Page 1

HUMOUR GéRARD LONGUET LAURéAT DU PRIX PRESS CLUB, HUMOUR ET POLITIQUE 2013

50

Trimestriel

Mag

Août - OCT 2013

MISE EN GARDE SUR LES CONTENUS DES REPORTAGES…

BUZZ MéDIA accès à l’INFORMATION POUR TOUS Interview du philosophe Michel Serres

LE CSA VA-T-IL TROP LOIN ?

Christophe Deloire,

Secrétaire général de RSF

lance le débat

DéBATS JOURNÉE DE L’EXCELLENCE FRANÇAISE AU CLUB Maurice Tasler, Président de l’Excellence Française

Peut-on tout dire, tout montrer ! Le Press Club et Reporters Sans Frontières lancent une série de débats sur la liberté de la presse en France.


2


Sommaire L’édito

buzz média

Par Isabelle Bourdet

Interview de Michel Serres

p.12

Médias : la grande illusion Press’tiv@l INFO-Pays de château-Gontier : un rendez-vous journalistique à la page

p.14

Israéliens et palestiniens : Ensemble pour la vie. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .p.18

p.15

Les Formations

....................................................................................

Directrice du Press Club

.............................................................................................................

p.5

ce qu’il faut savoir sur eux ...

La vie du club

Quand les journalistes se mettent à table ! Prix Press Club, Humour et Politique 2013

p.6

.................

...........................

p.8 .....................................................................................

................................

buzz business

Les métiers vus par les jeunes Journée de l’Excellence Française

..................................................................

Les débats

...................................................

p.16 p.17

› Signaux faibles : info ou boules de cristal ?

L’info du coup d’après p.10 › Marketing RH : quand les candidats et les collaborateurs deviennent les clients d’une marque p.10 › Entreprises, marchés publics : même combat pour l’emploi ? p.11 p.11 › Le CSA va-t-il trop loin ?

Comprendre et maîtriser les RP 2.0. . . . .p.19

................................................................................................

Info +

.............................................................................................................................................................

Débats, News, Annuaire.. www.pressclub.fr

................................................................................................................................

.........................................................................................

Mag

19 rue du Commandant Mouchotte 75014 Paris – Tél. : +33 (0) 1 44 36 44 04 – Fax : +33 (0) 1 44 36 44 01 Site internet : www.pressclub.fr - Directeur de la publication : Olivier Galzi Rédactrice en chef : Isabelle Bourdet

Régie publicitaire : SEEPP SA - Régis LAURENT - 7 rue du Général Clergerie - 75116 PARIS - Tél : 01 47 27 50 05 - Fax : 01 47 27 53 06 Mail : seepp@wanadoo.fr Imprimé en France. Tous les visuels illustrant la revue sont fournis par la rédaction sous sa responsabilité

3

Mag


Avec un réseau de 21 clubs* ouverts 7j/7 de 07h à 23h Club Med Gym multiplie les bonnes raison de faire du sport 8 piscines, plus de 50 activités, studios de cycling, hammams et saunas, 2 Spas. Waou Club Med Gym • 4 clubs haut de gamme • des prestations privilèges : Coaching... • des cours exclusifs : Chanter c’est du sport, pilates... • 2 espaces Spas LES + WAOU Des écrans individuels de télévision sur les machines, des casiers individuels en location annuelle...

Tarifs réservés aux membres PRESS CLUB DE FRANCE Formules Waou annuelles Journalistes et Carte «SESAME»

Détenteurs de la carte «CLUB»

au lieu de 1320 €

au lieu de 1320 €

1125€ 1190€ Renseignements auprès d’Isabelle Bourdet / PRESS CLUB 01 44 36 44 03 - info@pressclub.fr

* 21 clubs au 01/01/2013


éditorial

TANDEM GAGNANT Par Isabelle Bourdet – Directrice du Press Club

A

« Merci à Olivier Galzi pour son implication sans faille au service du Press Club. »

vez-vous déjà observé un tandem ! Cette insolite machine qui pour se mouvoir requiert une synchronisation parfaite de la part de son équipage. Sans cela, pas de salut ; vous restez à la case départ sans avoir parcouru le moindre arpent de bitume. Pire, avisez-vous de ne pas pédaler dans le même sens et c’est la chute assurée. Son utilisation nécessite donc autant d’implication personnelle que d’abnégation. Pas simple ! Ce tandem gagnant, Olivier Galzi et moi-même le manions depuis deux ans avec les mêmes ambitions pour cette belle institution qu’est le Press Club. Et nous allons continuer puisqu’il vient d’être réélu, à l’unanimité, pour un second mandat de deux ans à la présidence du Club. L’occasion pour moi de souligner son implication sans faille et de le remercier de continuer l’aventure avec nous. Ensemble nous œuvrons, avec le soutien des journalistes du conseil d’administration, pour faire grandir le Club dans les esprits - ceux des hommes politiques, des journalistes et des entrepreneurs -, pour consolider son image, en faire un lieu de référence pour les débats d’idées et un lieu qui fait l’événement. Comme cela a été le cas lors de la désormais célèbre soirée du Prix Press Club, Humour et Politique qui a réuni cette année un plateau d’exception avec Gérard Longuet, JeanFrançois Copé, Marisol Touraine, Rama Yade, André Santini, Jean-Luc Roméro, Christophe Girard, Guillaume Peltier, Jean-Vincent Placé, mais aussi Bernard Pivot, qui a pris une sérieuse option pour devenir le parrain du Prix Press Club du Tweet Médiatique dont il a été le premier lauréat. Quant à la rentrée, nous l’avons placée sous le signe de l’optimisme ! En octobre, nous organisons avec Maurice Tasler, membre fidèle du Club, la Journée de l’Excellence Française. Une journée de débats et une tribune pour tous ceux, chefs d’entreprises, institutionnels, professeurs de médecine, artistes, dont le savoir-faire véhicule une image positive de la France. Bonne rentrée à tous 5

