Page 1

61

TRIMESTRIEL | AVRIL 2017 - JUIN 2017

Débat

Qui arrêtera Google ?

Invitée : Christine Kerdellant L'Usine Nouvelle

Buzz Média

Interview d'Anne-Marie Couderc -

Présidente du Conseil d'Administration de Presstalis

Le fack checking : un nouveau genre de journalisme ? L'avis de Samuel Laurent, créateur des Décodeurs du Monde

Buzz Média

Journalistes et réseaux sociaux


Photo : JEFPROD

ERDF devient Enedis. Notre nom change, pas notre engagement. Notre mission de service public : vous apporter l’électricité où que vous soyez, quel que soit votre fournisseur.

L’ É N E R G I E E S T N O T R E A V E N I R . É C O N O M I S O N S � L A !


S

O

M

M

A

I

R

E

P.5

ÉDITO

La présidentielle à l’épreuve de la « post vérité » Par Florence Duprat – BFM TV, membre du Conseil d’Administration du Press Club

P.6

P.6

P.7

LES DÉBATS

LES DÉBATS

P.7

P.8

Passer au 20 H : C’est possible !

Le Forum International de la météo et du climat

Pourquoi le bal médiatico-politique ne tourne-t- il plus rond ?

Le Fact-Checking : un nouveau genre journalistique ?

LES DÉBATS

P.14

BUZZ MÉDIA

Le Grand Prix du marchand de presse francophone

P.11

La communication responsable : un engagement à 360 °

La carte de presse vue par la CCIJP

WEB 2.0

Les astuces et coups de cœur du web 2.0

P.16

Pérennisation des start-up : une bonne gouvernance est la solution

P.12

La transformation de la poste se fait avec et pour les postiers

Mag

BUZZ MÉDIA

P.18

BUZZ BUSINESS

Interview d’Anne-Marie Couderc Présidente du conseil d’administration de Presstalis Journalistes et réseaux sociaux : un paradoxe à la française !

Qui arrêtera Google ?

P.9

BUZZ MÉDIA

P.10

LES DÉBATS

P.17

19 rue du Commandant Mouchotte 75014 Paris Tél. : +33 (0) 1 44 36 44 04 Fax : +33 (0) 1 44 36 44 01 Site internet : www.pressclub.fr Directeur de la publication : Nelson Monfort Rédactrice en chef : Isabelle Bourdet

RÉGIE PUBLICITAIRE : SEEPP SA - Régis LAURENT 7 rue du Général Clergerie - 75116 PARIS Tél : 01 47 27 50 05 - Fax : 01 47 27 53 06 Mail : seepp@wanadoo.fr Imprimé en France. Tous les visuels illustrant la revue sont fournis par la rédaction sous sa responsabilité

03


UNE SEULE IDÉE EN TÊTE : SOUTENIR LA RECHERCHE SUR LE CERVEAU

. CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE . TROUBLES BIPOLAIRES ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREB SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTI . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQU TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQ PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLERO PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LAT AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . T PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHE SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEM . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTON . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES D SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . A MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HU . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE SCHIZOPHRENIE . DE PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . C DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDEN VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE SCHIZ DEPRESSION . PARKINSON. EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CE CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREB SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTI TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQ PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON .. EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLERO PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LAT AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . T PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HU TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS TUMEURS CE CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE . TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREB SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTI TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LATERALE AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . TROUBLES PSYCHIQ PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHEIMER SCLERO PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL . SCLEROSE LAT AMYOTROPHIQUE TROUBLES BIPOLAIRES . ACCIDENTS VASCULAIRES CEREBRAUX . ATROPHIE MULTISYSTEMATISEE . T FRC - 28 rue Tronchet - 75009 Paris PSYCHIQUES . PARALYSIE CEREBRALE . SCHIZOPHRENIE . DEPRESSION . PARKINSON . EPILEPSIE . DYSTONIES . ALZHE SCLEROSE EN PLAQUES . ADDICTIONS . TUMEURS CEREBRALES . CHOREE DE HUNTINGTON . TROUBLES DU SOMMEIL

Les chercheurs ont besoin de vous. Donnez dès maintenant sur


ÉDITO 05

La présidentielle à l’épreuve de la « post vérité »

L

a « post vérité » invitée surprise de la présidentielle ? Un nouveau défi pour le «  quatrième pouvoir  ». Après le Brexit et l’élection de Donald Trump, au tour de la France de jouer à quitte ou double. Les faits, « brique élémentaire du débat public », rappelait Le Monde dans un édito. Vraiment ? « Fake news » et « faits alternatifs » semblent plutôt mener la danse. Voir ces Américains qui ont zappé le côté obscur de « Dark Vador Trump » et se félicitent d’avoir élu un président qui « tient ses promesses »… « Datajournalisme », « Décodeurs », la presse a beau déployer de nouveaux outils, la confiance en elle s’érode.

