Issuu on Google+

1

2

… SOMMAIRE … page

2

Le stage en quelques lignes

pages

4 et 5

Présentation de l’agence

pages

6 et 7

page

8

pages pages pages pages

9 à 10 11 à 13 14 à 18 19 à 22

page pages

23 24 à 29

Evaluation personnelle du stage

page

30

ANNEXE

page

31

page

32

page page page page page

33 34 35 36 37

Carte du monde

Le stage : description du travail effectué      

     

Explication des étapes du projet Initiation à Autocad Concours de la S.IM.KO Commission de Sécurité de la Piscine de Sinnamary Les réunions de chantier Un relais jeune pour le quartier de l’Anse

Soyouz, le lanceur russe arrive en Guyane Cayenne, une capitale remplie d’histoire Kourou Paysage de Guyane Sur la route de l’Ouest L’art businenge

3

… LE STAGE … En quelques lignes J’ai décidé de faire mon stage, en Guyane afin de découvrir d’autres types d’architecture, et de pouvoir voir d’autres façons de réfléchir un projet. C’est aussi un paysage et une façon de vivre que je côtoie depuis mon enfance et que j’aime énormément. C’est un dépaysement total dans le quotidien, un rythme de vie différent, des paysages urbains marquant où peut exister des différences de richesses énormes d’une rue à une autre. La Guyane en tant que département français, possède les mêmes législations (comme la loi MOP) qu’en métropole sur le plan de l’architecture, de l’urbanisme et de l’environnement. Mais face à sa situation climatique (région tropicale), géographique (en Amérique du Sud- côte atlantique et forêt Amazonienne), historique (un pêle-mêle des cultures indiennes, africaines, coloniales), des réglementations architecturales et urbaines spécifiques sont mises en place. Mon stage s’est déroulé du 1er au 31 Juillet 2008 dans l’atelier de l’architecture d’Yves Le Tirant à Kourou. Pendant tout ce mois, j’ai appris à manier un nouveau logiciel (Autocad), j’ai fais quelques visites de chantier, j’ai travaillé sur des petits projets, et j’ai participé à une commission de sécurité. J’ai aussi pu voir les difficultés de faire un permis de construire. J’ai aussi aidé l’agence pour un concours. Mes horaires : Lundi – Mardi – Jeudi : 8h15 – 12h45 / 14h15 – 17h45 Mercredi – Vendredi : 8h45 -12h45

4

5

… L’ENTREPRISE … ATELIER D’ARCHITECTURE - Yves Le Tirant architecte DPLG

Yves le Tirant créa en 1989 son agence à Paris, avec un associé. Connaissant la Guyane précédemment, il a décidé de s’y implanter en 1991. Par la suite, il s’est séparé avec son associé. Aujourd’hui, l’agence se trouve à Kourou. En 1994, Karine Schmitt le rejoint, puis Joan Viot en 2001. Actuellement, ils sont quatre, tous architectes de formation, sauf la dernière arrivée, Johanna, qui a en sa possession, une licence de génie mécanique et de génie civile. Yves le Tirant possède le statut d’architecte libéral. Dans l’agence, il s’occupe principalement de la partie conception et esquisses du projet, ainsi que le suivie de chantier. Karine et Joan, quant à elles, sont architectes salariées, et s’occupent majoritairement de la partie : exécution, les plans, et les permis de construire.

En projet, ils font majoritairement des logements collectifs, mais ils ont aussi fait centres sportifs comme les piscines de Matoury et de Sinnamary, des logements individuels, des bâtiments publiques comme l’extension et la réhabilitation du centre de secours principal de Kourou et le siège de la Mission Locale Régionale de Guyane à Cayenne.

6

7

8

UN PROJET : DU CONCOURS A SA LIVRAISON Un vrai parcours du combattant Un des objectifs principaux de mon stage a été de comprendre et d’assimiler les différentes étapes d’un projet. Chaque phase est une étape clé dans son évolution et possède un sigle.  ESQ = Etudes d’esquisse (éch. 1/200) C’est l’étape où l’on propose un plan d’ensemble du projet avec les éléments majeurs du programme.  Etudes d’Avant projet - APS = Avant Projet Sommaire (éch. 1/200) On donne plus de détails et de précisions au projet sur sa volumétrie, et le découpage des tranches des travaux - APD = Avant projet Détaillé (éch. 1/100) APD débouche sur la réalisation du permis de construire  -

PRO = Etude de projet Plans – Coupes – Façades (éch. 1/50) Détails de constructions (éch. du 1/20 au 1/10) Plan d’électricité

 DCE = Dossier de consultation des entreprises Ce sont des dossiers construits par les entreprises qui répondent à l’appel d’offre, et ils contiennent les pièces nécessaires pour la consultation.  Chantier - DET = Direction-Exécution-Travaux L’architecture doit vérifier que les documents d'exécution et les ouvrages en cours de réalisation respectent les dispositions des études effectuées. Il doit aussi vérifier la conformité des documents donnés par les entreprises et des règles à suivre. - Mission de Visa des plans fait par les entreprises - Etude d’exécution => mission complémentaire 9

