Issuu on Google+

PAGES 4-5-6-7 : VUES D’ICI PAGES 8 À 13 : DOSSIER : LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE (1 ÈRE PARTIE ) PAGES 14 À 16 : ACTUALITE : PROGRAMME DE LA FETE NATIONALE, LES TRAVAUX DU ROND-POINT DES COUTEAUX, LA CREATION DE LA RD 9 (SARTEL) PAGE 17 : GENS D’ICI PAGES 18 À 21 : DANS VOS QUARTIERS PAGES 22-23-24 : SPORT PAGE 25 DANS LE RETRO PAGES 26-27 : EVENEMENT : LES JOURNEES DU PATRIMOINE, BERLOUFFES PAGES 28-29 : AGENDA PAGES 30-31 : EXPRESSION POLITIQUE

BIMESTRIEL D’INFORMATIONS DE LA VILLE DE WATTRELOS www.ville-wattrelos.fr N°83 - juin 2006 - 0.61€

ENFIN LES BEAUX JOURS !


... APPARENCE Pour contacter Etienne Verhote, tailleur (société Apparence, 40, rue Jeanne d’Arc) que nous vous présentions dans le JdW n°82 : 06.16.23.24.41.

KINÉ-PRECISION Un article du dernier Journal de Wattrelos était consacré à Alain Grimbert, kinésithérapeute spécialiste des troubles de l’équilibre nouvellement installé à Wattrelos. Ils ne sont que 7 en France à exercer une telle spécialité, indiquions-nous avec sans doute trop de précision. Alain Grimbert préfère la formulation suivante : rares sont les kinés qui se consacrent exclusivement à la kiné vestibulaire.

PARTEZ TRANQUILLE Si vous quittez votre domicile pour la période estivale (ou autre), des imprimés permettant de signaler votre absence sont à votre disposition au poste de Police municipale, sur le côté de la mairie. Ces renseignements permettent d’organiser la surveillance dans le cadre de la prévention des cambriolages avec plus d’efficacité.

INFOS PRATIQUES POCKETS-BIKES: INTERDITES ! Les pockets-bikes et moto-cross sont interdites sur la voie publique et les trottoirs, ainsi que les quads s’ils ne sont pas immatriculés et/ou assurés. Les contrevenants risquent une amende et leur responsabilité civile sera engagée (ou celle des parents pour les mineurs). Par ailleurs, la conduite de tout véhicule sans permis et/ou sans assurance est devenue un délit.

ALLO, LA SEM ? En page 20 du Guide pratique de Wattrelos 2006, dans la rubrique Services municipaux > Centre Stalingrad (p.20), il faut passer par le standard et composer le 03.20.81.14.33 pour contacter la SEM (rénovation de l’habitat), ou même pour joindre une assistante de la CRAM.

FERRAILLE USAGEE

GARE AU SOLEIL ! Le département du Nord relance sa campagne de prévention des risques solaires : “Dans le Nord aussi, le soleil brûle”. Ayez les bons réflexes : portez un chapeau et des vêtements sur la plage, chaussez des lunettes de soleil (protection 3), utilisez une crème protectrice (indice 30 minimum), n’exposez pas les bébés et hydratez-vous, entre autres précautions. Plus d’infos : www.cg59.fr

LA MARINE RECRUTE Vous avez entre 17 et 29 ans, d’un niveau classe de troisième à Bac + 5 ? La Marine nationale vous propose plus de 3 500 emplois dans 34 métiers différents ! Bureau d’information sur les carrières de la Marine, 47, rue Jacquemars-Giélée, BP 50, 59998 Lille Armées, 03.20.57.63.46 www.bicm.lille@recrutement.marine.defense.gou v.fr

PISCINE FERMEE En vue de son nettoyage, la piscine municipale de Beaulieu sera fermée du dimanche 25 juin à 12h au 3 juillet inclus. Réouverture le mardi 4 juillet.

ALLO, LA MAIRIE ? 03.20.81.66.66. www.ville-wattrelos.fr : - l’info - le service - l’actualité - le dialogue Pour signaler tout problème d’éclairage, de voirie, etc. :

Pour compléter la partie du dossier consacrée à l’élimination des déchets dans le précédent Journal de Wattrelos, la société wattrelosienne Sodepam Nord Métaux (illustration ci-dessus) vous signale qu’elle rachète la ferraille usagée des particuliers, ainsi que les métaux ferreux et non ferreux. Où ? Rue Jacquard, z.i. de la Martinoire, 03.20.70.86.88. Du lundi au vendredi (8h30-12h, 13h30-17h) et le samedi (8h30-12h).

LA FETE AU CANAL Du samedi 8 juillet (17h) au lendemain (18h) aura lieu la 3è édition des Rendez-vous du canal, sur les berges du canal à Roubaix, entre le pont de la Vigne et le pont du Nouveau Monde, ainsi que dans le parc de la Visitation. Artisanat, jeux d’eau, théâtre, concerts, initiations... La fête, quoi !

0800.05.18.63 Ce numéro vert est également valable si vous souhaitez faire enlever une épave. Addiction, dépendance, drogue, alcool : association Clairière 03.20.75.66.99 APPELS URGENTS Police Secours : 17 Pompiers : 18 EDF : 0810 333 159 GDF : 0810 433 059 Hôpital de Wattrelos : 03.20.66.40.00

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.02


...

EDITORIAL

CAPSUR L’EMPLOI : LA PRIORITE,

SOMMAIRE VUES D’ICI P.4 à 7 DOSSIER : LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE (1ère partie) P.8 à 13 - Le développement des parcs d’entreprises - Dispositifs d’aide à la création d’entreprise - Entreprendre : les nouvelles sociétés ACTUALITE P.14 à 16 - 14 juillet : le programme - Les travaux au rond-point des Couteaux - Création de la RD 9 (Sartel)

Directeur de la publication : Dominique Baert Réalisation : Service Presse et Communication (03.20.81.64.25) Mairie de Wattrelos BP 109 59393 Wattrelos Cédex Rédaction : Jacques Mary (03.20.81.64.23), Frédéric Hollebecque (03.20.81.64.26) Photos : Eric Demey Conception graphique : Atelier télescopique Mise en page : Sabine Rysman Photogravure- Impression : Impression Directe - Roubaix Distribution : La Poste tirage : 19 000 exemplaires © Tous droits réservés 2006 Dépôt Légal à parution

GENS D’ICI P.17 DANS VOS QUARTIERS P.18 à 21 SPORT P.22 à 24 DANS LE RETRO P.25 EVENEMENT P.26, 27 AGENDA P.28, 29 EXPRESSION POLITIQUE P.30, 31

Chaque jour, dans les dizaines de lettres que je reçois, à chacune de mes permanences dans deux entretiens sur trois, une même demande m’est faite: un emploi. Je le comprends, ô combien. Une famille à élever, des enfants qui poursuivent des études, des loyers et des charges à payer, tout cela crée un besoin de revenus, et donc un besoin d’emploi. Et ces demandes d’emploi de Wattrelosiennes et de Wattrelosiens m’obsèdent. Chaque situation personnelle ou familiale qui m’est exposée me bouleverse à chaque fois, en tant que maire, en tant qu’homme. Je ne cesse d’y penser. Mais comment y répondre ? Pas par l’emploi municipal malheureusement, ou en tout cas pas seulement. La commune ne peut recruter dans ses services tous les demandeurs d’emploi, même si, c’est vrai, j’aimerais bien offrir davantage de services publics à notre population. Mais ce n’est pas possible : au contraire, compte tenu du désengagement de l’Etat dans les budgets municipaux, nous ne pouvons pas recruter, pas même pour compenser ceux qui partent en retraite. Voilà pourquoi il est fondamental de tout faire pour que des entreprises s’installent, se développent à Wattrelos. Comment ? De trois manières : - en faisant aménager des parcs destinés à recevoir ces nouvelles entreprises (ou celles qui souhaitent s’agrandir) de telle sorte qu’elles puissent embaucher des Wattrelosiens. Et mon principal critère de sélection est le suivant : est-ce que l’activité de cette société est de nature à faire appel aux compétences de ma population ? Si c’est le cas, j’étudie le projet. De ce point de vue, Wattrelos peut commencer à redevenir optimiste : ce journal fait le point sur les implantations en cours, sur nos parcs de l’Avelin et du Beck, réalisés, et du Winhoute, engagé. Mais saiton que sur ces 70 hectares, les 5 plus importants projets industriels en cours (en construction ou décidés) représentent ensemble plus de 150 millions d’euros d’investissements d’entreprises sur le territoire de Wattrelos, pour un potentiel de plus de 600 emplois qui se localiseront sur notre ville. - en aidant, en conseillant, orientant celles et ceux qui veulent créer leur entreprise. Le Service de l’Action économique, en partenariat avec les organismes compétents, y travaille chaque jour. Ce journal en présente quelques réussites. - enfin, en réaménageant les (trop nombreuses) friches industrielles (90 hectares sur la ville !). En liaison avec la Communauté Urbaine, et les propriétaires, mon objectif est de tout faire pour qu’un maximum de ces bâtiments soit reconverti pour l’activité économique, et donc pour l’emploi ! Mais ce sera long et difficile (cf. prochain JdW). Voilà le but recherché : créer de l’emploi pour compenser ceux qui ont été détruits. Pas question de faiblir ! C’est LA priorité, c’est la mienne. Le maire, Dominique Baert d.baert@ville-wattrelos.fr

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.03


...

VUES D’ICI

LOUIS BERTIGNAC : UN GRAND VENT DE ROCK AU CSE Au début, on n'y croyait pas trop. Bertignac à Wattrelos ? Pas possible ! Eh bien si : on a fermé les yeux, on s'est pincé et le “vieux” Louis est apparu sur la scène du CSE, guitare en bandoulière. Et le moins que l'on puisse écrire, c'est que l'ancien guitariste, et accessoirement chanteur, de Téléphone s'est éclaté à Wattrelos : plus de deux heures trente de concert ! Excellente idée parce qu'on s'est régalé grâce aux titres de son dernier album, vraiment très bon, mais aussi quelques super reprises de titres des Beatles, et bien sûr, de Téléphone... quoiqu'il en ait un peu ras-le-bocal de les ressasser - on peut le comprendre. Bref, un très grand moment rock, rare et pur.

1ER MAI : “C’EST LEON BLUM QU’ON ASSASSINE !” La fête du Travail a réuni au centre socio-éducatif quelque 180 personnes venues recevoir une médaille d'argent, de vermeil, d'or ou grand or à l'occasion de 20, 30, 35, voire plus de boulot ! Pour l'occasion, une petite exposition avait été installée dans la galerie du CSE commémorant les 70 ans des fameuses lois de 1936 instaurées par le Front populaire dirigé par Léon Blum : deux semaines de congés payés (les premières vacances), la semaine de 40 heures, la création de postes de délégués du personnel, etc. L'occasion, pour le maire, d'établir un parallèle avec les mesures prises pour l'emploi par le Gouvernement actuel : “ Le CPE, le CNE, c'est la désagrégation du Code du Travail, c'est 1936 et ses réformes que l'on balaie, c'est Léon Blum qu'on assassine !’

A LA BIBLIOTHEQUE : SUR LES PAVES, ÇA GLISSE A la bibliothèque municipale multimédia s’est tenue dans le cadre du festival L'Enfance de l'Art, une exposition réalisée en collaboration avec des ados wattrelosiens, tous adeptes de la glisse urbaine. Et plus exactement de skate-board, un sport né aux Etats-Unis en 1955, les premières planches ayant été commercialisées dans une boutique de... surf, en Californie en 1958 afin que les surfeurs puissent s'entraîner sur du bitume quand l'océan n'était pas d'accord pour les accueillir dans ses rouleaux. Bref, le skate est plus qu'un sport : il est devenu une attitude, un mode de vie avec ses codes vestimentaires, graphiques (le graph) et l'expo “Sur les pavés, la glisse”nous en a donné un bon aperçu, faisant écho à l'autre expo de cette Enfance de l'Art, “Traces”. LE JOURNAL DE WATTRELOS n°83 \ P.04


MARTHE-ROSALIE ENTRE DANS LE CLUB DES CENTENAIRES

ET 104 ANS POUR AGNES, 104 !

