Issuu on Google+

Aline de Pétigny

La petite voix d’Honoré


Dans les livres que nous éditons, il y a de jolies images, de beaux textes, mais plus encore... Il y a des princes et des princesses, des fées et des dragons, des bergères et des sages, mais plus encore... Dans les livres que nous éditons, il y a de quoi rêver, de quoi discuter, de quoi avancer, mais plus encore... Nous espérons que ces livres, dans lesquels nous avons mis un peu de nous, vous apporteront, à vous et à vos enfants, émotions, plaisir, un supplément de bonheur et peut-être plus encore... Aline et Albert de Pétigny


Cet ouvrage est protégé par le droit d’auteur. Toute reproduction est interdite sans autorisation écrite de l’éditeur.

La diffusion de cette version électronique au format PDF feuilletable est autorisée afin de permettre à nos lecteurs de partager et faire connaître les livres de nos auteurs. N’hésitez pas à faire circuler ce document dans son intégralité en indiquant son origine.

Pour acheter la version papier, éco-conçue et imprimée en France, retrouvez la liste de nos points de vente sur :

www.pourpenser.com Bonne lecture ...


epuis longtemps Honoré vivait tranquillement entouré de ses amis. Il n’était pas malheureux, loin de là. Il était même heureux. Mais quelque chose ou quelqu’un lui manquait. Il ne savait pas quoi, mais il savait que ça lui manquait. version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


epuis longtemps, la petite voix intérieure d’Honoré lui disait de partir, de changer de pays. Mais Honoré n’écoutait pas sa petite voix. – C’est idiot, se disait-il. Pourquoi aller ailleurs. Après tout, je suis bien ici. J’ai ma maison, mes amis... Mais sa petite voix, régulièrement, inlassablement, lui soufflait à l’oreille : – Vas-y ! Courage ! Tu as plein de choses à découvrir, plein de monde à rencontrer. N’aie pas peur. Les jours, les mois passaient et Honoré vivait toujours tranquillement entouré de ses amis avec dans son cœur le manque de quelqu’un ou de quelque chose. Et jamais il n’écoutait sa petite voix. Un beau jour tout plein de soleil, alors qu’il se promenait, il aperçut une fée. Il aurait pu ne pas la voir, souvent les fées sont invisibles, mais celleci voulait lui parler. – Bonjour Honoré... – Bonjour la fée, dit Honoré étonné de voir une fée. – Pourquoi ne suis-tu pas les signes ? demanda celle-ci. – De quels signes parles-tu ? – Des signes que nous t’envoyons, ceux qui parsèment ta vie et que tu ne veux pas voir. Ils t’indiquent la route à suivre. – Je suis assez grand pour savoir quel chemin je dois prendre, fit Honoré vexé. – Bien sûr, répondit la fée en souriant. C’est à toi de décider. Mais essaie de suivre les signes, tu verras bien !

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


t hop ! La fée disparut aussi vite qu’elle était apparue. Honoré continua sa route tout en pensant à cette drôle de rencontre. – De toute façon, je ne sais même pas de quels signes elle parle, fit-il en haussant les épaules. Quelques minutes plus tard, au détour d’un chemin, il rencontra Archibald. – Alors Honoré ! Il paraît que tu pars en voyage ? s’écria celui-ci. – Non, fit Honoré étonné. Qui t’a dit cela ? – Je ne sais plus, répondit Archibald perplexe... Personne ne m’en a parlé. Je l’ai peut-être rêvé ! Je ne sais plus. Ce n’est pas grave. À bientôt, Honoré ! Et Archibald continua son chemin en sifflotant. – Peut-être est-ce un signe? se dit Honoré. Mais il secoua la tête et se mit à rire. – C’est absurde. Je vais voir des signes partout maintenant ! Allez, assez d’aventures pour aujourd’hui, je rentre à la maison. En arrivant, il prit son courrier et à son grand étonnement découvrit parmi les lettres, un catalogue de voyages.

