels ont des bilans, mais un bilan cela se fait plus précisément avec le patient dans la salle de soins ou à son chevet : soit vous le rédigez à postériori du soin à votre bureau, chez vous ou directement en sa présence avec éventuellement mesures, photos et échanges avec le médecin prescripteur. Notre logiciel est souple ! La fiche de synthèse intégrée au dossier patient en rapport avec la prescription est rapide avec les informations nécessaires et réglementaires en cas de contrôle des caisses. Plus évolués et personnalisables, nous avons intégré une base de bilans définis par des professionnels (une soixantaine) par pathologie et en mode pointage rapidement. La dernière solution est plus puissante et réellement professionnelle puisqu’il s’agit du logiciel spécialisé Kinéapp de la société Medicapp Connect fonctionnant sur smartphone, tablette interfacé à Kinémax.moov http://kineapp.com/decouvrir/kinemax-moov/. Pas de double saisie, un usage mobile directement réalisé avec le patient, pas de saisie à postériori sur ordinateur, tout se passe par smartphone, tablette, et un suivi du traitement centralisé avec les autres informations dans votre dossier patient logiciel.

13. Le partage, les échanges, la mobilité Associés dans un cabinet de groupe ou seul dans un cabinet avec plusieurs pièces, le fonctionnement en réseau entre plusieurs ordinateurs ou smartphone est un plus indéniable, un confort et un gain de temps, sans oublier l’essentiel pouvoir partager en temps réel des informations avec vos associés (RDV, se remplacer…). Indispensable lorsque vous êtes en visites à domicile, c’est aussi le cas lorsque vous avez plusieurs lieux d’exercice (cabinet secondaire, Ehpad, clinique) pour accéder à distance à vos dossiers patients, votre carnet de RDV, c’est aussi un confort de pouvoir faire même le soir chez vous pour terminer une journée chargée ou télétransmettre vos FSE avant un départ en

vacances. Votre logiciel doit-être conçu pour fonctionner en réseau local ou distant seul ou à plusieurs.

14. Votre gestion de cabinet dans le creux de votre main Les smartphones, tablettes sont aujourd’hui des outils incontournables pour rester connecter à vos amis, famille, mais aussi à votre cabinet, à vos patients et surtout gagner du temps où que vous soyez. Votre appli doit néanmoins ne pas être une application morte ou autonome avec synchronisation décalée, mais rester connectée lorsque vous êtes hors de votre cabinet, pour faire des actions utiles : consulter un dossier patients, votre carnet de RDV, saisir modifier des informations en direct avec mise à jour immédiate à distance de votre cabinet. C’est aussi très pratique de pouvoir faire tout cela dans son cabinet sans revenir sur l’ordinateur ! Kinémax.moov et l’app kinémax sont interconnectées en mode sécurisé, chiffré. Saisir un patients, lire sa carte vitale, saisir un ordonnance, Scorer directement sur smartphone son ordonnance et même faire un bilan est un jeu d’enfant.

15. La gestion comptable pour les néophytes La plupart des logiciels proposent une comptabilité BNC, type recettes dépenses ou

2035, qui est intégrée ou interfacée à votre gestion de cabinet et vous éditent tous les documents comptables pour votre AGA et vous permet d’établir votre déclaration fiscale, dont l’attestation FEC. Un patient vous paie, une caisse vous rembourse, vos recettes doivent s’intégrer automatiquement dans votre comptabilité sans plus de travail de saisie pour vous. Le plus ? Pointer automatiquement les écarts, sortir les relances pour ne pas perdre d’argent évidemment. Le top ? Pour vos dépenses et votre rapprochement bancaire, l’automatiser grâce à la fonction de téléchargement des relevés de comptes bancaires par Internet proposée par toutes les banques… mais pas par tous les logiciels.