Mag


La vie du Club | événement

QUAND LES

JOURNAlistes

SE METTENT à TABLE !   Une fois par trimestre, Olivier Galzi et Isabelle Bourdet, 01

respectivement président et directrice du Press Club, et les journalistes du Conseil d’Administration convient à leur table politiques, ambassadeurs, managers et communicants pour un déjeuner convivial. Les journalistes, invités permanents, endossent pour l’occasion le statut de puissance invitante.

03

02

04

05

06

Sont conviés à ce déjeuner les entreprises et institutions ayant choisi l’option Espace VIP dans leur cotisation. Si vous souhaitez compléter votre adhésion par cette option, contactez Stéphanie Chézeaux – schezeaux@pressclub.fr

6

Mag


La vie du Club | événement 07

08 10

09 11

12

13 01 | Caroline Bruel - Directrice de la communication - Club Med et Olivier Galzi - Président du Press Club - I>Télé 02 | François Goulard - Président - Conseil général du Morbihan et Jean Miot - Valeurs Actuelles 03 | Jean-Jacques Duclaut - Directeur de division - Securitas Alert Technologie et Grégoire Olivero de Rubiana - Directeur des relations extérieures - Euronews 04 | Isabelle Bourdet - Directrice du Press Club et Charles Pasqua 05 | Eric Angioletti - Directeur - Angiocom et Hubert Gallais - Directeur du développement - Médiameeting 06 | Jean-Marie Mulon - Directeur de Cabinet - Communauté de communes du pays de Château Gontier et Francis Serrano - Directeur marketing et développement - Sécuritas Alert Services 07 | Dominique Gerbaud - RSF, Geneviève de Fontenay, Charles Pasqua et Essodeina Petchezi - Directeur de la communication - République du Togo 08 | Bernard de La Villardière - M6 et Yolaine de La Bigne - Europe 1-Néoplanète 09 | Essodeina Petchezi et François Goulard 10 | Geneviève de Fontenay et Yves Thréard - Directeur adjoint de la rédaction - Le Figaro 11 | Damien Givelet - LCI et Romain Desarbres - RMC Découverte 12 | Patricia Allémonière - TF1 13 | Olivier Beaunay - Directeur de la communication - CCIP 14 | Georges Malbrunot - Le Figaro et Son Excellence Calixte Madjoulba - Ambassadeur du Togo

14

7

Mag


La vie du Club | événement

PRIX PRESS CLUB

HUMOUR ET POLITIQUE

2013 La soirée de remise des prix, qui a eu lieu en juin dernier, en présence du parrain du Prix André Santini, a réuni dans la bonne humeur plus de 150 « aficionados » de l’humour politique. Elle nous a donné, une nouvelle fois, l’occasion de nous délecter de l’art que cultivent nos politiques en matière de « petites phrases ». Rappelons que ce Prix récompense l’auteur de la phrase la plus hilarante de l’année, qu’il s’agisse indistinctement d’humour volontaire ou involontaire.

La soirée a été animée par Gérald Ariano avec la participation exceptionnelle de Laurent Gerra.

01 02

04

03 05

› LE jury 2013 André BERCOFF, Isabelle BOURDET (Press Club), Nicolas CHARBONNEAU (TF1), Hubert COUDURIER (Le Télégramme), Olivier de LAGARDE (France Info), Pierre DOUGLAS, Olivier GALZI (I>Télé, Président du Press Club), Laurent GERRA, Thierry GUERRIER (France 5), Anita HAUSSER (LCP Assemblée Nationale), Gérard LECLERC (LCP Assemblée Nationale), Jacques MAILHOT, Sylvie MALIGORNE (AFP), Jean MIOT (Président du Jury), Dominique de MONTVALON (L’Opinion), Catherine NAY (Europe 1), Philippe REINHARD et Dominique Verdeilhan (France 2).

8

Mag

06

07


La vie du Club | événement

NOUVEAUTé CETTE ANNéE…. UN PRIX DU TWEET POLITIQUE ET UN DU TWEET MEDIATIQUE ONT EGALEMENT éTé DéCERNéS

LES LAURéATS 2013 › GRAND Prix PRESS CLUB, HUMOUR ET POLITIQUE 2013 Gérard LONGUET, Sénateur de la Meuse : «Hollande est pour le mariage pour tous… sauf pour lui».

08

Grand Prix Press Club du Tweet Politique 2013

09

Jean-Luc MELENCHON, Co-président du Parti

› Prix Spécial du Jury

Prix Spécial du Jury Christophe GIRARD, Maire du

La soirée a été organisée avec la complicité du Domaine Clémencey et de Billecart Salmon

› Prix de l’encouragement

4e arrondissement de Paris pour le tweet : « Les bois sur verges ; un projet durable ».

