Page 1

Rapport annuel 2011 | Prévention & Intérim


Rapport annuel 2011 | Prévention & Intérim


Table des matiè

Table des matières

Avant-propos4

1 Fonctionnement interne

7

1.1 Gestion �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  8 1.2 Prévention et Intérim ��������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  8 1.3 Personnes de liaison................................................................................................................................ 9

2 Emploi dans le secteur

11

2.1 Emploi 2011 “ Secteur du travail intérimaire ”  ���������������������������������������������������������������������  12 2.2 Emploi 2011 “ Jobistes intérimaires ” ..........................................................................................13

3 Accidents du travail des intérimaires 2011

15

3.1 Chiffres nationaux accidents du travail 2011 - tout le secteur intérimaire ����������������  16 3.2 Accidents du travail 2010-2011 des travailleurs intérimaires par région........................25 3.3 Accidents mortels ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  26 3.4 Jobistes-intérimaires ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  26 3.5 Conclusion générale  ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  33

2

rapport annuel 2011 •


ères 4 Base de données centralisée pour le secteur de l’intérim

35

4.1 Réglementation ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  36 4.2 Fiche de poste de travail �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������  36 4.3 Base de données centralisée ............................................................................................................37

5 Actions de sensibilisation

41

5.1 Campagne 2011 ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������  42 5.2 Canaux de communication................................................................................................................45 5.3 Formations...............................................................................................................................................48 5.4 Études, informations et activités de formation..........................................................................49 5.5 Articles de presse...................................................................................................................................49

6 Plan d’action 2012

51

7 Annexes

55

Table des matières

3


Avant-propos

Avant-propos

En 2011, l’emploi des intérimaires a augmenté de 9,8% par rapport à 2010. On a noté une reprise de l’emploi par rapport à 2010 pour tous les secteurs et plus spécifiquement de 10,4% pour les ouvriers et de 7,3% pour les employés. Pour ce qui est des étudiants jobistes, leur taux d’emploi est comparable à celui de 2010. Prévention et Intérim a dressé la carte des chiffres des accidents du travail de tous les intérimaires dans les différents secteurs pour 2011. Alors qu’en 2010, le nombre des accidents du travail et leur gravité connurent un statu quo par rapport à l’année précédente, 2011 présente à cet égard une baisse significative. En exécution de l’Arrêté Royal “Travail Intérimaire” du 15 décembre 2010, Prévention et Intérim a développé un modèle de fiche de poste de travail et l’a mis à disposition des utilisateurs et des entreprises de travail intérimaire par le biais de son site web. Des réactions de la part des clients-utilisateurs démontrent que le but poursuivi, à savoir d’utiliser la fiche de poste de travail en tant qu’instrument d’accueil de l’intérimaire sur le lieu de travail, a prouvé son utilité. Ce même Arrêté Royal de 2010 stipule qu’au sein du secteur intérimaire, une base de données centralisée reprenant les intérimaires ayant subi un examen médical, doit être développée. Prévention et Intérim a conçu le modèle de fiche de poste de travail en fonction de cette base de données centralisée.

4

rapport annuel 2011 •


En guise de préparation de la mise en place de la base de données centralisée, Prévention et Intérim a consulté en 2011 tous les stakeholders concernés. La mise en place de la base de données centralisée est prévue pour 2012. En 2011, l’action des étudiants jobistes par le biais du site www.jesuisjobiste.be a connu un écho important parmi les jeunes. Un spot publicitaire a été projeté dans diverses salles de cinéma. Le lien de ce site ayant connu le plus de succès auprès des jeunes a été la réalisation des pages Facebook- et Twitter. Pour 2012, Prévention et Intérim a décidé de maintenir l’accès au site pour les jeunes pendant toute l’année et non plus uniquement pendant les vacances d’été. En 2012, Prévention et Intérim se concentrera principalement sur la réalisation de la base de données centralisée et ce, en concertation avec tous les stakeholders concernés. Le but est d’avoir une base de données avec un remplissage efficient des résultats des examens médicaux des intérimaires, en réponse à une fiche de poste de travail complétée correctement par l’utilisateur.

Philip Cracco Président

Marijke Bruyninckx Directeur

Avant-propos

5


1

Fonctio


onnement interne Fonctionnement interne 1 Hoofdstuk 1


1.1 Gestion Prévention et Intérim compte 169 membres (voir liste en annexe).

Le Conseil d’Administration s’est réuni 3 fois en 2011 (avril, juin et novembre) et se compose des membres suivants :

1.2

Philip CRACCO (président)

ACCENT JOBS FOR PEOPLE

Bergie VAN DEN BOSSCHE (vice-président)

ACV - CSC

Pascale WIRKEN

ABVV - FGTB

Virginie CAVERNEELS

ABVV - FGTB

Kurt MARYSSE

ACLVB - CGSLB

Piet VAN DEN BERGH

ACV - CSC

Alain TERMOTE

ADECCO

Frédéric LAMBEAU

DAOUST INTERIM

Ann CATTELAIN

FEDERGON

Herwig MUYLDERMANS

FEDERGON

Marie-José JANSSEN

EQUIP’

Anne-Marie VERSCHETSE-VERVAEKE

KONVERT INTERIM

Linda HENDRICKX

MANPOWER BELGIUM

Marie-Claire CLABOTS

PEOPLE INTERIM

Dirk DE CLERCQ

RANDSTAD BELGIUM

Greta DEBAENE

START PEOPLE

Walter VERWIMP

T-GROEP

Els ROELS

T-GROEP

Sylvie BRICHARD

TRACE!

Prévention et Intérim

La Cellule Centrale se compose des personnes suivantes :

8

Rapport annuel 2011 •

Marijke BRUYNINCKX

Directeur Prévention et Intérim

Kris VANHEMELEN

Conseiller en Prévention I

Nathalie LIBERT

Conseillère en Prévention II

Nicolas CHARLOT

Conseiller en Communication

Jerry VAN OUDENHOVE

Management Assistant

Simon DE KOSTER

Collaborateur Administratif


1.3

Personnes de liaison

1.3.1 Objectifs

125 personnes de liaison forment avec Prévention et Intérim, le Service Central de Prévention pour le Secteur de l’Intérim (PI). Ces personnes font le lien avec leur entreprise de travail intérimaire et sont chargées de l’exécution des missions du service central de prévention au niveau local. Pour assurer un lien direct entre les personnes de liaison et PI, nous organisons deux fois par an des réunions plénières.

1.3.2 Réunions

Deux fois par an, les personnes de liaison se réunissent pour aborder un thème en rapport avec la législation sur le bien-être au travail. Date

Lieu

Sujets

9 juin

SPF Emploi

1. Présentation des activités de PI : • Action jobiste • Actions de septembre à décembre • Base de données centralisée 2. U  tilisation des codes pour les activités à risques définis dans le cadre de la rédaction de la fiche de poste de travail. 3. P articipation à un workshop sur la création éventuelle d’un site internet spécifique à la fiche de poste de travail.

15 décembre PI

1. Activité PI : base de données centralisée 2. Séminaire sur les normes HACCP 3. Atelier culinaire chez Yves Mattagne, moment privilégié où l’ensemble des membres du réseau de PI a pu se retrouver et échanger des informations sur les bonnes pratiques dans le secteur de l’intérim.

Chapitre 1 • Fonctionnement interne

9


2 10

Emplo


oi dans le secteur Emploi dans le secteur 2 Hoofdstuk 1


2.1

Emploi 2011 “ Secteur du travail intérimaire ”

Les chiffres sont basés sur les rapports annuels des différentes entreprises de travail intérimaire et ont été traités par Prévention et Intérim (PI).

200 180 160 140

heures (en millions)

En 2011, 176,57 millions d’heures ont été prestées par les travailleurs intérimaires (jobistes et intérimaires dans le secteur de la construction inclus), dont 62% par des ouvriers et 38% par des employés.

