Issuu on Google+


ÉDITO

Plus que jamais, l’Europe et le contingent de joueurs hexagonaux semblent en tout cas prêts à tenir tête aux joueurs américains, qui pourraient bien revenir en force dès cet été

Chers lecteurs, Le passage, obligatoire, par les premiers grands événements poker du début d’année a confirmé une chose : le poker hexagonal se porte mieux que jamais. Malgré les ajustements causés par la forte taxation du jeu en ligne et live, les opérateurs poker et les joueurs avaient une fois de plus répondu présents de manière massive lors de l’EPT Deauville, où les fields étaient plus énormes que jamais et la concurrence internationale forte autour des tables. Mais nos amis français se sont fort bien débrouillés, avec notamment une table finale du Main Event largement mise en valeur par Olivier Rogez, Bruno Jais, Yorane Kerignard, Vuong Trong et Paul Guichard, malheureux runner-up d’une compétition qui est finalement revenue à un excellent joueur russe. Côté sideevents, même succès en cascade, avec la victoire du très sympathique Eric Sfez lors du High-Roller, de Ludovic Sultan au FPS ou encore d’Elie Payan lors d’un side PLO, notre chroniqueur et champion confirmant bien son statut de spécialiste de l’Omaha. Plus que jamais, l’Europe et le contingent de joueurs hexagonaux semblent en tout cas prêts à tenir tête aux joueurs américains, qui pourraient bien revenir en force dès cet été aux World Series of Poker à Las Vegas. Phil Ivey, le premier, semble être sorti de son « devoir de réserve » puisqu’il a joué tous les tournois des Aussie Millions, remportant comme il se doit le plus intéressant d’entre eux, le Super High-Roller à 250 000 $. Un tournoi où, comme s’en plaint Daniel Negreanu dans nos colonnes, la bulle était à la bagatelle de…. 800 000 $ ! Si d’ici l’été, les problèmes financiers liés à FullTilt et à sa reprise par le groupe Bernard Tapie en venaient à être réglés, il y a de fortes chances à parier que tous les pros américains, ex-FullTilt inclus, soient sur la ligne de départ. À moins que la pétition des internautes lésés lors du scandale FT, lancée sur le puissant forum TwoPlusTwo, ne porte ses fruits : ils exigent tout simplement l’exclusion des anciennes égéries FullTilt qui devraient encore de l’argent à la marque…

POKER 52 // Mars 2012 // NUMÉRO 26

7


SOMMAIRE 14 28

ACTUALITÉS INTERVIEW ONLINE

34

REPORTAGES

Bruno Fitoussi dévoile l’ACFPoker Tour

34 EPT Deauville 44 PPD Lyon 46 UPO Prague 48 EFOP 52 Mazagan 54 WPT Venise 56 Deepstack Cannes Croisette,

Marrakech poker Open, Gaillon

60 63 64 68

60 European Poker Awards

46

POKER BUSINESS

Christophe Dhaisne - Unibet.fr

LE POKER, CÔTÉ LÉGAL

Quelle sanction pour les sites de jeux en « .com » accessibles par les joueurs de France ?

CHRONIQUES 64 Tony G. 66 Isabelle Mercier

LA TEAM PMU AU QUOTIDIEN Bienvenue chez toi Pink Boa !

106 CLASSEMENT HENDONMOB 114 AGENDA - TOURNOIS 116 TOURNOIS RÉGULIERS ONLINE ÉVÉNEMENTS ONLINE 120 BETJOB 74

34

28

>>> EXCLUSIVEMENT EN KIOSQUE RENCONTRE

74 Bruno « Kool Shen » Lopes, Leader né

CHRONIQUES 81 Doyle Brunson

« Si tu ne fais pas partie de la solution, tu fais partie du problème »

82 Thibaud Guénégou

Préservation du stack

84 Fabrice Soulier

De passage par Deauville

90 Daniel Negreanu Parlons de tout

92 Davidi Kitaï

Dans la tête d’un pro

94 Elie Payan

Bluffer les nuts

96 Basile Yaïche

Pressuriser les joueurs en début de tournoi

STRATÉGIE

86 Comprendre les « dégén »

ou comment pousser ses adversaires à la faute

par Pedro Canali

TECHNIQUE

98 La relance d’isolation 100 Steals & resteals par PokerStrategy


ACTUALITÉS // IDÉE POKER

LES VACANCES STUDIEUSES DE L’ARENA POKER CAMP Née de l’initiative de Nicolas Dervaux, joueur de poker professionnel depuis 2006, et de Cyrill Missillier, organisateur d’événements poker, l’Arena Poker Camp est un camp de vacances 100 % poker qui se déroulera pendant les vacances de Pâques du 15 au 21 avril à Santa Susanna sur la Costa Brava, au Nord-Est de l’Espagne. Son principe est simple et très intéressant : pourquoi ne pas concilier des vacances dans l’un des endroits les plus accueillants d’Europe et un entraînement de poker, avec des tournois et des séances de coaching taillés sur mesure pour les participants ? Pour un tarif de 540 € tout inclus (hors frais de transport), ce premier Arena Poker Camp propose six jours en pension complète à l’Indalo Park, un hôtel trois étoiles à 100 mètres de la plage, six jours de tournois et des cours à la carte dispensés matin, après-midi et soir, ainsi que des conférences et des animations, dont des concerts, des spectacles et des soirées magie et flamenco. Les tournois en NLHE comprennent un Deep Stack Diamond de trois jours à 50 000 jetons, un Deep Stack Gold de trois jours à 20 000 jetons, un Heads-Up Unibet Arena, un tournoi Ladies, un tournoi par équipes ainsi qu’un Challenge Sit and Go au cours desquels 40 000 € de lots seront distribués, dont trois packages WPT, deux packages Unibet Open, un package WSOPE Ladies, ainsi que bien d’autres tickets, pour d’autres grandes compétitions. Les séances d’entraînement seront animées par de grands joueurs et coachs français : Jean-Philippe Latour, Fabien Perrot, Nicolas Dervaux et Steven Moreau, qui proposeront plus de 100 heures de cours collectifs, avec des sessions pratiques et des leçons thématiques. Les conférences verront l’intervention de joueurs pros, journalistes et d’autres invités. Vous trouverez toutes les informations et les modalités d’inscription pour ce séjour unique sur www.arenapokercamp.com ou en joignant directement Cyrill Missillier au 06 85 43 70 13.

// FREEROLL LIVE

LE LAVAL POKER CLUB

ORGANISE SON TOURNOI LADIES Le samedi 10 mars à partir de 10 h 30, les membres du Laval Poker Club, en Mayenne, donneront le coup d’envoi d’un tournoi freeroll au vieux château de Laval exclusivement réservé aux femmes. Avec des tapis de départ de 1 945 jetons, en référence à l’année d’obtention du droit de vote des femmes en France, et des croupiers et serveurs exclusivement masculins, les joueuses de poker seront à l’honneur lors de cette journée placée sous le signe de la convivialité et de la féminité. Le Ladies Laval sera doté de lots offerts par certains commerçants de la région et devrait se conclure aux alentours de 20 heures. Seules cent places seront disponibles, alors n’hésitez pas à vous préinscrire à l’adresse www.lavalpokerclub.fr, où vous trouverez toutes les informations nécessaires pour participer à cette compétition qui s’annonce très amicale.

14 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


ACTUALITÉS

MERCATO POKER Barrièrepoker.fr

• Pierre Deville, statut : La Recrue, pseudo : quamiK. Il intègre l’équipe pro Barrièrepoker.fr pendant trois mois, dispute l’EPT Deauville et deux étapes du Barrière Poker Tour. • Bruce Toussaint, statut : ami de Barrièrepoker.fr. Journaliste, passionné de poker, Bruce Toussaint participe à des tournois sous les couleurs de la room de poker.

Winamax

• Gaëlle Baumann, statut : Team pro, pseudo : ORLY. L’une des meilleures joueuses de cash-game de la room, en 2 €/4 € et 5 €/10 €. • Ludovic Riehl, statut : Top Shark, pseudo : mikedou. Vainqueur de la Top Shark Academy, il intègre le Team Winamax pour une année, avec un contrat de 70 000 €.

PokerXtrem

• Emeline Her, statut : membre de la Team Pro PokerXtrem, pseudo lilouxtrem01. Mannequin, elle se prépare pour jouer de nombreux tournois Ladies.

PokerStars

• Gabriel Nassif, statut : Team Pro online France, pseudo : YellowHat. Ancien joueur pro de Magic, Gabriel Nassif est coach chez PokerStrategy et a multiplié les tables finales en France ou aux WSOP.

• Marion Nedellec, statut : TV Stars, pseudo : cedellen’s. Découverte lors de l’émission NRJ Poker Star Las Vegas, la joueuse est devenue commentatrice et chroniqueuse poker dans le All Star Mag de PokerStars Live.

// TENDANCE

BLUE SHARK OPTICS SE LANCE EN FRANCE Déjà forts d’ambassadeurs de renom dans le monde entier (Hoyt Corkins, Humberto Brenes, Kathy Liebert, Jonathan Little, etc.), la marque de lunettes de joueurs de poker Blue Shark Optics se lance en France appuyée par trois figures du poker hexagonal : Claire Renaut, Elie Payan et Guillaume Darcourt. Un palmarès cumulé impressionant (1 bracelet WSOP, 1 titre WPT et près d’1,5 million de dollars de gains) qui devraient aider la marque à s’installer en France. Grâce à la technologie Crystalion-3, Blue Shark propose ainsi 16 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

les seules lunettes poker de qualité du marché. En effet, les modèles sont créés pour répondre aux attentes des joueurs de poker les plus exigeants : • un effet opaque total pour protéger votre regard à la table tout en gardant une vision comme en plein jour ; • 13 modèles au design exclusifs ; • un filtre anti-fatigue, aussi efficace pour les heures passées à jouer en live qu’en online devant les écrans d’ordinateurs ; • une protection solaire UV400 pour l’extérieur ou les activités sportives ;

• bonus : la possibilité de faire des verres correcteurs adaptés à votre vue. Blue Shark Optics proposera également aux joueurs amateurs ou professionnels de figurer en photo avec leur paire de lunettes sur la page FB de la marque et de bénéficier d’un véritable suivi/article en cas de belle performance sur un tournoi live, à la façon d’une Team Pro.


ACTUALITÉS // ONLINE

LANCENT LEURS GRANDS

FESTIVALS DE POKER Du 1er au 15 avril, PokerStars organisera 34 tournois, pour un prizepool global garanti de 3,5 millions d’euros, dont 1 million uniquement pour le Main Event à 1 000 € de buy-in, qui se déroulera le dimanche 15 avril à 20 heures. Chaque tournoi est dupliqué, avec un buy-in « haut »,allant de 50 € à 1 000 € et un buy-in « bas », de 5 € à 50 €, permettant à chacun, selon sa bankroll, de participer à ce festival online qui réunit chaque année des milliers de joueurs. Le point d’orgue de cette série sera bien entendu le Main Event à 1 000 € et 1 million d’euros garantis, prévu sur trois jours, tout comme son équivalent à 50 €, qui distribuera un prizepool d’un minimum de 200 000 €.

Chez Winamax, place aux Winamax Poker Series, qui débutent le même jour, le 1er avril, mais durent deux fois moins longtemps. Niveau prizepool garanti, la room au W annonce l’impressionnant chiffre de 2 millions d’euros. Concernant le programme, Winamax a pensé à tout. Des tournois Bounty avec des célébrités en passant par des tournois deepstack sur plusieurs jours avec des buy-in compris entre 10 et 1 000 € , le calendrier a de quoi en satisfaire plus d’un. Le point d’orgue est bien évidemment le Main Event à 150 € (250 000 € garantis), qui se déroule sur deux jours, du 8 au 9 avril.

// TOURNOI

GRAND SUCCÈS

POUR LES CLUB POKER MINI SERIES

Après quatre jours d’affrontement, c’est Radisa Lukovic qui sort vainqueur de ces Club Poker Mini Series. Le tournoi qui proposait une superbe structure aura tout de même rassemblé 260 participants, dont 18 d’entre eux sont arrivés dans l’argent ce samedi. Parmi les ITM, nous retrouvions Stéphane Tayar (6e), Denis Zerbib (13e), Martin Garagnon (14e) ou encore Emmanuel Kahan (21e). Si Sébastien Naus parviendra à se placer en tête du peloton les jours 2 et 3, il s’inclinera finalement en heads-up face au régulier des cercles parisiens Radisa Lukovic. Ce dernier empoche donc 12 560 € pour cette belle performance.

// CLASSEMENT SITES WEB

BARRIÈRE POKER ET POKERSTARS

EX-ÆQUO DANS LES TROPHÉES QUALIWEB Chaque année, la société Qualiweb décerne ses Trophées aux sites internet proposant les meilleures relations clients, et l’édition 2012 fait entrer deux sites de poker dans le top 10. En effet, alors que le trio de tête est composé de Nespresso (94,3 %), Meetic Affinity (88,6 %) et Louis Vuitton (86,9 %), Barrière Poker et PokerStars 18 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

se classent tous les deux à la 9e place, avec un taux de satisfaction de 85,5 % chacun. Meilleurs sites de jeux d’argent en ligne, ils devancent Leturf.fr (22 e avec 80 %), et EurosportBet (50e avec 74,4 %). Ce classement, établi selon une enquête réalisée auprès de 290 sites

exerçant dans 17 secteurs d’activités différents, en fonction de la qualité des réponses données à 7 sept e-mails mystères, montre que les sites de poker online comptent parmi les meilleurs en France, toutes activités confondues. Une très bonne nouvelle pour le monde du poker et pour tous les passionnés et les usagers du e-gaming.


ACTUALITÉS

// TOURNOI LIVE

LANCE

L’ACFPOKER TOUR Du 16 au 25 mars 2012, l’Aviation Club de France accueille la huitième édition du POP, le Paris Open of Poker. Un tour de chauffe de haute volée avant les grands tournois de l’été… Le WPT National Series se jouera en 5 jours, du 17 au 24 mars 2012. Nouveau concept, ce tournoi se joue en mode « re-entry », un format qui permet d’avoir un prizepool important et de donner une seconde chance aux joueurs malchanceux lors du Day 1A… En parallèle à ce Main Event à 1 500 €, l’Aviation Club de France accueillera également la première étape de l’ACF Poker Tour, un nouveau tour de poker

sponsorisé par ACFPoker.fr. Avec un buy-in de 750 € et une structure digne d’un grand tournoi international, cette première étape est destinée à tous les joueurs middle-stakes qui veulent connaître la joie des plus beaux tournois à un buy-in toujours abordable. La compétition s’étend sur deux jours pleins, les 24 et 25 mars 2012, à partir de 14 heures, avec à la clé, un joli prizepool pour ce tour qui devrait connaître un très beau succès. Prochain stop fin avril au casino Cannes Croisette et grande finale à la rentrée, lors du Rendez-Vous à Paris !

// POKER BUSINESS

CHILIGAMING S’ASSOCIE AVEC GOLDEN NUGGET// BARRIÈRE POKER CONTINUE AVEC CAESARS INTERACTIVE

Les sites de jeux en ligne français ont la cote avec les opérateurs américains. Récemment, le groupe français Chiligaming et Golden Nugget, établi à Las Vegas, ont annoncé qu’ils s’associaient pour un nouveau projet : un site de poker gratuit qui devrait ouvrir aux environs du mois de mai prochain. Ce projet est mis en œuvre en prévision d’une ouverture du marché payant aux États-Unis dans l’année, et les deux groupes entendent se placer parmi les leaders du secteur dès que la législation américaine sera fixée, comme le dit Alexandre Dreyfus, directeur de la société française : « Chiligaming est ravi de s’associer à Golden Nugget, qui a une présence de marque très forte aux États-Unis. Avec ses établissements à Las Vegas et Laughin (Nevada) et Atlantic City, il est dans une position unique et idéale pour tous les développements en ligne à venir. »

20 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

De son côté, le groupe Barrière Poker annonçait quelques jours auparavant la signature d’un partenariat stratégique avec Caesars Interactive Entertainment, qui vise à développer une plateforme de poker en ligne destinée aux différents marchés européens et mondiaux. Les deux groupes sont déjà partenaires depuis le début de l’année 2011 pour l’organisation des WSOP Europe, et ce nouvel « accord de coopération exclusif […] se place dans la durée », selon Xavier Etienne, Directeur Général de Barrière Poker. Le développement des sociétés françaises à l’international marque une nouvelle étape dans l’industrie du poker, et l’ouverture de nouveaux marchés, aussi bien aux États-Unis que dans le reste de l’Europe, devrait ainsi profiter aux entrepreneurs hexagonaux. Affaires à suivre.


ACTUALITÉS // NOUVEAUTÉ

TOUT L’UNIVERS POKER

SUR POKERFINDER ! Poker Media System, éditeur de l’application Poker Finder, continue de se déployer et lance son site internet www.pokerfinder.fr, un nouvel outil indispensable pour accéder en un clic à tout l’univers poker et vivre sa passion comme un vrai pro. Le site www.pokerfinder.fr, c’est la première base de données sur les tournois, événements et poker rooms live ou online, en France et à l’étranger. Un puissant moteur de recherche multicritères permet de trouver instantanément tous les rendez-vous des passionnés de poker par date, pays, ville, buy-in, variante, poker room ou événement. Pour se tenir informé de toute l’actualité de la planète poker, la rubrique News propose un véritable fil d’infos mis à jour quotidiennement et, bientôt, des news exclusives !

// POKER ONLINE

À QUAND LES NOUVELLES VARIANTES SUR LE .FR ? Alors qu’en France nous sommes limités dans notre choix pour jouer au poker, on peut trouver à l’étranger de nombreuses variantes exotiques qui apportent une nouvelle dynamique au jeu. Du Razz au Badugi en passant par le Pineapple et le Deuce-to-Seven, il existe un grand nombre de variantes permettant aux joueurs de sortir du classique et répétitif Texas Hold’em. Le Omaha qui se joue avec quatre cartes est depuis quelques années de plus en plus populaire auprès de la jeune communauté de joueurs de poker déjà lassée par le Hold’em. Mais très peu de personnes savent où jouer des variantes un peu plus exotiques que l’on peut pourtant trouver dans des side-events de grands événements à travers le monde. Lors du PCA en début d’année, un quart des tournois se jouait dans une variante autre que le Hold’em. Encore mieux, durant les WSOP 2012, ce seront près de la moitié des épreuves qui se disputera avec plus de deux cartes en mains. Reste maintenant à savoir si on pourra un jour voir arriver un tournoi de 8-Game sur le .fr. L’Arjel qui a tout pouvoir sur ce sujet n’a dans un premier temps montré aucun intérêt pour étendre l’offre aux joueurs. Cependant, Jean-François Villote, lors de la présentation de ses vœux pour l’année 2012, a évoqué un possible ajout du Omaha Hi/Lo, du Stud et du mixed-games aux variantes autorisées pour les joueurs français. Mais vu la réactivité de l’Arjel à agir et sa compétence dans le domaine, il y a toutefois de quoi être pessimiste pour une arrivée rapide de ces jeux sur le réseau français.

// CASINO FRANCE

LE CASINO IMPÉRIAL D’ANNECY DÉVELOPPE SON OFFRE POKER

Sous l’impulsion de Pierrick Torasso, directeur de tournoi et de la société Poker Casino Consulting, le Casino Impérial d’Annecy proposera à partir du 5 mars un nouveau programme de tournois et de cash-game qui devrait satisfaire tous les joueurs de la région. Des tournois se dérouleront du dimanche au jeudi, avec des buy-in allant de 20 € à 50 €, décernant des tickets d’une valeur de 200 € pour la finale mensuelle, prévue chaque dernier dimanche du mois, avec des gains 100 % cash. Chaque vainqueur du championnat mensuel, dont le classement est calculé en fonction des résultats aux tournois quotidiens, remportera un package pour le Marrakech Poker Open, comprenant un vol aller-retour, des tickets pour des satellites, ainsi que trois nuits d’hôtel, tandis que les deuxième et troisième du classement gagneront un package « Team Amateur 22 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Annecy » comprenant 250 € de buy-in à utiliser lors des tournois quotidiens du casino. Du côté de l’offre cash-game, une table en 1 €/2 € sera ouverte les lundis et mardis, une table en 2 €/4 € les mercredis, jeudis, vendredis et dimanches, ainsi qu’une table en 5 €/5 € les vendredis. Les samedis, deux tables en 5 €/5 € attendront les joueurs, tandis qu’une table High Stake en 5 €/10 € avec options à 20 € sera ouverte sur demande des joueurs. Avec cette nouvelle offre, développée avec tout le savoir-faire de l’expérimenté directeur de tournoi, les joueurs de la région Rhône-Alpes auront la possibilité de pratiquer leur passion dans le cadre convivial du Casino Impérial. Toutes les informations sont disponibles sur www.annecy-poker.com ou sur la page Facebook « Annecy Poker ».


ACTUALITÉS TUA UAL LITÉ ITÉ ITÉS // ÉVÉNEMENT

LA RECRUE En devenant « La Recrue », Pierre Deville intègre à pleintemps le Team Pro Barrière pour trois mois. Un rêve éveillé pour cet informaticien, habitué du grind online, qui s’est frotté à des fields live internationaux dès l’EPT Deauville. Rencontre avec un joueur qui garde la tête froide. Par Jérôme Schmidt

Comment avez-vous découvert le poker ?

J’ai découvert le poker il y a cinq ans, via un ami. J’ai commencé par des parties gratuites, mais comme je trouvais que j’avais un edge sur ce jeu, j’ai déposé un peu d’argent en ligne, et depuis, je n’ai pas regardé derrière moi ! Comment s’est passé le casting de La Recrue ?

Cette promotion BarrièrePoker.fr permettait d’être choisi pour intégrer le Team Barrière, et faire au sein de cette communauté de joueurs pros plusieurs tournois live et online. Il y avait plusieurs modes de sélection, mais vu mon style de jeu, j’ai préféré me concentrer sur la qualification par points de fidélité, et je me suis qualifié assez facilement pour la finale de La Recrue, où nous étions neuf. Dans ce package, j’ai trois tournois : l’EPT Deauville, où j’ai été assez malheureux, ainsi que le BPT Bordeaux et le BPT Ribeauvillé, le tout accompagné des frais de déplacement et logement. Le petit plus, c’est aussi la bankroll online ! Comment s’est passé votre premier grand tournoi, à Deauville ?

