Page 1

Militer à eelv bretagne Guide d’accueil

Stourm e EERC’H Breizh

Levrig degemer

L

e cheminement de chacun-e pour s’engager à Europe Écologie Les Verts est toujours singulier. Certain-e-s déjà engagé-e-s dans l’écologie politique adhèrent avec une conviction immédiate, d’autres attendent longtemps avant de faire ce choix : ce peut être après un parcours associatif ou syndical, ou bien après de nombreuses hésitations, avec l’envie de vérifier que le militantisme dans un parti politique et les idées défendues par EELV leur conviennent. La mutation du parti des Verts en Europe Écologie Les Verts en novembre 2010 répond à une volonté de donner une place à la diversité des engagements et des formes de militantisme : initiatives citoyennes, actions de terrain, réflexion collective sur la transformation

de la société ou participation aux institutions. Depuis 2010, EELV ne cesse de perfectionner son fonctionnement interne pour que chacun-e trouve pleinement sa place et soit partie prenante de l’action collective. Ce guide édité par EELV Bretagne a pour objectif de vous accompagner dans vos premiers pas de militant-e-s. Nous espérons qu’il répondra à un grand nombre de vos questions. Vous pourrez bien entendu trouver d’autres réponses en rencontrant d’autres militant-e-s ou en parcourant les sites d’informations d’EELV. Bienvenue chez vous ! Écologie Les Verts Bretagne !

Bienvenue

à

Europe

Degemer mat du-mañ ! Degemer mat e Europa Ekologiezh ar re C’Hlas

BREF HISTORIQUE DE L’ÉCOLOGIE POLITIQUE Istor berraet an ekologiezh politikel Depuis le XVII

1970 - 1984

1984 - 2002

2009 - 2013

L’idée fait son chemin Depuis le XVIIe siècle, l’idée que la nature devait être prise en compte et pas seulement exploitée n’a eu de cesse de s’imposer. En 1820, le naturaliste J-B. de Lamarck écrit déjà : « L’homme par son égoïsme trop peu clairvoyant pour ses propres intérêts, par son penchant à jouir de tout ce qui est à sa disposition, en un mot par son insouciance pour l’avenir et pour ses semblables, semble travailler à l’anéantissement de ses moyens de conservation et à la destruction même de sa propre existence. »

Les débuts de l’écologie politique Il faudra attendre la fin des années 1960 pour voir le discours écologiste sortir des cercles restreints et se poser en critique radicale de la société, préconisant des réorientations sans compromis. Les premières ONG environnementales apparaissent : les Amis de la terre, Greenpeace... En 1972, le Club de Rome publie le rapport Halte à la croissance. En1974, l’agronome René Dumont est le premier candidat écologiste à l’élection présidentielle, il réalise 1,32 % des votes.

Naissance et consolidation des Verts Dans la décennie 80, avec l’arrivée de la gauche au pouvoir, des partis politiques écologistes se créent en Europe : les Grünen en Allemagne (1982) et Les Verts en France (1984). En 1997, Les Verts décident de construire une alliance avec la gauche. La même année, Dominique Voynet et Guy Hascoët participent au gouvernement Jospin et imposent quelques mesures écologiques, mais le bilan reste mitigé.

Le rassemblement des écologistes et sa maturation L’horizon électoral pour les écologistes s’éclaircit en 2009 avec le score historique de 16,28 % aux élections européennes. La seconde mutation du mouvement est en route. Europe Écologie Les Verts est créé fin 2010 avec une volonté d’ouverture vers la société. Aujourd’hui, avec un parti rénové, ses 10 000 adhérent-e-s, deux ministres, 17 député-e-s, 12 sénateurs-trices, 14 député-e-s européen-ne-s et de nombreux élu-e-s locaux et territoriaux, EELV veut impulser la transformation écologiste de la société.

e

mars - meurzh 2013

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

1


L’ORGANISATION INTERNE D’EUROPE ECOLOGIE LES VERTS AOZADUR DIABARZH EUROPA EKOLOGIEZH AR RE C’HLAS

Être coopérateur-trice, c’est participer à la vie du mouvement : mobilisations, réunions du groupe local, agoras, commissions thématiques… Tou-te-s participent aux débats et co-élaborent les programmes.

