Page 1

Prévention et Intérim

Rapport annuel

2014


Rapport annuel

2014


TABLE DES MATIÈRES Avant-propos

4

1 Fonctionnement interne

7

1.1 Gestion

8

1.2 Prévention et Intérim

8

1.3 Personnes de liaison

9

2 L’occupation dans le secteur intérimaire

11

2.1 L’occupation en 2014 dans le secteur intérimaire

12

2.2 L’occupation de jobistes intérimaires en 2014

13

3 Accidents du travail des intérimaires en 2014

15

3.1 Chiffres nationaux des accidents du travail dans le secteur intérimaire en 2014

16

3.2 Aperçu des accidents du travail 2013-2014 par région

25

3.3 Étudiants jobistes intérimaires

26

3.4 Conclusion générale

29

2 - Rapport annuel 2014 •  


4 La Base de Données Centralisée pour les intérimaires

31

5 Sensibilisation

35

5.1 Campagnes

36

5.2 Partenariat européen

37

5.3 Canaux de communication

38

5.4 Produits de sensibilisation

41

5.5 Formations

44

5.6 Études, informations et activités de formation

45

5.7 Articles dans la presse

45

6 Plan d’action de Prévention et Intérim en 2015 4 7

7 Annexes

51

Table des matières - 3


AVANT-PROPOS

Les intérimaires sur le lieu de travail forment un groupe particulier de travailleurs qui n’est pas à négliger pour les entreprises. En 2014, les prestations des intérimaires ont augmenté de plus de 10%. Quotidiennement, plus de 91 000 intérimaires remplissaient une mission dans des secteurs divers pour un total de 181,7 millions d’heures prestées. La hausse a été plus forte pour les ouvriers que pour les employés (12% contre 8%) ce qui est significatif puisque 60% des intérimaires exercent des fonctions comportant un travail manuel. Pour 2014 encore, le centre de gravité du travail intérimaire se situe en région flamande (69%) tandis que Bruxelles et la Wallonie comptabilisent respectivement 10% et 21%. Les entreprises d’intérim agréées pour les activités dans la construction comptent pour 2,54% du total du travail intérimaire. La part des jobistes intérimaires représente 12,4% du total du secteur intérimaire. Il est positif de constater que parallèlement avec la forte croissance de l’occupation des intérimaires en 2014, le taux de fréquence des accidents du travail est descendu à 40,21. Ceci montre que, malgré une plus importante occupation des intérimaires, les spécialistes de la prévention parviennent, dans le secteur, à maîtriser les exigences pour des « conditions de travail sûres pour l’intérimaire sur le lieu de travail chez l’utilisateur ». Les intérimaires exerçant régulièrement des fonctions comportant un travail manuel, il faut prendre en compte des accidents du travail causant des incapacités de travail de longue durée. Le secteur intérimaire présente en 2014 une tendance semblable à celle constatée par le Fonds des accidents du travail, à savoir qu’il y a moins d’accidents du travail, mais qu’ils sont plus graves, avec un plus grand nombre de jours d’incapacité.

4 - Rapport annuel 2014 •  


En tant que « service central de prévention pour le secteur intérimaire », Prévention et Intérim analyse depuis 1998 les chiffres des accidents du travail des intérimaires actifs dans tous les secteurs. Comme le montrent les chiffres, il y a globalement une diminution du nombre et de la gravité des accidents du travail parmi les intérimaires d’année en année. La fréquence des accidents du travail a baissé de plus de 60% sur cette période. La même tendance se retrouve chez les jobistes intérimaires dont le nombre a doublé depuis 1999 alors que le taux de fréquence chutait de 72% et le taux de gravité de 66%. La survenance d’accidents du travail parmi les intérimaires reste une donnée très importante pour tous les acteurs du secteur. Les professionnels de la prévention des entreprises d’intérim et ceux des services internes et externes des utilisateurs parlent de plus en plus d’une même voix en matière de prévention et de protection des intérimaires. Des éléments comme les analyses de risques, les fiches de poste de travail, les examens médicaux pour les risques de santé ou les rapports circonstanciels d’accidents du travail sont bien connus et sont activement utilisés et appliqués. Prévention et Intérim continuera, avec le secteur du travail intérimaire et tous les intervenants concernés, à promouvoir un haut niveau de prévention et de protection des intérimaires dans les années à venir par des actions de sensibilisation ciblées.

Herwig Muyldermans Président

Marijke Bruyninckx Directeur PI

Avant-propos - 5


CHAPITRE

1

Fonctionnement interne


1.1 Gestion Prévention et Intérim compte 167 membres (voir chapitre 7 Annexes). Le Conseil d’Administration s’est réuni 3 fois en 2014, à savoir en avril, juin et novembre.

Les membres du Conseil d’Administration de Prévention et Intérim sont les suivants au 31/12/2014 : Herwig MUYLDERMANS (Président)

FEDERGON

Virginie CAVERNEELS (Vice-président)

FGTB

Pascale WIRKEN

FGTB

Bergie VAN DEN BOSSCHE

CSC

Bram VAN BRAECKEVELT

CGSLB

Piet VAN DEN BERGH

CSC

Alain TERMOTE

ADECCO PS sa

Frédéric LAMBEAU

DAOUST INTERIM sa

Guy VAN LEEMPUT

SYNERGIE BELGIUM sa

Marie-José JANSSEN

EQUIP sa

Ann CATTELAIN

FEDERGON

Anne-Marie VERSCHETSE-VERVAEKE

KONVERT INTERIM sa

Erik PIETERS

MANPOWER BELGIUM sa

Dirk DE CLERCQ

RANDSTAD GROUP sa

Greta DEBAENE

START PEOPLE sa

Lies DUMAREY

ACCENT JOBS FOR PEOPLE sa

Fabrice HENRIOUL

TRACE! sa

Els ROELS

T-GROEP sa

1.2 Prévention et Intérim Composition : Marijke BRUYNINCKX

Directeur Prévention et Intérim

Kris VANHEMELEN

Conseiller en prévention niveau I

Jonathan GUYOT

Conseiller en prévention niveau I (en formation)

Inge MERTENS

Conseiller en prévention niveau II

Carine GRYSPEERD

Collaboratrice administrative

Nicolas KOZYREFF

Webmaster

Katie DE PAUW

Management assistant

8 - Rapport annuel 2014 •  


1.3 Personnes de liaison 1.3.1 Objectifs Comme prévu dans l’Arrêté Royal du 4 décembre 1997 visant à établir un service central de prévention pour le secteur du travail intérimaire, une personne de liaison est désignée dans chaque entreprise de travail intérimaire. Toutes les personnes de liaison ont suivi une formation de sécurité et forment en collaboration avec Prévention et Intérim le service central de prévention commun pour le secteur du travail intérimaire. En 2014, 161 personnes de liaison possèdent au minimum la formation de base en prévention.

1.3.2 Accueil des nouvelles entreprises de travail intérimaire Les entreprises de travail intérimaire s’affilient obligatoirement au service central de prévention pour le secteur de l’intérim. Les nouvelles entreprises de travail intérimaire sont accueillies par un membre de la cellule centrale de Prévention et Intérim. Lors de ce contact personnel, une explication est donnée quant au rôle de la personne de liaison. Simultanément une explication est donnée quant à la signification de Prévention et Intérim pour les entreprises de travail intérimaire en matière de prévention et de protection de l’intérimaire.

1.3.3 Interactions avec les personnes de liaison Prévention et Intérim organise chaque année pour les personnes de liaison une journée d’étude ainsi qu’un événement intitulé « Journée des personnes de liaison ». 11 février 2014 : Networking pour les personnes de liaison L’événement a donné l’occasion aux nouvelles personnes de liaison de rencontrer des acteurs de la prévention et la protection au travail des intérimaires. 24 novembre 2014 : Journée d’étude « réunions toolbox » Prévention et Intérim a organisé, en collaboration avec Prevent et Cnac, une journée d’étude concernant les réunions « Toolbox ». L’objectif de cette journée était de mieux faire connaître les réunions Toolbox et de les relancer sur les chantiers belges et européens par le biais des acteurs du théâtre d’improvisation Inspinazie.

