Page 1

reF_39_21_avril_neW_coUv_sommaire_restos_hotels_reF_15_mai_2006 22/avril/2016 00:04 Page1

m

a

g

a

z

i

n

e

i

n

t

e

r

n

a

t

i

o

n

a

l

Références hôteliers-restaurateurs

g a s t r o n o m i e

v i n s

h o t e l s

d e

c h a r m e

a r t

d e

v i v r e

# 39 - Best of Chefs & Hôtels

Christian Le Squer

Sébastien Broda

Printemps gourmand

Le Graal de la cuisine

Jean-Georges Klein

Denis Fetisson

Le grand de Mougins

La Maison René Lalique

Guy Martin

Maestro des fourneaux

Buenos Aires

Chic, design et gourmet

Reportages et interviews : Flora Mikula, Morgane Coquillat, Arnaud Tabarec, Elio Rossi, Christophe Pacheco, Julien Richard, Nicolas Davouze, Jean-Yves Guého, Ludovic Pouzelgues, Alejandro Bontempo, Cristina Torres, Juan Gaffuri, Olivier Falchi, Federico Fialayre... Numéro 39 - Magazine diffusé en Europe et au Canada - Prix au numéro : France 9,80€ - Europe et Canada 15 € - Suisse 24 CHF - Site internet : www.referenceschr.com


reF_39_21_avril_neW_coUv_sommaire_restos_hotels_reF_15_mai_2006 22/avril/2016 00:04 Page2


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:18 Page3

Edito Couverture :Couverture Création J-G Richard : byKlein Paul ©Pairet © Haughton

Platinium Publications de Presse S.A.R.L. de presse au capital de 15.305 Euros RCS Cannes Siret 423 259 415 00028 262, allée des Cougoussolles 06110 Le Cannet Téléphone : +33 413 416 135

Gérant et Directeur de la publication Jérôme Chapman Mobile : +33 6 988 770 13

Rédacteur en chef Jérôme Chapman platiniumpp@gmail.com Correspondants de rédaction : Marie Christiane Courtioux (Grand Reporter Monde) Bernard Deloupy (Provence Côte d’Azur - France) Michèle Villemur (France) Ge Yi Chan (Chine) Hilton Sherman (Europe) - Emperatriz Mina (Espagne) Cécile Desjardins (Italie), Patricia Despant (Suisse) Cyril Demazis (Canada), Martial Nuevo (Amérique du Sud), Ronnie King (U.S.A.), Robert Kaelis (Australie)

Actualités Platinium Publications de Presse Service publicité au support : platiniumpp@gmail.com Informations générales : Platinium Publications de Presse Secrétariat de rédaction : Magdenelle Duchâteau Service presse et PAO Platinium Impression : Imprimerie spéciale de l’Editeur Notre publication est indépendante de tout syndicat de restaurateurs, hôteliers ou tout autre organisme.

Toute l’équipe de Références Hôteliers Restaurateurs vous souhaite un superbe printemps 2016. Dans cette édition Références de «Best of Chefs & Hôtels», les chefs de cuisine mettent à l’honneur couleurs et belles saveurs de saison dans leurs assiettes. Nous gardons une belle pensée pour Benoît Violier, parti trop tôt en début d’année. Dans ce numéro, Christian Le Squer, révélation trois étoiles Michelin 2016, assure la tenue du restaurant le Cinq à Paris avec brio, élégance et sourire, tandis que Guy Martin, en maestro des fourneaux, fête vingtcinq années de cuisine gastronomique et que Flora Mikula bichonne sa clientèle dans son hôtel-bistro à l’esprit « campagne à la ville ». En Alsace, à Wingen-sur-Moder, Jean Georges Klein, s'épanouit dans le bel écrin de la Villa René Lalique, et s’éclate dans un registre culinaire assagi. A Cannes, Sébastien Broda dédie ses créations gourmandes aux saveurs printanières. De son côté, Arnaud Tabarec retrouve le chemin du paradis, après quelques épisodes d'Hell's Kitchen, perdant au passage son étoile, mais pas son talent. A Mougins, Denis Fetisson, formé auprès de Francis Chauveau et Yannick Alleno, chef aussi discret que philosophe, brille sans étoile par la simple force de son grand savoir-faire. En Principauté de Monaco, le célèbre Café de Paris MonteCarlo s'offre une cure de jouvence alors que Christophe Pacheco, dans le Var, signe avec grand professionnalisme les partitions gourmandes des îles Paul Ricard. A Nantes, à l'Atlantide 1874, Jean-Yves Guého et Tanguy Rattier mettent à l'honneur beaux classicismes et inspirations personnelles alors que Ludovic Pouzelgues fait exploser la créativité en cuisine. A Buenos Aires, bouillonnante capitale d'Argentine, vie nocturne et vie culturelle... entre musées, architecture et tango, donnent envie de découvrir. Cette mégapole grouillante, surnommée La Capital Federal, ne laisse pas indifférent. Avec son côté cosmopolite, imprégné d'élégance et de nostalgie, entre hôtels et restaurants, la destination séduit... Bonne lecture avec Références

Jérôme CHAPMAN Directeur de la Publication

Publicité : PLATINIUM PUBLICATIONS DE PRESSE Références Hôteliers Restaurateurs ® (Marque déposée) Diffusion en kiosques et sur Internet www.referenceschr.com vente au numéro ou par abonnement et diffusion promotionnelle

Dépôt légal 2e trimestre 2016 - N°39

© Copyright 2016 ISSN 1629-9817

Jérôme CHAPMAN Directeur de la Publication


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:19 Page4

#39

- Best of Chefs & Hôtels

sommaire

4

r e f e r e n c e s

6 Flora Mikula

42 Denis Fetisson

L’auberge de Flora

Le grand de Mougins

8 Egast à Strasbourg

48 Christophe Pacheco

Un millésime d’excellence

Top Chef des îles Paul Ricard

9 Morgane Coquillat

54 Mythique Brasserie

Lauréate du Trophée Cdre 2016

Café de Paris Monte Carlo

10 Christian Le Squer

58 Jean Yves Guého

Le Graal de la cuisine

L’Atlantide 1874

18 Jean Georges Klein

60 Ludovic Pouzelgues

à la Maison René Lalique

Lulu Rouget à Nantes

28 Guy Martin

62 Buenos AIres

Maestro des fourneaux

Alvear Palace

32 Sébastien Broda

64 Palacio Duhau

Printemps gourmand à Cannes

le Park Hyatt de Buenos Aires

36 Arnaud Tabarec

68 Ernesto Goransky

Philosophie des belles saveurs

Design CE Hotel de Diseño


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:20 Page5

70 Alvear Art Hotel

92 Café Tortoni

la fenêtre des beaux arts

Un café typiquement argentin

72 Plaza Buenos Aires

92 Tomo I

La tradition européenne

Cuisine créative à Buenos Aires

74 Madero Hotel

93 Casa Cruz

Chic et tendance

Restaurant chic en capitale

78 Mio Hotel

93 Deriva Restó

Elégant et contemporain

Minimaliste et canaille

80 Four Seasons

92 Trends and Wines

Le grand luxe à Buenos Aires

L’actualité du vin

84 Sofitel Buenos Aires

94 La Halle du Midi

French style forever

Thierry et Sébastien Balicco

88 Aldo’s

98 Nos références au Sud

Vin et Gastronomie

Séléction de restaurants

90 Be Bop Club Unique à Buenos Aires r e f e r e n c e s

5


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:20 Page6

Paris - France

Flora Mikula L’Auberge de Flora

Texte: Michèle Villemur

On se croirait en Provence mais on est à deux pas de la Bastille, en plein cœur de Paris. L’exchef étoilée de l’avenue George V a ouvert il y a trois ans un hôtel-bistro à l’esprit « campagne à la ville ». Dans ce quartier chic, l’auberge Flora connaît un immense succès. Non seulement, elle correspond parfaitement à l’image sympathique de Flora Mikula, mais surtout la chef y travaille au quotidien. A la fois bohême et stylé, simple et vrai -comme on le constate à travers la décoration des chambres en étages, réalisée par Sébastien d’Evry, créateur de Simone & Hug-, la maison d’hôte se veut « à l’ancienne ». « Se sentir ici de façon naturelle, être comme chez soi était depuis longtemps notre souhait ! » souligne Flora, assistée par Raphaël, son époux pour ce qui est de la partie cosy del’hôtel. Au bar du restaurant, dans un coin joliment décoré d’objets rétros, les tapas (de la moule gratinée aux samossas, guacamole et gaspacho…) ont été mis à l’honneur sur un présentoir à l’apéro, ils donnent franchement envie. Plus tard, au déjeuner puis au dîner, seront proposés les plats du marché à la fine touche méridionale inspirée par Flora Mikula, tel le délicieux chausson farci au chou, olives et foie gras. « Fille d’un militaire polonais, je me souviens en Provence, après le décès de ma mère, sachant que j’étais une petite gourmande, mon père me fit comprendre ce qu’il espérait de moi. Je serais une créatrice culinaire, une chef à part, sinon rien... Dès l’instant, je commençais par dévorer la vie, je serais une entrepreneure-chef et pas une cuisinière assistée. Mon père m’encouragea autant qu’il le put et je l’en remercie ! ». A 16 ans, Flora Mikula entreprend des études d’hôtellerie et de restauration dans une école d’Avignon. Pas facile ensuite pour cette jolie blonde au regard pétillant de s’imposer dans un système réservé aux bras masculins. Elle se voit remerciée dès l’instant où elle entre dans des res6

r f r

r n c r s

taurants, si possibles étoilés car c’était justement là sa définition des choses. « J’étais une femme et les femmes n’avaient pas de place en cuisine ! »… Flora part donc pour une capitale plus « opened mind » (davantage ouverte d’esprit), chez un jeune chef anglais, à l’hôtel Ramada Inn dans Oxford Street. La suite, on la connait. Le chef étoilé, Jean-Michel Lorrain la repère. Il l’embauche au Méridien-Paris. Jean-Michel voit, comme d’autres professionnels que Flora, déterminée, apprend plus vite que la moyenne ! Sérieuse, dotée d’une personnalité hors norme, elle imprime sa marque indélébile, un brin comédien. Goûteuse, colorée, féminine, sa cuisine prend alors un autre visage mais son histoire reste à la source même des marchés de Provence… « J’ai toujours été fascinée par les rencontres, les voyages et je me souviens de l’hôtel Relais et Châteaux Filaos de Saint-Barth, en particulier des plantes et des légumes que l’on utilisait sur une cuisine lourde d’épices. Plus tard, quand je suis rentrée en France, j’ai suivi Jean-Pierre Vigato, chef au Apicius et j’ai appris à confectionner des petits plats canailles : groin de cochon grillé, oreilles et rognons en sauce...». Flora va et vient. Un coup on l’aperçoit à Paris, un autre à SainteMaxime sans oublier les nombreux salons ou festivals culinaires, à l’exemple des Gastronomades d’Angoulême l’an passé où elle assure une démonstration impressionnante… Un passage à New-York lui vaut plus tard, à la section pâtisserie du restaurant Le Bernardin, une expérience enrichissante sous l’œil de François Payard. Des chefs franconewyorkais : Jean-Georges Vongerichten,

Daniel Boulud, Eric Ripert et d’autres qui la croisent en salle ou ailleurs, elle dit : « ils m’ont apporté une vision de la gastronomie mais surtout leur énergie quand je n’avais que 24 ans ! ». Alain Passard finit par l’embaucher à Paris comme chef de partie. En quelques semaines, elle devient sa seconde… C’est dans ces cuisines mythiques qu’elle rencontre aussi son futur mari. Ensemble il leur vient des ailes et ils développent des projets ambitieux : les Olivades, avenue de Ségur : « un restaurant esprit Provence ». Plus tard -et pendant huit ans- dans un autre : Les Saveurs de Flora dans l’avenue George V, « un établissement qui ne reçut pas d’étoiles et qui me laissa un goût étrange ! »... « De tout, je m’inspire, je travaille et je joue. A l’Auberge Flora, il faut goûter à la cuisse d’agneau aux fèves parfumées et à l’huile d’olive ! » confie, trente ans après, la belle gérante qui a su conserver sa voix et son sourire légendaire. Confortablement installé sur une chaise ou sur le tabouret haut du restaurant, la carte fait plaisir à découvrir. Flora Mikula est une gagnante « haut la main ». Son brunch du week-end (à 28 euros) est un vrai best-seller, qu’on se le dise.

L’auberge de Flora 44 Boulevard Richard Lenoir 75011 Paris - France Tél: +33 1 47 00 52 77 Ouvert 7 jours sur 7 – Menu à partir de 20 euros (entrée-plat ou plat-dessert). Menu Tapas à 50 euros environ. Chambres autour de 200 euros.


Flora Mikula © 2016 - FM

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:21 Page7

r f r

r n c r s

7


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:21 Page8

Egast 2016 © CK

Egast 2016 Un millésime d’excellence à Strasbourg

F. Michaely, Joël Robuchon et J-Y. Schillinger © CK

Strasbourg: La 16 ème édition d’Egast, salon « Equipement, Gastronomie, Agroalimentaire, Service et Tourisme », s’est déroulé en mars au parc des expositions de Strasbourg, après 4 jours de franc succès. Le millésime 2016 fut de haut niveau. Sur 24000 m2, 300 exposants et quelques 450 chefs venus d’Alsace, de France et de l’international, ont participé au salon Egast 2016. Parmi eux de grands noms de la gastronomie se sont réunis, sous la présidence du chef le plus etoilé du monde: Joël Robuchon. Artisans, et professionnels des métiers de bouche se sont ainsi donnés rendez vous à Strasbourg. Les temps forts de cette biennale fut le Trophée des Frères Haeberlin, le plus important des onze Trophées décernés cette année à Egast. Par ailleurs les Maîtres Restaurateurs de France, qui avaient leur congrès annuel en Alsace, ont profité pour être présent au salon strasbourgeois. La notoriété

8

r f r

r n c r s

de Egast n’est plus à faire, en effet l’Alsace, terre de gastronomie, à su garder ses fortes racines culturelles tout en s’ouvrant sur le monde. Rendez vous incontournable des métiers de bouche, coordonné sous la direction de Josiane Hoffman, Egast est organisé par Strasbourg-Events. Entourée par de nombreux professionnels de haut niveau tel Marc Haeberlin, chef triplement etoilé… Josiane Hoffman est aussi l’âme du salon Egast. Présente sur le salon depuis les années 90, elle en devient directrice en 2003. Avec talent, elle a su donner une dimension internationale au salon Egast tout en gardant une identité régionale. Un succès grandissant qui se confirme par une hausse de fréquentation. Cette 16 édition de Egast a largement dépassé celle de 2014. Le prochain Egast 2018 est déjà en « mijotage ». Donc rendez-vous le 18 mars 2018 pour en connaître les saveurs.


