Page 1

Paysage Sono ore de l’Amérrique du XXèmme sièclle


Pagan – Rafi Talby


Steve Reich & George Crumb font partie des compositeurs majeurs de l’histoire musicale de l’Amérique. L’esthétique singulière, alliant la recherche de nouvelles sonorités, une grande richesse harmonique, et des mélodies envoûtantes, caractérise la musique de George Crumb à la fois expressive et poétique. "The less is more »,"le moins est le mieux"… Steve Reich, considéré comme un des pionniers de la Musique Minimaliste, n'hésite pas à puiser son influence dans les musiques traditionnelles, pour développer un langage rythmique et résolument tonal, plongeant l’auditeur dans une musique répétitive mais en perpétuelle évolution. Ces deux courants ont influencé de nombreux compositeurs comme Joseph Schwantner, et ses élèves, Kevin Puts et Daniel Kellogg. Cette filiation musicale s’affirme aux travers de leurs œuvres respectives, où l’on reconnait une écriture colorée, oscillant entre textures lumineuses et images dramatiques… Au cours du spectacle, la musique s’associe à des projections de peintures issues de cinq des grands courants de la peinture américaine contemporaine, le Modernisme, le Minimalisme, la peinture Abstraite, le Pop Art et l’Op Art, amplifiées par une création lumière originale de Gerald Lafosse… A travers ce paysage sonore, PROD-S vous invite à un voyage musical, visuel et poétique… une vision surprenante de l’Amérique du XXème siècle…


Conception & Direction artistique :

Amélie Stillitano & Raphaël Simon

Direction musicale:

Denis Comtet

Musiciens :

Kaoli Isshiki

-

Soprano

Matteo Cesari

-

Flûte traversière

Veronique Audard

-

Clarinette

Yury Revich

-

Violon

Magalie Demesse

-

Alto

Thierry Amadi

-

Violoncelle

Celia Perrard

-

Harpe

Amélie Stillitano

Piano

Raphaël Simon

-

Percussion

Création Lumière :

Gerald Lafosse

Régie générale :

Francois Bancilhon


Programme des Œuvres

Music for Pieces of Wood (1973)

STEVE REICH

(5 paires de Claves)

Divinium Mysterium

7’

(2001)

DANIEL KELLOGG

(Flûte, Clarinette, Violon, Violoncelle, Piano, Percussion)

Apparition (1979)

35’

GEORGE CRUMB

(Soprano, Piano)

And Legions Will Rises (2001)

8’

KEVIN PUTS

(Violon, Clarinette, Marimba)

Sparrows

(1979)

15’

JOSEPH SCHWANTNER

(Soprano, Flûte, Clarinette, Violon, Alto, Violoncelle, Harpe, Piano, Percussion)

20’


PEIN NTURE MINIMA ALISTE – Ad Reeinhardt Untitled – 1950


Music for P Pieces of Wood a lees mêmes racines que Clapping Muusic : elle relève d'un simple désir de d faire de la musiique à partir des instruments i les pllus siimples. J'avais chooisi les claves, ou plutôt les cylindrres de bois dur qu ui nous ont servi dans d ce cas, en raiison de leurs hautteurs particulièress (la, si, do dièse, ré d dièse et un autre rré dièse à l'octave supérieure) et dee la résonance de leur timbre. Ce morceau m est l'un des d plus bruyantss que j'aie jamais composés, mais n'a n reecours à aucune foorme d'amplificatiion. Sa structurre rythmique repoose entièrement su ur le processus coonsistant à « bâtir » un rythme par la substitution dee battements aux pauses, p et comporrte trrois sections, chaccune avec un motiif de longueur diffférente de plus en plus bref : 6/4, 4 /4, 3/4.

Steve Reich, R Ecrits et en ntretiens sur la musique, m Christiaan Bourgois, 199 91

Stevee Reich est né le 3 octobre 1936 à New w York. Il étudie lee piano puis se tourrne vers la percussioon après avoir entendu le batteur Ken nny Clarke accom mpagner Miles Daviis. Il étudie la com mposition avec le jazzzman Hall Overtoon, puis avec William Bergsma et Vin ncent Persichetti à la Julliard Schoool (1958-1961) où iil fait la connaissan nce de Philip Glasss. Il retourne en Caalifornie au Mills College C où il étudiee la composition avvec Darius Milhau ud et Luciano Berioo, rejette le sérialism me mais s’imprègnee du jazz modal de Coltrane, et obtient, en 1963, son Maaster of Art. En 196 64, il participe à laa création de la piècce répétitive In C dee Terry Riley qui in nfluence fortement son s approche de la musique m répétitive. Il fréquente le San Fran ncisco Tape Music Center et composee ses premières œuvvres pour bandes magnétiques m dont Itt’s Gonna Rain (196 65) basé sur le prrincipe du déphasagge graduel qu’il ad daptera ensuite aux pièces instrumentaales. De retour à New N York en 1966, il fonde son prop pre en nsemble, le Steve R Reich and Musicians, qui va connaître un succès mondial. En 1969, Steve Reeich et Philip Glasss travaillent quelquee temps avec Moond dog qu’ils proclameent allors « fondateur du minimalisme ». Peendant l’été de 19700, Reich étudie les p percussions africain nes à l’Institut des Études É africaines dee l’Université du Gh hana à Accra. Enricchi de cette expérience, il compose Drumm ming (1971-1972), p pour diverses percusssions et voix, stade ultime de raffinem ment de la techniquee de déphasage et première apparition de laa substitution des baattements aux silencces. En 2009, il le P Pulitzer Prize de la musique pour Double Sextet.