Tout a été très vite : entre la finale de La Recrue et Deauville, il y avait à peine une semaine, et j’ai tout de

24 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

suite appelé mon patron pour poser des vacances, ce qui n’a pas été un souci, car je suis très soutenu. J’ai tout de suite plongé dans le grand bain, avec le Team qui m’a vraiment bien épaulé. À ma table, il y avait trois très bons joueurs français de tournoi, ce qui était difficile à manœuvrer, et j’ai dû me débattre avec un tout petit tapis, en vain. Que change ce statut de « Recrue » dans votre vie de joueur ?

Pour moi, cela change tout, car je ne suis qu’un grinder online, et avec ce package, j’intègre un Team Pro, ce qui est un rêve éveillé pour moi. C’est la vie de château, avec de magnifiques hôtels comme ici à Deauville, tous les plus grands noms du poker qui sont aux tables autour de moi… Et surtout, j’ai été tout de suite très bien accueilli par le Team Barrière, des joueurs aux équipes techniques. Ils m’ont rassuré avant de rentrer dans l’arène de l’EPT Deauville, et on a passé énormément de temps ensemble, à dîner, ou même à jouer à la belote ! C’est important d’être entouré lorsqu’on n’a pas l’habitude du poker live, car cela me redonne confiance en moi, et ils ont toujours un bon conseil à me donner…


BRUNO FITOUSSI

DÉVOILE

L’ACFPOKER TOUR

Dans le paysage bien rempli de l’offre de poker en ligne hexagonal, ACFPoker.fr a su se faire une place à part. Forte de la liquidité du réseau PartyPoker et PMU et bientôt celle de Bwin, la room online est dirigée par des passionnés du beau jeu. Et comme depuis ses débuts, ACFPoker.fr a toujours su créer des passerelles entre le online et les tournois live, c’est fort naturellement que la room s’apprête à lancer un nouveau Tour : l’ACFPoker Tour. Présentation en détail avec Bruno Fitoussi, président d’ACFPoker.fr. Par Jérôme Schmidt

28 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


RENCONTRE ONLINE Cela fait près d’un an et demi qu’ACFPoker.fr a été lancée. Quel premier bilan tirez-vous ?

Au niveau de la marque ACFPoker, de son image, du succès des offres, de la fréquentation et de la liquidité du site, nous sommes extrêmement satisfaits car c’est une réussite évidente. Le choix du network s’est révélé particulièrement judicieux puisqu’au bout de dix-huit mois nous nous sommes placés juste derrière les deux leaders – Winamax et PokerStars – et que l’arrivée prochaine de Bwin sur notre réseau va nous rapprocher encore un peu plus de la tête du classement. La plupart des autres rooms ont bien du mal à se défendre en termes de liquidités, et leur offre n’est malheureusement pas suffisamment intéressante pour les joueurs : pas ou peu de tournois aux prizepools attrayants, peu de qualifications pour les grands tournois live, faiblesse du support client et du programme de fidélité. Nous sommes très heureux avec ACFPoker de nous inscrire dans une dynamique d’inscriptions et de fréquentation continue depuis notre arrivée sur le marché du poker en ligne, et nous représentons aujourd’hui environ 2 % du marché, bien loin devant de nombreuses autres rooms. Malheureusement, et c’est le côté sombre de cette aventure, tous les acteurs du e-gaming en France doivent se débattre avec une pression fiscale trop pesante, environ 34 %. Et comme elle s’applique sur les mises, cela est autant préjudiciable pour les joueurs que pour les opérateurs. La situation est très différente, ailleurs, dans l’Europe des marchés régulés ; à savoir une taxation située entre 15 et 20 %. Cette différence, c’est ce qui nous manque en marge brute pour développer plus d’offres, et dans ce contexte difficile, notre activité affiche encore, après dixhuit mois, un bilan négatif. Nous avons ainsi dû renoncer ou repousser à plus tard de nombreux projets que j’aurais aimé mettre en place plus rapidement. Dans nos bureaux, avec mes collaborateurs, nous parlons souvent, par exemple, de la création d’une « Team » ACFPoker. Étant joueur moi-même, passionné depuis plus de trente ans, je peux vous assurer que nous ne manquons pas d’idées sur la méthode et le choix des joueurs. De par mes activités, je suis en relation permanente avec les joueurs de poker, notamment la jeune génération, et cela me chagrine de ne pas encore avoir les moyens de financer une Team

ACFPoker de talent. Nous ne pouvons pas non plus, pour atteindre un plus large public, nous offrir une visibilité suffisante sur les grandes chaînes de télé car nous n’avons pas les budgets marketing des leaders du marché. Sachant cela, notre volonté était de développer le site ACFPoker.fr au-delà des relations privilégiées que nous entretenons avec l’Aviation Club de France pour qui nous organisons des satellites en ligne pour les grands événements de l’année (EFOP, POP, Summer Series, Hold’Em Series, WPT Grand Prix de Paris) ainsi, bien sûr, que pour les tournois réguliers du prestigieux cercle de la capitale (les 250 €, 300 € et 500 € hebdomadaires et le 1 000 € mensuel) ou les Soirées Prestige. Vous trouvez donc également sur ACFPoker des offres de qualification à des tournois internationaux, notamment avec les WPT. Néanmoins, plus de la moitié de nos joueurs habitant en province, je voulais proposer une offre « live » attrayante mais géographiquement et financièrement plus accessible.

ment le WPT Grand Prix de Paris télévisé (buy-in 7 500 €). Pour la deuxième saison, qui démarrera en novembre 2012, nous espérons doubler le nombre des étapes, partout en France.

C’est pour cette raison que vous lancez l’ACFPoker Tour…

À quel besoin répond cet ACFPoker Tour ?

Exactement : nous lançons un Poker Tour pour permettre aux joueurs de notre site de jouer en live plus près de chez eux. La saison 1 de l’ACFPoker Tour est assez ramassée mais se développera plus encore pour la saison 2. L’ACFPoker Tour sera associé au WPT National Series Tour en France. La première étape aura lieu lors du Paris Open of Poker à l’ACF du 16 au 25 mars en marge du WPT N – dont le format, d’ailleurs, sera intéressant : une inscription raisonnable à 1 500 €, mais avec re-entrée possible sur 3 jours 1, ce qui permettra aux pros de jouer un tournoi dans des conditions autorisant à jouer plus « gamble » et agressif puisqu’ils auront la possibilité de se réinscrire le lendemain, tandis que les amateurs vont profiter d’un très gros prizepool, grâce aux re-entrées, pour un buy-in abordable. Les étapes de l’ACFPoker Tour seront, elles, à 750 €, avec une grande finale en septembre à 1 500 €. La deuxième étape de l’ACFPoker Tour se déroulera au casino Cannes Croisette début juin (lors d’une étape WPT National Series), la troisième se tiendra à l’ACF à Paris lors des Summer Series, du 8 au 24 juin. Une quatrième étape aura lieu à Mazagan cet été et la grande finale au buy-in de 1 500 €, lors du Rendez-Vous à Paris en septembre à l’ACF, qui accueillera égale-

ACFPoker.fr semble défendre l’idée du poker live…

Sans pour autant renier mon plaisir à jouer online, je reste un amoureux du poker live ! Avoir des cartes en main, miser avec des jetons, converser avec les joueurs assis à ma table. Même si je trouve fabuleux, pour un buy-in modique, de pouvoir accéder, en restant chez soi, à de très beaux prizepools online – comme notre tournoi 100 K€ garantis « Harder » du 1er dimanche du mois – il n’y a rien de plus excitant que de jouer en casino ou en cercle et de se retrouver pour discuter au bar ensuite entre joueurs. Grâce aux qualifications online pour l’ACFPoker Tour et un package de 1 500 €, nos joueurs pourront vivre l’expérience live d’un grand tournoi et passer un très bon week-end.

On dit souvent que l’on peut trouver de très beaux tournois presque toutes les semaines, mais il s’agit de tournois internationaux, à 3 000 € de buy-in ou plus et pour lesquels il faut se déplacer, souvent à l’étranger. S’il est vrai qu’un joueur pro peut passer son année à écumer les tournois internationaux sans s’arrêter, pour les amateurs amoureux de poker, au niveau national, il n’y a pas tant d’événements que ça. Une fois que le BPT, le PPT ou le FPS sont passés dans votre région, c’est fini. Il n’y a donc finalement que deux ou trois tournois majeurs pour chaque région, au mieux, dans toute l’année ! L’ACFPoker Tour s’appuiera sur un réseau fort de casinos indépendants, ce qui nous permettra d’apporter un nouvel événement majeur en France. Les joueurs d’ACFPoker.fr peuvent-ils vous affronter online ?

Je me réserve un peu de temps, à côté de mes activités professionnelles, pour jouer sur ACFPoker.fr, et notamment lors des soirées High-Rollers. Nous sommes le seul site à organiser des tournois HighRollers réguliers. Le premier lundi de chaque mois : à 21 h 30, un Pot Limit Omaha 250 € et à 22 h 30, un No Limit Hold’Em à 500 €. Bien évidemment, tout au long du mois précédant ces tournois,

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

29


RENCONTRE ONLINE nous organisons des feeders et des qualifications. Notre nouveau site web vient d’être mis en ligne, avec plus de contenu : des blogs, des vidéos et une école de poker où vous pourrez retrouver les finales filmées et commentées, certaines par moi, de ces tournois High-Rollers. Le lundi 5 mars, je participerai aux deux High-Rollers, et le dimanche 26 février, je jouerai cinq tête-à-tête simultanément contre des joueurs sélectionnés par nos partenaires Poker Académie, Poker Actu, O’Poker, Poker52 et Club poker. Malheureusement, par manque de temps, je ne peux pas participer aux tournois majeurs comme le Harder 100K € garantis du 1 er dimanche de chaque mois, ou le Deeper 25K garantis du lundi par exemple. Lorsque je souhaite me détendre, je me log sur les tables de cash-game en Omaha de notre site. Vous avez notamment signé une magnifique seconde place lors du HORSE Championship des WSOP 2007 : n’auriez-vous pas envie de pouvoir proposer des tables de mixed-games online ?

Bien sûr ! J’ai d’ailleurs récemment rencontré les équipes de l’Arjel, l’autorité de régulation du jeu en ligne, pour, notamment, leur soumettre mes propositions sur ce sujet. Je leur ai recommandé d’autoriser les jeux du HORSE, et même le Deuce-to-Seven ! Ce serait un vrai plaisir de jouer online au Omaha Hi-Lo, au Stud ou au Razz sur le .fr et il est certain qu’on me verra alors un peu plus souvent sur nos tables cash-game. L’avenir est-il à une taxation européenne du jeu online, afin de profiter des liquidités des autres pays ?

À l’avenir, sûrement, mais malheureusement pas à court terme. Ce serait bien sûr plus intéressant pour les joueurs, et nous pourrions alors retrouver la grande époque du .com, quand les tables étaient nombreuses, et les offres très complètes. Nous aimerions, bien sûr, pouvoir retourner nous asseoir à table avec les joueurs espagnols, italiens, anglais, et voir les prizepools des tournois multipliés. Je pense que cela arrivera à terme, mais quand ? On parle de l’Italie et de la France, voire de l’Espagne... Mais techniquement, légalement et fiscalement, ce sera probablement long et compliqué. Et pourtant, n’oublions pas que plus l’offre légale sur le .fr sera attractive, moins celle des sites illégaux le sera ! 30 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

L’offre légale du .fr a-t-elle permis de créer une nouvelle vague de jeunes champions français ?

Pour le moment, la régulation en France est encore trop récente et la nouvelle génération de joueurs était déjà active sur le .com avant l’ouverture du marché. Mais dans quelque temps, je ne doute pas un instant que des joueurs formés sur le .fr deviendront les nouvelles terreurs des tables de poker ! Le bémol, c’est que sur le .fr on ne trouve pas encore suffisamment de hautes limites et que, comme je l’ai souvent dit, les grands champions sont ceux qui prennent des risques, en se frottant aux meilleurs joueurs du monde, à des limites parfois folles. Il va donc falloir encore un peu de temps pour que de jeunes prodiges français se construisent des bankrolls conséquentes… En revanche, ce qui est certain, c’est que le volume de mains que l’on peut jouer online est si important que ces jeunes joueurs apprennent bien plus vite qu’on ne le faisait à mon époque, et que le jeu s’est considérablement durci avec de nouvelles théories développées en permanence. Le poker online est un fabuleux outil d’apprentissage et de perfectionnement ; si j’avais vingt ans aujourd’hui, j’apprendrais probablement online à jouer, même si je pense que je serais toujours aussi passionné par le poker en live. La preuve en est : parmi les jeunes joueurs brillants, il y en a encore un grand nombre qui ont découvert le poker en live, avant de jouer online. Et je rencontre très souvent, notamment dans les tournois internationaux, de jeunes champions qui ne jouent online que de temps à autre, pour se qualifier à des tournois par exemple, mais qui préfèrent le live. Comment les anciennes générations de joueurs arrivent-elles à être encore aussi compétitives ?

Il y a des situations très différentes, certains grands joueurs, qui sont sur le circuit depuis des années, ont fait preuve de résistance en gardant un esprit compétitif, mais d’autres ont disparu. Cela dépend du temps que l’on alloue au poker, car il faut jouer beaucoup pour rester un très bon joueur, c’est un véritable sacerdoce ! Comme dans toute activité très compétitive, il faut s’entraîner en permanence et ne pas avoir peur d’affronter les meilleurs pour garder un bon niveau et s’adapter aux changements. Seule la passion permet de tenir, et on se brûle rarement plusieurs fois les ailes : un joueur qui

aurait tout perdu et qui se serait fait mal en perdant même parfois plus qu’il ne pouvait se le permettre, devient souvent plus raisonnable et se cantonne alors au poker de loisir. Ceux des plus anciens qui jouent encore au plus haut niveau sont des exceptions qui ont réussi à surmonter les périodes difficiles et la variance pour s’adapter aux progrès que ce jeu a faits ces cinq dernières années. Il leur a fallu intégrer toutes ces nouvelles théories avec la connaissance et l’expérience dont ils étaient déjà dotés. Certains l’ont fait, d’autres non. Vous avez organisé il y a quelques semaines à Paris les European Poker Awards…

Le poker est un jeu difficile et parfois cruel, je pense qu’il mérite en retour une part de rêve : retrouver de vieux amis, parler du passé, du présent et de l’avenir, se retrouver hors de l’ambiance d’un tournoi international où tout le monde est disséminé sur différentes tables, remercier et récompenser les passionnés qui ont œuvré pour ce jeu. Prenons l’exemple d’ElkY, qui a remporté l’Award de la Personnalité de l’année : ElkY n’est pas qu’un petit génie du poker avec un palmarès impressionnant, c’est aussi un type adorable et un formidable ambassadeur pour le poker, il aime passionnément ce jeu, il en parle bien, il écrit des livres, il est l’icône du poker moderne. C’est une personnalité à part entière, et c’est important de l’en remercier. Pour des personnalités comme Nic Szeremeta, le fondateur des European Poker Awards, ou Jesse May, qui vient de se voir décerner l’Award Lifetime Achievement pour sa carrière dans le monde du poker européen, ce ne sont pas des joueurs de poker au palmarès Hendon Mob, mais ils œuvrent depuis plusieurs décennies avec une même passion qui les anime, ils sont à l’origine de toute l’histoire et du développement du poker en Europe. Ils ne l’ont pas fait pour la gloire ou la fortune mais par amour du beau jeu ! Ils méritent d’être reconnus pour ça : par tous les joueurs, amateurs ou professionnels, par la profession et par les médias. Ces pionniers ont fait le poker tel qu’il est aujourd’hui. C’est une magnifique cérémonie et je souhaite ardemment pouvoir continuer, avec l’aide de l’Aviation Club de France et du magazine Poker52, à l’organiser dans les années à venir. n


reportage


EUROPEAN POKER TOUR DEAUVILLE, BY POKERSTARS

LES FRANÇAIS BATTUS

SUR LE FIL

Quelques semaines après son passage par les Bahamas, la caravane du plus grand circuit européen a repris les chemins du Vieux Continent en ce début de mois de février. Mais après la chaleur étouffante des tropiques, qui avait accueilli les participants du PCA, c’est la fraîcheur de l’hiver normand qui attendait les joueurs venus pour disputer les nombreux tournois de l’EPT Deauville. Les Français formaient bien entendu le plus gros des troupes, prêts à tout pour garder au pays le titre remporté l’année dernière par Lucien Cohen, pour 880 000 €. Eric Sfez s’est imposé dans l’un des tournois majeurs, le High Roller à 10 000 €, en dominant Ruben Visser en heads-up, pour 242 000 €, tandis que Ludovic Sultan remporte le FPS et que Elie Payan s’adjuge un side PLO. Le Biélorusse Vadim Kursevich s’imposait, quant à lui, dans le Main Event à 5 000 € pour 875 000 €, devant cinq Français et le recordman des places payées et des tables finales en EPT, l’Italien Luca Pagano. De leur côté, le Belge Matthias De Meulder remportait le tournoi à 1 500 € devant Michel Kirchner, l’Américain Kevin MacPhee battait son compatriote Shaun Deeb dans le 5 000 € 6-Max, et l’Ukrainien Roman Romanovsky était couronné dans le tournoi à 2 000 € devant l’Anglais Ben Vinson. Comme son palmarès 2012 l’indique, Deauville s’impose d’année en année dans le programme international, une très bonne nouvelle pour le poker français. Par Julien Morello - Photos Hold’Em Pix

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

35


REPORTAGE

O

Paul Guichard

Organisé par le Casino Barrière dans le centre international de la célèbre cité balnéaire normande, l’European Poker Tour de Deauville marquait le grand retour du circuit européen de ce côté-ci de l’Atlantique, après son séjour idyllique sous le soleil des Bahamas. C’est le froid hivernal qui accueillait les courageux joueurs venus braver le vent du Nord, et ils étaient presque aussi nombreux à s’installer aux tables des deux premiers jours de jeu que l’année précédente, qui avait vu le triomphe sur le sol français de Lucien Cohen pour 880 000 €. En effet, 889 joueurs s’acquittaient des 5 300 € du buy-in, soit seulement deux de moins que pour l’édition 2011, générant un prizepool de 4 267 200 €, à répartir entre les 128 premiers joueurs, avec 875 000 € réservés au champion.

Pas de doublé pour Lucien Cohen

Énumérer les noms des grands joueurs français ayant fait le déplacement jusque sur la côte normande serait bien trop long, puisqu’ils étaient quasiment tous là, nombreux à avoir répondu à l’appel du gain, et désireux de conserver le titre deauvillais sur le territoire national. Du côté international, on pouvait noter la présence de Liv Boeree, Viktor Blom, Jake Cody, Eugene Katchalov, Scotty Nguyen, Vanessa Selbst, Dario Minieri et Jonathan Duhamel, l’homme fort de ce début d’année, après 36 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Vuong Trong

son très bon run lors du PCA. Grosse affluence et field relevé, le Main Event de Deauville s’annonçait digne des grands rendez-vous internationaux, ce qu’il est devenu aux yeux de tous. Le Day 1A réunissait 339 joueurs, dont Elie Payan, qui débutait très bien le tournoi, notamment grâce à une confrontation paire d’As contre As-Roi qui éliminait son adversaire. Léo Truche était également très bien lancé, tout comme Pedro Canali, qui avait le plaisir d’éliminer le champion WSOP 2010 Jonathan Duhamel avec un brelan de 9 face à un tirage quinte et couleur pour le Canadien. Adrien Allain et Shaun Deeb le rejoignaient sur les rails, et le Lituanien Kristijonas Andrulis prenait la tête des 226 survivants de cette première session, suivi de près par Elie Payan. Cinq cent cinquante joueurs de plus entraient en course le jour suivant, dont Lucien Cohen venu défendre son titre. Guillaume Darcourt prenait rapidement le chemin de la sortie, après trois mains malheureuses qui ont réduit son tapis à néant, suivi une heure plus tard par David Benyamine et Viktor Blom, éliminé avec son tirage couleur manqué face à un brelan. Hugo Lemaire sortait Nicolas Levi, au terme d’une classique confrontation As-Roi contre paire de 10, et le jeune joueur atteignait le haut du classement provisoire vers la fin de la journée. Les dernières minutes de jeu étaient fatales à Nesrine Kourdourli, Antonin Teisseire,


Yorane Kerignard

Vanessa Selbst et Michel Cohen, qui voyait sa quinte touchée au turn battue par un full attrapé sur la river. En tête du classement général après le deux journées, on retrouvait Amir Salhani, suivi par Joakim Lofgren et le joueur marocain Toufik Ourini.

Ludovic Lacay au top, avant de s’effondrer

Les 547 survivants se retrouvaient le lendemain pour le Day 2, une journée cauchemardesque pour les deux tiers d’entre eux, dont, évidemment, de grands noms du poker français et international. Entré avec un petit tapis, Jean-Paul Pasqualini ne parvenait pas à redresser la barre et sortait sur un pot énorme, battu sur la river par une double paire As-Valet dominant sur le fil sa paire de Dames. À tapis avec une paire de 10 face à Roi-Roi et Dame-Dame, Hugo Lemaire ne pouvait que s’incliner et était rejoint peu de temps plus tard par Clément Thumy, sorti avec As-Valet contre paire de Rois. Thibaud Guénegou, Roger Hairabedian, Steven Moreau, Antonin Teisseire, Elie Payan, Antoine Saout et Arnaud Mattern quittaient également le tournoi. Du côté des joueurs internationaux, on perdait la trace de Scotty Nguyen, Liv Boeree, Jake Cody, Kara Scott, Kevin McPhee et de Vanessa Rousso, sortie avec paire de 8 contre paire d’As. Ludovic Lacay craquait deux paires d’As

Bruno Jais

et entrait dans le top 5, tout comme Brahim Oubella, tandis que Julien Ehrhardt, Paul Guichard et Bruno Lopes, surmotivé après sa performance lors de l’EFOP Diamond, restaient en embuscade. L’Anglais Martins Adeniya menait le field des 178 joueurs encore en course pour le titre. Plus que 50 éliminations avant la bulle. C’était ce que se disaient tous les joueurs prenant place pour le quatrième jour de jeu qui devait se conclure après six niveaux. Et cette bulle faisait plus d’une victime, puisque dans le main par main, ce sont deux joueurs qui sortaient à la 129e place, Eric Nhouyvanisvong et Ilan Boujenah, et les deux joueurs se partageaient les 7 500 € de la 128e place, malgré la différence de tapis, au grand désarroi de Boujenah. Toby Lewis, James Dempsey, Philippe Ktorza, Lucille Cailly, Alain Roy, Suat Uyanik, Bruno Lopes et Brahim Oubella partaient dans les places payées. Martins Adeniya voyait sa domination disputée par Ludovic Lacay, qui parvenait même à un moment à prendre le chip-lead, mais il s’inclinait dans le dernier niveau de jeu face à Christopher Brammer : l’Anglais lançait un 3-bet, relancé à tapis par Lacay avec une paire de Valets. Brammer payait et retournait As-9, et le board Dame-4-3-2-As ne laissait aucune chance au joueur français, qui sortait à la 58e place, à quelques minutes de la fin de la journée. Le chip-leader était alors le Français Samphane

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

37


REPORTAGE

Phomveha, profitant d’un énorme cadeau du Tchèque Ondrej Vinklarek, qui flirtait alors avec la tête du tournoi : après une série de sur-relances pré-flop, le Français payait à tapis avec une paire de Rois et découvrait avec bonheur Roi-5 chez son adversaire. Il était accompagné dans le top 5 par Olivier Rogez, Christopher Brammer, Yorane Kerignard et Martins Adeniya.

