Issuu on Google+

NaHaiWriMòc 2014

NaHaiWriMòc 2014


NaHaiWriMòc 2014

Tanka, haïku, senryu & haïbun.

Ce livret est le recueil d'un ensemble de haïku composé lors du NaHaiWriMo*, le « Mois National d'Écriture de Haïku ».

Le tanka est un poème d’origine japonaise. Il est composé de deux parties de 17 et 14 syllabes. Le premier tercet composé de 3 vers écrits sur le rythme de 5 / 7 / 5 syllabes et, pour la deuxième partie, 2 vers de 7 syllabes.

Pour participer, il faut écrire un haïku par jour pendant le mois de février. Écriture libre ou sur le mot du jour qui est donné par les organisateurs anglosaxons (ce qui explique certaines étrangetés). Mes haiku sont d'une manière générale composés en occitan, vous les trouverez ici traduits en français, parfois en anglais et:ou en esperanto : « Karaj amikoj esperantistoj, mi ne skribis esperanton de antaŭ tri jaroj. Mi petas vian indulgon pri la eraroj. Dankon ! »

En une heure, Loire baisse en son niveau Sous la clarté. Deux centimètres en moins Ne jouent pas sur sa longueur. Nous ne sommes pas japonais mais européens. Nos systèmes grammaticaux sont différents, il apparaît donc normal que la composition générale diffère un peu. Le haïku est le tercet initial de ce poème. Il peut aborder les thèmes les plus anodins de la vie, de la nature. Il dépeint une ou des émotions. Outre la contrainte du rythme, les puristes, par respect des règles, veulent voir figurer dans ce poème un « mot de saison », le kigo en japonais. Ce peut être une plante, une saison, un animal, une couleur...

*

Sur le « mur » fessebouq : https://frfr.facebook.com/nahaiwrimoenfrancais

Écrivez un haïku par jour pendant un mois. Participez en grand nombre en affichant vos haïku sur cette page du 1er au 28 février 2014. Copié du site anglais : https://sites.google.com/site/nahaiwrimo/ Write one haiku a day for the month of February! Why February? Because it’s the shortest month—for the world’s shortest genre of poetry. Join poets around the world who pledge to write at least one haiku a day for National Haiku Writing Month. Or write haiku every day of every month, all year round, on the NaHaiWriMo site on Facebook, with daily writing prompts to inspire you. NaHaiWriMòc 2014

En une heure, La Loire s’est abaissée Sous le soleil. Lorsque le « mot de saison » est absent, le haïku s’appelle un senryu. Cette forme poétique est une forme équivalente au trait d’esprit, à la galéjade occitane. L’important ici est le dernier vers qui doit être « surprenant ». Suivi du regard La Loire descend, descend, Selon la carte. Un, ou des, tanka, haïku ou senryu peuvent être vêtus du texte d’une micronouvelle d’environ 800 à 1000 mot, c’est à dire du texte d’un haïbun.


Pour lire l’occitan1, ici dans son dialecte limousin : Chaque langue a sa façon de s’écrire, sa graphie, l’occitan comme les autres, et depuis longtemps, depuis le début, il y a plus de 1000 ans2. En voici un bref aperçu : • La lettre a correspond à peu près au son o très ouvert comme celui de « robe ». En final, suivi du r de l’infinitif ou du s des pluriels, il devient un a long & franc3. • Les o et ó correspondent au ou français. • La lettre ò note le son o. • La lettre e (sans accent) se prononce entre é & è ; c'est un son instable en limousin. Les lettres é & è (accentuées) notent un son identique au français. • Le oi correspond au français ouei. • Le es se prononce ei ou eï et quelquefois es. • Le l et le n sont mouillés par le -h, exp : abelha {abeyo} ~ abeille, montanha {mountagno} ~ montagne. • Certaines consonnes sont là pour des raisons d’étymologie ; elles ne se prononcent pas mais se font entendre par allongement de la voyelle. Exp : Lemòtges ~ Limōges. • L’apostrophe, au début d’un mot, indique la disparition à l’usage de sa première syllabe, le plus souvent un a. • Les consonnes finales ne sont généralement pas prononcées. • L’accent tonique est sur l’avant dernière syllabe si le mot est terminé par une voyelle, un –s ou un – n dans les conjugaisons. Dans les autres cas, il est sur la dernière syllabe. L'accent graphique, en plus de modifier le timbre, signale toute place anormale. _____ 1 Inspiré du marque page des éditions du « Chamin de Sent Jaume » 2 Un des monuments de la langue d’òc, le Boecis, texte du XIe siècle est conservé à Orléans. 3 À part dans mon canton natal où il est réalisé è

NaHaiWriMòc 2014

JP Bertand ☺2014, pòt estre copiat & distribuat « a gratís ».