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:21 Page9

DOMAINE DE MAJASTRE Ferme Auberge du Haut Var Dégustation de truffes et produits de la ferme

© Pascal_Muradian

Institut Paul Bocuse à Ecully: Morgane Coquillat remporte le Trophée CDRE 2016 La finale du XIVe Trophée CDRE France, disputée les 24 et 25 mars 2016 à l’Institut Paul Bocuse à Ecully, a été remportée par Mademoiselle Morgane Coquillat de l’Ecole Hôtelière et de Tourisme Paul Augier de Nice. Camille Pogorzelski de l’Ecole Hôtelière et de Tourisme Paul Augier de Nice et Mathias Guillier du Lycée Hôtelier de Saint Quentin en Yvelines sont respectivement sur la 2ème et 3ème marche du podium, suivis d’Aurélie Josserand, Cédric Bilon, Clément Schaffhauser, Lucas Poisson et Florian Castellani, tous considérés 4ème ex-æquo. Les épreuves de ce concours reflètent les enjeux de la fonction d’un Directeur d’Exploitation ou de la Restauration. La soutenance de l’étude de cas, dont le sujet était la transformation d’un site historique en un hôtel de luxe en 2030 à Lyon, amenait les candidats à réfléchir sur leur stratégie environnementale, les attentes de la clientèle et la politique

sociale de l’établissement. Lors de cette finale, les étudiants et leurs professeurs ont pu échanger avec les professionnels notamment lors d’un « showroom » organisé par les membres des différentes régions et les partenaires du Club mais aussi avec les journalistes de la presse spécialisée. Le parrain de cette édition 2016, Yann Caillère, illustre acteur de l’industrie hôtelière et des parcs de loisirs, lors de la remise du trophée, à l’occasion du dîner de gala à l’Abbaye de Collonges, a salué le travail des finalistes. Son discours d’encouragements a été franc et direct : «Le monde de l’hôtellerie vous appartient, mais le monde d’aujourd’hui ne vous attend pas, c’est à vous de prouver vos valeurs et de vous faire une place». Ces quelques mots traduisent bien la volonté du Club de travailler en étroite collaboration avec les acteurs de la formation pour préparer au mieux les générations montantes, avec bienveillance mais sans complaisance.

Vente de truffes

Truffes noires Tuber Melanosporum et truffes d’été vente en gros et aux particuliers

Chambres d’hôtes

Chambres de caractère Séjour à Thème: nuitée-dîner-petit déjeuner 110 euros par personne

Démonstration de cavage avec les chiens truffiers

© Pascal_Muradian

DOMAINE DE MAJASTRE 83630 Bauduen -France Tél: +33 4 94 70 05 12

r f r

r n c r s

9


Christian Le Squer © Stephane de Bourgies

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:22 Page10

10

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:51 Page11

Paris - France

Christian Le Squer Le Graal de la cuisine Texte: Michèle Villemur

Au Four Seasons George V Paris, Christian Le Squer est le chef trois étoiles Michelin 2016 ! Combien avant lui d’autres talentueux : Philippe Legendre, Eric Briffard… bataillèrent pour les décrocher… Aux fourneaux depuis octobre 2014, Christian qui officiait chez Ledoyen depuis douze ans et qui avait déjà trois étoiles, les remporte haut la main. A l’unanimité, la profession salue un travail bien mérité. Voilà en fait, l’exemple d’un grand chef qui jusque-là ne se détournait pas complètement des médias mais qui ne leur courait pas après et pendant ce temps là… les inspecteurs du guide rouge, l’observaient. Il faut dire que ce chef un marin au long cours, traçait gentiment mais sûrement sa route force V ! Déjà, (chez Ledoyen), le guide Gault et Millaut lui avait accordé un 19/20 et une toque. Et c’était le graal ! Le guide Lebey lui mettait de son côté une belle appréciation

aux Meilleures tables de Paris. La cuisine gastronomique de Christian Le Squer se définie généralement de la même manière, tel grand maître, comme une robe du soir en dentelle Haute-Couture qu’il broderait. Tout est parfait, équilibré, à la fois recherché et épuré. La sélection des produits est rigoureuse, ils proviennent des plus exceptionnels fournisseurs ; la cuisson du poisson ou des fruits de mer est maitrisée à la perfection (turbot, langoustes…), le mon-

tage visuel est digne des plus belles signatures culinaires. Volumes, légèreté, couleurs, élégance, détails… Tout y est. Christian fait plaisir et se fait plaisir tous les jours sans compter, par service de cinquante couverts pour ce qui est du V. « La clientèle internationale est notre seule juge, elle paie le prix mais en contrepartie elle exige que le service et que la cuisine soient irréprochables, c’est ça un trois étoiles ! ». Dans ce palace bien parisien, r f r

r n c r s

11


Christian Le Squer © Stephane de Bourgies

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:51 Page12

Paris - France

Christian Le Squer Christian Le Squer, la cinquantaine sportive, a su rester abordable, il est souriant, aimable et discret. Il affirme : « nous faisons l’impossible et nos clients le savent. C’est pour ça qu’ils sont là ». En salle, le spectacle est fascinant. Tel un ballet à l’Opéra : maîtres d’hôtel, serveurs et sommeliers vont et viennent comme des danseurs, la main posée sur la cloche argentée des plats, ou avec une bouteille de champagne ou de vin. Pas un bruit, pas un couvert ou une assiette ne se heurte. Dans l’ambiance feutrée du restaurant, Franck Painchaud, en poste depuis seize ans, apporte à la table voisine, un bar de ligne au caviar, nuage de lait ribot d’enfance, tandis qu’un autre maître d’hôtel pose délicatement sur la nappe blanche des tables, une assiette d’asperges vertes truffées à la mousseline d’un Château-Chalon. Christian Le Squer a vraiment de la chance : il travaille à son aise car les cuisines du Four Seasons ont été refaites, elles sont fonctionnelles et bénéficient des dernières technologies. Une brigade composée de soixante cuisiniers (30 cuisiniers et 30 serveurs en salle) s’active. Même si le chef s’absente pour « 48 heures » au bout du monde, sa signature reste la même. « Une signature a toute son importance, et quel que soit l’endroit où j’officie, j’essaye de conserver cette image d’authenticité et ce… depuis vingt ans ! » 12

r f r

r n c r s

Le Cinq © Le Cinq - Hôtel Georges V

Le Graal de la cuisine


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page13

r f r

r n c r s

13


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page14

St-Jacques, chou fleur © Le Cinq- Christian Le Squer

Au V, le chef œuvre bien entendu aux : « à-côtés ». « Chaque année, nous passons environ cinq cents heures à la recherche et au développement des cuisines. Nous étudions aussi très attentivement la carte des vins. Savez-vous qu’il s’en consomme par an plus de 50.000 bouteilles et que notre 14

r f r

r n c r s

cave ne possède pas moins de 2.800 références d’exception ? ». A ses côtés, le mythique directeur de salle, Eric Beaumard (et également vice-champion du monde de sommellerie) en atteste. Thierry Hamon, sommelier est lui aussi ce « nez », un hors pair. Il peut vous conter tel un poète, chaque vin.

« Voyez cet Hermitage blanc Jean-Louis Chave 2012 puis ce Gevrey 2011 du domaine MeoCamuzet ». Christian Le Squer partage avec le monde entier, sa passion du grand art : la cuisine gastronomique. On l’aperçoit souvent en fin de repas en salle, autour des tables, histoire

d’échanger avec ses amis, ses clients. « Certains m’ont toujours suivi fidèlement et d’autres découvrent ici ma cuisine… Je suis curieux de connaître leurs remarques et parfois même eurs idées… ». Bien entendu, le chef supervise le V mais également d’autres points de restauration.


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page15

Dans ce palace sont les chefs Marco Garfagnini au George et David Bizet à la Galerie. Déjà, lorsque Christian vivait, comme il le dit : « entre terre et mer », le « jeune capitaine de bateau » (il fut ainsi nommé en Bretagne), avait un sens certain de l’équipe, pas mal d’énergie et beaucoup de

courage. Il faut se souvenir que lorsque ses confrères pêcheurs étaient épuisés, lui continuait à la barre ! Et ses expériences, ses « soleils » et ses tempêtes, il sut en faire bon usage. On pourrait même dire qu’aujourd’hui il en a davantage besoin encore car un trois étoiles doit le rester et c’est

bien là toute la difficulté ! CAP et BEP à l’école hôtelière de Vannes en 86, il souffle sur ses voiles jusqu’à Paris. « J’entrais un jour dans l’univers clos des grandes cuisines et j’étais fasciné. A l’âge de 34 ans, on me récompensait d’une première étoile… J’étais alors au Café de la Paix ! ». La

suite, on la connait mais on prend toujours plaisir à l’écouter parler du temps où il était chez Ledoyen. Très vite furent mises dans la corbeille, deux étoiles (en 1999). Après, quand il ouvrit en 2008 à Paris un restaurant : L’ETC, il recevait encore une étoile ! Le Four Seasons Hôtel George V est r f r

r n c r s

15


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page16

Boeuf Wagyu, olives © Le Cinq- Christian Le Squer

est le joyau du premier groupe hôtelier de luxe dans le monde avec 97 hôtels et une présence sur tous les continents. Seuls ceux de Hong Kong et Paris ont un restaurant trois étoiles Michelin. Dans celui de l’avenue George V se trouvent 244 chambres de grande élégance. Les suites prési16

r f r

r n c r s

dentielles et Royales (avec terrasse) bénéficient de tous les avantages d’un palace parisien. Tradition, modernité mais surtout rigueur et constance sont pour Christian Le Squer, comme pour les dirigeants du groupe Four Seasons, une règle qui s’inscrit aux codes de l’hôtellerie de

luxe. On le constate au moment même où l’on entre dans le hall joliment décoré par le responsable fleuriste, Jeff Leatham et par ses bouquets impressionnants. On le constate un peu plus tard, précisément à table en admirant l’orchidée disposée dans un vase solitaire avec tout autour des

pétales de rose blanche. Mais dès que la cuisine fait son entrée, les choses sérieuses commencent. Arrivent justement deux belles queues de langoustines bretonnes raidies à la mayonnaise tiède et leur galette de sarrasin croquante ! Sont également proposés au V, quatre plats au menu du jour


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page17

(à 145 euros), six plats (à 210 euros) et au dîner, ce sont neuf plats (à 310 euros). La carte printanière tourne autour de 200-350 euros (sans les vins) mais, reconnaissons-le honnêtement : « cela en vaut la chandelle » ! Parmi les plats phares du « Chouchou des Français », pas un gourmand ne

manquera l’éternel Saint-Pierre au jus de mandarine et mangue verte au gingembre, le foie gras des Landes en gelée chaude de navets, l’anguille de la baie de Somme, tranche de pain grillée et réduction au jus de raisin ou le ris de veau au lait sur fond de lit crémeux d’épinards. Le dessert aux

fraises des bois rafraichies au citron vert avec sorbet aux feuilles de coriandre est un si précieux dessert gourmand que Christian se voit obligé de le remettre à la carte ! Alors, au V : cuisine de haute volée ou pure excellence sous l’œil et la main d’un grand chef ? Les deux mon capitaine !

Restaurant le V 31 avenue George V 75008 Paris, France Tel. : +33 1 49 52 71 54

r f r

r n c r s

17


Jean-Georges Klein © Adeline-Wagner

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page18

Wingen-sur-Moder - France

Villa René Lalique Jean Georges Klein, un chef volubile et épanoui

Villa René Lalique © Reto-Guntli

Face au parc naturel des Vosges du Nord, il est un lieu hors du monde, « un écrin fabuleux au milieu de nulle part ». La Villa René Lalique, dans son parc de 6 hectares, incline ses hôtes à un moment de paix gourmande. 18

r f r

r n c r s

Villa René Lalique © Enrico Cano

Texte: Marie-Christiane Courtioux


Villa René Lalique © Reto-Guntli

Villa René Lalique © Gilles PErnet

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page19

r f r

r n c r s

19


Villa René Lalique - Lounge © Reto-Guntli

Villa René Lalique - Lounge © Gilles Pernet

Villa René Lalique - Restaurant © Reto-Guntli

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 22:15 Page20

20

r e f e r e n c e s


Villa René Lalique - Restaurant © Reto-Guntli

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:09 Page21

Lorsque Jean Georges Klein, triple étoilé de l’Arnsbourg, décide de tourner toute une page de sa vie, la grande salle du restaurant est déjà sortie des cartons de Mario Botta, l’architecte favori du propriétaire Silvio Denz. Un temple du cristal-trois grands lustres « Windfall », offerts en transparence vers une nature vivifiante. « Après cette rencontre due au hasard, j’ai eu

carte blanche pour revoir le plan et les installations de la cuisine. Elle est totalement adaptée à ma façon de faire ». Du coup, cette équipe, avec Jérôme Schilling, l’ancien second de Lassausaie, Nicolas Multon, le chef pâtissier, et le maître sommelier Romain Iltis, meilleur ouvrier de France 2015, « s’éclate » dans une même passion. Tellement heureux, que le chef r e f e r e n c e s

21


Villa René Lalique - Cave © Gilles Pernet

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:09 Page22

s’exprime en tout jeune homme. Selon la disponibilité, on aura le choix entre une petite carte qui veut privilégier le partage à deux : côte de veau de lait, bar en croûte de sel, pomme de ris de veaudouceur de maïs ; le « menu Création » en trois ou quatre plats, ou… une véritable aventure entre exploit et poésie. Le « menu Signature » propose 22

r e f e r e n c e s

une douzaine de plats, long service entrecoupé de trois séries « d’accessoires » ! Avec le printemps, cette ode au petit pois: en cornet marié à la chair de tourteau et crème de ricotta ; autour d’un gnocchifromage enrobé de framboise, petits pois cuits en sauce ; enfin en crème glacée, royale de framboise, crème de yaourt, fleur de sel ! Parmi les

plats signature – qui ont fait la renommée de Jean-Georges Klein, son préféré, le homard bleu retour de Saïgon, parfumé de curry, coco, ras el Hanout, et rafraîchi d’une écume de kéfir. « Un patiente mise au point pour un dosage parfait des saveurs qui laisse le homard délicat exprimer une réelle longueur en bouche ». Parmi les viandes,

