Page 1

Guillaume Envers / Hélène Huteau / Ying Ang / Julien Sarraute / Philippe Fouchard / Claire Lebourg / Jurgen Zwingel / Atelier Mosaik / Hervé All Virginie Gauthier / Anna Di Prospero / El Pradino / Mathieu Bleuzet / Sergent Pipo

ISSUE 221010


S O M M A I R E


TEXTURE

LIKENESS

JOURNEY

SIGHT

CHARACTER

URBAN

FREAKY

SERIE «CENT FILS» de Guillaume Envers CREATIONS de l’artiste Hélène Huteau

SERIE «LE CORPS» de Ying Ang CREATIONS de l’artiste Julien Sarraute

SERIE «RELIGIONS» de Philippe Fouchard CREATIONS de l’artiste Claire Lebourg

SERIE «VOILE» de Jurgen Zwingel CREATIONS de l’atelier MOSAIK

SERIE «WOMEN LIGHTSCAPE» de Hervé All CREATIONS de l’artiste Virginie Gauthier

SERIE «CITY» de Anna Di Prospero CREATIONS de l’artiste El Pradino

SERIE «5584 MILES» de Mathieu Bleuzet CREATIONS de l’artiste Sergent Pipo


TEXTURE


&

«CENT FILS» de Guillaume Envers CREATIONS de l’artiste Hélène Huteau


G U I L L A U M E E N V E R S

CENT FILS CETTE SÉRIE ? Je voulais trouver un équivalent visuel des tourments que tout homme peut connaître sans forcément les montrer. La peau, en quelque sorte, est une frontière métaphorique : on ne sait vraiment ce qu’elle enferme. L’idée est donc d’inscrire ces tourments à même la peau. Il n’a plus de carnation précise. Le corps est façonné par les douleurs qu’habituellement il emprisonne et cache. TECHNIQUE PHOTOGRAPHIQUE… Toutes les photographies présentées ici ont été prises avec un reflex numérique ; d’autres sont issues d’un moyen format argentique. Ce ne sont pas des photomontages. J’ai besoin de travailler les effets le plus directement possible, c’est-à-dire qu’ils doivent être présents dès la prise de vue, pour être en phase avec ma sensibilité. TES PROJETS… J’expérimente, travaille de nouvelles séries – toutes différentes. Leur point commun est de traquer l’émotion et de la rendre visible.


TELL US ABOUT THIS SERIES… I wanted to find a visual equivalent to the torments man experiences, without actually showing them. Skin, in a way, is a metaphorical frontier: we can never know what is contained beneath. The idea is therefore to inscribe these torments on skin itself. Its coloration is not clear anymore. The body is rebuilt by the pain it usually hides and imprisons. PHOTOGRAPHIC TECHNIQUE… All the photos presented here were taken using a digital SLR; others were taken using a medium format film camera. They are not photomontages. I need to work on the effects as directly as possible, which means that they have to be there at image-taking time, in accordance with my sensibility. YOUR UPCOMING PROJECTS… I am experimenting, working on various new series. The common thread between them is the need to pin down emotions and make them visible.


H E L E N E H U T E A U

INTERVIEW LES MOTS… Une parole matérialisée pour s’imposer au corps et à la vue du regardeur, avant qu’elle n’atteigne l’esprit du lecteur, pour faire « l’expérience » du mot plutôt que sa simple lecture. Une mise en scène du sens d’entre les lignes et au-delà des mots. TES SOURCES D’INSPIRATION… L’anatomie, la géophysique et les vanités baroques. TES PROJETS ? Monumentaux et interactifs, avec et sans mots.


