Page 1

44

EN 2012

BIMESTRIEL

Mag

ÇA VA DÉMÉNAGER POUR LE PRESS CLUB

MARS - AVRIL 2012 012

SOIRÉE

LAURENT GERRA ET NICOLAS SARKOZY à la soirée des voeux du Press Club

SINISTROSE Dette, hausse du chômage, de l’essence, réchauffement climatique… Certains jours, il faut des antidépresseurs pour se confronter à l’actualité !

Les journalistes sont-ils devenus dépressifs ? Et si c’était la raison du désintérêt des Français pour les médias traditionnels ?

HOMMAGE À (christianblachas)


Faites le pari de l’information sur l’emploi des personnes handicapées avec l’Agefiph ! Gérée par les partenaires sociaux et associatifs, l’Agefiph assure une mission de développement sur l’emploi des personnes handicapées en complément des dispositifs de droit commun. Au service des personnes handicapées et des entreprises, l’Agefiph a aussi vocation à fournir un certain nombre de données sur la réalité de l’emploi du public handicapé en France. C’est pourquoi, sur son site www.agefiph.fr, plusieurs espaces permettent de cerner cette situation dans ses moindres détails :

t

une salle de presse dédiée aux journalistes ;

t

un espace emploi ouvert aux demandeurs d’emploi et aux recruteurs ;

t

des publications accessibles à tous : chiffres-clés, guide des élus, livre de l’année, cahiers de l’Agefiph, rapport d’activité …

Contact presse : Ghislaine Cristofoletti : 01.46.11.00.69, g-cristofoletti@agefiph.asso.fr


Dans ce numéro ... L’ÉDITO par Isabelle Bourdet, Directrice et Olivier Galzi, Président du Press Club ....................................................................... p.5

SOMMAIRE

LES DÉBATS

BUZZ BUSINESS

La nouvelle déclaration des droits de l’homme et de la femme Invitée : Yolaine de LA BIGNE .........p.10

Redevabilité et transparence : premiers principes de la RSO : .................................................... p.14

Les journalistes sont-ils dépressifs ? Invités : Damien GIVELET – LCI, Philippe DULEY - Ancien rédacteur en chef au Parisien ...................................p.10

LA VIE DU CLUB

2012

Les voeux du

PRESS CLUB .................. p.6

LA TRIBUNE

Pourquoi le monde est-il en déséquilibre ? Invité : Thierry Malleret ........................... p.11

De Xavier Paulik CEO de Tikimee.com ............. p.16 Quand LE PRESS CLUB fait l’actualité .......................................... p.8 Dominique Paillé annonce la panique à L’Élysée

Les dessous de Google+ et le défi lancé à Facebook Invité : Franck PERRIER ........................... p.11

BUZZ MÉDIA

2012 : Qui choisir ? Marine Le Pen invitée du « Face au Press Club »

Reporter de guerre, au prix de sa vie ............................... p.12 Baromètre de la liberté de la presse 2012 de Reporters sans Frontières ............................................. p.12 Le King de la pub est parti .......... p.12

.......................................................p.18

REPÈRES Formation YAMAHA

Info

Les éco-gestes de Yolaine de la bigne .......................................... p.12 La vraie personnalité des politiques

Mag

+

.......... p.19

Débats, News, Annuaire... www.pressclub.fr

Le gang des pastiches est de retour au Press Club ................. p.13

8-12 rue Louis Armand 75015 Paris – Tél. : +33 (0) 1 40 60 33 00 – Fax : +33 (0) 1 40 60 33 53 Site internet : www.pressclub.fr - Directeur de la publication : Olivier Galzi Rédactrice en chef : Isabelle Bourdet

ÉDITEUR DÉLÉGUÉ ET PUBLICITÉ : FFE - 15 rue des Sablons - 75116 Paris - Tél. : 01 53 36 20 40 - Fax : 01 49 29 95 99 - Site internet : www.ffe.fr Directeur de la publicité : Patrick Sarfati • Responsables de la publicité : Louisa Hara - Email : louisa.hara@ffe.fr - Tél. : 01 40 09 67 98 • Catherine de Gasquet - Tél. : 01 53 36 37 96 - catherine.degasquet@ffe.fr • Alexandre Chemouny - Tél. : 06 09 78 11 34 - michelchemouny@wanadoo.fr • Responsable technique : Aïda Pereira - Email : aida.pereira@ffe.fr • Conception et mise en page : Mandy Vu Van Imprimé en France. Tous les visuels illustrant la revue sont fournis par la rédaction sous sa responsabilité ou proviennent de la banque d’image thinkstockphotos.

Mag

3


TUNISIE, TOUS LES RÊVES POSSIBLES. BIENVENUE À TOZEUR.

www.lezard-rouge.com


5

L’ÉDITO

Éditorial

UN LIEU, UN LIEN… UNE NOUVELLE ADRESSE Isabelle Bourdet – Directrice et Olivier Galzi – Président du Press Club

«F

ranchir la porte c’est tout un monde, mais en fait, il suffit de faire un pas». Cette phrase de Jean Anouilh, nous avons pu le vérifier lorsque le Press Club a quitté la rue Jean Goujon pour s’installer rue Louis Armand, est de la plus grande justesse. Ce pas vous l’avez fait, vous tous membres du Club, pour nous suivre dans le 15ème, il y a tout juste deux ans. tou Aujourd’hui, nous vous demandons de faire un pas de plus !