120 100 80 60 176,57

160,81

141,30

180,91

186,93

171,98

151,08

146,23

128,93

129,14

130,60

137,50

121,90

20

116,30

40

1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Par rapport à 2010, le secteur du travail intérimaire a poursuivi sa reprise entamée en 2011. Le taux d’emploi a augmenté de 9,8%, ce qui signifie une hausse moins prononcée qu’en 2010 (+14%). Le graphique montre que le taux de 2007 et 2008 n’est pas atteint. La hausse est plus importante chez les ouvriers (+10,4%) que chez les employés (+7,3%). L’emploi de travailleurs intérimaires s’élève à 89.941 chaque jour. Les chiffres de Federgon prouvent qu’en 2011, un total de 561.246 travailleurs intérimaires ont exécuté au minimum une mission (dont 182.516 intérimaires jobistes).

12

Rapport annuel 2011 •


2.2

Emploi 2011 “ Jobistes intérimaires ”

18 16 14 12

heures (en millions)

Chaque année, les entreprises de travail intérimaire sont invitées à communiquer les heures prestées et les données concernant les accidents du travail de leurs jobistes. Malgré l’augmentation du taux d’emploi chez les intérimaires en 2011, l’emploi des intérimaires jobistes s’est stabilisé par rapport à la période de l’été 2010. Au total, il s’éléve à 12,5 millions d’heures prestées.

10 8 6

13,21

14,03

11,91

12,56

12,50

16,60

0

12,83

2

11,81

4

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2011

é t é

Les étudiants jobistes ne se limitent pas uniquement à travailler pendant l’été mais également durant toute l’année. En vigueur depuis le 1er janvier 2012, la législation simplifiée accélérera probablement cette évolution. Cela signifie que la différence entre la période d’été et le reste de l’année sera moins importante. Le nombre de jours qu’on peut prester sous le régime de cotisation sociale favorable a été augmenté à 50 jours à partir de début 2012. Dès 2012, Prévention et Intérim demandera les chiffres d’emploi des jobistes sur toute l’année et non plus les chiffres distincts pour la période d’été. L’emploi de toute l’année sera suivi et de possibles glissements au niveau des chiffres d’accidents seront détectés correctement. Pendant l’année civile 2011, 16,6 millions d’heures ont été prestées pour un total de 182.516 intérimaires jobistes. Plus de 4 millions de ces heures ont été prestées en dehors de la période d’été. En résumé, cela signifie que 75 % du travail étudiant est toujours effectué pendant les vacances d’été et que les 4 millions d’heures (= 25% du total) le sont pendant le reste de l’année. Cette tendance sera suivie attentivement dans le futur.

Chapitre 2 • Emploi dans le secteur

13


3

Accidents

14

Rapport annuel 2011 •


s du travail des int Accidents du travail des intĂŠrimaires 2011 3 Hoofdstuk 1

Chapitre 3 • Accidents du travail des intÊrimaires 2011

15


3.1 Chiffres nationaux accidents du travail 2011 - tout le secteur intérimaire 3.1.1 Récapitulatif des accidents du travail des intérimaires 2011 Les chiffres sont basés sur les rapports annuels des différentes entreprises de travail intérimaire et ont été traités par Prévention et Intérim (PI). En 2011, il y a eu 8.917 accidents du travail (sur le lieu de travail) avec au moins un jour d’incapacité (le jour de l’accident non compris), dont : •• 5 accidents du travail mortels, •• 772 accidents avec une incapacité permanente. Au total, tous ces accidents ont causé 177.515 jours d’incapacité de travail. En 2011, 16 intérimaires sur 1.000 ont été la victime d’un accident du travail avec minimum un jour d’incapacité de travail et 1,5 intérimaires sur 1.000 ont subi une incapacité permanente, suite à un accident sur le lieu de travail. Ce chiffre est moins élevé que la moyenne de la population active où, sur base annuelle, 33 travailleurs sur 1.000 ont un accident avec au moins un jour d’incapacité (chiffres FAT [Fonds des Accidents du Travail] 2010). Les travailleurs intérimaires sont mis à l’emploi de façon flexible et, contrairement aux travailleurs fixes, ils ne travaillent pas souvent une année complète en tant qu’intérimaire (cela varie notamment entre un jour et une année complète). Pour une bonne interprétation, les chiffres sont recalculés afin d’obtenir des coefficients qui tiennent compte du nombre d’heures prestées par tous les travailleurs concernés de l’année civile en question. Comme expliqué dans le tableau ci-dessous, il s’agit des taux de fréquence, du taux de gravité réelle et du taux de gravité global.

16

Rapport annuel 2011 •


Tableau 1 : Explication des coefficients des accidents du travail Coefficient

Définitions

Signification

Tf

Tf= mesure pour le nombre d’accidents du travail.

Tf = 100 signifie :

Taux de fréquence

Le nombre d’accidents du travail (avec minimum 1 jour d’incapacité) multiplié par 1.000.000, divisé par le nombre d’heures prestées durant une année calendrier par tous les travailleurs intérimaires.

Un travailleur plein temps sur 6 est victime chaque année d’un accident du travail.

Tf =

∑ accidents du travail x 1.000.000 nombre d’heures prestées

Tgr

Tgr= mesure pour le nombre d’accidents du travail.

Tgr = 1 signifie :

Taux de gravité réel

Le nombre de jours (calendrier) d’incapacité de tous les intérimaires multiplié par 1.000, divisé par le nombre d’heures prestées durant une année calendrier par tous les travailleurs intérimaires.

1,5 jour d’incapacité durant une année pour chaque travailleur temps plein.

Tgr =

Tgg Taux de gravité global

∑ journées d’incapacité de travail x 1.000 nombre d’heures prestées

Tgg= mesure de la totalité des dommages corporels en journées d’incapacité temporaire et permanente.

Nombre de jours forfaitaires1 pour :

Le nombre total de jours d’incapacité (calendrier + forfaitaire) multiplié par 1.000, divisé par le nombre d’heures prestées durant une année calendrier par tous les travailleurs intérimaires.

Accident du travail mortel : 7.500 jours (ou 100% incapacité de travail)

(∑ journées d’incapacité de travail + ∑ journées forfaitaires) x 1.000

La perte : • d’une main : 4.450 jours • d’un œil : 2.800 jours • d’un doigt : 825 jours

Tgg =

nombre d’heures prestées

Tableau 2 : Taux de fréquence et taux de gravité 2011 pour le total du secteur du travail intérimaire Pour 2011, les chiffres suivants ont été calculés pour le secteur entier du travail intérimaire : Taux de fréquence

50,50

Taux de gravité réel

1,01

Taux de gravité global

3,04

Remarques : Le taux de gravité global tient compte des accidents du travail mortels et des accidents avec une incapacité permanente. Ceci est établi pour chaque accident du travail séparément. Pour les accidents mortels et ceux avec incapacité, un nombre de jours forfaitaires est additionné afin de tenir compte de la gravité. Formellement, un accident mortel n’occasionne pas de jours perdus. En cas d’incapacité permanente, il s’agit du pronostic de l’assureur au terme de l’année (surtout important pour les invalidités “non visibles”) et non pas d’une incapacité permanente reconnue définitivement. 1 Le nombre de jours forfaitaires tient compte de l’incapacité permanente et des accidents du travail mortels.

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

17


3.1.2  Évolution des chiffres des accidents du travail pour le secteur des intérimaires 2000 jusqu’à 2011

Taux de fréquence (Tf) Évolution Tf : ouvriers 140 120 100 80 60

Tf

72,5

76,2

76,5

89,1

95,4

95,4

91,9

99,9

110,3

124,6

134,7

20

136,0

40

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tf : employés 50 40 30 20

14,5

17,2

17,3

17,5

17,4

16,3

15,4

13,8

16,7

15,0

13,5

Tf

15,8

10 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tf : ouvriers + employés 120 100 80 60

Tf

18

Rapport annuel 2011 •

50,5

53,4

51,9

61,8

67,8

68,5

65,9

71,4

79,6

87,8

94,3

20

99,6

40

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011


Taux de gravité réel (Tgr) Évolution Tgr : ouvriers 3,0 2,5 2,0 1,5

Tgr

1,47

1,49

1,50

1,74

1,80

1,77

1,77

1,94

2,15

2,41

2,67

0,5

2,49

1,0

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tgr : employés 1,0 0,8 0,6 0,4

0,26

0,32

0,34

0,30

0,28

0,26

0,25

0,20

0,27

0,25

0,22

Tgr

0,25

0,2 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tgr : ouvriers + employés 2,5 2,0 1,5 1,0

1,01

1,03

1,02

1,19

1,26

1,26

1,25

1,38

1,54

1,68

1,85

Tgr

1,81

0,5 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

19


Taux de gravité global (Tgg) Évolution Tgg : ouvriers 8

6

4

4,51

4,54

4,54

4,75

4,72

5,12

5,25

4,94

5,45

6,48

6,78

Tgg

5,77

2

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tgg : employés 2,0

1,5

1,0

0,65

0,86

0,74

0,83

0,64

0,61

0,69

0,66

0,61

0,67

0,55

Tgg

0,57

0,5

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011

Évolution Tgg : ouvriers + employés 7 6 5 4 3

Tgg

20

Rapport annuel 2011 •

3,04

3,12

2,96

3,25

3,27

3,59

3,70

3,56

3,86

4,53

4,70

1

4,19

2

2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011


3.1.3 Résumé des données des accidents du travail du secteur intérimaire

3.1.3.1 Chiffres des accidents du travail de 2000 jusque 2011

Le tableau ci-dessous résume l’évolution des chiffres des accidents du travail de 2000 à 2011. Les chiffres mettent en évidence le résultat des actions de sensibilisation des dernières années, c’est-à-dire une claire diminution des accidents du travail à tous les niveaux.