PEIN NTURE ABSTR RAITE - Rafi Tallby Abstract Blue - 2010


In the begin nning was the Word, and the Word w was with God, andd the Word was God. G He was in the beginning with God. G All things werre made through him m, was not anything made m that was madde. In him was lifee, and the life was the light of men. The T light shines in the darkness, and the darkness has not n and without him w vercome it. - John 1:1-5 (ESV) ov Au commen ncement était le Verrbe, et le Verbe étaiit en Dieu, et le Verrbe était Dieu. Il était ét au commencem ment en Dieu. Toutt par lui a été fait, et e sans lui n'a été fait fa E selon Saiint riien de ce qui existe.. En lui était la viee, et la vie était la lumière des hommees. Et la lumière luit dans les ténèbress, et les ténèbres ne l'ont point reçue. Evangile Jeean.

Divinium Mysterium est le nom d’un teexte de Prudentiuus qui a été traduitt est mis en musiqque pour devenir l’hymne l Of the Father's Love Begotteen. C Cet hymne chantéé en période de l’Avent l par la fam mille de Daniel K Kellogg, est une des d expériences musicales m qui l’ontt fortement marq qué. Cette mélodiie, ch hantée au début de la pièce, jouéee par le piano et le violoncelle à laa fin, forme la traame de cette œuvvre pour flûte, claarinette, violon, violoncelle, v piano et p percussions. Cette pièce composée par Daniel Kelloggg en l’an 2000 eest sa réponse à laa beauté de la crééation, à la présen nce de Dieu dans le monde qui nous ntoure. en

niel Kellogg est né dans le Connecticuut en 1976, Kelloggg étudie à l’Institut Curtis où il obtiennt son Bachelor en 1976. Il passe ensuite Dan son Master puis son Doctorat à l’Ecole de Musiqu ue de Yale. Il contiinue de se former à l’Université de l’IIndiana, au Aspen Music Festival, et au mber Music Festivaal. Ses professeurs incluent Don Freu und, Ned Rorem, Jennifer Higdon, Jooseph Schwantner, Ezra Laderman, an nd Norfolk Cham Martin Bresnick. Il vit à Chicagoo et occupe actuellement un poste de professeur p assistant à l’Université du Coolorado à Boulder. Il a obtenu o deux Charlees Ivy Awards de l’American Academy of Arts and Letteers en 1997 et 2003, ainsi que six AS SCAP Morton Gou uld Young Comp poser Awards. Son œ œuvre symphonique Jasper and Carneliian est recompenséee par l’ASCAP Rud dof Nissim Award, et il gagne la Harvvey Gaul Compossition Competition en 2002, ainsi que le prix Schuman dee la BMI en 2000. En 2007 2 l’Orchestre Symphonique Nation nal dirigé par Leonaard Slatkin crée son œuvre Pyramus andd Thisbe pendant lee Festival Shakespeaare à Washington. Son ooratorio Fiery Furn nace est quant à lui ccréé en 2008 par l’O Orchestre Symphon nique de San Diego dirigé par Jahja Lin ng, et son Mozart’s Hymn, commandé et crréé à Paris, est joué pour la première fois f aux Etats-Unis durant le Aspen M Music Festival de 200 06.


OP ART - Franck Stella from m Black Series II - 1936


Apparitiion, composée enn 1979 pour Jan D DeGaetini et Gilbbert Kalish, est la première pièce de d George Crumb b pour soprano et piano. Le texte est e exxtrait du poème d de Walt Whitman n When Lilacs Lastt in the Dooryard B Bloom'd qui fait paartie du recueil écrrit à la mémoire du u Président Linco oln. Le poème, écrit q quelques semainess après l’assassinatt du président le 14 Avril 1865 esst un véritable ho ommage. Cepend dant, le passage dont d s’inspire Cru umb, nommé Deaath C Carol, est une suitte de métaphores plus générales su ur l’expérience de vie et de mort, cette c dernière n’éttant toutefois pas décrite comme laa fin de la vie maais p plutôt comme une renaissance, le recommencement d du cycle. Ainsi la prremière partie Thee Night in Silence uunder Many a Starr fait résonner au u piano la pulsation de la Nature tan ndis que la sopran no loue les symbolles d de l’éternité, évoqu uant le cycle de viee et de mort. La seconde partie Whhen Lilacs Last in thhe Dooryard Bloom m'd n’est pas écritee sur un texte de Death D Carol mais sur s ceette évocation de l’odeur des lilas en fleurs, souven nir de Whitman d de la période suivvant l’assassinat de Lincoln ; doucee mélodie empreinte de tristesse. La L d dernière partie, inttitulée comme la première, est un retour aux forcess de la nature qui ont résisté à la mort. m Par la réutillisation à peine modifiée m du conten nu m musical, Crumb syymbolise le cycle de d la vie dépeint p par What Hitman,, éternel recommeencement.

