__MAIN_TEXT__

Page 1

Issue N째 80


SOMMAIRE

2


1.

SÉRIE « Alucenando » de masLucena CRÉATIONS de l’artiste Magdalena Lamri

2.

SÉRIE « Superpositions lusitaniennes » de Marie Lauff CRÉATIONS de l’artiste Rêve&rie

3.

SÉRIE « slow paradise » dU COLLECTIF IMAGES SENSIBLES CRÉATIONS de l’artiste Laure Deschandol

4.

SÉRIE « voyage a tokyo » de Manu Tombouctou CRÉATIONS de l’artiste Annabelle Vauvrecy

5.

SÉRIE « quelques mots de vous » de Jérôme Paressant CRÉATIONS de l’artiste Sabrina Maubon

3


masLucena www.flickr.com/photos/alucenando

4


ALUCENANDO Nous avons tous une idée de l’obscur. Pour certains c’est la peur, pour d’autres le mystérieux ou l’occulte. Les sujets et les objets sont entourés d’une obscurité qui peut être sensuelle ou douloureuse mais qui ne laisse jamais indifférent. L’obscurité ne permet aucune distraction, c’est pour cela qu’elle dit tant avec si peu. Elle s’oppose à la lumière pour nous montrer bien plus que ce que perçoivent nos sens, pas toujours sensibles à ce qui est là, replié, accroupi et que nous ne pouvons voir que si nous le décidons. Il y a une beauté triste dans l’obscurité, la souffrance, la tendresse, ce renfermement sur soimême, la solitude. Tous ces sentiments se reflètent profondément dans ces photographies. We all have an idea of the dark. For some it is fear, for others the paranormal or the occult. Subjects and objects are surrounded by a darkness that can be sensual or painful, but no one is ever indifferent to it. Darkness doesn’t admit any distractions. This is why it says so much with so little. It’s in contradiction with light to show us much more than what our senses perceive since we are not always sensitive to what is there, crouched, and that we can see only if we decide to. There is a sad beauty in darkness, pain, tenderness, this withdrawing into oneself, loneliness. All these feelings are deeply reflected in these photographs.

5


6


7


8


9


10


11


12


13


14


15


16


17


18


19


20


21


22


23


24


25


26


27


Magdalena Lamri www.magdalenalamri.com

28


Quand la peinture interroge l’humain et sa précarité, se crée alors un monde empli de mélancolie, d’onirisme dans lequel les paradoxes se conjuguent... When painting questions the human nature and its insecurity, then creates a world full of melancholy, fantasy in which paradoxes combine...

29


30


31


32


33


34


35


36


37


38


39


40


41


42


43


44


45


46


47


48


O Jardim da Esperanรงa thE gardEn oF hoPE

DireCteD by laurenCe guenoun laurenCe guenoun a plateForm proDuCtion - treis tons visuais al Di sopra proDuCtion FilM

Production

ExEcutivE Production

Florian le Jeune nikola Chapelle DaviD DargauD Editor

Sound dESignEr

MuSic

Staring

Joel - Zumbi - alexanDre - mario - aDriana - simone - ramos - pastor luiZ Dona luCia - Dona leiDi - luis Carlos - Jorge - Cristiane - DaviD - leni - DalCa and kauรฃ - evelyn - Jonathan - yasmin - luCas - leila - alexanDre www.ojardiMdaESPEranca.coM

49


Marie Lauff www.facebook.com/marie.lauff.1

50


Superpositions Lusitaniennes Une balade en bus au sud du Portugal où paysage tangible et paysage reflété, intimement fondus au gré de la route, ouvrent le champ à la vision d’une réalité trouble proche de l’illusion... A bus ride in southern Portugal where tangible and reflected landscapes, intimately blended according to the road, open the way to the vision of a muddled reality that is close to illusion...