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


ourquoi m’a-t-on envoyé ce catalogue ? se demanda-t-il. Je n’ai jamais rien demandé... C’est peut-être un signe... Honoré passa sa soirée à feuilleter le gros livre et sa nuit à rêver de voyages tous plus magnifiques les uns que les autres. – Oh là là ! Quelle nuit, se dit-il en se levant. Je n’ai pas besoin de quitter ma maison pour voyager ! J’arrête de penser à tout ça et j’oublie ce que la fée m’a dit. Et puis d’abord, les signes n’existent pas. Tout ça, c’est une invention de fée. – Essaie de suivre les signes, tu verras bien ! fit sa petite voix intérieure. – Je vais manger une bonne tartine de confiture et oublier cette histoire idiote, fit Honoré en secouant la tête pour ne pas entendre la petite voix. Alors qu’il prenait un nouveau pot de confiture sur son étagère, il vit, écrit en grosses lettres sur l’étiquette qui ornait le pot : “Avec les confitures Alafraise, partez en voyage”. – Essaie de suivre les signes, tu verras bien ! fit sa petite voix intérieure une fois encore. Honoré posa le pot de confiture, réfléchit quelques secondes, quelques secondes seulement, et décida de partir en voyage. – Je verrai bien, se dit-il.

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


l décida de partir loin, très loin, à l’autre bout du monde, là où le soleil se lève. Il fit ses bagages et, après avoir dit au revoir à tous ses amis, après les avoir embrassés, Honoré partit, le cœur léger, déjà impatient d’arriver là-bas, tout là-bas. Son voyage fut long. Il traversa beaucoup de pays, rencontra beaucoup d’amis et quand un beau jour il arriva, il écouta sa petite voix et sut qu’il était arrivé. Il aima tout de suite ce nouveau pays. Il y faisait chaud, juste comme il le désirait. Les gens étaient gentils, comme il le souhaitait. La vie était douce, comme il la rêvait. De plus en plus, Honoré faisait confiance à sa petite voix et aux signes de la vie. De plus en plus, il écoutait ce que les fées lui soufflaient à l’oreille. Les journées passaient, calmes et heureuses. Les nuits étaient parsemées de rêves. Bien souvent, Honoré rêvait d’une princesse si belle, si parfaite, qu’il en tombait amoureux dès le premier regard. Et chaque matin Honoré se réveillait les yeux remplis de bonheur et d’espoir. – Déjà quand j’étais petit, je rêvais de princesses, se disait-il bien souvent. Je ne sais pas si ces rêves sont des signes, mais cette princesse est bien jolie. version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


n beau jour, alors qu’il ne savait pas quoi faire, Honoré partit se promener. Il marcha, marcha longtemps à travers la ville. Il s’arrêta, regarda le fleuve couler, écouta le chant des oiseaux, respira les fleurs aux parfums délicieux et sourit aux passants. Il resta de longues minutes à savourer ces instants et se dit qu’il était heureux d’être là. – Bon, qu’est-ce que je fais maintenant ? se demanda-t-il alors. À ce moment-là, il entendit une personne, qui passait près de lui, dire à sa compagne : – Tu devrais aller au palais royal. Il est magnifique et tu auras peut-être l’occasion de rencontrer une princesse, qui sait ? – Essaie de suivre les signes, tu verras bien ! répéta une fois de plus sa petite voix intérieure. Honoré, en haussant les épaules, le sourire aux lèvres et la joie au cœur, se dirigea tranquillement vers le palais royal. C’était un palais comme il n’en avait jamais vu, plein de couleurs et aux toits biscornus. Il s’assit près d’un arbre à l’ombre fraîche, admira le palais, le trouva magnifique, se leva, erra un long moment dans les jardins multicolores et partit le visiter. Tout était beau. Les fleurs embaumaient, les sols étaient d’argent, de grandes fresques couraient sur les murs, les statues souriaient.

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


lors qu’il allait quitter le palais, sa petite voix intérieure lui dit : – Vite, retourne-toi. Mais Honoré, trop occupé, ne l’entendit pas. – Vite, retourne-toi ! s’écria celle-ci une fois de plus. Retourne-toi ! Soudain, Honoré, sans trop savoir pourquoi, se retourna. – Oh ! s’exclama-t-il, n’en croyant pas ses yeux. – Oh ! s’exclama-t-elle, n’en croyant pas ses yeux. Honoré venait de voir sa princesse, celle dont il rêvait depuis qu’il était tout petit. Et la princesse venait de voir son amoureux, celui dont elle rêvait depuis bien des nuits. Elle était aussi belle, aussi douce que dans ses rêves. Lui était tel qu’elle l’avait rêvé. Il sut soudain pourquoi il s’était retourné et il sut aussi qu’elle lui manquait depuis toujours. Elle sut soudain pourquoi elle était venue se promener dans le jardin et elle sut aussi que jamais ils ne se quitteraient. Tous les deux rirent sous la pluie qui commençait à tomber et remercièrent leur petite voix qui les avait si bien guidés.