George Crumb eest né le 24 octobree 1929 à Charleston n, et a fait ses étudees à l'université de l'Illinois, l à l'universsité du Michigan avvec Ross Leee Finney (1954), au u Berkshire Music C Center, puis à Berliin avec Boris Blacheer (1955-56). Profeesseur à l'université du Colorado de 1959 à 1964, puis à l'université de Pennsylvanie à partir de 1965, il a reçu le prix Pulittzer 1968 pour Echooes of Time and the River pour orchesttre (1967). Sa musique, souveent d'une concision n et d'une austérité issues tout droit dee Webern, marquéee aussi par l'influen nce de Debussy et des d tradition ns orientales, doit saa forte originalité à ses sonorités, ses asspects rituels et mysstiques, et témoignee d'une intense senssibilité poétique. Pour réaliser ses ssubtils effets de tim mbres, reflets de son désir de «contem mpler les choses éteernelles», Crumb a élaboré de nouvellles techniqu ues d'exécution et fa fait appel à de nombbreux instruments des d musiques populaaires et traditionnellles. Son style de maaturité s'est manifessté pour la première fois dans les Cinq piècces pour piano (19622). On lui doit aussii Night Music II pou ur violon et piano (1964), ( Eleven Echooes of Autumn pour flûte, alto, clarinettte, piano et violon (19665), Black Angels poour quatuor à cordees électriques (19700, in tempore belli), reflet de la guerre du Vietnam, Vox balaenae b pour flûte, violoncelle et piano am mplifiés (1973), M Makrokosmos I pour piano, p II pour pianoo amplifié, III pourr piano et percussio on (1972-74) et IV V (Celestial Mechaniccs), Star-Child pour soprano et orchesttre (11977), oeuvre dirigéée par quatre chefs donnant chacun un n tempo différent, A Apparition pour mezzzo-soprano et pian no (1979), Gnomic Variations pour pian no (1981), A Hauntted L Landscape pour orcheestre (1984), The Slleeper pour soprano et piano (1984)…


POP ART - Rubik’s Cubbe – 2008


Ecrite durant l’été 2001 parr le jeune compossiteur Kevin Puts,

And Legions will Rise s’insppire de la force quui réside en chacuun de nous, et noous

trranscende dans les moments de crise. L’image d’unee scène de guerre, de troupes amasssées avant l’assaut d’une grande bataille, ont hanté ett inspiré Kevin Pu uts d durant toute l’écritture de cette œuvrre pour violon, claarinette et marimbba. Elle loue le courage de chacun, qui se révèle danss les périodes les plus p dramatiques de d n nos vies. Ecrite à la demande de Makoto M Nakura, eet commandée paar le Kobe Shinbu un, la pièce fut créée en octobre 2001 2 à Kobe, au Japon, J par Makooto N Nakura (marimba)), Yayoi Toda (vioolon) et Todd Palm mer (clarinette).

Kevin n Puts est né le 3 janvier 1972 à Stt Louis, Kevin Putts a obtenu son Baachelor à la Eastmaan School of Musiic, puis son Masterr à l’Université dee Yale, avant de retoourner passer son D Doctorat à la Eastmaan School of Music. Son catalogue c de compoositions comprend quatre symphoniess ainsi que plusieurrs concertos écrits pour p les plus grand ds solistes (le pianisste Emmanuel Axx, le marimbiste Makoto Nakura, le viioloniste Michael Shih, S le clarinettistee Bil Jackson, le piaaniste Jeffery Kahan ne…). Il a par ailleu urs reçu en 2005 une commande poour la célébration du 70ième anniversairre de David Zinmaan, qu’il a honorée en composant Visiion, un concerto poour violoncelle créé par Yo-Yo Ma au u Aspen Music Festtival. La même année, Evelyn Glennie a créé son Concerrto pour Percussion.. Ses œuvres œ sont commaandées et créées paar les plus grands orchestres o aux Etatss-Unis et à l’étrangger (Orchestre Phillharmonique de Neew York, le Tonh halle Orchestër de Z Zurich, les Orchesttres Symphoniques de Baltimore, Cinccinnati, Detroit, Attlanta, Colorado, Houston, H Fort Wortth, U Utah, St Louis…) ett par des ensembles renommés (quatuoor Miro, trio Eroicaa, Eight Blackbird, le l Chamber Music Society du Lincoln Center…). Il a reçu dee nombreuses distin nctions, notammentt de l’American Accademy de Rome, la l Guggenheim Fou undation, l’American Academy of Arrts and Letters, BM MI, A ASCAP… Depuis 22006, il est membre du Département d de Composition à l’IInstitut de Peabodyy de Baltimore. Connu pour la richesse et l’origginalité de ses comp positions, Kevin Pu uts est aujourd’hui co onsidéré comme l’u un des compositeurss les plus importantss de sa génération.


