Page 1

Septembre - octobre 2013

Newsletter

sont en contact avec le poste. Ce travail contient des rencontres, un suivi personnel et un travail d’intégraA l’heure où je vous écris, l’été bat son plein. La tion dans la communauté. chaleur a enfin fait son apparition ainsi que le soleil J’encourage chacun à prendre du temps pour qui brille de mille feux. Quand vous le lirez, nous serons presque en automne. Certaines choses changent réfléchir à ces objectifs et ainsi voir ce qu’il fait pour vite, d’autres moins, comme les objectifs du poste que l’amour fraternel continue à se développer dans la communauté. qui ont été fixés pour les années 2013 et 2014. J’encourage chacun à s’intéresser à tous ceux qui Pour ce journal de reprise, j’aimerais vous rappeler ces trois objectifs qui ont été fixés pour la commu- font partie de la communauté, à élargir et d’appronauté pour les deux pro- fondir son cercle de connaissance. chaines années. Il est bien de se les remémorer et d’y réfléSuite page 2 chir pour qu’ils deviennent et fassent de plus en plus partie de notre vie communautaire et personnelle. 1) Le poste de l’Armée du Salut d’Aigle développe l’accueil particulièrement des visiteurs. 2) Le poste de l’Armée du Salut d’Aigle développe l’intégration de ces personnes. 3) Le poste de l’Armée du Salut d’Aigle met en place un travail au sein des familles dont les enfants

e-mail salle Rue de Plantour 6 / Aigle bureau Av. Chamossaire 8 / Aigle

téléphone 024 466 21 75

Poste_aigle@swi.salvationarmy.org

CCP 18 - 5107 - 6

site internet www.ads-aigle.ch


numéro 77

2

N e ws l e t t e r Suite de l’édito

J’encourage chacun à voir comment il pourrait aider les membres de la communauté et les nouvelles personnes à s’intégrer parmi nous. J’encourage chacun à prier pour que nous grandissions dans l’amour les uns pour les autres et pour notre Seigneur. J’encourage chacun à prier pour les familles. Que le Seigneur vous donne beaucoup de joie dans ces défis.

lesse : « [Étant] ce que je suis, Paul, un vieillard [ ... ]. Je prie pour mon enfant [ ... ] Onésime » (Phm 1.9,10). Paul demandait à Philémon de reprendre son serviteur Onésime, qui s'était enfui. Certains érudits croient que Paul était vers la fin de la quarantaine ou au début de la cinquantaine quand il a écrit ces paroles, certainement pas une personne âgée selon les normes d'aujourd'hui. Les gens vivaient beaucoup moins longtemps à son époque. Pourtant, malgré son âge avancé, Paul a continué de servir le Seigneur pendant de nombreuses années.

Pierre-Alain Volet

Méditation

PAUL, LE VEILLARD Bien que nous puissions nous heurter à des limites physiques ou autres, ce qui importe le plus, c'est que La célébration de mon 60e anniversaire a véritable- nous continuions de faire ce que nous pouvons faire ment changé ma perspective de la vie. Je pensais avant pour le Seigneur jusqu'à ce qu'il nous rappelle à lui. que les gens dans la soixantaine étaient « vieux ». Puis -H.D.F. Extrait de notre pain quotidien je me suis mis à compter le nombre d'années productives qu'il me restait peut-être à vivre, que j'ai estimé à 10. Je me suis abandonné à cette pensée sans issue jusqu'à ce que je me rappelle un collègue très productif de 85 ans. Je suis donc allé le trouver pour lui demander à quoi ressemblait la vie après 60 ans. Il m'a parlé de certaines des merveilleuses occasions de ministère que le Seigneur lui avait confiées au cours des 25 dernières années.

Dieu peut vous utiliser à tout âge, si vous le voulez bien. En se disant lui-même « vieillard », l'apôtre Paul fait réellement écho à mon propre sentiment de vieil-

Lisez: Philémon 1.1-9


N e ws l e t t e r

Réflexion

Partager la Vision Chers Amis,

Dernièrement, lors d’un vol d’avion de bon matin, j’avais bien le temps pour faire mon culte personnel. Une des lectures bibliques se trouvait dans le Psaume 105. Les huit premiers versets se sont révélés pour moi comme un merveilleux modèle de prière. La première phrase donne le ton : « Louez l’Eternel ». Il est trop facile de commencer notre temps de prière en exprimant nos sentiments du moment. Selon nos circonstances individuelles, nos premiers instants de prière peuvent donc être tout sauf enrichissants. Mais si nous suivons les conseils du psalmiste, quelle différence ! Quand nous méditons sur la signification profonde des noms de Dieu, notre invocation du nom de Dieu peut remplir toute notre prière. Nos humeurs déprimées sont transformées quand nous lui chantons, le proclamons, glori-

3

numéro 77

nous limitons « la vision » à quelque chose de surnaturel qui n’aura lieu que dans l’avenir. Partager la vision ne se limite pas à l’anticipation ou à l’attente, mais se réjouit de ce que l’on a déjà vu.

