Issuu on Google+

Atelier Régional Leçons Tirées du Benchmarking de la Gouvernance des Universités dans la Région MENA

UNIVERSITÉS ET MARCHÉS DU TRAVAIL: COMMENT SUIVRE LA TRANSITION DES DIPLÔMÉS AU MARCHÉ DU TRAVAIL?

Oussama Ben Abdelkarim Rabat, 10-11 Décembre 2012


PLAN • Etat des lieux …

• Constats… • Transition Université-Marché du travail…

• Bonnes pratiques à entreprendre et à partager…


ÉTAT DES LIEUX …


Effectif Etudiants 400000 350000

300000 250000 200000 150000 100000 50000

0

SOURCE : MESRS


Part des chômeurs ayant le niveau du Supérieur 35

50

Taux de chômage des diplômés de l’ES par genre

45

30

40

25

35

20

30

Hommes

25

15

20

10

15

Total

10

5 0

Femmes

5 2005

2006

2007

2008

2009

2010

2011

0

2005

2006

2007

2008

2009

2010

SOURCE : INS

2011


Taux d’insertion à 12 mois des diplômés de 2009 Tunis

SpécMédicales Animation Tourisme

Manar Manouba

31% 23%

ISET

Sousse

Sfax Carthage Monastir Kairouan Gafsa Jendouba Gabes

39% 39% 42%

26%

32%

et

42%

29%

26% 42%

53%

71%

43%

39%

54% 38%

Art et création

50% 47%

30%

39% 41% 38%

44%

44%

47%

56%

61% 43%

Technique

42% 43%

39% 41% 41% 40%

46%

60%

60%

44%

57% 43%

44% 40%

44%

54%

53%

45%

63%

59% 47%

Agronomie Informatique

41% 32%

31%

43% 44% 47% 42%

49%

53%

Commerce Sciences Hum&Soc

42% 51%

49%

43% 41% 48% 44%

50%

45%

58%

47%

45% 39%

52%

32% 52% 51% 39%

46%

52%

52%

47%

Biologie

30%

44%

44% 46%

44%

73%

79% 48%

65%

59% 48%

Droit

44%

49% 39% 51% 43%

52%

53%

Gestion

41% 45%

47%

49% 44% 48% 48%

54%

57%

55%

65%

65% 49%

Langues Sciences Fondam. Administration et Logistique Total général

43% 44%

48%

48% 43% 54%

53%

49%

50%

60%

56% 50%

46% 54%

46%

28%

52%

45%

66% 51%

50% 48% 53% 41% 42%

45% 43%

42% 50% 54% 53% 43% 44% 45% 46%

52%

63% 51% 71% 60%

63% 54% 60% 46%

SOURCE : COMMISSION EMPLOYABILITÉ - MESRS

6


Structures d’observation existantes et leurs missions 

Le Bureau des Etudes, de la Planification et de la Programmation

...

Collecter, analyser et diffuser les statistiques du Ministère;

Contribuer à l’élaboration des stratégies et de la politique générale du Ministère;

Entreprendre des études dans les domaines ayant trait aux activités du ministère en coordination avec les structures concernées;

Réaliser des études sur l’adéquation formation-emploi et le financement de l’enseignement supérieur et la recherche scientifique;

….

L’Observatoire est chargé notamment des missions suivantes

...

Fournir les informations pertinentes pour consolider la stratégie et les plans d’action de l’université visant une meilleure adéquation formation-emploi;

Réaliser des études portant sur l’insertion des diplômés de l’université;

• ….  Des cellules d’insertion généralisées.