10

Le jury 2013 du « Prix Press Club du Tweet Politique »

Jean-Jacques URVOAS, Président de la Commission des lois à l’Assemblée Nationale, pour sa déclaration : « J’étais aux Baumettes ; j’en suis sorti, à la différence des socialistes Marseillais».

est composé de : Christophe BARBIER (L’Express), André BERCOFF, Isabelle BOURDET (Press Club), Nicolas CHARBONNEAU (TF1), Renaud DELY (Le Nouvel Observateur), Ruth ELKRIEF (BFM TV), Olivier GALZI (I>Télé, Président du Press Club), Yves THREARD (Le Figaro).

Marisol TOURAINE, Ministre de la santé : « Il y a quand même des médicaments qui soignent ». 11

› Prix des internautes

12

Grand Prix Press Club du Tweet Médiatique 2013

Jean-Luc ROMERO, conseiller régional PS d’Ile-de-France : « Un gay qui vote à droite, c’est comme une dinde qui vote pour Noël ».

Bernard PIVOT, pour le tweet : «Cahuzaquer. Verbe irrégulier. Jurer les yeux dans les yeux. Ex. : mon nouvel amant m’a cahuzaqué qu’il m’aimerait toute sa vie ».

Le jury a tenu à offrir un Prix-Nocchio à Jérôme CAHUZAC pour sa franchise : « Pourquoi démissionner quand on est innocent ?! »

Prix Spécial du Jury Florian GAZAN pour le tweet : « Hier Franck

13 01 | Gérald Ariano - Groupe TF1, Gérard Longuet - Ancien Ministre, Sénateur de la Meuse, Isabelle Bourdet Directrice du Press Club et Jean Miot - Président du jury 02 | Jean-François Copé – Président de l’UMP et Nicolas Charbonneau – Directeur adjoint de la rédaction de TF1 03 | Laurent Gerra et Isabelle Bourdet 04 | Jean-Luc Roméro - Conseiller régional PS d’Ile de France et Anita Hausser - LCP-AN 05 | Hubert Coudurier - Le Télégramme, Marisol Touraine, Ministre des Affaires Sociales et de la Santé et Jean Miot 06 | Jean-Vincent Placé, Sénateur, Président du groupe EELV au Sénat 07 | Olivier Galzi – I>Télé, Président du Press Club, Bernard Pivot et Marisol Touraine 08 | Christophe Girard - Maire du 4ème arrondissement de Paris et Olivier Galzi – I>Télé, Président du Press Club 09 | Gérard Longuet et Dominique de Haut de Sigy – Domaine Clémencey 10 | Olivier Galzi et Florian Gazan – Fun Radio 11 | André Santini – Ancien Ministre, parrain du Prix Press Club, Humour et Politique 12 | Bruno Masure – La Chaine Parlementaire Assemblée Nationale 13 | Rama Yade – Ancien Ministre, Vice-présidente du Parti Radical

Riberi a déclaré, le Touquet c’est une ville que j’aime bien venir. Le français a porté plainte immédiatement ».

Prix du Clash Jean-Michel APHATIE - RTL et Bruno MASURE, pour : Aphatie : « La bourse dévisse 6%. Espagne : les banques suffoquent, France on augmente le smic » - Masure : «Tant mieux pour les smicards. Tout le monde n’a pas les salaires des branleurs de Canal + ».

Le jury 2013 du « Prix Press Club du Tweet Médiatique » est composé de : Nathalie Kosciusko-Morizet, Guillaume Peltier, Jean-Vincent PLACE, Rama YADE.

9

Mag

Crédit photo : Olivier Cruchot

Jean-François COPE, Président de l’UMP pour son aveu : « A l’UMP nous apprenons la démocratie ; c’est assez nouveau ».

de Gauche pour le tweet : «Je suis plus nombreux que jamais».


Signaux faibles : info ou boules de cristal ? L’info du coup d’après

THEME

THEME

débats du club | agenda

Marketing RH : quand les candidats et les collaborateurs deviennent les clients d’une marque

Invitée : Sophie BACKER, Journaliste et conseiller en communication

Invité : Philippe LIGER, Directeur Marketing des Ressources Humaines de Accor. Auteur de Marketing RH : Attirer, intégrer et fidéliser les salariés – Dunod

Animée par Isabelle Bourdet – Press Club

10 septembre

Animée par Isabelle Bourdet Press Club

de 18h45 à 20h00

Les nouveaux médias et leurs usages modifient en permanence le recueil et le traitement des informations.

12 septembre de 08h45 à 10h00

› Comment faire pour s’y retrouver ? › Que comprendre de ce qu’on nous donne à voir des évolutions du monde ? › Comment distinguer entre l’information « utile » et la cacophonie ?

Les candidats et les collaborateurs d’une entreprise doivent désormais être considérés comme des « clients » à séduire, accueillir et fidéliser. Malgré un taux de chômage élevé, la main d’œuvre qualifiée se raréfie et le recrutement des talents devient difficile.

