Issuu on Google+

n°4

Le 1er saisonnier gratuit autour du monde végétal

Frais et léger Ou comment éviter les pépins dans le raisin

Gratuit

www.garden-party-online.com

CACTUS, le Trichocereus VGBOX, le nouveau produit LE MUR VEGETAL :

une nouvelle urbanité

Dossier : Fermes Verticales

Une solution pour l'avenir

T 180173 - 02 - F : 0,00€ - rd

restricted

+

Jeux concours / Sodoku Agenda jardin Calendrier lunaire

La chronique de Michka "bien vivre avec ses plantes"


n°4

Le premier magazine gratuit des jardiniers d'intérieurs

Frais et léger ou comment éviter les pépins dans le raisin

Edito

Sommaire

Le printemps, les abeilles et nous. 80 % des plantes ont absolument besoin des abeilles pour être fécondées, et sans elles, il n'y a plus de production de fruits ou de légumes possible. Or, en 2007 il y eut un effondrement de la population apicole (aux Etats Unis, le nombre de ruches "en vie" est passé de 2,4 millions à 900) qui fut attribué, après enquête scientifique, aux nouvelles pratiques agro-économique : L'insecticide, aujourd'hui enrobé autour de la graine, s'insinue dans toute la plante, depuis les racines jusqu'au pollen que les abeilles rapportent à la ruche. Elles l’empoisonnent ainsi, ce qui explique l'absence d'insectes "squatteurs" dans les ruches abandonnées : ils ne survivent pas. L'importance des abeilles dans l'écosystème est telle qu'il y a un demi-siècle déjà, Albert Einstein avait estimé que si cet insecte venait à disparaître du globe, l'espèce humaine disparaîtrait au bout de quatre années. La sirène d'alarme pourrait se transformeren tocsin.

4 Le truc qui pique portrait d'un cactus

5 Nouveauté produit La mystérieuse VGBOX

6/11 Un bon dans le futur La ferme verticale

12 La vie est bien faite la chronique de Michka

14/15 Les conseils de dédé printemps = rempotage

16/19 Le Mur Végétal une oeuvre au naturel

20/21 Du jardin à la lune calendrier lunaire

22 Manifestations les états du jardin

les grains de Garden Party

Site : www.garden-party-online.fr Gardenparty est une publication d'abeurope graphisme & maquette : Sébastien Teissier Rédacteurs : Yoni, Alx, SeB Relecture : D.Brossaud publicité et articles > contact : comm@abeurope.fr ABE, 37 rue Bugatti 72650 La Chapelle St Aubin

Impression : ITF N° 4 (21 mars-21 juin 2008) dépot légal à parution / Siret sortie du n°5 : juin 2008 bouclage : 19/03/08


(echinopsis atacamensis ssp pasacana)

Description

Cactus à tige colonnaire de 30cm de diamètre et pouvant atteindre 10m en pleine nature, cette plante est composée en moyenne d'une vingtaine de côtes, chacune de 2cm de hauteur. Les aréoles brunes sont très rapprochées. Les aiguillons sont nombreux et varient enttre 4 et 14cm de longueur. Rigides, ils sont de couleur jaune à brun sombre et s'éclaircissent sur la partie supérieure. Les fleurs nocturnes sont de longs tubes blancs de 12cm et garnis de poils noirs.

Culture

Jeune, la plante peut être cultivée en pot. Adulte, la culture en plein air, ou la culture sous lampe reste la plus recommandée.

Arrosage Arrosez modérément la plante de mars à octobre puis diminuez progressivement les arrosages à l’automne. Ce cactée ne nécessite pas d'arrosage l'hiver. Substrat La culture peut se faire en substrat organique riche mais bien filtrant ; le sable mélangé à du terreau est bien approprié. Afin de protéger les racines des spécimens les plus fragiles, une culture hydroponique est recommandée (perlites...). Exposition Les cactées ont besoin de lumière vive. Une exposition maximum au soleil est nécessaire. Une culture sous lampe est donc à envisager pour la culture en intérieur. La plante ne résiste pas aux températures inférieures à 3°C.