Tableau 3 : Résumé 2000 - 2011 2000

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2011/2010

2011/2000

tous les intérimaires Tf

99,60

71,40

65,96

68,42

67,85

61,78

51,86

53,38

50,50

-5,4%

-49%

Tgr

1,81

1,38

1,25

1,26

1,26

1,19

1,02

1,04

1,01

-1,9%

-44%

Tgg

4,19

3,56

3,74

3,61

3,27

3,25

2,96

3,11

3,04

-2,6%

-27%

ouvriers Tf

135,79

99,85

91,92

95,47

95,48

89,12

76,54

76,20

72,5

-4,8%

-47%

Tgr

2,49

1,94

1,77

1,77

1,80

1,74

1,50

1,49

1,47

-1,3%

-41%

Tgg

5,77

4,94

5,31

5,16

4,72

4,75

4,54

4,53

4,51

-0,7%

-22%

employés Tf

15,77

13,77

15,39

16,29

17,44

17,48

17,32

17,17

14,54

-15,4%

-8%

Tgr

0,25

0,20

0,25

0,26

0,28

0,30

0,34

0,32

0,26

-18,8%

+4%

Tgg

0,57

0,66

0,69

0,62

0,64

0,83

0,74

0,86

0,65

-24,4%

+14%

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

21


3.1.3.2 Résumé des données de l’enquête des accidents des travailleurs intérimaires 2000-2010-2011

Tableau 4 : Résumé 2000 - 2010 - 2011 2000

2010

2011

nombre d’heures prestées

137.520.266

160.810.000

176.470.000

nombre total d’accidents

13.697

8.630

8.917

nombre d’accidents avec incapacité temporaire

12.943

7.921

8.140

nombre d’accidents avec incapacité permanente

751

705

772

3

4

5

Ouvriers + employés

nombre d’accidents mortels nombre de journées d’incapacité de travail

249.077

167.515

177.943

nombre de journées forfaitaires

327.598

335.591

359.269

taux de fréquence

99,6

53,38

50,50

taux de gravité réel

1,81

1,04

1,01

taux de gravité global

4,19

3,11

3,04

70

58,3

62,02

nombre d’heures prestées

95.913.964

99.179.154

109.518.914

nombre total d’accidents

13.041

7.557

7.942

nombre d’accidents avec incapacité temporaire

12.323

6.939

7.244

nombre d’accidents avec incapacité permanente

715

614

693

3

4

5

Ouvriers pourcentage des heures prestées

nombre d’accidents mortels nombre de journées d’incapacité de travail

238.580

147.424

160.618

nombre de journées forfaitaires

314.473

301.954

332.850

taux de fréquence

135,97

76,20

72,50

taux de gravité réel

2,49

1,49

1,47

taux de gravité global

5,77

4,54

4,51

30

41,7

37,98

nombre d’heures prestées

41.606.302

62.488.184

67.058.175

nombre total d’accidents

656

1.073

975

Employés pourcentage des heures prestées

22

nombre d’accidents avec incapacité temporaire

620

982

896

nombre d’accidents avec incapacité permanente

36

91

79

nombre d’accidents mortels

0

0

0

nombre de journées d’incapacité de travail

10.497

20.091

17.325

nombre de journées forfaitaires

13.125

33.638

26.419

taux de fréquence

15,77

17,17

14,54

taux de gravité réel

0,25

0,32

0,26

taux de gravité global

0,57

0,86

0,65

Rapport annuel 2011 •


3.1.4. Explication accidents du travail des intérimaires

3.1.4.1 Constats

• Par rapport à 2010, le nombre d’heures prestées a augmenté de 10,4% chez les ouvriers et de 7,3% chez les employés (voir Ch. 2, point 2.1 Emploi de tout le secteur). En 2011 également, l’emploi connaît une hausse par rapport à 2009 qui était une année plus faible. Par contre, en 2011, la hausse de l’emploi des ouvriers n’est que la moitié de celle de 2010 (20,3%). • En ce qui concerne le taux de fréquence (Tf), nous constatons une diminution importante en 2011, tant pour les ouvriers (-4,8%) que pour les employés (-15,4%). La diminution chez les employés est spectaculaire. L’ensemble du secteur (ouvriers et employés) a connu une diminution de 5,4% (voir tableau 3 : Résumé 2000-2011). • Le taux de gravité réel (Tgr) chez les ouvriers a légèrement diminué (-1,3%) alors que les employés ont connu une diminution plus importante (18,8%). Comme le nombre d’heures prestées des ouvriers est plus élevé que celui des employés, la moyenne diminue de 1,9% (voir tableau 3 : Résumé 2000-2011) • Le taux de gravité global (Tgg) des ouvriers est resté au même niveau (-0,7%); chez les employés on constate une diminution importante (-24,4%). Ceci donne une diminution de 2,6%, également due au rapport ouvriers/employés. En 2011, 5 accidents du travail mortels se sont produits (voir point 3.3).

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

23


3.1.4.2 Conclusion

En 2010, après dix années de baisse des taux de fréquence et de gravité réel des accidents du travail, les chiffres montrent une toute légère hausse dans les taux de fréquence et de gravité réel pour les accidents du travail des intérimaires. Par contre, en 2011, une diminution significative est à noter sur toute la ligne. Pour les employés, la tendance est plus prononcée que pour les ouvriers. Le nombre d’emplois chez les ouvriers est en hausse, comme en 2010 d’ailleurs, et cette hausse est plus prononcée chez les ouvriers que chez les employés. Des chiffres du taux de fréquence des accidents du travail, on peut déduire que les ouvriers sont 5 fois plus souvent victimes d’un accident du travail que les employés. Selon les chiffres du taux de gravité réel, nous pouvons conclure que les ouvriers ont 5,5 fois plus de probabilité d’avoir un accident du travail avec une ou plusieurs journées d’incapacité de travail que les employés. Des chiffres de l’emploi, on peut déduire que les fonctions qui étaient avant des fonctions typiques d’ouvrier deviennent de plus en plus des fonctions à statut d’employé. En 2000, 70% des intérimaires étaient des ouvriers; en 2011, cette catégorie se chiffre seulement à 62%. Cette tendance est identique à l’évolution de la totalité des travailleurs. La tendance générale des dernières années de changer une série de fonctions d’un statut d’ouvrier vers un statut d’employé se reflète dans le taux de gravité global. Le taux de gravité réel pour les employés est en hausse depuis des années, ou est resté inchangé, mais n’a jamais diminué. Cela s’explique par le fait que les fonctions d’employé avec plutôt un profil ouvrier posent plus de risques d’accidents du travail que les fonctions classiques administratives avec statut employé, par ex. un employé de travaux logistiques, conducteur de clark. En 2011, nous constatons pour la première fois un tournant dans le phénomène de l’augmentation constante du taux de gravité réel chez les employés. Ce tournant est de suite très marqué avec une baisse de 18.8% pour le taux de gravité réel et 24,4% pour le taux de gravité global. Nous suivrons tout particulièrement ce point dans les années à venir afin de constater s’il s’agit d’un hasard ou bien le début d’une nouvelle tendance.