En avril et mai le Seigneur s’est révélé à moi de nouveau comme un Dieu merveilleux (en anglais : « plein de merveilles »). La Conférence Zonal Européenne, le culte du dimanche dans un poste au Portugal, la consécration des cadets aux Philippines et en Myanmar, la louange au Singapour, un congrès en Allemagne – j’ai des images de tout cela dans mon esprit qui continuent à nourrir de louange ma vie de prière. Une fois encore elles démontrent incontestablement que, malgré la diversité, cette unité de mission et de message n’est pas illusoire. Je la vois partout où je voyage. En voici une illustration.

L’Armée du Salut grandit en Myanmar (Birmanie). Nos réunions de fin de semaine ont eu lieu dans un local où il n’y avait que le toit. Il fallait supporter 40° C de chaleur. Plus de 700 salutistes se sont réunis pour assister à l’ordination et la consécration de leurs sept cadets. Le sérieux de l’ordination est toujours soutenu par le décor visuel. Cela n’a jamais été plus évident ni plus touchant qu’en Myanmar. Sur l’estrade se trouvait un fond bouleversant. Les rideaux des deux côtés étaient aux couleurs du drapeau national. Le rideau central était de velours rouge, avec un tissu bleu de chaque côté. Devant les

fions son nom et nous réjouissons en tournant notre regard vers lui, pour chercher sa face et être fortifié.

Nous sommes appelés à nous « rappeler les merveilles qu’il a faites » (v. 5). Pour beaucoup d’entre nous, il ne s’agit pas seulement de nous rappeler des paroles ou de raconter des événements. Nous revisitons dans notre esprit les lieux, les occasions ou les événements où sa grâce s’est manifestée. Parfois,

rideaux se trouvait une grande croix blanche d’où « coulait » un voile rouge. Suite page 4


numéro 77

4

N e ws l e t t e r Suite de la page 3 Les Messagers de la Résurrection se sont avancés lentement depuis le fond de la salle, une Bible ouverte entre les mains, vers la croix. En arrière-plan nous entendions chanter le refrain : « Le ciel tout entier déclare la gloire du Seigneur ressuscité ». Je ne trouve pas de mots pour bien décrire cette scène. C’était si émouvant que beaucoup d’entre nous – des officiers expérimentés ayant assisté à beaucoup de consécrations des cadets – avions des larmes aux yeux. Le concours du lieu (Myanmar), de l’événement (l’ordination), de la théologie visuelle (le décor), de la musique et de l’offrande (les cadets) en a fait une bénédiction inoubliable et merveilleuse (« pleine de merveilles »). Et par la suite, voir des enfants, des jeunes et des adultes s’agenouiller au pied de la croix tout au long de ces journées… eh bien, il n’y a rien de mieux ! La consécration des salutistes à la mission et au message était clairement communiquée.

 Un bref aperçu du Myanmar Depuis les dernières élections, le Myanmar connaît un développement considérable grâce aux promesses de réformes politiques et économiques. Malgré cela, le pays souffre encore toujours d’une grande pauvreté. L’Armée du Salut locale est dynamique et vivante. Les Postes vivent une forte croissance, surtout dans les régions du centre et du nord du Myanmar. Grâce au travail des Postes, beaucoup de projets de développement communautaire, traitant des conditions de subsistance, peuvent être mis en œuvre. L’Armée du Salut a cependant besoin de davantage de chefs, capables de la mener plus en

La reconnaissance et la louange ne sont pas des idées vides. Elles sont une réponse à ce que Dieu a fait, et à ce qu’il est en train de faire. ET s’il a imprimé sur notre esprit des images de ces occasions de grâce, IMAGINEZ seulement ce que l’avenir nous prépare. avant S’il te plaît, Seigneur Dieu, aide-nous à voir. Avec toute bénédiction,

 Sujet de prières Linda Bond

Que la Parole de Dieu puisse être prêchée avec plus de liberté Sagesse et direction concernant les autorités du Myanmar ; que des réformes politiques, sociales et économiques puissent être mises en œuvre de manière efficace