Née le 17 mai 1906 près de Ypres, Marthe-Rosalie Capoen vient de fêter ses 100 ans entourée de ses proches, dans le jardin de la petite maison de son fils, dans le quartier des Villas, à la faveur d'un bel après-midi de printemps (oui, il y en a eu !). Une centenaire encore alerte qui a vécu l'essentiel de sa vie dans l'agglomération : à Roubaix à partir de 1922, puis à Croix à la faveur de son mariage en 1926, puis à Tourcoing où elle tenait une boucherie, puis à Deûlemont, et enfin de nouveau à Roubaix. Marthe-Rosalie a eu 4 enfants, 8 petits-enfants, 17 arrière-petits-enfants et 3 arrière-arrière-petitsenfants. Elle a eu une vie calme et effacée, une vie de femme discrète et dévouée. Elle est restée amatrice de vélo, sport dans lequel elle excellait. Aujourd'hui, ses loisirs sont la lecture, l’émission “Questions pour un champion”... et le foot ! Même si l'audition n'est plus parfaite, Marthe-Rosalie a conservé une très bonne mémoire, et est toujours autonome. Bienvenue à elle au club des centenaires wattrelosiens !

Elle est la doyenne des Wattrelosiens et, bien qu'âgée de 104 ans, chante encore Le P'tit Quinquin sans trou de mémoire ! Pensionnaire de la résidence Emeraude du Hameau du Bel Age, Agnès Baeke, bien qu'affaiblie par le poids des ans (son audition lui joue des tours et elle ne peut plus lire son journal), est encore épatante de vitalité. L'un des secrets de sa longévité tient certainement au fait qu'elle est toujours de bonne humeur, très positive. Elle estime avoir eu de la chance, une bonne vie, travaillant jusqu'à l'âge de 68 ans “pour bien soigner son homme”, avant de devoir s'arrêter, vaincue par la fatigue. Elle goûte aujourd'hui un repos bien mérité.

UN GESTE D’HONNEUR POUR LES ANCIENS DE TERKEN

BIENVENUE, CHERS PETITS AMIS DE GUARDA !

On se souvient que la fermeture de la brasserie Terken (ex-Grande Brasserie Moderne), dont une partie de l'emprise se situe en territoire wattrelosien, avait été vécue très difficilement par les employés il y a deux ans. Leur combat était alors soutenu par la population et les élus, notamment Dominique Baert. Lequel avait été attaqué en diffamation par le repreneur de l'entreprise pour avoir tenu des propos soit-disant excessifs. Deux procès (le deuxième en appel) ont prouvé le contraire et Dominique Baert a même bénéficié de dommages et intérêts pour ces procès injustes. Cet argent, le maire a choisi de le reverser intégralement à l'association des anciens salariés de Terken : un chèque de 5000 euros.

Année après année, les enfants de l’école Curie, à Beaulieu, ont développé des liens vraiment privilégiés avec leurs petits camarades de Guarda, ville portugaise jumelée avec Wattrelos. Début mai, ils y sont allés... et n’en sont toujours pas revenus ! Enfin, façon de parler. Disons qu’ils ont été épatés par la chaleur de l’accueil qui leur a été réservé. Du coup, ils ont à leur tour reçu leurs copains lusitaniens et n’ont pas manqué de les amener à l’Hôtel de ville où une réception en grandes pompes leur a permis de découvrir à leur tour qu’à Wattrelos aussi, on sait ce que le mot convivialité signifie. Notre ville où vit d’ailleurs une forte communauté portugaise à laquelle Dominique Baert a rendu hommage.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.05


...

VUES D’ICI ENFANCE DE L’ART 2006 : DU GRAND ART ! Mémorable édition du festival L’Enfance de l’Art que celle qui vient de s’achever. Un excellent cru, avec des expositions, des auditions et des spectacles de très grande qualité, certains même exceptionnels. Ci-contre, un petit patchwork pour se faire une idée (partielle) de ce que fut ce festival : - “Atterrissage” (théâtre) par la Cie Musical Possible - “Comment va M. le Canari ?” (conte musical) par les professeurs de l’école de musique de Wattrelos - “Hé eau” (danse) par la Cie Myriam Dooge - “Ecoute ta mère et mange ton short” (concert) par le Ministère de la Jeunesse et de la Magouille - “Du bout des doigts” (théâtre) par La Manivelle Théâtre - le jeune public wattrelosien - l’exposition “Traces”, à la salle des fêtes du Centre, par les enfants des écoles de Wattrelos.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.06


MAMANS, ON VOUS AIME !

brille dans les vôtres, je me dis que ça ne doit pas être tout à fait faux... Alors aujourd'hui, affirmons-le haut et fort car c'est le jour où jamais : mamans, on vous aime !”

AH, LE JOLI PARTERRE !

Quelle fête peut-elle être plus légitime que la fête des mères ? Aucune assurément ! Pour cette raison, la Municipalité reçoit chaque année quelques mamans de Wattrelos particulièrement méritantes (même si elles le sont toutes) qui présentent la particularité d'avoir mis au monde de nombreux enfants. Cette année, elles étaient huit à recevoir la Médaille de la Famille Française, ainsi que deux hommages : le premier par le chant grâce à la jolie voix de la jeune et prometteuse Sonia Degryse ; le second par le texte grâce à un discours empreint de lyrisme prononcé par le maire. “Selon un proverbe persan, qui n'a pas d'enfant n'a pas de lumière dans les yeux, leur a dit Dominique Baert. Quand je vois la lumière qui

A l’occasion de la fête des mères (ci-contre), la place Delvainquière a offert “un parterre de fleurs aux mamans”, pour reprendre l’expression du maire, grâce à la complicité fidèle du Cercle horticole que préside Dominique Dumoulin. Un président qui a fait allusion au mauvais temps persistant en ce printemps 2006, rappelant que 30 ans plus tôt les exposants réclamaient de l’eau pour arroser les fleurs du marché ! Il est vrai qu’on était en 1976, année de sécheresse mémorable...

DES PALMES, DE L’EMOTION

BIENVENUE A WATTRELOS !

Deux cérémonies de remises de palmes académiques se sont déroulées fin mai et début juin. La première pour mettre à l’honneur le proviseur adjoint du lycée professionnel Alain-Savary, Gabriel Agueh (ci-contre), en poste depuis 5 ans dans l’établissement. Des palmes qui sont venues consacrer 34 années d’enseignement dans 17 établissements différents. Un homme élégant que ce Gabriel Agueh qui, sachant autant recevoir que donner, a distribué des fleurs dans l’assistance. La seconde cérémonie récompensait un enseignant à la retraite (il fut professeur d’enseignement technique à Armentières), connu à Wattrelos pour son engagement dans la vie associative wattrelosienne. Passionné d’Histoire, conférencier à ses heures, l’abbé Gilbert Tieghem est en effet un membre éminent de l’association de recherches historiques pour laquelle il sait faire revivre le Wattrelos d’antan, celui de sa jeunesse (il est fils de tisserand). Il a été élevé au rang d’Officier par Catherine Sant, directrice de l’école Notre-Dame de la Mousserie.

Le sens de l’accueil et la convivialité étant deux qualités très wattrelosiennes, il était inconcevable qu’il n’existât pas, dans le calendrier des manifestations, une réception des nouveaux habitants. C’est chose faite depuis le 8 juin : une soixantaine de nouveaux Wattrelosiens ont répondu à l’invitation du maire, de son équipe municipale et de l’Office de tourisme. Découverte de la ville présentée par diaporama, discussion très détendue autour du verre de l’amitié... Bienvenue ! LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.07


...

DOSSIER (1ère partie)

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE : ÇA S’ACCELERE !

Installation de l’entreprise AVEZ sur le parc du Beck.

PARCS D’ACTIVITES ET AIDES A LA CREATION Aider le redéveloppement économique de Wattrelos, c’est en effet, notamment alimenter deux moteurs de la création d’entreprises et donc d’emplois : la mise à disposition de locaux et de terrains, et l’aide aux personnes ayant un projet de création ou de reprise d’entreprise. Ces dernières années, ces deux moteurs sont montés en régime. On a fêté l’an dernier le 10è anniversaire du centre d’activités Mendès-France. Installé dans l’ancienne usine Leclercq-Dupire, il est aujourd’hui totalement occupé par 7 entreprises employant 216 salariés. Après l’aménagement en 1995 du parc d’activités de l’Avelin par LMCU, toujours sur son initiative, un deuxième parc, le Beck, a été mis en chantier courant

2003. Et en septembre 2006, la Chambre de Commerce et d’Industrie lancera la réalisation du parc de Winhoute. L’autre moteur, l’aide à la création d’entreprise progresse grâce à la collaboration étroite entre la Ville et les organismes compétents : Versant Nord Est Initiative, la Mission locale de Wattrelos-Leers, l’Association pour le Droit à l’Initiative Economique. Autant d’initiatives qui visent à répondre aux trop nombreux plans sociaux dont les Wattrelosiens ont été victimes : Saint-Liévin, Brant-Galva, Terken, SaintMaclou, Lainière... Wattrelos doit retrouver activités, emplois ; c’est tout le sens de son projet d’avenir.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.08


3 QUESTIONS A MARIE-CHRISTINE RINGOTTE

Marie-Christine Ringotte, adjointe au maire chargée du développement économique et de la Politique de la Ville

Journal de Wattrelos : Pourquoi aménager des parcs d’activités alors que désormais la taxe professionnelle est perçue par Lille Métropole Communauté Urbaine ? Marie-Christine Ringotte : “Parce que l’activité génère de l’emploi et encore des recettes pour la commune par le biais de la taxe foncière. Ce n’est pas négligeable par les temps qui courent, marqués par le désengagement de l’Etat. De plus, aujourd’hui l’activité peut difficilement se localiser en centre-ville, il y a trop de contraintes. Les entreprises recherchent donc la périphérie pour des raisons de visibilité et de liaison avec le réseau routier. Ainsi, si l’on veut concilier les besoins des entreprises avec le projet de développement des villes, les parcs d’activités s’imposent comme une solution réaliste.” JdW : Y aura-t-il d’autres parcs d’activités après ceux qui ont été aménagés ? M.-C.R : “Depuis 1995, deux parcs d’activités ont été aménagés : l’Avelin puis le Beck. Un troisième va être lancé en septembre, le Winhoute. Nous voulons d’abord remplir ces parcs et traiter les friches industrielles (90ha), dont nous souhaitons conserver la vocation économique, avant d’envisager autre chose. Mener trop de grands projets en même temps pourrait être un frein à

l’accueil des entreprises. D’une façon générale, nous veillons à ce que l’aménagement d’un parc d’activités soit compatible avec l’habitat existant ou à venir. La haute qualité environnementale est un critère déterminant. Des projets ont été repoussés en vertu de ce principe.” JdW : Dans quelle mesure les emplois créés sur ces parcs profitent-ils aux Wattrelosiens ? M.-C.R : “D’une part, la Municipalité se préoccupe de favoriser les projets d’entreprises qui permettent aux Wattrelosiens d’occuper les postes proposés. Voilà pourquoi, nous sommes intéressés par l’arrivée d’emplois industriels et de services à la personne, car, sur ces deux secteurs, il existe une forte demande à Wattrelos. D’autre part, une entreprise qui s’installe est soit l’objet d’un transfert, soit créée. Dans le premier cas, elle peut augmenter ses effectifs comme vont le faire plusieurs sociétés récemment implantées sur le parc du Beck. Dans le second cas, elle offre, par définition, de nouveaux emplois. Dans les deux cas, il y a des emplois à saisir, sans négliger le remplacement des départs en retraite. Et les Wattrelosiens sont bien positionnés pour les occuper. D'ailleurs, si elles viennent chez nous, c’est parce qu’elles savent qu’existe sur place un réservoir de compétences.

LES PARCS D’ENTREPRISES WINHOUTE : DES ENTREPRISES S’Y INTERESSENT DEJA Entre la zone industrielle de la Martinoire et la frontière, le parc du Winhoute va s’étendre sur 28 ha desservis par la liaison VRU-Mouscron et la future liaison Tourcoing-Beaulieu pour laquelle le dossier administratif est bien avancé.

La raison d’être de ce troisième parc d’entreprises est de maintenir sur place activités et emplois. Il a donc pour cible principale aussi bien les entreprises installées sur la zone industrielle de la Martinoire que d’autres implantées autour à Wattrelos et dans d’autres communes. L’aménagement de ce parc a été confié à la Chambre de Commerce et d’Industrie qui exerce une triple mission : l’acquisition des terrains, la réalisation des travaux de voirie, de réseaux, etc., et la commercialisation. La première de ces missions touche à sa fin et les travaux suivront dans la foulée à partir probablement du mois de septembre. Ils dureront 8 mois. D’ores et déjà, des engagements fermes ont été pris, notamment par un très gros investisseur pour 40 000 m2 de bâtiments. D’autres sociétés ont manifesté de l’intérêt pour le site : un fabricant d’articles pour piscine, un négoce de jouets, un garage, une société de vente par correspondance... La course est engagée pour rendre opérationnelle la zone, au plus vite ! LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.09


...

