Page 1

CARNETS Les MODE BIJOUX BEAUTE GASTRONOMIE DECO

en fête

NORA ARNEzEDER EST ANGélIqUE Fêtes aristos ! La marquise rebelle ! A 24 ans, Nora Arnezeder relève le défi de réinterpréter le rôle sulfureux “d’Angélique, marquise des anges”, version XXIème siècle.

Supplément détachable et gratuit de Paris Match n°640 du 12 décembre 2013 - Ne peut être vendu séparément.


sommaire 4 Reportage exclusif Nora Arnezeder, marquise du XXIème siècle

8 Portrait passion Valérie Messika, la Fée Diamants

Agenda culture 10 Les funambules des fêtes ! 12 Sous le sapin, les cadeaux ... 14 Ludiques et éducatifs

Saveurs fêtes 16 La nouvelle Génération w !

Mode fête 18 Réveillon tapis rouge 20 Clio Goldbrenner, la star des sacs 22 Thank you for smoking

Cadeax bijoux 24 26 28 30

Joyeux carats à toutes ! La Dolce Vita en écho L’imaginaire d’une artiste Chic, c’est minuit !

Cadeaux Noël 32 Surprendre en offrant

Beauté fêtes 34 Belle au-delà de minuit Même si, de nos jours, les cheminées se font rares, le Père Noël sait où trouver les enfants qui veulent encore rêver...

Noël féerique 36 Nuits et Merveilles ...

38 GRAND concours de Noël La chasse aux cadeaux

Cadeaux déco 40 Fabuleux ornements !

édito de Juliette Debruxelles

Noël créations 42 Les Sapins de Noël des Créateurs belges

L'adresse du PèRE NOël ?

Saveurs douceurs 44 Douces gâteries

46 News shopping

couverture

NOTRE

Nora Arnezeder, éclatante dans cette prise de vues exclusive, menée par Cartier, lors de l’ouverture de sa boutique à Luxembourg. Avec un top Dior, elle porte un bracelet Manchette et une bague Maillon Panthère de Cartier Coiffure et maquillage : NM Coiffure (Karin Models)

S'il y a bien une polémique, dans les cours de récré, c'est celle du lieu d'habitation de cet homme au visage rubicond. Entre le très vague "au ciel" et le trop précis Gesunda, diverses hypothèses divisent les gamins. Drøbak pour les Norvégiens, le Groenland pour les Danois, le Pôle Nord pour les Américains, la Laponie pour les Finlandais, la Sibérie pour les Russes. Partout où règne un froid extrême, on imagine le respectable personnage de légende et ses armées de lutins braver les frimas, dresser Tornade, Danseur, Furie, Fringant, Comète, Cupidon, Éclair, Tonnerre et Rudolph. Où vit le Père Noël ? La question divise. Mais il y a bien longtemps que le principal concerné s'est accommodé des querelles qui le concernaient. Quand l'écrivain François Mauriac invectivait sa marchandisation, après la seconde guère mondiale, Barjavel ou Cocteau prenaient sa défense. Reste qu'au milieu des prises de position des grands, il y a des millions d'enfants qui, au moment de remplir le dos de l'enveloppe, posent un regard interrogateur vers leurs parents, bien incapables de leur fournir une réponse éclairée quant au code postal à indiquer. Quelques cœurs dessinés, quelques étoiles collées suffisent, pourtant, à faire parvenir les souhaits à l'intéressé. Le Père Noël, où qu'il vive, d'où qu'il vienne, sait où trouver les petits souliers...

Cover : ©projectopress.com – assistant Benoît Féaux. Journalistes : Juliette Debruxelles (culture, déco), Catherine Malaise (beauté, bijoux), Nathalie Marchal (portraits), Claude Muyls (people, culture), Cléo Phélie (mode), Lina Paraty (portrait), Marc Samain (gastronomie), Coralie Tilot (montres).. Ed. responsable: François Le Hodey. Rédacteur en chef : Marc Deriez. Responsable éditorial : Jean-Pierre Tordeurs - Tel: +32 2 211 29 11. Publicité IPM Advertising Michel Druart 02 211 29 10. Laurence Thomsin 0478 06 96 00. Dominique Flamand - 02/211 31 55. Conception graphique : Trinôme - Manuela Riozzi. Supplément promotionnel détachable et gratuit de Paris Match n°640 du 12 décembre 2013. Ne peut être vendu séparément. Les CARNETS_ 3


Reportageexclusif La semaine passée… J’ai enfin obtenu ce précieux rendez-vous avec la nouvelle ’Marquise des Anges’. Dans un café lilliputien, proche de la célèbre Place du Tertre à Montmartre, où elle se cache, comme pour plaisanter, sous un bonnet de laine frôlant ses yeux d’un bleu profond. Son sourire mutin me donne la première piste : j’ose m’approcher “êtes-vous Nora sous cette petite laine ?“. Elle rit, comme si elle m’avait joué un tour pendable. Nora est très jeune, une comédienne de 24 ans, peu habituée aux interviews analytiques. Tout au long de notre face à face, elle tire sur son bonnet dans tous les sens, se réchauffe à des thés, grimace aux questions plus pointues ou éclate de rire à mes réflexions piquantes. Ah, ce rire… La patte de Nora, une vraie jeune fille espiègle, parfois cynique, libre, sans prétention modeuse, un peu têtue. Elle s’affirmera avec ses idées dans sa future carrière.

Vous possédez une culture pluridimensionnelle avec une mère égyptienne juive, un père autrichien, des voyages autour du monde dont une escale à Bali. Ces approches différentes vous ont-elles aidée dans votre carrière ? Mon père a voyagé beaucoup autour du monde, de ses 20 à 30 ans. Il rencontra ma mère sur une île des délices : Bali. Ses nombreuses promenades planétaires m’ont certainement ouvert les yeux sur le monde. Elles ont aiguisé mon regard et mes oreilles. Sur l’île indonésienne, je n’hésitais pas à danser avec les masques sacrés, m’intégrant complètement dans un autre univers.

Votre père fan de jazz vous a-t-il attirée dans la sphère musicale ? J’adorais cette ambiance. Les études ne m’attiraient pas ; j’étais totalement dans la lune. Quelques opportunités m’ont été proposées et j’ai compris que le métier de comédienne ne se construisait pas de manière anecdotique. Perfectionnement, cours de théâtre, de danse, de chants, apprentissage de la rigueur, communication entre différentes formes artistiques ; j’éclatais de bonheur !

©projectopress.com

J’ai remarqué dans la deuxième facture “d’ Angélique Marquise des anges”, l’immense souplesse de votre gestuelle. J’ai eu la chance d’être poussée involontairement vers une école où je suivais trois heures d’étude de danse et deux heures de chant par jour. La danse apporte énormément à la gestion du corps tout entier. Au départ, je n’avais aucune ambition par rapport à ces cours. Ma seule motivation ? Le fait d’être heureuse. 4_ Les CARNETS

la rêveuse du boudoir Nora, dans un état de rêveuse dans le salon de l’Albert Premier Hôtel à luxembourg, s’alanguit en robe de dentelle ‘nude’ signée Natan.

Collier, bague, boucles d´oreilles et bracelet Paris Nouvelle Vague de Cartier, collection ‘L’Affranchie’.


NORA ARNEzEDER

ème

Marquise du XXI siècle Claude Muyls

Vive la liberté et l’amour ! Ces deux mots résonnent tout au long de cette interview prise à Montmartre, là où loge Nora Arnezeder. Connue et gagnante de trois prix dès ‘Faubourg 36’, elle crée le fantasme en reprenant le rôle culte ‘d’Angélique, marquise des anges’. Une personnalité fantaisiste, rebelle, capable de sentiments profonds, un parfum de jeune femme !

Après des immersions télévisées, comme ‘RIS, police scientifique’ et ‘Commissaire Valence’, vous obtenez, à 18 ans, un rôle dans ‘Faubourg 36’ de Christophe Barratier, un tournant de carrière ? Je ne pourrais répondre… Le film soulevait de nombreux problèmes, possédait une sublime musique, était dirigé par un superbe metteur en scène au flair artistique inépuisable. Je ne m’attendais pas à être engagée pour le rôle. J’y suis arrivée par un tour de passe-passe. Lors du premier casting, Barratier m’a répondu ‘trop jeune’. Je suis revenue le lendemain matin, des cheveux dans tous les sens, un grimage de vieille femme et une robe beaucoup trop large, datant des années 30. La porte du bonheur s’est ouverte devant moi.

Vous ne répondez pas à ma question sur l’influence de ce film et des trois prix obtenus, sur l’évolution de votre carrière ? Tout se passa très doucement, je m’attendais à une déferlante de paparazzis, d’interviewers, de covers de magazines, rien de tout cela. Mais, la chance fut de voir débouler des scénarios plus nombreux et divers.

En 2012, deuxième choc professionnel : vous partez outre atlantique pour tourner dans le film d’espionnage « Sécurité rapprochée » avec Ryan Reynolds et Denzel Washington, mon chouchou ; quelles sensations ? Une expérience extraordinaire, mes scènes se sont déroulées essentiellement avec Ryan Reynolds et pas avec votre chouchou. J’avoue que j’ai ressenti un avant et un après ces deux films, une transformation profonde professionnellement et personnellement ; le passage de l’état d’une petite fille à celui d’une jeune femme.


En deux ans, vous tournez deux fresques historiques : ‘Ce que le jour doit à la nuit’, d’Alexandre Arcady, adapté du roman de Jasmina Khadra et enfin une nouvelle mouture ‘d’Angélique, marquise des anges’ sous la direction d’Ariel Zeitoun avec Gérard Lanvin et Tomer Sisley. Personnellement, il ne s’agit pas pour moi d’un remake mais d’une adaptation réactualisée. Quel plaisir, vous me faites ! Tout en restant fidèle au livre d’Anne Golon qui a été profondément satisfaite de cette nouvelle version. Robert Hossein a affirmé de son côté le plaisir de découvrir cette nouvelle mouture. J’ai abordé ce film avec la conscience de son époque, mais en adaptant certaines postures à ma personnalité. J’ai beaucoup travaillé, vu l’exigence d’Ariel ; chaque mot était important, pesé, sanctionné. D’une certaine manière, le port du corset m’a beaucoup aidée ; les restrictions peuvent permettre d’acter positivement et ce fut douloureux, croyez moi.

Zeitoun a-t-il laissé à ses deux personnages principaux une certaine liberté ? Bien sûr ! Je mets toujours mon grain de sel lors d’un tournage. Un film se définit comme un moyen de communication, ou peut se muer en thérapie.

Aviez-vous vu la première version avec Michèle Mercier ? Non : je voulais arriver vierge au personnage, mais il semble que j’ai abordé le rôle de manière très 21ème siècle. Angélique n’accepte pas d’être mariée de force. Elle montre, dès son mariage, son indépendance en s’habillant en homme. Geoffrey, son époux est un être cultivé et indépendant. Cette réalisation consacre l’amour, la fidélité, le respect des différences. Peyrac n’est pas macho comme dans la première version avec Hossein.