Nous voulons, grâce à ce déménagement, poursuivre la dynamique d’évolution dans laquelle le Press Club s’est inscrit depuis sa création

Le monde change, le Press Club aussi ! Cette évolution traduit notre volonté, sans cesse ép éprouvée depuis sa création en 1986, de le réinventer régulièrement en lui assurant crédibil bilité et légitimité. Car qu’y aurait-il de pire, pour une institution comme celle-ci, que de se reposer sur ses acquis ? Que de se contenter de sa notoriété sans imaginer qu’elle puisse être éphémère ? Conscients et respectueux de vous tous qui nous suivez, avec une grande fidélité depuis 26 ans, nous avons choisi d’imaginer un avenir prometteur pour le Press Club en lui donnant les moyens de se développer sur un autre site, plus central et bénéficiant de toutes les commodités d’accès (métro, gare, et parking souterrain). Son installation au Pullman Montparnasse fin mars va lui permettre de passer à une nouvelle étape. Nous allons donc être hébergés par un site d’hôtellerie et de services de grand renom. Une opportunité que nous allons mettre à profit, soyez-en certains ! Nous voulons, grâce à ce déménagement, poursuivre la dynamique d’évolution dans laquelle le Press Club s’est inscrit depuis sa création pour vous proposer encore plus, encore mieux. Et le moment nous a semblé opportun. Concrètement, le Nouveau Press Club disposera d’un espace privatif exceptionnel de 140 mètres carrés dans un esprit « club anglais », au sein de l’hôtel Pullman (avec entrée dédiée), installé au premier étage de l’Hôtel, en face du restaurant dont une partie sera aussi totalement privatisée pour les membres du club. Coin terrasse, tarifs préférentiels, et bien sûr la possibilité d’utiliser les espaces de réunions de l’hôtel, y compris son célèbre centre international des congrès capable d’accueillir pour nos événements exceptionnels plus de 2000 personnes ! L’héritage de ses débuts avenue d’Iéna a confirmé sa raison d’être, celui de ses dix années passées rue Jean Goujon, son potentiel et ses deux ans rue Louis Armand, sa légitimité médiatique. Gageons que sur son nouveau site, le Press Club atteindra l’âge de raison. Celui qui lui donnera l’opportunité de devenir un lieu incontournable pour tous les professionnels des médias et de la communication. Ainsi, les fondamentaux seront toujours au rendez-vous ! Plus que jamais le Press Club assurera son rôle de « Maison des journalistes » et de plate-forme de services et d’échanges pour les communicants. Nous resterons fidèles à notre devise originelle «un lieu, un lien». 

Mag M agg


6

2012

LA VIE DU CLUB

Les voeux du

PRESS CLUB

La traditionnelle soirée des vœux du Press Club, à laquelle près de 150 d’entre vous nous ont fait l’amitié d’assister, a été cette année placée sous le signe de l’humour. L’humour présidentiel, puisque Nicolas Sarkozy était parmi nous ce soir là, incarné par Laurent Gerra qui a terminé au Press Club, avec le talent qui le caractérise, les vœux du Président à la presse commencés quelques heures plutôt à l’Elysée. Un grand moment !

1

2 Et l’humour politique, car 2012 sera l’année du 10ème anniversaire du Prix Press Club, Humour et Politique et qu’à cette occasion, le président du Jury Jean Miot nous a rappelé les cinq premières « petites phrases » déjà sélectionnées. Thierry MARIANI, Ministre des Transports : «C’est plus facile de pacifier la Libye que l’UMP». Chantal JOUANNO, Sénatrice UMP de Paris : «La droite à Paris, c’est la guerre des boutons avec des bazookas». Jean-Christophe LAGARDE, Vice-président du Nouveau Centre : «0% pour un fromage c’est bon pour la santé mais pas pour un sondage présidentiel». Christian JACOB, Député de Seine-et-Marne : «Le socialisme c’est vraiment une île au milieu des terres». Ségolène ROYAL, Présidente de la région Poitou-Charentes, à la veille des primaires socialistes : «Ce n’est pas plus mal que ce soit une femme qui soit élue pour faire le ménage».

3

Mag

Cette soirée a été l’occasion également pour Olivier Galzi, Président du Club, d’annoncer officiellement le déménagement du Club fin mars au Pullman Montparnasse.


7

LA VIE DU CLUB

5 4 7

8

09

6

10

Crédit photo : Olivier Cruchot

12

11 01| 02| 03| 04| 05| 06| 07| 08| 09| 10|

OLIVIER GALZI, LAURENT GERRA ET JEAN MIOT - PRÉSIDENT DU JURY DU PRIX PRESS CLUB, HUMOUR ET POLITIQUE JEAN MIOT, ET OLIVIER GALZI OLIVIER GALZI ET LAURENT GERRA OLIVIER GALZI, DOMINIQUE PAILLÉ - PARTI RADICAL ET CLAUDE RIEUMAJOU - FORUM EUROPÉEN SANTÉ RECHERCHE JEAN-MARIE MULON - COMMUNAUTÉ DE COMMUNES DU PAYS DE CHÂTEAU-GONTIER, ROBERT KASSOUS - LE NOUVEL OBSERVATEUR ET ISABELLE BOURDET - DIRECTRICE DU PRESS CLUB GYSLAIN DI CARO - CULTURE DROIT MAGAZINE ET EMMNAUELLE JUMEAUCOURT - JOURNALISTE INDÉPENDANTE OLIVIER CRUCHOT - ALLIANCES CONSEILS INTERNATIONAL ET STÉPHANIE CHÉZEAUX - PRESS CLUB DOMINIQUE VERDEILHAN - FRANCE 2 ET GUY LEZEC - FRANCE TÉLÉVISIONS GUY LEZEC - FRANCE TÉLÉVISIONS, ISABELLE PLANCHAIS - CAPEB ET LE DESSINATEUR DE PRESSE, OLIVIER RAYNAUD DAVID REGUER - LE MÉDIA-FUZU, FABIENNE AMIACH - FRANCE 3, ISABELLE BOURDET, SANDRA GILLE - FRANCE TÉLÉVISIONS, CHRISTIAN VANNIER - LE FORUM DE LA MÉTÉO ET CHRISTIANE PUYBAREAU 11| CHRISTIANE PUYBAREAU, HEDWIGE DE PENFENTENYO - ROC-FIMBACTE, ARMELLE BONNY - QUALITEL, PHILIPPE CHAUVEAU - EDITIONS PC ET ISABELLE BOURDET