Nouveau record pour Pagano, cinq Français en table finale

Mais c’était sans compter sur la terrible ascension de Luca Pagano pendant le Day 4, qui assommait au passage Samphane Phomveha lors du plus gros pot du tournoi joué jusque-là : après une surrelance, les deux joueurs découvraient le flop 6-As-7, sur lequel Pagano misait gros, payé par le Français. Un As sortait sur le turn, et Phomveha payait encore la mise de l’Italien, qui faisait tapis sur le 10 de la river. Phomveha payait avant de retourner As-Valet pour un brelan d’As, mais il était largement battu par la main 6-6 de Pagano, dont le full lui donnait une large avance dans le tournoi. Olivier Rogez, Vadim Kursevich et Paul Guichard se trouvaient alors bien placés parmi les 24 survivants. Le lendemain, on connaissait les noms des 8 finalistes, menés par le nouveau chip-leader, Paul Guichard, qui avait monté un énorme tapis en partie grâce à une couleur touchée face à Olivier Rogez. Ce dernier atteignait tout de même la table finale, tout comme les autres Français, Vuong Than Trong, Bruno Jais et Yorane Kerignard, qui signait là sa troisième table finale en EPT, après sa 4e place à Copenhague en 2010 et sa 6e place à San Remo l’année dernière. L’Irlandais Mike Graydon et le Biélorusse Vadim Kursevich entraient également en finale, tout comme l’incroyable Luca Pagano, qui battait alors son propre record du nombre de tables finales en EPT, sept, et espérait une nouvelle fois décrocher enfin le titre. Guichard utilisait son avance en jetons efficacement en début de finale, creusant encore plus l’écart avec ses adversaires avec l’élimination de Mike Graydon après une heure de jeu, avec une 38 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

hauteur As et un meilleur kicker. Luca Pagano tentait sa chance avec As-Valet et envoyait son tapis, payé par Vuong Than Trong avec une paire de 9, qui tenait jusqu’au bout et abrégeait la septième tentative de l’Italien de décrocher le titre européen. Avec plus qu’un seul étranger à table, pour cinq Français, tout le monde pensait que le titre allait rester en France, mais tout restait encore à faire… Les positions des joueurs changeaient alors très souvent, sans qu’aucun finaliste ne soit éliminé pendant une heure et demie. Olivier Rogez craquait finalement le premier avec Valet-3, sorti par Guichard avec une paire de Rois. Vuong Than Trong était alors en tête, mais le chip-lead passait plusieurs fois dans les mains de Vadim Kursevich. Than Trong reprenait la main en éliminant Bruno Jais, mais Kursevich parvenait à reprendre le dessus en doublant sur une confrontation Roi-Roi contre As-Dame pour le Français, qui ne pouvait rien sur le board Roi-5-3-As-7. Yorane Kerignard envoyait ensuite tous ses jetons avec Dame-10, payé par Kursevich, qui sortait le jeune chouchou du public avec hauteur Roi. Une hauteur As lui suffisait ensuite à éliminer Than Trong à la troisième place, et Kursevich se retrouvait seul face à Paul Guichard, pour un heads-up très déséquilibré : 3 300 000 jetons d’un côté, pour 23 000 000 de l’autre ! Mais Guichard renversait la tendance et parvenait quasiment à faire jeu égal avec son adversaire, jusqu’à la dernière main, fatidique pour le Français : après une série de sur-relances pré-flop, Kursevich payait la mise du Français sur le flop Valet-7-5, puis il relançait à tapis sur le 9 du turn. Le Français payait et dévoilait 5-5, pour un brelan, tandis que Kursevich retournait 6-3, pour les tirages couleur et quinte. Le 8 de la river créait un choc dans la salle. Le dernier Français était éliminé, et le joueur biélorusse réussissait à s’imposer dans cette table finale, en ayant fait preuve d’une grande détermination tout au long de la journée alors qu’il jouait contre la salle entière. Il repartait avec 875 000 € pour son exploit, venant confirmer tout son talent, après une 3e place à l’EPT Berlin 2011 qui lui avait rapporté 300 000 €.


REPORTAGE CLASSEMENTS ET PLACES PAYÉES MAI EVENT MAIN EVENT EVEN VENT À 5 000 €

1er - Vadim Kursevich : 875

000 €

2 - Paul Guichard : 557 000 € e

3e - Vuong Trong : 328 000 €

4 - Yorane Kerignard : 260 000 € e

5e - Bruno Jais : 200 000 €

6 - Olivier Rogez : 155 000 € e

7 - Luca Pagano : 110 000 € e

8 - Michael Graydon : 67 000 €

NO LIM LIMIT HOLD’EM LI MIT HOL MIT HO LD’EM À 2 000 € LD

NLHE 6-MAX À 5 000 €

1er - Roman Romanovsky : 144 300 €

1er - Kevin MacPhee :

2e - Ben Vinson : 77 700 €

3e - Paul Chappelle : 50 000 €

4e - Tome Moreira : 38 800 €

5 - César Dominguez : 30 500 € e

6e - Jean-Paul Pasqualini : 25 000 € 7 - Andrey Danilyuk : 19 400 €

50 000 €

2e - Shaun Deeb : 33 700 €

3e - Andreas Samuelsson : 18 700 € 4e - Gordon Huntly : 12 400 €

5e - Jean Thorel : 10 000 €

e

HIGH ROLLER À 10 000 €

8e - Jonathan Duhamel : 13 900 €

1er - Eric Sfez : 242 000 €

e

POT LIMIT OMAHA À 1 000 €

FRANCE POKER SERIES 1 000 €

1 - Ludovic Sultan : 82 000 €

1 - Nacho Barbero : 37 500 €

2 - Joep van den Bijgaart :

er

e

2e - Ibrahim Ghassan : 21 600 €

43 500 €

3e - Andre Klebanov : 12 500 €

4 - Stéphane Tayar : 10 000 €

3e - Yury Gulyy : 28 000 €

4 - Raymond Santucci : 21 500 €

e

5e - Lazaros Isaakidis : 7 650 € 6 - Thibault Delaye : 5 700 € e

7e - Teddy Kefalas : 4 510 € 8 - Jean Rial : 3 400 €

2e - Ruben Visser :

er

e

5e - Aleksey Veselov : 17 000 €

6 - Artem Metalidi : 14 000 € e

7e - Andrey Veselov : 10 700 €

3

e

152 000 €

- David Sonelin : 90 000 €

4e - Samuel Chartier : 65 600 € 5e - Ami Alibay : 48 400 €

6e - Christophe Benzimra : 34 500 € 7e - Mikhail Lakhitov : 31 100 €

8e - Paul Berende : 27 600 €

e

PLO À 500 €

NO LIMIT HOLD’EM À 1 500 €

1er - Elie Payan : 8 000 €

1er - Matthias De Meulder : 136

000 €

2e - Michel Kirchner : 73 000 €

3 - Dimitry Shchepkin : 45 700 € e

4e - Cristian Tardea : 36 500 €

5 - Craig McCorkell : 28 850 €

2e - Anthony Theault : 5 200 €

4e

3e - Michel Dubert : 3 000 €

- Campan Cristian-Marius : 2 150 €

5e - Dermot Blain : 1 700 €

6e - Vesa Leikos : 1 510 €

e

6e - Samuel Chartier : 23 400 €

7e - Salvatore Crapanzano : 17 950 €

8e - Yury Gulyy : 12 500 €

Eric Sfez, Elie Payan, Ludovic Sultan en patrons

Les side events étaient également âprement disputés pendant cette série deauvillaise, et trois Français ont réussi à prendre la première place de l’un de ces tournois : Eric Sfez, Ludovic Sultan, Elie Payan. Eric Sfez s’imposait dans le High Roller à 10 000 €, devant 71 adversaires, dont le Hollandais Ruben Visser, qui avait décroché la première place du Random Bounty à 1 000 € trois jours plus tôt. Avec un gain de 242 000 €, Eric Sfez signait la plus grosse performance de sa carrière, tandis que Ludovis Suktan gagnait le FPS pour 82 000 € et qu’Elie Payan brillait une fois encore en PLO. Les autres side events majeurs ont vu la victoire de l’Argentin Nacho Barbero dans le tournoi PLO à 1 000 € pour 37 500 € devant 115 adversaires, le triomphe du Belge Matthias De 40 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Meulder dans le NLHE à 1 500 € pour un prix de 136 000 €, et le couronnement de l’Ukrainien Roman Romanovsky dans le NLHE à 2 000 € devant 288 concurrents, pour 144 300 €. De son côté, le récent vainqueur du tournoi NLHE 8-Max Turbo à 5 000 $ du PCA, Kunimaro Kojo, portait haut les couleurs du Japon en dominant le Suédois Viktor Blom en finale du tournoi heads-up à 5 000 €, pour un gain de 25 000 €, tandis que le vainqueur de l’édition 2010 de l’EPT Berlin, l’Américain Kevin MacPhee, terminait cette série en beauté en s’imposant face à son compatriote Shaun Deeb dans le tournoi High Roller 6-Max à 5 000 €, pour un premier prix de 50 000 €. Les joueurs internationaux ont régné sur l’étape française de l’European Poker Tour, devenue depuis sa reprise en 2009 l’une des plus prisées du circuit majeur. Reste au contingent français à profiter de sa participation massive pour réitérer l’exploit de Lucien Cohen, dernier vainqueur français d’un tournoi EPT à ce jour…


REPORTAGE

A GUICHET

PARTOUCHE POKER DEEPSTACK DU LYON VERT

Après les étapes de Forges-les-Eaux, de Knokke, en Belgique, et de Divonne-lesBains, le Partouche Poker Deepstack rejoignait le casino du Lyon Vert du 10 au 12 février pour trois jours de jeu très intenses qui se sont déroulés à guichet fermé. Ce tournoi à 500 € de buy-in, très attendu par le monde du poker amateur capé à 500 joueurs, affichait en effet complet plusieurs jours avant son lancement officiel, et c’étaient environ 220 joueurs qui devaient patienter en liste d’attente. Au bout des trois jours de jeu, le Suisse Offir Salomon s’imposait face au Français Jonathan Khalifa et repartait avec le premier prix de 50 000 € pour sa belle performance. Retour sur ce tournoi qui deviendra certainement une étape incontournable du circuit français. Par Jérôme Schmidt - Photos : Cyril Dumont 44 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


C

Les bloggeurs français étaient présents en masse sous les couleurs MyPokerSquad, ici accompagnés de Jean-Jacques Ichaï du groupe Partouche Poker

C’était du jamais vu. Plusieurs jours avant son lancement, le PPD du Lyon Vert affichait déjà complet. La raison ? Un buy-in abordable, 500 €, pour une structure très intéressante : 50 000 jetons de départ pour des niveaux d’une heure sur trois jours de jeu et un prizepool de 220 000 €. Les organisateurs, débordés par le nombre de demandes, décidaient alors de proposer un nouveau tournoi aux 220 candidats placés sur liste d’attente, prévu à Lyon les 9, 10 et 11 mars prochains, avec exactement la même structure, et il est fort à parier qu’il rencontrera la même affluence.

Pierre-Jean Ricci en tête à la fin du Day 2

Le field, principalement composé de joueurs amateurs français, voyait néanmoins la présence du champion WSOP 2011 Antonin Teisseire, accompagné de ses coéquipiers Bruno Launais, Margaux Ponelle et Ondine Monnanteuil, ainsi que du vainqueur de l’étape de Divonne-les-Bains, Sacha Dudan, du finaliste du PPT de Cannes Alexandre Coussy ou encore de Léo Truche et Flavien Guenan. Deux cent quarante-quatre joueurs se qualifiaient pour le Day 2, dont Mathieu Brun, qui pointait en tête des survivants avec 380 000 jetons. La deuxième journée devait voir la bulle éclater à la 57e place, et le malheureux joueur sortait sur une confrontation 9-9 contre As-10 qui touchait la double paire sur le board 10-As-Valet-3-7. Pierre-Jean Ricci était le chip-leader des 33 survivants qui entraient dans la dernière journée, suivi de près par David Gassian, Mathieu Brun et Isabel Baltazar.

PARTOUCHE POKER DEEPSTACK DU LYON VERT

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1er - Offir Salomon : 50 000 €

2e - Jonathan Khalifa : 36 000 €

3e - Paul Hannequin : 22 100 € 4e - David Gassian : 14 100 €

5e - Christian Grenier : 9 200 € 6e - Nicolas Rinquin : 6 000 €

7e - Samuel Biggs : 4 500 €

8e - Pierre Jean Ricci : 4 000 € 9e - Cédric Morlot : 3 500 €

Offir Salomon s’impose en table finale

L’élimination de la dernière joueuse du tournoi à la 10e place par Paul Hannequin avec brelan de Rois contre paire de Dames marquait le début de la table finale. Jonathan Khalifa entrait en tête, suivi par David Gassian et Hannequin. Cédric Morlot était le premier éliminé, suivi par Pierre-Jean Ricci et Samuel Biggs, sorti par le chip-leader avec une quinte hauteur 5 floppée. Nicolas Rinquin les rejoignait après la pause, tandis qu’Offir Salomon se mettait en bonne position en doublant par deux fois. Christian Grenier prenait la 5e place, Offir Salomon s’adjugeait la victoire, suivi de Jonathan Khalifa, pour une fin de tournoi quelque peu précipitée. Après le deuxième tournoi lyonnais du mois de mars, les prochaines étapes du Partouche Poker Deepstack se dérouleront à Saint-Amand-les-Eaux du 30 mars au 1er avril puis à Cannes du 27 au 29 avril. Ces tournois afficheront certainement complet, alors n’hésitez pas à vous inscrire à l’avance !

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

45


REPORTAGE

UNIBET POKER OPEN PRAGUE

UN FIELD DE TRÈS HAUTE

VOLÉE

46 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


Avec sa vingtième édition, l’Unibet Poker Open, le poker tour organisé par la room online Unibet, a une fois de plus prouvé la qualité de son organisation et la popularité de ses compétitions. 254 joueurs avaient en effet fait le déplacement, dont de nombreux Français, pour 27 places payées au total. Le premier prix de 100 000 € est revenu à Filip Verboven, au terme d’un heads-up de haute volée. Reportage.

Q

Quinze joueurs français sur un total de 254 participants : le circuit de l’Unibet Poker Open, qui en est à son cinquième stop à Prague, est toujours aussi apprécié des joueurs qui connaissent son professionnalisme et la qualité de son field pour un tournoi middle-stakes à 1 000 €. Divisé en deux Day 1, après une soirée d’anthologie entre croupiers, organisateurs et joueurs, dans un bar dominant tout Prague, le Day 1A et le Day 1B ont réuni chacun un field quasi équivalent, permettant la création d’un impressionnant prizepool qui garantit 100 000 € au premier.

Basou en ses terres

La star du contingent hexagonal était sans conteste Basile « Basou » Yaïche : le jeune grinder vient en effet de rejoindre l’équipe Unibet, son nouveau sponsor. Il finit le Day 1 avec 32 000 jetons, loin derrière le chip-leader français Flavier Guénan (84 000), mais dans le même average que Xavier Detournel. Le joueur parisien, toujours aussi fantasque dans son accoutrement multicolore, a d’ailleurs animé ses tables de la plus belle manière pendant tout son tournoi, échouant malheureusement lors du Day 2, malgré son edge évident sur le field, à quelques places de la bulle (en 30e position pour 27 places payées).

Guénan fait son festival

Avec Basou et Guénan en course lors du Day 2, la France avait d’ailleurs de belles chances de décrocher une table finale. C’est ce qui est finalement arrivé pour Guénan qui a bien mérité son pseudo online de « Gerarmendujeu » : il bluffe avec air, mais se fait payer les nuts à plusieurs reprises… Pendant ce temps, Basou échoue, faute de profondeur de tapis, après avoir mené un tournoi très honorable. Guénan se fait pourtant craquer les As en fin de Day 2, contre 4-5 offsuite, qui touche sa double paire runner-runner au turn et à la river, après un tapis préflop. Le Day 2 se finit tard dans la nuit (il a fallu arriver à la table finale à 9 joueurs), mais Guénan est encore bien vivant avec un stack légèrement en dessous de la moyenne.

Par Antoine Salvi

Un heads-up de 4 heures

L’illusion aura été cependant de courte durée pour Guénan, qui sort en neuvième place au bout de quelques mains seulement lorsqu’il part à tapis pour 333 000 jetons avec Roi-10 dépareillés. En face de lui, le Belge Filip Verboven se réveille avec les As, et rien n’y fera. « C’est décevant, car je n’ai pas eu le temps de profiter. Je ne vais pas garder de bons souvenirs… À plus tard pour la perf », conclut, désabusé, Flavien Guénan. Les éliminations vont ensuite bon train jusqu’au heads-up final, opposant l’Italien Ruggiero Scommagna au Belge Verboven. Au bout de 4 heures de tête-à-tête très serré, Verboven finit par l’emporter devant Scommagna, dans une finale sans deal. Un très beau « finish » pour un tournoi de haute volée.

UNIBET OPEN PRAGUE

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1re - Filip Verboven : 100 000 €

2e - Ruggiero Scommagna : 56 600 €

3e - Mohamed Steven Razab-Sekh : 37 700 €

4e - Jan Grazjel : 30 200 €

5e - Gerret Van Lancker : 24 500 €

6e - Tomasz Kozub : 20 700 € 7e - Hans Sybrandi : 17 000 €

8e - Dan Murariu : 13 200 €

9e - Flavien Guénan : 9 400 €

10e - Darius Paszkiewicz : 5 330 €

11e - Alexis Pologniewski : 5 330 € 12e - Henryk Hecklen : 5 330 € 13e - Wesle Gyn : 4 500 €

14e - Roman Kleyman : 4 500 €

15e - Jens Neumann : 4 500 €

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

47


REPORTAGE

EN BREF AMBRAISSE, BROSOLO,

EURO FINALS OF POKER

KOOL SHEN :

LES PROS PERFENT AUX EFOP

Du 13 au 29 janvier 2012, les Euro Finals of Poker se sont installées dans la pokerroom de l’Aviation Club de France. Avec des fields de plus en plus importants, certains tournois ont même dû refuser des joueurs devant le succès incroyable de la compétition. La série de tournois s’est achevée par un point d’orgue : le tournoi EFOP Diamond, Main Event à 5 000 €, et le tournoi high-roller à 10 000 €. Reportage.

C

Comme chaque début d’année, les Euro Finals of Poker ont attiré toute l’Europe du poker à l’Aviation Club de France. Si les tournois à buy-in plus modérés ont surtout permis aux habitués du cercle de s’affronter dans des tournois à la structure et au prizepool exceptionnel, on a pu croiser la majeure partie des grands noms du poker français et européen dans les tournois les plus importants, du championnat Silver à 1 000 € au tournoi Diamond (le Main Event à 5 000 €), en passant par le Bronze à

48 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Par Jérôme Schmidt

500 €, le Gold à 2 000 € et le High-Roller à 10 000 € qui avait lieu les deux derniers jours de ce festival. Lors des side-events du début du festival, ce sont deux femmes qui ont été à l’honneur : tout d’abord Elsa Bargiarelli lors du Tournoi Ladies des EFOP, mais également Violetta Szczerba, gagnante du tournoi Senior. Une première pour une femme dans un tournoi habituellement largement dominé (au moins en terme de nombre de participants) par les hommes.


Yann Brosolo

Place aux variantes

Puisqu’à l’Aviation Club de France, le poker se décline au pluriel, le cercle proposait de nombreux tournois joués dans d’autres variantes que le Texas Hold’em : un tournoi HORSE à petit budget pour attirer spécialistes et béotiens ; un Omaha Hi-Lo à 250 € qui clôturait les EFOP, après la table finale du Diamond ; un championnat de Pot Limit Omaha à 1 000 € qui a largement dépassé la barre des 100 joueurs ! Tous les habitués des plus belles tables de mixed-games de l’Aviation Club de France ont ainsi fait un détour par ces tournois ainsi qu’une génération de jeunes joueurs en quête de nouvelles sensations, dans ces variantes plus techniques et variées que le Hold’Em. Ainsi, Antony Lellouche s’est même hissé en table finale du HORSE, tandis que Xavier Detournel faisait de même dans le Omaha Hi-Lo. Côté PLO Championship, joué en triple chance, c’est Idriss Ambraisse qui finit vainqueur pour 25 000 €, après avoir manœuvré un énorme stack pendant toute la finale. Derrière lui, d’autres grands noms du poker international, comme Gabriel Nassif ou le fondateur du mythique site de classement HendonMob, l’Anglais Joe Beevers.

Bronze, Argent et Or

Les quatre tournois principaux en Hold’Em ont quant à eux attiré des fields très importants, permettant la création de prizepools pour la plupart inédits aux EFOP. Ainsi, le Bronze Championship à 500 € a attiré près de 180 joueurs, tandis que le Silver à 1 000 € a battu tous les records avec ses 212 joueurs, devant refuser près de 40 joueurs en liste d’attente… Le vainqueur, Franck Boyer, a

ainsi récolté plus de 42 000 € au terme d’un tournoi très relevé, avec notamment la présence en place payée du pro américain Brandon Cantu ou de la charmante joueuse anglaise Kara Scott. Lors du Gold à 2 000 €, 168 joueurs avaient réussi à trouver place, pour une victoire du très sympathique Yann Brosolo, pour plus de 75 000 €. Le vainqueur de l’EPT Deauville 2011, Lucien Cohen, a quant à lui assuré le spectacle jusqu’à la table finale (6e) après avoir longuement bataillé contre ElkY à la même table.

