Page 1

Poly-Monde 2012 Afrique du Sud

Mission industrielle - 4 au 26 mai


Ce document a pour but de vous présenter la mission Poly-Monde 2012. Vous y trouverez ­ des informations sur la nature de notre mission ­internationale et sur les membres de notre équipe. Nous vous remercions pour l’intérêt que vous p­ ortez à notre mission et demeurons à votre ­disposition pour toute information c­ omplémentaire. L’équipe Poly-Monde 2012


y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20


Gouvernement du Québec

Le premier ministre

Québec, le 12 août 2011

Madame, Monsieur, Pour la vingt-troisième année consécutive, la mission Poly-Monde se met en branle. Cette fois-ci, le groupe d’étudiants de l’École Polytechnique se rendra en Afrique du Sud. D’entrée de jeu, je salue l’initiative de ces jeunes et de l’École Polytechnique de Montréal, qui s’inscrit dans l’esprit d’un cheminement professionnel à l’heure de la mondialisation, de la concurrence internationale et des grands défis de développement durable. À travers une série de visites industrielles dans divers secteurs d’activités, cette nouvelle mission donnera, aux étudiants en génie, toutes les occasions d’enrichir leur formation d’instaurer des échanges industriels, scientifiques et culturels, et de créer et renforcer des relations de partenariat entre le Québec et l’Afrique du Sud. Le succés des missions Poly-Monde, année après année, montre bien que l’expérience est chaque fois des plus positives. En y participant, les ingénieurs de demain ouvrent leur carrière sur tous les marchés et se font les ambassadeurs du savoir-faire québécois sur tous les continents. À tous les étudiants du projet Poly-Monde, je souhaite une excellente mission en Afrique du Sud en 2012!

Jean Charest


Bureau du président du conseil

Le 22 septembre 2011 Pavillon principal Bureau B-218.24 Campus de l’Université de Montréal 2900, boul. Édouard-Montpetit 2500, chemin de Polytechnique Montréal (Québec) Canada H3T 1J4

Adresse postale C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (Québec) Canada H3C 3A7 Téléphone : 514 340-5265 Télécopieur : 514 340-4237

École affiliée à l’Université de Montréal

OBJET : Projet Poly-Monde 2012 (Afrique du Sud)

Madame, Monsieur, Toujours soucieuse de promouvoir l’excellence, l’École Polytechnique de Montréal appuie avec conviction le projet Poly-Monde 2012 qui prendra place en Afrique du Sud en mai prochain. Mis sur pied par nos étudiants, ce projet entre dans la lignée des missions industrielles internationales Poly-Monde qui en sont déjà à leur 23e édition. Nos étudiants sont très conscients des nouveaux défis qui les attendent sur le marché du travail qui devient de plus en plus compétitif par l’accroissement de la concurrence internationale. Ce marché est régi, entre autres, par le développement sans relâche de la technologie et par la capacité d’adaptation aux différentes cultures. L’Afrique du Sud est la première puissance économique du continent africain, représentant le quart du PIB de celui-ci. Étant l’un des premiers producteurs mondiaux d’or, de platine et de diamant, elle se démarque par son secteur minier. Ses ociétés et entreprises très prospères rendent l’Afrique du Sud compétitive sur les archés internationaux. Les secteurs agroalimentaires et biotechnologiques ainsi que le secteur manufacturier chimique sont également fortement développés. De l’abolition de l’apartheid en 1991 à aujourd’hui, l’Afrique du Sud se retrouve en pleine émergence, connaissant une croissance économique remarquable. L’École Polytechnique de Montréal est convaincue des retombées bénéfiques de Poly-Monde 2012, et encourage donc les commanditaires à contribuer généreusement à cette mission. D’avance, elle les remercie bien sincèrement au nom de ses étudiants. Je vous prie, Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs. Le président du Conseil,

Bernard Lamarre, ing. M. Sc., F.I.C.I., O.C., O.Q.

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20


Un mot sur le parrain des missions Poly-Monde M. Roger A. Blais (1926-2009) À quelques mois de sa retraite de l’École Polytechnique de Montréal en 1989 M. Roger Blais apprenait de trois leaders étudiants, François Nadeau, Claude Benoit et Normand Gadoury, qu’ils organisaient un projet de visites industrielles au Japon en Mai 1990. Dès le départ, il était emballé par ce concept innovateur, car cette heureuse initiative de la part des étudiants allait leur permettre d’enrichir leur formation en se familiarisant avec le phénomène de la mondialisation. Entièrement organisée par les étudiants, cette mission comprenait 26 participants triés sur le volet dans diverses disciplines du génie ainsi que les professeurs Clément Fortin (g. mécanique), Mario Godard (g. industriel) et David Haccoun (g. électrique) qu’il avait invité à accompagner dans cette série de visites industrielles. C’est ainsi que suite à cette mission et avec l’appui des leaders étudiants et l’encouragement de la Direction et l’École Polytechnique de Montréal, il crée un programme de formation à deux paliers. Le premier est un cours constitué d’une série de leçons sur les principes et pratiques de management de la technologie. Le deuxième est un cours portant sur le pays à visiter et ses principaux enjeux sur les plans de son histoire, son système politique, son environnement d’affaires, ses industries dominantes et son contexte industriel. Cette formation préparatoire comprend aussi la visite d’une vingtaine d’entreprises québécoises dans les mêmes secteurs que ceux ciblés par la mission annuelle. Suite au succès de Poly-Japon, il réussit à convaincre le célèbre ingénieur Camille Dagenais (ex-président de SNC) et l’éminent financier Stephen Jarislowsky de créer à Poly une Chaire prestigieuse de recherche en Technologie et Concurrence internationale pour épauler cette initiative étudiante, ce qui fut réalisé en 1991. C’est ainsi qu’il a eu le privilège d’accompagner les étudiants pour Poly-Japon (1990), Allemagne (1991), Scandinavie (1992) et Italie (1993). Il en a gardé un souvenir impérissable et était ébahi par le sérieux et le leadership des étudiants. Roger A. Blais a laissé un bel héritage à la communauté polytechnicienne et les membres de Poly-Monde l’ont apprécié grandement. C’est avec fierté et motivation que nous ferons avancer ce projet qu’il a soutenu et démarré.


Table des matières

I

1 2

> Des ingénieurs internationaux > Poly-Monde, 23 ans Présentation de la mission Poly-Monde 2012 > Itinéraire > La particularité de l’Afrique du Sud > Problématique étudiée > Objectifs de la mission > Professeur accompagnateur > Interlocuteurs > Équipe de mission

II

3 5 5 5 6 7 7

Financement

> Budget > Retombées pour nos partenaires > Forfaits de partenariat

21 22 23

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20


Des ingénieurs internationaux Le contexte industriel d’aujourd’hui est marqué par l’émergence de nouveaux marchés, la concurrence internationale ainsi que la mondialisation des technologies. L’ingénieur, quel que soit son domaine de spécialité, doit être sensibilisé à cette réalité internationale et ainsi parfaire ses connaissances en ce qui a trait aux changements affectant les systèmes industriels. Par ailleurs, les entreprises canadiennes et québécoises ont ardemment besoin de renouveler leurs compétences et leurs connaissances notamment en contribuant à la formation d’ingénieurs tournés vers l’international. L’orientation «Projets internationaux», instaurée à l’École Polytechnique de Montréal en 2007, offre un bon encadrement et une préparation efficace aux candidats ingénieurs pour leur mission grâce notamment aux cours Technologie et concurrence internationale I et II ainsi qu’à un cours donné par l’ancien Premier Ministre du Québec, M. Bernard Landry, Mondialisation et firmes internationales. L’intérêt de ces cours réside dans la réalisation d’études thématiques traitant du pays visité, d’études sectorielles sur certaines technologies de pointe et d’analyses sur les impacts des grands accords commerciaux au sein des industries.

