Issuu on Google+

PLANÈTE

ROBOTS

couverture 42.qxp_Mise en page 1 14/10/2016 12:03 Page1

Olli le véhicule autonome de demain

NOVEMBRE - DÉCEMBRE 2016 - NUMÉRO 42

N O U V E L L E S

T E C H N O L O G I E S

D U

F U T U R

S T O B O R S LE

DOSSIER :

S N O N G A P M CO X U A E V U O N NOS COMPLICES

SIMONE GIERTZ

NOËL 2016 NOTRE SÉLECTION DE ROBOTS ET GADGETS HIGH-TECH

ET SES ROBOTS INSOLITES

TEST

planeterobots.com

L 11849 - 42 - F: 5,90 € - RD

HTC VIVE LE MEILLEUR CASQUE DE RÉALITÉ VIRTUELLE

ROGUE ONE ELON MUSK OCEAN ONE veut coloniser un robot archéologue les nouveaux robots sous-marin de Star Wars Mars dès 2024


1p edito42.qxp_Mise en page 1 14/10/2016 17:19 Page1

« Le problème du vieillissement de la population et de l’impossibilité de payer les pensions futures pourrait bien être un faux problème. On dit que dans un certain nombre d’années les vieux seront très nombreux et qu’ils devront être pris en charge par trop peu de jeunes. Mais il se pourrait que dans un certain nombre d’années tout le travail soit accompli par des robots. Où résiderait alors le problème du vieillissement de la population ? »

Luc Simonet

édito Nous aimons ce que nous faisons à Planète Robots depuis maintenant 7 ans. Pour vous informer, nous rencontrons de nombreuses jeunes entreprises, de multiples éléments de ces start-up, des porteurs de projet et des rêveurs passionnés par la robotique, l’intelligence artificielle, les drones, l’impression 3D ou la réalité virtuelle augmentée. Souvent, dans le discours de ces personnes, nous entendons clairement qu’elles veulent changer le monde, pour un monde meilleur. Chacun pense que son projet ou son prototype va révolutionner la vie de tous les jours de milliers, de millions, voire de milliards de personnes. Et l’on voit très bien dans leur regard que leur ambition est sincère ! Certes, parmi tout ce petit monde, certains vont déchanter, d’autres vont abandonner, faute de crédits ou de la frilosité de partenaires, beaucoup vont rebondir pour tenter différemment autre chose. À chaque idée, toujours l’espoir de tout changer, de simplifier une tâche inhumaine, de soulager des souffrances ou de faire rêver, tout simplement. Et de temps en temps, finalement de plus en plus souvent, le pari semble se concrétiser ! Et à Planète Robots, nous sommes heureux de voir leurs aspirations se matérialiser. En suivant de près tous ces projets, nous avons l’impression de les découvrir en direct et d’être aux premières loges. Nous sommes des témoins privilégiés d’un monde en renouvellement, et nous aimons ça ! Merci à eux de nous faire voyager dans le futur, merci aux lecteurs de nous suivre comme cela depuis 7 ans ! Afin de nous rapprocher de la communauté Planète Robots, nous allons bientôt inaugurer un courrier des lecteurs où vous allez pouvoir nous poser des questions sur l’ensemble des thèmes qui vous sont chers. Bien sûr, nous ne pourrons pas répondre à toutes vos sollicitations, mais nous allons essayer d’apporter un maximum de réponses à vos missives. Quand notre équipe séchera sur une question ou que nous voudrons vous apporter une réponse plus complète, nous ferons appel à un spécialiste du domaine pour apporter plus de précision. Peut-être même que vos questionnements pourront inspirer l’idée de dossiers pour explorer encore plus en profondeur le sujet. Notez bien notre adresse pour le courrier des lecteurs : courrierlecteurs@planeterobots.com

■Frédéric

Boisdron

PLANÈTE ROBOTS N°42

I02-03


1p sommaire42.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 14:34 Page1

S o mmaire

Novembre / décembre - N° 42

08 Robots News

ÇA VIENT DE SORTIR

44 Alter, un pas de plus dans la vallée ROBOTS DE SERVICE

Tout ce qu'il faut retenir de ces deux derniers mois dans le monde étrange de la robotique.

14 Salon de la Robonumérique à Saint-Quentin 3.0

Le prochain salon de la Robonumérique de Saint-Quentin en approche.

16 Le droit des robots

Le robot créateur peut-il être protégé par le droit d'auteur ?

18 Notre sélection de robots pour Noël

de l’étrange

Une intelligence artificielle embarquée.

46 Téléprésence : Énergie, Monsieur Spock !

Comment être physiquement à la fois à Paris et à New York ?

52 Robotics Lab : ¡ Siempre robótica ! L’Espagne travaille sa robotique depuis 1981 !

56 Betty, le premier robot à faire un stage en entreprise

Une entreprise britannique a accueilli cet été un stagiaire plutôt inattendu, un robot.

NOTRE SÉLECTION DE NOËL

Voici une petite sélection de robots que nous avons appréciés pour ces fêtes de fin d'année. Apparemment, cette année, nous sommes retombés en enfance !