Par Florence Duprat – BFM TV, membre du Conseil d’Administration du Press Club

" Assistons-nous à une révolte subjective contre les faits ?  "

« Does the truth matter any more ? », se demandait le Guardian au lendemain du Brexit. Question cruciale pour que le 23 avril 2017 ne ressemble pas à un certain 21 avril 2002… On sait à quoi s’attendre de la part des extrêmes. Voilà que François Fillon déclare à son tour faire face à un « tribunal médiatique » ! La presse bouc émissaire, un grand classique, diront les anciens. Certes. Mais Internet et les réseaux sociaux lui donnent une ampleur sans précédent. Assistons-nous à une révolte subjective contre les faits ? Quand ils ne correspondent pas à notre manière de penser, le doute s’installe. Comment résister dès lors à la tentation du clic. Depuis Descartes, le « doute méthodique » – et raisonné – a toujours connu un chemin escarpé. Mais il n’y en a pas d’autre. « Un journal libre se mesure autant à ce qu’il dit qu’à ce qu’il ne dit pas », écrivait Albert Camus en novembre 1939. Sisyphe réveille-toi !


Press Club Les grands débats du Club

06

MÉDIAS-POLITIQUE

21

MARDI MARS 2017 DE 8H45 À 10H00 Animé par : Nelson Monfort – Président du Press Club

Jean Bothorel

Pourquoi le bal médiatico-politique ne tourne-t-il plus rond ? Invité : Jean BOTHOREL - ancien éditorialiste au Figaro, auteur de "Nous avons fait l'amour, vous allez faire la guerre" - Albin Michel Le journaliste et chroniqueur politique va nous dévoiler trente ans de vie politique française, entre mai 1981 et mai 2012. Tout au long de sa carrière, il a côtoyé beaucoup de dirigeants qui occupaient, qui occupent encore le devant de la scène. Il va nous livrer, sans fard, ses impressions de ces rencontres où s'entrecroisent Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand, Simone Veil, Raymond Barre, ou Nicolas Sarkozy. Reflet d'une époque où il était agréable d'être journaliste politique ! Epoque où les politiques n'étaient pas avares de confidences,  où l'on se fréquentait, on s'invitait, on partait parfois en vacances sans arrièrepensée ! Epoque où la connivence était coutumière ce qui explique peut-être pourquoi les hommes et les femmes politiques s'en prennent aujourd'hui aux médias. Leur stratégie : diaboliser les médias en espérant passer pour des victimes. Rencontre avec un journaliste, qui n'a jamais été un vassal.

Le fact-checking : un nouveau genre journalistique ?

MÉDIAS

MARDI

Invités : Samuel LAURENT – Journaliste au Monde, responsable des Décodeurs, Cyndie BETTANT – Responsable marketing – Cision, Vincent NOUZILLE – Journaliste d’investigation-réalisateur "Un agent du FBI enquêtant sur Hillary Clinton retrouvé mort", "le pape François soutient la candidature de Donald Trump à la Maison-Blanche"... La désinformation a toujours existé, en particulier en politique, mais, avec internet, elle se répand comme une traînée de poudre, et a eu une influence sur l’élection du candidat républicain. Mais cela ne touche pas que la politique, et on a pu voir en France le débat sur l’IVG relancé, aidé par la création de sites internet visant essentiellement à dissuader d'avorter, comme ivg.net. Tous les secteurs d’activité peuvent être touchés par ce type de campagnes de désinformation : bienvenue dans l'ère "post-vérité", où les convictions ont plus de poids que les faits objectifs. Dans ce contexte, auquel s’ajoute une méfiance grandissante envers le système médiatique, le rôle du journaliste est plus que jamais au « fact-checking ». L’ampleur du phénomène a d’ailleurs déjà donné le jour à des outils de vérification (Verify, Le Decodex, Fake News Alert…) et a poussé huit médias français, dont Le Monde, à collaborer avec Facebook pour réduire la présence de fausses informations sur le réseau social. Qu’est-ce qu’une « fake news » ? Est-ce vraiment un phénomène nouveau ? Quelle ampleur a-t-il pris dans les rédactions ? Quelle est l’influence des fausses informations ? Est-ce une menace ou une opportunité les journalistes ? Comment les professionnels des Relations Presse doivent-ils soutenir les journalistes ? L’exercice d’une censure envers les fausses informations est-elle une solution à terme ? Comment préparer et couvrir l’élection présidentielle française dans ce contexte ?

