__MAIN_TEXT__

Page 1

Mars 2014 • vol. 5 numéro 2

www.lechodecaprouge.ca

Mario Asselin

Patrice Dallaire

Patrick Côté

Dany Bergeron

Sam Hamad

Pascal Minville

Élections provinciales 2014

Portrait des candidats de la circonscription de Louis-Hébert PageS 2 à 4

DE SI BELLES seront

Le temps des sucres est arrivé... enfin !

de la finale nationale de Cégeps en spectacle Page 16

Pages 24-25

Dernière heure

Changement de nom historique pour Cap-Rouge Page 5

invitAtion

Aux membres de lA CAisse populAire desjArdins de CAp-rouge

Vous êtes, par la présente, convoqués à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu :

AvAntAgeux pour nous tous AvAntAgeux pour moi

› Lundi 28 avril 2014 à 19 h › Club de Golf de Cap-Rouge,

4600, rue Saint-Félix, Québec › RSVP au 418 651-5487 poste 200 › Tirages de prix de présence


2 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Portrait des candidats de la circonscription Élections de Louis-Hébert provinciales Par Marie-France Simard mf@leseditionsprime.ca

Mario Asselin

Meilleure santé. Meilleure Vie.

Les docteurs en chiropratique sont efficaces pour prévenir et traiter • Maux de tête et migraines • Douleurs au cou • Engourdissement des membres • Douleurs lombaires et sciatiques • Hernies discales • Arthrose vertébrale

Coalition Avenir Québec

«

(...) mon premier engagement sera de faire le tour des conseils d’établissement des écoles publiques pour qu’ils prennent tout le pouvoir qu’ils peuvent prendre (...).» – Mario Asselin

Dr Jean-François Pépin, chiropraticien Dre Rosalie Lemay, chiropraticienne

PROMOTION

Examen complet

50

$

Valeur de 165$

418 653-0050

4875 de la Promenade-des-Soeurs, Cap-Rouge

laviechiropratique.com

Sur mention de Special Écho de Cap-Rouge

Titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’activité physique de l’Université Laval, Mario Asselin a enseigné et dirigé des écoles pendant 22 ans. Annoncé comme candidat au mois de décembre dernier, il a agi à titre de conseiller sénior au sein de l’aile parlementaire de la Coalition Avenir Québec. Ayant étudié dans le comté de Louis-Hébert, M. Asselin connaît bien ses défis et ses valeurs. « Étant issu du milieu scolaire, mon premier engagement sera de faire le tour des conseils d’établissement des écoles publiques pour qu’ils prennent tout le pouvoir qu’ils peuvent prendre afin de continuer à améliorer l’éducation. Évidemment, il y a des enjeux de transport au niveau de la congestion, nous allons poursuivre notre travail à cet égard. Également, avec le projet Saint-Laurent, nous souhaitons créer de la richesse. Nous souhaitons faire des nouveaux liens entre les entreprises et la recherche universitaire. Dans Louis-Hébert, il y a des parcs industriels et un technologique et nous avons besoin de les agrandir. L’emploi passe par ce projet. » Pour connaitre la plateforme complète de la CAQ , visitez le : coalitionavenirquebec.org/enjeux.

Courtoisie

du 7 avril

Le 7 avril prochain, les électeurs et les électrices sont conviés à nouveau aux urnes. Voici un survol des candidats qui se présentent dans la circonscription de Louis-Hébert. À noter qu’au moment de la parution du journal, six candidats avaient été annoncés.


Patrice Dallaire

mentionné qu’il connait bien ses enjeux. « Il y a la dégradation de la circulation et l’accès à la ville de Québec. Dans le Vieux Cap-Rouge, nous devons faire un effort pour revitaliser la vie des commerces et nous donner une stratégie pour favoriser le tourisme. Pour moi c’est fondamental de même que l’environnement. Tout ce qui porte sur les berges, la rivière Jacques-Cartier ou la dégradation du lac Saint-Augustin, selon moi nous allons devoir nous pencher sur le dossier. » Pour connaitre la plateforme complète du Parti Québécois, consultez le : pq.org/plateforme/.

Dany Bergeron

Équipe Adrien Pouliot/ Parti conservateur

«

Les enjeux reliés au trafic sont bien présents. Nous devrions installer des stationnements incitatifs dans les deux secteurs principaux.» – Patrick Côté

50

Ayant un parcours académique varié, Dany Bergeron a été membre exécutif attitré aux gens d’affaires du Conseil de quartier des Chutes Montmorency . Durant son mandat de trois ans, il s’est appliqué à contribuer à l’élaboration du plan directeur de quartier pour les gens d’affaires et les citoyens du secteur. C’est parce qu’il croit en la plateforme électorale du parti de l’Équipe Adrien Pouliot – Parti conservateur du Québec qu’il a décidé de se lancer dans cette campagne. « Pour moi, le

| www.lechodecaprouge.ca | 3

«

Pour moi, le programme contient des réponses concrètes aux préoccupations des Québécois, notamment dans le domaine de la santé. On y trouve une ouverture vers la mixité telle que pratiquée dans les pays scandinaves » – Dany Bergeron

programme contient des réponses concrètes aux préoccupations des Québécois, notamment dans le domaine de la santé. On y trouve une ouverture vers la mixité telle que pratiquée dans les pays scandinaves », explique-t-il. Questionné sur les enjeux en lien avec sa circonscription, M. Bergeron a mentionné qu’il souhaiterait entre autres mettre en valeur les sentiers riverains. Advenant le cas qu’il soit élu, il souhaiterait créer des tables rondes avec les différents acteurs de la communauté afin de bien cerner les besoins, qu’il considère comme étant en constante évolution. Pour connaitre la plateforme électorale complète du parti, allez à l’adresse suivante: www.particonservateurquebec.org.

s

Patrice Dallaire a été vice-président et directeur général de la filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec en Chine et chef de poste au Bureau du Québec à Beijing. Depuis la dernière année, il travaille sur les politiques économiques, dont l’électrification des transports au ministère du Conseil exécutif. Avant de travailler au ministère du Conseil exécutif, il a entre autres été conseiller spécial aux affaires canadiennes et internationales au bureau du premier ministre, Lucien Bouchard, et conseiller aux affaires parlementaires auprès du chef du Bloc Québécois. Questionné sur les raisons qui l’ont motivé à se présenter dans le comté, M. Dallaire a

Option nationale Né à Montréal, Patrick Côté a étudié dans le domaine du loisir au Bas-Saint-Laurent, puis a obtenu à l’Université Laval un baccalauréat multidisciplinaire en géographie et en sociologie, ainsi

Courtoisie

«

(...) Dans le Vieux Cap-Rouge, nous devons faire un effort pour revitaliser la vie des commerces et nous donner une stratégie pour favoriser le tourisme.» – Patrice Dallaire

qu’un certificat en tourisme durable. Depuis 2005, il se concentre sur le développement des régions. Lors des dernières élections, il a été directeur d’organisation de campagne pour Sol Zanetti dans la circonscription de Louis-Hébert, puis responsable du pointage pour celui-ci lors de la course à la chefferie qui s’est déroulée l’automne dernier. Militant pour la cause souverainiste, il se présente comme candidat dans Louis-Hébert et se met au défi d’augmenter considérablement le nombre de membres d’ici la fin de la campagne électorale. «  Cette circonscription est très diversifiée. Les enjeux reliés au trafic sont bien présents. Nous devrions installer des stationnements incitatifs dans les deux secteurs principaux », mentionne celui qui croit également que la sécurité des piétons laisse aussi à désirer. Pour son parti, l’enjeu principal est l’indépendance du Québec et le vote proportionnel. « Il y a plusieurs candidats qui se présentent à chaque élection. C’est pourquoi je crois que le vote proportionnel serait une bonne avenue. » Pour connaitre la plateforme d’Option nationale, rendez-vous au : www.optionnationale.org/.

Patrick Côté

Courtoisie

Parti Québécois

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

POUR UN TEMPS LIMITÉ !

%

de rabais sur TOUTES les montures, même LES GRANDES MARQUES!

À l'achat d'une paire complète (verres et monture) avec un traitement antireflet facile à nettoyer.

Prenez rendez-vous au marchandgiguere.com

Dr René Marchand, optométriste Nous acceptons les prescriptions de l’extérieur. Examen de la vue • Lunettes • Verres de contact

Clinique de l’Hêtrière 418 871-1212 Mail Cap-Rouge 418 654-9181

* Voir détails en magasin. Valide à l'achat d'une paire complète parmi toutes les montures en magasin, avec un traitement inox. Ne peut

être combiné à aucune autre promotion. Rabais valide sur la monture seulement. Cette offre prend fin le 13 avril 2014.

Courtoisie

volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

Les bonnes lunettes

Dre Josée Corbeil, clinique de l’Hêtrière Disponible pour examens de la vue sans attente ! De jour ou de soir !


JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

de l’opposition officielle en matière de développement économique, de commerce extérieur et de Capitale nationale et préside la Commission de l’économie et du travail. Questionné sur ses engagements futurs dans le comté, ce dernier a mentionné souhaiter

poursuivre l’embellissement des écoles dans le comté. « Je veux également continuer à supporter les organismes comme je le fais depuis longtemps. Il y a une belle activité à Cap-Rouge : les organismes y sont très actifs », a-t-il expliqué. Pour connaitre la plateforme complète du Parti libéral du Québec, allez au www.plq.org/.

Élections provinciales du 7 avril

Pascal Minville Québec solidaire

Sam Hamad

Courtoisie

Parti libéral du Québec Élu pour une première fois député de Louis-Hébert en 2003, Sam Hamad devient ministre des Ressources naturelles, de la Faune et des Parcs et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale. Réélu en 2007 et 2008, il est successivement nommé ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ministre du Travail, ministre des Transports et ministre du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation, fonction qu’il occupa jusqu’en septembre 2012. Réélu pour un quatrième mandat, il est entre autres aujourd’hui porte-parole

«

Je veux également continuer à supporter les organismes comme je le fais depuis longtemps. Il y a une belle activité à Cap-Rouge : les organismes y sont très actifs. » – Sam Hamad

Détenteur d’un DEC en travail social, Pascal Minville a 15 ans d’expérience dans le secteur communautaire à titre de chargé de projets, d’agent de communication et d’agent de développement. Depuis janvier 2013, il est membre du comité d’éthique de la recherche de l’Institut de réadaptation physique de Québec. Il habite Sainte-Foy depuis quelques années. Concernant les enjeux du comté de Louis-Hébert, M. Minville mentionne entre autres, le tracé de l’oléoduc de TransCanada qui devrait passer par Saint-Augustin. « Le maire a d’ailleurs demandé un nouveau tracé. Il faudrait qu’il soit écouté. » Également, il est sensible à la pollution du lac Saint-Augustin et propose différentes avenues pour remédier à la situation. « En ce qui concerne le lac, en 2010, la moitié des berges étaient restaurées. C’est encourageant. Effectivement, les sels de déglaçage de l’autoroute et  du secteur de L’hêtrière sont problématiques. En 2012, Université Laval

Courtoisie

4 | www.lechodecaprouge.ca |

«

En ce qui concerne le lac, en 2010, la moitié des berges étaient restaurées. C’est encourageant. Effectivement, les sels de déglaçage de l’autoroute et du secteur de L’hêtrière sont problématiques.» – Pascal Minville

a soumis un plan d’action entre autres par dragage du fond et coagulation des algues. » Pour découvrir les engagements électoraux de Québec solidaire, rendez-vous au www.quebecsolidaire. net/engagements-electoraux.

Au cœur du Vieux-Cap-Rouge et à proximité du Fleuve Animateurs scientifiques diplômés et expérimentés Activités stimulantes pour les 5 à 12 ans : expériences, dégustations, bricolages, randonnées en nature, excursions en canot et sortie à la piscine municipale.

THÉMATIQUES Moteur, génie, action! Passionné à l’os (les animaux vertébrés) Fou de physique Structuré comme un invertébré Les plantes, j’en mange Méli-Mélo : le meilleur de l’été

418-650-7785 www.maisonleonprovancher.com

Le journal L’Écho du Lac est publié et édité par Les Éditions Prime inc. 940, boulevard du Lac, Québec (Québec) G2M 0C9

Publicité :

ÉDITEUR : Alain Têtu

Brigitte Landry 418 580-2744

DIRECTRICE GÉNÉRALE : Myriam Guay

Information :

DIRECTRICE DE L’INFORMATION : Myriam Guay

Myriam Guay 418 929-0926

DIRECTEUR PRODUCTION ET CRÉATION : Éric Monette

Coordonnatrice aux opérations et Conseillère Publicitaire : Julie Boissinot JOURNALISTES : Pierre Blais, Malory Lepage, Marie-France Simard et Stéphane Ledien

COLLABORATEURS : Cathy Bédard, Annie Caron, Adéline Germain, André Juneau, Nicole St-Hilaire, Andréanne Martin

IMPRESSION : Transcontinental TIRAGE : 15 700 exemplaires DÉPÔT LÉGAL : Bibliothèque nationale du Québec

*Veuillez noter que pour être publiée, l’opinion du lecteur doit être signée.


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 5

Changement historique pour Cap-Rouge

La ville change de nom pour Cap-Vert Un changement historique vient d’être accepté par la Commission de la Toponymie du Québec (CTQ). La ville de Cap-Rouge tourne une grande page de son histoire et change de nom afin d’aligner sa dénomination sur ses orientations environnementales et se rebaptise Cap-Vert. Selon le représentant de la CTQ, le changement de nom deviendra officiel le 1er juillet 2014.

qui étaient acheminés vers un centre de compostage de la Rive-Sud. C’est donc une sorte de récompense que la municipalité se donne en changeant de nom pour Cap-Vert. Plus de 40 ans de pratique novatrice en enviPar Louis-Antoine Gagné ronnement se doivent d’être mis en valeur et ce changement de lusieurs intervenants dénomination témoigne bien des du milieu se sont monefforts et des progrès accomplis très très favorables au par les différents dirigeants qui se changement de nom de la ville. sont succédés à la tête de la ville. En effet, il faut savoir que la Il est certain que ce changement dorénavant ville de Cap-Vert a de nom entrainera certains coûts été précurseur dans les domaines pour la population. En plus des touchant l’environnement et changements qui devront être l’écologie. Rappelons les faits, le développement nouveau de Cap- AVANT : L’ancien logo qui évocait le Tracel, élément dominant de AUJOURD’HUI : L’adaptation plus «environnementale» du logo, apportés à toute la papeterie administrative, les affiches ornant Rouge a débuté au tournant des Cap-Rouge. création de l’agence Fisher. les entrées de la ville devront elle années 1970. Après l’ouverture aussi être changées. de quelques nouvelles rues par le La ville de Cap-Vert devienconseil municipal du temps, un Il est certain que ce changement de nom entrainera certains coûts pour la population. dra ainsi chef de file des villes tout nouveau conseil a été élu en En plus des changements qui devront être apportés à toute la papeterie administrative, écologiques du Québec proté1972. C’est là que tout débloque. geant ses forêts, ses rivières et Le site est un territoire boisé et les affiches ornant les entrées de la ville devront elle aussi être changées.» les poissons qui y habitent. À ce la topographie très accidentée sujet, mentionnons qu’en plein se veut une richesse. Le conseil On assiste alors à la création de la Commis- l’on utilisa les bacs roulants pour les ordures mois d’avril, les poissons y sont de plus en municipal décide de tout mettre en œuvre pour développer la ville dans le respect et la sion de l’environnement qui doit développer et ce afin de réduire la collecte à une journée plus nombreux! Il est vrai que la région de conservation du site. C’est la première fois une règlementation afin de protéger la nature, par semaine pour éventuellement favoriser Québec est un modèle en termes de pratiques dans la région qu’on avance le concept de la particulièrement le boisé, les berges de la le recyclage. Rajoutons que cette ville fut la environnementales. Mais rassurez-vous, elle protection de l’environnement d’où le slogan : rivière du Cap Rouge et la rivière elle-même. première ville de la Communauté Urbaine de gardera le nom de Cap-Rouge. Bon poisson De plus, Cap Rouge fut la première ville où Québec à effectuer la collecte des résidus verts d’avril! Cap-Rouge en harmonie avec sa nature. 