22 Notre sélection de gadgets pour Noël Après les robots, nous vous proposons quelques gadgets qui sortent de l'ordinaire pour contenter toute la famille.

26 Notre sélection de médias pour Noël Tout simplement parce que nous adorons les livres et le cinéma de SF, source d'inspiration pour nos futurs robots.

DOSSIER : LES ROBOTS COMPAGNONS

32 Les robots de compagnie se profilent à l’horizon

Les premiers robots compagnons commencent à être disponibles désormais.

40 Asus Zenbo, un compagnon robotique familial

Zoom sur le robot compagnon d’Asus.

Planète Robots Édité par Les Éditions d'Acamar, 161, bd Henri-Sellier, 92150 Suresnes. Directeur de la publication Philippe Seban seban@planeterobots.com Rédacteur en chef Frédéric Boisdron boisdron@planeterobots.com

04-05

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

58 Delta Equipement fête ses 40 ans ROBOTS AU TRAVAIL

Retour sur une entreprise qui a su évoluer sur 4 décennies.

60 ColRobot, un projet de robotique collaborative industrielle

ColRobot a pour objectif de permettre l'interaction machine-machine et hommemachine.

62 RoBattle, le nouveau drone terrestre made in Israël

Ces innovations apportent un surplus de flexibilité et éliminent un certain degré de pénibilité au travail des employés.

66 Ocean One, robot archéologue sous-marin aux doigts de fée

Un robot humanoïde sous-marin à la conquête de notre histoire.

68 Kit Ziro

ROBOTS À L'ÉCOLE

70 Simone Giertz,

ROBOTS LUDIQUES La prêtresse des robots loufoques, véritable star d’Internet.

INNOVATIONS DU FUTUR

72 Le rêve fou, fou, fou d’Elon Musk

SpaceX veut coloniser massivement la planète Mars à partir de 2024.

76 Bigben Connected, dronophile convaincu Bigben s’engouffre dans le marché du drone grand public.

78 Olli, le véhicule autonome de la ville de demain

Olli, connu pour ses voitures imprimées en 3D, présente Olli un bus autonome.

82 LeEco lance LeSee

La voiture électrique qui veut concurrencer Tesla.

84 La réalité virtuelle avec HTC Vive

Actuellement la solution de réalité virtuelle la plus convaincante.

88 Boulanger dévoile le premier catalogue gratuit de pièces détachées en 3D

Plutôt que de se battre contre l’arrivée des imprimantes 3D, Boulanger accompagne.

92 News spatiales

L’espace est un nid pour les nouvelles technologies robotiques.

ROBOTS & MÉDIAS

94 Cinéma

Star Wars Anthology : Rogue One.

96 Fiction : Reviens Nestor !

Un seul robot vous manque…

Pour contrôler son robot avec les gestes.

Rédacteurs Me Alain Bensoussan, Christelle Boudet, Alain Clapaud, Jérôme Damelincourt, Nicolas Denis, Emmanuelle Dormond, Josèphe Ghenzer, Darine Habchi, François Lionet, Gaëlle Michineau, Joe Pillow, Richard Seltrecht, Screetch et Arthur Vernassière.

© 2016 Les Éditions d'Acamar Dépôt légal à parution Diffusion MLP ISSN : 2106-3133 N° de commission paritaire : 0418K90181 Imprimé en Italie

Secrétaire de rédaction Louise Santonnax

La rédaction n’est pas responsable de la perte ou la détérioration des textes, fichiers ou photos qui lui sont adressés pour appréciation. La reproduction, même partielle, de tout matériel publié dans ce magazine est interdite. Une remarque, une idée, une question pour notre rubrique courrier : courrier@planeterobots.com

Direction artistique Patrick Lusinchi Responsable publicité Cédric CÉLESTIN c.celestin@planeterobots.com +33 (0)146 250 525

Vous êtes une société, une association, un particulier, vous désirez nous soumettre un communiqué ou nous proposer un article de votre cru. Nous sommes à l'écoute de vos propositions et de vos candidatures pour intégrer notre équipe. contact@planeterobots.com

Suivez-nous sur : Facebook : facebook.com/planeterobots Twitter : twitter.com/planeterobots Google+ : goo.gl/oASjqN Web : planeterobots.com


6p news42.qxp_Mise en page 1 12/10/2016 23:06 Page2

Durus est bien dans ses baskets

Depuis sa participation au DARPA Robotics Challenge en 2015, les progrès effectués par le robot bipède Durus progressent à grand pas. Les chercheurs de l’AMBER (Advanced Mechanical Bipedal Experimental Robotics) Lab de Georgia Tech, qui l’ont créé, l’ont maintenant doté d’un système de marche reproduisant celui des humains avec la spécificité de la façon dont le pied se déroule durant un pas (le talon touche le sol en premier, suivi des orteils qui impriment ensuite une poussée). Ils lui ont construit une paire de pieds voûtés en métal et l’ont aussi équipé de ressorts, placés entre ses chevilles et ses pieds, qui sont semblables aux tendons élastiques existant chez les humains. Ils ont également amélioré son logiciel en appliquant des algorithmes complexes. Grâce à cela, il marche désormais d’une façon plus fluide et plus rapidement que dans sa version précédente, tout en consommant moins d’énergie. En outre, il porte même des chaussures aux pieds. Cette technologie pourrait également servir à améliorer la prochaine génération de prothèses et d’exosquelettes ce qui permettra à des personnes à mobilité réduite de remarcher avec plus de facilité. ◗

>© Airobotics.