DOSSIER (1ère partie)

PARC DU BECK : DES ENTREPRISES, DES LOGEMENTS ET... DES FRUITS ! Existe-t-il en France un parc d’activités économiques sur lequel un verger a été planté et des maisons vont être construites ? On peut raisonnablement en douter. C’est toute l’originalité du parc du Beck de réserver une partie de son espace à 31 maisons individuelles situées au bout de la rue Truffaut et à un ensemble d’arbres fruitiers qui constitue une zone tampon entre ces maisons et les parcelles réservées aux entreprises. La SEM Ville Renouvelée, chargée de l’aménagement, a conçu un parc qui concilie efficacité économique et qualité de l’environnement comme le confirment non seulement la création du verger, mais aussi les bordures en herbe, les plantations le long des rues, l’aménagement d’une allée cavalière menant au verger, la réalisation d’une bande verte le long du canal et d’un bassin tampon type Roselière. C’est dans ce décor champêtre que se sont installées les premières entreprises du parc : Steffy, négociant textile (40 salariés), et une entreprise individuelle, le théâtre équestre. De l’autre côté de la rue de Leers, une troisième est en cours d’installation, la Ferblanterie Avez qui transfère sur son nouveau site 40 salariés dans un bâtiment de 10 000m². Elle précède la société de construction de maisons individuelles “A et R” qui occupera une parcelle de 4 100m² et dont l’effectif actuel (20 salariés) sera porté à 35 salariés. La création de salles de réceptions est aussi à l’ordre du jour. Parmi les autres possibilités, on relève un fabricant de protection de literie et de confort médical, un artisan spécialisé dans l’entretien d’espaces verts, une société de négoce en ingénierie de matériel de peinture. Dernier projet en cours, la plate-forme Spie Batignolles, une unité de logistique qui attirera 150 à 250 salariés dans un bâtiment de 26 000m² pour lequel un permis de construire a été déposé et accordé. En complément, 31 maisons traditionnelles La SEM Ville-Renouvelée, aménageur du parc du Beck, a voulu inclure dans ce projet économique un aspect habitat, en développant le hameau existant rues Noclain et Truffaut. Dans le prolongement, un promoteur immobilier, la Sofim, sélectionné sur concours, va construire 31 maisons individuelles avec jardins et garages. Il y aura 2 T4, 21 T5 et 8 T6, 2 maisons sur rez-dechaussée et 29 à un étage, édifiées sur des parcelles comprises entre 220 et 1 128m². Alignées le long de la rue Truffaut et de deux

impasses créées avec le lotissement, les maisons respectent la tradition locale avec leur façade en briques brunes et claires, leurs tuiles en terre cuite. Un soin particulier a été apporté aux voiries avec différentes couleurs d’enrobé et des marquages en pavés, ainsi qu’à l’environnement puisque aux arbres existants seront ajoutées des espèces locales.

Lé futur lotissement du parc du Beck : dans la tradition des maisons du Nord.

Une livraison en 2007 La construction a commencé ce mois-ci. La livraison aux acquéreurs s’étalera sur l’année 2007. Parmi eux, on recense une majorité de Wattrelosiens ou d’anciens Wattrelosiens qui pourront revenir grâce à ce programme. Aujourd’hui, tout est vendu à l’exception de deux grandes maisons construites sur des parcelles de 838 et 1128m². Pour tout renseignement : Sofim, 03.20.93.11.05.

Parc de l’Avelin : rempli sur le papier Actuellement, ce parc est occupé par cinq entreprises aux métiers fort divers (restauration et salons de réception, traitement et revêtement des métaux, concession automobile, impression sérigraphique, distribution alimentaire) dont les effectifs varient de 4 salariés (Salons de l’Aveline) à 27 (Eurographie). Une sixième implantation est prévue. Il s’agit de la Sorec, une entreprise de couverture et d’étanchéité qui emploie 25 salariés. Le permis de construire est en cours d’instruction. Si l’on ne tient pas compte de la friche Brant Galva (pour laquelle il semble qu’enfin une solution de reprise soit proche), à ce jour, il reste deux terrains à commercialiser, un petit (4500m²) et un grand (30 000 m²). Le premier pourrait être occupé par une entreprise de vente de gaz sous toutes ses formes, le second par une plate-forme logistique qui y construirait trois bâtiments de 6000 m² dans le cadre de sa relocalisation.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.10


ET SI JE M’INSTALLAIS A MON COMPTE ? Beaucoup y songent, surtout après un licenciement économique, mais ne vont pas plus loin, faute de connaître suffisamment les aides à la création d’entreprise. La peur d’échouer aussi est un frein. Si vous avez un projet de création, vous trouverez ci-dessous les contacts qui, tout au long de votre parcours, vont vous accompagner, vous orienter et/ou vous aider financièrement. La Direction de l’Action Economique de la Ville de Wattrelos Elle intervient à trois niveaux : - accueil et accompagnement : en fonction de son activité et de ses besoins, le futur créateur sera orienté vers la structure d’accompagnement adéquate (vérification de la faisabilité du projet, formation à la création d’entreprise, montage du dossier, etc.), - recherche de locaux ou terrains : un fichier recense les offres foncières ou immobilières disponibles sur le territoire communal, - financement du projet de création ou de reprise d’entreprise : la Direction de l’Action Economique relaie la démarche de financement du porteur de projet auprès des organismes compétents. Subvention, prime, prêt d’honneur à 0 %, garantie bancaire, exonération... les aides varient selon les projets, les investissements réalisés, le nombre d’emplois créés... Pour tout renseignement : Service Economique, Hôtel de ville, 03.20.81.65.63 Comité local d’Aide aux Projets (C.L.A.P.) Le C.L.A.P. accompagne les jeunes créateurs dans les domaines culturels, sportifs, humanitaires et économiques. Ce dispositif s’adresse aux porteurs de projets ayant entre 16 et 30 ans, c’est à dire : - de 16 à 25 ans pour les projets culturels, sportifs et humanitaires, - de 18 à 30 ans pour les projets de création et de reprise d’entreprise. Le C.L.A.P. attribue également une subvention sur critères (cette aide financière étant subordonnée aux besoins réels et justifiés du porteur de projet), pouvant atteindre un maximum de 1 500 euros. Pour tout renseignement : Christine Beuscart, Mission locale, 308, rue Carnot, 03.20.89.44.33. Association pour le Droit à l’Initiative Economique (A.D.I.E) L’A.D.I.E. finance (1) et accompagne (2) les projets des chômeurs et Rmistes qui n’ont pas accès au

crédit bancaire, dans le cadre d’une création ou d’un développement d’entreprise. (1) L’A.D.I.E vous propose un soutien financier pour tout type de projet, sous forme de prêt pouvant atteindre 5 000 euros. L’octroi de ce prêt peut ensuite permettre d’accèder à des aides financières complémentaires. (2) L’A.D.I.E. accompagne également le porteur de projet après la création de son entreprise (aide administrative, fiscale, comptable...). Pour tout renseignement, permanences de Raphaël Visnadi tous les jeudis après-midi en mairie annexe de Beaulieu, 0800.800.566. Versant Nord-Est Initiative Cette structure qui fêtera le 8 août prochain son dixième anniversaire a, depuis sa fondation, apporté son soutien à 570 entreprises et participé à la création de 1 076 emplois sur les territoires des 24 communes adhérentes. A Wattrelos, 24 entreprises petites ou individuelles ont bénéficié de son concours, créant une soixantaine d’emplois. Ce soutien prend plusieurs formes : conseils, orientation, financement par prêts d’honneur de 5 000 à 15 000 euros, suivi après la création durant trois ans. Versant Nord-Est Initiative, c’est une équipe de 6 personnes s’appuyant sur un réseau de correspondants (1 par commune) et de nombreux bénévoles qui interviennent dans l���agrément des projets et le suivi post-création. Pour tout renseignement : Service Economique, Hôtel de ville, 03.20.81.65.63

Concrétisez votre projet d’entreprise à Beaulieu

On contacte Samuel Fogolin au 03.20.02.28.00.

Depuis fin avril, le mercredi après-midi à la mairie annexe de Beaulieu, Samuel Fogolin, du service Amorçage aux Projets, se tient à la disposition des habitants du quartier souhaitant créer leur entreprise. Samuel aide à mettre au point le projet, accompagne la démarche de création, noue le contact avec les structures adaptées. Profitez-en !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.11


...

DOSSIER (1ère partie - suite)

ILS ONT OSÉ CRÉER LEUR ENTREPRISE Une agence pas comme les autres

Christelle vient vous coiffer chez vous Après 23 années passées dans différents salons de la métropole lilloise, Christelle Delcourt a décidé de satisfaire son envie d’indépendance en se mettant à son compte. Elle se déplace donc chez vous du lundi au samedi de 9h à 20h. Elle aime particulièrement créer des chignons, utiliser les techniques en couleur (mèches à l’alu, etc.). Tél : 06.23.48.38.35

Mickaël Hillbig, bâtisseur, rénovateur Il existe des agences pour tout : immobilier, voyages, emplois, mariages… mais pas pour vendre ou acheter des automobiles. “Pourtant, avec une moyenne de 2 à 3 voitures par foyer, le marché est très prometteur et plus vaste que l'immobilier” estime Anthony Guadagnuolo. Voilà ce qui a décidé ce jeune homme de 22 ans à fonder l'Agence Automobile du Nord qui, selon lui, n'a pas d'équivalent en France. “C'est une formule gagnant-gagnant” ajoute-t-il, le vendeur peut espérer placer son véhicule à un prix plus élevé qu'une reprise par le garage, l'acquéreur à un prix intéressant avec toutes les garanties nécessaires, notamment concernant son origine : avant de prendre une voiture en stock, Anthony demande qu'on lui soumette une pièce d'identité, une carte grise, une assurance et un permis de conduire au même nom. Le client signe alors un contrat d'une durée de trois mois, qui lui offre au minimum une exposition dans la vitrine et une annonce dans le Galibot. Cela lui coûtera 50 euros, car Anthony Guadagnuolo n'exige aucune exclusivité en sa faveur. Inversement, une personne cherchant un véhicule précis peut tout aussi bien s'adresser à Anthony Guadagnuolo. A lui de se débrouiller pour le dénicher. Depuis son ouverture le 4 avril, jusqu'à la fin mai, Anthony a entré en stock 32 voitures et en a vendu 7. Un début prometteur pour un jeune homme qui a connu les petits boulots, CDD et courriers sans réponse, avant de créer son entreprise et son emploi avec l'aide de tous les siens.

Agence Automobile du Nord, 25, rue Jules-Guesde Tél : 03.20.80.96.28 ou 06.24.87.24.93

Cela faisait plusieurs années que cela lui trottait dans la tête. A 40 ans révolus, Mickaël Hillbig a décidé de franchir le pas en se mettant à son compte. Avec un associé lui-même entrepreneur, il a créé la SARL RMH, une entreprise de gros oeuvre spécialisée dans la construction, l’extension, la rénovation de maisons de particuliers. Ses prestations peuvent aussi porter sur la plâtrerie et le carrelage. Son principal atout est une expérience accumulée depuis l’âge de 16 ans dans deux entreprises de bâtiment : Ghertem, puis Scarna qu’il quitta en 2005 avec le titre de conducteur de travaux. RMH, M. Hillbig : Tél : 03.20.81.26.99 ou 06.84.05.05.64.

Steeve Heugebaert, infographiste polyvalent

Contact : 26, rue du Président Doumer, 06.64.76.48.56, steesar@aol.com.

Il se définit lui-même comme un touche-à-tout. Après des études effectuées à l’Institut Saint-Luc puis aux Beaux-Arts à Tournai, Steeve Heugebaert, 26 ans, a d'abord exercé son talent dans des agences spécialisées de la région avant de se décider à créer son entreprise d'infographie au sens large. Tracts publicitaires, interfaces de sites et sites internet, édition, print, illustration (comme celle ci-dessus, par exemple)... la palette de ses compétences est large !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.12


Chaussures ambulantes Responsable de production dans une société de traitement de chèques durant 3 ans, Daniel Lorenzo voulait devenir son propre patron sans pour autant s’endetter trop lourdement dans un premier temps. Voilà pourquoi il a choisi cette formule de vente sur les marchés de chaussures de niveau moyen de gamme, un investissement réduit au strict minimum dans un produit qui se renouvelle : hommes, femmes, enfants, tous peuvent trouver preneur auprès de Daniel Lorenzo sur les marchés de Wattrelos, de La Madeleine, d’Halluin avant qu’il n’ouvre son magasin.

