Issuu on Google+

PAGES 4-5-6 : VUES D’ICI PAGES 7-8-9-: DOSSIER : LE CONSEIL MUNICIPAL DES ENFANTS PAGES 10, 11, 12, 13 : ACTUALITES : ILLUMINATIONS DE FIN D’ANNEE, HOPITAL : OK POUR LES LITS DE SOINS DE SUITE, THIERRY MORDANT PORTRAITISTE PRINCIER... PAGES 14-15-16-17-18-19-20-21-22 : VIE DES QUARTIERS PAGES 23-24-25 : SPORT PAGE 26 : DANS LE RETRO PAGE 27 : EVENEMENT: LE VILLAGE DE NOEL PAGES 28-29 : AGENDA PAGES 30-31 : EXPRESSION POLITIQUE

BIMESTRIEL D’INFORMATIONS DE LA VILLE DE WATTRELOS www.ville-wattrelos.fr N°80 - décembre 2005 - 0.61

LA PA R O L E A UX E N FA N TS !


...

INFOS PRATIQUES

OFFREZ DES JOUETS

RECENSEMENT 2006

La Croix-Rouge reconduit son opération de Noël “Un enfant, un jouet” dans les deux centres Leclerc de Wattrelos, ainsi qu’au magasin ABC Super Cours des Halles (rue Saint-Vincent de Paul), où seront disposés des caddies où vous pourrez déposer des jouets neufs ou en bon état. Ces jouets seront remis aux enfants lors de l’Arbre de Noël de la Croix-Rouge.

Le recensement partiel de la population pour la 3è année consécutive se déroulera du 19 janvier au 25 février 2006, soit 5 semaines et demies. L’INSEE a tiré au sort une liste d’adresses à recenser dans Wattrelos. Huit agents recenseurs munis d’une carte officielle avec photographie se rendront à chaque domicile tiré au sort ; ils y déposeront des imprimés que vous aurez à remplir. Chaque ménage concerné sera averti par courrier début janvier. Les huit agents recenseurs sont motivés et sensibilisés à la qualité de leur collecte. Ils savent que l’objectif est de connaître les besoins de la population afin de mieux vous satisfaire. Merci de leur leur réserver le meilleur accueil possible.

TOURISSIMA Le Comité régional de Tourisme Nord- Pas-deCalais et le Carrefour européen des Voyages coorganisent à Lille Grand Palais les 3, 4 et 5 février , la 17è édition de Tourissima, le salon international du Tourisme et des loisirs.

PERMANENCES La permanence du conseiller de réhabilitation pour le montage des dossiers de subventions se tiendra au Centre Stalingrad, 27, rue de Stalingrad au 2è étage, un jeudi sur deux de 14h à 16h. Renseignements : Mme Marie-Françoise Dal, votre conseillère de réhabilitation au 03.20.11.88.50. - CAF Les permanences de la Caisse d’Allocations Familiales se tiennent : - au Centre Stalingrad, 27, rue de Stalingrad, le mardi de 14h à 17h, - à la mairie annexe de Beaulieu, 10, rue du Président Coty, le mardi de 8h30 à 11h30 et le vendredi de 14h à 17h, - à la Maison des services du Sapin Vert, 47, rue de l’Union, le vendredi de 8h30 à 11h30.

NOEL SOLIDAIRE Afin que le plus grand nombre possible d’enfants défavorisés de la région Nord - Pas-de-Calais et leurs familles en grande difficulté puissent connaître un Noël d’enfants et de familles comme les autres, en se sentant pris par la main avec affection, n’hésitez pas à envoyez vos dons en espèces et par chèque bancaire ou postal libellé au nom de l’association “Le Noël des Déshérités”, bureaux de la Voix du Nord, BP 549 - 59023 LILLE CEDEX.

ALLO, LA MAIRIE ? 03.20.81.66.66. www.ville-wattrelos.fr : - l’info - le service - l’actualité - le dialogue Pour signaler tout problème d’éclairage, de voirie, etc. : 0800.05.18.63 Ce numéro vert est également valable si vous souhaitez faire enlever une épave. N° vert pour les associations: 0800.800.918

FOLKLORE Un nouveau groupe folklorique est né : la confrérie des Globulons, dont le siège se situe 71, rue Henri-Lefebvre à Wattrelos. Objectif : promouvoir le don de sang bénévole et le don d’organes. Grand Chambellan, Charles Pennachio, qui est également représentant local de l’association Nord Raoul-Follereau, en profite pour faire appel à votre générosité les samedi 28 et dimanche 29 janvier lors de la 53è journée mondiale de lutte contre la lèpre. Contact: 03.20.75.88.70, confreriedesglobulons@yahoo.fr

Addiction, dépendance, drogue, alcool : association Clairière 03.20.75.66.99

DEPISTAGE Dépistage du cancer du sein L’association de dépistage du cancer dans le Nord invite régulièrement les femmes âgées de plus de 55 ans à effectuer une mammographie de contrôle. A Wattrelos, outre le service d’imagerie médicale de l’hôpital, le cabinet de radiologie Boukhelifa et Salomé est également agréé pour ce type d’examen. A noter que la mammographie effectuée fait, dans tous les cas, l’objet d’une relecture par un radiologue de la sécurité sociale. Contacts : Centre hospitalier de Wattrelos - service d’imagerie médicale - Tél : 03.20.66.41.08. Cabinet de radiologie Boukhelifa et Salomé 328, rue Carnot - Tél : 03.20.75.87.01.

APPELS URGENTS Police Secours : 17 Pompiers : 18 EDF : 0810 333 159 GDF : 0810 433 059 Hôpital de Wattrelos : 03.20.66.40.00

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.02


... 2005 S’EN VA, TANT MIEUX ! VIVE 2006

SOMMAIRE VUES D’ICI P.4,5,6

Directeur de la publication : Dominique Baert Réalisation : Service Presse et Communication (03.20.81.64.25) Mairie de Wattrelos BP 109 59393 Wattrelos Cédex Rédaction : Jacques Mary (03.20.81.64.23), Frédéric Hollebecque (03.20.81.64.26) Photos : Eric Demey Conception graphique : Atelier télescopique Mise en page : Sabine Rysman Photogravure- Impression : Impression Directe - Roubaix Distribution : La Poste tirage : 19 000 exemplaires © Tous droits réservés 2005 Dépôt Légal à parution

EDITORIAL 2005 se termine, tant mieux ! Même si elle a apporté des satisfactions pour notre ville (comme la décision de l’Etat favorable pour Beaulieu), 2005 a été dure pour beaucoup de nos citoyens, de nos commerçants, et les inondations de juinjuillet sont encore dans ma mémoire. Au moment où l’on se souhaite un joyeux Noël, je veux espérer que 2006 vous apporte joie et santé, pour vous, votre famille et tous ceux que vous aimez. Vous l'avez découvert en couverture : dernièrement, le premier conseil municipal des enfants de Wattrelos a été élu et installé. Pour le maire que je suis, c'est une grande émotion. Sincèrement. Que nos enfants s'intéressent à leur ville, à ses habitants, à leur cadre de vie, et s'engagent auprès de leurs camarades de toutes les écoles de Wattrelos à les représenter, à améliorer leur quotidien, à développer des actions de solidarité et de préservation de l'environnement, je trouve ça fantastique. Je le leur ai dit. Nous sommes tous des citoyens, nous pouvons tous faire quelque chose pour changer la vie, notre vie, pourvu qu'on s'y mette ensemble. C'est la raison d'être d'un conseil municipal ; c'est la raison d'être du conseil municipal des enfants à qui j'ai demandé de nous fournir des idées, à nous, les adultes. De nous éclairer sur la façon dont on voit sa ville lorsque l'on est un petit Wattrelosien. Je leur ai promis que les propositions de leurs commissions seront examinées par les commissions des adultes… pour peu que les projets soient réalisables, bien sûr.

DANS LE RETRO P.26

Autre actualité de cette fin d'année : la rénovation du quartier de Beaulieu pour laquelle je viens de conduire quatre réunions publiques à l'école Brossolette. Pourquoi ? Parce qu'on connaît maintenant à 95% la nature de l'engagement financier de l'Etat. Certes, tout n'est pas réglé mais on y voit nettement plus clair entre ce qu'on pourra et ce qu'on ne pourra pas faire. Je l'ai dit lors de ces réunions : avant même la signature définitive - enfin ! - de tous les partenaires, j'ai tenu à venir au devant de la population. Pour expliquer, pour écouter surtout. Trois pages de ce numéro sont consacrées à ce Beaulieu nouveau.

AGENDA P.27,28,29

Bonne fin d'année 2005 à tous… et bon début pour 2006 !

DOSSIER P.7,8,9 ACTUALITE P.9,10,11,12,13 VIE DES QUARTIERS P.14 à 22 SPORT P.23 à 25

EXPRESSION POLITIQUE P.30, 31

Le maire, Dominique Baert d.baert@ville-wattrelos.fr

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.03


...

VUES D’ICI

SEMAINE BLEUE 2005 : AH, LA BELLE SEMAINE ! Oh oui, la belle semaine! Le Nouvel Age de Wattrelos s'est vu proposer une pléiade d'animations pour célébrer comme il se devait la semaine nationale des personnes âgées, en octobre, que Wattrelos met toujours un soin tout particulier à décliner au plan local. D'un loto au Hameau du Bel Age jusqu'au bal masqué du week-end suivant au C.S.E., les seniors de la commune se sont amusés comme des petits fous, de spectacles en repas, de rallye en concert à l'église Saint-Maclou (par la classe d'accordéon de l'école municipale de musique). Que de chouettes souvenirs, de nouveau, pour cette édition 2005 !

11 NOVEMBRE : AVEC LA PARTICIPATION DES ENFANTS

Cette année, des élèves des écoles de l'Enfant Jésus et Marie-Curie ont accompagné les anciens combattants et les représentants de la Municipalité lors de la commémoration du 11 novembre 1918. Ils ont lu des textes sur la paix, des témoignages de Poilus, avant d'entonner le chant des Partisans. Dans son allocution, le maire a salué le courage des soldats de toutes nationalités qui ont affronté l'horreur au quotidien, ainsi que celui “de ces femmes, de ces enfants qui attendirent durant toutes ces années le retour d'un époux, d'un papa en danger de mort tous les jours. Aujourd'hui, la guerre, cette folie, ne peut plus, ne doit plus exister. C’est notre raison d'être ici, dans ce cimetière, nous les héritiers de la Paix, fragiles sentinelles de la Fraternité". Au cours de la cérémonie, M. Jules Hellin a reçu la médaille de reconnaissance de la Nation.

WATTRELOS VILLE FLEURIE : LE DIPLOME ! Les trois fleurs, on les avait. On les a encore d’ailleurs. On a bien tout collé sur les panneaux d’entrée de ville, mais le diplôme, hein ? Quid du diplôme ? Eh bien le diplôme, on l’a aussi. Depuis pas longtemps, mais peu importe : Dominique Baert n’a pas laissé passer l’occasion d’aller le chercher personnellement à l’Hôtel de ville de Roubaix, où la cérémonie officielle de remise des diplômes aux maires des communes fleuries de la région s’est tenue fin novembre. Satisfait d’avoir conservé les trois fleurs cette année encore (elles ont été gagnées en 2001), le maire a précisé au jury que la Ville n’irait pas “chercher” une quatrième fleur : “Wattrelos a d’autres priorités pour le moment”. C’est vrai, trois fleurs, c’est déjà pas mal du tout. La garantie d’un cadre de vie fort agréable que les horticulteurs des serres municipales et le service des espaces verts s’attachent à préserver.

LE JOURNAL DE WATTRELOS n°80 \ P.04


LES BONNES AFFAIRES, C'EST PAS CHINOIS !

Ben oui : comme tous les ans à la Toussaint, il suffit d'aller faire un tour un salon du commerce de Wattrelos, histoire de préparer avec tout le sens de l'anticipation qui vous caractérise les fêtes de fin d'année, de changer de voiture, d'escalier, ou de trouver le cadeau qui fera se pâmer belle-maman. Superbe édition que ce 9è (déjà ?) salon du commerce placé sous le signe de chinoiseries nous ayant inspiré ce titre un rien facile, mais qui aura eu le mérite d'attirer votre attention sur ce bel événement dont le succès ne se dément décidément pas d'année en année (13 400 visiteurs). D'autant que, finesse des finesses, les portes du CSE et de Salengro vous étaient ouvertes durant quatre jours au lieu de deux cette année... Résultat : un record d’affluence.

