Page 1

Thomas Krueger / Maxime Lebrun /Thomas Jorion / Michele Bajona / Finn Lafcadio / Tara Dougans / Denis Dalmasso / Aleksandra Waliszewska / Bruce Martin / Léo Dorfner / Juliette Robert / Cédric Cenci / Emilie Arfeuil / Karine Zibaut

ISSUE 241210


S O M M A I R E


REVIVAL

MUTATION

FANCY

REMEMBER

SNAP

SPIRIT

USE

SERIE « THE INSIGNIFICANT » de Thomas Krueger CREATIONS de l’artiste Maxime Lebrun

SERIE « ILOTS TEMPORELS » de Thomas Jorion CREATIONS de l’artiste Michele Bajona

SERIE « PARADISE LOST » de Finn Lafcadio CREATIONS de l’artiste Tara Dougans

SERIE « LITTORAL » de Denis Dalmasso CREATIONS de l’artiste Aleksandra Waliszewska

SERIE « PASSENGERS » de Bruce Martin CREATIONS du plasticien Léo Dorfner

SERIE « VAUDOU » de Juliette Robert CREATIONS de l’artiste Cédric Cenci

SERIE « CHINE » de Emilie Arfeuil CREATIONS de l’artiste Karine Zibaut


REVIVAL


&

«THE INSIGNIFICANT» de Thomas Krueger CREATIONS de l’artiste Maxime Lebrun


T H O M A S K R U E G E R

THE INSIGNIFICANT LE CHOIX DU GRAND FORMAT... Pour cette série, j’ai utilisé un Mamiya 645 TL. Toutes les images ont été imprimées en chambre noire grâce à la technique d’impression lithographique, un processus difficile et capricieux. A PROPOS DE CETTE SERIE... Mon travail est pour moi une manière de révéler ce qui se cache vraiment dans les poubelles du monde. J’essaie de montrer la beauté cachée de ce qui a été oublié, de communiquer une certaine nostalgie de l’ordre, dans ce monde chaotique et corruptible. Le but de cette série est de susciter une passion pour l’exploration et la réinsertion des objets dans un monde souvent en proie au désespoir. VOS PROJETS ? En tant que photographe d’art, j’explore mon univers en utilisant et en testant les limites de la photographie analogique. J’ai choisi la photographie traditionnelle qui, je pense, peut un jour devenir un art perdu dans ce monde de la technologie numérique. Mon but est d’exposer des projets achevés dans des galeries, au niveau national et international. J’expose en ce moment à La Familia Gallery à Seattle, aux Etats-Unis.


THE LARGE FORMAT CHOICE... I used a Mamiya 645 Pro-TL camera system for the following series. All images were printed in the darkroom using the lith printing technique which is a temperamental and challenging process. ABOUT THIS SERIES... My photography is a way to visually reveal what truly lies within the refuse of the world. I’m attempting to expose the hidden beauty of the forgotten ; as well as communicating a yearning for order within this chaotic and corruptible world. This series is meant to ignite a passion for exploration and reintegration of things in a world often in despair. YOUR PROJECTS ? As a fine art photographer, I explore my world, utilizing and testing the limits of analog photography. I have embraced traditional photography, which I feel that one day may become a lost art in this world of digital technology. My goal is to exhibit completed projects in galleries, nationally as well as internationally. I am currently represented at La Familia Gallery in Seattle, WA. http://kruegerphotos.com/


M A X I M E L E B R U N

INTERVIEW TON PARCOURS... Mon parcours se résume à ces quelques mots : tout commencer ne jamais rien finir. Il n’y a que le début qui m’intéresse, après c’est l’habitude qui prend la suite... (…Mais il y a des choses que je finis, obligé) TES INSPIRATIONS... Ma Sœur qui m’a montré l’art, ensuite ce sont des détails pour faire un tout. (Je ne crois pas aux artistes mais aux créateurs) TES PROJETS... Créer et faire vivre mes dessins, mes peintures...


