Page 1

PLANÈTE

ROBOTS

couverture 52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 13:17 Page1

50E ANNIVERSAIRE 2001 : L'ODYSSÉE DE L'ESPACE JUILLET - AOÛT 2018 - NUMÉRO 52

LE MAGAZINE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

LEUNEDRONE SPÉCIALITÉ SUISSE ?

HACKEZ VOTRE ROOMBA !

SPOTMINI planeterobots.com

L 11849 - 52 - F: 6,50 € - RD

LE CHIEN ROBOT CAMÉRA ET SONNETTE CONNECTÉES MIR le robot industriel devient mobile

EUVEKA un mannequin connecté

SOFTBANK ROBOTIC la French touch humanoïde


(1)


1p edito52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 13:13 Page1

« Le progrès : trop robot pour être vrai. »

Jacques Prévert (poète)

édito Depuis 2009, Planète Robots vous propose de faire le plein d’articles sur la robotique et les technologies associées. Depuis 51 numéros, nous avons gardé le même tarif que nous proposions lors de notre première parution. Or, en neuf ans, nos charges ont augmenté. Le prix du papier, du transport, nos coûts généraux se sont accrus au fur et à mesure de nos numéros. Cela fait quelques mois que nous nous interrogions sur une éventuelle augmentation du tarif, repoussant à chaque fois cette possibilité. Mais c’est avec le numéro 52, que vous avez entre les mains, que nous avons décidé d’augmenter légèrement le prix de Planète Robots. La différence n’est pas très importante mais ce changement de prix est historique dans notre revue. En échange de cette petite mise à jour de nos tarifs, nous allons tout faire pour coller au mieux aux désirs de nos lecteurs. C’est pourquoi, nous vous invitons à remplir un petit sondage, en ligne sur le site planeterobots.com. Vous allez pouvoir nous faire savoir, individuellement, ce que vous attendez de notre magazine dans les prochains numéros. N’hésitez pas à nous préciser les sujets ou les rubriques qui ne vous intéressent pas, mais également les thèmes que vous aimeriez que nous traitions plus précisément. Nous vous ferons un petit compte-rendu dans le prochain numéro et, en fin d’année, vous devriez commencer à apercevoir les petites modifications qui seront apportées à Planète Robots, grâce à vous. En vous souhaitant une très bonne lecture ! ■Frédéric

Boisdron

PLANÈTE ROBOTS N°52

I02-03


1p sommaire52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 16:45 Page1

S o mmaire

Juillet / août 2018 - N° 52

08 Robots News

ÇA VIENT DE SORTIR Tout ce qu’il faut retenir de ces deux derniers mois dans le monde étrange de la robotique.

16 Le droit des robots

Réflexions sur la personne robot.

18 Suivi de l’équipe Šikula Robotik à la

44 Le chien robot SpotMini

Boston Dynamics s’apprête à honorer ses premières commandes dans quelques mois.

46 Haapie-One

Des robots assistants vocaux et cognitifs.

48 Euveka

Un mannequin connecté pour toutes les morphologies.

ÉVÉNEMENT

Coupe de France de Robotique

Portrait d’une équipe au cœur de la compétition.

DOSSIER : GPU TECHNOLOGY CONFERENCE

22 Le DGX-2

Un supercalculateur dédié à l’apprentissage automatique.

24 NVIDIA Drive

Une plateforme de développement et un environnement virtuel pour entraîner les véhicules autonomes.

28 NVIDIA Isaac

La plateforme robotique Isaac, le kit de développement d’I.A. pour les robots.

Découverte de l’industrie du drone au pays des Helvètes.

ROBOTS DE SERVICE

38 SoftBank Robotics Europe La French touch humanoïde.

Planète Robots Édité par Les Éditions d'Acamar, 161, bd Henri-Sellier, 92150 Suresnes. Directeur de la publication Philippe Seban seban@planeterobots.com Rédacteur en chef Frédéric Boisdron boisdron@planeterobots.com

04-05

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

Des robots mobiles industriels polyvalents.

54 Exotec Solutions

Des robots de préparation de commandes ultrasophistiqués.