Mag


8

Evénements

LA VIE DU CLUB

Quand le PRESS CLUB fait l’actualité

dernières Le Press Club a fait le buzz ces Press Club – spécial semaines grâce au « Face au table d’hôtes présidentielle, au déjeuner et aux débats avec consacré à Dominique Paillé ser. André Bercoff et Hélène Ris

1

Le débat

DOMINIQUE PAILLÉ ANNONCE LA PANIQUE À L’ELYSÉE A l’occasion de la sortie de son livre « Panique à l’Elysée » (Grasset), Isabelle Bourdet a reçu dans le cadre d’un déjeuner table d’hôtes, Dominique Paillé, conseiller politique du Parti Radical. Celui qui a été l’un des proches conseillers de Nicolas Sarkozy et dont ll’œil œil de sniper de la politique n’épargne personne s’aventure da dans ce livre de politique-fiction a prédire un second tour de lla présidentielle entre Marine Le Pen et François Bayrou. Un le r e sscénario qu’il a imaginé dans son roman où, dit-il, « tout est n u e Déj vrai, observé, souvent vécu de l’intérieur ». Son propos est dde remonter le temps et de montrer au public les errements succ successifs qui vont conduire à l’écroulement de ce qu’il appelle « la baliverne Sarko » : guerre des clans, crise économique, retour des affaires crapuleuses, poussée d’une Marine guerrière, surgissement du centre incarné par Borloo. La gauche n’est pas épargnée puisque selon lui on verra « la baudruche Hollande se dégonfler et Martine s’éloigner ». Tout commence au soir du 22 avril quant Claude Guéant, consterné, apprend à Nicolas Sarkozy qu’il ne sera pas au second tour.

Mag

2012 : QUI CHOISIR SIR ? A l’occasion de la sortie de son livre « Qui choisir » aux éditions First, Isabelle Bourdet a reçu le journaliste écrivain André Bercoff pour un débat pédagogique en prévision de la future présidentielle. Il s’agissait d’avoir toutes les cartes en mains avant de participer à l’élection du gérant de la maison France. André Bercoff nous a donc coachés afin de nous transformer en « consommateurs avertis du marché présidentiel ». Fiabilité, endurance, composantes et accessoires, service aprèsvente, marques et réseaux de distribution, performances et contre-performances : il n’a rien laissé dans l’ombre concernant les onze hommes et femmes susceptibles de diriger la France à partir de mai prochain.


9

Evénements

LA VIE DU CLUB

LA VRAIE PERSONNALITÉ DES POLITIQUES

Face au Press Club

MARINE LE PEN INVITÉE DU « FACE AU PRESS CLUB » Comme il est de coutume en période électorale, le Press Club invite les candidats à s’exprimer sur leur programme. Marine Le Pen, candidate du Front National s’est pliée à l’exercice du Face au Press Club – Spécial Présidentielle après Jean-Luc Mélenchon, Christine Boutin et Dominique de Villepin. Olivier Galzi, Président du Club a mené ces deux rencontres avec Christophe Bys de l’Usine Nouvelle et Thierry Guerrier d’Europe 1. Elle est notamment revenue sur son programme social et sur le chiffrage de son programme économique. Ce qui a permis à Olivier Galzi de la pousser dans ses retranchements sur le financement du retour à la retraite à 60 ans qu’elle prône et qui ne figure pas, contrairement à ce qu’elle a avancé au cours de la conférence, dans ce chiffrage. Il en a résulté une joute verbale au cours de laquelle, Marine Le Pen s’en est pris aux journalistes et a quelque peu perdu son sangfroid ! Retrouvez les moments forts sur www. pressclub.fr

Hélène Risser - Directrice du pôle Magazines et Documentaires de Public Sénat était l’invitée du Club en février dernier à l’occasion de la sortie du livre qu’elle a coécrit avec le profiler politique Pascal de Sutter « Dans la tête des candidats » aux Editions des Arènes. Le débat mené par Christophe Bys de l’Usine Nouvelle nous a permis, grâce à la méthode comportementaliste utilisée par les auteurs, d’entrer dans le cerveau des politiques en analysant les mots qu’ils utilisent, leurs comportements passés, leurs profils psychologiques et ainsi d’anticiper leurs réactions face aux événements. Elle nous a expliqué que l’abandon de la candidature de Jean-Louis Borloo était prévisible « car il fonctionne étape par étape, qu’il a essayé de mettre en place une méthode mais qu’il a senti qu’il n’était pas suivi », que Martine Aubry « ai aime trop la vie pour être candidate, dida qu’elle ne supporte pas d’être d’ê prise en défaut et qu’elle a besoin de tout contrôler », qu’Eva Joly « est très déterminée qu mais qu’elle n’aime pas prendre m de risques », que François Bayrou « à la certitude d’avoir un destin », que Nicolas Sarkozy contrairement co à ce que l’on l pense « n’aime pas Le les conflits et est très afdébat fectif » et que François f Hollande « n’est pas un H dom dominant ».