ABOUT YOUR JOURNEY… My journey can be summed up in just a few words : begin everything, yet never finish anything. The beginning is the only thing that interests me ; after that it is all habit and routine that follows... (…But there are things I finish, obliged) YOUR SOUCE OF INSPIRATIONS… My sister, who showed me art, and then all the small details. (I don’t believe to artists but creators) OTHER PROJECTS… To create and give life to my sketches & paintings. www.myspace.com/mascime


MUTATION


&

« ILOTS TEMPORELS » de Thomas Jorion CREATIONS de l’artiste Michele Bajona


T H O M A S J O R I O N

ILÔTS TEMPORELS A PROPOS DE CETTE SERIE… Commencée en 1996, et reprise en 2005, depuis elle ne me lâche plus… TES INSPIRATIONS? David Lynch, Akira, Edouard Hooper. TES PROJETS ? Un livre auto produit, disponible début novembre dans les librairies Parisiennes et sur mon site internet. Quelques expos : Cutlog, Le mois off de la photos à Paris, Galerie M à Tokyo au printemps. Et, je l’espère, plein de voyages photos à venir.


ABOUT YOUR SERIES... Begun in 1996, resumed in 2005, since it wouldn’t leave me alone any longer... YOUR INSPIRATIONS ? David Lynch, Akira, Edward Hopper... OTHER PROJECTS ? I self-produced a book that has been available since the beginning of November. You can purchase them in bookstores in Paris, as well as on my website. Several exhibitions are on the way : Cutlog, the photography month in Paris, Gallery M in Tokyo during the spring. And hopefully many more travel photos to come. www.thomasjorion.com


M I C H E L E B A J O N A

INTERVIEW QUELQUES MOTS SUR TON TRAVAIL ? Ces aquarelles sont le résultat d’un travail en cours, un exercice que je pratique tous les jours avec discipline.Travailler avec des modèles sur de courtes poses me donne l’occasion de me concentrer sur leur corps, sur leur énergie, et sur l’espace qui les entoure. Je n’ai ni le temps de corriger, ni le temps d’effacer, ni le temps de contrôler ce que je fais : vous laissez l’eau faire son travail et jouez avec elle pour atteindre une précision dans la peinture qui dépend à la fois de votre expérience et de l’expérience que vous êtes en train de mener. QU’EST CE QUI T’INSPIRE ? Je m’inspire de tout ce que je peux capturer réellement, c’est ainsi que trop souvent je regarde les choses de manière superficielle et lorsque je tente de les peindre je n’aboutis à rien. Il est extrêmement difficile d’entrer réellement dans un sujet. Certains maîtres y arrivaient avec des résultats surprenants, c’est la raison pour laquelle j’adore visiter les musées, les bibliothèques et les galeries. J’ai été hypnotisée par ma visite du Prado et j’adore le dernier catalogue (réellement le dernier qui restait !) de l’exposition Sargent / Sorolla que j’ai acheté. TES PROJETS ? Je vais poursuivre ma pratique journalière à partir de modèles toute l’année prochaine, sur des formats plus grands pour profiter des synergies entre la texture du papier et l’eau, et travailler plus souvent avec mes propres pigments afin de créer un support mixte. Cette fois les modèles seront mes amis, de manière à créer une connexion plus forte entre mon sujet et moi. Lorsque j’étais à New York, j’avais ce rêve de peindre mes ponts favoris. Travail que j’ai abandonné pour avoir trop fait la fête ou parce qu’il faisait trop froid pour être dehors. Ce rêve devrait cependant se concrétiser cet automne. Avec La Conceptiò, (un collectif artistique basé à Barcelone), nous préparons une magnifique installation artistique, j’espère que nous gagnerons la compétition et arriverons à la construire. C’est conceptuellement assez fort et je suis vraiment contente d’y participer. Je prépare avec eux également une nouvelle vidéo artistique sur les aéroports.


ABOUT THIS WORK ? These watercolors are the result of a work in progress, an exercise that I practice every day with discipline. Working with models on short poses gives me the chance to focus on their body, their energy and the space around them. There is no time to revise, erase or control: you have to let the water run and be playful with it achieving a precision that is given both by experience and experiment at the same time. WHAT INSPIRES YOU ? I am inspired by everything that I can truly capture, meaning that too often I look at things superficially and fail trying to paint it. To truly enter within a subject is extremely hard. Some masters actually did it with outstanding results and that’s the reason why I enjoy visiting museums, libraries and galleries. I was mesmerized during my visit to Prado and I am loving this last copy I bought (literally the last one!) of the Sargent / Sorolla catalog. YOUR PROJECTS ? Working with models is a daily practice that I am going to pursue for next year as well, moving to a bigger size to take advantage of some synergies between paper texture and water and working more with my own pigments to create a mixed media. This time models are real friends of mine because this creates a stronger connection. When in New York I have this dream of painting my favorite bridges but I end up partying too much, or it’s way too cold to be outside, so that’s truly a dream that should come true this coming fall. With La Conceptiò (an art collective based in Barcelona) we are preparing a great art installation, I hope we win the competition and get to build it, it’s conceptually quite strong and I am really happy with it. I am also planning a second video-art about airports with them. www.michelebajona.com


