{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

Numéro: 0

Spécial découverte

Un magazine suisse qui vous parle en photos !

Oldtimer

Formule 1

Slalom

Essai

Des autos d’exception

1er test à Barcelone!

Rallye

Mars 2016


2 MoteurPassion

#0 SOMMAIRE 004 Rallye Suisse

094 Course de côte

Rallye dei Laghi Critérium Jurassien

032

Arrêt sur image

034

Essai Audi S1 Sportback

Eric Berguerand en caméra embarquée

096

Formule 1

040 Rallye Suisse

Test Barcelone 2016 Rallye du Chablais Rallye du Valais

076 Slalom

Interlaken Bière Romont

108 Oldtimer


Edito 3

Amis passionnés de moteurs ! Nombreux sont les pilotes qui ont rêvé de figurer dans AutoHebdo, Sport Auto, ou dans un autre grand journal automobile. Mais notre pays est bien trop petit pour intéresser ces éditeurs. Et… et si on essayait de créer un magazine chez nous ? L’idée est de réaliser un journal visuel, avec de grandes images, et beaucoup de photos pour parler de sport auto, de mécanique, de belles caisses, de nouveautés, d’oldtimers. Le tout accompagné d’interviews et de commentaires tournant autour du Moteur… Le lecteur pourra ainsi voir les choses en grand, et découvrir des voitures de compétition sur deux pages pour en apprécier les détails, et être dans l’ambiance de la course. Pour pimenter le tout, la parole sera donnée au pilote, mais aussi au préparateur, au team, au copilote, au sponsor. Ce que vous ne trouverez nulle part ailleurs ! Notre objectif est d’avoir enfin un magazine suisse, suisse romand même, dans lequel on va pouvoir parler de l’actualité sportive, mais aussi des Suisses qui roulent à l’étranger. Et pour aller plus loin encore, pour se différencier de ce qui existe, les courses ne seront pas uniquement relatées sur deux pages, avec quelques images en petit format, mais vous découvrirez de beaux reportages photos, bien garnis, voire un cahier entier en supplément. Et tout cela avec les classements, les impressions des pilotes, les anecdotes. Que demander de plus ? Bien sûr, l’idéal serait de créer un magazine papier afin que le lecteur puisse l’emporter partout, montrer à son entourage ses coups de cœur, et le passer de main en main. Mais pour cela, il faudrait un budget conséquent que nous n’avons pas.

Aussi, pour être en accord avec notre temps, on va démarrer en version « e-paper » sur tablettes, ordinateurs ou smartphones. Et profiter de cet avantage ! Le magazine sera modifiable à tout moment, permettant de créer de nouvelles pages en cours de route, d’intégrer des informations et des brèves de dernière minute, ou même des vidéos dynamiques. Ce journal se feuillète digitalement, et peut être consulté sur les différents écrans actuels, mais aussi téléchargé en PDF, avec la possibilité d’imprimer les pages qui vous intéressent. Alors suivez-nous dans l’aventure et devenez nos fidèles lecteurs ! VOUS les fans de moteurs, de courses, de chevaux, de belles mécaniques afin que MoteurPassion puisse prendre son envol et vous faire partager de grands moments d’émotions. Voici donc en exclusivité le numéro 0 du premier magazine suisse sur la passion automobile par l’image, à découvrir gratuitement, et à consommer sans modération. Prenez le temps de le parcourir et d’imaginer son potentiel, car il va encore évoluer, pour vous offrir davantage… On compte sur vous, chers amis lecteurs ! Et on attend vos commentaires et votre adhésion sur le site : www.moteurpassion.ch, ou info@moteurpassion.ch


4 MoteurPassion


Rallye 5

CHAMPIONNAT SUISSE DE RALLYE 2015

Les pneus sont montés, la saison de rallye 2015 peut commencer, le championnat Suisse s’est déroulé en 6 manches dont deux en territoire étranger. Nouvelles autos, équipages affutés, le spectacle a été grandiose.


6 MoteurPassion

RALLYE DEI LAGHI


é veloce «Hoz»! Les spectateurs Italiens ne se sont pas trompés, ils ont très vite repéré la vitesse de l’équipage Grégoire Hotz et Pietro Ravesi.


8 MoteurPassion

Sur leur superbe Ford Fiesta R5, Ivan Ballinari et Paolo Pianca ont ĂŠtĂŠ les premiers surpris de se retrouver sur le podium pour le premier rallye de la saison en terre italienne.