La société Bishop Fox développe toute une série de produits et de solutions de sécurité, destinés à protéger aussi bien les données des particuliers que celles des entreprises et de leurs serveurs. C’est dans cette optique que Francis Brown et David Latimer ont créé, pour seulement 500 dollars, le Danger Drone, un UAV quelque peu particulier puisqu’il est capable de pirater à distance des systèmes informatiques, y compris ceux se trouvant dans des infrastructures isolées et mêmes déconnectées du réseau, ou tout autre appareil électronique et connecté. Ce quadricoptère intègre à son bord un miniordinateur fonctionnant grâce à un Raspberry Pi sur lequel a été branché un module de communication. Il est équipé des logiciels dont se servent habituellement les hackers pour pirater des données. Il peut voler dans un rayon de 2 km autour de son pilote. Bishop Fox a créé ce drone non pas pour pirater des données mais, au contraire, dans le but d'aider les professionnels de la sécurité à s’équiper avec des outils pratiques et performants pour effectuer des tests d’intrusion afin d’évaluer leur éventuelle exposition au piratage et vérifier l'efficacité de leurs moyens de défense déjà déployés. ◗

Airobotics propose une plateforme automatisée de lancement pour drones

Airobotics a conçu Airbase, une plateforme servant à lancer et faire atterrir des drones, les recharger automatiquement et assurer en temps réel le bon déroulement de leurs opérations aériennes sans avoir besoin de faire appel à des opérateurs expérimentés et onéreux. Le système se compose de trois éléments. La station de base entièrement automatisée lance le drone juste en appuyant sur un bouton et il revient y atterrir automatiquement sans intervention humaine. Un bras robotisé s’occupe de changer automatiquement les batteries et les charges utiles du drone dès son retour à la base, ce qui réduit le temps d'arrêt entre

deux vols et permet d’effectuer différents types de missions avec une grande diversité de charges utiles. Optimus est un drone qui a la capacité de voler pour des missions de 30 minutes tout en transportant une charge utile d'un kilo. Le planning des missions est préétabli et les missions répétables sont envoyées à la demande ou par l'intermédiaire du système de planification de vol. L’Airbase est dotée d’un logiciel qui contrôle et gère les missions. Elle fournit des mises à jour des statuts ainsi que la détection d'anomalies et des alertes. Les données brutes recueillies sont immédiatement traduites en informations concises et pratiques à utiliser. ◗

FarmBot, le robot jardinier

© FarmBot.

Un drone de sécurité pas comme les autres

FarmBot se présente sous la forme d’un portique qu’on installe sur un petit lopin de terre (d’une superficie de 4,5 m²) sur lequel un bras robotisé à tête interchangeable se déplace sur trois axes

pour s’occuper tout seul du potager. Grâce à sa caméra, ses capteurs et différents outils, il est capable de planter les graines, de détecter les mauvaises herbes et les éliminer, de vérifier le taux d’humidité du sol et d’arroser les plantes quand c’est nécessaire tout en tenant compte des prévisions météo. L’ensemble est piloté via le Web grâce à une interface en Drag & Drop qui permet de constituer son potager en ayant sous les yeux des informations précises sur les caractéristiques de chaque plant (nom, méthode de plantation, besoin en lumière, en eau, en espace…). On peut programmer des actions à accomplir ou modifier des séquences de façon intuitive sans avoir de connaissances spécifiques en la matière. FarmBot s’occupe ensuite tout seul de gérer toutes les actions à mener. On peut aussi l’équiper de panneaux solaires et d’un récupérateur d’eau, dont les plans sont mis à disposition sur le site de FarmBot. Le projet étant Open Source, on peut, soit le commander en kit (pour environ 3 000 dollars), soit le fabriquer soi-même en suivant les instructions. ◗ PLANÈTE ROBOTS N°42

I08-09


4p robots-NOEL2016.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 14:09 Page1

SPÉCIAL NOËL 2016 NOTRE SÉLECTION DE ROBOTS ZOUZOU, M’APPREND TOUT UN PETIT ROBOT ÉDUCATIF POUR LES ENFANTS

Dans l’esprit de nombreux robots Êducatifs du marchÊ à destination des très jeunes enfants, Zouzou, m’apprend tout reprÊsente un robot montÊ sur trois roues à l’allure bien sympathique. Il se dÊhanche au niveau du bassin et son visage est en rÊalitÊ un petit Êcran à cristaux liquides. À l’arrière, trois cartes recto/verso sont rangÊes dans une espèce de sac à dos, proposant ainsi 6 activitÊs supplÊmentaires aux six dÊjà intÊgrÊes. Au-dessus des roues, un espace tactile permet à l’enfant de communiquer avec le robot ou rÊpondre aux activitÊs Êducatives. Pour utiliser les autres activitÊs, il suffit de placer l’une des cartes à l’emplacement de l’espace tactile. La voix enfantine et espiègle du robot plaira aux enfants. Le robot est muni de capteurs sonores et peut donc entendre quand vous frappez des mains. Enfin, trois potentiomètres colorÊs au-dessus de l’espace tactile permettent de paramÊtrer certains jeux comme le rythme d’une musique ou d’une danse. À partir de 3 ans. Prix :50 ₏