28

MARS 2017 DE 18H45 À 20H00

Animé par : Isabelle Bourdet – Press Club

Samuel Laurent


Press Club Les grands débats du Club

07

SOCIÉTÉ

Qui arrêtera google ?

JEUDI

Invitée : Christine KERDELLANT – Directrice des rédactions de « L’Usine Nouvelle » et de « L’Usine Digitale » à l’occasion de la sortie de son livre « Dans la Google du loup » chez Plon

Animé par : Nicolas Arpagian – Prospective Stratégique

27

AVRIL 2017 DE 18H45 À 20H00

Google se prend pour Dieu : il veut " augmenter " l'homme et tuer la mort pour les plus riches. Les autres deviendront les " chimpanzés du futur ". Google considère selon notre invitée « la vie privée comme une anomalie et la surveillance comme un désagrément inévitable. Google milite pour la viande sans viande et la voiture sans conducteur. Google, champion des paradis fiscaux, exerce un pouvoir totalitaire : celui de faire vivre ou mourir les sites internet qui le concurrencent ». Google est le leader de l'intelligence artificielle, qui pourra décréter un jour que l'homme est inutile. De l'implant rétinien à la puce dans le cerveau, des médicaments bioélectroniques aux manipulations de l'ADN, de l'exploitation des données personnelles à la fin de la vie privée puis la disparition de l'homo sapiens... Google-Alphabet prépare sa mutation de l'univers. Qui l'arrêtera ?

Christine Kerdellant

MÉDIAS

16

Passer au 20h00... c'est possible !

MARDI MAI 2017 DE 12H45 À 14H30

Cécilia BERGERAT – Directrice de Télévision & Co et Caroline CAEN – Directrice des relations médias

Invitées :

Animé par : Isabelle Bourdet – Press Club

L’engouement pour la télévision est toujours aussi fort. Pour preuve en 2016, elle reste le média auquel les Français sont le plus attachés et continue à véhiculer une image fédératrice, proche et divertissante. De plus, la télévision vit une deuxième vie, les contenus étant consommés de plus en plus en dehors de leur support d’origine : ordinateurs, tablettes, smartphones… Quels sont les spécificités et le mode de fonctionnement des télévisions ? Quelles sont les contraintes et attentes des journalistes TV ? Comment intéresser les médias audiovisuels ? Quelles sont les différentes opportunités de prise de parole ?

Cécilia Bergerat

Caroline Caen

Nos invitées – expertes en médiatisation rédactionnelle audiovisuelle – vous expliqueront comment passer au 20 h. De l’initiation d’un sujet à la mise à l’antenne. Ce nouveau regard sur le média télévisions transformera votre perception.


BUZZ

MEDIA

8

LE PRESS CLUB PARTENAIRE

du Forum International de la Météo et du Climat Un événement annuel dédié à la sensibilisation au changement climatique qui se déroulera en deux volets. Le premier à Paris les 23 et 24 mars et le second à Turin/Moncalieri en Italie du 30 mars au 1er avril 2017. Depuis 2004, le Forum International de la Météo et du Climat est co-organisé par Christian Vannier (membre du Club), fondateur du FIM et chargé de projets et Météo et Climat, association reconnue d’utilité publique fondée sous le nom de Société météorologique de France, présidée par le climatologue Jean Jouzel. Cet événement favorise une synergie entre le grand public, les acteurs de la société civile, les scientifiques et les présentateurs météo. L’objectif principal est de sensibiliser au changement climatique, qui reste un défi majeur pour l’humanité. Pour atteindre ses objectifs d'éducation et de formation au changement climatique, le Forum propose des programmes adaptés à ses cibles professionnelles, comme grand public :

 JOURNÉES PROFESSIONNELLES A travers un colloque international Adaptation des infrastructures et des réseaux au changement climatique (Paris) et un AtelierMédia Communiquer sur le changement climatique (Turin), l'objectif est d'encourager le partage de connaissances sur l'évolution du climat et de valoriser l'échange d'informations selon les différences de points de vue, d'expertises et de cultures.

 JOURNÉE GRAND PUBLIC Les chercheurs du climat et les animateurs scientifiques invitent le public, les étudiants, les enseignants et les scolaires à participer à des animations interactives, des ateliers pédagogiques et des débats, destinés à sensibiliser sur les questions du changement climatique et des solutions d'adaptation le 23 mars à Paris.