Chapitre 1 - Fonctionnement interne - 9


CHAPITRE

2

L’occupation dans le secteur intérimaire


2.1 L’occupation en 2014 dans le secteur intérimaire Prévention et Intérim (PI) collecte chaque année les chiffres de toutes les entreprises de travail intérimaire actives en Belgique. Ces chiffres donnent une image réelle de l’occupation de travailleurs intérimaires – jobistes intérimaires compris – d’année en année. Dans l’intérêt de l’analyse des accidents du travail, une distinction est également établie entre l’occupation d’intérimaires en tant qu’ouvriers et en tant qu’employés (voir le chapitre suivant)1. 181,7 millions d’heures ont été prestées en 2014 par des travailleurs intérimaires répartis entre tous les secteurs. Le graphique ci-dessous confirme visuellement qu’il y a une nette augmentation de l’occupation d’intérimaires par rapport à 2013. La progression s’élève à plus de 10,4%. C’est un signal clairement positif concernant l’occupation d’intérimaires. Car les années précédentes, on avait en effet observé une stagnation du nombre d’heures d’occupation et même, en 2012, une baisse de plus de 6% par rapport à l’année précédente. En 2014, le secteur intérimaire a mis au travail 93 179 équivalents temps plein2 intérimaires, dont 59,62% d’ouvriers et 40,38% d’employés.

Heures (en millions)

100

181,7

164,5

165,6

176,6

180,9

160,8

151,1

141,3

128,9

129,1

137,5

130,6

116,3

120

121,9

140

146,2

160

172,0

180

186,9

200

80 60 40 20 0

1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014

Les entreprises de travail intérimaire agréées pour opérer dans le secteur de la construction ont un réseau d’agences séparé et un agrément distinct. En 2014, l’occupation dans cette niche représentait 2,54% de l’ensemble du travail intérimaire en Belgique. 1 Le statut d’ouvrier ou d’employé est déterminé uniquement par la nature des tâches effectuées, un ouvrier exerçant un travail manuel et un employé un travail intellectuel. 2 ETP = 1 950 heures prestées par an

12 - Rapport annuel 2014 •  


2.2 L’occupation de jobistes intérimaires en 2014 Depuis 2011, les heures d’occupation des jeunes sont enregistrées sur toute l’année, alors que les années précédentes, les chiffres n’étaient comptabilisés que pendant les mois d’été. En 2012, le législateur a décidé que les jeunes pouvaient travailler un maximum de 50 jours par an à un taux réduit en matière de cotisations sociales. Cela s’est traduit par une nette augmentation de l’occupation par rapport à 2011, en dépit de la crise économique. Comme le montre le graphique ci-dessous, cette progression se confirme en 2014, avec un total de 22,5 millions d’heures. Ce qui représente une augmentation de 7% par rapport à 2013.

16,6

20,8

20

12,6

12,5

11,9

14,0

13,2

12,8

11,8

15

10

22,5

Heures (en millions)

21,1

25

2010

2011

5

0 ÉTÉ 2005

2006

2007

2008

TOUTE L'ANNÉE 2009

2011 2012 2013 2014

Au total, le marché des jobistes intérimaires représente 12,4% du secteur intérimaire. En 2011, la catégorie des jobistes intérimaires équivalait à 9,4% de l’ensemble du secteur3.

3 Étude Federgon (2014) : 571 732 intérimaires ont effectué au moins une mission, parmi lesquels 203 475 jobistes intérimaires.

Chapitre 2 - L’occupation dans le secteur intérimaire - 13


CHAPITRE

3

Accidents du travail des intĂŠrimaires en 2014


3.1 Chiffres nationaux des accidents du travail dans le secteur intérimaire en 2014 3.1.1 Aperçu des accidents du travail des intérimaires en 2014 En 2014, il y a eu 7 305 accidents du travail (sur le lieu de travail) avec au moins un jour d’incapacité (le jour de l’accident non compris), dont : »» 3 accidents du travail mortels, et »» 770 accidents avec incapacité de travail permanente. Ces accidents représentent ensemble un total de 164 478 jours d’incapacité de travail. Dans ce total, la part des jours d’incapacité liés aux accidents avec lésion permanente est de 46%. Sur l’ensemble du groupe des intérimaires, les ouvriers ont reçu 148 290 jours d’incapacité, soit plus de 90% du total. En 2014, près de 13 intérimaires sur 1 000 ont été victimes d’un accident du travail avec au moins un jour d’incapacité de travail. 1,35 intérimaire sur 1 000 a été confronté à une incapacité permanente suite à un accident sur le lieu de travail. Les intérimaires sont mis au travail de manière flexible et, contrairement aux travailleurs fixes, ils ne travaillent pas, pour la plupart, une année complète en tant qu’intérimaire (la durée varie entre un jour et une année entière). Pour une bonne interprétation des chiffres d’accidents du travail, ceux-ci sont convertis de manière à obtenir des coefficients qui tiennent compte du nombre d’heures prestées par tous les travailleurs intérimaires concernés pendant l’année civile en question. Ces coefficients sont le taux de fréquence, le taux de gravité réel et le taux de gravité global.

16 - Rapport annuel 2014 •  


Tableau 1 : Explication des coefficients des accidents du travail COEFFICIENT

DÉFINITION

SIGNIFICATION

Tf = mesure du nombre d’accidents par million d’heures prestées

Tf Taux de fréquence

Le nombre d’accidents du travail (avec min. 1 jour d’incapacité) multiplié par 1 000 000, divisé par le nombre d’heures prestées durant l’année civile en question par tous les travailleurs intérimaires. Tf =

∑ accidents du travail x 1 000 000 nombre d’heures prestées

Tf = 100 signifie : 1 travailleur à temps plein sur 6 est victime chaque année d’un accident du travail.

Tgr = mesure des dommages corporels consécutifs à tous les accidents pour 1 000 heures prestées

Tgr Taux de gravité réel

Le nombre total de jours d’incapacité de travail (de tous les intérimaires réunis) multiplié par 1 000, divisé par le nombre d’heures prestées durant l’année civile en question par tous les travailleurs intérimaires. Tgr =

∑ jours d’incapacité de travail x 1 000 nombre d’heures prestées

Tgg = mesure de la totalité des dommages corporels consécutifs à tous les accidents pour 1 000 heures d’occupation

Tgg Taux de gravité global

Le nombre total de jours (calendrier) d’incapacité de travail PLUS le nombre de jours forfaitaires multiplié par 1 000, divisé par le nombre d’heures prestées durant l’année civile en question par tous les travailleurs intérimaires. Tgg =

Tgr = 1 signifie : 1,5 jour d’incapacité de travail sur une année pour chaque travailleur à temps plein.

( ∑ jours d’incapacité de travail + ∑ jours forfaitaires) x 1 000 nombre d’heures prestées

Nombre de jours forfaitaires1 pour : - perte d’une main : 4 450 jours ; - perte d’un œil : 2 800 jours ; - perte d’un doigt : 825 jours ; - accident du travail mortel2: 7 500 jours.

Tableau 2 : Taux de fréquence et taux de gravité 2014 pour le secteur intérimaire Pour 2014, les chiffres suivants ont été calculés pour le secteur belge du travail intérimaire : Taux de fréquence

40,21

Taux de gravité réel

0,91

Taux de gravité global

2,64

Remarque : Le taux de gravité global tient compte des accidents du travail mortels et des accidents du travail ayant entraîné une incapacité permanente ou invalidité. Pour les accidents du travail mortels et ceux avec invalidité, un certain nombre de jours forfaitaires est ajouté afin de tenir compte de la gravité. Ceci est établi pour chaque accident du travail séparément. Formellement, un accident du travail mortel ne donne pas lieu à des jours perdus. Lorsque l’on parle ici d’ « incapacité permanente », il s’agit du pronostic de l’assureur à la fin de l’année (surtout important pour les invalidités « non visibles ») et non d’une incapacité permanente reconnue définitivement.

1 2

Le nombre de jours forfaitaires tient compte de l’incapacité permanente et des accidents du travail mortels. Ou 100% d’incapacité de travail.