DES CONSTATS…


OBSERVATOIRES DES UNIVERSITES (1)  Les responsables des observatoires ont une perception négative de leurs conditions de travail. • Absence d’une définition claire de leur mission, de leurs vis-à-vis, de leur espace de travail, …

• Absence de ressources financières adéquates et faiblesse des moyens humains affectés à plein temps; • Absence d’autonomie (nécessité d’avoir des autorisations pour faire les enquêtes d’insertion professionnelle de leurs diplômés ou pour les diffuser); • Le contenu des enquêtes est dicté par le ministère, et l'établissement n'a pas la liberté de les adapter au moins partiellement aux besoins de l'enquête; • L'équipe composant l'observatoire ne bénéficie pas toujours des compétences requises; • Les échantillons enquêtés ne sont pas toujours assez consistants, et parfois pas assez représentatifs.

9


OBSERVATOIRES DES UNIVERSITES (2)

Le manque de la coordination avec les structures statistiques chargées de l’emploi et l’inexistence d’un système d’information fédéré relatif à la question de l’insertion professionnelle;

Absence de tout lien structurel ou fonctionnel avec la cellule centrale chargée de l’employabilité;


CELLULES D’INSERTION •

Des entités non organisées ni dotées des moyens techniques et financiers;

La performance dépend exclusivement du volontariat des responsables;

L’observation du devenir professionnel des diplômes n’est pas souvent sur la liste des tâches de ces structures;

La non valorisation des travaux des cellules concernant l’insertion professionnelle;

L’absence des relais fonctionnels reconnus avec les structures centrales et les observatoires universitaires;

La non reconnaissance institutionnalisée du rendement externe comme étant un indicateur de qualité;


TRANSITION UNIVERSITÉ-MARCHE DU TRAVAIL…


CONSTAT : Les diplômés des Universités ont une faible employabilité.

DIFFERENCIE : Les Nouvelles Universités éprouvent encore plus de difficulté que les anciennes universités. Mais il y a probablement conjonction de plusieurs facteurs défavorables (environnement économique, classement des étudiants orientés, nombre d’enseignants, ressources matérielles, etc.)

13


MODÈLE OPTIMAL (1)

Un enseignement supérieur attentif à son environnement économique, soucieux de l’insertion de ses diplômés et capable de répondre aux exigences de l’insertion.


MODÈLE OPTIMAL (2) •

Chaque Université doit développer sa capacité à analyser son environnement économique et à identifier ses besoins en compétences ;

Chaque Etablissement doit maîtriser les outils de conception et de mise en œuvre d’une formation qui insère ;

Doter les Etablissements d’une organisation qui leur confère une forte réactivité par rapport à leur environnement

Adopter un nouveau modèle de gouvernance pour l’enseignement supérieur.


MODÈLE OPTIMAL (3) Chaque établissement/observatoire* doit être doté des fonctions et de l’organisation qui lui permettent d’élaborer des cadres de référence pour toutes les formations assurées. • Fonction écoute des attentes de l’environnement ;

• Fonction ingénierie; • Fonction évaluation; • Fonction suivi d’insertion* ;

• Fonction management; • Fonction planification des activités et des ressources.

16


DES BONNES PRATIQUES A ENTREPRENDRE ET A PARTAGER…


Une enquête longitudinale nationale sur l’insertion professionnelle des diplômés de l’année 2009 sera lancée début 2013 par le BEPP en partenariat avec les Observatoires des universités et l’ONEQ;

Un projet ISLAH (TEMPUS) est sélectionné, regroupant 04 universités tunisiennes en partenariat avec le BEPP, le CEREQ, 08 universités marocaines et un Consortium des universités italiennes (AlmaLaurea) ayant pour thème d’améliorer les instruments de couplage marché d’emploi/Enseignement supérieur;

Une étude sur le Design Managérial du BEPP et des Observatoires est en cours (Phase 2);

Une assistance technique sera lancée pour l’étude des liens structuraux entre les Observatoires des universités et les structures statistiques des établissements;

Des formations de haut niveau dans les techniques d’observation, d’analyse et de reporting seront lancées en 2013 pour les cadres des observatoires;


Merci oussama.benabdelkarim@gmail.com


Oussama_BEN-ABDELKARIM