Page 1

Les 24h de Peynier, un Ultra pas comme les autres !

Les 4 et 5 mai 2013, se déroulaient les 24h de Peynier, avec pas moins de 200 participants (24h en solo, ou en équipe, la Peynierienne de jour, la Peynirienne de nuit et- le 24 Mins pour les enfants). J’ai découvert cette épreuve il y a tout juste un an car David mon mari, y avait participé en équipe (un joli podium !!!), et plutôt que de rester sur place à encourager j’avais décidé de faire partie des bénévoles (autant joindre l’utile à l’agréable). J’avais trouvé l’ambiance tellement géniale que cela m’a donné l’envie de me lancer dans l’ultra marathon. J’avais donc pris le départ des 24h de Marignane le 30 novembre 2012 (mon baptême un excellent souvenir plein d’émotions !!), et puis de nouveau ce week-end à côté des ultra fondus, ultra généreux ! Les 24h de Peynier, c’est une boucle de 1km au milieu de la Garrigue Provençal avec vue sur la Sainte Victoire, un parcours vallonné mais très roulant, une ambiance unique, et le pointage fait par des bénévoles et non par un système à puces, des bénévoles qui même à 3h du mat vous font la holà pour vous encourager, enfin bref que du bonheur ! Et une partie des frais d’inscription reversées à l’association « Vaincre la Mucoviscidose ».


Avant la course 10h30 petit débriefing de Dominique Heyert, et rencontre avec Miss Tagada, Narno Carole, petits coucou aux amis et copains. Samedi 11h ça y est le départ est lancé (je ne suis pas en grande forme, je crains la chaleur et le terrain bien vallonné, hummm...), pas grave ça fait 1 an que j’attendais de pouvoir faire cette course alors pas question de me dégonfler, cette fois j’avais fait le point avec le staff médical, coté matos et organisation j’avais tout prévu ou presque, le soleil est au rendez-vous il fait même chaud. J’enchaine les tours en bonne compagnie, on trotte on papote, tout se passe plutôt bien je fais des pauses courtes mais régulières (dextro, ravitos pipi et étirements pour mon dos qui m’avait terriblement fait souffrir à Marignane. Fin d’après-midi mon papa et mes enfants ainsi que mon époux sont venus m’encourager, je suis aux anges de pouvoir tourner avec petits !!! C’est aussi l’occasion pour Marie ma fille de repérer un peu le parcours puisque demain matin elle prendra le départ des 24 mins juste pour le plaisir. Le soleil se couche, jusque-là j’avais bien suivi toutes les recommandations du coach et des médecins pour éviter les pépins, et là patatras, rebelote comme à Marignane le sucre qui grimpe, crise d’acétone… Plusieurs heures pour que tout rentre dans l’ordre… Je fonds en larmes dans les bras de Carola et Calou !!! Je suis en colère, ce n’est pas juste NON ce n’est pas le moment j’ai la rage au ventre, je refuse d’abandonner j’ai promis à ma princesse d’aller jusqu’au bout !! Il est 1h du mat j’ai perdu plusieurs heures mais je réussi enfin à stabiliser ma glycémie, je décide donc d’essayer de dormir un peu (une majorité de coureurs ronfle déjà), et là c’est mission impossible ! Du coup entre les pieds gonfle et les ampoules je repars en crocs, et avec les bâtons pour me soulager un peu (un énorme merci à l’organisation qui m’a donnée l’autorisation de les utiliser). A chaque tour de bouclé les bénévoles de l’équipe de nuit nous font la holà !!! C’est génial ils nous communiquent leur énergie ça rebooste!! 6h du mat je suis dans le pâté petite hypo alors je profite plein complet aux noisettes et au raisin avec quelques carrés de chocolat et du jus de fruit. Le jour se lève, l'orage arrive, zut j'avais zappé de prendre un truc étanche,les bénévoles nous donnent des sac poubelle, un petit trou pour y passer la t^te et le tour est joué, par terre ça gillse par endroit attention (bon en même temps quand j'ai déjà eu des condition pires que celles-ci en trail...). 8h30 Marie arrive avec mon papa elle fait quelques tours avec moi puis se place pour prendre le départ pour le 24mins, j’en profite pour faire une petite pause à nouveau pour la regarder courir et lui prendre quelques photos. C’est Carole qui l’accompagne, elle gère bien elle est bien régulière et tiendra bien les 24mins !!! Elle rentrera toute fière à la maison avec une jolie médaille ! De mon côté je repars tout doucement et continue de tourner jusqu’à la fin, comme tout le monde j’ai mal partout mais je suis fière d’être allée jusqu’au bout du cadran, j’ai même battu mon record, que demander de mieux ?! J’en profite pour remercier le PSN et Dominique, tous les bénévoles (Vinvent, Alain, Laurent et tous les autres…), les potes ( Nath Luc Ingrid Marion Carole Val Vince Calou Lapinou Jean Louis Aurore et Gillou Jean Pierre le MTC irun et Sissi...) , les fondus ( Serge Sandra Edwige l'équipe féminine AMC Aubagne Gemenos les Loriots...), enfin tous ceux qui ont répondus présents… Merci à tous Emeline Zenner




Les 24 heures de Peynier  

Ultra Trail