Meccano revient avec un kit pour des enfants plus jeunes. Micronoid est tout d’abord un jeu de construction de 140 pièces dans l’esprit de la cÊlèbre marque. Une fois montÊ et, pourquoi pas, personnalisÊ, Micronoid saura se dÊplacer, danser au son de la musique et interagir avec l’enfant ou un autre Micronoid. Il est Êgalement capable de rÊpÊter ce que dira son propriÊtaire avec sa voix mÊcanisÊe. La programmation est simple : un petit clavier reprÊsentant les directions et les actions est situÊ sur la tête. Il suffit d’entrer une sÊquence que le robot rÊpÊtera ensuite. À partir de 8 ans. Prix :50 ₏

des 3 à 6 ans! Celui-ci prend la forme d’une chenille dont chaque segment reprÊsente un pas de la programmation. Ces pas peuvent être des dÊplacements (avancer, tourner à droite, tourner à gauche à 90°), ou Êmettre un son. Chaque segment reprÊsente sa fonction par un symbole sur son dos et s’accroche à la queue leu leu derrière l’abdomen de la chenille par le biais de prises USB. Au fur et à mesure que l’enfant ajoute les ÊlÊments, une lumière s’allume sur le symbole de la fonction pour signaler que la chenille a bien repÊrÊ le segment. Une fois l’ensemble du programme Êtabli, il suffit de lancer le programme depuis le bouton situÊ sous la tête de l’animal en plastique. Celui-ci va ensuite exÊcuter les ordres les uns après les autres, dans l’ordre oÚ ils sont placÊs, avant de s’arrêter. IngÊnieux, le pack d’origine comprend 8 pas de programmation, mais il est possible d’ajouter des segments supplÊmentaires, sous la forme de packs d’extensions, de façon à ajouter de nouvelles fonctions comme prendre une pause, faire un virage à seulement 45° ou un demi-tour complet. Le kit est Êgalement livrÊ avec deux cartes symbolisant un dÊpart et une arrivÊe pour donner un peu de challenge à l’enfant. En tout cas, j’ai trouvÊ le cadeau de NoÍl de ma fille. Prix:60 ₏

CODE-A-PILLAR UNE CHENILLE PROGRAMMABLE POUR LES TOUT-PETITS Pourquoi attendre d’être grand pour apprendre les bases de la programmation d’un robot ? Fisher-Price a inventÊ le premier robot programmable à destination

MICRONOID UN KIT ROBOTIQUE PROGRAMMABLE DĂˆS 8 ANS Après avoir proposĂŠ l’an passĂŠ deux kits robotiques complets pour deux robots humanoĂŻdes de grande taille,

18-19

I

PLANĂˆTE ROBOTS N°42

QQ4B UN ROBOT ASPIRATEUR EN FORME DE VOITURE Les robots aspirateurs sont dĂŠfinitive-


2p intro-dossier42.qxp_Mise en page 1 12/10/2016 00:48 Page1

Dossier

30-31

I

Les robots compagnons

PLANĂˆTE ROBOTS N°42


2p intro-dossier42.qxp_Mise en page 1 12/10/2016 00:48 Page2

L

es robots sont amenés à devenir des compagnons de vie. Ils nous assisteront dans nos tâches quotidiennes. Cette proximité leur donnera une aura proche d’un animal de compagnie, voire d’un confident. Certains robots, les robots compagnons, seront même étudiés pour cela, nous accompagner dans nos bons et mauvais moments. Ils devront savoir être présents quand on a besoin d’activités en leur compagnie mais également savoir s’effacer quand leur présence n’est pas bienvenue. Ici, un robot Care-O-bot 4 de Fraunhofer, développé en partenariat avec Schunk. PLANÈTE ROBOTS N°42

I30-31


© Jill Giardino / Softbank Robotics.

Dossier Robots compagnons

6p robots-compagnon.qxp_Mise en page 1 12/10/2016 23:19 Page1

Les robots de compagnie se profilent à l’horizon

Q

Le film A.I. ou la série Real Humans mettent en exergue l’utilisation du robot de compagnie dans toute la latitude que notre imagination peut lui donner. S’il ne s’agit encore là que de science-fiction, l’apparition du robot de compagnie dans notre environnement n’en demeure pas moins un fait. Bien sûr, nous sommes encore fort éloignés du robot de compagnie IKEA tel que s’affiche le hubot. Néanmoins, l’année à venir s’annonce comme une année charnière dans l’apparition de ces petites bêtes.