FANCY


&

« PARADISE LOST » de Finn Lafcadio CREATIONS de l’artiste Tara Dougans


F I N N L A F C A D I O

PARADISE LOST CETTE SERIE... Cette série a commencé à partir d’une idée simple : documenter la vie secrète des jeunes sur les plages nord de Sydney. Ces banlieues sont parmi les quartiers les plus riches, mais la drogue, l’alcool et les actes de violence y sont aussi communs que dans les quartiers plus pauvres et plus difficiles. La plupart des jeunes sont surfeurs et skaters, ils ont tendance à être à la fois violents et excessifs. Ils me laissent entrer dans leur univers parce que j’ai 19 ans et que je suis toujours l’un d’entre eux. TES SOURCES D’INSPIRATION ? Sans aucun doute, Larry Clark - en particulier son ouvrage phare, «Tulsa», qui est d’ailleurs la ville où ma mère est née et a grandi. A 13 ans, j’ai été fasciné par le travail de Glenn E. Friedman. Il a photographié des punks dans une monographie très sympa dans Fuck You Heroes, et a été un pionnier du monde des skateurs avec Dogtown-The Legend of the Z-Boys, deux livres que j’ai découverts pour la première fois dans l’immense bibliothèque de livres d’art et de photographie de mon père. TES PROJETS ? J’ai tendance à faire beaucoup de choses à la fois. Tout en continuant à travailler sur mon blog de photos Lafcadio’s Dilemmata, j’expérimente la peinture sur papier et sur photos en utilisant des encres japonaises traditionnelles et les journaux de collage de Peter Beard. La musique tient également une grande place dans ma vie - elle équilibre mon obsession souvent trop intense du visuel.


YOUR SERIES… This series of photographs began as a simple idea of documenting the secret lives of youth on the northern beaches of Sydney. These suburbs are among the city’s most affluent but drugs, alcohol and random acts of violence are as common here as in many of the poorest, toughest neighbourhoods. Most of the kids are surfers and skaterboarders and tend to be both fierce and fearless to excess. They give me access because, I am 19 years old and still one of them. YOUR INSPIRATION SOURCES ? Undoubtedly, Larry Clark – especially his seminal book, ‘Tulsa’, which is where, incidentally, my mother was born and raised. But at age 13, I was fascinated by the work of Glenn E. Friedman who photographed punks in a very cool monograph, Fuck You Heroes, and pioneering early skateboarders in DogTown-The Legend of the Z-Boys, two books I first came across in my father’s huge library of art and photography books. YOUR PROJECTS ? I tend to work on a number of things at once. In between continuing to work on my photographic blog, Lafcadio’s Dilemmata, I’ve been experimenting with painting on paper and photographs using traditional Japanese inks as well as Peter Beard-like collaged diaries. I’m also very involved in music – it takes the edge of my often too intense focus on the visual http://finnlafcadio.blogspot.com


T A R A D O U G A N S

INTERVIEW TON UNIVERS… Fait main avec amour. TES SOURCES D’INSPIRATION ? Patsy Cline, Lauren Bacall, les portes rouges, les quilts, l’iconographie byzantine, Elizabeth I, les épaules solides, les perruques blondes bon marché, Cyd Charisse en action (dans Dancing in the Rain). TES PROJETS ? Un livre pour enfants et une série illustrée soulignant l’importance de ne pas se prendre au sérieux.


YOUR UNIVERSE… Constructed with love by hand. YOUR INSPIRATION SOURCES ? Patsy Cline, Lauren Bacall, red doors, southwestern quilts, byzantine iconography, Elizabeth I, strong shoulders, cheap blond wigs, Cyd Charisse in action (see: Dancing in the Rain). YOUR PROJECTS ? A children’s book and an illustrated series underlining the importance of not taking oneself too seriously. www.taradougans.com www.flickr.com/photos/taradougans


