Page 1

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org

Magazine culturel gratuit

EN FINIR AVEC L'EXTREMISME NOUS DEVONS NOUS RASSEMBLER ET NOUS GROUPER

Nous ne visons pas uniquement l’extrémisme religieux. Nous visons tous les extrêmes, qu’ils soient à l’œuvre dans la société, la politique, l’environnement, la distribution des richesses et dans toutes les situations qui nous concernent collectivement en tant qu’humanité !

L

a violence et les opinions extrêmes n’inspirent que des phénomènes négatifs : seuls le débat intelligent et l’action collective nous permettront de construire un avenir meilleur. Le changement doit provenir de la base de la société, c’est à dire de chacun d’entre nous. Cela ne pourra se produire que dans un monde en paix avec lui-même, où les gens sont traités sur le même plan et non divisés en fonction d’étiquettes, de nationalités ou de religions. Nous devons le faire en travaillant collectivement, en découvrant ce que nous avons de commun en tant que peuple du monde et non en agissant comme des individus définis par leur nationalité, leur couleur de peau, leur sexe ou leur religion. Nous devons nous rassembler pour changer le monde, afin d’en finir avec l’extrémisme !

QIAO RAN QIN © POSTERFORTOMORROW-2016

L’équipe de POSTER FOR TOMORROW

2 2 2 3 4 6 8

POSTER FOR TOMORROW EN 2016 LE JURY LE JURY EN LIGNE POUR UN MEILLEUR AVENIR JEU DE L’OIE À LA MEXICAINE BRIEF CRÉATIF 2016 EXPOSITION PARISIENNE

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit

ANDREA HIDALGO © POSTERFORTOMORROW-2016

SOMMAIRE

1


POSTER FOR TOMORROW EN 2016 E n 2009, nous avons commencé nos activités en tant qu’une organisation internationale et indépendante, à but non-lucratif, avec pour ambition d’encourager les individus – au sein de la communauté des graphistes et au-delà – à créer des affiches destinées à stimuler un débat public sur des sujets qui touchent chacun de nous. Nous sommes toujours les mêmes aujourd’hui, et nous faisons toujours la même chose.

Mais durant ces 8 années, nous sommes passés d’un concours annuel d’affiches à l’organisation d’activités tout au long de l’année, à travers le monde entier. Aujourd’hui, 4 Tomorrow organise des débats, des séminaires, des conférences, des ateliers et des expositions dans des écoles, des universités et des institutions publiques. Tout cela, nous avons pu le faire en nous associant et en collaborant avec des individus qui partagent notre vision et notre passion. Nous ne serions rien sans le soutien et l’enthousiasme de tous ces gens de la communauté du graphisme : ceux qui créent les posters, ceux qui nous invitent pour des interventions, ceux qui viennent à ces interventions et les graphistes qui dirigent celles-ci, et les personnes qui nous soutiennent financièrement. Poster for tomorrow, ce sont tous ces gens. Nous sommes des hommes et des femmes à travers le monde qui croyons qu’une affiche, une image simple et saisissante associée à quelques mots forts, peut être le moteur du changement. Une affiche qui, exposée sur un mur ou sur Internet, peut pousser quelqu’un à s’arrêter, à prendre conscience d’une injustice, et à faire quelque chose pour y mettre fin. Au début de cette année, nous voulions rassembler les gens pour faire en finir avec l'extrémisme. Malheureusement, les problèmes évoqués dans nos discours ont perduré et sont loin de disparaître. D’autant pus que nous avons senti cela à une échelle personnelle: nous avons perdu des amis dans un bombardement dans les attaques terroristes qui ont eu lieu au Burkina Faso en janvier dernier, nous avons perdu des amis au Pakistan ainsi qu’au Gabon. Les événements politiques récents en Grande-Bretagne montrent juste comment un pays «uni» peut être divisé. C'est pourquoi nous vous avons invité à faire campagne pour arrêter l'extrémisme et encourager les actions collectives. Nous ne devrions jamais oublier que nous sommes plus forts ensemble, pas séparés.