Notre invitée (ex-Rédacteur en chef à RFI, fondatrice du cabinet Sophie Backer Conseil) propose de répondre à ces questions par le prisme des « signaux faibles ». Partant du principe que chaque événement porte en lui les prémices de ce qui va suivre (signaux faibles), elle propose une méthodologie de traitement des informations qui ouvre sur l’anticipation et la construction d’argumentaires pérennes. Ce que certains appellent la communication « du coup d’après » !

› Comment mettre en œuvre une attractivité d’employeur pour mieux recruter les candidats et motiver les collaborateurs ? › Comment utiliser le web 2.0,  les réseaux sociaux et marketing RH  et revisiter la politique de ressources humaines et la communication des entreprises ? Nous verrons avec notre invité comme bâtir une stratégie et un plan marketing efficaces pour recruter et fidéliser des salariés engagés et comment « revisiter » les RH, de la PME à la multinationale.

Aujourd’hui le pouvoir appartient non plus à celui qui détient l’information mais à celui qui sait s’en servir !

10

Mag


THEME

Pour vous inscrpreirsscelubau.frx débats :

Entreprises, marchés publics : Même combat pour l’emploi ?

THEME

THEME

débats du club | agenda

info@

Le CSA va-t-il trop loin ? Invités : Yannick LETRANCHANT, Directeur de la coordination des rédactions de France 2 et France 3 Olivier SCHRAMEK, Président du CSA Christophe DELOIRE, Secrétaire général de Reporters Sans Frontières Fabienne SERVANSCHREIBER, Présidente directrice générale de Cinétévé

Invité : Jean-Lou BLACHIER – Médiateur national – Médiation des marchés publics Animé par Isabelle Bourdet – Press Club

24 septembre de 18h45 à 20h00

Animé par Eric Giacometti – Journaliste-écrivain

26 Septembre de 18h45 à 20h00

La Médiation des Marchés Publics a été créée en décembre 2012 afin d’inciter les entreprises à candidater aux Marchés Publics dans le but de soutenir le développement et consolider l’activité des TPE et PME. Huit mois après sa création, l’heure est à un premier bilan. › Qui est cet acheteur public et comment l’aborder ? › Si l’enjeu de la mission consiste à placer la commande publique au cœur de la bataille pour l’emploi pour quelles raisons les PME ont-elles des difficultés à accéder à ces marchés ? › Comment faire évoluer la situation afin qu’elle soit plus favorable aux PME ? › L’Europe est-elle un frein ? › Peut-on obliger une entreprise qui accède à un marché public à embaucher ? Telles sont les questions auxquelles le médiateur répondra.

Mise en garde de France Télévisions pour un reportage sur des exactions au Mali, mise en garde de D8 pour un documentaire sur les « caïds des cités », commentaires sur l’interview de Dodo la Saumure par France 2 ou celle de proches de Mohamed Merah par France 3… Dans les rédactions et jusque dans les sociétés de production, nombreux sont ceux qui s’inquiètent des intrusions du Conseil dans les contenus audiovisuels. › Au nom d’objectifs aussi louables que la protection de l’enfance, la promotion de la diversité ou l’égalité entre hommes et femmes, l’institution est-elle en train de militer pour le « politiquement correct » ? A l’heure où le gouvernement envisage de donner plus de pouvoirs au CSA, le débat s’impose.

11

Mag


buzz média | actualité

« La vraie révolution, c’est l’accès à l’information pour tous » Professeur à la Sorbonne, chroniqueur radio ou encore philosophe, Michel Serres est un touche-à-tout du savoir. Membre de l’Académie française, il s’intéresse depuis plus de trente ans à l’impact des nouvelles technologies sur les jeunes générations. Vous êtes professeur à Stanford et avez étudié les cultures américaine et française. Les médias des deux pays subissent-ils la crise de la même façon ? L’arrivée des nouvelles technologies a bouleversé les habitudes. Les problématiques sont les mêmes pour les médias du monde entier. Ils tentent tous de s’adapter à l’évolution numérique et à la baisse du tirage papier. Des différences culturelles existent toutefois. Certains pays sont plus attachés à la presse que d’autres. C’est le cas des pays nordiques par exemple. Le marché des tablettes tactiles explose, les nouvelles technologies vont-elles avoir raison du papier ? Ce serait faire une projection dans le futur, ce qui est extrêmement difficile. Mais j’ai l’impression que la question n’est pas de cet ordre. Je pense qu’une cohabitation entre les différentes technologies est tout à fait

« L’information la plus pointue ne se trouve pas dans les journaux » possible. À sa naissance, la télévision devait tuer l’imprimerie. Finalement, elle l’a juste fait évoluer. L’histoire se répète, la digitalisation n’aura pas raison de l’imprimerie, mais le papier sera utilisé différemment.