BUZZ

MEDIA 9

La carte de presse vue par la CCIJP Propos recueillis par Anaïs Gailhard et le Club de la presse Languedoc-Roussillon Qui sont les membres de la Commission ? Comment sont-ils désignés ? Tous les trois ans, huit journalistes titulaires (et huit suppléants) sont élus par les journalistes ayant une carte à jour. Autant de représentants des employeurs sont désignés par leurs pairs. Les correspondants régionaux le sont par les journalistes et employeurs élus. Ce fonctionnement fait la particularité française de la CCIJP, indépendante et paritaire. Quelle est la procédure de demande et d’attribution de la carte de presse ? Chaque année, il faut démontrer sa qualité de journaliste. Les demandeurs doivent répondre à des critères « objectifs », comme des revenus majoritaires issus du journalisme, pour être jugés journalistes professionnels. Une première demande est visée par deux commissaires, journaliste et patronal. En cas d’avis défavorable de l’un d’entre eux, le dossier est renvoyé en Commission plénière. Quels sont les recours possibles ? De ce point de vue, c’est probablement l’instance française qui offre le plus de garanties. Plusieurs décisionnaires sont prévus en cas de refus des prédécesseurs : commissaires, Commission de première instance, Commission supérieure (magistrats et des représentants de

Depuis 1936, la Commission de la carte d’identité des journalistes professionnels (CCIJP) se base sur la loi pour attribuer le sésame de la profession. Claude Cordier (France Info/France Inter Lyon), son viceprésident, nous la présente. la profession), puis Tribunal administratif et Conseil d’État (appel possible devant cette juridiction).

« Ce n’est pas la carte qui fait le journaliste, mais le journaliste qui fait la carte » « Est journaliste professionnel toute personne qui a pour activité principale, régulière et rétribuée l’exercice de sa profession dans une ou plusieurs entreprises de presse, publications quotidiennes et périodiques ou agences de presse et qui en tire le principal de ses ressources. » (Code du travail)

En cas de perte d’emploi, comment faire ? À condition d’être indemnisé par Pôle Emploi, un journaliste peut conserver sa carte de presse pendant deux ans. Exceptionnellement, et si des piges sont effectuées en parallèle, il est possible d’accorder un renouvellement pour une troisième année.

Quel regard porte la CCIJP sur les travailleurs indépendants ? Au terme de la loi, ils ne peuvent en aucun cas être journalistes. Cette problématique, si elle est connue, est rédhibitoire pour la Commission. Comment d’ailleurs les journalistes représentants d’organisations syndicales pourraient tenir d’autres positions, qui affaibliraient sensiblement le statut de journaliste ? Dans une période de crise pour la presse, quelles sont les missions idéologiques que porte la CCIJP pour accompagner les mutations ? En tant qu’institution, je suis tenté de dire aucune. Elle n’est en aucun cas responsable de la loi qu’elle applique. Pourtant, les réflexions et les actes sont multiples. Au cas par cas, selon les situations individuelles, elle essaie d’atténuer les effets de cette crise. La CCIJP est parfois précurseur, notamment sur la presse en ligne, réunissant depuis 19 ans un groupe de travail sur le sujet. Ce type d’initiatives est par ailleurs régulier pour parfaire, aménager, corriger, rendre plus cohérentes les décisions. Enfin, la commission est le baromètre de la profession, placée aux premières loges pour en voir les contours.


BUZZ

MEDIA

10

Le Presstalis et TV5 Monde crée la 1 édition du er

Grand Prix du marchand de presse francophone

Presstalis (membre du Club), 1er exportateur de la presse française à l’étranger et 1er importateur de la presse étrangère en France organise les 21 et 22 mars prochains les Presstalis Business Meetings aux Salons Hoche

P

lus de 50 groupes de presse français et étrangers et près de 40 distributeurs étrangers y sont attendus. Ils témoignent de la diversité des territoires où s’exporte la presse française et où la francophonie demeure une réalité bien vivante. L’occasion pour Presstalis de démontrer son rôle central pour la diffusion de la presse française à l’étranger. Dans ce cadre, Presstalis s’est associé à TV5Monde pour initier la 1ère édition du « Grand prix du Marchand de Presse Francophone » afin de rendre hommage à ces marchands de presse dont l’action

participe très directement au rayonnement de notre langue et de notre culture. « Notre volonté est ainsi de saluer le travail d’hommes et de femmes exerçant leur activité dans des contextes très différents et parfois difficiles. Leurs visages sont ceux des héros anonymes dont l’his-

toire personnelle est toujours attachante et parfois même émouvante. Une même passion relie ces « citoyens du monde » dont l’ambition est d’apporter chaque jour à leurs clients le quotidien ou le magazine de leur choix. » précise Anne-Marie Couderc, présidente de Presstalis