«

courtoisie

courtoisie

P


6 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

La bosse des affaires Par Marie-France Simard mf@leseditionsprime.ca

La boutique Jax n Joe

Du sur mesure abordable pour toutes les femmes Depuis le mois de septembre, il est possible de se rendre directement dans l’atelier-boutique de la designer de mode Gabrielle Desgagné, la magicienne derrière Jax n Joe, pour se procurer ses vêtements. Cette autodidacte bourrée de talent propose des vêtements uniques qui ont pour but de faire ressortir la beauté de toutes les femmes, et ce, qu’elles soient âgées de 20 ans ou de 70 ans.

courtoisie

L’expérience Jax n Joe

Une photo de la précédente collection.

D’ailleurs, Mme Desgagnés connaît très bien le quotidien des femmes d’aujourd’hui. « Nous avons une vie bien remplie. Entre le travail, les activités des enfants, il nous reste que très peu de temps pour nous. Par contre ce

courtoisie

D

établi. Donc je ne suis pas dans l’obligation d’être ici à 9 heures et de fermer à 17 heures. Je peux donc adapter mon horaire en fonction de celui de mes enfants et de mes clientes », mentionne celle qui a attendu quatre ans avant d’avoir pignon sur rue. Prudente, elle désire faire les choses graduellement. « Au départ, je créais des vêtements pour le « fun » », explique-t-elle. « Lorsqu’une amie m’a demandé de lui refaire sa garde-robe en échange d’un montant, j’ai réalisé que ça devenait sérieux ». De bouche à oreille, la réputation de la jeune femme a fait son chemin. Ayant désormais une clientèle bien établie, elle a senti que le moment était opportun d’ouvrir sa boutique.

’entrée de jeu, la pétillante et sympathique designer explique qu’elle est avant tout une mère de famille, soit de Jaxson et Jordan. C’est entre autres pourquoi elle a choisi d’établir sa boutique sur l’avenue Jules-Verne. « Contrairement aux autres endroits, il n’a pas d’horaire d’ouverture

exceptionnelle, chaque vêtement est pensé pour mettre en beauté le corps de la femme. « Pour les pantalons et les jupes, les tailles sont élastiques et gainantes. Les épaules sont un peu bouffantes afin de mettre en valeur la silhouette des femmes », décrit celle qui est convaincue que toutes temps, nous aimons qu’il les femmes peuvent être soit consacré à se sentir «fashion», tout en étant belle en portant entre «sexy» et classiques à autres des vêtements qui la fois. « À la boutique, sont à la fois beaux et j’adapte le vêtement en confortables », soulignefonction du corps de la t-elle. C’est notamment cliente. Si par exemple dans cet état d’esprit la personne a aimé un qu’elle crée chacune chandail d’une de mes de ses pièces uniques. anciennes collections, je «  J’aime beaucoup la peux lui refaire ou si elle texture des tissus. Pour désire ajouter des morchacune de mes créaceaux de cuir sur manche, tions, je commence d’ailje peux également lui leurs par choisir le texfaire. Bref j’offre un sertile. Une fois que je suis vice très varié, en plus certaine de mon choix, je d’être abordable. Le tout retourne alors dans mes Gabrielle Desgagnés offre des vêtements est livré dans un délai de dossiers consulter des exceptionnels et un service hors pair. deux semaines.  » Pour images inspirantes. C’est découvrir la nouvelle ainsi que mes collections collection de Jax n Joe qui est sortie récemment, prennent forme », relate Mme Desgagnés. En plus des étoffes qui sont d’une qualité rendez-vous au : www.jaxnjoecollection.ca.

Pâques Ne manquez pas notre fameux BRUNCH FESTIF en 2 temps. Terrines maison, saumon fumé, salades composées, crêpes au chocolat et viennoiseries en plus de votre sélection de plat principal à la carte. Réservez tôt!

Plaisir et saveurs réunis

418-977-1400

3695, rue de l’Hêtrière, Lac St-Augustin www.pubsaintphilippe.com


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 7

Qui est-ce ? Par Stéphane Ledien stephane@leseditionsprime.ca

Conférencier sur « l’attitude positive au quotidien »

pour faire du business ensemble » (il a racheté la structure du Cercle Kaizen en 2013), notre mystérieux expert fait figure de référence au sein de grandes sociétés (RBC, ICI Radio-Canada…) comme auprès du grand public. Confiant pour l’avenir malgré les restrictions budgétaires adoptées par les entreprises, celui qui a toujours préféré souhaiter « bon succès au lieu de bonne chance » continue de travailler à la qualité de Depuis vingt ans, il délivre des messages percutants à un auditoire composé de gestionnaires, son produit phare : lui-même. D’où, aussi, une d’employés ou de simples particuliers. Considéré comme l’un des conférenciers les plus prolifiques pratique intensive du sport : golf, tennis et, au Québec, notre invité mystère a la réputation de transmettre mieux que personne l’importance « cinq fois par semaine au gym, du circuit traid’une attitude positive. ning ». « Je suis ce qu’on achète, je dois rester au profondeur du contenu. Il faut créer ses propres notre homme a travaillé fort pour gagner top ! » Oui, mais qui est-il, justement ? e terme de « motivateur » ne lui sied pas tout à fait, et pour cause : ce com- sa place dans un marché « incroyable » mais messages et raconter des histoires originales. » municateur d’exception se définit plutôt fortement concurrentiel, surtout à l’heure où comme un provocateur de succès qui ne prend « tout le monde veut devenir conférencier, pour Un sport de tous les jours Qui est-ce ? pas les gens par la main et les incite « à passer à le glamour et l’envie d’occuper le devant de la Impliqué dans de très nombreuses causes favol’action ». Depuis 2000, il propose notamment scène ». Un engouement général avec lequel il risant l’entrepreneuriat (Jeunes Entreprises du Découvrez notre personnalité « Moi Inc. », un concept destiné à nous amener prend ses distances : « le vedettariat occulte la Québec) et permettant de « briser l’isolement mystère en p. 12 « directement au meilleur de nous-même ». Souvent copiée, jamais égalée, l’offre « Moi Inc. » est devenue une référence à travers toute la province et représente aujourd’hui la conférence la plus vue au Québec ! Parce qu’il fut l’un des premiers au pays à œuvrer, par des ateliers et des « causeries » expertes, à la valorisation des individus dans leur vie professionnelle ou personnelle, ce « monsieur X » a très vite imposé sa marque de fabrique comportementale.

La recette du succès L

courtoisie

? Qui peut bien être ce communicateur hors-pair demeurant à Saint-Augustin-de-Desmaures et proposant au public comme aux entreprises « la conférence la plus vue au Québec » ?

« À l’aise devant les gens » « J’ai toujours été dans la formation », confie notre invité mystère. Au départ, il offrait des cours de natation et de premiers soins. Son aisance face à un auditoire a fini par se savoir même au sein de la Chambre de commerce de Québec, qui n’a pas tardé à faire appel à ses services pour une conférence sur le réseautage. Aujourd’hui, il en assure, tous sujets entrepreneuriaux et citoyens confondus, plus d’une centaine par année. Une évolution finalement logique pour ce détenteur d’un Baccalauréat en relations industrielles. « J’ai fait mon chemin sans savoir que je le faisais ! » Depuis ses débuts, qui ne furent d’ailleurs pas faciles,


8 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

à toi de moi Par Stéphane Ledien stephane@leseditionsprime.ca

Le coup de cœur de nos entrepreneurs : Jean-Simon Bégin, « Créations J »

L’

atmosphère des lieux est saisissante : pendant 200 ans, ce qui sert aujourd’hui d’atelier à Jean-Simon Bégin fut une forge. Des origines qui se prolongent jusque dans l’effervescence créatrice qui jaillit ici, au 4184, côte de Cap-Rouge. Entre ces épais murs de pierre appartenant à une maison historique elle-même vieille de trois siècles, se dessinent un projet productif et les contours d’une boutique très achalandée. Sous l’appellation entrepreneuriale « Créations J », l’artiste et sa compagne Josianne Lockquell Pinsonnault commercialisent tout ce que l’imagination du jeune homme de 23 ans a façonné. Et même plus, au regard de l’avenir que les deux associés réservent à cet espace unique en son genre.

Des créations de choix Avec un talent certain pour le développement des affaires, Jean-Simon Bégin a décliné ses tableaux (qui « se vendent très bien et à des prix permettant de démocratiser l’art ») en cartes de souhaits, calendriers et giclées, ainsi qu’en impressions sur vitre, sur tableau lumineux et sur canevas. Au-delà de ces représentations à échelle variable, Jean-Simon Bégin propose aussi des produits dérivés photographiques issus des tirages qu’il réalise et vend en parallèle sur Internet en plus d’offrir des services d’encadrement. À terme, il aimerait occuper l’autre grande pièce du demi sous-sol de l’ancienne forge et la transformer en pur espace de vente physique. « Un vrai choix d’entreprise » pour celui qui se

Jean-Simon Bégin voit son atelier de création comme un lieu de démocratisation de l’art. Associé avec sa compagne Josiane Lockquell Pinsonnault sous l’appellation « Créations J », il propose la vente de tableaux et de produits dérivés en lien avec les aspirations de la clientèle.

Serge Bégin

Suite de notre chaîne de « coups de cœur » entre entrepreneurs et figures de production locale. En février, l’artiste peintre Gérard Boulanger avait dédié les couleurs d’un de ses tableaux à un représentant de la « relève carougeoise ». Faisons halte chez l’intéressé : Jean-Simon Bégin, orfèvre du sushi et copropriétaire de « Créations J », un atelier d’art et de bijoux amené à devenir une enseigne commerciale incontournable.

Créations J

L’enfance de l’art

À qui l’artiste et copropriétaire de « Créations J » peut-il bien offrir la vue de ce tableau typiquement carougeois ? Réponse le mois prochain !

voit plus que « simple artiste » et possède tous les le culinaire « l’art le plus éphémères de tous », talents, y compris culinaires : depuis sept ans, il instantanément appréciable. S’il ne peint pas excelle en confection de sushis ! de fruits ni de poissons, on retrouve dans tout ce qu’il compose un énorme appétit de la vie. « J’ai la chance de vivre de mon art mais j’ai Le choix de créer Jean-Simon Bégin se définit comme un ama- trop de projets en tête pour ne faire que ça », teur de belles choses qui « a choisi d’être confie-t-il. « Nous envisageons même de vendre heureux et de créer ». Quand il n’œuvre pas au des bijoux, comme ceux que nous avons fabridéveloppement de sa boutique, il valorise « les qués pendant nos voyages dans dix-sept pays pièces d’artisanat » et travaille comme prépa- après nos études », s’enthousiasme l’artiste. rateur de sushis à la poissonnerie Unimer de Dix-sept pays, vraiment ? Et à Cap-Rouge, Cap-Rouge. L’artiste du pinceau est aussi un quelle est sa destination préférée ? « Une bonne as des ustensiles ! Animé par un sens profond adresse de restaurant », dit-il avec un soupçon de l’esthétique, Jean-Simon Bégin voit dans de mystère. Révélation le mois prochain !

AU

E UV

NO

IMMOBILIER Vous voulez vendre ou acheter,

contactez-nous! 418

L

et plus encore à

deguara.com

DENISE ROY-DEGUARA

PATRICIA DEGUARA

JEAN-MICHELDEGUARA

COURTIER IMMOBILIER AGRÉÉ

COURTIER IMMOBILIER AGRÉÉ

COURTIER IMMOBILIER

RE/MAX FORTIN DELAGE D.R.D RE/MAX FORTIN DELAGE P.D. RE/MAX FORTIN DELAGEINC.

CAP-ROUGE

CAP-ROUGE s ge

ra

CAP-ROUGE

ge

CAP-ROUGE

Cottage haut de gamme avec garage, foyer, 4 chambres à l’étage, sous-sol invitant (salle de musique et couloir insonorisés), poss. 2e salle de bains. Terrain avec terrasse couverte, intimité + soleil garanti! Toiture 2013. 469 000$

CAP-ROUGE

Construction Rousseau! Magnifique canadienne, cachet assuré, nouvelle cuisine bois, séjour, dinette, 4 chambres à l’étage, salle de bains contemporaine, salle familiale invitante au sous-sol. Vue sur golf + lac, pegola. 499 000$

UM

CAP-ROUGE

CAP-ROUGE

CAP-ROUGE

Exceptionnel bungalow de 5 chambres, 2 salles de bains, impeccable d’entretien, foyer au salon, armoires en bois, revêtement toit permanent. Ajout d’un solarium 4 saisons 14X12, plancher chauffant. Terrain très intime.

Serez séduits par sa belle luminosité! Spacieuse 5 chambres, 2 salles familiales, foyer, 2 salles de bain, thermopompe. Terrain boisé, haie de cèdres, sans voisin arrière, spa. Secteur recherché! 393 000$

Coup de coeur assuré! Moderne avec garage, toit cathédrale, foyer au salon, verrière, 3 chambres, sous-sol invitant, 2e salle de bains, entretenue à la perfection. Magnifique terrain 24 154 p.c, sans voisin arrière. Vue sur la ville! 474 900$

AU

CAP-ROUGE Sûrement la plus coquette moderne du secteur. 80 000$ de rénovations. Mieux qu’une neuve! 4 chambres, 2 salles de bains, cuisine conviviale, spacieuse salle familiale au sous-sol. Terrain clôturé, terrasse orientée soleil. 319 900$

AU

E UV

E UV

NO

NO

ra

Ga

STE-FOY

STE-FOY Vue sur le fleuve, 2 chambres. 349 000$

Quelle rareté! Impressionnant cottage familial. Découvrez le cachet du bois, la chaleur du foyer, armoires en merisier, 4 chambres, sous-sol invitant avec entrée indépendante. Terrain intime, chute d’eau, piscine hors-terre. 445 000$

I AR

SO

653.5353

Voyez toutes nos propriétés

a 2g

CAP-ROUGE

CAP-ROUGE

Splendide! Propriété sur 3 niveaux, poss. de garage, rénovée de façon contemporaine, pièces de vie ouvertes sur cour arrière à faire rêver, foyer, 4 chambres, sous-sol aménagé. Terrasse intime, piscine creusée/chauffée. Pur ravissement!