LE JURY Noma Bar Ruedi Baur Stefanie Vera Baur Ginette Caron

Marisa Gallen Teresa Sdralevich Niklaus Troxler Toan Vu-Huu

LUIS VEIGA © POSTERFORTOMORROW-2016

Cette année, nous avons reçu plus de 5300 affiches, parmi lesquelles seulement 2970 étaient éligibles pour participer au concours. Nous avons éliminé celles qui étaient anonymes, ou portait la signature, celles partagées sur internet ou alors donnaient une réponse extrême ou offensive par rapport au brief. Will Georgi

LE JURY EN LIGNE Elsebeth Aasted, Denmark Mohammad Afshar, Iran Alit Ambara, Indonesia Dimitris Arvanitis, Greece Ashley Baldwin, France Rejane Bargiel, France José Barrera, Mexico Aline Baudet, Belgium Golbanoo Behyar, Afghanistan Naama Benziman, Israel Edi Berk, Slovenia Diego Bermudez, Colombia Caron Bowman, United States Benito Cabanas, Mexico Eric Cai Shi Wei, China Taber Calderon, United States

2

Melanie Cameron, South Africa Coco Cerrella, Argentina Lin Chi, Taiwan Leimei Julia Chiu, Japan Ingrid Creimer, Argentina David Criado, Spain Jean Darsa, France Desquiens David, France Udaya Kumar Dharmalingam, India Ihsen Fakhfakh, Tunisia Patrick Felices, France Alberto Fiocco, Italy Catherine Flood, United Kingdom Mario Fuentes, Ecuador Lina Ghaibeh, Syria

Joanna Gorska, Poland Yuri Gulitov, Russia Bojan Had.., Bosnia and Herzegovina Rick Halperin, United States Serge Hamad, United States Akram Hbaieb, Tunisia Cesar Ali Hernandez Torralba, Mexico Teija Hohl-Kellosalo, Austria Kay Jun, South Korea Ayse Karamustafa, Turkey Durriya Kazi, Pakistan Abro Khuda Brux, Pakistan Boniface N. Kimani, Kenya Lise Klint, Denmark

Ruth Klotzel, Brazil Uttam Kokil, United States Assaf Krebs, Israel Alix Land, United Kingdom Jude Landry, United States Luis Jaime Lara P, Mexico Onica Lekuntwane, Botswana Yossi Lemel, Israel Galefele M. Molema, South Africa Aniko M.E. Boehler, Morocco Vilie Manoli, Netherlands Klimis Mastoridis, Cyprus Celia Matsunaga Higawa, Brazil Mila Melank, Bosnia and Herzegovina Martin Mendelsberg, United States Isabelle Moisy, France Gus Morainslie, Mexico Venny Nakazibwe, Uganda

Emmanuelle Nouzille, France Sindiso Nyoni, Zimbabwe Fiona O’Leary, Ireland Michel Olivier, France Ozlem Ozkal, Turkey Utpal Pande, India Hafeez Qasmani, Pakistan Kianoush Ramezani, France Ben-Ami Ratinsky, Israel Bettina Richter, Switzerland Florence Robert-vissy, Morocco Moises Romero, Mexico Nina Sabnani, India Neemah Sabour, Pakistan Ahmad Saqfalhait, Egypt Bahia Shehab, Egypt Lila Skanavi, Greece Muneera Spence, Qatar Derek Stewart, Italy

Byoung il Sun, South Korea YUKICHI TAKADA, Japan Mariko Takagi, Hong Kong SAR China Chrisse Tang Choi Mei, Malaysia Parisa Tashakori, Iran T. Turkington-Palmer, South Africa Robin Turner, South Africa Felipe Uribe, Colombia Anna Gizella Varga, Hungary Tamaz Varvaridze, Georgia Oleg Veklenko, Ukraine Hoang Vinh, Vietnam Steven Vitale, France Kate Wells, South Africa Valérie Yobé, Canada Mina Youssef, Egypt Saima Zaidi, Pakistan Beata Zalewska, Poland