N e ws l e t t e r Réflexion

Adorer Adorer, ce n'est pas rechercher une sensation "Mais, si je vais à l’orient, il n’y est pas ; à l’occident, je ne le remarque pas ; est-il occupé au nord, je ne puis le voir, se cache-t-il au midi, je ne puis l’apercevoir. Il connaît pourtant la voie où je me tiens." Job 23.8-10 David s'est souvent plaint de l'absence apparente de Dieu ; mais en réalité, l'Éternel ne l'avait jamais abandonné, tout comme il ne vous abandonnera jamais. Il l'a promis à maintes reprises : "Je ne te délaisserai ni ne t'abandonnerai". Dieu, cependant, n'a jamais promis que nous sentirions toujours sa présence. En fait, il reconnaît qu'il lui arrive de se cacher (Ésaïe 45.15). Il est des moments où nous avons l'impression qu'il manque à l'appel. Floyd McClung décrit ainsi cette impression : "Vous vous réveillez un matin et tous vos sentiments spirituels ont disparu. Vous priez, mais rien ne se passe. Vous menacez le diable, mais cela ne change rien. Vous pratiquez des exercices spirituels… vous demandez à vos amis de prier pour vous… vous confessez tous les péchés que vous pouvez imaginer, puis vous faites le tour de toutes les personnes que vous connaissez pour leur demander pardon. Vous jeûnez… toujours rien. Vous commencez à vos demander combien de temps ces ténèbres spirituelles vont durer. Des jours ? Des semaines ? Des mois ? Se dissiperontelles seulement un jour ?… Il vous semble que vos prières ne montent pas plus haut que le plafond. Au comble du désespoir, vous vous écriez : Qu'est-ce qui ne va pas avec moi ?"

numéro 77

5

La vérité est qu'il n'y a aucun problème en ce qui vous concerne. Il s'agit là d'un passage tout à fait normal, d'une mise à l'épreuve et d'un approfondissement de votre amitié avec Dieu. Chaque chrétien le vit au moins une fois dans son existence, et généralement plusieurs. C'est une expérience douloureuse et déconcertante, mais elle est absolument essentielle à la croissance de votre foi. De savoir cela a permis à Job d'espérer dans les moments où il ne sentait pas la présence de Dieu dans sa vie. Quand Dieu semble lointain, vous pouvez penser qu'il est en colère contre vous et qu'il vous punit pour quelque péché que vous auriez commis. En fait, le péché ne rompt pas notre communion intime avec Dieu. C'est en désobéissant, en nous disputant, en étant trop occupés, en flirtant avec le monde et par d'autres péchés que nous attristons l'Esprit de Dieu et entravons notre communion avec lui. Souvent, ce sentiment d'abandon ou d'éloignement de Dieu est sans rapport avec le péché. C'est une mise à l'épreuve de notre foi, à laquelle nul n'échappe. L'erreur la plus courante que commettent aujourd'hui les chrétiens dans le domaine de l'adoration consiste à rechercher une expérience plutôt que Dieu lui-même. Ils attendent de ressentir quelque chose et lorsque c'est le cas, ils en concluent qu'ils ont adoré Dieu. Faux ! En réalité, il arrive souvent que Dieu enlève nos sentiments pour que nous ne dépendions pas d'eux. Rechercher un sentiment, même celui de la proximité à Christ, ce n'est pas adorer. Une question pour aujourd'hui Allez-vous continuer à aimer, faire confiance, obéir et adorer Dieu, même quand vous ne ressentez pas sa présence ou que vous n'avez aucune preuve visible de son œuvre dans votre vie ? Rick Warren


6

N e ws l e t t e r Vie du poste en images

Fête des pères Dimanche 9 juin

Nous nous rappelons que notre Dieu est un grand Dieu et qu’Il nous connaît mieux que quiconque et est en mesure de nous qualifier pour tous les défis de la vie. Dieu notre Père nous contemple et pourvoira aux besoins de chaque papa.

Amélie Roder - louange Dimanche 2 juin

« Quand je n'étais qu'une masse informe, tes yeux me voyaient; Et sur ton livre étaient tous inscrits Les jours qui m'étaient destinés, Avant qu'aucun d'eux existât ». Psaume 139, 16 Amélie nous partage quelques expériences dont voici la teneur : Accomplir nos rêves - Etre centré sur Dieu - Passer du temps avec Lui - Etre à l’écoute de Dieu malgré nos doutes - Lâcher prise - Ne pas reprendre nos fardeaux - Etre heureux et garder une joie reconnaissante - ...

numéro 77


N e ws l e t t e r

7

numéro 77

Vie du poste en images

Consécration de Noam Dimanche 9 juin

Lors de cette belle journée de consécration de Noam Volet, nous pourrions relever le verset de Marc 7-37 « Il fait tout à merveille ». Noam" la célébrité du jour" est entouré de sa marraine Séverine et de son parrain Yann.