Nonchalance et sophistication pour Nora en total look Dior, devant la nouvelle boutique Cartier à Luxembourg.

Collier, bague et lunettes Panthère de Cartier

‘‘

Même un film à l’opposé de vos opinions ? J’ai déjà répondu de manière trop impulsive à cette question et j’ai grillé ma parole. Mon slogan : “ne plus dire jamais” et sachez, Claude, que je vous réponds avec sincérité et sérieux !

Je ne peux pas me rendre compte des évolutions sociales que cette nouvelle version met en exergue. Je n’ai que 24 ans…

Comment gérez-vous ce début de gloire ? Très calmement, étonnée de mon succès. Aujourd’hui, je ne refuse rien.

‘‘

Femme du XXIème siècle,

Alors que le premier opus d’Angélique présentait une femme volontaire, un zeste rebelle mais surtout sensuelle et lascive, ne défendant pas spécialement des messages, vous êtes une marquise du 21ème siècle profitant d’aborder des sujets comme l’égalité entre les hommes et les femmes.

J’ai ressenti un avant et un après ‘Faubourg 36’ et ‘Sécurité rapprochée’, une transformation profonde professionnellement et personnellement ; le passage de l’état d’une petite fille à celui d’une jeune femme.

6_ Les CARNETS


Lors de la première diffusion du film, Hossein affichait une quarantaine d’années, et ici Lanvin porte ses 64 ans, que pensez-vous de cette différence d’âge ? Je ne ressens rien du tout. Angélique n’est ni intéressée par une fortune ou un physique, mais tombe amoureuse d’une âme. Personnellement, tout écart d’âge m’est totalement indifférent.

Michèle Mercier portait des robes froufroutantes à la gorge déployée et à la poitrine pigeonnante, vos robes sont choisies avec discrétion. Tant mieux, je ne suis pas coquette, plutôt garçon manqué ; ma féminité s’éclot en tombant amoureuse.

Michèle Mercier avait déclaré “ce film m’a apporté la gloire puis a tué ma carrière”. Pauvre Michèle !

Le film nous offre une magnifique scène d’amour où le jeu des corps crée une chorégraphie et une sculpture magnifique et exaltante. Lanvin et vous, jouez-vous entièrement cette scène ? Joker ! Lanvin et moi étions préparés à tourner cette partie indispensable au scénario. Ariel Zeitoun se sentait nettement plus fragilisé par rapport à cette séquence.

Depuis longtemps, vous parlez de chant ? Effectivement, je suis auteur compositeur avec des aspirations différentes, hip hop, électro, classique. Mes films me servent à financer mon futur album avec un groupe basé en Louisiane.

On vous attend aussi en 2014 dans ‘Fiston’ de Pascal Bourdiaux. C’est l’histoire d’un garçon aimant une fille dans sa classe, qui le traite de manière indifférente. Un troisième personnage aidera à résoudre le problème. Une vraie comédie, fraîche, comme je les aime.

Marylin Monroe prétendait dormir avec quelques gouttes de Chanel n°5 et vous ?

‘‘

Sublime aristo la perfection du visage de Nora, lovée dans une robe à décolleté plongeant transparent noir de Dior.

‘‘

Comme égérie Cartier, je porte un magnifique bracelet clou offert par la célèbre marque, un plaisir de tous les jours. En réalité, je dors avec un tee-shirt sur les yeux, ne pouvant dormir avec de la lumière.

Boucles d’oreilles, collier et bague Paris Nouvelle Vague de Cartier, collection "L´Espiègle"

Mes films me servent à financer mon futur album avec un groupe basé en Louisiane.

l’arroseur arrosé Tout feu, tout femme ! Sa tenue préférée au quotidien ? Un jeans, des baskets et un pull. Pour cette séance, elle porte

au corps à corps un smoking Natan etBoucles d’oreilles, collier et bague Paris Nouvelle Vague de Cartier, collection “La Pétillante”

lors de la conversation, Nora me demande, angoissée, si le film aura du succès, s’il pourrait engendrer une suite ? Me voilà, l’intervieweuse, sous le feu des questions de la jeune interprète. Actuellement, les fresques historiques se font plus rares. Les anciens amoureux de la première ‘Marquise’ devraient être attirés par une nouvelle adaptation, plus moderne. Et les jeunes ? Je suis moins sûre qu’ils soient séduits par cette réalisation, véritable ovni dans le paysage cinématographique. Je pense néanmoins qu’Ariel Zeitoun, par respect pour ses spectateurs, se doit de donner une suite. Remerciements : Coiffure et maquillage NM Coiffure (Karin Models www.karinmodelsparis.com) Vêtements - Dior (www.dior.com) Natan (natan.be) Bijoux Cartier (bd de Waterloo 54 Bruxelles et 13 Av Monterey luxembourg - www.cartier.com) Albert Premier Hôtel 2a rue Albert 1er – luxembourg (+352 44 24 42 www.hotelalbertpremier.lu) Les CARNETS_ 7


Portraitpassion

Futur must-have La gourmette redevient tendance. Messika l’habille de diamants et lui dédie son iconique trio ‘Move’.

transforme en diamants VAléRIE MESSIKA Elle tout ce qu’elle touche et nous permet

La Fée Diamants

de les porter avec décontraction. Sa formule magique : des carats de sincérité !

Catherine Malaise

I

l y a quelques petites années, cette jeune fée parisienne a libéré les diamants de leur donjon joaillier. L’irrévérence n’exclut pas le professionnalisme : Valérie Messika qui se revendique ‘totale autodidacte’ est tombée dans l’écrin des diamants, dès sa tendre enfance...

Géométrie lumineuse Bague Gatsby : “cette nouvelle collection, composée de multi-barrettes, est née du fil de diamants”.

Son père, Jean Messika, est, en effet, un diamantaire reconnu à Paris. Tandis que sa fille crée, imagine et fait scintiller mille idées, il veille à l’expertise et approvisionne les ateliers en pierres ‘GF et VS pour very small inclusion’. Cette qualité garantit l’éclat et le rapport qualité-prix de bijoux destinés à être portés au quotidien. Valérie explique que les caractéristiques d’un diamant ne sont pas les seuls paramètres déterminant la brillance. “L’environnement joue aussi : l’épaisseur du métal, le travail des griffes du serti. S’il n’est pas bien préparé et soigneusement poli, la pierre risque de paraître terne”. La métamorphose des diamants, guidée par de savantes techniques de construction, est devenue la signature Messika. La marque s’est fait connaître, d’emblée, par un astucieux système : trois diamants mobiles glissant inlassablement sur un rail. Cela a donné les iconiques bijoux ‘Move’ ! Autre audace : réinventer la rivière de diamants en un fil de lumière qui accompagne la peau comme un tatouage. Chaque gemme est enchâssée individuellement et reliée par de microscopiques anneaux ronds. Résultat : la ligne Skiny, délicate en apparence, mais si résistante que chaque bijou - bracelet ou tour de cou - peut être manipulé dans tous les sens ! Et donc, résister aux aléas de tous les jours : “J’aimais l’idée un peu rock roll d’un chiffon de diamants”. Rockeuse Double bague Amazone en or gris serti de diamants, reliée par une fine chaînette.

8_ Les CARNETS

Inspiration multi-facettes Un regard toujours à l’affût lui fait office de baguette magique. “Mes bijoux interprètent ce que je vois et ressens : les gens, les choses, les voyages, la mode, les détails du quotidien. Je ne mis dis donc pas ‘créatrice’, le mot me semble un peu prétentieux”. Valérie Messika considère l’exercice de la création comme une gymnastique. Lancer une idée, la rattraper au vol et l’emporter plus loin : “J’adore cet effet ping-pong !”. Modeste et brillante, à la fois : le paradoxe ne faut pas peur à la jeune femme qui, malgré le succès de sa marque, garde une étonnante capacité à s’émerveiller. Elle se souvient encore avec émotion de ses ‘premières fois’ : le premier diamant transformé un bijou, la première création croisée dans la rue... “Il y a en eu beaucoup depuis”, conclut-elle en riant. “Ce qu’il y a de beau dans cette histoire, c’est l’aventure humaine. Je travaille avec mon cousin Didier, mon père est mon fournisseur et mon amoureux JeanBaptiste se charge de la direction commerciale”. L’aventure familiale étincelle plus que jamais : la première boutique Messika vient de s’ouvrir à Paris, au 259 rue Faubourg St Honoré. Forcément féérique ! L’espace, ouvert sur l’extérieur, est une invitation à entrer. L’intégralité des collections Messika s’y offre dans un parcours interactif et initiatique. Il y a même un espace boudoir où l’on peut essayer le bijou en étant choyée comme une princesse. En Belgique, la marque compte 12 points de vente, tous acquis à son charme... 02 308 58 33 - www.messika.com


Spectaclesfin d’année

Provoc & Co La 16ème édition de ‘Sois Belge et tais-toi’ nous embaume d’un surprenant parfum d’élections. La troupe continue son aventure humoristique et comico-politique. 16ème édition… 16 comme le 16 rue de La Loi où tout se décide. But de la pièce ? Scruter l’actualité d’une année 100 fois qualifiée d’historique : une réforme de l’état historique, une abdication historique, une fête nationale historique, des accords historiques… Beaucoup de matières à croquer pour inspirer la joyeuse troupe. Les qualités de ce spectacle : des parodies, imitations parfaites, sketchs au texte acéré, impertinence, ironie, humour et surréalisme typiquement belges. ©projectopress.com

‘Sois Belge et tais-toi’ Jusqu’au 21/12 au Théâtre Saint-Michel à Bruxelles. Du 26 au 29/12 à Namur. Les 7 et 08/01 à Mons. Du 10 au 12/01 à Liège.Les 14 et 15/01 à Wolubilis à Bruxelles www.soisbelge.be

Olivier Minne : sous la loupe Vous voici en Belgique pour ‘le chien des Baskerville’ sur les planches à Auderghem ; des moments privilégiés ? Un vrai bol de bonheur ! Si je réalise ma carrière à Paris, j’ai besoin de m’immerger dans mon pays natal, à Bruxelles et spécialement à Ixelles où je suis né. Votre ressenti face au célèbre détective d’Arthur Conan Doyle ? J’aime les défis et mon personnage est à l’opposé de mon profil. Sherlock est un obsessionnel, il scrute, décortique, observe en permanence ce qui l’entoure. Pas un gars à faire la fête. Heureusement, Watson est à ses côtés et lui rend sa part d’humanité. Un rôle très différent de celui de Fort Boyard ? A 50 ans, je ne dénigre en rien ce jeu qui a pu développer mon physique, mais aussi mon rôle d’animateur et de leader. En 2014, je serai plus présent que jamais.