BLITZ : JEAN-MARC DIT TROIS ! Il est venu, il a vu, il a vaincu... pour la troisième fois en trois participations ! C'est que le Camerounais Jean-Marc Ndionfang ne fait jamais le déplacement à Wattrelos pour rien, comme disent les commentateurs de foot inspirés. Pour la 10è édition de son concours annuel de blitz (parties limitées dans le temps et très courtes “blitz” signifie éclair en allemand), le Damier club de l'amicale laïque du Centre s'est trouvé un fameux champion parmi les 114 joueurs de tous niveaux venus tenter leur chance à la salle des fêtes Jean-Jaurès fin octobre. Un concours prisé par les amateurs de jeu de dames de la région (et même de plus loin) qui, en outre, sont conviés à suivre chaque année la finale sur un écran géant installé dans la salle. Spectacle de très haut niveau assuré !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.05


...

VUES D’ICI

SAINTE-CECILE : TRES HONOREE... Elle peut être honorée, la fameuse patronne des musiciens : l'Union musicale et l'Ecole municipale de musique ont en effet donné une audition de haut vol, salle Salengro, devant une salle comble, comme à l'habitude, habitée par le souvenir vivace d'Henri Salmon, secrétaire de l’association hélas disparu cet été. C'est tout d'abord le quatuor Saxéléons, saxophonistes qui ne manquent pas d'humour, qui a ouvert la fête, avant l'entrée en lice des 65 musiciens de l'Union pour des morceaux très contemporains qui ont donné une couleur très “jeune” à cette harmonie où des musiciens de tous âges se côtoient. Ont été médaillés à l'issue de l'audition : Laureen Lemoine, Fabienne Carette, Jean-Pierre Vercruysse, Michel Bollu et René Seys, tous membres de la société depuis plusieurs années.

SACREE TEMPERAMENT, EMMANUELLE ! Un peu de chaleur méditerranéenne en cette si froide fin de mois de novembre... Accompagnée de ses musiciens, Emmanuelle Bunel - alias La Morena - a réchauffé les coeurs de sa voix à la tessiture si complexe, de son tempérament tantôt de feu, tantôt de velours, tout en nuances et en complicité... Une ambiance comme seules les petites salles comme la Boîte à Musiques peuvent en produire, un après-midi hors du temps, une parenthèse dans laquelle on a rencontré une de ces artistes qui vous impressionnent la plaque sensible, qui vous laisse la marque d'un troublant passage... Vous l'avez compris : on est encore sous le charme.

VANESSA MISS WATTRELOS 2006 Elle est belle, elle est jeune et elle est désormais Miss Wattrelos : Vanessa Westerlinck a été élue au milieu de la nuit et au bout du suspense parmi de très jolies candidates pour représenter la Ville en 2006. Le jury a éprouvé bien des difficultés à départager les jeunes filles présélectionnées, parmi lesquelles Shirley Colussi et Laëtitia Bauwens, désignées 1ère et 2è dauphines. Vanessa, 17 ans, est lycéenne à Zola en classe de première (section économique et sociale). Elle a été officiellement reçue à l'Hôtel de ville, avec toutes ses copines de la soirée, le 11 décembre dernier... juste après sa première sortie publique lors de l'inauguration du Village de Noël le 9 décembre.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.06


...

DOSSIER

CONSEIL MUNICIPAL : PROPOSEZ, JEUNESSE !

Le premier Conseil municipal des enfants de Wattrelos est élu ; il est même installé depuis le 23 novembre. Trente-deux jeunes conseillers de CE2 et CM1 de toutes les écoles publiques et privées de Wattrelos vont proposer, pendant deux ans, des idées au Conseil municipal des adultes. Les enfants ont la parole !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.07


...

DOSSIER

MERCREDI 23 NOVEMBRE, 15h30 : LA SEANCE EST OUVERTE ! Il y a Idriss et Pauline qui souhaitent plus de fleurs, plus d'arbres, et “plus de poubelles avec des cendriers” (sic). Il y a aussi Mélia et Ufuk qui souhaitent aider les personnes handicapées, correspondre avec les enfants hospitalisés, rencontrer davantage de personnes âgées. Et puis il y a Anaïs et Emilie, petites “veilleuses” dela vie quotidienne : plus de sécurité devant les écoles, plus de trottoirs, plus de bancs, plus d'éclairage, plus de radars… Jusque là, Dominique Baert, qui préside cette séance d'installation du Conseil municipal des enfants, apprécie ces remarques et observations de bon sens… jusqu'à ce que Xanthin, Margot, Adonia et Sephora abordent le chapitre investissements “lourds” : une piscine au Crétinier, un cinéma, un bowling, des pistes de vélos, de rollers, de skate, de trottinettes… et même de patins à glace. Le maire se tasse alors dans son fauteuil : “Tout ça ? Je n'ose demander qui veut la parole !” Ah, c'est qu'ils en ont des idées, les gaillards. Réunis en quatre commissions thématiques (voir ci-dessous), nos conseillers fourmillent déjà de pistes de travail qu'ils ont soumises, enthousiastes, à un maire qui ne l'était pas moins : “Vous êtes maintenant des acteurs de la démocratie,

a-t-il résumé. “La démocratie, c'est la possibilité de pouvoir choisir nos dirigeants, notre destin. Et tous les pays du monde n'ont pas cette chance ! Pourtant, en France, la vie publique ne suscite que peu ou pas d'intérêt. Vous, vous avez manifesté votre intérêt de vouloir représenter les camarades de votre âge, de vous sentir utiles pour votre cité. Ramenez-nous des idées ! Je m'engage à ce que vos projets, s'ils sont réalisables, soient examinés par les commissions du Conseil municipal des adultes.”

”Monsieur le Maire, voici les sujets que nous aimerions traiter...” Nouveaux collègues, nouvelles priorités que le maire a écoutées très attentivement.

Le Conseil des enfants, comment ça marche ? - 32 élus : 16 filles, 16 garçons de CE2-CM1, un binôme fille-garçon représentant chaque école publique et privée de la ville. - Adjoints, conseillers délégués ? Non. Ni majorité ni opposition bien sûr. Mais l'assemblée compte quatre présidents de commissions thématiques fixes : environnement, solidarités (avec un “s”), vie quotidienne et temps libre. - durée du mandat : 2 ans (ce qui explique que les CM2 - qui ont pris part au vote - ne puissent être élus car passant en 6è à la fin de l’année scolaire). - rythme de travail : deux à trois séances (présidées par le maire) dans l'année. Ces séances seront précédées d'un travail en commissions dans les écoles avec les enseignants et une animatrice municipale détachée, Aurélie Guelton.

- un conseil d'enfants, pour quoi faire ? Formuler des projets utiles pour la commune, auxquels les adultes ne pensent pas toujours ; apprendre aux enfants ce qu'est un conseil municipal, quels sont ses pouvoirs et les limites de ses décisions ; les éveiller à la vie d'une commune leur commune -, à la démocratie telle qu'elle s'exerce localement ; les sensibiliser à leur future vie civique, à leurs futurs droits et devoirs de citoyens (premier vote, sens de l'engagement, de l'intérêt collectif, etc.).

Lors des élections, en octobre: premier vote, premier pas dans la vie civique.

- une idée wattrelosienne ? Non : des conseils municipaux d'enfants existent à Paris, Bordeaux, Montpellier, Toulouse… Les modalités de fonctionnement sont en général identiques. Il existe même une association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (ANACEJ) : www.anacej.asso.fr, ainsi qu'un congrès national des conseils d'enfants et de jeunes.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.08


Séance d’installation, le 23 novembre. C’est à ceux qui seront les plus émus : les parents, les enfants... ou les élus adultes !

A l’appel de leur nom, les enfants entrent dans la salle un par un, accueillis par le maire qui les pare de bleu, de blanc et de rouge... avant de leur souhaiter bon travail !

“On veut un bowling, un cinéma, une piscine au Crétinier...” Euh... Ce sera tout ?

Les 32 élus Océane Pinto et Jérémy Delhomme (école Anatole-France), Kyllian De Araujo et Clarisse Messiaen (Léo-Lagrange), Cindy Deroubaix et Yassine Rouam (Jean-Zay), Théophile Vaissier et Anaïs Fallaux (Notre-Dame de la Mousserie), Idriss El Otmani et Charlène Geletej (Condorcet), Boris Falempin et Séphora Hadadcha (Notre-Dame de Lourdes), Charlotte Cailleaux et Clément Lambin (Lakanal), Louis Creton et Teresa Puleo (Enfant Jésus), Eugène Van Boxsom et Pauline Turpin (Jean-Jaurès), Margot Rupek et Maxence Ledoux (Jean-Macé), Mélia Moussaoui et Serdane Lopes (Lavoisier), Emilie D'Honte et Terry Meermans (Camus), July Vianne et Massinissa Daci (Lacordaire), Loïc Renard et Setti Meziani (Curie), Xanthin Clusman et Amandine Fasseau (Voltaire), Adonia Paquet et Ufuk Yalcin (Brossolette). Les suppléants : Lucas Pugliese, Jordan Lopes, Amélie Lethon, Justine Crini, Sarah Leu, Quentin Rysman, Julie Buys, Maxence Lemahieu, Salomé Bondyfalat, Lucas Ribeiro, Mel Hasni, Guillaume Costa, Kimberley Verstraete, Jasmine Gherab, Adeline Prissette, Océane De Caro, Amin Mouhamou, Salvatore La Barbera, Anaïs Onre, Füsun Boydere, Maxime Delepaut, Laura Delplanque, Lorenzo Sauro, David Mercier, Yves-Issa Niabia, Céline Legrand et Manon-Maëla Heye.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.09


...

ACTUALITE

ILLUMINATIONS : LA TOTALE ! Les fêtes de fin d’année à Wattrelos seront, entre autres réjouissances, l’amorce d’un plan de développement des illuminations sur la plus grande partie du territoire communal, et évidemment dans les quartiers commerçants. La Ville s’engage sur trois ans dans le cadre d’un plan lumière dont le montant atteint 95 000 euros, 32 000 euros étant investis dès 2005. Le but est que les illuminations profitent à tous les Wattrelosiens. Cette année, l’effort porte sur l’axe Roubaix-Herseaux : de nouvelles “traversées” de rues (37) et de nouveaux motifs sur les candélabres (16) ont été installés. De plus, 8 arbres, place de la République, sont revêtus de lumière. Le matériel employé l’an dernier a été affecté au renforcement des quartiers du Sapin Vert et du Crétinier, les autres secteurs sont, pour leur part, confortés. En 2006, l’axe Centre-Crétinier-Sapin Vert sera privilégié avec la pose de 30 traversées de rues et la décoration de 28 candélabres, le matériel existant étant, comme précédemment, attribué à un autre quartier, cette fois-ci, le Touquet Saint-Gérard. Enfin, en 2007, les grands axes, les ronds-points et

les autres quartiers seront pris en considération, tout en maintenant l’effort déjà réalisé ailleurs.

La piste aux étoiles de Noël va progressivement s’étendre à travers tout Wattrelos.