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


uelques jours plus tard, un jour plein de soleil, Honoré et la princesse se promenaient tranquillement main dans la main, pleins de leur bonheur. Les jardins du palais étaient toujours aussi beaux, les oiseaux continuaient à chanter, les fleurs à parfumer l’air et les statues à sourire. Soudain, ils aperçurent la fée. Ils auraient pu ne pas la voir, souvent les fées sont invisibles, mais elle voulait saluer Honoré et la princesse. – Bonjour Princesse, bonjour Honoré... – Bonjour la fée, répondirent-ils, heureux de voir leur amie. – Merci pour les signes que tu m’as envoyés, dit Honoré. Je ne regrette pas de les avoir suivis ! C’était un peu comme une chasse au trésor. – Je suis heureuse que le jeu t’ait plu. Continuez à écouter votre petite voix et bonne chance à tous les deux ! – Ne t’inquiète pas, fit Honoré en souriant. Je n’oublierai pas d’écouter ma petite voix. – Et moi, je n’oublierai pas de suivre les signes ! dit la princesse en riant.

version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


version ĂŠlectronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


t hop ! La fée disparut aussi vite qu’elle était apparue ! version électronique pour consultation. livre en vente sur www.pourpenser.com


Les thèmes • des livres • Le bonheur • Au bout de ses rêves • Qui suis-je ? • Accepter les différences • Les mots difficiles à dire • L’amour • L’attention aux autres • Les rêves • Les petites pensées • La confiance • Au-delà de la peur de l’autre • S’ouvrir au monde • Des sourires et des larmes • La mort • La confiance en soi • La confiance en la vie • L’intuition • Le sourire • La rancœur et le pardon • Les vies successives • •••

Toute reproduction même partielle de cet ouvrage est interdite. Loi n° 49-956 du 16 juillet 1949 sur les publications destinées à la jeunesse Imprimé par Innovation Graphique - Nantes - France

Pour en savoir plus : www.pourpenser.com


Depuis longtemps, la petite voix intérieure d’Honoré lui disait de partir, de changer de pays. Mais Honoré n’écoutait pas sa petite voix. – C’est idiot, se disait-il. Pourquoi aller ailleurs. Après tout, je suis bien ici. J’ai ma maison, mes amis... Mais sa petite voix, régulièrement, inlassablement, lui soufflait à l’oreille : – Vas-y ! Courage ! Tu as plein de choses à découvrir, plein de monde à rencontrer. N’aie pas peur. (...) Un beau jour tout plein de soleil, alors qu’il se promenait, il aperçut une fée. Il aurait pu ne pas la voir, souvent les fées sont invisibles, mais celle-ci voulait lui parler...

A propos de l’auteur et illustratrice Auteur-illustrateur, Aline de Pétigny crée pour les enfants depuis maintenant plus de quinze ans. Avec cette collection, son but est de transmettre une certaine philosophie de la vie aux petits comme aux grands. Suite à la première histoire de la collection, «La princesse et la bergère», Aline de Pétigny a été sollicitée par des écoles, des bibliothèques et des librairies pour rencontrer les enfants. Elle revêt alors son habit de conteuse, tout en expliquant son travail d’auteurillustrateur.

Petites Pensées • Comptines pour penser • Histoires pour penser • Nouvelles pour penser... A chaque âge, sa collection. Découvrez notre catalogue complet sur www.pourpenser.com Penser à l'endroit : c'est continuer à dire "pourquoi ?" © Éditions Pour penser à l’endroit 13 rue Léon Pissot - 49300 Cholet - France -Tél./Fax : (33) 02 41 58 72 26 editions@pourpenser.com - http://www.pourpenser.com ressources pédagogiques : http://www.pourpenser.com/educ

catégorie D

ISBN : 2-915125-00-7

Dépôt légal : octobre 2002


La petite voix d'Honoré