56 Robotics as a Service

Le futur de la robotique ?

Le numérique accessible aux déficients visuels.

80 Un nouveau projet de mission habitée à destination de Mars

Après l’ISS et la future station cislunaire LOPG, la station spatiale suivante pourrait être en orbite de Mars.

82 Les trains à hydrogène

Un bonus écologique pour le ferroviaire du futur.

84 News spatiales

L’espace est un nid pour les nouvelles technologies robotiques.

86 News gadgets

Notre sélection de gadgets qui ont retenu notre attention.

58 Des interactions sociales, des soins...

88 News concepts

64 Hackez votre Roomba !

ROBOTS & MÉDIAS

70 Machine learning, mais machine

94 News médias

et des machines

Comment interagir avec son robot ou une I.A. ?

RECHERCHE ROBOTIQUE Les détournements d’un robot ménager.

INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

DOSSIER : DRONES IN SUISSE

30 Drones in Suisse

50 MiR

ROBOTS AU TRAVAIL

78 Hypra

tout de même

Les machines apprennent de leur expérience.

76 Caméra et sonnette connectées Ring INNOVATIONS DU FUTUR

Sécurisation de la maison en temps réel.

Rédacteurs Me Alain Bensoussan, Alain Clapaud, Nicolas Denis, Emmanuelle Dormond, Josèphe Ghenzer, Darine Habchi, Screetch, Arthur Vernassière et Nicolas Vimard. Secrétaire de rédaction Louise Santonnax Direction artistique Patrick Lusinchi Publicité contact@planeterobots.com +33 (0)146 250 525 © 2018 Les Éditions d'Acamar

Pas encore des produits, mais des designs dignes d’intérêt.

90 Réalité fictionnelle ou futur immédiat ?

Dans le cadre de notre thématique 2040, quelques films d’anticipation situés dans cette période. Quelques idées de lecture ou de cinéma.

96 2001 : L’Odyssée de l’espace Voyage vers l’inconnu.

98 News jeux vidéo

Les robots sont les nouveaux héros des jeux vidéo.

Dépôt légal à parution Diffusion MLP ISSN : 2106-3133 N° de commission paritaire : 0423 K 90181 Imprimé en Italie La rédaction n’est pas responsable de la perte ou la détérioration des textes, fichiers ou photos qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié dans ce magazine est interdite. Une remarque, une idée, une question pour notre rubrique courrier : courrier@planeterobots.com

Vous êtes une société, une association, un particulier, vous désirez nous soumettre un communiqué ou nous proposer un article de votre cru. Nous sommes à l'écoute de vos propositions et de vos candidatures pour intégrer notre équipe. contact@planeterobots.com

Suivez-nous sur : Facebook : facebook.com/planeterobots Twitter : twitter.com/planeterobots Google+ : goo.gl/oASjqN Web : planeterobots.com


6p news52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 00:36 Page1

ROBOTS

actualités

On en sait un peu plus sur Alice, le semi-humanoïde 100 % français

© Cybedroïd.

© Vitirover.

Vitirover, un désherbeur industriel qui n’utilise pas de produits chimiques

Cybedroïd avait jusque-là timidement montré son tout nouveau robot semi-humanoïde, Alice, mais la première présentation officielle a eu lieu sur le salon VivaTech à Paris en mai. La sixième génération de robots limougeaude fait 155 cm pour 40 kg et reprend un design proche de Leenby tout en carénant le robot avec une coque bien plus esthétique. Mobile comme Leenby, le robot se déplace dans des lieux publics, sans aucun danger pour le robot ou les passants. Sa grande particularité est d’avoir les capacités physiques de saisir et transporter des objets. Il devient ainsi le premier robot collaboratif non industriel. L’entreprise espère très bientôt investir dans la création d’une usine dédiée à Limoges pour produire en série Alice et ses descendants. ◗

© Nissan.

