Page 15

Point sur... Trois mesures phares pour améliorer la productivité Technologie, alliance et talent sont les trois piliers de la stratégie la plus adaptée pour faire face à l’ensemble de tendances négatives pour l’industrie de la gestion d’actifs et de fortune, et relever le défi de la profitabilité. L’amélioration de la gestion passe par une meilleure gestion des données, qui permet d’être plus rapide, plus intelligent et plus réactif aux conditions du marché. Il est temps de mettre fin à une décennie ou plus d’investissements technologiques trop spécifiques et non coordonnés, qui trop souvent ont créé des îlots de données au sein de l’entreprise. Les systèmes informatiques complexes et disparates ont maintenu les coûts élevés. Il s’agit d’adopter une plate-forme intégrée de bout en bout qui assure le partage fluide des données et des informations de manière transparente dans toute l’entreprise, permettant aux gestionnaires d’exploiter plus rapidement les connaissances du marché et les commentaires des clients, et de fournir les outils de reporting et d’analyse des évolutions des activités commerciales. De telles plates-formes introduisent des innovations numériques qui améliorent considérablement l’efficacité et l’efficience, en particulier dans des domaines à coûts élevés tels que le front office. Les gestionnaires d’actifs et de fortune en sont conscients, plus de 90% d’entre eux considérant l’intelligence et la technologie comme un potentiel énorme pour leur entreprise. Reste ä franchir le pas, abandonner le statu quo, ainsi qu’à accompagner les développements technologiques en élevant le « QI numérique » des effectifs à travers des mesures de formation, d’incitations et

Point de mire | 15

une communication adéquate. Sans quoi les inefficacités intrinsèques ou les vieilles pratiques de travail qui n’ajoutent aucune valeur, mais augmentent la complexité, perdureront. Un exemple à suivre, celui des gestionnaires qui utilisent des applications d’évaluation pour permettre à leurs employés de contrôler eux-mêmes leur aptitude numérique, et d’utiliser des outils d’autoapprentissage pour atteindre leurs objectifs, ou bien investissent dans des accélérateurs numériques de formation approfondie hors site, qui permettent ensuite aux employés de partager et d’intégrer les compétences acquises avec le reste de l’organisation. Les alliances sont un second axe pour faire face aux pressions exercées sur les coûts, tout en acquérant des compétences dans de nouvelles classes d’actifs ou concluant des alliances de distribution qui permettent de pénétrer de nouveaux marchés. SI les fusions et acquisitions se sont multipliées ces dernières années dans le domaine de la gestion d’actifs et de fortune, une autre tendance s’est développée, grâce à laquelle des gestionnaires novateurs obtiennent les mêmes avantages et économies d’échelle sans toutefois avoir les inconvénients de ces opérations lourdes. : il s’agit de coentreprises, d’accords de back-office pour ou encore d’acquisitions partielles (qui ressemblent à du private equity). Les coentreprises, avec des fintech notamment, sont un bon moyen d’accéder à de nouvelles compétences, à une diversification géographique et de produits, à des opportunités de distribution réciproque. In fine, un peu moins du tiers (29 %) des gestionnaires disent s’attendre à une fusion avec une autre entreprise au cours des 12 prochains mois, ce qui semble faible compte tenu des pressions auxquelles le secteur est confronté, près de la moitié

(41%) recherchent des alliances stratégiques ou des coentreprises. La gestion des talents, enfin. Soutenir les talents est essentiel, non seulement parce que les nouvelles technologies changent les compétences dont les sociétés de gestion d’actifs et de fortune ont besoin, mais aussi parce que le personnel a un rôle déterminant à jouer pour aider l’entreprise à franchir un nouveau cap de productivité et d’efficience. Alors que ces sociétés se battent les meilleurs talents, il est crucial qu’elles investissent dans le développement de ressources solides, dans les domaines de la conduite du changement et de l’analyse commerciale notamment, grâce à de véritables campagnes de formation pour améliorer les compétences techniques de leurs meilleurs employés, qui personnes connaissent bien l’organisation. Ce n’est qu’en augmentant également la productivité de la main-d’œuvre existante que les entreprises pourront réaliser d’importants gains d’efficacité et passer au niveau supérieur. Alors que les dirigeants des sociétés de gestion d’actifs et de fortune sont bien conscients de leur besoin d’accroître leurs effectifs, plus de la moitié (55 %) des répondants à l’enquête de PwC regrettent qu’il soit de plus en plus difficile d’engager du personnel. Évoluer avec succès et s’adapter à la nouvelle donne dépendra non seulement de la façon dont les gestionnaires d’actifs et de fortune gèrent les nouvelles technologies, les alliances, l’acquisition et talents, mais, aussi et surtout de la manière dont ils combineront ces trois axes stratégiques pour devenir plus productifs.

Profile for Point de Mire

Point de Mire no.76 - mai 2019  

A son 25ème anniversaire, Point de Mire a réglé son horloge sur celle de son temps pour vous offrir le premier e-magazine dédié aux professi...

Point de Mire no.76 - mai 2019  

A son 25ème anniversaire, Point de Mire a réglé son horloge sur celle de son temps pour vous offrir le premier e-magazine dédié aux professi...

Advertisement