Envie de faire bonne pêche? Alors poussez la porte d’A la bonne pêche ! Car s’il est chaudronnier de métier, Alain Parein est d’abord et avant tout un pêcheur passionné, comme le reste de sa famille, en particulier ses six enfants. Il a donc ouvert A la bonne pêche. Hameçons, amorces, appâts, cannes, moulinets, épuisettes, housses, le pêcheur chevronné ou amateur peut s’équiper de pied en cap à des prix corrects. Alain Parein joue la carte de la proximité pour conquérir et fidéliser sa clientèle. Son ambition est de multiplier par quatre la surface de son magasin, de 60 à 250m² pour permettre, entre autres choses, l’installation de son showroom et de développer une seconde activité, l’alimentation des animaux. Mais ce sera à son fils Christopher, qui reprend l’affaire en septembre, de réussir son lancement, puis son expansion, avec toujours les conseils avisés de son papa redevenu chaudronnier. “A la bonne pêche” 229 rue Faidherbe Tél : 03.20.02.85.33

La com’ “poincom” les autres

Il a fait les belles heures des nuits mouscronnoises il y a quelques années avec ses deux bars, L’Aquarium et Le 7è Ciel, bien connus de bon nombre de jeunes Wattrelosiens. Sébastien Fitamant, séduisant jeune homme de 32 ans, revient aujourd’hui à l’une de ses passions de longue date : la communication, qu’il a d’ailleurs étudiée à Bruxelles. La communication et l’évènementiel puisque Sébastien compte en réalité deux cordes à son arc dans le secteur d’activité qu’il s’est choisi en créant la société Poincom (clin d’oeil à l’extension qui accompagne les adresses de sites internet, mais qui signifie également, de manière on ne peut plus abrégée, “Faites le point sur votre communication”). La communication, tout d’abord : réalisation de sites internet et création graphique, de la carte de visite à l’affiche en passant par le flyer, les menus, etc., sont de sa compétence. Bien entendu, un site web présente l’éventail des possibilités qui vous sont offertes : www.poincom.fr L’événementiel, ensuite : Sébastien, grand organisateur de soirées (les noctambules connaissent immanquablement les soirées KGB, en France et en Belgique), se fait fort d’organiser les vôtres. Pas seulement des soirées : journées portes ouvertes, conférences ou arbres de Noël pour une entreprise, par exemple ; tout événement exceptionnel pour les particuliers, également. Des concepts “clés en main” vous sont proposés. Poincom a été créé le 20 avril avec l’aide du Plan local d’insertion wattrelosien (conseils, orientation) et de la plate-forme Versant Nord Est Initiative grâce à laquelle la société est exonérée de charges sociales durant un an. Contact@poincom.fr ou 06.62.11.31.23.

Au p’tit loup déménage L’enseigne de vêtements (mais aussi de cadeaux et gadgets, une nouveauté) pour enfants - du nourrisson à l’ado - quitte la rue Jean-Jaurès pour un local plus vaste au 48, rue Salengro. Du lundi au samedi (9h-19h) et le dimanche (9h-13h). LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.13


...

ACTUALITE

14 JUILLET : TOUS AU PARC ! La fête nationale version détente à la campagne, c'est en plein centre-ville de Wattrelos que ça se passe. Comme l'an dernier, les animations seront concentrées au parc du Lion le vendredi 14 juillet, avec feu d'artifice tiré la veille au soir, comme d'hab'. A Wattrelos, la fête n'a de sens que si elle est populaire, c'est-à-dire destinée au plus grand nombre. C'est le cas du carnaval, des Berlouffes, des allumoirs, du marché de Noël, et bien évidemment, de la plus estivale de toutes les manifestations : la fête nationale. Et parce qu'il s'agit d'une fête d'été et qu'il y fait forcément beau (on écrit ça pour conjurer le mauvais sort météorologique), c'est au parc urbain que ça se passe. Au-dessus des plans d'eau de la rue Gustave-Delory le 13 juillet à 23h pour le traditionnel feu d'artifice (programmé cette année sur le thème du far west) ; du côté de la Maison des Jeux de Tradition et de la ferme pédagogique le lendemain. La ferme pédagogique, c'est d'ailleurs la pierre angulaire géographique des réjouissances proposées par la Municipalité et les associations wattrelosiennes partenaires : elle sera ouverte ce jour-là, concentrera un certain nombre d'activités pour tous, et c'est dans sa proche banlieue que seront disposés les différents pôles d'animations, ateliers, stands et podium. Comme toujours, les enfants seront à la fête afin de garantir la réussite familiale de l'opération : manège, trampoline, initiation à l'art du cerfvolant, spectacle de marionnettes à fil sur le podium par la compagnie Marcel Ledun (qui a notamment travaillé pour l'émission “Bonne nuit les petits”, avec le célèbre Nounours). Les (à peine) moins jeunes trouveront également de quoi passer un agréable après-midi avec des ateliers artisanaux à la ferme pédagogique, les stands des associations wattrelosiennes et de quelques groupes folkloriques communaux, et bien entendu, la partie musicale de la fête à laquelle participeront cette année la jeune wattrelosienne Sonia Degryse (voir p. 17), mais aussi : - Alain Delorme, chanteur-leader du groupe Crazy Horse dans les années 70 (4 millions de disques vendus en 4 ans !), qui mène une carrière solo

Herbert Léonard, vedette du 14 juillet 2006 à Wattrelos.

depuis 1975. Son dernier album, Cantiques (2003) est un grand succès, et la compilation des Crazy Horse, Tous les tubes (2004), a tenu la tête des ventes de disques en Belgique… devant la Star Academy ! - Marie Myriam, vainqueur de l'Eurovision en 1977 avec L'oiseau et l'enfant (elle est d'ailleurs la dernière lauréate française), dont les amateurs de dessins animés connaissent la voix puisqu'elle est l'interprète de La chanson de Nils Holgersson, - et le chanteur de charme Herbert Léonard, 21 albums au compteur s'il vous plaît, inoubliable chanteur de Pour le plaisir, méga-tube de l'année 1981 (composé par Julien Lepers), mais aussi Amoureux fous en duo avec Julie Piétry (1983), Puissance et gloire (générique de la série Châteauvallon, 1985), Laissez-nous rêver, Quand tu m'aimes (1987)…

Des balades à dos d’âne seront proposées par l’association lilloise Les Ch’tis Anes.

Le programme de votre 14 juillet - jeudi 13 juillet, 23h : feu d'artifice rue Gustave-Delory - vendredi 14 juillet, à partir de 14h30 au parc du Lion : . animations à la ferme pédagogique (maréchal ferrant, artisanat de bouche, dentelière, balades à dos d'ânes) . stand des associations wattrelosiennes (Donneurs de sang, Hurricane tuning, Astroamat, Confrérie du carnaval, L'Oasis...) . initiation, fabrication et démonstration de cerfs-volants . trampoline pour les enfants . manège enfantin . sur podium : 14h30 : spectacles de marionnettes à fils 16h45 : Sonia Degryse 17h : Alain Delorme 18h : Marie Myriam 19h : Herbert Léonard

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.14


LA CHASSE A L’ONDATRA EST OUVERTE... Pas de panique : l’ondatra, ou rat musqué, quoiqu’impressionnant par la taille (il peut être aussi gros qu’un lapin) est un animal herbivore qui se nourrit principalement de légumes.

Malheureusement pour lui, il a tendance à faire de gros dégâts dans les champs, à détruire les berges et à proliférer. Pour contenir sa population (car, comme tous les animaux, il est utile et joue un rôle dans l’écosystème), la Ville a donc dû mettre en place une équipe de deux agents formés et vaccinés, chargés de piéger les rats. Pourquoi ne pas les empoisonner ? Parce que l’Europe n’autorise ce genre de campagne qu’audelà d’un certain nombre. A Wattrelos, le “recensement” n’a commencé que depuis novembre dernier : 231 bêtes ont ainsi été attrapées. Du côté du Plouys ? Pas seulement : tous les quartiers de la ville où l’on trouve des fossés sont concernés. Un travail à plein temps que cette chasse au rat musqué qui vient compléter la traditionnelle campagne de dératisation menée deux fois par an par les agents du service de la Propreté urbaine, au printemps et à l’automne. Les trois dernières semaines de mai (période de reproduction et de gestation), les égouts de la ville ont donc reçu leur quota de poison afin de maîtriser, là encore, la population des rats communs qui, sans cette action, se multiplieraient trop rapidement. Voilà qui devrait permettre de passer l’été l’esprit tranquille... ce qui ne saurait être une raison pour alimenter les dépôts d’ordures sauvages dont raffolent les rongeurs !

ELLES NOUS RACONTENT DES HISTOIRES Une fois par mois, Pascale et Fabienne donnent de la voix. Non que les pensionnaires des résidences du Touquet, du Parc, de la Houzarde, ainsi que ceux des pavillons Saphir et Emeraude du Hameau du

Bel Age ne soient pas sages, mais bien parce que depuis la signature du C ontrat Ville Lecture en 2002, des séances de lecture à haute voix sont programmées pour les personnes âgées. Histoires courtes, récits de vie, notamment les récits des ouvriers travaillant en filature, qui font forcément écho à ce que de nombreux auditeurs ont vécu, sont au menu de ces séances à l’occasion desquelles on forme le cercle et on se laisse porter, deux heures durant, par la voix de Pascale Mathon et Fabienne Lepers, les animatrices de la Ville qui choississent elles-mêmes les textes. Cet été, les séances se poursuivent, mais en plein air : nos deux lectrices emprunteront le bibliobus et stationneront au square Colbert (Beaulieu) la première semaine d’août, au parc du Lion la deuxième semaine, à l’école Voltaire la troisième. A chaque fois, des séances de lecture à haute voix sont prévues (10, 11h, 13h, 14h, 15h), ainsi que des animations thématiques. Tout le monde y est bienvenu de 9h30 à 16h. LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.15


...

ACTUALITE

COUTEAUX : CONSTRUCTION D'UN PONT MOBILE Le retour prochain de la navigation sur le canal de Roubaix entraîne une série de travaux parmi lesquels le réaménagement du pont des Couteaux. A cela, une raison simple : un trop faible tirant d'air sous l’ouvrage (1,50m) alors qu'une hauteur de 3,75m est nécessaire pour le passage des bateaux. Il n'y a pas d'autre solution que de rendre mobiles les tabliers. Deux tables levantes de 14mx14m posées sur vérins hydrauliques vont donc être installées dans l'axe du canal. Et, comme on ne peut perpétuellement mettre en chantier le rond-point des Couteaux, Lille Métropole Communauté Urbaine a décidé de réaliser simultanément et bien avant la date prévue, le passage en souterrain de la liaison VRU-Belgique entre le quai de Gand et la rue de l'Espierre (qui devient boulevard de la Liberté en se prolongeant). Cela pour mettre fin à la saturation régulière du rond point par deux flux de circulation. On circulera sous le canal durant 185m à un niveau situé à 10m par rapport à la chaussée. Pour l'instant, les entreprises présentes sur le site s'emploient à dévier les réseaux (EDF, GDF, France Telecom, Eaux du Nord, etc.) et à moderniser l'assainissement.

La phase principale du chantier démarrera au mois de décembre et durera quarante mois avec 13 mois de mise à sec du canal. L'ouverture de ce nouvel ouvrage d'art est prévue en 2010. Pendant toute la durée du chantier, la liaison Wattrelos-entrée de la VRU sera maintenue. Le chantier n’a pas encore démarré mais les services réfléchissent à l’organisation pratique du passage du pont par les bateaux. L’hypothèse privilégiée est un passage programmé en dehors des heures de pointe, afin d’éviter les nuisances sur la circulation routière.

Le pont des Couteaux, aménagé en rond-point il y a quelques années, va devoir subir de nouveaux aménagements.

LIAISON SARTEL-LABOUREUR : TOP DEPART : La nouvelle RD9, dont une première partie vient d’être achevée en territoire roubaisien (entre le rond-point de la déchetterie et celui du Sartel) va se prolonger à Wattrelos, c’est-à-dire de l'autre côté du canal, entre les rues Albert 1er et d'Avelghem (cette dernière étant roubaisienne). Les travaux viennent de commencer. Ce tronçon permettra de soulager d’une grande partie du trafic les quartiers du Laboureur et du Sartel. Les techniciens prévoient environ 6 mois de travaux. Tout sera fait pour qu'au début 2007 la voie soit ouverte à la circulation. A noter que les travaux d'aménagement entraîneront la démolition du pont de chemin de fer du Laboureur pour mieux marquer l'entrée dans Wattrelos.

C’est le long du canal que filera, dans sa première partie, la future liaison Sartel-Laboureur (RD9).

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.16


...