CHEZ VOS COMMERÇANTS : DECEMBRE EN FETE ! Chez vos commerçants et artisans wattrelosiens, l'opération Tapis Rouge est devenue Décembre en Fête, matérialisée par un tapis Joyeuses Fêtes à l'entrée des boutiques. Le principe : une chance au grattage et… deux chances au tirage ! On est généreux ou on ne l'est pas. Explication : l'un de vos 100 commerçants et artisans wattrelosiens vous tend une carte à gratter. Vous grattez. Et là, joie : vous gagnez du champagne, un ours en peluche, un panier de Noël ou un stylo de Noël. Variante : vous ne gagnez rien. Loin de céder à l'abattement, vous inscrivez vos coordonnées dans les cases de la carte prévues à cet effet, puis vous laisser le temps et le sort agir. C'est alors qu'interviennent les fameux tirages : le premier dans chaque quartier (lecteurs MP3, DVD, micro-chaînes), le second à l'Hôtel de ville pour les perdants du premier tour, avec d'autres lots encore plus prestigieux à gagner. Joyeuses fêtes ! Décembre en Fête, du 1er au 31 décembre 2005. Opération proposée par la Ville en partenariat avec les commerçants et artisans de Wattrelos qui y participent.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.10


LITS DE SOINS DE SUITE A L’HOPITAL : COMBAT GAGNÉ ! Nous en parlions dans le dernier numéro du Journal de Wattrelos : l’attribution de 30 lits de soins de suite à l’hôpital de Wattrelos était de nouveau en discussion après un premier refus. La bonne nouvelle est tombée début novembre : l’Agence régionale d’hospitalisation a donné son feu vert à la création de ce nouveau service.

Jean-Pierre Marquillie, directeur du centre hospitalier de Wattrelos.

Ces lits de soins de suite auront une orientation neurologique et gérontologique pour des malades dont l’état de santé n’est pas encore compatible

avec le retour à domicile. “Nous avons du batailler ferme pour les obtenir précise M. Marquillie, directeur du Centre hospitalier, car il n’y avait, sur le plan régional, que 80 lits disponibles. Et on s’en doute, nous n’étions pas les seuls sur ce créneau...”. Aujourd’hui, une première étape est franchie. Il faut maintenant rapidement engager la suivante : le financement et la construction du bâtiment qui doit impérativement débuter dans un délai de trois ans, alors que l’ouverture devra avoir lieu dans un délai de 4 ans. Des financements sont attendus de la part de l’Etat, des emprunts seront négociés auprès des banques, à moins que l’on choisisse d’être locataire d’un bâtiment construit par un investisseur. La réflexion est ouverte. A son ouverture, 26 agents seront employés au fonctionnement de ce service : 1 médecin, un cadre infirmier, des infirmiers (-ères), des aide-soignants (-es), un kinésithérapeute... La création programmée de cette nouvelle filière s’ajoute aux services déjà existants : médecine polyvalente, rééducation fonctionnelle, maison de retraite, plateforme médico-sociale, consultations. Le centre hospitalier de Wattrelos s’en trouvera renforcé, et ça, c’est une sacrée bonne nouvelle de fin d’année !

T H I E R RY MO R DA NT PO RT R A I T IST E P R I NCI E R !

Le projet de timbre de Thierry a été choisi par le Prince Albert II de Monaco : le jeune artiste originaire de Wattrelos est devenu l’un des portraitistes officiels de Son Altesse Sérénissime !

Ah, on n'est pas peu fier de lui, tiens. Maintenant, il devient portraitiste des grands de ce monde, dites-donc. Grand, il l'est lui-même, mais par le talent. Thierry Mordant, l'enfant de Wattrelos, si sympa, a en effet été choisi par Son Altesse Sérénissime le Prince Albert II de Monaco pour réaliser un timbre à son effigie. Enfin, disons qu'Albert a choisi le projet de Thierry, parmi les sept artistes de haut vol et de nationalités diverses en compétition, pour l'émission d'un timbre à l'effigie princière à l'occasion de la fête nationale monégasque, le 19 novembre dernier. Et ça, ça vous gonfle une carte de visite lorsque l'on connaît le degré d'exigence du Prince. Très pointilleux, Thierry l'a également été en proposant un portrait point par point à l'encre de Chine d'une fidélité saisissante. Un travail de fourmi très différent des univers surréalistes auxquels Thierry nous avait jusque là habitué, et qui révèle toute l'étendue de ses possibilités lorsqu’il a un pinceau en main : chapeau l’artiste !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.11


...

ACTUALITE

UNE VRAIE PISCINE DES FAMILLES ! La piscine municipale de Beaulieu, le petit côté familial, c'est son credo. Une kyrielle d'activités pour tous, à commencer par la dernière née pour les nouveau-nés : le jardin aquatique.

Paraît qu'y a des Wattrelosiens qui ne savent pas encore qu'on a une piscine ! Ben oui : au rang de ses installations sportives, Wattrelos compte une piscine depuis plus de trente ans. Une piscine familiale où l'on peut venir avec son bébé dans le cadre ludique d'un jardin aquatique, où l'on peut apprendre à nager, où l'on peut faire découvrir gratuitement à ses enfants la natation, le water-polo, le plongeon, le sauvetage et même la natation synchronisée grâce à l'école municipale de sport, où l'on peut pratiquer l'aquagym aussi. Et, cerise sur le gâteau, dans cette piscine, on peut même… nager, tout simplement. Si. Le tour des activités : - jardin aquatique (1-4 ans) : dans le petit bassin, les parents éveillent leurs enfants à l'activité aquatique sous la surveillance permanente de deux maîtres nageurs sauveteurs. Activité nouvelle, fréquentation en hausse constante. Le samedi de 9h à 11h. Entrée gratuite pour les enfants ; 2,50 euros par adulte (21 euros les 10 leçons).

Le mercredi 9h-10h30 et 10h30-12h, le vendredi 18h-19h15. - aquagym : comme son nom l'indique, il s'agit de pratiquer des mouvements de gymnastique dans l'eau. Une activité au succès fou : le lundi et vendredi 17h30-19h, mercredi 8h-9h, jeudi 12h30-13h30 et samedi 17h30-19h. 10 cours : 21 euros. Si votre plaisir est de faire des longueurs, sachez que parmi tous les créneaux publics, vous pouvez nager plus tranquillement le mercredi de 8h à 9h, le jeudi de 12h30 à 13h30 ou le samedi de 11h à 12h. Entrée individuelle : 2,50 euros (21 euros les 10) / 1,80 euro pour les moins de 16 ans et les militaires (12,80 euros les 10). En chiffres : la piscine de Beaulieu, c'est 100 000 entrées par an, dont la moitié assurées par les élèves des écoles. Un chiffre qui ne cesse de progresser.

Contact : avenue du Président Kennedy, 03.20.75.89.84.

- leçons de natation : à partir de 6 ans… jusqu'à ce qu'on soit capable de nager 25 mètres. Le lundi 17h18h, mardi 17h-18h et 18h-19h, le jeudi 17h-18h et le vendredi 18h-19h. 10 leçons : 21 euros. - l'école municipale de sport : gros succès pour les disciplines aquatiques de l'EMS, avec près de 200 gamins dans le bassin chaque semaine ! Et y'a des listes d'attente… On y apprend la brasse, le crawl, le dos, le plongeon ; on découvre aussi la nage avec palmes, masque et tuba, le sauvetage, le water-polo et la natation synchronisée.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.12


Manuela : la beauté chez vous Manuela Capitta, les adhérents de White & Blue Gym connaissent. Une figure de l'association, une prof de gym au long cours - près de 20 ans de pratique. Eh bien Manuela se réoriente : son diplôme en poche, elle quitte la salle de gym (mais W&B poursuit son activité bien sûr !) et propose désormais des soins esthétiques à domicile. “Côté Femme, la beauté à domicile”, tel est le nom de sa société : prestations d'esthéticienne en tous genres, mais aussi - et Manuela compte en faire sa spécialisation - soins du corps, amincissants, tonifiants, modelage du cuir chevelu, gommage corporel, drainage… et petits cours de gym à domicile. Contact : 06.79.72.24.81.

Caroline, nouvelle orthophoniste Titulaire d’un diplôme d’Etat obtenu en 2000 à Mons (B), Caroline Justin-Malle vient de s’installer à Wattrelos. Elle a auparavant exercé pendant plus de 3 ans à Hardelot ainsi qu’à l’hôpital hélio-marin de Berck. Son métier : rééduquer la voix, la parole, le langage selon les cas. Exemple : trouble articulatoire de l’enfant, voix éraillée ou éteinte, trouble du langage après un accident cardio-vasculaire. Caroline a choisi Wattrelos pour se rapprocher de la Belgique... et pour son côté “village”. Contact : 40, rue Négrier, 03.20.83.14.92.

Laurent installe et vous dépanne Son diplôme d'installateur thermique en poche, Laurent Duhaut se lance : entretien, dépannage, installation de toutes les marques de chaudières, de convecteurs gaz, fioul… Faut que ça chauffe et Laurent s'en occupe avec une amplitude horaire des plus souples. Contact : 03.20.45.22.47 / 06.89.70.05.15.

Pascal rénove et c'est nouveau Au début de l'année, il était encore employé dans une société roubaisienne. Malheureusement, lorsqu'elle a fermé ses portes, Pascal Muteau s'est retrouvé à la recherche d'un emploi. Fort d'une expérience de douze ans dans les métiers du bâtiment, il s'est donc lancé dans la création d'entreprise : plâtrerie, menuiserie bois et pvc, pose de parquets, électricité, toutes rénovations… la carte de visite ne laisse plus beaucoup de spécialités à la concurrence et le devis est gratuit. Contact : 03.20.02.37.99 ou 06.11.78.30.95.

Jean-Pierre Delbart, conciliateur : un homme de bonne volonté

Un bon arrangement vaut mieux qu’un mauvais procès. C’est la certitude de Jean-Pierre Delbart, le nouveau conciliateur de justice de Wattrelos. Retraité de l’industrie textile, il s’est dirigé vers cette nouvelle fonction après une discussion avec des amis. Nommé en mai 2004 par le premier président de la Cour d’Appel de Douai, il a d'abord exercé ses talents à Roubaix avant de rejoindre Wattrelos, plus précisément le centre Stalingrad, dans la rue du même nom, où il se tient à la disposition du public un samedi sur deux. La compétence d’un conciliateur ne s’étend pas à tous les litiges : il n’intervient jamais dans les différends opposant les particuliers à l’Administration, encore moins dans des affaires de divorce, de garde d’enfants, de mésentente parentale, de litige portant sur la pension alimentaire. On peut, en revanche, s’adresser à lui pour des conflits de voisinages, désaccords entre locataires et propriétaires, contestations dans la qualité des travaux, problèmes divers de consommation, d’assurances, de recouvrement de dettes, etc. Jean-Pierre Delbart procède de la façon suivante : après avoir reçu le plaignant, il convoque la partie adverse, organise tantôt des rencontres, tantôt des réunions séparées pour parvenir à un accord à l’amiable. C’est le cas dans 50 % des affaires. Lorsqu’un compromis est trouvé, le conciliateur de justice peut dresser un procès verbal reproduisant l’accord, mais il n’a pas le pouvoir de le faire exécuter. C’est le rôle du juge. La conciliation mérite toujours d’être tentée ; de surcroît, elle est gratuite ! Jean-Pierre Delbart, conciliateur de justice, 2è et 4è samedi du mois de 9h30 à 11h30, sur rendez-vous. Centre Stalingrad, 27, rue de Stalingrad. Tél : 03.20.81.14.33.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.13


...

DANS VOS QUARTIERS

CENTRE SAINT-LIEVIN HOUZARDE CARRIERE ANDRE : ON JETTE LA BAIGNOIRE AVEC L’EAU DU BAIN... Et vive la douche ! Quand on avance en âge, c'est tellement plus pratique qu'une baignoire… En plus, c'est plus économique et plus hygiénique. C'est simple : pour les résidants de la carrière André qui en sont déjà pourvus (le chantier est en cours), c'est pas touche à ma douche. De nouvelles douches, mais aussi des nouveaux lavabos, de nouvelles peintures, un nouvel appareillage électrique… Habitat du Nord, propriétaire des dominos qui font face à la résidence de la Houzarde, a en effet entrepris de faire évoluer les salles de bain de ces 24 logements de type béguinage construits en 1982. Les habitants sont ravis ; le directeur général d'Habitat du Nord, Bernard Carton, aussi. “C'est un programme, déjà à moitié réalisé, qui n'aura pas d'incidence sur les loyers :

parole tenue !” s'est pour sa part félicité Dominique Baert, ajoutant que la politique de l'habitat, à Wattrelos, vise à respecter les différentes étapes du parcours résidentiel : à chaque âge son logement, que l'on prenne son indépendance, que l'on fonde une famille, que l'on décide d'intégrer un foyer-logement ou un domino comme ceux de la carrière André. Et pour les besoins du Nouvel Age dans le quartier, la résidence de la Houzarde est assurément un point d'ancrage autour duquel il sera intéressant de “rayonner”…

En compagnie de Bernard Carton, directeur général d’Habitat du Nord, le maire a rencontré les habitants de la carrière André.