Coup de cœur! Bungalow rénové à grands frais, garage, luxueuse cuisine contemporaine, foyer éthanol, 5 chambres dont 4 au RC, sous-sol invitant. Cour orientée soleil, Jumelé 3 niveaux, 3 chambres. 285 000$ Jumelé 3 niveaux, 4 chambres. 298 500$ piscine semi-creusée en bois. 499 000$

AU

E UV

NO

ST-AUGUSTIN

Vue époustouflante sur le fleuve! Prestigieux domaine agricole privé, 102 hectares. + de 2000 pieds linéaire en bordure du fleuve. Cottage d’époque, 2 bâtiments agricoles, 3 caches pour chasse aux chevreuils, chasse aux canards à la limite de la propriété.

ST-AUGUSTIN

Aubaine! Magnifique cottage contemporain, décor digne d’une revue, 2 foyers, grande cuisine conviviale, luxueuse salle de bains avec douche en verre, 3 chambres à l’étage, sous-sol aménagé, climatisé. Rue tranquille, accès au lac. 374 900$

AU

E UV

NO

En retrait du ch. St-Louis! Trésor de résidence avec garage, aménagé sur les 3 niveaux, 5 chambres, 2 salles de bains, plafonds de 9 pi au RC, foyer 2 faces au propane, très contemporaine, ravissante cuisine. 650 000$

SILLERY

ST-AUGUSTIN

Près du Bois-de-Coulonge! Rénovée à grand frais, puits de lumière, foyer au gaz central, magnifique cuisine, CP avec sublime salle de bains, 2 saunas, extravagante cave à vin. Vaste garage double, aménagement paysager digne d’une revue,spa couvert.

Humania! Irrésistible 2 chambres avec garage intérieur, superbe cuisine merisier laqué, comptoir quartz, douche en céramique, immense terrasse, vue dégagée. Qualité de vie exceptionnelle! 319 000$

VE

EU

L EF

VU

ST-AUGUSTIN

ST-AUGUSTIN

Le rêve pour une jeune famille! Chaleureux cottage de 3 chambres aménagé sur 3 niveaux, sous-sol nouvellement aménagé. Terrain intime, cour à l’est, bel aménagement paysager. À pied de l’école, bibliothèque et services. 319 500$

Vue sur le fleuve! Site fabuleux dans une rue sans issue. Spacieux cottage avec garage, 5 chambres, boudoir fenestré avec foyer, soussol à aménagé à votre goût. Propriété à rénover. Offrez-vous le projet tant espéré! 699 000$

ST-AUGUSTIN

Offrez-vous le Sommet II. Vue époustouflante! Luxueux condo 2 chambres, style urbain ultra contemporain, plafonds 10 pi, cuisine digne d’une revue, comptoir granite, immense terrasse, 2 stat. intérieurs en tandem. Libre!

Suivez les chroniques immobilières à Patricia

MONTCALM Site exceptionnel! Près de Cartier et des Plaines. Superbe terrain 6362 p.c. Réaliser votre rêve d’une construction neuve à votre goût. Possibilité de modifier les plans, design contemporain. Négociation possible avec l’achat du terrain voisin. 400 000$+tx


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 9

Mise aux normes environnementales de l’entreprise Anacolor

Dans l’air ambiant

Pierre Joosten

En 2013, un résident du Vieux Cap-Rouge s’était plaint d’une « fumée bleutée » et d’une odeur « irrespirable » de peinture émanant de l’entreprise Anacolor, située rue Saint-Félix. Alerté, le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs avait alors dépêché son laboratoire mobile d’analyse des substances gazeuses présentes dans l’air. À l’heure de la remise aux normes imposée d’Anacolor, L’Écho fait le point.

Spécialisée dans le traitement et revêtement de surfaces des produits métalliques d’architecture, Anacolor n’utilise plus de xylène depuis l’automne dernier. Désormais, l’entreprise mise notamment sur les peintures en poudre sans solvants.

Mesures d’efficacité

stephane@leseditionsprime.ca

En octobre, une modélisation de la dispersion Anacolor a été effectuée par la firme d’ingéatmosphérique des contaminants émis par nierie spécialisée LVM, avec l’approbation du ministère. Informée qu’elle utilisait du xylène à trop forte dose au regard des nouvelles normes environnementales dans les secteurs résidentiels, Anacolor a décidé de ne plus faire usage de ce diluant. Un produit bien connu pour causer, en cas d’exposition élevée, des maux de tête, des vertiges, mais aussi une irritation de la peau, des yeux et de la gorge. Pour Richard LeBlanc, vice-président de la société, il n’était même plus question d’en réduire la présence. « Éliminer purement et simplement le xylène Pour répondre aux nouvelles normes environ­ de notre production réglait le problème ». ne­men­tales, Anacolor a entre autres procédé au réhaussement de trois de ses cheminées, en plus de La main à la pâte environnementale la suppression du xylène, appelé aussi dimé­thyl­ En vertu de l’avis de non-conformité émis par le ben­zène, un diluant nocif par inhalation et par ministère, Anacolor a aussi procédé au réhaussement de trois de ses cheminées : la principale contact avec la peau. a été augmentée d’un mètre, et les deux secon-

D

ifficulté à respirer, irritation des yeux, gorge « qui pique » : Patrice Gagnon, résident du vieux Cap-Rouge, ne cachait pas ses craintes en parlant de la fumée bleutée qu’il voyait, certains jours, s’échapper de l’usine Anacolor. Même si de nombreux riverains affirmaient ne pas éprouver ces désagréments, il n’en fallait pas plus pour que le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs procède à une analyse. « Une seule plainte suffit pour entamer une vérification des faits » précise à ce sujet Frédéric Fournier, porte-parole du ministère. Après une visite des inspecteurs et du laboratoire mobile TAGA (que les autorités envoient notamment en cas d’incident environnemental), le verdict est tombé : les études révélaient un dépassement des composés organiques volatils (COV) au-delà des normes d’air ambiant.

courtoisie

Par Stéphane Ledien

daires, de trois mètres. De quoi résoudre, en principe, les soucis d’odeur et de rejets trop bas dans l’atmosphère. « Cap-Rouge a une topographie particulière. Il y a aussi des senteurs d’essence avec les garages du coin, vous savez », précise Richard LeBlanc. « Tous nos rejets sont monitorés et font l’objet d’un contrôle, entre autres par la ville. Nous répondons en tous points aux nouvelles réglementations. » Fait non négligeable, le resserrement des normes a permis à l’entreprise de se recentrer sur de nouvelles technologies : produits à « haut solide » qui contiennent peu de solvants (et donc à émissions réduites) et peintures en poudre sans aucun de ces fameux composants montrés du doigt. Richard LeBlanc se dit « confiant » et, au final, « heureux de l’exercice ». L’inspection du ministère prévue ce mois de mars 2014 permettra en tout cas de valider l’efficience de cette remise aux normes.


10 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Éditorial Par André Juneau

On fusionne ou on fusionne pas Après quelques années d’hivers plutôt cléments, nous avons renouvelé avec un hiver d’entant. Cette situation a permis à nos élus de retrouver les problèmes de déneigement et d’évaluer la susceptibilité du citoyen face à cette activité.

nécessité de finaliser la fusion. Je ne reviendrai partage des responsabilités entre les arrondispas sur les nombreux exemples de dédouble- sements et l’administration centrale, partage ments de coûts déjà vécus dans notre arrondis- qui pourrait ultimement amener des modificasement. On n’a qu’à prendre connaissance de tions au cadre légal les régissant. Cette analyse ne doit pas se limiter au ce qui se passe dans les 18 arrondissements de Montréal avec leurs 18 maires pour constater déneigement, mais à l’ensemble des services, tel l’entretient des parcs et u centre-ville, ce fut l’apocalypse identifient deux causes, soit le laxisme de cer- jusqu’où l’autonomie des verts laissés à euxpeut ou presque et notre maire, avec son tains entrepreneurs privés et un « cafouillis » arrondissements L’objectif n’était-il pas espaces mêmes l’an dernier à Capstyle particulier, a pris les choses en dans les différents arrondissements. Conclu- mener. de regrouper 13 villes Rouge. On peut facilement Cet évènement déneimains. Il a donc constitué un comité d’étude sion, il faut centraliser la prise de décision penser qu’il est possible de gement raté sera positif pour former une nouvelle ayant pour but de déterminer ce qui s’est vrai- pour l’ensemble de la ville. laisser aux arrondissements A priori, c’est une excellente décision. Elle dans la mesure où il ment passé en ce foutu matin du 27 janvier la livraison de services dernier. Les conclusions du rapport d’étude fait partie de ce que j’ai déjà identifié comme la permettra un examen du grande ville ? » adaptés au territoire et à la population de chacun, particulièrement les services de proximité. Cette adaptation aux besoins locaux n’exclut pas la possibilité de centraliser la prise de décision afin d’éviter le dédoublement des coûts et d’assurer un niveau comparable dans l’offre de service pour l’ensemble de la nouvelle grande ville de Québec. Le dilemme n’est pas facile à résoudre, rien n’est simple, mais il faut conserver l’objectif de compléter la fusion. L’objectif n’était-il pas de regrouper 13 villes pour former une nouvelle grande ville? Présentement, on a l’impression d’avoir remplacé les 11 villes fusionnées par 6 arrondissements avec les mêmes problèmes d’interaction. Il n’y a pas lieu de remettre la fusion en cause. Les chiffres publiés lors du 10e anniversaire indiquent que 69% des gens sont satisfaits et que 76% ne souhaitent pas revenir en arrière. Conséquemment, si l’on veut vraiment projeter l’image de la nouvelle grande ville on doit aussi repenser ses messages afin d’éviter de bonifier inutilement l’autonomie des arrondissements. Pourquoi dans le PTI et le budget est-il si important d’indiquer les dépenses, le Rouleaux impériaux ou de printemps, won ton frit ou aux arachides, personnel et les investissements par arrondissoupes, poulet général tao, crevettes basilic, poulet gingembre, saumon sement. Une médaille d’or au meilleur peutêtre? Autre exemple, nous venons de recevoir citronnelle, porc caramel, pad thaï, sauté de légumes et bien plus! le journal municipal « Ma ville - d’un arrondissement à l’autre ». Pourquoi? N’est-ce pas là la projection d’une image de fractionnement, d’un casse-tête inachevé dont on laisse traîner les pièces ici et là. Où irons-nous assister au prochain match des Nordiques? Dans l’amphithéâtre de Québec ou dans l’amphithéâtre de La Cité-Limoilou? Dans une ville de la dimension de Québec, il est sans doute essentiel de former des cellules, des divisions, des secteurs, des zones de gestion sur le plan administratif. Par contre, accorder trop de pouvoirs décisionnels aux arrondissements est à long terme un sérieux risque; trop de chefs pas assez d’Indiens, multiplicité des accès à la collusion et la corruption, dédoublement de dépenses, perte de contrôle de l’administration centrale. Inutile d’étudier trop longtemps, le dossier de Montréal abonde d’exemples sur l’effet pervers du partage abusif des responsabilités. 4307, rue Saint-Félix, Cap-Rouge | 418 659-2332 L’évènement déneigement raté aura eu l’effet bénéfique de replacer sur le dessus de la CAP-ROUGE n CHARNY n QUÉBEC pile le dossier du partage des responsabilités entre l’administration centrale et les arrondissements. On fusionne ou on fusionne pas?

A

«

VOUS MÉRITEZ UN SOIR DE RELÂCHE !

CHOIX DE PLATS SANTÉ PRÊTS EN 5 MINUTES.

www.maisonthailandaise.com


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 11

les échos de l’écho Par Marie-France Simard mf@leseditionsprime.ca

Un nouveau Centre de Yoga à Saint-Augustin

Soirée Opéra à l’Église Saint-Félix au profit des organismes

Le Club Rotary Saint-Augustin - Cap-Rouge présente la première édition de sa Soirée Opéra à l’Église Saint-Félix qui aura lieu le samedi 5 avril à 19 h 30. De Bizet à Verdi en passant par Gershwin, venez découvrir ou redécouvrir les plus grands airs avec la participation de chanteuses et chanteurs de l’opéra de Québec. À la fin du récital, un vin d’honneur sera servi en présence des artistes. Le prix du billet est de 30 $. Pour tout renseignement concernant l’achat des billets ou pour commanditer cet évènement, consultez le www.rotarystaugustin.com.

Certification LEAF pour Chic Alors !

Le restaurant Chic Alors! vient d’obtenir la certification environnementale LEAF de niveau 3, soit le plus haut niveau atteignable. Voici quelques pratiques durables que le restaurant a mis en place pour réduire son empreinte sur l’environnement et maximiser son efficacité: augmenter ses achats locaux, exploiter un jardin potager sur le toit, recycler de façon exhaustive, composter les résidus alimentaires, exploiter des ruches urbaines pour la fabrication de miel, utiliser des voitures de livraison électriques.

Hugues Philippin, Président.

Milane souhaite retourner à Walt Disney.

Aidez la petite Milane à réaliser son rêve !

La quatrième Tournée provinciale Brunet/Rêves d’enfants, présentée en collaboration avec Apotex, à l’avant-garde des génériques, a pris son envol. Les ambassadeurs de Brunet visiteront donc les 35 succursales de la grande région de Québec jusqu’au jeudi 24 avril, dont celle de la rue de l’Hêtrière les 1er et 10 avril prochains. Lors de ces visites, la clientèle sur place sera invitée à s’inscrire au programme MaSanté. Pour chacune des inscriptions reçues, 1 $ sera remis à la Fondation Rêves d’enfants. Ainsi, en adhérant à MaSanté durant cette période, la clientèle de Brunet permettra à la petite Milane de réaliser son rêve de retourner s’amuser dans les parcs et manèges du monde magique de Walt Disney!