Kool Shen décroche la victoire

Le Main Event a quant à lui consacré un grand champion et un artiste reconnu de tous, Bruno « Kool Shen » Lopes, fondateur de NTM avec Joey Starr. Beau moment que cette victoire au forceps, au terme de plus de deux heures et demie de heads-up contre Aubin Cazals, puisque Kool Shen a dédié sa victoire à son ami récemment disparu, le très apprécie Eric Haïk, qui avait fondé avec lui la Team Poker Leaders. Chaussé de lunettes à la gloire d’Eric Haïk, Kool Shen a affronté en table finale l’ancien vainqueur du PPT Alain Roy (4e), l’Anglais Zimnan Ziyard ou le très régulier Jean-Noël Thorel (5e). Parmi les ITM, on croise le pro Manuel ‘ManuB’ Bevand, l’Américain Shanon Shorr, le leader de la Team PMU Philippe Ktorza et de nombreux Scandinaves. En parallèle de la finale du Diamond, le tournoi high-roller a consacré l’Allemand Sebastian Winkler, devant le toujours impressionant Juha Helppi (Finlande) ou Basile ‘Basou’ Yaïche (5e), au terme d’une compétition qui a notamment accueilli ElkY, David Benyamine ou Roger Hairabedian. Un feu d’artifice final à l’image de ces deux semaines de poker : exceptionnel.

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

49


REPORTAGE

CLASSEMENTS DES TABLES FINALES LADIES CHAMPIONSHIP NLHE 150 1er - Elsa BARGIARELLI 2 630 € 2e - Nassima OUBERDOUS 1 465 € 3e - Reine GANANSIA 880 € 4e - Isabelle COHEN 585 € e 5 - Laurie BISMUTH 296 € 6e - Oksana GERASYMENKO 150 € SENIORS CHAMPIONSHIP NLHE 250 1er - Violetta SZCZERBA 5 070 € e 2 - Frank GRUESS CALLAGHAN 2 820 € 3e - Fabio CALO 1 690 € 4e - Patrick LAVAL 1 125 € 5e - Gilles OGER 565 € RE-ENTRY TOURNAMENT NLHE 250 1er - Hocine NOUADRI 8 620 € 2e - Raphaël TAFFAREU 5 750 € 3e - Mohamed EL BAKKOURI 4 310 € e 4 - Darko STOJANOVIC 2 875 € 5e - Karim LEHOUSSINE 2 015 € 6e - Jad KHADDAGE 1 725 € 7e - Ange BESNAINOU 1 440 € 8e - Nedelcho KARAKOLEV 1 150 € 9e - Guy HALIMI 865 € HORSE CHAMPIONSHIP LIMIT 250 1er - Anthony DUTHUILLE 4 000 € 2e - Elias DAMOUNI 2 700 € 3e - Eric DUPORTAL 2 140 € 4e - Sacha ISRAEL 1 570 € 5e - Antony LELLOUCHE 1 280 € 6e - Simon ABITBOL 1 000 € 7e - Jean LEVY 860 € 8e - Robert COHEN 710 € OMAHA HI-LO CHAMPIONSHIP LIMIT 250 1er - Thomas COUQUET 4 760 € 2e - Charles ZEITOUN 2 645 € 3e - Simon ABITBOL 1 588 € 4e - Xavier DETOURNEL 1 058 € 5e - Philippe CHABOSEAU 529 €

50 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

OMAHA CHAMPIONSHIP PLO 1 000 -

TRIPLE CHANCE

1er - Idris AMBRAISSE

2e - Michael GATHY

3 - Emmanuel NAKACHE e

4e - Alexandre AMIEL

5 - Jean-Marc THOMAS e

25 000 €

18 770 € 12 520 €

9 390 € 7 300 €

6e - Yu LUONG

6 260 €

8e - Philippe BARA

4 170 €

7e - Gabriel NASSIF 9 - Claudio LEONARDI e

10e - Jean-Luc FOURNIER

11e - François MONTMIREL

12e - Joe BEEVERS

5 220 € 3 130 €

2 100 €

2 100 €

2 100 €

BRONZECHAMPIONSHIP NLHE 500

1 - Alexandre REARD

19 980 €

3 - Laurent POLITO

9 990 €

er

2e - Florent SCHWARTZ e

4e - Gianni GIARDINELLI 5e - Frank HAGEGE

6 - Ruben SMADJA e

7e - Nedelcho KARAKOLEV 8 - Fred CORANSON e

1 4980 € 6 660 € 4 990 € 4 160 €

3 330 €

2 910 €

9e - Patrice BOUDET

2 500 €

11e - Jonathan ZAOUI

1 660 €

13e - Mahdi AMICHI

1 660 €

15e - Jean-Baptiste VARVAT

1 250 €

10e - Sébastien THOMEN

12e - Julien JOLIVET

14e - Jérémy ROUTIER

16e - Jean-Pierre HUARD 17e - Laurent LA GREVE

18e - Andrey VESELOV

19e - Amaury LEGAIT

20e - Jean-Louis VIVAS

2 085 €

1 660 € 1 250 €

1 250 € 830 €

830 €

630 €

630 €

GOLD CHAMPIONSHIP NLHE 2 000 1er - Yann BROSOLO 75 800 € 2e - Samir CHOUBANI 56 850 € 3e - Charles HARVEY 37 900 € 4e - William SAAD 25 265 € 5e - Nicolas LANGLOIS 18 950 € 6e - Lucien COHEN 15 790 € 7e - Ange BESNAINOU 12 635 € 8e - Amine CHERIF-ALAMI 11 055 € e 9 - David LASCAR 9 475 € 10e - Fabien MARRER 7 895 € 11e - Julien PITCHO 6 315 € 12e - Jean-Louis SANTONI 6 315 € e 13 - Nicolas CARDYN 6 315 € 14e - Adrien CASANOVA 4 740 € 15e - Martial BLANGENWITSCH 4 740 € DIAMOND CHAMPIONSHIP NLHE 5 000 1er - Bruno « Kool Shen » LOPES 129 410 € 2e - Aubin CAZALS 93 190 € 3e - Jérôme NAYE 62 130 € e 4 - Alain ROY 46 600 € 5e - Jean-Noël THOREL 38 830 € 6e - Zimnan ZIYARD 31 065 € 7e - Antoine LABAT 25 890 € 8e - Vladimir FAUBERT 20 710 € 9e - Sampsa HYTOENEN 15 535 € 10e - Lionel LESUR 10 355 € 11e - Marius TORBERGSEN 10 355 € 12e - Manuel BEVAND 10 355 € e 13 - Shannon SHORR 7 765 € 14e - Philippe KTORZA 7 765 € 15e - Benjamin KRAFFE 7 765 € HIGH ROLLER NLHE 10 000 1er - Sebastian WINKLER 2e - Juha HELPPI 3e - Pierre CALAMUSA 4e - Marko NEUMANN 5e - Basil YAICHE

133 920 € 74 400 € 44 640 € 29 760 € 14 880 €


REPORTAGE

MAZAGAN POKER MILLION XVI

TRÈS BONNE AFFLUENCE

AU MAROC

52 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


Les 11 et 12 février, le casino marocain organisait son seizième Mazagan Poker Million, qui a réuni de grands noms du poker français ainsi que certains des meilleurs joueurs marocains. Jean-Paul Pasqualini et Roger Hairabedian sont parvenus à atteindre la table finale de ce tournoi relevé, et c’est finalement le joueur libanais Alberto Saade qui s’est imposé devant Med Bennani, pour 24 700 €. En marge de ce tournoi, deux champions WSOP 2011 français, Fabrice Soulier et Elie Payan, se sont affrontés dans un heads-up en Pot Limit Omaha épique, remporté au meilleur des trois manches par le vainqueur du PLO à 1 500 $ de Las Vegas.

L

La participation à ce Mazagan Poker Million XVI était en hausse par rapport aux éditions précédentes, puisque ce sont 118 joueurs qui se sont acquittés des 1 100 € du buy-in au début de la première journée de jeu. Parmi les participants, on pouvait croiser de grands joueurs français habitués des lieux, tels que Roger Hairabedian, Alain Roy, Anas Tadini, Jean-Paul Pasqualini, David Sacksick ainsi qu’Elie Payan et Fabrice Soulier, qui devaient s’affronter en heads-up à la fin de la deuxième journée.

Fadel Farag, chip-leader du Day 1

Cette première journée commençait sur les chapeaux de roue, et avec la possibilité offerte aux joueurs de revenir dans le tournoi après avoir été éliminés, utilisée par 21 participants, ce sont au final 139 buy-in qui ont été versés au prizepool, créant une cagnotte totale de 152 900 €. Le Day 1 se terminait tard dans la nuit, et Fadel Farag pointait alors en tête des 35 survivants, qui comptaient encore dans leurs rangs Alain Roy, Jean-Paul Pasqualini, Roger Harabedian, Carlos Lopes, David Sacksick et Giuseppe Zarbo.

Deal à 4, Alberto Saade vainqueur

La table finale de cette compétition était rapidement composée dans ce Day 2 et voyait la présence de Jean-Paul Pasqualini et de Roger Hairabedian, qui avaient réussi à se sortir des pièges tendus par leurs adversaires. Hairabedian quittait le tournoi à la 8e place, sorti avec As-10 par les Dames de Marc Gregori, rejoint en 5e position par Pasqualini, battu par une hauteur As. Un deal à 4 joueurs harmonisait les gains restants, et après l’élimination de Marc Gregori à la 3e place, Alberto Saade affrontait Med Bennani en heads-up, pour une finale qui durait moins d’une heure, et dans laquelle Saade s’imposait grâce à une couleur hauteur As.

Par Antoine Salvi

Elie Payan domine Fabrice Soulier en heads-up

C’est alors que débutait le très attendu heads-up en PLO entre les deux champions du monde français, Fabrice Soulier et Elie Payan. Avec des tapis de 500 000 jetons chacun et des blindes 1 000/2 000, le titre devait aller au vainqueur de 2 des 3 manches. Elie remportait la première, rejoint par Fabrice dans le deuxième round. Le troisième match, décisif, durait plus de deux heures. Le vainqueur du PLO à 1 500 $ de Las Vegas rattrapait son retard face au champion HORSE en titre, grâce à un brelan max contre une double paire max. Fabrice retrouvait l’avantage très vite grâce à une paire de Valets, mais après une heure de jeu, Payan reprenait le chip-lead et parvenait à s’imposer dans ce heads-up amical, qui concluait un très beau week-end de poker en terre marocaine.

MAZAGAN POKER MILLION XVI

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1re - Alberto Saade : 24 700 € 2e - Med Bennani : 20 655 € 3e - Marc Gregori : 17 960 € 4e - Najib Bennis : 17 960 €

5e - Jean-Paul Pasqualini : 9 339 € 6e - Lorenzo Capogrosso : 7 550 €

7e - Giuseppe Zarbo : 6 200 €

8e - Roger Hairabedian : 4 850 € 9e - Mehdi Hsissen : 3 770 €

10e - Christophe Meurant : 2 780 €

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

53


REPORTAGE

WORLD POKER TOUR VENISE GRAND PRIX

LE CARNAVAL

DU POKER

La Sérénissime accueillait en ce début février, juste avant le lancement du grand carnaval de la ville, le World Poker Tour, pour la deuxième compétition vénitienne de la Saison X, quelques mois après la victoire d’Edoardo Alescio pour 194 374 €. Mais malgré une affluence en forte baisse par rapport à l’édition précédente, avec 155 joueurs contre 523 lors de la Saison IX, l’action était au rendez-vous à l’intérieur du Casino Di Venezia, le plus vieux casino du monde, et ce grâce à la présence de grandes stars du poker, telles que Tony G, Kara Scott, Marvin Rettenmaier, Arnaud Mattern, James Dempsey et James Akenhead, qui ont tenté de se frayer un chemin vers la finale en passant entre les attaques des nombreux joueurs locaux. Au final, c’est le Russe Rinat Bogdanov qui s’est imposé devant Alessandro Longobardi au terme d’une dernière table relevée et qui est reparti avec 229 800 € pour sa performance.

C

Comment expliquer une baisse de fréquentation aussi forte cette année pour le WPT Venise ? Est-ce le temps digne du grand Nord, qui paralysait la ville avec ses morceaux de glace flottant sur les eaux gelées des canaux ? La concurrence de l’EPT Deauville, dont les dernières journées correspondaient au lancement de l’étape italienne? Ou encore l’augmentation du buy-in, passé de 3 300 € la saison précédente à 4 950 € cette année ? Peut-être est-ce un peu des trois… Toujours est-il que seuls 155 joueurs se sont présentés aux tables du magnifique Casino Di Venezia, soit moins du tiers de la participation de 2010. Le prizepool s’en voyait considérablement réduit, plongeant de 2 millions d’euros à 889 338 €, et même si les joueurs optimistes pouvaient se dire que les premières places étaient plus accessibles, ils devaient tout de même faire face à certains des meilleurs joueurs du circuit international.

54 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Par Julien Morello

Filippo Candio chip-leader du Day 1

Mike Sexton, entouré du magicien Steven « Dynamo » Frayne et des Royal Flush Girls, donnait le coup d’envoi du tournoi. La table 10 prenait dès le début de la partie le surnom de « table de la mort », avec la présence de Matthew Frankland, Simon Ravnsbaek, Guillaume Darcourt, James Akenhead et Jack Ellwood, éliminé quelque temps plus tard par Darcourt et remplacé par Arnaud Mattern. Fabrice Soulier et Marvin Rettenmaier perdaient chacun de leur côté la moitié de leur stack dans les premiers niveaux, tandis que Benjamin Pollack s’illustrait en dominant deux joueurs avec une paire de Rois. Sam El Sayed voyait son bon tapis chuter au milieu de la journée, alors que le November Niner 2010 Filippo Candio assurait et qu’à la même table Marcel Bjerkmann commençait à prendre le large. La table 10 voyait arriver un autre poids lourd, en la personne


de Tony G, et partir Arnaud Mattern, sorti par Akenhead avec 6-6 contre 5-6 pour le Français. Benjamin Pollack sortait James Dempsey sur un coin flip As-Roi contre 8-8, et Mike Sexton perdait un gros pot à trois joueurs, sa paire de Rois doublement battue par une couleur max et un carré de 8 ! Filippo Candio gagnait petit à petit ses duels contre Bjerkmann, et il terminait le Day 1 en position de chip-leader, devant 87 adversaires. Dans le top 10, on retrouvait également Nicolas Levi, qui se sentait comme un requin dans l’eau parmi les Italiens, et le Français pointait à la 9e place, juste derrière Mustapha Kanit.

Plus que deux Français en course

Le Day 2 proposait également des tables intéressantes, notamment celle qui réunissait Benjamin Pollack, Kara Scott, Tony G, Nesrine Kourdourli et Alexander Hirn. Tony G faisait les frais des attaques françaises, abandonnant d’abord un pot contre Pollack avant d’être battu par la paire d’As de Kourdourli. Le beau parleur adoré du poker européen quittait finalement le tournoi quelques heures plus tard, éliminé par Gianluca Trebbi, et le même sortait peu de temps les deux Français de la table. Lionel Tran et Jérémie Sochet, short-stacks, parvenaient à doubler tant bien que mal, tandis que Marcel Bjerkmann écrasait littéralement sa table et que Candio quittait le tournoi sur une confrontation brelan de Dames contre couleur max qui tournait à l’avantage de Jason Wheeler. Tous les Français se retrouvaient éliminés à la fin du Day 2, à l’exception de Tran et Sochet, le premier s’accrochant avec un petit tapis, alors que le deuxième parvenait à se hisser dans le top 10. Bjerkmann était largement chip-leader, suivi de l’Allemand Marko Neumann, de l’Américain Jason Wheeler et de l’Anglais James Akenhead, tandis que Kara Scott comptait parmi les 27 joueurs rescapés.

Jérémie Sochet aux portes de la table finale

La joueuse anglaise était néanmoins la première éliminée du Day 3, sortie avec sa paire de 3 par Andrea Carini, qui touchait une paire de 10 sur le board Roi-10-2-Dames-6. Les coups à tapis s’enchaînaient sur un rythme soutenu, et l’on arrivait rapidement à la bulle, qui éclatait avec l’élimination malheureuse de Lionel Tran : tapis pré-flop avec une paire de Rois, il était payé par Bjerkmann avec Valet-4. Détendu en découvrant la main de son adversaire, le Français déchantait en voyant le board Valet-10-8-Valet-10 qui l’envoyait sur les rails aux portes de l’argent (19e). Mais alors que l’on s’avançait vers la composition de la dernière table, synonyme de la fin de la journée, les bourreaux d’antan partaient les uns après les autres. Simon Ravnsbaek sortait James Akenhead (14e) et prenait le chip-lead, Andrea Carini mettait fin au tournoi de Marko Neumann (13e) et Ravnsbaek se chargeait ensuite de sortir Marcel Bjerkmann avec une paire de 5 qui tenait bon face à l’As-8 du Norvégien. La sortie d’Andrey Gulyy marquait la fin de la journée, et Jérémie Sochet entrait alors dans la dernière table. Le Day 4 devait déterminer la composition de la table finale et ne durait que trois heures. Massimo Mosele quittait le tournoi à la 9e place après avoir joué seulement deux mains, et il était suivi par

Jérémie Sochet. Avec un stack rapidement descendu, il faisait tapis sur une paire de Valets, payé par Rinat Bogdanov avec Roi-Valet, qui touchait un brelan de Rois et mettait fin aux espoirs français. Andrea Dato prenait ensuite un énorme pot sur l’élimination de Jason Wheeler, et il entrait en table finale avec le plus gros tapis.

Rinat Bogdanov, au finish

L’Italien, qui se qualifiait pour la deuxième fois de suite en finale du WPT Venise était accompagné du Danois Simon Ravnsbaek, du Russe Rinat Bogdanov, ainsi que de ses compatriotes Alessandro Longobardi, Gianluca Trebbi et Andrea Carini. Ce dernier était le premier éliminé de la finale, sorti avec As-3 par la paire de 8 de Dato, qui accentuait son avance grâce à un jeu très agressif. Mais il se faisait doubler par Ravnsbaek, qui misait son tapis avec As-Dame, touchant une paire suffisante pour battre les 8 de l’Italien. Après de nombreux tapis impayés, Trebbi finissait à la 5e place, poussé vers la sortie par la paire de Valets de Longobardi, qui éliminait quelques mains plus tard Ravnsbaek grâce à une paire de 10 contre une paire de 2. Dato améliorait sa performance de décembre dernier, où il avait terminé 4e, mais il n’allait pas plus loin que la 3e place, malgré un très bon tournoi. Pourtant chip-leader à 3 joueurs, il se faisait rattraper par Longobardi, avant de miser ses derniers jetons préflop avec Roi-4, payé par Bogdanov avec As-Roi, qui touchait la paire d’As. Largement en tête face à Longobardi, Bogdanov n’a pas attendu longtemps pour mettre fin au suspense. Sur la deuxième main du heads-up, le Russe payait la mise pré-flop de son adversaire pour voir le flop Dame-7-4. Check-call de la part de Bogdanov, pour un 6 au turn, avant un deuxième check-call 4 fois plus important. Mais sur le 4 de la river, le chip-leader envoyait son tapis, et Longobardi payait avec Roi-Dame en main, pour une double paire. Le Russe dévoilait alors un full avec 6-4, qui lui donnait son premier titre majeur, et un premier prix de 229 800 €, le plus gros gain de sa carrière. Il pouvait célébrer sa victoire comme il se doit, alors qu’à l’extérieur du Casino Di Venezia, le célèbre carnaval battait son plein.

WPT VENISE GRAND PRIX

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1er - Rinat Bogdanov : 229 800 €

(dont un ticket pour le WPT Bellagio)

2e - Alessandro Longobardi : 111 700 € 3e - Andrea Dato : 72 275 €

4e - Simon Ravnsbaek : 52 565 €

5e - Gianluca Trebbi : 42 705 €

6e - Andrea Carini : 32 195 €

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

55


REPORTAGE

DERNIÈRE MINUTE

DEEPSTACK CANNES CROISETTE, MARRAKECH POKER OPEN, GAILLON

ROHR, BOUJENAH ET WILLEMIN EN CHAMPIONS Mi-février avaient lieu trois rendez-vous important des tournois middle-stakes francophones : le Maxi Deepstack au Cercle Gaillon, le Deepstack Cannes Croisette mensuel ainsi qu’une nouvelle édition du Marrakech Poker Open. Comme souvent lors de tels événements, les joueurs pros étaient au rendezvous… et ont perfé. Par Antoine Salvi

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1er - Jean Philippe Rohr : 22 000 € (plus 1 ticket à 1 500 €)

2 - Pierre Charil : 13 400 € e

(plus 1 ticket à 1 500 €)

3 - Anthony Giangrasso : 10 000 € e

4e - Gérard Gardelli : 8 400 €

5e - William Aouizerat : 7 200 €

6e - Marc Inizan : 6 060 € 7e - Melki Barek : 5 000 €

8e - Yannick Massa : 4 000 € 9e - Paul Testud : 3 100 €

10e - Mario Sikic : 2 300 €

11e - Julien Bolinowski : 1 800 €

12e - Salah Meddah : 1 800 €

13e - Jeremy Palvini : 1 800 €

56 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Deepstack Cannes Croisette 1 000 € Belle affluence, comme toujours, à l’excellent tournoi Deepstack organisé chaque mois par le Casino Cannes Croisette, avec 104 joueurs au compteur. Le prizepool garantissait ainsi 22 000 € pour le vainqueur. De nombreux joueurs pros avaient fait le déplacement, dont Adrien Allain, le désormais fameux membre du Team Pro Barrière qui n’a pas signé la passe de quatre, après ses trois incroyables titres déjà décrochés dans cette compétition. La table finale avait en tout cas fière allure : un « ancien » dans la personne de Paul Testud, qui sort en neuvième position ; un jeune grinder online, ancien du Team Winamax Pro, avec Marc Inizan qui échoue en sixième place ; quelques joueurs locaux et JeanPhilippe Rohr, le très sympathique ancien footballeur reconverti joueur pro sous les couleurs de PMU. C’est d’ailleurs lui qui remporte cette finale de haute volée, pour un titre qu’il recherchait depuis quelques mois. Une belle récompense pour ce joueur de qualité qui voit ici sa patience et sa régularité récompensées.


CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1er - Pascal Willemin : 44 761 €

2e - Bartolome Gomila Romero : 35 786 €

3e - Miguel Gurrea : 26 788 € 4e - Kamel Chhiti : 17 859 €

Marrakech Poker Open 1 350 € Avec pas moins de 195 joueurs inscrits, le Main Event à 15 000 DH (pour un million garanti) avait une fois de plus attiré de nombreux participants, dans le cadre de la vingt-cinquième édition du MPO. Le Casino Es Saadi a consacré lors de ce week-end le fort sympathique Pascal Willemin qui a décroché le beau prix de 44 761 € au terme d’une finale de haute volée, très disputée, entre joueurs semi-pros et locaux. La famille Hairabedian a une fois de plus signé une entrée fracassante dans les places payées puisque le patriarche Roger a fini 16e, derrière son fils Anthony (12e) mais devant Grégory (19e). Un succès populaire, une fois de plus, pour un tournoi de plus en plus apprécié par la communauté des joueurs.

Maxi Deepstack Cercle Gaillon 1 200 €

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1er - Ilan Boujenah : 24 000 €

2e - Yoni Houri : 14 000 €

3e - Marc Trijeau : 9400 €

4e - Fayez Bourgi : 7000 €

5e - David Matton : 5200 €

6e - Serge Fourmaux : 4200 €

5e - Ali Baalbaki : 13 405 €

6e - Florian Desgouttes : 11 133 €

7e - Franck Douay : 9 314 €

8e - Mohamed Bennani : 7 952 €

9e - Stephane Said : 6 816 €

10e - Jessy Marillaud : 5 680 €

11e - Remi Marrale : 4 771 €

12e - Anthony Hairabedian : 4 317 €

16e - Roger Hairabedian : 3 408 € 17e - Jeremie Guez : 3 180 €

19e - Gregory Hairabedian : 3 067 €

Belle émotion que celle d’Ilan Boujenah au soir de sa victoire au Cercle Gaillon, sûrement l’un des plus beaux endroits pour jouer au poker dans la capitale : ambiance cosy, staff parfaitement formé et service à la table de la plus belle facture. Ilan Boujenah a ainsi décroché un titre, celui du vainqueur du Maxi Deepstack Cercle Gallon, devant 58 joueurs, pour un total de 24 000 €. Le finaliste du Partouche Poker Tour, qui avait malheureusement partagé la bulle à Deauville (en partageant la moitié de la première place ITM) a rebondi et était fort content de son poker au terme de ce très beau tournoi à la structure de rêve. À noter, la présence dans ce field de nombreux joueurs pros et semi-pros parisiens. Les 6 finalistes sont également qualifiés pour le Freeroll « Double Impact » du lundi 21 mai 2012 au Cercle Gaillon.

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

57


REPORTAGE

ÉVÉNEMENT

ÉNORME SUCCÈS

POUR LES ONZIÈMES EUROPEAN POKER AWARDS C’était jour de gala, fin janvier, sur les Champs-Élysées, pour toute la communauté poker européenne. Pour cette onzième édition, organisée par l’Aviation Club de France, Poker52 et Poker52 Europa, tous les grands noms du moment avaient réservé leur place pour la grande cérémonie qui s’est déroulée à l’Élysée Biarritz. Par Antoine Salvi 58 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


D

Dans l’après-midi, le jury composé de professionnels de tous les pays d’Europe (Nic Szeremeta, en président d’honneur, accompagné entre autres de Kara Scott, du journaliste anglais Barry Carter, du membre franco-allemand de PokerStrategy Mike Michelin, de Leon Groenewood, directeur du Casino Montesino à Vienne, du joueur high-roller finlandais Juha Helppi, du responsables de tournois européens de PokerStars Jonathan Raab, et des deux rédacteurs en chef de Poker52/ Poker52 Europa et PokerBlatt Jérôme Schmidt et Jan-Peter Jachtmann), avait délibéré pendant plus de deux heures pour déterminer les lauréats. La soirée a débuté par la remise des trophées HendonMob/ Poker52 aux trois meilleurs joueurs français de l’année, par Bruno Benveniste, directeur de Poker52, et les deux cofondateurs de HendonMob, les Anglais Barny Boatman et Joe Beevers. Les trois champions français - ElkY, David Benyamine et Lucien Cohen - ont été récupérer les trophées sous les applaudissements des quelque deux cents invités. Au terme du dîner, le magicien de renommée internationale Stéphane Vanel a offert quinze minutes de spectacle au public, enchanté et bouche bée devant le savoir-faire étonnant de ce manipulateur de cartes qui se produit habituellement avec son spectacle « Magic of Paris » dans les casinos de Las Vegas. La cérémonie de remise des prix a ensuite pu débuter, menée de main de maître par l’Anglaise Michelle Orpe et Nicolas Schull. Sur la scène ont ainsi défilé les invités de prestige et les lauréats : • le prix Rob Gardner de la personnalité de l’année, remis à ElkY par Bruno Benveniste • le prix du meilleur « poker staff », remis à Warren Lush (représenté par sa collègue de PartyPoker, Hermance Blum) par Juha Helppi

• le prix du meilleur événement poker 2011, remis à toute l’équipe des WSOP Europe par Liv Boeree • le prix de la révélation de l’année au Russe Andrey Pateychuk, remis par Victoria Coren • le prix de la meilleure performance en tournoi, remis à Pius Heinz, le vainqueur du Main Event WSOP 2011 • le prix du meilleur joueur internet, remis à Ilarie Sahamies (joint par téléphone en direct), par Mike Michelin • le prix de la joueuse de l’année à Natalia Nikitina, remis par Alexis Laipsker • le prestigieux prix du joueur de l’année à Sam Trickett, remis par la charmante Kara Scott • le prix du Lifetime Achievement pour Jesse May, très ému d’avoir reçu cette consécration pour sa vie et sa carrière consacrées au poker.

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

59


poker business


CHRISTOPHE DHAISNE

UNIBET.FR

Arrivant en ce début d’année 2012, Unibet.fr compte bien combler son retard et réintégrer le peloton de tête des rooms online du milieu poker hexagonal. Avec comme tête de proue le jeune shark online (et live) Basile « Basou » Yaïche, Unibet affirme plus que jamais sa devise : « par les joueurs, pour les joueurs ». Rencontre avec Christophe Dhaisne, son directeur France. Par Jérôme Schmidt

Unibet arrive de nouveau en France, quelle offre online proposez-vous ? Unibet effectue son retour sur le marché français avec une offre triple : paris sportifs, poker et turf, les trois activités autorisées par l’Arjel en France. Nous avons vocation à proposer l’offre online la plus complète et la plus compétitive possible. Nous nous adressons à la fois aux joueurs débutants désireux de progresser dans leur jeu et aux joueurs confirmés qui recherchent une plate-forme conviviale et compétitive. En poker, nous évoluons sur le réseau Ongame, un des leaders sur le marché. Le fait d’évoluer sur un tel réseau nous permet de proposer à nos joueurs une offre de tournois complète et attractive et d’assurer un trafic soutenu et continu aux tables de cash-game, sur toutes les limites de jeu, pour le plus grand plaisir des joueurs. Quels sont les points forts de la room Unibet ? Comme le dit si bien son slogan « by players, for players », la room Unibet est faite par des joueurs pour des joueurs, est à l’écoute de

ses clients et sait adapter son offre à leurs attentes. C’est une room complète et compétitive, qui permet à tous les joueurs de s’épanouir au quotidien, du joueur débutant qui pourra faire ses armes sur les nombreux tournois gratuits aux joueurs les plus assidus qui trouveront des tournois garantis avec de très belles dotations. C’est une room ludique qui offre régulièrement des challenges et tournois spéciaux. C’est aussi une room réfléchie qui permet à ses joueurs de progresser en leur offrant un contenu pédagogique complet : vidéos, articles techniques, coaching. Unibet permet également de faire découvrir l’univers du poker live en proposant des qualifications exclusives pour les Unibet Open, le circuit de tournois de poker live le plus chaud d’Europe, doté de prizepools à six chiffres dans des destinations de rêve. De quand date-t-elle ? Unibet a lancé le poker en 2004. En France, la room existe depuis le lancement d’Eurosportpoker sur le marché des jeux en ligne en juin 2010.

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

61


POKER BUSINESS

Quelles valeurs défend votre joueur Unibet, Basile Yaïche ? Basou représente le futur du poker français. C’est un joueur tout à fait représentatif de la nouvelle vague du poker, aussi jeune que technique, avec une très grande expérience du poker en ligne malgré son jeune âge. En plus d’être un grand joueur, c’est également un excellent coach de poker avec une approche très pédagogue de la discipline. Il exerce en tant que coach sur plusieurs sites spécialisés et rédige des articles techniques pour différents médias (presse magazine, sites et blogs de poker). C’est quelqu’un de convivial et toujours disponible quand on le sollicite. Quel sera son rôle d’ambassadeur ? En tant qu’ambassadeur, on attend de Basile qu’il soit notre véritable fer de lance, qu’il représente les valeurs de notre marque par son comportement et ses actions tout au long de l’année. Nous espérons également que, sur la lancée de l’année 2010 lors de laquelle il avait explosé aux yeux du grand public et avait été élu « joueur internet français de l’année », il réalise une année pleine sur le circuit live international et qu’il confirme tous les espoirs placés en lui. Quel est votre propre parcours dans le gaming business ? Je cumule plus de dix ans d’expérience dans le secteur des jeux d’argent. Ça commence à faire beaucoup. J’ai rejoint le site MrBookmaker en 2001 avant qu’il ne soit racheté par Unibet en 2005. J’ai ensuite occupé différentes fonctions au sein du groupe Unibet depuis 2005 en étant basé à Londres. Une constante cependant dans mon parcours, j’ai toujours été en charge du marché français depuis 2001. J’ai contribué à l’essor du marché français pour MrBookmaker dès 2002, la France étant devenue le plus gros marché d’Unibet en 2008. Nous avons ensuite dû gérer le retrait d’Unibet du marché français en juin 2010 avant de se relancer en décembre 2011 après l’acquisition d’Eurosportbet. On peut dire que la boucle est bouclée et qu’une nouvelle étape commence. Pouvez-vous nous présenter l’Unibet Poker Open ? Sa structure, les villes, les qualifications, l’histoire des UO ? Quand et où va se dérouler l’UOP en France ? La première étape de l’Unibet Open a eu lieu à Varsovie courant 2007 et le tournoi s’est ensuite déroulé dans différentes villes européennes telles que Madrid ou Milan. Mais c’est en 2009 que l’Unibet Open est devenu l’un des Poker Tours les plus connus et 62 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

En tant qu’ambassadeur, on attend de Basile qu’il soit notre véritable fer de lance les plus populaires en Europe. À chaque étape, ce sont entre 400 et 500 joueurs venus de toute l’Europe qui s’affrontent sur nos tables, moyennant un droit d’entrée de 1 500 €. Un buy-in abordable et réfléchi qui offre un prizepool dépassant les 600 000 €. En 2011, les tables de l’Unibet Open ont ainsi été déployées à Malte, Barcelone, Dublin et Riga ! Pour 2012, après le coup d’envoi à Prague en février, l’Unibet Open débarque à Paris du 3 au 6 mai 2012. Nous enchaînerons ensuite avec l’édition de Londres avant d’embarquer pour une destination surprise à l’occasion du 5e anniversaire de l’Unibet Open. Quelle place visez-vous dans le paysage du poker online hexagonal ? Nous sommes aujourd’hui un challenger de poids dans le paysage du poker hexagonal. Nous sentons que nous suscitons une énorme attente du public depuis notre retour sur la scène du gaming en France, et nous comptons bien tout mettre en œuvre pour satisfaire cette attente. Notre but est de revenir, marche après marche, dans le sillage de Winamax et PokerStars, les leaders du marché français. Quelles nouveautés devraient arriver dans les semaines à venir ? Des célébrités ou stars du poker, très appréciées des parieurs et des joueurs de poker, et historiquement attachées à Unibet, viendront prochainement représenter la marque sur différents événements. De nouveaux tournois, challenges et des nouvelles promotions vont voir le jour avec de nouveaux concepts toujours plus attractifs et répondant aux attentes de nos joueurs. Les joueurs vont pouvoir également tenter de se qualifier pour le prochain Unibet Open qui va se dérouler à Paris en mai grâce aux nombreux tournois de qualifications que nous proposons sur le site. n


LE POKER, CÔTÉ LÉGAL

Par Olivier Karsenti

QUELLE SANCTION POUR LES SITES DE JEUX EN « .COM » ACCESSIBLES PAR LES JOUEURS DE FRANCE ?

Olivier Karsenti, KAZA AVOCATS, avocat aux barreaux de Paris et New York La loi 2010-476 du 12 mai 2010 relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne (la Loi) fixe notamment le cadre de la réglementation du poker en ligne en France. Cette loi rappelle dans son article 3 la politique de l’État en matière de jeux d’argent et de hasard, qui ne sont « ni un commerce ordinaire, ni un service ordinaire », dont l’objectif est de limiter et d’encadrer l’offre et la consommation des jeux et d’en contrôler l’exploitation afin de « prévenir le jeu excessif ou pathologique et protéger les mineurs », « assurer l’intégrité, la fiabilité et la transparence des opérations de jeu » et de « prévenir les activités frauduleuse ou criminelle ainsi que le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ». Pour mieux comprendre le cheminement ayant conduit le législateur à fixer les règles et les sanctions contre les opérateurs illégaux de jeux en ligne, il est utile de rappeler certains faits juridiques communautaires. En 2006, la Commission européenne avait ouvert une procédure d’infraction à l’encontre de la France, ayant estimé que les « entraves posées par la France aux services fournis par les opérateurs étrangers et les mesures adoptées pour bloquer l’accès à leurs sites internet étaient disproportionnées ». Cette procédure, classée depuis le vote de la Loi, avait donné lieu à l’émission d’un avis motivé de la Commission en 2007, imposant à la France d’ouvrir le marché des jeux d’argent et de hasard, l’offre de jeux du PMU et de la FDJ étant jugée trop limitée pour le public de France. C’est dans ce contexte que la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) a rendu en 2009 le désormais célèbre arrêt « Santa Casa » opposant Bwin à Santa Casa de Misericordia de Lisboa (monopole d’État de l’organisation et de l’exploitation des jeux de hasard au Portugal) – suivi en 2010 par l’arrêt De Lotto (monopole d’État de l’organisation et de l’exploitation des jeux de hasard aux Pays Bas). Par ces arrêts – souvent considérés par la doctrine comme d’espèce –, la CJCE, après avoir noté qu’il n’existe pas d’harmonisation

communautaire en matière de réglementation de jeux d’argent et de hasard, indique que des raisons impérieuses d’intérêt général (telles que la protection de l’ordre social et de la santé publique ou de la morale publique par la lutte contre les activités frauduleuses) permettent à chaque État membre de déterminer les objectifs de sa politique en matière de jeux d’argent et de hasard et de fixer le niveau de protection recherchée et les règles de prestation des services – donc les obligations imposées aux opérateurs – tant que le principe de proportionnalité avec l’objectif recherché est respecté. Dans ce cadre, le législateur français a adopté une réglementation parfois stricte et contraignante imposant une série d’obligations aux opérateurs de jeux désirant obtenir un agrément et offrir leurs services de jeux en France. Parmi ces obligations, l’article 24 de la Loi, notamment justifié par des besoins de contrôle d’intégrité et de transparence, impose aux opérateurs, comme condition à l’obtention d’un agrément de jeux en ligne en France, de mettre en place un site dédié aux jeux en ligne exclusivement accessible par un site en « .fr ». Dès lors, les sites en « .com » ne peuvent être agréés en France et exercent, de facto, leurs activités de manière illégale. Il est également important de préciser que l’offre de jeux de casinos en ligne est, à ce jour, strictement interdite en France, que ce soit sur un site en « .com » ou « .fr ». Or, l’offre illégale de jeux d’argent et de hasard en ligne en France – sans agrément de l’Arjel – est, en vertu de l’article 56 de la Loi, notamment passible d’une peine de trois ans d’emprisonnement et de 90 000 euros d’amende. Ces peines sont portées à sept ans d’emprisonnement et à 200 000 euros d’amende lorsque l’infraction est commise en bande organisée.

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

63


TONY G.

EN DIRECT DU TONYRESORT Je vous écris depuis ma pièce secrète, au centre du TonyResort, quelque part depuis les

terres gelées de Lituanie. J’aime mon pays à cette époque de l’année, blotti devant mes

grandes cheminées et pouvant respirer le grand air. J’ai pas mal chassé avec Zasco, tout en

essayant de ne pas réveiller les ours qui traînent dans le coin… En revanche, il y a quelqu’un qui me perturbe tout le temps, c’est mon ami Dave « Devilfish » Ulliott et son compte

CHRONIQUE TONY G

Twitter. J’ai beau avoir du très haut débit, il me spamme nuit et jour avec ses messages.

Mais où es-tu Dave ? Est-ce que Zasko et moi devrions partir à la chasse à l’Ulliott pour retrouver ton échine de joueur de poker retraité ? Peut-être que ma bête va retrouver le Devilfish et son vassal de toujours, Roland de Wolfe. Je sais qu’il y a quelques siècles, Roland de Wolfe a conquis le Grand Prix de Paris, mais depuis, qu’a-t-il fait ? Il a bel et bien disparu… D’ici là, je reste concentré sur mon objectif du printemps : la « Premier League PartyPoker », cinquième du nom, qui aura lieu lors des premières semaines d’avril à Vienne. Il y aura mon tournoi favori, la « Premier League » et aussi le Main Event du WPT ainsi que 48 heures d’émissions de cash-game télévisé. Je n’en peux plus d’attendre et je peux vous garantir que je vais assurer le show… Je sais que Selbst, Schwartz, Trickett, Frankenberger et Antonius ont confirmé leur venue. Pas mal, non ? J’amènerai un ballon de basket pour


Je veux gagner des millions à la Premier League, et ensuite m’asseoir aux tables de cash-game Vanessa, une bouteille d’eau filtrée à Patrick et surtout un tricycle à Luke. Et les Français dans tout ça ? Aucune idée. On m’a dit qu’ElkY viendrait jouer – mais s’il ne se pointe pas, c’est qu’il a eu peur ! Je ne veux pas être méchant avec ce type, car il m’a choisi à la Caesars Cup dont il était capitaine, mais il va comprendre qui est vraiment le patron ! J’ai aussi fait des pieds et des mains pour inviter Guillaume Darcourt dans les play-offs, car je le trouve marrant et en plus, cette chevelure rose est incroyable. La Panthère rose ou le Pink Boa ? À vous de choisir, mais ce qui est clair, c’est que le poker a besoin de personnalités comme lui. Tout le monde veut savoir si Hellmuth sera là pour se faire écraser une fois de plus par moi et Zasko. Je pense qu’il a peur, vraiment, et qu’il ne peut pas se permettre de payer 125 000 $, ça fait trop cher pour lui. Et tous ces cash-games pendant 48 heures, ça va le pétrifier. Il est sûr

de perdre, et pour le moment, il se cache au beau milieu de la forêt ou dans son petit appartement en Californie, tout tremblant. Je vais peut-être retrouver son corps avec celui des autres joueurs retraités… Attendons de voir, car c’est le genre de type qui ne retient pas bien ses leçons ! Si vous jouez au Day 1A du WPT Vienne, vous allez pouvoir m’observer de loin en train d’écraser la table de la « Premier league », car cela a lieu dans la même pièce. Quel pied, non, pendant que vous-même bataillez dans le tournoi. L’an dernier, j’avais ruiné Martens Adenya et Roberto Romanello… Je veux gagner des millions à la Premier League, et ensuite m’asseoir aux tables de cashgame. Et comme ça, je pourrai venir faire un tour au WPT National Series, mi-mars, à l’Aviation Club de France, histoire de venir embêter mes amis français… Mes amis Daniel Cates et Brandon Adams m’ont dit qu’ils viendraient aussi !

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

65


” y c r eMERCIER

ISABELLE o M “N

ÇA C’EST

CHRONIQUE ISABELLE MERCIER

PARIS !

Après les joyeuses fêtes de Noël et de multiples soirées canadiennes – bien au chaud – sous un hiver recouvert de neige, c’est à bord de l’A-380 que j’ai eu le plaisir de rentrer en terre européenne à la mi-janvier ! Je dois admettre que j’ai été quelque peu déçue de constater que malgré tout ce que j’avais lu et entendu au sujet de l’appareil, je n’ai pas trouvé de piscine, de salle de ciné ou de discothèque à l’intérieur même de l’avion… Bon, courte déception d’un petit vol de six heures avant d’atterrir à Charles-de-Gaulle et de rejoindre ma maison parisienne, le California Hotel. Une petite journée de repos et de shopping afin d’être en pleine forme pour le boulot du lendemain : animer un 26 minutes sur les European Poker Awards ! Un programme destiné au marché européen, c’est donc en anglais que j’effectue mes débuts télé en tant qu’animatrice – et non pas présentatrice des Awards euxmêmes… Non pas un boulot en fait, mais une remarquable expérience ! Les premières scènes ont été tournées au sein même du célèbre Aviation Club de France, là où tout a commencé pour moi… Et première interview, avec mon tout premier mentor poker, Bruno « King » Fitoussi, ce qui m’a tout de suite mise à l’aise ! Nous avons ensuite tourné des « Behind the Scenes » pendant que les jurys délibéraient et des plateaux extérieurs sur les ChampsÉlysées… Petite pause bien méritée entre cette aprèsmidi de tournage et la soirée qui s’annonçait, j’en ai profité pour découvrir la nouvelle carte de l’ACF, qui offre désormais l’un de mes plats préférés, du jambon ibérique – Waouh ! Accompagné d’une petite tomate-mozza clas-

66 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

sique, de quoi être bien ready pour la soirée ! Et puis, c’est tellement agréable de revenir à l’ACF et de revoir tous mes ex-collègues… Ça aussi, c’est la maison ! Tenue de soirée et une goutte de mon parfum fétiche « L’Instant » de Guerlain, pour le grand événement qui se tient cette année à l’Élysée Biarritz, dans une superbe salle, où il y a un monde fou d’ailleurs ! Les coupes à champagne sont design-total, la déco est belle, et même si je n’ose pas y goûter de peur d’avoir quelque chose entre les dents avant mon prochain plateau télé, les petites bouchées qui circulent ont l’air succulentes… Sublime dîner avec risotto crémeux à l’huile de truffes blanches et copeaux de parmesan, clôturé en guise de dessert par un Sexy-Magic-Show du Frenchman de Vegas Stéphane Vanel, après quoi la remise des prix a eu lieu. Dommage d’y avoir noté quelques absents comme Pius Heinz, notre champion du monde actuel… Mais super fun d’avoir entendu Juha Helppi « live on the phone » avec le récipiendaire « Internet Player of the year » : Ilari Sahamies !