Cette plante vit sur les pentes rocheuses du nord de l'Argentine et du sud de la Bolivie. La plante doit son nom aux mots dérivés du grec (Trichocereus - du grec thrix: poil, cheveu, en référence aux soies du tube floral) et du latin cereus: cierge. Pasacana est le nom donné au fruit comestible que donne la plante.

4

Garden Party n°4

garden-party-online.com


Nouvelle solution pour culture hors sol

VGBOX Les systèmes VGBOX complets sont différents de ceux existant sur le marché: il ne s'agit pas d'un contenant (tente ou placard) dans lequel on place des systèmes d'éclairage, d'irrigation et de ventilation ... mais bien d'une machine intégrée, dont la structure assure ellemême ces différentes fonctions. Avec le système breveté VGBOX, on peut accéder individuellement à chaque élément du système avec facilité. Cela permet une manipulation et un entretien d'une simplicité inégalée. Montés sur roulettes, nos modèles peuvent être facilement déplacés en fonctionnement. Au-delà de cette ergonomie, le concept VGBOX apporte aussi une grande modularité: Un système simple peut être transformé en système complet, un système terre peut être transformé en système aéroponique (ou hydro), on peut ajouter une réhausse sur un modèle complet pour accroître la hauteur dont disposent les plantes, il est évidement possible sur un même modèle, de changer de système d'éclairage, d'irrigation, ou de ventilation.VGBOX propose 3 tailles de systèmes (S : 40x30 cm M : 60x40 cm L :80x60 cm)

1 : réserve de solution 2 : espace racines aéroponique 3 : support des plantes movible et ventilé 4 : enceinta dans laquelle croissent les plantes (avec porte) 5 : éclairage et extraction de l'air (ici: couvercle "néons")

Tous les produits VGBOX sont conçus et fabriqués en France, avec des matériaux de qualité : bacs aux normes alimentaires, habillages en aluminium laqué, visserie alu et inox, réhausses en Lexan incassable ou en Commadur opaque réfléchissant.

garden-party-online.com

5


L’agriculture arrive enfin en ville grâce à l’hydroponie. Afin de préserver les terres agricoles et de limiter les déplacements entre ville et campagne pour l’acheminement des productions, une nouvelle génération de tours voit le jour : la tour agricole. L’échelle du local devient ainsi le nouveau salut de l’écologie puisque la mesure de la consommation-carbone va s’étendre aux produits présents dans nos assiettes.

Cette culture hors-sol connaît un certain essor depuis les années 80 dans les exploitations horticoles intensives (légumières et florales). Les fraises, tomates, poivres, concombres, herbes, et épices cultivés de cette façon sont déjà apparus dans les marchés du monde en quantité. La plupart de ces entreprises sont petites en comparaison de l’élevage industriel, mais à la différence de leurs concurrents, elles peuvent produire tout au long de l’année. Ces productions sont réalisées sans le support d'un sol. Les racines baignent dans un courant de solution nutritive qui circule en permanence et apporte ainsi tous les nutriments nécessaires à la plante. Le procédé hydroponique a de nombreux avantages comme une moindre consommation d'eau, une croissance contrôlée et rapide de la plante et des attaques moins importantes de parasites. La culture hydroponique permet également une automatisation de la culture : température, éclairage, contrôle du pH et de la concentration en éléments nutritifs du liquide, de la ventilation et de l’aération. Le besoin d’espace est quatre fois moindre que pour l’agriculture géoponique (en terre). C

M

J

CM

MJ

CJ

graph

gravure couleur ; Martin Heemskerck dépeint les Jardins Suspendus de Babylone (artiste hollandais 16ème-siècle)

L’agriculture hydroponique, qu’est-ce-que c’est ? L’agriculture hydroponique s’applique exclusivement aux cultures de plantes.