Mag


DÉBATS DU CLUB

LES DÉBATS DU

La nouvelle déclaration des droits de l’homme et de la femme THEME

THEME

A vos agendas ...

10

Les journalistes sont-ils dépressifs ?

Invitée : Yolaine de LA BIGNE – Fondatrice et rédactrice en chef de Néoplanète, auteure du livre « Sois belle et bats-toi ! » aux éd. La Martinière.

Animé par Eric Giacometti Le Parisien

Animé par Isabelle Bourdet – Press Club

6 mars

de 18h45 à 20h00

Considéré comme ringard ces vingt dernières années, le féminisme fait un retour en force. À quoi est due cette renaissance ? C’est quoi être féministe aujourd’hui ? À l’occasion de la Journée de la femme, nous analyserons avec notre invitée la place de la femme dans le monde. Face aux inégalités homme/femme, aux violences faites aux femmes, au machisme ambiant, aux traditions d’un autre âge, Yolaine de La Bigne appelle les femmes à ne pas accepter l’inacceptable, défend l’idée d’un féminisme humaniste, celui de féministes féminines, indépendantes, qui exigent qu’on les respecte, et proclame La Nouvelle Déclaration des droits de l’homme et de la femme. Le sujet est sérieux, les chiffres chocs : 64 % des 776 millions d’adultes analphabètes sont des femmes, 6 000 crimes d’honneur sont recensés chaque année, 7 000 petites filles sont excisées chaque jour… Yolaine de La Bigne nous invite à nous… Indigner !

Mag

Damien Givelet

15 mars

de 8h45 à 10h00

Feuilleton apocalyptique sur la dette, hausse du chômage, faits divers à profusion, affaires et corruption, hausses de l’essence, réchauffement climatique, violence dans les écoles, conflits communautaristes, catastrophes diverses, campagnes chocs contre la viole ce routière... Certains jours, il faut avaler un antidépresseur avant de lire son journal, écouter la radio ou regarder le JT.

Les bonnes nouvelles sont-elles si rares ou les journalistes sont-ils devenus de plus en plus dépressifs ?

Et si la sinistrose de l’actualité expliquait, en partie, le désintérêt croissant des Français pour les médias traditionnels ? Nous en débâterons avec nos invités : Damien GIVELET – LCI, Philippe DULEY - Ancien rédacteur en chef au Parisien


11

DÉBATS DU CLUB

A vos agendas ...

Pour vous inscrireclubaux.fr débats :

THEME

THEME

info@press

Les dessous de Google+ et le défi lancé à Facebook

Pourquoi le monde est-il en déséquilibre ? Invité : Thierry Malleret, qui a été responsable pendant plusieurs années de la réunion de Davos. Il est le cofondateur du Baromètre mensuel, un bulletin d’analyse et de prospective diffusé auprès de plusieurs milliers de décideurs dans le monde.

Invité : Franck PERRIER Fondateur de l’agence Web Idaos et de l’institut de formation La Digital Academy

Animé par Isabelle Bourdet – Press Club

29 mars

de 18h45 à 20h00

Animé par Isabelle Bourdet – Press Club

22 mars

de 18h45 à 20h00

Dans les coulisses de Davos, de nombreux participants ont exprimé cette année la crainte que le monde ne traverse une phase prolongée de déséquilibres récurrents. Ce sentiment de malaise est provoqué par la conjonction de quatre phénomènes qui progressent tous de manière exponentielle: l’accélération du changement, la transparence (ou la fin du «privacy»), l’interdépendance et la complexité. Dans ce monde incertain, caractérisé par une vacance de la gouvernance globale, les risques économiques, géopolitiques, de société, ou environnementaux, s’entrechoquent en permanence, générant des situations de crises qui s’enchaînent les unes après les autres.

 Que cela signifie-t-il pour les décideurs publics et privés ?

 Quels sont les risques et les opportunités ?

Pour contrer Facebook, Google a lancé Google+ en juillet 2011. Il fait ainsi son entrée dans le web social en dehors de son métier traditionnel du search. Il compte 90 millions de membres, soit le double du chiffre annoncé il y a 4 mois. 60% s’y connecte chaque jour et 80% chaque semaine. Ce nouveau réseau social se distingue avant tout par son fonctionnement en cercles afin d’offrir un partage sur mesure. Il est aussi possible de participer à des chats vidéo groupés (Hangouts). Google+ reste cependant loin du bientôt milliard de membres sur Facebook.

 Réussira-t-il son pari ?  Pourra-t-il un jour véritablement concurrencer Facebook ?

 Quelles en sont ses limites ? Franck Perrier est spécialiste d’lnternet et des médias sociaux. Il est à l’origine d’Eyeka.com, qu’il a cofondé et dirigé et ancien Directeur Général de Corbis.

Mag


12

Actualité

BUZZ MÉDIA

REPORTER DE GUERRE, AU PRIX DE SA VIE e début de l’année a été marqué par la disparition du journaliste Gilles Jacquier qui a été tué à Homs en Syrie. Il cherchait juste à voir et à comprendre pour mieux nous informer. L’exercice du métier de reporter de guerre n’a probablement jamais été aussi dangereux. Gilles Jacquier était grand reporter pour France 2 depuis 1999. Il a couvert l’Irak, l’Afghanistan, le Kosovo, Israël et réalisé de nombreux reportages pour Envoyé Spécial. Il a débuté à France 3 Lille en 1991, avant de passer à la rédaction nationale de France 3 en 1994. En 2003, il a obtenu le prix Albert Londres avec Bertrand Coq, pour sa couverture durant la deuxième Intifada et l’opération Rempart menée par l’armée israélienne en avril 2002.