Week-end du poste aux Diablerets 24 au 26 mai

Malgré la météo capricieuse, le week-end s’est déroulé dans la bonne humeur. Merci de votre participation où chacun a pu apprécier la cuisine et l’excellence des fromages (identification de vos chaussures) !!!

Son frère Timéo encadré par Evelyne Rothacher et sa maman a quelques mots à partager … Pour de plus amples informations, prendre contact avec ses parents


N e ws l e t t e r

To Be and not Toupie ! (Proverbes 6: 20-22)

Que transmettons-nous à nos enfants? Après les dinos, le serpent «Mania» enroule un autre nano autour de l'esprit de nos enfants et ainsi tout pille. Pille le sens du durable, le discernement de la beauté, la vertu de la patience, la conscience écologique, l'attachement à leurs racines, et j' en passe, mais certainement le pire pillage: celui de la reconnaissance.

numéro 77

8

reçu me donnent une reconnaissance apaisante, une joie immédiate et créatrice. Il faut du courage pour aller à contre-courant du désir (surtout le désir de nos enfants et du bambin que nous sommes restés!), mais c'est par l'exemple que nous y parvenons: apprenons à aimer ce (ux) que nous avons et à nous réjouir de ce qui nous a été donné avant que naissent le désir et le manque. Et si je commençais par dire «merci» tous les matins, alors que rien n'est encore acquis?

Marc Rossier Pasteuraumônier dans les écoles (Billet du samedi dans le 24H)

En induisant nos enfants dans le système des collections, notre MMMère nourricière les programme à se laisser guider par le désir et le manque. Rien de tel pour vivre en insatisfaction permanente. Ne cherchez aucune bienveillance autre, dans ces actions marketing qui ne suscitent que dépendance et soumission. L'Evangile invite au contraire à trouver joie et liberté dans la reconnaissance de ce qui est donné et promis par amour.

« Mon fils, garde le commandement de ton père, et n'abandonne point l'enseignement de ta mère. Tiens-les continuellement liés sur ton cœur, et les attache à ton cou. Quand tu marcheras, ils te conduiront; quand tu te coucheras, ils te garderont; quand tu te réveilleras, ils te parleront ».

Le désir de ce qui me manque me fait courir et dépenser, fait tourner stérilement mon esprit telle la toupie (en rond). Tandis que l’amour que je suis et la satisfaction de ce que j'ai

La famille du poste

Les membres Malades Continuons de soutenir et prier pour : Josette et Roland Collioud, Mme Cusin, les Majors Flückiger, Denise Cuendet, Irène Béguelin, M. Chambovey, Suzanne Gagliardi, Robert Drapel, Marie Ecoffey, les Majors Schaffter, Paul Müller,... Attention, cette liste n’est pas exhaustive et nous savons que plusieurs personnes ont leur propre liste de prières. Nous les remercions de leur fidélité. N’hésitez pas de nous transmettre les informations à communiquer à la communauté. 024 466 21 75 ou (024) 466 50 61

Proverbes 6 : 20-22

Son adresse : Hoevestein 239-136002 6708 Wageningen Pays-Bas Internet : simon.ginggen@netplus.ch

Décès M. Louis Bodis mari de Marlyse en juillet. Mme Bluette Walther en juin. Nous voulons penser à chacune de ces familles dans ces moments de séparation. Nous leur exprimons toute notre sympathie.

Mariages (photos à la prochaine Newsletter) Alicia Tille et Xavier Monod le 29 juin 2013. Vinciane Petter et François Crottaz le 10 août 2013.

Absence Pour rappel : Simon Ginggen est parti en Hollande pour un stage professionnel. Que Dieu bénisse richement son séjour.

Consécration (photos à la prochaine Newsletter) Elisa Emery le 21 juillet 2013


N e ws l e t t e r Finances

Remerciements et informations En premier lieu, je tiens à remercier Vinciane pour tout le travail qu'elle a accompli pour la comptabilité du Poste d'Aigle. La relève s'installe et c'est aussi grâce à elle que nous pouvons aujourd'hui envisager sereinement la tâche de la comptabilité. Merci beaucoup, Vinciane, pour tout le temps que tu as investi pour la comptabilité.