WORDS… A materialized speech imposed to the viewer’s body and sight before it reaches the reader’s mind, to “experiment” the word more than reading it. To set the meaning that stands between the lines and beyond words. YOUR INSPIRATION… Anatomy, geophysics and baroque vanity. UPCOMING PROJECTS? They’re monumental and interactive, with or without words.

www.huteau.com


LIKENESS


&

« LE CORPS » de Ying Ang CREATIONS de l’artiste Julien Sarraute


LE CORPS Y I N G A N G

CETTE SERIE... Le corps contient les tensions dynamiques entre notre morale, notre identité et notre sexualité. Cette série de photographies examine la question du genre, de l’identité et la contradiction entre le physique et le psychologique au travers d’un groupe défini de travestis et de transgenres dans la ville de New York. TON INSPIRATION... Je suis curieux de notre espèce, de la manière dont on se fond dans nos coutumes et notre monde dans un besoin physique et émotionnel de conformisme. Je suis à la fois curieux et nostalgique du passé bien qu’il n’existe pas encore pour moi. Le moment présent me semble précieux et fugitif, et a besoin d’être préservé pour être utile à la mémoire, à l’étude ou à l’émerveillement pour d’autres personnes dans un temps futur. TES PROJETS… Le projet sur lequel je travaille actuellement consiste en l’étude du corps comme vaisseau. Mais j’explore également un projet très différent sur l’environnement façonné et construit et les choix qui en sont à l’origine lorsque que l’on conçoit des espaces et des lieux de vie, de travail et de loisirs.


THIS SERIES... Our body contains the dynamic tension between our mortality, identity and sexuality. This series questions the meaning of gender identity and the contradiction between that of the physical and that of the psychological through a defined group of transgender and cross-dressers in New York City. YOUR INSPIRATION... My inspiration comes from a curiosity of who we are as a species and the way we mould ourselves and our world around us to comply to our needs - physical and emotional. I am at once curious and also nostalgic for our times, even though they have not yet passed. The present moment seems to me precious and fleeting, in need of preservation, to be used for recollection, study and marvel for a later time and by other people. YOUR PROJECTS... The projects that I am working on at the moment focus on the study of the body as a vessel and is also an entirely different project that examines the constructed environment and the choices that we make in the way we construct our designated spaces for inhabitance, work and leisure. Mon collectif / My collective: www.wearemjr.com Mon site web / My website : www.yingangphoto.com


J U L I E N S A R R A U T E

INTERVIEW TON MONDE ? Fictif, à la Terry Gilliam. TON INSPIRATION ? Tout ce que je vois, ai vu, verrai, et ce que j’ai envie de voir. Après, mon petit cerveau fait le tri en tâche de fond, et mon petit crayon en ressort des petits dessins. Sinon, concrètement, Hunter S. Thompson. TES PROJETS ? Une série d’animation en cours d’écriture, deux courts-métrages, déménager... quelque part. Me remettre au skateboard et, même si ça n’a aucun rapport, traverser le nord de l’Espagne en vélo pour voir des loups, retourner a Lombok (Indonésie) cette fois-ci pour surfer et plonger avec des requins marteaux.


YOUR INNER WORLD ? Fictive, just like Terry Gilliam’s. YOUR INSPIRATION ? Everything I see, saw, shall see and want to see. Then my tiny brain makes its choice and my little drawings spring up. More concretely, Hunter S. Thompson. YOUR PROJECTS ? An animated series in writing process, two short movies, and moving…somewhere. Go skating again, cycling through Northern Spain to see the wolves, go back to Lombok, Indonesia to surf and swim with hammerhead sharks. www.twentynine.fr www.next-tuesday.tv


JOURNEY


&

« RELIGIONS » de Philippe Fouchard CREATIONS de l’artiste Claire Lebourg


P H I L I P P E F O U C H A R D

RELIGIONS CETTE SERIE… Je suis parti à la découverte de celle que les indonésiens appellent Tanah Air Kita, que l’on peut traduire par «Notre terre est notre eau». Je suis revenu avec des milliers d’images pour notre ouvrage « L’Indonésie, Archipel aux variations infinies » (Editions HERME) qui restitue un large panel des multiples facettes de l’Indonésie. Je me suis rendu compte que la religion est très présente dans ce pays, et surtout que les indonésiens respectent toutes les religions. TES SOURCES D’INSPIRATION… Il faut vivre avec la personne pour qu’elle oublie votre objectif. Une scène de vie ordinaire, un autochtone qui vous emmène dans un lieu jamais vu, une lumière à travers une fenêtre, le sourire d’un enfant et je shoote. C’est l’excitation du photographe, l’oubli de la réalité sur terre, le bonheur derrière son viseur. TES PROJETS… Je travaille à un projet de livre sur les marchés de jour et de nuit en Indonésie, avec Antony Guereirro. J’en ai un autre en photo, sur l’histoire de la Touraine, avec Marie-Line Tobie, qui raconte d’une façon extraordinaire la vie de cette région. Vivant à Paris actuellement, je travaille sur un sujet de fond, une peintre manouche, Mona. Un travail de longue haleine qui durera quelques mois.