ADHÉSION

Être adhérent-e d’Europe Écologie Les Verts, c’est participer aux décisions du mouvement : élections internes et désignation des candidats aux élections externes, choix stratégiques et programmatiques...

au revenu

COOPÉRATION

Adhérent-e ou coopérateur-trice

20 €

Ezel-ez pe genoberour-ez

locales

programmes

OUI

OUI

OUI

Peuvent être candidat-e-s à

OUI

Adhésion aux statuts

OUI

OUI

OUI

OUI

des candidat-e-s et à la stratégie électorale

votes dans les instances internes

Peuvent être candidat-e-s dans les instances internes

OUI

OUI

OUI

NON

Des coopérateurs tirés au sort ont une voix consultative dans les instances

NON Excepté pour la Présidentielle

Au niveau local Le Groupe Local (GL) regroupe les militante-s d’un même territoire. Chaque militant-e-s est obligatoirement rattaché à un et un seul GL. Le choix du territoire est défini en fonction du nombre de militant-e-s et de leur souhait d’organisation. Des GL voisins ou d’un même département peuvent créer une Coordination pour coopérer ensemble. Il y a 32 GL en Bretagne en 2013.

D’AL live lec’hel Chaque GL désigne des militant-e-s pour gérer l’organisation interne et la communication externe du groupe. Selon les groupes, ces tâches peuvent être remplies par un binôme homme/femme porte-parole, ou par deux binômes porte-parole et secrétaires. Les GL décident seuls de leur organisation interne dans le cadre des statuts nationaux et régionaux.

Les groupes locaux en bretagne

L’Assemblée générale est l’instance souveraine du GL. Elle réunit les adhérent-e-s au minimum une fois par an. Elle décide des orientations politiques et stratégiques du GL, et élit les secrétaires et/ou porte-parole et le ou les représentants du GL au Conseil Politique Régional (CPR). Les coopérateurs assistent aux AG et participent aux débats, mais sans droit de vote.

strolladoù lec’hel e Breizh

22 Côtes d’Armor - Aodoù-an-Arvor 35 Ille-et-Vilaine - Ill-ha-Gwilen Baie de Saint-Brieuc baie-saint-brieuc@eelv.fr Bretagne intérieure bretagne-interieure@eelv.fr Goëlo goelo@eelv.fr Pays de Guingamp paysdeguingamp@eelv.fr Kerne Uhel kerneuhel@eelv.fr Pays de Dinan paysdedinan@eelv.fr Trégor tregor@eelv.fr

29 Finistère - Penn-ar-Bed

56 Morbihan - Mor-Bihan

Chantepie - Vern/Seiche - Nouvoitou chantepie@eelv.fr A l’est de Rennes alestderennes@eelv.fr Illet Vert illet-vert@eelv.fr Rennes rennes@eelv.fr Pays de Saint-Malo saint-malo@eelv.fr Sud-Ouest de Rennes so-rennes@eelv.fr Pays de Vitré paysdevitre@eelv.fr Pays de Fougères paysdefougeres@eelv.fr Pays de Redon et de Vilaine paysdevilaine@eelv.fr

Pays d’Auray auray@eelv.fr Bretagne intérieure bretagne-interieure@eelv.fr Hennebont 2 Rives hennebont2rives@eelv.fr Pays de Lorient paysdelorient@eelv.fr Pays de Ploërmel ploermel@eelv.fr Pays de Vannes vannes@eelv.fr

Pays du Trégor

Abers Iroise abers-iroise@eelv.fr Brest brest@eelv.fr Douarnenez - du Cap Sizun à Crozon dz-capsizun-crozon@eelv.fr Pays de Morlaix morlaix@eelv.fr Pays Bigouden paysbigouden@eelv.fr Pays de Concarneau paysdeconcarneau@eelv.fr Pays de Quimperlé paysdequimperle@eelv.fr Plougastel /Landerneau/ Daoulas landerneau@eelv.fr Plouzané plouzane@eelv.fr Kemper Kerne quimper@eelv.fr