Jean-Georges Klein reste fidèle à un veau de lait et un pigeon d’un petit éleveur de Bade, à la régularité irréprochable depuis quinze ans. « Côté allemand, en Forêt Noire, on est très exigeant et le public consacre beaucoup au bien-manger ! » Sur une vaisselle sobre, ou unique, comme la réplique d’un vase de Lalique années 30,


Villa René Lalique - Cave © Enrico cano

Romain Iltis © Adeline Wagner

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:09 Page23

r e f e r e n c e s

23


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page24

© Richard Haughton

© Richard Haughton

© Richard Haughton


© Richard Haughton

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page25

chaque assiette s’épanouit comme un tableau. La créativité s’est assagie, entre ligne classique et expériences nouvelles, comme si le chef, à 65 ans, était lui aussi entré dans l’âge de la sérénité. « J’ai revu d’anciennes cartes, influencées par mes deux grandes rencontres, la révélation Pierre Gagnaire, et le choc Ferran Adria… J’en ai ri ! J’en

faisais trop ! Je venais d’une cuisine classique bourgeoise de dames, pleine de finesse, et ces rencontres ont été pour moi deux déclics, vers une nouvelle ouverture d’esprit, vers des techniques qui m’ont emballé. J’ai su alors que j’avais un vrai goût pour une cuisine différente, personnelle, et je pense y être arrivé. » Pour en témoigner,


© Richard Haughton

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page26

« Jean-Georges Klein avec son équipe, Jérôme Schilling, l’ancien second de Lassausaie, Nicolas Multon, son chef pâtissier, et son maître sommelier Romain Iltis, meilleur ouvrier de France 2015, « s’éclatent » dans une même passion. » reproduits en flasques à whisky ; une carte des vins qui sait privilégier les vins d’Alsace, mais pas que …Sylvio Denz possède trois châteaux en bordelais. Romain Iltis, né dans les vignes, s’éclate donc, face à une cave de 20.000 bouteilles. « Et si un client choisit – c’est arrivé- un Petrus 1945, nous avons la capacité à improviser le plus mémorable des accords en créant un ou deux plats spécialement pour lui. »

Villa René Lalique 18 Rue Bellevue, 67290 Wingen-sur-Moder, France Tél: +33 3 88 71 98 98 Deux étoiles Michelin 2016 Menu végétal, Menu Inspiration les lundi, jeudi, vendredi midi

© Richard Haughton

l’émulsion de pommes de terre et truffes, la pièce de bœuf waigu degré 8, le carré d’agneau en croûte d’herbestagine de légumes. A l’Instant douceurs, la pâtisserie, peu sucrée - comme cette mousse de noisettes « retour de forêt », meringue à l’épicéa, glace aux cèpes - observe les mêmes règles « Acidité, structure, croquant, moelleux, dans une vraie continuité ». Des cuissons aux arts de la table, au choix des vins, tout se veut exceptionnel, à l’image de ce grand collectionneur de pièces uniques qu’est Silvio Denz : Lalique jusqu’au moindre détail, une salière en cristal, un rond de serviette en argent serti d’un masque de femme, des flacons à fragrance


© Richard Haughton

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page27


Guy Martin © Le Grand Vefour

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page28

28

r f r

r n c r s


© Le Grand Vefour

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page29

Paris - France

Guy Martin Maestro des fourneaux Texte: Michèle Villemur

Au Grand Véfour, Guy Martin fête vingt-cinq années de cuisine gastronomique ! Ce restaurant mythique situé sous les arcades du Palais-Royal a vu passer au fil du temps les plus grands noms, qu’ils soient des politiques : Napoléon, Victor Hugo, ou d’autres artistes et écrivains : Malraux Sartre, Joséphine, George Sand, Lamartine, Colette et Cocteau qui disait : « Le Palais-Royal est une petite ville de province dans Paris. Tout le monde s’y connaît et s’y parle. Le soir, on ferme les grilles à pointe d’or et nous sommes chez nous ». La liste des célébrités qui sont venue dans cette institution française, est longue mais à la mémoire de tous, une petite phrase reste gravée : « Guy Martin, tu es le digne héritier de Raymond Oliver ! ». Elle fut signée par le célèbre chef, Paul Bocuse un soir où il dépliait comme d’habitude, sa serviette. « De l’ancien café de Chartres en 1784 jusqu’à maintenant, « Saveurs et couleurs ont su garder à mes yeux, les mêmes valeurs ! » confie Guy Martin, l’actuel propriétaire d’un décor du XVIIIème siècle, un fils de savoyard né à Bourg en Bresse, le 3

février 1957. Guy Martin commence à faire ses armes à l’âge de 17 ans, comme pizzaïolo à Annecy. Curieux, touche à tout, courageux, l’artiste vit sa cuisine dans tous les sens du terme. Il va montrer sans tarder ses dons et son ambition. Ceux qui l’entourent, des chefs hommes et femmes, l’encouragent et ils ont raison car ils ont bien compris à qui ils avaient à faire ! Le chef est un vrai maestro des fourneaux. Il a de plus, un excellent savoir-faire en ce qui concerne la gestion de l’établissement, car sans cela, on le sait, son restaurant ne tiendrait pas. Il le prouve mieux encore aujourd’hui en créant ailleurs d’autres élégantes maisons parisiennes : le Cristal Room, L’Atelier GM, le 68, le restaurant Guerlain… A 26 ans, Guy Martin officiait au château de Coudrée, puis de Divonne en Haute-Savoie en devenant directeur et chef de cuisine. Six mois après, le Michelin lui accordait une première étoile. La deuxième tombait en 1991. Dans cette même année, il fit son entrée sur la scène du Grand Véfour du fabuleux Raymond Oliver en place depuis… 1948. En 2000, trois étoiles cou-

ronnent son travail sophistiqué et axé à la fois sur la création et sur la tradition. « Ma cuisine se veut contemporaine, la tradition est là mais ne doit jamais être un frein ! » revendique le chef en s’adressant aux jeunes générations qui l’entourent. « Je me souviens en 2011 quand je rachetais le Grand Véfour à la famille Taittinger ; j’étais élu en même temps Meilleur Chef au monde parmi les sept pays présentés au World Master Art of Culinary ! ». Pas facile dans la profession de se renouveler en effet, au quotidien. Beaucoup attendent ce joli garçon au coin du fourneau, à commencer par sa clientèle fidèle et sélecte ! On se souviendra à cet égard, de la perte de son étoile par Jean-Luc Naret (pour une raison franchement inconnue), en 2008… l’autodidacte passionné se moque finalement de la chasse au palmarès puisqu’il commence par se faire plaisir dans la découverte culinaire. Comment trouve-t-il son inspiration ? « Le voyage, la lecture, la peinture, les rencontres passionnantes, un détail, une envie … Je puise ici et là dans tout ce que j’aime »… Guy a en r f r

r n c r s

29


© Le Grand Vefour

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:10 Page30

Guy Martin Maestro des fourneaux en plus, ce qu’il ne dit pas, d’emblée : c’est un travailleur acharné. Pas question d’attendre une seconde, dès l’instant où il sort du lit ! « Je viens de terminer un livre qui donne trois cents recettes inspirées par Dame nature ». Homme d’échange, d’écoute, doté d’un goût sûr, ce chef compte maintenant sur la famille puisque Flavien, son fils de 27 ans vient de prendre les cuisines de l’Atelier dans le 8ème arrondissement. « Ensemble nous échangeons énormément, en particulier sur le produit qui doit être irréprochable en toute saison ». Produits nobles et surtout bien français, le gourmet découvrira au Grand Véfour, leur extrême finesse dans l’assiette. Au déjeuner, une carte 30

r f r

r n c r s

à prix fixe sera proposée (sans les vins) à environ 120 euros. Pour le menu « plaisir » il faudra compter 315 euros pour se régaler d’oursins méditerranéens en fine gelée, au caviar et au champagne rosé. Ensuite il continuera avec le très attendu plat mythique : des ravioles de foie gras en crème de truffe tuber mélanosporum. Le homard bleu rôti dans sa carapace fera son apparition et ce sera, on ne peut mieux dire : magistral. La duchesse de céleri rave servie à côté sera parfumée d’un zeste de citron au corail et sera de toute originalité. Le fromage Brillat Savarin truffé servi avant deux desserts goûteux et légers : une pomme cuite en Tatin puis un cube de cho-

colat noir Manjari à 64 % garni avec des fruits exotiques seront l’œuvre du talentueux pâtissier : Mourad Rachdi. Ces desserts exquis mettront fin au fabuleux voyage du chef dans son trésor de légende. Alors le dessert préféré de Guy Martin ? On s’en doutait : un gâteau de Savoie que lui confectionnait jadis sa grand-mère !

Le Grand Véfour 17, rue du Beaujolais 75001 – Paris - France Tél. : +33 1 42 96 56 27 Du lundi au vendredi, ouvert pour le déjeuner et dîner. Fermé le we.


© Le Grand Vefour

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:14 Page31

r f r

r n c r s

31


La salle du Park 45 © Jérôme Chapman

© 2012 - Droits Réservés - Restaurant Source Beijing © 2012 - Droits Réservés - Restaurant Source Beijing

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:14 Page32

32

r f r

r n c r s


Sébastien Broda © 2016 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:14 Page33

Cannes - France

Sébastien Broda

Printemps gourmand sur la Croisette

Texte: Hilton Sherman

© 2015 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

A Cannes, le restaurant Park 45, dans l’enceinte du Grand Hôtel , est certainement l’une des meilleures tables de la région. En cuisine, Sébastien Broda signe de merveilleuses partitions culinaires au gré des arrivages de saisons.

r f r

r n c r s

33


© 2016 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:15 Page34

Cannes - France

34

r f r

r n c r s

Restaurant Le Park 45 Grand Hôtel Cannes 45 La Croisette 06400 · Cannes · France Tél.: +33 4 93 38 15 45 Réservation obligatoire: info@grand-hotel-cannes.com Internet: www.grand-hotel-cannes.com

© 2015 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

A la table du Park 45, la cuisine pétille de mille couleurs et saveurs. En effet, Sébastien Broda signe une cuisine aèrienne dans l’ère du temps, entre classicisme et modernisme. Ce natif de Briey, en Meurthe-et-Moselle, arrivé en 2009 au Park 45, ne cesse de surprendre les convives par son talent. Distingué par une étoile au guide Michelin et trois toques au Gault & Millau, il exprime au fil des années toute la finesse de son grand savoir-faire. A ses côtés, Hervé Busson et Silver Simonet, ses deux seconds, l’assistent avec brio à chaque service. Ainsi dans la belle salle du Park 45, aux tonalités pistache et violine, ou sur l’élégante terrasse face à la baie de Cannes, la gastronomie resplendit dans l’excellence. La carte du moment annonce de belles partitions gourmandes: «crevettes roses de Méditerranée marinées au curry rouge juste raidies dans un consommé de têtes, légumes croquants et eryngii confit au soja»; «denti de nos côtes rôti à l’huile d’olive, artichaut de Jean-Charles Orso en textures, bouillon piperade et tripettes, huile de basilic» ou encore «ris de veau du Limousin doré au sautoir, carotte des sables, petits pois, morilles et lard Pata Negra» entre autres. On oublie pas la nouveauté Le Veggie, un menu végétarien d’exception (à goûter absolument). On apprécie toujours avec bonheur les desserts de Pascal Picasse, les belles sélections de Corentin Guyard, le talentueux sommelier et bien sûr le service supervisé par Marc Simonet, alliant élégance et sourire. Un must.

© 2016 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

Sébastien Broda


© 2015 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

© 2015 Droits Réservés - Grand Hôtel Cannes

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:15 Page35

r f r

r n c r s

35


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:15 Page36

36

r f r

r n c r s

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

Arnaud Tabaec © SeaSens - Five Hôtel & Spa


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:15 Page37

Cannes - France

Arnaud Tabarec La philosophie des belles saveurs

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

De la Maison Lameloise à Chagny au Drouant à Paris avec Antoine Westermann, en passant par l’Auberge des Templiers, l’Auberge du Vieux Puits, l’Auberge de la Galupe et même Singapour auprès de l’original chef belge Emmanuel Stroobant, le parcours d’Arnaud Tabarec est vraiment initiatique. Arrivé à Cannes en 2012 , il pose ses valises de chef-voyageur pour se vouer à sa passion au SeaSens dans l’enceinte du Five Hotel & Spa, à deux pas de la célèbre Croisette et du Palais des Festivals. En 2014, une étoile gagnée, quelques tours de Hell’s Kitchen en télé en 2016, une étoile perdue… Mais Arnaud Tabarec n’a pas perdu son talent. Loin de là, il n’ a jamais été aussi bon en cuisine!

r f r

r n c r s

37


漏 SeaSens - Five H么tel & Spa

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:15 Page38

38

r f r

r n c r s


© SeaSens - Five Hôtel & Spa

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:16 Page39

Cannes - France

Arnaud Tabarec La philosophie des belles saveurs cordeau, cuissons et assaisonnements au diapason, la cuisine d’Arnaud Tabarec respire la belle philosphie du goût. « Dans ma cuisine, j’ai toujours enlevé l’inutile pour aller à l’essentiel » nous confirme-t-il. Et chaque plat confirme aussi ce beau crédo. Ainsi la carte du moment met à l’honneur d’excellentes suggestions: «Le Maquereau, brûlé sur un galet niçois, bouillon de bonite séchée et daïkon mariné» (un vrai bonheur); «le signature, l’œuf de poule bio cuit à 63° au lard de Patrick Duler, champignons shimejis juste saisis, jus de

viande»; «Le foie gras de canard, de la ferme du puntoun au vin rouge, meringue craquante au poivre timut du népal, aloe vera en jeu de texture»; «la truite de vaucluse, mi-cuite, poireau crayon juste assaisonné d’un trait d’huile d’olive d’alexis muñoz, jus aux herbes fraîches et sorbet au wasabi» ou encore «le homard bleu, dans l’esprit d’une bouillabaisse» (merveilleux plat). Des sensations gustatives qui enivrent les papilles et laisse l’estomac léger. Bravo Mr Tabarec! Dans l’art de concilier les saveurs et la santé,

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

salle, celui des belles saveurs avec ses clients. Pour son équipe, c’est la transmission des valeurs fondamentales du cuisinier. Et pour les clients du restaurant, c’est, avant tout, leur faire plaisir à chaque service ! Ainsi, au Sea Sens, les rendez-vous gourmands d’Arnaud Tabarec annoncent de subtiles dégustations mettant à l’honneur une cuisine du marché finement gastronomique. Savoirfaire maîtrisé et beaux produits égayent l’assiette sans chichi, ni côté obséquieux. Couleurs et saveurs en totale harmonie, architecture des plats tirée au

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

Le SeaSens, situé au 5e étage Five Hotel & Spa, exprime une belle zénitude et respire la gourmandise. Côté décor, l’esprit contemporain domine, imprégnant par ses belles mosaïques et fresques les lumineuses salles, le bar et la brasserie lounge. En extérieur, le patio couvert joue les refuges détente et la magnifique terrasse doté d’une piscine «Infinity» invitent aux moments relax. Côté cuisine, c’est le monde créatif d’Arnaud Tabarec, découvreur de belles saveurs. Autour des fourneaux, il partage son amour du métier avec ses équipiers et, en

r f r

r n c r s

39


© SeaSens - Five Hôtel & Spa

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:16 Page40

Savoir-faire maîtrisé et beaux produits égayent l’assiette sans chichi, ni côté obséquieux. Couleurs et saveurs en totale harmonie, architecture des © SeaSens - Five Hôtel & Spa

© SeaSens - Five Hôtel & Spa

plats tirée au cordeau, cuis-

40

r e f e r e n c e s

sons et assaisonnements au diapason, la cuisine d’Arnaud Tabarec respire la belle philosophie du goût.