‘Le chien des Baskerville’ de Sir Arthur Conan Doyle jusqu’au 14 décembre au Centre Culturel d’Auderghem. Réservations 02 660 03 03 - www.cc-auderghem.be

Les funambules des FêTES ! Claude Muyls

Iconique 1955, le Mocambo à Los Angeles est l'endroit où il faut être vu mais interdit aux noirs. Marylin, fan d'Ella Fitzgerald, téléphona au propriétaire pour qu’il engage l’artiste immédiatement, ce qui fut fait. Ella, grande artiste black, remercia toute sa vie la blonde platine qui chaque soir était au premier rang pour sa prestation. Avec ‘Either Way’, et à l’instar d’un peintre qui délivre sa réalité, Anne Ducros vous propose un portrait en noir et blanc et à sa manière de ces deux icônes américaines. Le nouvel opus réorchestre pour ‘quartet’ les standards de Gershwin, Cole Porter, Johnny Mercer ou Duke Ellington. Après ce premier volet, Anne se consacre à Marylin donnant une version totalement personnelle du répertoire emblématique de cette chanteuse fragile et tellement exposée par son chant peut être plus encore que par son jeu d’actrice.

Anne Ducros – ‘Either Way’ From Marilyn to Ella… 14/12 Théâtre 140 Av Eugène Plasky 140 1030 Bruxelles 02 733 97 08 www.theatre140.be

Thriller intimiste Pour les fans d’une comédie policière déambulatoire, s’impose à Saint-Michel ‘Petits meurtres entre nous’, une production de la Compagnie Lazzi. 1944 : face à la remontée des troupes allemandes, le Baron d’Arras et son épouse ont fui leur château pour se réfugier dans un théâtre de Bruxelles avec leur domesticité. Pas de chance, le corps du Baron est retrouvé poignardé. Huit suspects étaient présents, la nuit du meurtre. Séparé en quatre groupes d’enquête, menés par quatre austères domestiques, le public découvre la personnalité des suspects pour démêler les noeuds d’une enquête drôle et émouvante. Soirée surprise la nuit du réveillon.

‘Petits meurtres entre nous’ Du 26 au 31 décembre à 20h15 relâche le 29/12 Théâtre Saint-Michel - 1040 Bruxelles – 02 737 04 40 www.theatresaintmichel.be

Non stop Stars ’80… Un phénomène à succès, sous forme de croisières, d’un film, d’un spectacle grandiose dont le dernier s’imposera au Palais 12 de Brussels Expo. L’occasion de planer avec des artistes comme Jean Luc Lahaye, Lio, Patrick Hernandez, François Feldman et Joniece Jamison…

‘Stars ‘80’ Le 19 décembre - Palais 12 de Brussels Expo – info www.ticketnet.be


Culturemusique Coffret mythique Une compilation incontournable des titres enregistrés en live à la BBC par les quatre garçons dans le vent, entre 1963 et 1964. Il y a 10 ans, une première compilation était arrivée en tête des charts avec plus de huit millions de copies écoulées. Preuve, s’il en fallait, que les “Fab Four” sont toujours aussi forts!

The Beatles. « Live at the BBC - The Collection Vol. 1 et 2 » (Calderstone).

SOUS lE SAPIN, Juliette Debruxelles

Coffret déjanté Pour fêter Noël et les 45 ans du groupe culte du rock avantgardiste, l’album « White Light/White Heat », réédité dans un format trois disques, voit le jour. Les versions mono et stéréo de l’album original, un concert de 1967 avec des inédits, et une énergie inégalée…

The Velvet Underground. ‘White Light / White Heat ‘(Polydor)

les cadeaux malins...

Coffret révolté Huit disques vinyles pour se replonger dans l’époque bénie du punk et de l’avènement des Clash. Des morceaux courts, bruts et secs comme l’époque, rendus possibles sous les doigts et dans la voix de Mick Jones, Joe Stummer, Paul Simonon et Topper Headon.

Coffret qualité 25 albums originaux pour célébrer la fin de l’année et l’anniversaire des 125 ans du label Columbia. La reproduction des pochettes originales confère au tout une magnifique valeur artistique. Count Basie, Chet Baker, Tony Bennett, Charles Mingus, Art Blakey, Charlie Byrd, Ornette Coleman, Dexter Gordon... La crème de la crème.

The Clash. 5 Studio Album Lp Set (Mis)

‘The Columbia Jazz Collection’ (Mis)

Coffret nostalgique 124 titres réédités dans des pochettes identiques à celles des disques d’origine, et un livret de photos et textes racontant la vie de la sublime dame en noir.

Barbara. ‘L'Intégrale des albums studio’. Coffret 12 CD (Mercury Records).


Livresenfants

Les Pochitos Je connaissais Adeline pour ses deux mariages avec Johnny Hallyday, ses sitcoms du type ‘Sous le Soleil’ devenu cette année ‘Sous le soleil de SaintTropez’ mais ignorais tout de sa passion pour l’écriture. “J’ai coécrit plusieurs bandes dessinées mais ‘Les Pochitos’ est la première en tant qu’éditrice. Quelle indépendance ! Une nouvelle corde à mon arc et un retour à un travail véritablement artisanal. J’accompagne ce livre au travers des festivals où il est fortement applaudi”.

©projectopress.com

Les Pochitos : par Adeline Blondieau et Fabien Rypert ADL1 PROD en vente chez Serneels et en librairie

lUDIqUES et éducatifs

Claude Muyls

On la connaît comme nouvelle chroniqueuse sur la Première dans l’émission ‘On n’est pas rentré’, elle sort aujourd’hui en tant qu’éditrice sa première bande dessinée pour enfants ‘les Pochitos’. Adeline Blondieau parle à nos petits de tolérance. En Belgique, deux mamans, Marie Thibaut de Maizières et lorraine de Fierlant et leurs maris créent des comptines dans de petits livres personnalisés au nom de l’enfant. Petits chefs d’œuvre pour apprendre son alphabet.

‘Les Pochitos’, derrière un nom espiègle transmettent de nombreuses valeurs. Porteurs d’un message, certes. J’ai écrit ce livre à l’époque où mon fils étudiait dans une classe très diversifiée. Mes petits personnages nous racontent la richesse de la différence. Le pitch ? Des Pochitos regroupés en couleurs différentes se voient taquiner par des oiseaux qui, une nuit, échangent les œufs des nids. Panique à bord ! Et une obligation de tolérance ! L’écriture de

ce livre fut galvanisante. J’aimerais que mon ouvrage soit accompagné d’une chanson. Mon rêve absolu ? Créer une comédie musicale.

Votre bouquin n’est-il pas une réflexion sur votre propre existence où chacun de vos poussins est né d’un nid différent ? Je n’ai jamais pensé à ce rapprochement, mais pourquoi pas ?

livre à 8 mains Deux couples ont désiré transmettre à leurs enfants la magie de la lecture d’une manière ludique et pédagogique. Mon premier est une couverture personnalisée au nom du futur lecteur jusqu’à 8 ans. Mon second est la découverte de chaque lettre du prénom et du nom de l’enfant par des correspondances animales racontant sa petite comptine. Prenons l’exemple de louis : les pages de son livre se composeront d’un l avec un lion, d’un O avec l’otarie, d’un U porté par l’urubu, d’un I pour l’ibis et du S soulevé par la souris. Il en va de même pour le nom de famille. les dessins démontrent une immense sensibilité, les textes sont ciselés au niveau enfantin. l’apprentissage fastidieux devient une partie de plaisir pour les petits lecteurs.

Ouvrages disponibles en français, néerlandais, anglais. Prix 39,5 € Renseignements : www.myzebrabook.com

14_ Les CARNETS

J’ai constaté chez vous une carrière très ondoyante : ‘Les Filles d’à côté’, ‘Sous le soleil’ … Le postulat de la vie : on tourne soit pour manger, soit par réel plaisir. Après des absences, j’ai accepté de reprendre le rôle principal dans ‘Sous le Soleil de Saint-Tropez’ où mon personnage a été nettement développé et les moyens techniques à la fois plus pointus et allégés. La série est entourée de femmes à des postes importants : elles s’entendent, bossent ensemble, ne jouent pas la compétition, pensent positif


Saveursfêtes

La nouvelle Génération W !

lina Paraty

Dix chefs emblématiques des quatre régions de Wallonie se sont unis en un collectif dont l’objectif est de témoigner des valeurs de la gastronomie, de la créativité, de l’humain en terre wallonne. Une reconnaissance qui s’attelle à dépasser - enfin et à juste titre ! - les frontières du pays.

A

n’en pas douter, la convivialité est une valeur que l’on reconnaît tous azimuts à la Wallonie : une qualité inaltérable qui se conjugue très souvent avec une modestie toute à l’honneur de ses hommes et ses femmes et dont ‘Génération W’ témoigne. Mais au-delà de la légendaire bonne humeur et des traditions, la Wallonie est aussi porteuse d’un patrimoine gastronomique définitivement inscrit dans la modernité. Et ces dix chefs là *– avec d’autres qui suivront – en donnent le tempo ici et ailleurs !

Des chefs et une charte A l’initiative du projet, Sang Hoon Degeimbre s’est depuis toujours inscrit dans une dynamique de coopération, heureux de participer au faire-valoir d’une région et de ses produits, de ses producteurs et ses artisans à travers la gastronomie. “Génération W a vocation de label dont la reconnaissance passera par une vraie dyna-

mique d’identification et de transmission” commente le chef du restaurant L’Air du Temps. Comme les dix doigts des mains qu’ils ont en or lorsqu’il s’agit de faire partager leur passion des produits, de la cuisine, ces chefs passionnés ont de la personnalité et des convictions, catalyseurs d’intérêts et de rayonnement. Chefs de cuisine, ils sont aussi chefs d’entreprise performants inscrits dans le tissu économique de leur région. Chefs de file aussi, curieux et visionnaires, ouverts sur le monde tout en étant à l’unisson du pouls de leur région Etre un chef Génération W implique de répondre à une charte et ses principes élémentaires : l’amour des produits du terroir authentiques et beaux, l’utilisation de techniques valorisantes et respectueuses du produit, le souhait de la transmission du savoir, l’indépendance d’esprit, la pratique sincère du métier. Cette promotion de la Wallonie par le biais de la gastronomie entraîne dans

son sillage les producteurs et artisans régionaux avec lesquels ils tissent au quotidien des liens profonds basés sur l’échange, le partage et la confiance, l’innovation et le respect.