Dès le 14 d’avril, le tout nouveau Centre de Yoga SAPAS - Ondes de vie débutera ses activités au Carrefour Saint-Augustin dans l’édifice Métro GP. Mylène Martel et Dany Verreault ont uni leurs forces afin de concrétiser un rêve commun, soit celui d’inspirer les gens à vivre leur passion, d’obtenir l’équilibre et l’harmonie désirée dans leur vie. Afin de répondre à cette demande grandissante, une équipe de sept professeures offrira une diversité de séances de Yoga. Également des cours de Pilates, de Yoga prénatal et postnatal seront offerts par le Centre de Yoga SAPAS. Pour information ou inscription: 418327-8787 ou www.sapas.ca.

Les grands naturalistes de l’histoire du Québec racontés La Maison Léon-Provancher propose une série de conférences jusqu’au 7 mai portant sur des personnages ayant marqué l’histoire de leur temps par leurs travaux en sciences. Le but est de mieux connaitre l’œuvre réalisée par ces personnes, en s’attardant au contexte social et culturel de leur époque. Comme ils ont marqué leur époque, il est intéressant de voir les influences qu’ils ont pu avoir. Les conférences sont offertes à la Sacristie du Site patrimonial de la Visitation pour un public général. Le coût d’entrée général est de 5 $ et de 3 $ pour Mylène Martel et Dany Verreault, les étudiants. Pour information: www.maisonleonprovancher. copropriétaires du nouveau Centre de Yoga. com/conference/conference.html#.


12 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

Qui est-ce ? La réponse à notre chronique Qui est-ce en p. 7 :

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Déjà 20 ans pour le Camp de jour Kéno

endroit précis pour s’inscrire à l’activité de leur choix. Ce matin-là, quand je suis arrivé avec deux autres membres de mon équipe, il y avait une longue file d’attente », se remémore M. Vézina. « Quand les inscriptions ont commencé, le ¾ des personnes se sont dirigées vers notre table. Nous étions abasourdis. On se regardait en se disant : “Wow! La formule fonctionne : les gens souhaitent vraiment avoir un camp de jour!” Cette année, le Camp de jour Kéno souffle ses 20 bougies. Pour D’ailleurs, Isabelle Laliberté, qui était l’occasion, l’Écho est allé rencontrer celui, qui à l’époque, souhaitait présente ce jour-là, se rappelle aussi de l’enthousiasme des gens. « Dès le début, on sentait qu’il offrir un endroit magique où chaque enfant pourrait se construire se passait quelque chose», se souvient-elle. « Il des souvenirs mémorables. Plusieurs prix plus tard, François y avait un réel engouement. Le Camp de jour Vézina, fondateur du Camp de jour Kéno et vice-président et Kéno a donc grandi rapidement, mais sans directeur général de Kéno, peut se féliciter d’avoir suivi jamais diminuer en qualité », mentionne-t-elle. Pour Myriam son instinct et d’avoir toujours cru dans la nécessité Chrétien-Vincent, qui y a passé d’œuvrer en collaboration. Plein feu sur un homme toute son enfance et son adolesde cœur qui n’a jamais quitté son objectif premier : cence comme campeuse et comme travailler dans le sens des enfants. monitrice, le camp a marqué sa vie pour toujours. « Grâce à mes années là-bas, j’ai pu me réalicamp en milieu urbain inspiré Par Marie-France Simard ser et me dépasser. D’ailleurs, de la grande nature. J’ai donc mf@leseditionsprime.ca chaque été comme monitrice, décidé d’approcher le Camp j’avais la chance de créer un uniKéno. Pour moi, Saint-AugusVézina est tombé dans l’univers des vers magique pour les enfants. camps en 1975. Sa première expé- tin-de-Desmaures, avec son lac C’était tellement valorisant! », et sa forêt, était l’endroit idéal ». rience fut d’ailleurs… chez Kéno. s’enthousiasme-t-elle. À l’époque, c’était sous la formule d’un camp de C’est ainsi qu’en 1994, en collaEncore aujourd’hui, même vacances. Après avoir décroché une technique boration avec différents interavec l’arrivée de la technologie, reliée à ce domaine, M. Vézina a été directeur d’un venants, le camp de jour était M. Vézina sait que le Camp camp d’été pendant plus de dix ans. C’est lorsqu’il officiellement lancé et annoncé François Vézina posant avec a perdu son emploi suite à la fermeture de ce der- auprès de la population. l’un des nombreux prix gagnés de jour Kéno a sa place. « Ici, on entretient les relations nier que l’idée d’en créer un de jour chez Kéno a par Kéno. humaines. On prend le temps de germé. « J’avais décidé de retourner à l’université Un succès instantané se parler et de se regarder. Surpour y faire un certificat en administration en Toutefois, cette dernière me disant qu’il y avait autre chose à faire dans le devait être au rendez-vous. « À l’époque, il y tout, on entretient la folie et le plaisir d’être monde des camps », se rappelle-t-il. « C’est alors avait une journée durant laquelle les citoyens dehors… même les jours de pluie », conclut cet que je me suis dit que ce serait bien d’avoir un de Saint-Augustin devaient se rendre à un homme de cœur, passionné des camps.

M.

Sylvain Boudreau, conférencier Les Conférences Sylvain Boudreau « Le Moi inc. »


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

Babillard Jeunesse

Académique

Sport

Loisirs

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

Communauté

| www.lechodecaprouge.ca | 13 Science

Par Marie-France Simard

Les 15 et 16 février avait lieu la finale provinciale de biathlon des cadets. Antoine Couture et Alexandre Rivard du Corps de cadets 2600 de Rochelle de Sainte-Foy ont décroché l’or et l’argent grâce à leur performance Antoine Couture, médaillé d’or et Alexandre individuelle. Pour les deux jeunes de Cap-Rouge, Rivard, médaillé d’argent en compagnie de ce sont des efforts récompensés. Bravo à vous pour leur entraîneur Sunny Lefebvre votre performance ! — Le Comité de parents

courtoisie

Formation Campus DPR Noroits

L’équipe en compagnie des entraîneurs.

courtoisie

Antoine Couture et Alexandre Rivard

La formation Campus DPR Noroits, évoluant dans la catégorie BB, s’est distinguée au tournoi Bantam de Montréal-Est. Le 14 février, l’équipe a remporté 4 à 2 contre le Frontenac de Québec. Le samedi, grâce au but de Samuel Leclerc, la formation a accédé au carré d’as.  Le dimanche, ils ont remporté 3 à 1 contre le Lorraine/Rosemère, les menant ainsi en finale qu’ils ont gagné contre le CDJR de Montréal. Tous les parents et les entraineurs sont fiers de vous. — Les parents et les entraineurs

N’oubliez pas que vous aussi pouvez nous faire part des réussites, dépassements et projets de vos jeunes. Parents, enseignants, intervenants et entraineurs, à vos claviers! Une photo, un court texte signé de votre part et voilà que l’Écho propage la bonne nouvelle. Écrivez à myriam@leseditionsprime.ca

Maryanne et Francis Bouchard

Deux Augustinois ont brillé lors de la quatrième épreuve du Circuit provincial des jeunes en escrime qui se Maryanne et Francis tenait à Gatineau les 22 et 23 février derniers. Bouchard portant Dans la catégorie jeunes hommes au fleuret fièrement leur médaille. de moins de15 ans, Francis Bouchard a remporté la médaille d’argent. Maryanne Bouchard a quant à elle décroché la médaille de bronze dans la catégorie jeunes filles de moins de 13 ans au fleuret. Félicitations pour votre médaille ! — l’équipe du Club-école d’escrime l’Esquadra

courtoisie

mf@leseditionsprime.ca


14 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Des dizaines d’élèves suivis par des ainés

recours à nos services afin d’apprendre le français, entre autres. Nous sommes une des parties de la ville où il y a le plus d’immigrants», explique Claudette Boily, bénévole auprès de la Maison des grands-parents. Vous vous en douterez en raison du nom de l’organisme, mais cette aide est prodiguée par des gens à la retraite. «Ils ont encore beaucoup Saviez-vous que tout près de chez nous existe une initiative de connaissances à transmettre. des plus formidables, une activité qui sert directement sa Nous comptons sur des gens spécommunauté ? L’aide aux devoirs, dirigée par la Maison des cialisés dans plusieurs domaines», grands-parents de Sainte-Foy, permet à des dizaines de jeunes précise Rosanne Montminy, une des nombreux bénévoles impliqués en difficulté scolaire d’améliorer leurs chances de réussite dans dans l’aide aux devoirs. Elle ajoute un cadre où la compréhension et l’entraide sont de mise. Cette de ce fait que l’activité profite idée se répand à un train d’enfer, et les bénévoles aimeraient autant aux gens âgés qu’aux plus en faire davantage. jeunes. «Nous désirons établir des relations intergénérationnelles.» de l’école Sainte-Geneviève, dans la paroisse Par Pierre Blais Une fois qu’une problématique a du même nom, à Sainte-Foy. On y accueille des été remarquée à propos d’un élève, pierre_blais@icloud.com élèves qui connaissent des difficultés scolaires l’école Sainte-Geneviève fait appel eux jours par semaine, quelques 42 de toutes natures, que ce soit dans l’apprenà la Maison des grands-parents. élèves divisés en deux groupes se tissage, le comportement et même la langue. Le petit Juan Andrès reçoit son diplôme d’«enfant formidable». Un contact est ensuite établi avec rendent profiter de l’aide aux devoirs «Il y a de plus en plus d’immigrants qui ont la famille du jeune afin de bien aligner le partenariat. «Nous voyons les parents ©2014 Porsche Cars Canada, Ltd. Porsche recommande le port de la ceinture de sécurité et le respect du code de la route en tout temps. L'équipement optionnel montré est extra. très souvent, notamment lorsqu’ils viennent chercher leurs enfants en fin d’après-midi. La communication est généralement excellente avec eux», raconte madame Montminy. Juan Andres

Aide aux devoirs D

Pourquoi ça fonctionne ? Rosanne Montminy croit que la clé de la réussite du programme d’aide aux devoirs est la proximité entre les jeunes et les ainés. Non-seulement le ratio est de un pour un, mais les jumelages sont fixes. «Une symbiose s’installe et l’enfant devient très motivé dans ses apprentissages. Parfois, c’est plus facile lorsque ce n’est pas un professeur ou un parent qui doit passer la matière», explique-t-elle.

«

Nous voyons les parents très souvent, notamment lorsqu’ils viennent chercher leurs enfants en fin d’après-midi. La communication est généralement excellente avec les eux» – Rosanne Montminy

Pour certaines choses, il n'existera jamais d'application. Voici le Boxster 2013. Conçu pour augmenter la réalité et non pas pour l'imiter. Son empattement plus long et sa voie plus large permettent une meilleure conduite dans les virages et améliorent la stabilité. Sa carrosserie a été allégée et le diamètre de ses freins a été augmenté pour une meilleure conduite et de meilleures performances. À cela s'ajoute un moteur plus puissant et plus économe en carburant. Porsche. Sans compromis.

Le nouveau Boxster. À partir de 56 500 $.

Le programme a permis de belles réussites jusqu’à maintenant. «J’ai déjà été jumelé à un élève autiste il y a quelques années. Il avait fait beaucoup de progrès, et aujourd’hui, il étudie à l’école de Rochebelle. Il est devenu un citoyen du monde !», raconte madame Montminy, certainement fière. Le programme «Enfants formidables» y est aussi pour quelque chose. Après avoir fixé des objectifs, l’enfant qui les atteint reçoit du club Kiwanis un certificat confirmant qu’il est un «enfant formidable». «C’est excellent pour leur estime personnelle», explique madame Montminy.

La suite

Centre Porsche Québec 2240, RUE CYRILLE-DUQUET QUEBEC QC G1N 2G3 418-PORSCHE (767-7243) www.porschequebec.com

Porsche recommends

La Maison des grands-parents aimerait volontiers agrandir son offre et s’associer à d’autres écoles, mais la quantité de bénévoles fait foi de tout afin de conserver la qualité des jumelages. Tout de même, l’école Notre-Dame-de-Foy et les Compagnons de Cartier peuvent déjà compter sur quelques bénévoles de la Maison. C’est tant mieux pour les enfants, et c’est tant mieux pour les ainés impliqués dans le projet. «Si dans dix ans je suis aussi impliqué et enthousiaste que les autres bénévoles, je vais bien vieillir !», lance sans gêne Claudette Boily, qui a pris sa retraite de l’enseignement il y a quelques années à peine, et qui se spécialise dans le volet artisanat du projet.


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 15

Avril, mois de la jonquille : collecte de Première édition fonds de la Société canadienne du cancer du salon de l’immobilier CRSA

Quand la solidarité fleurit

L’expertise au rendez-vous

Et si en lieu et place du fameux « ne te découvre pas d’un fil », l’on disait plutôt : « file acheter des jonquilles » ? Car en avril au Canada, plus encore que d’accoutrement, il est question, depuis les années 50, du « Mois de la jonquille ». Une campagne nationale de collecte de fonds mise en place par la Société canadienne du cancer.

Les 15 et 16 mars se tenait dans les locaux de l’ancienne école des Grandes-Marées, la première édition du Salon de l’immobilier CRSA. Organisé par les Caisses populaires Desjardins de Cap-Rouge et de Saint-Augustin-de-Desmaures, l’évènement a fait beaucoup d’heureux parmi les rénovateurs et futurs propriétaires auxquels il s’adressait en priorité.

Par Stéphane Ledien stephane@leseditionsprime.ca

C

ette année encore après l’arrivée du printemps, une vague de jaune va déferler sur Cap-Rouge. Ce jaune, ce n’est pas celui du soleil. Il s’avère pourtant tout aussi porteur de chaleur humaine et d’espoir : il s’agit du jaune éclatant des jonquilles, ces jolis végétaux qui ont été choisis pour symboliser la force et le courage de tous ceux et celles luttant contre le cancer. En langage des fleurs, la jonquille renvoie à la langueur d’amour et exprime l’attente. Pour la Société du cancer, elle représente la solidarité et l’engagement.

« Une petite fleur pour une grande cause » Pendant tout le mois d’avril, la Société du cancer invite la population canadienne à poser un geste particulier pour toutes les personnes touchées par cette maladie. Outre la possibilité de faire un don et de porter l’épinglette jonquille en signe de solidarité, la vente de jonquilles fraîches permettra de recueillir les sommes destinées entre autres à financer la recherche et à revendiquer des politiques publiques. Objectif pour la grande région de Québec : 240 000 $.

