Issuu on Google+

L’eau Conjuguer nos compétences au présent de vos métiers

Catalogue 2017 - 2018

FORMATIONS ETUDES ASSISTANCE TECHNIQUE


Catalogue imprimé sur papier recyclé

22


EDITO AQUA.LP : expérience et souplesse Les compétences « eau et assainissement » représentent déjà pour les collectivités des enjeux de positionnement fort en terme de service au public. La mise en œuvre de la loi « Notre » va bouleverser durablement l’échiquier de la gouvernance de l’eau en France. Ainsi, les plus petites régies et syndicats d’eau disparaîtront, de nouvelles intercommunalités seront créées ou confortées. Une redistribution des cartes entre gestions publiques et privées va s’opérer. La formation des personnels techniques va elle aussi évoluer vers des besoins toujours plus précis, adaptés à une gestion pointue et à des objectifs ambitieux et chiffrés (qualité de l’eau, connaissance et performance du patrimoine, satisfaction des usagers, maitrise des couts,(). AQUA.LP, c’est plus de 25 années d’expérience dans le domaine de l’eau et autant comme spécialiste de la formation et de son ingénierie. Nos comptons des dizaines de références clients, des centaines d’actions organisées et des milliers de stagiaires formés. Nos formations spécialisées s’adressent en priorité aux exploitants. Elles sont mises en œuvre sur site, dans le cadre de sessions « intra » ou « inter » entreprises. Nous intervenons après réponse à des consultations et appels d’offres, mais également à la suite de demandes ponctuelles et spécifiques d’un service ou d’un centre de formation.

Des formations appliquées et validées Les actions que nous proposons sont avant tout basées sur l’acquisition des savoir faire et sur la maîtrise des connaissances indispensables au respect des bonnes pratiques d’exploitation. Ainsi, aussi souvent que le sujet et les conditions s’y prêtent, nous privilégions les mises en situation sur le terrain, dans lesquelles le stagiaire devient un acteur attentif. Enfin, nous attachons la plus grande importance à la vérification des acquis, à la mesure de la satisfaction du « client stagiaire » et du « client donneur d’ordre ». Chaque mission fait l’objet d’un compte rendu, accompagné d’une fiche de synthèse dite « évaluation du formateur ».

Une offre étudiée au cas par cas Après analyse précise de la demande du client, nous proposons rapidement une réponse technique (objectifs et contenu, techniques pédagogiques et moyens matériels, durée, dates prévisionnelles,() accompagnée d’un devis détaillé. Notre offre catalogue n’est pas exhaustive et nous proposons des formations « sur mesure » intégrant les contraintes organisationnelles et budgétaires du service.

AQUA.LP, écologiquement engagé Dans son fonctionnement au jour le jour, AQUA.LP s’est engagé au respect de gestes simples, concrets et vertueux (utilisation d’ampoules basse consommation, installations de chasses d’eau économes, choix d’un véhicule sobre et de faible cylindrée, réduction des impressions et utilisation de papier recyclé, (). Nous souhaitons privilégier la consultation de notre offre à partir de sa version électronique feuilletable et téléchargeable. Une version papier pourra être adressée sur simple demande. Le support pédagogique remis aux stagiaires prend la forme d’une clé USB contenant la version.pdf de l’ensemble des diaporamas et annexes présentés en formation.

Laurent PISSAVY

3


SOMMAIRE 1. La formation technique professionnelle ......................... page 6 ●

La chimie de l’eau et ses traitements (CET)

L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages (HEO)

La technologie - les travaux - la sécurité (TTS)

La qualité de l’eau en distribution (QED)

L’eau dans les bâtiments (EDB)

L’assainissement collectif et individuel (ACI)

2. Les études - Le conseil................................ conseil .......................................................... .......................................................... page 36

3. L’assistance technique à l’exploitation............................ l’exploitation ............................ page 41

Qui sont nos clients ? - Les services et syndicats des eaux, les délégataires - Les organismes de formation et les organisations professionnelles - Les gestionnaires d’ERP publics et privés - Les industriels

44


Nos missions en quelques illustrations ...

Conception d’un guide didactique à l’attention des professionnels

Diagnostic technique des réseaux d’ECS Démonstration sur un chantier de pose de canalisations

Travaux pratiques de nettoyage et de désinfection d’un réservoir dans des conditions de chantier difficile

Audit technique à l’international des services d’exploitation d’un opérateur

Présentation d’EPI par un équipementier

Travaux pratiques de recherche de fuites et présentation de matériels innovants

Analyse du process biologique d’une STEP

Visite commentée d’une station de pompage

5


1 - LA FORMATION TECHNIQUE PROFESSIONNELLE ●

La formation professionnelle continue doit être une agréable nécessité ... Basée sur l’apprentissage des connaissances techniques, des méthodes et des savoir faire, notre pédagogie est avant tout interactive et participative. Les exercices de réflexion par petits groupes, présentations de matériels et travaux pratiques sont privilégiés dès lors que la formation s’y prête.

Former au plus près des besoins, tel est notre objectif Au-delà des moyens pédagogiques, nous veillons à la définition d’objectifs clairs, au choix d’une durée optimale, en fonction du niveau et de l’expérience des stagiaires.

Valider les acquis, mesurer la satisfaction, rendre compte au client Un leitmotiv : s‘assurer de l’adéquation demande/action. A travers des indicateurs et outils de co-évaluation pertinents, nous mesurons l’efficience de nos stages. Un compte rendu pédagogique est systématiquement adressé au commanditaire. Il traduit avec objectivité les éléments du déroulement de la formation sur les plans organisationnel, technique et pédagogique.

Nous vous proposons dans ce catalogue des formations particulièrement destinées aux agents techniques d’exploitation de niveau III à V. Il s’agit de « formules imposées » sur les objectifs, le contenu et la durée.

6 domaines de « compétences cibles » qui regroupent près de 40 stages :  La chimie de l’eau et ses traitements (CET)  L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP (HEO)  La technologie - les travaux - la sécurité (TTS)  La qualité de l’eau en distribution (QED)  L’eau dans les bâtiments (EDB)  L’assainissement collectif et individuel (ACI) D’autres formules de formation « sur mesure » ou « en immersion sur vos installations » peuvent vous être proposées. Déclinées à partir de notre catalogue, elles seront respectueuses de votre cahier des charges. Dans ce cas, nous définissons ensemble les modalités (objectifs, sujets à traiter, durée, outils de validation, ()

AQUA.LP assure au quotidien une veille technique, normative et réglementaire dans ses domaines de « compétences cibles »

66


Pour être encore plus précis ...

Répartition du temps de formation La partie verte correspond aux temps consacrés aux : ∗ ∗ ∗ ∗

exercices et études de cas participatifs travaux pratiques sur le terrain visites d’installations présentations de matériels

Applications pratiques

40%

60%

Exposés théoriques La partie orange correspond aux temps consacrés aux développements techniques, utilisant des moyens tels que la vidéo projection et des méthodes interactives (échanges et discussions, questions/réponses…)

Nos papiers d’impression sont issus des filières garantissant la gestion durable des forêts du monde

et bénéficient de l’écolabel

Méthode de validation des acquis Toutes nos formations font l’objet d’une évaluation tripartite :

Par les stagiaires sur plusieurs critères relatifs à la formation elle-même (aspects techniques et pédagogiques) et à l’environnement du stage (aspects administratifs, logistiques et matériels)

Par le commanditaire qui nous adresse en retour une fiche d’appréciation sur la mise en œuvre de l’action et l’atteinte des objectifs (formation en intra)

Par le formateur à travers la validation des connaissances et des savoir faire acquis pendant la formation. Un compte rendu de la formation incluant la progression globale du groupe est adressé au commanditaire (formation en intra)

7


SOMMAIRE DES FORMATIONS

Titre du stage

Durée (en jours)

Code

1/4

Coût (en € net)

Niveau*

Détails page n°

LA CHIMIE DE L’EAU ET SES TRAITEMENTS (EAU POTABLE - EAUX USEES) Notions de chimie en eau potable : contrôles et tests de terrain

2

CET1

624

i

14

Notions de chimie en eaux usées : contrôles et tests de terrain

2

CET2

624

i

14

Exploitation d’une petite unité de traitement d’eau potable

3.5

CET3

1 092

p

15

Prélèvements d’eau

2

CET4

624

s

15

L’HYDRAULIQUE ET L’EXPLOITATION DES OUVRAGES D’AEP Notions simples d’hydraulique et de pompage