La polica usada es : Champagne & Limousine


1 de febrier Vent brun dins la nuech... 'N'aranha sus mon caier Prumiera lectritz. Vent brun dans la nuit... Araignée sur mon cahier Première lectrice. Brown wind at night... Spider on my exercise book First reader.

3 de febrier Compartimentat. Un sosrire me damanda Ent'es la lum. Dans le train. Un sourire me demande Où allumer. In the train. A smile asks me Where to switch the light on.

Bruna vento en la nokto... Araneo sur mia kajero Unuan legantino.

En la trajno. Rideto demandas min Kiel ŝalti.

Mòt dau jorn : banjò

Mot du jour : bandage

Serada crespas Farina, uòus, sau, aiga... Mai l'aër de banjò.

Le bandage blanc, À courir dans la rue, Passera au rouge. Mòt dau jorn : bandatge 2 de febrier

Lu vise netiar Sas espatlas e son cuòu... Lu tornar 'trapar ? Sadolat au roge L'òme se fai lichar. Aima ma linga ?

Qu’un bandatge blanc Corresse per la rua, Virará tòst roge.

4 de febrier Clonc ! Dins la serva. « Sei estada bischada, 'Restí galhauda ».

Mot du jour : frère « Frères ennemis » Un film de yacine Balah 20 h 30 NaHaiWriMòc 2014

Plic ! Dans la mare. « Déjà embrassée Je reste une grenouille ».


Ploc! In the puddle. " Already kissed I remain a frog ".

Heron on quays. " Stop, with your haiku! I want to fish ".

Plaŭ ! En la flako. « Jam kisita min restas ranon ».

Ardeo sur la kajoj. « Haltigu, kun viaj haiku ! Mi volas fiŝkapti ».

Mot du jour : noir Mot du jour : bosse Le scooter rangé, Il rentre plein de « noires »*. Où as-tu trainé ? The orderly scooter, He returns full of "blacks"**. Where are you going ?

En pleine Beauce, Des bosses un peu partout… Seules des taupes. Mòt dau jorn : boça

Mòt dau jorn : negre

Mitan de plana, Bauça caraboçada. De las taupadas.

Sautet dau petaron Plen de negras. Ente ses tu ‘nat correr ?

6 de febrier 5 de febrier Bernat-pescha daus cais « Daissatz me mai vos haiku ! Vòle màs pesh... ». Héron sur les quais. « Lâchez moi avec vos haiku ! Je veux pêcher ».*** *

Ami-e-s francophones, « noires » est un limousinisme, c’est à dire la traduction en « français » d’un des mots limousins qui désigne les puces. ** « blacks » is a translation for the occitan word « negras », use here to speak about « flea ». *** Mais aussi : Gris est le héron... Et rond petit patapon. « Lâchez-moi bordel ». NaHaiWriMòc 2014

Sus dau sable, Un violonaire juga Los canards son per sopar Banc de sable, Joueur de violon, Les canards viennent au festin. Sandbank, Player of violin, Ducks come to the feast. Sablobenko Violonisto ludas La anasoj venas al la festeno.


Mot du jour : batterie Trois ans de guerre Syriens morts en batterie. On joue à Sochi.

8 de febrier Plich ! Dinc lu containair, Veire, plastic tot i vai, Per 'nar viste. Plich !*

7 de febrier

Mot du jour : rebondir

Au distributor, Se gratona los rostons. 'N'afar de borsas.

Cul sur le zafu Les cieux direct – kyosaku** Ose rebondir !

Au distributeur, Ses couilles le grattent Allo, Freud, mais allo.*

Mòt dau jorn : rebondir Cuòu sus lu zafu, Franc vers los ciaus – kyosaku Torna rebondir !

To the distributor, Testicles scratch him French elegance. 9 de febrier Al la distribuanto, Li gratas liaj kojonojn Investo ?

Graulas dins l'aubre Tachas negras dins lu fred Coma daus fruchs secs. Corbeaux dans l'arbre Tâches noires dans le froid Comme des fruits morts.

Mot du jour : boite Inondations, crimes, Tempêtes, licenciements… Ferme la boîte.

Ravens in the tree Black spots in the cold Like dead fruits.

Mòt dau jorn : boitia Korvoj en la arbo Nigraj punktoj en la malvarmo Kiel de la mortaj fruktoj.

Inondaci’s ‘quí Vent que bufa, crimís alaï Tua la boita. * *

À Florence, ville d'une autre culture, plus élégante, j'avais écrit ceci : Même devant le distributeur Elle fait Son signe de croix. NaHaiWriMòc 2014

Pas de traduction car je ne veux aucun problème avec la voisine dont je parle ; voisine aux critères de tri sélectif très personnels. ** Le zafu est un coussin de méditation, kyosaku est le nom du bâton d'éveil.