Liens vers l'hydroponie : http://www.nasa.gov/vision/earth/livingthings/biofarming.html http://museum.agropolis.fr/index.html

06

Garden Party n°4

garden-party-online.com

CMJ

N


Dickson Despommier* explique l’importance de l’émergence de l’agriculture verticale grâce à l’hydroponie : « L’avènement de l’agriculture a catalysé la transformation de la condition humaine d’une vie de chasseur-cueilleur à celle d’un citoyen mondial. La population, elle aussi, a grandi jusqu’à arriver à environ 6,4 milliards d'êtres humains. Plus de 800 millions d’hectares (c’est-à-dire presque 38% de la surface de la Terre) sont consacrés à la production des récoltes pour soutenir cette population encore grandissante. L’agriculture a radicalement transformé la surface de la Terre, remplaçant des écosystèmes fonctionnels avec des champs cultivés et des animaux domestiques. Indéniablement, un approvisionnement alimentaire fiable a permis l’évolution des sociétés culturellement fortes. Ironiquement, l’agriculture a créé un nombre de nouveaux problèmes particuliers à la production alimentaire, et en plus elle a aggravé des problèmes déjà existants. L’exposition à des niveaux toxiques des produits agrochimiques (pesticides, fongicides) et à une pléthore de blessures est une partie intégrale du labour et de la

récolte. Dans les 50 années suivantes, on estime que la population humaine dépassera 8,3 milliards. Nourrir ces nouveaux arrivés requerra 109 hectares de terre cultivée; terre qui n’existe pas. D’autres solutions au problème de l’alimentation doivent êtres trouvés si nous voulons éliminer la faim et la pauvreté...»

graph Un chercheur de la NASA vérifie les oignons hydroponiques

Si l’agriculture verticale (AV) était largement adoptée, les avantages seraient probablement : - Une production alimentaire tout au long de l’année. - 1 acre en salle équivaut à 4 ou 6 acres en plein air. - pas d’herbicide, pas de pesticide. - élimination du ruissellement...**

*Dickson D. Despommier : Professeur de Sciences de la santé Environnementale, École de Facteur de Santé publique à l'université de Columbia (USA), Professeur de Microbiologie, College of Physicians and Surgeons **L'intégralité de l'article est en ligne sur garden-party-online.fr

08

Garden Party n°4

garden-party-online.com


SkyFarming

Le concept de la tour a été établi par Dickson Despommier; l’architecture conçue par Rolf Mohr. Le projet propose un véritable concept d’agriculture durable pour l’environnement urbain. En effet, le building est une véritable usine vertueuse qui traite les eaux usées, utilise l’énergie solaire et valorise la biomasse afin de produire de la nourriture, de l’énergie et de l’eau purifiée. On estime à 150 le nombre de « Vertical Farming » nécessaires pour subvenir aux besoins de la population New-Yorkaise. Vue intérieure de la tour (Photo: Architectural Designs by Rolf Mohr, Modeling and Rendering by Machine Films; Interiors by James Nelms Digital Artist @ Storyboards Online) (Photo: Architectural Designs by Rolf Mohr, Modeling and Rendering by Machine Films; Interiors by James Nelms Digital Artist @ Storyboards Online)

1 : le ramasseur - issu de la dernière technologie - permet de ramasser les fruits grâce à son détecteur de couleur déterminant la maturité du fruit. 2 : champs de culture de céréales 3 : le bassin d’eau 4 : le nourrisseur qui permet d’apporter les nutriments nécessaires à chaque champ, selon ses particularités. Tous les liens concernant le projet "Skyfarming" et Tour Vivante sur www.garden-party-online.fr