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 17


3.1.2 Évolution des chiffres des accidents du travail pour le secteur intérimaire de 2000 à 2014 Taux de fréquence (Tf) Graphique 1 : Évolution taux de fréquence ouvriers Tf

150 135,97 134,70 124,60

120

110,26 99,85 91,86

95,43

95,43

90

89,12 76,54

76,21

72,52 65,32

60

61,53

59,19

2013

2014

30

0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

Graphique 2 : Évolution taux de fréquence employés Tf

20 17,42

16,73 15,77

17,32

17,18

15,42

15,00

15

17,48

16,31 14,54

13,77

13,50

14,09 12,47

12,18

10

5

0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

Graphique 3 : Évolution taux de fréquence ouvriers + employés Tf

120

99,60

94,29 87,80 79,58

80

71,40

65,90

68,52

67,77 61,78 51,86

53,40

50,50 44,86

40

0

2000

18 - Rapport annuel 2014 •  

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

41,29

2013

40,21

2014


Taux de gravité réel (Tgr) Graphique 4 : Évolution taux de gravité réel ouvriers Tgr

3,0 2,67

2,5

2,49

2,41 2,15 1,94

2,0

1,77

1,77

1,80

1,74 1,50

1,5

1,49

1,47 1,34

1,29

1,37

1,0

0,5

0,0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

0,22

0,22

2013

2014

Graphique 5 : Évolution taux de gravité réel employés Tgr

0,4 0,34 0,32 0,30

0,3

0,28

0,27 0,25

0,25

0,25

0,26

0,26 0,23

0,22 0,20

0,2

0,1

0,0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

Graphique 6 : Évolution taux de gravité réel ouvriers + employés Tgr

2,0 1,81

1,85 1,68 1,54

1,5

1,38 1,25

1,26

1,26

1,19 1,02

1,03

1,01

1,0

0,89

0,85

0,91

0,5

0,0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 19


Taux de gravité global (Tgg) Graphique 7 : Évolution taux de gravité global ouvriers Tgg

8 6,78

6

6,48

5,77

5,45 4,94

5,25

5,12 4,72

4,75

4,54

4,54

4,51 3,85

4

4,11

4,07

2013

2014

2

0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

Graphique 8 : Évolution taux de gravité global employés Tgg

1,0 0,86

0,83

0,8

0,74 0,67

0,6

0,57

0,66

0,69 0,61

0,61

0,65

0,64

0,61

0,61

0,55

0,52

0,4

0,2

0

2000

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

Graphique 9 : Évolution taux de gravité global ouvriers + employés Tgg

5

4,70

4,53

4,19

4

3,86 3,56

3,70

3,59 3,27

3,25 2,96

3

3,12

3,04 2,56

2,67

2,64

2013

2014

2

1

0

2000

20 - Rapport annuel 2014 •  

2001

2002

2003

2004

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012


3.1.3 Aperçu des données des accidents du travail des intérimaires 3.1.3.1 Chiffres des accidents du travail de 2000 à 2014 Tableau 3 : Aperçu 2000-2014 2000

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2012

2013

2014

2014/ 2013

2014/ 2000

Ouvriers + employés Tf

99,60

65,96

68,42

67,85

61,78

51,86

53,38

50,50

44,86

41,29

40,21

-2,6%

-60%

Tgr

1,81

1,25

1,26

1,26

1,19

1,02

1,04

1,01

0,89

0,85

0,91

+6,7%

-50%

Tgg

4,19

3,74

3,61

3,27

3,25

2,96

3,11

3,04

2,56

2,67

2,64

-1,1%

-37%

Tf

135,97

91,92

95,47

95,48

89,12

76,54

76,20

72,50

65,32

61,53

59,19

-3,8%

-56%

Tgr

2,49

1,77

1,77

1,80

1,74

1,50

1,49

1,47

1,34

1,29

1,37

+6,4%

-45%

Tgg

5,77

5,31

5,16

4,72

4,75

4,54

4,53

4,51

3,85

4,11

4,07

-1,0%

-29%

Ouvriers

Employés Tf

15,77

15,39

16,29

17,44

17,48

17,32

17,17

14,54

14,09

12,47

12,18

-2,3%

-23%

Tgr

0,25

0,25

0,26

0,28

0,30

0,34

0,32

0,26

0,23

0,22

0,22

0%

-12%

Tgg

0,57

0,69

0,62

0,64

0,83

0,74

0,86

0,65

0,61

0,61

0,52

-14,7%

-9%

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 21


3.1.3.2 Accidents du travail des intérimaires 2000-2013-2014 Tableau 4 : Aperçu 2000 - 2013 - 2014 2000

2013

2014

137 520 266

164 467 479

181 682 368

Nombre d'accidents

13 697

6 791

7 305

Nombre d’accidents avec incapacité temporaire

12 943

6 154

6 532

Nombre d’accidents avec incapacité permanente

751

631

770

Nombre d'accidents du travail mortels

3

6

3

Nombre de jours d’incapacité de travail

249 077

139 592

164 478

Nombre de jours forfaitaires

327 598

299 470

315 035

Taux de fréquence

99,60

41,29

40,21

Taux de gravité réel

1,81

0,85

0,91

Taux de gravité global

4,19

2,67

2,64

70

58,75

59,62

95 913 964

96 625 938

108 312 527

Nombre d'accidents

13 041

5 945

6 411

Nombre d’accidents avec incapacité temporaire

12 323

5 380

5 706

Nombre d’accidents avec incapacité permanente

715

559

702

Nombre d'accidents du travail mortels

3

6

3

Nombre de jours d’incapacité de travail

238 580

124 333

148 290

Nombre de jours forfaitaires

314 473

273 265

292 960

Taux de fréquence

135,97

61,53

59,19

Taux de gravité réel

2,49

1,29

1,37

Taux de gravité global

5,77

4,11

4,07

30

41,25

40,38

41 606 302

67 841 541

73 369 841

Nombre d'accidents

656

846

894

Nombre d’accidents avec incapacité temporaire

620

774

826

Nombre d’accidents avec incapacité permanente

36

72

68

Nombre d'accidents du travail mortels

0

0

0

Nombre de jours d’incapacité de travail

10 497

15 259

16 188

Nombre de jours forfaitaires

13 125

26 205

22 075

Taux de fréquence

15,77

12,47

12,18

Taux de gravité réel

0,25

0,22

0,22

Taux de gravité global

0,57

0,61

0,52

Ouvriers + employés Nombre d’heures prestées

Ouvriers Pourcentage des heures prestées Nombre d'heures prestées

Employés Pourcentage des heures prestées Nombre d'heures prestées

22 - Rapport annuel 2014 •  


3.1.3.3 Accidents du travail mortels En 2014, 3 travailleurs intérimaires ont été victimes d’un accident du travail mortel sur le lieu de travail : •

écrasement entre un camion et un mur après collision avec le camion en marche arrière ;

chute d’une hauteur lors de travaux de réparation sur un toit ;

écrasement sous un chariot élévateur après une perte de contrôle en montant une pente.

Prévention et Intérim suit avec attention chaque accident du travail d’un intérimaire. L’étude des rapports circonstanciés des accidents graves de travailleurs intérimaires permet à Prévention et Intérim d’élaborer pour le secteur des actions ciblées et des propositions visant à améliorer la protection des intérimaires.