24

Rapport annuel 2011 •


3.2 Accidents du travail 2010-2011 des travailleurs intérimaires par région La tableau ci-dessous donne un résumé pour la Région flamande, la Région wallonne et la Région de Bruxelles-Capitale.

Flandre 2010  ombre d’heures N 67,51% prestées

Wallonie

Bruxelles

National

2011

2010

2011

2010

2011

2010

2011

68,22%

23,62%

23,28%

8,88%

8,50%

100%

100%

ouvriers Tf

72,55

71,10

85,40

75,36

81,08

71,94

76,20

72,52

Tgr

1,32

1,35

1,88

1,71

1,82

1,75

1,49

1,47

Tgg

3,93

3,99

5,91

5,80

6,20

4,77

4,53

4,51

Tf

15,90

14,05

25,60

19,75

9,45

9,39

17,17

14,54

Tgr

0,27

0,22

0,54

0,38

0,19

0,26

0,32

0,26

Tgg

0,73

0,53

1,36

1,75

0,52

0,77

0,86

0,65

Tf

52,27

51,03

64,78

56,57

29,82

27,95

53,38

50,50

Tgr

0,95

0,95

1,42

1,26

0,66

0,67

1,04

1,01

Tgg

2,78

2,77

4,34

4,43

2,14

1,96

3,11

3,04

employés

tous

Ces dernières années, la Région flamande a connu dans la catégorie ouvriers des taux de fréquence et de gravité bien plus favorables que les autres régions. Par contre, la Région de Bruxelles-Capitale est la meilleure élève pour la catégorie employé; cela est dû à son taux d’employé nettement plus élevé (70%) comparativement aux autres régions. En 2011, les taux de fréquence et de gravité réel pour la Région wallonne ont connu une évolution très favorable vers la moyenne nationale. Encore légèrement supérieur à ceux de la Région flamande, les différences diminuent de manière constante. La Région flamande connaît toujours une baisse de ses chiffres mais ceux-ci restent de loin inférieurs à la baisse significative de la Région wallonne. Le fait que les chiffres pour la Région flamande aient un tel impact sur les chiffres nationaux est dû à la grande proportion des emplois dans cette région, soit 68%.

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

25


La Région de Bruxelles-Capitale est caractérisée par une proportion beaucoup plus importante d’employés (70%) que la population totale. Ceci explique les chiffres toujours très favorables pour Bruxelles. Notons que Bruxelles a presque uniquement des emplois administratifs et que la tendance de changer des emplois avec un statut ouvrier vers un statut employé a moins d’impact sur les chiffres.

3.3

Accidents mortels

En 2011, 5 travailleurs ont été victimes d’un accident du travail mortel : •• Chute à travers un toit pendant des travaux d’entretien •• Perte de contrôle au volant d’un camion (pas accident travail-domicile) •• Coincement entre un camion et un mur dans un garage d’entretien •• Perte de contrôle au volant d’une camionnette (pas accident travail-domicile) •• Renversement d’une construction dans l’industrie alimentaire

3.4 Jobistes-intérimaires

3.4.1 Analyse des accidents du travail des jobistes 2011

Dans la période de l’été 2011, 4 jobistes sur 1.000 ont eu un accident du travail pendant les heures de travail et 0,8 jobistes sur 1.000 ont eu un accident avec plus de 5 jours d’incapacité de travail.

Tableau 5 : Période d’été “2009 - 2010 - 2011”

Nombre total d'heures prestées Heures prestées par contrat jobiste Nombre de contrats jobistes Taux de fréquence

26

Rapport annuel 2011 •

Eté 2009

Eté 2010

Eté 2011

11.905.152

12.561.529

12.503.842

81,20

83,33

82,83

146.000

150.247

150.967

29,23

25,79

23,91


Taux de gravité

0,30

0,28

0,22

Accidents sans incapacité de travail

279

298

288

Accidents avec incapacité de travail de 1 à 5 jours

168

164

182

Accidents avec incapacité de travail de plus de 5 jours

180

160

119

Nombre total d'accidents

627

622

589

Nombre total de journées d'incapacité de travail

3578

3569

2444

4,3

4,1

3,9

Jobistes sur 1.000 victimes d’un accident du travail

Comme indiqué dans le chapitre 2.2 Emploi 2011 “ Jobistes intérimaires ”, PI ne demandera à partir de 2012 aux entreprises de travail intérimaire que les chiffres des accidents du travail couvrant toute une année et non plus, comme les années précédentes, où c’était le cas uniquement pour la période de l’été. Nous suivrons de près si la baisse dans les chiffres des accidents du travail chez les jobistes observée pendant la période de l’été se poursuit tout au long de l’année. Actuellement, déjà un quart des jobistes travaillent en dehors de la période des vacances d’été (voir tableau 6 pour analyser les différences entre les deux périodes).

Tableau 6 : Comparaison des chiffres des accidents du travail pour la période d’été 2011 comparés à l’année entière. Eté 2010

2011

Taux de fréquence

23,91

22,46

Taux de gravité

0,22

0,20

150.967

182.516

12.503.842

16.604.415

82,83

82,95

Total d’accidents du travail avec incapacité de travail

324

373

Total des journées d’incapacité de travail

2444

3369

Nombre de contrats jobistes Nombre total d’heures prestées Heures prestées par contrat jobiste

Bien que l’année 2011 représente la première année d’observation complète, nous pouvons déjà conclure prudemment que les jobistes ne risquent pas davantage d’accident durant toute l’année que pendant la période seule d’été. Tant les taux de fréquence que les taux de gravité sont un tout petit peu plus bas sur toute l’année que pour la seule période de l’été (respectivement 22,46 contre 23,91 et 0,20 contre 0,22).

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

27


3.4.2  Evolution des chiffres d’accidents du travail pour les jobistes 1999-2011

Graphique 1 : Taux de fréquence 1999 à 2011 75,0 62,5 50,0 37,5

23,91

22,46

2006

25,79

2005

29,23

2000

30,07

37,10

1999

40,86

41,98

Tf

60,94

12,5

71,70

25,0

2007

2008

2009

2010

2011

2011

é t é

Graphique 2 : Taux de gravité de 1999 à 2011 0,7 0,6 0,5 0,4 0,3

0,32

0,37

0,32

0,27

0,30

0,28

0,22

0,20

Tgr

0,51

0,1

0,62

0,2

1999

2000

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2011

é t é

Le tableau suivant (7) reprend une comparaison entre les chiffres des accidents du travail des jobistes-intérimaires pour la période 1999 jusqu’à 2011. Ces données de base couvrent pratiquement l’entièreté du marché des jobistes-intérimaires. L’avant dernière colonne reprend la différence en pourcentage entre 2011 et 2010. On constate que, pour la période de l’été, le taux de fréquence diminue de 7,3% et le taux de gravité de 21,4%. La dernière colonne indique la différence en pourcentage entre l’été 1999 et 2011. Une baisse de 66% du taux de fréquence et de 64% du taux de gravité est à souligner.

28

Rapport annuel 2011 •


Tableau 7 : Comparaison 1999 - 2011 accidents du travail jobistes-intérimaires été

été

1999

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2011 2011/2010 2011/2000

Taux de fréquence

71,7

41,98

37,10

40,86

30,07

29,23

25,79

23,91

22,46

-7,3%

-66%

Taux de gravité réel

0,62

0,32

0,37

0,32

0,27

0,30

0,28

0,22

0,20

-21,4%

-64%

3.4.3 Chiffres par catégories d’âge

En 2000, seulement 30% des jobistes-intérimaires étaient plus jeunes que 18 ans. Après une campagne intensive tendant à ne plus confier un travail d’exécution manuel à des jeunes de moins de 18 ans dans un environnement industriel, la part des jobistes dans cette catégorie a baissé durant la période d’été à un niveau étant juste au-dessus de 20%. (22,9% pour l’été 2011). Ceci a également conduit à une baisse remarquable dans le total des accidents du travail parce que c’était dans cette catégorie qu’il y avait le plus d’accidents (voir également le Tf plus élevé pour les moins de 18 ans dans le graphique 4). Graphique 3 : catégorisation des jobistes en fonction de l’âge ≤ 18 ans

< 18 ans

69,9%

78,3%

79,3%

79,5%

77,1%

82,8%

30,1%

21,7%

20,7%

20,5%

22,9%

17,3%

é t é

Pour les chiffres couvrant toute l’année 2011, il apparaît que la part des moins de 18 ans a diminué de plus de 5% par rapport à la période d’été de cette même année. Bien que leur part pendant la période d’été vient d’augmenter, la catégorie des moins de 18 ans travaille d’une façon moins intensive en dehors de cette période (de grande activité) que les personnes plus âgées. Leur part répartie sur toute l’année diminue donc. Ce constat est en apparence contradictoire mais exact.