REMEMBER


&

« LITTORAL » de Denis Dalmasso CREATIONS de l’artiste Aleksandra Waliszewska


D E N I S D A L M A S S O

LITTORAL CETTE SERIE... Cette série a vu le jour à la suite d’une révolte contre l’affreux aménagement du littoral des Bouches-du-Rhône, en grande partie dévasté par l’industrie pétrolière. Puis, au fil des images, cette envie de dénonciation s’est effacée pour laisser place à des images plus esthétiques où chaque forme, chaque ligne vient apporter une dimension de plus en plus plastique. C’est le portrait qui m’a conduit à la photographie, pas le paysage contemplatif. Et je me suis rendu compte que ce que je reçois d’une séance de portrait devait aussi être présent lorsque je photographie ce littoral. Une forme d’échange indispensable : il me donne un horizon, une ligne, une forme, et je lui apporte la beauté qu’il a perdue… TES SOURCES D’INSPIRATION ? Je suis longtemps resté insensible devant un paysage sur papier. Seule la dimension humaine m’intéresse dans la pratique de la photographie. Mais c’est l’émotion que me procure les images de Stephen Shore, de Patrick Tourneboeuf (Nulle Part), d’Olivier Cullman (Namibie), de Jérôme Brézillon (Dakota) qui a initié en moi la réflexion de travailler le paysage, si finalement, on peut appeler ça comme ça... TES PROJETS ? Je poursuis une série de reportages sur l’accouchement à domicile en France, avec pour objectif ultime de redonner confiance aux familles soucieuses d’offrir un accueil chaleureux à leur enfant. Et montrer qu’accoucher chez soi n’est pas un retour en arrière mais une réappropriation de l’enfantement dans une ambiance propice au recueillement pour remercier la vie de nous offrir la vie.


THIS SERIES… This series of photos came to life as a rebellion against the hideous development plans of the “Bouches du Rhone” (South East of France) coastline, already severely damaged by the petroleum industry. Then, shot after shot, the original urge to expose and indict gave way to a more aesthetic-driven motivation. I first came to photography doing portrait shots. When shooting the coastline, I felt the need to incorporate these very same feelings I have when doing portrait shots. The coastline gives me a horizon, a line, a shape, and I give it back its lost beauty. YOUR INSPIRATION ? For a long time, I had no feelings whatsoever when looking at a landscape on paper, for my interest in photography was driven by the human nature. But the emotions I experienced in front of the work of Stephen Shore, Patrick Tourneboeuf (Nulle Part), Olivier Cullman (Namibie), Jérôme Brézillon (Dakota) ignited a thought process that eventually led me to consider landscape photography … this being what you would call inspiration. YOUR PROJECTS ? I am currently producing a series of features on home birth in France, ultimately aiming at restoring confidence for the families willing to revert to a more human and personal way of welcoming their newborn. I want to show that home birth is not a regressive act, but allows families to take an active part in the birth of their child, providing the adequate environment to celebrate life and the act of giving life. I’m also extending my contacts with the print media and addressing requests for portrait shots, reports or images. www.denisdalmasso.com


A. W A L I S Z E W S K A

INTERVIEW TON ART… Je n’aime pas écrire à propos de mon travail. TES SOURCES D’INSPIRATION ? Je n’aime pas lire ou écouter les autres artistes à propos de leur art non plus. TES PROJETS ? Mon anglais est très mauvais.


YOUR ART… I don’t like writing about my work. YOUR INSPIRATIONS ? I don’t like to reading or listening other artists talking about their art, too. YOUR PROJECTS ? And my english is very poor. www.flickr.com/photos/walisz/ http://waliszewska.tumblr.com/ www.facebook.com/pages/Aleksandra-Waliszewska/


SNAP


&

« PASSENGERS » de Bruce Martin CREATIONS de l’artiste Léo Dorfner


B R U C E M A R T I N

PASSENGERS PARLE-NOUS DE TA SERIE… Mes sujets sont saisis sur le vif à divers moment de leur vie, diverses étapes devrais-je dire, d’où le titre de cette série « Passengers ». Chaque image est une étape de ce voyage qu’est la vie, si brève et unique, dont les corps sont littéralement les « véhicules » qui nous transportent. TON INSPIRATION ? Mon inspiration générale est une précieuse alchimie. La nécessité de témoigner sur les difficultés et les bonheurs de mes contemporains, et là je rejoins le courant humaniste, ainsi qu’une part intense de rêve et de refoulement de mon vécu que je dissimule dans chacune de mes images. Mes sujets étant, à leur insu, les acteurs de mes vies rêvées. TES PROJETS ? Je continue de sillonner Paris, le Rolleiflex autour du coup, je n’en ai pas fini avec la rue... Passengers pourrait devenir une exposition « itinérante » agrémentée de nouvelles photos pendant quelques temps. Je me dirige également vers un certain type de composition, doubles ou triples expositions, et je fais actuellement divers essais sur des films inversibles en moyen format.