LES ACTIVITES DE LA DIVISION INTERNATIONALE DE PRESSTALIS EN 2015 L’export de la presse française à l’international :

La diffusion de la presse française dans les DOM :

■ 2515 titres exportés à destination de 81 pays ■ 127 millions d’euros de vente − Quotidiens 20 millions d’€ − Magazines 107 millions d’€ ■ 80 millions d’exemplaires distribués

■ 16.6 millions d’€ de vente − Quotidiens 0.79 millions d’€ − Publications 15.8 millions d’€ ■ 8.4 millions d’exemplaires distribués


BUZZ

MEDIA 11

Rencontre avec Anne-Marie Couderc

présidente du conseil d'administration de Presstalis première entreprise de distribution de la presse en france Auteure de « Le meilleur des deux mondes » Ed. Débats publics Le digital a envahi nos vies, privées et professionnelles, pour le meilleur ou pour le pire ? La révolution numérique est un fait mais il ne faut pas devenir esclave de notre technologie. L’arrivée brutale du digital a déclenché une crise très importante lourde de conséquences pour la presse écrite et nous n’en sommes pas au bout. Pour autant ce contexte s’impose à chacun de nous. Les acteurs de la presse écrite sont pourtant sous pression comment peuvent-ils s’adapter à la nouvelle donne ? L’ensemble de la chaîne a été déstabilisée, éditeurs et marchands de journaux. Les éditeurs ont été touchés dans les ventes au numéro et par la baisse des recettes publicitaires qui ont été captées par les GAFA. Néanmoins, le papier reste pour eux une importante source de revenus sans comparaison avec un modèle économique qui se cherche toujours sur le numérique. Pour Presstalis, cela a entrainé une transformation en profondeur. Nous avons rationalisé nos organisations et travaillons sur de nouveaux relais de croissance.

Propos recueillis par Isabelle Bourdet

Vous dites que la révolution numérique renforce notre besoin de proximité. Vous ne vous sentez pas à contre-courant ? Je suis convaincue que les réseaux virtuels créent un besoin de retrouver le contact humain, le lien social et la proximité. Et quand on parle d’informations, le libraire comme le réseau des marchands de journaux, qui sont au contact du lecteur sont essentiels. C’est pourquoi à Presstalis nous nous préoccupons du réseau de marchands de journaux qui est en difficulté. Nous souhaitons l’aider à se moderniser et à s’inscrire dans une démarche intégrant le digital et le papier. Il faudrait imaginer un accompagnement financier avec l’aide de la filière, des pouvoirs publics et des autres acteurs économiques intéressés par l’évolution du réseau presse. Comment se positionne l’Etat par rapport à cette démarche ? Il est très attentif à l’évolution de notre secteur. Pour ma part je pense que le papier est indispensable dans nos démocraties car il n’est pas manipulable. Sur le numérique, ce n’est pas le cas. Le jeu de notre démocratie repose en partie sur  un réseau humain qui aime la presse, la connait et la défend.  Presstalis assure une responsabilité de service public en distribuant les quotidiens sur l’ensemble du territoire. Notre intérêt est de faire converger les efforts des pouvoirs publics et nos propres efforts


BUZZ

MEDIA

12

Journalistes et réseaux sociaux : un paradoxe à la française ! Cision, leader mondial du logiciel de RP et d’Influence (membre du Club), a comparé l’usage des réseaux sociaux par les journalistes de 7 pays à travers le Monde* : Etats-Unis, Canada, UK, Allemagne, Suède, Finlande et la France.  Journalistes et réseaux sociaux : un phénomène mondial Si avec 91% des journalistes français utilisant les réseaux sociaux dans le cadre de leur métier, on pensait que les médias français utilisaient massivement ces derniers, l’étude révèle qu’ils sont pourtant moins consommateurs que leurs confrères étrangers et arrivent même derniers du classement des pays sondés.  Quoi qu’il en soit et quel que soit le classement des pays, avec une moyenne des journalistes interrogés montant à 94%, on peut considérer les réseaux sociaux comme une évolution ma-

jeure et mondiale de la pratique du métier de journaliste.