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

29


Graphique 4 : évolution du taux de fréquence à partir de la catégorie d’âge. 60 Tf < 18 ans

50

Tf ≥ 18 ans

40 30

2005

2006

2007

2008

é t é

2009

2010

2011

20,90

31,43

23,90

24,72

24,73

26,80

27,00

30,04

26,20

39,10

41,76

51,90

34,48

48,90

Tf

39,00

10

45,60

20

2011

Graphique 5 : évolution du taux de gravité suivant la catégorie d’âge 0,6 Tgr < 18 ans

0,5

Tgr ≥ 18 ans

0,4 0,3

2005

2006

2007

2008

é t é

2009

2010

2011

0,17

0,36

0,19

0,27

0,26

0,37

0,28

0,38

0,24

0,37

0,32

0,45

0,35

0,46

Tgr

0,31

0,1

0,34

0,2

2011

L’évolution à la baisse des taux de fréquence et de gravité depuis 10 ans est spectaculaire pour toutes les catégories de jobistes intérimaires. Ainsi, nous notons également la disparition graduelle des différences entre les deux catégories d’âge. En apparence, un problème se pose pour la comparaison des chiffres sur la totalité de l’année 2011 pour la catégorie des moins de 18 ans (pas seulement pour la période d’été). Ces taux sont plus élevés que pour les jeunes de 18 ans et ce, tant pour le taux de fréquence que pour le taux de gravité. Comme le démontrent les graphiques 4 et 5, la fréquence Tf est de 31,43 contre 20,90 et le taux de gravité Tgr est de 0,36 contre 0,17. Il est toutefois à noter que la moyenne globale des chiffres pour l’entièreté du groupe de jeunes pour toute l’année 2011 était moins élevé que pour la période d’été. Il ressort des graphiques 1 et 2 que le taux de fréquence Tf est respectivement de 22,46 contre 23,91 et le taux de gravité de 0,20 contre 0,22. Ceci est probablement dû aux scores très positifs des 18 ans et plus. Une attention toute particulière sera prêtée à cette tendance dans les années à venir.

30

Rapport annuel 2011 •


3.4.4 Résumé

3.4.4.1 Constatations

• De juillet jusque fin septembre 2011, 150.967 jobistes ont eu un job de vacances par l’intermédiaire d’une agence d’intérim. Ce chiffre est presque le même que durant l’été 2010. Un quart des jeunes ont travaillé en dehors de la période d’été et ont ainsi fait monter le total des heures prestées de 12,5 millions pendant l’été à 16,6 millions pendant toute l’année 2011 (voir chapitre 2.2 Emploi 2011 “ Jobistes intérimaires ”). • En 2011, 4 jobistes sur 1.000 ont eu un accident du travail et 0,8 sur 1.000 un accident d’au moins 5 jours d’incapacité de travail. • En comparaison avec 2010, le taux de fréquence des accidents du travail des jobistes en 2011 a diminué de 7,3% et le taux de gravité réel de 21,4%. • En comparaison avec 1999, le nombre de jobistes a doublé, mais le taux de fréquence a diminué de 66% et le taux de gravité réel de 64%. • Pendant la période d’été, les grandes différences entre les catégories d’âge en ce qui concerne le taux de fréquence des accidents du travail a graduellement diminué. En 2011 on observe une hausse limitée dans la différence en taux de fréquence entre chaque catégorie d’âge pour toute l’année calendrier 2011. Nous suivrons de près cette évolution dans les années à venir.

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

31


3.4.4.2 Conclusion

2011 confirme l’évolution à la baisse des taux de fréquence et de gravité chez les étudiantsjobistes. Ceci est notamment dû au fait que les agences confient aux moins de 18 ans davantage de travaux de bureau et non des jobs à risques tels que des travaux avec des machines. Travailler avec des machines n’est pas permis pour les moins de 18 ans (Arrêté Royal des Jeunes de 1999). Les actions de prévention pour les jeunes via les écoles, les centres de jeunes, les agences d’intérim et les entreprises étaient destinées à sensibiliser les travailleurs de demain aux risques que comportent certains jobs de vacances. Les actions de sensibilisation de PI et le concours annuel sur la sécurité sur le site www.jesuisjobiste.be concernent spécifiquement les jeunes. En 2012, Prévention et Intérim lancera une campagne spécifiquement destinée aux écoles. Le but est d’approcher les jeunes en ce qui concerne la prévention et la protection des risques sur le lieu de travail. Cette approche ludique et attractive a largement contribué à l’importante diminution des accidents du travail des jobistes intérimaires. On a également constaté que certains étudiants jobistes ne travaillent pas seulement pendant les vacances mais également pendant l’année. Cette catégorie, en augmentation, concerne les jeunes de plus de 18 ans. Celle-ci présente plus d’expérience mais risque davantage d’être la victime d’un accident du travail grave. Indépendamment des premiers chiffres positifs en 2011, ce groupe demande à PI d’aller plus loin dans ses actions. Dorénavant, l’emploi des jobistes sera analysé pendant toute l’année calendrier. De cette manière, les accidents du travail seront observés, comme pour les autres travailleurs intérimaires. Prévention et Intérim fera en sorte que le site www.jesuisjobiste.be soit accessible toute l’année.

32

Rapport annuel 2011 •


3.5

Conclusion générale

Après plusieurs années de diminution des taux de fréquence et de gravité, les chiffres se stabilisent en 2010. En 2011, on note, et ceci malgré une assez forte augmentation des chiffres de l’emploi, à nouveau des baisses significatives tant pour les taux de fréquence que les taux de gravité. Les résultats obtenus sont très encourageants; une progression s’est produite à tous les niveaux. Tant les taux de fréquence que les taux de gravité présentent une diminution et ce, aussi bien chez les ouvriers que chez les employés. Chez les ouvriers, le taux de fréquence a baissé de près de 5%, le taux de gravité s’est également amélioré mais de façon moins prononcée. Chez les employés, l’amélioration est plus prononcée sur toute la ligne. Pour la première fois en 10 ans, le taux de gravité diminue pour ce groupe, d’une façon même assez extraordinaire de 18,8% pour le taux de gravité réel et 24,4% pour le taux de gravité global. La hausse durant des années a été, en une fois, neutralisée au niveau de l’année 2004. Ce phénomène sera suivi de près afin de pouvoir vérifier s’il s’agit vraiment d’une évolution à tendance positive. Avant cela, la hausse des chiffres chez les employés pouvait être expliquée par la catégorisation des accidents du travail chez les travailleurs intérimaires selon le statut du travailleur intérimaire, et non par le contenu des tâches. Une collaboration avec les autorités officielles, l’enseignement et différentes organisations de prévention a conduit à des résultats très réels. Surtout chez les jobistes, les résultats sont très positifs. Ils seront suivis avec précision. Fin 2010, un Arrêté Royal est paru concernant le bien-être des travailleurs intérimaires. La législation prévoyait une adaptation importante du poste de travail avec un fort accent sur l’analyse préalable nécessaire du poste de travail par l’utilisateur. Prévention et Intérim a développé un modèle de fiche de poste de travail facile à utiliser, et disponible dans plusieurs langues européennes. Les changements à la fiche de poste de travail sont à présent bien connus dans le milieu des agences d’intérim. Il est cependant dommage que les utilisateurs ne suivent pas cette tendance du même pas, surtout les petites et moyennes entreprises. Dans les années à venir, on prêtera plus d’attention à ce point.