10

Garden Party n°4

garden-party-online.com


«La Tour Vivante», Atelier SoA

La Tour Vivante est conçue comme une machine écologique autonome. La végétation fait partie intégrante du processus de gestion interne du bâtiment tout en participant au confort visuel de ses habitants et des riverains. La superposition verticale d’espaces habités et de serres hydroponiques automatisées permet de produire une grande quantité de fruits et légumes. Les déchets internes et les eaux de pluie du site sont recyclés afin d’alimenter et de fertiliser la production agricole. Ce projet d’espace agricole en plein centre ville représente pour les universités un support de recherche sur les économies d’énergie et l’agronomie. Yoni

Vue extérieure de la tour vivante

Intérieur de la tour vivante

Schéma de fonctionnement

Article New York Magazine : http://nymag.com/news/features/30020/ Projet de l’Atelier SoA : http://www.ateliersoa.fr/verticalfarm_fr/urban_farm.htm http://www.ateliersoa.fr/verticalfarm_fr/pages/images/presse_tour_vivante.pdf Article de Dickson Despommier : http://www.verticalfarm.com/pdf/VF-Essay_French.pdf garden-party-online.com

Garden Party n°4

11


la chronique de Michka*

Les cultures humaines résultent de l’interaction entre les hommes et les plantes.

article alex

L’Asie abrite la civilisation du riz, l’Europe celle du blé (qu’il soit transformé en pain ou en pâtes), les Amériques celle du maïs (assorti de son indispensable complément diététique, le haricot). Le riz en Asie, le maïs aux Amériques, tout comme traditionnellement le pain chez nous, sont sacrés — étaient sacrés — car le riz, le maïs, le blé, accomplissent chaque année ce très grand miracle : le grain germe et renaît de lui-même. De cette renaissance annuelle provient l’aliment de base qui permet aux humains de se nourrir ; puis, accessoirement, de s’installer, de construire, d’amasser des richesses, de développer les arts. Notre civilisation, qui est celle du pain (« Donnez-nous aujourd’hui notre pain quotidien ») est aussi celle du vin. Le pain et le vin y sont sacrés ; ce sont eux qu’absorbent les fidèles lors du rituel de la communion. La vigne, tout autant que

le blé, a contribué à délimiter l’aire culturelle qui est la nôtre. D’autres aires culturelles ont de même été délimitées par des plantes diverses (champignons, cactus, lianes et autres), tenues elles aussi pour sacrées, non en raison de leur pouvoir nourricier mais parce qu’elles ont la capacité de mettre l’homme en contact avec l’invisible, avec le divin. Ces plantes le relient au paradis originel en lui rappelant qu’il fait lui aussi partie de la nature, qu’il n’a pas plus à justifier son existence qu’une tulipe ou qu’un tigre. Qu’il est là, purement et simplement, pour faire l’expérience de ce qu’il est. Pour nous tous qui vivons dans les villes, dans un univers de plus en plus technologique, il est facile d’oublier à quel point notre survie même dépend des plantes. Nous ne sommes rien sans elles. Prenons soin d’elles comme elles prennent soin de nous.

*Michka est écrivain et éditrice. Elle a publié divers ouvrages sur les plantes, l'alimentation et la santé, ainsi que des chroniques de jardinage biologique dans L'Ami des jardins, Nature et progrès, Rustica, et Les Quatre saisons du jardinage.

12

Garden Party n°4

garden-party-online.com


A la fin de l'hiver, les plantes d'intérieur ont mauvaise mine : les feuilles dépérissent, leurs fleurs se font rares et leurs racines pointent par les trous du contenant... Il est temps de les rempoter!