Une terre, des hommes et des recettes Premier acte de la mobilisation de ‘Génération W’ au service de l’identité gastronomique du terroir wallon : la publication d’un livre de recettes pas comme les autres. Différent car c’est un livre d’histoires qui se lisent comme un voyage et disent l’intimité des chefs, l’engagement au quotidien des producteurs. Leur labeur au jour le jour. Un recueil sensible dont les photos-portraits racontent les êtres davantage parfois que ne le pourraient les mots. Précieux car il confie des recettes – non pas d’un mais de 10 chefs – qui sont des trésors d’inventivité, de saveurs, de couleurs … d’audaces ! www.generationw.be

Photos ©Anthony Florio

5 livres à gagner Un superbe cadeau pour Noël. Il suffit de réponse à cette question:

Une terre, des hommes & des recettes, R.Sépul & Generation W. Renaissance du livre – prix de vente : 25 € 16_ Les CARNETS

quel est le nom de la première femme belge qui vient d’être nommée ‘Chef de l’Année 2014’ dans l’histoire du Gault&Millau ? Réponse à envoyer aux Carnets de Paris Match – Concours génération W- Rue des Francs, 79 à 1040 Bruxelles. (En n’oubliant pas de mentionner vos nom, prénom, adresse et e-mail). Les cinq premières réponses exactes se verront averties et le livre leur sera envoyé.

Les 10 chefs de Génération W : Christophe Pauly (Le Coq aux Champs à SoheitTinlot), Eric et Tristan Martin (Lemonnier à Lavaux-Ste-Anne), Jean-Baptiste et Christophe Thomaes (Château du Mylord à Ellezelles), Laury Zioui (L’Eveil des Sens à Montigny-le-Tilleul), Maxime Collard (La Table de Maxime à Our), Arabelle Meirlaen (Arabelle Meirlaen à Marchin), Clément Petitjean (La Grappe d’Or à Torgny), Mario Elias (Le Cor de Chasse à Wéris), Pierre Résimont (L’Eau vive à Arbre), Sang Hoon Degeimbre (L’Air du Temps à Liernu)


Tendancesfête

ROUGE GlAMOUR En 1953, Jane Russell et Marilyn Monroe font le show dans ‘Les hommes préfèrent les blondes’… Pourtant, le rouge a toujours été la couleur phare des brunes volcaniques! Pour preuve, Elizabeth Taylor en femme fatale ou encore Julia Roberts, plus maladroite, maus qui devient une star en 1990 et est sacrée « plus belle femme du cinéma » grâce au film ‘Pretty Woman’ et à cette cultissime scène de l’opéra. la Version 2013 Vues chez Dolce & Gabbana, cette cascade de robes carmin en dentelle brodée de pierres et de paillettes, le défilé royal de cet hiver.

Réveil on TAPIS ROUGE Cléo Phélie

Des tenues de gala dignes des icônes de cinéma… Mesdames, Messieurs, sortez le grand jeu !

ANNéES FOllES Les années 30, décennie de toutes les fantaisies sont pour la mode un véritable vivier de belles idées : des plumes, des perles, des diadèmes,… Les robes sont fluides pour pouvoir danser mais les accessoires s’empilent pour briller. Comme Marlène Dietrich dans ‘Shangai Express’, Carey Mulligan dans ‘Gatsby le Magnifique’ ou encore Bérénice Bejo dans ‘The Artist’. la version 2013 Une écharpe en satin ceinturée et brodée de plumes et de sequins, crée par Louis Vuitton et portée sur une flanelle anthracite. Le mixe réussi du sexy dos nu et du pantalon de garçon.

18_ Les CARNETS

BAllERINE Le tutu pour tourbillonner et faire tourner les têtes. Ce jupon en tulle a quelque chose de poétique et délicat, Grace Kelly le porte avec une élégance princière dans ‘Fenêtre sur cour’, Marilyn joue les ingénues devant l’objectif de Milton H. Greene en 1954 et Nathalie Portman excelle en danseuse étoile dans ‘Black Swan’. la version 2013 Chloé joue sur les volumes avec un top carré, un tutu à volants rebrodé et décale le style tutu avec des derbies vernies, pas simple pour faire des pointes.


GOlDEN GIRl De l’or de la tête aux pieds, c’est le chic par excellence, celui qui fait bling bling quand on danse. Nicole Kidman dans le premier épisode de ’La Croisée des Mondes’ apparaît dans un fourreau de soie et de voile pailleté et Charlize Theron brille de mille feux dans une robe façon seconde peau pour la campagne du parfum ‘Dior J’adore’. la version 2013 La fantasque maison italienne DSquared opte pour de l’or mate presque bronze, plus sobre donc. Mais n’en n’oublie pas pour autant les paillettes : broderies, bijoux et même fard à paupières.

NUIT BlANCHE lA PETITE ROBE NOIRE C’est la plus basique des tenues de soirée, indémodable et irremplaçable. Son mantra, une coupe flatteuse et sobre. Son charisme est créé par Coco Chanel et sublimé par Audrey Hepburn. Depuis, elle rassure les fashionistas et fait craquer les hommes. Comme Pierre Richard devant le décolleté plus que plongeant de Mireille Darc dans ‘Le Grand blond avec une chaussure noire’, ou encore Gerard Butler face à Katherine Heigl dans ‘The Ugly Truth’. la version 2013 Nina Ricci fait un clin d’œil à l’icône Hepburn avec un modèle crayon ultra moulant, les épaules dénudées et de longs gants blancs.

Très présente dans les années 50, la robe en satin immaculé était le signe de l’élégance absolue et de la pureté ingénue. Deux styles s’opposait : la robe de bal traditionnelle, longue, bouillonnante et bustier comme celle d’Audrey Hepburn dans ‘Sabrina’; la robe crayon plus moderne, droite avec de fines bretelles et resserrée à a taille comme Tippi Hedren, la muse hitchcockienne. la version 2013 Raf Simons, le belge à la création de Dior mixe ces deux styles et présente une robe tulipe à porter avec un chignon serré et des sandales nude… La tenue idéale pour fêter l’immaculé réveillon.

SUBlIME SIRèNE Deux actrices et deux films cultes , Anita Ekberg dans la fontaine de Trevi filmée par Fellini dans la ‘Dolce Vita’ et Rita Hayworth dans le sulfureux film ‘Gilda’. Deux icônes sensuelles qui ont fait naître le mythe de la robe fourreau… Celle qui souligne les courbes et se glisse comme une seconde peau. la version 2013 Plus ample et moderne, le modèle sirène de Blumarine suggère les formes grâce à un jeu d’habile transparence. Les CARNETS_ 19


Moderencontre

Pochette en cuir effet python, 130€. Cabas en cuir et cote de maille, 650€.

ClIO GOlDBRENNER,

C

’est en faisant ses armes chez l’Oréal que Clio aiguise son goût pour le luxe et la création. À la fin de l’année 2010, elle lance sa marque éponyme et imagine une collection à la fois pratique et chic. Fan de cinéma et bercée par la mythologie grecque dont elle tient son prénom, elle a pour souhait de créer des sacs qui ont une histoire et une identité forte. Des modèles baptisés du nom des neuf muses ancestrales et un signe distinctif imparable, une cote de maille en or, petit clin d’œil à son nom de famille ‘Goldbrenner’ qui signifie ‘orfèvre’. “Je souhaitais créer un véritable univers autour de ma marque, quelque chose qui fait appel au souvenir et à l’indépendance”. Elle mise tout de suite sur la qualité et le style, du cuir souple qui vieillit parfaitement et des modèles urbains, da la petite pochette de soirée au grand cabas pour aller travailler. Son but, créer des accessoires élégants qui terminent une silhouette. “On peut être habillée en Zara, avec un simple t-shirt et un jean mais le sac doit avoir de la personnalité et être de belle qualité pour souligner notre style”.

la star des sacs

Cléo Phélie

Naturelle, ambitieuse, pétillante et pointue, en seulement 3 ans, elle est devenue la créatrice préférée des modeuses du monde entier… Clio fait un carton et elle est prise la main dans le sac.

Lorsqu’elle commence, elle rêve sa cliente ‘idéale’ comme l’actrice française Mélanie Laurent. “Une fille simple, belle et naturelle, jamais trop apprêtée mais toujours prête. Mais surtout, une fille active qui en a dans la tête. Aujourd’hui, quand je vois une femme dans la rue, battant le pavé et tenant l’un de mes sacs à bout de bras, je suis comblée !”. C’est avec la même spontanéité et la même simplicité qu’elle a choisi son égérie la saison dernière. Elle contacte Solweig Lizlow (mannequin belgo russe et ex miss météo de Canal +) via Facebook. Juste un petit message en passant pour lui dire qu’elle aime son look et son travail et qu’elle l’invite à aller voir ses créations sur sa page… De cet échange de mails nait une jolie amitié puis une collaboration professionnelle. “Solweig correspond parfaitement à mes créations, elle est drôle, raffinée avec un petit côté rock un peu décalé. J’aime l’idée qu’on peut porter mes sacs aussi bien en baskets qu’en escarpins….” Et en maillot aussi semble-t-il, comme Sharon Stone à Miami avec son cabas caramel signé Clio Goldbrenner. La jeune belge s’exporte et explose. Après une collection capsule (comprennez Pop’Up Store) remarquée aux Galeries Lafayette, cet hiver les modèles de Clio seront vendus sur l’eshop de la prestigieuse enseigne parisienne. Et dans le reste du monde aussi. De Saint Tropez à Mexico City en passant par Genève et les Emirats Arabes. Et pour l’été, elle nous a réservé une collection loin de la ville, pour un weekend à la mer, avec des modèles nude et naturels d’inspiration bohème. Un shooting réalisé sur les plages de la côte belge car même si Clio veut aller loin, elle n’en n’oublie pas pour autant d’où elle vient !

Ce qu’elle n’oubliera pas d’emporter dans son sac pour le réveillon… • Mes clés sur mon nouveau porte clé ‘Eros’ (de la collection été 2014) • Mon mascara Lancôme et mon gloss Kielhs pour un petit raccord maquillage pendant la soirée. • Mon Iphone pour faire des photos souvenirs !

Les points de vente en Belgique : Chez Enes à Anvers : 9, Schuttershofstraat. 03 248 84 16 Chez Butterfly à Waterloo : 42, Passage Wellington. 02 353 05 20 Chez Dressing Room à Uccle : 2, Parvis Saint Pierre. 02 343 10 02 Infos et autres points de vente sur cliogoldbrenner.com


Tenfancesfêtes

Toque en fausse fourrure effet léopard, Chapellerie Herman, 22,90€

Minaudière en fourrure de renard, métal et python, Jimmy Choo, prix sur demande. Francis Ferent.

Infos et points de vente : www.herman-headwear.com 08 438 81 03

60, avenue Louise 1050 Bruxelles. 02 545 78 30

Nœud papillon en satin, 15€

www.ruedeshommes.com

On copie Marlene Dietrich et son attitude chic boyish.