3.1.4 Explications sur les accidents du travail dans le secteur intérimaire Alors que les années précédentes, l’occupation dans le secteur était restée relativement stable, on observe en 2014 une hausse de 10,4%, ce qui marque une reprise par rapport à 2013. La progression est plus forte parmi les ouvriers que chez les employés (12% contre 8%), ce qui est significatif, car près de 60% du groupe des intérimaires sont occupés dans des fonctions comportant des tâches manuelles. Une hausse de l’occupation implique un plus grand nombre d’accidents sur le lieu de travail. On a dénombré 7 305 accidents du travail avec au minimum un jour d’absence au travail, soit une augmentation de 7,6%. Les accidents du travail n’ont donc pas augmenté dans la même proportion que l’occupation. En 2014, il y a eu trois accidents mortels (6 morts en 2013) et 770 accidents avec incapacité permanente. À titre de comparaison, en 2000 on avait dénombré 751 accidents avec lésion permanente, pour un taux d’occupation qui était inférieur de plus de 24% à celui de 2014. L’augmentation (+6% par rapport à 2013) du nombre d’accidents avec incapacité temporaire reste globalement un point favorable si l’on considère qu’en 2000, on avait enregistré deux fois plus d’accidents de ce type qu’en 2014 (12 943 contre 6 532). Comme les années précédentes, le taux de fréquence continue à diminuer : le Tf s’établit ainsi à 40,21 en 2014. La baisse est un peu plus marquée chez les ouvriers que parmi les employés. La diminution constante du Tf montre clairement que les spécialistes de la prévention parviennent, dans le secteur, à maîtriser les exigences pour des « conditions de travail sûres pour l’intérimaire sur le lieu de travail chez l’utilisateur », malgré l’augmentation du nombre d’intérimaires occupés. En 2014, le taux de gravité global des ouvriers et des employés est en baisse, alors que dans le même temps, on relève une augmentation du taux de gravité réel. L’augmentation du nombre de jours d’incapacité de travail est plus forte chez les ouvriers que chez les employés (+19% contre +6%). Bien que le travail manuel implique aujourd’hui des tâches moins lourdes et moins mécaniques qu’il y a 20 ans, cette forme de travail engendre toujours une plus forte probabilité d’accidents du travail avec une plus grande incapacité prolongée que pour le travail intellectuel. Les accidents du travail qui se produisent parmi les employés sont souvent moins graves, ce qui se traduit notamment dans le taux de gravité global, en baisse de près de 15% (2014/2013), alors que chez les ouvriers, il ne diminue que de 1%.

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 23


Une explication plausible pour la remontée du taux de gravité réel est que lorsque la demande d’intérimaires est plus forte, il faut puiser parmi des intérimaires qui sont parfois moins expérimentés, ou faire appel à des intérimaires plus âgés dont on sait qu’en cas d’accident du travail, ils auront un plus grand nombre de jours d’absence. Les baisses persistantes, année après année, du taux de fréquence et du taux de gravité, confirment que le climat s’améliore sur le lieu de travail. Par le passé déjà, on avait remarqué que des travailleurs intérimaires recevaient parfois le statut d’employé alors qu’ils exerçaient en réalité une fonction au profil ouvrier, avec les risques qui s’y rattachent. L’employé logistique qui conduit aussi des chariots élévateurs en est un exemple classique. Par rapport au nombre de jours d’incapacité de travail, on observe que le secteur intérimaire suit la tendance constatée par le Fonds des accidents du travail, à savoir qu’il y a de moins en moins d’accidents du travail, mais qu’ils sont de plus en plus graves, avec un plus grand nombre de jours d’incapacité.

24 - Rapport annuel 2014 •  


3.2 Aperçu des accidents du travail 2013-2014 des intérimaires par région 3.2.1 Aperçu des accidents du travail 2013-2014 pour la Flandre, la Wallonie et Bruxelles Tableau 5 : Aperçu Flandre – Wallonie – Bruxelles Flandre Heures prestées

Wallonie

Bruxelles

National

2013

2014

2013

2014

2013

2014

2013

2014

69,02%

68,46%

21,60%

21,52%

9,38%

10,02%

100,00%

100,00%

2013

2014

2013

2014

2013

2014

2013

2014

OUVRIERS Tf

60,16

57,80

66,61

67,29

51,06

40,75

61,53

59,19

Tgr

1,18

1,25

1,61

1,83

1,14

0,93

1,29

1,37

Tgg

3,62

3,59

5,79

5,63

3,41

3,68

4,11

4,07

2013

2014

2013

2014

2013

2014

2013

2014

EMPLOYÉS Tf

12,58

12,41

15,18

15,24

6,85

8,56

12,47

12,18

Tgr

0,22

0,18

0,31

0,38

0,15

0,19

0,22

0,22

Tgg

0,54

0,40

0,88

0,90

0,50

0,64

0,61

0,52

2013

2014

2013

2014

2013

2014

2013

2014

Tf

42,35

41,34

46,73

48,07

17,94

16,37

41,29

40,21

Tgr

0,82

0,86

1,11

1,29

0,40

0,37

0,85

0,91

Tgg

2,47

2,43

3,90

3,88

1,23

1,37

2,67

2,64

TOUS

3.2.2 Explications sur l’aperçu des accidents du travail par région La répartition de l’occupation entre les trois régions a légèrement évolué à l’avantage de Bruxelles. En 2014, la Région flamande prend à son compte 68,5% du total des heures prestées par les intérimaires, Bruxelles 10% et la Wallonie 21,5%. Parmi les ouvriers, le Tf diminue légèrement en Flandre et de plus de 20% à Bruxelles. En Wallonie, on note une légère hausse du Tf (+1%), ainsi qu’une augmentation de 14% des jours d’incapacité de travail. Chez les employés, on relève à Bruxelles une hausse marquante du Tf (27%), du Tgr (27%) et du Tgg (28%). On peut se demander s’il ne s’agit pas ici de fonctions d’ouvriers mentionnées comme étant des fonctions d’employés. Bien que le phénomène soit présent partout, ses effets se font surtout sentir à Bruxelles, vu le pourcentage bien plus élevé d’employés par rapport aux ouvriers. Pour la Wallonie, le Tf augmente légèrement (< 1%), tandis que le taux de gravité réel est en forte hausse (> 22%). Le rapport employés/ouvriers est plus élevé à Bruxelles que dans les autres régions, à savoir 75/25 contre 40/60 au niveau national. Les fonctions d’employés sont principalement des emplois de bureau, avec des risques plus limités. Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 25


3.3 Étudiants jobistes intérimaires 3.3.1 Accidents du travail des jobistes intérimaires en 2014 Tableau 6: Aperçu 2012-2013-2014 2012

2013

2014

Taux de fréquence

19,65

16,74

20,00

Taux de gravité

0,19

0,16

0,21

188 422

191 015

209 616

20 820 665

21 092 318

22 545 218

110,50

110,42

107,55

407

353

451

Nombre total de jours d'incapacité de travail

3 943

3 301

4 809

Nombre de jobistes sur 1 000 victimes d'un accident du travail

2,16

1,85

2,15

Nombre de contrats d'étudiants jobistes Nombre d'heures prestées Nombre d'heures prestées par contrat Nombre total d'accidents du travail avec incapacité

Le nombre de contrats d’étudiants jobistes a augmenté de 9,7%, avec une hausse de 6,9% des heures prestées. Le Tf est en hausse, passant de 16,74 en 2013 à 20 en 2014. Le nombre de jours d’incapacité de travail a lui aussi augmenté, avec un Tgr passant de 0,16 à 0,21 en 2014. Sur 1 000 contrats d’étudiant jobiste, 2,15 jobistes ont donc eu un accident du travail avec au minimum un jour d’incapacité. Le nombre moyen d’heures prestées par contrat diminue en 2014, à 107,55 heures.

26 - Rapport annuel 2014 •  


3.3.2 Évolution des chiffres d’accidents du travail pour les jobistes intérimaires 1999-2014 Graphique 10 : Taux de fréquence de 1999 à 2014 Tf

80 71,70

60,94

60

41,98

40

40,86 37,10 30,07

29,23 25,79

23,91

22,46

20

19,65

16,74

20,00

0 ÉTÉ 1999

2000

2005

2006

TOUTE L’ANNÉE 2007

2008

2009

2010

2011

2011

2012

2013

2014

Graphique 11 : Taux de gravité de 1999 à 2014 Tgr

0,70 0,62

0,60 0,51

0,50

0,40

0,37 0,32

0,32

0,30

0,27

0,30

0,28 0,22

0,20

0,20

0,21

0,19 0,16

0,10

0,00 ÉTÉ 1999

2000

2005

2006

TOUTE L’ANNÉE 2007

2008

2009

2010

2011

2011

2012

2013

2014

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 27


Le tableau 7 compare les chiffres d’accidents du travail des jobistes intérimaires pour la période allant de 1999 à 2014. Ces données de base englobent la totalité du marché de l’intérim des jobistes intérimaires. La dernière colonne reprend la différence, exprimée en pourcentage, entre l’été 1999 et l’année 2014 : une baisse de 72% du taux de fréquence et de 66% du taux de gravité. En 2014, il y a eu un accident du travail mortel avec un jobiste. Tableau 7: Comparaison des chiffres d’accidents du travail des jobistes intérimaires 1999-2014 ÉTÉ