Bénévolement vôtre Du 3 au 6 avril, chacun pourra se procurer une gerbe de jonquilles dans les kiosques identifiables par leurs affiches. À Cap-Rouge et dans les environs, on retrouvera ceux-ci dans nos supermarchés habituels : IGA des Sources, Provigo du Mail Cap-Rouge… Mais la solidarité ne se limite pas à cet évènement. Quelques jours avant la date fatidique, 345 000 jonquilles arriveront en train depuis Victoria, par paquets de dix. Les fleurs seront ensuite manipulées et préparées par les bénévoles. Du personnel qui ne sera jamais de trop, en dépit des 3000 bonnes âmes que compte la région pour la vente et la récolte des dons. « Nous avons sans cesse besoin de bénévoles », confie à ce sujet Josée Vézina, agente de développement de la division Québec/Chaudière/Appalaches de la Société canadienne du cancer. Pour créer « une relève » de « vendeurs acquis à la cause », deux opérations sont déployées en parallèle : une tournée dans les bars de jeunes de 18 à 25 ans proposant des bracelets lumineux de couleur jaune, et une tournée dans les restaurants de gens d’affaires offrant d’acheter des fleurs fraîches. La lutte contre le cancer n’a pas d’âge – mais de l’avenir, ça, oui !

Par Stéphane Ledien stephane@leseditionsprime.ca

A

vec sa formule intimiste et ses intervenants locaux de premier choix, le Salon de l’immobilier CRSA a gagné son pari. Rétrospectivement, ses organisateurs se disent satisfaits de la participation de la population mais aussi du succès de l’entreprise qui consistait à réunir, pour la première fois, des partenaires cultivant une expertise commune en matière d’immobilier : notaires, inspecteurs, professionnels de la décoration et de l’évaluation de bâtiment… « Cette initiative permettait de renforcer les liens d’affaires dans nos communautés », précise Clara Pagé, conseillère en communication et vie associative à la Caisse populaire de Cap-Rouge. « Nous avons mis tout notre plaisir à créer un véritable réseau, pour que tout profite à tout le monde ! »

À échelle humaine Plus qu’un succès d’estime, le premier Salon de l’immobilier CRSA s’affiche comme une réussite. Ils ont été des centaines de visiteurs, principalement des propriétaires ou futurs acquéreurs désireux de s’installer dans les parages, à venir questionner les partenaires et à prendre des rendez-vous pour la réalisation de leurs projets. Au programme aussi de l’évènement : des conférences sur l’immobilier et les tendances 2014. Celles de Terralpha aménagement environnemental et de Rénocuisine ont particulièrement été appréciées. On retiendra notamment que les couleurs vedettes cette année sont le rose, le violet et l’orange pour l’extérieur dans un style épuré. Et pour l’intérieur ? Les pastels, ainsi qu’un goût pour les matériaux nobles. Autre fait mémorable : Louis Robitaille, représentant de Vitrerie Lévis, a attiré une dizaine de personnes supplémentaires à sa conférence grâce à ses talents de… crooner !


16 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

courtoisie

Le Cabaret 12-17 : chapeau à la relève d’ici !

Les groupes Eden et la Déroute ont interprété avec brio leurs compositions originales.

courtoisie

E

n coulisse, Charles-David, Philippe et Olivier, du groupe La Déroute, se préparaient à leur prestation, quelques minutes avant le début. « Ce qu’on aime, c’est l’ambiance personnelle de ce spectacle », affirme Charles-David. Les membres du groupe, originaires de Cap-Rouge, jouent ensemble depuis un an et demi. « Nous avons hâte de voir les autres artistes aussi, c’est une surprise pour nous, » ajoute-t-il. La soirée s’est ouverte sur le duo formé par Virginie Gagné et Laurie Romano, de l’École Gustave le Magicien a charmé le public du haut de de danse TAP…ETC. qui ont talentueusement ses 12 ans, avec son humour sympathique et ses exécuté un numéro de claquettes. C’est ensuite tours brillamment exécutés. la jeune, mais grande voix de Lisa Duprez qui

courtoisie

malory@leseditionsprime.ca

William Goulet, à la batterie, a littéralement enflammé les planches avec leurs compositions. La voix de la chanteuse, rappelant agréablement celle de Dolores O’Riordan, du groupe irlandais The Cranberries, n’a laissé personne indifférent dans l’audience. Le spectacle a mis en valeur les jeunes talents d’ici, qui ont affiché leurs couleurs sur la scène. La soirée s’est terminée avec le duo Bari Bourque, le groupe Gilles et les précurseurs du hip-hop francophone au Québec, Taktika. « Le but est de présenter des talents de jeunes âgés de 12 à 17 ans, on veut leur permettre de vivre une belle expérience sur scène », explique Bruno Poirier, animateur et intervenant à la Symbiose. Il souligne que c’est une belle façon de fouler les planches pour la première fois, puisque les opportunités de le faire ne sont pas toujours accessibles à cette tranche d’âge. De plus, les artistes s’impliquent dans le processus, ce qui leur permet de faire connaitre leur groupe par l’entremise de la vente de billets, par exemple. La participation au spectacle est accessible à tous les jeunes intéressés par Le duo de Virginie Gagné et Laurie Romano ont les arts de la scène. Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site internet de la maison des amorcé le spectacle en force avec leurs performances. jeunes au www.lasymbiose.com.

originales, les chansons de la formation francophone de folk progressif sont dignes d’être entendues à la radio. Après toute cette symphonie de talents musicaux, Gustave le Magicien est venu éblouir la foule avec ses tours hallucinants. Choisissant des cobayes au hasard dans la foule, le jeune illusionniste, âgé de seulement 12 ans, a immédiatement conquis le public par son a bercé la foule le temps de quelques chansons. talent et son sens de la répartie. C’est ensuite La Déroute a ensuite pris le relais en jouant sur une note rock que le groupe Eden, formé ses propres compositions. Harmonieuses et par Mélodie Spear, à la voix et à la guitare, et

C’est le 15 février dernier qu’a eu lieu le Cabaret 12-17 de la Maison des jeunes la Symbiose de Cap-Rouge, à la Salle Claude-Allard. Le spectacle de variétés, visant à mettre en valeur la relève artistique, comptait des numéros de danse, de chant, de musique et même de magie, au grand bonheur des quelques 100 personnes présentes. Par Malory Lepage

courtoisie

Cinquième édition du spectacle présenté par la Maison des jeunes de Cap-Rouge

DE SALON L'IMMOBILIER CRSA

Les Caisses populaires Desjardins de Cap-Rouge et de Saint-Augustin-de-Desmaures remercient tous les partenaires qui ont collaboré à la première édition du Salon de l'immobilier CRSA!

Caisse populaire de Cap-Rouge Caisse populaire de Saint-Augustin-de-Desmaures

Vous avez été des alliés très importants qui ont permis

d'assurer la réussite du projet.

COURTIER IMMOBILIER Re/Max Accès inc.

RÉNOVATION/ MAISON NEUVE Nova Construction

AMÉNAGEMENT INSPECTION Capitale Inspection inc. PAYSAGER PORTES & Terralpha aménagement FENÊTRES environnemental Vitrerie Lévis NOTAIRES

Me Audrey Lachance et Me Jean-Claude Simard

CUISINE & SALLE DE BAIN RénoCuisine

ARPENTEUR GÉOMÈTRE

ÉVALUATEUR

De Rico Hurtubise & associés

GOUTTIÈRES

Les Gouttières Boivin inc.

Groupe VRSBE

RENOVATION/2E ÉTAGE Réno-Construx

TOITURE

Entreprises Bruno Lévesque (Toitures Impert Expert Enr.)


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 17

Finale régionale de Cégeps en spectacle

DE SI BELLES seront

Le trio a capella DE SI BELLES passe en finale nationale de la 35e édition Cégeps en spectacle. En effet, les trois chanteuses ont terminé ex aequo avec Étienne Labbé du Cégep de Thetford lors de la finale locale qui avait lieu le 15 mars au Campus Notre-Dame-de-Foy. Elles représenteront donc le Campus le 26 avril lors de la dernière ronde de ce concours qui se déroulera au Cégep régional de Lanaudière. fait un excellent travail. Je leur lève mon chapeau », a-t-elle tenu à souligner. mf@leseditionsprime.ca En plus de faire l’animation, Triton Trio a encontrées après leur victoire, les offert une prestation musicale de 60 minutes jeunes femmes étaient surprises, durant la période de délibération des juges. mais très heureuses de remporter cette finale qui se déroulait dans leur institution d’enseignement. « On est vraiment contentes », a lancé d’entrée de jeu Jeanne Laforest. « Nous avons travaillé très fort. Après avoir remporté la finale locale, nous avons pris une semaine de repos et par la suite nous avons continué à peaufiner notre numéro », a-t-elle renchéri. Visiblement, leurs efforts ont porté fruit puisque les cinq membres du jury ont unanimement choisi le trio pour leur qualité vocale et leur présence sur scène irréprochable. À voir la réaction dans la salle, le public était également charmé par la prestation des trois étudiantes en chant pop/jazz. Profitant d’un bref moment de silence durant leur numéro musical, ce dernier s’est empressé d’applaudir chaleureusement les trois chanteuses. « Le public de ce soir était vraiment chaleureux. C’est l’fun de pouvoir se produire devant des gens qui apprécient ce que nous faisons. Ça nous donne de l’énergie », a souligné Sandrine Thibault. D’ailleurs de l’énergie il y en avait beaucoup ,et ce, tant sur la scène que dans la salle. Par Marie-France Simard

Éric Laroche

R

Avec leur humour et leur talent, Triton Trio a offert une soirée agréable aux spectateurs présents.

Triton Trio, la vedette de la soirée C’est que l’animation et la portion musicale ont été confiées au grand gagnant de la dernière édition: Triton Trio. Du campus Notre-Damede-Foy, le coloré trio nous a amené dans leur univers unique teintée à la James Bond. C’est d’ailleurs la metteure en scène Katee Julien qui a eu l’idée de leur confier l’animation. « Je ne sais pas si c’est une première pour ce concours, mais j’avais le goût de leur faire vivre (à Triton Trio) l’expérience de l’animation. Je leur ai donc proposé et ils ont accepté. Les gars ont

Éric Laroche

de la finale nationale Sandrine Thibault, Jeanne Laforest et Delphine Bertrand de la formation DE SI BELLES ont offert une prestation musicale sympathique et efficace.

Dès le départ, grâce à leur humour et leur talent, le public était conquis. Les spectateurs ont pu entendre des versions inédites et réinventées de Bach, Mozart, en passant par Bruno Mars et Lady Gaga. Réel phénomène,

Triton Trio a été la vedette de la soirée. Chose certaine, Cégeps en spectacle est l’endroit tout indiqué pour découvrir des nouveaux talents et assister à la naissance de carrière prometteuse.

La santé de vos dents dépend de la qualité des soins et de la confiance en celui ou celle qui vous les procure.

Dre N-Thanh Tran

Envie d’un sourire éclatant pour ce printemps? Profitez du blanchiment en 1 heure offert à notre clinique.

418.871.4545

839, route Jean Gauvin, bureau 200 www.tranassocie.ca


18 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Deux Carougeoises proposent un guide pour transformer vos émotions et vos vies Par Marie-France Simard mf@leseditionsprime.ca

F

orte de son expérience comme psychologue durant 27 ans, Gisèle Bourgoin a confié qu’elle se consacrait aujourd’hui à faire connaitre ÉmoTrance dans la francophonie. Elle a expliqué que son expérience avec cette technique permettait à sa clientèle « d’éviter des mois, sinon des années, de thérapie! » Pour sa part, Mme Beauchamps, une ancienne journaliste et avocate, ne s’en cache pas: la première fois qu’elle a entendu parler de cette technique elle était sceptique... jusqu’à ce qu’elle la pratique. « Au départ, j’étais critique, mais quand j’ai commencé à appliquer la technique, j’ai constaté un réel changement. Évidemment, ce n’est pas une pilule magique », souligne-t-elle. « ÉmoTrance permet de gérer les émotions facilement et de manière autonome. Une fois la technique apprise, chaque personne est en mesure de l’appliquer sur elle en tout temps », explique Mme Beauchamps. Relativement facile et étant dans la

même famille que le tapping en psychologie, la technique s’apprend en une journée et semblerait, selon Mme Beauchamps, que les effets sont permanents. « C’est très simple. Il suffit de penser à ce qui vous tourmente — nul besoin de l’expliquer, de le dire à voix haute — et à ressentir où, physiquement, ce malaise s’exprime. Par exemple, si une personne est inquiète à l’idée de participer à une importante réunion, elle se demandera à quel endroit dans son corps cette anxiété se manifeste. Cet inconfort physique est constitué d’énergie dense, trop lourde pour circuler librement. À l’aide de son intention (sa pensée), il s’agira simplement d’aller dissoudre cette énergie, de l’alléger. Une fois que l’énergie a retrouvé son état naturel, c’est-àdire léger, vaporeux, elle peut circuler dans les canaux d’énergie de la personne et sortir du corps pour retourner d’où elle vient. À ce moment, les gens ressentent un grand bienêtre, une tension qui est libérée », explique Mme Beauchamps qui espère que cet ouvrage permettra d’outiller également les professionnels oeuvrant en santé mentale.

courtoisie

Il y a quelque temps, deux Carougeoises, Gisèle Bourgoin et Caroline Beauchamp, ont publié le livre ÉmoTrance : comment transformer vos émotions et votre vie aux Éditions Nouvelle conscience.

Les deux auteures d’ÉmoTrance lors du lancement en novembre dernier.

Des ateliers maintenant offerts à Québec et le livre disponible D’ailleurs, pour maîtriser la technique des ateliers de formation et d’accompagnement individuel sont offerts par Mme Bourgoin, notamment les 26 et 27 avril à son domicile à Cap-Rouge. « Une séance d’accompagnement permet de dénouer une situation difficile et procure un bien-être immédiat. ÉmoTrance traite par exemple les difficultés liées aux relations personnelles, à l’anxiété, aux phobies, aux dépendances », énumère Mme Beauchamps.

Pour ceux qui aimeraient se familiariser avec la technique sans participer aux ateliers, le livre est également disponible sur www. amazon.ca, dans plusieurs librairies et sur le site des éditions www.nouvelleconscience. ca, en formats numériques et papier. « C’est un livre qui contient environ 66 pages. Nous l’avons écrit de façon à le rendre accessible à tous. Notre but est de pouvoir venir en aide aux gens », termine Mme Beauchamps. Pour plus d’information : 418-651-5938


AvAntAgeux pour nous tous AvAntAgeux pour moi

invitAtion

Aux membres de lA CAisse populAire desjArdins de CAp-rouge Vous êtes, par la présente, convoqués à l’assemblée générale annuelle qui aura lieu :

› › › ›

Lundi 28 avril 2014 à 19 h Club de Golf de Cap-Rouge, 4600, rue Saint-Félix, Québec RSVP au 418 651-5487 poste 200 Tirages de prix de présence

Votre présence : payante pour notre milieu ! Visitez notre site Internet et choisissez l’organisme* qui recevra 5 $ pour votre présence à notre assemblée générale annuelle. Réglement disponible sur caissedecaprouge.com

une force collective * S’adresse exclusivement aux organismes membres de la Caisse populaire Desjardins de Cap-Rouge.