Mot du jour : croyance Crôa ! Un corbeau Coâ ! Une grenouille Il, elle, on croit Mòt dau jorn : creiança Crau ! Fai la graula Crau ! La galhauda Crau ! Lu januelh davant los diaus.

11 de febrier Leire sus la paret. Sus 'na còça engravada 'N'aucha soscha. Loire sur les duits Et sur la souche échouée Une oie songe. The Loire on wall And on the failed stump A goose thinks.

10 de febrier Bus, jorn de pluèia Quante chanja lu chaufor Un « bonjorn » gente L'eau grise le bus Au changement de chauffeur, « Bonjour » chaleureux. The water tints the bus When the drivers change, A warm " Hello ".

Luaro neglekti super la mureto Sur la grunda stumpo Ansero pensas.

Mòt dau jorn : biscuit L’ombra dau biscuit Sus lu bòle de càfe Doblada per las mijas. Et la traduction française : biscuit

Akvo koloretigas la aŭtobuson Kiam la ŝofora ŝanĝo, Varma « Saluton »

L’ombre du biscuit Dans le bol de café Doublée par les miettes.

12 de febrier Mot du jour : flageolet Quais de la Loire. Gigot-flageolet par 100. Dimanche midi.

La roda balha De l'eime au pont Quante passa lu junt Les roues marquent La respiration du pond Au passage des roues.

NaHaiWriMòc 2014


Mòt dau jorn : pausa

14 de febrier Tu ses 'na colha, La vaissela vonvonna Un goiat pura.

Erba fadala Pausa te dins ta chançon Que ‘riba lu vent.

'Spèce de connard ! Quelques bruits de vaisselle. Un enfant pleure.

Mot du jour : pause. Herbe folle* Mets ta chanson en pause Le vent arrive.

You stupid fuck! Noises of vaisselle. A child cries. 13 de febrier Darrier la clida 'La juga dins 'na ròba roja La libertat

Vi stulta fiki! Kelkaj bruoj de vazaro. Infano ploras.

Derrière le grillage Elle joue en robe rouge La liberté.

15 de febrier - Mas ! te coneisse ? - Eriá sos ton liech, goiat. - Puta, quarant'aüei*.

Mòt dau jorn : libre - Mais ! je t'connais ? - Gamin, j'étais sous ton lit. - Purée, je vieillis

‘N’istòria pesanta D’un libre d’una livra Lu pes daus mòts. Mot du jour : livre Lourde histoire Dans un livre d’une livre Le poids des mots.

- Who are you ? - Kid, I was under your bed. - Shit, it's my birthday. - Kiu vi estas ? - Infano, mi estis sub via lito. - Merdo, ĝi estas mia naskiĝtago.

*

La traduction de 「fadala 」 par un simple mot est impossible en français, francophones contentez vous de 『folle』. NaHaiWriMòc 2014

*

Mon anniversarí 'riba au mitan dau NaHaiWriMo e descubre un monstre sos mon liech.


16 de febrier Un haiku per jorn I arribe pas, i ‘rib… Trobat a la poncha.

19 de febrier Un haiku cadeau pour mon anniversaire, comme ça, gratuit, je le poste ici comme je l'ai fait lors du NaHaiWriMo :

Un haiku par jour J’y arrive pas, arriv… Trouvé sur le bord.

17 de febrier Ciaus, Leire, levada… Gris petassat per lu velò, De la lum au crín-crín.

3 petits perce-neiges Ont pointé leur nez tout blanc. La neige, néant. Élisabeth H. Tres trauca-nevias Ponchejaten lur nas blanc. Neu, ente-quò ?

Le mot du jour : bébé Cieux, Loire, levée… Le vélo zèbre ce gris. Cri-cri véloce.

18 de febrier « N’autres perpausam » Ditz blaudon blanc UMP De servar lu cap.

La belle effraie Annonce l’événement Heureuse la nuit. Mòt dau jorn : goiasson, marmilhon La dama nuech Iòfa : ifofo ! Per un marmilhon eissit.

« N’autres perpausam » Ditz blanc blaudon PS De desfar per far res.

20 de febrier

P’un programa Sauv voler prener la plaça. Vira giroeta.

Jurt’apres l’ondada, L’erba de gigonhar Fai l’aër pesant. Juste après l’ondée Le balancement de l’herbe Rend l’air humide.

NaHaiWriMòc 2014


Le mot du jour : bijou Caillou, genou, pou… Sans « s » au pluriel. Et aussi haiku. Hibou, joujou,chou… Sans « s » au pluriel. Comme les haiku.