Portée des missions Poly-Monde La mission, supportée par l’École Polytechnique de Montréal, est sous l’entière responsabilité des candidats ingénieurs. Par conséquent, le financement, l’organisation des visites au Canada et à l’étranger ainsi que la planification de toute la logistique du voyage sont à leur charge. Les visites industrielles et culturelles ont pour but de: > Cibler et examiner les technologies qu’ont en commun le Canada et les pays étudiés; > Comparer les performances et les ressources de l’industrie canadienne face à l’industrie étrangère afin de prendre conscience des forces et faiblesses des entreprises de différents secteurs; > Découvrir les technologies de pointe qui existent à l’étranger et pourraient s­ ’appliquer dans les industries du Canada, et ainsi entrevoir les modèles d’affaires et de transferts ­technologiques; > Développer des aptitudes telles que l’entrepreneuriat, la faculté d’observation, le sens critique, le leadership, l’interdisciplinarité ainsi que le sens de l’organisation; > Inciter de futurs ingénieurs à s’ouvrir à une autre culture. Au retour de chaque mission, les participants réalisent un rapport exhaustif faisant état des caractéristiques particulières du pays visité. Aujourd’hui, en plus des rapports produits pour les 21 missions déjà réalisées, Poly-Monde bénéficie d’une bibliothèque importante portant sur l’innovation, l’économie et les pays visités.

1


Appui de l’École Polytechnique de Montréal Ce projet extraordinaire est appuyé par le Conseil Poly-Monde, lequel est formé par le ­président et le directeur général de l’École Polytechnique, la directrice du Bureau des Relations Internationales, un membre de la Direction d’Air Liquide Canada, le chef de mission, le coordonnateur étudiant et d’anciens coordonnateurs de mission. Le Conseil Poly-Monde ­­­ est responsable du choix de la destination de chacune des missions.

Poly-Monde, 23 ans 2004

1994

2011

2010 1999

1991 1996

1997

1993

2006

2009

1992 2003

2001

2005 1990 1995 2000

1998

2008 2002

2007

Secteurs étudiés par le passé > Aéronautique > Aérospatial > Agroalimentaire > Automobile > Biotechnologies > Chimie > Énergies alternatives > Fabrication à grande échelle > Génie biomédical > Infrastructures civiles

> Logistique et transport > Nanotechnologies > Pétrochimie > Pharmaceutique > Ressources naturelles > Microélectronique > Services financiers > Télécommunications > Technologies de l’information

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

2


SECTION I Présentation de la mission Poly-Monde 2012

Itinéraire Le Cap -capitale législative-

Le Cap est la ville la plus au sud du continent africain, ce qui en fait une ville portuaire importante et par le fait même un centre industriel d’importance. Plusieurs sociétés y ont installé leur siège social dont les compagnies maritimes et les entreprises pétrochimiques. Les industries des technologies de l’information et de l’industrie minière occupent depuis quelques années une place importante dans l’économie de la ville. La centrale nucléaire Koeberg située dans la région fait de la province un important fournisseur d’énergie pour le reste du pays. Également, du pétrole et du gaz naturel ont récemment été découverts au large des côtes dans l’océan Atlantique.

Port Elizabeth

Port Élizabeth possède un port doté des plus importantes installations de chargement de minerai de l’hémisphère sud. Au début des années 2000, des investissements majeurs ont permis la mise en place d’infrastructures dans la zone de développement industriel dont le nouveau port international de Coega. La zone de développement industriel, située près de la ville de Port Élizabeth, soutiendra une augmentation de la taille des industries de la ville et l’ajout de nouvelles industries. Aussi, plusieurs grands joueurs du domaine de la construction automobile et pneumatique sont déjà installés dans la région.

3


Durban

Les secteurs industriels les plus développés de la région de Durban sont la chimie, la métallurgie, le papier, le textile et l’agro-industrie. Entourée de champs où l’on cultive une grande quantité de canne à sucre, la ville est ainsi connue pour ses raffineries de sucre et est le plus grand port sucrier au monde. Grand centre relié à l’océan Indien, Durban est également reconnu comme le plus grand port d’importation et d’exportation d’Afrique du Sud. Dû au passage obligé de la plupart des marchandises vers l’intérieur, chaque année plus d’un million de conteneurs et près d’une trentaine de millions de tonnes de marchandises sont traités au port.

Bloemfontein -capitale judiciaire-

Malgré sa population plus faible, Bloemfontein est un centre où les activités de commerce, de finance et de transport permettent à la ville de contribuer à l’essor économique de la province et du pays. Situé au centre de la ligne ferroviaire reliant Johannesburg et Le Cap, Bloemfontein lie toutes les importantes lignes de chemin de fer du nord au sud. Une majeure partie de la production économique de la région de Mangaung s’effectue à Bloemfontein. Bien que moins importantes que dans le reste du pays, les industries dominantes sont les industries minières, manufacturières et agricoles.

Johannesburg

Important centre financier du pays, Johannesburg a connu son essor grâce aux industries minières. La diminution des ressources naturelles, notamment de l’or, a progressivement permis à d’autres secteurs de prendre de l’ampleur. Ainsi, le secteur manufacturier, par exemple les usines sidérurgiques et de ciment, domine maintenant le marché. Johannesburg est également le foyer de grandes banques, de sociétés minières du pays et d’organismes réglementant l’exploitation minière. L’informatique, l’immobilier, le transport et les soins de santé privés sont aussi des industries en importance à Johannesburg.

Pretoria -capitale administrative-

Pretoria est la capitale officielle de l’Afrique du Sud, là où siège le gouvernement. En plus d’abriter les instances ministérielles, la ville accueille les ambassades étrangères et les missions diplomatiques. Ses principales industries sont la sidérurgie, la transformation du cuivre, la fabrication des automobiles, de wagons et de machinerie lourde. La ville est un important centre commercial et un centre industriel important.