2

HEO1

624

i

16

Fonctionnement hydraulique d’un réseau

4

HEO2

1 248

p

16

Plans et outils de connaissance du réseau

2.5

HEO3

780

i

17

Règles et techniques d’exploitation du réseau

4

HEO4

1 248

p

17

Interventions sur le réseau : précautions à prendre

2

HEO5

624

p

18

Recherches de fuites et de canalisations : méthodes et matériels

4

HEO6

1 248

s

18

∗ i : initiation - p : perfectionnement - s : spécialisation Pré requis : nos formations s’adressent à des personnels techniques de niveau de qualification III à V

ANTS DES RESULTATS PROB ction de ses clients. AQUA.LP mesure la satisfa » ou « très bon » niveau de satisfaction « bon un nt èle rév es ons rép Les ts : critères d’évaluation suivan à plus de 95 % sur les 4 tif du dossier 1. Gestion et suivi administra s délais 2. Réactivité et respect de hniques et pédagogiques atteinte des objectifs tec et n sio mis la de ite ndu 3. Co ité 4. Rapport coût / efficac

88


SOMMAIRE DES FORMATIONS

Titre du stage

2/4

Durée (en jours)

Code

Coût (en € net)

Niveau*

Détails page n°

LA TECHNOLOGIE - LES TRAVAUX - LA SECURITE Accessoires de robinetterie : rôle , installation , maintenance

3

TTS1

936

p

19

Compteurs d’eau : technologie , performances , gestion du parc

3.5

TTS2

1 092

p

19

Règles techniques pour la pose des canalisations en AEP

3

TTS3

936

p

20

Sécurité et signalisation sur les chantiers

2.5

TTS4

780

p

20

Mise en œuvre et contrôle de la sécurité sur les réseaux en amiante ciment (S. Section 4)

5

TTS5

1 560

s

21

2

TTS6

624

s

21

Remplacement des bouteilles de chlore gazeux

1

TTS7

312

s

22

Prévention des risques liés à l’utilisation des réactifs chimiques

1.5

TTS8

468

p

22

Gaz H2S : risques et mesures de protection pour les personnels et les ouvrages

1.5

TTS9

468

p

23

A.I.P.R. : 2 niveaux (encadrement et opérateur)

2

TTS10

624

s

23

(cumul des fonctions encadrement et opérateur ) Règles de sécurité lors des interventions sur les réseaux en amiante ciment (S. Section 4)

(opérateur de chantier)

∗ i : initiation - p : perfectionnement - s : spécialisation Pré requis : nos formations s’adressent à des personnels techniques de niveau de qualification III à V

9


SOMMAIRE DES FORMATIONS

Durée

Titre du stage

Code

(en jours)

Coût (en € net)

3/4

Niveau*

Détails page n°

LA QUALITE DE L’EAU EN DISTRIBUTION Périmètres de protection des captages en milieu rural

2

QED1

624

i

24

Nettoyage et désinfection des réservoirs d’eau potable

4

QED2

1 248

p

24

Paramètres indicateurs de la qualité de l’eau sur le réseau

1.5

QED3

468

i

25

Protection contre les retours d’eau

3

QED4

936

s

25

Auto surveillance et fichier sanitaire des installations

2.5

QED5

780

p

26

L’EAU DANS LES BATIMENTS Conception , réalisation et gestion des réseaux intérieurs d’eau potable

4

EDB1

1 248

p

27

Problématique des canalisations en plomb dans les bâtiments anciens

1.5

EDB2

468

i

27

Prévention du risque légionelle dans l’habitat collectif et les ERP

2.5

EDB3

780

s

28

Economies d’eau dans les bâtiments publics et privés

1.5

EDB4

468

s

28

Récupération des eaux de pluie : enjeux , réglementation , bonnes pratiques

2

EDB5

624

s

29

Gestion de l’eau en arrosage des espaces verts

1.5

EDB6

468

s

29

∗ i : initiation - p : perfectionnement - s : spécialisation Pré requis : nos formations s’adressent à des personnels techniques de niveau de qualification III à V

1010


SOMMAIRE DES FORMATIONS

Titre du stage

4/4

Durée (en jours)

Code

Coût (en € net)

Niveau*

Détails page n°

L’ASSAINISSEMENT COLLECTIF ET INDIVIDUEL Exploitation des réseaux d’assainissement

3

ACI1

936

i

30

Exploitation d’une petite station d’épuration de type biologique

3.5

ACI2

1 092

i

30

Epuration par filtres plantés de roseaux

1.5

ACI3

468

p

31

Assainissement non collectif : technologie , mise en œuvre , entretien

2.5

ACI4

780

p

32

Contrôle technique des systèmes d’assainissement non collectif

3

ACI5

936

s

32

Compostage et épandage des boues urbaines

1.5

ACI6

468

s

33

Méthanisation des déchets et matières organiques

2

ACI7

624

s

33

∗ i : initiation - p : perfectionnement - s : spécialisation Pré requis : nos formations s’adressent à des personnels techniques de niveau de qualification III à V

Vous avez identifié un besoin en formation pour certains de vos agents

Reportez--vous à la page 35 Reportez Nous vous recontacterons rapidement

11


Ils nous ont fait confiance ... Quelques références depuis 2002

EXEMPLES D’INTERVENTIONS EN METROPOLE

CAPEB Paris Ville d’Evreux La CREA Ville de Douarnenez

Reims Métropole Agence de l’eau Rhin Meuse Energis CNFPT Lorraine Métropole Grand Nancy

CNFPT Alsace Moselle Ecole d’ingénieurs Hubert Curien

CNFPT Franche Comté NEVERS AGGLO

SEV 79 SAUR

OIEau (Cnfme) Conseil Général 23 Ville de Limoges

SYDEC Ville de Mont de Marsan

Conseil Général 65 Ville de Tarbes

1212

Conseil Général 43 ARFABAL Régie des Eaux de Grenoble SIERG Ville de Bourg en Bresse LIDAL 74 Conseils Généraux 13 et 83 ARFAB PACA

Centre d’Analyses Méditerranée Pyrénées


EXEMPLES D’INTERVENTIONS DANS LES DOM ET A L’INTERNATIONAL

Clinique du Groupe KAPASANTE (Martinique)

CISE Réunion (La Réunion)

Institut Pasteur (Guadeloupe)

ONEP (Nord du Maroc)

QUA.LP LES ENGAGEMENTS D’A ent premier contact du cli 1. Donner suite dès le s et dans les 2 jours ouvré use rsonnalisée et respectue 2. Proposer une offre pe osé du cahier des charges imp et 3. Fournir un devis clair

détaillé

iquer on client et commun 4. Mesurer la satisfacti sur ses résultats

13


La chimie de l’eau et ses traitements (eau potable - eaux usées)

Notions de chimie en eau potable : contrôles et tests de terrain

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : CET1 Public concerné : Agent technique de réseau ; Jeune embauché Objectifs : Maîtriser les bases de la chimie de l’eau potable Connaître les paramètres de suivi de la qualité Savoir réaliser et interpréter les contrôles et tests réalisés sur le terrain •

 

Les notions de bases : atomes, molécules ...



Les paramètres de suivi de la qualité de l’eau potable : température, pH, TH/TAC, O2, chlore résiduel, conductivité, turbidité … - Les normes de qualité Les tests et contrôles de terrain : utilisation de trousses d’analyses - Interprétations des résultats et discussions Validation des acquis de la formation

• •

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)

 Coût : 624 € net/stagiaire 

Les réactions chimiques : acide-base ; oxydo-réduction ; la formation des sels

Répartition du temps en % :

Notions de chimie en eaux usées : contrôles et tests de terrain

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

40

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : CET2 Public concerné : Agent technique d’exploitation ; Jeune embauché Objectifs : Maîtriser les bases de la chimie des eaux usées Connaître les paramètres de suivi de la qualité Savoir réaliser et interpréter les contrôles et tests réalisés sur le terrain



Les notions de bases (atomes, molécules …) - Réactions physicochimiques et biologiques



La caractérisation des formes de pollution (minérales, organiques…) - Notations et unités - Exemples Les paramètres de suivi de la qualité des eaux usées (oxydabilité, potentiel redox, nitrates…) - Normes de rejets (MES, DCO, DBO5…) Les tests et contrôles de terrain : utilisation de trousses d’analyses - Interprétations des résultats et discussions

• • •

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)

 

Coût : 624 € net/stagiaire 

Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

14

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

70

Exposés théoriques :

30


La chimie de l’eau et ses traitements (eau potable - eaux usées)

Exploitation d’une petite unité de traitement d’eau potable

1 092 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : CET3 Public concerné : Personnel d’exploitation d’usine de traitement Objectifs : Connaître et comprendre les étapes du traitement de potabilisation Savoir anticiper et analyser les dérives puis corriger le traitement de l’eau Etre en mesure de conduire et d’entretenir une petite usine de traitement •