Thank you for SMOKING

Broche en laiton plaqué argent et cristaux Swarovski, Melissa Kandiyoti, 125€

www.melissakandiyoti.com

Cléo Phélie

Chapeau haut de forme en feutre et satin, 30€

www.belledandy.fr

Veste de smoking en coton et satin, H&M, 39,95€

82, rue Neuve 1000 Bruxelles www.hm.com/be

Top sans manches type smoking, Mexx, 59,95€. www.mexx.be

Chemise en coton à plastron, Scotch & Soda, 84,95€. Tinok. 165, avenue Louise

1050 Bruxelles. +32 2 646 35 87 22_ Les CARNETS

Derbies en cuir verni, Exit, 160€

Jupe en sequins, Mango, 39,95€

EXIT SHOP. 15, Galerie de la Toison d'Or 1050 Bruxelles. 02 511 77 77

41, chaussée d’Ixelles à 1050 Bruxelles. 02 502 22 40


Cadeauxbijoux

Heures en or L’heure chez Tiffany & Co à New York ? Réponse du célèbre joaillier américain : 3 pendentifs en or rose, gris ou jaune sertis de diamants. Chacun fait partie de l’Atlas Collection inspirée par l’horloge mythique de la Maison sur la 5ème Avenue.

Cadeau puissance 10 Bracelet Force 10 Fred : iconique et équipé d’une manille-fermoir en céramique ! Une première pour ce bijou né de la mer. Pas question, en revanche, d’abandonner ses embruns de diamants...

66, boulevard de Waterloo, 1000 Bruxelles. 02 501 66 33 Tiffany.com

1+1 = 1 Les nouvelles bagues ‘solo’ de la collection Spirale dinh van s’assemblent et se juxtaposent selon les goûts et le budget : or rose et argent, or jaune et or blanc, diamants blancs et diamants noirs. Ou bien, se séparent pour être portées à chaque main...

Boutiques dinh van Place du Grand Sablon 14 et Woluwe Shopping Center 02 511 83 53 www.dinhvan.com

Tollet Joailliers à Bruxelles : 02 218 11 93 – 02 354 24 65, Desitter à Liège : 04 222 36 76

Unique Un bijou d’un créateur artisan joaillier n’est pas un luxe : c’est un pur bonheur. A Liège, Olivier Pauquet cisèle cette démarche personnalisée. Spécialiste des perles de toutes origines, il en pare ses créations : bague or blanc, diamants et perle de conche des Caraïbes. Une perle très rare, impossible ‘à cultiver’ !

28, rue Puits-en-Sock. 04 342 21 59 www.pauquet.com

JOyEUX CARATS à toutes ! la magie de Noël opère toujours lorsqu’à minuit, rubans et papiers dorés laissent apparaître l’écrin griffé d’un joaillier. Attention, cette page fait office de Christmas wishlist... Catherine Malaise

Evolutive Elle aime le changement ? La nouvelle Flanders love Collection va la combler. Une technologie de pointe a permis de créer cette bague au cœur interchangeable d’or gris serti ou d’or rose. Les combinaisons, éblouissantes grâce à l’éclat extrême du brillant ‘Flanders Cut’, peuvent se compléter au gré des cadeaux ! www.flanders-love-collection.com

Poignet d’amour Sobre et somptueuse : manchette d’or rose traversée par un double lien de diamants. Coup de cœur signé zanotti, exclusivité des Joailliers Tollet.

Bruxelles et Waterloo : 02 218 11 93 www. tollet.com

Talisman For You : nouvelle collection porte-bonheur du joaillier suisse Chopard. Les pierres précieuses taille cœur y sont assemblées par 4 autour d’un diamant rond. Elles deviennent les pétales précieux de tendres bagues et pendentifs fleurs...

www.chopard.com

Jamais trop... Les bracelets joncs, on les multiplie ! Ceux du joaillier italien Roberto Coin ont l’avantage d’être souples et élastiques. En fils d’or tressés, ils enlacent le poignet avec sensualité et se rehaussent, ici et là, de diamants ou d’une autre pierre de couleur facettée. Collection Primavera.

0475 725 223 www.robertocoin.com 24_ Les CARNETS


montrebijoux Dans les années soixante, la Via Condotti à Rome était l’un des lieux de rencontre privilégiés d’une élite internationale d’artistes, d’écrivains et d’acteurs. On y sentait cette sorte de ‘douceur de vivre’ italienne, entre élégance, raffinement et nonchalance. C’est elle qui continue notamment d’inspirer la maison Bulgari.

lA DOlCE VITA en écho Nathalie Marchal

S

ous le soleil de juillet, Paris est resplendissant. La ville lumière est un trésor aux ambiances multiples. Et celle qui règne à la boutique Bulgari rue Georges V à l’occasion des Journées de la Mode est particulièrement glamour. Cet écrin sur deux étages – le plus grand d’Europe, qui a ouvert en 2008 – abrite les collections de joaillerie et horlogerie ainsi que les lignes d’accessoires de la maison italienne. Il accueille aussi un espace d’exposition régulièrement utilisé lors d’événements, comme par exemple celui-ci. Car cette année, Bulgari est devenu partenaire de la Fédération Française de la Couture, et fait partie du Comité des Joailliers de la Haute Joaillerie qui ont rejoint la haute couture et sont, à ce titre, inscrits au Calendrier de la Couture. C’est le premier joaillier non français à rejoindre ce comité. Une fierté et une reconnaissance pour la marque italienne. La maison Bulgari a choisi Carla Bruni pour être l’égérie de sa collection ‘Diva’.

Charme et féminité sont les maîtres mots de cette collection très représentative de l’ADN du joaillier romain.

Vision moderne de l’hédonisme

Motif géométrique modulaire

Et une occasion particulièrement bien choisie de présenter sa nouvelle collection de Haute Joaillerie baptisée ‘Diva’, dont dix pièces d’exception, avec Carla Bruni comme égérie. Car ‘Diva’, c’est une collection très forte chez Bulgari, tant elle fait écho à ces femmes célèbres qui, dans les années cinquante et soixante, ont porté les bijoux de la maison. Elisabeth Taylor, Sophia Loren, Ava Gardner et tant d’autres, qui ont marqué de leur empreinte l’histoire du cinéma, stigmatisent encore et toujours l’image de la Dolce Vita… Une source d’inspiration stylistique affirmée pour cette collection exubérante, généreuse, toute en formes et en courbes. Avec toujours bien sûr ce mélange très recherché de couleurs, et cette façon de tailler les pierres en cabochons et en galets, qui sont si typiques de l’ADN du joaillier romain. Si cette collection est sans conteste symbolique d’une réelle élégance, il y a aussi en elle un équilibre entre des formes géométriques et arrondies, et la souplesse des éléments comme en osmose avec les mouvements du corps. De quoi lui conférer une sorte de surprenante désinvolture.

Mais revenons-en aux sources d’inspiration de cette collection, et donc aux divas. Imaginez Elisabeth Taylor sur le tournage de Cléopâtre. On maquille ses inoubliables yeux améthyste en soulignant leur contour d’un épais trait noir s’étirant jusqu’aux tempes, qui évoque une forme triangulaire. Ce maquillage trouve sa source dans l’iconographie classique de l’œil du dieu Horus, puissant symbole de prospérité et de santé dans la culture égyptienne. Quelle meilleure inspiration pour mettre en valeur le regard captivant de celle qui a su incarner si bien le charme mystérieux et sensuel de la reine du Nil ? Mais le motif géométrique modulaire de la ligne Diva évoque également un éventail, dont l’usage en tant qu’objet artistique et aristocratique s’est généralisé en Europe à partir du XVIè siècle. Les plis emblématiques de cet instrument de séduction dont s’inspire la collection épousent la forme tridimensionnelle d’une corolle. Suivant un rythme et une géométrie bien étudiés, les éventails se succèdent, grands ou petits, retournés ou suspendus. Comme une expression particulièrement sensuelle de la féminité. www.bulgari.com

Le motif modulaire géométrique de la ligne Diva évoque un éventail qui épouse les formes tridimensionnelles d’une corolle. 26_ Les CARNETS


Portraitbijoux La beauté de Florence ne cesse d’inspirer Annamaria Cammilli au fil de ses créations, qu’elle décline dans les 6 tons de l’or.

l’IMAGINAIRE D’UNE

A

artiste Nathalie Marchal

nnamaria Cammilli dessine, peint, sculpte, imagine, crée. Elle regarde et ressent la vie, la nature, les gens. Et ne s’arrête jamais d’exprimer ce ressenti. Son regard se pose sur vous avec une infinie douceur, mais au fond de ses yeux c’est l’expression créative dans sa totalité qui pétille. Alors, au delà d’être une designer joaillière connue et reconnue bien au-delà des frontières florentines et même européennes, Annamaria est véritablement une artiste. Pour elle, créer c’est juste naturel. Et indispensable, vital. Dans tout, de la plus petite chose à la plus sublime réalisation. D’un plat concocté pour ceux qu’elle aime à la reproduction d’une forme végétale sur un tableau monumental, de la réalisation d’un vêtement à la création d’un bijou. Au fond, ce que l’on sent en elle c’est un besoin insatiable de donner. Donner d’ellemême, de sa personnalité, de son besoin d’expression.

28_ Les CARNETS

‘‘

‘‘

Les formes de la nouvelle collection DUNE ont puisé leur inspiration dans les dunes du désert et les terrains rocheux et accidentés façonnés par les vents et l'eau. Bague à partir de 1030 €, bracelet à partir de 3290 €, bracelet chaîne à partir de 9590 €.

Ma collection préférée ? C’est toujours la dernière !

Sur le vif

Quand on lui demande si elle aime le contemporain, Annamaria répond que c’est parce qu’il représente le devenir. Elle en dessine les contours avec cette sensibilité qu’on lui sent à fleur de peau, mais aussi une exigence d’où sourd une volonté de perfection qui ne souffre aucun compromis. Sans doute est-ce pour cela que sa marque de bijoux est la première à Florence. De la conception à la réalisation, tout est d’ailleurs fait en Italie. Avec en fil rouge une approche extrêmement pointilleuse de la bel ouvrage. La genèse de chaque collection - une tous les six mois – est toujours la même : une esquisse, celle d’une forme qui exprime la poésie d’un fragment de nature : le velouté d’un pétale de fleur, le bombé d’une nervure de feuille, le repli d’une dune de sable soufflée par la brise ou l’ourlé d’une vague qui vient s’épuiser sur la plage. Et de cette esquisse naît le bijou : broche, bague, collier, bracelet, pendentif. “Après le design, c’est la portabilité qui est très importante“. Primordiale même, pour toute l’équipe qui encadre Annamaria. “Nos collections sont conçues pour être portées

A Florence, elle a fêté les trente ans d’existence de sa maison de haute joaillerie. Et inauguré sa nouvelle boutique, qu’elle a installée juste à côté du Palazzo Vecchio. Un choix emblématique de son extrême sensibilité à la beauté. au quotidien, pour accompagner la femme active dans tous les moments de sa vie”.