PLEASE DESCRIBE YOUR PHOTOS… I usually shoot my characters in real life, at various moments of their lives or various steps, should I say… hence the title « Passengers ». Each shot is a step of this fleeting yet unique journey that is life, where our bodies are « vehicles » that carry us through it. YOUR INSPIRATION ? Overall, I would say my source of inspiration is a delicate alchemy where the need to expose the hurdles and joys experienced by my peers -- and in this, I side with the humanist trend – meets my intense inclination to dreaming and repressing my feelings which you can find hidden in every single one of my pictures. My characters then unknowingly become the actors of my dreamt lives YOUR PROJECTS ? I keep wandering around Paris, with my Rolleiflex hanging around the neck, for I’m not done with the street yet … Passengers could become an itinerant exhibition enriched by new material, for some time. I’m also developing a peculiar style of layout with double or triple exposures, which I’m currently testing using medium-format reversal films. http://brucemartin.fr/ http://www.flickr.com/photos/brucemartinphotography/


L E O D O R F N E R

INTERVIEW CETTE SERIE… Je fais beaucoup d’aquarelle et du dessin, donc le papier est un support que je connais bien. Je travaille beaucoup de manière sérielle et comme je fume un paquet par jour, l’idée de dessiner sur mes paquets vides s’est imposée à moi assez vite. TON INSPIRATION… Je représente tout ce que j’ai pu voir, entendre, tout ce à quoi j’ai pu être confronté : un film, une musique, une marque de fast food, un objet, un acteur, un mot, etc. TES PROJETS… Je souhaite continuer cette série jusqu’à la fin de mon tabagisme (ma mort) et développer mon propre langage pictural en grand format, et certainement à l’aquarelle, qui ferait appel à une sorte de cut up visuel.


ABOUT THIS SERIES… I do a lot of sketching and watercolor painting, therefore the paper is a medium that I am very familiar with. As I pretty much work in a serial fashion, and smoke a pack a day, the idea of drawing on empty packets came to me quite naturally. YOUR SOURCES OF INSPIRATION…
 I portray everything that I’ve seen, heard, all that I have witnessed : a film, a song, a brand of fast food, an object, an actor, a word, etc... YOUR PROJECTS… I hope to continue this series until I quit smoking (until my death). Also, I most definitely plan to keep developing my own pictorial language in a larger size, and to work with watercolor which would be appealing all torn-up. www.leodorfner.fr


SPIRIT


&

« VAUDOU » de Juliette Robert CREATIONS de Cédric Cenci


J U L I E T T E R O B E R T

VAUDOU CETTE SERIE… J’ai réalisé cette série au Bénin, lors d’une commande pour un groupe d’adeptes vaudou français en voyage sur « la terre des ancêtres » en janvier 2009. Pendant une semaine j’ai donc pu être accueillie avec eux, lors de la Fête du Vaudou à Comè et dans les villages. En sillonnant la brousse béninoise, j’ai ainsi eu un aperçu de nombreuses pratiques : féticheurs, parades de zangbetos (masques de paille géants), danses et chants des couvents d’adeptes, rituels de bienvenue ou en l’honneur des ancêtres, divination traditionnelle par le prêtre du Fâ… LES TRADITIONS… Le vaudou est un culte animiste très ancré en Afrique de l’ouest et particulièrement au Bénin, son berceau. Quelque 60% des béninois le pratiquent et célèbrent les ancêtres pour demander la bienveillance des divinités. Ciblé par les autorités marxistes dans les années 70, le vaudou est à présent célébré tous les ans depuis une quinzaine d’années dans les villes et villages, lors de la Fête Nationale du Vaudou à laquelle prennent part de nombreux adeptes et dignitaires. TES PROJETS… Je continue à travailler sur des sujets de société et de culture en France, au sein du collectif de journalistes Youpress. Régulièrement, nous montons des projets à l’étranger, pour couvrir des sujets politiques, sociaux et culturels. Je garde aussi un pied, enfin, un œil, là où j’ai débuté, la photo musicale.