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:20 Page41

Arnaud Tabarec est passé maître. On oublie pas les fromages de l’excellente Maison Mons avec un choix averti proposé au chariot, ni les superbes desserts du SeaSens signés Amélia Thomas: «tube croustillant praliné noisette, gelée citron, noisettes caramélisées et glace vanille de Madagascar» ou encore la «sphère de meringue croquante, crème

citron et sorbet citron». Pour la partie vins, la carte joue les beaux classicismes. Le service, quant à lui, se déroule chic, décontraction et sourire en totale harmonie avec l’esprit jeune et moderne des lieux. «Le Savoir-être prime sur le savoir-faire, c’est ainsi que je recrute mes collaborateurs, l’humain est au cœur de tout pour moi.» nous confie

Arnaud. En ce qui concerne sa perte d’étoile au guide Michelin 2016, le chef star de Hell’s Kitchen ajoute : «Je ne cours pas après les guides, je reste animé par la passion, la générosité et l'envie de faire plaisir à mes clients... avant tout. Mais on va tout faire pour la récupérer !». Si Arnaud a perdu son étoile en 2016 sans aucune raison connue, il n'a

pas perdu son talent. Loin de là, Arnaud Tabarec n' a jamais été aussi bon en cuisine... n'en déplaise au guide Michelin. Allez donc chercher l'erreur... No comment.

SeaSens 22, rue Bivouac Napoléon 06400 Cannes – France Restaurant : +33 4 63 36 05 06 Email: seasens@five-hotel.com r e f e r e n c e s

41


Denis Fetisson © La Place de Mougins

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:21 Page42

Mougins - France

De ses premiers pas dans le monde des cuisines, Denis Fétisson n'oubliera certainement jamais ses premières visites aux Chênes Verts à Tourtour, chez son parrain Paul Bajade, chef étoilé. C'est ici que tout a commencé bercé par l'ambiance d'une belle auberge provençale dans le haut pays varois au gré de belles saveurs ensoleillées. Formé auprès de hautes pointures de la gastronomie tels Francis Chauveau ou Yannick Alleno, Denis Fetisson est un chef aussi discret que talentueux. 42

r f r

r n c r s

© La Place de Mougins

Le grand de Mougins

© La Place de Mougins

Denis Fetisson


© La Place de Mougins

© La Place de Mougins

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:21 Page43

r f r

r n c r s

43


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:21 Page44

44

r f r

r n c r s


© La Place de Mougins

© La Place de Mougins

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:23 Page45

Mougins - France

© La Place de Mougins

Denis Fetisson Dans son restaurant « La Place de Mougins », merveilleusement situé au cœur du village, Denis Fetisson signe une gastronomie d’une envoûtante sincérité, composée avec panache. Vouant une passion hors du commun au beau produit, ce cuisinier hautement qualifié n’a pas son pareil pour sublimer les saveurs dans ses recettes... Son restaurant, décoré avec chic, ne joue pas la criardise, mais le bon ton. Dans cette ambiance agréable, entre carte et menus, le talent s’exprime au gré des saisons: «Carpaccio de langoustines en saveur d'agrumes, coulis de mangue homardine

et pomme Granny Smith»; «fine raviole de homard, mousseline de saumon aux fines herbes et armagnac, coulis de roquette sauvage et fleurs d'oxalis»; «Saint Pierre en aiguillette poudré de crevettes grises, Bouillon au vieux soja, vermicelles au thym citron» ou encore «pigeon ramier mariné au cassis, les cuisses confites aux petits appétits, ail des ours et myrtilles, cannelloni de pomme de terre aux abattis». Par ailleurs, on n’oublie pas la mise à l’honneur régulière d’un produit de saison tel l’artichaut épineux, en ce moment: «Salade de chicorée, artichaut épineux r f r

r n c r s

45


© La Place de Mougins

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:22 Page46

46

r f r

r n c r s


© La Place de Mougins

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:23 Page47

Mougins - France

Denis Fetisson traités avec intelligence et respect. Côté desserts, les mains habiles de Pascal Giry façonnent de belles gourmandises: «Rose des sables au chocolat noir Acarigua crémeux à la fève de Tonka fraicheur d'absinthe verte Larusée» ou encore «Soufflé chaud poire William Belle - Hélène, barre glacée vanille chocolat»... Que du bonheur! Pour la partie sommellerie, il faut faire confiance à Yann Roche. Ses habiles suggestions feront de vous un hôte comblé... On apprécie l’accueil tout en sourire de Muriel, l’épouse de Denis. Ainsi vont les

plaisirs gourmands à La Place de Mougins. Sous-côté par le guide Michelin, le restaurant est grandement apprécié par les connaisseurs. Faudrait-il comprendre que pour briller, nul besoin d’étoile, le talent suffit parfois ...

La Place de Mougins Denis Fetisson Place du commandant Lamy Mougins – France Tél : +33 4 93 90 15 78 Internet: www.laplacedemougins.com

© La Place de Mougins

© La Place de Mougins

© La Place de Mougins

© La Place de Mougins

à cru, parmesan reggiano 12 mois, coulis d’olives de Nyons»; «Raviole d’artichaut poivrade sautée à l’huile du château Virant, roquette et pignon de pin pilés, jus grec fumé»; «Petit violet cuit en barigoule puis farci de Gamberoni rosso, buisson de chips d’artichaut, sauce au pistou»; «Carré de porcelet rôti au sautoir, purée d’artichaut Macaux et fleur à la plancha, jus de cuisson aux grains de café» et «Feuilles d’artichaut poudrées au sucre glace, quenelles citronnées, fine purée en douceur d’artichaut». Bel hommage aux saveurs et aux produits,

r f r

r n c r s

47


© PM Delessert

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:23 Page48

48

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:25 Page49

Nicolas Davouze, Christophe Pacheco et Julien Richard © Droits réservés – Jérôme Chapman

Ile de Bendor et île des Embiez - France

Christophe Pacheco Julien Richard, Nicolas Davouze, les tops chefs des Iles Paul Ricard breuses œuvres d’art disposées sur son sol telle la Croix de Bendor, conçue par Paul Ricard, inspirée de la Croix des Templiers et d’une galerie d’art exposant les œuvres picturales de Paul Ricard. Quant à l’île des Embiez, celle-ci fût acquise en 1958 par l’entrepreneur et compte: un port de plaisance, un hôtel, des appartements, plusieurs restaurants et commerces, l’institut océanographique Paul Ricard et un domaine viticole de 10 hectares. Récemment, sous la houlette de Frédéric Vincent (ancien du groupe Lucien Barrière et Président de

la S.A.H.B, la société d’exploitation des Îles Paul Ricard), successeur d’Alain Garau, a décidé de donner un nouvel élan au développement touristique des îles en s’adaptant aux exigences du marché pour l’hébergement et la restauration entres autres. Ainsi pour la partie restaurants et banquets, Frédéric Vincent s’est entouré de grands professionnels tel Christophe Pacheco, Meilleur Ouvrier de France 2011 et lauréat du trophée national de Cuisine et de Pâtisserie en 2000. Christophe Pacheco est un chef aguerri. Formé, à ses débuts,

© PM Delessert

taurants, villas, boutiques et un port entre autres et par la suite un Musée de vins et spiritueux EUVS (Exposition Universelle des Vins et Spiritueux), ainsi qu’un Musée des objets publicitaires Ricard. Si Bendor, fût surnommée le « jardin des arts de la Méditerranée » en étant lieu de festives soirées et événements dans les années 60, où se rencontrent de multiples artistes de l’époque: tel Fernandel, Raimu, Dali, Luis Mariano, Joséphine Baker, Paul Belmondo, Melina Mercouri, ou encore Jacques Dutronc, l’île mérite aussi son nom par la présence de nom-

© PM Delessert

© PM Delessert

Les îles Paul Ricard, c'est toute une belle histoire étroitement liée à la vie du célèbre créateur de «Ricard, le vrai pastis de Marseille» (1932), Paul Ricard, passionné par la peinture, et aussi grand mécène dans différents domaines. C'est au début des années 50, qu'il achète et aménage l'île de Bendor qui fut la première île acquise. Une île de 7 hectares, à l'état brut, quasi sauvage aux rives fouettées par les vagues et le vent. La façonnant selon ses propres plans, il y crée un véritable hameau, auquel vinrent s'ajouter au fil des ans: hôtels, res-

r f r

r n c r s

49


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:28 Page50

Ile de Bendor et île des Embiez - France

Christophe Pacheco Julien Richard, Nicolas Davouze, les tops chefs des Iles Paul Ricard

© PM Delessert 50

s r cr s r f

r n

d’Azur), Badrutt’s Palace (Saint Moritz) et à l’hôtel «Au Cœur Du Village», 5 étoiles relais et châteaux, assure avec brio le poste de 1er sous-chef de cuisine de l’île des Embiez. Quant à Nicolas Davouze, celui-ci assure le poste de 1er sous-chef sur Bendor « Les Iles Paul Ricard ». Lauréat du Bocuse d'Or France 2014, Nicolas Davouze a fait ses classe chez Paul Bocuse à Collonges, chez Alain Ducasse au Louis XV, à la Chèvre d’Or avec Philippe Labbé, au Relais & Châteaux Régis et Jacques Marcon, à La Réserve de Beaulieu, avant de rejoindre Gilles Goujon à l’Auberge du Vieux Puits et au Bristol à Paris. Cette équipe de cuisine d’une modestie rare, mais au talent certain, assure tous les coups de feu entre restauration gastronomique, bistrot et ban-

© PM Delessert

modernité, mettant en valeur les produits régionaux travaillés avec les techniques d’aujourd’hui et un goût marqué pour les saveurs authentiques tout en osant de malicieuses alliances. Par la suite, Christophe Pacheco rejoint l’Ecole hôtelière de Lausanne, en début septembre 2012. A la direction des cuisines de son restaurant gastronomique d’application «Le Berceau des Sens», il y assure avec panache les fonctions de Maître d’enseignement senior en Arts pratiques. C’est en mars 2015 qu’il rejoint les îles Paul Ricard pour assurer les fonctions de chef excécutif. A ses côtés, Julien Richard et Nicolas Davouze, deux jeunes chefs aux vertus prometteuses. Julien Richard, formé dans des établissements de renoms: Grand Hôtel du Cap Ferrat Palace (Côte

© PM Delessert

dans le sérail de Joël Robuchon au restaurant Jamin à Paris, Christophe Pacheco a ensuite enrichi son expérience dans de grandes maisons: Prince de Galles à Paris et à La Closerie des Lilas et enfin auprès de Guy Krenzer, meilleur ouvrier de France en traiteur, charcuterie et cuisine. Il ouvre ensuite son restaurant «Aux Armes de France», à Corbeil-Essonnes, récompensé rapidement, en 2004, par sa première étoile au guide Michelin. En 2007, il prend en charge la partie événementielle-restauration pour le Groupe Lucien Barrière au Resort de Deauville. En 2011, il part en direction de La Clusaz, pour intégrer le restaurant gastronomique «le 5», au sein de l’hôtel cinq étoiles «Au cœur du village», Relais & Châteaux. Il y cuisine avec succès, entre tradition et

quets. Sur l’île des Embiez, au restaurant gastronomique Le Garlaban, Christophe Pacheco signe de belles partitions gourmandes: «Langoustines à la plancha, socca et légumes croquants, granité de gingembre et citron vert»;«Lotte aux épices douces, courgettes Niçoises au basilic, spaghetti à l’encre de seiche, beurre au saté»; «agneau fermier en déclinaison aromatique, aubergine fumée, boulgour aux fruits secs, jus au serpolet», sans oublier l’incontournable «Loup en croute à la fleur de sel, écrasé pomme de terre au basilic, étuvée de légumes du moment, beurre à la citronnelle». Une cuisine de haute volée. Dans les autres restaurants, le Barbecue ou Chez Charles, Julien Richard met à l’honneur la rôtisserie, l’esprit plancha et les saveurs de


© PM Delessert

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:27 Page51

r f r

r n c r s

51


Crédit photos Sté Paul Ricard S.A © Copyright

Crédit photos Sté Paul Ricard S.A © Copyright Crédit photos Sté Paul Ricard S.A © Copyright

Nicolas Davouze, Christophe Pacheco et Julien Richard © Droits réservés – Jérôme Chapman

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:28 Page52

Crédit photos Sté Paul Ricard S.A © Copyright

52

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:29 Page53

Ile de Bendor et île des Embiez - France

Christophe Pacheco Julien Richard, Nicolas Davouze, les tops chefs des Iles Paul Ricard Méditerranée. Sur Bendor, au restaurant Le Delos, Nicolas Davouze signe avec brio des crescendos culinaires finement maîtrisés: «foie gras en tortellini, émulsion d’une sauce poulette et jus truffe » ou «Saint-Pierre, pulpe de petits pois, févettes, morilles et crème mousseuse à la citronnelle» entre autres. Tous les trois sont les «Top Chefs» des Iles Paul Ricard. Côté hôtellerie, L’hôtel Hélios (Les Embiez) et l’hôtel Le Delos (Ile de Bendor) sont des lieux privilégiés pour des séjours détente sans égal sans courir à l’autre

bout du monde. Avec soixante et une chambres, l’hôtel Hélios, c’est l’esprit « farniente » garanti avec, en annexe, cent-cinquante appartements à la location. Tandis qu’à Bendor, l’hôtel Le Delos, avec ses 19 chambres de style baroque, le Palais avec 36 chambres contemporaines et 8 villas, propose un esprit intimiste pour se relaxer. Par ailleurs, de nombreuses activités sont proposées sur les îles Paul Ricard, entre plaisirs nautiques, promenades, randonnées et découvertes culturelles.