MODERNISM ME - Georgia O’K Keeffe Red Cannaa- 1923


Sparrow ws, pour soprano, flûte, clarinette, vviolon, alto, violooncelle, harpe, piaano et percussionss a été écrite par Joseph Scwhantnner en 1979 pour le 20th Century Con nsort. Le texte est composé de quin nze « haiku » du p poète japonais Kob bayashi Issa (1763 3-1828) issus du recueil r Autumn Wind, W sélectionnés et m de Schwantner utilise des styles très variés affin trraduits par Lewis Mackensie en 1957. Toutefois, loin de reproduire lee schéma très codiifié du haiku, la musique d d’exprimer au mieeux une vision pooétique et universselle de la nature décrite dans le texte. t La formation instrumentalee offre des possibilités de timbres et d d’atmosphères incrroyables que Schw wantner a subliméées, demandant p par exemple aux cordes, c déjà scord datura, de jouer dees crotales avec leeurs archets, ou au ux in nstrumentistes de chanter au début et à la fin de l’œu uvre…ce procédé créant la premièree fois une ambiance inquiétante, pleine de mystères, tandis qu’il conclu ue laa pièce dans l’intiimité rassurante d’une mélodie famiilière.

ph Schwantner, nné le 22 Mars 1943 à Chicago, a débutéé sa formation musiicale à l’âge de huit ans par l’apprentisssage de la guitare avvec Josep Robert Stein, qu’il considère com mme l’influence mussicale majeure de sa jeunesse. Sa prremière véritable pièce pour ensemblee Offbeat permet à Schwantner de reccevoir sa première récompense en 195 59, le National Ban nd Camp Award d. C’est durant ses études au Conservvatoire Américain de Chicago qu’il com mposera sa premièère oeuvre symphon nique Sinfonia Brev vis, avant de pourssuivre sa formation à la Northwestern University, notamm ment auprès d’Alan Stout et Anthony Donato, D où il obtient trois BMI Studeent Composition Awards. Ses premiières œuvres sont tooutes composées sellon la méthode sérieelle, et complètemeent atonales. Cepen ndant, sa technique de composition va v rapidement évolu uer. Il obttient tour à tour son Master de Musiq que puis son Doctorrat en 1966. En plu us de ses nombreuses récompenses, Scchwantner a obtenu u la bourse du Composerr Assistance Prograam en 1975 et 19777, ainsi qu’une bourrse de la Fondation Martha Baird Rocckfeller en 1978. Il obtient la récompense Alfred I. Dupoont pour les « compositeeurs exceptionnels » en 1985, et en 20002 il est admis à laa American Academ my of Arts and Lettters. Son œuvre sym mphonique Afterton nes of Infinity lui vaaut honneur de recevoirr en 1979 le Prix Pu ulitzer de la Musiqu ue. l’h Schwantnerr est un compositeu ur avec de nombreeuses œuvres à son catalogue, dans un n style éclectique, accessible a et coloré,, qui s’inspire tant de l’impressionnism me frrançais, que des percussions africaines ou o du minimalismee.