16. Votre cabinet évoluera Votre logiciel suivra-t-il ou devrez-vous en changer ? Vous avez un PC Windows avec logiciel seulement Windows, votre jeune associé à un Mac : bloqué ! Vous travailliez seul, mais votre activité grossit et vous devez soit agrandir vos locaux, voire sans doute aussi prendre un assistant, des associés, êtes sollicité pour intervenir de le nouvel Ehpad, la clinique voisine ? Vous devez partager des dossiers patients, pouvoir accéder à distance à votre fichier, y compris en visite à domicile, dans une chambre d’établissement ? Tout cela est possible avec Kinémax.moov et en plus au niveau tarifaire 34 € par kiné quelques soit le nombre d’ordinateurs, smartphones, tablettes et pas de supplément pour le réseau multipostes.

Check-list avant de se décider ? →S  ’informatiser est obligatoire, des aides à la télétransmission existent → Ordinateur Windows ou Mac au choix, mais logiciel en fonctionnement natif sur les 2 → Smartphone, tablette pour accéder à distance à votre cabinet avec appli métier → Agrément CNDA logiciel : le dernier à jour Addendum 7 et l’extension réseau distant → La sécurité : chiffrement des données, mot de passe sécurisé, sauvegarde automatique → Un logiciel sur votre ordinateur pour être indépendant des pannes Internet → Lecteur de carte sans CB, mais avec

lecture vitale Bluetooth →L  a carte CPS remplaçant, sa gestion avancée aussi → L’ergonomie et la rapidité du logiciel avant tout : gain de temps toujours → Les bilans avec le patient, pas au bureau → Partage, mobilité en standard : incontournable aujourd’hui → App mobile logiciel connectée en direct avec le cabinet → La comptabilité avec intégration des écritures des relevés de comptes bancaires → Pensez aujourd’hui les évolutions, souplesse de demain.

Conclusion La vague d’informatisation des cabinets de kinés a commencé dans les années 90 avec un parc informatisé en 2017 qui doit muter pour bénéficier de nombreux avantages des nouvelles technologies au service de l’exercice des kinésithérapeutes qui n’a pas fini d’évoluer. Cela passe souvent par une réflexion large et une remise à plat, voire souvent un changement de logiciel : Kinémax.moov répond à ces attentes pour 2017 et l’avenir. 44 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


Découvrez le numéro 1 de la prise de rendez-vous en ligne Doctolib, solution clé pour optimiser la gestion de votre cabinet Gagnez 30% de temps de secrétariat.

Réduisez de 75% le nombre de RDV non honorés.

Apportez un service nouveau à vos patients.

Renouvelez votre patientèle selon vos besoins.

Rejoignez-nous sur doctolib.fr/concept ou contactez-nous au 01 83 355 356

21000 praticiens libéraux

400 masseur-kinésithérapeutes

600 établissements de santé

8,2

millions

de patients par mois


Applications & logiciels / nouvelles technologies

Bilan : le retour

Jean Jullien I Directeur Général d’Epsilog

Les kinés vont enfin pouvoir s’approprier sans contrainte les Bilans Diagnostics Kinés (BDK). Bien qu’obligatoires et rémunérés, beaucoup trop de kinés ne rédigent pas encore leurs bilans diagnostics. Face à ce constat, de nouveaux produits arrivent sur le marché pour aider les kinés dans cette tâche d’évaluation fondamentale.

1. Les bénéfices du bilan Le BDK c’est d’abord un acte intellectuel qui permet une meilleure prise en charge et un meilleur suivi des patients. C’est aussi un outil qui apporte une sécurité vis-à-vis des caisses, car c’est le seul vrai moyen de défense en cas de litige avec le contrôle médical. C’est également un acte valorisant qui tire la profession vers le haut et participe à son autonomisation progressive. C’est enfin un complément de rémunération important, puisque au tarif minimum de 17,41€ par BDK, c’est en moyenne 2 100€ par an de plus par masseur-kinésithérapeute (Source : URPS Union Régionale des professionnels Masseurs Kinésithérapeutes Libéraux). À l’heure où la profession peut légitimement se plaindre de la tarification de ses actes, le BDK est un outil positif qui permet de valoriser à la fois qualitativement et financièrement notre pratique.