418 651-5487 1111, boul. de la Chaudière caissedecaprouge.com /caissedecaprouge


20 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Le peintre Yves Boisvert

Un artiste tout en lumière Courtoisie

Du 20 février au 8 mai, six toiles de l’artiste peintre Yves Boisvert, de Cap-Rouge, sont exposées au bureau de Denis Blanchette. Le député fédéral de Louis-Hébert a d’ailleurs dit que « les peintures de M. Boisvert sont particulièrement lumineuses et si réussies qu’on a l’impression que la lumière provient des toiles elles-mêmes ». Question d’en connaitre plus sur cet artiste, l’Écho de Cap-Rouge est allé à sa rencontre.

L’une des toiles de M. Boisvert. dans le cadre des Journées de la Culture, M. Boulanger faisait une démonstration. C’est là que le déclic s’est fait. J’ai donc troqué l’huile pour l’acrylique », raconte le peintre. Encore aujourd’hui, M. Boulanger joue un rôle prépondérant dans la vie de M. Boisvert puisqu’il suit des ateliers de peinture animés par M. Boulanger. « Quand je l’ai rencontré, je lui ai demandé de m’amener plus loin. Grâce à lui, j’ai découvert le petit élément qui me manquait. »

Par Marie-France Simard mf@leseditionsprime.ca

L

Une exposition et... Rêves d’Automne? M. Boisvert ne s’en cache pas: pour lui peindre est un pur bonheur. Il ne veut surtout pas perdre ce plaisir au détriment d’une carrière professionnelle. « Pour moi, l’important c’est de me dépasser. Si c’est reconnu par mes pairs, alors tant mieux. » Comptant plusieurs magnifiques toiles à son actif, M. Boisvert particiLe député fédéral de Louis-Hébert, Denis Blanchette, en compagnie de l’artiste Yves Boisvert lors du pera au symposium Visit’art de Québec les 21 vernissage. et 22 juin. Il rêve maintenant d’être choisi pour participer à Rêves d’automne qui se déroulera dans Charlevoix. On lui souhaite! D’ici là, on Gérard Boulanger a été l’élément déclenL’influence du peintre Gérard Boulanger vous invite à aller admirer ses toiles au bureau cheur qui a fait en sorte qu’il se consacre L’art inuit n’a pas été le seul coup de cœur de M. Boisvert. L’artiste-peintre bien connu plus sérieusement à sa passion. « En 2004, de Denis Blanchette. Courtoisie

orsqu’on demande à M. Boisvert comment il en est venu à exposer ses toiles au bureau de M. Blanchette, il mentionne d’entrée de jeu que l’invitation a été une belle surprise pour lui. « En fait, je venais tout juste d’en terminer une à la Bibilothèque Charles Blais de Sillery. C’est suite à celle-ci que l’attaché politique de M. Blanchette m’a demandé si j’étais intéressé et si j’avais six toiles de prêtes à exposer. C’est sans hésitation que j’ai accepté. La semaine suivante, l’exposition débutait », relate celui qui peint depuis l’âge de 10 ans. L’homme, qui possède plusieurs talents, s’adonne même à la sculpture. « Il y a 15 ans, j’ai eu un coup de coeur pour l’art inuit. Comme c’est assez dispendieux, j’ai décidé de m’en faire. Ma première sculpture a vu le jour en 1996 », explique ce technicien en génie civil à la retraite. Toutefois, il avoue se consacrer beaucoup plus à la peinture qu’à la sculpture. » C’est dur physiquement puisqu’elles sont faites à la lime », laisse-t-il tomber.


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 21

Santé Par Cathy Bédard de Tran + associé, chirurgiens-dentistes

La prévention, une étape primordiale pour une santé buccodentaire optimale !

Avril, mois de la santé dentaire À l’occasion du mois de la santé dentaire, rappelons-nous : «vaut mieux prévenir que guérir ». Afin de prendre soin de ses dents, il est important d’avoir une bonne hygiène buccale. Les professionnels dentaires sont les mieux placés pour vous guider vers une santé dentaire optimale. Leurs conseils ainsi que leurs recommandations vous permettront d’acquérir des connaissances, en plus, de maintenir, de contrôler, voire même, d’améliorer votre santé buccale. La prévention se place donc au premier rang autant pour les petits que pour les grands!

Au Québec, environ 80% des individus, souffriront au cours de leur vie d’un ou plusieurs problèmes dentaires (des caries dentaires, des infections de la gencive (maladies parodontales) et des autres maladies buccodentaires diagnostiquées). Toutefois, grâce à une hygiène dentaire rigoureuse et régulière, ils pourront facilement les prévenir en diminuant l’accumulation de bactéries responsables de plusieurs de ces problèmes. La santé buccodentaire joue un rôle primordial dans l’état de santé d’une personne. Les douleurs et les infections des dents et de la bouche, les saignements des gencives ou l’hypersensibilité des dents peuvent altérer négativement notre qualité de vie et notre bien-être personnel. Il est essentiel de porter une attention particulière à notre santé dentaire, tout comme nous le faisons avec notre santé générale.

L’hygiène buccodentaire commence à la maison ! Pour conserver une bonne santé dentaire et une bonne santé générale, il convient donc de suivre les quelques recommandations suivantes :

4 Consultez votre hygiéniste dentaire et votre dentiste régulièrement. Les examens et les net-

toyages professionnels réguliers constituent le meilleur moyen de prévenir les problèmes buccodentaires et d’empêcher qu’ils progressent ou s’aggravent.

4 Observez une bonne hygiène buccodentaire.

Brossez vos dents et votre langue au moins deux fois par jour avec un dentifrice au fluorure et passez la soie dentaire chaque jour. 4 Mangez équilibré. Les aliments sains favorisent la santé buccodentaire. Évitez l’excès de sucre; il est l’une des principales causes de problèmes dentaires. 4 Examinez votre bouche régulièrement. Décelez les signes avertisseurs des maladies parodontales (maladies de la gencive) et signalez à votre hygiéniste dentaire ou à votre dentiste l’apparition de tout symptôme que vous jugez anormal.

4 Évitez de fumer ou de chiquer le tabac.

L’usage du tabac est une des principales causes de la perte des dents due aux maladies de gencives. Il peut également être à l’origine de graves problèmes de santé comme le cancer de la bouche. Finalement, profitez du mois de la santé dentaire pour vous sensibiliser, pour améliorer ou pour adopter de saines habitudes d’hygiène dentaire. Votre centre dentaire, complice de votre santé buccodentaire!

«

Au Québec, environ 80% des individus, souffriront au cours de leur vie d’un ou plusieurs problèmes dentaires (des caries dentaires, des infections de la gencive (maladies parodontales) et des autres maladies buccodentaires diagnostiquées).

Courtoisie

Votre bouche est le miroir de votre santé!


22 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Cajun et raisins es Feta olives noir

SAVEUR - FRAÎCHEUR - VARIÉTÉ

3 SUCCU R SALE S

Ail persil citron

Bacon olives romano Bacon cheddar

Italienne épicée

Vin Dijon échalote

Pour célébrer le pardon de Dieu

Jambon érable Jardinière

Mexicaine

Brocoli cheddar

agneau Agneau menthe et ail Merguez Tourguez Souvlaki

Moutarde de Dijon

Cajun raisins

Mozza tomates et poivrons

Cari

Orange gingembre

Champignons

Poire William

Chorizo

Poireaux

Côte levée BBQ

Polonaise à l’ail

Debrecini

Pommes bacon

Diable

Porto poivre blanc

Emmenthal

Provençale

Feta olives noires

Sicilienne

Fines herbes

Suisse

Fromage bleu Fromage de chèvre Herbes de Provence Infernale

Vin échalote

La Démesurée

Bratwurst

stephane@leseditionsprime.ca

Italienne douce

Knackwurst

Bière épicée

De nombreuses cérémonies se tiendront à la paroisse SaintFélix-de-Cap-Rouge lors de la Semaine sainte et du dimanche pascal. Outre les célébrations du pardon de Dieu et de la mort et de la résurrection du Christ, une « marche avec Jésus » aura lieu dans les rues du quartier le Vendredi saint. Tous les Carougeois sont par ailleurs invités à venir échanger sur le film « Mission » de Roland Joffé, qui sera projeté à la Maison paroissiale mercredi 16 avril à 19h30.

Semaine Sainte à la paroisse Saint-Félix-de-Cap-Rouge Du 14 au 20 avril 2014

Jamaïcaine

Asperges cheddar

À tous les célébrants…

Par Stéphane Ledien

62 VAR IÉTÉS

Porc

Pâques et la Semaine sainte à l’église de Cap-Rouge

veau Debrecini

Oktoberfest Veau basilic Veau 5 poivres Weisswurst

volaille Miel

Taco

Miel et ail

Tomates basilic

Miel et pommes

Toulouse

Miel Dijon

Tourguez

Sainte-Foy | 3280, chemin Ste-Foy Complexe Lebourgneuf | 825, boul. Lebourgneuf Marché du Vieux-Port | 160, Quai Saint-André

so-cho.com

Lundi 14 avril à 19 h 30 : Célébration communautaire du pardon. Jeudi Saint, 17 avril Lundi 15, mardi 16 et mercredi 17 avril : À l’église, à 16 h 30 et 19 h 30 : À 16 h au confessionnal, ainsi que 30 minutes En mémoire de la Cène du Seigneur et… avant chacun des offices de la Semaine sainte. Pour veiller avec le Seigneur. Adoration après la célébration jusqu’à 22 h.

Pour célébrer la mort et la résurrection du Christ

Vendredi Saint, 18 avril

À l’église : Samedi 12 avril, 16 h 30. Dimanche 13 avril à 8 h 30, 10 h et 11 h 30.

Dans les rues de Cap-Rouge : aller-retour de l’église. Départ à 9 h 30 : marche avec Jésus. À l’église à 15 h : office de la Passion du Seigneur. À 19 h 30 : chemin de croix.

Mercredi Saint, 16 avril

Samedi Saint, 19 avril

Rameaux : 12 et 13 avril

Sous-sol de la Maison paroissiale – 19 h 30 : À l’église à 20 h : vigile pascale. Animation, présentation et échange sur le film « Mission » de Roland Joffé avec Robert de Dimanche de Pâques, 20 avril Niro. À l’église : messes à 8 h 30, 10 h et 11 h 30.

Orgue de l’église de Cap-Rouge : saviez-vous que… ?

Inauguré en 2001, le « Saint-Félix » (baptisé ainsi en l’honneur du patron de la paroisse) représente le premier orgue de type classique français construit dans la région (à Sainte-Hyacinthe) depuis celui de la cathédrale de Québec. Conçu par le facteur Guy Therrien – prématurément décédé avant la fin de son harmonisation – l’orgue possède un pédalier, 18 jeux et pas moins de 1063 tuyaux ! Si les plans du « Saint-Félix » s’inspirent de ceux de l’orgue de la cathédrale, ils ont été adaptés pour accompagner tous les chants liturgiques. Véritable projet paroissial devenu un « beau succès communautaire » (860 donateurs individuels ont mis la main à la poche), l’orgue de l’église de Cap-Rouge a très vite attiré les foules : 4 inaugurations avec concerts ont été nécessaires pour satisfaire les attentes ! Autre anecdote : parce que l’orgue était trop lourd pour la structure du jubé, il a fallu renforcer et relever celle-ci avec des poutres d’acier. On pourra en tout cas juger de toute la beauté du son du « Saint-Félix » grâce à l’interprétation du virtuose François Grenier, lors des offices ou des concerts qui ont lieu à l’église.


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 23

Créons avec Adé Par Adéline Germain adelinegermain@hotmail.com • adelinegermain.com

Un sympathique lapin de Pâques Une chronique bricolage pour Pâques ? Pourquoi pas ! Voici l’occasion de vous proposer une activité de peinture sans pinceau aux couleurs tendres du printemps. Vous utiliserez des outils simples, vos doigts et des matériaux de récupération pour créer avec vos enfants une scène printanière où gambadent de mignons petits lapins. Le côté non imprimé d’une boite de céréales deviendra le support de votre création et les retailles vous seront utiles pour fabriquer des petits racloirs qui serviront à appliquer de la gouache. Joyeuses créations !

Viens Créer avec Adé à son atelier de Cap-Rouge ! Matériel o Ciseaux o Gouache liquide (couleurs o Cartons de récupération

primaires +blanc)

o Cotons-Tiges o Crayon à mine

o Guenille pour les doigts

Session de printemps du samedi 26 avril au 31 mai inclusivement Groupe des 6 ans et plus samedi 10h00 à 11h00 Groupe des 4-6 ans samedi 11h15 à 12h00 Groupe des 7-12 ans samedi 13h15 à 14h30 Le cout est de 95 $ pour la session de 6 cours ou 20 $ le cours Réservez votre place à un ou plusieurs ateliers dès maintenant par courriel adelinegermain@hotmail. com ou par téléphone au 418-473-1114.

Étapes de réalisation

1 2

Découper la boite de céréales afin de récupérer un ou deux grands rectangles de carton. Couper les bandes de côté de la boite de céréales en petits morceaux d’environ 4 x 8 cm et tailler les morceaux en biseaux de façon à créer des petits racloirs.

3 4

Utiliser un racloir pour étendre de la peinture bleue afin de créer le ciel. Réaliser le sol avec un second racloir trempé dans la peinture verte.

Nouveau décor, nouvelle ambiance. VENEZ DÉCOUVRIR LE NOUVEAU SUSH I BOX !

5

Laisser sécher et pratiquer la technique des petits lapins à l’aide des doigts. a) Plonger l’index dans la gouache blanche ! b) Réaliser des ovales pour le corps et la tête. c) Continuer en ajoutant oreilles, pattes et d’une petite pression du doigt former la queue. d) Terminer votre lapin en réalisant un petit nez rose à l’aide d’un cotontige trempé la gouache et, une fois la peinture sèche, tracer à la mine les yeux.

6

Lorsque l’arrière plan est sec. Compléter la scène avec un ou plusieurs lapins et agrémenter le tout de petites fleurs réalisées en trempant des cotons-tiges dans les couleurs de votre choix.

Toujours au 9 5 5 R O UTE J EAN-GAUVI N QUÉB EC, QC G1X 4M5

T 4 1 8 877 1 3 1 3

sushibox.ca

GRAND CHOIX DE MODÈLES DE PISCINES CREUSÉES

Estimation de votre projet sans frais

Vous avez un projet pour une piscine creusée, semi-creusée, ou hors terre ? Mise à niveau, rénovation ou réparation.

FINANCEMENT DISPONIBLE

VENTE PRÉ-SAISO

On se déplace partout pour vous.