Pitch-R, un robot qui dessine des terrains de football

08-09

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

Idéal pour les exploitations bio, ce petit robot autonome évite d’utiliser du glyphosate pour traiter les rangs de vigne ou les fermes solaires. Le robot, de 70 cm de long pour 32 cm de large passe inlassablement dans tous les recoins de la parcelle qui lui a été allouée, en envoyant à chaque instant sa position au Cloud. Pour un ensoleillement normal, Vitirover recharge sa batterie tous les jours pour pouvoir travailler entre 6 et 9 heures à une vitesse de 350 m par heure. Si vraiment, le soleil vient à manquer durablement, il vous suffit de venir échanger la batterie par une batterie pleine. ◗

À l’occasion de la finale de la Ligue des champions de l’UEFA 2018, Nissan a dévoilé une technologie innovante afin de promouvoir et d’encourager le football amateur : Pitch-R, un robot autonome capable de dessiner un terrain de football sur n’importe quel espace libre. Inspiré de la technologie avancée d’aide à la conduite Nissan ProPILOT, il est entièrement autonome. Grâce à sa vision à quatre caméras, son dispositif de localisation GPS et son système d’alerte anticollision, il est capable de dessiner des lignes sur de l’herbe, du bitume ou des graviers avec de la peinture soluble et respectueuse de l’environnement. Ce robot est le premier d’une série de prototypes avancés, à découvrir lors du prochain championnat de la Ligue des champions de l’UEFA. ◗


2p juridique52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 01:06 Page1

Le Droit des robots

RÉFLEXIONS

SUR LA PERSONNE ROBOT

La question d’un statut juridique autonome fait débat, pourtant la rupture technologique est en marche.

Apporter un statut juridique aux robots pourrait-il permettre des dérives ?

POUR OU CONTRE UN STATUT JURIDIQUE POUR LES ROBOTS ? Tout est parti de la proposition de la Commission européenne visant à accorder une « personnalité juridique » aux robots. Cette proposition trouve son origine dans un rapport de l'eurodéputée Mady Delvaux datant de début 2017 qui a abouti à une résolution du Parlement européen du 16 février 2017 1 sur les règles de droit civil sur la robotique. Cette résolution pousse à la création, à terme, « d’une personnalité juridique spécifique aux robots, pour qu’au moins les robots autonomes les plus sophistiqués puissent être considérés comme des personnes électroniques responsables de réparer tout dommage causé à un tiers ; il serait envisageable de considérer comme

une personne électronique tout robot qui prend des décisions autonomes ou qui interagit de manière indépendante avec des tiers ». La question d’un statut juridique autonome pour les robots divise les juristes et les scientifiques qui l’ont fait savoir à la Commission européenne en adressant une lettre ouverte sous forme de pétition 2. Au sein de ce collectif de chercheurs, certains pensent que ce serait une voie « inappropriée et dangereuse », évoquant le fait

que « la personnalité juridique d’un robot ne peut dériver du modèle conçu pour les personnes physiques, puisque le robot bénéficierait alors de droits humains (…) en affrontement direct avec les droits de l'homme. Ce serait contraire à la Charte des droits fondamentaux de l’Union européenne et la Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales ». Beaucoup craignent que ce nouveau statut ne débouche sur des revendications pour que des droits leur soient accordés ou pire,

TOUT EST PARTI DE LA

PROPOSITION DE LA COMMISSION EUROPÉENNE VISANT À ACCORDER UNE « PERSONNALITÉ JURIDIQUE » AUX ROBOTS.

16-17

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

Les robots aptes à recevoir une personnalité juridique ?


Événement

2p coupe de france.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 01:09 Page1

Suivi de l’équipe Šikula Robotik à la Coupe de France de Robotique Pour la troisième année, La Roche-sur-Yon accueillait la Coupe de France de Robotique et la finale Eurobot. Hasard original, l’ensemble de l’équipe Šikula Robotik a logé chez votre serviteur, via le réseau Airbnb. Grâce à cela, je vous propose un compte-rendu de la compétition à travers l’équipe qui participe à cette compétition depuis 2011. UNE PRÉPARATION À DISTANCE POUR ŠIKULA ROBOTIK Fondée il y a sept ans aux Sables-d’Olonne, l’association est désormais éparpillée dans l’ensemble de la France et même en Belgique. La préparation à l’événement se fait désormais à distance, chacun utilisant ses compétences pour faire évoluer le robot au fur et à mesure des thèmes de la compétition. C’est pourquoi, à peine arrivés dans leur logement, les sept membres présents écartent les meubles (avec l’accord de l’hôte, tout heureux de voir cela chez lui) pour installer le fac-similé de la table de jeu afin de réunir le travail de chacun sur le robot, Acropole, dans le calme de la campagne vendéenne. Suite aux nombreux déménagements de certains, le robot est très en retard et beaucoup de temps est utilisé à assembler les derniers éléments mécaniques, la calibration du robot et le réglage des capteurs.