uelle est cette espèce en voie d'apparition? A contrario des robots industriels, des voitures autonomes ou encore de la robotique militaire, le robot de compagnie n’est pas fixé sur une fonction ou sur une tâche claire. Si nous choisissons un robot aspirateur en fonction de ses performances ou de son prix, nous opterons plutôt pour un robot compagnon dans la mesure où il nous plaît ou que nous avons envie de vivre des moments avec lui. Quels sont nos critères de choix ou plutôt quels sont les éléments sur lesquels repose notre empathie potentielle ? Le robot de compagnie ne peut avoir une taille humaine. En effet, la crainte ne nous permet pas à l’heure actuelle de partager nos chaumières avec des machines autonomes de 30 ou 40 kilos. De ce fait, les robots de compagnie mesurent environ 30 cm de hauteur. Ils sont tout à la fois petits et présents. Si nous parlons de robot de compagnie, c’est avant

32-33

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

tout que la notion de compagnie est primordiale. Nous recherchons un compagnon, un robot qui soit là pour nous, pour nous apporter quelque chose en tant qu’individu. Le compagnon fait aussi état d’un échange. Être en compagnie signifie un partage qui ne sera pas en sens unique. Au contraire de notre machine à laver ou de notre Roomba avec lesquels nous n’imaginons pas avoir une discussion en tête à tête, nous partagerons des moments, nous aurons des souvenirs avec notre robot de compagnie. Cet échange est avant tout « interaction ». Nous ne sommes pas face à un livre ou à un téléphone. Ce robot aura des comportements autonomes. Il prendra des initiatives, aura des buts, une richesse de comportements, des objectifs, des états variés. Cette notion de non-déterminisme est primordiale. Cette impossibilité à déterminer ce qu’il adviendra est une propriété essentielle du monde animal. Cette caractéristique distingue les vivants des non-vivants. Par son comportement non déterministe, le robot de

compagnie est dès lors perçu par l’être humain comme vivant. De ce fait, il occupe la place de compagnon, au même titre que notre animal de compagnie. Si nous voulons que le robot de compagnie devienne partie prenante de notre vie quotidienne, il sera nécessaire que celui-ci soit capable de communiquer selon les mêmes items qu’un être humain. Chez l’homme, la communication repose pour une part importante sur la communication non verbale. Notre communication verbale est secondaire dans nos interactions avec les autres. En effet, l’intention de nos messages passe, non par les mots, mais par la modulation, le ton, les expressions, les intonations, les gestes, etc. Un robot qui énonce une phrase de façon neutre, sans intonation, sans exprimer des émotions, sera perçu négativement par l’être humain. En vue de permettre la relation homme robot de compagnie, les chercheurs ont donc dû développer l’expression non verbale chez le robot compagnon. Celui-ci exprime des émotions comme la


Robots de service

5p robots telepresence.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 13:15 Page1

Téléprésence « Énergie Monsieur Spock ! » Une part importante des produits robotiques qui apparaissent ces dernières années est constituée de robots de téléprésence. Cet article propose de découvrir ce pan de la robotique, ses applications et sa probable évolution. UN DOMAINE MAJEUR DE LA ROBOTIQUE… Les investissements en téléprésence dans le monde vont croître de 53 % avant 2020 (Etude Global Telepresence Robots, juin 2016). La part de la téléprésence pour le seul marché des robots professionnels est estimée à 45 milliards de dollars en 2021. Pour rappel, le chiffre d'affaires mondial de l'industrie du jeu vidéo était de 67 milliards de dollars en 2013… Il s'agit donc d'un domaine majeur de la robotique.

QUID DE LA TÉLÉPRÉSENCE La téléprésence est un moyen de simuler une présence humaine sur un lieu distant, dans le sim-

46-47

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

ple but de faire des économies de transport. Pour être présent quelque par t, un être vivant doit faire au moins deux choses : percevoir et communiquer. Il pourra également se déplacer et explorer (sur la plupart des robots). Un téléphone est-il un appareil de téléprésence primitif ? Peut-être, si on considère que demander à son correspondant de se déplacer et de décrire l'environnement est possible, mais c'est compliqué et peu efficace… Qui a inventé la téléprésence ? Tout le monde… et personne. Le rêve de communiquer à distance existe depuis bien avant le téléphone. Les premiers brevets d'un appareil électrique de communication instantanée à distance ont été déposés le même jour (14 février 1876) par Gra-

ham Bell et Elisa Gray. L'histoire retient le nom de Graham Bell qui avait de meilleurs avocats et a gagné la bataille juridique qui a suivi. De nombreux auteurs de romans de science-fiction ont écrit sur le sujet au XXe siècle. Isaac Asimov décrit dans son roman Face aux feux du soleil une planète entière n'abritant que vingt mille personnes, tellement éloignées l'une de l'autre que plus personne ne se déplace et tout se fait par téléprésence. SKYPE À ROULETTE ? Mais pourquoi s’embêter à fabriquer des robots compliqués en plus du téléphone si Skype, Facetime Hangout, Périscope et les autres fonctionnent


Robots de service

1p betty.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 13:53 Page1

Betty

D

© John James / University of Birmingham.

le premier robot à faire un stage en entreprise Une entreprise britannique a accueilli cet été un stagiaire plutôt inattendu, un robot. Une première, mais ses collègues de bureau n'ont pas pu compter sur lui pour leur amener leur café, celui-ci sillonnait inlassablement les bureaux afin de tester son intelligence artificielle.