Le rempotage

Il consiste à changer une plante de pot pour permettre un meilleur développement des racines ( et donc une meilleure absorbtion des nutriments pour une reprise de croissance fulgurante) Afin de permettre une bonne reprise de la plante, on recommande généralement de rempoter au début du printemps juste avant la naissance des nouvelles pousses et des bourgeons. Quelques jours avant l'opération, arrosez vos plantes. Elles sortiront ainsi beaucoup plus facilement de leur contenant et la motte restera intacte. Sortez ensuite la plante en la prenant d'une main par la base de la tige et en retirant le pot de l'autre main. Prenez soin de conserver le plus de terre possible autour du collet. Si nécessaire, frappez doucement le contenant contre une surface plane, ce qui aidera à déloger la motte. Si vous n'arrivez pas à la retirer, vous devrez briser le pot.

taille des racines spiralée

Disposez une couche de drainant dans le fond du nouveau récipient (billes d' argile expensée). Ajoutez une poignée d'éclats de charbon de bois. Cette matière empêche la prolifération de bactéries dans l'eau qui stagne parfois au fond du pot. Déposer ensuite une petite quantité de terreau, sans le tasser. Enfin, pour stimuler la croissance de nouvelles racines chez les plantes atteintes de spiralisation, coupez les racines entrelacées au moyen d'un sécateur stérilisé.

Rempotage indispensable si : Pot endommagé ou cassé / Plante trop grande ou trop volumineuse pour la taille du pot (manque de stabilité) / Terre trop vieille; le dépôt blanchâtre à la surface de la terre (accumulation de calcaire) en est l'indice / Le contenant est envahi de racines: elles occupent 60 à 80% de la motte / Spiralisation des racines : trop à l'étroit, elles sortent du pot et se replient vers l'intérieur

14

Garden Party n°4

garden-party-online.com


Placez la plante sur le terreau en vous assurant que le collet se trouve à 2,5 cm sous le rebord du pot s'il est petit, et à 5 cm s'il est grand. En tenant la base de la tige d'une main, ajouter du substrat en pressant fermement mais sans trop tasser. Vous pouvez même soulever le pot et le poser d'un petit coup sec sur la surface de travail afin de bien compacter le tout.

Arrosez délicatement toute la surface jusqu'à ce que l'eau s'écoule dans la soucoupe, de façon à bien humidifier le terreau et à en faire disparaître les bulles d'air.

L'après rempotage Après le rempotage, laissez la plante dans un lieu frais (16-18°C), à l'abri de la lumière directe, pendant 2 à 3 jours. Vaporisez les feuilles tous les jours. Puis placez-la à l'endroit le mieux approprié à son épanouissement. Le printemps étant une période de croissance, il faudra songer à la fertilisation. Attendez toutefois 15-30 jours (selon le terreau utilisé) avant de donner à vos plantes de l'engrais de type 10-10-10, c'est-à-dire un engrais contenant l'azote, phosphore et potassium à parts égales. Par la suite, vous pourrez fertiliser une Alx fois par semaine.

Rempotage saisonnier déconseillé si : la plante est malade / Plante envahis par des parasites / Plantes fébrile ou abîmée ( manque de feuillage branche cassé) / Plante demandant qu'un rempotage tous les 2 ou 3 ans

garden-party-online.com

Garden Party n°4

15


Les murs végétaux : une innovation au service de l’architecture…

musée du quai Branly, Paris / architecte : Jean Nouvel végétalisation : Patrick Blanc

Le mur végétal est de plus en plus utilisé pour des conceptions architecturales. Utilisé en intérieur comme en extérieur, il allie confort visuel, apport technique et qualité environnementale. C’est pourquoi de nombreux architectes associent désormais un mur végétal à leur projet. Le mur végétal est une paroi qui s’élève parallèlement aux murs du bâtiment à protéger. Selon son orientation et sa composition, le mur vert servira à la fois d’écran contre les vents dominants, les intempéries, le bruit et l’ensoleillement. Le substrat végétal naturel qui sert de

support vertical aux plantes est un excellent isolant acoustique et thermique. En absorbant les ondes sonores, il réduit ainsi les décibels provoqués par la circulation automobile, ou la résonance d’une pièce par exemple; il peut ainsi servir d’écran antibruit sur des sites industriels, des axes routiers très fréquentés... Les murs végétaux permettent également d’améliorer l’isolation des bâtiments contre le froid en hiver et surtout la chaleur en été. Avec une baisse de 3 à 7 degrés de l’air intérieur d’un bâtiment, ils amènent à des économies de 10% en climatisation. D’autre part, les murs végétaux répondent aux attentes de la population, à savoir habiter dans des logements sains et écologiques.