Aber Iroise Brest

Pays de Morlaix

Pays de Saint-Malo

Pays de Guingamp Baie de Saint-Brieuc

Plougastel DaoulasLanderneau

Plouzané

Kerne Uhel Douarnenez 29 - FINISTÈRE Cap Sizun à Crozon

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

Pays de Dinan

35 - ILLE-ET-VILAINE

Bretagne intérieure

Kemper Kerne Pays Bigouden

22 - CÔTES-D'ARMOR

Pays de Fougères

Illet Vert

Concarneau Quimperlé

Rennes

Pays de Ploërmel

Sud Ouest de Rennes

56 - MORBIHAN Lorient

Hennebont 2 Rives

2

Goëlo

Pays d’Auray

Pays de Vannes

Pays de Redon et de Vilaine

Pays de Vitré A l’est de Rennes Chantepie Vern/Seiche - Nouvoitou


AU niveau régional

D’al live rannvroel

Europe Écologie Les Verts Bretagne

NIVEAU LOCAL

Le Conseil Politique Régional (CPR) est l’instance délibérative et décisionnelle d’EELV Bretagne, c’est en quelque sorte son Parlement. Il est composé de 60 adhérent-e-s : 30 représentent les groupes locaux et 30 sont élu-e-s à la proportionnelle par l’ensemble des adhérents lors du Congrès régional sur la base de listes attachées à des motions d’orientation politique. Les membres du CPR sont élu-e-s pour 3 ans et se réunissent environ tous les deux mois. Un binôme paritaire est élu par les membres du CPR pour préparer avec le BER les réunions et les coprésider. Entre deux réunions du CPR, ses membres travaillent au sein de commissions dites fonctionnelles : finances, élections, formation et développement des groupes locaux, communication et coopérative (voir page 6).

ADHÉRENT-E-S COOPÉRATEURS-TRICES

GROUPE LOCAL Assemblée générale Bureau Porte-parole et/ou secrétaire Réunions du groupe local

NIVEAU RÉGIONAL

est la composante régionale du mouvement politique national Europe Écologie Les Verts. Elle regroupe l’ensemble des groupes locaux et des adhérent-e-s des quatre départements de la Bretagne administrative. Elle constitue une entité juridique à elle seule, gérant son budget, créant ses statuts et son règlement intérieur, en conformité avec les statuts nationaux.

EELV BRETAGNE Congrès régional Conseil Politique Régional (CPR) Bureau Exécutif Régional (BER) Commission régionale de prévention et de résolution des conflits (CRPRC) Commissions thématiques régionales

L’Assemblée générale régionale se réunit au moins une fois par an. Les adhérent-e-s y décident les choix stratégiques et les positions politiques concernant la région Bretagne et adoptent le budget annuel d‘EELV Bretagne. Tous les trois ans, lors d’un Congrès régional, les adhérent-e-s renouvellent les instances régionales internes (CPR et BER) et votent l’orientation politique. La commission régionale de prévention et de résolution des conflits (CRPRC) a un rôle de prévention de conflits et de conciliation au sein d’EELV Bretagne. Elle veille au respect des divers statuts et règlements intérieurs, ainsi que des décisions régionales. Les 5 membres de la CRPRC sont élu-e-s en Assemblée générale régionale, pour un mandat de trois ans. Les commissions thématiques (voir p. 6)

EUROPE ÉCOLOGIE LES VERTS Congrès Fédéral Conseil Fédéral (CF)

NIVEAU NATIONAL

Le Bureau Exécutif Régional (BER) met en œuvre les décisions du Congrès, de l’AG et du CPR. Il compte 6 membres élus pour 3 ans dont le ou la secrétaire régional-e (ou 2 co-secrétaires régionaux) et le trésorier. Le BER assure le fonctionnement au quotidien du mouvement (relations avec les médias, finances, administration, gestion du personnel...).

Bureau Exécutif (BE) Délégué-e-s thématiques Conseil d’Orientation Politique (COP) Conseil Statutaire (CS) Conseil National d’Éthique Observatoire de la parité Observatoire de la diversité Commissions thématiques nationales

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

3


AU NIVEAU national D’al live broadel Europe Écologie Les Verts est un mouvement politique structuré en un réseau coopératif et un parti. C’est une fédération d’organisations politiques régionales. Ses membres adhèrent simultanément à l’organisation nationale et à l’une de ses organisations régionales. Ils choisissent d’être adhérent-e-s au parti politique ou membre du réseau des coopérateur-trices d’EELV.