Ex : plans structure (plan béton, plan charpente…) Exécution des fluides (électricité, plomberie, gaz...)  -

Phase Final de Chantier Assistance aux opérations de réception = AOR Aide à la maitrise d’ouvrage Réception du bâtiment, voir les défauts  détails, finitions

 -

Dossier des ouvrages exécutés Récolte des documents de toutes les entreprises Dossier donné à la maitrise d’ouvrage et au contrôleur technique

10

INITATION A AUTOCAD L’agence où j’ai travaillé, n’utilisait pas le logiciel que j’ai appris au cours de ma licence (Archicad). Il travaille avec Autocad. C’est un logiciel de C.A.O (conception assisté par ordinateur) que beaucoup d’architectes et d’entreprises de construction utilisent. Aujourd’hui, sont rares les architectes et les dessinateurs qui travaillent encore à la main (rottring, té, équerre). Petit à petit, le dessin est produit à l’informatique. C’est un outil pratique et permet, par exemple, aux architectes de transmettre leurs plans aux entreprises pour qu’ils puissent insérer les futurs chemins de câbles ou le système de tuyauterie d’un édifice. Ils travaillent alors tous sur une même base de données. Des codes couleurs, et des codes de traits sont alors mis en place entre les différents utilisateurs. Afin de m’approprier le logiciel, j’ai travaillé sur plusieurs petits projets. Au début, ça n’avait pas été facile, et je ne sais pas encore tout faire. Mais j’ai plutôt bien progressé. Mon premier travail a été de dessiner les plans du futur local de l’agence. Je suis partie d’un plan de base que l’agence avait récupéré. Suite aux relevés rapides que j’ai faits avec Karine dans le futur local, j’ai dû ajouter des éléments. Il manquait certaines données comme des murs, les sanitaires ou la position des climatiseurs. (Voir plan du local page 12) Une fois que j’ai su mieux l’utiliser, j’ai travaillée sur l’extension du siège de la S.IM.KO à Kourou. Le chantier a déjà commencé. Cependant, la S.IM.KO aimerait que le bâtiment adjacent l’extension soit intégré au projet. Ce sont d’anciens logements (leur appartenant) que la société aimerait transformer en bureau. J’ai dû faire la coupe de ce bâtiment à partir de plans quand la S.IM.KO a donné à l’agence. (Voir la coupe page 13) 11

12

13

CONCOURS DE LA S.IM.KO 146 logements pour Kourou Lorsque je suis arrivée à l’agence, ils travaillaient sur un concours. C’était leur dernière semaine, avant le rendu, le lundi 7 Juillet à 12h. Début 2008, la S.IM.KO a lancé un concours pour la réalisation de 166 logements sociaux et intermédiaires, de commerce et d’un LCR à Kourou. L’agence a répondu et a fait parti des 3 finalistes, suite à une présélection. L’agence a remporté ce concours. Ils ont eu les résultats le 24 Juillet. Le site se trouve sur l’Avenue Victor Hugo, à proximité du stade municipale. La maitrise d’ouvrage a mis en place pour ce projet, un budget de 13 000 000€. Une partie de l’existant se trouvant sur le terrain a été rasé. La construction de l’ensemble se fera en plusieurs étapes, étant donné que c’est un projet ayant une taille assez importante. Pour le concours, je les ai aidés sur la modélisation du projet. Une agence de graphistes en France leur avait fait une projection 3D de deux façades (côtés rues) et des élévations possédant des couleurs et des textures. Mais, en envoyant les élévations, l’agence s’est rendu compte qu’il manquait trois bâtiments. J’ai eu pour mission de les faire en deux jours. A partir, de la production des graphistes, j’ai dû créer un photomontage, assemblage sur Photoshop, des trois dernières élévations.

14

15

16

17

18

LA COMMISSION DE SECURITE A la piscine de Sinnamary - Mercredi 2 Juillet 2008

Sinnamary se trouve à une soixantaine de kilomètre de Kourou. Le maire a décidé, début 2005, d’installer une piscine municipale pour sa commune (la plus proche étant celle de Kourou) Cette piscine a une certaine particularité : c’est une des premières piscines municipales installées en France, complètement en Inox (actuellement, il en existe 3). Ce type de piscine est conçu par une société Autrichienne. En Europe centrale, elles sont très développées. Elle possède deux bassins : un de 25m et un petit pour les enfants. Qu’est-ce qu’une commission de Sécurité : Avant de livrer le bâtiment accueillant du public (piscine, écoles, grandes surfaces…), une personne qualifiée vérifie que toutes les normes de sécurité soient respectées. Ex : normes incendies, le plan d’évacuation, l’accès aux enfants et aux handicapés… Ce jour-la, il y avait la présence de Monsieur le Maire (élu aux dernières élections municipales, mais non concepteur du projet), de l’architecte, du bureau technique de coordination, de la DDE, des pompiers, de la gendarmerie, d’un représentant de la 19