TELL US MORE ABOUT THIS SERIES… I went to investigate what Indonesians call “Tanah Air Kita”, which could be translate into “Our Earth is our Water”. I came back with thousands of images for our book “L’Indonésie, Archipel aux variations infinies”, that shows a large range of the multiple facets of Indonesia. I realised that religion is highly present in this country, and especially that Indonesians respect all religions. YOUR SOURCES OF INSPIRATION… One must live with the person in order for them to forget the lens. An ordinary scene of everyday life, a native who takes us to a place one has never seen light through a window, a child’s smile and I shoot. It is the excitement of the photographer, when we leave reality behind; it’s happiness behind a viewfinder. YOUR UPCOMING PROJECTS… I am working on a book project about the day and night markets in Indonesia, in collaboraion with Antony Guereirro. I am also working on a history of Touraine, with Marie-Line Tobie, which will talk about the extraordinary life of this region. At the moment I live in Paris though and I am working on a different subject: Mona, an itinerant painter. This will be taking a few months of my time. http://fouchardphotographe.com


C L A I R E L E B O U R G

INTERVIEW TON PARCOURS… Je vis à Strasbourg, ville dans laquelle j’ai étudié pendant quelques années la reliure, l’illustration et la microédition. LES VOYAGES... Ayant habité six mois à Bamako, mon premier livre raconte ma vie là-bas à travers un lieu précis : une concession (mode d’habitat typique en Afrique de l’Ouest ; une cour entourée de plusieurs maisons où cohabitent plusieurs familles). Quelques mois plus tard, je suis partie vivre en Argentine à Buenos Aires où j’ai fait le choix d’aborder la ville sous un angle précis : ses cafés. Cheminant d’un bout à l’autre de la ville avec pour seul but la découverte de ce patrimoine, vivant et populaire, j’ai pu ainsi appréhender la ville, ses habitants, la culture argentine. VOS PROJETS ? J’aimerais dans les mois à venir monter une petite maison d’édition avec comme base des livres illustrés, pas forcément pour les enfants, des livres de voyages, de témoignages, bref des livres pour rêver.


YOUR BACKGROUND… I live in Strasbourg where I studied illustration, bookbinding and desktop publishing. TRAVELING… I lived in Bamako for six months. My first book is about the life I had there, when I was living in a typical West-African concession. A few months later, I left for Argentina and I chose to show the town through its coffee houses. I wandered through the town craving for new discoveries. This is how I learnt so much about the town, its people and Argentinean culture. YOUR UPCOMING PROJECTS ? In the months to come I’d like to found my own publishing firm and focus on illustration books (not necessarily for children), travel books and testimonial novels. Books to dream about. www.clairelebourg.com http://claire-a-buenos-aires.blogspot.com