12

Mag

Les textes sont plus courts sur internet, les formats peuvent-ils changer durablement ? Entre la longueur et la brièveté, ce n’est pas qu’une question de support. Par exemple, sur Wikipédia, il y a toute l’Énéide. Ce n’est donc pas internet en lui-même qui encourage la brièveté. Il faut aller chercher ailleurs. L’époque explique beaucoup. Au XVIIe siècle, on privilégiait des formats courts,


buzz média | actualité

La production d’informations se veut toujours plus rapide, ce qui est facilité par les nouvelles technologies. Est-ce l’ère de l’immédiateté ? C’est l’accès à l’information qui est immédiat, il suffit d’allumer son téléphone portable pour récupérer les dernières nouvelles. Mais la nature profonde de l’information ne change pas. Lorsqu’un président est élu, l’information recherchée n’est pas dans le déroulement de l’élection, mais de savoir s’il s’appelle Pierre, Paul ou Jacques. Les médias véhiculent en boucle les mêmes informations, à chaud, qui sont facilement accessibles et identifiables. Il s’agit d’une répétition à l’infini de mêmes faits, d’un formatage inhérent aux médias, qui ne sont pas aptes à élaborer des réflexions quant aux faits qu’ils exposent. Les mots les plus répétés à la télé sont « mort » et « cadavre », le vocabulaire nécrologique est omniprésent. À côté de ça, des informations plus difficiles à identifier passent à la trappe. Pourtant, plus l’information est rare, plus elle est précieuse. En ce sens, l’information la plus précieuse ne se trouve pas du tout dans les journaux, mais dans les universités. L’information la plus pointue sera, par exemple, donnée lors d’un cours de mathématiques dans une faculté. Vous étiez à la tête du conseil scientifique de la Cinquième dans les années 90. Quel regard portez-vous sur la télévision d’aujourd’hui ? La télévision est un ancien média. J’utilise souvent une comparaison avec la voiture. Deux personnes se trouvent dans un véhicule, un conducteur et un passager. Le premier peut être comparé à l’utilisateur de l’ordinateur, il a le contrôle. Le second est dans la position du téléspectateur, il subit l’information. La télévision, c’est un l’électrocardiogramme

plat. Je n’ai jamais vu quelqu’un faire de progrès grâce à elle. Le temps que dure l’image tue la faculté d’attention. Dans la position de l’internaute, c’est lui qui opère. C’est pour cela que l’on parle d’intéractivité. La radio semble bien résister aux évolutions technologiques. Est-elle un média à part ? La télévision est un média froid et la radio un média chaud. Le rapport est plus intense en radio, l’animateur a une façon de parler plus intime, il n’a besoin que de sa voix pour toucher l’auditeur. Un plateau télé a besoin, lui, d’être réchauffé, théâtralisé. Les moyens sont différents, mais ceci est une caractéristique extérieure. Les supports ne sont plus les mêmes. Leurs nouvelles formes influent-elles sur le contenu ? Dès que l’on change le support, ce qui est véhiculé évolue. Le message dépend en grande partie du support. Les nouvelles technologies existent depuis déjà 35 ans. Elles ne touchent pas qu’une génération mais toute une population. J’irai même jusqu’à dire qu’il s’agit d’une nouvelle civilisation et donc, de nouveaux médias. Car, lorsque l’on change de support, on change également d’écriture. Il y a ainsi trois couples supportsmessage : celui constitué par le journal, celui de l’ordinateur et celui de la tablette. Aucun d’entre eux n’est parfait, ils comportent toujours des défauts qui leur sont propres Propos recueillis par Damien Fournier et Géraldine Pigault, Club de la presse de Montpellier

13

Mag

A LIRE : PETITE POUCETTE

Un nouveau type d’être humain, c’est ce que voit Michel Serres lorsqu’il observe la nouvelle génération. Appelé «Petite poucette» en raison de sa dextérité lorsqu’il utilise son téléphone portable ou sa tablette, le jeune est féminin. Dans la théorie du philosophe, la femme, plus adaptée aux nouvelles technologies, est en effet l’avenir du travailleur. Mais point de jeunisme dans ce livre, Michel Serres l’affirme, il est pour une collaboration entre les générations, seule façon de permettre à «Petite poucette» de s’épanouir. Editions JC Lattès, 310 pages, 18 €, 310 pages, 18 € Crédit photo : Guy Rieutort

comme l’illustrent les Fables de La Fontaine ou les Pensées de Pascal. Au contraire, le XIXe consacrait le texte long, à l’image des romans de Balzac. Tout peut évoluer très vite, dans un sens comme dans l’autre.

« Les nouvelles technologies existent depuis déjà 35 ans. Elles ne touchent pas qu’une génération mais toute une population »


buzz média | actualité

Les MÉdias,

c’est l’illusion de la rÉalitÉ ! Par Jean-Jacques Cros - Grand Reporter

Pourquoi les Français ont-ils une mauvaise image des journalistes ? Pourquoi pensent-ils que les médias ne leur disent pas la vérité, et que les professionnels de l’information ne sont pas indépendants ? Pourquoi nous soupçonnent-ils de vouloir les manipuler ? Pourquoi sommes-nous désormais si mal accueillis dans certains milieux ou dans certaines manifestations ? Pourquoi ceux qui sont chargés d’informer les français sont-ils englobés dans le même discrédit que celui porté sur les élites politiques ?