TOUTE L’ANNÉE

2014/ 2013

2014/ 1999

20,00

+19,5%

-72,1%

0,21

+31,3% -66,1%

1999

2000

2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

2011

2012

2013

2014

Tf

71,70

60,94

41,98

37,10

40,86

30,07

29,23

25,79

23,91

22,46

19,65

16,74

Tgr

0,62

0,51

0,32

0,37

0,32

0,27

0,30

0,28

0,22

0,20

0,19

0,16

3.3.3 Explications sur les chiffres d’accidents du travail 2014 des jobistes intérimaires En 2014, 209 616 jobistes ont exercé un travail par l’intermédiaire d’une agence d’intérim et ont presté ensemble 22 545 218 heures. Ceci représente une belle progression de 6,9% par rapport à 2013, une tendance conforme à celle de l’ensemble du groupe des intérimaires (hausse de 10,5%). En 2014, il y a eu un accident mortel avec un jobiste. 2,15 jobistes sur 1 000 ont eu un accident du travail avec au moins un jour d’incapacité de travail. Si l’on compare à 1999, bien que le nombre de jobistes ait plus que doublé en 2014, le taux de fréquence a baissé de 72% et le taux de gravité de 66%. Le nombre d’heures prestées par contrat, et donc par jobiste, a diminué en 2014 pour s’établir à 107,6 heures. Les années précédentes, ce nombre n’avait cessé d’augmenter, passant de 80 heures par contrat en 2010 à 110,5 en 2012, soit une hausse remarquable. Cette évolution favorable en 2012 est sans aucun doute liée à l’assouplissement de la législation permettant aux jobistes de travailler 50 jours par an en bénéficiant de cotisations sociales avantageuses. Les efforts en vue de sensibiliser les écoles et les jeunes à la prévention et à la protection des jeunes sur le lieu de travail se poursuivront sans discontinuer. Prévention et Intérim reste clairement visible avec toutes ses campagnes de sensibilisation. PI va ainsi poursuivre ses présentations d’introduction à la législation relative à la protection des jeunes, tandis que le site www.jesuisjobiste.be sera encore renforcé dans les années à venir en tant que moyen de sensibilisation des jeunes. Il est très important de développer une bonne attitude chez les jeunes dès leur première mise au travail. Les jeunes sont en effet les travailleurs de demain. Tous les résultats obtenus dans cette catégorie d’âge resteront acquis dans la suite de la carrière professionnelle. Ce qui représente une source d’amélioration évidente dans l’ensemble du groupe des travailleurs et des intérimaires !

28 - Rapport annuel 2014 •  


3.4 Conclusion générale En 2014, l’occupation d’intérimaires est en hausse de plus de 10%. Parmi les intérimaires mis au travail chez les utilisateurs, on compte environ 60% d’ouvriers (fonctions avec travail manuel) et 40% d’employés (fonctions avec travail intellectuel). La répartition de l’occupation entre les trois régions a légèrement évolué à l’avantage de Bruxelles. En 2014, la Région flamande prend à son compte près de 69% du total des heures prestées par les intérimaires, Bruxelles 10% et la Wallonie 21%. Une hausse de l’occupation implique un plus grand nombre d’accidents sur le lieu de travail. Comme le montrent les chiffres, il y a globalement une diminution du nombre et de la gravité des accidents du travail parmi les intérimaires d’année en année. Cette baisse se confirme en 2014 ; plus précisément, l’augmentation du nombre d’heures prestées n’a pas entraîné une augmentation des accidents du travail dans la même proportion. Les baisses persistantes, année après année, du taux de fréquence et du taux de gravité, confirment que le climat s’améliore sur le lieu de travail. De plus en plus, les spécialistes de la prévention des entreprises de travail intérimaire sont en phase avec ceux des services internes et externes des utilisateurs en ce qui concerne la prévention et la protection des intérimaires. Des notions comme les analyses des risques, les fiches de poste de travail, les risques de santé pour les examens médicaux, ou encore les rapports circonstanciés lors d’accidents du travail, sont connues et sont dès lors développées et appliquées activement. Mais la survenance d’accidents du travail parmi les intérimaires reste une donnée très importante pour tous les acteurs du secteur. Étant donné que des intérimaires sont régulièrement affectés à des fonctions impliquant des tâches manuelles, il en résulte un risque plus élevé d’accident du travail avec incapacité prolongée. Le secteur intérimaire suit la tendance constatée par le Fonds des accidents du travail, à savoir qu’il y a de moins en moins d’accidents du travail, mais qu’ils sont de plus en plus graves, avec un plus grand nombre de jours d’incapacité. En 2014, 209 616 jobistes ont exercé un travail par l’intermédiaire d’une agence d’intérim et ont presté ensemble 22 545 218 heures. Ceci représente une belle progression de 6,9%, une tendance conforme à celle de l’ensemble du groupe des intérimaires (hausse de 10,4%). Si l’on compare à 1999, bien que le nombre de jobistes ait plus que doublé en 2014, le taux de fréquence a baissé de 72% et le taux de gravité de 66%. Les chiffres de 1999 à nos jours montrent clairement que la sensibilisation visant à prévenir les accidents du travail chez les intérimaires porte ses fruits. Prévention et Intérim continue à insister sur l’importance d’une fiche de poste de travail correctement remplie, qui constitue un instrument pratique pour assurer une bonne communication en matière de sécurité sur le lieu de travail. Pour les jobistes également, Prévention et Intérim continue à déployer des actions et des sensibilisations afin d’aider les jeunes à s’y retrouver plus facilement sur le plan de la sécurité au travail. Prévention et Intérim a l’intention, avec le secteur du travail intérimaire et tous les intervenants concernés, de continuer à améliorer les chiffres d’accidents du travail des intérimaires dans les années à venir.

Chapitre 3 - Accidents du travail des intérimaires en 2014 - 29


CHAPITRE

4

La Base de Données Centralisée pour les intérimaires


Collaboration avec les Services Externes PPT La Base de Données Centralisée

a été développée par Prévention et Intérim en 2013 et contient

les résultats des évaluations de santé des intérimaires. En 2014, les principaux Services Externes PPT ont commencé à transférer les aptitudes des intérimaires examinés par leurs soins. La base de données sera opérationnelle pour le secteur intérimaire dès que les résultats pour tous les intérimaires examinés auront été communiqués. La base de données permet un gain de temps considérable pour le secteur lorsque rapidité et flexibilité constituent un point crucial dans la sélection d’intérimaires compétents et médicalement aptes. En 2014, le secteur a demandé 70 164 examens de santé pour des intérimaires aux différents Services Externes PTT concernés.

32 - Rapport annuel 2014 •  


Mission légale La mission de développer la Base de Données Centralisée est inscrite à l’article 14 de l’arrêté royal du 15 décembre 2010 « fixant des mesures relatives à la sécurité et la santé au travail des intérimaires ». L’article 14 stipule aussi que la base de données est gérée par Prévention et Intérim, le service central de prévention pour le secteur intérimaire.

Chapitre 4 - La Base de Données Centralisée pour les intérimaires - 33


CHAPITRE

5

Sensibilisation


5.1 Campagnes

Une nouvelle campagne a été lancée dans les écoles en 2014. L’agenda 2015 de Prévention et Intérim a été distribué gratuitement dans les écoles. Des conseils sécurité simples insérés entre les pages du calendrier s’adressent directement aux jeunes. 18 570 et 12 623 agendas ont été distribués dans les réseaux d’enseignement néerlandophone et francophone, respectivement. En 2014, une campagne a également été préparée pour le lancement de la carte de vaccination. Cette carte sera utilisée en 2015 pour attirer l’attention des intérimaires et des consultants sur les vaccinations indispen­ sables contre les risques de santé causés par des agents biologiques.