Chapitre 3 • Accidents du travail des intérimaires 2011

33


4 34

Rapport annuel 2011 â&#x20AC;¢

Base de


e données centrali Base de données Hoofdstuk 1 centralisée pour le secteur de l’intérim 4 Chapitre 4 • Base de données centralisée pour le secteur de l’intérim

35


4.1

Réglementation

En exécution de la Loi sur le Travail Intérimaire de 1987, le Moniteur du 28 décembre 2010 a publié un Arrêté Royal du 15 décembre 2010 “ fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires ”. Cet arrêté d’exécution remplace l’ancien Arrêté Royal du 19 février 1997 et est repris dans le Code du Bien-Être au travail, titre VIII, chapitre IV. L’Arrêté Royal sur le Travail Intérimaire de 2010 est le résultat d’un avis unanime des partenaires sociaux tant au sein de la commission paritaire pour le travail intérimaire que du Conseil Supérieur pour la Prévention et la Protection au travail. L’accord sectoriel pour le secteur intérimaire de 2007-2008 exprimait entre autres le souhait d’apporter des améliorations à la sécurité et la santé des travailleurs intérimaires, par le biais d’une meilleure mouture de la fiche de poste de travail et de s’attacher à l’accueil du travailleur intérimaire par l’entreprise utilisatrice. Ce même accord permet à l’entreprise de travail intérimaire, en tant que responsable de la surveillance de santé du travailleur intérimaire, d’organiser les examens médicaux en faisant appel à son propre service externe PPT ou au service médical interne de l’entreprise utilisatrice. Ceci a été mis en œuvre par l’Arrêté Royal sur le Travail Intérimaire de 2010 qui prévoit la création d’une base de données centralisée pour les travailleurs intérimaires contenant au minimum le résultat de l’évaluation de santé des intérimaires qui y sont soumis. L’Arrêté Royal stipule que la base de données sera développée par le secteur intérimaire et gérée par le Service Central de Prévention pour le Secteur du Travail Intérimaire, Prévention et Intérim (PI).

4.2

Fiche de poste de travail

Si une entreprise utilisatrice souhaite faire appel à un intérimaire, elle transmet à l’entreprise de travail intérimaire toute information utile concernant les qualifications professionnelles requises et les caractéristiques spécifiques du poste de travail. S’il s’agit d’une fonction pour laquelle le travailleur doit être soumis à une surveillance de santé, l’utilisateur est tenu de remplir une fiche de poste de travail. En 2010, le législateur a modifié le contenu de la fiche de poste de travail, entre autres en fonction du développement de la base de données centralisée, en y incorporant notamment les éléments suivants : •• chaque poste de travail porte un numéro d’identification unique (numéro et date) •• les risques de santé liés au poste de travail sont indiqués au moyen de codes uniformisés, comme stipulés dans l’arrêté ministériel du 9 juin 2010.

36

Rapport annuel 2011 •


Début 2011, PI a développé un modèle de fiche de poste de travail et l’a mis à la disposition des utilisateurs et du secteur intérimaire, par le biais du site bilingue de Prévention et Intérim www.p-i.be. De concert avec la nouvelle fiche de poste de travail, un manuel explicatif a été élaboré et proposé sur ce site. Suite à une demande importante de la part des agences d’intérim et des clients utilisateurs, le modèle de fiche de poste de travail est finalement disponible en sept langues : néerlandais, français, allemand, anglais, espagnol, portugais et polonais.

4.3

Base de données centralisée

La base de données centralisée est créée conformément à la Loi du 8 décembre 1992 relative à la protection de la vie privée à l’égard des traitements de données à caractère personnel, et contient au minimum le résultat des évaluations de santé de chaque intérimaire soumis à cette évaluation, comme fixé dans l’Arrêté Royal de 2010 sur le Travail Intérimaire. L’avantage d’une base de données centralisée est une organisation plus efficace et une meilleure traçabilité des examens médicaux légaux obligatoires des travailleurs intérimaires. Leur suivi éléctronique évite une répétition et une duplication inutiles des examens de santé des intérimaires. Les parties prenantes dans le développement, la gestion et l’utilisation de la base de données sont les suivantes : •• le Service Central de Prévention pour le Secteur du Travail Intérimaire (PI) •• les Services Externes pour la Prévéntion et la Protection au travail •• les entreprises de travail intérimaire et les travailleurs intérimaires •• les entreprises utilisatrices de travailleurs intérimaires •• le Fonds Social pour les Intérimaires •• Federgon •• la Banque Carrefour de la Sécurité Sociale •• les syndicats •• le Service Public Fédéral Emploi, Travail et Concertation Sociale (SPF ETCS)

Chapitre 4 • Base de données centralisée pour le secteur de l’intérim

37


La base de données centralisée pourra être consultée par les services médicaux des services de prévention internes ou externes. Comme stipulé dans l’Arrêté Royal de 2010 sur le Travail Intérimaire, ces services médicaux transmettent le résultat des examens médicaux à la base de données. Avant de mettre le candidat sélectionné à disposition de l’utilisateur, l’entreprise de travail intérimaire consulte la base de données et vérifie si le travailleur est apte pour le poste. Afin d’éviter la sélection, des recherches libres dans la base de données centralisée ne sont pas possibles. Projet de base de données en 2011 : De janvier à avril, une étude sur la législation en vigueur et les bases de données déjà existantes a été réalisée. Prévention et Intérim a commencé en avril et ce, en préparation au développement de la base de données, à consulter toutes les parties prenantes. Sur base des informations rassemblées lors de ces concertations, PI a fait appel à un informaticien pour conceptualiser la base de données. La réalisation de la base de données centralisée est prévue pour 2012.

38

Rapport annuel 2011 •


Chapitre 4 • Base de données centralisée pour le secteur de l’intérim

39


5

Actions d


de sensibilisation Actions de sensibilisation 5 Hoofdstuk 1


5.1

Campagne 2011

5.1.1 Agenda 2011

Il s’agit d’un des outils de sensibilisation les plus importants qui comprend : •• des messages et conseils santé/sécurité concrets et pratiques. Chaque intérimaire trouve dans cet agenda matière à réfléchir et agir en ce qui concerne la sécurité au travail et à la maison. •• un espace pour planifier ses propres actions. L’agenda est distribué gratuitement par toutes les agences intérimaires et par PI lors de formations, journées d’étude et de rencontres. Il est édité à 140.000 exemplaires.

42

Rapport annuel 2011 •


5.1.2  Action jobiste 2011

5.1.2.1 Site internet spécifique

Le site dédié aux jobistes www.jesuisjobiste.be encadre l’action jobiste 2011. Il contient des e-learnings, conseils de sécurité, de la législation ainsi que des FAQ’s (questions fréquemment posées) en ce qui concerne le travail intérimaire des étudiants jobistes. En cliquant sur l’onglet “ jouer ”, l’étudiant intérimaire jobiste peut également participer à un concours sur la sécurité. Le but est de faire découvrir de manière ludique les risques, les fiches de poste de travail ainsi que les fonctions interdites. Des prix attrayants sont mis en jeu comme par exemple des tickets de festival, concert et cinéma. Une page Facebook et Twitter permettent de rester en contact continu avec les participants du concours ainsi que de toucher un public large.

Chapitre 5 • Action de sensibilisation

43


5.1.2.2 Cartes postales, brochures et affiches

Afin de rendre son action visible, PI a diffusé des cartes postales et des folders via les agences d’intérim. Ces outils expliquent de façon claire en quoi consiste le concours jobiste et renvoient directement le jeune vers le site internet dédié à l’action jobiste.

44

Rapport annuel 2011 •


5.1.2.3 Cinéma

Spot publicitaire de 15 secondes, conçu pour le cinéma, en référence à l’action jobiste et diffusé 8.064 fois dans les salles de cinéma.

5.1.2.4 Quelques chiffres Produit Site internet www.jesuisjobiste.be Affiches A3 Cartes postales Brochures

5.2

Statistiques 30.000 visites sur le site (plus de 90% de visiteurs entre 15 et 25 ans). 5.400 affiches 150.000 cartes postales 80.000 brochures

Canaux de communication

5.2.1 Suivi des questions

Les conseillers en prévention de la cellule centrale assurent une permanence pour répondre aux questions posées par les intérimaires, les consultants des agences et les conseillers en prévention. Ces questions arrivent par différents canaux : téléphone, téléphone vert (0800/23.999) et mails (info@p-i.be). L’année 2011 a été marquée par un nombre important de questions relatives à l’Arrêté Royal du 15 décembre 2010. Les acteurs de terrain concernés par cet Arrêté Royal se sont tournés vers PI pour mieux appréhender le sujet.