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

4


Pertinence de l’Afrique du Sud

Leader économique du continent africain, l’Afrique du Sud a réussi à se caractériser ces dernières années comme étant une grande puissance en émergence. Soutenu par un taux de croissance moyen de 5% depuis 1994, le pays cherche à atteindre son plein potentiel économique. Pour ce faire, l’Afrique du Sud a bâti des relations internationales solides tant au niveau diplomatique que commercial, en l’occurrence avec le Canada. Les deux pays, tous deux membres du Commonwealth, entretiennent des relations officielles depuis 1939, et économiques depuis 1994 suite à la chute du régime de l’Apartheid. Quelques faits intéressants : > Les échanges commerciaux bilatéraux entre les deux pays ont atteint 1,8 milliards de $ en 2009; > L’Afrique du Sud exporte principalement au Canada du fer et de l’acier, des machines, des métaux précieux et des pierres précieuses, ainsi que des fruits comestibles; > L’Afrique du Sud constitue la principale voie d’entrée du Canada au marché subsaharien; > Le Canada est le sixième investisseur en Afrique du Sud, principalement dans les secteurs des mines et minéraux, de l’agro-alimentaire, des technologies de l’information et des communications.

Problématique étudiée

Mines et métaux

La mission a pour visée d’étudier l’Afrique du Sud dans le nouveau contexte d’innovation et de concurrence régionale et globale. L’équipe étudiera différents secteurs de l’industrie en se concentrant sur les aspects thématiques de l’intégration sociale tant à l’intérieur des entreprises sud-africaines que des entreprises extérieures implantées en Afrique du Sud, ainsi que sur l’aspect des politques structurelles, c’est-à-dire le support au développement économique du pays. Les secteurs industriels étudiés sont les industries les plus importantes du pays.

Manufacturier chimique

Agroalimentaire et biotechnologies

Objectifs de la mission

Le premier objectif est la formation des étudiants à un processus de recherche pour approfondir leurs connaissances sur la compétitivité, l’innovation et les plans d’affaires des entreprises œuvrant dans les secteurs visés par la mission. Le second objectif est un objectif de rayonnement et de transfert.

D’abord, la mission Poly-Monde 2012 contribuera au rayonnement de l’École Polytechnique en Afrique du Sud. Par la qualité de ses participants et de sa préparation, elle témoignera de l’envergure internationale de Polytechnique, de ses étudiants ainsi que de ses diplômés. Ensuite, les partenaires et commanditaires de la mission bénéfiecieront d’une visibilité de premier plan. L’équipe de mission utilisera des voies diplomatiques et commerciales grâce auxquelles elle réalisera sa mission, et les documents finaux de présentation constitueront des moyens exceptionnels de visibilité pour les participants et commanditaires.

5


Professeur accompagnateur « Appelée ‘‘mission Poly-Monde’’, Poly-Monde est en réalité une aventure. Mais c’est une aventure plurielle. C’est d’abord une aventure dans la découverte des technologies employées par de grandes entreprises internationales. C’est aussi une aventure dans la découverte des différentes composantes des sociétés (l’histoire, la culture, les habitudes de vie, les réglementations) et comment ces composantes influent sur l’économie des pays visités. C’est encore une aventure dans la découverte de la diversité du monde et de l’importance de considérer le développement durable dans toutes ses perspectives. Et c’est surtout une aventure humaine où chaque participant va apprendre un peu plus sur soimême et sur le monde qui l’entoure. Poly-Monde est assurément une des briques essentielles à la formation d’une nouvelle génération d’acteurs en charge de leur destin et de leur communauté. Pour chaque mission Poly-Monde, une énergie extraordinaire se déploie à la fois dans l’organisation de la mission, dans la levée de fonds, et aussi et surtout dans la quête de sens de la mission. Poly-Monde marque de son empreinte et à jamais la vie de ses anciens participants. La vie professionnelle ainsi que le regard personnel des étudiants sur le monde, sur leur monde, sont changés vers un horizon qui permet les échanges interculturels et le développement harmonieux des sociétés. En tant que professeur responsable de l’orientation ‘‘Projets internationaux’’, il me revient l’honneur de superviser le caractère académique de la mission Poly-Monde. Extension du cours ‘‘Technologie et concurrence internationale’’ et de l’orientation au sens large, le temps passé sur le terrain permet la mise en application et l’analyse scientifique des stratégies des entreprises dans leurs contextes culturels, réglementaires et internationaux. Je dois avouer à quel point c’est un privilège que de voir de jeunes étudiants embrasser les valeurs de PolyMonde. Au delà de ce rôle privilégié, j’ai un profond respect pour leur énergie, enthousiasme et professionnalisme. Poly-Monde est une aventure plurielle parce que le monde est pluriel. Le nom ‘‘Poly-Monde’’ capture bien cette réalité. »

Thierry Warin, Ph.D.

Professeur responsable de l’orientation Projets internationnaux

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

6 2011 -07 -18 08:11:45

1/1

Unnamed Page (#18)


Interlocuteurs et types d’échanges ciblés Lors de nos visites industrielles et ministérielles dans les régions sélectionnées d’Afrique du Sud et du Québec, nous visons à créer des contacts privilégiés avec des dirigeants et cadres d’entreprises, de centres de recherche et d’administrations publiques, afin d’établir des relations sincères et durables. Ces échanges visent à nous permettre d’obtenir un portrait complet et franc de la situation économique du pays visité. Ainsi, nous pourrons mieux comprendre quels sont les défis et les opportunités que l’Afrique du Sud offre aux entreprises canadiennes.

Équipe de mission La mission est composée de 25 étudiants candidats ingénieurs. Les 19 femmes et 6 hommes de la mission proviennent de 10 disciplines différentes du génie : aérospatial, biomédical, chimique, civil, électrique, industriel, informatique, logiciel, mécanique et physique.

7


M a î t r i s e e n g é n i e i n d u s t r i e l , Gestion de projets technologiques

Priscille.Arbour@polymtl.ca

G é n i e b i o m é d i c a l , Orientation Projets internationaux

William.Sanger@polymtl.ca

Coordonnatrice

Membre de la mission Poly-Monde 2011 B.Ing. Génie mécanique (Polytechnique Montréal) Bourse d’admission École Polytechnique, 2007 Stage, Groupe Le Duff Amérique, Boulangerie au Pain Doré, 2009 et 2010 Stage, Genivar, 2008

Découvrir les nouvelles réalités industrielles et culturelles, les marchés internationaux et les impacts de la mondialisation, font de Poly-Monde un projet qui me tient à cœur. J’ai toujours voulu orienter ma carrière vers l’international et Poly-Monde est une occasion unique dans mon apprentissage. Je crois que le voyage, incluant toute sa préparation, est un apport personnel et académique très significatif. Les compétences recherchées sur le marché du travail sont portées par un vent de renouveau et demandent plus que jamais de notre part que nous soyons ouverts d’esprit et d’avoir une bonne compréhension des enjeux culturels, économiques et technologiques. Poly-Monde est un projet unique pour explorer la culture, la technologie, l’innovation et sa gestion dans les différents secteurs industriels.

