Page 27

23

Energie, puissance, travail

Cependant, ` a toute liaison est associ´ee une force dite force de liaison. Les forces de liaison ´evoluent au cours du temps de fa¸con `a maintenir le mouvement compatible avec les liaisons impos´ees. Ces forces de liaison correspondent aux forces qui mat´erialisent cette contrainte. Par exemple, en montant un dynamom`etre au point de suspension d’un pendule (fig. 1.17), l’´evolution temporelle de la force de liaison, exerc´ee par le fil, apparaˆıt clairement. Si un point est astreint a se d´eplacer sur une surface, la force de liaison est normale `a la surface. Une ` composante tangentielle repr´esenterait une force de frottement, ce qui est autre chose. Application

L’appareillage cin´ematique d´evelopper jusqu’ici permet d’aborder toute une classe de probl`emes caract´eris´es par la pr´esence d’une contrainte. On traite `a titre d’exemple le pendule math´ematique `a la section 2.9.

1.10

Energie, puissance, travail

On consid`ere un point mat´eriel, de vitesse v soumis `a une force F . On appelle puissance instantan´ ee de la force F la grandeur P =F ·v

(1.9)

On consid`ere connue l’´equation horaire r(t) d’un point mat´eriel qui subit une force F (fig. 1.18). Le travail de la force F pendant l’intervalle de temps [t1 , t2 ] est d´efini par Zt2 W12 =

Zt2 P (t) dt =

t1

F (t) · v dt t1

1 r (t) r (t + Dt)

2

Fig. 1.18 Trajectoire entre deux points marqu´es 1 et 2, et deux positions interm´ediaires sur la trajectoire.

10.1

Mecanique 1  
Mecanique 1