 Des journalistes français très critiques envers les réseaux sociaux Parmi tous les pays sondés, la France est la plus sceptique quant à l’impact des réseaux sociaux sur le journalisme. En effet, les journalistes français sont seulement 31% à affirmer qu’ils ont un impact positif sur leur métier, un chiffre bien en dessous de la moyenne mondiale située à 43%. De la même façon les journalistes français sont les plus nombreux à déclarer que les réseaux sociaux les poussent à

*Etude réalisée en 2016 auprès de 2012 journalistes à retrouver sur www.cision.fr/ressources/livres-blancsz

se concentrer sur la rapidité au détriment de l’analyse avec 89%, là où leurs confrères en US et UK sont respectivement à 73 et 72%. Pas étonnant alors qu’ils soient 62% à penser que ces outils dégradent les valeurs du journalisme...

 Le paradoxe

Malgré ce scepticisme très marqué de la part des français, il est intéressant de souligner qu’ils sont pourtant 54% à déclarer ne plus pouvoir se passer des réseaux sociaux pour exercer leur métier, ce qui est le plus fort taux de dépendance parmi tous les pays étudiés !


BUZZ

MEDIA 13


BUZZ

BUSINESS

14

La communication responsable, un engagement à 360° D

éfinir la communication responsable n’est pas facile. Il est mal aisé de faire court au risque de passer sous silence l’une des dimensions ou l’un des enjeux. Malgré tout, essayons une définition : « Est responsable, la communication qui s’appuie sur la réalité du produit ou de l’organisation, soucieuse des impacts environnementaux, sociaux, sociétaux, économiques et culturels, et qui s’efforce de garantir le respect des parties prenantes, tout en visant à atteindre ses objectifs avec efficacité ».

Par Henri Rivollier, Directeur des programmes Sup’de Com

De nombreux synonymes sont utilisés. Certains préfèreront parler de communication verte, durable, éthique, ou encore raisonnée. Mais la notion de communication « responsable » nous semble davantage significative d’une démarche volontaire, globale et consciente de ses impacts. Elle doit être portée par la Direction Générale de l’entreprise et relayée par les services marketing, communication, mais aussi commerciaux et ressources humaines.

COMMUNIQUER RESPONSABLE EST UNE EXIGENCE DE TOUS LES INSTANTS Cela demande une cohérence permanente dans toutes les actions de marketing et de communication, qu’elles soient externes, mais aussi internes. Le spectre est à 360°. C’est une démarche globale qui implique l’ensemble des activi-

tés d’un service communication. En commençant par la teneur du message dans le respect des enjeux environnementaux, sociétaux, et économiques. C’est à cette condition que la communication sera réellement convaincante et créatrice de valeur. Dans cette démarche globale, on veillera aux impressions, à l’organisation des événements, aux relations presse et aux relations publiques, à la conception et à l’animation des stands, à la gestion des réseaux sociaux et des outils numériques, aux vidéos, aux packagings... La liste n’est bien sûr pas exhaustive. La communication responsable s’invite dans le quotidien du communicant, sous peine d’incohérence et de perte de crédibilité.

LA PUBLICITÉ N’ÉCHAPPE PAS À L’OBLIGATION DE RESPONSABILITÉ Elle est même peut-être la première concernée. Elle nécessite d’être transparente. Elle doit se situer au présent. Elle doit être compréhensible pour tous. Elle doit être aisément accessible et efficiente. La publicité responsable, c’est d’abord celle qui respecte les règles en vigueur, qu’elles soient d’origine réglementaire ou déontologique. Elle doit être loyale, vraie, respectueuse de la personne humaine, des publics, des croyances et des religions. De la diversité. Est responsable la publicité qui refuse la facilité, les stéréotypes, le recours à la violence


BUZZ

BUSINESS 15

ou à la nudité non justifiée par le message et/ou le produit. Est responsable la publicité qui refuse la soumission, qui respecte la décence et la dignité humaine. Est responsable la publicité qui apporte les preuves de ses allégations. La digitalisation croissante de la communication et du marketing, comme de la publicité, apporte de nouveaux enjeux. Et principalement celui du respect des données personnelles et de la vie privée. Aujourd’hui plus de 8 Français sur 10 se disent inquiets pour leurs données personnelles et le respect de leur vie privée. C’est d’ailleurs l’un des freins au développement des objets connectés. La poussée des adblockers (environ un internaute sur trois en est désormais utilisateur) est l’expression manifeste de cette inquiétude, mais aussi du refus d’une publicité trop intrusive. La question des cookies fait de plus en plus débat et est au coeur des préoccupations des commissions et des assemblées européennes. Le marketeur et le communicant ont ici une grande responsabilité, celle de bâtir un internet et un monde digital au service de tous. Mais l’espoir est permis. Des stratégies différentes et moins intrusives, tel que l’inbound marketing, se

développent et bon nombre d’entreprises ont compris que, mettre le consommateur au coeur de leur stratégie marketing, était sans doute une des clés.