Trésorier

Membre de la mission Poly-Monde 2011 Bourse de recherche en développement international, CIRANO, 2010 Stage, CIRANO, 2011 Stage, École Polytechnique de Montréal, 2011 Stages, Université McGill, 2007 à 2009 Échange universitaire à la Czech Technical University de Prague, 2009-2010 Rédacteur en chef, Le Polyscope, 2010-2011

Poly-Monde représente pour moi l’occasion unique d’allier économie, découverte sociale, dimension politique et innovation industrielle. Partir en Afrique du Sud pour y étudier les forces en action témoigne d’un véritable projet enrichissant autant pour notre groupe que pour le Québec, de par le rapport qui sera produit à notre retour de mission. De nos jours, l’ingénieur ne peut se contenter d’exceller au niveau technique. Il se doit de naviguer entre les sphères sociales, de comprendre les enjeux géopolitiques et d’analyser les rouages économiques pour pouvoir s’inscrire pleinement dans son environnement et y apporter un changement tangible et déterminant. Après avoir participé à la mission Poly-Monde France 2011, j’ai plongé tête première dans cette effervescence qui anime les projets novateurs et audacieux de notre époque. 12 0 Cette année, l’Afrique du Sud se positionne comme un 2 e incroyable défi, défi qui je suis certain sera relevé avec nd o brio par notre équipe ! -M

y

Pol

8


G é n i e m é c a n i q u e , Orientation Projets internationaux

Matthieu.Bister@polymtl.ca

G é n i e c i v i l , Orientation personnalisée

Va l é r i e . D a l l a i r e @ p o l y m t l . c a

9

Équipe d’édition

Responsable de l’équipe d’édition Stage, Plexis Precision, 2011 Stage, Ingénieurs sans frontières Canada, 2010 Stage, École Polytechnique de Montréal, 2009 Président, Ingénieurs sans frontières-Polytechnique, 2009-2010

La mission Poly-Monde 2012 est pour moi une opportunité unique pour mieux comprendre le fonctionnement et la place de l’Afrique du Sud dans l’industrie mondiale, et son potentiel d’évolution dans les prochaines années. Ce pays étant habituellement reconnu comme la « porte d’entrée économique du continent africain », sa visite sera pour moi une grande source d’apprentissages pour développer les compétences nécessaires à tout ingénieur du village mondial du vingt-et-unième siècle, telles que la communication interculturelle, la compréhension des enjeux globaux, ou encore la gestion de projets multinationaux. Je vois également la mission en tant que telle comme une nouvelle expérience d’équipe qui me permettra d’accroître mes compétences de gestion et ma compréhension des dynamiques organisationnelles. Je suis donc très enthousiaste à l’idée de participer à cette mission qui me permettra d’être encore plus prêt à débuter ma carrière d’ingénieur dans le secteur de l’aide internationale au développement.

Stage, BPR-Énergie, 2008 Stages, Hydro-Québec, 2009 et 2011 Échange universitaire à la Universidad Politécnica de Madrid, 2009-2010

La mission Poly-Monde offre une occasion unique pour les futurs ingénieurs ayant la chance d’y participer de mieux comprendre les enjeux économiques, sociaux et politiques de la mondialisation. C’est dans cette optique que j’ai décidé de m’impliquer dans ce projet. Lors de mon échange à Madrid, j’ai pu m’immerger dans la culture espagnole et, de ce fait, en apprendre d’avantage sur ses approches académiques et technologiques, largement différentes des nôtres. Par le projet Poly-Monde, j’espère enrichir mes connaissances quant aux industries d’ici et celles d’Afrique du Sud, tout en découvrant une culture bien différente de la nôtre. Je suis donc très heureuse de compter parmi les participants de la mission Poly-Monde 2012, et prête à relever ce défi pour ma dernière année à l’École Polytechnique de Montréal.


G é n i e é l e c t r i q u e , Orientation Projets internationaux

Jeanne.Gagnon@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

Ya s m i n e . B o u l a h f a @ p o l y m t l . c a

Bourse de la Fondation des victimes du 6 décembre 1989, 2010 Lauréate du Prix Excelle Science du ministère de l’Éducation du Loisirs et du Sport, 2010 Bourse d’entrée de la Fondation de Polytechnique, 2009 Stage, CAE inc., 2011 Présidente et directrice générale, Folie Technique, 2010-2011

La richesse de l’expérience à tirer de la mission Poly-Monde est double. On en retire surtout une expérience unique à l’international. Rares sont les occasions qui permettent une analyse approfondie de l’économie industrielle du Québec et encore moins d’un pays qui, comme l’Afrique du Sud, fait partie du BRICS. De plus, l’encadrement académique qui accompagne la mission complète notre formation de futur ingénieur en nous fournissant les outils nécessaires à la poursuite d’une carrière à l’international. La mission se révèle aussi un excellent préambule à la profession d’ingénieur. Les membres ont sous leur responsabilité toute la logistique permettant la réalisation de la mission. Elle résulte d’une quantité formidable de travail réalisé par une équipe multidisciplinaire. Avant tout, c’est le travail en équipe, à la base de tout projet d’ingénierie, qui permet à Poly-Monde se renouveler chaque année.

Équipe de financement

Responsable de l’équipe de financement Bourse de recherche UPIR Stage, Tornatech inc., 2011 Stage, Pratt & Whitney Canada, 2010

Le souhait de poursuivre une carrière à l’international a soulevé en moi le désir de participer à la mission Poly-Monde. Ce projet représente une chance inouïe de m’ouvrir sur le monde et m’offre la possibilité de mieux comprendre la prise de décision dans un contexte international. Cette expérience va aussi me permettre de mieux me préparer à la réalité du milieu industriel et de découvrir le fonctionnement des marchés internationaux de biens et de services dans le cadre de la mondialisation. De plus, je considère que la mission est une occasion unique de prendre connaissance des technologies utilisées dans le pays émergent qu’est l’Afrique du Sud. Poly-Monde constitue un projet d’une grande envergure. Innovateur et enrichissant, il me permettra de parfaire ma formation d’ingénieure industriel. C’est un grand honneur pour moi de prendre part à cette mission qui s’envolera vers la nation arc-en-ciel pour jouer le rôle d’ambassadrice de l’École Polytechnique de Montréal. 012

-M

y Pol

e2

d on

10


G é n i e p h y s i q u e , Orientation nanotechnologies

Menel.Benzaid@polymtl.ca

Ya n i v . C o h e n - S c a l i @ p o l y m t l . c a

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

11

Stage, Ingénieurs sans frontières Canada, 2011 Stage, Ville de Montréal, 2008 Responsable du financement, Ingénieurs sans frontières-Polytechnique, 2010

La globalisation a une influence directe sur les secteurs des technologies et de l’économie. Ainsi, il est primordial, afin d’assurer le succès de ces derniers, de comprendre et de considérer les pays émergents. L’Afrique du Sud en est un parfait exemple. Ce pays se démarque par la qualité des produits et des services qu’il offre. Au fil des ans, Il est devenu un important compétiteur et allié dans les secteurs miniers, agricoles et de l’énergie. Ajouter à mes compétences techniques un savoir économique afin d’élargir ma vision professionnelle est une des raisons qui m’ont poussé à joindre la mission Poly-Monde 2012. Participer à cette expérience me permettra en tant que futur acteur dans le domaine de l’innovation d’acquérir des compétences professionnelles qui me seront utiles dans un contexte international.