18-19

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

HOMOLOGATION : LA DERNIÈRE ÉTAPE AVANT LES SÉLECTIONS Toutes les équipes ne par ticiperont pas forcément à la compétition même, malgré leur présence. L’homologation agit comme un couperet afin de vérifier les caractéristiques statiques du robot (taille, non-dangerosité, etc.). L’homologation vérifie également que le robot peut marquer au moins un point et qu’il dispose d’un système d’évitement des robots adverses fonctionnel. Si, au cours de la compétition, des modifications au-delà de simples changements mineurs, sont apportées au robot, celui-ci devra obligatoirement refaire l’objet d’une homologation. Si une homologation est rejetée, le robot pourra passer de nouveau autant de fois que nécessaire après remise aux normes. Acropole passera l’homologation dès le premier passage.

LES MATCHS S’ENCHAÎNENT Le premier match est décevant pour l’équipe, Acropole ne marque que 32 points, le concurrent à peine plus avec 33 points, sachant que certains scores dépassaient allégrement les 300 points : « En première lecture des logs, on s'aperçoit qu'il a détecté des surcharges lors des premiers déplacements et une détection lidar fantôme. On va commencer par réduire un peu l'accélération. En robotique, il est souvent plus raisonnable de ralentir pour garantir la précision et la répétabilité, source de points, plutôt que de prendre des risques et ne pas être fiable. » Le second match de qualification fut contre Unitec UTBM qui a marqué 125 points tandis que Šikula ne dépassait pas 85 points : « Il nous a manqué en particulier le panneau domotique (panneau lumineux que le robot doit allumer en activant un inter-


Dossier GPU Technology Conference

3p drive.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 01:27 Page1

NVIDIA Drive Une plateforme de développement et un environnement virtuel pour entraîner les véhicules autonomes

T

Nous sommes encore dans les phases de recherche sur la conduite autonome, même si les différents constructeurs commencent à être très avancés et proposent des conduites de plus en plus sécurisées. Or, il arrive que des véhicules équipés de fonctions autonomes ont encore des accidents qui peuvent être mortels. Ce que l’on peut comprendre avec une conduite humaine et ses nombreuses sources d’erreurs, cela devient inadmissible avec un véhicule conduit par une intelligence artificielle.

«

out ce qui bouge, deviendra autonome », explique Jensen Huang, P.-D.G. de NVIDIA à la GTC de San José. Pour nos déplacements, nous augmentons toujours le nombre de véhicules sur les routes et dans les villes. Les centresvilles, les parkings et les routes sont de plus en plus encombrés et nos besoins vont continuer à s’amplifier. En ville, nous perdons une journée par an à chercher une place où se garer, ces places qui coûtent de plus en plus cher à la collectivité (construction de parkings) et pour les usagers pour qui même les petites villes de campagne intègrent des parkings payants. De plus, chaque