24 de febrier Lu mòt dau jorn : basteu Sus los cais Dins lu secret d’un fustreu Un stèrne d’embarcat. Le mot du jour est : bateau

Et bijoux… Tant de poudrées reliques Dans l’adoration « ortografique ».

Sur les quais Dans le secret d’un fûtreau Un sterne embarqué.

21 de febrier 25 de febrier Davant las fenestras L’antena parabolica Per ‘visar la gent.

L’auseu afrontair ‘Stufla per la fenestra. Retorn au bureu.

Devant les fenetres Tant de paraboles Pour voir le monde.

22 de febrier

Lu haiku de la jornada mai lu mòt occitan dau nòòòòòrd (lemosin) : vimelat 7 a Lemòtges Las gestas daus temps prumiers Dins un vimelat.

Crana memòria De la granja dau papet. ‘L’eriá tant nauta ? Tant de souvenirs Dans la grange du pépé. Elle était si grande ?

23 de febrier Maïdan, Tahrir, Bornats de la libertat. Mesfiatz lu fisson.

NaHaiWriMòc 2014

Et pour que les « francofones » ne se sentent pas de reste, un haïku avec le mot du jour : tresse Maïdan, quoi faire Au milieu des révolté-e-s Avec la tresse ?


26 de febrier La frondason vòu passar Davant la prima. Mesfiatz las gialadas !

Le mot du jour : infusion de thé, brassage de bière, mousse… mousse (“brew” en anglais). Un peu d’eau chaude Un peu de thé en poudre… Moment lyophilisé.

Luna de prima, Fai mai nòstras ombretas, De nos daus gigants.

28 de febrier Lu darnier haiku dau NaHaiWriMo ente i a p'uns liams coma lu mòt dau jorn :

De bana au càfet ‘Riba lu darnier haiku NaHaiWri… claus ! Un biscuit, du thé, L'écrit avant la pause. Mon « aïkutidien ».

NaHaiWriMòc 2014

'QUEU LIBRETON ES ESTAT ESCRICH DINS LA LINGA LEMOSINA DAU NÒRD ÒEST, INTRA LAS RIBIEIRAS VIENA-VINHANA E CHARENTA.

27 de febrier

FIN ARANJAT AU MES D'ABRIU DE 2014.

De l’aiga chauda Un culher de tè en grun… Momint iofilisat.


Avant le NaHaiWriMo, l’entraînement de 2013, car tenir le rythme d'un haïku par jour n'est pas facile ‘Nar a contre-sens. Aup ! Los polets qu’arriban, Tintar chas’l’ veisin.

Eu es pendilhat Au mur de beton armat Lu pair Nadau. Pendu au mur D’une cité béton armé Un père Noël.

Roul’en sens interd… Merde, les flics déboitent, Sonner le voisin. Frettí, frettí, fret’… Vei-ne’n-quí un tot sosrire, Sus sa becana.

Daus juòcs plen la bena De la suja sus lu tapis. Devinatz iò ? Des jouets dans la hotte, De la suie sur le tapis. Devinez !

Frot, frot, frot, frot, frot… Et l’autre passe souriant, À bicyclette. Lapins, escuròus… Jugar la Cendrilhon dins los buescs ? Pedala ! Lapins, écureuils… Hé ! T’es pas la Cendrillon des bois ! Pédale ! La roda avant Desgerba la gialada Ne’n luminilhons.

Nevia plastica Daus juecs « mad’in China » Nadau de marda. Neige plastique, Des jouets « mad’in China » Noël merdique. ‘Bilhat de nevia Enfortit per lu fred, Duerm lu SDF. Vêtu de neige, Solidifié par le froid, Dort le SDF.

La roue avant Fait de la gelée blanche une gerbe d’étoile. Composés lors de l'atelier d'écriture Darrier lu veire ‘Na tipessa de januelhs Talha… un sapin.

Et dès le premier janvier : A la bróa de l’an, Vlim-vlau, vlim-vlau, 12 vetz… 14 sauta. À la rive de l’an, Ding-dong, 12 fois sonnés… 14 passe.

Dans la vitrine, La dame a quatre pattes, Taille… un sapin. Mon char pair Nadau Mon fòrça char pair Nadau. De 800 euròs

Dans le train Lemòtges – Orleans, avant Chateauroux : Fai una crotz ‘queu poteu, ‘Na pelha, au vent. Lu perizonium ?

Cher papa Noël, Très, très cher père Noël À 800 euros.

NaHaiWriMòc 2014

Poteau à linge, En forme de croix, plein vent. Le perizonium ?


Nahaiwrimoc2014