Stage Six Sigma, McKESSON Canada, 2011

Poly Monde représente pour moi une opportunité unique de compléter ma formation d’ingénieur en y intégrant des notions et une expérience qui correspondent à mes ambitions de carrière. En effet, le contexte industriel d’aujourd’hui est marqué par l’émergence de nouveaux marchés, la concurrence internationale ainsi que la mondialisation des technologies. De plus, je crois sincèrement que c’est en partageant notre savoir avec d’autres cultures qu’il nous sera possible d’apprendre et d’innover de façon impressionnante dans les prochaines années. Il devient donc incontournable, selon moi, d’être conscient et sensibilisé à ces changements sur le plan humain et technique en tant qu’ingénieur. La destination de la 23e édition de Poly Monde, l’Afrique du Sud, est particulièrement attrayante. Ce sera la première fois que la mission portera un regard critique sur un pays du continent africain. Cette mission permettra d’amener une dimension et des connaissances nouvelles au portfolio de Poly- Monde. La richesse culturelle, industrielle et l’histoire de ce pays ne peuvent que faire rêver. C’est donc avec une soif de découverte et d’apprentissage que j’entreprendrai la mission Poly Monde 2012.


Baccalauréat - M aît r ise e n gé nie biom é dic al. Gé nie c lin q i q u e

Stéphanie.Dejoie@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

Rouba.El-Khoury@polymtl.ca

Bourse de recherche UPIR , 2010-2011 1er Prix Étudiant de l’APIBQ , 2011 Stage, Institut Lady Davis de recherches médicales, 2011 Stage, Chaire de recherche du Canada en génie tissulaire du cartilage, 2009-2010 Conseillère au Conseil d’Administration de l’Association des étudiants de Polytechnique, 2010-2011 Vice-présidente à l’éducation, Comité des étudiants en Génie Biomédical, 2009-2010

Participer à la mission Poly-Monde 2012 en Afrique du Sud est, pour moi, une opportunité d’amener ma curiosité intellectuelle à un niveau international. C’est une belle opportunité de découvrir un monde industriel, économique et technologique en plein essor, parfois bien différent de celui connu au Québec ou ailleurs au Canada, et ensuite d’importer les grandes lignes de ce développement jusque dans notre milieu. C’est une expérience toute aussi enrichissante qu’extraordinaire. C’est aussi une très belle occasion pour moi de mettre à profit mes connaissances acquises en ingénierie. De plus, découvrir l’une des nombreuses cultures africaines est une expérience incroyable et il est impossible que cette dernière ne nous apporte pas autant que ce que nous pouvons lui apporter. C’est donc pour moi un honneur et un privilège que de participer à cette première mission en terre africaine.

Stage, CIPO-Malawi, 2011 Membre du Comité International de Projets Outre-mer, École Polytechnique, 2011

À la suite de mon stage humanitaire au Malawi, j’ai pu confirmer mon fort désir d’agrémenter ma formation d’ingénieure d’une dimension internationale. La mission Poly-Monde 2012 en Afrique du Sud me permettra de vivre une nouvelle expérience en terre africaine très différente de la première et, par conséquent, de découvrir une nouvelle facette de ce continent. J’éprouve un intérêt particulier pour l’Afrique du Sud, car ce pays représente pour moi la persévérance et le progrès. Par sa culture et son histoire uniques, sa société innovatrice et ses stratégies économiques, ce pays a su se faire une place dans le marché mondial en très peu de temps. Ainsi, cette mission diplomatique me permettra de m’ouvrir vers de nouvelles cultures tout en m’offrant l’opportunité d’enrichir mes compétences académiques et de développer mes habiletés en gestion de projets. En effet, l’étude des secteurs manufacturier et tertiaire de l’Afrique du Sud représentera un important atout à ma formation d’ingénieure industriel. Grâce à cette expérience, j’apprendrai davantage 12 sur les enjeux et les impacts de la mondialisation sur les 0 2 marchés québécois et internationaux. Enfin, participer à de n o cette mission représente, pour moi, à la fois un privilège -M et un nouveau défi à relever! ly

Po

12


G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

Adélaïde.Jammes@polymtl.ca

G é n i e m é c a n i q u e , Orientation Projets Internationaux

Bertrand.Nembot@polymtl.ca

13

Stage chez PMI Consultant Inc, 2011 Trésorière, Le Pub, École Polytechnique, 2010-2011

J’éprouve un intérêt particulier pour la mission de Poly-Monde grâce à son aspect international. En effet, c’est en voyageant et en rencontrant des personnes de cultures différentes que j’ai appris à réfléchir avec une plus grande ouverture d’esprit. Ce qui me plaît dans la mission de Poly-Monde c’est que, justement, nous allons à la rencontre d’autres cultures pour étudier leur vision des choses et ainsi s’ouvrir sur des pratiques auxquelles nous n’aurions peut-être pas pensé. Je trouve que ce projet est d’autant plus important pour notre futur métier d’ingénieur, car les savoir-faire et les découvertes sont en constante évolution. Il est donc important de suivre ces changements et d’en tenir compte afin de s’améliorer. Ce projet est pour moi une immense opportunité car il me permettra de me développer en tant que personne au sein d’une équipe, mais aussi sur le plan professionnel, en alliant les études et le marché industriel d’aujourd’hui.

Bourse d’admission à l’année préparatoire Stage, Belden, 2011 Stage, Bombardier Aéronautique, 2010

Faire partie de la mission Poly-Monde a été un de mes objectifs depuis mon entrée à l’EPM. Ce sera une aventure excitante pour le groupe, permettant à chacun d’entre nous de gagner en maturité en tant qu’individu et professionnel. Cette mission sera pour la majeure partie d’entre nous un tremplin vers le monde des affaires. En effet, nous serons en mesure de mieux comprendre les enjeux reliés à la globalisation, l’organisation et la gestion des ressources sur le continent Africain, ainsi qu’acquérir une bonne vue d’ensemble sur les stratégies de croissance mises en place par l’Afrique du Sud. L’Afrique du Sud est de loin le pays le plus émergent d’Afrique. Il sera très bénéfique d’étudier plus en profondeur ces défis, et de tenter d’identifier les secteurs économiques possédant un grand potentiel de croissance pour les prochaines années. L’Afrique du Sud a beaucoup à nous apprendre sur le leadership : le pays a pu compter sur des leaders forts pour susciter des changements et créer un environnement favorable au développement économique du pays. Je suis fier de contribuer à la mission Poly-monde 2012!