Les îles Paul Ricard Hôtel Hélios - Ile des Embiez 83140 Six-Fours les plages E-mail: reservation@les-embiez.com Tél, +33 4 94 746 746 Hôtel le Delos - Ile de Bendor 83150 Bandol E-mail: reservation@les-embiez.com Tél, +33 4 94 746 746

r f r

r n c r s

53


© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:30 Page54

Monaco

Le Café de Paris Monte-Carlo © Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

La célèbre brasserie forme un triangle magique avec la Place du Casino et l’Hôtel de Paris. Elle profite du printemps pour se renouveler. Le Café de Paris, témoin privilégié de l’histoire de Monaco depuis près de 150 ans grâce à son emplacement unique, s’est beaucoup transformé au gré des époques. Le Café de Paris prend sa forme actuelle en juillet 1988, après plus d’un an de travaux. Depuis, son succès ne s’est jamais démenti. 54

s r cr s r f

r n


© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:29 Page55

r f r

r n c r s

55


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:09 Page56

© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

Monaco

Le Café de Paris Monte-Carlo...

La récente rénovation de sa célèbre salle du Café de Paris Monte-Carlo a pour objectif d’apporter une valeur ajoutée en termes de confort et de bien-être tout en restant dans une ambiance chaleureuse et raffinée. La Terrasse et son Bar-Terrasse, idéalement orientés et offrant une très agréable vue sur la Place du Casino sont, hiver comme été, très prisés par les clients du Café de Paris qui souhaitent s’installer confortablement en extérieur et profiter de cette atmosphère de plein air en toute saison. A la carte, le changement est également à l’ordre du jour 56

s r cr s r f

r n

avec la mise en scène de produits de saison, les spécialités estivales, suggestions du jour et l’organisation de semaines gastronomiques thématiques, telles que les journées siciliennes qui se dérouleront du 2 au 5 juin 2016. Stefano Brancato, Directeur du Café de Paris depuis 20 ans, peut compter sur l’expérience et le savoir-faire de ses équipes et notamment de son sous-directeur, Christophe Courault et d’Elio Rossi qui officie en qualité de Chef de Cuisine intérimaire, suite au transfert de Jean-Claude Brugel aux Thermes Marins de Monte-Carlo, qui

assure, depuis le 1er avril 2016, les fonctions de chef de cuisine. Attaché à la qualité des produits et à la justesse des saveurs, Elio Rossi propose chaque jour des plats de qualité qui reflètent l’identité du Café de Paris, à savoir, une cuisine de tradition avec une touche d’innovation et méditerranéenne tout en respectant les saisons.

Café de Paris Monte-Carlo Place du Casino 98000 – Principauté de Monaco Réservations: +377 98 06 76 23


© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

© Droits réservés - 2016 - Jérôme Chapman

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:30 Page57

r f r

r n c r s

57


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:30 Page58

© Atlantide 1874

© Atlantide 1874

© Atlantide 1874

58

r f r

r n c r s


Jean-Yves Guého © Atlantide 1874

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:33 Page59

Nantes - France

Jean-Yves Guého

L’Atlantide 1874

© Atlantide 1874

Située sur célèbre la Butte Sainte Anne, à quelques dizaines de mètres du Musée Jules Vernes, l'Atlantide 1874, restaurant de Jean-Yves Guého surplombe la Loire avec élégance et discrétion. Quel beau parcours, que celui de Jean-Yves Guého! Depuis l'époque où il intègre les cuisines de Patrick Fulgraff au Fer Rouge à Colmar, juste avant de rejoindre, pour 2 ans, L’Auberge de l’Ill chez les frères Haeberlin. Par la suite, il officie au Méridien de la Nouvelle Orléans, puis au restaurant de France à Hong Kong (18/20–3 toques Gault-Millau), et finalement revient en France, en 1990, à la tête des cuisines du Méridien Montparnasse (Le Montparnasse 25) où il obtient sa première étoile. 9 ans plus tard, le voici chez lui à l’Atlantide 1874, tout d’abord dans les locaux de la CCI (où il récupère son étoile), et ensuite dans un ancien manoir dont il devient acquéreur sur la Butte Sainte Anne. Avec Nathalie, son épouse, et Noémie, sa fille, Jean-Yves assure la bonne tenue du restaurant dans un esprit d’équipe. En cuisine, avec son fidèle second Tanguy Rattier,

l’amour du beau produit prime, bercé par un savoir-faire habile, tout en constance et délicatesse au gré des saisons: «pointes et crémeux d’asperges blanches tiédies, speck de boeuf»; «araignée décortiquée, pulpe et eau de poireau, mayonnaise safranée»; «foie de veau au sautoir, grenailles et ail des ours» ou encore «ris de veau braisé aux morilles, fregola sarda au jus». Entre beaux classicismes et inspirations personnelles, la cuisine de Jean-Yves est de haute saveur s’alliant une riche sélection de vins de Loire et un service fort agréable. On aime...

L’Atlantide 1874 Maison Guého 5, rue de l’Hermitage, 44100, Nantes, France Tél: +33 2 40 73 23 23 4 toques Gault&Millau. Menus, 32, 40, 40, 100 euros r f r

r n c r s

59


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:30 Page60

La salle © Lulurouget

Nantes - France

Lulurouget, by Ludovic Pouzelgues Dans son charmant restaurant Lulurouget à Nantes, Ludovic Poulzegues signe une cuisine créative de hautes saveurs. C’est une antre gourmande dédiée à la passion des gourmets. Que de chemin parcouru depuis ses premiers pas en cuisine au Château d’Angers en passant par l’Atlantide 1874 de Jean-Yves Guého, chez lequel il reste 4 ans et assure tous les postes, jusqu’à la mythique maison Troisgros d’où il sort second avant d’ouvrir son propre restaurant au cœur de Nantes. Décoration soignée et tendance, la table de Ludovic invite à la dégustation d’une cuisine précise autour des meilleurs produits locaux, composée avec panache: «merlan 60

r f r

r n c r s

ébouillanté, gelée de granny smith et estragon»; «St jacques, cébettes et lard de colonnatta»; «sole, beurre de poivron fumé et panais» ou encore « ris de veau croustillant et patates douces»... Entre terre et mer, le cœur et les inspirations de Ludovic balancent... poissons et crustacés de la criée de la Turballe, beaux maraîchages locaux, viandes d’Angers, Porc blanc de l'Ouest, canards Alain François, pigeons de Michel Terrien entre autres, Ludovic s’assure de la haute qualité de ses fournisseurs. « La cuisine, c’est avant tout le produit et le produit » nous confirme-t-il. A ses côtés, Ruddy Maisonneuve (son bras droit), et Yan Bret s’impliquent avec

passion en cuisine. Côté vins, la carte fait la part belle au pays de Loire: Muscadet (Bretaudeau, Luneau-Papin) ou encore des vins rares comme la Coulée de Serrant (Nicolas Joly), au total 104 références. La table de Ludovic vaut vraiment la visite et mérite grandement d’être dans le firmament des étoilés. A suivre...

Lulurouget 1 Rue du Cheval Blanc 44000 Nantes, France Tél.: +33 2 40 47 47 98 Email: lulurouget@hotmail.fr Menus: 20 à 61 euros


Sole, beurre de poivron fumé et panais © Lulurouget

St jacques, cé bettes et lard de colonnatta © Lulurouget

Ris de veau croustillant et patates douces © Lulurouget

Ludovic Pouzelgues © Lulurouget

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:34 Page61

r f r

r n c r s

61


Musée de nuit - Office de tourime de Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:16 Page62

Buenos Aires : élégance et séduction

Textes: Emperatriz Mina, Ines Mendez, Hilton Sherman, et Jérôme Chapman.

Bouillonnante capitale, Buenos Aires est le symbole historique de toute l’Argentine. Entre vie nocturne et vie culturelle... avec ses musées, son architecture et bien sûr son tango, Buenos Aires et ses 48 quartiers, est une ville qui donne le tourbillon. Cette mégapole grouillante, surnommée La Capital Federal, ne laisse pas indifférent. Avec son côté cosmopolite, imprégné d'élégance et de nostalgie, entre hôtels et restaurants, la destination séduit...

Situé dans le quartier La Recoleta considéré comme « le petit Paris d’Amérique Latine », pour son style historique et architectural, l’Alvear Palace Hôtel est le symbole « Belle Époque » de la capitale argentine. Il a même été déclaré monument historique de Buenos Aires en 2003. C’est certainement l’hôtel le plus primé d’Amérique du sud. Composé de 191 chambres et suites, d’une élégance impeccable, dans un esprit Empire et Louis XV, l’hôtel offre un confort de haut niveau. Ainsi, nouvelles technologies et design classique haut de gamme font bon ménage. Entre salles de réception et banquets (jusqu’à 800 personnes), spa, piscine, salle de fitness, salon de thé, caves à vins, bar (ElLobby Bar) et restaurant gastronomique (La Bourgogne), rien 62

s r cr s r f

r n

n’a été omis pour le bien-être et le plaisir de la clientèle. On oubliera pas non plus L’Orangerie et le Jardin d’Hiver, points de rendez-vous chics de Buenos Aires. Avec leurs ambiances délectables baignées de lumière naturelle et à la décoration soignée, entre petit-déjeuner et déjeuner-buffet, on profite des bons moments gourmands. L’après-midi s’appréciera au Té Alvear, service en gants blancs et vaisselle Noritake, sur de belles mélodies au piano. Un hôtel à découvrir pour un séjour inoubliable à Buenos Aires.

Alvear Palace Hôtel Avenue Alvear 1891, Buenos Aires, Argentina Tél: +54 11 4808-2100 Internet: www.alvearpalace.com

L’Orangerie © Alvear Palace Hôtel

Alvear Palace, trésor dans Buenos Aires


©Office de tourime de Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:34 Page63

r f r

r n c r s

63


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:34 Page64

64

r f r

r n c r s

© Palacio Duhau-Park Hyatt

© Palacio Duhau-Park Hyatt

© Palacio Duhau-Park Hyatt


© Palacio Duhau-Park Hyatt

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:35 Page65

Park Hyatt

Buenos Aires - Argentine

Texte : Emperatriz Mina

Honoré comme le meilleur hôtel d’Argentine et 2ème meilleur hôtel de toute l’Amérique Latine, le Palacio Duhau-Park Hyatt Buenos Aires est merveilleusement situé dans le quartier très exclusif de la capitale argentine, La Recoleta.

Conçu par le célèbre architecte français Léon Dourge, Le « Palacio Duhau » est l’emblème de l’ancienne aristocratie

© Palacio Duhau-Park Hyatt

© Palacio Duhau-Park Hyatt

de la capitale argentine.

r f r

r n c r s

65


© Palacio Duhau-Park Hyatt

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:35 Page66

Le Park Hyatt se compose des deux édifices: el Palacio, entièrement rénové en 2006 et un autre plus contemporain édifié en total harmonie avec l’architecture originale. Conçu par le célèbre architecte français Léon Dourge, Le « Palacio Duhau » est l’emblème de l’ancienne aristocratie de la capitale argentine. Nanti de 165 chambres 66

r e f e r e n c e s

dont 39 suites, le « Palacio Duhau » resplendit avec élégance dans le panorama hôtelier de Buenos Aires. De nombreuses oeuvres d’art ornent chaque recoin de l’hôtel qui posséde aussi sa propre galerie d’art: le «Paseo de las Artes Duhau». Un espace culturel où l’on se régale d’expositions éphémères autour de l’art contem-

porain pour le plus grand plaisir des yeux. Côté gastronomie, pour le plaisir de papilles, le restaurant Duhau met en scène une cuisine pointue et travaillée autour des traditions culinaires argentines… Ici, la qualité se joue tous les jours dans l’assiette mettant en avant les produits frais au grè des saisons. Ambiance intime sous

les courbes sensuelles des plafonds, fenêtres panoramiques plongeant sur le jardin, murs en pierre de Paris et luminaires en cristal Murano, la magie des lieux enchante chaque convive… et l’immerge dans un rêve éveillé. Côté vins, l’œnothèque «La Vinoteca», joue le séduction…avec de fabuleuses collections de vins


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:35 Page67

Palacio Duhau Park Hyatt Buenos Aires Avenida Alvear 1661 C1014AAD, Buenos Aires República Argentina Tél.: +54 11 5171 1234 www.buenosaires.park.hyatt.com © Palacio Duhau-Park Hyatt

argentins et internationaux. La sélection est rigoureuse. La cave est riche d’environ 500 millésimes exceptionnels et 5000 bouteilles exposées dans les vitrines à vin. Bien sûr le cépage Malbec est roi, offrant plus de 100 références différentes à déguster. Un must à découvrir lors d’un séjour à Buenos Aires.

r e f e r e n c e s

67


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:36 Page68

Buenos-Aires - Argentine

Design CE Hotel de Diseño by Ernesto Goransky Si Ernesto Goransky est le directeur du Design CE « Hotel de Diseño », il en est aussi son concepteur, son architecte. Ce « géniteur génial » en a pensé chaque recoin, de la structure de l’immeuble jusqu’au moindre détail de décoration intérieure, incluant l’esprit original de la relation avec ses hôtes. Confort et bien vivre sont les maîtres-mots de la maison. Grands espaces tout en épure, fauteuils et tables « design », immenses baies vitrées s’ouvrant à la lumière du jour, l’harmonie se profile à chaque instant pour créer une ambiance relaxante. Situé dans l’élégant quartier La Recoleta, à quelques pas du Muséum Malba, du Templo Libertad et du Muséum National des Beaux Arts, cet hôtel bien placé se compose de 29 chambres et 8 suites, salle de réunion et un Café contemporain. Le Design CE « Hotel de Diseño », exprime toute la philosophie singulière de son créateur l’architecte Ernesto Goransky. Au final, cet hôtel original, au cœur de Buenos Aires, mérite la découverte.