Mur végétal de chez Greenwall

A lire : Toits et murs végétaux, Nigel Dunnett et Noël Kingsbury, éd. du Rouergue.

16

Garden Party n°4

garden-party-online.com


… et de l’environnement. Doubler la paroi d’un bâtiment clos par un mur végétalisé pourrait faire diminuer de façon significative la consommation d’énergie grâce à ses propriétés isolantes, ce qui réduirait également l’émission des gaz à effet de serre. Les murs végétaux assainissent également l’air : en augmentant la production d’oxygène et la diminution du taux de CO2 par photosynthèse, les végétaux réduisent la pollution atmosphérique. De plus, ils filtrent une partie des particules volatiles contenues dans l’air ambiant en milieu urbain. Une étude expérimentale, réalisée en partenariat avec l’Université de Savoie, a cabinet d'architectes canadiens / Catalyse Urbaine

Hôpital de RUMILLY (74) par Végétalvision

permis de mettre en évidence une réduction d’environ 80% de la concentration atmosphérique des COV (Benzène, Toluène, Ethylbenzène, Xylène…). Le mur végétalisé est également actif vis-à-vis des polluants précurseurs de l’ozone tels que les NOx (Oxydes d’Azote). www.catalyseurbaine.com

garden-party-online.com

Garden Party n°4

17


Mise en oeuvre

Deux techniques sont possibles pour l’élaboration d’un mur végétal.

Une structure en acier galvanisé ou en bois parée de panneaux en plastique ou en bois.

Une structure galvanisée, composée de cellules grillagées, accueille un substrat. Ce modèle a l’avantage d’être modulable, pré-fabricable et pré-cultivable. Le substrat utilisé est organique et de type végétal, garanti non putrescible et antibactériologique afin de préserver les plantes et la tenue du substrat. Hydro-rétenteur, il retient jusqu'à 20 fois son poids en eau et facilite ainsi l’apport en eau nécessaire aux plantes. Yoni Une structure, ici en bois, est apportée à un mur existant.

Exemple de mur végétalis lors de sa livraison

1 an après

Des panneaux de bois sont fixés à la structure. Un bac de récupération des eaux est placé en dessous de la future partie végétale. Un film plastique noir étanche recouvre l’ensemble.

http://patalf1971.ifrance.com/jardin2.htm http://pagesperso-orange.fr/lalam/materiel/Construction_mur_epiphytes.htm

18

Garden Party n°4

garden-party-online.com


Plan de coupe d'un mur végétalisé Pluies

Ensoleillement

Vent dominant

Le feutre tissé est attaché à la structure et le système d’arrosage en goutte à goutte est mis en place. Les encoches permettant d’accueillir les plantes sont positionnées en tenant compte de la composition finale du mur.

Les plantes sont placées selon la composition végétale souhaitée. Il est important de tenir compte de l’évolution de la plante et de l’harmonie des couleurs proposée par les différentes variétés. Le système d’arrosage est mis en route. A voir :

1

2

3 4 5 6

7

1 mur végétal 2 espace de ventilation 3 mur du bâtiment 4 couche d'air isolant 5 paroi interne avec laine minérale et coupe vapeur 6 couche de finition du mur interne 7 air intérieur

Mur végétal intérieur de canevaflor pour le journal "Le Monde" (paris 2004)

Musée des Arts Premiers, quai Branly, Paris, réalisé en 2004. Square Vinet à Bordeaux, réalisé en 2005. Serre Amazonienne du Zoo de Montpellier, réalisée en 2007.

garden-party-online.com

Garden Party n°4

19


De la lune au jardin Calendrier Lunaire

Lune montante (ou lune ascendante) C'est la bonne période pour semer et pour greffer. Tous les légumes feuilles (salades, épinards, choux, poirées, …) et le gazon ont une croissance stimulée car la sève monte dans le feuillage. Le matin, récoltez les légumes feuilles, les fleurs et les graines. Les fruits récoltés sont plus juteux et restent frais plus longtemps. Les fruits de garde ont une bien meilleure conservation quand ils sont cueillis en lune ascendante.