DENIS S COMTET, Direction D

Den nis Comtet est né en 1970 à Versaillees. Il étudie l’orguee au Conservatoire de Saint-Maur sou us la direction de Gaston G Litaize. Il est e ensuite adm mis au Conservatoirre National de Mu usique de Paris où ù il obtient en 198 89 un Premier Prixx d’orgue et en 19 993 un Premier Prrix d’accompagn nement à l’unanimitté. A Rome, auprèss de Bruno Aprea, ill se forme à la direcction d’orchestre. En 2002, il est nommé sur cconcours chef-assistant de l’Ensemble Intercontemporain n. Il est ensuite invvité à diriger l’Orchestre des Lauréats du CNSM, l’Orchestre de l’Opéraa de Rouen, le Darrtington Festival Orrchestra, le Philharrmoniker-Staatsorch hester-Halle, l’Orch hestre de la Radio de Freiburg et Baden-baden, B l’Orcchestre et le Chœurr du Concert d’Astréée, l’Orchestre Natiional de Lille ainsi que l’Orchestre Naational de Lettonie. Passionné p par la polyphonie, il i dirige en concert le chœur Accentu us, le Chœur de Chaambre de Namur aiinsi que le Chœur National N de Lettoniie. Depuis 2006, il est e réégulièrement invité par le chœur de la radio de Stuttgart ((SWR Vocal Ensem mble) sur des projeets de créations d’Ad driana Hölsky, Matthias Pintscher, Wo olfgang Rhim , Heiinz H Holliger ou encore A Anders Hillborg. En n 2010, première ccollaboration avec lee Chœur de Radio France, F pour la prép paration du Berlinerr Requiem, de K.W Weill. Denis Comtet dirige au Théâtre dees Champs-Elysées,, à la Cité de la M Musique, à l’Opéra de Paris (Amphith héâtre de Bastille), l’Opéra de Lille, Rouen, Besançon et T Toulouse (Capitole) ainsi qu’au festivaal d’Epidaure en Grrèce, au festival de Schwetzingen, au Häendelfestspiel de Halle et au Don naueschinger Musik ktage en octobre 2009 pour la création de « Eat ! The History » de Manos Tsangaaris. Il poursuit par aillleurs une carrière internationale i d’orgganiste concertiste. Il se produit en mu usique de chambre avec Paul Meyer, Cyril C Dupuis, Delp phine Collot, Antoiine C Curé et Christophe B Boulier. En 2010, il est noommé directeur artisstique du Festival d de musique de cham mbre ArsTerra.


KAOLI ISSHIKI, So oprano

Après avoirr étudié à l’Institut de d l'Université Natiionale des Beaux-A Arts et de la Musiqu ue de Tokyo, et avoir obtenu son Mastter de Musique, K Kaoli Isshiki s’installle en France en 199 96. Parallèlement à ses études à l’Écolle Normale de Mussique de Paris, elle débute sa carrière de d chanteuse au seein des ensembles vvocaux Accentus/AX XE21, Musicatreizee et Nederlands Kam merkoor. Elle poursu uit sa carrière de soliiste avec l’Ensemble InterContemporaain, VocaalLab Ned derland, l’Ensemblee TM+, l’Ensemble 2e2m, l’Octuor de Violoncelle de Beeauvais, aux côtés dee Christophe Desjaardins, Marc Coppeey ou Pablo Marqueez. Elle a notaamment interprété des d œuvres de Stevee Reich (Tehillim), Louis Andriesen (D De Staat), Giacintoo Scelsi (Tre canti poopolari, tre canti ulez (Improvisationss sur Mallarmé), saacri), Ton Ta Tiet ((L’arbalète magique / rôle de Princesse Mi Chau), Antonioo Chagas Rosa (Feiiticeiras), Pierre Bou Joonathan Harvey (SSong offerings), Leoos Janaček (Řicadla), George Crumb (Ancient Voices of Children), Arvo Päärt (L'Abbé Agathon n), Paul Méfano (M Micromégas, Estamppes Jaaponaises), Ivan Feddele (Paroles), Paul Hindemith H (Die Serrenaden), Villa-Loboos (Bachianas Brasilleiras), Roland Auzeet (Fatal plumage, Kataract), K Berlioz, Ravel, Stravinsky etc… En 2001, ellle obtient le 2e prixx opéra du Concourrs International de C Chant de Paris, et le l prix spécial Henrri Lemoine du Conccours International d'interprétation dee la m mélodie française à T Toulouse. Kaoli ISSH HIKI a également en nregistré des œuvres des compositeurs français Bruno Maantovani (L’enterrem ment de Mozart), Passcal Dusapin (Gran num Sinapis), Mauriice O Ohana (Messe), Felixx Ibarrondo (Urrundik), Dominique Lem maître (Circé), Paul Méfano (Microméggas). Kaoli Isshikki se passionne aussi pour la musique bbaroque française, ett obtient en 2003 lee 2ème prix au Concoours International du d chant baroque dee Chimay, présidé par p W William Christie. C En 2004, ellle a participé à l’enrregistrement par Il Seminario Musicale d’un DVD appeléé « Les Tombeaux » à partir de l’œuvree de Marc Antoine Charpentier.