Chapitre 5 • Action de sensibilisation

45


5.2.2 Site internet

Le site internet est un moyen important pour véhiculer les objectifs de PI, c’est-à-dire : •• informer et expliquer les dernières modifications en matière de législation sur le bien-être et la sécurité au travail. •• former et conseiller sur tout sujet qui se rapporte à la sécurité et à la santé des intérimaires en mettant à disposition une quantité d’outils créés sur mesure et directement accessibles et ce, gratuitement.

46

Rapport annuel 2011 •


5.2.3 PI News

A destination des agences d’intérim, des spécialistes “ sécurité ”, des assureurs, des autorités, des services externes PPT et des entreprises les plus importantes de Belgique.

Édité à 3.000 exemplaires, le PI News constitue un moyen privilégié pour PI afin de transmettre des infos utiles et importantes. Par ce canal, PI continue à informer les agences d’intérim sur ses actions et sur les nouvelles importantes du secteur avec un renvoi systématique vers le site internet de PI pour des informations complémentaires.

Chapitre 5 • Action de sensibilisation

47


5.3 Formations

5.3.1 Formations de sécurité VCA

La demande d’entreprises certifiées VCA (LSC-Liste Contrôle de Sécurité Entreprises Contractantes) vers des agences certifiées VCU (LSI-Liste de Contrôle Sécurité Santé pour les entreprises de travail intérimaire) reste importante. L’ensemble de la gestion de ce processus est entre les mains de l’ASBL Besacc-VCA. Toutefois, PI reste le canal privilégié pour permettre l’apprentissage de la matière via la distribution gratuite du livre “ VCA, sécurité pour les intérimaires et les dirigeants d’une entreprise de travail intérimaire VCA-VIL ”. En 2011, 440 personnes ont passé l’examen VIL-VCU.

5.3.2 F ormation de base en prévention et protection des personnes de liaison

En 2011, deux formations de base en matière de prévention ont été organisées pour les personnes de liaison : une session néerlandophone chez PI et une session francophone au Cresept. L’objectif de cette formation est de proposer aux personnes de liaison des entreprises de travail intérimaire et à leurs collaborateurs une formation adaptée qui corresponde aux exigences de la loi tout en prenant en compte les spécificités du secteur intérimaire. A l’issue de la formation, les participants acquièrent les connaissances nécessaires afin de transmettre l’information sur les risques auxquels ils sont soumis et les recommandations de prévention adéquates vers les entreprises et les travailleurs intérimaires.

5.3.3 Cours de droit social - consultants

Le cours Federgon pour les consultants en intérim comprend une partie “ politique de prévention et travail intérimaire ”, qui est pris en charge par PI. 983 personnes ont suivi une des 13 formations organisées en 2011. 1.426 consultant(e)s ont participé à une des sessions d’examens où un volet “ Politique de prévention et travail intérimaire ” est incorporé.

48

Rapport annuel 2011 •


5.4

Études, informations et activités de formation

Hormis ses propres canaux d’information, PI collabore à des journées d’étude et formations dans le domaine du bien-être au travail avec le CRESEPT, PREBES, PREVENT, VIDYAS, AMS et KLUWER.

5.5

Articles de presse

En ce qui concerne le presse écrite, nous avons fait paraître les articles suivants en 2011 : Novembre 2011 Juillet 2011 Mai 2011 Mars 2011

“ Een databank voor uitzendkrachten ” Uitzendarbeid Veilig werken als jobstudent Uitzendwerk uitgelicht

Supplément de Trends Veiligheidsnieuws (Prebes) Supplément du “ Standaard ” Prevent focus

Chapitre 5 • Action de sensibilisation

49


6

P


Plan d’action 2012 Plan d’action 2012 6 Hoofdstuk 1


52

Rapport annuel 2011 â&#x20AC;¢


Plan d’action 2012 Le site web comme “ premier ” canal d’information du groupe cible de PI L’actualisation du site internet a commencé en 2011 et se poursuivra en 2012. Une partie importante du site est réservée pour la fiche de poste de travail. Le site sera aussi élargi avec un extranet destiné uniquement aux personnes de liaison. www.jesuisjobiste.be Le site destiné aux jeunes sera accessible durant toute l’année. On poursuivra le développement de Facebook et Twitter commencé en 2011. Pendant les mois d’été, l’activité autour des étudiants jobistes s’accroît avec une campagne promotionnelle spécifique. Les produits de sensibilisation Les produits PI tels que le PI-News, l’agenda pour les intérimaires, les affiches et les produits e-learning restent d’importants canaux d’information pour le secteur intérimaire. Le PINews continuera à être diffusé 4 fois par an et comporte depuis décembre 2011 l’interview d’un conseiller en prévention d’une entreprise utilisatrice. Statistiques des accidents du travail et jobistes Les statistiques des accidents du travail des intérimaires et jobistes seront demandées pour le territoire germanophone. Les accidents survenus sur le chemin du travail resteront un point d’attention. Les statistiques en rapport avec les jobistes seront demandées pour les mois d’été ainsi que pour l’année entière. On évaluera après 2012 si les mois d’été sont suffisamment intéressants pour en faire des statistiques spécifiques. Formations PI intervient dans une partie du cours Federgon. Ce cours sera entièrement actualisé en 2012 et si besoin, simplifié et réécrit par les conseillers en prévention de PI. Base de données centralisée Le développement de la base de données centralisée se poursuivra en 2012. PI suit ce développement avec un informaticien ainsi que la mise en marche de cette base de données.

Chapitre 6 • Plan d’action 2012

53


7 54

Rapport annuel 2011 â&#x20AC;¢


Annexes Annexes 7

Hoofdstuk 1

Chapitre 7 â&#x20AC;¢ Annexes

55


Membres au 31/12/2011 124 HORECA SOLUTIONS bvba AB SERVICE LIMBURG bv ACCENT CONSTRUCT nv ACCENT JOBS FOR PEOPLE nv ACTA INTERIM sa ACTIEF INTERIM nv AD INTERIM bvba ADCOR CONSTRUCT bvba ADCOR INTERIM bvba ADECCO CONSTRUCT nv ADECCO PS ADIA INTERIM s.a.s. ADMB INTERIM nv ADS INTERIM sa AGO CONSTRUCT bvba AGO INTERIM BELGIE nv AGRO-SERVICES cvba ALLO INTERIM sa APPRO bvba ARTEC INTERIM bv ARTEMIS NETWORK sa ASAP.BE nv ATLAS EUROSAILOR bv AVANCE HASSELT bvba AXINTOR AXIS nv AXXICOM nv BAKKER & PARTNERS nv BIK INTERIM nv BOSTONAIR Ltd. BTS INTERIM nv BUTLER SERVICE GROUP U.K. Ltd CARE TALENTS nv CN BELGIUM CONSTRUCT INTERIM nv CONTRACTAIR Ltd DAOUST INTERIM sa DAXXA BELGIE bvba DE JAGER DETACHERING vof E + nv EMS-CONSTRUCT bv EQUIP' sa ERGOFLEX nv ETAPE INTERIM bvba EUROP INTERIM sa EUROSTAR 25 BELGIUM bvba

56

Rapport annuel 2011 â&#x20AC;¢

3500 NL - 6049 GZ 8800 8800 4800 3560 1000 8900 8900 1702 1702 F- 69100 9000 4000 8500 8500 2500 1060 2830 NL-4382 AC 1050 3600 NL - 2131 HA 3500 8630 2000 2060 2600 1070 UK-HU178DA 2070 UK - RHl 1 NE 8500 2610 8000 UK - RG21 6YT 1050 2910 NL - 4401 ND 2018 NL - 6603 BE 4500 2800 8500 1060 2321

HASSELT ROERMOND - HERTEN ROESELARE ROESELARE VERVIERS LUMMEN BRUSSEL IEPER IEPER GROOT-BIJGAARDEN GROOT-BIJGAARDEN VILLEURBANNE GENT LIEGE KORTRIJK KORTRIJK LIER BRUXELLES WILLEBROEK VLISSINGEN BRUXELLES GENK HOOFDDORP HASSELT VEURNE ANTWERPEN ANTWERPEN BERCHEM -ANTWERPEN BRUSSEL EAST YORKSHIRE ZWIJNDRECHT RHI 1 NE SURREY KORTRIJK ANTWERPEN BRUGGE BASINGSTOKE BRUXELLES ESSEN YERSEKE ANTWERPEN WIJCKEN HUY MECHELEN KORTRIJK BRUXELLES MEER