Design CE « Hotel de Diseño »

Composé de 29 chambres

Marcelo T de Alvear 1695 C1060AAE - Buenos Aires - Argentine Tél.: +54 115237 3100 Internet: www.designce.com

et 8 suites,une salle de réunion (Design Club), et son Design Café le Design CE « Hotel de Diseño » exprime toute la philosophie

© Principal Madrid

de son créateur l’architecte

68

r f r

r n c r s

Ernesto Goransky...


© Principal Madrid

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:36 Page69

r f r

r n c r s

69


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:14 Page70

Buenos-Aires - Argentine

Alvear Art

Situé quelques minutes de la très élégante avenue Santa Fe et de rue Florida, proche des galeries d’art et des théâtres, l'Alvear Art Hotel est renommé pour son côté très «trendy» et ses exposition d'art. De célèbres artistes argentins sont exposés en permanence dans l'hôtel. De la photo à la sculpture contemporaine en passant par la peinture, l'Alvear Art Hotel signe un design urbain...follement artistique. Dans les 137 chambres de l'hôtel, le style « Arty » pétille de mille talents, mariant élégance et modernisme. Quant aux 2 suites exclusives situées au 15ème étage, celles-ci dominent la ville et le Rio de la Plata, offrant un panorama sans pareil. Confortables fauteuils, lits king size, salles de bains habillées de marbre et illuminées de lumière naturelle, à chaque chambre et suite, son cocooning et son esprit contemporain. Côté restaurant, le Contraluz, propose une cuisine ultra contemporaine finement préparée par le chef Daniel Godoy. Le déjeuner offrira la légèreté d'un menu concocté uniquement avec des produits de saison, tandis qu'à dîner, un brin de sophistication sera de rigueur, en crescendo de belles saveurs, accompagné d'un époustouflante sélection de vins. Dans un esprit chic et tendance le Artesano Bar sera un lieux de rendez-vous chics et festifs avec une carte de cocktails inédits signés par le célèbre barman Renato « Tato » Giovannoni. Aux prestations d’hôtel, s’ajoutent de belles salles de réception (jusqu’à 260 personnes) ainsi que des Meeting Rooms (jusqu’à 14 personnes). Les étages 16 et 17, sont réservés au Spa & Fitness Center, agréable espace dédié au bien être de la clientèle, parfait pour profiter d’un moment de détente.

© Alvear Art Hotel

la fenêtre des beaux arts

Alvear Art Hotel

© Alvear Art Hotel

Suipacha 1036 C1008 AAV Buenos Aires Argentina Tél. + 54 11 4114-3400 Reservations: 54 11 4114-3477 Internet: www.alvearart.com

70

s r cr s r f

r n


© Alvear Art Hotel

© Alvear Art Hotel

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page71

r f r

r n c r s

71


© Plaza Hotel Buenos Aires

© Plaza Hotel Buenos Aires

© Plaza Hotel Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page72

72

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page73

Buenos-Aires - Argentine

Plaza Hotel Buenos Aires Conçu dans la pure tradition européenne, le Plaza Hotel Buenos Aires avec ses 318 chambres et suites, est situé dans l’emblématique quartier El Retiro, face à la Place San Martín, oeuvre de l’architecte paysagiste français Charles Thays. Témoin des heures de gloire de l’histoire depuis son ouverture en 1909, le Plaza Hotel Buenos Aires a reçu dans son enceinte des grandes figures de l’histoire mondial: Juan Carlos et Sofía d’Espagne; Balduino et Fabiola de la Belgique, l’ Aga Khan, les empereurs du Japon, des princesses anglaises et des princes hollandais, Theodore Roosvelt… Avec toutes ses chambres et

suites de style classique, le Plaza Hotel Buenos Aires, est symbole de luxe et art de vivre. Sélectionné par Tripadvisor comme l’un des meilleurs hôtels d’Argentine, l’hôtel est très prisé par une clientèle d’affaire internationale. Côté restaurant, le Plaza Grill, honore la cuisine de beaux classicismes: « soupe à l’oignon »; « sole meunière »; « canard à la presse » ou encore « filet mignon Edward VII » entre autres… Par ailleurs, les espaces Lounge de l’hôtel invitent à la détente et à la pause gourmande. Quant au Le Plaza Bar, il est considéré comme un de 9 meilleurs bars du monde, avec son ambiance

conviviale, au décor classique en acajou et velours. Entre dégustations de vins, whiskys ou cocktails, les amateurs apprécie ces lieux à la patine chic et hors du temps. On n’oubliera pas le superbe spa et la piscine de l’hôtel qui garantissent d’excellents moments pour faire une remise en forme.

Plaza Hotel Buenos Aires Florida 1005, Buenos Aires, Argentina Tel. +54 11 4318 3000 Internet: www.plazahotelba.com r f r

r n c r s

73


© Hotel Madero Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page74

Buenos-Aires - Argentine

Madero chic & tendance Dans le quartier Puerto Madero de Buenos Aires, un des plus tendances de la ville, avec ses architectures contemporaines, l’hôtel Madero, nanti de 197 chambres dont 28 suites, marie avec élégance, esprit argentin et savoir-faire français. 74

r f r

r n c r s


© Hotel Madero Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page75

r f r

r n c r s

75


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page76

© Hotel Madero Buenos Aires

© Hotel Madero Buenos Aires

76

r e f e r e n c e s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page77

Buenos-Aires - Argentine

Design: Hôtel Madero Avec sa patine contemporaine, l’hôtel Madero symbolise l’esprit hôtelier haut de gamme de Buenos Aires. Le neuvième étage porte avec panache le Madero Spa avec piscine climatisée, fitness center et jacuzzi, offrant une vue imprenable sur les digues et El Río de la Plata. Richesse architecturale, luminosité bien pensée, combinaison de matières nobles, textures et couleurs raffinées, dans ce bel hôtel, chaque espace est lieu de bien-être. Avec une grande collection d’œuvres originales d’artistes dont une

immense peinture murale ornant le lobby, signée Prisca Azqueta, artiste espagnole… des sculptures en métal réalisées par Taty Rybak, disciple de Horacio Butler et Léo Vinci, l’Hotel Madero respire le talent artistique. Côté gastronomie, le Rëd Resto & Lounge, dirigé par le chef Alejandro Bontempo, propose cartes et menus mettant en avant les saveurs du pays, ainsi que des créations culinaires originales signées par Alejandro. De son côté, le White Bar accueille aficionados de happy hours et

cocktails, question de se détendre dans une ambiance relaxante. La nouveauté est la « Red Boutique », lieu où l’on redécouvre la cuisine du Rëd Resto & Lounge de façon conviviale, pour se faire tout simplement plaisir dans un esprit chic et tendance.

Hotel Madero Buenos Aires Puerto Madero Este Rosario Vera Peñaloza 360 – Dique 2 Buenos Aires, Argentine Tél. +54 11 5776 7777 r e f e r e n c e s

77


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page78

© Mio Buenos Aires

Ses 30 chambres et suites, décorées par Delfina Rossi, expriment luxe, confort et sophistication

© Mio Buenos Aires

78

r e f e r e n c e s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page79

Buenos-Aires - Argentine

© Mio Buenos Aires

Mio Design Hôtel Idéalement situé, dans le quartier La Recoleta, l’hôtel Mio Buenos Aires, design à souhait, s’élève sur 13 étages, exposant en toute originalité sa lumineuse façade en verre opaque et sa célèbre porte de 6 mètres de haut, composée de bois issu de vieux fûts de vin. Jouant avant-garde et sophistication, l’hôtel Mio Buenos aires propose bien être et raffinement. Ainsi, ses 30

chambres et suites, décorées par Delfina Rossi, expriment luxe, confort et esprit trendy. Côté gastronomie, le restaurant Sivela 465, est la scène gourmande de Cristina Torres, cheffe originaire des Pyrénées aragonaise. Signant une cuisine savoureuse, créative et sans frontières, Cristina aime surprendre le convive avec des compositions culinaires originales. Côté vins, la

carte du Sivela 465 est très réputée pour son choix de grands millésimes, sélectionnés avec rigueur. A l’hôtel Mio Buenos Aires, art de vivre et gastronomie sont vraiment au rendez-vous.

Mio Buenos Aires

Av. Quintana 465 Buenos Aires, Argentine Tél. +54 11 5295 8500 Internet: miobuenosaires.com

© Mio Buenos Aires

r e f e r e n c e s

79


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:41 Page80

© Four Seasons Buenos Aires

Doté de 116 chambres, 49 suites dont 7 suites dans un hôtel particulier de style Belle Époque contigu à une tour contemporaine,

© Four Seasons Buenos Aires

le Four Seasons concilie ancien et moderne.

80

r e f e r e n c e s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page81

Buenos-Aires Argentine

Four Seasons Buenos Aires

© Four Seasons Buenos Aires

Situé dans le célèbre quartier La Recoleta, à quelques pas du centre d’affaires, de la zone culturel et des commerces de luxe, le Four Seasons est l’hôtel au charme fou au cœur de la capitale argentine. L’hôtel particulier de style Belle Époque adossé au modernisme de la tour contemporaine du Four Seasons est un mariage qui séduit tout en contraste.

r e f e r e n c e s

81


© Four Seasons Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page82

L’hôtel compte avec « Elena » le seul restaurant en Argentine inclus dans la liste de 50 meilleurs restaurants d’Amérique Latine © Four Seasons Buenos Aires

© Four Seasons Buenos Aires

grâce au talent du chef

82

r e f e r e n c e s

Juan Gaffuri...


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page83

Doté de 116 chambres, 49 suites dont 7 suites dans un hôtel particulier de style Belle Époque contigu à une tour contemporaine, le Four Seasons concilie ancien et moderne. Le mariage est parfait… L’hôtel compte, avec Elena, le seul restaurant en Argentine à se trouver dans la liste de 50 meilleurs restaurants de L’Amérique Latine. Le chef Juan Gaffuri, est toujours en quête de la perfection, met en avant les

produits de grand qualité. Le Four Seasons propose aussi Nuestro Secreto, un espace où l’on pourra se régaler avec les meilleurs viandes argentines au tour du traditionnel barbecue argentin. Et le bar Pony Line qui offre des cocktails locaux comme le martini Des-Coya parfumé au vin Crios Torrontés et liqueur St Germain, entre autres. parfait pour profiter d’un moment de détente.

Four Seasons Buenos Aires Posadas 1086/88 Buenos Aires, Argentine Tél.: +54 11 4321 1200 Internet: www.fourseasons.com

r e f e r e n c e s

83


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page84

© Sofitel Buenos Aires

Buenos-Aires - Argentine

Sofitel: ... French Style

84

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page85

Idéalement placé, en plein quartier Retiro, avec ses galeries d’art, antiquaires et musées, le Sofitel Buenos Aires Arroyo reflète la splendeur néo-classique de la capitale argentine.

r f r

r n c r s

85


© Sofitel Buenos Aires

© Sofitel Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:54 Page86

Buenos-Aires - Argentine

Sofitel: French Style

86

r f r

r n c r s

des produits argentins. On n’oubliera pas d’honorer, pour l’expérience gustative, les fromages argentins présentés sur un élégant charriot Christofle, «French Touch oblige !». Pour les réunions et banquets…, le Sofitel Buenos Aires Arroyo, compte 4 élégants salons: Le Saint Exupéry, Le Mermoz, Le Guillaumet et le Daurat, pouvant accueillir de 20 à 300 personnes. Ainsi, style français, entre Art Déco et belles saveurs, joue l’excellence à Buenos Aires. Une expérience à ne pas manquer.

Sofitel Buenos Aires Arroyo Arroyo 841 Buenos Aires, Argentine Tél.: +54 11/41310000 Internet: www.sofitel.com

© Sofitel Buenos Aires

Le célèbre designer d’intérieur Pierre Yves Rochon a su parfaitement marier le style classique de l’Art Deco français avec l’esprit culturel du tango, en combinant avec talent sols alignés, arbres et escaliers en marbre. Dans les 140 chambres, (dont 43 chambres «Luxury», 16 junior suites, 10 suites prestige, 2 penthouses et «L’appartement»), le style «Art Déco» domine, et chaque chambre offre une ambiance intemporel, avec toute l’élégance de la pure tradition française. Côté gastronomie, le restaurant Le Sud, dirigé par le chef Olivier Falchi, membre de L’académie Culinaire de France et de l’Institut Les Toques Blanches, met à l’honneur les belles saveurs du grand savoir-faire français. Quant au Café Arroyo, c’est aussi Olivier Falchi qui signe, au fil de saisons, une goûteuse cuisine fusionnant traditions françaises et le meilleur

© Sofitel Buenos Aires


© Sofitel Buenos Aires

© Sofitel Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:55 Page87

r f r

r n c r s

87


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:55 Page88

© Aldo’s Buenos Aires

Buenos-Aires - Argentine

Aldo’s, vin et gastronomie Situé dans le sous sol de l’hôtel Moreno Buenos Aires Aldo’s est le lieu idéal pour déguster un large choix de vins. Aldo Graziani, considéré comme le meilleur sommelier argentin sélectionne les élixirs à l’aveugle. Avec plus de 500 références des meilleurs vins argentins, les convives seront plus qu’enchantés. Aldo’s propose des activités pour découvrir le monde du vin: dégustations dans les caves les plus impor88

r f r

r n c r s

tantes du pays en présence des vinificateurs et journées spéciales «cocktails» entre autres. Côté gastronomie, le chef Maximiliano Matsumoto signe une cuisine d’auteur. Son respect pour les produits de qualité et ses inspirations originales propulsent dans les assiettes de sublimes créations gourmandes hors normes. Une patine culinaire singlière alliant esthétique dans la présentation et bel équilibre de saveurs. Ce

bistrot chic est le symbole du San Telmo, quartier historique de Buenos Aires. A découvrir pour déguster les vins argentins et faire une inoubliable expérience.