THIS SERIES… I produced this series of pictures in Benin, a specific order placed by a group of French Voodoo-adepts travelling to the « Land of the Ancestors » in January 2009. For a whole week, I was invited to follow them celebrating the Voodoo Fest in Comè and other villages. As I travelled through the bush, I discovered various traditions: sorcerers, zangbetos parades (giant straw masks), dances and chants performed by convent adepts, rituals of welcome or celebration of the ancestors, traditional divination by the priest of Fâ… TRADITIONS… Voodoo is an animist cult deeply rooted in Western Africa and more particularly in Benin, considered as its « cradle ». Some 60% of the Beninese people are adepts and celebrate their ancestors calling for the benevolence of the divinities. Once in the radar of Marxist leaders back in the 70’s, Voodoo has commonly been celebrated every year for the past fifteen years, in every town and village, during the National Voodoo Fest which is attended by many an adept and official alike. YOUR PROJECTS… I’m still working on cultural and social features in France, as a member of YouPress, a collective of journalists. We are regularly initiating projects abroad to cover political, social and cultural topics. But I’m also keeping a hand on, well… an eye on, music photography, for this is how I started. http://julietterobert.com


C E D R I C C E N C I

INTERVIEW TON UNIVERS... Il y a 3 ans, j’ai créé les fondements de l’univers «Sreub», un monde peuplé de monstres inspirés de mes cauchemars d’enfant. En 2009, j’ai réalisé une première série de tableaux éponymes. Mon mot d’ordre : adieu courbes, cercles et ovoïdes... Faire des images carrées servies par une poésie ronde. TES SOURCES D’INSPIRATION… Je puise mes inspirations dans les mouvements Cubiste et Pop Art (Juan Gris, James Rizzi). En BD, les travaux qui m’enthousiasment le plus actuellement sont ceux de Chris Ware (Jimmy Corrigan, the Smartest Kid on Earth). Les subcultures, comme les jeux vidéo rétros qui ont bercé mon enfance, ont eux aussi, une influence considérable. TES PROJETS... Je vais bientôt peindre une nouvelle série de tableaux que j’aimerais faire tourner dans les galeries... Et, surtout, finir et publier ma BD «Sreub».


ABOUT YOUR SERIES... 3 years ago, I created a world called “Sreub, a world populated by monsters all inspired by the nightmares from my childhood. In 2009, I created my first series of paintings about this world. My motto for my work : goodbye to curves, circles and ovals... and create square paintings made “round” by a certain poetry. YOUR SOURCES OF INSPIRATION… I’m largely inspired by the Cubist and Pop Art movements (especially the artists Juan Gris, James Rizzi to name a few). Also I love comics, lately I’ve been inspired Chris Ware’s work (Jimmy Corrigan, The Smartest Kid on Earth). I draw inspiration from sub-cultures, such as video games that have rocked my childhood. And naturally, children have a considerable influence on my work. YOUR PROJECTS ? I’m about to paint a new series of paintings that I would like to exhibit in galleries. Also, I definitely need to finish and publish my comic book “Sreub ”. www.sreubbycedriccenci.com


USE


&

« CHINE » de Emilie Arfeuil CREATIONS de l’artiste Karine Zibaut


E M I L I E A R F E U I L

CHINE AVANT… La photographie est avec moi depuis l’âge de 15 ans. Elle a pris de nombreuses formes, de la mode aux scènes de vie, et divers supports, du moyen format au numérique, et surtout différentes places dans mon existence, du simple besoin impérieux à l’activité professionnelle. PENDANT… La Chine : mon premier grand voyage, ma première série reportage, un choc à la fois culturel, artistique, amoureux, existentiel. Je photographie un pays dont je ne connais rien et que j’ai découvert en cachant ma peur et mon voyeurisme derrière un appareil. Cette errance dans un pays inconnu où mon regard ne pouvait rien prévoir, où tout était donc possible, a totalement bouleversé ma démarche photographique. Ma curiosité s’est toujours portée sur l’humain et cela n’a pas changé. Ce qui a changé, c’est que je travaillais sur du vrai pour créer du faux. Ce voyage dans une réalité brute et sans fard m’a fait prendre conscience qu’aujourd’hui je dois créer du vrai, même si c’est à partir du faux. APRES… Je travaille actuellement une série de nus sur le thème de la solitude. J’y développe une réalité imaginée et totalement mise en scène dans une démarche de naturalisme et de vérité émotionnelle.


