Page 27

NIGHT

“!I work in the night world and I love gossip.!” «!Je travaille dans le monde de la nuit et j’adore les potins.!» all people who love to party, don’t take things too seriously, are fun, and are always the last to leave… Hence the name Princesses! Not in the noble sense of the word, but rather the Parisian sense. I wanted to be sure it never got boring. Some of the princesses were indeed true aristocrats, while others were real princesses of the night and party scene.” DEVIL’S ADVOCATE The Princesses concept lasted for several years and had its share of success. It was so popular that eventually men wished also to have an evening dedicated to them. Thus, the idea of Sales Gosses, a natural extension of the Princesses concept, was born. A “sale gosse” is a guy whom one should avoid falling in love with at all costs. One whom you’d never take home to mum. It’s the kind of guy who comes from a good family, who has everything to succeed but there is excess all around (too much success, too much beauty, too much of everything…). The guys were always dressed to the nines and put in the spotlight by none other than Dan Marie Rouyer. MIDNIGHT IN PARIS The magic of the Capital thrives on those who aspire to live new experiences through such parties. ** Modernity and social buzz at the Café Germain. The Costes brothers did it again with this colourful and unconventional design space that was imagined by India Mahdavi. It regularly welcomes the hippest people of the left bank and has become part of the tight circle of trendy Parisian places to go out. ** At No Comment, a former favourite spot for a little debauchery, you’ll find a more intimate atmosphere. Associated with Rouyer’s right bank alter ego Rocco de Robien, this spot now welcomes a refined and elegant group of clients. Some changes were made to add a sense of chic and sexiness with hints of the No Comment of old. Dodge the alcoves, peak into secret rooms or the smoking room, or just laugh, dance, and have fun! ** Inspired by the Parisian salons of the twenties, the second edition of the bar Cointreau Privé can be found at Paris’ Golden Triangle. Dan and Rocco welcome guests to this very private bar designed by Alexis Mabille for an evening of sipping classic cocktails such as the Cointreaupolitan, the Side-Car, and the Singapore Sling. ALL ABOUT VERSAILLES Created with Sasha Guitry in mind, Dan tells us about Versailles in his own way in an sort of anachronistic atmosphere. This is where our friend Dan has organised THE party everyone in Paris talks about. The Princess Ball is a rock costume ball, which brings together aristocrats, socialites, those in the know, and the bourgeois. Once a year, Dan likes to reclaim his position as chamberlain and makes us all into princes and princesses for a night. Everyone participates, from the courtesan to the princess and the marquis to the nobleman. The highly-anticipated annual event was held this March 24 at the Royal Pavilion, with its grand rooms decorated for the Royal Court of the 18th Century. PARIS, CITY OF LIGHTS? “ I think that there is still work to do. Cities like Berlin and London are much more open. Paris is a city that makes you dream. Paris is like a mini representation of what is hip and a place where you can always do great things. We made a real impression back in the day with Les Bains Douches and Le Palace, and it stuck with everyone. We’re trying today to go further and higher. It was a task made more difficult by the political and social situation in France and the world. But that’s what we’re here for… Let the party go on!”