Le moment pour moi d’entrer en action pour mon dernier stretch-tournage de la journée, avec les interviews des gagnants présents lors de la remise des prix… Ce qui signifie aussi, « in-ter-view-er » des-gens-pour-devrai. Heuuuu… J’ai jamais fait ça moi... Ça s’improvise comme métier ? OMG. C’était « LE » moment de la journée que je redoutais le plus, et il s’est transformé en LE moment le plus magique de toute cette nouvelle expérience télé ! Commenter des mains High Stakes Poker ou WSOP sur Orange Sport, ce n’est pas la même chose qu’être en tête-à-tête intime avec Elky pour savoir ce qu’il pense de cet Award « Personality of the Year » qu’il vient de recevoir… Des performances, des titres et des trophées – il en a déjà une tonne certes – mais une personnalité, ça se travaille différemment. En tout cas la sienne n’a pas touché que les jurys ; il est vraiment top notre Elky national, et c’est officiellement mon nouveau « hero officiel ». J’ai adoré cette proximité unique que j’ai pu avoir avec les récipiendaires et connaître leurs réactions à chaud après avoir reçu leur prix. J’ai eu la chance de m’entretenir enfin avec Andrey Pateychuk, et je dis « enfin », parce que j’ai eu à commenter plusieurs de ses mains, vu sa performance au Main Event des WSOP cette année : 15e position, pour un gentil petit demi-million de dollars… Sous la carapace dure que j’ai pu observer depuis l’écran télé, ce jeune joueur russe est en fait ultrasympa ! Et il en avait de la tchatche – Mdr ! Bon… il a quand même gagné l’EPT de San Remo – ET – le WPT de Prague dans les six mois qui ont suivi sa performance aux WSOP, ça aide à tchatcher ! Bravo et well done pour notre « Rookie of the Year », un supra-rookie, avec plus de deux millions de dollars de gains en 2011 alone !

C’est tellement agréable de revenir à l’ACF et de revoir tous mes ex-collègues European Poker Awards dans le passé, bien que canadienne de nationalité, c’est vraiment un super feeling que celui de se sentir accepté et reconnu par cette communauté que l’on a choisie et que l’on aime. Je suis restée inspirée par les propos de Jesse et par son aura qui a un je-ne-sais-quoi qui fascine… Long life to you ! Malgré le Lifetime Achievement déjà reçu ! J’ai aussi eu la chance d’interviewer des gens que je connais très bien et que j’admire énormément, dont Éric Cavillon et Lucille Denos, représentant le groupe Barrière qui remporte l’Award du « Best Event of the Year », pour les WSOPE de Cannes. En fait, j’étais à la base, anxieuse à l’idée d’interviewer et j’entretenais certains doutes sur mes capacités à le faire, mais je me rends compte que j’aurais pu poser à chacun d’eux des tonnes de questions… Être à la fois la voix et l’oreille du téléspectateur, être un interviewer le temps d’un moment, c’est vraiment super et j’espère que j’aurai l’occasion de le refaire ! n Isabelle « No Mercy » Mercier joue au Sun Casino de Monaco et anime des Séminaires Coaching Poker au Monte-Carlo Bay.

Et que dire de cette rencontre avec Jesse May… Un Américain ! Qui gagne un European Award ! Je pense que ce fut ma plus belle interview, avec un mec brillant, profond, vrai, et surtout, très ému par ce moment. Je l’ai bien saisi, ayant moi-même été nominée pour les

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

67


LA TEAM

PMU au quotidien

BIENVENUE CHEZ TOI

PINK BOA ! CHRONIQUE TEAM PMU

Il y a quelques mois, en octobre 2011, lorsque notre capitaine Guillaume Darcourt m’a appelé pour me dire qu’il fallait que je prépare un déplacement pour la Team PMU en Bulgarie, j’ai tout d’abord cru à une de ses habituelles plaisanteries, en prenant cependant le soin de vérifier, pendant qu’il commençait à me vendre les mérites de Pravets, si je n’avais pas oublié une nouvelle étape du WPT ou de l’EPT sur le programme de « mes poulains » pour ce mois de janvier 2012… Mais aucune étape bulgare ne semblait être inscrite au calendrier international. Alors, lorsque Guillaume m’annonça qu’un nouveau Casino lui avait proposé de créer une poker room et de lui donner son nom, je ne pus m’empêcher d’esquisser un sourire qui devait être assez grand pour qu’il s’en aperçoive à plus de 1 000 kilomètres de distance ! Mais non, Guillaume était sérieux, vraiment sérieux (si, si, cela lui arrive quelques fois) : une Darcourt Room allait être inaugurée au Casino du Riu Resort de Pravets, à une petite heure de Sofia. Après la mythique Bobby’s Room du Bellagio (qui rend hommage à Bobby Baldwin, gagnant des World Series of Poker en 1978 et ingénieur en chef pour la conception et la construction du plus célèbre hôtel du Strip), ou encore après la plus récente Ivey’s Room de l’Aria Resort qui avait ouvert en fanfare en 2010 (du nom de Monsieur Phil Ivey que l’on ne présente plus), et bien, nous avons désormais une poker room qui porte le nom d’un joueur français, un joueur souvent décrié mais qui compte sur la grande scène du poker international. Car notre Pink Boa est en effet, d’un point de vue marketing, l’un des joueurs tricolores les plus connus au monde, de par ses résultats, son jeu, son look et aussi sa personnalité. Et comme l’a dit Caroline, son épouse, dans un long entretien avec notre confrère Steven Bensimon : « Guillaume a un tel pouvoir de charisme, il sait tellement faire parler de lui, qu’au final, je trouve ça génial pour lui et j’en suis très fière ». Tout est donc parti de l’initiative d’Eric Mazza, un ami suisse de Guillaume qui est également associé dans ce Casino pour développer le poker. Certes, Pravets n’est pas ce que l’on pour-

68 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

rait appeler « la capitale du poker des pays de l’Est », mais c’est une destination assez proche de la France et c’est surtout un lieu qui présente beaucoup d’avantages pour les Français (et les Suisses) qui souhaiteraient s’offrir un petit week-end poker tout en profitant des superbes installations de ce nouveau Resort (lac, immense piscine intérieure, spa, tennis…). Et surtout Eric le sait, lorsque Guillaume s’investit dans un projet, il le fait à fond. Pour preuve, le grand nombre d’amis et de joueurs pros qui avait fait le déplacement pour ces premiers Pravets Masters : Jean-Paul Pasqualini, Stéphane Albertini, Philippe Narboni, Slimane Mamèche, Christophe Benzimra, Thomas Fougeron, Stephan Gerin, Marc Géa-Grégory, Valérie Pignot. Du côté du PMU, il était également devenu logique de s’associer à cet événement en tant que partenaire et d’aider son Capitaine dans l’organisation de ces premiers Masters qui ont accueilli 98 joueurs. Billets d’avion et chambres réservés, c’est donc la Team et le staff qui se retrouvèrent à Pravets en plein milieu du mois de janvier pour découvrir un très beau Resort dans un magnifique paysage entièrement recouvert d’un superbe manteau blanc de neige qui était tombée abondamment, comme pour fêter l’arrivée du Pink Boa. Le temps était froid dehors mais l’ambiance très chaude dans la Darcourt Room (où de belles tables de cash-game s’ouvraient également en fin d’après-midi), pendant et après le tournoi, et même très tard dans la nuit !


Côté tournoi, Clément Beauvois a été le premier de la Team PMU à quitter le tournoi lors du Day 1A, victime d’une rencontre inévitable avec full flopé des Dames par les deux contre full supérieur des Dames par les Valets. Philippe Ktorza l’a également rejoint quelques niveaux plus tard avec une paire de Rois servie qui s’est retrouvée face à un Dame-2 de l’espace d’un joueur bulgare qui trouva sa double paire. Puis, Émile Petit fut éliminé en fin de journée sur les nombreuses horreurs de la journée échappant totalement aux règles rationnelles du poker… histoire de rappeler que ce tournoi se déroulait dans la Darcourt Room ! Émile est en small blind avec As-Valet quand il sur-relance à tapis pour 16K la mise de 1 500 de Valérie Pignot. Snap call chez la joueuse qui découvre As-6 et un flop qui apportera deux 6. Jérôme Boileux terminera chipleader de ce Day 1A. Le Day 1B marquera l’entrée en lice du parrain de ces lieux, Guillaume Darcourt, à une table composée presque exclusivement de joueurs bulgares bien décidés à faire la misère à notre Pink Boa qui avait eu les honneurs le matin même d’un grand quotidien sportif local. Comme le déclarait d’ailleurs Philippe Ktorza : « Ici, il est absolument inutile de faire des moves. Soit ils ont du jeu, soit ils n’ont rien. Ils ne comprennent pas les stratégies, et résultat, on finit par être les dindons de la farce ! ». C’est malheureusement ce qui arriva à notre joueur, short après plusieurs mauvais coups et qui poussa une nouvelle fois tapis, payé cette fois-ci par Gwilherm Bivic pour 5 000 jetons. Guillaume retourna Valet-Dame et Gwilherm Roi- 6 de cœur. Le board ne donnant pas d’avantage à Guillaume, éliminé de son tournoi un peu prématurément. Mais heureusement, Rebecca Gerin redonna un peu le sourire à notre Team, passant facilement au Day 2 en compagnie de 57 autres joueurs, avec un tapis dans la moyenne. Son mari Stephan fut éliminé assez vite lors de cette journée avec les Rois contre les As, alors que Rebecca faisait sa loi pour monter petit à petit son stack. Christophe Benzimra ne tarda pas à rejoindre son ami Stephan avec paire de 6 contre paire de Valets, tout comme Jean-Paul

Pasqualini après avoir perdu un énorme pot avec les As contre le 9 trouvant une quinte miraculeuse. La bulle explosa en fin de soirée et Rebecca, qui avait connu des bas et des hauts, pouvait donc écrire une nouvelle ligne à son palmarès. Elle attaqua le Day 3 avec 80K, en compagnie d’une autre représentante féminine française, Valérie Pignot avec 285K, pour une moyenne à 175K et de Johvan Ticar en position de chip-leader avec 4 455K. La table finale se dessina assez rapidement lors de ce Day 3, avec notre Reb, qui terminera finalement 6e de ces Masters, sa paire de 4 se heurtant à la paire d’As du Suisse Oliver Colin. Et comme on s’y attendait, Simeon Naydenov (un bon joueur local ayant déjà accumulé plus de 200 000 € de gains) remporta ces premiers Pravets Masters, écrasant littéralement la table. Avec un sang-froid hors du commun, Simeon ne s’est jamais laissé démonter par les mésaventures qui sont arrivées à son stack.

PRAVETS POKER MASTERS

CLASSEMENT DE LA TABLE FINALE 1re - Simeon Naydenov : 28 705 $ 2e - Daniel Todorov : 13 778 $ 3e - Agron Sahiti : 11 482 $

4e - Didier Cicurel : 9 186 $ 5e - Oliver Colin : 8 037 $

6e - Rebecca Gerin : 8 037 $

7e - Johvan Ticar : 6 889 $

8e - Valérie Pignot : 6 889 $

9e - Mathieu Chevalier : 4 593 $ Les Pravets Masters auront lieu tous les mois, programme complet et informations sur www.casinopravets.bg

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

69


NUMÉRO 26 // MARS 2012 Photos de couverture :

Kiosque : © Jules Pochy Casino : © Jules Pochy

Offre exceptionnelle d’abonnement

est édité par Game Prod 14, rue de Berri 75008 PARIS 01 53 89 14 00 contact@poker52.fr www.poker52.fr Directeur de la publication :

Bruno Benveniste 01 53 89 14 08 brunobenveniste@poker52.fr Assistante de direction :

Samantha Delmas samantha@poker52.fr

1 an 12 numéros

RÉDACTION Rédacteur en chef :

Jérôme Schmidt jerome@poker52.fr Rédacteurs : Julien Morello, Antoine Salvi, Elaine Bulteau, Philippe Lemaire, Philippe Aronson, Mathieu Sustrac Service Diffusion Kiosque :

Boost Media www.boostmedia.pro Denis Rozes denis.rozes@boostmedia.pro Tél. : 06 43 73 16 37 (réservé aux marchands de journaux) Contact Publicité :

Magali Bienvenu 01 53 89 14 03 magali@poker52.fr Ont collaboré à ce numéro :

Isabelle Mercier, Daniel Negreanu, Tony G., Pierre Canali, Elie Payan, Thibaud Guénégou, Basile Yaiche. Fondateur :

Bruno Fitoussi Contact abonnement :

abonnement@poker52.fr PK52_N14_COUV_Kiosque_6e90.indd 1

PK52_N12_COUV_Kiosque_3euros.indd 1

RÉALISATION

www.mayapress.net Directeur artistique :

Sébastien Martorell s.martorell@mayapress.net Secrétaire de rédaction :

Valérie Lapalus Maquettistes :

Jennifer Bouvard, Laetitia Rossi, Cécile Chatelain Photos et illustrations :

Jules Pochy, Neil Stoddart, William Daguanno, Cyril Dumont, XDR

PK52_N11_COUV_Kiosque.indd 1

16/02/11 18:25:00

17/12/10 12:51:15

PK52_N13_COUV_Kiosque_6e90.indd 1

PK52_N26_COUV_Kiosque4E50_fd Bleu.indd 1 14/01/11 19:35:20

16/11/10 17:42:43

35 € seulement au lieu de 54 €

Impression :

Imprimerie Clément Rue des Pommiers 30120 Le Vigan 40 000 exemplaires ISSN édition Kiosque : 2106-8356 ISSN édition Gratuite : 2109-1382 CPPAP : 0212 K 90200

Vous pouvez aussi vous abonner directement sur www.poker52.fr


Abonnez-vous à Poker52 et ce mois-çi,

et recevez 50€ cash pour jouer sur TurboPoker.fr

16/02/12 17:55

Abonnez-vous dès aujourd'hui à retourner avec votre règlement à Game Prod - 14, rue de Berri - 75008 PARIS

Oui !

Nom : ..................................................................................

je m'abonne pour

Prénom : .............................................................................

1 an

Adresse : .............................................................................

à Poker52 soit 12 numéros pour seulement 35 €.

........................................................................................... Code postal : Ville : ...................................................................................

2 17:55

16/02/1

d 1

_fd Bleu.ind

ue4E50

V_Kiosq

26_COU

PK52_N

E-mail : ..................................... @ ..................................... Ci-joint mon règlement par : Date et signature : Chèque bancaire ou postal à l’ordre de Game Prod Je désire recevoir une facture acquittée


EXCLUSIVEMENT EN KIOSQUE • RENCONTRE

BRUNO «KOOL SHEN» LOPES, LEADER NÉ

par Jérôme Schmidt

P.74

• CHRONIQUES DOYLE BRUNSON

« Si tu ne fais pas partie de la solution, tu fais partie du problème »

THIBAUD GUÉNÉGOU Préservation du stack

FABRICE SOULIER

De passage par Deauville

DANIEL NEGREANU Parlons de tout

DAVIDI KITAÏ

Dans la tête d’un pro

ELIE PAYAN Bluffer les nuts

P.81 P.82 P.84 P.90 P.92 P.94

BASILE YAÏCHE

Pressuriser les joueurs en début de tournoi

P.96

• STRATÉGIE

COMPRENDRE LES « DÉGÉN » OU COMMENT POUSSER SES ADVERSAIRES À LA FAUTE par Pedro Canali

P.86

• TECHNIQUE LA RELANCE D’ISOLATION

par PokerStrategy

STEALS & RESTEALS par PokerStrategy

P.98

P.100


Connectez-vous à thehendonmob/database afin de découvrir dès aujourd’hui nos nouvelles fonctionnalités gratuites.

Si le monde du poker online est dans la tourmente, une chose reste inébranlable : la base de données de The Hendon Mob, la meilleure qui existe pour les médias et les joueurs, amateurs ou pros. Un outil exceptionnel gratuit et accessible à tous.

Quelle est votre réussite ? Où en sont vos adversaires ? Dans le creux de la vague ? Renseignez jusqu’où vous êtes prêts à voyager, et notre nouvel outil de recherche de tournois vous proposera les événements poker incontournables à venir, carte à la clé. Et si vous ne voulez jouer qu’en Omaha, pas de souci, nous pouvons filtrer les résultats à l’envi.

En 2004, lors de son lancement, The Hendon Mob disposait d’une base de données de 20 000 joueurs. En 2011, nous sommes arrivés à quasiment 200 000 joueurs, et nous proposons chaque mois de nouveaux outils, comme des graphiques afin de comparer jusqu’à 10 joueurs qui ont joué ensemble dans les années et les tournois passés.


CLASSEMENT FRANÇAIS

CLASSEMENT DES JOUEURS PAR GAINS

DU 01/01/2012 AU 15/02/2012

Avec l’EPT de Deauville, les places ont largement bougé en tête du classement HendonMob français. C’est donc sans surprise que l’on retrouve dans le trio de tête les trois meilleurs français du Main Event, tandis que la quatrième place revient à Eric Sfez, vainqueur du High-Roller lors du même festival. Derrière eux, Bruno Jais (lui aussi finaliste à Deauville), suivi de Bruno Lopes, vainqueur du Main Event des EFOP. Les grands noms des Team Pro sont encore absents du haut du classement. Avec les nombreuses étapes EPT qui s’annoncent ainsi que quelques WPT, cela devrait vite changer...

Paul Guichard

Classement

Joueur

Yorane Kerignard

Vuong Trong

Gains (en $)

Classement

Joueur

Gains (en $)

1

Paul Guichard

732 538

23

Fayez Bourgi

48 512

2

Vuong Trong

431 369

24

Jean-Pierre Petroli

45 504

3

Yorane Kerignard

341 939

25

Vincent Devauchelle

43 992

4

Eric Sfez

325 762

26

Steven Moreau

40 466

5

Bruno Jais

263 030

27

Adrien Allain

37 692

6

Aubin Cazals

166 343

28

Imad Aboukhalil

34 928

7

Bruno Lopes

141 981

29

Karim Lehoussine

8

Jérôme Naye

114 762

30

Arnaud Mattern

34 819 34 000

9

Ludovic Sultan

107 842

31

Jean-Paul Pasqualini

33 892

10

Pierre Calamusa

107 071

32

Ludovic Lacay

33 347

11

Michel Kirchner

96 006

33

Antoine Labat

33 013

12

Yann Brosolo

89 260

34

Claude Amar

32 877 32 703

13

Samir Choubani

79 696

35

Eric Verger

14

Alain Roy

71 585

36

William Saad

32 216

15

Paul Chapelle

65 757

37

Idris Ambraisse

31 878

16

Benjamin Dadon

65 724

38

Patrick Nataf

30 248

17

Adam Cedric

63 175

38

Marc Inizan

30 248

18

Jean-Noel Thorel

62 665

38

Antonio Guerrero

30 248

19

Christophe Benzimra

60 703

41

Paul Hannequin

29 335

20

Franck Boyer

56 947

42

Alexandre Amiel

29 071

21

Jonathan Khalifa

56 706

43

Raymond Santucci

28 276

22

Julien Duveau

52 579

44

Julia Salvans

27 802

106 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


Classement

Joueur

Gains (en $)

Classement

Joueur

Gains (en $)

45

Julien Ferey

26 554

98

Amaury Legait

13 691

46

Michel Dubert

26 303

99

Stephan Fajg

13 683

46

Mikael Guenni

26 303

100

Sébastien Beaulaton

13 523

48

Lucien Cohen

25 658

101

Nicolas Dieu

13 479

49

Alexandre Reard

25 477

102

Thomas Fonce

13 271

50

Franck Bitan

25 448

103

Manuel Bevand

13 204

51

Anthony Giangrasso

25 108

103

Lionel Lesur

13 204

52

Nicolas Langlois d’Estaintot

24 164

105

Stephane Tayar

53

David Pagnard

24 138

106

David Abbas

54

Yvan Charruau

23 861

107

Pierre Milan

12 872

55

Michel Anthonioz

23 286

108

Laurent Polito

12 739

56

Anthony Guibert

23 003

109

Fabrice Bula

12 494

57

Pierre Barthelemy

22 949

110

Guillaume Wilhelm

12 284

58

Nicolas Zammataro

22 360

111

Benjamin Kessas

12 258

13 151 13 003

59

Costa Bataille

22 358

112

David Grenier

59

Benjamin Saada

22 358

113

David Lascar

12 082 11 946

12 212

59

Michael Dogliani

22 358

114

Thibault Delaye

62

Jean-Jacques Mars

22 334

115

Thierry Chabrand

11 898

63

Nasrodin Pirmamod

21 766

115

Davy Lay

11 898

64

David Lichentin

21 437

115

Patrick Guintrand

11 898

65

Jérôme Orain

21 214

115

Rafik Kissou

11 898

66

Franck Kalfon

67

David Assouline

20 326

115

Donato Sparavilla

11 898

20 000

115

Alexandre Correia

11 898

68

Phillippe Ktorza

19 765

115

Julien Gouhier

11 898

69

Jonathan Meimoun

19 293

115

Abdelhak Benaissa

11 898

70

Guillaume Jenner

19 183

115

Olivier Borie

11 898

71

Florent Schwartz

19 102

115

Jean Michelet

11 898

72

Basile Yaïche

18 974

115

Cyril Huguenin

11 898

73

Isabel Baltazar

18 586

126

Dan Djorno

11 836

74

Alexandre Pinol

18 384

126

Eric Sadoun

11 836

75

Angelo Besnainou

17 947

126

Sylvain Taddei

11 836

76

Suat Uyanik

17 489

129

Jean Dominique

11 703

77

Yoni Houri

17 229

130

Lucille Cailly

11 153

78

Julien Claudepierre

17 097

131

Remi Marras

11 079

79

Nicolas Falcone

17 014

132

Benjamin Chevalier

11 053

80

Michel Pomaret

16 513

132

Christian Bricout

11 053 11 053

81

Mahdi Amichi

16 420

132

Gael Mans

82

Johnny Nguyen Huyen

16 110

132

Stéphane Francois

83

Emmanuel Nakache

15 965

136

Hocine Noudari

10 992

84

Pierre Drochon

15 794

137

Bruno Castel

10 988

85

Brian Benhamou

15 565

138

Guillaume Darcourt

10 916

86

Christophe Pereira

15 539

139

Clément Bonin

10 597

87

Alexandre Coussy

15 298

140

Elie Payan

10 521

11 053

88

Nabil Bestam

15 256

141

Aurélie Crance

10 433

89

Tarik Bouabdellah

14 758

142

Anne Le Clainche

10 324

90

Christopher Jetten

14 620

143

Damien Lhommeau

9 986

91

Raphael Kroll

14 467

144

Benjamin Kraff

9 901

91

Anthony Pacini

14 467

145

Omar Karib

9 864

91

Mauri Massa

14 467

145

Mathieu Biague

9 864

94

Antonin Teisseire

14 326

145

Eric Fourniols

9 864

95

Pierre Fehner

13 975

145

Guy Tomaselli

9 864

96

Mohamed Aissani

13 809

145

Frédéric Brunet

9 864

97

Jean Bertrand

13 718

145

Jean-Louis Perez

9 864

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

107


CLASSEMENT DES JOUEURS PAR GAINS

ALL TIME MONEY LIST - FRANCE Pas de gros changement en tête du All Time Money List français, malgré les récentes belles places payées à Deauville, puisque aucun des joueurs du Top 10 n’a signé récemment de grosses performances. Côté mondial, en revanche, Phil Ivey prend la tête du classement de l’année, grâce à sa victoire lors du Super High-Roller à 250 000 $ des Aussie Millions. Côté All Time, pas de gros bouleversement, même si Ivey revient fort sur Negreanu. La bataille risque de faire bientôt rage, sûrement lors des WSOP...