L’ORGANISATION POLITIQUE Le Congrès fédéral est l’instance souveraine d’EELV. Il se réunit tous les trois ans pour décider de l’orientation politique du parti et élire les membres du Conseil fédéral et du Bureau exécutif. Le Congrès fédéral est précédé de congrès décentralisés en région afin de permettre à toute-s de débattre et de voter sur l’orientation politique du parti, et d’élire des délégué-e-s pour participer au congrès fédéral. Ce sont ensuite ces délégué-e-s qui élisent le Bureau Exécutif (BE) lors du congrès fédéral. Le Conseil Fédéral (CF) est l’instance dirigeante nationale, il constitue le Parlement d’EELV. Il débat et décide des choix d’orientations politiques dans le cadre fixé par le Congrès. Il rassemble 150 adhérent-e-s élu-e-s pour trois ans, à la proportionnelle sur la base de listes attachées à des motions d’orientation politique. Le Conseil fédéral se réunit au moins une fois par trimestre. Le Bureau Exécutif (BE) assure l’exécution des décisions du parti, ainsi que le fonctionnement régulier d’EELV. Il comprend quinze membres élue-s pour trois ans lors du Congrès fédéral, dont le

ou la secrétaire national-e, le ou la trésorier-ère et deux porte-parole. Chaque membre du BE reçoit une compensation financière pour son travail. Les commissions thématiques sont composées d’adhérent-e-s, de coopérateur-trice-s et de personnes extérieures au mouvement. Elles sont une force de proposition. Leurs objectifs : analyse de l’actualité, construction de positions publiques, expertise sur les dossiers techniques et élaboration de propositions contribuant au projet du mouvement (voir également p. 6). Les délégué-e-s thématiques ont pour rôle d’animer la réflexion politique du mouvement en approfondissant les sujets attenant aux thématiques spécifiques ou sectorielles dont ils ont la charge. Chaque délégué-e participe aux travaux d’une ou plusieurs commission-s, avec laquelle/lesquelles il-elle travaille étroitement. Le Conseil d’Orientation Politique (COP) aide le mouvement à définir ses orientations sur le fond. Il se réunit une fois par mois et interpelle régulièrement le Conseil Fédéral pour mettre en débat des motions thématiques ou d’orientation en vue d’approfondir le projet du mouvement.

LES ORGANES DE RÉGULATION Le Conseil Statutaire (CS) veille au respect des principes fondamentaux d’EELV et des droits et obligations de l’adhérent-e. Il peut sanctionner en cas de non-respect des règles internes. Le Conseil National d’Éthique veille au respect de la cohérence entre les valeurs de l’écologie politique, les actions et les pratiques engagées par les instances, les responsables et l’ensemble des adhérent-e-s. Il est doté d’un droit d’audit et peut émettre des avis. L’Observatoire de la Parité est chargé de contrôler la représentation et l’équilibre de représentation entres femmes et hommes au sein des instances internes et de veiller à ce que les modes de désignation des candidat-e-s aux élections externes respectent la parité de résultat. L’Observatoire de la Diversité établit chaque année un rapport sur la représentation des minorités ethniques, culturelles et sociales au sein du mouvement.

Pour en savoir plus sur l’organisation du mouvement et de ses instances, les conditions de participation aux élections ou les règles de limitation des responsabilités, consultez le Règlement Intérieur d’EELV sur le site national en suivant les liens : LE MOUVEMENT / LES STATUTS / Téléchargez le Règlement intérieur 2013

Quelques principes de fonctionnnement du parti EELV Penaos ez a EERC’H en-dro, krak ha berr Fédéralisme EELV est une structure fédérale, organisée régionalement. Les structures régionales sont directement et exclusivement liées à elle. Statuts et règlement intérieur de chacune doivent être en conformité avec ceux de l’organisation nationale. Mais chaque structure régionale gère son budget, définit ses choix stratégiques régionaux et son organisation interne.

action publique est allouée à la plus petite entité capable de résoudre le problème elle-même. Respect du pluralisme et des minorités par un recours systématique au scrutin proportionnel pour composer les instances internes et désigner les

Parité hommes/femmes pour tous les postes à responsabilité en interne, et les candidatures en externe. Obligation de rechercher l’équilibre homme/femme (prise de parole en réunion, personnes à une tribune, composition de tout groupe de militant-e-s...). Principe d’exemplarité des militant-e-s et élu-e-s, vitrines de l’engagement aux valeurs écologiques Principe de subsidiarité La responsabilité d’une