N

CHEZ NOUS : de très bons prix pour nos clients... mais surtout… Tous les détails en magasin

110-220 V modèle 413

Piscine hors terre

NOUVEAUX SPAS

À partir de 895 $

CHAUFFE-EAU

« UN SERVICE INCOMPARABLE »

VOIR EN MAGASIN

36 ans d’expérience

À partir de 3695 $ ou 23 $/semaine

ACCESSOIRES

355, route du Pont, local 101, Saint-Nicolas G7A 2V1

P O M P E S e t F I LT R E U R S

418-831-5520


24 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Nutrition Andréanne Martin, Dt.P. Nutritionniste en chef chez NutriSimple et aux Cliniques médicales Lacroix • Chroniqueuse à V télé, radio FM 93 et conférencière pour orateur.ca - nutrisimple.com

Une nutritionniste à la cabane à sucre Le temps des sucres… Expression que l’on devra peut-être modernisée, puisque de nos jours, en observant les statistiques d’embonpoint, de cholestérol et de diabète, le temps des sucres semble se dérouler à l’année!

N

e soyons pas trouble fête en cette période printanière, mais rappelons-nous tout de même que le sucre se retrouve de plus en plus pointé du doigt comme étant la cause de bien des soucis : surplus de poids, diabète, cholestérol, syndrome de l’intestin irritable, etc. Or, même s’il n’atteint pas ces états pathologiques, le corps peut subir de multiples consé-

me mentionnent d’emblée ces situations problématiques. Qu’est-ce qui est donc à l’origine de ces maux bien distincts, mais tout à fait reliés, dont semblent souffrir de plus en plus de gens? La réponse réside en la quences d’une consommation qualité du glucide, autreexcessive de sucres simples, ment dit du sucre, que l’on que l’on dit raffinés. consomme et de ses accompaEn effet, malgré un mode gnements! Plus un sucre est de vie supposément sain, staabsorbé rapidement (index tut ne provoquant normaleglycémique élevé), plus sa ment pas de fatigue chronique, de fringale alimentaire ni de fluctuations hor- consommation engendrera des inconvénients monales difficiles à contrôler, plusieurs clients sur la santé.

Qui a dit qu’une familiale devait

ÊTRE SAGE? VOICI LA TOUTE NOUVELLE FAMILIALE SPORT VOLVO V60 2015 Que vous rouliez en pleine ville ou en pleine campagne, ce véhicule métamorphose complètement le concept de la familiale. Avec son profil aérodynamique, un moteur qui vous transportera et les caractéristiques de sécurité primées de Volvo qui voient aussi bien au bien-être du véhicule que celui de ses passagers, la nouvelle V60 vous permettra de laisser la routine loin derrière.

FAITES-EN L’ESSAI DÈS AUJOURD’HUI. VOLVO DE QUÉBEC 2230, rue Cyrille-Duquet Québec 418 682-1112 www.volvodequebec.com ©2014 La Compagnie des Automobiles Volvo du Canada. Pensez toujours à boucler votre ceinture de sécurité. Visitez le site volvocars.ca.

Pourrons-nous tout de même se sucrer le bec pendant la période où les cabanes à sucre ouvriront leur porte au public?

À propos du sirop d’érable Malgré qu’il soit considéré comme un sucre rapide, les plus récentes études ont démontré que le taux de sucre sanguin s’élevait moins chez les animaux ayant consommés du sirop d’érable que chez ceux ayant consommé du sucre blanc. Il va de soi qu’avant d’affirmer que ces résultats seraient les mêmes chez l’humain, d’autres études devront être faites. Ce serait la teneur élevée en antioxydants, plus spécifiquement les polyphénols, qui confèrerait à notre bon vieux sirop d’érable un index glycémique plus faible que ses confrères. Ce taux d’antioxydants serait cinq fois plus élevé dans notre sucre printanier que dans le miel, le sirop de maïs ou encore le sirop de riz brun. À quoi servent ces polyphénols? Il s’agit d’antioxydants qui ont la capacité d’aider à réduire les risques de maladies cardio-vasculaires, de diabète de type 2 et d’obésité. Bonne nouvelle pour la crêpe dans votre assiette qui avait bien peur de perdre son plus proche ami! En ayant un index glycémique plus bas, le sirop d’érable permet au pancréas de sécréter moins d’insuline pour faire entrer le sucre consommé dans vos cellules. Ainsi, il travaille moins, se fatigue moins et par conséquent, cela diminue les risques de souffrir à long terme de diabète de type 2. Ces allégations positives envers le sirop d’érable ne mettent pas pour autant en sourdine le discours de modération que l’on doit attribuer au sucre en général. Dosez la portion et veillez à considérer le sirop d’érable comme un sucre plus nutritif que les autres. Autrement dit, choisissez-le pour vos recettes lorsqu’on vous demande une quantité de sucre blanc ou de cassonade. Pour la même quantité de sucre, vous aurez donc plus d’antioxydants et un pancréas qui s’épuisera moins rapidement.

Les variétés de sirop d’érable La couleur et la texture ne sont pas gage de la valeur nutritive. Il s’agit plutôt d’une variation au niveau du type de sucre et par conséquent, du goût. Les catégories AA, A et B sont produites au début de la saison. Le goût est alors légèrement sucré et sa robe, presque extra-claire. Plus la saison avance, plus la teneur en saccharose diminue et celle du fructose et du glucose augmente. Le sirop d’érable devient alors plus foncé et caramélisé. On parle donc des classes C et D. Que vos goûts vous portent vers les premières catégories ou les plus tardives, soyez fiers de cet emblème national en le privilégiant aux autres sucres, tout en tenant compte du fait que la modération a bien meilleur goût.

Bon temps des sucres ! Voici une recette de crêpes dont les glucides s’absorbent lentement et sur laquelle il sera excellent d’y déposer yogourt nature, fruits de saison et un peu de notre bon sirop d’érable ! http://nutrisimple.com /fr/ recettes-mets-principaux/crepe-au-son-davoine-691


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 25

Nutrition Par Annie Caron, coach en alimentation santé, Académie Culinaire Annie Caron

L’érable en vedette dans l’assiette Grand-pères à l’érable Préparation : 20 minutes  

Ingrédients :

Préparation :

q 250 ml (1 tasse) de farine

Tamiser la farine avec la poudre à pâte et le sel. Y incorporer la margarine et bien mélanger. Ajouter le lait graduellement en battant vigoureusement. Continuer de battre jusqu’à ce que la pâte devienne lisse. Pendant ce temps, dans une casserole, porter à ébullition le sirop d’érable. Jeter la pâte par cuillerées à soupe dans le sirop. Couvrir et réduire la chaleur et cuire 15 minutes. Servir nappés de crème au goût.

q 10 ml (2 c. à thé) de poudre à pâte q 1 pincée de sel q 45ml (3 c. à soupe) de margarine q 125 ml (½ tasse) de lait q 1 boîte de 540ml (18 oz) de sirop d’érable

Jambon à l’érable à la mijoteuse Préparation : 10 minutes  

Ingrédients : q 1 gros jambon q 2 bières q 1 tasse de sirop d’érable q 1 c. à thé de moutarde sèche q 1 gros oignon

Préparation

q Crème 15% champêtre

NOUVEAU

Salle de réception à Cap-Rouge

Mettre tous les ingrédients à la mijoteuse et cuire à basse intensité 8 heures.

Pour tous vos événements: anniversaire, baptême,

party étudiants ou de bureau, shower, mariage, réunion familiale, soirée de filles ou entre amis, funérailles, levée de fonds, etc. Salade colorée de carottes et betteraves et vinaigrette à l’érable Préparation : 25 minutes  

Ingrédients : q 2 c. à soupe de graines de citrouille

Service de traiteur disponible • Musique • Permis d’alcool Plusieurs forfaits disponibles

q 2 c. à soupe de graines de tournesol q 2 carottes coupées en minces juliennes q 3 betteraves coupées en minces juliennes q 1 tasse de roquette ou bébé épinards

Vinaigrette à l’érable q 1/3 tasse d’huile de tournesol q 2 c. à soupe de vinaigre de cidre q 2 à 3 c. à soupe de sirop d’érable q 1 c. à thé d’herbes salées q 1 c. à thé de moutarde de Dijon q Poivre du moulin

Préparation Mélanger tous les ingrédients de la salade dans un bol à salade. Ensuite mélanger les ingrédients de la vinaigrette dans un petit bol et verser sur la salade. Bien mélanger.

Pour information ou réservation: mapierre_luc@hotmail.com cell. 418 802-9248


MARiO

Asselin Louis-Hébert

« je veux fAiRe pARtie de vOs pROjets ! »

Pour faire Le MénAge des finAnces publiques Pour créer des eMplOis de quAlité Avec le pROjet sAint-lAuRent

Agent officiel nicOle sAvARd

Pour souLager Les contribuabLes avec une bAisse de tAxes de 1000$


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

Voyages Nicole St-Hilaire Voyages Nicole St-Hilaire • nicole@voyagesnsh.com

Voyages gourmands

Fêter le vin à bordeaux ou ailleurs Que l’on soit connaisseur ou amateur, que l’on préfère le bordelais ou le Chianti, apprécier un vin de qualité aura toujours un effet décontractant. Si on ajoute à ces dégustations un itinéraire de découvertes de châteaux , de vignobles et de lieux historiques, le voyage « gourmand » devient irrésistible !

EN FRANCE Du sud au nord, la France offre aux voyageurs toutes les nuances de paysages mais aussi de saveurs. Déjà à Bordeaux, une visite de la ville avec sa Place des Quinconces, sa Place de la Comédie et de ses quais aux innombrables activités, offrira au plus exigeant une source intarissable de connaissances et d’histoire. Une visite à la Winery vous révèlera votre signe œnologique – quel type de vin vous correspond personnellement? Une expédition à St-Émilion vous fera découvrir, au-delà de ses célèbres vins, une cité médiévale d’une grande beauté dotée de monuments souterrains et de catacombes. Une excursion dans le Médoc et le Sauternais vous fera connaître la route des Châteaux. Le Médoc, s’étendant sur près de 80 km, vous fera voir ses célèbres manoirs, mais vous fera aussi goûter quelques-uns des crus les plus prestigieux. C’est lors d’une visite du paisible village de Ste-Croix-du-Mont que vous pourriez découvrir, et déguster bien sûr, le célèbre nectar du Sauternais. En vous dirigeant vers La Rochelle, une rencontre sympathique vous attend à Brouage, ville-mémorial de l’amitié franco-québécoise. Et quoi de mieux que de terminer cette route plus qu’épicurienne dans la merveilleuse ville lumière qu’est Paris! Mais avant d’y arriver, il faut absolument faire un arrêt dans la région de la Loire. Visite de châteaux et dégustations seront un plaisir pour vos yeux et vos papilles.

EN ITALIE Barolo, Chianti, Montepulciano auxquels vous ajoutez Parmigiano, Jambon de Parme, vinaigre basalmique et huile d’olive, voici des expressions qui parlent à votre palais! Mais si tout ceci vous apparaît au milieu des collines de Toscane ou dans la magnifique région des Alpes italiennes, vous en reviendrez avec des

souvenirs impérissables! Une visite du Piémont dans le nord-ouest de l’Italie vous offrira des paysages extraordinaires sur les Alpes. C’est lors de votre séjour à Bra que vous connaîtrez l’origine du « slow food », organisation qui fait la promotion des traditions gastronomiques. Une chasse à la truffe vous tente? Qu’à cela ne tienne! On vous offre une réelle battue en forêt à l’aide d’un chien renifleur. Des châteaux, des forteresses, des collines recouvertes de vignobles, c’est ce qui vous attend dans la région de La Morra. Après une visite d’Asti et de Barolo, direction Province d’Alexandrie. Encore une fois, des images magnifiques se grefferont à votre mémoire. Visiter le petit musée consacré à la designer Mila Schön ainsi qu’une collection de voitures anciennes font assurément partie des excursions hors du commun.

C’est en direction vers Sienne, en Toscane, que vous croiserez les villes de Parme et de Bologne ainsi que Maranelle où vous pourrez faire une visite guidée du musée Galleria Ferrari. La plus haute ville de Toscane, Montepulciano, vous charmera par ses palais renaissance et l’élégance de ses églises… et par son vino nobile, bien sûr! Terminer sa route italienne par Florence est sans contredit ce que l’on peut appeler une « fin heureuse ». La visite de la ville vous fera découvrir les merveilles de Michel-Ange mais également le célèbre Ponte Vecchio et le superbe Duomo, le tout à la saveur d’un produit du Chianti!

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 27


28 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Ouverture de la passerelle de Cap-Rouge cet hiver

D’une rive à l’autre Inaugurée à l’automne 2012, la passerelle de Cap-Rouge avait été fermée au public quelques semaines plus tard, neige oblige. Les promeneurs se trouvèrent fort dépourvus quand l’hiver fut venu ! Suite aux demandes de nombreux résidents, la ville a décidé cette année de laisser ouvert ce passage très apprécié pour ses commodités.

« Bravo bon air ! »

Par Stéphane Ledien stephane@leseditionsprime.ca

D

ès novembre, on craignait que l’accès à la passerelle ne soit bloqué. Comme en 2012-2013, dans la foulée d’une inauguration qui avait pourtant été accueillie avec joie. C’est que la structure piétonnière représente la concrétisation d’un rêve longtemps repoussé. « ça faisait 25 ans qu’on l’attendait ! », s’enthousiasme Gérard Boulanger, l’artiste peintre bien connu. Maintenant que la voie est libre en tout temps, il se réjouit des plaisirs bucoliques qu’offre la possibilité d’enjamber la rivière du Cap-Rouge en hiver. Un raccourci non négligeable, qui permet aussi de profiter des splendeurs givrées du rivage et d’un sentier arboré de bouleaux somptueux. « Ce trajet fait partie de mon parcours pour me rendre à mon atelier tous les matins », précise l’artiste. « C’est vraiment une source d’inspiration qui favorise mon état de création ! »

Qu’il neige ou qu’il… neige encore (!), la passerelle permet aux promeneurs et randonneurs Même attente comblée chez Linda Even, d’aller facilement du Vieux-Cap-Rouge au boulevard de la chaudière (et inversement) en profitant figure très impliquée dans le patrimoine des splendeurs – certes blanchies par l’hiver – de la nature locale.