SIGHT


&

« VOILE » de Jurgen Zwingel CREATIONS de l’atelier Mosaik


J U R G E N Z W I N G E L

VOILE COMMENT EST NEE CETTE SERIE ? Lors d’un voyage au Maroc, j’ai photographié une femme voilée sur un marché. J’ai d’abord cru qu’elle était hostile et qu’elle me fusillait du regard. Mais en développant mes images, j’ai découvert à travers son voile, rendu transparent par la lumière du soleil couchant, un franc sourire qui s’offrait à mon objectif. De cette erreur de jugement est née la série VOILE. Je me suis interrogé sur notre capacité à regarder les femmes voilées sans que notre perception immédiate ne soit conditionnée par des appréhensions et préjugés culturels. UNE FEMINITE OU UNE FEMME VOILEE… Le voile n’empêche pas l’expression de la féminité. Les femmes voilées que j’ai photographiées se sont laissées entrevoir avec retenue, naturel, maturité, humour, sérieux, indépendance et complicité… Comme vous et moi en réalité ! TES PROJETS… J’ai récemment terminé une œuvre multimédia sur les vanités, thème récurrent dans mon travail, et qui s’immisce encore, sous une toute autre forme, dans le projet que je développe actuellement avec une danseuse de flamenco. Je pense aussi prolonger le travail de démystification mené dans la série VOILE avec des sœurs bénédictines.


WHAT WAS YOUR INSPIRATION FOR THIS SERIES ? When I was travelling in Morocco, I took a picture of a veiled woman in the marketplace. I first thought she was looking daggers at me. But when I developed my photos I found out that she was smiling at me through her veil. This series sprung out from this misunderstanding. So I thought a lot about our ability to look at these veiled women without damaging our perception with cultural prejudices. FEMINITY OR A VEILED WOMAN… Veil is no obstruction to the expression of femininity. Veiled women I took pictures of were all humble, natural, mature, funny, serious and independent at the same time… Just like you and me! YOUR UPCOMING PROJECTS? I recently finished a multimedia work about vanity. This is a recurrent theme in my work and I even do something about it with this new project I’m working on (about a flamenco dancer). I also think about carrying on with the demystification process I started with VOILE: next time I’d like to take pictures of Benedictin nuns. www.jurgenzwingel.com www.galeriebinome.com


A T E L I E R M O S A I K

INTERVIEW DE PIERRE MESGUICH PASSION… Je suis architecte urbaniste de formation. Je travaillais sur une commune de banlieue et j’avais envie de faire un bassin avec une mosaïque. J’ai rencontré un artisan de la ville avec qui j’ai réalisé le projet et avec qui j’ai appris ensuite le métier. Je l’exerce depuis 25 ans maintenant. On travaille avec des matières premières particulières comme la pâte de verre, les Émaux de Venise, les feuilles d’or, le marbre… METIER… C’est un métier manuel qui revient à la mode. Peut-être parce qu’il ne nécessite pas beaucoup de matériel, mais un savoir faire. Nos clients sont des prescripteurs, des architectes d’intérieur, des professionnels de la décoration. Ce sont rarement des particuliers. En 1995, nous nous sommes lancés dans l’export. Nous avons ouvert un show room à Londres, qui a marché, et nous avons même tenté l’expérience à Barcelone. En 2007, je suis parti à New York et j’y ai aujourd’hui des bureaux. PROJETS… C’est un métier où l’on est très libre. Travailler avec la presse spécialisée en décoration, les architectes, trouver des réseaux pour développer notre activité... C’est difficile mais passionnant. Aujourd’hui, j’aimerais ouvrir un bureau à São Paulo : le Brésil me semble ouvrir des opportunités nouvelles et me permettrait de relancer une certaine dynamique.


A PASSION… I trained as an architect. I was working on a suburban commune project and wanted to create a basin using mosaic. I met an artisan with whom I finalized the project and ten learnt the trade myself. I have been a mosaic maker for the past 25 years. I work with various particular products such as glass paste, Venetian enamel, gold sheaf, marble... A TRADE… It is a manual trade that is coming back into fashion. Maybe is it because it doesn’t require expensive tools or material, but is more skill based. Our clients are prescriptors, interior designers, decoration professionals, rarely individuals. In 1995, we started exporting. We launched a show room in London that worked quite well and then Barcelona. In 2007 I went to New York and I now work from there. WHAT ARE YOUR PROJECTS? It is a trade that leaves people quite free to do what they want. Working with decoration publications, architects, finding ways to develop our presence... It is quite hard, but fascinating. At the moment, I’d like to open an office in Sao Paulo: Brazil seems to be ripe to offer new opportunities for business, and that would stretch our creativity. www.mesguichmosaik.co.uk