Y Yury REVICH, V Violon Né à Moscou u en 1991, Yury Reevich débute le violo on à l’âge de cinq an ns. Il étudie dans laa classe de G.S. Turrchaninova, puis V.A. nne dans la classe de d Pavel Vernikov. En E parallèle, il a eu u la chance d’assisterr à Pickaizen avant d’intéégrer en 2009 le Coonservatoire de Vien ov, Z.Bron, P.Fran nk, dee nombreuses Mastter-Class auprès de M. Rostropovitch, M. Vengerov, L.Isakadze, Dm. Sitkkovetsky, P.Verniko H.Schunk, R.Nodel, M.Gaisler… porté plusieurs Con ncours Internationau ux parmi lesquels lee Concours Internaational « Les virtuosses du XXIe siècle » à Yury a remp M Moscou, le Concourrs International de violon David Oisttrach…. Il fait de nombreux récitals (Carnegie-Hall à New-York, N Autrich he, C Canada, Europe, Moyen-Orient, Afriq que du Nord, Caucaase etc…) et joue d dans de nombreux festivals fe tels que l’Académie du Festivaal de Verbier, Le Feestival de Musique de C Chambre de Rome, le Festival internatiional de Rostropoviitch à Bakou, le Fesstival international de d Colmar… Il a joué aveec l’Orchestre Natioonal de Russie souss la direction de M. Pletnev, l’Orchestrre Philarmonique de d Moscou (dir Yuri Simonov), Les So olistes de Moscou (d dir Y Yu. Bashmet), l’Orcchestre Symphoniqu ue Svetlanov (dir A A.Slutcky), l’Orchesttre de Chambre de Géorgie, l’Orchesttre Symphonique Royal R du Maroc, l’O Orchestre National de C Chambre d’Azerbaïd djan… En 2005 et 2010 il obtient la bourse b Rostropovittch, ainsi que la bou urse de la Fondation Yu Rozum, et la bourse de carrière de la Fondation Raachel Elizabeth Bartoon. Y Yury joue sur un vioolon spécialement conçu pour lui par le maitre luthier fraançais Alain Carbon nare. Il participe acttuellement aux proggrammes musicaux de la Radio ORF en A Autriche, et a créé lee Quatuor du Soleil à Vienne.

M Magalie DEMESS SE, Alto Après des éétudes au conservaatoire d'Aix en Proovence et un Premiier prix de la Villee de Paris, elle obttient un Premier prrix d'alto au C C.N.S.M. de Paris d dans la classe de Pieerre-Henri Xuereb, et deux Premiers prrix de musique de chambre c dans la classse de Christian Ivaaldi. Après avoir travaillé dans laa plupart des orch hestres parisiens, eelle choisit de ven nir à Marseille coomme alto solo dee l'orchestre P Philharmonique de ll'Opéra de Marseille, et poursuit en p parallèle une carrière de concertiste et de musique de chambre (l’ensemble Musicatreize, M l’eensemble Des Equiilibres…).


T Thierry AMADI, Violoncelle Né en 1977, iil débute ses études au CNR de Nice, puis les poursuit à l'Académie l de Mussique Prince Rainierr III de Monaco où ù il reçooit une Médaille d''or de violoncelle ett de musique de ch hambre, ainsi que le Prix S.A.S. le Prrince Rainier III. Il entre au CNSM de Parris en 1995 et obtien nt le Premier Prix d de violoncelle à l'un nanimité en 1998. Lauréat L du Concourrs International de sonates s de Vierzon,, il est sollicité par Francoo-Maggio Ormezow wsky pour donner un u récital au Festivaal d'Alghero (Sardaigne), ainsi que parr Roland Pidoux poour partticiper aux Renconttres de violoncelles de Bélaye (Lot). Thierry Amad di participe à de noombreux festivals ett donne des concertts tant en récital qu u'en soliste (Orchestres Philharmoniqu ues de Monte-Carlo et Nice, l’Orchestre de d Cannes…). En 1999, il joue sous la direction d'Emm manuel Krivine Don n Quichotte de Rich hard Strauss au Th héâtre du Châtelet, et participe à l'enregistrrement du Messagessquisse de Pierre Booulez sous la directioon du compositeur (pour Deutsche Grrammophon). Il a également é enregistré les Variations sur un thhème rococo de Tchaaïkovski avec l'Orch hestre de la Philharmonie de Colognee. Lauréat de la Fo ondation d'Entreprrise Natexis Banquee Populaire, Thierrry Amadi est premiier viioloncelle solo de l'O Orchestre Philharm monique de Monte--Carlo depuis juin 22001, et professeur assistant au CNSM M de Paris depuis 20 003.