C

e paradoxe tient pour une bonne part à la distorsion qui existe entre la réalité vécue par les gens et celle qui est présentée dans les médias. Les Français ne se retrouvent pas dans ce qui est dit et montré dans les organes d’information, à fortiori lorsqu’ils ont eux même assisté à un évènement et qu’ils en voient la retranscription dans les médias. Ou encore lorsqu’ils sont spécialistes d’une question et qu’ils voient la façon dont les journalistes la simplifient pour la vulgariser. Ils en tirent la conclusion que les médias les trompent et veulent les manipuler à des fins inavouables. Certains n’hésitent pas à tomber dans le conspirationnisme. Pour répondre à ces interrogations et à ces soupçons il faut faire l’inventaire de toutes les contraintes qui obligent les journalistes à « adapter » ce qu’ils ont à dire pour être publiés et compris du plus grand nombre. Cela va des pressions exercées par les propriétaires, les publicitaires, les annonceurs ou encore les spécialistes du marketing. Cela est conditionné par la sociologie du microcosme journalistique

Quelles sont les contraintes qui obligent les journalistes à adapter ce qu’ils ont à dire ? et ses habitudes professionnelles. Cela passe, pour l’audiovisuel, par des pratiques de mise en images qui vont de la mise en forme, à la mise en scène, à la scénarisation voire même à la reconstitution quand ce n’est pas carrément l’utilisation du « bidonnage ». Pour un citoyen, rien n’est plus terrible que d’être dupe et de se sentir trompé. Connaître les façons de travailler des journalistes et les limites à leurs capacités d’information est une nécessité pour le public et fait aussi partie de l’éducation aux médias

14

Mag

Jean-Jacques Cros vient de publier « Médias la grande illusion » (Jean-Claude Gawsewitch Editeur). L’objectif de ce livre est d’expliquer à tous pourquoi on voit ce que l’on voit, pourquoi la réalité montrée n’a rien à voir avec la réalité vécue. Pourquoi les médias, c’est l’illusion de la réalité. Pourquoi les médias ne sont pas une fenêtre sur le monde mais simplement le monde vu au travers d’une lucarne déformante.- 19€90


buzz média | actualité

Press’tiv@l INFO-Pays de chÂteau-Gontier :

un rendez-vous journalistique À la page Final de l’édition 2012

Crédit photo : (c) Pays de Château-Gontier

celle de tous nos services, des élus impliqués. C’est important de le souligner.

Du 5 au 30 novembre, le Pays de Château-Gontier (membre du Press Club) propose une nouvelle édition de son rendez-vous avec le journalisme : le Press’tiv@l INFO. Une vitrine pour le métier et pour ce territoire du sud-Mayenne qui aime passionnément l’information. Entretien avec son délégué général, l’ancien journaliste Jean-Marie Mulon. Du 5 au 30 novembre 2013, renseignements Diane Gaggione : 02 43 09 55 62 - Programme des débats, expositions, conférences, règlement, bulletin d’inscription aux concours sur presstivalinfo.fr

Isabelle Bourdet : Quel bilan tirez vous de l’édition 2012 ? Jean-Marie Mulon : Une grande satisfaction car la tâche au départ était colossale. 1200 passionnés par l’info sont venus tout au long du festival, des centaines de scolaires ont été sensibilisés à la complexité de ce métier si pluriel, les expositions et les débats ont été de grande qualité. IB : Il n’est pas si commun qu’une collectivité territoriale organise ce type de rendez-vous. Qu’est-ce qui vous motive ? JMM : Philippe Henry, Maire de ChâteauGontier, vice-Président du Conseil général de la Mayenne et Président de notre intercommunalité est très attaché aux actions de pédagogie liées au journalisme. C’est donc tout naturellement que nous avons créé ce festival dont la première édition était parrainée par David Pujadas. Sont notamment venus y témoigner Anne-Claire Coudray, Hervé Ghesquière, Caroline Poiron-Jacquier, Gilles Vanderpooten, Pierre Haski, Alain Mingam, Mélanie Challe… La réussite de ce festival n’est pas l’affaire du simple délégué général mais 15

Mag

IB : Quelles sont les nouveautés 2013 du Press’tiv@l INFO-Pays de ChâteauGontier ? JMM : En premier lieu, nous lançons notre concours photo, vidéo et webdocumentaire. Un jury de professionnels est constitué et dévoilera le fruit de son travail lors de la grande soirée du vendredi 22 novembre à Château-Gontier. Chacun des grands prix sera doté de 3 000 € et récompensé par une sculpture de Del’Aune, artiste Mayennais…et ancien journaliste. Nous donnerons le nom de notre fidèle ami Gilles Jacquier au Grand Prix vidéo-webdocumentaire. Plusieurs invités de prestige nous rejoindront à cette occasion notamment Guilaine Chenu et de Françoise Joly d’Envoyé Spécial. IB : Coté photographie, l’assistant de Robert Doisneau, Jean-Louis Courtinat sera présent. JMM : Nous sommes très heureux qu’il ait accepté d’être l’invité d’honneur 2013 du Press’tiv@l INFO-Pays de Château-Gontier. Son actualité est, en effet très riche. Il a été invité des Rencontres photographiques de Arles en juillet dernier et est l’auteur de cette exposition exceptionnelle: «Vivre avec toit» présentée début 2013 à la Galerie Faits et Causes à Paris. Ce travail social exemplaire va circuler dans toutes les mairies d’arrondissement de la Capitale et sortir en province la première fois pour venir à l’Hôtel de Ville et de Pays de Château-Gontier. C’est également Jean-Louis Courtinat qui signe l’affiche du Press’tiv@l INFO 2013


buzz business | actualité

à 15 ans, que sait-on,

que pense-t-on des métiers industriels, en 2013 ?