J'aime la transparence et c'est particulièrement vrai pour les finances. C'est pourquoi, après six mois dans cette année 2013, je voudrais vous faire part de ma préoccupation en ce qui concerne les finances du Poste d'Aigle. En 2012, vous avez entendu que l'objectif fixé par la division pour chaque poste était d'assumer 66 % des dépenses. Pour l'année 2012, le Poste d'Aigle assumait 66,9 % des charges. Bravo à chacun pour vos efforts ! Toutefois, il est important de garder à l’esprit que le poste d’Aigle est encore loin d’assumer seul ses coûts. Pour parler en chiffres clairs, au 30 juin, sans l'aide de la division et du territoire, le poste d'Aigle serait déficitaire de CHF 28'291.-. Lors de la journée « Mon poste, parlons-en » en février dernier, je vous ai proposé un objectif d'augmentation de 10 % des dîmes parce que le Poste d'Aigle, c'est avant tout l'affaire de ses membres et amis. Cet objectif était ambitieux mais je crois encore fermement que l’autonomie financière n’est

numéro 77

9

pas un mythe mais bien une nécessité qui dépend uniquement de vous. L'argent n'est évidemment pas la mission première d'un poste de l'Armée du Salut mais il est nécessaire, tout comme William Booth a eu besoin de financement extérieur pour se consacrer totalement à sa mission. De plus, le témoignage que l’apôtre Paul nous a laissé serait nettement moins important si les chrétiens de Philippe ne l’avaient pas soutenu (Phil 4, 18) Si vous avez des questions, des propositions de solution ou des remarques, je me ferai un plaisir de les entendre et d'y répondre. David Cherpillod

Communication

Fête des moissons Le 5 octobre prochain aura lieu la fête des moissons 2013, renommée pour l'occasion et pour plus de clarté « fête de soutien ». Quelques nouveautés pour l'édition de cette année : Le marché gourmand a lieu cette année une semaine après la fête et par conséquent, nous n'aurons pas de stand à cette manifestation. A 15h, nous proposerons un théâtre sur le thème « une échelle pour la vie » Ce qui ne change pas : Nous aurons un stand sous les arcades le vendredi 4 octobre. Nous avons besoin de chacun d'entre vous et il y a des tâches pour tous, quels que soient vos talents. Le repas de midi coûtera 20.Merci à ceux qui se sont déjà chargés d'une responsabilité ou se sont annoncés pour une tâche. C'est bien grâce à vous que la fête sera belle ! David Cherpillod


N e ws l e t t e r Inscriptions

numéro 77

10

Inscrivez-vous vite, il n'y aura peut-être bientôt plus de place !

Marmites Chanter pour les marmites m'a toujours beaucoup réjoui parce que c'est une occasion unique d'être visibles, de chanter l'amour de Dieu au public et de préparer l'aide d'urgence pour l'année suivante. Faire tout cela en une seule manifestation est un privilège de l'Armée du Salut ! L'aide aux plus démunis fait partie des priorités d'action de l'Armée du Salut. Pour cette mission, comme pour les autres, nous avons besoin d'argent. La campagne des marmites est un savant mélange d'annonce de la bonne nouvelle de la naissance de JésusChrist et de sensibilisation du public vis-à-vis des personnes dans le besoin de la région du chablais. Cette année, les dates des marmites sont : le 7, 14, 15, 21, 22 et 24 décembre de 9h à 19h environ. Les détails de planning dépendent de vos disponibilités. Je suis à la recherche de chanteurs et de musiciens afin de ne pas perdre de vue un des buts de la campagne des marmites : l'annonce de Noël. Merci d'avance de marquer ces dates dans vos

agendas et de me communiquer vos préférences (pose près de la marmite, chant, préparation des repas ou autre animation).

David Cherpillod

Evénement

Week-end du Poste The place to be ! Cette expression anglaise signifie qu'un événement est incontournable et que ceux qui n'y assistent pas manquent quelque chose. Vous n'y étiez pas ? Alors vous avez manqué un événement extraordinaire : la neige qui tombe durant 2 jours et qui tient au sol le dimanche-matin ! Heureusement, la réussite de ce week-end n'était pas liée à la météo ! La bonne humeur, la bonne nourriture

tant matérielle que spirituelle, la présence du Seigneur et de tous les participants ont fait de ce weekend un événement marquant. Je voudrais ici remercier chacun pour sa participation active, en particulier les responsables des ateliers, les cuisinières ainsi que Gabrielle et PierreAlain pour l'organisation de ce week-end.

Vous y étiez, vous aimeriez y être l'année prochaine, vous avez des remarques ou des propositions ? Si vous ne l'avez pas encore reçu, demandez notre sondage ou contactez-moi, nous avons grand besoin de votre avis ! David Cherpillod

Circulaire 77 septembre octobre 2013 a4  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you