Exit les diktats Mais quelle est la personnalité de la ‘femme Cammilli’ ? “Une femme ne doit pas nécessairement être belle dans le sens conventionnel du terme”, murmure Annamaria. “C’est plutôt une question d’avoir une belle âme, une sensibilité, une joie de vivre”. Est-ce cela, finalement, le secret qu’elle dévoile au fil de ses pièces uniques et de ses collections ? Elle avoue que ce qui la touche au plus profond d’elle-même, c’est de voir les femmes porter ses bijoux. “Dans mes créations, c’est vraiment une partie de moi-même que je donne. Alors oui, c’est toujours une grande émotion de voir une femme avec un de mes bijoux”. Quand on parle de sensibilité… Elle semble contagieuse, aussi. Une sorte d’esprit de famille qui anime toute son équipe, à commencer par sa fille Raphaëlle qui la seconde avec un respect qui en dit long.

Bellissima Firenze Les bijoux d’Annamaria Cammilli sont portés dans le monde entier. Mais son port d’attache, sa référence, c’est et ce sera toujours sa ville natale. Une ville qui l’habite, avec laquelle elle entretient un lien indéfectible. “La beauté de Florence m’aide à créer de la beauté“. Un écrin précieux, au sein duquel elle a installé son propre flagship store, juste à côté de la Piazza della Signoria veillée par l’imposant Pallazo Vecchio. Un lieu symbolique de son attachement à ce pays, à ses traditions et à son rayonnement. infos: +32 475 61 49 07 - www.annamariacammilli.com

Pour célébrer les trente ans de la marque, Annamaria Cammilli a ouvert son premier flagship store italien en plein cœur de Florence.


cadeauxbijoux

Grisante Elégante, tendance et taillée dans l’acier : l’Ice-Style s’offre en taupe et en 7 autres profondes teintes hivernales soulignées de métal rose doré. Ice-Watch, 139 €.

Cool Un cadeau qui a du sens et met de bonne humeur ? Un DoDo ! Mini-pendentif, micro animal totem d’un sentiment ou lettres en or 18 kt : à partir de 70 €, sur bracelet, créoles d’or ou cordon de coton.

Belles italiennes Rondes, pulpeuses, scintillantes : elles font oublier qu’elles sont en argent ! Les bagues Pesavento ont, néanmoins, l’âme joaillière et s’habillent d’un émail ‘poudré’ anthracite, bronze, marron ou beige antilope. Collection Polvere di Sogni, 272 € à 305 €

www.dodo.it

www.pesavento.com

www.ice-watch.com Flowers’ party Donner un avant-goût de printemps en décembre, c’est généreux... et fort stylé grâce à ces boucles d’oreilles en argent griffées Gucci ! Collection Gucci Flora, 280 €. 02 344 48 57

Chic, C’EST MINUIT !

Catherine Malaise

On déballe et on s’emballe pour ces présents dont l’avenir est, d’ores et déjà, tout tracé : nous rappeler avec émotion qui nous les aura offerts...

Poétique On en a rêvé un jour à la plage, elle l’a fait : la créatrice Mathilde Danglade a logé un petit galet dans l’une de ses délicates bagues en vermeil, 165 €. Son concept-store bruxellois brille aussi de pierres plus précieuses.

32, rue Darwin 02 345 83 58

Gipsy Remède express à la grisaille de l’hiver : collier en métal et cristaux multicolores Swarovski. Signé Sveva, chez Cachemire Coton Soie, 385 €.

Pas banale Partagé entre mode, design et art contemporain au cœur de Bruxelles, le nouveau concept store SiblingsFactory fait découvrir les créations de la française Yvonne Léon. On adore sa bague ‘hippocampes’ en or jaune, tsavorites et diamants, 1500 €.

53, avenue Franz Merjay 1050 Bruxelles. 02 647 09 88

31, rue du Vieux Marché aux Grains -1000 Bruxelles. 02 503 60 71

Poupées russes Nul besoin d’attendre le Nouvel An russe pour porter ce bracelet décoré de matryoshkas par l’orfèvre émailleur FreyWille. En plaqué or et émail, 460 à 835 €.

Boutiques FreyWille Bruxelles : 45, place du Grand Sablon - 02 502 35 20. 6, place Louise - 02 537 09 19

Grand jeu Idée-cadeau toujours très appréciée, des boucles d’oreilles en cristaux facettés pour se la jouer princesse... Swarovski, 99 € -

www.swarovski.com 30_ Les CARNETS


CadeauxNoël

Headband signé Florence pour Maison louise Collection, en velours noir plaqué or rose,120€, chez Elles. Avenue Louis Lepoutre 22 à 1050 Bruxelles.

02/346.46.19. www.facebook.com/MaisonLouiseCollection

SURPRENDRE en offrant Coralie Tilot

E

t voici venu le temps des cadeaux. Et avec lui, la sacro-sainte question: comment faire plaisir en étonnant? La recherche de l’objet inédit appartient à ceux qui aiment sortir des sentiers battus tout en pensant à celui ou à celle à qui ils destinent leurs présents. Certaines maisons font appel à des designers de saison, d’autres réussissent à marier exclusivité et artisanat. Une philosophie qui permet de réconcilier le fait main au plaisir d’offrir un cadeau qui s’inscrit dans la personnalité de celle ou celui à qui il est destiné. Ludique et pratique, beau et différent, bon et caritatif, voici autant de présents qui marqueront de leur forme et de leur style les intérieurs ou les personnalités concernées. Sélection de saison…

Porte clés en argent et bouchon de liège, à partir de 295€ pièce. Degand

Avenue Louise 415 1050 Bruxelles. 02/649.00.73. www.degand.be

Luge le Mont Saint Michel. Faire du ski ou de la luge, question de style. Celle-ci est faite main, recouverte de collet naturel (580€) Siblings Factory.

Elles se glissent dans une serviette comme dans un sac. Les habitués des montres de belle facture connaissent la dénomination. Ces ‘marmottes’ ou étuis de voyage évitent les coffrets, parfois encombrants, et destinés aux montres de collection. Leur particularité? La qualité exceptionnelle de leurs cuirs français et le soigné des finitions (coutures, côtes, boucle, faciles à glisser), le résultat d’un travail fait main et réalisé en atelier 100%made in France. Nous devons cette initiative à son fondateur, un collectionneur de montres d’exception, Mickael Lefeuvre, Atelier Romane, qui, comme beaucoup, ne souhaite pas se séparer de ses pièces favorites. Couleurs en collection et sur commande, du presque sur mesure (possibilité aussi de personnalisation) à l’attention des hommes comme… des femmes. Marmottes Atelier Romane livrables dans le monde entier, pour environ 450€.

Renseignements Bernard W. Newton, Atelier Romane, atelier.romane@gmail.com 00.33.6.75.09.55.28. 32_ Les CARNETS

© STUDIO DES FLEURS

02/503.60.71. www.siblingsfactory.com

Porte accessoires GROOM en noyer Canaletto et cuir Taurillon. Prix sur Demande, collection Les Nécessaires d’Hermès, par Philippe Nigro.b

Boulevard de Waterloo 50 1000 Bruxelles. 02/511.20.62. www.hermes.com

Joindre le plaisir d’offrir à la bonne cause… A chaque mois sa bougie. Celui de décembre laisse l’Ambre Noire s’exalter. A chaque achat d’une bougie Emisa, est rétrocédé une partie à la Fondation Emisa dont le but est d’améliorer le bien-être des patients du service d’oncologie médicale des Cliniques Universitaires Saint Luc. De fabrication purement artisanale (cires naturelles, verrerie polonaise, écrin carton italien, parfumeur de Grasse), les bougies Emisa, 65€, 70h de combustion.

En vente chez Rob, www.rob-brussels.be, Filigranes, www.filigranes.be, Arte Mobilis à Overijse, www.artemobilis.be EmisaFacebook


Beautéfêtes

BEllE au-delà de minuit Catherine Malaise

Réveillon, ça rime avec Cendrillon. Armée des bons produits, plus besoin de fuir aux 12 coups de minuit pour cause d’embûche make-up !

Un poudrier festif

Un rouge star On se sophistique vite et bien avec un ‘vrai’ rouge. lancôme réédite la nuance ‘Etincelle’ de 1955. Ce rouge orange easywear s’allie à la formule crème de l’Absolu Rouge qui regalbe les lèvres. L’étui, paré de caviar de cristaux Swarovski, rendra glamour les raccords maquillage. Fourreau argent pour le mascara Hypnôse Star, adepte du volume spectaculaire et du regard ‘cinéma’.

Se poudrer d’or en exhibant un précieux boîtier : la poudre compacte Diorific Dior sprayée de nacre. Elle éclaire les pommettes de minuscules particules dorées et les sculpte en douceur. Pour matifier les brillances de fin de soirée, emportez aussi une poudre invisible.

Un regard en or La paupière lingot, c’est de circonstance. Pour arborer l’aplat gold en beauté, on investit dans des fards qui patinent le regard. Véritable bijou d’œil, la palette Ondulations d’or Givenchy fait fusionner l’or et le noir en un bronze dense et profond qui ira à toutes. Chez Chanel, aucune banqueroute du look à craindre avec le mono Illusion d’Ombre Initiation. Sa texture iridescente bronze platine est ultra facile à doser et tamiser.

Un complice du teint ‘Etre la plus belle pour aller réveillonner’ passe obligatoirement par l’étape fond de teint. Fatiguée ? Fiez-vous au Sérum de Teint Youth Liberator ySl : sa texture stretch lisse la peau et remplace les imperfections par un éclat frais et reposé. Effet aussi magique qu’immédiat ! La fête se terminera à l’aube ? A vous, ‘Tenue de Perfection’ Guerlain, un fond de teint fluide qui piège l’éclat dans le velours et le fait rayonner avec naturel malgré les heures, la chaleur, l’alcool...

5 coffrets Thalgo à gagner ! Pionnier en cosmétique marine, le laboratoire Thalgo puise dans la mer de véritables forces rajeunissantes. Ce partenaire des centres thalasso et instituts de beauté y a aussi trouvé un complexe d’acide hyaluronique qui comble et lisse les rides installées. Le temps des fêtes, un coffret réunit les 3 must-have : une crème, un masque-gel pour repulper l’intégralité du visage et un ‘traceur’ haute précision opérant un lissage instantané surprenant. Pour le recevoir, juste une petite question...

le laboratoire Thalgo est-il français, italien ou espagnol ? Réponse à envoyer aux Carnets de Paris Match – Concours/Thalgo- Rue des Francs, 79 à 1040 Bruxelles. (En n’oubliant pas de mentionner vos nom, prénom, adresse et e-mail). Les cinq premières réponses exactes se verront averties et le coffret leur sera envoyé. 34_ Les CARNETS

Des doigts de fée A la table du réveillon, les mains sont en vedette. Alors, on les pare de luxe avec le duo Manucure Bijou Diorific de Dior. L’alchimie consiste à poser une couche de laque dorée sur les ongles, saupoudrer de micro perles cristallines et laisser sécher...

