Issuu on Google+

pg18:Layout 1 30/09/2013 21:28 Page 1

C Point Culture

18 Gourmet

TM

MAGAZINE

Avant d’oser grand, Satine préparait des pâtes. Puis, un jour, alors qu’elle avait environ 18 ans, elle s’essaya à faire des cookies pour l’anniversaire de son frère. Elle nous confie : « Ce n’était pas terrible. Il avait aimé et cela avait suffi pour me faire plaisir ». C’est vrai que le plaisir de cuisiner et de savoir sa cuisine appréciée est simplement « belly filling » en lui-même. Mais, Satine est claire dessus, elle ne cuisinera que pour ses proches, amis, parents, sans aucune intention de travailler dans un restaurant un jour. « La pression ne me réussit pas du tout. Je préfère cuire à mon rythme en me disant que je le fais par plaisir ». Autre chose qu’on découvre avec Satine c’est qu’il est possible de savoir si votre plat est fade sans y goûter. Ce n’est pas de la magie, rassurez-vous ! Satine s’explique : « Je peux si un plat est fade juste par le parfum que celui-ci dégage. C’est par habitude. Le parfum est moins prononcé quand un plat est fade. La vapeur amplifie les odeurs ». Dès le début, on avait l’impression que Satine avait une nette préférence pour la cuisine chinoise. On lui demande. « J’aime effectivement plus la cuisine asiatique ; les currys, les sauces chinoises, les herbes et les épices. Et puis, c’est sain, facile à préparer et plein de couleurs. Sans oublier que ma maman préparait aussi des plats chinois – des soupes chinoises, les chops suey ou encore le poulet au miel ».

nver Bol re

r é de t préfé sé, pla

. Satine


Pg18