…par sa gratuité

totale pour tous !…

Encore faut-il disposer d’outils adaptés pour simplifier et rendre plus rapide la formalisation (nouvelle pour beaucoup) qui accompagne l’évaluation systématique du patient.

2. Comment ? Il y a près de 10 ans, les premiers logiciels de bilans apparaissaient en même temps que le caractère conventionnel des BDK, mais c’est bien grâce à la généralisation des tablettes, mobiles et tactiles, qu’ont pu naître des outils modernes et suffisamment pratiques pour être utilisés au quotidien. Parmi ces nouveaux outils proposés aujourd’hui aux kinés, une solution se démarque particulièrement par sa qualité, son caractère graphique et intuitif, sa simplicité mais aussi et surtout… par sa gratuité totale pour tous ! 46 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

L’application BDKapp synthétise les retours d’expérience des logiciels de bilans antérieurs. Elle a été conçue avec des kinés pour des kinés autour de spécialistes en ergonomie logicielle. Elle est disponible gratuitement sur la plupart des plateformes (Tablettes Android, iPad, Surface et PC sur Windows 8 et 10). Son contenu, en évolution constante, permet une évaluation rapide et complète qui guide le kiné dans son bilan-diagnostic jusqu’à l’établissement d’une fiche de synthèse lisible, claire et structurée. BDKapp est utilisable par tous les kinésithérapeutes, quel que soit leur logiciel de gestion.

…utilisable par tous les kinésithérapeutes…


3. Points forts du concept La première chose que l’on remarque à l’ouverture de BDKapp est le soin apporté à sa réalisation et son caractère essentiellement graphique, notamment pour les mesures qui s’effectuent d’un glissement de doigt sur des illustrations 3D. La plupart des questionnaires validés sont

bien sûr présents et proposés dans le contexte des pathologies ou des zones anatomiques choisies. De manière astucieuse, la personnalisation ou la création de modèles personnels s’effectuent de manière dynamique, en cours de bilan (sans jamais réclamer de phase de paramétrage préalable), grâce à un système de favoris qui s’associe aux 3 niveaux de bilans (Express, Standard ou perso).

On appréciera également les fonctions de recopie et renouvellement de bilans qui permettent de gagner un temps précieux, en se focalisant sur les particularités de chaque patient plutôt que sur les aspects répétitifs. L’intégration de photos annotables avec mesures, lignes, grilles ou « goniomètre graphique » est possible dans chaque rubrique du bilan. Un vrai plus qui autorise des illustrations contextualisées.

Conclusion Compte tenu de ses nombreuses qualités et de sa gratuité complète, BDKapp est une application à découvrir sans tarder sur bdkapp.com ou sur les stores. Et que ce soit pour son caractère didactique et ludique, ou pour ceux qui se lancent sérieusement dans les bilans, BDKapp sera très certainement le tube de l’été sur toutes vos tablettes !

Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

47


Applications & logiciels / nouvelles technologies

Mukk, la première application pour accompagner les patients atteints de mucoviscidose dans leur quotidien Association Vaincre la Mucoviscidose et Novartis

L’application Mukk a pour objectif d’accompagner et de faciliter le quotidien des patients atteints de mucoviscidose en les accompagnant jour après jour. Cette application a été pensée et réalisée conjointement par l’association Vaincre la Mucoviscidose et Novartis, pour les patients, leurs proches, et avec leur collaboration.

1. Pourquoi cette application ? Mukk est une application inédite pour les patients atteints de mucoviscidose, maladie génétique rare impactant de manière importante leur vie quotidienne. Elle a été réalisée pour les patients et leurs proches par l’association Vaincre la Mucoviscidose et Novartis.

2. Sa fonction Mukk facilite le quotidien des patients grâce à : → un agenda et des alertes personnalisées pour une meilleure organisation, → un journal de bord pour noter les symptômes et faciliter le suivi médical, → la mise à disposition de fiches pratiques et pédagogiques sur la maladie.