GENS D’ICI

LE REVE DE SONIA C'est une toute jeune fille de 13 ans qui a déjà trouvé sa voie. Et même sa voix. Car Sonia Degryse a un rêve : devenir chanteuse. C'est vrai que la vocation est en vogue actuellement : Star Academy, Nouvelle star… les émissions de télé qui tentent de révéler des interprètes talentueux font recette. Sonia n'a pourtant succombé à aucune mode : c'est un professeur de chant, au collège Saint-Jo, qui a repéré cette voix sortant de l'ordinaire. Alors Sonia a chanté. Au collège, puis ailleurs : lors de vacances passées à Québec, elle a obtenu le droit de se produire dans la rue (oui, là-bas, il faut être autorisé !) dans le but de gagner un peu d'argent de quoi s'acheter un vélo en fait. Mais comme disait Brassens : sans technique, un don n'est rien qu'une sale manie. Sonia l'a déjà compris et prend des cours, travaille, cherche à progresser : à l'école de chant La Voix Lactée, à Lille, mais aussi à Tournai où elle a réussi à intégrer la Pop Academy pour un stage de deux jours un deuxième stage, celui-là d'une semaine, devant suivre en juillet. Elle est la plus jeune chanteuse de la promotion. Mais la détermination de notre Wattrelosienne ne s'arrête pas là : elle n'hésite pas à passer des castings - dans la galerie d'Auchan V2 ou à Monchyau-Bois, au sud-ouest d'Arras, où elle a gagné le droit de chanter une heure le 8 juillet prochain.

Et comme à Wattrelos on a pris l'habitude de faire mentir l'adage affirmant que nul n'est prophète en son pays, la Municipalité a déjà offert à Sonia deux occasions de se produire en public : lors de la réception de la fête des mères à l'Hôtel de ville le 28 juin dernier, et le 14 juillet où elle complètera le plateau de vedettes, chantant en lever de rideau de l'animation musicale sur podium quelques instants avant Alain Delorme. Le début d'une carrière ? On lui souhaite !

MARTINE KLEIN, ECRIVAIN CONFIRMÉ Le 23 décembre 2004 n’a pas été une journée comme les autres dans la vie de Martine Klein. C’est la date de la publication de ses deux premiers ouvrages : “Des valeurs essentielles pour la quête du bonheur”, “L’énergie est avec toi si tu deviens ce que tu es”. Elle écrivait depuis toujours, notamment des poè-

mes. Un jour, une personne qu’elle avait aidée l’a poussée à sortir ces oeuvres du tiroir. Après avoir trouvé un éditeur, elle a donc publié simultanément ces deux livres. Au mois de février dernier, elle franchit une nouvelle étape grâce à son éditeur qui lui réserve un créneau de deux heures sur son stand au Salon international du livre de Bruxelles pour une séance de dédicaces. “C’était ma première rencontre avec des lecteurs. Je suis très contente de l’avoir vécu, c’est vraiment un acquis” se souvient Martine. Depuis la publication, elle n’a reçu aucune critique négative, bien au contraire. “Des gens m’appellent pour exprimer leur sympathie ou m’écrivent des cartes postales. Certains achètent un deuxième exemplaire pour l’offrir en cadeau”. En fait, Martine cherche seulement à aider des gens en souffrance. Elle réfléchit aujourd’hui à un troisième livre... mais pour l’instant, motus ! Alors patience. Les ouvrages de Martine Klein sont disponibles à la librairie Graffiti, rue Jean-Jaurès, et à l’herboristerie Cousin, rue Castermant.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.17


...

DANS LES QUARTIERS

QUOI DE NEUF DANS VOS QUARTIERS ? MOUSSERIE, MARTINOIRE, VILLAS ECOLE NOTRE-DAME DE LA MOUSSERIE : SAGA AFRICA Toutes les classes de l'école Notre-Dame de la Mousserie (395 enfants de maternelle et élémentaire) que dirige Catherine Sant se sont mobilisées pour construire une magnifique exposition sur le thème de l'Afrique. L'occasion de travailler “en transversalité” comme l'on dit maintenant plusieurs disciplines (géographie, vocabulaire, travaux manuels, etc.) et d'inviter les petits copains de l'Enfant Jésus, de NotreDame de Lourdes ou de Lacordaire à venir admirer

le travail, puis à partager un goûter. Une exposition très vivante puisque conçue sous forme d'ateliers (musique, découverte d'objets, jeux, lecture, histoire de Madagascar) : du bien joli boulot. Bravo les enfants !

“Dis, c’est quoi ton instrument, gentille prof Isa ?”

LABOUREUR, SARTEL INONDATIONS : UNE VRAIE SOLUTION A ETE TROUVEE, MAIS A LONG TERME Les très grosses inondations qui ont frappé aux mois de juin et juillet 2005, et encore très récemment durant quelques heures, la partie du quartier proche du canal a incité LMCU à chercher une solution efficace à ces événements douloureux. Les habitants n’ont pas de chance : leur quartier, à la confluence des collecteurs français et belges, est situé en contrebas de la côte de crue de l’Espierre. Alors, ça déborde. Principalement, rues CharlesQuint et du Rivage en cas de précipitations très abondantes. Différents projets ont été étudiés : - l’aménagement d’un bassin de stockage vers la rue d’Avelghem mais cette solution a été abandonnée car elle revenait à aspirer l’excédent en aval vers la zone inondable, sans effet sur le débordement, - le pompage et le rejet dans le canal : cette proposition n’est pas plus satisfaisante car le débit à évacuer (20m3 / s) dépasse la capacité d’un poste classique. De toute façon le volume d’eau déplacé est trop important pour être absorbé par le canal. Les techniciens de Lille Métropole Communauté Urbaine préconisent donc une augmentation de la capacité d’écoulement de l’Espierre en commençant par élargir son lit entre la station d’épuration et la frontière belge. On sait que l’Espierre a déjà été recâlibré par deux ouvrages rectangulaires entre la rue du Rivage et la rue du Sartel et qu’il est couvert.

Des travaux du même type permettant aussi, plus bas, l’aménagement du lit, suivront entre la station d’épuration et le pont du Sartel, avec également un bras de contournement de la station d’épuration. On constate que les travaux de prévention des inondations remontent le cours de l’Espierre car, précisent les techniciens de la Communauté urbaine, c’est toujours par l’aval que ce problème doit être traité. Enfin, une zone d’expansion des crues d’une capacité de 250 000m3 doit être aménagée côté français, tout contre la frontière. Elle a vocation à être prolongée côté belge. Tout cela coûte cher (60 millions d’euros) et continuera à être réalisé : en 2007/2008, ce sera l’élargissement du lit de l'Espierre (2è phase) entre la frontière et la station d’épuration. Travaux qui auront déjà un effet bénéfique. Avant l’été, les services de la Ville vont traiter les cas particuliers et étudier les possibilités de soutien technique qui peuvent être apportées aux habitants concernés.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.18


BEAULIEU LA MAIN VERTE A BROSSOLETTE

CITE SCOLAIRE ZOLA : COMENIUS VEDETTE DE LA JOURNEE DE L'EUROPE

Depuis le mois d’octobre, Frédéric Petit vient initier un groupe d’une dizaine d’enfants d’âges différents aux joies du jardinage. “Au départ, il s’agissait juste d’entretenir le patio intérieur de l’école maternelle, raconte Catherine Beck, directrice de l’école élémentaire Brossolette. Grâce à Frédéric, les enfants ont fait bien plus que cela : ils fleurissent la cour ; ils ont même un projet de potager !” Une saine activité menée le mardi et le jeudi durant les ateliers du temps de midi et qui a même débouché sur des compositions végétales au moment de Noël ou de la Fête des Mères. Très symboliquement, le vernissage de l’exposition des collégiens de Zola s’est déroulé le 9 mai, journée de l’Europe.

C'est pour ses qualités de pédagogue “moderne” que le nom de Comenius, religieux tchèque du XVIIè siècle, est passé à la postérité. Et c'est pour sa consonance très européenne qu’il résume aujourd'hui un projet qui vise à faire correspondre des enfants de 6è de différents pays d'Europe. Notamment les collégiens de Zola où la classe de 6è3, emmenée par sa prof de français Annie Lefrançois et la documentaliste de la cité scolaire Pascale Nicq. Avec des élèves italiens, espagnols et polonais, ils ont livré leur vision du monde “hors des frontières individuelles”. Résultat : des poèmes, réflexions, dessins compilés sur des panneaux du 9 (journée de l’Europe) au 13 mai. Vivre l’Europe de la sorte? Comenius n’aurait pas renié la démarche ! DOUMER-VAN DER MEERSCH : ON REHABILITE Ouvriers et engins ont pris possession des 248 logements concernés sur les 285 existants ; 37 (les entrées 10-12-15) étant promis à la démolition. C'est une opération lourde, semblable à celle intervenue rue Blum Bourdaloue, puisque l'investissement total atteint 36 000 euros par logement. L'aspect extérieur, le confort et les parties communes vont être massivement améliorés. Ce chantier de transformation a fait l'objet de l'approbation majoritaire des résidants qui ont pu visiter au préalable un appartement témoin et obtenu quelques aménagements. A l'extérieur, les façades sont progressivement couvertes de nouveaux matériaux, pierre ou grés cérame. Les balcons au rez-de-chaussée et 1er étage vont être transformés en jardin d'hiver avec fermeture par un volet roulant au rez-de-chaussée. Aux autres niveaux, les garde-corps seront remplacés et les fenêtres donnant sur tous les balcons

seront à double vitrage. Le souci d'accroître l'isolation thermique va se traduire aussi par la pose d'une surtoiture en zinc. Nouvelle peinture, mise aux normes de l'électricité, réfection du chauffage, nouvelle plomberie et équipements sanitaires, changement des revêtements de sols et des portes palières… aucune partie de l'appartement n'est oubliée. Les travaux se poursuivront jusqu'en 2007 mais le traitement des espaces extérieurs (résidentialisation) débutera dès janvier.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.19


...

DANS LES QUARTIERS

CENTRE UNE NOUVELLE VOIE A DECOUVRIR Il vous reste quelques jours pour prendre connaissance (en mairie) et donner votre opinion sur le projet de voie reliant la future liaison TourcoingWattrelos au centre-ville (carrefour rues DeloryBasanos). Après le 1er juillet, la procédure de concertation préalable sera close. Cette nouvelle voie s’inscrit dans le nouveau plan de circulation de la ville dont l'objectif est d’alléger la circulation dans les quartiers et en particulier au Centre. Le trafic y est trop important, les itinéraires peu lisibles et les liaisons avec la Belgique peu aisées. La liaison Tourcoing-Beaulieu y remédiera. La nouvelle voie pour le quartier du Centre aussi. Il s’agira d’une 2x1 voie dotée, côté parc du Lion, d’une allée piétons-vélos séparée de la chaussée par une bande de terre plantée et, côté SaintLiévin - Basanos, d’un trottoir, d’une piste cyclable et d’un espace mi-trottoir - mi-stationnement. La percée de cette nouvelle voie va être l’occasion d’améliorer l’accès au parc, mais aussi au lotissement du Saint-Liévin et à l’école de musique. A la fin de la phase de concertation, le projet sera soumis à l'arbitrage du Président de LMCU. Si la procédure se déroule sans encombre, le début des travaux est prévu dès 2007, en phase avec ceux de la voie Tourcoing-Beaulieu. A L’ENFANT JESUS : LA TETE DANS LES ETOILES

1

2

3 1. entrée de la dernière tranche du parc, 2. voie d’accès au lotissement Saint-Liévin, 3. voie d’accès au site des anciennes filatures du SaintLiévin, 4. prolongement de la rue de l’Abattoir jusqu’à la nouvelle voie, nouvelle entrée du parc, 5. entrée principale du parc du Lion, 6. création d’un parking planté d’arbres et d’un parvis autour de l’école de musique.

4

5 6

SAINT-JO : 40 ANS DE JUMELAGE Quarante ans, ça se fête ! Il en fait, du chemin, ce jumelage entre le collège Saint-Joseph et son homologue d’Odenkirchen, non loin de la frontière néerlandaise, depuis la rencontre fortuite (due à une panne de car la nuit) entre Wattrelosiens et Allemands. Le collège Saint-Jo et son directeur Jean-Louis Derycke ont accueilli comme des frères leurs amis d’Odenkirchen le 20 mai, représenté par le directeur Bernhard Spaniol.

C’est l’histoire d’un ancien élève qui emmène dans son sillage cosmique la nouvelle génération. François-Joseph Laverze a en effet collaboré avec l’équipe enseignante de L’Enfant Jésus pour faire travailler nos astronomes en culottes courtes sur ce qui s’est passé et ce qui se passe encore dans notre ciel. Des panneaux d’exposition ont ainsi été créés, et dans la salle de sport de l’établissement, 500 étoiles et bougies ont été allumées. Superbe !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.20


CRETINIER

PLOUYS

LE CLOS DES OLIVIERS : UN PETIT COIN D'ESPAGNE AU CRETINIER C'est un endroit incroyable en plein coeur de Wattrelos. Une ferme au carrée, parfaitement restaurée, au milieu de laquelle trônent des oliviers venus d'Espagne... comme le propriétaire du lieu. Ricardo Escoto (ph. ci-dessus) a bossé comme un fou durant un an (avec l'aide d'entreprises spécialisées, bien sûr) dans cette cense de la rue des Patriotes où il a réussi à aménager 18 logements de deux ou trois chambres, certains avec jardin, avec parking à l'arrière du bâtiment. L'entrée se fait par une énorme porte à deux battants réalisée sur mesure par l'ébéniste wattrelosien Bruno Delannoy qui ajoute un cachet supplémentaire au lieu. Intéressé(e) ? Ricardo Escoto : 06.17.34.00.19.