ATOUTPOIL : LES TOUTOUS TROUVENT ÇA AU POIL ! Depuis le 1er octobre, Marylise Imbrecht a ouvert, à son domicile, un de ces salons prisés où les toutous aiment à se retrouver pour se refaire une beauté. Atoupoil chouchoute la gent canine du lundi au samedi selon des horaires très souples, s'appuyant sur une gamme de soins pour chiens aussi classique qu'efficace (coupe, tonte, épilation, etc.). Contact : 225, rue Jules-Guesde, 03.20.80.03.53.

US HAIR CHANGE D’AIR Oh, pas pour aller bien loin: en novembre, US Hair Coiffure a transféré son activité depuis le 48, rue Carnot jusque sur la place Delvainquière : plus visible, plus facile de stationner surtout. Les clients apprécient. Installé depuis 2002 à Wattrelos par la volonté de François Debue, gérant, US Hair dispose d'un personnel jeune et dynamique : Fatima Mameri, Sabrina Rhalmi, Van Men N'Guyen et Sacha Denis, responsable, vous accueillent sans rendez-vous du mardi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 8h à 18h. Contact : 03.20.82.41.14.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.14


VIEILLE PLACE CRETINIER BALLON AU BALLON : WATTRELOS CLASSE SES GEANTS !

Confiez votre jardin adoré à Do Ré A 31 ans, Olivier Ré a fait de sa passion son métier. Confiez lui une friche, il en fera un écrin avec bassin, petit pont, massifs fleuris, terrasse, chalet, balançoire, clôture, selon votre convenance. Il peut aussi, plus simplement, se charger de l’entretien : nettoyage, tonte, taille de haies, élagage ou abattage des arbres. Les jardins Do Ré, 150, rue du Petit Tournai. Tél. : 03.20.73.98.21 ou 06.19.11.33.08

Sylvie + Mimi = Syline coiffure

Les conférences du Club Ensemble à la MEP (entrée rue Castel) à 14h30 : - lundi 16 janvier : “le symbole des fleurs en peinture” - lundi 6 février : “Votre coeur, votre santé” - lundi 20 février : “histoire de Wattrelos””

Si les Géants du Nord sont désormais classés au patrimoine mondial de l'Unesco, Wattrelos, par l'entremise du peintre Philippe Thireau (ph. ci-contre), a classé les siens en trompe-l'œil sur un grand pan de mur à l'angle des rues Philippot-Malfait. Philippe, oh, n'a pas mal fait, bien au contraire : en à peine deux mois de boulot, il a réussi à marier, dans la même fresque, Jeanne, Ferrand et Thomas, mais également l'église du Touquet Saint-Gérard, un kiosque, et un peu plus bas, un accordéoniste ! Un inventaire que n'aurait pas renié Prévert… Et ce n'est pas tout : dans la prolongation du mur, c'est une maison flamande et une bourloire qui complèteront ce tableau faisant écho à d'autres œuvres “Thireaulienne” : la Maison du Peuple, place de l'Humanité au Crétinier, et le portrait de Léo-Lagrange devant l'école du même nom, et avec la participation des élèves de l'école du même nom. “Je suis un passionné de trompe-l'œil, confie Philippe. Pour moi, c'est une forme d'expression qui en vaut bien d'autres…” Un art qu'il aime à partager en milieu scolaire où il intervient volontiers : trompe-l'œil d'accord, mais passion bien réelle !

C'est l'histoire de deux sœurs, Sylvie et Mimi Spriet, qui ont décidé de marier leurs prénoms et de conjuguer leurs talents pour ouvrir leur salon de coiffure rue Castermant : Syline coiffure. Un salon de coiffure ? Bien plus que cela : un salon du bien-être, avec des soins vapeur en profondeur qui viennent à bout des cheveux les plus secs, des soins " Sun Institute " qui persuaderont vos amis que vous venez de faire une cure instantanée de soleil, de la vente de bijoux fantaisie aussi… Où ? 25, rue Charles-Castermant. Quand ? mardi et mercredi 8h30-12h et 14h-18h, jeudi 8h30-18h30, vendredi 8h30-19h et samedi 8h-17h. Allo Syline ? 03.20.75.38.05.

Rendez-vous de Noël pour le Christ Ce devaient être des travaux d'automne ; ce sont des travaux d'hiver. De Noël même. De nombreux soucis d'aménagements préalables au démarrage du chantier de réfection de la rangée du Christ et de la rue Watteau qui la prolonge vers la rue d’Oran ont contrarié le planning de LMCU qui va devoir répartir son effort de part et d'autre de la période des fêtes de fin d’année. Et la Ville ? Elle a installé un éclairage provisoire, histoire que les habitants aient un peu de lumière pour les fêtes…

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.15


...

DANS VOS QUARTIERS

LABOUREUR SARTEL BECK BIENVENUE AU CLUB DES JOYEUX BAMBINS ! C'est nouveau, ça vient de sortir : le club des Joyeux Bambins est né, afin de faire se rencontrer parents et assistantes maternelles agréées dans un cadre festif. Pour l'instant, le club est basé rue du Vélodrome, chez la présidente Claudine Dewaele, elle-même assistante maternelle, évidemment. “Nous souhaitons organiser de petites fêtes, de petits goûters, afin que parents et nounous, mais aussi les nounous entre elles, puissent prendre le temps de discuter, de se connaître.” Bien vu : quand on passe chez la nounou rechercher son enfant le soir et qu'il reste à lui donner le bain, préparer le repas de la famille, et faire en sorte que le petit puisse être couché tôt, c'est un vrai sprint quotidien qui laisse peu de place au dialogue approfondi ! Et c'est vrai aussi qu'entre collègues nounous, on ne se connaît pas toujours, même si l'association

des nounous wattrelosiennes présidée par Brigitte Gontier fait beaucoup pour cela. “Notre club se veut justement complémentaire, précise Claudine Dewaele, par ailleurs adhérente de l'association des nounous wattrelosiennes. Notre credo est uniquement festif. En ce sens, nous sommes ouverts à toutes les nounous de Wattrelos et des villes alentour.” Une première réunion d'information est prévu au début de l'année. Contact : Claudine Dewaele, 03.20.83.54.68.

Carole Delecroix, trésorière, et Claudine Dewaele (au second plan), présidente du nouveau club des Joyeux Bambins (absente de la photo : Nadège Genu, secrétaire).

RUE FAIDHERBE : CE MIDI, C’EST FRITES ! Laissez-vous tenter par la friterie du Laboureur qui, outre une tarification des plus attractives et la garantie de manger des frites fraîches, vous propose également un peu de place pour vous et votre voiture. Votre voiture tout d'abord : la place de la République lui ouvre ses généreuses possibilités de stationnement. Vous ensuite : une vingtaine de chaises attendent le client dans ce sympathique établissement niché au coin des rues Faidherbe et Sainte-Thérèse, tenu par Sophie et Denis Dutilleul, habitants du quartier et restaurateurs chevronnés puisqu'ils tenaient auparavant l'auberge “Au Bon Vieux Temps” à la Marlière. Tous les jours de 10h30 à 15h sauf le dimanche.

Rue des 3 Couleurs : reconstruction totale Les travaux d’assainissement réalisés sur cette voie sont achevés. Ils vont être suivis, au début de l’année 2006, par la reconstruction totale de la chaussée et des trottoirs... Lille Métropole Communauté urbaine en profitera aussi pour poser des ralentisseurs. Autre nouveauté : l’inversion du sens unique. Durée prévisionnelle des travaux : deux mois.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.16


MOUSSERIE MARTINOIRE VILLAS VOLTAIRE : UN “MIEUX VIVRE” QUI ATTIRE LES CAMERAS DE FRANCE 3 Le groupe scolaire Voltaire applique depuis cinq ans le programme “Mieux vivre ensemble” du professeur Jacques Fortin, pédiatre.

Les journalistes de France 3 sont venus passer une journée à l’école Voltaire, fin novembre.

L'idée est que la violence peut être combattue dès la petite enfance, et qu'en y travaillant régulièrement, depuis la maternelle jusqu'en classe de CM2, on arrive à contenir les excès de brutalité, tant verbaux que physiques. Contenir mais pas éradiquer totalement, bien évidemment. La directrice, Juliette Kéraudy : “Quand on déplore, malgré nos efforts, un acte de violence, on se dit : bon, ben finalement… Et puis on se reprend très vite car ça pourrait être bien pire : l'école ne compte plus de bagarres sévères, par exemple.” “Mieux vivre ensemble” est donc un programme qui porte assurément ses fruits. Raison pour laquelle une équipe de France 3 s'est déplacée, fin novembre, afin de venir filmer tout au long de la journée les ateliers dans lesquels le programme est appliqué. Sujet prévu pour l'édition nationale du journal télévisé, car rares sont les groupes scolaires à appliquer les préconisations du professeur Fortin.

Concrètement, cela se traduit de différentes manières : en maternelle, les enseignants demandent tous les jours aux enfants de décrire leur humeur, d'exprimer par des gestes ce qu'ils ont ressenti pendant la récréation. “Un enfant en bas âge n'est pas encore capable de verbaliser sa violence, explique la directrice. Elle est donc systématiquement physique, même si elle n'est qu'un moyen de défense…” Les élèves d'élémentaire travaillent quant à eux des thèmes tels que la confiance en soi, l'estime de soi - les CP-CE1 forment le cercle deux fois par semaine et en “débattent”. Les CM évoquent pour leur part des problèmes de société tels que la drogue, le racket, etc., en prenant pour point de départ - c'est original - un proverbe. Les parents ne sont pas exclus du programme : toutes les deux semaines, le mardi après-midi, ils se réunissent, échangent. Pas seulement pour évoquer des questions de violence d'ailleurs : une fois sur deux, il est question d'un événement positif, réjouissant, comme la préparation d'une fête, par exemple. “Nous sommes dans une relation triangulaire enseignant-enfant-parent, conclut Juliette Kéraudy: si l'un des trois piliers s'affaiblit, le triangle s'effondre. Raison pour laquelle on associe les parents tant au niveau de la prévention que de la répression de la violence. Si un élève s'est montré violent, on appelle immédiatement les parents. Et on leur demande de venir tout de suite. Pas le soir ou le lendemain : tout de suite. Pour les enfants, c'est dissuasif, et pour les enseignants comme pour les parents, cela permet de régler les problèmes en temps réel.”

Nouveau garage Rue de la Martinoire, la Redoute bâtit actuellement un garage pour l’entretien de ses poids lourds et une zone accueil détente pour ses chauffeurs. Simultanément, elle aménage un parking. La livraison des bâtiments est prévue le 30 décembre, celle du parking le 15 janvier.

Nouvelles places de parking Rue Gabriel-Fauré, Lille Métropole Communauté urbaine aménage environ 50 places de parking sur une partie des espaces verts de proximité. Il s’agit de permettre aux riverains de stationner près de chez eux dans de bonnes conditions. Trois trottoirs sur six ont été reconstruits. Achèvement du chantier : fin janvier.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.17


...

