Page 18

Des nouvelles de nos membres ••• D’une tradition à l’autre! Quand nous étions jeunes, nous avions le premier vendredi du mois. Et maintenant que nous sommes un peu moins jeunes, nous avons le dernier jeudi du mois. Notre déjeuner mensuel est devenu pour nous, ex de Provençal, une heureuse tradition. Ce sont de jeunes retraitées de l’école Saint-Paul qui ont eu cette brillante idée et l’idée, elles l’ont mise à exécution. Elles étaient probablement fières d’arrêter de travailler, mais elles ne voulaient pas rompre les liens de fraternité et elles nous en ont fait bénéficier. Ça fait déjà, croyez-le ou non, 19 ans et ça marche toujours aussi bien! Il y a ici une personne qui est l’instigatrice de ce projet et elle y travaille régulièrement, assidument depuis 19 ans. Il s’agit de Rollande Pion. Ça fait 19 ans qu’elle prépare, année après année, la liste des retraités. Ça fait 19 ans que, mois après mois, elle réserve un restaurant et nous transmet l’information afin que personne ne soit oublié. 19 ans, dix mois par année, après tout, ça fait juste 190 fois! Une année scolaire, quoi! Oui, ça fait 190 fois que Rollande nous rassemble, qu’elle nous garde ensemble. Ça fait 19 ans que, mois après mois, elle nous donne la chance de nous retrouver, de fraterniser, de nous amuser, de nous rappeler et de ne pas nous oublier. À chaque mois quand nous sommes là, nous vivons

un moment de douceur, de pur bonheur! Je sais Rollande, je suis même certaine, qu’à chaque fois tu y mets tout ton cœur! Je veux te dire que ce moment on l’aime, on l’attend et bien sûr on l’apprécie vraiment, même si on ne te le dit pas assez souvent! Et aujourd’hui, je veux te dire au nom de tous et de toutes, absents ou présents, 190 « Sincères MERCIS! »

Jocelyne B. Coderre,

Merci Rollande!

Le 30 juin 2016

Les livres dans ma vie… Cinquième d’une famille de six enfants, j’avais la santé fragile. Même par temps froid, ma mère envoyait les autres jouer dehors. Moi, je restais à l’intérieur et me réfugiais dans les livres.

Puis, je l’ai mis de côté, car trop proche de moi. Et j’ai commencé une autre histoire impliquant des enfants et une chasse aux monstres en forêt que j’ai menée à terme.

Pas étonnant que je me sois rendue à l’université. Je suis devenue orthophoniste. Souvent, mes thérapies finissaient assis sur des coussins, l’enfant tenant un livre, encadré par la mère (ou le père) et moi. Et on naviguait dans le monde merveilleux des histoires… En plus de 30 ans de carrière, j’ai vu des centaines d’enfants aux yeux illuminés, et autant de parents s’approprier ces moments et devenir des lecteurs pour leurs enfants.

Quand j’ai raconté cette histoire dans la classe de maternelle de mon petit-fils, voilà qu’une petite fille me dit avoir eu peur que les monstres Zoulis ne mangent les filles. Il n’en fallait pas plus pour me donner le goût de réhabiliter les monstres en racontant leur point de vue sur les évènements dans un autre récit.

Puis, je me suis retrouvée à la retraite… avec d’abord l’idée de faire le ménage dans mes archives, les jours de mauvais temps…

Quand j’écris, je veux amuser et cultiver l’imaginaire des enfants. Et l’orthophoniste en moi, préoccupée du développement du langage, veille à la bonne utilisation du vocabulaire et des structures de phrase.

Je ne me rappelle pas quand j’ai commencé à écrire des récits pour enfants… c’est comme si cela s’était fait tout seul…

Maintenant, mon plus grand plaisir c’est de mettre sur papier toutes ces histoires qui me trottent dans la tête au gré des enfants et des évènements de ma vie… J’ai cinq petits-enfants, et je n’ai pas encore eu le temps d’ouvrir mes boîtes d’archives!

J’ai travaillé et retravaillé mon premier récit tout en suivant des cours sur l’écriture sur le web (il faut bien être de son temps !!!) et en lisant de multiples livres sur l’art d’écrire et des tonnes d’albums illustrés.

Monique Loubert

18 Automne - Hiver 2016 - 2017 | areq.lacsq.org

Flambeau hiver 2017  
Flambeau hiver 2017  
Advertisement