Depuis le début de la saison hivernale, ils sont nombreux à tirer avantage des commodités offertes par la passerelle de Cap-Rouge. Même les amateurs de raquettes l’empruntent pour marcher dans la neige le long du sentier qui mène à l’église !

carougeois : « je donne 2B et un A à ce projet. Bravo Bon Air ! » Les promeneurs rencontrés au détour de nos balades n’expriment pas autre chose que cette euphorie : « je trouve ça fabuleux », dit Solange, une résidente de Saint-Augustin qui vient régulièrement marcher ici avec sa petite fille. « Pour les enfants, c’est tellement plus agréable et sécuritaire. » Quelques mètres plus loin, une femme profite de l’heure du dîner pour promener son chien – un tout jeune animal prénommé Charlotte. Le quadrupède s’avance, sniffe le plancher enneigé. Belle découverte ? Sa maîtresse, bien que pressée, ne cache pas sa joie de disposer de l’impressionnante structure : « je ne sais pas pourquoi c’était fermé l’hiver dernier, mais c’est vraiment pratique de l’avoir rendue accessible ! »

À la demande générale La question se pose en effet. Quelle raison avait bien pu pousser la ville à condamner six mois sur douze une passerelle dont le coût de construction s’élevait à 1,2 million de dollars ? « La première orientation n’était pas de l’ouvrir en hiver », explique Suzanne Audet, conseillère en communication de l’arrondissement de Sainte-Foy-Sillery-CapRouge. L’enneigement de l’endroit pouvait, semble-t-il, poser problème. Suite aux appels répétés des habitants du quartier et à une demande appuyée de l’ancienne conseillère municipale Denise Tremblay-Blanchette, la ville a toutefois pris la décision de donner une chance d’accès à la passerelle cet hiver, avec des moyens de déneigement adaptés. Du coup, même les amateurs de raquettes s’y pressent !

MONTAGNE À L’ÉTAT PUR

FORFAIT SKI-HÔTEL

Faites-vous plaisir et combinez une nuitée à l’Hôtel La Ferme de Baie-Saint-Paul à une journée de ski. Un forfait de pure évasion pour se ressourcer pleinement et faire le plein d’énergie. LE FORFAIT COMPREND • Nuitée • Petit-déjeuner • Billet de ski journalier

1 877 536-2774 | LEMASSIF.COM

À partir de

399 $

pour 2 pers., occ. double, frais de service inclus + tx.


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 29

Son fils Éloi atteint de Dystrophie Musculaire de Duchenne

Un troisième Défi Gratte-Ciel Scott pour Alfred Breton-Paré Pour une troisième année consécutive, le Carougeois Alfred Breton-Paré participera au Défi Gratte-Ciel Scott, une performance sportive jumelée à une collecte de fonds, au profit de Dystrophie musculaire Canada qui aura lieu le 16 mai prochain. Toujours aussi motivé par l’amour inconditionnel qu’il porte à son fils Éloi, c’est avec la même passion qu’il s’y consacre.

faite, c’est que cette maladie héréditaire affecte les muscles. « Au fur et à mesure que l’enfant mf@leseditionsprime.ca grandit, ses muscles s’affaiblissent. Cela est dû out d’abord rappelons que c’est au mois au fait que son organisme n’est pas capable de de novembre 2011 qu’Alfred Breton-Paré produire la protéine musculaire appelée dystroet Marie-Ève Pelchat apprenaient que phine. Lorsqu’elles manquent de cette protéine, leur petit garçon Éloi est atteint de Dystrophie les cellules musculaires s’affaiblissent et dégéMusculaire de Duchenne. « Quand nous avons nèrent progressivement », explique le père qui appris la terrible nouvelle, nous avions besoin croit bien qu’Éloi devra commencer la médication d’ici quelques de canaliser notre énergie de façon mois afin de freiner positive. Pour un parent, apprendre la progression de la qu’un de nos enfants est malade, c’est maladie. la pire des choses », avaient-ils alors Ils ont récemraconté à l’Écho de Cap-Rouge. « Cet ment commandé évènement a été une belle source de un fauteuil roulant motivation puisque le défi consiste à pour Éloi. «  Ses monter 11 fois la Tour de la Bourse de jambes se fatiguent Montréal, ce qui représente 48 étages rapidement. Nous dont 1 125 marches», nous avait alors M. Breton-Paré avec Éloi et Rose. le mettions dans dit M. Breton-Paré. une poussette, mais il commence D’ailleurs, l’année Vivre avec un à être grand… Nous lui avons dernière, il avait mis donc commandé un fauteuil. Éloi sur ses épaules lors enfant atteint de lui qui a choisi la couleur. de la dernière montée. la dystrophie musculaire C’est Il a hâte de le voir », relate Cette année, la formule M. Breton-Paré qui adaptera sa sera différente. «  Je de Duchenne, c’est vivre maison au cours des prochaines vais mettre sa petite constamment avec une semaines en y construisant un sœur Rose, qui est âgée garage muni d’un ascenseur. de quatre ans, sur mes épée de Damoclès. « On Malgré la situation, Éloi épaules et Éloi sera dans vit de six mois à six mois » réussit très bien à l’école. C’est une chaise de secours. un garçonnet plein de vie. « C’est Des pompiers m’aide- – M. Alfred-Breton. un résilient. Son courage nous ront pour cette dernière montée symbolique » détaille M. Breton-Paré. « interdit » de  sombrer dans le négatif. Ce n’est pas toujours facile, mais on fait ce que l’on peut pour agir sur ce que l’on peut contrôler, soit sa Vivre avec le spectre de la maladie Vivre avec un enfant atteint de la dystrophie mus- qualité de vie», souligne M. Breton-Paré. culaire de Duchenne, c’est vivre constamment C’est d’ailleurs avec cette conviction qu’il avec une épée de Damoclès. « On vit de six mois s’entraine activement pour le Défi Gratteà six mois », laisse tomber M. Alfred-Breton. En Ciel Scott au profit de Dystrophie musculaire Par Marie-France Simard

courtoisie

T

«

Canada. Pour l’encourager dans sa levée de fonds, rendez-vous au : http://muscle.akaraisin. com/2014defigratteciel/AlfredBretonPare. Rappelons que ce défi sportif a vu le jour en 1997. Chaque année, plus de 600 pompiers, paramédics

et policiers, de même que des gens du grand public, de partout à travers la belle province grimpent en portant un uniforme de pompier les marches de l’un des plus hauts édifices du centre-ville de Montréal: la Tour de la Bourse de Montréal.


30 | www.lechodecaprouge.ca |

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| mars 2014 | volume 5 • numéro 2

Athlète de chez nous Par Pierre Blais pierre_blais@icloud.com

Laurent Dumais vise l’équipe canadienne de bosses

Un Carougeois à Pyeongchang en 2018 ? Laurent Dumais est un jeune skieur acrobatique de Cap-Rouge. À 17 ans, il voit poindre l’équipe nationale de bosses à l’horizon et il sait que son tour s’en vient. En 2018, il veut être à Pyeongchang afin de poursuivre la domination canadienne dans cette épreuve où Alexandre Bilodeau, Mikael Kingsbury, Jean-Luc Brassard et bien d’autres ont brillé par le passé.

Nos entreprises d’ici MA fierté locale ! PMS, CMYK, RGB (NÉGATIF)

CENTRE DE LASER DENTAIRE

Carole Gignac

PMS : 485

PMS : 877

C : 00 M : 100 Y : 100 K : 00

C : 00 M : 00 Y : 00 K : 50

En avril, c’est le mois de la santé dentaire! R : 255 G : 00 B : 00 #F00

R : 153 G : 153 B : 153 #999

PMS, CMYK, RGB (POSITIF) CENTRE DE LASER DENTAIRE

Carole Gignac

PMS : 485

PMS : 877

C : 00 M : 100 Y : 100 K : 00

C : 00 M : 00 Y : 00 K : 50

R : 255 G : 00 B : 00 #F00

R : 153 G : 153 B : 153 #999

GRAYSCALE CENTRE DE LASER DENTAIRE

C : 00 M : 00 Y : 00 K : 50

C : 00 M : 00 Y : 00 K : 100

Carole Gignac

1 COULEUR (POSITIF) Pensez également à: Centre dentaire Audet & Associés, Centre dentaire Lapointe, Clinique dentaire Tania Fortin, CENTRE DE LASER DENTAIRE Carole Gignac Clinique orthodontiste du Dr. Louis Duval ainsi qu’à tous les autres spécialistes qui ont le souci de la santé de vos dents! PMS : 100%

1 COULEUR (NÉGATIF) CENTRE DE LASER DENTAIRE

Carole Gignac

PMS : 00%

Une gracieuseté de votre Écho !

Une blessure La crainte de tout parent – une blessure sérieuse – s’est matérialisée en février dernier pour Laurent. «Lors de la première tranche du circuit nord-américain, j’ai subi une violente chute et je me suis déchiré un muscle de l’abdomen. Ma saison s’est donc terminée après trois compétitions seulement», relate-t-il. «C’est dommage, mais aussi bien que ça m’arrive cette année plutôt que dans quatre ans», ajoute-t-il en faisant référence aux Jeux olympiques de Pyeongchang, en 2018. Une telle maturité s’explique simplement : Laurent a déjà fait face à plusieurs épreuves depuis le début de sa carrière. «J’ai été refusé deux fois sur l’équipe du Québec et l’an dernier, même si j’étais premier sur la liste pour faire partie de l’équipe canadienne, personne n’a été choisi parce que c’était une année olympique», explique-t-il sereinement. «J’aurais dû être sur l’équipe cette année. Alors même si je n’ai que 17 ans, j’ai déjà vécu quelques embûches. Ce ne sont que des obstacles à franchir», philosophe-t-il.

courtoisie

L

aurent skie depuis l’âge de cinq ans. Cinq autres années se sont écoulées avant que l’appel du ski acrobatique se fasse sentir. Au début, ses parents n’étaient pas très inquiets. Puis vint le jour où les choses sont devenues plus sérieuses : le jeune skieur montrait de belles habiletés, au point où on a commencé à croire qu’il fallait pousser dans cette direction. «J’ai toujours aimé les sauts et j’ai toujours été compétitif», raconte Dumais. «Quand j’étais jeune, je voyais une bande de skieurs tous habillés de la même façon à Stoneham. Ils faisaient des sauts et moi je voulais être dans leur gang. C’est comme ça que ça a commencé.»

L’équipe canadienne Malgré une saison fâcheuse où il n’a presque pas skié, la sélection de Laurent sur l’équipe nationale demeure imminente. «On devrait savoir qui fait la coupure à la fin de la saison, au plus tard à la mi-avril», raconte Dumais. «Je suis assez confiant de me tailler une place sur l’équipe.» Le Canada n’a plus besoin de prouver sa domination en bosses, raflant tout aux Jeux olympiques depuis quatre ans, et même avant. Le départ d’Alexandre Bilodeau, entre autres, signifie toutefois qu’il y aura de la place pour «percer l’alignement». De ce fait, être sélectionné à quatre ans des prochains Jeux olympiques pourrait s’avérer un avantage selon Dumais, qui profitera «d’une plus longue période d’adaptation même si ça passera très vite.» Celui qui étudie en sciences de la nature à distance avec le Cégep F-X Garneau de SainteFoy a comme objectif de représenter les siens à Pyeongchang en 2018. Le Canada, mais certainement aussi sa bourgade natale, la magnifique Cap-Rouge…


volume 5 • numéro 2 | mars 2014 |

s p m e t n i r p e d Ski À PARTIR DU 28 MARS

• OUVERTURE de la station en soirée vendredi et samedi(28 et 29 mars) • COMPÉTITION SLOPETYLE (planche à neige) dans le Snowparc en partenariat avec Empire et Vans (29 mars) • PRÉVENTE DU PRINTEMPS et INSCRIPTION AUX COURS DE GROUPES (jusqu’au 6 avril) • Profitez des meilleures conditions du printemps!

www.skirelais.com 418.849.1851

www.lemassif.com 1 877 LE MASSIF

www.ski-stoneham.com 418.848.2415

www.mont-sainte-anne. com 1.888.827.4579

www.massifdusud.net 418-469-3676

• VENDREDI LOUNGE avec DJ Millimetrik (28 mars) • LE MASSIF OPEN Fête foraine avec Misteur Valaire, The Beatdown et The Planet Smashers (29 mars) • DÉMO ROSSIGNOL (29 mars) • SHOW-Z après-ski Sleeman (29 mars) • VENDREDI LOUNGE avec Maude Arseneault (4 avril) • REGGEA BASH SPLASH (5 avril) • DJ MAUDE ARSENEAULT au pub du Sommet (5 avril)

• LE SKI DE SOIRÉE 4 À 7 Profitez du ski de soirée ! (27 au 29 mars et 5 avril) • SUPER SPLASH ARCTIC SPAS Osez traverser un bassin d’eau d’une longueur de 12 pieds sans être mouillé ! (6 avril) • FERMETURE de la station (6 avril)

• BANKED SLALOM Compétition en snow avec obstacles. Inscription équipe de 4 ou individuel. 20$ incluant bière et hot-dog (29 mars) • FOLIES DU PRINTEMPS 5 week-ends incontournable ! Groupes de musiques, activités, shows exclusifs, après-skis endiablés et + ! (29 mars au 27 avril) • FÊTE DU YÉTI Fête à la montage. Barbe à papa, gâteau, ballons et plus encore ! (6 avril) • PÂQUES Lapin de Pâques sur place et chasse aux cocos ! (19 et 20 avril) • FERMETURE de la station (27 avril)

• SAMEDI COMPÉTITION de GS Association snowboard du Québec (29 mars) • APRÈS-SKI CINÉMA Activité gratuite pour les enfants (29, 31 mars et 12 avril) • JOURNÉE 2 POUR 1 Sur présentation d’un coupon (31 mars, 7 et 14 avril) • MDS Slopestyle et Best-Trick (12 avril) • Vérifiez sur notre site web pour l’horaire du printemps ! • Ce n’est pas le temps de ranger vos équipements, beaucoup de neige vient de tomber et il y en a encore!

JOURNAL L’ÉCHO DE CAP-ROUGE

| www.lechodecaprouge.ca | 31


UN NOUVEAU LOOK

SANS VOUS RUINER ? O CUISINE: N É R L E C H OIX

PARTENAIRE DE VOS PROJETS ESTIMATION GRATUITE INSTALLÉ EN 48 HEURES

mique Écono ique Écolog e 5 ann)s d e i t n Garauits et installatio (prod

AVANT

APRÈS

PROMOTION

500$ de rabais* jusqu'au 31 mars 2014

PROLONGATION jusqu'au 20 avril 2014 * Détails en magasin.

Nos réalisations sur

www.renocuisine.ca Certifié Maître bâtisseur de l'

SAINTE-FOY

BEAUPORT

3507, rue Clémenceau (voisin de la SAQ)

(SAINT-ROMUALD) 716, 4e Avenue (voisin du Canac)

418 861-9987

418 666-9987

418 839-9987

1570, av. Jules Verne (voisin du St-Hubert)

LÉVIS

rbq : 5607-1939-01

Profile for Prime Marketing

L'Écho de Cap-Rouge Mars 2014  

L’Écho de Cap-Rouge Le mensuel qui vous informe à Cap-Rouge, secteur Laurentien et les Bocages Mars 2014 Volume 5 - Numéro 2

L'Écho de Cap-Rouge Mars 2014  

L’Écho de Cap-Rouge Le mensuel qui vous informe à Cap-Rouge, secteur Laurentien et les Bocages Mars 2014 Volume 5 - Numéro 2

Advertisement