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit


vivons, nous sommes tous impuissants face à la guerre ou au désastre environnemental global. Nous avons besoin de prendre conscience que nous vivons dans ce monde ensemble – et que notre meilleur moyen de survivre est d’œuvrer ensemble pour créer le monde de demain. Si nous voulons imaginer un meilleur futur, nous devons le faire à l’échelle mondiale. Nous avons besoin de nous détacher des politiques actuelles de confrontation et d’arrêter de penser en termes absolus de bien et de mal, de « nous » et « eux ». Nous devons mettre de côté nos différences en nous parlant, en nous écoutant et en agissant ensemble pour construire notre futur commun. Il est clair que nos gouvernements (qui sont trop contraints par des considérations politiques ou commerciales) n’agiront pas tant que nous ne l’exigerons pas. Nous avons besoin que le changement vienne d’en bas, c’est à dire de nous. Ceci peut uniquement se produire dans un monde qui est en paix avec lui-même, où les gens sont égaux et non divisés par leur étiquette, leur nationalité ou leur religion. Nous ne changerons peut-être rien, mais cela n’a jamais été notre objectif. C’est un commencement. Peut-être que quelqu’un entendra, espérons-le. Pour paraphraser ce que nous disions lors de notre première édition, une personne est un début, mais cent, mille forment un mouvement qui ne peut être nié.

FARANAK PANAHI © POSTERFORTOMORROW-2016

MASSIMO DEZZANI © POSTERFORTOMORROW-2016

SANIDHYA CHOWDHURY © POSTERFORTOMORROW-2016

omme vous le savez, chacune des nos sept dernières éditions s’est concentrée sur un droit humain fondamental, de la liberté d’expression au droit à la santé. Nous sommes fiers de ce que nous avons accompli jusqu’à présent et de la communauté que nous avons créée. Cependant, nous ne pouvons ignorer le fait que rien n’a vraiment changé depuis 2009. Trop de personnes dans le monde ne gagnent toujours pas un salaire décent, les femmes ne sont toujours pas traitées de la meme façon que les hommes et la peine de mort reste en vigueur dans de nombreux pays du monde. Bien que nous n’essayions pas directement de résoudre ces questions, ce constat nous a poussé à adopter une approche différente pour 2016. Nous croyons que le nombre d’affiches que nous recevons chaque année montre le potentiel de la communication sociale. Ensemble, nous avons contribué à sensibiliser le grand public sur les thèmes que nous traitons et, sans rapport direct avec poster for tomorrow, la réponse sur les réseaux sociaux aux événements tels que les attentats de Paris, nous a montré que les gens peuvent s’unir derrière une image forte lorsqu’elle existe. Cela nous donne de l’espoir – et c’est exactement ce dont nous avons besoin, dans un monde où les frontières deviennent de moins en moins significatives. Aujourd’hui plus que jamais, nous sommes unis. Peu importe l’endroit où nous

MOISES ROMERO © POSTERFORTOMORROW-2016

POUR UN MEILLEUR AVENIR C

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit

3


JEU DE L’OIE À LA MEXICAINE César Flores, étudiant en Design de l’université autonome du Mexique, inspiré de l’artisanat mexicain et de la peinture murale, mélange les canons esthétiques à l'environnement socio-politique de notre temps. En plus des illustrations, il travaille en tant qu’artiste indépendant pour le Conseil National des Arts et de la Culture, Centre National des Arts et des agences de communication. Il a notamment participé à la campagne américaine #GOVOTE

B

asé sur un jeu de société très populaire, « Les serpents et les échelles » est une série de fragments dépeignant la situation à l'intérieur de mon pays, le Mexique. C’est un échiquier brisé où les règles ne fonctionnent pas comme elles nous ont été enseignées. Il y a des échelles qui ne vous font pas forcément

NIVEAU 1 - AGRICULTURE

Nous commençons en bas de l’affiche. Ce niveau dépeint la condition des travailleurs agricoles. Une vie extrêmement difficile où il n'y a pratiquement aucune opportunité. La mort est omniprésente et le temps use lentement leur force et leurs rêves. Il n'y a pas d'échelle et ceux qui veulent commencer à grimper devront faire un effort surhumain. (Il est important de remarquer le nombre de mains sur certains personnages et les éléments présents à côté d'eux).