LA COMMUNICATION RESPONSABLE EST UN AXE STRATÉGIQUE QUI NE S’IMPROVISE PAS

de sensibilisation, voire d’éducation. Le pouvoir de faire passer les bons messages ou tout le moins de ne pas colporter de messages contraires à l’intérêt général et au bien commun. En cela, le communicant se doit d’être exemplaire.

LE COMMUNICANT A UNE DOUBLE RESPONSABILITÉ

Sup’de Com, en tant qu’école préparant les futurs communicants à leurs responsabilités, est consciente de ces enjeux. La communication responsable et la RSE sont au programme dès la 3ème année. L’Ecole organise un colloque annuel de sensibilisation, le Com’UniVert. La 6ème édition aura lieu à Lyon le 4 avril prochain. Ce colloque est ouvert à tous. L’Ecole a également adopté en interne une charte d’éco responsabilité en 10 points. Fin janvier l’Ecole a publié le Livre Blanc « Pour une communication plus responsable », préfacé par Monsieur Stéphane Martin, Directeur Général de l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité.

D’abord celle de choisir les messages, les process et les prestataires les plus respectueux de l’écologie, des enjeux sociétaux et des enjeux économiques. Mais il est aussi investi d’un pouvoir

Nicolas Hulot écrivait : « Il y a un nouveau chapitre à écrire pour l’aventure humaine ». Le communicant a la chance d’en être l’un des acteurs. La chance et la responsabilité

Elle est engageante. Elle exige réflexion et recul. Elle ne tolère ni improvisation ni changements de cap. Elle reste un exercice captivant au service du bien commun qui reposera souvent sur des choix et des compromis (techniques parfois, économiques le plus souvent). Des compromis, mais sans compromission. Pour éviter les sorties de route, il pourrait être intéressant de mettre en place, dans les services de communication et les agences, un process de validation éthique de la communication, préalablement à toute diffusion. Bien des erreurs seraient évitées.


BUZZ

BUSINESS

16

Pérennisation des start-up :

la bonne gouvernance est la solution ! Par Daniel CORFMAT, Président de l’ADAE, Association des Dirigeants et Administrateurs d’Entreprise NON la création d’une startup n’est pas seulement réservée aux diplômés. OUI nous sommes égaux devant la création ou l’invention : le sujet sera de trouver l’idée qui réponde à un besoin, sur un marché spécifique.

M

ais une fois la société créée, vous allez devoir piloter, gérer et développer d’une manière attentive et performante votre entreprise. Ce sont d’autres compétences, pas toutes innées. Un cap est donc à passer pour relever votre challenge et ne pas entrer dans les statistiques malheureuses : 75% des entreprises qui se créent ne passent pas leur 4 ème année. Pour cela, 4 réflexes fondamentaux sont à acquérir :  N’essayez pas de diriger et contrôler tout, tout seul. Vous n’y arriverez pas et serez rapidement dépassé.  La stratégie est le parent pauvre des start-up. Vous allez devoir y passer du temps : si votre stratégie n’est pas claire, aucun résultat probant et l’aventure tournera court.  Le lieu pour élaborer votre stratégie existe déjà: c’est le Conseil d’Administra-

tion. Si la structure juridique n’en a pas (SARL, SAS,…), un Comité Stratégique sera créé : son but sera de construire une stratégie, que le chef d’entreprise validera in fine, et d’en suivre la bonne application par l’équipe opérationnelle.  Si vous mettez vos opérationnels dans ce Comité Stratégique : la stratégie sera négligée. Vous y mettrez des professionnels extérieurs à la société apportant expériences, expertises et réseaux qui seront utiles, stratégiques et déterminants, complémentaires aux vôtres. De véritables richesses à votre disposition : ces administrateurs, hommes ou femmes de valeur, partageront sans retenue votre projet de manière bienveillante.  C’est à ces conditions de bonne gouvernance que l’aventure que vous avez créée sur une idée enthousiasmante sera une réussite ! www.adae.asso.fr


BUZZ

BUSINESS 17

« La transformation de la poste

se fait avec et pour les postiers » Les métiers de La Poste changent profondément. Comment gère-t-on la transformation sociale d’une entreprise de 253 000 personnes ?