L

BAROMÈTRE DE LA LIBERTÉ DE LA PRESSE 2012 DE REPORTERS SANS FRONTIÈRES Rappelons que depuis le début de l’année : 4 journalistes ont été tués (1 au Nigéria, 1 en Somalie et 2 en Syrie), 154 journalistes et 123 net-citoyens sont actuellement emprisonnés.

« Il n’y a pas de libertés sans liberté de la presse »

LE KING DE LA PUB EST PARTI a disparition de Christian Blachas, créateur de « Culture Pub », fondateur de Stratégies et CB News nous a tous beaucoup attristés. Il était très proche du Press Club dont il était, depuis sa création, membre du Conseil d’Administration. Le Press Club perd un ami, la profession un grand journaliste, les téléspectateurs un fils de pub et les musiciens un passionné d’Elvis Presley.

L

Il nous manque déjà !

LES ÉCO-GESTES

DE YOLAINE DE LA BIGNE Rédactrice en chef et fondatrice de Néoplanète

3 gestes un po ur un pour in sain ur sa in rieur térie inté

Mag

■ J’aère. Nos intérieurs sont pollués par de nombreux produits toxiques. Ouvrez, même en hiver, 15-20minutes. ■ Je joue la grand-mère avec des produits de ménage sains, labellisés. Mieux : les vieux remèdes type vinaigre, citron ou savon de Marseille, moins chers et tout aussi efficaces. ■ Je choisis mes matériaux, mobilier, objets, jouets dans des matières naturelles. Sinon, je les laisse dehors un ou deux jours pour évacuer les polluants qui les composent

+ d’info :

www.neoplanete.fr


13

BUZZ MÉDIA

Actualité té

LE GANG DES PASTICHES EST DE RETOUR AU PRESS CLUB a devait arriver : à force de squatter les médias et de se mélanger aux people, les politiques ont fait main basse sur les kiosques. En période de campagne, ils osent tout pour faire parler d’eux. Même le pire.

Ç

Le Press Club

accueille en mar s, au restaurant Les Signatures un e exposition des unes de LoBo. Vernissage le 8 mars à 18h45 en présence de l’a uteur inscriptions : in fo@pressclub.fr

Pionnier du photomontage à caractère humoristique LoBo est en mesure de révéler, en exclusivité dans son livre qui vient de paraître aux éditions de l’Archipel, les unes choc qu’ils nous réservent pour les mois à venir. Lire ou pâlir, telle est la question !

Résum Lorsqu é de l'ép 'elle iso appren de pré d que cédent Franço : is a une

maître sse, son

sang ne

fait qu' un tou r...

S

Ja

FHM

TÉLÉ

au

DE SAGA

LA GRAN

7

Et hop Plus ! un pli !

... Sé

golène

Ségol ses plaène pre ntes nd autant que de ses élesoin de cteurs .

ion Nutrit ssoulet ! vive le

ca

un

ilsbien teen ormm t

&

7

ço os abd Des bétonage!s eonn régime en im

INES

VEE REEV ER DE RPS N CO UN U R R U OU PPO

Malheurs alhe lh heu actue tuels 4 s

«N Ne ris i pas du d malheur des autres, exploite-le ! »

NS E

lobofakes lobofakes.com

lob fakes.com lobo m

L'album bum m

ORT

... pui dant s vide la les heu machi res cre ne qui a tou uses rné de la nuit. pen-

es pour Toutes les astuc SINS

ÉPIER SES VOIURITÉ EN TOUTE SÉC

les nouveaux

C’est l’aspiraavec le sou teur sous rire que l'œil Sé attentif golène d'Andr passe é.

- F : 1,95

- 3341 L18772

Fran

Zen

is h €-

N-PHOTO D ROMA REE GRAN OTTR NO N

..

ere bat d'entr au déF :-t3,50 - DOM : 12,35 € ou€rs deux

M 02228 - 633 -

lo b

e

nd olla

corps.

ext ra it d e L'a lbu m

Yostgaez

sucer

es.c om

co les

entreti

ent son

le nt pour mome rguer ! la la

e rincess ent la P le Présid

... et elle Gp¿QLWL décide YHPHQW de rés OHSUR oudre EOqPH 

Après bien un bon comme petit caf ncer la jou é pour rnée...

Coumeplilleeur

E

ÉROTIQU

un extrait de

Quelq d'Andr ues mo un nou é que Séis ont pas gol veau sé et départ.ène trou Son ve la forcc'est aup quotidi rès e en la de prendr ravit... e

of ak

T& eurs MONFOR RO mmentatlles ? tie CANDELO x Co présiden

Une biejnourrnée empli e

AG

e Magazin llande ois Ho franç

3 n° 243

Malheurs actuels

Nicolas Sarkozy, serial killer politique pour Le Nouvel Inspecteur ; François Hollande en interview exclusive dans L’Herpess ; la classe politique au banc d’essai dans Qui choisir ; l’effeuillage de Christine Boutin pour Entrenous ; les confessions de Marine Le Pen dans Psychiatrie Magazine ; Jean-Luc Mélenchon à la une de Velu ; Martine Aubry toujours glamour en couverture de Mode & Travail… Sans oublier le déjà culte « One Man Chauve » d’Alain Juppé au grand théâtre de Bordeaux ! Une grande rasade de pastiches bien frais, pour voir la crise en rose !

votrcques sé e co guéla ach UV

prix l exceptionne

95

2€ V3425

- 48

-F:

2,95

3,50 €

BIG H T BRatOchingEyoRu is w

vois Claude G. : « Je un extrai

un ex trait de

L'alb um

fake

s.com

Crise de l’emploi eem m : ANNT QUELS AVANTAGES EN TIRER ? lobo

oBo commente depuis 2002 sur le web la politique française, l’actualité internationale et la vie des people. Après quelques buzz et collaborations avec la presse, il fait une première incursion en librairie avec Le Catalogue de la retouche (le cherche midi, 2008). Spécialiste du détournement, du pastiche et de la maltraitance sur VIP, il est le créateur auteur du site Lobofakes.com.