Les normes de qualité des eaux brutes et potables



Les différents procédés de potabilisation : filières eaux souterraines et eaux de surface L’analyse des étapes d’un traitement complet (prétraitement, clarification, désinfection …)

• •

Durée : 3.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 092 € net/ net/stagiaire

 

Les produits de traitement : rôles, conditionnements, réglages - Essais de floculation



Les différents procédés de désinfection



Les contrôles et tests réalisés dans le cadre de l’auto surveillance



La maintenance des équipements électromécaniques et hydrauliques



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

40

Toutes nos interventions font l’objet d’un rapport de mission adressé au commanditaire

Prélèvements d’eau

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : CET4 Public concerné : Agent technique d’exploitation ; Technicien Objectifs : Etre capable de réaliser les différents prélèvements d’eau sans compromettre la fiabilité des résultats d’analyses •

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)



Les différents types de prélèvements : objectifs, contraintes



Les critères et paramètres d’influence : flaconnages, transport, délais d’acheminement, relations avec le laboratoire d’analyses …



Les paramètres à mesurer sur site : température, O2 dissous, chlore résiduel …



Les prélèvements sur le terrain : ∗ type physico-chimique ∗ type bactériologique



Les cas particuliers : réservoirs d’eau potable ; cours d’eau ; baignades et piscines



Validation des acquis de la formation

Coût : 624 € net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

50

15


L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP

Notions simples d’hydraulique et de pompage

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO1 Public concerné : Agent technique de réseau ; nouvel embauché Objectif :

Découvrir les bases de l’hydraulique appliquée au pompage et à la distribution d’eau potable

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/stagiaire



Les bases de l’hydraulique : hydrostatique et hydrodynamique



Les pressions, les débits, les vitesses d’écoulement (unités usuelles et conversions) - illustrations à travers des exemples



Influence mutuelle des paramètres, notions de pertes de charges linéaires et singulières : exercices simples de calcul



Notions sur le pompage : principe de fonctionnement d’une pompe centrifuge, hauteur d’aspiration et limites, hauteur de refoulement



Le conditions nécessaires à la desserte en eau dans de bonnes conditions, en continu et en tout point du réseau



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60

Nos formations sont avant tout basées sur l’apprentissage des savoirsavoir-faire et des méthodes,

car AGIR, c’est mieux qu’écouter

Fonctionnement hydraulique d’un réseau

1 248 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO2 Public concerné : Agent technique de réseau ; Technicien Objectifs : Comprendre les lois du fonctionnement hydraulique d’un réseau d’eau potable Etablir les liens entre les aspects hydrauliques et règles d’exploitation



Pression, débit, vitesse, pertes de charges (unités et conversions)



Cote piézométrique, cote NGF, pressions disponibles...

 

Les notions sur le pompage et anomalies - HMT, coup de bélier, cavitation… L’air dans les conduites et les ventouses



Les interventions sur le réseau : précautions à prendre



Les risques de dégradation de la qualité de l’eau dans les réseaux et les stockages (dimensionnement, temps de séjour, risques liés aux retours d’eau…)



Validation des acquis de la formation

Durée : 4 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 248 € net/ net/stagiaire

◊ ◊

Répartition du temps en % :

16

1. La formation technique professionnelle

Exercices d’application : utilisation de tables, abaques, réglettes à calcul Résolution de cas simples (travaux en sous-groupes)

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60


L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP

Plans et outils de connaissance du réseau

780 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO3 Public concerné : Agent technique de réseau Objectifs :

Savoir analyser les informations contenues dans les plans Etre capable de participer à la mise à jour des SIG

• •



Les différents types de supports cartographiés et leurs utilités : cartes IGN, plans, schémas de principe, synoptiques, profils en long…



Exercices en sous-groupes : ∗ lecture sur plans ∗ réalisation de croquis ∗ triangulation et renseignements du carnet de vannage

Durée : 2.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 780 € net/ net/stagiaire



Les SIG et l’importance de leur mise à jour : méthodes



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Règles et techniques d’exploitation du réseau

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60

1 248 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO4 Public concerné : Agent technique de réseau ; Personnel polyvalent d’astreinte Objectifs : Assurer l’exploitation des ouvrages, équipements et matériels du réseau dans le respect des exigences techniques et des objectifs du service public •

Durée : 4 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 248 € net/ net/stagiaire

  

    

La connaissance du réseau : plans, fonctionnement hydraulique, consommations, rendements, points critiques Les interventions et leur organisation : extensions et branchements, coupures d’eau pour réparations Les aspects technologiques : matériaux et assemblage, composants de robinetterie et fontainerie, pièces spéciales, compteurs, organes de sécurité et de protection La recherche de fuites : méthodologie, matériels adaptés et conseils à l’utilisation Le stockage de l’eau : exploitation des réservoirs La défense incendie : pose, entretien et contrôle des matériels Le suivi de la qualité de l’eau en distribution : les postes de désinfection, les plans de purges, les plaintes des abonnés… Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

40

17


L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP

Interventions sur le réseau : précautions à prendre

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO5 Public concerné : Agent technique de réseau ; Personnel polyvalent d’astreinte Objectifs : Comprendre l’incidence des interventions sur le fonctionnement du réseau de distribution Etre capable de respecter les procédures d’intervention permettant de réduire les perturbations hydrauliques et les impacts sur la qualité de l’eau



Les différentes situations d’interventions sur le réseau et leurs particularités : ∗ mise ou remise en eau du réseau ∗ arrêt d’eau pour travaux ou réparations de fuites ∗ purges de réseaux ∗ essais sur poteaux incendie ∗ ...

  

Les risques pour le réseau et les conséquences sur la qualité de l’eau Etude des procédures à respecter dans chaque situation et moyens humains et techniques à prévoir Exercice de réflexions par groupe sur les bonnes pratiques d’intervention



Validation des acquis de la formation

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Recherche de fuites et de canalisations : méthodes et matériels

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

50

1 248 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : HEO6 Public concerné : Agent technique de réseau ; Technicien Objectifs : Consolider ses connaissances et compétences techniques dans le domaine de la maîtrise des pertes d’eau sur le réseau d’eau potable Etre capable de choisir et d’utiliser les procédés et les matériels de recherches adaptés aux objectifs du service et aux caractéristiques du réseau de distribution





Durée : 4 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 248 € net/ net/stagiaire

 

 

Les notions de base et valeurs de référence des indicateurs techniques : volumes produits, consommés, non comptabilisés, rendements, indice linéaire de perte… Les étapes d’une démarche structurée : sectorisation - pré localisation - recherche précise - suivi Les appareils de tracés de conduite et de recherche acoustique Les procédés innovants Travaux pratiques sur le terrain dans les conditions réelles : ∗ pose d’enregistreurs de bruit et interprétation des résultats ∗ détection de conduites et utilisation des appareils acoustiques (corrélateurs, écoutes au sol, sur branchement et vannes du réseau) Retour sur les techniques utilisées : discussions sur leurs applications et limites de mise en oeuvre Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

18

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

70

Exposés théoriques :

30


L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP

Accessoires de robinetterie : rôle, installation, maintenance

936 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS1 Public concerné : Agent technique de réseau Objectifs : Connaître le rôle des éléments de robinetterie utilisés sur un réseau Savoir installer les matériels pour garantir un fonctionnement optimal Etre capable d’assurer la maintenance et les réglages des équipements •



Les organes de sectionnement : robinets vannes, vannes papillons, robinets d’arrêt



Les équipements de sécurité : ventouses, réducteurs de pression, dispositifs anti retour, ballons anti-bélier



Les vannes de régulation (niveau, débit, pression)

• •

Durée : 3 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)



Les matériels de défense incendie



Validation des acquis de la formation ◊ ◊ ◊ ◊

Coût : 936 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Compteurs d’eau : technologie, performances, gestion du parc

Démontage et remontage des matériels Etude de documentations fournisseurs Contrôle de bon fonctionnement Réglage des consignes

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

40

1 092 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS2 Public concerné : Responsable de service ; Technicien Agent technique de réseau Objectifs :

Actualiser ses connaissances techniques dans le domaine du comptage de l’eau Etre capable de bien gérer le parc compteurs et d’anticiper toute anomalie

Durée : 3.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 092 € net/ net/stagiaire

       

La règlementation liée aux compteurs : tolérances, classes métrologiques, dernières évolutions... Les différentes catégories de compteurs (volume, vitesse, combiné…) et leurs conditions d’installation Le choix et le dimensionnement : critères à considérer, exemples et études de cas Les matériels associés aux compteurs (regards, robinetterie…) La relève et les procédés innovants La gestion du parc compteurs : politique de renouvellement, lutte contre les fraudes, étalonnage et litiges Les points clés du règlement de service et la jurisprudence (gel, impayés, coupures, individualisation des contrats…) Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

60

19


La technologie - les travaux - la sécurité

Règles techniques pour la pose des canalisations en AEP

936 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS3 Public concerné : Agent technique de réseau ; Surveillant de travaux Objectifs : Acquérir les connaissances technologiques permettant de réaliser la pose des réseaux d’eau potable et de ses équipements Connaître les règles et prescriptions techniques pour le dimensionnement du réseau, la mise en œuvre et la réception du chantier



L’étude des matériaux de canalisations utilisés en distribution d’eau potable (fonte, PVC, polyéthylène…) : technologie, pièces spéciales et raccords



Les techniques d’assemblages de réseaux neufs ; joints mécaniques, automatiques, soudure, verrouillage pour les différents matériaux

 

Les rappels des points clés et prescriptions techniques du fascicule 71



La mise en service de réseaux neufs : épreuve hydraulique, désinfection, étude des protocoles, consigne des résultats, produits autorisés et dosages …



La sécurité sur les chantiers de pose de canalisations et de travaux d’entretien : réglementation en vigueur, risques, règles de bonnes pratiques...