BY DELPHINE LANCRENON

de la nuit parisienne. Elles étaient toutes dans la mode, la finance, la magistrature... Bref, toujours des pointures indépendantes habituées aux lieux chics parisiens, qui connaissaient tout le monde et avaient le monde entier pour amis. Très fêtardes, qui ne se prennent pas au sérieux, rigolotes, elles finissent toujours les dernières, enfin des princesses quoi. Pas au sens noble du terme mais au sens parisien. Je ne voulais en aucun cas que cette soirée devienne ennuyeuse. Certaines d'entre elles étaient bien entendu de vraies aristocrates, d’autres de vraies princesses de la nuit et de la fête. » L’AVOCAT DU DIABLE… « La soirée des Princesses a été un concept déjanté qui a duré plusieurs années et a eu son lot de succès. À tel point que les hommes ont souhaité eux aussi avoir une soirée qui leur était dédiée. La soirée des Sales Gosses, extension naturelle de la soirée des Princesses est née. Un Sale Gosse, c’est le mec dont il ne faut pas tomber amoureuse. Celui que l'on ne veut pas présenter à sa mère. Ce sont ces types de bonne famille qui ont tout pour réussir mais il y a du trop partout (trop de succès, trop beau, trop de trop…). Mes Sales Gosses étaient, en somme, des Dutronc. » Ces messieurs ont revêtu leurs plus beaux atours et sont devenus ambassadeurs éphémères de cette institution des années 60, mise au goût du jour par un Dan Marie Rouyer à l'image du comte de Montesquiou. MIDNIGHT IN PARIS La magie de la capitale opère sur notre homme qui aspire à vivre et nous faire vivre de nouvelles expériences au fil de ses soirées. ** Modernité et mondanités au Germain. Dan devient la caution germanopratine de la famille Costes et investi le dernier né de Thierry Costes. Lieu au décor design, haut en couleurs et atypique imaginé par India Mahdavi, accueillant les plus branchés de la Rive Gauche. Le Germain a intégré le cercle fermé des lieux hype et tendance de la capitale. ** Ambiance plus intime avec le No Comment, ex haut lieu de libertinage parisien. Associé à Rocco de Robien, son alter égo de la rive droite, nos deux dandys recevront en ce lieu le tout Paris raffiné et élégant. Orientation changée pour en faire un écrin chic et sexy avec quelques clins d'œil au No Comment de l'époque. Déambulez sous les alcôves, dans les chambres secrètes ou le fumoir inchangés et riez, dansez, amusez-vous ! ** Inspiré des salons parisiens des années folles, la deuxième édition du bar éphémère Cointreau Privé a choisi de s’installer dans le triangle d’or parisien. Dan et Rocco nous ouvrent les portes de ce bar très privé imaginé par Alexis Mabille le temps d'une soirée pour siroter des cocktails intemporels tels que le Cointreaupolitan, le Side Car ou encore le Singapour Sling. SI VERSAILLES M'ÉTAIT CONTÉ ! À l’image de Sasha Guitry, Dan nous conte Versailles à sa manière, dans une atmosphère anachronique. Voilà bien cinq ans que notre ami organise LA soirée dont tout le monde parle à Paris. Le Bal des Princesses, c'est un bal costumé 18e rock et décalé, réunissant les aristos, les mondains, les branchés et les bourgeois. Une fois par an, Dan aime revêtir son habit de chambellan qui anoblit la capitale et nous transforme tous en Princes et Princesses le temps d’une nuit. Tous jouent le jeu, de la courtisane à la princesse ou du marquis au gentilhomme. Le rendez-vous annuel tant attendu a eu lieu ce 24 mars au Pavillon Royal, avec ses grands salons rappelant la Cour Royale du XVIIIe siècle. PARIS, CAPITALE DES LUMIÈRES ? « Je pense qu’il y a du boulot. Il y a d’autres villes telles que Berlin ou Londres qui sont beaucoup plus ouvertes. Maintenant, Paris est certainement le lieu qui fait le plus rêver. Paris est aujourd'hui un petit laboratoire de tendances intéressant et on peut toujours y faire de belles choses. Nous nous sommes démarqués à l'époque avec les Bains Douche et le Palace. C'est resté dans l'inconscient de chacun. Nous essayons aujourd'hui, avec nos bâtons de pèlerins, d'aller plus loin et plus haut. Tâche rendue difficile par la conjoncture politique et sociale actuelle en France et dans le monde. Mais nous sommes là pour ça. Que la fête continue ! »

-25-

PRESTIGE INTERNATIONAL Magazine  

LUXURY FASHION AND LIFESTYLE MAGAZINE

PRESTIGE INTERNATIONAL Magazine  

LUXURY FASHION AND LIFESTYLE MAGAZINE