M Matteo CESARI, Flûte Après avoirr obtenu en 2004 son s Diplôme de sooliste à Bologne (Ittalie), il poursuit sees études à Modènee (Italie) avec Mich hele Marasco et A Andrea Oliva, y obteenant un Diplôme Universitaire U en étu udes musicales Men ntion très bien avec félicitations du juryy. Il a également obttenu un Premier P Prix au Conservatoirre de Strasbourg, su uivi d’un Master en n interprétation. Il a récemment intégrré la classe de Soph hie Cherrier au CN NSM de Paris, et esst parallèlement en cycle de Doctorat à l’Université de lla Sorbonne. Il obtient en 2006 le Priix pour la meilleuree interprétation de la l Sequenza I de L Luciano Berio, et gaagne l’année suivantte le Concours Inteernational de Musiq que Contemporainee Fernando Mench herini. En 2008, il obtient o la bourse du 44ième Internation nale Ferienkurse fü ür Neue Musik à D Darmstadt, ainsi q que le Premier Prixx à la 12ième Comp pétition Internation nale de Musique C Contemporaine de C Cracovie (Pologne).. En avril 2009, il arrrive en finale de la Gaudeamus Interp preters Competition n à Amsterdam (Payys-Bas). Il a pris parrt à différents festivvals à Strasbourg, M Macerata, Cagli ou R Rome en tant que soliste, s ou en collab boration avec plusieeurs ensembles tels qu’Accroche Note ou Ensemble Algoritm mo. Il a déjà travailléé avec quelques-unss des compositeurs lles plus reconnus dee son époque comm me Salvatore Sciarrin no, Ivan Fedele et Brian B Ferneyhough.. Il l’E a récemment enregisstré chez Kairos un disque dédié à Sciaarrino.


V Veronique AUDA ARD, Clarinette Née en 1975, elle débute laa clarinette à Besanççon et remporte la Médaille M d'or à l'un nanimité au CNR dee Besançon en 1992 2. Elle poursuit ses études aau CNSM de Lyon n où elle obtient en e 1997 son Diplôme National d'Ensseignement Supérieeur de Musique avvec Mention spécialee du jury pour la réaalisation d'une œuvvre collective. Par la suite, elle intègre un u cycle de perfectioonnement en clarinette basse, au CNSM de Paris avant dee se produire dans d différents orchestress et de participer à divers d Festivals. En juin 2002, elle intègre ll'Orchestre Philharm monique de Monte-Carlo en qualité de clarinette solo.

C Célia PERRARD, Harpe Après des éétudes au Conservaatoire de Nancy dan ns la classe de Philiippe VILLA où ellle obtient les Médaailles d’or de harpe,, formation m musicale, musique d de chambre et anaalyse, elle se perfecctionne au CNR d de Reims auprès dee Dominique DEM MOGEOT, avant d’entrer au C Conservatoire Natioonal Supérieur de Musique M de Paris dan ns la classe d’Isabellle MORETTI où elle e obtient un Prem mier Prix en 2001. Elle particip pe à de nombreux concerts c au sein de divers orchestres eu uropéens : le Bilbao o Sinfonikoa, l’Orch hestre National du Capitole C de T Toulouse, l’Orchestrre National d’Ile de France, l’Orchestree des Pays de Savoiee. Parallèlemeent elle cherche à exxplorer et enrichir lle répertoire de la m musique de chambrre avec harpe, et se produit régulièrem ment au sein de divers ensembles de musique de chaambre : Trio flûte, alto et harpe « Triio HÊLIOS », Duo o flûte et harpe « Duo D Ad Libitum », Trio violon, violon ncelle et harpe « Trrio A AMALIA ». uel Passionnée par la musique de notre temps, elle paarticipe à l’ensemblle de musique conteemporaine Musicatreize, sous la directtion de Roland Hayyrabédian, avec lequ ellle a enregistré plusieurs CD chez Actee Sud. De plus elle pratique l’improvisaation après avoir étu udié auprès d’Alain Savouret. Titulaire du u Certificat d’Aptitu ude de professeur de harpe, elle enseign ne au Conservatoirre à Rayonnement Régional R d’Annecy.


R Raphaël SIMON, Percussions Né en e 1983, il intègre la classe de Chriistian Hamouy aprrès son baccalauréaat (Percussions de Strasbourg) à l’Accadémie de Musiq que Fondation Priince Rainier III de Monaco. Il y obtieent en 2005 un Preemier Prix Mention n très bien à l’unaniimité, puis un Prix de Perfectionnemeent avec les félicittations du jury en 22007. Raphaël Simoon est boursier de la l SO.GE.DA (Miinistère de la Cultu ure de Monaco) en 2005, 2006, 2007. Il obtient égalem ment en 2006 et 20007 une bourse de la Fondation Princessse Grace pour aller étudier au Aspen Music M Festival and School S (Colorado). Il ren ncontre alors Jean-P Pierre Drouet avec lequel il travaille réégulièrement et quii devient son mentoor. Il a également l’’occasion de travailller avec de nomb breux interprètes ett compositeurs : V Vinko Globokar, Yan Y Maresz, Zad Moultaka, M Jean-Chrristophe Marti, Th hierry de Mey , Eric Sammut, Emm manuel Séjourné, JJulien Bourgeois, Joonathan Haas, Ben Hermann … ; et de d jouer dans diverrs orchestres : Opérra de Paris, Opéra de Toulon, Opérra de Lyon, Orchesstre Philarmonique de Nice et Monte-Carlo, Ensemble Instrumental I de l’A Ariège… Depuis 20 007 Raphael Simon na déjà eu de nombreusses occasions de se produire en solistee avec l’ensemble M Musicatreize (Festival d’Avignon, Festiival d’Aix en Provence, Festival de la Chaise Dieu, 38iem me R Rugissants, Abbaye de Royaumont…), l’ensemble C Barrré, l’Orchestre Philarmonique de Mo onte-Carlo, l’Orchestre de Chambre de Moscou, récitall Xenakis au Festivval m musique et architectu ure au Couvent de la Tourette.