20

Préfecture, le responsable de la piscine, certaines entreprises ( COGIT => installateur des pompes ; Plomb’ Express => plomberie, sanitaire ; Cegelec => électricité). La commission était dirigée par un pompier qualifié pour ce type d’intervention. Il a commencé par regarder le dossier où sont rassemblés tous les papiers montrant la conformité du bâtiment : le listing du personnel, un document prouvant la « solidité » de l’édifice, le rapport final de la sécurité contre les incendies, le plan d’évacuation, le registre de sécurité de la piscine, les numéros à contacter en cas d’urgence… Ensuite, il y a le contrôle de la trousse des premiers secours. Après, la piscine est visitée selon un ordre précis : les différentes étapes que fera le client, de son arrivé dans le hall de la piscine jusqu'à sa baignade. Là sont observés tous les points à modifier avant l’ouverture, et la conformité et le respect des normes de la piscine. Ex : Les poignets des portes, les passages pour les handicapés, la transition dans la cabine ou les vestiaires. J’ai ressenti un point majeur dans cette visite: la question de l’accessibilité handicapé. Aujourd’hui, c’est un point essentiel et inévitable dans la construction de tout édifice public. De plus, il est mis à disposition un fauteuil roulant spécifique à la piscine.

21

22

LES REUNIONS DE CHANTIER Les réunions de chantier ont plusieurs fonctions : - De voir les avances des travaux - Voir les problèmes que pose la construction - Vérifier le travail qui est fait : propreté, respect des consignes - Planifier les étapes futures et voir si les indications données aux réunions précédentes ont été faits. Durant le stage, je suis allée sur deux chantiers : celui de l’extension de la S.IM.KO et celui de 39 Logements à l’extérieur de Kourou. J’ai pu rencontrer différents corps de métiers, et améliorer mes connaissances. (Par exemples sur les codes couleurs des tuyaux : bleu, rouge, vert, noir ; ou observer les coffrages). Le chantier des 39

23

MON TRAVAIL AUTONOME Un local pour les jeunes du quartier de l’Anse

La commune de Kourou et la S.IM.KO ont décidé de mettre en place des projets afin de développer l’initiative des jeunes. Actuellement, 3 projets de ce type sont en cours à Kourou : - L’aménagement d’un ancien garage à vélo en petit carbet - L’aménagement de trottoirs dans à côté de Match - L’aménagement d’un local pour les jeunes dans le quartier de l’Anse Yves Le Tirant m’a demandé de travailler sur le projet des jeunes du quartier de l’Anse. Je suis allée les rencontrer, afin de savoir ce qu’ils souhaitaient faire et comment ils envisageaient l’aménagement du local. Suite à un travail préliminaire qu’avait produit le groupe, je devais refaire les plans sous informatique afin de présenter le projet à la S.IM.KO. J’ai commencé par les relevés du lieu. J’ai dû le faire en deux temps. Je me suis rendue compte qu’il me manquait des cotations lorsque j’ai voulu mettre le plan sous informatique. Après il y a la phase de l’esquisse : j’ai produit différents plans à la main afin de trouver le meilleur aménagement. Yves m’a corriger et m’a dit les choses à enlever ou à garder.

24

25

26

Lorsque je suis passée à l’informatique, le projet s’est complexifié avec les normes pour handicapés. Il fallait revoir les normes d’accès, les sanitaires, la hauteur de la borne d’accueil…

27

28

…EVALUATION PERSONNELLE… Dans l’ensemble, le stage s’est plutôt bien passé. J’ai été très bien accueilli. Il existait une bonne entente au sein de l’agence J’ai pu rencontrer et discuter avec des personnes, venant de différents corps de métier, dans le bâtiment : maitre d’œuvre, maitre d’ouvrage, BET, entreprises diverses du bâtiment. J’avais plusieurs optiques en partant. Je voulais voir comment s’organiser le travail dans un bureau d’architecte, aller sur le terrain pour participer à des réunions de chantier et découvrir différents types de construction. Je pense avoir atteints tout ces objectifs. En plus de ça, j’ai appris à manier un nouveau logiciel que je n’avais jamais utilisé auparavant. Je trouve que ça a été très bénéfique pour moi car je me suis rendu compte que beaucoup utilisé Autocad. Cependant, même si ça a été très intéressant, j’ai préféré les moments « sur le terrain » : comme les visites de chantiers, la commission de sécurité, rencontré le groupe de jeunes et les relevés. J’ai beaucoup appris à l’agence, mais ça m’a confirmé ce que je craignais : le travail en agence n’est pas ce qui m’attire le plus. Mais il était important pour moi de faire ce stage en agence car ça m’a permis de voir si j’étais faite pour ça ou non.

29

30

31

32

33

34

35

36

REMERCIMENTS A : Yves Le Tirant et Karine Schmitt De m’avoir accueilli dans leur agence Plomb’ Express De m’avoir permis d’aller sur le chantier de Soyouz A mes grands-parents De m’avoir hébergé pendant deux mois

Les chroniques de Charline l’exploratrice en Guyane sur : http://chavoyagetralala.canalblog.com 37


RAPPORT DE STAGE : stage d'architecture en Guyane