Bertrand Grospellier

Classement 1

2 3

Joueur Bertrand Grospellier

David Benyamine

Antoine Saout

4

Fabrice Soulier

6

Antony Lellouche

8

Bruno Fitoussi

5

7

Roger Hairabedian

Jean-Paul Pasqualini

David Benyamine

Gains (en $)

Antoine Saout

Classement

Angelo Besnainou

3 863 435

28

Tristan Clémençon

3 295 258

30

Eric Haïk

909 769

2 524 518

32

Christophe Benzimra

888 481

6 189 182

3 589 802 2 525 172

2 416 651

27

29 31

33

Alain Roy

2 254 056

34

11

Ludovic Lacay

1 998 553

36

13

Pascal Perrault

1 724 714

38

12 14 15

16 17

18

19

Arnaud Mattern

Paul Testud

Antonin Teisseire

1 508 971

39

Lucien Cohen

1 428 003

42

Raphaël Kroll

1 227 754

44

Thomas Bichon

1 093 907

46

Cédric Rossi

1 061 628

48

Jérôme Zerbib

1 009 224

Adrien Allain

Patrick Bueno

25

37

40

22 24

35

1 539 199

Hugo Lemaire

23

1 739 941

1 692 705

20 21

2 138 725

Nicolas Levi Jan Boubli

Patrick Bruel

108 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Gains (en $)

26

9

10

Joueur

8 646 603

1 356 189 1 148 147

1 071 842

1 013 686

41

43

45 47

49 50

Rémy Biechel

Christophe Savary Marc Inizan

Guillaume Darcourt Eric Qu

Arnaud Esquevin

Yorane Kerignard Michel Abecassis Eli Marciano

Paul Guichard Herve Costa

1 008 748

992 386 980 312

947 459

904 390

888 115

874 890

858 565 825 557

812 257

782 241

756 218 738 752

David Tavernier

709 686

Benjamin Pollak

668 798

Antoine Arnault

645 742

Antoine Amourette Xavier Detournel

700 645 655 145

Michel Leibgorin

629 430

Stéphane Bazin

613 027

Gilles Haddad

Jean-Philippe Rohr Claude Cohen

623 632 611 138

608 137

Découvrez les 1 000 premiers du classement chaque jour sur www.poker52.fr


CLASSEMENT INTERNATIONAL

CLASSEMENT DES JOUEURS PAR GAINS

DU 01/01/2012 AU 15/02/2012

Phil Yvey

Classement

Joueur

1

Phil Ivey

3

Oliver Speidel

2 4 5

6 7

8

9

10 11

12 13

14 15

16 17

18

19

20 21

22 23

24 25

John Dibella Kyle Julius

Viktor Blom

Patrik Antonius

Jonathan Duhamel Vadim Kursevich Leonid Bilokur Dan Smith

Kenneth Wong

Daniel Shak

Faraz Jaka

Gus Hansen

Paul Guichard

Mikhail Smirnov Mile Krstanoski Xuan Liu

Joshua Mancuso Galen Hall

Mark Drover

Vuong Trong

Mohamad Kowssarie Isaac Haxton

John Dibella

Gains (en $)

Classement

1 783 484

42

1 500 000

44

1 235 369

46

2 161 895

1 689 109 1 272 023

1 224 251

1 150 756

1 134 930

1 041 828

1 029 474

502 900

431 369

416 937

416 720

342 933

29

John Dolan

30

Eric Sfez

32

Jeffrey Papola

31

33

34 35

36 37

38

39

40

Jason Koon

Patrick Healy

Rinat Bogdanov Dave Shallow

Abraham Araya

364 834 341 939

336 105 325 762

320 242

49

Kevin Calenzo

48 50 51

270 380

David Bernstein

260 000

263 030

250 900

Nicolas Fierro

Brendon Rubie

59

192 984

Kunimaro Kojo

190 689

Roman Romanovsky Govert Metaal

66 67

68

69 70 71

73

75

76 77

78

79

80

191 666 189 776 188 355

Stefan Huber

187 936

Matthias De Meulder

184 860

Emanuel Failla

65

193 012

Kurt Jewell

62 64

213 575

205 895

203 848

Glenn Poole

63

217 560

200 604

60 61

226 479

Danny Shiff

Luca Pagano

57

227 344

Olivier Rogez

55

74

289 032

Oleksii Kovalchuk

Marc Goldman

301 939

308 842

Andrew Chen

53

72

268 444

Daniel Negreanu

219 860

315 837

Matthew Juttelstad Bruno Jais

Shawn Buchanan

58

Joe Hachem

Yorane Kerignard

47

600 000

468 000

249 133

238 210

226 484

56

548 731

Michael Telker

Gains (en $)

Dominykas Karmazinas

45

634 156

627 979

Antanas Guoga

236 779

54

732 538

Joueur

Bjorn Li

823 579

834 269

27

28

43

52

414 696

Anthony Gregg

41

846 700

Ruben Visser

26

Oliver Speidel

Joe Cada

Yann Dion

185 367

176 594

175 550

175 011

Elliot Smith

172 016

Daniel Lowery

167 230

Kassem Deeb

171 810

Aubin Cazals

166 343

John Parker

160 610

Nicholas Manfredo

159 088

Vojtech Ruzicka Thomas Butzhammer Diane Gagne

Michael Pedley

Samuel Chartier

Alessandro Longobardi

161 146

159 688 158 194

157 170

154 548

146 765

Charles Chattha

144 502

Andrea Vitale

143 005

Sebastian Winkler Bruno Lopes

143 287 141 981

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

109


Classement

Joueur

81

Joseph Mckeehen

83

Jeffery Chhor

82 84 85

86 87

134 100

Juha Helppi

133 129

94

Juan Perez

Michael Sanders

130 646

144

129 211

146

Greg Ronaldson

148

Yann Brosolo

89 260

James Collopy

87 649

Uri Kadosh

Daniel Chevalier Daniel Idema Scott Wilson

Iraklıs Kosmadakıs Ross Parkhill

131 139

129 343

128 684

128 684

128 684

128 310

127 140

97

Thomas Gabriel

124 210

100 101

102 103

104 105

106 107

108

109 110 111

112 113

114 115

116 117

118

118

118

Daniel Kelly Ian Mack

Dorde Jovanovic

Christopher Thompson

David Sonelin

122 183

122 006 119 415

118 363

Kirill Kruglov Seyed Edalat

Jonathan Little

Samuel Bernstein

Noah Schwartz

Michael Graydon

Rob Angood

Karim Jomeen

Janis Lesinskis

123

Lee Goldman

Ben Vinson

Cristian Tardea

132 133

134 135

136 137

Classement

Joueur

Gains (en $)

Michael Mizrachi

12 083 661

7

John Juanda

11 817 382

8

Joe Hachem

11 682 235

9

Scotty Nguyen

11 424 602

10

Allen Cunningham

11

Peter Eastgate

10 918 443

12

Jonathan Duhamel

10 828 194

13

Carlos Mortensen

10 806 141

14

Men Nguyen

10 402 726

107 842

107 078 107 071

105 279

104 463 103 881

103 428

16 885 167

11 224 125

15

Gus Hansen

10 210 073

102 947

16

T.J. Cloutier

9 898 749

17

Joe Cada

102 473

18

Pius Heinz

8 876 067

19

Bertrand Grospellier

8 646 603

20

Johnny Chan

21

Erick Lindgren

8 457 543

22

Jerry Yang

8 382 996

102 947

102 947

102 187

101 000 98 498 98 497

97 800

8 891 572

8 545 593

23

David Pham

96 671

24

Chris Ferguson

8 281 926

25

David Williams

8 270 844

96 340

26

Justin Cuong Van Tran

27

Mike Matusow

7 828 911

28

Kassem Deeb

7 823 572

29

Paul Wasicka

7 811 284

30

Jason Mercier

7 667 831

96 153

Adam Coviensky

95 220

95 815

Andrea Dato

94 964

Jan Heitmann

94 261

110 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

ALL TIME MONEY LIST

6

112 097

96 006

Pasi Sormunen

TOP 30

12 242 748

113 560

Michel Kirchner Andrew Wan

88 003

13 098 447

96 608

Ami Alibay

Alberto Spigolon

150

89 617

Jamie Gold

Justin Gardenhire

131

149

89 976

Phil Hellmuth Jr

129

Ronan Gilligan

Sean Getzwiller

5

96 698

130

147

90 119

4

113 608

Jonathan Karamilikis Daniel Blakeman

90 000

Peter Haslam

113 860

127

128

Hans Winzeler

14 901 459

Jacob Bazeley

Justin Cuong Van Tran

145

Daniel Negreanu

125

126

90 615

3

107 683

Adam Faherty

Corey Burbick

114 762

Tam Truong

Pierre Calamusa

91 245

143

16 021 839

108 786

Ognjen Sekularac

91 859

Phil Ivey

Steven van Zadelhoff Ludovic Sultan

92 020

2

114 364

Jean-Paul Helderman

Andrew St. Hilaire

Erik Seidel

Luis Acin

Jérôme Naye

141

1

116 040

Martin Jacobson

124

125 704

Alexandru Masek

121

122

93 130

92 889

142

126 280

98

Jack Miller

Gains (en $)

132 769

Randy Lew

99

Jonathan Turner

Mike Gorodinsky

95

96

139

Joueur

Scott Seiver

Lee Nelson

93

138

140

90

90

Classement

133 210

Christian Iacobellis

90

141 010

Edward Kim

88

89

Gains (en $)

94 682

8 313 517

8 181 828

Découvrez les 1 000 premiers du classement chaque jour sur www.poker52.fr


> 1 DVD au choix au prix de 7,90 € > 2 DVD au choix au prix de 12,90 € > 3 DVD au choix au prix de 16,90 € > INTÉGRALE 9 DVD, plus de 25 heures de poker au prix exceptionnel de 39 €

Commandez vos DVD dès aujourd'hui à retourner avec votre règlement à Game Prod - 14, rue de Berri - 75008 PARIS

Oui !

Nom : ..................................................................................

Je commande :

1 DVD au choix au prix de 7,90 €

3 DVD AU CHOIX AU PRIX DE 16,90 €

2 DVD AU CHOIX AU PRIX DE 12,90 €

L’INTÉGRALE 9 DVD AU PRIX DE 39 €

Prénom : ............................................................................. Adresse : ............................................................................ ............................................................................................ Code postal :

FPS Divonne-les-Bains

EPT San Remo

Ville : ...................................................................................

FPS Lyon

EPT Monte-Carlo

E-mail : ..................................... @ .....................................

FPS Paris - Grande finale et High Roller

EPT Dortmund

EPT Barcelone

EPT PokerStars Carribean Adventure

EPT Kiev

L’intégrale 9 DVD

Ci-joint mon règlement par : Frais de port offerts

Date et signature :

Chèque bancaire ou postal à l’ordre de Game Prod

Je désire recevoir une facture acquittée


AGENDA DES TOURNOIS MARS

1 -11 mars er

2012 World Poker Challenge

23 mars-2 avril

19-27 avril

Delta Gold Poker Classi5

Marbella Poker Festival

26-31 mars

WPT Marbella, Puerto Banús casino,

EPT Campione, casino di Campione,

Espagne

Italian Poker Tour Nova Gorcia

Italie

20-22 avril

3-4 mars

26-31 mars

Sat Partouche Poker Tour Nice

Winamax Poker Tour étapes live

WPT Vienne

23 avril-1er mai

1 -5 mars er

Orléans, Amiens, Montpellier, Pau

29 mars-1 avril

3-4 mars

Genting Poker Series Londres

TexaPoker Series Gruissan

30 mars-1er avril

4-11 mars

BPT Ribeauvillé

Lemurian Poker Tour, Club Vegas

30 mars-1er avril

Madagascar

5-9 mars WPT Bay 101 Shooting Star, Bay 101,

er

Partouche Poker Deepstack SaintAmand-les-Eaux

31 mars-1er avril

EPT Grand Final Monte-Carlo

24 avril Finale Winamax Poker Tour

25-30 avril Land Sea Poker Tour, Portugal

26 avril-7 mai WSOP Circuit Chester

TexaPoker Series Gruissan

27 avril – 2 mai

Mega Poker Series, Dusk Till Dawn

AVRIL

Room, U.S.A

7-11 mars

WPPT Nova Gorcia

U.S.A

7-11 mars Nottingham, Angleterre WPPT Gold Coast,

Jupiters Hotel & Casino, Australie

8-11 mars APPT Seoul, Paradise Walker-Hill Casino, Corée 9-18 mars Paris Open of Poker,

Aviation Club de France, Paris

9-11 mars BPT Bordeaux 10 mars Sky Poker Tour Brighton

12-17 mars EPT Madrid, casino Gran Madrid, Espagne

14-18 mars DSO Cannes

17-24 mars Paris Open of Poker

WPT National Series, ACF

22-25 mars France Poker Series Snowfest, Evian

114 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

2-8 avril 5-9 avril Irish Poker Open, The Burlington Hotel, Irlande

10-15 avril WPT Vienne, casino Montesino, Autriche

12-15 avril DSO Ibiza, casino d’Ibiza, Baléares

10-15 avril

WPT Jacksonville, Jacksonville Poker

27-29 avril Partouche Poker Deepstack Cannes

28 avril-2 mai WPT Jacksonville

MAI

3-6 mai Unibet Open Paris

4-6 mai BPT Nice

2012 CAPT Salzburg Open

10-13 mai

12-15 avril

France Poker Series Amnéville

DSO Ibiza

18-20 mai

12-16 avril UKIPT, Dusk Till Dawn Nottingham, Angleterre

14-15 avril Texa Poker Series Gujan Mestras

16-21 avril EPT Berlin, Spielbank Berlin, Allemagne

18-23 avril WPT Seminole Hard Rock Poker Showdown, Seminole Casino Hollywood, U.S.A

Sat Partouche Poker Tour Oostende, Belgique

18-20 mai Partouche Poker Deepstack Chaudfontaine, Belgique

19-26 mai WPT World Championship, Bellagio, U.S.A

27 mai-16 juillet WSOP 2012, Rio Las Vegas Hotel & Casino, USA


TOURNOIS RÉGULIERS CERCLES DE JEUX PARISIENS Aviation Club de France Dates des 3 prochains Tournois ACF 1 000 • Samedi et dimanche 3 et 4 mars 2012 (Day 1 à 14h00 - Day 2 à 16h00) • Samedi et Dimanche 7 et 8 Avril 2012 (Day 1 à 14h00 - Day 2 à 16h00) • Samedi et Dimanche 19 et 20 Mai 2012 (Day 1 à 14h00 - Day 2 à 16h00) Tournoi de l’après-midi à 14h00 • Lundi Texas Hold’Em - No Limit - 50 € - Sans recave • Mardi et mercredi Super-Satellite pour le mercredi soir Texas Hold’Em - No Limit - 50 € Recaves 1h + 1 Add-on • Jeudi Super-Satellite pour le 1 000 Mensuel Texas Hold’Em No Limit - 50 € Recaves 1h + 1 Add-on • Vendredi Texas Hold’Em - No Limit - 100 € - Sans recave • Samedi Texas Hold’Em - No Limit - 150 € - Sans recave • Dimanche Deepstack Texas Hold’Em - No Limit - 200 € - Sans recave Tournoi de l’après-midi à partir de 14h30 • Samedi Satellite - Single Table - pour le samedi soir Texas Hold’Em No Limit - 80 € - Sans recave Tournoi du soir à 20h00 • Lundi SATELLITE pour le WPT POP du 17/24 MARS 2012 • Mardi Knock-out - Bounty 50 € Texas Hold’Em No Limit - 200 € Sans recave • Mercredi Texas Hold’Em - No Limit - 500 € - Sans recave • Jeudi * Short-Handed Texas Hold’Em No Limit - 250 € - Sans recave • Vendredi Texas Hold’Em - No Limit CRAZY FRIDAY Inscriptions illimitées - 100 € Re-entry • Samedi Texas Hold’Em - No Limit - 300 € - Sans recave • Dimanche SATELLITE pour le WPT POP du 17/24 MARS 2012 - 100 € 1 seule Recave ou Add-on

Cercle Cadet Tournoi de l’après-midi à 15h30 • Du lundi au jeudi Tournois Freezeout 30 € - 3 000 jetons - Texas Holdem No Limit • Vendredi Samedi et Dimanche à 15h00 Tournois Freezeout 50 € - 4 000 jetons - Texas Holdem No Limit Tournoi du soir à 21h00 • Mardi Tournoi EveryBounty: Buyin 70 € incluant un bounty Knockout de 30 € pour tous , avec un seul Add-on (30 €) autorisé à tout moment. • Mercredi 100 € Freezeout 8 000 en jetons • Vendredi 15000 € GARANTIS 150 € Freezeout 10 000 en jetons Tournoi du soir à 20h00 • Dimanche 200 € Freezeout ‘Cadet Deepstack’ 10 000 en Jetons

Cercle Clichy-Montmartre

• Mardi à 20h45 75 € Bounty (3 500 jetons, rounds 20 min) Staf Bonus 5 € pour 1 000 jetons • Mercredi à 20h45 100 € Freezeout (6 000 jetons, rounds 25 min) Staff Bonus 10 € 1 500 jetons • Jeudi, vendredi, samedi et dimanche à 15h00 50 € Freezeout (3 500 jetons, rounds 20 min) Staff Bonus 5 € 1 000 jetons • Vendredi à 21h 150 € DeepStack (10 000 jetons, rounds 30 min) Staff Bonus 15 € 2 000 jetons

Cercle Gaillon • Lundi à 19h30 Double Impact Deepstack THNL 300 € Freezeout *En plus du prizepool les 3 ou 4 premiers de chaque tournoi seront qualifiés pour la super finale du 21 mai 2012 (freeroll) • Jeudi à 18h30 Double Chance - THNL 120 € Freezeout • Vendredi à 16h – Triple Chance THNL - 90/120/150 € Freezeout • Dimanche à 17h Lucky Sunday - THNL 200 € Freezeout

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

115


TOURNOIS RÉGULIERS ONLINE

ACFPoker.fr BarrierePoker.fr BetClic.fr Bwin Chilipoker.fr EverestPoker.fr joa-online.com LuckyJeux MyPok.fr Partouche.fr PartyPoker.fr PKR.fr Poker.PMU.fr PokerStars.fr

PokerXtrem.fr Unibet

Nom

Garanties

Buy-in

Jours

Heure

Destination ACF 250 Destination ACF 500 Destination ACF 300 Classic 100 € SH Classic 50 € Deepstack Classic 100 € Crazy Night

25+2 € 50+5 € 10+1 € 91+9 € 45+5 € 91+9 € 20+2 €

Mercredi Mardi Vendredi Jeudi Dimanche Dim-Lun Quotidien

21h30 21h30 21h30 21h00 18h00 21h00 00h00

134+10 €

Samedi

20h00

134+10 € 100+9 € 50 € 20 € 100 € 150 € 10 € 10 € 50 € 40+3 € 109 € 20+2 € 10 € 50 € 200+15 € 100+9 € 18+2 € 9+1 € 10 € 25 € 5€ 94+6 € 94+6 € 94+6 € 282+18 € 200+15 € 55 € 100+9 € 10 € 100 € 215 € 109 € 55 € 22 € 50 € 30 € 10 € 100 € 10 € 3,3 € 11 € 30 € Freeroll 11 € 45+5 € 140+10 € 18+2 € 4,5+0,5 €

Dimanche Dimanche Dim-Mar-Mer-je Dimanche Dimanche Lundi Mercredi Vendredi Dimanche Dimanche Dimanche Dimanche Vendredi Dimanche Dimanche 1 Dimanche 2,3,4,5 Lundi Jeudi Mercredi Mardi Vendredi Lundi Mardi Samedi Dimanche Dimanche 1 Quotidien Dimanche Mercredi Dimanche 5 Dimanche 1 Dimanche 2,3,4,5 Quotidien Lundi Dimanche Quotidien Lundi Dimanche Dimanche Quotidien Mar-Mer-Je-Ve-Sa Lundi Dimanche Dimanche Mar-Mer-Je-Di Lundi Dimanche Quotidien

22h00 20h00 21h00 18h00 20h00 21h00 21h00 21h00 21h00 21h00 20h00 19h00 21h00 21h00 21h00 21h00 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 20h30 21h00 21h00 21h00 18h45 18h00 21h00 21h00 21h00 21h00 20h00 22h00 20h00 22h00 18h00 18h30 20h30 20h30 20h15 20h30 21h00 21h00 18h00 20h15