36 - Rapport annuel 2014 •  


5.2 Partenariat européen Prévention et Intérim a collaboré en 2014 en tant que partenaire au projet européen TOOLBOXLAB. Ce projet propose un programme de formation aux réunions toolbox pour les responsables d’équipe. Ce projet s’est échelonné sur une période de deux ans (2012 - 2014). L’événement de clôture du projet TOOLBOXLAB a été organisé le 24 novembre à Bruxelles au KVS. Après une courte introduction sur le projet TOOLBOXLAB le théâtre d’improvisation Inspinazie en a proposé une interprétation interactive et amusante. Quelques sketches percutants ont mis en évidence les défis à relever pour les animateurs de réunions toolbox et les conseillers en prévention. Le matériel de formation est disponible en plusieurs langues (français, néerlandais, bulgare, roumain et turc) sur le site www.toolboxlab.be, de même que les présentations et les fiches d’information utilisées lors de cet événement.

Chapitre 5 - Sensibilisation - 37


5.3 Canaux de communication 5.3.1 Site Internet de Prévention et Intérim – www.p-i.be Le site web de PI s’adresse aux entreprises d’intérim, aux utilisateurs, aux intérimaires et à tous les acteurs concernés par le travail intérimaire. Le site Internet est un outil important qui permet à Prévention et Intérim de réaliser et de soutenir ses actions de sensibilisation. Ses principaux objectifs sont : • fournir des informations et des explications sur la législation du bien-être et la sécurité au travail ; • sensibiliser, former et conseiller sur tous les sujets en rapport avec la santé et la sécurité au travail des intérimaires ; • développer des outils sur mesure et les mettre gratuitement à disposition. Les circulaires sur le site web ont été renouvelées. Elles donnent un aperçu de la législation sur le bien-être et la sécurité au travail s’appliquant au secteur intérimaire. La page web et les circulaires ont été mises à jour pour une meilleure lisibilité et un contenu plus transparent. Les circulaires ont été classées suivant les titres des Arrêtés Royaux du Code sur le bien-être au travail : du Titre I : Principe généraux, jusqu’au Titre VIII : Catégories particulières de travailleurs.

38 - Rapport annuel 2014 •  


Le site web de PI comprend plusieurs sites complémentaires : • www.fichepostedetravail.be : les entreprises d’intérim et les utilisateurs y trouveront des explications détaillées sur la législation en vigueur et l’analyse des risques préalable à la rédaction de la fiche de poste de travail. • www.jesuisjobiste.be : ce site rassemble toute l’information sur le bien-être au travail des jeunes travailleurs. • le site web de PI comprend aussi un lien vers www.pi-m.be avec des informations détaillant le développe­ ment de la Base de Données Centralisée.

Chapitre 5 - Sensibilisation - 39


5.3.2 PI News - PI Mail Le PI News est publié 3 fois par an et est destiné aux agences d’intérims, aux conseillers en prévention, aux assureurs des accidents de travail, aux autorités, aux services externes de prévention et de protection au travail et aux plus grandes entreprises de Belgique. Le PI News a été tiré à 3 000 exemplaires. Il permet de transmettre une information importante et utile. Via ce canal, PI informe les agences d’intérim des différentes actions menées et des informations importantes pour le secteur. Dans chaque PI News, un conseiller en prévention chez un utilisateur est aussi mis en lumière dans une interview. Un concours sur un thème en rapport avec la prévention (trois questions et une question subsidiaire) permet de remporter des prix intéressants.

Prévention et Intérim envoie chaque semaine un PI Mail aux personnes de liaison. Cet e-mailing les informe en bref de l’actualité concernant la prévention et la sécurité au travail. Elles sont aussi tenues au courant des différents évènements et actions proposés par Prévention et Intérim.

40 - Rapport annuel 2014 •  


5.4 Produits de sensibilisation 5.4.1 Agenda 2015

L’agenda est l’un des outils de sensibilisation les plus importants à destination des intérimaires. L’édition 2015 a bénéficié d’un design renouvelé, toujours dans l’optique de fournir aux intérimaires un calendrier pratique pour comptabiliser leurs jours de travail. La nouvelle édition reprend encore des informations pratiques et utiles concernant le travail intérimaire. De nombreux conseils de prudence simples et directs rappellent aux intérimaires l’importance de leur sécurité et de celle de leurs collègues. L’agenda renseigne en outre l’intérimaire sur des ressources comme www.contracteranto.com, un lexique de sécurité en ligne avec des traductions dans 7 langues de toute la terminologie en rapport avec la sécurité au travail, ou encore www.toolboxlab.be, une plateforme qui propose des informations très concrètes en six langues au sujet des réunions toolbox. Environ 120 000 agendas ont été distribués dans les entreprises d’intérim, plus de 30 000 exemplaires ont été répartis dans 56 écoles de Wallonie et 78 écoles de Flandre, et environ 2 000 agendas ont été envoyés dans diverses autres organisations liées au travail intérimaire. Ce support est aussi distribué lors de formations et diverses rencontres professionnelles.

Chapitre 5 - Sensibilisation - 41


5.4.2 Affiches PI met à la disposition des agences d’intérim des affiches de prévention. Le site Internet de PI donne un aperçu du choix disponible. On y trouve des affiches pour certaines professions (nettoyeur industriel, employé logistique, élingueur, chauffeur poids lourd, pontier), une affiche pour la signalisation de produits dangereux ainsi qu’au sujet des agressions en agences d’intérim. En 2014, une nouvelle affiche détaillant la fiche de poste de travail a été créée.

5.4.3 Gadgets Des brassards réfléchissants marqués du logo de PI ont été distribués en 2014. Ce brassard est fortement réfléchissant pour être facilement repérable dans le trafic. Le thème des accidents sur le chemin du travail sera mis en avant dans un proche avenir. Chaque année des piétons et des cyclistes se font renverser pour ne pas avoir été vus à temps par des automobilistes. Les agences d’intérim ont pu distribuer ces brassards à leurs intérimaires.

42 - Rapport annuel 2014 •  


Suite au succès des boîtes de pansements proposées les années précédentes, en 2014 Prévention et Intérim a mis à disposition des agences d’intérim de nouveaux pansements à distribuer aux intérimaires. Conformes à la norme HACCP de l’industrie de l’alimentation, leur couleur bleue étrangère aux produits alimentaires permet de les repérer facilement s’ils sont perdus. De cette manière un pansement qui se serait détaché peut être repéré à la vue ou par un capteur industriel. De plus, ils comportent sous la compresse un film métallique repérable par la plupart des détecteurs électromagnétiques dans la chaîne de production.

Pour la fin d’année 2014, un colis spécial a été préparé et envoyé à l’intention du personnel des agences d’intérim. Un modèle PI de fiche de poste de travail était accompagné d’un assortiment de gadgets dans le but de mieux faire connaître PI auprès des consultants et de promouvoir le site Internet www.fichepostedetravail.be lancé début 2014. Les 1 350 colis surprise ont été adressés à toutes les agences d’intérim.

Chapitre 5 - Sensibilisation - 43


5.5 Formations 5.5.1 Formation de base en prévention pour les personnes de liaison et leurs collaborateurs En 2014, Prévention et Intérim a organisé la formation de base en prévention, protection et bien-être au travail pour les personnes de liaison et leurs collaborateurs. L’objectif de ces cours est de fournir aux personnes de liaison des entreprises d’intérim une formation adaptée qui tienne compte des spécificités du secteur intérimaire et qui soit conforme aux exigences de la loi sur le bienêtre. En plus des matières de base comme la législation sur le bien-être, la sécurité incendie, l’ergonomie ou les charges psychosociales, d’autres thèmes importants et spécifiques au secteur intérimaire sont traités. Durant cette formation, les personnes de liaison acquièrent les connaissances nécessaires pour informer utilement les entreprises et les intérimaires des risques auxquels les intérimaires peuvent être exposés, et pour formuler des recommandations adéquates en matière de prévention. Le cycle s’est clôturé par une visite de la société Ecowerf à Louvain. Tous les participants ont réussi l’examen et obtenu leur certificat de « Formation de base en Prévention, Protection et Bien-être au Travail ».