Reportage photo © Laurence Guenoun et David Lefevre


CHARACTER


&

« WOMEN LIGHTSCAPE » de Hervé All CREATIONS de l’artiste Virginie Gauthier


H E R V E A L L

WOMEN LIGHTSCAPE LA SERIE… C’est un projet autour de la féminité. Les participantes sont âgées de 18 à 99 ans et posent invariablement chez elles. Ce travail est un work in progress, je cherche constamment de nouveaux modèles. CE QUI T’INSPIRE ? Le surréalisme (c’est en m’inspirant du travail de Man Ray sur les rayogrammes que je me suis mis à la photographie), le reportage social et la P.N.L (pour les portraits). PROJETS… • Exposition à Paris, Galerie Artaban, Paris 16ème (métro Trocadéro ou Victor Hugo). • Développer Women Lightscape hors des frontières françaises.


THIS SERIES… This project is about femininity. Women from age 18 to 99, always posing at home. This work is in progress; I constantly look for new models. YOUR INSPIRATION? Surrealism (Man Ray and his rayograms really influenced my work), social coverage and PNL. UPCOMIN PROJECTS? • Exhibition at the Artaban Gallery in Paris. • Develop Women Lightscape far beyond French borders. www.herveall.com www.celinemoine.com


V I R G I N I E G A U T H I E R

INTERVIEW CETTE SERIE… Cette série appartient à un de mes carnets personnels. Pas de sens profond, pas de suite logique, une sorte d’herbier à dessins. J’y colle une expression, une attitude, une idée qui m’a traversé l’esprit. J’y collectionne les cohabitations de couleurs, les rencontres de matières, les carambolages de formes. TES SOURCES D’INSPIRATION… Des livres, des gens, notamment les inconnus du métro, ma boîte de pastel... TES PROJETS… Survivre à mon stage dans un studio de graphisme, terminer en beauté mon BTS, enchaîner avec un DSAA, ou tenter les arts déco, voire une année Erasmus ou encore...


THIS SERIES… This series is really one of my personal diaries. There is no deep, profound meaning, no logical sequence and is a sort of ‘herbarium’ of different drawings. I used it to keep records of ideas that crossed my mind or various expressions and attitudes that I witnessed. I let the different colors, the materials and forms to all intermingle within the pages. YOUR SOURCES OF INSPIRATION… Books, people, especially strangers in the subway...also my box of pastels. YOUR UPCOMING PROJECTS… To survive my internship at a graphic-design studio, and to successfully earn my diploma, to get connected with a DSAA, or to try decorative arts, to see how a year through Erasmus will turn out, or... http://virginiegauthier.blogspot.com


URBAN


&

« CITY » de Anna Di Prospero CREATIONS de l’artiste El Pradino


A N N A D I P R O S P E R O

CITY PARLE-NOUS DE TOI… Je suis une photographe de 23 ans, actuellement basée en Italie. Mes travaux sont composés presque exclusivement d’autoportraits. Par le biais de l’autoportrait, j’établis une relation émotionnelle avec les lieux. J’ai passé les trois dernières années à me prendre en photo exclusivement chez moi. Maintenant, je veux explorer le territoire urbain. L’autoportrait est à mes yeux un compagnon de route fidèle dans l’exploration du monde et de moi-même. CETTE SERIE ? Ces photos sont issues de ma dernière série sur la ville. Ce sont des images réalisées dans différentes villes d’Europe telles que Bratislava, Rome, Madrid et Paris. Ma recherche tourne uniquement autour de la partie contemporaine de ces villes. C’est un work in progress. EXPOSITIONS ? Le 8 mai j’ai exposé à Montpellier, dans le cadre des Boutographies. Voici le lien : www.boutographies.com/le-prix-exchange-fotoleggendo-2009-52