Un sondage, réalisé par AFDET*/ LeCanaldesMetiers.tv et réalisé auprès de 1001 jeunes de 3ème de 27 collèges répartis sur toute la France en la présence des représentants du ministre du Redressement Productif et du ministre de l’Education Nationale montre un constat de désaffection pour les métiers industriels. Seulement 11% des jeunes interrogés aimeraient exercer un métier industriel. 86% ne souhaitent pas s’orienter vers ce type de formation mais 40% d’entre eux ne

sont pas hostiles à un stage dans un métier industriel. Si pour 2 jeunes sur 3 les métiers industriels sont relativement attractifs, 20% d’entre eux les considèrent comme valorisant et 30% avec des possibilités de promotion. L’attrait des métiers industriels croît avec le niveau de qualification évoqué. Pour ceux d’entre eux qui font référence en premier à la qualification d’ingénieur, aimer l’informatique est plus important qu’aimer les langues étrangères. Pour 2/3 des jeunes, les métiers industriels sont plutôt manuels et d’exécution, la moitié d’entre eux trouve que ce sont des métiers fatigants, salissants, dangereux. Fait intéressant, les métiers industriels sont majoritairement vus comme des métiers en évolution. Ainsi, l’image de la réalité industrielle est à construire auprès de ces

« Si pour 2 jeunes sur 3 les métiers industriels sont relativement attractifs, 20% d’entre eux les considèrent comme valorisant et 30% avec des possibilités de promotion » jeunes, car il existe encore des idées reçues empruntées à une perception passéiste à combattre. Il y a cependant des aspects positifs sur lesquels s’appuyer et des leviers innovants pouvant construire une image réaliste des métiers industriels et du tissu économique français qu’il appartient aux entreprises, aux enseignants, aux familles aux pouvoirs publics, aux médias de saisir * Association Française pour le Développement de l’Enseignement Technique

La lutte contre les incivilités « grande cause communale » à Rosny-sous-Bois en 2013

T

ags, bruits intempestifs, déchets abandonnés sur les trottoirs, stationnements anarchiques… Autant de conséquences directes de comportements incivils qui heurtent le regard, l’ouïe ou l’odorat de tout un chacun et gâchent le quotidien. Face à ce constat, la Ville de Rosny-sous-Bois a décidé de réagir. Le Maire, Claude Capillon, a décrété la lutte contre les incivilités « grande cause communale 2013 » et, derrière lui, les services de la Ville se

Contacts presse :

• Christophe Viala - Cabinet du Maire - Chargé des Relations presse Tél. 01 49 35 38 27 - Email : viala@rosny93.fr • Romain Da Costa - Directeur de la Communication Tél. 01 49 35 38 28 - Email : dacosta@rosny93.fr

16

Mag

sont mis en ordre de bataille. Campagne de communication visant à faire évoluer les comportements en sensibilisant la population, actions de prévention à destination de tous les publics, organisation de manifestations à la fois ludiques, rassembleuses et pédagogiques, mise en place d’une plateforme collaborative permettant aux Rosnéens de signaler les incivilités commises dans leur quartier en temps réel, réflexion sur l’utilisation des dernières technologies dans la répression… rien n’a été laissé au hasard pour tenter de changer les mentalités.


buzz BUSINESS | actualité

EXCELLENCE FRANÇAISE : une journée pour mettre en valeur les savoir-faire français 9 octobre au press club - PROGRAMME DE LA JOURNéE

La mission de cette journée, qui se déroulera en partenariat avec le Press Club, est de véhiculer une image positive de la France, de donner une tribune d’expression et une lisibilité accrue aux entreprises, institutions et personnalités, membres de l’Excellence Française ayant valeur d’exemple, tous secteurs d’activités confondus, à travers cinq débats. Inscription gratuite dans la limite des places disponibles : jdef@excellencefrancaise.com

8h00 : Accueil 8h30 : Présentation par Maurice Tasler, Président de l’Excellence Française (membre du Club)

9h00-10h30 : Les entreprises françaises, un atout pour la France Modérateur : Damien Givelet, LCI

Intervenants : - Bernard Charlès, Président de Dassault Systèmes - Jean-Yves Le Gall, Ancien Président d’Arianespace et Président du Cnes - Frédéric Banzet, Directeur Général de Citroën - Henri Poupart-Lafarge*, Président d’Alstom Transport 10h45-12h15 : Les Grandes Institutions, prestige français à l’international Modérateur : Anita Hausser, La Chaîne Parlementaire - Assemblée Nationale

8h50 : Intervention d’Olivier Galzi, Président du Press Club

13h30-15h00 : La culture française, support privilégié de communication Modérateur : Elisabeth Chavelet, Paris Match Intervenants : - Yves Bigot, Directeur Général de TV5MONDE - Anne-Marie Descôtes, Directrice de l’AEFE - Muriel Mayette, Administrative Générale de la Comédie Française - Marie-Christine Saragosse, Présidente de l’AEF 15h15-16h45 : Cancer, où en est la France ? Modérateur : Christine Ranunkel, Association de la Presse Etrangère Intervenant : - Pr David Khayat, Cancérologue 17h00-18h30 : Les vins français à l’exportation