Validation des acquis de la formation

Durée : 3 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 936 € net/ net/stagiaire

Les accessoires de robinetterie associés et conditions d’installation : vannes à opercules et papillons, organes de protection de réseau, poteaux et bouches incendie, vannes de régulation…

Répartition du temps en % :

Sécurité et signalisation sur les chantiers

Applications pratiques :

35

Exposés théoriques :

65

780 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS4 Public concerné : Agent technique de réseau ; Responsable sécurité Objectifs : Connaître les obligations réglementaires des différents intervenants Organiser et mettre en place la prévention adaptée aux risques du chantier •



Les différents intervenants (rôle, missions, responsabilités) et la réglementation en vigueur



La typologie des accidents sur les chantiers en eau et assainissement (chiffres, exemples) - Les dangers encourus, analyse des causes, bonnes pratiques à respecter



Les moyens de prévention et leur mise en oeuvre au niveau collectif et individuel : manutention, engins, signalisation, blindage, interventions en espaces confinés, coordination… La visite d’un chantier : exercice par groupes sur le terrain - Retour en salle et discussion

Durée : 2.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 780 € net/ net/stagiaire

 

Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

20

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70


La technologie - les travaux - la sécurité

Mise en œuvre et contrôle de la sécurité sur les réseaux en amiante ciment (S.Section 4)

1 560 € net/stagiaire

(cumul des fonctions encadrement et opérateur)

Synthèse du programme Code : TTS5 Public concerné : Personnel technique mixte (encadrement et/ou opérateur) Objectifs : Connaître le contexte technique et règlementaire ainsi que les principes généraux relatifs aux interventions sur les réseaux en amiante ciment Etre capable de mettre en œuvre et/ou de contrôler et/ou d’appliquer sur le terrain les procédures et modes opératoires recommandés pour les interventions sur les réseaux en amiante ciment

 

La réglementation générale relative à l’amiante et aux risques sanitaires



Les acteurs concernés - rôle et responsabilités du maître d’ouvrage, de l’employeur et du salarié



Les différentes étapes de la démarche de prévention



Information, formation, suivi médical des agents (fiche d’exposition)



Les modalités techniques d’intervention sur le terrain (préparation, réalisation des coupes, gestion des déchets sur le chantier, règles d’hygiène...) - Exemple de mode opératoire



Les techniques et matériels de ventilation et de captage des poussières : équipements de protection (appareils de protection respiratoire, …)



L’évacuation des déchets d’amiante (nature, conditionnement, évacuation finale) - Le suivi et la traçabilité (exemple de bordereau)



Exercices de restitution sur le terrain



Validation des acquis de la formation

Durée : 5 jours (3j + 2j) Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 560 € net/ net/stagiaire

Cas particuliers des travaux sur les canalisations en amiante ciment

Répartition du temps en % :

Règles de sécurité lors des interventions sur les réseaux en amiante ciment (S.Section4)

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60

624 € net/stagiaire

(opérateur de chantier) Synthèse du programme Code : TTS6 Public concerné : Opérateur de chantier - Agent de réseau ou d’une équipe travaux Objectifs : Connaître les dispositions techniques et réglementaires relatives aux interventions sur les réseaux en amiante ciment Etre capable d’intervenir sur les réseaux en amiante ciment en appliquant les procédures et modes opératoires recommandés



La réglementation spécifique liée aux interventions sur les canalisations d’eau et d’assainissement en amiante ciment



Rôle et responsabilités des acteurs : les pouvoirs publics, l’employeur, le salarié

 

Le principe d’une démarche de prévention efficace Les procédures de travail à respecter lors des interventions (préparation du chantier, coupes de tuyaux, gestion des déchets)



Les moyens et matériels de protection adaptés aux risques : présentation des EPI (masques, …, ) - règles d’utilisation, maintenance et contrôle



Travaux pratiques sur le terrain : restitution des connaissances et des protocoles d’intervention



Validation des acquis de la formation

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

40

21


La technologie - les travaux - la sécurité

Remplacement des bouteilles de chlore gazeux

312 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS7 Public concerné : Agent d’exploitation des ouvrages d’eau potable Objectif : Etre capable d’intervenir en sécurité sur les postes de désinfection utilisant le chlore gazeux



Principes généraux et objectifs de la désinfection de l’eau avant mise en distribution sur le réseau



Le chlore gazeux : réglementation, matériels utilisés, risques encourus, équipements de protection



Règles et procédure à respecter pour le remplacement d’une bouteille de chlore - Conduite à tenir en cas de fuite

Durée : 1 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 312 € net/ net/stagiaire



Présentation de matériels et démonstration sur site



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Prévention des risques liés à l’utilisation des réactifs chimiques

Applications pratiques :

35

Exposés théoriques :

65

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS8 Public concerné : Personnel d’exploitation confronté à l’utilisation des réactifs chimiques Objectifs : Connaître la règlementation et les risques liés à l’utilisation des produits de traitement Appliquer les règles de sécurité et savoir utiliser les EPC et EPI



Rappel des notions de chimie et des différentes familles de réactifs : formules, pictogrammes, risques encourus



Principaux produits utilisés en eau et en assainissement : acides, bases, oxydants liquides et gazeux, coagulants et polymères, graisses et lubrifiants,...

 

La règlementation française et européenne: CLP, SGH - Classification et étiquetage - Les fiches données sécurité (FDS) Les règles de sécurité, les EPC et EPI et leur bonne utilisation



Validation des acquis de la formation

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

22

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70


La technologie - les travaux - la sécurité

Gaz H2S : risques et mesures de protection pour les personnels et les ouvrages

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : TTS9 Public concerné : Agent d’exploitation des réseaux d’assainissement Objectifs : Connaître les conditions de formation de l’hydrogène sulfuré dans les ouvrages Etre capable d’appliquer les règles de sécurité du personnel et savoir mettre en œuvre les principales mesures de protection des ouvrages



Le gaz H2S : caractéristiques, risques pour la santé humaine, conditions de formation et conséquences sur les ouvrages



Le cas particulier des réseaux d’assainissement et des postes de relevage : tableau des risques d’apparition, zones propices, risques pour les équipes d’intervention,



Les désordres occasionnés : corrosion des ouvrages et des matériels, nuisances olfactives, modification de la qualité des effluents,... Eventail des moyens de lutte contre l’apparition d’H2S au stade de la conception et au niveau de l’exploitation La sécurité des personnels : règles et consignes à respecter lors des interventions, les EPI et leurs utilisation

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire

  

Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

A.I.P.R. - 2 niveaux encadrement et opérateur

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

50

624 € net/stagiaire Synthèse du programme (tronc commun)

Code : TTS10 Public concerné : Personnel d’encadrement - Opérateur de chantier Objectifs : Connaître, pour chaque public, les obligations faites aux intervenants dans le cadre d’une opération de travaux sur les réseaux Préparer chaque public au QCM en vue de la délivrance de l’attestation de compétences et de l’AIPR



Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/ net/stagiaire

Les textes en vigueur concernant la réforme anti-endommagement des réseaux : code de l’envrionnement ; arrêtés de 2012 et de 2015; guide technique



Le référentiel et le guichet unique (DT - DICT)

 

Les différents types de réseaux enterrés et aériens - les réseaux sensibles : risques particuliers et précautions à prendre Lecture des données cartographiques et validation des informations



Techniques et matériels pour le repérage et la localisation des réseaux



Les recommandations à suivre en cas d’incident ou d’accident



Validation des acquis de la formation par QCM

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

50

23


La qualité de l’eau en distribution

Périmètres de protection des captages en milieu rural

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : QED1 Public concerné : Responsable de service ; Technicien Objectifs : Identifier les acteurs concernés par la protection des captages et connaître leur rôle respectif Etre capable de conduire la démarche de mise en conformité des captages