grimper et des serpents capables de vous emmener encore plus haut que vous n’auriez pu l’imaginer. C'est une critique sociale qui explore les absurdités de notre monde. Une réinterprétation d’éléments traditionnels de l’artisanat mexicain afin d’exprimer le moment historique que nous sommes en train de vivre. La répression, la violence, l'exploitation du travail, l'injustice et bien d'autres sujets sont abordés dans cette affiche pleine de symboles attendant d'être découverts. Peu importe la gravité du contexte, il est toujours possible de trouver des personnages qui continuent à se battre et à chercher un monde meilleur. La marge noire autour de l'image symbolise les limites de notre liberté et les obstacles que nous devons encore briser. Il a également été utilisé pour créer la sensation d'anxiété et de claustrophobie que nous vivons de temps à autre.

NIVEAU 10-J NIVEAU 9-I NIVEAU 8-H NIVEAU 7-G NIVEAU 6-F NIVEAU 5-E NIVEAU 4-D NIVEAU 3-C NIVEAU 2-B NIVEAU 1-A

Les mains coupées symbolisent des personnes qui recherchent désespérément un objectif mais qui se perdent en chemin. Sur la gauche une licorne morte et un homme sont en train de se faire découper (il est difficile de savoir où se termine l'homme et où commence la licorne), le mot «NON» sort de la tête de l'homme. Ce fragment représente la façon dont les media de masse détruisent l'imagination et la pensée critique chez l'être humain. Il y a un singe sans talent devenu culte grâce à la magie de la télévision. Ce personnage est important, parce qu'il enseigne par ses paroles, la façon dont les gens devraient agir et percevoir leur monde. « Ce que le singe voit, le singe fait » (NDT : Monkey see, Monkey do est une expression faisant référence à l’apprentissage par la reproduction sans compréhension de la façon dont un processus fonctionne ni de ses conséquences).

Sur le côté gauche, une hache (avec le mot «bienvenue») montre la façon dont l'Amérique traite l’immigration. Derrière, le policier/soldat une culture de céréales pousse au-dessus des crânes de ces migrants illégaux, qui sont exploités dans conditions de travail rudes.

NIVEAU 3 - EXPLOITATION PAR LE TRAVAIL

NIVEAU 5 - VIOLENCE ET PEUR

À ce niveau sont représentées des femmes travaillant pour un salaire de misère dans des conditions déplorables et considérées comme des êtres humains jetables (voir aussi le niveau 1-A). De droite à gauche, les aiguilles qui tournent sur l’horloge représentent la quantité excessive d'heures supplémentaires que les femmes doivent supporter. Il y a un moment où les aiguilles d'horloge disparaissent car le temps n'est plus perçu, une routine sans fin s’installe créant la sensation de quelque chose d'éternel.

Des personnes qui se battent contre d’autres personnes c’est l’assurance d’un pays plus facile à gouverner, en détournant l'attention des vrais problèmes. Chaque jeu a ses pièges et la violence fonctionne comme un autre obstacle immatériel qui réduit les mouvements du peuple.

NIVEAU 2 - MANIPULATION, MEDIA DE MASSE, RELIGION ET AUTO-ASSISTANCE

NIVEAU 9 - LA CLASSE SUPÉRIEURE

NIVEAU 4 - MIGRATION

Ce niveau traite des distractions et de la façon dont la masse est capable d'empêcher les autres de monter. Sur le côté droit, une échelle noire fait descendre les gens. Elle est encadrée de chaque côté par un prêtre qui ne sait pas lire et par un visage souriant vêtu d’un costume dans lequel se cache un homme extrêmement instable. Les deux tiennent un livre à l’envers. La position des livres représente la mauvaise lecture par les deux personnages des mots qu'ils prêchent, dans le seul but de gagner de l'argent et du pouvoir.

4

Quitter le pays à la recherche d'une vie meilleure est l'un des rares choix qu’ont la plupart des gens. Ce niveau représente les migrants et leur voyage sur "La bête".