5.5.2 Cours de droit social et bien-être au travail pour consultants en intérim Prévention et Intérim prend en charge la partie « Politique de prévention pour le travail intérimaire » du cours pour les consultants organisé par Federgon. Lors de ces sessions, les futurs consultants en intérim sont amenés à prendre conscience que la sécurité et la prévention sont des aspects essentiels du processus de sélection des intérimaires. Le côté légal est parcouru rapidement en insistant entre autres sur la législation du bien-être, les fiches de poste de travail, les examens de santé, la certification VCU et la répartition des tâches entre utilisateur et entreprise d’intérim.

5.5.3 Formations sur la fiche de poste de travail Des sessions de formation sur la fiche de poste de travail ont été organisées par Prévention et Intérim dans les deux langues. Trois formations de deux heures et demie ont eu lieu, pour un total de 49 participants néerlandophones et 25 francophones. Durant les sessions, des exercices pratiques permettent de reconnaître les fiches de poste de travail incorrectes ou mal complétées. Les outils disponibles sur www.fichepostedetravail.be sont également présentés.

5.5.4 Formations dans les écoles Les écoles souhaitant fournir à leurs étudiants une formation en sécurité par un conseiller en prévention ont pu faire appel à PI en 2014. Une école de Wallonie et cinq écoles de Flandre ont été visitées.

44 - Rapport annuel 2014 •  


5.6 Études, informations et activités de formation Prévention et Intérim participe régulièrement à des journées d’étude et des formations dans le domaine du bienêtre au travail en collaborant entre autres avec le Cresept, Prebes, Prevent, AMS, Kluwer, UIA Antwerpen, PVI, etc. Prévention et Intérim a également été présent au salon « Verruim je horizon » de choix d’études et de professions, à Hasselt les 27 et 28 février 2014.

5.7 Articles dans la presse En 2014, Prévention et Intérim a publié un article « Jobstudenten, veiligheidsposten, 50 dagen », signé par Marijke Bruyninckx, dans le « Veiligheidsnieuws » n°183 (avril - mai - juin 2014) de Prebes, l’association des conseillers en prévention néerlandophones. L’article détaille la réglementation en matière de santé et sécurité au travail qui s’applique aux étudiants travailleurs. L’article est également disponible en français et en néerlandais sur le site Internet de PI.

Chapitre 5 - Sensibilisation - 45


CHAPITRE

6

Plan d’action de Prévention et Intérim en 2015


Supports de sensibilisation Comme supports de sensibilisation, les affiches, le PI News (3 x par an) et l’agenda des intérimaires restent des moyens de communication pertinents. Les messages de sécurité et les informations relatives à la sécurité au travail y sont présentés de manière simple et claire pour les consultants, les utilisateurs et les intérimaires.

Sites Internet Les sites Internet de Prévention et Intérim seront au centre de l’attention en 2015. Pour mieux se rapprocher de l’univers des jeunes et les sensibiliser à la sécurité au travail, le site www.jesuisjobiste.be sera retravaillé en profondeur, tant du point de vue du style que du contenu. Un bureau externe, en collaboration avec l’équipe de Prévention et Intérim, retravaillera le site en fonction du groupe ciblé et des parties concernées. Le développement du site www.fichepostedetravail.be se poursuivra en fonction des acteurs concernés comme les intérimaires, les entreprises d’intérim et les utilisateurs. Le site www.p-i.be sera rafraîchi pour attirer plus de visiteurs. Disponibles sur le site, les circulaires de la rubrique législation seront entièrement actualisées avec un nouveau lay-out.

Action dans les écoles Les actions dans les écoles continueront en 2015. Avec la nouvelle approche sur le site www.jesuisjobiste.be plus axée sur l’univers des jeunes, l’environnement scolaire sera aussi pris en compte.

Base de Données Centralisée PI-M Dès qu’elle entrera en fonction, la Base de Données Centralisée permettra aux consultants en intérim de rechercher les résultats d’examens de santé des intérimaires en fonction du poste de travail pour lequel ils sont sélectionnés et de transmettre ces résultats à l’utilisateur.

Études et statistiques La collecte des données statistiques concernant les accidents du travail, les accidents graves et les examens médicaux sera optimisée. PI commencera le développement d’un outil en ligne de gestion des statistiques des accidents du travail.

Formation La formation de base en prévention pour le secteur intérimaire reste un point important au sein de PI. Des formations supplémentaires concernant la fiche de poste de travail, les accidents du travail, etc. seront organisées sur demande pour les personnes de liaison et consultants.

48 - Rapport annuel 2014 •  


Groupes de travail Le groupe de travail « Cas de violence et de harcèlement » a mis au point, en 2013, un protocole et une affiche. En septembre 2014, la législation concernant les risques psychosociaux a été adaptée à nouveau. En 2015, ce dossier de travail sera actualisé. Une réunion de concertation est planifiée avec les agences d’intérim « construct » concernant le VCU.

Accidents du travail Un point à surveiller pour les statistiques des accidents du travail des intérimaires est la future disparition de la distinction entre ouvriers et employés. Provisoirement, la distinction reste en vigueur pour la collecte des données des accidents du travail. En plus de l’examen des accidents du travail mortels, en 2014 la demande d’informations concernait déjà tous les accidents du travail graves des travailleurs intérimaires. Au vu des résultats limités en 2014, cette demande des données sera suivie d’encore plus près.

Chapitre 6 - Plan d’action de Prévention et Intérim en 2015 - 49


CHAPITRE

7

Annexes


Membres Prévention et Intérim au 31/12/2014 A CONCEPT INTERIM

2000

AB WERKT SERVICE

NL-6049 GZ

ANVERS ROERMOND - HERTEN

ABSOLUTE WORK sprl

8200

BRUGES

ABSOLUT WORK CONSTRUCT

8200

BRUGES

ACCENT JOBS FOR PEOPLE sa

8800

ROESELARE

ACCENT CONSTRUCT

8800

ROESELARE

ACTA INTERIM sa

4800

VERVIERS

ACTIEF CONSTRUCT sa

3560

LUMMEN

ACTIEF INTERIM

3560

LUMMEN

ADCOR CONSTRUCT sprl

8900

YPRES

ADCOR INTERIM sprl

8900

YPRES

ADECCO CONSTRUCT sa

1702

GRAND-BIGARD

ADECCO PS

1702

GRAND-BIGARD

ADMB

8200

BRUGES

AGO CONSTRUCT sprl

8500

COURTRAI

AGO JOBS & HR

8500

COURTRAI

AGRO-SERVICES

2500

LIER

ALLO INTERIM sa

1060

BRUXELLES

APPRO sprl

2830

WILLEBROEK

ARTEC GROEP BELGIË

2000

ANVERS

ARTEC INTERIM bv

NL-4382 AC

VLISSINGEN

ARTEMIS NETWORK sa

1050

BRUXELLES

ASAP.BE sa

3600

GENK

AVANCE HASSELT sprl

3500

HASSELT

AXIS sa

2000

ANVERS

AXXICOM sa

2000

ANVERS

BAKKER & PARTNERS sa

2600

BERCHEM

BELGIUM TECHNICAL SUPPORT sa

2100

DEURNE

BIK INTERIM

1070

ANDERLECHT

BOSTONAIR Ltd.

