Issuu on Google+

Une école démocratique ! Non à l’école de la concurrence et de la sélection La réforme de l’évaluation est une nouvelle étape dans la casse des métiers de l’éducation. Elle instaure la concurrence entre les personnels éducatifs et transforme les personnels d’encadrement en managers. Après la casse de la formation, elle réduit encore la liberté pédagogique des enseignants. Associée au gel du point d’indice, à la hausse des cotisations retraite et à la prolifération des heures supplémentaires, elle participe de la destruction du statut de fonctionnaire. C’est une nouvelle pierre dans la construction d’une école inégalitaire : une école dans laquelle les chefs d’établissements, devenus petits patrons d’établissements autonomes et concurrentiels, pourront recruter des personnels plus ou moins formés et décider de leurs projets pédagogiques sans avoir eux-mêmes les compétences requises… en fonction des moyens financiers des collectivités locales, des entreprises ou des parents. Avec le Front de Gauche, c’est une tout autre école que nous devons reconstruire. Une école démocratique, de l’égalité pour la réussite de tous.

Avec le Front de Gauche, nous on peut !


Avec le Front de Gauche, c’est l’école de l’égalité pour la réussite de tous

Un service public national, assurant un accès aux savoirs égal sur tout le territoire. Il faut en finir avec la mise en concurrence des établissements, des personnels et des élèves. Des personnels maîtrisant leur métier : formations initiales ambitieuses, développement de la formation continue, pour que chacun puisse réfléchir collectivement sur ses pratiques et les faire évoluer.

2€

«L’Humain d’abord, le programme du Front de Gauche» aux éditions Librio.

Des équipes pédagogiques et éducatives sous statut de la fonction publique d’État pour garantir l’égalité dans tout le pays. Il faut cesser d’alourdir la charge de travail des personnels, leur donner les moyens de travailler mieux et de développer le travail en équipe. Une approche des savoirs et de leur transmission centrée sur leur utilité sociale et non sur les besoins à court terme de l’économie marchande. Une approche culturelle des savoirs et de leur transmission. Revenir sur les suppressions de postes et recruter à la hauteur des besoins.

Plutôt que de payer lourdement le coût de l’échec scolaire, engageons les dépenses nécessaires à l’avenir de notre pays. Ayons le courage de rompre avec les politiques d’austérité imposées par les marchés financiers. Mettons l’argent au service de la formation, de l’emploi, du progrès : au service de l’humain. Parents, élèves, personnels éducatifs, salariés : nous avons tous intérêt à ce que l’école transmette aux citoyens et aux travailleurs de demain une culture commune émancipatrice et qualifiante, qui leur donne les moyens de maîtriser les choix individuels et collectifs auxquels ils seront confrontés.

Construisons l’école dont l’avenir a besoin et rejoignons les assemblées citoyennes du Front de Gauche.

Parti Communiste Français / Parti de Gauche / Gauche Unitaire / La Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique / République et Socialisme / Convergences et Alternative / Parti Communiste Ouvrier de France

Pellicam • Papier recyclé • Ne pas jeter sur la voie publique

Le renoncement à l’égalité constitue un retour en arrière inédit dans l’histoire de notre pays. Face à l’élévation du niveau des savoirs et à l’élévation nécessaire du niveau de qualification, pour que les citoyens et travailleurs de demain soient éclairés, et non pilotés comme des machines, l’avenir exige que tous les élèves fassent des études plus longues. Tous les enfants sont capables d’apprendre : A nous de construire l’école qui permettra à tous de réussir et de s’émanciper. Cela nécessite :

www.placeaupeuple2012.fr


fdg education