DANS VOS QUARTIERS

SAPIN VERT TILLEUL FJEP JEAN-ZAY : 50 ANS D’AMICALE Oui, l'amicale Jean-Zay, devenue avec le temps A.L.M.-F.J.E.P. Jean-Zay (qu'on renonce à vous traduire - c'était mieux avant, non ?), est “quinqua”. Elle a 50 ans, quoi. Alors le trésorier de l'association, le fidèle Guy Vangheluwe (49 ans d'amicale s'il vous plaît) s'est plongé dans les volumineuses archives de l'amicale pour en faire, après un mois de boulot acharné, une exposition visible jusqu'à la fin de cette année au sous-sol du complexe. Et d'abord, pourquoi ces initiales : A.L.M. etc. ? “C'était pour pouvoir obtenir une subvention d'une collectivité quelconque, à une époque. Subvention que nous n'avons jamais touchée, d'ailleurs…” se souvient Guy. Heureusement, il n'y a pas que les initiales qui sont nombreuses ; les activités de l'amicale aussi. Actuelles et anciennes. Qui se souvient des scouts, des majorettes, du centre de vacances du Sapin Vert créé par Roger Mullié en 1957 ? Tout cela est retracé au travers de documents d'époque, d'affiches, de photos de la ducasse, de listes d'écoliers, d'articles de presse. On revit le parcours géographique de l'association créée par Gustave Dupont, commerçant du quartier: salle des fêtes Jean-Zay, usine Caulliez, préfabriqués du lycée de Wattrelos, puis complexe polyvalent, inauguré en février 1977, que nous connaissons aujourd'hui… On tombe sur des connaissances en tutu ou déguisées pour les

besoins d'un défilé carnavalesque, on se souvient des séances de cinéma du jeudi dans l'école, des exploits de la section basket… Allez, on n'en dit pas plus ! A vous de découvrir tout cela le lundi et le jeudi de 17h30 à 20h, le samedi de 17h à 20h et le dimanche de 10h à 13h.

Guy Vangheluwe, trésorier... et historien de l’amicale Jean-Zay.

Henri Anselme nouveau président Il était jusque là responsable de la (brillante) section pétanque du F.J.E.P. ; il est à présent président de toutes les sections : Henri Anselme a pris les rênes de l'amicale le 21 novembre dernier. Plus qu'un président, c'est un nouveau bureau que les membres de l'association ont élu : Alain Jaillet et Michel Blondeau sont vice-présidents, Guy Vangheluwe trésorier (adjointe : Michèle Dumez) et Christine Weyne secrétaire. Trésorière adjointe et administrative : Chantal Gody. Citons également les membres des différentes sections : Michel Blondeau et Pascal Lesieu pour la philatélie, Younès Haddadi et Roger M Pondode-Grandow pour le badminton, Christine Parisseaux et Michèle Dumez pour la gym, JeanPierre Mange pour la culture, Perrine Dubrulle pour la danse, et Henri Anselme pour la pétanque.

CYBER & CALL 2 : SOYEZ CONNECTE ! Vous n'avez pas internet à la maison ? Cyber & Call Télécommunications vous propose de surfer pour 1,20 euro la 1/2 heure ou 2 euros l'heure (10 heures = 15 euros). Si le crédit de votre carte de téléphone portable est épuisé, C & C peut aussi vous dépanner, tout comme il peut réaliser vos photocopies ou envoyer des fax. “La Fée du Ménage” a bien changé ! Rue de l'Union, Cyber & Call 2 (“2“ parce que la première boutique est à Roubaix) vous ouvre ses portes tous les jours de 10h à 22h.

Maison des Services, rue de l’Union, du mardi au vendredi 8h-12h et 14h-18h (8h-12h le samedi). Bureau de Police : du lundi au vendredi de 8h30 à 19h Tél : 03.20.68.53.20

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.18


TOUQUET MONT-A-LEUX MARLIERE

Paraît que le Père Noël n'est qu'un vieux grincheux…

Rue des Trois Pierres : opération sécurisation Cette rue réputée ”accidentogêne” - à juste titre fait l’objet depuis octobre d’un programme de travaux en vue d’améliorer la sécurité sur toute sa longueur. Vont être notamment réalisés des avancées de trottoirs, des surélévations de carrefour et l’aménagement d’un giratoire à l’intersection avec la rue Armand-Carrel à Tourcoing. Les travaux ne s’achèveront pas avant la fin du mois de janvier 2006.

Troisième ouvrage pour Anne-Françoise Théréné : un conte de Noël pour le moins original.

Ce n'est pas nous qui l'affirmons : sans vouloir la dénoncer - mais dénonçons-la quand même - c'est Anne-Françoise Théréné, mieux connue par les enfants et les parents d'élèves du groupe scolaire Anatole-France sous le nom de Thuet, qui le prétend. Oui, le Père Noël ronchonne, bougonne, fait du boudin. Du coup, sa femme lui a fait savoir qu'il avait gagné le droit d'aller bouder dans son coin. Et d’y fabriquer ses jouets, aussi, accessoirement. Ce qu’il s’applique à faire consciencieusement, en vieux solitaire, jusqu’à ce qu’il rencontre dans la rue, où il se promène anonymement, un bouleversant petit garçon qui n’en pipe mot mais le reconnaît immédiatement... Après “Le vendredi, c’est dictée” et “Je n’aime plus maman”, “Le Père Noël est un vieux grincheux “ (éd. Airvey) est le troisième livre publié par Anne-Françoise (avec, de nouveau, la complicité de sa fille Joséphine pour les illustrations), encouragée par le succès de ses deux précédents ouvrages. De surcroît, même s'il a été écrit en août, il est d'une furieuse actualité et constitue donc une excellente idée de cadeau pour les fêtes. Où l’acheter ? A la FNAC, au Furet du Nord ou à la librairie Majuscule (Tourcoing). Prix : 12 euros.

A la Marlière : cinq maisons actuellement en construction Ancienne réserve foncière - réserve levée par le nouveau plan local d'urbanisme - le terrain vague situé à l'angle de la rues des Trois Pierres et de la rue des Piats n'a pas tardé à trouver preneurs : un nouveau petit lotissement de cinq maisons est en train d'y être construit.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.19


...

DANS VOS QUARTIERS

BEAULIEU : UN AVENIR CONFIRME Au mois de juillet dernier, l’Agence Nationale de Rénovation Urbaine a donné son feu vert au projet concernant Beaulieu : des années d’étude, de réflexion, de concertation avec des habitants et de négociation avec les partenaires trouvent une conclusion heureuse. Certes, quelques questions doivent encore être résolues, mais l’essentiel est acquis. 2006-2007-2008-2009-2010-2011 vont être les années de mise en oeuvre d’un programme aux aspects multiples : urbanisme, logement, équipements et espaces publics, commerces, transports, voiries, dont les objectifs principaux sont l’amélioration de la qualité de la vie et le changement d’image du quartier. Son coût est de : 152 995 000 euros, financé par Logicil (56 %), Etat + Anru (25 %), Région Nord Pas de Calais : 7 %, LMCU : 6 %, Ville de Wattrelos, 2%. Sur cette somme, 38 millions ont déjà été engagés dans les premières actions de rénovation (voir p. 22).

La reconquête du Centre Peut-on vraiment parler de Centre lorsque l’on regarde le couloir, balayé par les vents, formé par les barres Auriol et Coty ? Signe de son déclin, les 32 cellules commerciales existantes sont au trois-quarts désertées ou occupées occasionnellement. La reconquête du Centre est donc devenu logiquement un enjeu essentiel de la rénovation de Beaulieu. Au cours de l’année 2003, trois équipes d’architectes ont été mises en concurrence pour le redessiner. Objectif : réaliser un environnement urbain, aéré, convivial, agréable à vivre. Proposé par “Architecture urbaine 33”, le projet retenu a d’abord été retravaillé en comité de quartier. Ainsi, la version finale intègre les suggestions et les demandes de ses membres. Une esplanade découpée en espaces Le couloir venteux évoqué ci-dessus sera supprimé grâce à la démolition de la barre Coty. A la place, une esplanade centrale s'étirera selon le même axe entre le nouveau foyer pour personnes âgées et le stade visible depuis cette esplanade par la démolition de plusieurs entrées de la barre Grand-

5

1

13

12

10

9

8

11

Coubertin. Le nouveau foyer pour personnes âgées sera bordé par un parc, véritable square de promenade, puis les différents espaces de l’esplanade s’enchaîneront: le promeneur traversera successivement : - diverses aires de jeux pour enfants et adultes. Ils seront choisis en concertation avec les habitants, - un espace planté à vocation éducative (potager ? , verger ? ), - une placette, lieu du futur marché, coeur d’une zone à vocation commerciale avec la localisation définitive du supermarché Leclerc et des activités complémentaires - un belvédère en pente naturelle descendant vers la nouvelle entrée du stade. L’esplanade accessible par les divers modes de circulation (piétonne, automobile, transport en commun) sera desservie par la ligne de bus à haut niveau de service public qui reliera le quartier au Centre ville. Deux arrêts seront créés : l’un face au foyer pour personnes âgées, l’autre face à la place du marché, terminus de la ligne.

Le futur centre du quartier 1. barre Auriol 2. esplanade centrale 3. foyer des personnes âgées (futur emplacement) 4. pôle petite enfance 5. centre social 6. supermarché Leclerc (emplacement actuel) future salle de sport 7. maison des services publics, maison des associations 8. agence Logicil (futur emplacement) 9. terminus ligne de bus à haut niveau de service public 10. supermarché Leclerc (futur emplacement) 11. maison de la jeunese et des sports 12. barre Coubertin 13. stade de Beaulieu

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.20


4 6

3 2

7

social et le centre culturel Léon-Blum, désormais fermé, va être agrandi et une bibliothèque annexe s’installera dans les locaux de l’ex CCLB. Les deux équipements, centre social et bibliothèque annexe disposeront d'un accueil commun. Dans la foulée, le foyer pour personnes âgées sera reconstruit à l’entrée de l’esplanade (voir plan) et une boutique du projet, pôle d’information des habitants et animation du quartier, pendant tout le déroulement des travaux, ouvrira ses portes. Les années 2007-2008 verront l’implantation d’un bureau de Poste à la place de l’agence et la création d’un pôle petite enfance en complémentarité des structures existantes. De 2008 à 2009, sortiront de terre, une maison des services publics sur le modèle de celle du Sapin Vert, une maison des associations (voir plan), une maison de la jeunesse et des sports, à proximité du stade dont l’entrée sera face à l’esplanade et qui sera dotée d’un terrain synthétique. Toujours au cours de cette période, le centre Leclerc déménagera dans de nouveaux locaux entre les barres Auriol et Coubertin, et le bâtiment actuel se transformera en salle des sports à sa place. Pour sa part, Logicil ouvrira sa nouvelle agence. Cela fait bien des chantiers en perspective jusqu’à la fin de la décennie.

Les incertitudes Equipements publics : création, extension, relocalisation Le quartier n’est pas, loin de là, déserté par les équipements publics. On y trouve une mairie annexe, un centre social, trois groupes scolaires, deux collèges, un lycée et un complexe sportif. Ces dernières années, la Ville de Wattrelos a ouvert une agence postale et un point services aux particuliers. Cependant, les besoins dans certains domaines (jeunesse, petite enfance, associations) ne reçoivent pas aujourd'hui une réponse toujours adaptée. De plus, des équipements doivent être améliorés pour mieux fonctionner, d’autres, reconstruits et relocalisés. C’est pourquoi, le programme de rénovation du quartier prévoit sur ces trois points, de nouvelles réalisations entre 2006 et 2009.

La validation au mois de juillet dernier du projet de rénovation par le Comité national d’engagement comporte cependant deux incertitudes majeures, non encore réglées : - la première concerne le niveau des réhabilitations : sur l’îlot “Blum-Bourdaloue”, 33 000 euros ont été investis par appartement, par contre, sur la barre “Doumer-Vandermeersch”, l’Etat exclut d’aller au delà de 25 000 euros par appartement. “C’est hors de question” répond Dominique Baert qui tient fermement à ce que “Doumer-Vandermeersch” soit traité de la même façon que “Blum-Bourdaloue”. - La seconde concerne le financement du déficit commercial, c’est à dire la prise en charge du coût d’aménagement des nouvelles cellules commerciales, du traitement des abords et des indemnités d’éviction des commerçants. A l’heure actuelle, l’Etat n’assure la couverture du déficit qu’à hauteur de 50 %. Pour le solde, faut se débrouiller pour savoir qui va payer !

Des opérations successives Dès l’an prochain, le pôle constitué par le centre

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.21


...