G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation personnalisée

Va n n e s s a . L a r i n @ p o l y m t l . c a

G é n i e p h y s i q u e , Orientation Projets internationaux

Sandra.Beauchamp@polymtl.ca

Équipe logistique

Responsable de l’équipe logistique Membre de la mission Poly-Monde 2011 Bourse de recherche UPIR, 2009 Stage, Logi-D, 2009

Dans la société actuelle, je crois qu’il est essentiel d’être informée et consciente des enjeux sociétaux à l’échelle internationale. La mission Poly-Monde est pour moi une opportunité fantastique d’ajouter un volet international à ma formation d’ingénieure. Plus que satisfaite des apprentissages réalisés lors de la mission Poly-Monde 2011 en France, je suis fière de réitérer l’expérience cette année. L’Afrique du Sud ayant connu une histoire mouvementée, des différences notables au niveau de l’organisation du travail seront probablement observables. Cet aspect fera de la mission Poly-Monde 2012, une mission axée sur les relations humaines. Pour ma part, depuis le début de mes études à l’École Polytechnique, je souhaitais ardemment faire partie de la mission Poly-Monde, puisque c’est pour moi une chance inouïe d’intégrer ma passion pour les voyages à ma future profession. Je compte bien me servir de mon expérience avec Poly-Monde comme un coup d’envoi vers une future ère internationale.

Stage, École Polytechnique de Montréal, 2009 Stage, CIPO-Burkina Faso, 2008

Une expérience à l’international c’est une opportunité. C’est l’occasion d’élargir son bassin culturel et de remodeler sa façon de penser. Un voyage, c’est aussi un catalyseur d’apprentissage. En ce sens, la mission Poly-Monde est une belle complémentarité à notre formation d’ingénieur. Elle nous permettra d’élargir nos horizons et d’acquérir les habiletés nécessaires dans un monde où les frontières tendent à disparaitre et où l’ingénieur tient une place d’avant-garde dans les changements en cours. La mission Poly-Monde nous amènera sans doute aussi à poser un regard différent sur l’industrie d’ici, car nous aurons l’occasion d’observer d’autres façons de faire. Le choix d’un pays en émergence, où l’heure est aux changements, bonifiera d’autant plus cette expérience. Mais aussi, Poly-Monde 2012 ce sera pour moi une expérience de groupe riche en émotions, en rebondissements et, j’en suis certaine, en amitiés. Je suis persuadée que nous ferons de cette mission un succès!

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

14


G é n i e m é c a n i q u e , Orientation Projets internationaux

Jade.Bilodeau@polymtl.ca

G é n i e a é r o s p a t i a l , Orientation Projets internationaux

Catherine.Déry@polymtl.ca

15

Bourse commémorative de l’Ordre des Ingénieurs du Québec, 2011 Bourse Hatch, 2010 Bourse des Fonds des victimes du 6 décembre 1989, 2010 Bourse d’entrée de Polytechnique, 2009 Stage, Sandoz Canda Inc., 2011

La mission Poly-Monde 2012 Afrique du Sud m’a tout d’abord attirée car j’ai une grande curiosité, un goût du défi et un sens de l’aventure. Mais au-delà de cela, je réalise, plus mes études avancent, l’importance du rôle d’intégrateur de l’ingénieur. Pour exercer sa profession avec succès, il se doit de comprendre les enjeux politiques, sociaux, économiques et technologiques actuels. Il peut ainsi appliquer de façon plus réfléchie ses connaissances et en faire bénéficier la société, qui se veut ainsi meilleure. Donc, dans un contexte de mondialisation, je suis convaincue que la mission Poly-Monde est une opportunité inestimable pour moi de m’ouvrir sur le monde, de prendre conscience de ces enjeux et de découvrir ce que les autres sociétés ont à offrir, autant au niveau économique que pour leurs avancées technologiques. L’Afrique du Sud est un pays en pleine émergence et il sera intéressant d’étudier comment cette société se distingue des façons nord-américaines de travailler.

Stage, CRIAQ, 2011 Échange Universitaire à l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon, hiver 2011

Dès mon entrée à l’École Polytechnique de Montréal, j’ai su que je voulais profiter au maximum de toutes les expériences à l’international qui nous étaient offertes. Ajouter un volet international à ma formation est un moyen parfait de satisfaire mon intérêt pour le monde industriel, ma passion pour les voyages et pour le travail d’équipe. C’est aussi une occasion d’acquérir des connaissances autrement que sur les bancs d’école. C’est pourquoi je m’étais promis de faire un échange et de participer à la mission Poly-Monde pendant mon baccalauréat. Maintenant que je suis revenue de France, la mission en Afrique du Sud représente mon nouveau défi. Cette mission est une occasion en or d’en apprendre plus l’innovation technologique, la concurrence internationale et le positionnement du Québec sur le marché international. Je suis plus que privilégiée et très enthousiaste de faire partie de l’équipe Poly-Monde 2012!


Maîtrise en génie informatique

Micheal.Eilers-Smith@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

C a t h e r i n e .G - C o u t u r i e r @polymtl.ca

B.Ing. Génie Logiciel (Polytechnique Montréal), B.Sc. Physique (Montréal) Lauréat du Profil de Vinci, Polytechnique Montréal, 2011 Lauréat du Profil International, Polytechnique Montréal, 2011 Bourse d’études supérieures (BESC) Alexander-Graham-Bell, CRSNG, 2010 Bourse de maîtrise, FQRNT, 2010 Stage, Polytechnique Montréal, 2010 Échange étudiant à la Hong Kong Polytechnic University, Chine, 2011 Directeur et fondateur de Polybuddy, programme de parrainage d’étudiants internationaux Au cours d’un semestre d’études à Hong Kong, j’ai eu l’opportunité de saisir l’importance de la mondialisation dans la société chinoise d’aujourd’hui, particulièrement dans le domaine manufacturier. Cette découverte m’a poussé à postuler à la mission Poly-Monde en Afrique du Sud afin d’en apprendre davantage sur la dynamique et les impacts des marchés internationaux ici et à l’extérieur du Québec. Étant donné la notoriété internationale de l’Afrique du Sud en matière de technologie de l’information et de la communication, je crois que l’analyse de la gestion de l’innovation sud-africaine dans certains domaines manufacturiers sera très pertinente dans le cadre de ma future carrière en génie informatique. Enfin, je suis convaincu que l’expérience de travail d’équipe me préparera à surmonter les défis qui m’attendent dans le cadre de projets internationaux.

Lauréate Nationale du Prix Excelle Science du ministère de l’Éducation du Loisirs et du Sport, 2010 Bourse Air Liquide, 2010 Bourse de recherche UPIR, 2009 Stage, Ville de Laval, 2010 Échange universitaire à la Czech Technical University, Prague, 2011 Comité Organisateur du Congrès étudiant de IIE Canada, 2010-2011 Quiconque entreprenant des études d’ingénierie devrait avoir le sens de l’innovation et des défis. C’est avec l’optique de concrétiser ces concepts que j’ai décidé de poser ma candidature pour l’équipe Poly-Monde. Par le biais de mon échange étudiant en République Tchèque, j’ai rapidement compris qu’il est primordial de sortir des sentiers battus et d’étudier ce qui se fait ailleurs si l’on veut rester compétitif en ces temps de mondialisation. Puisque l’Afrique du Sud constitue une économie diversifiée en pleine croissance, ouvrant de nombreuses portes pour le marché africain, il m’était donc impossible de passer à côté de cette chance en or d’étudier sur le terrain ses principaux secteurs d’activités et de les comparer avec les performances et ressources canadiennes. C’est avec enthousiasme et honneur que je me joins à cette équipe dynamique pour entreprendre la préparation de la mission qui sera le point culminant de 12 0 2 ma formation à l’École Polytechnique de Montréal e