24-25

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

centre-ville qui rend payant ses parkings les condamne au profit des grandes surfaces situées en périphérie. La solution pour régler une par tie de ces problèmes pourraient être l’autopartage de véhicules autonomes. Chacun appelant un véhicule adapté au type de trajet dont il a besoin sur le moment (famille, travail, loisir, etc.). Les véhicules autonomes permettront de gagner progressivement en vitesse de transport (nouvelle gestion automatisée des croisements) au fur et à mesure que les véhicules pilotés disparaîtront. Les véhicules seront connectés entre eux et fluidifierons le trafic. Pas la peine de chercher un parking, la voiture vous dépose avec vos éventuels bagages et une

autre revient vous chercher quand vous en éprouvez le besoin. Pour arriver à cela, le nerf de la guerre est la sécurité absolue. Un humain ne peut comprendre un accident causé par une machine. La machine ne doit pas juste être plus sécurisante qu’un humain, elle doit être infaillible. C’est pourquoi, dès qu’un incident où un véhicule autonome est en cause, les médias et le public s’offusquent jusqu’à interrompre toute expérimentation, retardant ainsi le développement de ces véhicules. L’APPRENTISSAGE PROFOND, CLÉ DE LA CONDUITE AUTONOME NVIDIA propose sa plateforme d’intelligence artifi-


1p abonnement-2ans-52.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 16:43 Page1

ABONNEMENT DEUX ANS 12 NUMÉROS

65€

78€

Abonnement réservé à la France métropolitaine.

OFFRE EXCEPTIONNELLE

ABONNEMENT DEUX ANS 12 NUMÉROS

BULLETIN DE COMMANDE À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RETOURNER À : AXIOME ABONNEMENT PRESSE - PLANÈTE ROBOTS - AXIOME GROUP SAS 13 BD GAMBETTA 06000 NICE TÉL :

0820 20 18 10 (0,09

CENTS/MN)

- OU TÉL : 04 93 44 06 96 - FAX : 09 70 06 11 86 - SITE WEB : www.directabo.com

❏ Je m’abonne à Planète Robots pour 2 ans soit 12 numéros pour 65 euros ❏ Je paye par chèque à l’ordre d’AXIOME ❏ Je paye par carte bancaire (Visa, Eurocard, Mastercard) ❏ Je paye par mandat ou virement administratif

Société ...................................................................................

Nom ....................................................................................... Prénom ..................................................................................

Profession (facultatif)............................... Âge (facultatif) .............. Adresse ..................................................................................

................................................................................................

Code postal ............................................................................

Ville ................................................ Pays ............................. Téléphone fixe (facultatif) ...................................................... Téléphone portable (facultatif) ...............................................

❏ Je désire une facture

(adresse courrier électronique impérative dans ce cas)

Nom du titulaire si différent celui de l’abonné

................................................................................................ N° de carte

Expire-le

Cryptogramme

3 derniers chiffres au dos de votre carte

Signature et date obligatoires des parents pour les mineurs

E-mail ..................................................................................... PLANÈTE ROBOTS N°52

I26-27


Dossier GPU Technology Conference

2p isaac.qxp_Mise en page 1 13/06/2018 01:31 Page1

La plateforme robotique Isaac le kit de développement d’I.A. pour les robots, imaginé par NVIDIA

B

Reprenant le principe de simulation de Drive, NVIDIA a présenté la nouvelle version de sa plateforme robotique Isaac. Ce kit de développement propose un environnement 3D complet, Isaac Lab qui entraîne les capacités de perception, de localisation ou de cartographie grâce aux principes de deep learning de la marque américaine.

ien conscient de l’avenir orienté vers la robotique, NVIDIA a repris l’ensemble de ses recherches sur l’évitement des collisions dans le cadre de la conduite de véhicules autonomes et l’a transposé dans un kit de développement pour robots, Isaac. Celui-ci va également plus loin en ajoutant l’inverse. Le robot doit également maîtriser les collisions désirées, mais sans choc, afin d’attraper un objet ou de s’approcher d’un humain pour le toucher. L’apprentissage profond permet d’entraîner le robot à utiliser l’ensemble de ses degrés de liberté, bien plus nombreux que pour une voiture autonome : doigts, coudes, poignets et autres articulations, en plus des déplacements. À la manière d’un

