Issuu on Google+

Améliorer les cadres de certifications et l’assurance qualité dans la région MENA Marseille, 14 et 15 juin 2010

Le Cadre National de Certification en Tunisie, de la conceptualisation à la mise en œuvre Saïd BEN SEDRINE


Le cadre national de certifications.. • ..couvre l’étendue des certifications. • ..comprend 7 niveaux • ..s’appuie sur 6 descripteurs des résultats de l’apprentissage à chaque niveau (Complexité, Autonomie, Responsabilité, Adaptabilité, Savoirs, Savoir faire et comportement) • ..concrétise le principe de l’apprentissage tout au long de la vie • Source: Décret n° 2009-2139 du 8 juillet 2009, fixant la classification nationale des qualifications


Le cadre national de certifications.. • ..oblige le système éducation formation à assurer la qualité des apprentissages conformément aux descripteurs du CNC • Une commission nationale est chargée de la mise en œuvre du CNC. Ses missions et sa composition ne sont pas encore définies • Source: Décret n° 2009-2139 du 8 juillet 2009, fixant la classification nationale des qualifications


Comment est construit le CNC ? • Le CNC a été élaboré par un groupe national de travail regroupant les représentants de plusieurs ministères et des partenaires sociaux. • Il a bénéficié de l’appui technique de l’ETF. • La division du travail au sein de ce groupe a été inégale. Par conséquent l’outil n’est pas encore approprié par toutes les parties prenantes.


• • • • •

Objectifs du cadre national de certifications: Contribuer à une meilleure lisibilité des diplômes Etablir des liens plus étroits entre le système productif et le système de formation Prendre en compte les modes d’apprentissages au service de la formation tout au long de la vie (en particulier la VAE) ; Articuler la formation professionnelle et l’enseignement supérieur Favoriser la mobilité géographique, sectorielle, professionnelle, interne et externe;


Principaux défis à relever pour mettre en œuvre le CNC 1. Promouvoir l’approche par compétences au niveau de l’ingénierie de la formation et au niveau de la gestion des ressources humaines dans les entreprises. 2. Inscrire dans les faits le concept « Formation tout au long de la vie » 3. Mettre en place une instance autonome d’assurance de la qualité en évitant le risque d’un fonctionnement bureaucratique. 4. Promouvoir l’articulation entre la formation professionnelle et l’enseignement supérieur.


Principaux défis à relever pour mettre en œuvre le CNC 5. Renforcer la participation des parties prenantes, notamment les formateurs et les partenaires sociaux à la gestion du CNC 6. Favoriser par le dialogue social la création de cadres sectoriels professionnels de certifications en vue de rendre l’outil plus accessible et concret.


Trois facteurs pourraient valoriser l’outil CNC en Tunisie 1. L’intégration à l’économie mondiale poussera le système productif et le système de formation à respecter les normes professionnelles. 2. La nécessité vitale de promouvoir l’émigration légale poussera à développer la double certification entre le nord et le sud de la méditerranée. 3. L’élaboration d’un cadre régional méditerranéen de certifications donnera une forte impulsion aux réformes qui constituent les piliers du CNC


/SEML2_wk2_BenSedrine