BEFORE… I have been doing photography since I was 15. It had many faces, from fashion to journalism. It went from medium format to digital. More importantly, it held a large place in my life, from artistic drive to professional practice. DURING… China. This was my first great trip, my first journalistic series, a cultural, artistic, emotional and existential shock. I was photographing a country I knew nothing about, hiding my apprehensions and my voyeurism safe behind the camera. This wandering in this unknown country, where nothing could be predicted –and therefore where anything was possible- totally transformed my photographic practice. I was always interested in humanity and this didn’t change. What changed was that I was working from something real to finally render something that wasn’t. This trip inside a raw and uncompromising reality made me realise that today I must create truth, even if I start from fake. AFTERWARDS… I am currently working on a series of nude portraits, on the theme of solitude. I am developing an imaginary, stage reality, through a naturalistic and emotional method. www.emiliearfeuil.com


K A R I N E Z I B A U T

BODY & SOUL CETTE SERIE… Comme un retour aux sources, à mon essence la plus profonde, vitale. L’image est comme une compression. Elle contient tout. Ramassée. Fusionnée. Elle dit sans détour, sans fard ni délié. Elle est libre, cash, totale. Brute et juste. Tout est là. L’indicible à délivrer. Dans toutes ses variations vitales. L’image n’est pas une représentation du monde. Elle est mon monde. La matière comme la glaise. Et dans la photo, le cœur qui bat. Rien sans l’autre moitié. Rien sans la pensée, le corps accordé. TA TECHNIQUE ? Ce pourrait être une brosse à dent ou une petite cuillère, de l’encre de chine, si ça fait sens. Auteur et photographe, le propos est dans l’émotion ressentie et partagée. Je me sens très libre avec ça, quitte à ce que ce soit un vrai cauchemar pour certains puristes. La peau, les traits, la véracité d’un être ne sont jamais aussi beaux qu’en lumière naturelle. TES PROJETS ? - Projection ‘Stabat Mater’. J’ai été invitée à créer la scénographie du Stabat Mater de Pergolèse avec Violaine Fournier, soprano, et Anne Charlotte Beligne, Mezzo. Next step, poursuivre la route et un livre CD. Je travaille actuellement sur une composition de la violoniste Christine Massetti. Cette projection sera proposée en 1ère partie du Stabat Mater en 2011. www.stabatluminosa.net/ Je termine mon travail sur LE CRI, le cri de joie.


THIS SERIES… Like a return to the basics, to my deepest self. Image is like a compression. It has it all. Collected. United. It tells it all without faking, straight and to the point. Rough and right. Everything is there. The inexpressible delivered. In all its vital variations. The image is not a representation of the world. It is my world. A matter, just like clay. And in the picture, my beating heart. It’s nothing without its other half. Nothing without thought, or granted body. YOUR TECHNIQUE ? It could be a toothbrush or a tea spoon, India ink, it just has to make sense. Matter is in the feeling and the emotion shared. I feel so free with that, even if I am a true nightmare to certain purists. Everything with natural light. YOUR UPCOMING PROJECTS ? - Projection ‘Stabat Mater’. I’ve been invited to create a scenography for Pergolese’s Stabat Mater with the soprano Violaine Fournier and the mezzosoprano Anne Charlotte Beligne. Next step, go on and record a disc. I’m now working on a composition by violin player Christine Massetti. This projection an opening act for Stabat Mater in 2011. www.stabatluminosa.net/ I’m also finishing my work on THE CRY, the cry of joy. www.karinezibaut.fr/


Laurence Guenoun : Directrice de Publication Antonin Varnusson : Rédacteur en Chef Jörg Fischer : DA / Graphiste Candice Nguyen : Communication Raphaëlle Lefranc : Mécénat & Publicité Mathieu Drouet : Contremaitre / Webmaster Vanessa Coquelle : Responsable Linguistique Christophe Dillinger : Traduction Erin Kim : Traduction David Beck : Traduction Aurélie Chamerois : Traduction Christel Dupiellet : Traduction Colette Blanc : Correctrice Français Photo Couverture : © Leila Garfield

Plateformag Copyright 2010 Tous droits réservés Toutes les images, photos diffusées sur Plateformag appartiennent à leur auteurs respectifs


Numero 24  

Thomas Krueger / Maxime Lebrun /Thomas Jorion / Michele Bajona / Finn Lafcadio / Tara Dougans / Denis Dalmasso / Aleksandra Waliszewska / Br...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you