28-29

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

enfant, plus un robot s’entraînera à une action précise, comme envoyer un palet dans un but, plus son geste deviendra précis et sécurisé. Le faire dans un environnement réel est long et fastidieux. L’idée d’Isaac Lab est de numériser le robot et son environnement de façon crédible et cohérent, en respectant l’ensemble des lois de la physique. Le robot virtuel pourra ainsi améliorer ses trajectoires, test après test. De plus, dans un univers virtuel, il est possible d’intégrer tous les cas de figure possible pouvant l’emmener à modifier ses trajectoires pour tenir compte d’un humain, d’un objet inattendu, de divers problèmes comme un trouble de la vision d’une caméra. Les GPU modernes peuvent entraîner ainsi les robots de façon très rapide, le temps réel n’est plus

une barrière. Virtuellement, le temps peut être accéléré au maximum pour faire en une seconde autant de tests qu’un robot physique aurait faits en une semaine. Une fois le robot virtuel entraîné, il suffit de connecter le résultat au robot réel pour qu’il devienne un champion de hockey.

ISAAC, NÉ DE NEWTON ET ASIMOV Le nom d’Isaac n’a pas été choisi au hasard. Comme Isaac Lab reprend l’ensemble des lois de la physique, la référence à Isaac Newton était une évidence. Quand à Isaac Asimov, si vous êtes lecteur assidu de Planète Robots, je ne vous ferai pas l’affront de préciser qui il est [N.D.L.R. : Pour ceux qui dorment au fond, c’est un écrivain qui a énoncé


Robots de service

6p softbank.qxp_Mise en page 1 12/06/2018 18:00 Page1

SoftBank Robotics Europe La French touch humanoïde Nul besoin d’être féru de robotique pour avoir déjà croisé NAO, Pepper ou Romeo. Les trois mousquetaires de SoftBank Robotics ont chacun leur style et leur charme mais ils forment un tout cohérent dans des secteurs et des services que la robotique humanoïde, pinacle de la robotique, n’a sans doute pas fini d’explorer. À quelle échéance, ça c’est une autre question.

LA GENÈSE Nous sommes en 2005, le père de ces trois robots humanoïdes est un brillant visionnaire qui rêve de mettre un robot compagnon dans chaque foyer. Bruno Maisonnier crée Aldebaran, du nom de l’étoile la plus brillante de la constellation du Taureau et 13e étoile la plus brillante du ciel nocturne. Pas de doute chez le créateur, ses robots seront là pour le bien des hommes, à tout âge de la vie.

38-39

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

Ainsi, le petit NAO naît en 2006. Ce pionnier de l’aventure est tourné vers l'enseignement, la recherche et la programmation. C’est grâce à une danse synchronisée de vingt NAO sur le Pavillon France à l'Exposition universelle de Shanghai de 2010 que la société devient célèbre. Pepper, voit le jour en 2014 et permet d’assister dans l’accueil et l’information donnée aux visiteurs dans tous types de lieux publics. Enfin Romeo, né en 2011, est une

plateforme de recherche visant à travailler sur des solutions d’assistance pour les personnes en manque d’autonomie.

NAO : « OUI BRAVO ! » 58 cm et 5,3 kg d’énergie, de drôlerie, voire de malice, NAO est l’aîné de SoftBank Robotics et dévoile sa sixième génération au salon Viva Tech, en mai à Paris. Ce petit assistant des professeurs en école


2p spotmini.qxp_Mise en page 1 12/06/2018 18:05 Page1

© Boston Dynamics.

Robots de service

La toute dernière version du SpotMini en action.

Le chien robot

C

SpotMini

Les chiens robots sont sur le marché depuis de nombreuses années, programmés pour devenir l’animal de compagnie idéal. SpotMini vise un objectif différent : son but est de reproduire les mouvements et les aptitudes du meilleur ami de l’homme.

et étrange quadrupède a été développé par la société étasunienne Boston Dynamics. L’entreprise a débuté en 1992 comme une succursale du Massachusetts Institute of Technology (MIT) spécialisée dans la création de robots reproduisant la motricité animale. Elle a ensuite été acquise par Google en 2013, puis récemment par le conglomérat japonais Softbank, en juin 2017. Boston Dynamics a développé le robot à l’apparence canine, RHex, et le robot humanoïde Atlas, tous les deux capables de se mouvoir sur des terrains accidentés. SpotMini est le fruit d’une longue évolution : le projet a commencé il y a plus de huit ans avec BigDog et son design beaucoup plus mécanique. Le robot pouvait déjà marcher sur des environnements instables, comme la glace ou les chemins de terre, et pouvait se redresser après un choc. BigDog avait