4

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

candidats aux élections externes, liberté de parole en interne, objection de conscience possible en cas de désaccord, prise en compte du vote blanc. Égalité des membres sur la base d’une personne, une voix. Limitation du cumul des mandats internes et externes, occupés simultanément et/ou dans le temps, ceci afin de favoriser le plein investissement dans les mandats, le renouvellement et l’accès du plus grand nombre aux responsabilités. Résolution non violente des conflits par le dialogue et en dernier recours par des organes ad hoc (Commission régionale de résolution des conflits, Conseil Statutaire). Transparence financière Les budgets et comptes d’EELV sont publics et accessibles à tou-te-s.


LE SENS DE NOTRE ENGAGEMENT POLITIQUE Préambule du Projet 2012 « Vivre mieux, Vers une société écologique, programme d’actions pour les temps qui viennent ».

Ster hon engouestl politikel Rakskrid da Raktres 2012 « Bevañ gwelloc’h, war-gaout ur gevredigezh ekologel. Roll an oberoù evit an amzer da zont. » Partout les crises sévissent. Partout tentent de s’imposer des issues qui reposent sur l’austérité, la déréglementation, le recul de la puissance publique, la reproduction sans frein de l’ancien modèle de croissance infinie. Ces issues, conformistes et technocratiques, sont autant de contresens. Contresens sur le diagnostic, contresens sur le rôle de la politique et de celles et ceux qui portent la responsabilité démocratique. Que vivons-nous enfin depuis près d’un demi-siècle ? Une inversion incompréhensible de la hiérarchie entre les facteurs humains, économiques et financiers, une aggravation vertigineuse des inégalités, la fin programmée des ressources de notre planète, le désarroi et l’angoisse comme legs aux générations futures. Il ne s’agit plus de prendre des décisions pour quelques années mais de s’interroger sur le long terme, de décider de l’avenir de notre planète en faisant des choix pour plusieurs générations : – soit nous continuons, avec les croyances du passé, à adorer les divinités flétries du gaspillage et de l’inégalité et nous préparons alors l’aggravation sévère des maux qui nous accablent : épuisement écologique et désordres climatiques, pertes de biodiversité et conséquences sur l’eau, l’air, les forêts, les milieux naturels, l’alimentation et la santé humaine, accroissement de la pauvreté, de la précarité, du toujours plus pour une minorité de la population; – soit nous changeons de modèle, nous faisons décroître notre empreinte écologique, nous pensons « nouvelles solidarités », maîtrise et reconstruction de notre relation à la nature, amélioration de l’environnement de toutes et tous, préservation de l’avenir de notre maison commune. Nous construisons pour cela une autre façon de vivre ensemble, nous donnons une place majeure au bien-vivre, au bien-être, à

l’égalité, à la qualité, au partage démocratique de la décision.

d’élargir l’horizon du débat politique français hors des frontières.

Ce projet de civilisation porte un nom, l’écologie politique.

Nous sommes convaincu-e-s que les institutions européennes, et particulièrement le Parlement européen, doivent devenir un lieu démocratique central de débats et de décision. Nous voulons que l’ouverture à la diversité des débats et au monde devienne partie intégrante des processus de décision nationaux. C’est une condition indispensable à l’émergence d’une nouvelle audace démocratique.

Qu’est-ce que l’écologie politique ? Une philosophie de réconciliation et de respect par l’humanité de son environnement. La volonté de replacer au centre des débats, des décisions et de l’action collective le temps long et la transmission pour donner un sens à l’exercice démocratique. Un projet de transformation global portant sur l’environnement, l’économie, le contrat social. Un chemin, celui de la conversion écologique de l’économie, pour développer de nouveaux secteurs technologiques, réinvestir les territoires, créer des emplois et remettre sur le devant les valeurs de solidarité, de liens et d’innovation. Ce projet émerge partout et retrouve le sens des combats anciens pour la liberté et pour l’émancipation. Il rejoint le mouvement irrépressible sur tous les continents pour plus de démocratie, de dignité, d’égalité. De nombreuses alternatives de vie, des solutions technologiques nouvelles, des expérimentations réussies depuis des années sur tous les territoires, l’enthousiasme né de milliers d’initiatives disent que l’avancée vers une autre société est possible, et même qu’elle est déjà en marche. Pour peu que la politique lui donne le coup d’accélérateur indispensable, pour peu qu’elle aide à lever les obstacles qui se dressent sur son chemin, nous sommes prêt-e-s pour une société plus écologique et plus solidaire.