Aldo’s Moreno 372, Buenos Aires, Argentina Tel, +54 11 4343-0823 Internet: aldosvinoteca.com


© Aldo’s Buenos Aires

© Aldo’s Buenos Aires

© Aldo’s Buenos Aires

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:55 Page89

r f r

r n c r s

89


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:55 Page90

© Be Bop Club Buenos Aires

© Be Bop Club Buenos Aires

90

r f r

r n c r s


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:59 Page91

Buenos-Aires - Argentine

Be bop Club Unique à Buenos Aires Matsumoto, le Be Bop Club enchante par son ambiance cosy et décontractée. Côté gastronomie, le chef Maximiliano Matsumoto a vraiment su trouver le bon compromis entre spectacle et gourmandise: «La truite fumée aux épinards, fromage bleu et poires»; «boulettes d’agneau, humus et sauce au yaourt»; «croquettes de jambon cru et gruyère»; «terrine de foie de volaille, avec des

petite fruits au sable de poivre noir» ou encore «Le tiramisu Aldo’s»; «Ananas Braisée, sauce au chocolat blanc au sirop de coriandre». On se régale du spectacle avec les papilles heureuses.

Be bop Club Moreno, 364 Caba, Buenos Aires, Argentine Tél: +54 11 4331-3409 Internet: bebopclub.com.ar

© Be Bop Club Buenos Aires

Le très exclusif Be Bop Club, situé au centre de la ville, propose de grands moments de plaisir. Depuis 2014, cet agréable lieu enchante par son style. En effet, les meilleurs artistes internationaux et nationaux de jazz, bleus, funk soul et pop honorent sa scène depuis l’ouverture. Entre délicieux cocktails au comptoir et gastronomie de qualité signée par le chef Maximiliano

r f r

r n c r s

91


© Tomo I

© Café Tortoni

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 21/avril/2016 23:59 Page92

Café Tortoni ou Tomo I, les belles saveurs de Buenos Aires Cafe Tortoni

Tomo I

Cafe Tortoni Avenida de Mayo 852 Buenos Aires, Argentine Tél.: +54 11 4342-4328

© Tomo I

© Café Tortoni

Situé dans l’Avenida de Mayo à Buenos Aires, dans le quartier de Monserrat, Le Café Tortoni est un lieu de légende. Ouvert depuis 1858, il fait partie de l’histoire du pays. Fréquenté par d’illustres personnages, le Café Tortoni fait figure de symbole culturel. Avec ses murs ornés photos anciennes, on a l’impression de remonter le temps. Le Café Tortoni fût le lieu de rencontre des journalistes et de l’intelligentsia nationale devenant par la même occasion le berceau de magazines comme « El Grillo de papel », « El Escarabajo de oro » et « El Ornitorrinc » qui furent déterminants dans la dynamisation littéraire et intellectuelle de la capitale et bien évidement du pays. Aujourd’hui, le Café Tortoni est un lieu de festivités, offrant deux espaces dont une scène pour les artistes

(spectacles de tango) et une bibliothèque très typique. Déclaré Lieu d’intérêt culturel par l’Honorable Conseil de la ville de Buenos aires, il est devenu le café le plus célèbre d’Argentine. Côté gastronomie, le Café Tortoni propose un important choix de mets variés tels: « Le Tenderloin steak »; « Le Contrefilet » ou encore « Le Poulet grillé suprême »; « La viande Rose »; « L’académique Tortoni avec roquefort ». Les amateurs de douceurs trouveront aussi leur compte en se régalant de: « tarte au citron »; « gâteau au fromage façon Tortoni »; ou « mousse au chocolat » entre autres. Le Café est à visiter pour son esprit typiquement argentin et pour se baigner dans une ambiance unique.

92

r f r

r n c r s

Fils de Ada Concaro, fondatrice du restaurante TOMO I, Federico Fialayre se forme à ses côtés durant 25 ans, en étant un de ses collaborateurs le plus fidèle. Dans les années 90 Federico Fialayre suit plusieurs formations à Paris au Carré des Feuillants, au restaurant Jacques Cagna, entre autres… Cuisine traditionnelle au goût raffiné, les belles saveurs sont au rendez-vous. « Entre chaleur des fourneaux, lueurs des flammes, bruits de couteaux, casseroles et poêles, mon métier me charme et offre un grand plaisir avant tout. Je cuisine pour les gens qui viennent se régaler en tout simplicité » nous confie-t-il. Ainsi cette agréable table procure joie, convivalité et bonnes saveurs. On découvre ici une cuisine sensuelle où l’obsession du bon pousse la maîtrise jusqu’au plus petit détail. Avec son attitude détendue, Federico reste le principal ingrédient de sa cuisine, sa bonne humeur est un élément essentiel pour la création d’une cuisine de qualité. Le restaurant TOMO I est reconnu sa « cuisine sincère », sans pour autant oublier la sophistication des présentations dans l’assiette se finalisant en d’authentiques chefs-d’œuvres. Produits locaux et frais sont rois, point de produits surgelés ou de conserves. Fraîcheur des viandes et légumes prime sur les produits exotiques ou les modes du moment. La cuisine du TOMO I se renouvelle constamment dans la joie et avec ingé-

niosité. « Ainsi le parfait de roquette sera bien plus intéressant que la roquette avec laquelle il est preparé » nous confie le chef. Federico Fialayre revendique avec son équipe la performance tout en assumant le risque du métier, dans des créations originales et osées. Côté vins, c’est Gabriela Troncoso, sommelière confirmée, qui sélectionne les bons nectars. Chaque choix aura sa tentation. Eclectique, la carte présente le meilleur de la production viticole argentine. Gabriela Troncoso a ainsi réussi le pari de composer une carte de vins mettant en avant un vaste choix de cépages et de régions. A ses côtés, Lucas Frattini, le chef de salle, grand connaisseur de vin, orchestre le service en totale harmonie avec Gabriela Troncoso, proposant des « wine pairing » aussi tentants que réussis... Entre typicités très diverses, les accords se jouent aussi dans le contraste et la surprise. Le restaurant TOMO I, situé en face du théâtre Colón, à quelques pas de l’Obélisque et dans l’avenue Corrientes où se trouvent les plus importants théâtres de Buenos Aires, est une agréable table à découvrir et redécouvrir.

TOMO I Carlos Pellegrini, 521, Panamericano Buenos Aires Hotel & Resort Buenos Aires, Argentine Tel, +54 11 4326 6698 Tel, +5411) 4326 6695 Internet: www.tomo1.com.ar


© Casa Cruz

© Deriva Restó

REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:00 Page93

Casa Cruz ou Deriva Restó, les tendances de Buenos Aires

© Casa Cruz

Installé dans le quartier résidentiel de Palermo (barrio Palermo), un des plus étendus de la ville, avec ses belles rues arborées, le restaurant Casa Cruz bénéficie d’une renommée sans égal. C’est le restaurant chic de la capitale argentine. En cuisine, Marco Bigotti, le chef, signe une cuisine classique et bonne, sans prétention hautement gastronomique: « Scrambled Gramajo »; « filet de boeuf aux champignons »; « poulet à la provençale »; « poulpe galicien »; « cannelloni d’épinards ». Pour la partie desserts, « les crêpes aux pommes »; « banana split » ou encore « La cassata, aux fruits frais, mousse de vanille et crémeux de chocolat amer » sont les bestsellers de la maison. Côté vins, Casa Cruz se démarque avec l’une des meilleures caves de Buenos Aires, riche

d’excellents millésimes. Avec son ambiance légèrement sophistiquée, tout en restant conviviale, le restaurant garde, au fil des ans, une belle réputation auprès de la clientèle locale. Au final, entre cuisine de belle facture, service convivial et bonne musique, Casa Cruz est une table très recommandable, même si certains pourraient trouver la prestation un peu chère et l’esprit des lieux un peu surfait. Mais tous les goûts sont dans la nature... Tout dépend ce que l’on vient y chercher.

Deriva Restó Mariela Cufari et Débora Averbuj, ont créé un concept tout à fait exceptionnel. Leur restaurant Deriva Restó, avec sa « déco minimaliste et Brut » et ses murs en verre, est une vraie référence dans le quartier nord de Buenos Aires. Situé face à l’Hippodrome de San Isidro, le Deriva Restó est un lieu de belle convivialité. Signant une cuisine simple, mais très gourmande, le chef Leandro Serra régale les convives de plats « canailles ». À la carte du moment, on aimera tout particulièrement: «Le Camembert Caprice »; « Le poulet croustillant »; « La Roquette et Mozzarella »; « Les Bruschettas de jambon cru et roquette »; « le Saumon glacé en cubes »; « Le risotto aux champignons sauvages » ou encore le « filet de porc, sauce de moutarde et

Casa Cruz Uriarte 1658 Ciudad Autónoma de Buenos Aires C1414DAR - Argentine Tél.: +54 11 4833-1112 mail: info@casacruz-restaurant.com Internet: www.casacruz-restaurant.com

citrouilles grillées ». Côté dessert, la carte met en avant quelques bonnes gourmandises: « Mousse de fruit de la passion et mangue »; ou « la Tour glacée de mascarpone et fruits rouges », ou pour les inconditionnels du chocolat « Le triple cake au chocolat glacé ». Avec plus de 100 références de vins et un choix de cocktails époustouflants, les « Happy Hours » invitent à la détente. Idéal pour dîner gourmet et sympa tout en appréciant aussi les bons tapas maison. Un lieu très agréable pour se faire plaisir lors d’un séjour découverte dans la belle capitale argentine.

Deriva Restó Dardo Roca 2290 Buenos Aires, Argentine Tél: +54 4836 0082 Internet: www.derivaresto.com.ar

© Deriva Restó

Casa Cruz

r f r

r n c r s

93


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:00 Page94

Les Oscars des femmes du vin © Les Oscars des femmes du vin

Les Oscars des femmes du vin Le syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieurs a célébré les Oscars de l’été 2016. Un jury 100% féminin réuni le 8

mars, Journée des Droits des Femmes a primé des vins de qualité, et accessibles dans un éventail de prix de 4 à 7 euros.

Les clairets de Bordeaux se distinguent par leur originalité aux côtés des blancs et des rosés:

Palmarès complet : www.planetebordeaux.fr/palmares-oscars-desbordeaux-de-lete-2016/

Le 9 février dernier, le Ministre des Affaires Etrangères, Laurent Fabius, en compagnie de Florence Cathiard, (Château Smith Haut Lafitte ) a lancé le premier portail officiel de l’Oenotourisme en France. Un site piloté par ATOUT France, organe de promotion touristique de la France dans le monde. « Tiré par l’élite du vignoble, le projet était de permettre à tous, tous les terroirs, toutes

les entreprises viticoles, châteaux, caves coopératives, ou indépendants, de proposer leurs produits touristiques aux visiteurs du monde entier, explique la présidente du Conseil oenotouristique ». Laurent Fabius avait lancé l’affaire au cours de l’été 2014 en invitant au château de la Celle Saint Cloud les 300 représentants de l’activité à rencontrer les 300 ambassadeurs de France ! Florence Cathiard, tout aussi battante en bénévolat qu’en affaires, a su convaincre tout le monde ce jour là : « J’ai rencontré tous les terroirs, convaincu de nombreux amis, l’équipe d’Atout France dirigée par Michel Bernard a fait le reste sur ce mode public-privé. ». L’idée est de donner de la visibilité au plus petit producteur, au terroir le moins connu, « car la vigne et le vin, sont devenus des sources de devises et des pourvoyeurs d’emploi indispensables. Il a fallu plaider pour assouplir la Loi EVIN, ce que M. Fabius a compris et nous faire enfin accepter comme force économique majeure. » (Les

exportations de vins – 7,6 milliards d’euros en 2014 représentent la vente de 114 avions Rafale !) Le site sera rapidement complété par une géolocalisation GPS performante et un service de réservation en ligne de visites, de dégustations et de séjours. (Salon Rendez vous en France, les 5 et 6 avril). www.visitfrenchwine.com

Lauent Fabius © VistFrench Wines

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération

Florence Cathiard © Eric Barriere

VisitFrenchWine, la grande vitrine du tourisme du vins

BULLE EXPO: Le prosecco italien vend plus de 2 millions de bouteilles en France. Pourrait-il détrôner le champagne ? BULLE EXPO accompagne l’irrésistible ascension des pétillants et mousseux de toute origine. Les Etats-Unis et les Royaume-Uni ont doublé leurs importations en 10 ans. Rosés, blancs, 94

r f r

r n c r s

rouges, doux ou bruts, ils séduisent tous les consommateurs, jeunes et seniors, hommes ou femmes. La France bénéficie de cette mode, moins que l’Italie et l’Espagne. Le prosecco italien

vend plus de 2 millions de bouteilles dans la grande distribution française. Pourrait-il détrôner le champagne ? RV les 20 et 21 juin au Parc Floral à Paris. www.bulles-expo.com


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:00 Page95

par Marie -Christiane Courtioux

trends & wines

En Bref... Alain Juppé © Images@citevin

Prowein, le salon de Düsseldorf

Bordeaux, la Cité du Vin lance la saison Ce lieu unique – voire grandiosedont la présence sur les quais de Bordeaux est déjà en soi un événement d’architecture, ouvre ses portes au public. A travers des collections, une programmation culturelle, des …c’est « l’âme du vin » qu’il entend transmettre et faire rayonner. Beau programme. A la fois musée, parc à thème,

son inauguration va lancer la saison oeno-touristique. On y trouvera trois restaurants, LE 7, avec vue panoramique, produits régionaux et saveurs du monde ; le Latitude 20, avec deux formules, Bar à vins et Snack Gourmand. Une cave bibliothèque proposera plus de 14.000 bouteilles, 800 références de plus

de 80 pays, sélectionnées par un comité comprenant des personnalités telles que Andréas Larsson, et Michel Rolland et des vins « rares » de pays producteurs émergeants, de Madagascar, d’Ethiopie, du Brésil ou de Tahiti ! Ouverture annoncée le 1er juin 2016. www.laciteduvin.com

Les Vignerons du Mont Sainte Victoire Les Vignerons du Mont Sainte Victoire ont présenté les vins médaillés du Concours agricole. Outre une silhouette et des couleurs magnifiées par Paul Cézanne, ce terroir jouit d’un micro climat unique en Provence. Une altitude de 300/400

mètres, loin des influences maritimes, peu de pluie, un vent toujours présent, donnent une vraie typicité récompensée au Concours Agricole 2015. Médaille d’Or à un rosé, Lot Cuve 20, 365 hl. Palmarès complet : www.concours-agricole.com

A Monaco, Femmes et vins du monde Trump Winery sur un site historique Femmes et vins du monde ont accordé leurs « NOVA » de diamant à une sélection particulièrement qualitative. Une appellation de Pays (AOP), Château la Varière, Côteaux de l’Aubance, coiffe sur le poteau les meilleurs vins de République Tchèque, sous-région de Morava. Pour

sa 10ème édition, le concours a reçu des échantillons du monde entier avec d’étonnantes pépites en provenance de Pologne, Chypre, Conté de Santa Barbara-USA…Pour voir le Palmarès complet et les sélections , visitez le site de Femmes et vins du monde.