44-45

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

été financé par la DARPA, l'agence étasunienne de recherche du département de la Défense. Le chien robot a ensuite adopté un design plus épuré et plus léger avec le projet Spot, dévoilé en 2015. Cette version possède déjà une pince au niveau de la tête pour saisir des objets. SpotMini est une nouvelle amélioration, encore plus légère que Spot. Les premières images publiées en juin 2016 dévoilent un robot aux allures de prototype avec son câblage et ses pièces à nu. Une version plus aboutie avec un design repensé est présentée en novembre 2017. Le chien robot se présente désormais avec une coque jaune et noire recouvrant ses parties mécaniques. VERS LE TOUT ÉLECTRIQUE Avec ses 84 cm et ses 25 kg, auxquels il faut ajouter 5 kg pour le bras situé à l’emplacement de la tête, SpotMini a le gabarit d’un véritable chien.

Le robot peut se mouvoir grâce à un système moteur intégralement électrique, contrairement à ses prédécesseurs qui utilisaient des vérins hydrauliques. Ce nouveau système permet au robot d’être plus agile, mais également plus silencieux. Le moteur essence de BigDog a cédé sa place à des batteries électriques dès l’arrivée de Spot. SpotMini conserve cette motorisation électrique et assure 90 minutes d’autonomie. Son système de vision et de détection lui permet d’appréhender facilement son environnement. Les capteurs et les caméras créent une carte en 3D des alentours pour faciliter les déplacements du robot, mais également pour visualiser les objets à manipuler avec sa pince. Ses senseurs le dotent ainsi de la notion de profondeur et lui permettent de connaître la position exacte d’un objet dans l’espace. SpotMini fait preuve de minutie avec les objets fragiles : la première vidéo de présentation


Robots de service

2p haapie-one.qxp_Mise en page 1 12/06/2018 20:40 Page1

Carolyn Hogg et Frédéric Soufflet.

Haapie-One des robots assistants vocaux et cognitifs

C

La société bretonne Haapie, développe le robot social et cognitif Haapie-One, mais surtout une plateforme de gestion de dialogue et d’intelligence artificielle, incluant la reconnaissance vocale qui donne vie à son robot. Destiné au marché B to B, Haapie-One est un assistant vocal au service de l’entreprise permettant de faire gagner en efficacité à la fois en temps et en productivité.

réée en 2015, la société Haapie conçevait au départ des logiciels de dialogue favorisant les échanges homme/machine. Constatant que le domaine de la robotique connaît une forte progression, les deux cofondateurs, Frédéric Soufflet et Carolyn Hogg ont finalement développé et commercialisé des assistants vocaux et cognitifs sous forme de robots, Haapie-One. Ils ont des allures de souris souriantes, rassurantes et attendrissantes. Ces petits robots très discrets se posent facilement sur une table et s’avèrent bien utiles dans le milieu professionnel. D’ailleurs, ils possèdent une grande capacité à ingérer un nombre très important d’informations. Ils peuvent ainsi renseigner, mais aussi aider à la prise de décision. « Notre cœur de métier est le travail sur la partie reconnaissance vo-

46-47

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

cale et intelligence artificielle. Le meilleur moyen d’illustrer notre technologie était de créer un petit robot démonstrateur. La société existe depuis trois ans et elle est témoin de l’essor au niveau du marché des robots assistants et des assistants vocaux », confie Carolyn Hogg, cofondatrice et responsable commerciale et back-office. UN TRAITEMENT AUDIO AVANCÉ ET SÉCURISÉ Le système de reconnaissance vocale du robot (embarqué ou connecté) est conçu pour proposer une interaction fluide. L’interaction peut se faire à distance, ou en touch to talk. « Dans le but d’optimiser les résultats de reconnaissance, notre solution est capable de débruiter le signal audio tout en s’assurant que le moteur de reconnaissance vocale puisse détecter le signal sonore le plus net. En effet, nous avons

développé cette technologie pour permettre une compréhension des paroles la plus fidèle possible, au discours. Cette reconnaissance vocale extrait le sens des paroles dans le but de construire un dialogue intelligent avec l’interlocuteur », ajoute Carolyn Hogg. La société ayant elle-même développé ses logiciels, la sécurité des données et des échanges avec Haapie-One peut-être ce qu’on appelle habituellement le Private by Design.