EXARIS INTERIM EXCEL INTERIM sa EXPERZA EXPRESS MEDICAL sa FLEX-IN LOGISTICS bv FLEXPOINT bvba FLEXTRA INTERIM nv FOCUS HR GROUP nv FORUM INTERIM nv FRIDAY EUROTECH CONSTRUCT nv FRIDAY EUROTECH MECHANICAL nv GO TEMP bvba GREENPOL INTERIM bvba H & L PEOPLE nv HANDS TO WORK CONSTRUCT nv HANDS TO WORK PERSONEELSDIENSTEN bvba HAYS nv HET INTERIMPALEIS cvba HUMAN SUPPORT IMPACT INTERIM NV IN PERSON BOUW bv INFORMATIC BENELUX sa INTELECT bvba INTERIM PARTNER sprl INTERIM@WORK INTERPASS nv INTERTIME nv JOB BALANCE nv JOBCONCEPT nv JOBCONNECTION NV JOBS CONSTRUCT bvba JOBS cvba JUST WORK nv KELLY SERVICES INTERIM nv KEYWORKS bvba KONVERT INTERIM nv KONVERT INTERIM VLAANDEREN nv KONVERT INTERIM WALLONIE sa KONVERT KONSTRUKT nv KONVERT OFFICE nv KOPMAN INTERIM LAB SUPPORT nv LEADER INTERIM sa LEM INTERIM sa LIB (Logistiek Interim Bedrijf) nv LINK2EUROPE nv

1000 1050 8700 2000 NL - 4836 LG 3520 1730 2850 8800 2970 2970 8500 2990 2000 3500 NL - N-59828 8520 1060 6000 3500 NL - 1043GR 1180 2600 1050 3730 9450 2490 3000 8790 3000 3620 2600 8800 1831 3560 8500 8500 8500 8500 8500 2000 2018 F - 95604 4030 8500 2870

BRUXELLES BRUXELLES TIELT ANTWERPEN BREDA ZONHOVEN ASSE BOOM ROESELARE SCHILDE SCHILDE KORTRIJK WUUSTWEZEL ANTWERPEN HASSELT RH VENLO KUURNE BRUSSEL CHARLEROI HASSELT AMSTERDAM BRUXELLES BERCHEM (ANTWERPEN) BRUXELLES HOESELT HAALTERT BALEN LEUVEN WAREGEM LEUVEN LANAKEN BERCHEM ROESELARE DIEGEM LUMMEN KORTRIJK KORTRIJK KORTRIJK KORTRIJK KORTRIJK ANTWERPEN ANTWERPEN EAUBONNE GRIVEGNEE (LIEGE) KORTRIJK PUURS

Chapitre 7 â&#x20AC;¢ Annexes

57


LOSFELD CONSULT sprl LUSO BASTO SERVICOS M INTERIM sa MAANDAG BELGIE MAINTEC CONSTRUCTION nv MAINTEC nv MANDORA nv MANPOWER BELGIUM nv MERIDIAN BUSINESS SUPPORT Ltd MERVEILLE PLUS INTERIM sa MISE EN PLACE BELGIE nv MUNDO INTERIM bvba OK PEOPLE ORANJEBUILD bv ORION ENGINEERING SERVICES Ltd OTTO WORK FORCE bv PAGE INTERIM sa Parc Interim Ltd PEOPLE INTERIM sa PEPS INTERIM sa PLUS UITZENDKRACHTEN PROCAREER SOLUTIONS nv QUALITAIR ENGINEERING SERVICES Ltd QUALITY@CONSTRUCT QUALITY@WORK RANDSTAD CONSTRUCT nv RANDSTAD BELGIUM nv REAL CONSTRUCT INTERIM nv REFLEX INTERIM RITMO INTERIM nv ROBERT HALF nv ROBERT WALTERS PEOPLE SOLUTIONS nv ROEVIN MANAGEMENT SERVICES Ltd RUNTIME SERVICES nv SAFETEC INTERIM bvba SAMENWERKING TECHNIEK ORGANISATIE BELGIE bvba SEAWORKS.BE bvba SEAWORKS.BE.INTERIM bvba SECRETARY PLUS MANAGEMENT SUPPORT SEGERS SELECT bvba SELECT HUMAN RESOURCES nv START PEOPLE ABROAD START PEOPLE CONSTRUCT nv START PEOPLE nv STEGMANN BELGIUM bvba Suivi Technique Organisation SYNERGIE BELGIUM nv T BRUSSELS

58

Rapport annuel 2011 â&#x20AC;¢

7500 4860-176 1000 2600 3500 3500 3800 1050 UK - WA17PT 7950 3000 3620 6000 NL-3011 UK - IV2 6AA NL-5803 1050 1000 7000 2000 3500 UK - CB85TE 3900 3941 1853 1853 8630 1050 2000 1702 1050 UK - SK 11 QU 2221 2000 8670

TOURNAI CABECEIRAS DE BASTO BRUXELLES BERCHEM HASSELT HASSELT SINT-TRUIDEN BRUSSEL ALTRINCHAM CHESHIRE CHIEVRES (LADEUZE) LEUVEN LANAKEN CHARLEROI ROTTERDAM INVERNESS AP VENRAY BRUXELLES DUBLIN 9 BRUXELLES MONS ANTWERPEN HASSELT CAMBRIDGE OVERPELT EKSEL STROMBEEK-BEVER STROMBEEK-BEVER VEURNE BRUXELLES ANTWERPEN GROOT-BIJGAARDEN BRUSSEL MACCLESFIELD CHESHIRE BOOISCHOT ANTWERPEN KOKSIJDE

2060 NL - 4381 CK 2000 3550 8500 2000 2000 2000 2000 F-59380 2018 1000

ANTWERPEN VLIESINGEN ANTWERPEN HEUSDEN ZOLDER KORTRIJK ANTWERPEN ANTWERPEN ANTWERPEN ANTWERPEN QUAEDYPRE ANTWERPEN BRUSSEL


TAKE AIR sa TALENTUS TEAM-ONE EMPLOYMENT SPECIALISTS sprl TEMPO-TEAM TENTOO nv T-Groep, divisie T-Interim THE CREW FLEX nv THG-INTERIM AG TOBASCO nv TOP INTERIM nv TRACE ! sa TRACE CONSTRUCTION sa UNIQUE nv USG FINANCIAL FORCES nv VALESTA nv VDET nv VERA INTERIM nv VERA INTERIM PLUS nv VIND nv VIO INTERIM VIVALDI'S CONSTRUCT VIVALDI'S INTERIM nv Z - PROJECT STAFFING nv ZANTEO INTERIM Sp.zo.o

F-94417 8500 4500 1020 1930 2800 2000 4700 3500 3500 6000 6000 2000 2000 2800 3500 9000 3000 8800 9040 2850 2850 3583 61246

SAINT MAURICE KORTRIJK HUY BRUSSEL ZAVENTEM MECHELEN ANTWERPEN EUPEN HASSELT HASSELT CHARLEROI CHARLEROI ANTWERPEN ANTWERPEN MECHELEN HASSELT GENT LEUVEN ROESELARE ST AMANDSBERG BOOM BOOM PAAL POZNAN

Chapitre 7 â&#x20AC;¢ Annexes

59


E.R. : Marijke Bruyninckx | Prévention et Intérim | Tour & Taxis, av. du Port 86C, Bte 302, B-1000 Bruxelles | Design by : www.habilis.be

Service Central de Prévention pour le Secteur du Travail Intérimaire asbl

Tél 02 204 56 80 Fax 02 204 56 89

Info@p-i.be www.p-i.be

Numéro gratuit : 0800 23 999

Rapport annuel Prévention et Intérim 2011  

Le Service Central de Prévention pour le Secteur Intérimaire

Rapport annuel Prévention et Intérim 2011  

Le Service Central de Prévention pour le Secteur Intérimaire

Advertisement