M

D

Lune descendante

La sève est plus active dans les racines des plantes. C'est une période favorable pour planter, repiquer et bouturer les végétaux, qui reprennent mieux. Rempotez toutes les plantes trop à l'étroit dans leur pot.

C'est aussi le moment de récolter les légumes racines (carottes, crosnes, navets, pommes de terre, radis, betteraves, topinambours, etc.), si possible l'après-midi après 15 heures. Vous les conserverez plus longtemps. Arrachez les bulbes à fleurs car ils contiennent le maximum de substances nutritives en réserve. Ameublissez et nourrissez la terre de votre jardin.

Noeuds Lunaire, périgées et apogées A ces moments-là, la lune exerce une influence néfaste sur la croissance des végétaux. Il est conseillé de ne pas jardiner pendant ces périodes.

Avril 08

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

pucerons jaunes

20

Garden Party n°4

garden-party-online.com


Mai 08

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31

Juin 08

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30

SuDoKu

les grilles de l'hiver Moyen

Moyen

7 7 4 5

6 8

9 1 3 9

1 9

7 6

1 9

5 8

7 3 5 8 4 3

garden-party-online.com

6 3

1 7

1 3 6 8 3 5 4 8 4 9 5 6 8

7 5

2

Garden Party n째4

8

5 2

9

6

2 3 5

3 7 9 9 2 4 1 8 21


Manifestations Les états du jardin

Du 16/01/2008 au 17/01/2008

Du 27/03/2007 au 09/03/2008

Théâtre Foirail 49 Chemille

Cité des Sciences et de l'Industrie 75019 Paris. Orchidées de Madagascar

"Nouvelles cultures, nouvelles techniques, nouveaux débouchés : les perspectives" http://www.rendezvo usherbalia.fr 02 38 49 30 00

18/01/2008 au 21/01/2008

4, Avenue de l’Observatoire (75006 Paris)

6ème Exposition d'orchidées à la Faculté de Pharmacie de Paris 5. rencontres, initiations, démonstrations 01 39 60 41 45

26 & 27 Janvier 2008

vieux village de Bormes (83230, Var) Mimosalia 2008

Exposition-vente de plantes de collection et d'ornement pour le jardin http://www..com/

http://www.citesciences.fr 01 40 05 80 00

Ciel brouillé « On dirait ton regard d'une vapeur couvert ; Ton oeil mystérieux (est-il bleu, gris ou vert?) Alternativement tendre, rêveur, cruel, Réfléchit l'indolence et la pâleur du ciel. Tu rappelles ces jours blancs, tièdes et voilés, Qui font se fondre en pleurs les coeurs ensorcelés, Quand, agités d'un mal inconnu qui les tord, Les nerfs trop éveillés raillent l'esprit qui dort. Tu ressembles parfois à ces beaux horizons Qu'allument les soleils des brumeuses saisons... Comme tu resplendis, paysage mouillé Qu'enflamment les rayons tombant d'un ciel brouillé! Ô femme dangereuse, ô séduisants climats ! Adorerai-je aussi ta neige et vos frimas, Et saurai-je tirer de l'implacable hiver Des plaisirs plus aigus que la glace et le fer ? » Source imprimée CHARLES BAUDELAIRE, Ciel brouillé, in Les fleurs du mal, Librairie Générale 1972, pp. 68-69.

Pour + d'infos et de manisfestations > http://www.actu-environnement.com (rubrique "agenda")

garden-party-online.com

Garden Party n°1

22



garden party numero 4