Sur le côté gauche un personnage de la classe supérieure est assis sur un homme qui écrit et écoute de la musique jouée par un violoniste. Ces deux hommes (écrivain et musicien) représentent les arts et la liberté d'expression, seulement tolérés si ils correspondent aux idéaux des plus riches. Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit


CESAR FLORES © POSTERFORTOMORROW-2016

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit

5


BRIEF CRÉATIF 2016 UNE COMMUNAUTÉ POUR DEMAIN

À

autres. Nous devons agir pour prendre en main notre propre destin, car il est clair que nos gouvernements (qui sont largement entravés par des considérations commerciales ou politiques) n’agiront pas à moins que nous leur demandions. Le changement doit venir de la base de la société : de nous tous. Cela ne pourra se produire que dans un monde en paix avec lui-même, où les gens sont traités en égaux et non divisés en fonction d’étiquettes, de nationalités ou de religions. Si nous voulons améliorer quoi que ce soit, nous devons le faire en travaillant collectivement, en découvrant ce que nous avons de commun en tant que peuple du monde et non en agissant comme des individus définis par leur nationalité, leur couleur de peau, leur sexe ou leur religion.

ELÉMENTS DE RÉFLEXION

Il est facile de déshumaniser des personnes en les réduisant à de simples mots ou chiffres : que ce soit en utilisant des étiquettes comme « réfugiés », « femmes », « musulmans », « activistes » ou en masquant le véritable impact d’une situation en affirmant simplement par exemple que « 25 000 personnes sont mortes ». Pour dépasser cette situation, nous devons donner des visages à ces personnes et raconter leurs histoires pour que, partout dans le monde, nous soyons toujours plus nombreux à nous identifier et à comprendre les êtres humains derrière les étiquettes.

MESSAGE

La violence et les opinions extrêmes n’inspirent que des phénomènes négatifs : le débat intelligent et l’action collective nous permettront seuls de construire un avenir meilleur. Nous devons nous rassembler et nous grouper pour changer le monde, c’est pourquoi il est urgent d’en finir avec l’extrémisme !

LUIS VEIGA © POSTERFORTOMORROW-2016

SOPHIE BRAKHA © POSTERFORTOMORROW-2016

noter : nous ne visons pas uniquement l’extrémisme religieux. Nous visons tous les extrêmes, qu’ils soient à l’œuvre dans la société, la politique, l’environnement, la distribution des richesses et dans toutes les situations qui nous concernent collectivement en tant qu’humanité. Nous visons les individus qui dominent le débat public simplement parce qu’ils crient le plus fort et écoutent le moins, qui laissent peu d’espace à l’échange et à des opinions plus nuancées que le simple bien contre le mal ou le « je » contre le « tu ». Nous visons les climato-sceptiques, ceux qui refusent de laisser des réfugiés entrer dans leur pays ainsi que tous ceux qui discriminent les autres en raison de leur sexe, de leur nationalité, de leur orientation sexuelle ou de leur religion. Les extrémistes aujourd’hui, ce sont ces 62 personnes qui possèdent autant que la moitié de la population mondiale, ce sont ces industriels qui influencent les politiques environnementales et menacent le futur de l’humanité toute entière, ce sont ces banquiers qui créent des bulles économiques artificielles pour le seul bénéfice de quelques spéculateurs au détriment de tous les autres, ce sont ces personnes qui utilisent la religion pour inspirer la haine, la violence ou la guerre. Le fait est qu’en 2016, les frontières nationales n’ont jamais aussi peu compté. Quel que soit notre pays, nous sommes tous pareillement vulnérables face aux guerres et aux désastres écologiques. Nous devons prendre conscience que nous vivons dans un seul et même monde – et que la meilleure façon de créer un monde meilleur pour tous est de travailler ensemble à construire demain. Si nous voulons imaginer un avenir plus juste, nous devons le faire à une échelle globale. Nous devons refuser les politiques de confrontation et faire les efforts nécessaires pour comprendre les différentes situations partout dans le monde, en se parlant et en s’écoutant les uns les