DANS VOS QUARTIERS

Loger plus, loger mieux - 1 238 logements réhabilités, 428 démolis, 527 reconstruits, dont 432 logements sociaux : ces chiffres ne laisseront planer aucun doute sur l’ampleur des opérations d’habitat dans le programme de rénovation. En plus de l’amélioration du confort des logements, l’autre objectif consiste à fournir une offre plus attractive par la construction de maisons et la possibilité donnée d’accèder à la propriété sur le quartier. Ainsi, Carrière Delmarre, 12 maisons viennent d’être livrées sous le statut de location avec option d’achat. Dans le même but, avenue du Président Kennedy, Logicil construit un ensemble de 76 maisons, 64 en location, 12 en accession. Les autres programmes de construction à venir respecteront cette diversification de l’offre sous ses deux aspects : individuel/collectif, locatif/accession. Les conditions du relogement “Toute personne qui veut rester dans le quartier doit pouvoir le faire”. “Toute personne qui veut rester à Wattrelos doit pouvoir y rester”. “Toute personne qui veut changer de statut d’occupation (locataire-propriétaire) doit pouvoir passer de l’un à l’autre”. Ce sont les trois exigences du maire qui a aussi demandé à Logicil, d’être vigilant sur les loyers des relogés. Actuellement, 170 familles doivent déménager dans les mois et les années qui viennent.

Pour chacun d’entre elles, une aide dans les démarches, un accompagnement attentif, adapté à leur situation sont prévus.

L’îlot Kennedy actuellement en cours de construction.

Les opérations de démolitions, réhabilitations, reconstructions - Blum-Bourdaloue : 276 réhabilittions, 14 démolitions, Doumer-Vandermeersch : 248 réhabilitations, 37 démolitions, Coty : 156 démolitions, Auriol : 96 réhabilitations, 84 démolitions Grand Coubertin : 89 réhabilitations, 37 démolitions, Entrée, 17 rue Turgot : 12 démolitions, Foyer de personnes âgées : 66 démolitions, 77 constructions, Dominos sud : 10 démolitions, Reste du quartier et périphérie : 529 réhabilitations, 12 démolitions, 450 constructions,

Chantiers d’hier et d’aujourd’hui Le projet de rénovation qui vient de débuter prolonge des travaux de toutes sortes (voirie, espaces verts, bâtiments...) menés il y a plusieurs années pour mieux vivre à Beaulieu. D’ores et déjà, 38 millions d’euros ont été investis, notamment: déjà réalisé - voiries, espaces publics aménagements : parc de Beaulieu, parvis Zola, parking Churchill, abords du supermarché Leclerc, réfection : rues Blum, Bourdaloue, Blomme, carrière Delmarre. Travaux d’éclairage public Financement : Ville : 1 784 000 euros, Lille Métropole Communauté Urbaine : 1 811 000 euros - bâtiments et services publics rénovation : piscine de Beaulieu, école Camus, école et salle de sport Brossolette (+ extension) ouverture d’une agence postale communale, d’un point service aux particuliers, mise en place d’un club de prévention avec le soutien du conseil général

- commerce : ouverture d’un supermarché Leclerc - logements construction de 14 maisons d’architecture contemporaine carrière Delmarre, sous le régime de la location avec option d’achat réhabilitation de 276 appartements de l’îlot Blum-Bourdaloue construction dans le quartier du Saint-Liévin de 50 maisons et de 30 appartements locatifs Financement Logicil : 17 347 000 euros - résidentialisation Blum-Bourdaloue création de parkings, garages, réaménagement des espaces publics et terrains de jeux, amélioration de l’éclairage public, meilleur accès vers la centralité Financement ville : 469 000 euros - logements : Baillerie : construction de 15 logements locatifs d’un cabinet médical en rez de chaussée. Ilôt Kennedy : construction de 76 logements individuels ou semi collectifs, 64 locatifs, 12 en accession à la propriété Financement Logicil : 8 956 000 euros

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.22


...

SPORT

EN DIRECT DES CLUBS ESCRIME A la fin de l'envoi, ils touchent - enfin, pour les meilleur(e)s ! Grande première à Wattrelos qui accueillait en octobre, salle Pierre-de-Coubertin (à Beaulieu), la première des quatre étapes du circuit régional senior (une étape par saison), réunissant les 80 plus fines lames de la discipline afin de s'expliquer, arme à la main (épée, fleuret, sabre), entre sportifs et sportives de bonne compagnie. Une journée d'automne très courue pour ces tireurs (on ne dit pas “escrimeurs”) qui apprécient tout particulièrement ce challenge régional : prochaine confrontation au coeur de cet hiver. Les conseils de Maître Sébastien Les enfants l'ont découvert cet été lors des ministages proposés par la Ville : Sébastien Souris (notre photo), 31 ans, est le nouveau Maître d'Armes du club d'escrime de Wattrelos. Nouveau club, nouvelle ville (il arrive de Tourcoing): Sébastien est également venu renforcer l'équipe des éducateurs sportifs de la Ville parmi laquelle il a été ”on ne peut mieux” accueilli - c'est vrai qu'elle est sympa, cette équipe placée sous la responsabilité d'Edouard Lelong.

T I R SPO RT I F

Sébastien explique qu'il a été favorablement impressionné par la “culture” du sport des jeunes Wattrelosiens qui ont l'occasion, via l'école municipale de sport, de pratiquer très tôt toutes sortes de disciplines : “Ce passé sportif s'apprécie sur le plan des compétences physiques : les enfants ont déjà une maîtrise corporelle, gestuelle, appréciable” remarque Sébastien. Diplômé d'Etat depuis 2000, Sébastien a un long passé de tireur : des débuts à l'âge de 8 ans (âge auquel il pensait déjà devenir Maître d'Armes !) et des passages par les clubs de Roubaix, le LUC et Tourcoing avant de déposer les armes à Wattrelos où sa disponibilité et son sens de la pédagogie ont déjà fait mouche. Bienvenue ! La dynamique section tir de l'amicale laïque du Centre a organisé avec succès (plus de 98 séries tirées) le second tour du tournoi Nord dans les superbes installations du stand de tir inauguré il y a un an. Sept tireurs de la catégorie handisport étaient en compétition, dont deux Wattrelosiens : AnneSophie Bandhamme et Patrick Madinier, lesquels se sont classés à la première place du concours carabine ! Une fierté pour le club wattrelosien qui compte créer une section handisport avant la saison prochaine. Autre résultat notable pour les Wattrelosiens : la première place de Catherine Brabant (D1) au pistolet, ainsi que les 5è places de Sébastien Prouveur (S1) et J. Betremieux (S2), toujours au pistolet. Par ailleurs, aux Départementaux 10 M à Haubourdin mi-novembre, Catherine Brabant, Erika Callebert, Virginie Hottois, Sébastien Prouveur, Jan Baran, Fabien Alleene et D. ProuveurAlleene ont “trusté” les 1ères places. Chapeau !

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.23


...

SPORT

GYMNASTIQUE Wattrelos GRS Le club a bien débuté la saison avec ses 80 gyms, dont 9 en baby GRS, 19 en école, 32 en Coupe Jeunesse, 10 en " Pré-co " et 10 en Excellence. Wattrelos GRS vient d'organiser dans la joie sa fête de Noël qui faisait suite aux passages de degrés. La Patriote Si le championnat n'a pas encore démarré, La Patriote est déjà en mesure d'annoncer qu'une compétition régionale de gym artistique les 18 et 19 mars à la Halle des Sports du Crétinier, rue de Toul.

Les jeunes filles de Wattrelos GRS lors d’une compétition à Gennevilliers.

MOTO Always on the road… La section tourisme des motards de Wattrelos est infatigable: balade d'automne (la deuxième) avec visite de l'hôpital NotreDame de la Rose (Lessines), séjour en gîte sur la Côte d'Opale (région d'Etaples), balade des crêpes organisée par les amis mouscronnois le 11 novembre au profit d'un " home " pour enfants… puis assemblée générale durant laquelle on s'est rappelé les nombreux bons souvenirs de l'année 2005, avant d'évoquer les projets 2006… Infatigable, on vous dit.

PLONGEE

NATATION

Depuis la rentrée, 8 filles et 8 garçons, surnommés “Les Crevettes” (photo ci-dessous), préparent leur premier niveau de plongée : le brevet de “Plongeur de Bronze” au club des Dauphins wattrelosiens plongée. Cette activité, accessible aux 8-13 ans, se déroule le samedi de 13h30 à 14h45 à la piscine. Laurent Louchez, responsable à l'initiative de la création de cette section, est assisté par Patrice Decool, Didier Dussart, et Séverin Vampouille. Première plongée en milieu naturel prévue en mai. Plus d'infos ? http://dw.plongee.free.fr

150 personnes ont assisté à l'assemblée générale des Dauphins, conduite par le président Marc Vandaele et la responsable technique Sandrine Aspeel. Disons-le : la saison passée fut ex-cellente ! Les Dauphins comptent 80 nageurs, un encadrement renforcé (5 B.E.) et une équipe dirigeante où Sophie et Damien Arickx ont remplacé de Christine Decock et Laurent Derveeuw. Objectif du club : amener les jeunes au niveau régional. Au menu 2006 : un stage dans le Midi en février et des compétitions de district à Wattrelos.

Les jeunes Dauphins wattrelosiens lors du stage de la Toussaint.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.24


TENNIS DE TABLE

JUDO

L'A.L.T. est très bien entrée dans sa saison : 3è place de l'équipe 1ère (D1), 5è de l'équipe 2 (D2) et 1ère de l'équipe 3 (D3) qui montera en D2 en janvier pour la 2è phase du championnat. En mars, le club organise son tournoi intérieur annuel qui réunit les licenciés et les amicalistes.

Les jeunes du Judo club wattrelosien a brillé lors de trois récents tournois : à Neuville-en-Ferrain grâce à Vincenzo Parsy, Romain Dubois et Nabil Azzi ; à Leers grâce à Romain Dubois, Vincenzo Parsy, Nabil et Yacine Azzi et Julien Scrite ; à Mouvaux grâce à Victor Sory, Victor Delhaye, Rémy Baebat, Florian et Valentin Rucquois, Manon Deraed, Mohamed Aziez, Nabil et Yacine Azzi, Maxence Ledoux, Lucas Delbart, Rémy Vigin, Tiphaine Charlot et Maurad Tibeche. Natacha Biletowicz, chez les seniors, a gagné le championnat du Nord des ceintures noires, et Nicolas Carette a pris une belle 5è place. S'agissant des passages de grades, ont obtenu leurs ceintures : Ludovic Deraed et François Dufour (marron), Lucas Delbart, Tiphaine Charlot et Valentin Duflot (orange), Anthony Lacquement, Joachim Abreu et Souhil Ghetai (jaune-orange). Prochain rendez-vous (traditionnel) du club : le challenge des écoles de judo Henri-Ghesquière le 22 janvier salle Salengro à 14h.

L’équipe 3 de l’ALTW monte en D2.

HANDBALL Bonnes perfs des jeunes du COW : les - de 16 ans et - de 18, entraînés par François Petitprez et Jean Castillo, sont en passe d'obtenir leur qualif’ pour le championnat régional. A part ça ? Eh bien, ça roule aussi pour les - de 14 ans, 1ers en phase qualificative et les - de 12 ans, 3èmes. Les seniors 1 et 2 sont davantage à la peine (10 et 12è place). Le COW, qui a ouvert une section féminine, recherche des filles de plus de 15 ans pour l'étoffer : rendez-vous les mardis et jeudis de 20h à 21h30 salle Savary.

FOOTBALL Les équipes du Wattrelos F.C. sont parties sur leur lancée de l'an dernier, ce qui laisse augurer d'excellents résultats ! Bravo notamment aux 13 ans, qualifiés en Coupe du Nord contre des équipes supérieures. La soirée du club s'est déroulée " à guichets fermés ", et la venue du Père Noël est programmée le 17 décembre salle Prouvost, le tournoi poussins le 18 décembre à Beaulieu.

TIR A L'ARC Les Amis Réunis, après le tir du Roy, se retrouveront pour le tir aux coquilles (18 décembre), tir aux galettes (8 janvier) et tir aux crêpes (5 février). Les entraînements se déroulent le jeudi (18h-21h) et le samedi (15h-20h). Assemblée générale le 25 février à 14h30, suivie d'un tir sur perche horizontale et de la remise des coupes de la saison d'hiver.