ans les années à venir, les robots de service seront de plus en plus présents dans les entreprises. Robots magasiniers, vigiles, robots de téléprésence, robots assistants. Celui de l'université de Birmingham est unique en son genre. Baptisé Betty, ce robot n'a pas véritablement été productif pour l'entreprise qui l'a accueilli dans ses bureaux, il s'agissait du tout premier robot stagiaire! Betty a pris ses fonctions cet été dans les bureaux de Transport Systems Catapult, l'organisation qui est en charge du déploiement des voitures autonomes au Royaume-Uni. Pendant ses deux mois de stage, le robot a pu déambuler librement dans les bureaux avec quelques activités mineures à effectuer comme réaliser des mesures de température, vérifier les portes coupe-feu ou encore accueillir des visiteurs. UN PROJET DE RECHERCHE DE PLUS DE 10 MILLIONS D'EUROS Les tâches confiées à Betty peuvent paraître anecdotiques mais il s'agissait en fait d'une expérimentation menée dans le cadre du projet de recherche

56-57

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

européen STRANDS (Spatio-Temporal Representation and Activities for Cognitive Control in Long-Term Scenarios). Derrière cet acronyme incompréhensible se cache un projet qui vise à mettre au point un robot intelligent mobile, capable de se déplacer seul au milieu d'êtres humains dans un hall d'aéroport, un musée ou les bureaux d'une entreprise. Ce projet, dont le budget dépasse 10 millions d'euros, implique des chercheurs de l'université de Birmingham, mais aussi des chercheurs suédois, allemands et autrichiens.

UNE PLATEFORME ROBOTIQUE BIEN CONNUE MAIS UNE I.A. D'UN NOUVEAU TYPE Si Betty s'appuie sur une plateforme robotique mobile déjà connue, la SCITOS G5 de l'allemand MetraLabs, le cœur de cette recherche porte sur l'intelligence artificielle implantée dans le robot. À la différence d'un robot de téléprésence piloté par un humain, Betty se déplace seule dans son environnement. Elle doit donc réaliser de manière autonome une cartographie 3D de son environnement

et, à l'aide de ses caméras, identifier les différents objets qui l'entourent. Le robot sait faire la différence entre une table, une chaise et un employé affairé à son poste de travail. Grâce à cette analyse de son environnement, le robot va ensuite pouvoir se déplacer en toute indépendance pendant des mois sans aucune aide extérieure, intégrer tous les changements qui peuvent survenir en temps réel. Les chercheurs cherchent même à doter leur robot d'une capacité à identifier les actions des êtres humains. Betty a-t-elle dénoncé les employés assoupis à leur poste de travail ? Là n'était pas le but. Les mondes de la sécurité et de la santé pourraient bénéficier les premiers des retombées du projet STRANDS. ■AC

Bardé de capteurs, le robot Betty s'est baladé pendant deux mois dans les bureaux de Transport Systems Catapult, à Milton Keynes pour démontrer sa capacité à évoluer pendant une longue période dans un environnement qui change en permanence.


Robots au travail

3p eurosatory.qxp_Mise en page 1 12/10/2016 23:47 Page1

RoBattle

L

le nouveau drone terrestre made in Israël

Le marché des drones terrestres va connaître une très forte croissance dans les années à venir, notamment porté par les contrats militaires. Fort du déploiement du Guardium dans l'armée israélienne, IAI a présenté à Paris sa nouvelle génération d'UGV, le RoBattle.

a dernière édition d’Eurosatory, le salon des équipements militaires a été l’occasion pour Israel Aerospace Industries (IAI) de dévoiler son UGV (Unmanned Ground Vehicle ou drone terrestre) de nouvelle génération, le RoBattle. Présenté pour la première fois au public, ce véhicule autonome à 6 roues était équipé d’une mitrailleuse, laissant ainsi peu de doute quant à la finalité de ce robot militaire. Le communiqué officiel précise que cet UGV peut être équipé de différents équipements, depuis les bras manipulateurs jusqu’aux armes guidées en passant par divers capteurs optiques et radars pour effectuer des tâches de surveillance et de reconnaissance.

62-63

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

ISRAËL A ÉTÉ LE PREMIER PAYS À METTRE EN SERVICE DES UGV DANS SON ARMÉE REGULIÈRE Si de nombreux pays, à commencer par les ÉtatsUnis, la Russie, le Royaume-Uni et la France travaillent sur des UGV militaires, Israël a pris une longueur d’avance en étant le premier pays à mettre en service de telles machines dans son armée dès 2008. Le précédent modèle d’UGV israélien, baptisé Guardium, avait été conçu par IAI avec l'aide d'Elbit Systems, entreprise israélienne spécialisée dans l'électronique de défense, deux entreprises réunies au sein de la joint-venture G-Nius. Cet UGV est construit sur la base d'un châssis fa-

briqué par Tomcar, un buggy à 4 roues commercialisé tant auprès du grand public que des militaires. Dronisée, cette machine est capable de rouler jusqu'à 80 km/h avec une charge utile de l'ordre de 300 kg. Un centre de contrôle, le MCC (Main Control Center) peut gérer les mouvements de toute une flotte de drones terrestres et un opérateur peut consulter les images vidéo ou captées par les caméras thermiques dont sont équipés les engins. Il est aussi possible de contrôler un Guardium depuis un PC por table durci, donc directement depuis un véhicule d'accompagnement ou par un soldat au sol. Outre leurs modes de déplacement automatiques, l'opérateur peut prendre le contrôle ma-