y-

Pol

d

n Mo

16


G é n i e c h i m i q u e , Orientation Projets internationaux

Fannie.LCôté@polymtl.ca

Émilie.Laliberté@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

17

Bourse de recherche UPIR, 2010-2011 et 2011-2012 Bourse Michèle-de-Tremblay 2010-2011 Bourse des jeunes promotions 2010-2011 Stage, Institut 2iE, Burkina Faso, été 2011 Stages, École Polytechnique de Montréal 2007, 2008 et 2010 Stage, Ingénieurs sans frontières Canada, 2009 Présidente, Ingénieurs sans frontières-Polytechnique, 2011-2012 Dans le contexte actuel, même l’ingénieur établi à Montréal participe à la mondialisation. Les fournisseurs sont russes, les collaborateurs sont japonais, les concurrents sont allemands et sans oublier les joueurs importants tel que les pays émergents qui sont des acteurs de plus en plus importants dans l’économie et l’industrie mondiale. Les défis vont bien au-delà des considérations techniques. Ils sont de dimensions sociales, économiques, politiques et bien d’autre encore. Je travaille sur l’aspect pluridisciplinaire du génie avec Ingénieurs sans frontières Canada depuis déjà quatre ans. Cette expérience m’a fait réaliser que l’ingénieur est incomplet s’il se concentre seulement sur ses compétences techniques. La mission permettra à ses participants de perfectionner leurs compétences en leadership, en gestion de projet, en communication interculturelle et en réseautage. L’Afrique du Sud est une opportunité pour moi, ainsi que pour l’équipe, de découvrir un pays émergent du BRICS qui occupe une position stratégique sur le marché d’Afrique subsaharienne qui est souvent méconnu, mais qui a un potentiel immense. La remontée de l’Afrique du Sud postapartheid dans l’économie mondiale, la politique d’intégration de la communauté noire (BEE) et la stratégie d’intégration économique avec le Canada donnent une multitude de dimensions intéressantes pour la mission 2012. Bourse d’excellence du département de mathématiques et de génie industriel Stage, Ropack, 2010 Stage, Barry Callebault, 2009 Échange universitaire à la Politécnica de Valencia, Espagne 2010-2011 Équipe gagnante du projet intégrateur II « Réalisation d’une auto à air comprimé» Ma passion pour l’international, les autres cultures, le génie, la gestion et mon désir d’aventure m’ont fait comprendre assez rapidement la valeur inestimable des échanges internationaux. Dès mes débuts à l’École Polytechnique de Montréal, j’ai ressenti un grand intérêt envers les missions Poly-Monde, étant donné l’aspect international qu’elles amènent à la profession d’ingénieur. La mission Poly-Monde est une occasion unique de rassembler un bagage de connaissance en matière d’innovation et de pratique industrielle dans un volet international touchant la mondialisation des marchés. Les connaissances et les expériences acquises tout au long du projet, sur les secteurs industriels à l’étude, me permettront de développer une vision différente et plus ouverte, pour ensuite les partager à la société à travers ma future profession. Au cours de mes études, j’ai pu découvrir et vivre la culture espagnole. La mission Poly-Monde 2012 en Afrique du Sud représente donc un autre défi riche en apprentissages et en émotions.


G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation Projets internationaux

Jessica.Lauzon@polymtl.ca Andreanne.Leduc@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation personnalisée

Bourse de reconnaissance académique, 2009, 2010 et 2011 Bourse Robert Hewitt et Robert Langlois pour l’implication parascolaire et les excellents résultats académiques, 2010 et 2011 Stage, CAE, 2011 Stage, Ropack, 2010 Stage, SNC Lavalin, 2009 Échange universitaire à l’Université de Linkoping, Suède, 2010 Vice-présidente à l’éducation dans le comité des étudiants de génie industriel, 2009-2010 Je suis honorée de faire partie de la première équipe Poly-Monde œuvrant sur le grand continent Africain. L’Afrique du Sud est un pays en pleine expansion qui possède de nombreux secteurs d’activités en commun avec le Québec. Leur comparaison me permettra d’avoir une perspective différente et d’enrichir mes connaissances autant au niveau culturel que technique. Ces connaissances m’alimenteront pour affronter efficacement et avec un œil critique les défis qui m’attendent sur le marché du travail. La mission PolyMonde est une expérience unique puisqu’elle élargira mon réseau de référence tout en encourageant l’échange et la coopération au niveau international. Elle me permettra également d’améliorer mes aptitudes à travailler en équipe et de profiter des échanges que je ferai avec mes coéquipiers tout au long de l’année. Je fonce donc tête première dans une aventure qui sera une expérience de plus à mon actif afin de faire de moi une future ingénieure avertie et ouverte sur le monde.

Bourse de la fondation de la famille J.W. McConnell, 2011 Dwight D. Gardner Scholarship (Institute of Industrial Engineering), 2011 Bourse de recherche UPIR, 2010 Bourse fonds des jeunes promotion, 2010 Bourse d’excellence TD Assurances Meloche Monnex, 2009 Bourse d’entrée de Polytechnique, 2008 Stage, L’Oréal Canada, 2011 Échange universitaire à la Politécnica de Madrid, 2010 1er place compétition de réingénierie, Compétition québécoise d’ingénierie, 2011 La mission Poly-Monde est pour moi une occasion en or de découvrir les enjeux mondiaux des industries sud-africaines et québécoises. Je suis convaincue de l’importance pour un ingénieur de connaître et de comprendre ce qui se passe sur la scène internationale et c’est une des raisons pour lesquelles je suis partie en échange à Madrid en 2010. Cette immersion totale dans une autre culture et une autre langue m’a fait réaliser l’importance de connaître les technologies et les cultures industrielles étrangères dans le but d’améliorer et d’élargir mes propres connaissances. Poly-Monde est pour moi l’occasion de découvrir ce qui se fait ailleurs et d’acquérir des connaissances inestimables. Je suis convaincue que cette expérience me sera bénéfique tant sur le plan professionnel que personnel. D’abord, pour l’ouverture 12 0 d’esprit qu’apporte le fait de visiter un autre pays, mais 2 e aussi pour toutes les connaissances acquises lors de la nd o préparation avec une équipe de futurs ingénieurs y-M l ayant les même aspirations que moi. o

P

18


G é n i e l o g i c i e l , Orientation personnalisée

Mattheiu.Morissette@polymtl.ca

G é n i e i n d u s t r i e l , Orientation projets internationaux

Kaline.Saad@polymtl.ca

19

B. Sc. Sciences de la Santé, 2008 Stage, Industrielle Alliance, 2010 Échange universitaire au Royal Institute of Technology à Stockholm, Suède, 2011 Voyager est pour moi une passion depuis la fin de l’adolescence. Au fil des ans, j’ai eu la chance de parcourir bon nombre de pays empreints de cultures diverses. Ce sont les discussions avec des gens provenant de milieux différents du mien qui m’ont permis de comprendre les différentes visions du monde qui m’ont poussé au voyage. Ainsi, je suis choyé de faire partie du groupe organisant la prochaine mission PolyMonde, car je pourrai alors mettre à contribution mon intérêt pour les rencontres interculturelles, à l’enrichissement de mes expériences en entreprises d’ingénierie d’ici comme d’ailleurs. De plus, l’Afrique du Sud, pôle de la croissance économique de tout un continent, est une destination de choix pour étudier les différents courants de pensée entrepreneuriale auxquels je ferai face dans ma future profession d’ingénieur travaillant à l’international.