…7000 personnes sont atteintes de cette maladie…

3. Les chiffres clés sur la mucoviscidose{1} En France, 2 millions de personnes sont porteuses saines du gène à l’origine de la mucoviscidose, et plus de 7 000 personnes sont atteintes de cette maladie. On sait que tous les 3 jours, un enfant naît avec la mucoviscidose. La mucoviscidose entrave considérablement la vie des patients qui sont soumis à un suivi médical régulier et des règles d’hygiène importantes. Leurs journées sont rythmées par la prise de médicaments, les séances de kinésithérapie et d’aérosols, les rendez-vous et les examens médicaux. 48 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés

La complexité des soins rend souvent les actes de la vie quotidienne difficiles et impacte tous les domaines de la vie familiale, scolaire, ou professionnelle. Dès lors, pouvoir bénéficier d’une application adaptée aux contraintes de la maladie était un besoin identifié par les patients et leurs proches.

4. Une solution pour faciliter le quotidien des patients Dans cette optique, l’association Vaincre la Mucoviscidose et Novartis ont organisé des ateliers avec des patients et leurs proches afin de recenser précisément leurs besoins. Cette co-construction a permis de déterminer les fonctionnalités de l’application Mukk proposant un service adapté aux patients et à leurs proches. « Les ateliers nous ont permis d’aborder des points qui ne sont pas forcément importants pour les créateurs de logiciels mais importants pour nous au quotidien, comme par exemple avoir l’ordonnance sous la main*. Nous avons émis de nombreuses idées avec plusieurs patients et parents et nous avons ressorti le plus important pour chacun afin d’avoir une application la plus utile possible ». témoigne Vanessa, mère d’un garçon de 13 ans atteint de mucoviscidose, et d’ajouter qu’ « en tant que maman, l’application me permet d’être moins sur le dos de mon fils et c’est moins stressant pour lui, il gagne en autonomie ». * Seule l’ordonnance originale fait foi lors de la délivrance du médicament Au cours de ces ateliers, deux besoins essentiels ont été mis en évidence : → la nécessité d’avoir un suivi quotidien personnalisé et motivant, comme un « coach », → l’utilité d’un assistant pour ajouter un rendez-vous, planifier ses soins, qu’ils soient réguliers ou ponctuels. Les participants ont identifié les thématiques d’intérêt, exploré le parcours utilisateur et sélectionné les pistes créatives qui ont servi au développement de l’application Mukk.


BDKapp B I L A N

K I N É

I N S T A N T A N É

L’application gratuite qui simplifie la rédaction de vos bilans Intuitif Véritable outil intelligent qui s’adapte à votre pratique Rémunérateur Passez d’ une obligation à des revenus additionnels

Découvrez BDKapp, l’application indispensable pour réaliser vos Bilans Diagnostic Kinésithérapiques en quelques clics !

BDKapp est disponible sur toutes les plateformes

Plus d’informations sur : www.BDKapp.com


Applications / nouvelles technologies

Visuel 1

Visuel 2

5. Mukk, un compagnon au quotidien L’application Mukk possède plusieurs fonctionnalités de suivi : →L  a saisie régulière d’indicateurs de santé permet au patient de définir au quotidien son état général (douleur, respiration, digestif, glycémie…) et de le commenter. Ces données peuvent être alors imprimées pour une visite chez le médecin, de manière à lui présenter un historique sur plusieurs jours, semaines, ou mois selon son besoin. {Visuel 1} →U  n agenda des soins et des rendez-vous avec les professionnels de santé et d’accompagnement pour n’en oublier aucun. Cette fonction est indispensable pour Alexandre 13 ans, « Mukk est utile et pratique. Il m’aide dans la prise des médicaments, si par exemple j’en ai de nouveaux et que je ne suis pas habitué à les prendre et que j’oublie, je le verrai ». {Visuel 2}

Visuel 3

→U  n espace personnel de stockage d’informations (contacts, ordonnances, résultats d’examens…) pour une organisation optimale. {Visuel 3} →U  ne mise à disposition de fiches pratiques sur la maladie, les soins, le voyage ou encore la vie scolaire ou professionnelle. Toutes ces fiches peuvent être partagées par email. Il est également possible de créer ses propres fiches. {Visuel 4} Mukk est un véritable outil d’accompagnement du patient dans son quotidien, disponible gratuitement sur iOS et Android. Il n’a pas vocation à se substituer à quelque avis ou suivi médical que ce soit.