DES ASSISTANTS POUR LE MARCHÉ B TO B Les solutions de cobotique et les logiciels conçus par la société Haapie peuvent être intégrés dans d’autres systèmes et applications. Ainsi, la société commercialise ses différentes solutions aux sociétés spécialisées dans les domaines de la robotique, de l’IoT et des intégrateurs, en France, mais surtout


Robots au travail

4p mir.qxp_Mise en page 1 12/06/2018 18:24 Page1

MiR des robots mobiles industriels polyvalents

U

MiR développe une nouvelle génération de robots mobiles avancés destinés aux besoins d’automatisation de transport dans le secteur industriel, à travers le monde. Des solutions répondant à des attentes croissantes émanant des entreprises visant à améliorer leur compétitivité et à optimiser leurs flux de travail.

n rappor t de l'IFR prévoit une utilisation croissante des robots mobiles au cours des deux prochaines années. Les prévisions de développement sont estimées à 333 % pour les robots mobiles dans l’industrie manufacturière et 798 % pour ceux destinés aux autres secteurs comme le soin, la santé… Afin de répondre à une demande toujours plus accrue, la société danoise Mobile Industrial Robots (MiR) exploite ce segment très prometteur. En effet, l’entreprise est expérimentée dans l'industrie robotique. Elle développe et commercialise des robots dont les technologies sont très avancées

50-51

I

PLANÈTE ROBOTS N°52

et adaptées aux transports internes de marchandises dans les secteurs de la fabrication et de la santé. MiR crée des robots collaboratifs, sûrs et autonomes en direction des groupes industriels multinationaux et des entreprises de taille moyenne. « Depuis notre création, nous avons développé deux robots : le MiR100 qui était le premier et le MiR200 avec une charge utile de 200 kg présenté en 2017. De plus, nous avons développé le MiRHook qui est une caractéristique unique pour les robots MiR leur permettant de tracter des chariots avec un poids allant jusqu’à 500 kg », précise Fandiño Oliver, directeur commercial Europe du Sud et Brésil.

DES ROBOTS MOBILES AUTONOMES Les robots MiR effectuent des tâches de transport interne de manière rapide, simple et économique, afin de libérer les employés pour qu’ils se consacrent à des activités plus utiles. Ces robots collaboratifs uniques bénéficient d'un rapide retour sur investissement, généralement avec une période d’amortissement inférieure à un an. Ils sont utilisés par des fabricants œuvrant dans un vaste éventail d’industries et de secteurs, en vue d’automatiser leurs opérations de transport en interne. En effet, il existe un énorme besoin d'automatisation du transport dans le secteur industriel. Les salariés


Réinventez votre quotidien en Super ralenti

www.samsung.com DAS Galaxy S9+ : 0,294 W/kg. Le DAS (débit d’absorption spécifique) des appareils mobiles quantifie le niveau d’exposition maximal de l’utilisateur aux ondes électromagnétiques, pour une utilisation à l’oreille. La réglementation française impose que le DAS ne dépasse pas 2 W/kg. L’utilisation d’un kit mains libres est recommandée. Visuels non contractuels. Écran simulé. Samsung Electronics France - CS2003 1 rue Fructidor - 93484 Saint-Ouen Cedex. RCS Bobigny 334 367 497. SAS au capital de 27 000 000 €.

GS9_PLANÈTE ROBOTS_220X297.indd 1

15/05/2018 15:49

Planète Robot N° 52  

15 pages pour un avant goût du nouveau Planète Robots de juillet août 2018 disponible en kiosque

Planète Robot N° 52  

15 pages pour un avant goût du nouveau Planète Robots de juillet août 2018 disponible en kiosque

Advertisement