Les dernières évolutions réglementaires en matière de protection des ressources en eau





La situation actuelle en France - Les acteurs institutionnels et opérationnels

  

Etude de la procédure de mise en conformité des captages d’eau potable Exemples et études de cas Visites techniques sur le terrain



Validation des acquis de la formation

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Nettoyage et désinfection des réservoirs d’eau potable

Applications pratiques :

35

Exposés théoriques :

65

1 248 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : QED2 Public concerné : Agent technique de réseau ; Opérateur technique spécialisé ; Technicien Objectifs : Comprendre le fonctionnement des ouvrages de stockage et appréhender les risques de contamination de l’eau potable Connaître la réglementation sanitaire et les obligations de l’exploitant Maîtriser la procédure nettoyage/désinfection des réservoirs et la mise en œuvre des matériels et des produits de traitement Etre capable de réaliser les opérations sur le terrain dans le respect des règles de sécurité



Le stockage de l’eau potable : objectifs, types d’ouvrages, risques de contamination



La réglementation sur le sujet : textes et documents techniques de référence



Les produits chimiques de nettoyage et de désinfection : précautions d’utilisation, dosage Les appareils et matériels utilisés - Les règles de sécurité à respecter lors des interventions et les EPI - Le rapport d’intervention



Durée : 4 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 248 € net/ net/stagiaire



Etude détaillée de la procédure complète de nettoyage/désinfection et des contrôles qualité



Travaux pratiques sur site et réalisation d’une opération de nettoyage dans le respect des règles précédemment énoncées



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

24

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

40


La qualité de l’eau en distribution

Paramètres indicateurs de la qualité de l’eau sur le réseau

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : QED3 Public concerné : Agent technique chargé du suivi de la qualité de l’eau ; Technicien Objectifs : Savoir réaliser les tests et analyses simples du contrôle de la qualité de l’eau en distribution Etre capable d’interpréter les résultats et d’apporter des solutions pour améliorer la qualité de l’eau distribuée •

 

Le réseau de distribution et les facteurs de dégradation



Tests et analyses de terrain : travaux pratiques à partir de plusieurs échantillons d’eau Les outils utilisés dans le cadre de l’auto contrôle : fichier d’auto surveillance ou carnet sanitaire

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)

 

Coût : 468 € net/ net/stagiaire

Les paramètres clés essentiels au suivi de la qualité de l’eau : pH, conductivité, turbidité, désinfectant résiduel, température, TH/TAC, métaux… - Valeurs réglementaires et références à respecter

Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

50

AQUA.LP c’est aussi une compétence d’ingénierie pédagogique Conception d’outils personnalisés de type

-

mémento technique guide pratique manuel d’exploitation ...

Protection contre les retours d’eau

936 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : QED4 Public concerné : Agent technique de réseau ; Technicien chargé de la qualité Objectifs : Acquérir les connaissances techniques et réglementaires permettant d’assurer la protection du réseau d’eau potable vis-à-vis des risques de pollution par retour Etre capable de choisir les dispositifs de protection appropriés et de conseiller les abonnés à risques



La réglementation relative à la protection sanitaire des réseaux et les responsabilités respectives des acteurs concernés : textes et documents de référence



Les phénomènes de retours d’eau : installations à risques, causes hydrauliques, conséquences sur le réseau : exemples et cas concrets



Les solutions en terme de conception des réseaux et les moyens techniques de prévention - Etude des méthodes et dispositifs de protection des réseaux : clapets antipollution, disconnecteurs, systèmes antivide, surverses - présentation de matériels Exercices et études de cas par groupe - Visite technique d’une installation et recommandations pour la mise en conformité Validation des acquis de la formation

Durée : 3 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)  Coût : 936 € net/ net/stagiaire 

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

40

25


La qualité de l’eau en distribution

Un programme de communication sur l’eau … … ça ne s’improvise pas !

Nous pouvons vous aider à mettre en place des outils pertinents et adaptés au public ciblé

Auto surveillance et fichier sanitaire des installations

780 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : QED5 Public concerné : Technicien chargé du suivi de la qualité de l’eau potable Objectifs : Connaître l’ensemble des obligations du distributeur d’eau en matière d’auto surveillance Participer à la mise en place du fichier sanitaire et s’approprier son contenu •

Durée : 2.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 780 € net/ net/stagiaire



La distribution d’eau potable en France : acteurs, cadre réglementaire, responsabilités des intervenants



L’auto surveillance et le contrôle sanitaire : partage des tâches entre l’exploitant et l’autorité sanitaire





Les moyens et outils à mettre en place : examen des installations, programme de tests ou d’analyses, fichier ou carnet sanitaire, objectifs et composition Etude détaillée du contenu du carnet sanitaire : exemples de fiches types d’informations collectées Application concrète lors d’une visite technique d’ouvrage



Validation des acquis de la formation



Répartition du temps en % :

26

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60


L’eau dans les bâtiments

Conception, réalisation et gestion des réseaux intérieurs d’eau potable

1 248 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB1 Public concerné : Personnel technique chargé de l’entretien et de l’exploitation des réseaux d’eau froide et d’eau chaude sanitaire Objectifs :

Connaître les obligations réglementaires et mesurer les responsabilités des intervenants concernés Renforcer ses connaissances techniques dans la conception et la réalisation des installations Etre en mesure de mettre en place et d’assurer une maintenance performante des réseaux et équipements associés

Durée : 4 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 248 € net/ net/stagiaire



Les dispositions réglementaires concernant la distribution d’eau dans les bâtiments : code de la santé publique, recommandations et documents techniques de référence, DTU, guides CSTB… - Responsabilités des propriétaires ou gestionnaires d’établissements, rôle des entreprises et sous-traitants...



Les règles techniques à respecter pour la conception, la mise en oeuvre et la réception des installations : aspects hydrauliques, matériaux en contact avec l’eau, dispositifs de sécurité, traitements complémentaires de l’eau...



La maintenance des réseaux et des équipements : carnet sanitaire, maîtrise des risques de contamination d’origine chimique ou microbiologique, problématique du risque légionelle, matériels et conseils pour maîtriser sa consommation d’eau (exemples) Présentation d’échantillons de matériels (robinetterie, canalisations, filtres…)

 

Le suivi de la qualité de l’eau : tests simples de terrain réalisés à l’aide de trousses d’analyses



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Problématique des canalisations en plomb dans les bâtiments anciens

Applications pratiques :

35

Exposés théoriques :

65

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB2 Public concerné : Gestionnaire technique de bâtiments publics ou privés Objectifs : Connaître la réglementation sanitaire relative au plomb Appréhender les risques liés à la contamination par le plomb Identifier les alternatives existantes et définir les meilleures solutions technologiques



La réglementation sanitaire concernant le plomb dans les bâtiments La question du plomb d’origine hydrique - Origines, facteurs aggravants



Les aspects sanitaires : conséquences pour l’homme et dernières évolutions des connaissances scientifiques, publics à risques, exemples de contaminations



Les solutions méthodologiques et techniques : Norme NFP 41021 pour le repérage des canalisations, les solutions de gainage/chemisage, les traitements filmogènes, le remplacement des canalisations, matériaux de substitution disponibles... Validation des acquis de la formation

• • •

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire



Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

70

27


L’eau dans les bâtiments

Prévention du risque légionelle dans l’habitat collectif et les ERP

780 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB3 Public concerné : Gestionnaire technique de bâtiments publics ou privés recevant du public ou à usage d’habitation Objectifs :

Connaître la réglementation sanitaire relative au risque légionelle dans les installations collectives Analyser les facteurs de risque d’une installation et être capable de mettre en place les mesures préventives Concevoir et organiser le plan de maintenance des installations

Durée : 2.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)



La réglementation sanitaire liée à la prévention du risque légionelle : arrêtés, circulaires, recommandations et documents techniques de référence...