300 €

Quotidien

21h30

100 €

Vendredi et Samedi

21h00

10 €

Dimanche

20h30

150 €

Dimanche

21h00

20 €

Quotidien

20h15

Super Lundi

2 tickets 250 € garantis 2 tickets 500 € garantis 2 tickets 300 € garantis 10 000 € 20 000 € 10 000 € 1 000 € Tickets 1 600 € pour un tournoi live au choix 10 000 € 66 000 € 10 000 € 10 000 € 15 000 € 40 000 € 2 000 € 2 500 € 10 000 € 10 000 € 66 000 € 6 000 € 2 500 € 5 000 € 100 000 € 25 000 € 1 000 € 500 € 1 000 € 2 500 € 500 € 10 000 € 7 500 € 7 500 € 20 000 € 100 000 € 10 000 € 50 000 € 1 000 € 10 000 € 100 000 € 25 000 € 10 000 € 20 000 € 200 000 € 15 000 € 35 000 € 40 000 € 50 000 € 300 € 1 000 € 15 000 € 1 000 € 3 000 € 10 000 € 40 000 € 10 000 € 2 500 € 20 000 € en semaine, 15 000 € le ven et sam et 50 000 € le dimanche 25 000 € le vendredi et 20 000 € le samedi 60 000 € garantis + lot d'exception 100 000 € De 18 000 € à 30 000€ garantis le dimanche 50 000 €

150 €

Lundi

21h00

100K Garantis

100 000 €

200+15 €

Dimanche 1

21h00

Saturday Side Event Le King Step Big Prime Super 9 Dimanche Deepstack Sunday Poker Hero Super Lundi 2K Garantis 2 500 Garantis 10K Garantis Double Reshot Le Big Prime Six Series Tournoi hebdomadaire Tournoi hebdomadaire 100K Garantis La Ferveur du Dimanche PLO LTD du programme PLO PLO LTD du programme PLO TNL LTD du new program TNL TNL LTD du new program TNL TNL LTD du new program TNL Lundi c'est permis Garanti mon Mardi Le 7500 L'Enfer du Dimanche 100K Garantis 10K Garantis La Ferveur du Dimanche Open Bounty Les Masters 100K Garantis 25K Garantis 10K Garantis 20K Garantis Sunday Special Need for Speed Monday French Kiss Night On Stars Le Classico Deepstack Double Chance (R/A) 15K Garantis Rake Race Freeroll Double Chance (R/A) Super 9 Super Lundi Dimanche Deepstack Formule 5000 High Roller

Winamax.fr

Le Galactic Sunday Surprise Le Main Event L'Afterwork

Winga WPT.fr

avec

116 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52


avec

ACFPoker.fr

BarrierePoker.fr BetClic.fr Chilipoker.fr Partouche.fr

Poker.PMU.fr

PokerStars.fr

PokerXtrem.fr

Unibet

Winamax.fr WPT.fr

ÉVÉNEMENTS ONLINE

Événements

Garanties

Buy-in

Jours

Heure

Sat. de qualification WPT Vienne

Tickets Sat. WPT Vienne

30 €

Quotidien

20h10

Sat. WPT Vienne

1 package garanti

280 €

Dimanche

20h10

Destination ACF Poker Tour POP

1 package garanti pour le ACF Poker Tour POP

75+5 €

04, 11 et 18/03/2012

21h30

Sat. WPT National Paris Open of Poker

1 pacakage 2 750 € garanti

137,5+12,5 €

04 et 11/03/2012

21h20

Destination ACF Soirée Prestige

3 packages garantis + 100 € sur le compte des 3 gagnants

Freeroll

04/03/12

21h30

Super Sat. BPT Ribeauvillé

10 packages 2 000 € garantis

185+15 €

Du 04 au 18/03/2012

20h00

Super Sat. WSOP Vegas

5 packages 12 000 € garantis

700+50 €

05/03/12

20h00

Sat. Marbella Poker Festival

1 siège Marbella Poker Festival garanti

12+1 €

Quotidien

19h30

Sat. Rebuy Marbella Poker Festival

1 siège Marbella Poker Festival garanti

3,6+0,9 €

Quotidien

17h30

Marbella Poker Festival

1 package 3 000 € garanti

134+10 €

Lundi

21h00

DSO à la carte

3 tickets garantis

10+1 €

Mardi

21h00

Super Sat. Access 4 (Rebuy)

10 tickets garantis 12 500 €

90+10 €

Mercredi et Dimanche

21h00

Deep Sat. Step 3

5 tickets garantis 2 500 €

47+3 €

Lundi et Jeudi

22h00

Le Printemps des freerolls

1 000 €/soir

Freeroll

Du 20 au 31/03/2012

22h00

Sat. Team Poker Championship

7 packages Marrakech 2 200 € garantis

à partir de 0 €

-

-

Sat. WPT National Paris

7 packages 2 750 € garantis

à partir de 0 €

Jusqu'au 11/03/2012

-

Sat. WPT Vienne

9 packages 5 200 € garantis

à partir de 0 €

jusqu'au 25/03/2012

-

Sat. EPT Saison 8

3 packages garantis

500 €

Dimanche

18h00

Freeroll FPS Snowfest Evian

3 packages garantis

Freeroll

08/03/12

21h00

FPS Snowfest Evian

1 siège garanti

50 €

Lun-Mar-Mer-JeuVen-Sam

21h30

FPS Snowfest Evian

3 packages garantis

100 €

Dimanche

20h00

Monday 4 Vegas

1 package WSOP 2 000 €

45+5 €

05,12,19 et 26/03/2012

21h00

Bubble Up

250 € garantis / prime de 50 €

10 €

Jeudi

21h00

Freestyle Unibet Open Paris

25 tickets Unibet Open Paris Step 1

Freeroll

Quotidien

19h 20h30

Unibet Open Paris Step 1

1 ticket Unibet Open Paris Step 2 garanti

1,8+0,2 €

Quotidien

20h45

Unibet Open Paris Step 2

1 ticket Unibet Open Paris Step 3 garanti

9+1 €

Tous les 2 jours

21h00

Unibet Open Paris Step 3

1 ticket Qualifier garanti

45+5 €

Dimanche

21h00

Unibet Open Qualifier

1 package garanti

250+25 €

12, et 26/03/2012

21h00

Cash Game Race

8 000 €

NL4 à NL1000

À partir du 26/03/2012

-

Le Main Event (sur 2 jours)

200 000 €

150 €

Dimanche 1

21h00

Sat. Grand Tournoi

2 tickets 1000 € pour le Grand Tournoi

100 €

Dimanche

18h15

Le Grand Tournoi (sur 2 jours)

70 000€

1 000 €

Dimanche 1

21h15

Sat. de qualification WPT National Paris

Tickets Sat. WPT National Paris

16 €

Quotidien

21h20

Sat. WPT National

1 package garanti

150 €

Dimanche

21h20

Retrouvez tous les détails et les structures de ces tournois dans l’application Poker Finder : http://ipokerfinder.fr/

POKER 52 // MARS 2012 // NUMÉRO 26

117


OÙ TROUVER NOTRE ÉDITION CASINO GRATUITE ? ÉTABLISSEMENTS FRANÇAIS Casino de Neris-les-Bains Parc du Casino 03310 Neris-les-Bains

Casino de Briançon

7, avenue Maurice Petsche 05100 Briançon

Casino Ruhl

1, promenade des Anglais 06000 Nice

Sofitel Royal Casino

605, av. du Général-de-Gaulle 06210 Mandelieu La Napoule

Casino Les Princes

50, boulevard de la Croisette 06400 Cannes

Casino des Sables d’Or (Aupiais ) Boulevard de la Mer Sables-d’Or-les-Pins 22240 Frehel

Casino de Saint-QuayPortrieux

Casino de Cherbourg

Casino de Brides-les-Bains

Cameo Palace Quévy

Casino de Granville

Casino Impérial Annecy

Golden Palace Quévy

18, Quai Alexandre III 50100 Cherbourg Place Maréchal-Foch 50400 Granville

6, boulevard Général-de-Gaulle 22410 Saint-Quay-Portrieux

Casino Bourbonne-les-Bains

Plage de Trestraou 22700 Perros-Guirec

Casino de Carnac

2, avenue Carnot 25000 Besançon

Casino Port Crouesty

Casino de Perros-Guirec Casino du Parc

Casino de Roscoff

Port du Bloscon – BP 81 29682 Roscoff

1, Place des Bains – BP 26 52400 Bourbonne-les-Bains

41, avenue des Salines – BP 165 56343 Carnac Cedex Rond point du Crouesty 56640 Arzon

Casino d’Amnéville

Bois de Coulange 57360 Amneville-les-Thermes

Esplanade des Thermes 73570 Brides-les-Bains Allée de l’Impérial 74000 Annecy

Casino de Megève

Route de l’Artisanat «Le Fayet» 74190 Saint-Gervais-les-Bains

Rue de Rodange 55B 6791 Athus - Belgique

Casino de Saint-Gervais Casino de Chamonix

Place HB de Saussure – BP 30 74400 Chamonix

Casino d’Evian

Quai du baron de Blonay – BP 8 74501 Evian-les-Bains Cedex

Casino de Menton

Casino du Grau-du-Roi

23, Avenue Conti 58320 Pougues-les-Eaux

Casino - Théatre de Toulouse

Allée Safed Centre Atrium Eurolille Nord 59000 Lille

Bd Albert 1 76400 Fecamp

40, Place du Casino 59240 Dunkerque

Bourg 76450 Veulettes-Sur-Mer

2, bis avenue Félix-Faure – BP 107 06503 Menton Cedex

Casino La Siesta

Route du Bord-de-Mer 06600 Antibes

Casino Terrazur

421, avenue de la Santoline 06800 Cagnes-sur-Mer

3, avenue du Centurion 30240 Le-Grau-du-Roi 18, chemin de la Loge 31400 Toulouse

Casino de CazaubonBarbotan-les-Thermes

Casino d’Ax-les-Thermes

Rue d’Albret - BP 16 32150 Barbotan-les-Thermes

Casino Barrière de Leucate

Rue du Cardinal Richaud 33300 Bordeaux

Promenade Paul-Salette 09110 Ax-les-Thermes Avenue du Roussillon Port-Leucate 11370 Leucate

Casino de Bordeaux Casino du Lac de la Magdeleine

Casino Le Phoebus

Chemin du Loup 33470 Gujan Mestras

Casino de Cassis

Route du Baganais 33680 Lacanau Océan

Casino de Carry-le-Rouet

1, avenue El Burgo-de-Osma 33780 Soulac-sur-Mer

Boulevard de La Sagne 11430 Gruissan Avenue du Prof. René-Leriche 13260 Cassis Route Bleue - BP1 13620 Carry-le-Rouet

Casino de Ouistreham Place Alfred-Thomas 14150 Ouistreham

Casino de Trouville

Place du Maréchal Foch 14360 Trouville-sur-Mer

Casino de Luc-sur-Mer 20, rue Guynemer 14530 Luc-sur-Mer

Casino de Villers-sur-Mer Place Fernand-Fanneau 14640 Villers-Sur-Mer

Casino de Saint-Aubin

128, rue Pasteur 14750 St-Aubain-sur-Mer

Hôtel Normandy Barrière 38, rue Jean Mermoz 14800 Deauville

Hôtel Royal Barrière

Boulevard Eugène Cornuché 14800 Deauville

Casino de Deauville

2, rue Edmond Blanc – BP 32400 14802 Deauville Cedex

Casino de La Rochelle Esplanade du Mail 17000 La Rochelle

Casino de Royan

Esplanade de Pontaillac 17200 Royan Cedex

Casino de Fouras Place Bujeau 17450 Fouras

Casino de Santenay

9, avenue des Sources 21590 Santenay

Casino de Pougues Casino de Lille

Casino de Dunkerque

Casino de Bagnoles de l’Orne 6, avenue Robert Cousin 61140 Bagnoles-de-l’Orne

Casino du Palais

Place de l’Hermitage 62520 Le Touquet

Casino de Pau

Parc Beaumont 64000 Pau

Casino de Yport

Promenade Roger-Denouette 76111 Yport

Casino de Fécamp er

Casino de Veulettes-sur-Mer Casino du Treport

Esplanade Louis-Aragon 76470 Le Tréport

Casino d’Etretat

1, rue Adolphe-Boissaye 76790 Etretat

Casino du Golfe de Cavalaire Rue du Port 83240 Cavalaire-sur-Mer

Casino de Lacanau Cogit

Casino Barrière de Biarritz

Casino de Soulac

Casino La Pergola

Casino de la Corniche

Casino de Bagnères-de-Bigorre

Casino de Lamalou-les -Bains

Casino d’Argelès Gazost

3, boulevard Franklin Roosevelt – BP 276 85107 Les Sables D’Olonne

Casino de Canet Plage

3, avenue Ville-de-Vichy 88400 Gerardmer

Place Edouard-Herriot 34200 Sète

26, avenue Charcot 34240 Lamalou-les-Bains

Casino du Cap d’Agde Ile des Loisirs 34300 Cap D’agde

Casino de Valras

4, avenue des Elysées 34350 Valras-Plage

1, avenue Edouard VII – BP 226 64205 Biarritz Rue Dalbarade 64500 Saint-Jean-de-Luz

Place des Thermes 65200 Bagnères-de-Bigorre 2, avenue Adrien-Hébrard 65400 Argeles-GazosT 10, promenade de la Côte Vermeille 66140 Canet-en-Roussillon

Casino du Boulou

Golden Palace Grand Central

Rue Grand Central, 33 6000 Charleroi - Belgique

Casino de Bénodet

Corniche de la Plage 29950 Benodet

Route de Mons-Maubeuge 2A 7040 Quevy - Belgique

199, rue Charles-Feige 74120 Megève

Casino Le Croisette

1, Espace Lucien-Barrière – BP 284 06414 Cannes Cedex

Route de Mons-Maubeuge 8 7040 Quevy - Belgique

Casino de Saint-Raphaël Square de Gand 83700 Saint-Raphaël

Casino des Pins

14, avenue Rhin et Danube 85100 Les Sables D’olonne

Casino des Atlantes

Casino de Gerardmer Casino de Vittel

158, avenue de la Bouloumié 88800 Vittel

Golden Palace Athus Casino d’Oostende

Oosthelling 12 8400 Oostende - Belgique

Casino de Marrakech Es Saadi Gardens & Resort Rue Ibrahim El Mazini Hivernage Marrakech - Maroc

La Mamounia Le Grand Casino

Av. Bab Jdid - BP 292 Médina Marrakech - Maroc

Mazagan Beach Resort Kerzner International Route de Casablanca, km 10 - Haouzia 24 000 El Jadida - Maroc

Casino Montreux

9, rue du Théâtre 1820 Montreux - Suisse

Casino Barrière du Jura Sur Haute Rive 1 - BP 57 CH-2830 Courrendlin

Suisse Casino de Berne Postfach 488 3000 Berne 25 - Suisse

Grand Casino Basel Flughafenstrasse 225 CH 4025 - Suisse

Casino de Lucerne

6 Haldenstrasse 6002 Lucerne - Suisse

Café de Paris

Place du Casino - MC 98000 Principauté de Monaco

Moods

Place du Casino - MC 98000 Principauté de Monaco

Sun Casino

Casino de Saint-Malo

Route d’Espagne 66160 Le Boulou

Casino d’Enghien-les-Bains

12, avenue des Spélugue MC 98000 Principauté de Monaco

Casino de Dinard

Allée des Pins 66700 Argelès-sur-Mer

3, avenue de Ceinture 95880 Enghien-les-Bains

ÉTABLISSEMENTS ÉTRANGERS

Boulevard Martin Luther King BP 1179 - Dakar

2, chaussée du Sillon 35400 Saint-Malo 4, Bd Wison 35,802 Dinard Cedex

Casino d’Uriage

Palais de la Source 38410 Uriage-les-Bains

Casino de Lons-le-Saunier 795, boulevard de l’Europe 39100 Lons-le-Saunier

Casino de Dax

8, avenue Milliés-Lacroix – BP 257 40106 Dax Cedex

Casino Cesar Palace

Lac de Christus 40990 St-Paul-les-Dax

Casino de Montrond

Rue de Roanne 42210 Montrond-les-Bains

Casino d’ Argelès-sur-Mer Casino de Saint-Cyprien

Résidence Le Neptune Boulevard Desnoyers 66750 Saint-Cyprien Plage

Casino de Niederbronn

10, place des Thermes BP 8 67110 Niederbronn-les-Bains

Casino de Ribeauvillé

Guémar - Rte départem. 106 68151 Ribeauvillé

Casino de Luxeuil

16, rue des Thermes 70300 Luxeuil-les-Bains

Nouveau Casino d’Aix 1, avenue Daniel Rops 73100 Aix-les-Bains

Casino de Saint Brévin

Casino Grand Cercle

Casino de La Baule

Le New Castel Casino

55, boulevard de l’Océan 44250 Saint-Brevin-Les-Pins 24, esplanade Lucien Barrière – BP 108 44503 La Baule Cedex

118 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

200, rue du Casino 73100 Aix-les-Bains

229, avenue Domenget 73190 Challes-les-Eaux

Grand Casino Brussels

Casino Terrou-Bi

CERCLES DE JEUX

Boulevard Anspach 30 1000 - Belgique

Aviation Club de France

Rue Fossé-aux-Loups 10-12 1000 Bruxelles - Belgique

Cercle de l’Avenir

Cameo Palace Bruxelles Brussels Zénith

Place De Bouckère, 33 1000 Bruxelles - Belgique

Golden Palace Waterloo

Chaussée de Bruxelles 200F 1410 Waterloo - Belgique

Golden Palace Tubize Rue de Bruxelles, 75 1480 Tubize - Belgique

104, av. des Champs-Élysées 75008 Paris 15, rue du Cloître 13200 Arles

Cercle Cadet 14 rue Cadet 75009 Paris

Cercle Clichy Montmartre

84, rue de Clichy 75009 Paris

Casino de Spa

Cercle Gaillon

Casino de Namur

Multicolore

4, rue Royale 4900 Spa - Belgique 1, avenue Baron de Moreau 5000 Namur - Belgique

11, rue Berri 75008 Paris

17, rue Lesage 51000 Reims


BETJOB BETJO B Betjob.fr, premier site de recrutement français spécialisé sur l’industrie des jeux d’argent et de l’iGaming s’allie à Poker 52 et proposera chaque mois des annonces d’emplois exclusives. Vous pourrez retrouver les annonces complètes sur betjob.fr !

BETJOB

Rédacteur web poker, chargé marketing online - h/f (Paris/Londres) Type de contrat : stage > Description de l’emploi : Rédaction de contenus sur le poker. Mise à jour du site en accord avec l’actualité • Actions de référencement, netlinking, recherche de partenariats • Participation à l’élaboration des stratégies marketing • Suivi et analyse d’interfaces SEO : Google Analytics et outils propriétaires • Constitution et suivi de tableaux de bord, sur l’audience, les positions et le ROI. (lire la suite sur betjob.fr).

Assistant webmarketing international Type de contrat : stage > Description de l’emploi : Intégré au sein de l’équipe rédactionnelle et webmarketing, vous aurez pour mission de développer la présence des sites étrangers : Acquisition de trafic qualifié - Mise en place des campagnes webmarketing (création de trafic, achat d’espace, communiqués de presse) - Suivi analytiques et performances - benchmark et veille concurrentielle. Vous maîtrisez obligatoirement une des langues suivantes : néerlandais / turc / russe / roumain (lire la suite sur betjob.fr).

Directeur de clientèle gaming

Graphiste intégrateur

Community manager

Type de contrat : CDI

Type de contrat : non précisé

Type de contrat : stage

> Description de l’emploi : Gérer la relation et le suivi d’un portefeuille clients Gaming (paris sportifs, poker, jeux d’argents, etc.) ; gérer la relation avec les affiliés, être le relais managérial d’une équipe d’affiliate managers. Sous la responsabilité du Responsable du pôle Relation clients, le directeur de clientèle a en charge : 1/ La promotion des programmes dans l’univers du gaming. 2/ Le relationnel clients/affiliés (lire la suite sur betjob.fr).

> Description de l’emploi : Nous recherchons un graphiste junior pour participer à la conception graphique des offres sport-poker-hippisme et gérer l’intégration html en vue de l’envoi d’emails. Vous serez aussi amené à mettre en place des blogs et des campagnes on-line.

> Description de l’emploi : Vous aurez deux missions principales : 1. Community manager/Webmaster/Chef de projet Web ; 2. Coordinateur programmation. Vous serez directement rattaché à l’un des fondateurs, Benoît Charles-Lavauzelle et serez fortement responsabilisé au sein de notre équipe. Exigences de l’emploi : stage communication / community manager Allomatch.com(lire la suite sur betjob.fr).

Votre profil : Maîtrise de Photoshop, illustrator et dreamweaver, bonne connaissance html, css, php, javascript (lire la suite sur betjob.fr).

Chargé de communication interne

Développeur web et mobile

Type de contrat : stage

Type de contrat : stage

> Description de l’emploi : Rattaché à la Direction des opérations et des systèmes d’information (DOSI), vous participez à la mise en œuvre du plan de communication dédiée à cette Direction. Vous proposez des actions de communication en adéquation avec les objectifs définis. En lien avec la Communication interne du PMU, vous utilisez les outils à disposition (intranet, publications internes) pour valoriser l’image de la DOSI auprès des collaborateurs de l’entreprise (lire la suite sur betjob.fr).

> Description de l’emploi : Sous la responsabilité du directeur technique, vous participerez au développement du site internet dans l’environnement technique LAMP (Linux/Apache/MySQL/Php) : Développement de nouvelles fonctionnalités/ modules fiables et testés • Développement des versions mobiles (iPhone, Android...) du site. • Développement de nouveaux sites du groupe • Amélioration des performances • Amélioration de l’expérience utilisateur (lire la suite sur betjob.fr).

120 NUMÉRO 26 // MARS 2012 // POKER 52

Candidats ? Déposez votre CV et trouvez le Job qui vous convient !

Vous êtes recruteurs iGaming ? Découvrez nos services Pour plus d’informations, contactez nous : contact@ betjob.fr


120 pages + le DVD

chaque mois en kiosque

6,90 â‚Ź

seulement



Poker52n°25éd.casino-mars2012