Un absorbeur de fatigue Toute la journée, c’est le rush et le soir, le contour des yeux accuse le coup ! Solution d’urgence : des compresses flexibles imprégnées d’actifs hydratants, stimulants et liftants. Eye Recover Filorga promet d’agir - en 15 minutes chrono - sur les signes de fatigue, gonflements, paupières rougies, cernes et relâchement.


Noël féerique Il est des nuits qui se noient dans des cieux indigos, plongent dans une mer d'étoiles, s'accrochent au soleil levant : c'est une 'sphair' qui les berce !

NUITS ET

Merveil es ...

lina Paraty

laurent Kefer a la passion des découvertes et des voyages en dehors des sentiers battus. C’est ce qui l’a amené avec son épouse à désirer dormir au cœur de ces lieux qu’on pourrait qualifier d’improblables à force d’être magnifiques. Egalement adepte du micro-housing – manière d’habiter qui privilégie le ‘moins’ est ‘plus’ et simplifie le mode de vie –, il a fabriqué la première ‘Sphair’ voici déjà 6 années. C’est au retour d’un voyage de trois mois en Ethiopie dans le cadre d’une adoption internationale que laurent transforma son violon d’ingres en métier : la ‘sphair’ allait entamer son tour du monde et y métamorphoser des nuits et des nuits en rêves éveillés !

Nuits insolites Le développement de divers projets fructueux allié à un sens aigu de la créativité et un goût prononcé pour l’exploration de lieux et de modes de vie alternatifs, il n’en fallait pas moins à Laurent Kefer pour se lancer dans la conception d’une véritable bulle, structure en polymère translucide de forme sphérique de 4 mètres de diamètre qui peut devenir chambre à coucher avec vue imprenable sur la nature environnante tout en offrant un confort domestique de qualité, à l’abri des conditions météorologiques. Avantage encore : la ‘sphair’ est un modèle de tourisme léger, renouvelable, écologique grâce à sa facilité et rapidité d’installation et démontage. “La sphair est une attraction à elle seule. Translucide, cette bulle sereine protège tout en offrant une vue panoramique sur le paysage et sur le ciel” commente Laurent. Sensation garantie d’être seul au monde, au creux des forêts, sur des cimes inouïes plus près de la voie lactée encore, face à des vallées embrumées par l’aube, au bord d’un océan de sable … Car la ‘sphair’ se pose là où le client le souhaite. Il suffit de le rêver, de formuler quelques mots clés symbolisant son attente ainsi que la période souhaitée – à ne pas rater la nuit des étoiles filantes en plein été ! – via le site www.lesnuitsinsolites.com . “C’est notre plaisir de transformer le rêve en projet. Notre équipe a déjà fidélisé de nombreux lieux et des scénographies adaptées aux 36_ Les CARNETS

envies les plus personnelles le temps d’une nuit ou d’un séjour prolongé”. S’il est possible d’acheter sa nuit sur mesure, il est aussi envisageable de devenir propriétaire de sa propre bulle : des ventes à des particuliers ou entreprises que Laurent Kefer confie avoir toujours rélaisées en sélectionnant le profil des acheteurs, le projet d’accueil et la situation tel un monopoly des lieux à intérêt élevé.

Rien que pour vos yeux L’ensemble des propriétaires de ‘sphair’ ont au fur et à mesure de son succès émis le souhait de se fédérer sur une même plateforme. C’est là que www.eyeshotels.com démarre. Le site collecte tous les ‘sphairs’ dans le monde de Nice à la Tasmanie, d’Honfleur à la Guadeloupe, etc … - et met en vente des «cartes d’accès » de quatre niveaux, quatre valeurs donnant accès à quatre catégories de ‘sphair’. Tous les lieux sont des endroits privés garantissant une intimité totale garantie dès l’arrivée jusqu’au lendemain. Selon les propriétaires, des prestations et services s’ajoutent au séjour pour le rendre plus insolite encore : accès par les airs ou à ski, repas, spa, etc …Un service à la carte où l’imagination demeure : toute demande saugrenue est la bienvenue jusqu’à J-2 … Rêver n’a jamais été aussi magique !


GRAND concours de Noël

La chasse aux cadeaux

l’approche de Noël apporte toujours son lot de magie et de cadeaux. Dans la hotte du Père Noël, les Carnets de Paris Match ont trouvé de petits trésors et n’ont pas résisté à vous les offrir. Un petit conseil : n’attendez pas les douze coups de minuit pour lui envoyer vos demandes…. Marc Samain

Echarpes Olivier Strelli Dynamiques, chromatiques, chics en diable : les voilà qui reviennent sauter au cou de la mode cet hiver ! Avec 100% de bonne humeur garantie grand teint et des tissages inédits : les écharpes tissées ‘classiques’ sont maxi-longues (180 cm), les carrées en format châle (130 x 130 cm), d’autres légères et aériennes sont en mousseline de laine (200 cm !). En laine, soie et coton, les écharpes soyeuses et raffinées se la jouent féline et sauvage au rythme de couleurs fortes, tags tribaux et photos agrandies d’un léopard ou de la peau d’un crocodile…

Bague Roberto Coin

www.strelli.be

Ses bijoux sont des musthave de la féminité contemporaine. La collection Primavera en fils tressés d’or rose, or jaune ou gris est LA spécialité de Roberto Coin. A gagner : bague multi rangs flexible - en or blanc, jaune et rose. (680 €)

0475/725 223 www.robertocoin.com

Interbag carmin Just Campagne Un sac Just Campagne est unique, intemporel, c’est une épure. Sac en cuir Taurillon grainé, fermeture zippée, porté bandoulière amovible, finition laiton ou nickel (190 €)

Boutique à Bruxelles Chée de Charleroi, 30. 02 534 84 93 www.justcampagne.com

Paniers gourmands Corné Port-Royal De quoi satisfaire les plus gourmands ! Chaque panier contient la nouvelle boîte Extrême, garnie des pralines les plus gourmandes de la gamme ; un ballotin assortiment classique 350g ; la nouvelle boîte garnie de 18 mini-tablettes de 10g. aux 9 parfums ; un étui gourmand garni de 7 truffes au chocolat, marc de champagne, xxpresso et caramel au sel de Guérande; un pot de pâte à tartiner chocolat fondant de 400g. et trois ‘Chocospoons’, bâtons de chocolat à faire fondre dans une tasse de lait chaud pour un délicieux chocolat chaud.

www.corneportroyal.com

Bougies Beluga Dans son écrin rouge, ce modèle ‘les filles de Monaco’ (130 €) fait partie des collections Beluga Luxury Fragances qui se déclinent en 3 tailles dans 16 parfums et 4 coloris. De la sensualité de la fleur de cuir à la fracheur de la Cologne sicilienne, laissez-vous porter au gré de votre imagination. En vente chez Didden &

Co 02 648 95 79 ou au Golf du Zoute. www.belugaluxuryfrangrances.com

Happy Caroll Box Ce n’est pas un petit plaisir mais plein de petits plaisirs que vous allez découvrir dans cette boîte qui contient 1 joli collant noir pailleté, 1 carnet ‘Happy note’, 1 coque IPhone 4 illustrée , 1 carnet de post it imprimés de pois colorés, 1 lot de 3 crayons papier imprimés fantaisie et 1 vernis de la marque ‘UNE’, dans un coloris trendy. (25 €) www.caroll.com


Pyjama Princesse Tam-Tam Laissez-vous séduire par ce pyjama Charlie, idéal en hiver, qui est vraiment le it de la collection Princesse Tam Tam. Un pyjama à porter chemise semi-ouverte et ceinturée… Veste en satin de coton/soie imprimé, 90€. Pantalon en satin de coton/soie imprimé, 80€.

www.princessetamtam.com

Perles de lalique Magnums Champagne Esterlin Cléo Parce que le bonheur se partage, la cuvée « Cléo » des Champagne Esterlin fait partie de ces joies infinies qui pétillent autant dans les yeux que dans la coupe. Un 100 % chardonnay exubérant avec des agrumes et de fines touches minérales que se déguste avec sagesse. (89 €)

www.champagne-esterlin.comou 02/ 308 58 33/37.

Bracelet Melissa Kandiyoti Orné de cristaux Swarovski, ce bracelet de la collection Precious, créé par cette créatrice belge de talent, est en laiton plaqué vieil argent (95 €). 02/375 30 44

Un chypre moderne qui met en scène des matières premières naturelles de la plus grande qualité, scandaleusement dosées. Perles de Lalique... une ode à l'éternel féminin. Le coffret comprend une Eau de Parfum, une crème corps, un shower gel et une miniature.

www.melissakandiyoti.com

Sac BETTy Noir Réalisé en cuir grainé, ce sac s'inspire du travail de selleries des automobiles Delage et reprend la forme très identitaire des calandres. Le rouge Delage, signe distinctif de la Maison, est utilisé en doublure dans toutes les créations. Sangle amovible incluse. Métallerie délicatement ouvragée en laiton. (990 €)

www.delage1905.com

A gagner 1 bague Roberto Coin de la collection Primavera I 10 bougies Beluga ‘les filles de Monaco’ I 6 magnums Champagne Esterlin Cuvée Cleo I 1 paire de boutons de manchette Tollet I20 Caroll box I 1 sac Betty I 5 Interbag Just Campagne I 6 pyjamas Princese Tam-Tam I 15 paniers Corné Port-Royal I 3 bracelets Melissa Kandiyoti I 10 coffrets Perles de lalique.

Comment participer ? Envoyer vos réponses au Père Noël, avant le lundi 23 décembre 2013, en indiquant 3 cadeaux par ordre de préférences et en répondant aux 3 questions sur carnetmatch@saipm.com ou sur carte postale avec vos coordonnées complètes à Les Carnets de Paris Match – Concours Noël – 79 rue des Francs – 1040 Bruxelles.

Boutons de manchette Tollet En argent et onyx, ces boutons font partie d’une collection sans limite des joailliers Tollet. (150 €)

02/218 11 93, rue des Fripiers, 36 - 1000 Bruxelles. Autres points de vente sur www.tollet.com

1 quel est le nom de la cuvée des Champagne Esterlin ? 2 Comment s’appelle le pyjama de l’hiver ? 3 Combien de Carnets de Noël seront distribués à l’UGC Toison d’Or à Bruxelles ? Mes cadeaux préférés sont... Les CARNETS_ 39


Cadeauxdéco

A recycler en doudou Le coussin étoilé à lancer sur les canapés, et à conserver toute l’année ! les Bonnes Manières, 27€.

www.lesbonnesmanieres.eu

Plus drôle qu’une étoile à accrocher Le chien déguisé en ange à piquer au sommet du sapin. Pug Tree Topper, 12€. www.firebox.com

Fabuleux ORNEMENTS ! Bien sûr, il y a les boules, guirlandes et autres décors ravissants. Mais en marge de la tradition, reste quelques pièces et idées d’exception.