BOXE Bonnes nouvelles de la Savate : Vanessa Cavrot est partie au Canada avec l'équipe de France où elle a participé à deux rencontres qu'elle a gagnées. Signalons également les bonnes performances de Vincent Derveaux, Kévin Lestienne, Michel Germonprez et Grégory Przygocki lors d'un gala organisé à Lille dans le cadre de la coupe de Belgique.

AUTOMOBILE Après 8 ans de Peugeot 205, Perfect Rallye change de " monture " : une 306 S16 (même catégorie : F 2000/14). Une voiture un peu plus lourde mais au comportement meilleur en rallye, comme ses pilotes ont pu s'en rendre compte aux rallyes de Boulogne, de Flandres Hainaut (4è place de catégorie sur 18). Nos Wattrelosiens occupent la 5è place du club Peugeot Sport de Lille et la 19è de la ligue régionale (sur environ 200 classés).

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.25


...

DANS LE RETRO

SOUVENIRS D’ENFANCE

Photo d’une classe de maternelle de l’école JulesFerry, année scolaire 19501951, transmise par Madame Suzanne Planckaert à la recherche des noms de ses camarades de l’époque.

Année 1953, école de Beaulieu, rue Leruste. Quelques noms d’enfants sur cette photo : Marthe Lorthioir, Danièle Soudan, Mauricette Depoortère, Anita Rapsaet, Marie-Paule Lorthioir, Liliane Allard, Marguerite Deprost, Edith Ducatteure, Josiane Deborggraeve, Michèle Buyse, Annie Detavernier, Marie-Paule Mistian, Annita Mathys.

Ecole Condorcet, année 1952. Photo transmise par Monsieur Jean-Pierre Legname.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.26


...

EVENEMENT

LE V I LLAGE D E N O E L - PLACE D E LVA I N QU I E R E R E N D E Z-VOUS DU 1 0 AU 2 4 D ECEMB R E

Le Père Noël descendra comme tous les ans du clocher de Saint-Maclou le 24 décembre à 18h.

Le programme Samedi 17 de 15h à 18h : La Cour des Miracles, jonglerie, initiation aux échasses... Dimanche 18 de 15h à 19h : le Bois Soleil - boisselier spécialement détaché des ateliers du Père Noël, fabrique de jouets en bois Mercredi 21 de 15h à 19h : maquillage pour enfants, sculpture sur ballons Samedi 24 à partir de 18h : descente du Père Noël du clocher de l’église Saint-Maclou et distribution de friandises aux enfants. Et tous les mercredis, samedis et dimanches, bonbons et autres sucreries. Horaires d’ouverture du lundi au vendredi de 15h à 19h le samedi et le dimanche ouvert de 10h à 19h30 sauf samedi 17, soirée nocturne ouvert de 10h à 21h Vous trouvez dans le Village de Noël Restaurant la Fleur du Nord, produits bretons M. Charbaji, bijoux, accessoires, décoration, Au Chien Chic, accessoires animaux, M. Parizot, articles de Noël, Artis Atelier du Portrait, articles en ardoise, M. Lacaze, vins Château Roseyrol, Melle Maquet, bijoux fantaisies, M. Seer, produits de salaison savoyards, M. Baert, comptoir gastronomique fermier, M. Ogloza, parfums, étoles, coffrets cadeaux,

M. Masschelein, artiste peintre, Mme Hajampa, animaux en bois et pâte à bois, M. Rouibi, pâtisseries orientales, Carole Boutique, cadeaux divers, M Pamart, articles de Noël, M. Ferla, bracelets italiens, patins à roulettes, Brasserie artisanale Duwac, bières artisanales, M. Fremau, lampes, miroirs, bijoux en bois de style africain, M. Gallois, coffrets montres, M. Dibalsky, les Gavroches de Wattrelos, croques, café, vin chaud, chocolat, tombola, Home Vanneste, cadeaux divers, M. Seyte Daniel, marrons chauds Accueil Tchernobyl, artisanat russe, Centre social de l’Avenir, objets divers, Un sourire pour Marion, cadeaux divers, fabriqués par l’association. Vous trouvez également : - du 16 au 18 : clubs sportifs et loisirs de la Gendarmerie, - du 16 au 19 : Vins Montlouis, - du 16 au 24 : M. Lestienne, confiserie et chocolat de Noël, - les 17 et 18 : la Croix-Rouge Française, - du 17 au 19 : vins d’Alsace, - du 17 au 24 : M. Sueur, coutellerie, art de la table, M. Petit, apiculteur, M. Merlin, peluches, - du 22 au 24 : Mme Belouk, bijoux fantaisies.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.27


...

AGENDA

Dimanche 8 janvier :

Samedi 28 janvier :

- à 16h au CSE, groupe Arpège, spectacle de variétés. Rens. 03.20.75.89.50. - de 14h30 à 20h, parc du Lion, tir aux galettes par les Amis Réunis.

- à 16h à l’école de musique, audition : trompette et cor. “L’école municipale de musique donne à ses élèves la possibilité de se produire en public et à tous les Wattrelosiens de les écouter. L’occasion de découvrir les instruments, ensembles, musiques. Et de prendre goût à la musique pour rejoindre les apprentis musiciens. En tout cas de passer un moment convivial et musical.” Entrée libre. Réservation : 03.20.75.11.45.

Jeudi 12 janvier : atelier patoisant “Nou Parlach”, à 15h à la Maison de l’Education Permanente. Entrée libre. Réservation 03.20.75.85.86. Rens : 03.20.81.66.66 poste 6762. Samedi 14 janvier : A 21h au CSE, bal folk. Rens. 03.20.75.89.50. Mardi 17 janvier : Théâtre Jeune Public à partir de 6 ans. “L’enfant de la jungle” par la Compagnie l’Oiseau Mouche, à 18h30 au CSE. Tarifs : - de 18 ans : gratuit. Plus de 18 ans : 2 euros. Rens. 03.20.75.85.86 Du 20 janvier au 11 février : A la bibliothèque municipale, exposition de BD : “Tibet : une vie en BD.” Entrée libre. Rens. 03.20.81.66.38. Samedi 21 janvier : De 10h à 11h30 à la MEP, rue Jean-Castel, conférence sur le tabac. Par le Dr Anne Duquesnois. “De Christophe Colomb à nos jours, du plaisir à la dépendance, tabac et cannabis : deux produits que l’on connaît mal et qui posent souvent problème. Venez les découvrir et poser vos questions.” Tarif : 1,50 euro - 1 euro pour les adhérents de l’Office de Tourisme, gratuit pour les moins de 12 ans. Les 21 et 22 janvier : A 20h30 le 21 et 16h30 le 22, théâtre au CSE, par Machin Truc et Compagnie : “Quand Cupidon s’emmêle”. Rens. 03.20.75.89.50. Dimanche 22 janvier : - A 10h au CSE, conférence les Amis du Jardin. - Salle Roger-Salengro, challenge de judo HenriGhesquière. - de 14h30 à 20h, parc du Lion, tir à l’arc par les Amis Réunis.

- Salle Roger-Salengro, spectacle du groupe folklorique, Les Fleurs de Printemps. Concert - événement - chanson française : Stéphane Mellino, à la Boîte à Musiques à 20h30 En première partie : Jean-Christophe Ortega. Tarifs : 7 euros - 5 euros Rens. et billeterie : 03.20.75.85.86. Vendredi 3 et samedi 4 février : à 19h le vendredi 3, à 16h le samedi 4 à l’école de musique, audition : violoncelle et piano. Entrée libre. Réservation : 03.20.75.11.45 Du 4 au 26 février : Exposition photographique d’Augustin Boutique (1862-1944) : “le Nord rural” au Musée des Arts et Traditions populaires. Du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h le dimanche de 15h à 18h. Gratuit : rens. 03.20.45.19.09

Dimanche 5 février : Evènement Théâtre : “Nuit d’ivresse” à 17h au Centre Socio-Educatif La célèbre pièce de Josiane Balasko se refait un lifting grâce à la mise en scène de Laurence Lançon et un trio de comédiens explosifs : Cédric Chapuis, Anne-Sophie Perrier et Hugues Delarbre. Nuit d’ivresse, c’est l’histoire de deux êtres que tout oppose mais que l’alcool réunit le temps d’une nuit agitée. Tarifs : 12/7 euros. Rens. et billetterie au 03.20.75.85.86. - de 14h30 à 20h, parc du Lion, tir aux crêpes par les Amis Réunis.

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80\ P.28


Expositions : entrée libre. Spectacles : billetteries à l’office de tourisme 189, rue Carnot. Tél : 03.20.75.85.86. Tous les détails sur www.ville-wattrelos.fr Concerts : http://bamwattrelos. online.fr

Mardi 7 février :

Dimanche 12 février :

Théâtre et musique Jeune Public “Coulisses à pistons” à 18h30 au CSE par le Théâtre de l’Ecume (à partir de 7 ans). “Répétitions de deux complices entre casseroles et balafon” voilà comment pourrait se résumer ce spectacle.” Tarifs : - de 18 ans : gratuit. Plus de 18 ans : 2 euros. Billetterie : office de tourisme au 03.20.75.85.86

- à 10h au CSE, conférence du Cercle horticole - au CSE à 15h30, théâtre par les 3/5 de Beaulieu : “M. Claude”. “Quand on tente de se jouer du destin, le destin se joue de nous...” Adultes : 7 euros, - de 12 ans : 4,50 euros. Rens. et réservations au 03.20.80.63.21

Ciné soupe, soirée courts-métrages à 20h30 à la MEP. Le court-métrage. Un programme de 10 petits films, projeté sur grand écran, unira les grands et les petits pour le plaisir des yeux. Le bol de soupe offert après la séance permettra à chacun de se rencontrer et d’échanger sur ce genre peu connu. Détente assurée ! Entrée participative au profit des Restos du Coeur Rens au 03.20.75.85.86.

Du 13 au 17 février : Stage de théâtre par la Manivelle Théâtre à la Boîte à Musiques de 9h30 à 12h30 Inscription/stage : BAM : 03.20.02.24.71 Tarifs : 18,60 euros pour les Wattrelosiens 36 euros pour les extérieurs Lundi 13 février : Don du sang parking des Basanos de 10h à 12h et de 15h à 19h Mercredi 15 février :

Mercredi 8 février : à 18h, à l’école de musique, audition : petit orchestre à cordes et petit orchestre à vent Entrée libre. Réservation : 03.20.75.11.45 Jeudi 9 février : - atelier patoisant “Nou Parlach”, à 15h à la Maison de l’Education Permanente. Entrée libre. Réservation 03.20.75.85.86. Rens : 03.20.81.66.66 poste 6762. - 18h à l’école de musique, audition : percussions. Entrée libre. Réservation : 03.20.75.11.45

14h30 à la bibliothèque municipale : vidéomômes, à partir de 7 ans. Deux aventures de Tintin: “L’affaire Tournesol” et “Tintin et les Picaros.” Gratuit. Rens. 03.20.81.66.34. Samedi 18 février : 14h30 à la bibliothèque municipale : vidéo-clap. “Fire walks with me/Tween Peaks” de David Lynch. Gratuit. Rens. 03.20.81.66.38. Dimanche 19 février : CSE, élections de Super Mec, super Mamie... Samedi 25 février :

Les 10 et 11 février : salle Roger-Salengro, Lan Party, compétition de jeux en réseau

A 21h au CSE, soirée salsa. Rens. 03.20.75.89.50.

Samedi 11 février :

Du 25 février au 18 mars :

Don du sang salle Jean-Jaurès de 8h à 12h30 - à 14h30, à la bibliothèque municipale, club-lecture adulte. Entrée gratuite avec inscription. Rens : 03.20.81.66.38. - à 16h, à l’école de musique, audition : piano, flûte, alto et harpe. Entrée libre. Réservation au 03.20.75.11.45.