Deux questions à Sylvie François, Directrice Générale Adjointe en charge des Ressources humaines et des relations sociales du Groupe La Poste (Membre du Club).

Les postiers vivent effectivement la plus grande transformation de l’histoire de La Poste. Nous devons réinventer un modèle économique menacé par la révolution numérique et la dématérialisation des échanges. Parce que la transformation de l’entreprise doit se faire avec et pour les postiers, j’ai 4 objectifs majeurs : donner à chacun une visibilité sur l’évolution de son métier ; développer la formation pour acquérir de nouvelles compétences ; reconnaître les qualifications et développer les parcours professionnels ; investir dans la qualité de l’encadrement. C

Comment avez-vous mis en œuvre ce chantier de transformation ? M

J

CM

Je travaille au quotidien avec les organisations syndicales avec lesquelles j’ai signé de nombreux accords sociaux. Chacun d’entre eux est une pierre du vaste chantier de la transformation du groupe. L’accord signé en 2015, baptisé « Un avenir sur chaque postier », constitue le volet RH et social de notre plan stratégique. Il répond à des questions fondamentales sur les métiers de demain, les compétences nécessaires, les formations MJ

CJ

CMJ

N

à mettre en œuvre. Nous avons ensuite signé des accords structurants sur les métiers de guichetiers et de conseillers bancaires. Alors que nous n’avions pas eu depuis 10 ans d’accord sur le métier de facteur, nous avons signé début février un nouvel accord portant sur l’amélioration de leurs conditions de travail et sur l’évolution de leur métier. PRESSCLUB Rancillac 80x120 copie.pdf

1

23/02/2017

15:53


MULTIMEDIA

WEB 2.0

18

LES ASTUCES ET COUPS DE CŒUR

DU WEB 2.0

Chems Akrouf (membre du Club), directeur du pôle Intelligence Stratégique de Sentinel vous propose de découvrir une sélection d’outils pour les journalistes et les communicants.

TweetDeck / Hootsuite : tableaux de bord permettant de gérer plusieurs comptes (Facebook, Twitter, LinkedIn, WordPress…) à la fois et aussi de programmer des envois différés.

un sujet en temps réel sur les réseaux sociaux.

iWitness : permet de scanner les tweets selon la localisation des personnes qui les envoient, de la date et de l’heure. Limite: seuls les tweets géolocalisés sont visibles.

Riffle : permet d’en savoir plus sur l’activité d’un compte Twitter. Nuzzel : un outil de veille qui permet de sonder ce qui se dit dans Klout & Kred : ces services permettent de mesurer et d’analyser sa propre communauté sur Twitter et Facebook.

Cur.to : est un outil de veille et de curation qui permet de suivre

Notre COUP DE CŒUR pour LE STREET JOURNALISTE Stabilisateur SPG Plus de Feiyu Tech pour iPhone

Avec le stabilisateur SPG Plus de Feiyu Tech, filmez des séquences vidéo stables avec rendu flottant directement depuis votre iPhone. À l’aide de ce stabilisateur portable à 3 axes soigneusement pensés, vous pouvez faire pivoter votre iPhone dans n’importe quelle direction et la caméra restera à l’horizontale ou à la verticale même lorsque vous bougez le support

votre « influence » sur les réseaux sociaux. « Votre score » évolue en fonction de votre activité et de l’impact des infos que vous diffusez sur vos contacts.


LE PRESS CLUB un lieu pour créer des liens

Une institution qui, depuis 30 ans, est au cœur du monde de l’information et de la communication.

Un club privé qui est le rendez-vous de 435 journalistes et 266 managers et communicants membres. Un cercle médiatique qui vous place au cœur de l’actualité pour savoir et faire savoir. Chaque année, le Press Club organise 50 débats et accueille plus de 60 événements. Un lieu d’exception où échanger, travailler et recevoir. www.pressclub.fr


Thinking like

a passenger www.keolis.com

Keolis est un acteur mondial majeur du transport public de voyageurs. Implanté dans 16 pays, le Groupe est présent sur l’ensemble de la chaîne de mobilité et propose aux collectivités locales des solutions de transport sur mesure, adaptées à leurs attentes et aux évolutions des habitudes de déplacement des voyageurs. Opérateur multimodal de référence, Keolis développe une offre de mobilité connectée et durable, au service des passagers.

Press Club Mag #61  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you