Robots au travail

2p ocean-one.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 11:16 Page1

Ocean One robot archéologue sous-marin aux doigts de fée

E

Ce robot humanoïde en matériau composite orange a vraiment une bonne tête. Tel un athlète de 180 kg, Ocean One est suffisamment fluide pour glisser et se déplacer dans l’eau avec aisance et jusqu’à 1 000 mètres de fond. Autre atout majeur : sa capacité à transmettre à l’archéologue qui le manipule, les mêmes sensations que s’il était lui-même plongé dans les profondeurs. Une délicatesse tactile qui a permis à ses deux bras pinces à trois doigts de remonter intact dans une nacelle, un petit pot en céramique immergé depuis… 352 ans.

n effet, la forme humaine permet de faire converger beaucoup de capacités dans un système compact explique Oussama KHATIB, professeur à la tête de l’équipe de l’université de Stanford (Californie), conceptrice du projet. « Ocean One est le robot qui va faire oublier à l’archéologue qu’il n’est pas lui-même dans l’eau » complète Michel L’HOUR, directeur du département de recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines (DRASSM) au sein du ministère de la Culture et de la Communication. La première mission d’Ocean One s’est déroulée au large de Toulon, les 13 et 15 avril, en allant explorer la Lune, vaisseau amiral de Louis XIV, sombré en 1664. Ce chantier laboratoire est idéal pour tester les robots. Ayant coulé d’un bloc selon les témoins de l’époque, ce navire est un concentré d’histoire. À 90 mètres de fond, il a été préservé des pillages tout en offrant une distance intéressante pour tester les robots, avec des allers et retours en surface minimisés. Ce 1er succès a permis de dévoiler les vertus d’Ocean One à Marseille, jeudi 28 avril, lors de l’inauguration de

66-67

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

LA PREMIÈRE MISSION D’OCEAN ONE S’EST DÉROULÉE AU LARGE DE TOULON, LES 13 ET 15 AVRIL, EN ALLANT EXPLORER LA LUNE, VAISSEAU AMIRAL DE LOUIS XIV, SOMBRÉ EN 1664. CE

CHANTIER LABORATOIRE EST IDÉAL POUR TESTER LES ROBOTS.

l’exposition célébrant les 50 ans du DRASSM au musée d’histoire. Ainsi, au fond des abysses, là où les équipes de re-

cherche ne peuvent descendre, les épaves muettes depuis des siècles vont pouvoir être explorées, fouillées avec délicatesse, comme le feraient des scientifiques plongeurs. Ocean One ouvre donc des perspectives quasi infinies d’autant que ce premier né appelle assez naturellement une lignée avec des évolutions, des perfectionnements, des adaptations à des besoins spécifiques…

OCEAN ONE ET LEONARD : DEUX ROBOTS TRÈS LIÉS Si vous regardez Ocean One dans les yeux, il vous faudra sourire à des caméras haute définition. Quant à ses déplacements, il les doit à des petits moteurs à hélices. Néanmoins, il est toujours relié à Leonard, robot suiveur immergé à mi -profondeur qui assure l’interface avec la surface et l’échange de données très volumineuses par le biais d’un câble. « Le contrôle des images HD des caméras nécessite une très grande bande passante » précise Vincent Greuze du Laboratoire d’informatique, de robotique et microélectronique de Montpellier, LIRMM (UM/CNRS), concepteur et développeur de Leonard. Ce dernier soutient automatiquement le cor-


1p abonnement 1an-42.qxp_Mise en page 1 14/10/2016 18:18 Page1

ABONNEMENT D’UN AN 6 NUMÉROS

35€

Abonnement réservé à la France métropolitaine.

OFFRE EXCEPTIONNELLE

ABONNEMENT D’UN AN 6 NUMÉROS

Pour info http://www.bigben.fr

VOTRE CADEAU : RADIO RÉVEIL (19€ PRIX PUBLIC CONSTATÉ) TUNER FM - GRAND AFFICHAGE LED 0.6” ROUGE - RÉVEIL PAR SONNERIE / RADIO FONCTIONS SOMMEIL / RÉPÉTITION DE L’ALARME - SAUVEGARDE DE L’HORLOGE CADEAU QUI VOUS SERA ENVOYÉ DANS LES 30 JOURS SUIVANT VOTRE DEMANDE D’ABONNEMENT.