FETE DU PLOUYS : EN PISTE LES 29 ET 30 JUILLET Pour la plus ancienne fête de Wattrelos, on reprend les mêmes ingrédients et on enlève la pétanque. Aucune raison de modifier en profondeur une recette qui fait recette : l’association des Cinq Quartiers vous attend à l’ancienne école du Plouys pour un tournoi de foot, un bal champêtre samedi soir et une journée détente dimanche.

SAINT-LIEVIN PLACE AU REDDING Adieu Aux Beloteurs, bienvenue au Redding. Le changement de propriétaire a entraîné le changement d’enseigne : le nouveau gérant, M. Dahmani, a souhaité rendre hommage à son chanteur préféré Otis Redding, star de la musique noire des années 60 (Sitting on the dock of the bay, etc.) disparu prématurément dans un accident d’avion. On découvre donc son portrait sur les murs de l’établissement qui possède d’autres objets fétiches de l’époque : juke box, billard... Le changement d’enseigne n’a pas pour autant mis fin aux habitudes de l’établissement. Belote et 421 ont toujours droit de cité, et le café reste le siège de l’Entraide Sportive, du comité des fêtes et de l’Union commerciale du quartier. Le Redding, 19, rue Vallon, ouvert tous les jours de 9h à 24h. Tél. : 03.20.98.21.10.

TOUQUET SAINT-GERARD SAPIN VERT, TILLEUL LE NOUVEAU VISAGE DE L’UNION COMMERCIALE Fin avril, Véronique Van Der Auwermeulen (ph. cicontre), qui tient la pharmacie du Sapin vert, rue de l’Union, a succédé à Christian Diongre à la tête de l’Union commerciale du quartier, après des années d’un dévouement exemplaire qui valent assurément un grand coup de chapeau. Membre de l’Union depuis 2000 (elle en était même la secrétaire), la nouvelle présidente est entourée d’un nouveau secrétaire, Christian Voet, coiffeur, et d’une nouvelle trésorière, Véronique Benoist, qui tient la librairie voisine de la pharmacie. Une équipe jeune. En cette période de changement, on comprend aisément que le calendrier des animations ne soit pas encore déterminé mais le nouveau comité travaille déjà à l’organisation d’une braderie en septembre (peut-être le samedi 16), après la kermesse qui était programmée en ce mois de juin.

ANATOLE-FRANCE : ET 1, ET 2, ET 3... ET 5 SENS ! A l’initiative de la directrice Elica Douez, l’école maternelle Anatole-France a profité durant une semaine, début mai, de l’exposition “1, 2, 3... 5 sens” mise en place par le Forum des Sciences de Villeneuve d’Ascq. Une kyrielle de petits ateliers très ludiques où les enfants étaient amenés à toucher, goûter, sentir (gros succès pour la poubelle à l’atelier cuisine !) en compagnie de leurs enseignants. Sensations garanties !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.21


...

SPORT

EN DIRECT DES CLUBS

COURSE A PIED Mi-mai, la première édition du marathon LilleLens, baptisé La Route du Louvre car l’arrivée se situe sur le site du futur Louvre II, derrière le stade Bollaert, a connu un gros succès populaire auquel se sont joints, bien évidemment, les enthousiastes coureurs à pied wattrelosiens présidés baskets aux pieds par l’expérimenté Marc Donckèle (debout au centre sur la photo ci-dessus). Le marathon étant une course imprévisible, nos

joggers ont connu des fortunes diverses mais tous sont allés au plus loin de leurs possibilités, notamment l’élégant Nazzario Santamaria (ph. ci-contre), responsable du service municipal des sports, dont c’était la première expérience sur la distance. Marathonien, c’est comme Ministre : le titre se conserve à vie. Voilà Nazzario marathonien ! Si vous êtes intéressé par la pratique du jogging dans une ambiance familiale, sans esprit de compétition, contactez Marc Donckèle au 03.20.75.09.94.

TIR SPORTIF Après une brillante 13è place (sur 122 clubs) au championnat de France des clubs en poussins pistolet, les jeunes de l’Amicale du Centre ont ramené 5 médailles du challenge de l’avenir. L’ALC sera également représenté au championnat de France début juillet par Adeline, Astrid, Dylan, Eugénie, Marine, Romain et Vincent. Signalons aussi la belle 6è place de P. Madinier au championnat de France carabine handisport. En juillet et août, permanence au club le jeudi.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.22


BASKET Dans le cadre des échanges franco-hongrois avec notre ville jumelle de Mohàcs, 14 jeunes basketteurs du WBC ont été invités à participer à un tournoi de basket en Hongrie, fin avril. Découverte de la ville située au bord du Danube, entraînement, et match du championnat de Hongrie en spectateur avant les choses sérieuses : le tournoi. Première rencontre contre les cadets de Mohàcs… champions de Hongrie !, puis contre Pecs (courte défaite), avant d'aller visiter Budapest, capitale de la Hongrie et de rentrer : sport et culture ont fait bon ménage ! L'an prochain, ce sera au tour des amis Hongrois de venir jouer... et visiter !

GYMNASTIQUE AMIGYM L’association (ph. ci-contre) a mené à bien son 20è spectacle au CSE avec une trentaine de participants sur scène et 400 personnes dans la salle ! Le final fut particulièrement émouvant pour la présidenteanimatrice Sylvie Gillon et les adhérentes. Inscriptions le jeudi 14 septembre (17h-18h) et le samedi 16 septembre (14h30-16h30) au CSE. Amigym tiendra également un stand à Berlouffes. WHITE AND BLUE GYM Le club fermant le 28 juillet pour les congés annuels, les inscriptions reprendront les 4 septembre (fitness : mise en forme, step, LIA, abdos fessiers, cardio boxing) et 6 septembre (danse enfants, ados, adultes). W&B Gym ouvrira ses portes du 10 au 16 septembre (cours gratuits + 1 mois offert pour toute inscription). Nouveauté : des cours de kung-fu seront donnés le dimanche de 10h à 12h (rens. : 06.61.78.72.36).

FULL CONTACT

Amigym a connu une fin de saison émouvante au CSE.

AUTOMOBILE L’équipage de Perfect Rallye, 6è du club Peugeot sport, a pris la 21è place (3è de catégorie) au rallye national de la Lys le 23 avril, puis la 15è du rallye national des Flandres (2è de catégorie F 2000/14, 2 litres) les 27 et 28 mai. Perfect Rallye tient à remercier chaleureusement ses sponsors et partenaires. Lors des championnats de France de light-contact (8-17 ans) à Paris, le team Thierry Tavernier a fait honneur à Wattrelos : Nicolas Maillet (8 ans) et Emeric Marotel (6 ans) sont champions de France chez les oursons et Camille Tavernier est championne de France des 10 ans ! Aux places d’honneur : Maxime Maillet, Alexandre Castelein, Vincenzo Tavernier, Cassandra Depraetere, Fiona Lefevre. Félicitations également à Bastien Debisschop, Anthony et Jordan Maillet, Ludovic Rémy, ainsi qu’aux coaches Henri, Grégory, Bastien et Anthony. Inscriptions adultes le mardi (19h-20h30), jeudi (18h-19h30) et samedi (14h-15h30) ; enfants le mardi (17h45-19h) et vendredi (18h-19h30). Http://teamtaverniert.free.fr, 06.87.91.31.66.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.23


...

SPORT

KARATE ET AIKIDO La section aïkido de l’école d’arts martiaux wattrelosienne (ph. ci-dessous) est dirigée par Francis Craye, 5è dan, assisté de Sandrine Varreydt, 3è dan, et Pascal Verstraet, 2è dan. Reprise des cours en septembre au complexe JeanZay, rue Delecourt, les mardis et jeudis de 17h45 à 18h45 (moins de 10 ans), 18h45-20h (ados) et 20h21h30 (adultes).

La section karaté de l’école d’arts martiaux, dont les cours sont assurés par Idriss Mokhtari (photo ci-dessus) sont assurés les mercredis et vendredis de 18h30 à 19h30 pour les enfants et de 19h30 à 21h pour les ados et adultes. Une nouvelle section se déroulera le lundi de 19h30 à 21h30, et le samedi de 17h à 19h. Rens. : 03.20.26.31.05.

MOTO

NATATION

Malgré l’humidité, le STMW a tout de même randonné : fête de la moto ancienne à Lezennes, 24h du Mans pour quelques adhérents, circuit de Lezennes pour d’autres... Nos motards ont aussi visité la Sologne et le château de Chambord, mais également le pays des collines, les Flandres à l’occasion d’actions de solidarité : quel coeur ! http://membres.lycos.fr/stmw/

Perrine Verfaillie, championne de France N3 en 400 mètres quatre nages.

JUDO Au championnat départemental par équipes cadettes, grâce à Thomas Wattrelot, Romain Dubois, Vincenzo et Lorenzo Parsy, Maxime Ledoux, et Jérémy Tartar, le Judo club wattrelosien a terminé 2è (remplaçant pour les championnats de France). Au championnat du Nord ceintures de couleur, Jérémy Tartar et Alain Marie ont obtenu la 3è place, puis la 1ère au championnat régional pour Jérémy ! Reprise le 6 septembre.

Les Dauphins ont brillé aux championnats du Nord open (11 podiums et 4 titres !), ainsi qu’aux Régionaux des Maîtres à Marcq : bravo à Lucile Vandenberghe, Perrine et Elodie Verfaillie, toutes championnes du Nord, ainsi qu’à Sophie et Damien Arickx, champions régionaux. Perrine Verfaillie allait d’ailleurs gravir une nouvelle marche peu après, devenant championne de France N3 en 400 4 nages ! Signalons aussi que le 1er mai, les Wattrelosiens se sont classés 9è en finale départementale de la coupe Tristram (- de 11 ans). Enfin, les soeurs Aneslie et Julie Sadsaoud ont accroché le podium lors de la finale des Médailles des Jeunes, avant que les Dauphins ne fassent main basse sur... 63 médailles aux 30 ans de Seclin Natation ! LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83 \ P.24


...

DANS LE RETRO

SOUVENIRS D’ENFANCE Quelques noms : Georgette Pauwels, Jacqueline Deprest, Arlette Doignon, Jacqueline Deldalle, Monique Balcon, Mauricette Deportère, Yvette Dewitte, Roselyne Flament, Denise Delmeule, Michel Decrayenare, Louise Lameyse, Marie-Paule Lorthioir, Josiane Deborgraeve, Anita Mathis, Mercedes Dewaele, Renée Soudan, Georges Lameyse Ecole de Beaulieu, 1950-1951 (ph. appartenant à Mme Georgette Pauwels). Institutrice : Mme Emilienne.

Ecole de L’Enfant Jésus, 1996 : classe de CM1 de Madame Trohel.

Classe de CE2 de l’école Jean-Jaurès (parue dans le JdW précédent) - 4è rang : Karine Houzet, Delphine Destriez, François Contrafato, Christophe Dejas, Arnaud Delbecq, Antoine Hollebecque, Yan Wanaverbeke, M. Rey (instituteur) - 3è rang : Ingrid Geller, Farida Hadjari, Lionel Cousin, Maud Hanson, Laurence Descott, Nathalie Harre, Thierry Cocquel, Delphine Dewitte, Franck Fassiaux, Damien Vangulick - 2è rang : Stéphanie Pamelair, Stéphanie Seis, Sophie Albanez, Arnaud Antoskiewicz, Frédéric Vanmenen, Cédric Jossier, Peggy Deportère, Peggy Fortin, Cécile Verbrugghe - 1er rang :Grégory Beuscart, Frank Okmer, Ludovic Rojenart, Laurent Cousin, Sébastien Vaissier, Stefan Koniesny. LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.25


...