Bourse d’admission à HEC Montréal, 2007 Stage, Pratt & Whitney, 2011 Stage, Bombardier Aéronautique, 2010 Stage humanitaire (Togo) 2009

La mission Poly-Monde représente une occasion incomparable d’allier connaissances théoriques et expériences pratiques, dans un contexte international. Cette opportunité unique me permettra d’enrichir ma formation universitaire avec une ouverture internationale, mais aussi de parfaire mes compétences en gestion de projets, indispensables à une carrière d’ingénieur. En participant à la mission, je pourrai non seulement approfondir mes connaissances sur les secteurs de pointe québécois, mais surtout d’en apprendre plus sur les technologies et les stratégies mises en œuvre dans un pays en plein essor économique, constamment poussé à l’innovation. La comparaison entre l’Afrique du Sud et le Canada sera d’autant plus intéressante que le contexte socioculturel qui régit les divers secteurs diffère grandement d’un pays à l’autre. La mission Poly-Monde 2012 est donc une occasion idéale, au terme de mes quatre années d’études, de se confronter aux réalités des entreprises, tant locales que mondiales.


D . E . S . S . e n g é n i e i n d u s t r i e l , Option Gestion de projets technologiques

J e s s i c a . Vu @ p o l y m t l . c a

B.Ing. Génie mécanique, concentration génie biomédical (Polytechnique Montréal) Stage, Resonant Medical, 2010 La croissance fulgurante de la mondialisation et l’innovation technologique de la concurrence internationale sont des aspects auxquels les futurs ingénieurs devront faire face au cours de leur carrière. C’est pourquoi la mission Poly-Monde représente un défi de taille pour ses membres. L’Afrique du Sud est certainement une destination prometteuse qui nous permettra non seulement d’étudier les enjeux socio-économiques auxquels elle fait face, mais aussi de nous faire découvrir toute la richesse de sa culture et l’effervescence de son peuple. Débutant mes études supérieures en gestion de projets technologiques, la mission constitue pour moi une opportunité en or d’y intégrer un volet international et d’acquérir des connaissances qui me permettront sans contredit de m’épanouir en tant que future ingénieure. C’est donc avec grand enthousiasme que je me joins a l’équipe Poly-Monde 2012 et que je m’engage à contribuer à la réussite de cette mission!

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

20


SECTION II Financement

prévues

Dépenses

Budget Transport aérien 47 500,00 $ Hébergement 26 500,00 $ Repas 10 500,00 $ Transport local 24 000,00 $ Reprographie 3 000,00 $ Assurances 2 500,00 $ Divers 4 500,00 $

financement

Sources

de

Total

118 500,00 $

Air Liquide Canada 30 000,00 $ Contribution entreprises 27 500,00 $ Activités étudiantes 27 500,00 $ École Polytechnique 16 000,00 $ Donation Dagenais-Scharry 3 000,00 $ Contribution gouvernements 2 000,00 $ Contribution membres 12 500,00 $ Total

21

118 500,00 $


I

Retombées pour nos partenaires La mission Poly-Monde 2012 est largement reconnue et encouragée par différents organismes et gouvernements. Néanmoins, les contributions des entreprises sont vitales pour la mission. L’équipe de Poly-Monde 2012 vous propose un partenariat pour une mission industrielle dans les secteurs stratégiques des mines et métaux, de l’agriculture et des biotechnologies, et du manufacturier de produits chimiques. Par notre plan de partenariat, nous vous proposons une visibilité unique pour votre entreprise tant auprès des étudiants de Polytechnique que de toutes les entreprises que nous visiterons au Canada et en Afrique du Sud. Un soutien financier à ce projet international vous offre de bénéficier des retombées suivantes : > Une grande visibilité au sein des réseaux de l’École Polytechnique; > Une possibilité d’identifier des candidats ingénieurs hautement qualifiés en vue d’un recrutement futur. Depuis ses débuts, plus de 400 étudiants ont participé aux missions PolyMonde. Aujourd’hui, un nombre significatif d’entre eux œuvrent à l’étranger et contribuent à l’essor des sociétés au sein desquelles ils travaillent; > Une analyse détaillée de votre secteur d’activité dans les régions sud-africaines visitées. Notre rapport de mission comprendra une étude des différents secteurs industriels. > Un moyen de contacter des entreprises sud-africaines œuvrant dans votre secteur. Non seulement vous obtiendrez de l’information concernant les entreprises du même domaine que vous, mais votre engagement avec la mission pourra vous ouvrir plus facilement certaines portes. Ce serait un honneur pour nous de vous avoir en tant que commanditaire de la mission, et tous les membres de l’équipe s’engagent à agir en dignes ambassadeurs de votre entreprise, que ce soit au Canada ou en Afrique du Sud. Pour en savoir plus sur nos différents forfaits de financement, veuillez consulter les pages suivantes. Il est à noter que toutes les contributions faites à Poly-Monde sont déductibles d’impôt.

y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

22


Forfaits de partenariat Forfaits

Platine 10 000 $ et plus

Or 5 000 $ à 9 999 $

Argent 1 000 $ à 4 999 $

Bronze Moins de 1 000 $

« En collaboration avec Votre Entreprise »

Logo de votre entreprise

Logo de votre entreprise

Logo au format moyen de votre entreprise

Logo petit format de votre entreprise

Nom de votre entreprise

Accès privilège

Visibilité

Options Mention sur nos « Poly-Monde est affiches, site web présenté par Votre et documents Entreprise » officiels Mention sur le chandail et la Logo grand format de bannière officiels votre entreprise de la mission Visibilité lors de nos activités majeures de financement Mention dans > Converture complète notre rapport de votre entreprise > Publicité pleine page de votre entreprise Obtention du rapport final Accès à nos articles de recherche Présentation détaillée des enjeux du pays au sein de votre entreprise

23


y-

Pol

d

n Mo

2

1 e20

24


Contact École Polytechnique de Montréal 2900, boul. Édouard-Montpetit Campus de l’Université de Montréal 2500, chemin de Polytechnique Montréal (Québec) H3T 1J4 Local B-313 Adresse postale C.P. 6079, succ. Centre-Ville Montréal (Québec) Canada H3C 3A7 Téléphone : 514-340-4735 Télécopieur : 514-340-4173 www.polymonde.org Coordonatrice de la mission Priscille.Arbour@polymtl.ca 514-434-0593

École Polytechnique de Montréal

www.polymtl.ca


Poly-Monde 2012 - Cahier de financement  

Cahier de présentation de la mission Poly-Monde 2012 en Afrique du Sud.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you