Evaluation et connaissance du risque : établissements concernés, publics exposés, conditions de développement de la bactérie, seuils de contamination, moyens de lutte - Etudes de cas



Les règles à respecter aux différents stades de la vie d’une installation : conception, réalisation, exploitation et maintenance Les moyens à mettre en oeuvre : programme de travaux pour mise en conformité, carnet sanitaire, programme de maintenance, indicateurs de suivi et analyses, formation des personnels Exemples de démarches et résultats obtenus : cas des établissements de santé



Coût : 780 € net/ net/stagiaire  

Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Economies d’eau dans les bâtiments publics et privés

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB4 Public concerné : Gestionnaire technique de bâtiments publics ou privés Objectifs : Comprendre les enjeux liés aux économies d’eau Connaître les ratios par type d’usages et de bâtiments Définir les méthodes et choix techniques permettant de réaliser des économies d’eau Etudier des exemples de démarches engagées et leurs résultats •



Introduction à la problématique des économies d’eau : enjeux réglementaires, sanitaires, économiques…



Les évolutions récentes : sur le plan réglementaire et politique, au niveau comportemental



Les consommations et les tendances : par type d’usagers, de bâtiments, d’usages



Les méthodes et solutions hydroéconomes : chasse aux fuites, maintenance des installations, suivi des consommations, recyclage, modification des comportements, pose de matériels économiseurs d’eau, présentations de produits



La question délicate de la récupération des eaux de pluie : enjeux, réglementation, usages et restrictions, précautions et contraintes…



Les démarches engagées : exemples et retours d’expériences



Validation des acquis de la formation

• •

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

28

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

25

Exposés théoriques :

75


L’eau dans les bâtiments

Récupération des eaux de pluie : enjeux, réglementation, bonnes pratiques

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB5 Public concerné : Gestionnaire technique de bâtiments ou d’établissements recevant du public Objectifs : Mesurer et comprendre l’ensemble des enjeux liés à la récupération des eaux de pluie Connaître la réglementation sur le sujet Maîtriser les règles techniques, obligations et contraintes associées à un projet de récupération des eaux de pluie •

  





Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)  Coût : 624 € net/ net/stagiaire 

La récupération des eaux de pluie : contexte et évolutions récentes Les nombreux enjeux et questions soulevées La réglementation française : orientations politiques, textes (arrêté du 21/08/2008…) Les caractéristiques qualitatives et quantitatives des eaux de pluie : risques sanitaires, usages acceptables Les éléments constitutifs d’un système de récupération des eaux de pluie : collecte, stockage, pompage, distribution, caractéristiques techniques des équipements - Choix des matériaux et dimensionnement - Notions de coût et retours sur investissement (exemples et études de cas) Les obligations et recommandations au niveau de la conception, de la réalisation et de l’entretien d’une installation : le guide des bonnes pratiques Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70

Un ouvrage AQUA.LP destiné aux professionnels du bâtiment disponible auprès des Editions Parisiennes

Gestion de l’eau en arrosage des espaces verts

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : EDB6 Public concerné : Gestionnaire technique des espaces verts et terrains de sports Objectifs : Comprendre les enjeux liés à la réduction de la consommation d’eau Savoir adapter la consommation aux besoins et connaître les pistes d’amélioration



Données générales sur l’arrosage : règles de base, besoins en eau et évapotranspiration, exemples de calcul avec prise en compte de la pluie



L’optimisation des consommations du stade de la conception à celui de la gestion et de la maintenance



Les quantités d’eau à apporter : RU - RFU, paramètres à considérer, exemples chiffrés

• •

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire



Les matériels d’arrosage hydroéconomes : gouttes à gouttes, GTC,…



Conseils pour la conception et l’exploitation d’une installation d’arrosage : choix de matériels adaptés aux usages, recours à d’autres ressources en eau, tableaux de bord et suivi des consommations



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

25

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

75

29


L’assainissement collectif et individuel

Exploitation des réseaux d’assainissement

936 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI1 Public concerné : Agent ou technicien d’exploitation des réseaux d’assainissement Objectifs : Approfondir ses connaissances dans le domaine des réseaux d’assainissement Connaître les règles générales de construction, d’exploitation et de réception des ouvrages Etre capable d’identifier les principaux dysfonctionnements et connaître les mesures curatives Intégrer au quotidien les règles d’hygiène et de sécurité







Durée : 3 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 936 € net/ net/stagiaire

    



Les objectifs généraux des systèmes de collecte des eaux usées : réglementation européenne et française, acteurs de l’eau et responsabilités Les différents types de réseaux et de canalisations : les ouvrages associés, leur rôle et fonctionnement (postes de relevage, déversoirs d’orages, pompes, agitateurs, aérateurs, séparateurs à graisses, bassins d’orage et d’infiltration…) L’exploitation des réseaux d’assainissement et pluviaux : curage, entretien courant et interventions d’urgence Les principales anomalies et dysfonctionnements (malfaçons, corrosion par H2S…) Le diagnostic des réseaux par les techniques d’auscultation (norme NF EN 135.8-2 ; matériels utilisés...) Les procédés de réhabilitation des réseaux (présentation de films vidéo) Les recommandations pour la construction des réseaux (fascicule 70) Les essais et tests de réception (protocoles et rapports) L’hygiène et la sécurité des personnels à l’occasion des travaux et en exploitation : principaux risques, cas particulier des interventions en espaces confinés, équipements de protection collective et individuelle Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Exploitation d’une petite station d’épuration de type biologique

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60

1 092 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI2 Public concerné : Agent ou technicien chargé de l’exploitation des petites stations d’épuration de type biologique Objectifs :

• •

Comprendre les bases et principes de l’épuration des eaux usées Etre capable d’assurer l’exploitation courante d’une station d’épuration de type process biologique Savoir anticiper et corriger les principaux dysfonctionnements par des observations, mesures et réglages

Durée : 3.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 1 092 € net/ net/stagiaire

Les caractéristiques des eaux usées - Définition des paramètres clés (MES, DBO5, DCO…) - Normes de rejet  Les différentes techniques épuratoires et leurs applications - Cas de l’épuration par boues activées (filières eau et boues)  Les réglages (oxygénation, recirculation et extraction des boues paramètres à suivre : Cm et CV, ts, Ib…)  Les tests de terrain et les contrôles à réaliser pour le suivi du fonctionnement (travaux pratiques) : ∗ les observations (de visu, odeurs, couleurs…) ∗ les tests (limpidité, décantation 30’, azote, oxydabilité) ∗ les mesures (pH, O2…)  L’examen microscopique des boues : identification des bactéries et interprétations (travaux pratiques)  Le cahier d’exploitation et les règles de l’auto surveillance  L’hygiène et la sécurité sur une STEP  Validation des acquis de la formation 

Répartition du temps en % :

30

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

60

Exposés théoriques :

40


L’assainissement collectif et individuel

Epuration par filtres plantés de roseaux

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI3 Public concerné : Exploitant ; Technicien ou responsable de service d’assainissement de petites collectivités Objectifs :

Connaître le principe général de l’épuration par filtres plantés de macrophytes Evaluer les avantages et inconvénients de ce procédé et comprendre les règles d’exploitation

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)



L’étude du principe général d’épuration des eaux usées par l’utilisation de filtres plantés de roseaux



Les notions de dimensionnement et règles de construction



Les applications possibles et efficacité des filières



L’analyse comparative à d’autres types de traitement par cultures libres ou fixées



Les règles d’exploitation et les moyens humains et matériels à mettre en œuvre



Validation des acquis de la formation

Coût : 468 € net/ net/stagiaire

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70

AQUA.LP est mem bre co-fondateu r du PEL

1. La formation technique professionnelle

31


L’assainissement collectif et individuel

Assainissement non collectif : technologie, mise en œuvre, entretien

780 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI4 Public concerné : Responsable ou personnel du SPANC Objectifs : Connaître la réglementation relative à l’ANC Acquérir les connaissances technologiques dans le choix et la mise en place des filières Comprendre l’importance de l’entretien et du contrôle des systèmes d’ANC • •

Durée : 2.5 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 780 € net/ net/stagiaire

La règlementation de l’ANC et les responsabilités des intervenants - Rôle du SPANC  Les DTU en vigueur et leurs évolutions récentes  Les éléments liés à la conception et au choix de la filière : dimensionnement, nature du sol, usages...  L’analyse des principales difficultés rencontrées en exploitation  Les aspects technologiques et matériels : bacs dégraisseurs, fosses toutes eaux, filtres à sables, tranchées d’épandage, regards, canalisations, filières spécifiques...  L’entretien des dispositifs d’ANC : fosse toutes eaux, bac à graisse… Le devenir des matières de vidange  Le contrôle des systèmes d’ANC : critères de conformité, organisation des contrôles - Exemples de comptes rendus de visite  Analyse et commentaire des anomalies les plus fréquentes et solutions techniques  Visites techniques d’installations anciennes et récentes  Validation des acquis de la formation 

Répartition du temps en % :

Contrôle technique des systèmes d’assainissement non collectif

Applications pratiques :

50

Exposés théoriques :

50

936 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI5 Public concerné : Personnel technique chargé du contrôle des ANC Objectifs : Connaître le contexte réglementaire et technique de l’ANC Etre capable d’effectuer un contrôle technique dans les règles de l’art et d’apporter des réponses techniques adaptées Savoir rédiger les comptes rendus de visite •

 

Durée : 3 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter)

   

Coût : 936 € net/ net/stagiaire

 