Juliette Debruxelles

l’installation lumineuse Une suspension design à installer seule ou à multiplier, selon son budget, pour un effet ‘douce nuit’ éclairé. Suspension Mass Light NA5 de Norm, en cuivre ou en laiton, 165€

www.design-ikonik.com

Joyeusement régressif Le robot Père-Noël, en guise de boule de Noël. Robot Santa Christmas Decoration, 20€ chez Urban Outfitters.

6 place Stéphanie, 1050 Bruxelles. www.urbanoutfitters.com

Carrément mexicain La petite tête de mort joyeuse surmontée d’un sombrero digne de Tata Yoyo, parfait pour un arbre décalé ! Catrina Ornament par Suzanne Myal, 35€ www.eu.fab.com

l’idée qui inspire

40_ Les CARNETS

Dans la vitrine de la boutique de déco et accessoires Rose, dans le quartier du Châtelain, des centaines de ‘Sapins magiques’ suspendus. Un effet bluffant à copier l’an prochain, puisque pour éviter l’évanouissement, il faut laisser aérer lesdits sapins des semaines avant d’imaginer les exposer à l’intérieur.

l’investissement arty

Rose, 56 rue de l’Aqueduc, 1060 Bruxelles.

Exposition chez Chantier(s) Art House jusqu’au 28/12, 47 rue du Bailli, 1050 Bruxelles. www.chantiers-arthouse.com

Anto Fils de Pop, c’est l’un des artistes contemporains les plus courus du moment. Sa réinterprétation de la Vierge Marie vaut toutes les décorations thématiques ! Unique et bien plus chic qu’une crèche en toc.


Noëlcréations

‘Bijoux de Mur’ by Pili Collado, créatrice

By Marine Breynaert, designer

Avant la réalisation, l’esquisse… croquis de Carine Gilson, créatrice de lingerie

© NICO

First Edition in Brussels lES SAPINS DE NOël DES CRéATEURS BElGES Coralie Tilot

lorsque les créateurs se mêlent de Noël, cela donne des interprétations aussi variées que riches en messages comme cette première édition bruxelloise, calquée à l’image des Sapins de Noël des Créateurs (une initiative parisienne que l’on doit à Marie-Christiane Marek, journaliste et productrice d’émissions de mode, marraine de l’événement). Le vernissage qui s’est déroulé le 5 décembre dernier inaugurait cette exposition pour le moins insolite. Les œuvres créées seront ensuite mises aux enchères lors d’un dîner de gala à Maison Particulière, centre d’art à but non lucratif qui mettra exceptionnellement et gracieusement son espace à

‘Happiness Rings’ by Delvaux

‘Clonflict Tree’ by Michael Guerisse 42_ Les CARNETS

disposition. Les bénéfices de la vente seront ensuite intégralement reversés à une association. Les œuvres créées sont exposées à l’espace SiblingsFactory (Rue du Vieux marché aux grains, 31 à 1000 Bruxelles). Un Happening aussi créatif que nécessaire. Ou comment joindre les talents à la bonne cause… Les créateurs belges qui ont réalisé leur vision du sapin de Noël : Benjamin Spark - Carine Gilson Charles Kaisin - Charlotte Collard Delvaux - Edouard Vermeulen Jeroen Boon - Julien De Smedt Krjst - Marine Breynaert - Michael Guérisse O'Leary - Pili Collado Thierry Boutemy et Versa-Versa pour Perrier.

‘Le Sapin selon‘ Charles Kaisin, designer, oil ‘War is over’ de Benjamin Spark, artiste, en arrière-plan

By Jeroen Boon, Product Designer


Saveursdouceurs

Si Noël m’était conté C’est le nom de la collection Marcolini qui a mis dans sa hotte un Teddy avec ses petites boules aux pralinés différents, mais aussi un Père Noël au ventre rebondi tout en chocolat au lait fourré et brisures de nougat et tant d’autres surprises…

E-boutique www.marcolini-eboutique.com

Sapin le Magnifique Pour réaliser ces pièces gourmandes Art Déco, la Maison Wittamer a collaboré avec Kate Houben, créatrice bruxelloise aux talents multiples. Diplômée en typographie de l’École Nationale Supérieure des Arts Visuels de la Cambre, Kate Houben privilégie les projets qui lui permettent de mêler intelligemment le graphisme et le design. C’est le cas avec ces sublimes créations éphémères dont ce sapin au chocolat noir Grand Cru ( 48 €).

Edition limitée disponible uniquement à la boutique 6, place du Grand Sablon. 02 512 37 42 - www.wittamer.com

Douces GâTERIES

A la seule évocation du mot douceur, les visages s’illuminent de malice et de convoitise. Car la définition même de la douceur s’accorde à la demande, à l’instant et n’a pas d’heure…En voici quelques-unes qui vous susurrent de joyeuses fêtes, au creux de la bouche… Marc Samain

Sucettes au chocolat Comme celles qui font rêver les enfants… Celles-ci sont ornées de motifs angéliques d’enfants, ou d’oiseaux, chacun évoquant un des personnages du calendrier de l’avent. Une image d’Épinal chocolatée qui fera voyager l’imagination des plus petits gourmands, mais pas seulement… (5 € pour 2 pièces) Céations exclusives en édition limitée de Godiva.

www.godiva.be

Merveille de dessert ©

Lu cV iat ou r

Noël glacé Pour les fêtes, l’artisan glacier & chocolatier Stephen Vandeparre a imaginé une ribambelle de bûches glacées savoureuses qui viendront joliment ponctuer vos repas, comme ce vacherin revisité qui développe ses saveurs subtiles de sorbet framboise et de glace vanille meringuée, le tout délicatement déposé sur un biscuit au beurre croquant. Chez Rob

et VS, avenue Jean & Pierre Carsoel 7 à 1180 Uccle. 02.377.65.99.

Les amateurs de fruits craqueront pour la bûche au chocolat et à la framboise ou celle à la crème de mangue, mousse de fruits de la passion et pistaches de la célèbre pâtisserie Saint-Aulaye. A noter : coup d’envoi des fêtes sous chapiteau le samedi 14 décembre avec dégustation des 6 bûches emblématiques de la maison !

(377 rue Vanderkindere 1180 Bruxelles 02 345 77 85 www.saintaulaye.be

Un livre pour épater vos amis Fondant, blanc ou au lait, le chocolat fait saliver toutes les papilles. Particulièrement, lorsqu’il se présente sous la forme d’appétissantes gourmandises répondant au nom délicat de « pralines ». Parmi les orfèvres en la matière, Pierre Draps, créateur de la légendaire maison Godiva en 1926, nous a laissé de délicieuses recettes et

une brillante équipe d’artisans chocolatiers. Aujourd’hui, la célèbre maison belge a décidé de divulguer quelques-uns de ses secrets de confection, pour que vous deveniez à votre tour de vrai « pros ». En compagnie des chefs chocolatier Godiva, vous apprendrez à réaliser de vraies pralines « maison » (praliné aux noisettes,

orangettes, caramels…) Juliette Nothomb (auteure de romans pour enfants et de livres de cuisine), pâtissière et bloggeuse de renom, vous accompagnera sous la forme d’une grammaire gourmande alliant avec subtilité praline et dessert. Découvrez comment jouer avec les accords et les contrastes ; comment introduire les pralines

directement dans vos préparations ; quelle praline poser sur vos desserts en guise de touche finale ; et, enfin, comment réinventer la praline à travers des desserts « à la manière de …

Carrément Pralines chez Albin Michel en 2008, «La cuisine d’Amélie», 80 recettes de derrière les fagots» (19,90 €).


Newsshopping Claude Muyls

Chevalier du luxe Chanel complète ses belles maisons artisanales par l’achat du tanneur Bodin-Joyeux. Spécialiste du parchemin à ses débuts en 1860, la maison a rapidement fait de l’agneau plongé son produit phare, soyeux et souple. Le cycle du tannage est maîtrisé de manière complète. Résultat : 450.000 peaux par an. Chanel s’enthousiasme de cette acquisition : “Bodin-Joyeux est le partenaire historique de notre maison pour les peaux d’agneau plongé, utilisées pour la fabrication de nos célèbres sacs classiques matelassés “.

Aristos chiens Pour les fanas de leurs animaux de compagnie, chiens et chats en priorité, une grosse gâterie les attend. Pets & Stones est un concept original, esthétique et luxueux composé d’une ligne de colliers pour animaux et de bracelets pour leur maître. L’idée est basée sur les bienfaits des pierres au contact de la peau et la beauté des peaux naturelles. Tous les articles sont fabriqués par un maître sellier dans la grande tradition de l’artisanat français et par un joaillier. Chaque produit se veut unique comme sa pierre fine sertie dans son cabochon d’argent.

www.petsandstones.com

la flamme artistique La bougie, symbole de lumière et de passage à l’an neuf, se décline sous la marque iceBerg présentée dans un écrin réalisé par six artistes reconnus. Chacun d’entre eux a développé son talent pour ce projet novateur. Résultat ? 6 bougies reflétant le caractère et le style bien trempé de chaque créateur. Disponible en 100 exemplaires numérotés et signés. Notre préférée ? Celle de Robert Quint qui a puisé dans le répertoire iconographique de son quotidien en superposant, associant ou entremêlant. Sa bougie est inspirée de la phrase ‘I was here’. www.iceberg-candles.be/events

Jungle Fever On les attendait partout mais pas dans les vitrines des boutiques Ode au ludisme l’hôtel Funkey sis à Schaerbeek a été développé sur un concept totalement original. Au départ une ambiance différente, joyeuse, fantaisiste, conviviale. Un tout compris proposant une chambre agréable, un ordinateur et un téléphone mis à la disposition du client lors de son séjour, des distributeurs de gourmandises sucrées et salées, un buffet ouvert pour se servir à manger. Bastian Baker nouveau juré de ‘The Voice’ avait été séduit par ce lieu jeune où il s’était prêté avec bonheur à la prise de vues des Carnets d’octobre.

116 Rue Artan – 1030 Bruxelles - wwwfunkeyhotel.com

la vie de château Très belle cuvée pour le nouveau guide 2014 de Relais & Châteaux. Celui-ci nous présente 8 nouvelles destinations et 36 nouveaux membres. Rien d’excitant pour la Belgique mais le Benelux accueille le Château St Gerlach, propriété splendide aux Pays-Bas. www.relaischateaux.com 46_ Les CARNETS

Salvatore Ferragamo du monde entier. Jusqu’au 5 janvier, celles-ci s’animent d’animaux colorés et fantaisistes. Les personnages phares s’avèrent être ceux des années ’70 : le hibou, l’éléphant et la grenouille. Le talentueux italien interprète une ambiance de Noël, mêlant la tradition à la modernité. www.ferragamo.com


Cnt 131212 fêtes 3 final bd  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you