TELL US ABOUT YOURSELF… I’m a 23 years old photographer currently based in Italy. My own work is focused on self-portraiture. Through self-portrait I establish emotional relationships with the places. For the past three years I have been shooting myself only and exclusively at home. Now my research is moving to a new destination, the city. To me, self-portrait represents a loyal travel companion in the exploration of the world and clearly of myself. THIS SERIES ? These pictures are from the last series I made about the city. They were taken in different European towns such as Bratislava, Rome, Madrid and Paris. I’m only interested in the contemporaneous part of these towns. This work is in progress. EXHIBITIONS ? My last exhibition took place in Montpellier last May for a festival called Boutographies. Here’s the link: www.boutographies.com/le-prix-exchange-fotoleggendo-2009-52. http://www.flickr.com/photos/dipanna/


E L P R A D I N O

INTERVIEW TES CREATIONS... Je tente de reconstituer mon imaginaire pour faire entrevoir à d’autres un monde fantasmé. J’ai parcouru le monde occidental et l’ai contemplé avec un étrange mélange de fascination et de dégoût. J’ai rapporté dans mes bagages diverses photographies qui me servent aujourd’hui de base pour réinventer la ville. TES SOURCES D’INSPIRATION... Pointant du doigt ces villes hallucinées et la société de consommation qui leur sert de socle, je me rapproche, avec mes montages urbains fourmillants de détails et de paradoxes, d’une certaine forme de contestation, à la fois poétique et politique, héritée des dadaïstes du XXème siècle qui utilisaient le photomontage pour dénoncer et choquer. TES PROJETS... Dans les semaines à venir, vous pourrez trouver sur mon site deux nouveaux montages urbains, LONDON & BELGRADE. Je vais partir un mois en Thaïlande faire le plein d’inspiration. Je commence aussi à me lancer dans les pièces uniques : celles-ci se composent d’assemblages et de collages sur photographies contrecollées sur PVC, le tout dans une boîte en plexiglas.


YOUR CREATIONS... I try to recreate my imagination, to visualize this other world of fantasy. I have traveled all over the Western world and have observed everything with a strange mixture of fascination and disgust. I have brought along in his baggage a variety of photographs that I now use as the basis for reinventing the city. YOUR SOURCES OF INSPIRATION… By pointing fingers at these wild cities and the consumer society which is part of their foundation, I am getting closer (with my montages teeming with details and paradoxes), to the kind of political and poetic protest reminiscent of the Dadaists of the 20th century. Similarly, those artists used photomontages to both criticize and shock. YOUR UPCOMING PROJECTS... In the weeks to come, you will be able to see on my website two new urban photomontages, LONDON & BELGRADE. I’ll also be spending a month in Thailand to find inspiration. I’ve also been getting into creating these unique pieces consisting of a collection of photographs all pasted onto PVC, all within a box of Plexiglas. GALERIE ALEXIS LARTIGUE 64, rue du temple, 75003 PARIS www.elpradino.com


FREAKY


&

« 5584 MILES » de Mathieu Bleuzet CREATIONS de l’artiste Sergent Pipo


M A T H I E U B L E U Z E T

5584 MILES CETTE SERIE… Cette série montre le glissement qui s’est progressivement opéré entre l’argentique et le numérique. Je ne me considère pas comme un professionnel, et j’avoue que la technique m’importe peu tant que la photo est réussie. 5584 miles, c’est la distance exacte entre Lille et Los Angeles, les deux villes entre lesquelles je partage mon temps, ma culture, mes amis... ma vie quoi. TON INSPIRATION… Des visages, connus ou non, marqués par une expression ou une émotion, que je peux croiser ici ou ailleurs. Je préfère la photo volée à la photo posée, elle me semble plus vivante, plus vraie, un peu comme chez Robert Frank par exemple. Ajoutez à cela un peu de décadence, d’originalité et quelques palmiers et je suis content. TES PROJETS… À venir, il y a une publication prévue dans un livre US à la rentrée, et plusieurs sessions photos/live art (réalisation d’œuvres en direct avec public) avec des amis américains de passage en Europe. Je prépare aussi une expo consacrée au format moyen. Je veux encore et toujours continuer à explorer les possibilités du film argentique.


