Page 6

TERRITORIAL

3 ECHELLES D’INTERVENTIONS/ -Aujourd’hui la voie ferrée occupe une position privilégiée au sein de l’agglomération grenobloise. Les connections multimodales qu’elle croise à l’entrée des villes portent les enjeux d’une évolution des mobilités d’une ville post carbone. Sur une même base d’analyse, nous étions 3 PFE répondant à une seule et même programmatique.

UNE PORTE D’ENTRÉE COMMERCIALE, INTERFACE ENTRE LA VILLE ET LA VALLÉE DU GRÉSIVAUDAN URBAIN

ARCHITECTURAL

-Le site de projet prend place au bord de l’échangeur autoroutier «Ikéa». Ce site se trouve en prise avec des tissus d’habitats et économiques d’une part, et les flux de la ville qui les traversent d’autre part. L’enjeu ici est d’aborder autrement la question de l’activité économique, souvent accueillie en marge des villes.

-La stratégie envisagée pour déverrouiller les frontières et les fractures actuelles et faire de ce site une entrée de ville en transition : - proposer un réseau de continuités piétonnes en reliant l’ancien tracé désaffecté de la voie ferrée, la voie verte de la vallée du Grésivaudan, les cheminements piétons venant du campus et de la Z.A. - utiliser les délaissés de l’échangeur autoroutier pour y travailler une promenade paysagère et donner un meilleur accès aux jardins partagés. - amener une nouvelle offre commerciale en y implantant une ressourcerie. Ce programme permettrait aux activités présentes sur la Z.A. de travailler ensemble, en mutualisant les rebus et déchets qu’ils produisent. - proposer une alternative au tout automobile en installant un quai de fret ferroviaire aux activités développées.

Mini book Lorenzo QUACCIA architecte D.E  

lorenzo-quaccia.fr