C’est ce que nous proposons… Depuis 2010 et la création d’Europe Écologie Les Verts, nous n’avons cessé de porter une approche différente des enjeux d’un programme pour aujourd’hui et le futur. Nous avons choisi

Nous entendons non seulement faire face aux urgences et réparer les conséquences des mauvaises décisions passées, mais avant tout aller aux causes, anticiper, prévoir. Ce programme d’actions écologistes pour les années à venir décline en objectifs concrets de transition les valeurs du Manifeste pour une société écologique adopté par Europe Écologie Les Verts lors de son congrès de fondation à Lyon. Décrivant un horizon, une démarche et une méthode, il s’organise en six grandes orientations :

 Un futur soutenable : réduire notre empreinte écologique, protéger les biens communs, répondre aux besoins humains fondamentaux.  Une économie écologique au service des populations et des territoires.  Le mieux vivre pour tou-te-s.  Une société ouverte, d’égalité, de droits et d’émancipation.  Une VIème République dans une Europe fédérale.  Vers un monde de paix et de justice. »

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

5


les Commissions thématiques régionales ar bodadoÙ rannvroel dre dem Les commissions sont composées d’adhérent-e-s, de coopérateur-trice-s et de personnes extérieures au mouvement. Elles sont une force de proposition pour l’analyse de l’actualité, de la construction de positions publiques, de l’expertise sur les dossiers techniques et de l’élaboration de propositions contribuant au projet du mouvement. Elles étudient chacune un thème spécifique mais réagissent à des sujets différents selon le niveau de territoire (commission thématique locale, régionale ou nationale) et ce, en application du principe de subsidiarité. Par exemple : la commission Transports du Groupe local de Brest élabore les positions d’EELV concernant la place du vélo à Brest, la commission Transports et territoires d’EELV Bretagne élabore les positions d’EELV concernant le plan ferroviaire breton, et la commission nationale Transports élabore les positions d’EELV concernant l’avenir de la SNCF. Rien n’empêche les militant-e-s de débattre localement d’un sujet national et de faire remonter leurs réflexions, mais une commission locale ne peut décider d’une position nationale et inversement.

Pour rejoindre une commission thématique, écrire à l’adresse correspondante, l’animateur prendra contact avec vous.

Agriculture Culture Eau Économie-Emploi Énergie Logement Éco-construction Mer Santé Fédéralisme Transports et territoires Yezhoubreizh (langues de Bretagne)

bretagne-agriculture@listes.eelv.fr bretagne-culture@listes.eelv.fr bretagne-eau@listes.eelv.fr bretagne-economie-emploi@listes.eelv.fr bretagne-energie@listes.eelv.fr ; energie-echange@listes.eelv.fr bretagne-logement-ecoconstruction@listes.eelv.fr bretagne-mer@listes.eelv.fr bretagne-sante@listes.eelv.fr bretagne-federalisme@listes.eelv.fr bretagne-transports-territoires@listes.eelv.fr bretagne-yezhoubreizh@listes.eelv.fr

les commissions fonctionnelles en bretagne ar strolladoÙ ober e breizh Les commissions fonctionnelles sont composées de membres du Conseil Politique Régional. Elles travaillent avec le Bureau Exécutif Régional à l’organisation et au fonctionnement du mouvement en région. En Bretagne il y a 5 commissions fonctionnelles : élections, coopérative, formation et développement des groupes locaux, finances et communication.