Située dans un site historique de l’Etat de Virginie, à quelques miles de Monticello, la demeure de Thomas Jefferson, The Trump Winery, gérée par Eric Trump fils produit depuis 2011 un des meilleurs vins des Etats Unis : cépages traditionnels français,

méthodes traditionnelles aussi : rouges à la bordelaise, blancs à la bourguignonne et effervescents à la champenoise! Le domaine présente fièrement des bâtiments d’époque, un hôtel de luxe, des granges typiques et une chapelle à mariages ! www.trumpwinery.com

55.000 visiteurs, remporte un succès dont les Français devront tenir compte. Il s’impose comme un must, à l’égal de Vinexpo. De nombreux exposants du bout du monde ont salué l’organisation à l’allemande ! Pas de « off », de festivités, pour détourner du but : faire des affaires.

Printemps de Beaune En route vers les Bourgogne / Des formations de courte durée sont offertes par le BIVB ( Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne) aux prescripteurs, cavistes, sommeliers, restaurateurs qui approfondir leurs connaissances. Trois nouvelles dates sont proposées sur différents thèmes : Fondamentaux de la Bourgogne viticole / Les climats et l’âme de la Bourgogne : Dégustation et harmonies culinaires. Détails et dates : www.vins-bourgogne.fr

Chateauneuf-du-Pape : 13 cépages revival Thierry Sabon, le nouveau président de la fédération des syndicats de producteurs souhaite remettre au goût du jour certains cépages oubliés. La tradition veut que le meilleur vin soit le fruit de l’assemblage de 13 cépages. Aux classiques grenache, cinsault et syrah, mourvèdre, il souhaite associer vaccarèse, bourboulenc, roussane, counoise… r f r

r n c r s

95


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:00 Page96

L’hygiène et la vie

LA COMPETENCE AU SERVICE DE L'HYGIENE

Nos Atouts Une Offre de Service complète et adaptée

Une Force de Vente Diagnostic et étude préliminaire Proposition de solutions adaptées à vos besoins Suivi de mise en oeuvre

Une Equipe Technique SAV efficace et disponible! Informations et conseils techniques Installation et maintenance du matériel

Un Service Conseil Développement de solutions spécifiques Mise en place de protocoles Personnalisés (HACCP - RABC) Assistance technique à la Démonstration de matériel - Formations

267, chemin des Plantades 83130 La Garde - France Telephone: 04 94 14 7114 Fax: 04 94 14 71 11 email info@orru.com www.orru-hedis.com

96

r f r

r n c r s

La Halle du Midi, au service de la belle gastronomie Repris par Thierry Balicco et son fils Sébastien, en 2007, La Halle du Midi, fournisseur breveté de S.A.S. Le Prince de Monaco, achalande les meilleurs restaurants gastronomiques de Monaco et ses environs. Thierry et Sébastien ont acquis une riche expérience dans le domaine de la restauration de prestige. D’important investissements, au sein des infrastructures, ont été fait pour une mise en conformité aux toutes dernières normes de l’outil de travail, permettant de garantir une qualité maximum des produits et une sécurité sanitaire optimum. Entre autres produits, Thierry et Sébastien Balicco assurent l’arrivage quotidien de poissons et fruits de mer des meilleures criées de méditerranée, de produits de ferme d’élevage de Norvège, du Danemark et d’Ecosse (notamment le saumon). La Halle du Midi s’est aussi attachée les services d’une ferme aquacole en corse, spécialisée dans des poissons de très haute qualité: bar, daurade ou maigre (ombrine). Par

ailleurs, La Halle du Midi propose, toute l’année, du poisson sauvage frais en direct de Bretagne, Normandie ou Vendée, ainsi que des produits de la mer congelés de très haute qualité: crevettes, poulpes, langoustines (islande) ou King Crab. Ainsi, avec cette offre variée, La Halle du Midi a la chance d’avoir pu développer une belle clientèle tant professionnelle, sur le marché de la haute gastronomie, que privée en devenant fournisseur privilégié d’une riche clientèle propriétaire de yatchs,appartements et villas de luxe en Principauté de Monaco. Assistés par une équipe efficace et réactive, Thierry Balicco a su s’imposé, en quelques années, comme l’un des fournisseurs les plus côtés de Monaco.

La Halle du Midi 20, rue Bosio 98000 Monaco Tèl: +377 97 97 66 33 Fax: +377 93 15 98 61


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:00 Page97


REF_39_21_AVRIL_NEW_COUV_SOMMAIRE_RESTOS_HOTELS_REF_15_MAI_2006 22/avril/2016 00:01 Page98

Nos Références au Sud

Hôtels & Restaurants

par Hilton Sherman

Luna Caffe

Cap Estel

Kei Matsushima

la Table d’Yves

Villa Belrose

Situé à Cannes-La Bocca, le Luna Caffe est une table à découvrir. Didier Seillet, le chef et propiètaire régale les gourmets avec ses menus-bonheur: 26 et 36 euros. Cuisine du marché et plats ensoleillés sont proposés tous les jours: bouquet mer et jardin de noix de pétoncle aux scampis sautés»; «salade maraîchère d’écrevisses aux copeaux de magret poêlé»; «rognons de veau rôtis entiers au velouté de graine de moutarde» ou encore «feuilleté de veau et agneau en blanquette d’autrefois», le régal est dans l’assiette…à prix doux. Luna Caffé 8, rue Barthélémy 06150 Cannes La Bocca – France Tél.: +33 (0)4 93 90 96 20 Fermé le dimanche

Niché entre Nice et Monaco, sur une presqu’île privée de 2 hectares, dans un écrin de verdure exceptionnel, carressé par la Méditerranée… Le Cap Estel privilégie avant tout la tranquillité, dans l’esprit d’un « hôtel particulier » avec 28 chambres et suites. C’est aussi un rendez-vous gastronomique avec la Table de Patrick Raingeard. Formé auprès de grands chefs, Patrick Raingeard est l’auteur d’une cuisine autour des produits de la mer et du terroir. Menu à 39 euros (déjeuner en semaine). La Table de Patrick Raingeard 1312, avenue Raymond Poincaré 06360 Èze (bord de mer) – France Tél.: +33 4 93 76 29 29 Fermé le dimanche

Mariant les saveurs des plats du terroir niçois et les subtilités de la cuisson japonaise, le jeune chef nippon, originaire de Fukuoka, Keisuke Matsushima est chef étoilé Michelin. Devenu fou amoureux du terroir niçois, il craque pour Nice, son climat et ses produits. Il devient l’inventeur du style «JapaNice», . Dans son restaurant, ilrevisite la gastronomie du Comté de Nice: « Daurade Royale en carpaccio, salades aux fines herbes, sauce aioli, socca » ou « loup grillé au fenouil, artichauts épineux aux coquillages et calamars ». Kei Matsushima 22 ter, rue de France 06000 Nice - France Tél. : +33 4 93 82 26 06 /www.keisukematsushima.com

Au pied du village de Fayence, la Table d’Yves Merville, nichée dans un havre de verdure, est l’une des belles tables de références en campagne varoise. Cette halte gourmande, aux multiples charmes, vaut amplement le détour avec ses 3 menus et honore la Provence gourmande de mille saveurs en total respect du produit et autour d’un registre culinaire classico-moderne tel l’excellent « Croustillant de chèvre frais aux truffes d’été Tuber Aestivum et quelques légumes à l’huile de truffes». Une table discrète qui vaut le détour. La Table D’Yves 1357 Route de Fréjus 83440 Fayence – France Tel : +33 (0) 4 94 76 08 44 Fermé le mercredi

La Villa Belrose (Althoff Hotels) est un lieu … unique sur toute la Côte d’Azur. Nichée sur une belle colline de Gassin face à la mer, la Villa Belrose, à l’architecture d’inspiration florentine, est un must pour les amateurs de chic et quiétude… Côté cuisine, la Villa Belrose, table gastronomique reconnue vient de s’adjoindre les talents de Simone Zanoni (ancien de la Locanda Locatelli à Londres er du Trianon Palace-Gordon Ramsay à Versailles) et Pietro Volontèn (son disciple), les nouveaux chefs de cuisine, remplaçant Thierry Thiercelin. Villa Belrose Boulevard des Crêtes 83580 – Gassin – France Tél. : + 33 4 94 55 97 97 www.villabelrose.com

Plage de la Tortue

Le Café du Coin

Bistrot St-Sauveur

Plage 45

Les Plaisirs

Agréable plage gourmande, située à Boulouris. Eric et José Rios animent avec brio ce bel établissement avec restaurant élégant, belles terrasses, transats, canapés couleur bleu turquoise, sable blanc et rochers à fleur d’eau. La plage de la Tortue séduit par son cadre, mais aussi par sa cuisine proposée par le chef Eden Pennacino. Au programme: poissons et crustacés frais grillés (retours de pêche du jour), cuisine de la mer et service de belle qualité. Carte des vins bien choisis. Soirées musicales en saison. Plage de la Tortue 2452 route de la Corniche Boulouris Saint Raphaël Tél : +33 4 94 83 60 50 Soirées musicales sur réservation

La bonne petite adresse cachée de Vallauris. Loin des flonflons médiatiques, ici on se régale sans chichi de la cuisine du marché du jour. Olivier Martera (Gérant et chef de salle), David Leone, son chef et JeanCharles en salle, savent recevoir et ravir le convive avec suggestions du jour à l’ardoise et spécialités: gaspacho, aioli de cabillaud, sauté de veau à la provençale, filet de boeuf au gorgonzola et surtout bouillabaisse sur commande (Olivier est un ancien de Chez Tétou). A fréquenter sans modération. Le Café du Coin 16 Place Jules Lisnard, 06220 Vallauris - France Tél.: +33 4 92 90 27 79 Plats à l’ardoise: 6 à 26 euros

Implanté dans le pittoresque quartier historique du Cannet, le maître des lieux, Claude Sutter, a tout naturellement choisi de donner à son restaurant le nom de l’une des rues principales dans laquelle il se situe. Le Bistro St Sauveur, authentique «Etablissement de bouche», jouit d’un emplacement privilégié qui réunit plusieurs atouts. Le chef Claude Sutter a fait de son établissement de bouche le repère des gourmands de cuisine du terroir authentique, utilisant les meilleurs produits sur le marché. Bistro Saint-Sauveur 87 rue Saint-Sauveur 06110 Le Cannet – France Tél : +33 4 93 94 42 03 www.bistrotsaintsauveur.fr

Située en plein centre de la Croisette, à quelques enjambées du fameux Palais des Festival, la Plage 45 est une plage star. Délicieuse extension marine du Grand Hotel Cannes, on s’y régale d’une cuisine « light » signée Silver Simonet, disciple de Sébastien Broda. En effet, Le chef Silver Simonet a mis sa «fine touch» à contribution pour élaborer une carte aux suggestions savoureuses: Tout simplement bon! On aimera le farniente sur cette plage très agréable en prenant le temps pendant la belle saison. Plage 45 Grand Hôtel Cannes 45 Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes – France Tél: +33 4 93 38 19 57

Perché à Peillon, dans l'ancienne maison de Pierre Brasseur et Catherine Sauvage, à quelques pas d’une fontaine et d’un coin d'une rue fleurie le restaurant "Les Plaisirs" est la table à découvrir de toute urgence. Romain ClavelMillo propose une subtile cuisine terroir qui varie au grè des saisons. A déguster absolument les raviolis maison (recette transmise de génération en génération). Le restaurant est composé de plusieurs salles et d’une terrasse intérieure avec vue plongeante sur la vallée. Les Plaisirs 2 Puada du gourguet 06440 Peillon – France Tél.: +33 4 93 87 06 01 Prix 10 à 30 euros

98

r f r

r n c r s


reF_39_21_AVriL_NeW_COUV_sOMMAire_resTOs_HOTeLs_reF_15_MAi_2006 22/avril/2016 00:03 Page99

MG e N T r e P r i s e Real Estate Developments & Investments

@ 2012 - Aydın Mutlu

Bistrot Saint Sauveur © 2011- Droits réservés - Bistrot Saint Sauveur

MG Real Estate Developments & Investments

Spécialiste de l'immobilier de luxe vous accompagne dans tous vos projets immobiliers d'achat et de vente

Terrains à bâtir pour résidences de prestige et hôtels de luxe Confidentialité assurée - E-mail: mg.entreprise@gmail.com

r f r

r n c r s

99

Carte professionnelle N°1041T délivrée par la Préfecture des Alpes Maritimes - Adresse : 34 , Bd. Albert 1er - 06600 Antibes - France - Tél: +33 6 62 07 83 36


reF_39_21_AVriL_NeW_COUV_sOMMAire_resTOs_HOTeLs_reF_15_MAi_2006 22/avril/2016 00:03 Page100

Antica Acetaia Dodi Via Monteiatico 3- 42020 Albinea - italie www.acetaiadodi.it

Profile for Jérôme Chapman

#39 References hoteliers Restaurateurs