BULLETIN DE COMMANDE À DÉCOUPER OU PHOTOCOPIER ET À RETOURNER À : AXIOME ABONNEMENT PRESSE - PLANÈTE ROBOTS - AXIOME GROUP SAS 13 BD GAMBETTA 06000 NICE TÉL :

0820 20 18 10 (0,09

CENTS/MN)

- OU TÉL : 04 93 44 06 96 - FAX : 09 70 06 11 86 - SITE WEB : www.directabo.com

❏ Je m’abonne à Planète Robots pour 1 an soit 6 numéros pour 35 euros ❏ Je paye par chèque à l’ordre d’AXIOME ❏ Je paye par carte bancaire (Visa, Eurocard, Mastercard) ❏ Je paye par mandat ou virement administratif

Société ...................................................................................

Nom ....................................................................................... Prénom ..................................................................................

Profession (facultatif)............................... Âge (facultatif) .............. Adresse ..................................................................................

................................................................................................

Code postal ............................................................................

Ville ................................................ Pays ............................. Téléphone fixe (facultatif) ...................................................... Téléphone portable (facultatif) ...............................................

❏ Je désire une facture

(adresse courrier électronique impérative dans ce cas)

Nom du titulaire si différent celui de l’abonné

................................................................................................ N° de carte

Expire-le

Cryptogramme

3 derniers chiffres au dos de votre carte

Signature et date obligatoires des parents pour les mineurs

E-mail ..................................................................................... PLANÈTE ROBOTS N°42

I68-69


2p cinéma42.qxp_Mise en page 1 13/10/2016 14:01 Page1

NEWS cinéma

[ STAR WARS ANTHOLOGY : ROGUE ONE UNE NOUVELLE PERSPECTIVE ]

Rogue One est le 1er d’une série de films autonomes dérivés de Star Wars, regroupés sous l’appellation Star Wars Anthology, qui sortiront tous les deux ans en alternance avec les films numérotés de la saga et ont pour vocation de reprendre certains éléments de l’univers de Star Wars mais en les explorant sous d’autres facettes. C’est ainsi que le 2e film de cette série, dont la sortie en salles est déjà prévue pour le 25 mai 2018, sera centré sur la jeunesse de Han Solo.

Rogue One offre la possibilité de redécouvrir l’Étoile Noire. LE TEMPS PRESSE L’action de Rogue One se déroule peu de temps avant l’ouverture de l’Épisode IV : Un nouvel espoir, où on voyait la Princesse Leia dissimuler les plans de l’Étoile Noire dans R2-D2, après que son vaisseau ait été capturé par un gigantesque Star Destroyer. Ces plans permettront à Luke Skywalker et à un escadron de pilotes rebelles de détruire l’Étoile Noire à la fin du film. Rogue One raconte donc l’histoire d’un groupe hétéroclite de rebelles ayant reçu pour mission de voler ces fameux plans. Le monde court à sa perte, le drapeau impérial flotte dans toute la Galaxie et le résultat de cette mission pourrait bien être l’occasion de faire basculer le cours des choses.

94-95

I

PLANÈTE ROBOTS N°42

MISSION QUASI IMPOSSIBLE Jyn Erso, le principal personnage de ce spin-off, est une jeune femme intrépide et indisciplinée, qui a été livrée à elle-même depuis l’âge de 15 ans et a eu un passé mouvementé (falsification de documents impériaux, recel d’objets volés, violences aggravées et refus d’obtempérer). Lorsqu’elle est capturée par les troupes de l’Alliance Rebelle, elle se voit alors proposer par Mon Mothma, une ancienne sénatrice désormais à la tête de l’Alliance Rebelle, de participer à une mission extrêmement risquée (la probabilité qu’elle échoue est de 97,6 %) mais vitale pour l’avenir de la Galaxie. Jyn Erso accepte en échange de sa liberté et de l’annulation des charges qui pèsent contre elle. Pour mener à bien cette

mission qui consiste à dérober les plans de l’Étoile Noire, elle sera accompagnée d’un groupe hétéroclite d’individus hauts en couleur.

LES 5 MERCENAIRES Le Capitaine Cassian Andor est un officier de renseignement de l’Alliance Rebelle qui possède une grande expérience des combats sur le terrain. C’est un homme droit et engagé qui sait ce que c’est de résister à l’Empire au quotidien, de façon efficace et intelligente, ce qui n’est pas chose facile. Il est respecté par les troupes rebelles en raison de sa capacité à garder la tête froide sous le feu ennemi et à accomplir ses missions avec peu de ressources. Bodhi Rook est un ancien pilote impérial qui


www.gb.schunk.com/leg

LEG – La pince polyvalente pour l‘emballage Servo-électrique Pince grande course SCHUNK LEG Flexible, légère et modulaire. La LEG est la pince idéale pour les applications d’encaissage et de palettisation. Elle est utilisable en pince simple ou en une combinaison de plusieurs pinces. Son système de servomoteur adaptable rend possible la commande synchronisée ou indépendante des doigts de préhension.

Jens Lehmann, gardien de but allemand de légende et ambassadeur de la marque SCHUNK depuis 2012, représente la préhension précise et le serrage fiable. www.fr.schunk.com/Lehmann

Pince LEG avec option de prise de palette

Pince LEG avec option de prise d‘intercalaire

Pince LEG multi-axes pour la prise de plusieurs produits

Venez nous rendre visite à PARIS NORD VILLEPINTE | 06-09.12.2016 | Hall 7


Planete Robots n° 42 - Extrait de 16 pages