UK-HU178DA

BTS INTERIM sa

2070

ZWIJNDRECHT

CARE TALENTS sa

8500

COURTRAI

CERTEAS

9000

GAND

CN BELGIUM

2610

ANVERS

CONSELLT

8800

ROESELARE

CONSTRUCT INTERIM sa

1000

BRUXELLES

CONTRACTAIR Ltd

UK-24 8 WD

EAST YORKSHIRE

BASTINGSTOKE RG

DAOUST INTERIM sa

1050

BRUXELLES

DAXXA BELGIE sprl

2910

ESSEN

DIAMANT-A-GO//OPUS INTERIM

8500

COURTRAI

E + sa

3530

HOUTHALEN-HELCHTEREN

52 - Rapport annuel 2014 •  


ELITE INTERIM EMS-CONSTRUCT bv

1090 NL-6603 BE

JETTE WIJCKEN

EQUIP sa

4000

LIEGE

ERGOFLEX sa

2800

MALINES

ETAPE INTERIM sprl

8500

COURTRAI

EUROP INTERIM sa

1060

BRUXELLES

EUROSTAR 25 BELGIUM sprl

2321

MEER

EXARIS INTERIM

1000

BRUXELLES

EXCEL INTERIM sa

1050

BRUXELLES

EXPERZA

8700

TIELT

FLEXIBILITY sprl

2000

ANVERS

NL-4836 LG

BREDA

FLEX-IN LOGISTICS bv FLEXPOINT sprl

3500

HASSELT

FLEXTRA INTERIM sa

1730

ASSE

FOCUS HR GROUP sa

2850

BOOM

FORUM JOBS sa

8800

ROESELARE

FRIDAY EUROTECH CONSTRUCT sa

2970

SCHILDE

GO TEMP sprl

8500

COURTRAI

H & L PEOPLE sa

2000

ANVERS

HARVEY NASH

1702

GRAND-BIGARD

HAYS sa

8520

KUURNE

HUMAN CONSTRUCT

6000

CHARLEROI

HUMAN SUPPORTS

6000

CHARLEROI

IMPACT CONSTRUCTION sa

3500

HASSELT

IMPACT sa

3500

HASSELT

IN PERSON BOUW bv

NL-1013 AS

AMSTERDAM

INFINITY JOBS

8870

IZEGEM

INTELECT sprl

2600

BERCHEM

INTERIM PARTNER sprl

1420

BRAINE-Lâ&#x20AC;&#x2122;ALLEUD

INTERIM@WORK

3730

HOESELT

INTERPASS sa

9450

HAALTERT

INTERTIME sa

3580

BERINGEN

IPS POWER PEOPLE

NL-2909 LK

CAPELLE AAN DEN IJSSEL

JOB TALENT sa

3000

LOUVAIN

JOBCONNECTION sa

3000

LOUVAIN

JOBS CONSTRUCT sprl

3620

LANAKEN

JOBS scrl

2600

BERCHEM

JUST WORK sa

8800

ROESELARE

KELLY SERVICES INTERIM sa

1160

BRUXELLES

KEYWORKS sprl

3560

LUMMEN

KONVERT INTERIM sa

8500

COURTRAI

Chapitre 7 - Annexes - 53


KONVERT INTERIM VLAANDEREN sa

8500

COURTRAI

KONVERT INTERIM WALLONIE

8500

COURTRAI

KONVERT KONSTRUKT sa

8500

COURTRAI

LAB SUPPORT sa

2018

ANVERS

LE PALAIS DE L’INTÉRIM scrl

1060

BRUXELLES

F-95604

EAUBONNE

LEADER INTERIM sa LEM INTERIM sa

4030

GRIVEGNEE (LIEGE)

LINK2EUROPE sa

2870

PUURS

LOGISTIEK INTERIM BEDRIJF sa

8500

COURTRAI

LOSFELD CONSULT sprl

7500

TOURNAI

M INTERIM sa

1000

BRUXELLES

MANPOWERGROUP BELGIUM sa

1200

BRUXELLES

MERIDIAN BUSINESS SUPPORT Ltd

UK-WA17 PT

ALTRINCHAM CHESHIRE

MERVEILLE PLUS INTERIM sa

7950

CHIEVRES (LADEUZE)

MISE EN PLACE BELGIE sa

3000

LOUVAIN

MON INTERIM sprl

1160

AUDERGHEM

MOVE INTERIM

8790

WAREGEM

MUNDO INTERIM sprl

3620

LANAKEN

NOVA ENGINEERING sa

3500

HASSELT

NURSE & CO sprl

7000

MONS

OK PEOPLE

4040

HERSTAL

ORANJEBUILD

NL-3016 BH

ROTTERDAM

ORION ENGINEERING SERVICES Ltd

UK-IV2 6AA

INVERNESS

PACK INTERIM sprl

7100

LA LOUVIERE

PAGE INTERIM sa

1050

BRUXELLES

PEPS INTERIM sa

7000

MONS

PLUS UITZENDKRACHTEN sa

2000

ANVERS

QUALITAIR AVIATION HOLLAND BV

NL-1437 EJ

ROZENBURG-SCHIPHOL

QUALITAIR ENGINEERING SERVICES Ltd

UK-CB85TE

CAMBRIDGE

QUALITY sprl

8790

WAREGEM

QUALITY@CONSTRUCT

3900

OVERPELT

QUALITY@WORK

3900

OVERPELT

RANDSTAD BELGIUM sa

1082

BRUXELLES

RANDSTAD BELGIUM CONSTRUCT

1082

BRUXELLES

REAL CONSTRUCT INTERIM sa

8630

FURNES

REAL INTERIM

8630

FURNES

REFLEX INTERIM

1050

BRUXELLES

RITMO INTERIM

2000

ANVERS

ROBERT HALF sprl

1702

GRAND-BIGARD

ROBERT WALTERS PEOPLE SOLUTIONS sa

1050

BRUXELLES

RUNTIME sa

2221

BOOISCHOT

SAFETEC INTERIM sprl

2000

ANVERS

SAMENWERKING TECHNIEK ORGANISATIE BELGIE sprl

8630

FURNES

54 - Rapport annuel 2014 •  


SECRETARY PLUS MANAGEMENT SUPPORT sa

2000

ANVERS

SEGERS SELECT sprl

3500

HASSELT

SELECT HUMAN RESOURCES sa

8500

COURTRAI

SELEXIS sa

3500

HASSELT

SKILLFLEX SA

2800

MALINES

STAFFABLE BELGIE sa

9000

GAND

START PEOPLE CONSTRUCT sa

2000

ANVERS

START PEOPLE sa

2000

ANVERS

STEGMANN BELGIUM

2000

ANVERS

SUIVI TECHNIQUE ORGANISATION

F-59380

QUAEDYPRE

SYNERGIE BELGIUM sa

2018

ANTWERPEN

SYNERGIE CONSTRUCT

2018

ANTWERPEN

TALENTUS

8790

WAREGEM

TCP BELGIUM sprl

2000

ANVERS

TEAM ONE

4500

HUY

TEMPO-TEAM

1082

BRUXELLES

TENTOO sa

1930

ZAVENTEM

T-BRUXELLESS

1000

BRUXELLES

T-GROEP; DIVISION T-INTERIM

2800

MALINES

THE CREW FLEX sa

2000

ANVERS

THG-JOBCENTER

4700

EUPEN

TOBASCO sa

3500

HASSELT

TRACE ! sa

6000

CHARLEROI

TRACE CONSTRUCTION sa

6000

CHARLEROI

TRAVAQ

2000

ANVERS

UNIQUE sa

2000

ANVERS

UPDATE-PRO sprl

2018

ANVERS

VALESTA sa

1435

MONT-SAINT-GUIBERT

VCARRE AND PARTNERS

1020

BRUXELLES

VDET sa

3500

HASSELT

VIAVERA

1930

ZAVENTEM

VIND sa

8800

ROESELARE

VIND BOUW sa

8800

ROESELARE

VIO INTERIM

9080

BEERVELDE

VISION POINT sprl

3545

HALEN

VIVALDI'S CONSTRUCT

2850

BOOM

VIVALDI'S INTERIM sa

2000

ANVERS

WHOOHOO BELGIUM FLEX sa (MAANDAG)

2930

BRASSCHAAT

XPE PERSONNEL SERVICES

1702

GRAND-BIGARD

XTRA INTERIM

2100

DEURNE

YOUR OXYGEN

2627

SCHELLE

Z - PROJECT STAFFING

3583

PAAL

Chapitre 7 - Annexes - 55


Service Central de Prévention pour le Secteur du Travail Intérimaire asbl

Tél 02 204 56 80 Fax 02 204 56 89

Info@p-i.be www.p-i.be

E.R. : Marijke Bruyninckx | Prévention et Intérim | Tour & Taxis, av. du Port 86C, Bte 302, B-1000 Bruxelles | Design : www.cdncommunication.be

Rapport annuel Prévention et Intérim 2014  

Le Service Central de Prévention pour le Secteur Intérimaire

Rapport annuel Prévention et Intérim 2014  

Le Service Central de Prévention pour le Secteur Intérimaire

Advertisement