L

kes.com

m

lobofa

LoBo : « Une pincée d’humour, un zeste d’insolence et une bonne paire de baffes »

COMMENT EN PPRO EN R PROFITER ?

H 3245 - 2112 - F : 3,50 €

t de L'albu

&ULVHÀQDQFLqUH

TÉMOIGNAGE tout. » tout, j'entends

ial Numéro spéc »: « bien-être Morano annoncescalifor nien par Nadine

CoupurLeoBso de presse Politiq > Le massage te par Eva Joly > Le massage naturisQWDLUHSDU*HRUJHV7URQ JLHSOD !/DU¨ƪH[ROR

ues à la Une

Gérard Longuet Longue g : LE COME-BACK E-BACK DU HAS BEEN

les e xt ra i t s - PUBLICATIO

N JUDICIAIRE

Suite à un Hurepoix, e décision du Tribuna de grande ins presse”, écil a été décidé que l’oulvra ge d’humoutance de Moustiers-en porte graverit et illustré par le déno r intitu de Nicolas ment atteinte aux dro mmé Lobo aux Éditiolé “Coupures de et de nombSarkozy, Martine Aubryits de la personnaliténs de l’Archipel, reu , et Fra se à nç s la ois Hollande, autres perso dig sa vente nnalités politi Ségolène Ronité bornés, auxest fortement décons yal, ques. En co militants dé eil activistes de pourvus d’h lée aux intégristes nséquence, tout poil et au politiques our et de dis x membresum cernement, du fan-club au x de Plastic Be rtrand.

-

www.lobofakes.com/coupures-de-presse

Mag


14

Actualité

BUZZ BUSINESS

REDEVABILITÉ ET TRANSPARENCE : PREMIERS PRINCIPES DE LA RSO

« Contribuer à donner du sens aux stratégies des organisations, telle est la mission de la communication sociétale »

PATRICK TOUITOU DIRECTEUR GÉNÉRAL DES JARDINS DE LA CITÉ Stratège de la communication institutionnelle, tacticien de l’événementiel et du hors-média, Patrick Touitou, président de l’agence Les Jardins de la Cité, administrateur de l’AACC, s’est depuis longtemps investi personnellement dans les questions de société comme celles du handicap ou de l’égalité homme/femme. Son défi d’aujourd’hui : la communication sur la responsabilité sociétale des organisations (RSO), dans la perspective ouverte par la nouvelle norme ISO 26000… Une nouvelle manière de contribuer, cette fois professionnellement, aux évolutions du vivre ensemble « à la française », c'est-à-dire tous en citoyens de la même république !

Mag

Isabelle Bourdet : Votre agence développe aujourd’hui son expertise dans la communication des entreprises sur leur responsabilité sociétale : est-ce un choix professionnel ou personnel ? Patrick-M. Touitou : Personnellement très sensible à la dimension sociale et humaine du « vivre ensemble dans la cité », j’ai notamment contribué dès 2003 au lancement du Défistival (Défiparade, à l’époque) qui permet la rencontre entre le monde des valides et celui, très divers, des personnes handicapées, à travers le sport et la fête… Lorsque j’ai créé Les Jardins de la Cité en 2005, j’ai souhaité, avec François Bellami mon associé, focaliser notre domaine d’intervention sur la communication sociétale. Après avoir construit une forte expertise sur le handicap au travail, nous avons rapidement étendu notre champ d’intervention à toutes les questions de discrimination, en nous rapprochant de Khalid Hamdani, expert internationalement reconnu de ces problématiques. Notre nouveau défi est désormais de faire connaître notre valeur ajoutée dans la dimension ressources humaines des organisations, à travers une offre de services étendue, au-delà de la communication, à la formation et au conseil en process RH.


15

BUZZ BUSINESS

PMT : Fruit du travail commun de près de cent pays, de plusieurs centaines d’experts et de milliers de personnes représentant le panel le plus large possible de parties prenantes, cette initiative internationale marque une véritable pierre blanche sur la voie de la prise de conscience des organisations de leurs responsabilités environnementales et sociales dans le devenir global et sans doute indissociables de la planète et de ses populations… A travers ses sept principes clefs* et ses sept questions centrales**, l’ISO 26000 donne toutes les lignes directrices pour intégrer dans sa stratégie comme dans ses pratiques toutes les dimensions de la responsabilité sociétale. Autre point fondamental, elle s’adresse à tout type d’organisation : entreprises, collectivités, ONG, syndicats… Quelle que soit leur taille ! IB : Et les Jardins de la Cité peuvent traiter l’ensemble de ces sept questions centrales ? PMT : En cohérence avec le développement de notre expertise, Les Jardins de la Cité sont particulièrement aptes à intervenir sur le volet social et RH de cette norme comme sur les problèmes de communication interne et externe qu’il implique. En effet, dotée d’une double compétence RH et communication corporate, notre structure permet de répondre à des problématiques transversales concernant aussi bien les DG, que les dircom et les DRH… C’est très novateur, et performant, par rapport aux possibilités d’intervention d’une agence corporate « traditionnelle ». IB : Vous vous réclamez souvent d’une démarche professionnelle ET citoyenne. A moins de deux mois des élections présidentielles, que pensez-vous du rôle du politique pour continuer à faire évoluer notre « vivre et travailler ensemble » ? PMT : La norme ISO 26000 porte nettement la marque de la vision française de la responsabilité sociétale des organisations, notamment à travers le rôle qu’elle reconnaît aux instances gouvernementales pour « stimuler » les entreprises et les engager dans des démarches d’évaluation et d’optimisation de leur responsabilité environnementale et sociale. La France et l’État français n’en sont pas quittes pour autant ! En dehors du domaine du handicap et de la loi de 2005 qui a donné un coup de projecteur et d’accélérateur (pénalités financières obligent !) sur le recrutement et le maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap, il reste encore beaucoup de chantiers à peine ébauchés. Ne serait-ce que, pour ouvrir le bal, le décret