Commissions thématiques nationales ar bodadoÙ broadel dre dem Les 25 commissions thématiques nationales d’EELV sont, aux côtés du bureau exécutif, le lieu de débat, de co-élaboration et d’expertise technique des positions d’EELV sur les sujets d’actualité. C’est là que s’élaborent les propositions programmatiques pour les élections nationales. Chaque commission se réunit en assemblée générale pour élire ses animateur-trice-s. Ces derniers-ères ont pour rôle l’organisation des réunions, la recherche de personnes ressources, la préparation des réactions dans les médias, la mise au point des textes, la liaison avec le Conseil Fédéral. Une liste de discussion par mail permet un dialogue permanent entre les membres

6

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

d’une commission, qui se réunissent notamment à l’occasion des Journées d’Eté. Tous les détails sont sur le site national d’EELV en suivant les signets : LE MOUVEMENT / LES INSTANCES / LES COMMISSIONS THEMATIQUES.


Stourm e EERC’H

Militer à EELV L'action militante locale Vous serez régulierement amené-e-s à participer aux réunions de votre groupe local. C'est l'instance décisionnaire des actions et mobilisations locales. Chaque militant-e peut y proposer d'organiser une nouvelle action militante ou de travailler sur une problémique locale. C'est bien sûr un espace de débat et de formation entre militant-e-s. C'est enfin là que se décident la stratégie, le choix des candidat-e-s et l'organisation de la campagne pour les élections municipales. Vous trouverez dans la feuille insérée dans ce guide, l'organisation et les actions et mobilisations de votre groupe local.

Réfléchir collectivement sur un thème, co-élaborer des positions Vous pouvez travailler sur le fond en rejoignant une commission thématique (locale, régionale ou nationale) ou proposer d'en créer une nouvelle (voir page 6). Vous pouvez aussi intégrer les groupes de travail qui se créent ponctuellement pour élaborer les

programmes électoraux. Autant d’occasions de mutualiser les compétences et de contribuer par vos connaissances à la formation de tou-te-s !

Les Journées d’été Chaque année, les journées d’été constituent un moment fort de la vie du mouvement. Elles se déroulent chaque année le 3e week-end du mois d’août dans une ville différente. Séances plénières, réunions de commissions thématiques, ateliers, forums, rencontres : c’est un rendezvous riche en partage et en échanges à ne pas manquer !

Les listes de diffusion Les listes de diffusion par internet sont le moyen de communication interne privilégié. Il suffit d’avoir une adresse électronique. L’inscription à ces listes est facultative. Des listes de diffusion existent au niveau du groupe local mais aussi régional et national. Il y a deux types de listes : • Les listes d’information : Elles permettent aux responsables, et à eux seuls, d’un groupe local, d’une commission, de l’organisation régionale ou

nationale de communiquer auprès de l’ensemble des militants. Vous y êtes automatiquement inscrit-e dès votre adhésion ou votre inscription à une commission. • Les listes de discussion ou d’échange : Elles permettent de débattre et de décider de positions co-élaborées, d’échanger des articles, de poser des questions. Attention, cela peut générer plusieurs dizaines de mails par semaine, voire par jour. S’y inscrire est un choix. Si vous n’utilisez pas le courrier électronique, prévenez la permanence régionale ou votre groupe local de manière à ce que nous trouvions d’autres moyens de vous tenir informé-e-s.

Charte des valeurs d’eelv karta ar pezh ar ra talvoudegezh deomp L’unité et la cohérence de notre mouvement politique repose sur une Charte des valeurs et sur des statuts. L’ensemble des adhérent-e-s et des coopérateurs-trices adhèrent à la Charte suivante.

Préserver l’environnement  La responsabilité de l’ensemble de la communauté humaine dans la sauvegarde de son environnement et des écosystèmes, et les principes de précaution et d’intervention préventive face aux catastrophes prévisibles.  La défense de la biodiversité et du vivant, instaurant un rapport respectueux et non violent entre l’être humain et la nature.  Le droit de chacun à vivre dans un environnement sain et préservé.  La lutte contre le changement climatique impliquant le redéploiement des ressources énergétiques et une politique massive d’économie d’énergie.  Le refus du nucléaire militaire et l’engagement en faveur de la sortie du nucléaire civil.

Construire une société plus juste  Le rejet de l’idéologie productiviste et du dogme de la croissance illimitée, qui ne tiennent pas compte du caractère limité des ressources de notre planète.  La reconnaissance de l’existence de biens communs inaliénables par les intérêts particuliers.  La lutte en faveur de la justice sociale, la réduction des inégalités et contre toute forme d’exploitation des êtres humains.  La solidarité et le partage équitable des richesses et des ressources entre les peuples, entre les générations, entre les territoires.