51


52


53


54


55


56


57


58


59


60


61


62


63


64


65


66


67


68


69


70


71


RĂŞve&rie http://reveriealxia.wix.com/reve-rie

72


Sur le sentier du monde des rêveries, dans un univers figuratif fantasmagorique, se mêlent personnages oniriques et fantastiques, chimères, créatures imaginaires et féerie. Les rêveries sont ces rêves éveillés, ces rêves masqués que je tente de toucher du bout des doigts... « J’ai fait un rêve. J’ai une boule de laine dans la bouche, elle me gène, et la grenouille me fixe toujours. » On the daydreams world’s path, in a figurative phantasmagorical universe, dreamlike and fantastical characters, chimeras, imaginary creatures and magic mingle. Reveries are these daydreams, these masked dreams I try to touch with my fingertips... « I had a dream. I had a wool ball in my mouth, it annoyed me, and the frog was still staring at me. »

73


74


75


76


77


78


79


80


81


82


83


84


85


86


87


88


89


90


91


COLLECTIF IMAGES SENSIBLES www.imagesensibles.com

92


SLOW PARADISE Caterina Suzzi, Charlotte Bresson et Emmanuelle Foussat sont les membres du Collectif Images Sensibles. Des photographes d’origines et de sensibilités différentes réunies par l’envie de métisser leurs expériences et de participer à une œuvre collective. La série « Slow Paradise, le Paradis suspendu » est le résultat de ce travail. Caterina Suzzi, Charlotte Emmanuelle Bresson and Foussat are members of the Sensitive Images Collective. They are photographers coming from different places and with different sensibilities united by the desire to mix their experiences and participate in a collective work which resulted in the series « Slow Paradise, the suspended paradise ».

93


94


95


96


97


98


99


100


101


102


103


104


105


106


107


108


109


110


111


112


113


114


115


116


117


Laure Deschandol www.atelierdol.com www.facebook.com/atelierDOL

118


Comment percevoir l’invisible ? Sur le thème des parfums, Laure Deschandol décline des œuvres abstraites et sensuelles. Chaque peinture évoque son parfum éponyme, souvenir d’une fragrance en devenir d’émotion. How to perceive the invisible ? On the subject of perfumes, Laure Deschandol offers a variety of the abstract and sensual works. Each painting evokes her eponymous perfume, reminder of a fragrance that is about to become an emotion.

119


120


121


122


123


124


125


126


127


128


129


130


131


132


133


134


135


136


137


138


139


140


141


142


143


144


145


146


147


Manu Tombouctou tombouctoumanu.org

148


VOYAGE A TOKYO

149


150


151


152


153


154


155


156


157


158


159


160


161


162


163


164


165


166


167


168


169


170


171


Annabelle Vauvrecy www.annabellevauvrecy.fr

172


Exposition « Une histoire de lunettes » : S’ouvrir et s’adapter à d’autres univers. Exhibition « A glasses story » : Open and adapt oneself to other universes.

173


174


175


176


177


178


179


180


181


182


183


184


185


186


187


188


189


190


191


192


193


www.laurenceguenoun.me 194


195


Jerome Paressant www.jeromeparessant.com

196


quelques mots de vous « QUELQUES MOTS DE VOUS » se présente comme un portrait en diptyque et à « double sens » : l’image du modèle et son écriture. Le portrait est image et graphie... « QUELQUES MOTS DE VOUS » is presented as a diptych and « two-way » portrait : the model’s image and his writing. The portrait is made of image and script...

197


198


199


200


201


202


203


204


205


206


207


208


209


210


211


212


213


214


215


216


217


Sabrina Maubon

218


L’expression du jeu de peindre. The expression of the painting game.

219


220


221


222


223


224


225


226


227


228


229


230


231


232


233


234


235


236


237


238


239


Ours Laurence Guenoun — Directrice de Publication / Curator Bechra Dominguez — Rédactrice en Chef Agathe Vuachet — Directrice Artistique Candice Nguyen — Communication & Partenariats Mathieu Drouet — Contremaitre & Webmestre Colette Blanc — Responsable Linguistique Marie-Caroline Dony — Traduction Camille Flesselles — Traduction Nicolas Hansen — Traduction Jessica Milandou — Traduction Allison Walsh — Traduction Photo Couverture © Laurence Guenoun PLATEFORMAG Copyright 2015 Tous droits réservés Toutes les images, photos diffusées sur PLATEFORMAG appartiennent à leurs auteurs respectifs.


Profile for plateform mag

Issue 80  

Issue 80  

Profile for plateform