Modérateur : Hubert Coudurier, Le Télégramme Intervenants : Intervenants : - Gabriel de Broglie*, Chancelier de l’Institut de France - Yves Coppens, Pr Honoraire au Collège de France - Alice Dautry, Directrice Générale de l’Institut Pasteur - Marion Guillou, Présidente du Conseil d’Administration de l’Ecole Polytechnique

17

Mag

- Louis-Marc Chevignard, Grand connétable de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin - Jean-Pierre Cointreau, Président des Champagnes Gosset, Partenaire Fondateur de l’Excellence Française - Louis-Fabrice Latour, Président de la Fédération des Exportateurs de Vins et Spiritueux de France * Sous réserve


ce qu’il faut savoir sur eux ... Par Isabelle Bourdet

ISRAéLIENS Et PALESTIniENS :

ENSEMBLE POUR LA VIE

Le Professeur Rein et un petit patient avec sa maman

A l’hôpital Hadassah de Jérusalem, une équipe de cardiologues et de chirurgiens, israéliens et palestiniens, oeuvrent pour la paix en opérant gratuitement des enfants palestiniens malades du cœur.

A

u cœur du conflit israélo-palestinien grandit une oasis d’espoir. Un no man’s land que n’atteint pas le conflit des hommes. Où l’humanité et la générosité prennent le dessus sur la haine et la politique. Un hôpital où des hommes à l’instinct de paix, 3 chirurgiens et 4 cardiologues, redonnent la

vie à de jeunes enfants palestiniens atteints de cardiopathies congénitales souvent mortelles. Une démarche humaniste qui traduit une conviction commune : « certaines causes nécessitent un combat ». Pour cette raison, ils se sont engagés dans le cadre du programme « Un cœur pour la paix », financé depuis 2005 par l’Association éponyme présidée par la française Muriel Haïm, à soigner gratuitement et dispenser aux petits palestiniens les mêmes soins que ceux réservés aux enfants juifs ou arabes israéliens. «Sans ce programme, bon nombre d’enfants sont promis à une mort certaine. Car cette pathologie nécessite une chirurgie de pointe donc des fonds importants. Une opération coûte 14 000 € la moitié est financée par l’hôpital Hadassah, l’autre moitié par ‘Un cœur

18

Mag

pour la Paix‘. Une fortune pour une famille palestinienne » nous confie l’un des cardiologues, l’israélien Azaria Rein, chef de service de cardiologie pédiatrique. L’objectif d’« Un Coeur pour la Paix » est de récolter suffisamment de fonds pour sauver au moins 50 enfants chaque année. Un engagement qui a valu à l’hôpital Hadassah, dont la philosophie est de soigner tout le monde sans distinction, d’être nominé pour le « Prix Nobel de la Paix » en 2005

Pour les aider :

Envoyez un chèque au nom d’ « Un Cœur pour la Paix » - 48 rue Cortambert 75016 Paris ou connectez-vous sur uncoeurpourlapaix.org. Un CERFA vous sera envoyé.


LES FORMATIONS DU PRESS CLUB

COMPRENDRE ET MAITRISER

LES RP 2.0

Le Press Club et Idaos, à travers son institut de formation Digital Academy, ont lancé un cursus de formations sur la thématique des médias sociaux. Après «Tout sur Twitter », le troisième volet sera consacré aux relations presse 2.0.

Jeudi 19 septembre de 9h00 à 13h00

Au Press Club

19 rue du Commandant Mouchotte-75014 Paris

A

vec l’avènement du Web 2.0, le métier des relations

Alternant exposés et ateliers de mise en pratique,

publiques en général et des relations presse en parti-

la demi-journée s’organisera autour de trois temps forts :

culier se digitalise. Les journalistes travaillent différemment, utilisant largement le Web, notamment Twitter

comme outil de travail. Sont par ailleurs apparus les e-influenceurs, blogueurs en tête, avec lesquels les codes de communication sont

 Les nouvelles pratiques des journalistes  Twitter, nouveau support au service de vos RP  Les us et coutumes des RP blogueurs

spécifiques. Nous aurons donc pour objectif de :

1 | Comprendre les nouveaux mécanismes de diffusion et de

La formation sera animée par un expert de la Digital Academy. Prix de la formation : 490 € HT par participant (éligible au DIF) Inscriptions : Isabelle Bourdet Tél. : 01 44 36 44 04 - Email : ibourdet@pressclub.fr

propagation de l’information ainsi que les interactions on/off line

2 | Identifier les nouveaux leviers d’influence (Twitter, les blogs) 3 | Connaître les outils pour analyser et prendre part aux

conversations qui vous concernent

4 | Créer du contenu adapté à ces nouvelles pratiques

19

Mag


SUCCÈS

ARIANE 5

SOYUZ

VEGA

VA213 - ATV ALBERT EINSTEIN - 5 JUIN 2013

VS05 - O3b - 25 JUIN 2013

VV02– PROBA-V– VNREDSAT-1– ESTCUBE-1 – 6 MAI 2013

Press club mag#50  

Press Club Mag #50 : Le magazine du Press Club daté août-octobre 2013 Le CSA va-t-il trop loin ?