EVENEMENT

JOURNEES DU PATRIMOINE (16-17 SEPTEMBRE) : A PAS DE GEANTS ! Exposition “Les Géants“, photographies de Stéphane Duquesnoy, du 12 septembre au 15 octobre, musée des arts et traditions populaires. Les photographies en noir et blanc de Stéphane Duquesnoy prises lors de cortèges dans la région nous montrent les géants sous les yeux innocents et plein d’humanité des enfants. Cette exposition sera aussi l’occasion de découvrir leur fabrication avec les objets prêtés par M. Machu de Roubaix. Les trois géants de Wattrelos seront présents pour cet événement, ainsi que le P’tit Jehan, des carillonneurs de l’A.R.PA.C. de Douai. Atelier “géants”, atelier libre le dimanche 17 septembre de 14h30 à 16h30 au musée. L’Office du tourisme de Wattrelos accueillera les enfants de 6 à 12 ans au musée afin de réaliser leur géant (miniature !) à l’aide d’osier selon une méthode traditionnelle…. Rens. au 03.20.81.21.52 Concert de Cap’Trad le dimanche 17 septembre à 17h00 au musée. Pour la sortie de leur 2è CD “Terre de Géants”, le groupe Cap’Trad, cinq gars du Nord un peu délurés, donnent un nouveau souffle à la musique populaire du nord de la France ! Visite de l’atelier de restauration du musée les 16 et 17 septembre de 10h00 à 18h. Jérôme De-Muynck vous expliquera les techniques de restauration pour redonner une seconde vie aux objets du musée… Ainsi, vous découvrirez les différentes étapes d’une remise à neuf d’une machine à laver en cuivre et bois, et vous pourrez apprécier ses précieux conseils si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur averti ! Jeux traditionnels au parc du Lion le dimanche 17 septembre de 10h à 12h. L’A.T.A.W., le Javelot Club, et l’animateur de la maison des jeux de tradition de Wattrelos vous invitent à découvrir le tir à l’arc sur cible, le javelot et la bourle lors d’initiations. Les Amis Réunis, qui organisent ce jour des tirs à l’arc à la perche pour le championnat de France, seront ravis de vous faire quelques démonstrations de leur savoir-faire. Rens. et inscriptions : 03.20.75.85.86. Jeux d’antan, le 16 septembre de 14h à 18h et le 17 septembre de 10h à 18h au musée. Jeux de palets, jeux de toupies, jeux d’adresse ou de stratégies… Une nouveauté au musée : les quilles au Ponthieux qu’il faudra renverser à loisir !

Découverte de l’église St Maclou, prix du ruban rouge du patrimoine 2005, le samedi 16 septembre de 14h à 18h. Entrée libre, visites guidées à 15h et 16h30 sur réservation au 03.20.75.85.86. Visite de la ferme pédagogique au parc du Lion les 16 et 17 septembre de 10h00 à 18h00. Venez déguster la soupe au potiron et découvrir la diversité des cucurbitacées… Les enfants seront ravis de participer à un atelier de masque en citrouille et de faire le tour du parc en calèche ! Une buvette de l’association de la Ferme pédagogique avec petite restauration sera également proposée.

Musée des Arts et Traditions Populaires, 96, rue François-Mériaux. Ouvert le 16 septembre et le dimanche 17 septembre de 10h à 18h avec buvette et petite restauration proposées par l’Association du Musée.

Le Carin, bourloire inscrite à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, 52, rue François-Mériaux. Jeff vous fera découvrir une bourloire ancienne et vous proposera sa bonne cuisine traditionnelle du Nord, faite “maison”. Contact : 06.62.36.83.18. Visite du Vendôme et bourse aux collections le samedi 16 septembre de 10h à 18h, 2, rue Denis-Pollet. Venez chiner et compléter votre collection lors de cette bourse organisée par l’association des collectionneurs de Wattrelos. MM. Bohée et Delcroix vous feront découvrir également le passé du Vendôme, de l’école de musique et des édifices particuliers de la rue Pierre-Catteau. Rens. : 06.82.82.03.62. Théâtre équestre les 16 et 17 septembre de 10h à 18h, 2, rue du Charron (03.20.02.66.27, ou 06.16.57.90.72). De nombreuses animations vous attendent au Théâtre équestre… Une exposition de peintures et de sculptures d’Antonio Cassaro, des démonstrations équestres, une exposition de bourrelier sur le travail du cuir…. et un dressage de chevaux boulonnais à 15h au musée. Redécouverte de la Chapelle Notre-Dame de la Délivrance, rue de Toul, dimanche 17 septembre de 15h à 18h. A travers une exposition et le témoignage de M. Tieghem et de l’association de recherches historiques, toute l’histoire de cette chapelle du 19ème siècle vous sera contée. Anniversaire de l’église du Christ Roi, au Sapin Vert, dimanche 17 septembre de 15h à 18h. L’équipe d’animation paroissiale vous accueillera pour fêter les 70 ans de l’église, visite et expos à l’appui. Entrée libre. Rens. : 03.20.75.85.86.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.26


29è FETE DES BERLOUFFES : SOLDES ET SOLDATS SYMPAS SANS SOLDE Finalement, notre bonne vieille fête des Berlouffes, vide-grenier géant (qui, avec ses 2500 emplacements, pourrait bien être le plus grand de France : on attend toujours qu’on nous prouve le contraire), c’est un peu nos soldes d’automne à nous. Des soldes qui s’agrémentent de sympathiques soldats bénévoles depuis l’année dernière, histoire de renforcer le caractère historique de la manifestation - nous y reviendrons.

Car il convient d’évoquer sans plus tarder la nouveauté 2006 : il se murmure qu’une foire pourrait se tenir, du vendredi midi au dimanche inclus, à la salle Salengro : la première foire aux antiquités et artisans d’art, pour laquelle une nouvelle association wattrelosienne a même été créée. En attendant la confirmation de cet événement, on peut déjà vous assurer que pour le reste, ce sera pareil mais en mieux : le dimanche, pendant le vide-grenier, s’installera sur la place Delvainquière une taverne médiévale pour conforter la dimension historique de cette fête des Berlouffes qui se rapporte à un épisode réel de notre histoire communale. On revivra donc la reconstitution costumée à laquelle on avait eu droit l’an dernier (ph. ci-contre) : condamnation de Jehan Berlouffe en place publique en fin de matinée, emprisonnement dans l’église puis, après le traditionnel jet de poupées, brûlage du mannequin emmené sous bonne escorte jusqu’au bûcher. “Mais cette année, cette partie sera plus festive, le ton moins grave que l’an dernier car je reconnais que la mise à mort de Berlouffe avait été un peu rude...” précise Jean-Luc Doyen, adjoint aux fêtes. Davantage de figurants, puis un rondo musical final pour détendre l’atmosphère garantiront certainement une amélioration de cette reconstitution. Vivement ! Fête des Berlouffes, dimanche 10 septembre. Vide-grenier de 8h à 18h (périmètre inchangé). Arrivée des géants et condamnation de Jehan Berlouffe à 11h sur le perron de l’Hôtel de ville. Jet de poupées à 18h30. Brûlage à 19h.

AU MUSEE DES ARTS ET TRADITIONS : LES GRANDES HEURES DU STADE AMEDEE Qui n’a jamais vu cette photo du stade AmédéeProuvost noir de monde (et quatre policiers pour surveiller !) dans les années 50 ne peut se rendre compte de l’importance que revêtait ce lieu stratégique pour tous les amateurs de foot de l’agglomération à partir de 1923, date de création du stade. Francis Bohée, après le succès rencontré par son expo “100 ans de foot à Roubaix”, que de nombreux passionnés n’avaient pas eu le temps de découvrir, remet le couvert au musée de Wattrelos avec “L’histoire du stade Amédée”. Pas tout à fait la même expo, mais les deux sujets se croisent inévitablement. A voir jusqu’au 31 août au 96, rue François-Mériaux. Entrée libre. LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.27


... Jusqu’au 31 août Au musée des arts et traditions populaires, exposition réalisée par Francis Bohée : “L’histoire du stade Amédée-Prouvost”. Entrée libre Du 1er juillet au 26 août A la bibliothèque municipale, “Figures de clowns”, exposition sur le cirque. Proposée par le musée du Cirque La Gardine de Wasquehal Entrée Gratuite. Rens. : 03.20.81.66.38. Dimanche 2 juillet Randonnée au pas de l’âne (9km) de 10h à 15h (pause déjeuner d’1h30). Rendez-vous parking de l’église Notre-Dame du Bon Conseil, rue Leruste. Réservation obligatoire auprès de l’Office de Tourisme au 03.20.75.85.86. Tarif : 6 euros, 5 euros pour les moins de 12 ans. Du 6 au 12 juillet A la Boîte à Musiques, stage de théâtre proposé par la Manivelle Théâtre. Rens. au 03.20.02.24.71. Dimanche 9 juillet - de 6h à 16h, brocante du Crétinier, - de 16h à 17h, visite de l’église Sainte-Thérèse organisée par l’Office de Tourisme. Rendez-vous devant l’église, rue Sainte-Thérèse. Réservation obligatoire au 03.20.75.85.86, - les 8, 9 et 10 : ducasse d’Herseaux-gare (fête de Toubac). Le lundi 10 juillet, braderie d’Herseauxgare. Jeudi 13 et vendredi 14 juillet : parc du Lion animations de la fête nationale (présentation du programme page 14)

AGENDA Samedi 19 août - de 8h à 12h30, don du sang salle RogerSalengro, - de 10h à 18h, fête du quartier de Beaulieu. Samedi 26 août - brocante du Touquet Saint-Gérard de 8h à 18h, les 26, 27 et 28 : ducasse du Touquet SaintGérard, - de 15h à 16h30, visite du cimetière du Centre organisée par l’Office de Tourisme. Rendez-vous devant le cimetière, rue de Leers. Réservation obligatoire au 03.20.75.85.76. Dimanche 3 septembre - 10h au CSE, conférence du Cercle horticole Dimanche 10 septembre : Fête des Berlouffes - 10h au CSE, conférence des Amis du jardin Du 16 septembre au 15 octobre Au musée des Arts et Traditions Populaires, exposition sur les Géants. Entrée libre. Samedi 16 septembre à 21h, bal folk au CSE. Rens. au 03.20.75.89.50. Dimanche 17 septembre - de 8h à 19h, brocante du Sapin Vert, et du 16 au 18, ducasse du Sapin Vert - à 10h : salle des jeux de tradition, rue JeanCastel, matinée jeux de traditions Les 23 et 24 Septembre au parc du Lion : The Capital Tournament, 4è tournoi européen de base-ball. 8 équipes, 4 pays le samedi 23 de 14h à 18h et le dimanche 24 de 10h à 18h

Lundi 24 et mardi 25 juillet

- les 23, 24 et 25 : ducasse d’automne du Laboureur

Don du sang au parking des Basanos de 10h à 12h et de 15h à 19h.

Samedi 30 septembre

Dimanche 6 août De 16h à 17h, visite de l’église Saint-Maclou organisée par l’Office de Tourisme. Rendez-vous devant l’église, place Jean-Delvainquière. Réservation obligatoire au 03.20.75.85.86.

à 21h, au CSE, soirée salsa Rens. au 03.20.75.89.50. Dimanche 1er octobre à 16h, au CSE, salon tango Rens. au 03.20.75.89.50 LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.28


Expositions : entrée libre. Spectacles : billetterie et/ou rens. à l’Office de Tourisme 189, rue Carnot Tél : 03.20.75.85.86 Tous les détails sur www.villewattrelos.fr Concerts : http://bamwattrelos. online.fr

Vendredi 6 octobre Au CSE à 18h30, spectacle jeune public : “Un petit moment magnifique” par le Théâtre de l’E.V.N.I. - Belgique (à partir de 6 ans) Prix du Ministère de la Culture, Mention du Jury, coup de coeur de la presse 2004. “Vous voulez passer du rire aux larmes en une poignée de minutes ? Découvrez ce merveilleux spectacle que propose le Théâtre de l’E.V.N.I. Vous vous laisserez entraîner vers un beau voyage zen, plein de malice et de poésie.” Tarifs : 2 euros. Gratuit pour les moins de 18 ans. Samedi 7 octobre Fête des allumoirs - du 7 au 11 : ducasse d’automne de Beaulieu Jeudi 12 octobre Au CSE à 15h, atelier patoisant “Nou Parlach “ Entrée libre. Rens. et réservation : 03.20.75.85.86 Samedi 14 octobre De 8h à 12h30, salle Roger-Salengro, don du sang Dimanche 15 octobre - 10h au CSE, conférence du Cercle horticole - de 10h à 11h30, promenade botanique au parc du Lion. Rendez-vous à la ferme pédagogique rue Jean-Castel. Réservation obligatoire au 03.20.75.85.86. Du 17 octobre au 2 décembre Exposition “Les beffrois textiles” par les élèves de BTS Productique Textile Tissage de l’E.S.A.A.T. au musée des arts et traditions populaires.