de 2011 de l’égalité homme/femme, qui, à mon sens, ne « décollera » définitivement qu’a travers l’intervention plus directe de l’État initiateur de lois « actives ET affirmatives » ! IB : Pour vous la République et ses élus n’en ont pas fini avec l’inéluctable « extension » de la notion d’égalité à celle de diversité ? PMT : Pas plus que nos entreprises ou nos grandes administrations ! Mais vis-à-vis de toutes les organisations, la pression citoyenne croît, en force d’expression comme en qualité de réflexion. Bien sûr, les élections ne se joueront pas sur ces questions, mais elles ne peuvent plus être « superbement » ignorées. Le gagnant du 6 mai 2012 sera rapidement interpellé sur les deux premiers principes de la RSO selon l’ISO 26000 : redevabilité et transparence… dans ce domaine plus encore que dans d’autres ! * Redevabilité, transparence, reconnaissance des intérêts des parties prenantes, comportement éthique, respect du principe de légalité, prise en compte des normes internationales de comportement, respect des droits de l’homme ** Gouvernance, droits de l’homme, relations et conditions de travail, environnement, loyauté des pratiques, questions relatives aux consommateurs et implication auprès des communautés locales

La définition de la responsabilité sociétale selon L'ISO 26000 L’ISO 26000 présente des lignes directrices pour tout type d’organisation cherchant à assumer la responsabilité des impacts de ses décisions et activités et en rendre compte. Elle définit la responsabilité sociétale comme : Responsabilité d’une organisation vis-à-vis des impacts de ses décisions et de ses activités sur la société et sur l’environnement, se traduisant par un comportement transparent et éthique qui : ■ contribue au développement durable y compris à la santé et au bien-être de la société ■ prend en compte les attentes des parties prenantes ■ respecte les lois en vigueur et est compatible avec les normes internationales ■ est intégré dans l’ensemble de l’organisation et mis en œuvre dans ses relations. (Source : www.afnor.org)

Mag

Actualité

IB : Que vous apporte précisément la norme ISO 26000 dans le domaine de la RSO ?


16

Actualité

BUZZ BUSINESS

LA TRIBUNE De Xavier Paulik ceo de Tikimee.com

E-RÉPUTATION ET RÉSEAUX SOCIAUX EN ENTREPRISE : C’EST POUR 2012 ! Avec l’irruption du « social » dans nos vies personnelles et professionnelles - via Facebook, Google ou LinkedIn – l’identité numérique est plus que jamais au cœur des préoccupations des géants du web et le «social-CRM» débarque dans les entreprises. Dans les grandes entreprises, 2012 signera la mort des intranets et des annuaires « 1.0 » et les projets de « réseau social d’entreprise » vont se multiplier… Les entreprises sont-elles préparées ?

Il faut repenser la stratégie de communication de son entreprise... et de sa propre carrière. Ce virage social a des impacts directs sur la manière de conduire et de promouvoir son activité professionnelle. Chaque collaborateur en interaction avec les clients a un rôle influent dans la réputation et la performance de l’entreprise, via les échanges laissés sur les réseaux sociaux comme Twitter et Facebook. Selon une étude de Forrester en 2010, 49% des employés d’une entreprise seraient plutôt détracteurs de leur propre entreprise, tandis que 5% peuvent au contraire devenir des influenceurs via leur réseau personnel au moment de lancer un nouveau produit. Le buzz Internet et les avis de clients ont remplacé les recommandations orales, et c’est aux entreprises d’organiser ce nouveau bouche à oreille numérique. A titre individuel, les parcours professionnels sont de plus en plus variés. Maitriser, pouvoir et faire évoluer son « empreinte numérique » est essentiel au moment de réorienter sa carrière, de lancer une nouvelle activité ou se faire « chasser » sur Linkedin ou Viadeo.

Mag

De nouveaux outils sociaux “professionnels”... à la portée de tous ? 2012 va certainement voir apparaitre de nouveaux outils de « social CRM » centrés sur les individus et le partage d’informations. Ces plateformes déclinées dans le monde de l’entreprise seront plus ludiques, moins chères et capables de gérer simultanément les flux privés et professionnels. Les réseaux sociaux d’entreprises vont définitivement supplanter les intranets et sonner le glas des projets collaboratifs et de knowledge management «1.0 ». Grâce à ces outils, les flux d’informations à l’intérieur de l’entreprise vont s’inverser – au lieu d’aller chercher l’information dont ils ont besoin dans des armoires de GED ou des intranets souvent indigestes, les collaborateurs vont plus volontiers sélectionner les sources d’information qu’ils veulent suivre et être alimenté en continu de flux d’informations agrégés en provenance de l’entreprise ou de l’extérieur, sous forme de mur ou de journal à la Twitter.