SERIE… These pictures are like a slide from digital to film photography. I don’t think about myself as a professional and I don’t really care about photo rules as far as I like the result. 5584 miles is the exact distance between Los Angeles and Lille, as I split my time, friends and culture between these two cities. INSPIRATION… Different faces, friends or strangers, filled with emotion or any «real» expression. I don’t like when people pose. A stolen shoot conveys more the idea of life to me, like in Robert Frank’s work for instance. Add a little craziness, some decadence and a little palm tree here and there, and I’m down for it. PROJECTS… Some of my pics are to be published in a US book soon, and I’ll shoot live art sessions with some American friends who come over to Europe during the summer. I’m currently working on an art show dedicated to medium format. And of course, I’d like to explore film photography. http://mathieub.tumblr.com/


S E R G E N T P I P O

INTERVIEW TON INSPIRATION ? L’univers onirique du début du XXème siècle m’a toujours fasciné, du cinéma de Georges Méliès aux bandes dessinées de Winsor Mc Cay en passant par les romans de Jules Verne. De la même manière, j’ai une attirance particulière pour les vieux objets insolites chinés dans les brocantes. CETTE SERIE ? Ces illustrations ont toutes été réalisées pour différents types de projets, notamment en Malaisie avec des collectifs d’artistes comme Pipit ou Urban cr3atures. L’illustration « Get mooooving », par exemple, a été faite quand je venais de quitter la France pour m’installer en Asie, ça a été l’occasion d’illustrer une étape de ma vie. La série d’illustration Mtv est tirée d’une courte animation réalisée pour la chaîne, ce qui a été une excellente vitrine et un très bon moteur par la suite. TES PROJETS ? Je pense quitter la Nouvelle Zélande à la fin de l’année pour retourner vivre en Asie, consacrer un peu plus de temps à l’illustration. Depuis peu, j’ai rejoint une agence d’illustrateurs, c’est pour moi une opportunité de mettre mes projets en action, passer à la vitesse supérieure.


YOUR SOURCE OF INSPIRATION ? The beginning of the 20th century was a dream-like world and I can always look back to those times to find inspiration. I am fascinated by the cinema of Georges Méliès, to the comic books by Windos McCay, to the novels by Jules Verne. In the same way, I have a particular liking for old, unusual objects unearthed in flea markets and bazaars. THIS SERIES ? These illustrations were all made for different types of projects, particularly one in Malaysia with groups of artists like Pipit and Urban cr3atures. The illustration “Get mooooving”, was made when I had left France to settle in Asia—it was an opportunity to illustrate a certain point in my life. The MTV series of illustrations is taken from a short animation created for the network, which turned out to be a great showcase, and a great engine afterwards. YOUR UPCOMING PROJECTS ? I think I’ll be leaving New Zealand at the end of the year to resume living life in Asia, and focus on illustrating for some time. Recently, I joined an illustration agency, which is an opportunity for me to put more of my plans into action, to go to the next level. www.myspace.com/sergentpipo


Ont participé à ce numéro : Laurence Guenoun : Directrice de Publication Vanessa Coquelle : Rédactrice en Chef Jörg Fischer : DA / Graphiste Candice Nguyen : Communication & Publicité Éric Battistelli : Charge du Mecenat Mathieu Drouet : Contremaitre / Webmaster Antonin Varnusson : Iconographe Christophe Dillinger : Traduction Erin Kim : Traduction Thomas Branconier : Traduction Colette Blanc : Correctrice Français Photo Couverture : © Massimo Gurciullo

Plateformag Copyright 2010 Tous droits réservés Toutes les images, photos diffusées sur Plateformag appartiennent à leur auteurs respectifs


Profile for plateform mag

Numero 22  

Guillaume Envers / Hélène Huteau / Ying Ang / Julien Sarraute / Philippe Fouchard / Claire Lebourg / Jurgen Zwingel / Atelier Mosaik / Her...

Numero 22  

Guillaume Envers / Hélène Huteau / Ying Ang / Julien Sarraute / Philippe Fouchard / Claire Lebourg / Jurgen Zwingel / Atelier Mosaik / Her...

Profile for plateform
Advertisement