A Amélie STILLITA ANO, Piano Née en 19889, elle débute ses études é musicales à ll’Académie de Mussique Fondation Priince Rainier III où elle étudie le pianoo de 2000 à 2006, avvec Emmanuel Zoccola puis Antoinee Dumans. Après ll’obtention de son baccalauréat option n internationale aveec mention, elle reencontre le soliste P Pascal Gallet, avec llequel elle travaille occasionnellement à Paris. Durant l’aannée scolaire 2007 7-2008 elle travaillee à Strasbourg avec Michèle Renoul, pianiste de l’ensembble Accroche Note. En Septembre 20008, elle est admisee à l’Ecole Normalee de Musique Alfreed Cortot de Paris dans la classe de Jeeanine Bonjean, anccienne élève et assistante d’Alfred Corrtot. Suite à son déépart en retraite, elle intègre la classe de d son assistante, Katarina K Barboteu. Entre 2006 et 2009, elle reçoitt une bourse de la P Principauté de Mon naco pour ses étudess. D Depuis 2010, elle see lance en associatioon avec Raphael Sim mon, dans la conceeption de spectacles autour de la musiq que contemporaine,, du théâtre, de la danse et des lumièrees. En septembre 20 010, elle participe à la création de la « Nuit Magique au Jardin J Japonais de Monaco M » où elle jooue en compagnie de la soprano japonaaise Kaoli Isshiki dees mélodies japonaisses contemporaines de Bakku, Yamadaa, Kobayashi, Nakad da… Amélie Stilllitano se produit poonctuellement à Parris pour des concertts privés, et accompaagne régulièrement des chanteurs.


GERALD LAFOSSE, Création Lumières Eclairagiste concepteur - designer - directeur photo Spectacle vivant, Evénementiel-Publicité, Architecture-lieux publics, Tournées internationales et festivals Création lumière pour une trentaine de pièces de théâtre (Shakespeare, Mishima, Racine, Molière … Théâtre de l’Odéon Paris, Théâtre Romea Barcelone, Théâtre Nowali Varsovie…) concerts (Percussions de Strasbourg, Jean-Michel Jarre, Magma, Jean-Claude Eloy, Pierre Henry … Palais Omnisport Paris Bercy, City Stadium Pékin et Shanghaï, Festival Hall Londres, Olympia Paris …) opéras (Mozart, Donizetti, Purcell … Théâtre des Champs Elysées Paris, R.O.H. Covent Garden Londres …) événementiel (Aventis, HSBC CCF, Toyota, Citroën, General Motor … Palais des Congrès Strasbourg Cannes Paris, Musée Art Moderne Paris, Musée Cluny Paris, E.N.S. Beaux-Arts Paris …) architecture et spectacles permanents (Rabat-Maroc, Futuroscope- France, Tsukuba-Japon …) multiplex vidéotransmission (Renault, Canon, Sofinco … CNIT La Défense, Carrousel du Louvre, Hippodromes Longchamp et Vincennes ….)

FRANÇOIS BANCILHON, Régie générale

François Bancilhon est un collaborateur récurrent de Musicatreize, de la compagnie Opéra3 et de Jeanne Roth, pour qui il a notamment réalisé les décors en 2008 (L’enterrement de Mozart, de Bruno Mantovani ; La Servante Maîtresse de Pergolèse). Il a travaillé depuis 1994 auprès des plus grands metteurs en scène du paysage théâtral français, comme régisseur et constructeur (Ariane Mnouchkine, Roger Planchon, Christophe Rauck, Pierre Guillois, Philippe Adrien, Josef Nadj). Il collabore également avec Matthieu Roy et la Compagnie du Veilleur. Ces productions l’ont emmené dans des théâtres aussi prestigieux que variés (Théâtre de la Cartoucherie, Théâtre du Peuple de Bussang, CDN de Besançon, Studio 24 de Villeurbanne).


PRO OD-S S.A A.R.L 9 Boullevard Clém menceau 67000 Strasbourg

Teel : 06.64.888.00.85 / 06.03.82.89 9.15 @ : con ntacts@prod d-s.com RCS Strasbourg B 522 2 450 824 T : 522.450.824.00019 SIRET Licence d’entrepreneu ur de spectaclee de type 2 : 2--1037752

Paysage Sonore de l'Amérique du XXième Siècle  

A travers ce paysage sonore, PROD-S vous invite à un voyage musical, visuel et poétique… une vision surprenante de l’Amérique du XXème siècl...