Le contexte réglementaire de l’ANC et les responsabilités des acteurs concernés - le SPANC Les DTU en vigueur ; les critères de conformité ; les aspects technologiques et matériels : bacs dégraisseurs, fosses toutes eaux, filtres à sables, tranchées d’épandage L’entretien des dispositifs d’ANC et le devenir des matières de vidange Les éléments du contrôle et son organisation Le contenu du compte rendu de visite et exemples - Apprentissage à une bonne rédaction du rapport - Analyse et commentaires des anomalies Visites techniques d’installations anciennes et récentes Exercices de rédaction de compte rendu (par binôme) Le rôle élargi du SPANC : conseils auprès des usagers - relations avec les mairies Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

32

1. La formation technique professionnelle

Applications pratiques :

40

Exposés théoriques :

60


L’assainissement collectif et individuel

Compostage et épandage des boues urbaines

468 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI6 Public concerné : Technicien ou responsable assainissement des collectivités Objectifs :

Connaître le contexte réglementaire et technique de la gestion des boues résiduaires urbaines Mesurer l’intérêt du compostage des boues et connaître les paramètres associés sur les plans technique, économique et environnemental

Durée : 1.5 jour Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 468 € net/ net/stagiaire



Les enjeux du traitement et de l’élimination des boues de STEP : différents types de boues, valeurs agronomiques, agents pathogènes Les obligations règlementaires, les responsabilités de acteurs, les attentes et réticences des utilisateurs



Les principales filières de traitement et d’élimination : la valorisation agricole, le compostage, la méthanisation,… - Etat de l’art des filières et orientations données par le PDEDMA de 2008



Le compostage : principe général, motivations pratiques, règlementaires et sociales - Visite technique d’une plateforme



Les aspects techniques du compostage : paramètres et phases clés du processus, contraintes d’exploitation d’une plateforme, doses employées



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Méthanisation des déchets et matières organiques

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

70

624 € net/stagiaire Synthèse du programme

Code : ACI7 Public concerné : Technicien de collectivités, de l’industrie, de l’agriculture et de la grande distribution Objectifs :

Connaître les enjeux liés à la mise en place d’un projet de méthanisation de déchets Comprendre les composantes et paramètres associés à la faisabilité du projet

Durée : 2 jours Dates et Lieu : A définir avec le commanditaire (nous consulter) Coût : 624 € net/ net/stagiaire



Le contexte règlementaire et environnemental - les filières de traitement et de valorisation des déchets et matières organiques



La filière méthanisation : principe, enjeux, contraintes, réglementation



Les composantes d’un projet : contexte local et objectifs, besoins énergétiques, différentes ressources en substrats méthanisables et gisements, compléments éventuellement nécessaires, dimensionnement et choix du process,… - Visite d’un site de méthanisation



La règlementation ICPE liée au projet : procédures et contraintes de gestion de l’installation



Analyse et suivi de la rentabilité économique du projet



Validation des acquis de la formation

Répartition du temps en % :

Applications pratiques :

30

Exposés théoriques :

1. La formation technique professionnelle

70

33


POUR VOUS INSCRIRE dans nos formations Il suffit de nous renvoyer ce bulletin : • •

par mail à contact@aqua-lp.fr ou par courrier postal (cf. pied de page)

STAGIAIRES 1 - □ Mme □ M. NOM - prénom : Tél : Code formation : Titre :

Fonction : Mail : Dates :

2 - □ Mme □ M. NOM - prénom : Tél : Code formation : Titre :

Fonction : Mail : Dates :

3 - □ Mme □ M. NOM - prénom : Tél : Code formation : Titre :

Fonction : Mail : Dates :

4 - □ Mme □ M. NOM - prénom : Tél : Code formation : Titre :

Fonction : Mail : Dates :

COLLECTIVITE OU ENTREPRISE COMMANDITAIRE NOM : Adresse : Interlocuteur (trice) : Mail : Adresse de facturation (si différente) :

Tél :

Demande d’établissement d’une convention* : * la facture tenant lieu de convention simplifiée

Fax : Tél (ld) :

□ oui

□ non

Une convocation sera adressée par mail au commanditaire et aux stagiaires, accompagnée du programme et des modalités d’organisation. Ce bulletin vaut bon de commande et acceptation des CGV.

A

le

Signature et cachet AQUA.LP - 9, rue Jean Rebier 87220 FEYTIAT - n° OF : 74.87.00867.87 (DIRECCTE) SIRET : 442 631 933 00037 - Code APE : 7490B

34

1. La formation technique professionnelle


L’expression de vos besoins pour des formations sur mesure

Commanditaire : …………………………………………………… Interlocuteur(s) Administratif : Nom : …………………..…………….

Fonction : ………..………………....

Tél : ………………………………... Mail : ………………………………..

Technique : Nom : …………………..…………….

Fonction : ………..………………....

Tél : ………………………………... Mail : ………………………………..

Thèmes de formation (plusieurs choix possibles) :

Mots clés :

 La chimie de l’eau et ses traitements

………………………………….………….

 L’hydraulique et l’exploitation des ouvrages d’AEP

………………………………….………….

 La technologie - les travaux - la sécurité

………………………………….………….

 La qualité de l’eau en distribution

………………………………….………….

 L’eau dans les bâtiments

………………………………….………….

 L’assainissement collectif et individuel

………………………………….………….

Niveaux/fonctions des stagiaires : ……….……………………. Nombre pressentis : …………………………………………….

Observations complémentaires :

Durée estimative de la formation : …………………………….. Période souhaitée : ………………………………………….….. Lieu de la formation : ……………………………………..….....

A nous retourner par email à contact@aquacontact@aqua-lp.fr

1. La formation technique professionnelle

35


2 - LES ETUDES ET LE CONSEIL La rigueur et le respect des objectifs fixés sont au cœur de notre démarche Qu’il s’agisse d’un projet de formation ou d’une mission d’étude, notre priorité est d’être à l’écoute du vrai besoin pour le traduire dans notre proposition.

Une attention et une mise en œuvre personnalisées L’ordinogramme ci-après illustre les étapes de notre approche « conduite de projet » 1ère prise de contact

Définition précise du besoin

Tél Mail RDV

(formation, étude…)

Proposition technique et financière

Aménagements et validation des modalités

Commande client

Préparation de l’action

Mise en œuvre de l’action Validation et mesure de la satisfaction

Facturation Règlement Archivage

36

2. Les études - le conseil

Offre technique Programme de formation Devis

Bon de commande Convention

Utilisation des moyens humains, logistiques et techniques appropriés

Compte rendu de la mission

(rapport d’étude, de formation)

Facture


Quelques exemples de problèmatiques actuelles... La gestion patrimoniale des ouvrages Garantir la pérennité d’un service d’eau ou d’assainissement suppose de bien connaître ses composantes techniques, d’appréhender ses faiblesses, d’anticiper assez tôt les investissements urgents, d’évaluer les risques de non-respect des exigences règlementaires et normatives (performances du réseau, état des conduites, qualité de l’eau distribuée, niveau de connaissance des installations,0). AQUA.LP vous propose un pré-diagnostic qui vous aidera à définir vos premières orientations pour une gestion durable de votre patrimoine (études complémentaires, renforcement des moyens matériels, travaux0).

Vous avez une question technique précise qui entre dans notre champ de compétences ? Nous mettrons tout en œuvre pour y répondre ou pour vous orienter vers d’autres sources d’informations

2. Les études - le conseil

37


La maîtrise de la qualité de l’eau Depuis plus de quinze ans et la transposition en droit français de la dernière Directive européenne, la « réglementation eau potable » n’a cessé de se durcir, y associant son lot de non-conformités et de dérogations. Santé, sécurité sanitaire, évaluation des risques (, autant de maîtres mots illustrant les enjeux, et les nouvelles obligations de moyens imposés aux gestionnaires d’ouvrages publics et privés. Sur ces dossiers sensibles, notre volonté est d’essayer de vous apporter des réponses simples et pragmatiques dans le but de résoudre une problématique clairement identifiée. Exemples : ∗ Etude de la vulnérabilité des ressources et ouvrages (protection des captages, sécurisation

des stockages0) ∗ Organisation du programme d’auto surveillance de la qualité de l’eau potable ∗ Diagnostic technique des réseaux intérieurs et mise en place des carnets sanitaires dans

les établissements de santé, les ERP... ∗ Lutte contre les risques de contaminations chimiques et microbiologiques sur le réseau

de distribution (identification des points critiques, cartographie des abonnés à risque vis-à-vis de retours d’eau, interconnexions avec les puits et forages privés et avec les réseaux de récupération d’eaux de pluie0).