6

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit


Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit

7

FABIÁN CARRERAS © POSTERFORTOMORROW-2016

SHE-MA SEM © POSTERFORTOMORROW-2016

YUFENG LEE © POSTERFORTOMORROW-2016

META NEWHOUSE © POSTERFORTOMORROW-2016

FARANAK PANAHI © POSTERFORTOMORROW-2016

LINO GUILLERMO QUIRÓS HERNÁNDEZ © POSTERFORTOMORROW-2016

MIGUEL ANGEL RANGEL © POSTERFORTOMORROW-2016

LUIS ÁNGEL GARCÍA © POSTERFORTOMORROW-2016

FETANIS IOANNIS © POSTERFORTOMORROW-2016


50 JOURS D'EXPOSITION À LA HALLE PAJOL DU 8 DÉCEMBRE AU 30 JANVIER

E

lle présente les 100 meilleures affiches sélectionnées parmi plus de 5300 affiches, d’abord par un jury en ligne composé de 100 personnes puis par un jury live réuni à Paris le 10 octobre 2016.

Cette exposition en plein air aura lieu à la Halle Pajol, à Paris 18e. Elle permettra à un plus grand nombre de visiteurs venant de tout Paris ainsi que les habitant du quartier d’en profiter. Nous souhaiterions remercier le Ministère de la Culture et de la Communication, l’UNESCO et la Mairie de Paris d’avoir apporter leur soutien à notre édition de 2016.

DAY FOR TOMORROW

8

DARYOUSH TAHMASEBI © POSTERFORTOMORROW-2016

AFRODITE ALAJBEG © POSTERFORTOMORROW-2016

Magazine culturel - 8 pages - gratuit Dépôt légal à la BNF Décembre 2016 Numéro ISSN : en cours - Numéro CPPAP : en cours Editeur : 4Tomorrow - Association loi 1901 Siret n° 520 546 664 00027 - code ape : 9499z Siège social : 16, Esplanade Nathalie Sarraute - 75018 Paris Téléphone : 01 42 05 88 87 www.posterfortomorrow.org www.facebook.com/posterfortomorrow twitter.com/poster4tomorrow Pour nous contacter : presse@posterfortomorrow.org Directeur de la publication : Hervé Matine, Président fondateur Vice-présidente, en charge des partenariats stratégiques et du fundraising : Setareh Farsi Rédacteurs en chef : Will Georgi Rédacteurs en chef adjoints : Luca Camino, Mises Romero, Yann Guillo Traducteurs-Réviseurs : Yann Guillo, Belia Romero, Direction Artistique : Tommaso Minnetti, Bertrand Nicolle Iconographie, Infographie : Zukunft Imprimeur : Escourbiac, Paris Remerciements : Hélène Bidard, Jean Jullien, Riccardo Guasco, Patrick Klugman, Eric Lejoindre, Matteo Migliorini , Pascal Murgier, Jennifer Thiault, Armelle Arrou-Bertrand, Alexander Schischlik, Golda El-khoury, Claudine Bouygues, Jean-marc Dumont, Thomas Fansten, Marie Christine Pinault Desmoulins, Linda Tinio, Aline Weber

FRANK ARBELO © POSTERFORTOMORROW-2016

LOUISA WIDYANTA © POSTERFORTOMORROW-2016

RICCARDO GUASCO © POSTERFORTOMORROW-2016

L’ouverture modiale de nos expositions “En finir avec l’extrémisme“ dans plusieurs villes à travers le monde est programmé pour le 8 décembre 2016. Ce sera le 6ème “Day for Tomorrow“ que nous organisons. C’est égalment l’occasion de célébrer la Journée mondiale des droits de l’homme (10 décembre). Expositions confirmées à ce jour : Aix-En-Provence, Ankara, Beirut, Caire, Chelyabinsk, Doha, Florence, Gainesville, Guayaquil, Istanbul, Karachi, Kermanshah, , Le Renouard, Marrakech, Mumbai, Quito, San José, Sarajevo, Tabriz, Thessaloniki…

Décembre 2016 - N° 5 - www.posterfortomorrow.org - Magazine culturel gratuit

Journal Culturel N° 5 - En Finir Avec l'Extremisme  

Journal gratuit dédié à l'édition Make Extremisme History 8 Pages imprimé en quadri en France Sur Parier Cyclus 80g. Décembre 2016

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you