6. Deux acteurs majeurs Association Vaincre la Mucoviscidose Créée en 1965 par des parents de jeunes patients et des soignants, Vaincre la Mucoviscidose se consacre à l’accompagnement des malades et de leur famille dans chaque aspect de leur vie bouleversée par la maladie. L’association organise son action autour de quatre missions prioritaires : guérir, soigner, améliorer la qualité de vie, et informer

Visuel 4

et sensibiliser. Vaincre la Mucoviscidose est le premier financeur privé de la recherche en France. Vaincre la Mucoviscidose est une association reconnue d’utilité publique, agréée par le Comité de la charte du don en confiance et habilitée à recevoir des legs, des donations et des assurances-vie. Novartis Novartis propose des solutions de santé innovantes adaptées aux besoins changeants des patients et des populations. Basé à Bâle, en Suisse, Novartis offre un portefeuille diversifié qui satisfait ces exigences le mieux possible : médicaments innovants, produits pharmaceutiques génériques et biopharmaceutiques économiques et soins ophtalmologiques.

En savoir plus www.vaincrelamuco.org

Conclusion Par cette application, la collaboration tripartite a permis de venir en aide aux malades de la mucoviscidose. Simple mais en adéquation avec les besoins et les technologies modernes, Mukk est appelé à devenir un outil d’aide au quotidien pour cette population. Références 1 • Film d’animation sur la maladie de l’association Vaincre la Mucoviscidose : https://www.youtube.com/watch?v=Oe77_h9U-4g, et https://www.youtube.com/watch?v=iPKc9wRbJMI, 23/04/2015 50 Prokin’up - Le guide de gestion des kinés


Envie de renouveler votre matériel médical ?

Création : lecaméléon

NOUS FINANÇONS VOTRE PROJET !

CMV Médiforce accompagne et finance depuis plus de 40 ans les professionnels libéraux de santé. > Matériel médical > Véhicule professionnel > Travaux > Trésorerie > Installation libérale > Regroupement

www.cmvmediforce.com

Pour nous contacter 0 800 131 284 CMV Médiforce - SA au capital de 7 568 120 € - 306 591 116 RCS Paris - 1 Bd Haussmann 75009 Paris, N° Orias 07028860 (www.orias.fr). Société de Financement soumise à l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution, 61 rue Taitbout 75009 Paris.


On soigne mieux l’esprit libre Le Crédit Mutuel des Professions de Santé est né il y a 40 ans de la volonté de professionnels de santé de se doter d’un outil qui leur apporte les meilleurs services. Aujourd’hui, face à la complexité des conditions d’exercice, il vous permet de gagner plus de liberté. De la constitution d’un patrimoine professionnel et personnel, jusqu'à sa transmission, les conseillers CMPS mettent tout en œuvre pour permettre à chacun de réaliser ses projets.

Créteil Paris Rouen

Nancy

Metz Strasbourg

Caen

Colmar Mulhouse Epinal Dijon Montbéliard Besançon Chalon-sur-Saône Annecy

Crédit photos : Geyttyimages – Mars 2017.

Lyon

Chambéry Grenoble Valence Saint-Etienne Nice Toulon

Marseille Montpellier Toulouse

Retrouvez toutes nos coordonnées sur cmps.creditmutuel.fr Caisses de Crédit Mutuel Professions de Santé affiliées à la Caisse Fédérale de Crédit Mutuel, société coopérative à forme de société anonyme au capital de 5 458 531 008 euros, 34 rue du Wacken, 67913 Strasbourg Cedex 9, RCS Strasbourg B 588 505 354, n° ORIAS : 07 003 758. Banques régies par les articles L.511-1 et suivants du code monétaire et financier.

Prokinup2017  

Le guide de gestion des kinés - édition 2017

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you