 La remise en cause des effets dévastateurs du libéralisme économique et des logiques de prédation, de compétition et de gaspillage, et la promotion de modes de vie sobres.  La lutte contre la corruption et pour la transparence des décisions tant dans la sphère économique et financière que dans la sphère politique.  Le droit au temps libre et à l’épanouissement individuel et partagé.

 La reconnaissance de la diversité comme élément de richesse de nos sociétés.  La défense du pluralisme et le plein respect des minorités et de leurs droits.

Mettre en place un système politique et économique alternatif

 L’affirmation de la dignité humaine et de la reconnaissance de cette dignité comme préalable de toute justice.  L’affirmation du féminisme comme valeur émancipatrice pour les femmes comme pour les hommes.  La lutte contre toutes les formes de discrimination – qu’elles soient liées au sexe, à l’orientation sexuelle, aux identités de genre, à l’origine sociale ou ethnique, à la couleur, la langue, l’âge, au handicap, à la maladie.  Le devoir d’accueil et la solidarité active envers les réfugiés politiques, économiques et environnementaux.  La culture de paix, de tolérance et de non violence.  L’établissement de nouvelles relations nordsud fondées sur la solidarité et la coopération internationale.  L’engagement dans la construction d’une Europe fédérale, sociale, écologique et démocratique.

 La nécessité d’une économie alternative fondée sur la transformation écologique des modes de production et de consommation, appuyée sur l’économie sociale et solidaire, le renforcement du secteur non-marchand et une régulation stricte des marchés financiers.  Le droit à l’émancipation et à l’autonomie des individus, à la formation, à la culture, à la santé tout au long de la vie.  Le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et à se gouverner démocratiquement.  La liberté de conscience et de culte dans le respect du principe de laïcité et du droit inaliénable des personnes à leur autodétermination.  Le droit à la dissidence et de résistance à l’oppression, la lutte contre toutes les formes d’autoritarisme et de totalitarisme.

 La promotion de la diversité linguistique et la défense des cultures régionales.

Inventer un humanisme solidaire

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

7


Les jeunes écologistes

an ekologourien yaouank

Les Jeunes écologistes sont le mouvement de jeunesse de l’écologie politique au niveau national et font partie de la fédération des Jeunes Verts Européens. Ils partagent les valeurs d’EELV mais sont autonomes dans leur fonctionnement et leurs prises de décisions. En Bretagne, il existe actuellement une coordination régionale qui réunit deux groupes locaux (Rennes et Nantes) et des adhérent-e-s éparpillé-e-s sur l’ensemble du territoire, tandis que d’autres groupes sont en cours de création. Ils livrent un combat de terrain alliant débats de fond, participation aux mouvements sociaux et actions décalées afin d’interpeller la jeunesse bretonne : débat public sur l’agriculture paysanne, participation au mouvement des retraites, happening « à poil » pour sensibiliser aux problématiques du changement climatique, défense des langues minoritaires,… Ils accordent une grande importance à la participation et à la formation des militant-e-s. En fonctionnant de manière participative et décentralisée, ils permettent à l’ensemble des adhérent-e-s de s’impliquer selon leurs envies : organisation de repas/débats conviviaux d’autoformation, week-ends régionaux et nationaux, responsabilités tournantes et partagées… Pour adhérer, pas besoin d’être membre d’EELV : il suffit d’être intéressé-e par l’écologie... d’avoir moins de 30 ans, d’être motivé-e et souriant-e ! Bec’h dei ! breizh@jeunes-ecologistes.org www.jeunes-ecologistes.org/rennes

infos pratiques Pour adhérer : Télécharger le bulletin d’adhésion et le renvoyer au secrétariat régional http://bretagne.eelv.fr/rejoindre-europeecologie-les-verts-bretagne/

8

titouroÙ pleustrek Secrétariat régional 14 bd Hérault 22000 SAINT-BRIEUC Tél. 02 96 61 51 68 secretariat.eelvbzh@orange.fr

europe écologie les verts bretagne / europa ekologiezh ar re c’hlas

Et pour plus d’informations bien sûr :

www.bretagne.eelv.fr www.eelv.fr

Livret accueil bzh 2013  

Livret d'accueil Europe Ecologie Les Verts Bretagne

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you