à la bibliothèque municipale, “Témoignages sur la Palestine” : exposition, reportages, photos Entrée libre. Rens. 03.20.81.66.38 Dimanche 26 février : - A 16h au CSE, salon Tango. Rens. 03.20.75.89.50. - à 15h30 au cercle Saint-Marcel, théâtre par les 3/5 de Beaulieu, “M. Claude”. Adultes : 7 euros/- 12 ans : 4,50 euros. Rens. et réservations : 03.20.80.63.21 LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.29


... UNION DES ELUS SOCIALISTES, DEMOCRATES ET RADICAUX : REPONDRE A LA CRISE SOCIALE ET URBAINE Il y a quelques semaines ont éclaté des violences urbaines d'une ampleur inégalée dans notre pays. Elles ont été ressenties moins fortement à Wattrelos qui récolte là le fruit d'un travail de prévention et de concertation mené dans tous les quartiers depuis quelques années. C'est vrai : il n'y a pas de quoi se féliciter d'avoir dû déplorer, malgré tout, quelques véhicules incendiés. Mais c’est objectif aussi de constater qu’aucun quartier n'a connu de poussée de fièvre comme d'autres villes de même importance en France. Inacceptables, inexcusables, ces événements témoignent de l'ampleur de la crise sociale. Contrairement à ce que l'on veut nous faire croire, ces violences sont la partie immergée d'un problème de société complexe auquel les réponses à apporter sont forcément… complexes ! La droite, qui avait " instrumentalisé " les peurs pour faire de l'insécurité le thème central de sa campagne électorale en 2002, se révèle dans les faits incapable de garantir la sécurité. Depuis trois ans et demi, la violence s'est endurcie car le gouvernement a supprimé la police de proximité, licencié les emplois-jeunes, coupé les crédits des associations, restreint la politique de la ville, défait les services publics, méprisé les besoins éducatifs, ignoré les élus locaux qui tiraient la sonnette d'alarme... Jacques Chirac promettait en 2002 de réduire l'insécurité : quel échec ! Le Ministre de l'Intérieur, qui porte une part de responsabilité personnelle dans l'effet de contagion donné aux événements de Clichy-sous-Bois, persévère dans une stratégie de provocations verbales : de la part d'un ministre d'Etat et d'un homme qui se verrait bien Président de la République, c'est absolument irresponsable ! Sauf à connaître demain des échecs encore plus graves, un changement radical de politique est nécessaire pour, entre autres propositions : - accompagner les familles dans l'éducation, l'animation culturelle et sportive. Cela peut être fait dans le cadre d'une loi de programmation pour les quartiers ; - rétablir la police de proximité, avec des bureaux de police dotés d'effectifs fournis, comme c'était le cas au Sapin Vert il y a quatre ans ; comme cela doit l'être à Beaulieu demain ; - créer une véritable justice de réparation pour sanctionner la délinquance des mineurs notamment. Il est urgent de restaurer la confiance en la justice : que les peines soient réellement appliquées, que des sanctions alternatives à la prison soient trouvées, afin d'éviter " d'apprendre le métier " en prison ; - mener une politique de prévention de la délinquance juvénile : recruter massivement des éducateurs, des travailleurs sociaux, des psys, afin de donner à la jeunesse un minimum de repères ; - mettre le paquet sur l'éducation : réduire les effec-

EXPRESSION POLITIQUE tifs des classes dans les établissements prioritaires, favoriser le soutien individualisé, aux activités sportives, culturelles, collectives ou familiales qui contribuent à l'épanouissement de chacun ; - mettre fin au gâchis des 60 000 "perdus de vue" qui sortent chaque année du système scolaire sans qualification ! - rétablir les emplois-jeunes... L'autorité de l'Etat ne sera rétablie qu’avec une puissance publique volontaire, des services publics forts, des pros sur le terrain. Cela suppose des choix budgétaires : la France ne gagnera pas le combat contre la violence en baissant les impôts des riches, en supprimant la priorité à l'éducation, en précarisant les salariés. Mais elle peut le gagner grâce à une mobilisation précoce, intense, et la volonté de bâtir une société plus juste.

GROUPE COMMUNISTE ET CITOYEN : ECOUTER LE COEUR DE NOS QUARTIERS Même si Wattrelos a été nettement moins touchée que les autres villes, il est urgent que ceux qui commettent les actes de violence prennent conscience que ce n'est pas en détruisant, en incendiant, que le message de révolte peut être compris par la population de notre secteur. De puissantes manifestations revendicatives et pacifiques des quartiers défavorisés seraient plus efficaces ! Il n’y a pas de réponse avec la violence ! Mais ces violences urbaines sont aussi la conséquence de l’Etat d’insécurité sociale dans lequel sont enfermés les habitants des quartiers frappés par le chômage, la précarité, le mal vivre et qui ont moins qu’ailleurs la perspective de s’en sortir. Les différentes politiques de la ville se sont contentés de faire du sous-poudrage pour acheter la Paix sociale sans souci des problèmes de fond. A Wattrelos, la Caisse d’Allocations Familiales se désengagerait financièrement des centres sociaux. La Police Nationale a diminué ses effectifs à Beaulieu, le commissariat est déserté. La police Municipale se doit de nouer le dialogue avec la jeunesse et les habitants, une Police de proximité et de prévention. La politique des contrats-ville est remise en cause. La régression des moyens pour l’école touche nos quartiers, le logement est en crise, les espaces de vie, de sports, de culture sont insuffisants. La rénovation de Beaulieu prendra 10 ans ! Pourtant la ville de Wattrelos fait d’énormes efforts avec ses centaines d’associations qu’elle aide constamment. Mais l’Etat diminue ses aides. Il doit payer plus ! Il doit permettre d’utiliser au maximum l’énorme richesse de nos associations, l’énorme richesse de sa jeunesse. Il faut donc arrêter de créer de l’illusion, puis de la désillusion. Il est temps, il est urgent que le gouvernement “écoute le Coeur de nos quartiers”. Guy DUEL, président

LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.30


UNION POUR WATTRELOS : A.B.C.... Souvenez-vous : à l’occasion de la dernière parution du “Journal de Wattrelos”, et fin septembre dans la presse locale, nous nous inquiétons à juste titre de la situation financière de notre ville et de son état de trésorerie... Que pensez-vous qu’il soit advenu ? Tout simplement, nous ne recevons plus les états mensuels précisant les dépenses et recettes de la commune, états transmis normalement par le maire et son Administration. C’est scandaleux à l’égard des règles démocratiques sur l’information et la communication que tout citoyen est en droit de recevoir. Mais il vrai que le maire ignore l’A.B.C. de la démocratie républicaine refusant tout débat comme, par exemple, aux Conseils Municipaux. Aussi, dans les comités de quartiers, vous, wattrelosiens, n’êtes même pas invités à y participer, ou simplement à y assister... si vous n’avez pas été “choisis” à leur composition. Et pourtant, y sont présentés des projets de réhabilitation, d’aménagement environnemental, de constructions immobilières... tout sujet intéressant votre cadre de vie citoyen et de proximité. Quand le maire accepte, après l’avoir nié, le stockage de boues dont on ignore toujours leur qualité, mais aussi leur quantité, un dépôt de bus dans un espace encore prisé pour ces promenades et étant un essentiel poumon vert de Wattrelos, où est la concertation avec nos habitants touchés par ces prochaines pollutions ? Si le rôle de tout élu est “d’obtenir et de faire le maximum” pour la ville dont il est au service, il doit l’effectuer sans esprit partisan et politique, le “monopole du cœur” n’étant la propriété de personne. En mélangeant Le Mans et Wattrelos, en se réjouissant des propositions “synthétiques”, idéologiques sans fondement économique, la majorité municipale continue à nous conduire vers le désert économique au lieu de renforcer l’attractivité de notre territoire et de lutter contre les délocalisations en favorisant l’emploi durable par l’application d’offres gouvernementales. Ainsi, pourquoi avoir refusé deux fois les Zones Franches ? “La politique n’est pas l’art du souhaitable, mais du possible” disait Konrad Adenauer. Puisse t’il être entendu à Wattrelos ! Bonne Année 2006 et nos meilleurs vœux à Toutes et Tous. Jean-François BUYCK - Jean-Luc DELOMMEZ - UPW Note de la Rédaction : dans sa contribution, le Front National évoque la copie du courrier d’un habitant envoyé à plusieurs destinataires. Après vérification auprès des intéressés, ni M. Gadaut, ni le commissariat de Roubaix, ni la presse locale n’ont reçu le courrier dont cette tribune fait état.

FRONT NATIONAL Peu avant que ne se produisent les émeutes qui n’ont heureusement pas trop affecté Wattrelos, nous recevions d’un habitant la copie du courrier envoyé à M. Gadaut, au commissariat de Roubaix et à la presse locale. Cette missive n’ayant reçu aucun écho, elle nous demande de le diffuser dans le journal municipal, ce que nous faisons : “Monsieur l’Adjoint à la sécurité, Je me permets de prendre la plume pour vous faire part de mon indignation s’agissant de l’insécurité dans notre belle ville. J’ai moi-même était victime ou témoin de plusieurs incidents ces dernières semaines: - Plusieurs personnes, originaires des trois ponts à Roubaix, viennent régulièrement dans notre faire leur

commerce (trafic de drogues, de voitures…), insultent et menacent ceux qui tentent de s’y opposer. - Le lendemain, des habitants de mon quartier ont découvert des tags sur leur façade, on avait mis le feu à leur boîte aux lettres et rayé la portière de leur voiture. Leur seul crime : leur avoir demandé de faire un peu moins de bruit compte tenu de l’heure tardive (il était plus de minuit). Décidée à porter plainte, je me suis rendu à la police municipale de Wattrelos qui m’a indiqué ne pas être compétente en la matière et m’a conseillé de m’adresser au commissariat de Roubaix… Je m’interroge donc sur l’utilité de notre police municipale. N’a-t-elle pour seule fonction que de verbaliser les véhicules des Wattrelosiens honnêtes qui préfèrent payer une amende plutôt que de voir leur voiturevolée ou détruite? A quoi servent donc les impôts locaux payés par les Wattrelosiens ? Les élections municipales de 2008 approchent. Si aucun effort n’est fait (un réel effort !), je voterai et j’encouragerai à voter FRONT NATIONAL !”. Ce courrier montre le “sentiment d’insécurité” que consent enfin à admettre la majorité municipale n’est pas un fantasme mais une réalité quotidienne de plus en plus insupportable. Pourquoi n’accorde-t-on le droit de se révolter qu’à ceux qui méprisent le droit ? Demain, ce seront les contribuables qui paieront la note des émeutes. C’est inadmissible ! Sylvie LANGLOIS, Gilles MORICE, Yvonne CHAUSSOIS, conseillers municipaux Mail : fn59@wanadoo.fr LUTTE OUVRIERE : L’ESPOIR N’EST NI DANS LA VIOLENCE STERILE NI DANS LA RESIGNATION Après la Région parisienne, la flambée de violence dans les quartiers populaires a touché d’autres villes, dont Wattrelos. Cette flambée de violence est stérile. Brûler les voitures de ses voisins, saccager des écoles..., témoignent de la part de ceux qui l’ont fait d’une absence de conscience sociale et de solidarité. La pauvreté de ces quartiers, le chômage n’expliquent pas la forme prise par la révolte mais en constituent le terreau. L’Etat n’y apparaît que sous la forme de contrôles policiers au faciès, d’intervention de CRS et de ministres provocateurs et méprisants, comme Sarkozy. Les services publics et en particulier l’école y sont délabrés. La majorité de droite et l’opposition socialiste ont fait appel, en même temps qu’à la matraque, à “l’idéal républicain”. Mais comment ces jeunes pourraient-ils prendre cette République pour idéal alors qu’elle est faite pour les riches ? Les travailleurs n’ont pas à se réjouir de la forme qu’a pris cette explosion. La jeunesse c’est l’avenir. Quel avenir ? Pour que la jeunesse pauvre n’en soit pas réduite soit à la résignation dan s l'exploitation ou à la violence stérile, il faudrait que le mouvement ouvrier retrouve sa capacité de lutte et surtout la volonté politique d’incarner un espoir de transformation sociale. Ce qui s’est passé c’est la faillite d’un gouvernement, mais aussi de l’organisation capitaliste de la société, pourrie d’inégalités et d’injustices. M. Dubrul. A-C Lescouffe LE JOURNAL DE WATTRELOS N°80 \ P.31



Jdw80