Du 19 au 23 septembre, salle Roger-Salengro, 2è fête de la santé. Thème : “Le bien être”. Le succès rencontré par la 1ère édition l’an dernier a incité l’organisateur, le Conseil communal de santé, à renouveler cette fête de la santé. Elle a vocation à devenir un événement important du début de l’automne. Tout sera fait, encore cette année, pour intéresser scolaires, familles et seniors. Le thème en sera “Le bien être”, présenté dans différents espaces thématiques reliés entre eux par un chemin. Dans chaque espace, les organisateurs ont prévu d’installer des outils dynamiques et techniques favorisant la participation du public et non la découverte passive. - Espace Environnement et Bien-être : la reconstitution d’une maison et d’un jardin de senteurs permettra de prendre conscience de l’importance du cadre de vie aussi bien interne qu’externe. Un parcours d’équilibre sera réservé aux seniors. - Espace Bien être des tout-petits Ils seront accueillis avec leur maman et leur papa sous une tonnelle dans un atelier à bulles en sucre. - Espace chocolat et Bien-être Dans un décor tropical, exposition historique, préparation de recettes (fondue, chocolat chaud à l’ancienne etc...). Dégustations. - Espace Sport et Bien-être La possibilité sera offerte, entre autres choses, de pratiquer des tests et efforts. - Espace Bien dans sa tête, bien dans son corps Axée sur la sophrologie méthode de relaxation. Ce programme est susceptible d’évoluer et sera complété d’ici la manifestation.

Dimanche 22 octobre - 10h au CSE, conférence des Amis du jardin Mercredi 25 octobre De 15h à 16h30, visite des serres municipales, spécial Halloween pour les enfants de 8 à 12 ans. Rendez-vous aux serres municipales, 96, rue F.Mériaux. Réservation obligatoire au 03.20.75.85.86. du 27 au 29 octobre Ducasse d’automne du Crétinier

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.29


... UNION DES ELUS SOCIALISTES, DEMOCRATES ET RADICAUX : DAVANTAGE OU ENCORE MOINS DE SERVICES PUBLICS ? CE SERA LE CHOIX DE 2007 ! Le 1er semestre s’achève. Avec les beaux jours s’annonce la pause estivale. Hélas, les nouvelles concernant nos services publics ne sont pas aussi ensoleillées qu’on les aimerait. Loin s’en faut. Car, en ce qui les concerne, la rentrée sera difficile. Madame le Recteur d’Académie vient de confirmer la fermeture du Centre d’Information et d’Orientation de Wattrelos. Les enfants et adolescents de Wattrelos seront désormais privés de ce service de proximité bien utile pour s’y retrouver parmi les formations possibles et se construire un avenir. Suppressions également maintenues aux collèges Nadaud et Pablo-Neruda. Malgré le beau combat des enseignants et des parents, Nadaud perd deux classes et trois postes, Neruda, une classe et deux postes. Ces deux collèges font partie du Réseau d’Education Prioritaire. Malgré cela, ils ont été tenus à l’écart du dispositif “Ambition réussite”. Comprenne qui pourra... Concernant Neruda, c’est d’autant plus choquant qu’il est situé dans un quartier, Beaulieu, qui fait l’objet d’une rénovation approfondie dans le cadre de l’ANRU. Ce n’est pas comme cela qu’on aidera les habitants de Beaulieu à vivre mieux ! Toujours dans le domaine scolaire, le Ministère persiste dans sa forte réticence à scolariser les enfants à partir de deux ans et n’ouvre pas de classe à leur intention. C’est dommage, très dommage car la scolarisation dès cet âge est un vrai service rendu aux familles, un facteur positif dans l’éducation des enfants, surtout dans les familles en difficulté. Alors, faute de meilleure solution, les services de l’Inspection en viennent à surcharger certaines classes, voire à repousser l’accueil des enfants à 3 ans et demi ! L’Education Nationale est durement ponctionnée ; mais malheureusement elle n’est pas seule à souffrir : - Ainsi la Direction départementale des Affaires Sanitaires et Sociales nous a fait part de son refus de financer, dans le cadre du Centre Hospitalier, un Institut d’Education Motrice pour une trentaine d’enfants polyhandicapés de 3 à 20 ans ! Chacun sait pourtant que les besoins existent et sont cruciaux dans cette partie de la métropole. De plus, cet institut aurait contribué au développement de l’hôpital et l’aurait consolidé. Il aurait aussi créé 40 à 50 emplois sur Wattrelos. L’Etat dit non ! - Le Centre Hospitalier garde aussi son déficit de 800 000 euros : aucune dotation supplémentaire n’est annoncée ! - Le financement des trois centres sociaux de Wattrelos est une autre source d'inquiétude. La CAF veut réduire ses crédits. Quel en sera le montant ? Quelles actions organisées, quelles prestations rendues par les centres sociaux dans nos quartiers n’auront d’autres choix que de diminuer ou de disparaître ? C’est inacceptable ! Car qui ignore que nos cen-

EXPRESSION POLITIQUE tres sociaux sont un outil d’animation et de solidarité irremplaçable ? Même la Police Nationale se réorganiserait : après que Wattrelos ait perdu son Commissariat il y a plus de 10 ans, voilà qu’il se murmure que Roubaix perdrait le sien. Ou plus exactement que le Centre de commandement partirait à Lille ! Toujours plus loin de nos quartiers ! Toujours plus loin de leurs habitants et des difficultés qu’ils subissent ! On n’a déjà plus de police de proximité, on n’aura bientôt plus de responsables sur le terrain ! Et ce ne sont pas les 15 000 suppressions d’emplois publics que vient d’annoncer pour 2007 le Ministre de l’Economie et des Finances qui vont mettre un terme à ces évolutions désastreuses ! Il est temps que cesse cette déliquescence programmée des services publics, voulue par la Droite au pouvoir. Car ces choix politiques nationaux sont contraires aux intérêts des Wattrelosiens ! Ce sont de présences d’adultes dans les écoles, de policiers dans nos rues, de soignants dans nos hôpitaux, dont nos habitants ont besoin. Ce sera le choix politique majeur de 2007. GROUPE COMMUNISTE ET CITOYEN : RETOUR SUR UNE LUTTE EXEMPLAIRE A Wattrelos comme partout en France, pouvons-nous mesurer ce que veut dire l’enterrement de première classe du Contrat première embauche ? La jeunesse wattrelosienne et les autres ont gagné. La jeunesse a gagné du concret, du mesurable mais elle a fait encore mieux que cela ; elle a provoqué, chez les plus âgés, ce formidable virus, tellement contagieux qu’il fait peur à toute la droite et aussi à quelques-uns de gauche : LE VIRUS DE LA SOLIDARITE ! Les jeunes et les autres ne se sont pas opposés, comme au Lycée Emile ZOLA, ils se sont rencontrés solidairement, recréant ce lien sensible des générations que la dureté libérale voulait transformer en chaîne ! Les Elus(es) Communistes, à Wattrelos comme dans tout le pays, ont participé à ces rassemblements qui ont bouleversé la pédagogie de l’échec des luttes. Ils se sont exprimés et refusent que des jeunes soient condamnés pour avoir voulu préparer leur avenir, celui du pays, celui de Wattrelos. Le “NON” du 29 mai 2005, les révoltes de l’automne et maintenant cette lutte victorieuse pour la disparition du C.P.E démontrent la vitalité populaire, l’intelligence collective, plus fortes que les machines à lessiver les cerveaux et toutes les fabriques à diviser le peuple et sa jeunesse. Que les jeunes continuent à s’exprimer, de proposer afin de reconstruire l’espoir. A Wattrelos, qu’ils se battent -entre autres- pour un véritable service public de la jeunesse... Qu’ils prennent en main les loisirs... Le Sport, la Culture ! Aujourd’hui EX C.P.E mais demain Electeurs ! Electrices ! Guy DUEL, Président LE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.30


UNION POUR WATTRELOS : L’AUTOMNE WATTRELOSIEN S’il est un domaine dans lequel les wattrelosiens ont des rêves, c’est bien celui de leur ville et de leur avenir. Or, aujourd’hui, les finances de la ville ne permettent plus d’assurer notre développement. Persistant, aussi le bruit d’une cessation de paiement comme, malheureusement, nous le pressentons depuis quelques mois. Mais aussi, elle serait le direct résulta d’une politique de la ville se refusant de prendre en compte l’ensemble de vos aspirations. Malgré une hausse importante des impôts locaux décidée par l’ensemble de la majorité municipale (socialistes et communistes), mais sans réelle volonté de gestion de la crise de trésorerie décelée, l’automne marquera vraisemblablement l’échéance de tout un “système” qui pourrait mener à la faillite toute une municipalité, et avec elle, toute sa population. D’ailleurs, le plan de financement présenté récemment pour la rénovation urbaine de Beaulieu ne pourrait-il pas être repoussé par défaut de disponibilités ? D’autre part, le projet éléphantesque d’une “Cité des sports” verra-t-il le jour alors qu’une décision préfectorale pourrait nous exiger le remboursement d’une subvention perçue d’un million d’Euros pour non respect de calendrier des travaux ? Alors que vous aspirez au maintien de votre cadre de vie, à un autre traitement de notre crise sociale et économique, le maire nous oblige à des nuisances supplémentaires en acceptant en catimini, les dépôts de boues et de bus sur notre territoire communal. Pour certains, les travaux sont entamés... pour d’autres des questions restent sans réponse. Nous, élus U.P.W., dès octobre 2004, avions déjà dénoncé ces projets et la langue de bois du maire qui restait coupablement silencieux. En réalité, ce qui est mené aujourd’hui à Wattrelos est plus une politique d’une ville défavorisée, sous tutelle de L.M.C.U. que celle d’une ambition collective et novatrice. Il est urgent que la parole vous soit rendue et qu’un débat démocratique et républicain dit de VERITE ait lieu, comme nous ne cessons jamais de le réclamer. Jean-François BUYCK Jean-Luc DELOMMEZ

curité qui persiste malgré les déclarations mensongères des élus de la majorité ayant contraint certains habitants à quitter la ville (environ 1 000 rien qu’entre 1990 et 1999 selon l’INSEE). Mais aussi sympathique soit-elle, cette réception ne suffira pas à empêcher ce phénomène. Seul un véritable changement dans la gestion de la commune permettra d’y remédier. Mais cela les Wattrelosiens ont compris qu’il ne fallait plus y croire … jusqu’à 2008 du moins ! Wattrelos continue donc de subir les hausses de fiscalité, le vandalisme, les agressions verbales et physiques, le chômage, les promesses et les engagements non tenus du maire et de son équipe en matière d’augmentation des loyers des locataires LOGICIL par exemple ! Nous, élus d’opposition, savons avec quel mépris sont traités ceux qui ne partagent pas l’avis de la majorité municipale ! Si l’on en croit le procès-verbal du conseil municipal, les élus FN se sont abstenus sur la subvention versée au Musée des Arts et Traditions Populaires. C’est vrai ! Mais si nous sommes favorables à la préservation de l’histoire de la ville, nous refusons lesgaspillages du maire notamment le comité de jumelage qui coûte chaque année à la commune sans aucune contrepartie ! Mais le maire nous refuse le droit de voter au cas par cas et impose des votes d’ensemble qu’ensuite il présente comme des votes distincts ! Voilà sa conception de la démocratie ! Sylvie LANGLOIS, conseillère régionale, Gilles MORICE et Yvonne CHAUSSOIS, conseillers municipaux. Tél. : 03.20 51.69.78 – Mail : sylvie.langlois@wanadoo.fr LUTTE OUVRIERE : Note de la rédaction : la contribution du groupe Lutte Ouvrière ne nous est pas parvenue. Contact : Marc Dubrul, Anne-Claire Lescouffe (03.62.52.97.10) marcdubrul@numericable.fr

Michèle PLATTEAU - Non inscrite On dit que Wattrelos est un “grand village”et que ses habitants ont un “esprit à part”, esprit de solidarité et associatif (350 actives). Wattrelos se reconnaît aussi comme ville festive, mais elle l’est surtout pour ellemême car nous n’avons ni hôtel, ni métro pour accueillir les non wattrelosiens. Dans ce 21è siècle, il est grand temps de se tourner vers l’extérieur, notre maire en a la volonté mais en a-t-il les moyens? Souvenons-nous de la fable “la Cigale et la Fourmi”. FRONT NATIONAL : WATTRELOSIENS JE VOUS AIME ! Tout responsable politiquea pour priorité le bien-être de ses administrés. Le maire de Wattrelos respecte ce principe, en apparence du moins ! Ainsi vient-il de décider de créer une réception de bienvenue pour les nouveaux Wattrelosiens afin de leurs présenter l’ensemble des services offerts par la ville. L’intérêt d’une telle manifestation est incontestable, le développement de la précarité et de l’inséLE JOURNAL DE WATTRELOS N°83\ P.31


Jdw83