17

BUZZ BUSINESS

Actualité COMMENT SE PRÉPARER DÈS MAINTENANT À CETTE RÉVOLUTION ? - Créer des profils publics pour que chacun des collaborateurs clés puisse renvoyer une image positive, maitrisée et cohérente de son entreprise. - Renouveler ses cartes de visite en les munissant d’un QR code renvoyant vers le profil en ligne. Les cartes de visites deviendront ainsi le prolongement de l’identité numérique. - Repenser et formaliser sa signature mail pour en faire une arme de communication. Dans les échanges professionnels, le mail continue d’avoir le vent en poupe et la signature “connectée” à son profil en ligne, mariant information personnelle et professionnelle, est un canal bien plus efficace que le mailing push traditionnel. - Vérifier la qualité de l’annuaire de son entreprise, véritable colonne vertébrale des futurs réseaux sociaux d’entreprise. Plus simple à mener que la mise en place d’une plateforme collaborative ou d’un réseau social, la refondation d’un annuaire

2012 va certainement voir apparaitre de nouveaux outils de « social CRM » centrés sur les individus et le partage d’informations intelligent basée sur des profils riches permettra de redécouvrir les collaborateurs et de favoriser les échanges à l’intérieur des entreprises. - Organiser une veille Google régulière sur l’entreprise et ses collaborateurs clés afin de vérifier ce que les clients voient lorsqu’ils cherchent à en savoir plus sur l’entreprise. Cela permettra d’avoir une meilleure idée de l’e-réputation de l’entreprise ainsi que son influence sur internet !

Mag


18

Actualité

BUZZ BUSINESS DE GAMMA A DISHA … AVEC UN CHIEN EN VILLE, LA VIE EST PLUS BELLE

A

près la mission sur les bonobos, Christine d’Hauthuille (membre du Club) et le comité OKA, braquent les projecteurs sur l’avenir du chien en ville. Alors que notre monde s’urbanise, la population canine ne cesse de régresser. Même si les animaux ont toujours été présents dans les villes, le meilleur ami de l’homme en est de plus en plus exclu : commerces, transports, bureaux, hôtels et espaces verts. Comment réconcilier les propriétaires de chiens et ceux qui les tolèrent de moins en moins ? La nouvelle mission du comité OKA s’étend jusqu’au municipales de 2014. Elle a pour but de sensibiliser, responsabiliser et convaincre élus et citadins que le chien fait partie intégrante de notre quotidien et de notre paysage urbain. Pour cette opération, le comité OKA met en place un site internet et réalisera un rapport et un livre photos. Afin de relever ce défi, l’association recherche partenaires et témoignages. comite-oka@orange.fr

J

ournaliste, Elisabeth Bernard (membre du Club) a longtemps dirigé Gamma-Liaison, le bureau américain de l’agence Gamma à Paris. Un jour, elle part pour Bénarès, en Inde. C’est le face à face avec la misère et la détresse des femmes et des enfants des rues qui ne laissent aucune place à l’espoir qui lui font comprendre qu’il n’y a pas d’actions perdues… Très vite, se fait sentir la nécessité de mettre à l’abri ces petites filles qui errent nuit et jour sur les quais de la gare, sans toit et sans autre survie que la colle, l’alcool et la prostitution. La maison DISHA ouvre ses portes en 2009, une grande maison qui surplombe le fleuve sacré du Gange. Disha abrite 20 petites filles de 6 à 15 ans, un projet soutenu par des Fondations d’Entreprise dont l’action est limitée dans le temps. Le premier de ses sponsors doit se retirer fin 2012. Sa succession n’est pas assurée. Elisabeth cherche un ou des sponsors pour l’aider à porter le projet Disha jusqu’à son terme. En 2007, elle a fondé ACT & HELP, une association qui l’autorise à émettre des reçus fiscaux : 75 % et 66% de la valeur des dons sont déductibles. Une souscription sera aussi lancée en 2012, sur la base de 25 € par mois. « Une centaine de souscriptions et le budget Disha est assuré, le projet sera sauvé ! nous dit-elle. Nous avons tant besoin de réponses. » actandhelp@gmail.com - www.actandhelp.org

LE PANDATHLON 2012 DU WWF Isabelle Autissier, Présidente du WWF France, vient de présenter le Pandathlon 2012, un dispositif original développé pour lutter contre la dégradation et la déforestation des forêts. Initié en 2010 par le WWF France dans le but d’allier pratique sportive et engagement pour la protection de la biodiversité, le Pandathlon consiste à gravir et à redescendre le Mont Ventoux par équipe de 4 tout en découvrant la faune et la flore exceptionnelle du site. Avant l’évènement, chaque équipe doit collecter 1 600 euros de dons au profit des actions du WWF France. Chaque année, 13 millions d’hectares de forêts disparaissent dans le monde et bien plus encore sont dégradés. La restauration forestière permet de lutter contre les dégradations des forêts et des services qu’elles rendent.Organisé au profit de la préservation des forêts de Méditerranée, de Nouvelle Calédonie et de Madagascar, cet événement éco-solidaire et sportif se déroulera le weekend du 26 et 27 mai 2012 au Mont Ventoux.

Mag


19

REPĂˆRES

Les services du Press Club

Mag


Press Club Mag #44  

Press Club Mag #44 : Le magazine du Press Club daté mars / avril 2012: SINISTROSE " Dette, hausse du chomage, de l'essence, réchauffement c...