Dans le même esprit, et en association étroite avec un bureau spécialisé, AQUA.LP vous propose son concours pour la définition et le suivi de votre plan de communication, dans le respect des objectifs du service et en cohérence avec la politique de communication déjà existante. La collectivité se doit en effet de communiquer avec pertinence sur ces sujets délicats auprès d’usagers de plus en plus « consomm’acteurs ».

38

2. Les études - le conseil


Le comptage et les économies d’eau « Tiroir caisse » du service de l’eau, le parc compteur justifie une attention toute particulière : les compteurs d’eau servent en effet à la facturation mais aussi au contrôle de toutes les consommations du réseau = jusqu’aux pertes en distribution. De leur précision, sensibilité et fiabilité dépendent : - les choix stratégiques de la politique de lutte contre les fuites - l’optimisation de l’équilibre financier du service. Une analyse fine des consommations, des rendements (techniques et financiers) et indices de pertes, associée à une étude technique du parc compteur permettra d’évaluer le potentiel d’amélioration du réseau. Nous pouvons vous aider à conduire votre politique de renouvellement des compteurs et de lutte contre les fuites et gaspillages sur le réseau à travers une étude portant sur : - les âges - leurs typologies - la mesure des performances métrologiques basée sur un échantillonnage représentatif.

∗∗∗∗∗∗∗∗ Les nombreux encouragements et mesures fiscales incitatives en faveur des économies d’eau ont malheureusement induit certains effets pervers parmi lesquels : ●

le risque croissant de contamination de l’eau potable par des interconnexions avec des réseaux d’eau de pluie construits au mépris des règles techniques en vigueur, ou bien encore celui d’intoxications d’usagers ignorant les usages réservés à l’eau de pluie (

le déséquilibre financier consécutif à une augmentation du nombre d’usagers mobilisant des ressources de substitution (puits, eaux de pluie0), échappant ainsi à la redevance assainissement et devenant en quelque sorte des « passagers clandestins » du service de l’eau. Que dit la réglementation sur ces sujets ? De quels moyens dispose la collectivité ? Quels outils mettre en place ?

Nous sommes engagés par le respect de gestes simples et écoéco-responsables en faveur de la protection de notre environnement

2. Les études - le conseil

39


La défense incendie Attendus depuis des années, les textes de la réforme relative à la DECI (Défense Extérieure Contre l’Incendie) sont parus en début et en fin d’année 2015 : - Le décret n° 2015 - 237 du 27/02/2015 qui pose le principe d’un « référentiel national » et d’une déclinaison des mesures au niveau local (département et commune), à travers un règlement départemental DECI et la possibilité d’établir des schémas communaux DECI - L’arrêté du 15/12/2015 qui accompagne le référentiel national. Ce dernier fixe les grands principes (caractéristiques des points d’eau, signalisation, contrôle,0) Ainsi, chaque préfecture aura pour mission, dans un délai maximal de 5 ans, de définir les règles, dispositifs et procédures en matière de défense incendie. Ce travail sera traduit dans le règlement départemental, élaboré par le SDIS en concertation avec les collectivités. La « compétence incendie » pourra être transférée vers les EPCI et il reviendra aux maires ou aux présidents des EPCI de définir les risques incendie, d’aménager, de signaler, d’entretenir et de contrôler les points d’eau servant à la DECI. Dans une logique d’anticipation, AQUA.LP peut vous proposer une étude prospective visant à examiner les conséquences de cette réforme pour la collectivité. Une note de synthèse à destination des élus est rédigée en conclusion du rapport d’analyse.

40

2. Les études - le conseil

2. Les études - le conseil

40


3 - L’ASSISTANCE TECHNIQUE A L’EXPLOITATION

Une assistance technique dans des domaines spécifiques d’intervention Exemples ∗ recherche de fuites et tracé de canalisations ∗ contrôle des matériels de défense incendie ∗ choix et maintenance des dispositifs anti-retour ∗ mise en œuvre de l’auto surveillance ∗ ...

Il s’agit de prestations justifiant d’une expérience ou de compétences particulières. Ces interventions requièrent en outre des moyens techniques parfois couteux et sophistiqués (corrélateurs, détecteurs électro-acoustiques, valises ou mallettes de contrôle, () AQUA.LP est disponible pour se déplacer sur vos installations et réaliser la prestation attendue.

N’hésitez pas à nous consulter qu’il s’agisse d’une intervention ponctuelle ou récurrente

41


NOTES PERSONNELLES

42 42


EXTRAITS DES CONDITIONS GENERALES DE VENTE (version intégrale disponible sur demande)

DOCUMENTS CONTRACTUELS AQUA.LP adressera au commanditaire le programme de la formation accompagné d’une annexe financière et d’une convention de formation* ou une proposition technique accompagnée d’une annexe financière (missions d’étude ou AMO). Dans le cadre des marchés publics ces documents pourront être complétés par une lettre ou un bon de commande émanant du commanditaire. Ces documents porteront l’ensemble des informations relatives au marché conclu et en particulier : ● le détail des caractéristiques techniques et du contenu de la mission ● le coût (en € net) et ses modalités de règlement ● les dates et/ou les délais d’exécution * en application de l’Ordonnance 2005-731 du 30/6/2005 (Art. L. 920-1), la facture vaut convention simplifiée AUTRES DOCUMENTS Pour les missions de formation AQUA.LP remettra à chaque stagiaire : ● un support de stage dans un format adapté (clé USB, classeur, () ● une attestation de formation nominative Pour toutes les prestations, AQUA.LP remettra au commanditaire un rapport (stage, étude, assistance() précisant les conditions du déroulement de la mission, l’atteinte des objectifs techniques ou pédagogiques et les documents d’évaluation de la mission. CLAUSES PARTICULIERES AUX ACTIONS DE FORMATION Les actions de formation sont conduites conformément à un programme prévisionnel visé et validé par les référents techniques et administratifs. La proposition technique précise, en fonction des objectifs déterminés, les moyens humains, pédagogiques et matériels mis en œuvre, ainsi que les processus permettant de suivre l’exécution de la mission et d’en apprécier les résultats. CLAUSES PARTICULIERES AUX MISSIONS D’ETUDES, CONSEIL ET ASSISTANCE Les missions d’études, conseil et assistance sont réalisées conformément à une proposition technique et financière visée et validée par les référents techniques et administratifs. L’offre précise, en fonction des objectifs déterminés, les moyens humains, techniques et matériels mis en œuvre et nécessaires à la bonne conduite de la mission, ainsi que les processus permettant de suivre son exécution et d’en apprécier les résultats. TARIFS DES PRESTATIONS ET CONDITIONS DE FACTURATION Formations Le prix de chaque formation est clairement affiché sur notre catalogue et calculé pour permettre l’ouverture de nos formations à 4 stagiaires. Le coût de la formation n’inclut pas les frais de déplacement et d’hébergement du stagiaire (sauf disposition particulière précisée dans l’offre financière concernant l’hébergement). Pour les formations organisées en intra entreprise, les frais de mission du formateur seront facturés en sus de frais de formation et sur la base de forfaits (pour l’hébergement et la restauration) et des IK (légaux en vigueur au moment de la facturation pour un véhicule type berline). Les temps d’immobilisation en déplacement du formateur sont intégrés de manière forfaitaire et globale dans le coût du stage. La grille de tarification retenue n’intègre pas la composante durée du stage (coût journalier identique pour des formations de 1 j ou de 5 j). Un principe de dégressivité du coût stagiaire est appliqué par seuils, définis selon le nombre de participants : ceci conduit à la fois à une diminution du coût de la formation/stagiaire et à une augmentation du coût journée pour le commanditaire, prenant ainsi en compte : les coûts de gestion administrative des dossiers, de fournitures et d’éditions des supports, de la plus grande difficulté dans l’exécution de la mission et du bénéfice retiré pour le client. Les demandes spécifiques d’un commanditaire ne pouvant être satisfaites par notre catalogue, feront l’objet d’une proposition technique et financière intégrant éventuellement des temps complémentaires de préparation de l’action. Les prix sont indiqués en € net de TVA. Une facture en deux exemplaires sera adressée à l’adresse de facturation indiquée par le commanditaire ou à défaut au siège social. Autres prestations Le prix facturé sera celui indiqué sur l’annexe financière jointe à l’offre technique. Un acompte de 30 % sera versé à la commande pour toute intervention mobilisant plus d’une semaine de temps de travail. Les prix sont indiqués en € net de TVA .

43


9, rue Jean Rebier 87220 FEYTIAT Tél : 05.55.34.29.41 Fax : 09.70.06.57.54 Mail : contact@aqua-lp.fr Web : www.aqua-lp.fr

réactivité et mobilité en France métropolitaine et ultramarine

Membre des associations

Membre co-fondateur du Pôle Environnement du Limousin


Catalogue AQUA.LP