Rallye 9


10 MoteurPassion

La Mini semble lourde et pas très compact, mais Hunziker arrive très bien à la rendre efficace.


Rallye 11


12 MoteurPassion


Rallye 5

Rallye 13


Rallye 15


16 MoteurPassion

CRITERIUM JURASSIEN

Quelle magnifique présence tout au long de ces 3 jours du tandem Nicolas Althaus et Alain Ioset ! et une place de dauphin pour résultat final.


Rallye 17


18 MoteurPassion

Au volant de la Peugeot 207 S2000, Grégoire Hotz inscrit son nom pour la 5ième fois au palmarès de l’épreuve jurassienne. Deuxième victoire de la saison pour le tandem Hotz Ravesi.


Rallye 19


20 MoteurPassion

Et un podium pour la Ford Fiesta R5 piloté par le tandem Pascal Perroud et Quentin Marchand, troisième à seulement 3,3 secondes! du deuxième rang.


Rallye 21


Cédric Althaus

« On a très bien roulé dans la première spéciale, mais on s’est laissé surprendre dans la longue de 29 km. Quelque peu perturbé après avoir rattrapé le pilote parti devant nous, on a perdu passablement de temps dans l’aventure. Mais le lendemain, dans la spéciale parcourue deux fois sur sol français, on a pu attaquer fort et refaire notre retard. Voilà, la belle série se poursuit, un super boulot de ma navigatrice, de mes ouvreurs et de l’assistance pour terminer à la première place ce week-end «

Jérémie Toedli

« Je ne suis pas très content de mon weekend, sortie de route lors du Shakedown qui m’a un peu énervé et décidé à attaquer dès le début je commets à nouveau une faute en freinant trop tard lors d’un virage à l’équerre. Des petites fautes lors des spéciales de samedi me permettent pas de rattraper le retard et nous terminons déçu à une 3ème place de rallye. «


Pascal Bron

Nous terminons à la 10ième place finale, avec une point d’amertume car le vendredi soir nous occupions la 8ième place au scratch. Mais ce résultat en terres Jurassiennes nous conforte dans notre optique de croissance et de développement. En effet, avec mon navigateur il s’agissait seulement de notre 3ème Rallye ensemble.

Rallye 23

Un envol de qualité qui permet à l’équipage Michael Burri/Anderson Levratti d’atterrir à la 5ième place au général.


24 MoteurPassion


Rallye 25


26 MoteurPassion

SH

I T N A R A G E L C A T C E P S T OW E


Rallye 27

Bien trop peu de monde inscrit en véhicule historique, quel grand dommage vu le spectacle présenté lors de ce «Crité 2016»


28 MoteurPassion


Rallye 29


Rallye 31


ArrĂŞt sur image


34 MoteurPassion

Essai

Textes: Johan Riederer Photos: Moteur Passion

Audi S1


Sportback

Le plaisir tout court Chez Audi, la famille «S» est sportive, mais sa surpuissance reste toujours décente et domptée par une transmission quattro. Cet esprit se reflète par une finition sport-chic, laissant le côté résolument sportif au label «RS». La famille «S» compte sept modèles, de la grande S8 au plantureux SUV SQ5 en passant par le coupé TTS. Sans oublier la dernière venue et l’objet de cet essai, la petite S1. Avec 231 ch et 370 Nm extraits du récent 2.0 TFSI à bi-injection, la S1 domine la meute des «super-GTI» (voir tableau). Bizarre, la S1 n’a pas surpassé l’A1 Quattro de 256 ch, sortie en 2012! En réalité, cette édition limitée à 333 exemplaires était faite d’éléments empruntés au coupé TTS (moteur et liaisons au sol), en faisant une coûteuse version quasi artisanale... La S1, en revanche, est un produit de grande série conçu avec les modules de dernière génération.


36 MoteurPassion

Travaux manuels

Surprise en montant à bord de la S1 où trône une boîte manuelle à 6 vitesses à la place de l’espérée DSG, indisponible pour le coup. Choix discutable pour le marché suisse – pays d’Europe le plus friand en boîtes automatiques – et dans ce segment en particulier où la boîte à double embrayage a démontré sa supériorité. En réalité, la marque aux Anneaux n’a tout simplement pas trouvé assez de place pour caser la boîte DSG, plus encombrante, sous le petit capot rempli par les composants de la transmission intégrale! C’est pardonné car la boîte manuelle bien étagée et l’embrayage ultra court réveillent les plaisirs manuels d’antan... Tout au plus aurait-on apprécié un levier plus court afin de réduire les débattements. Sans surprise, les 231 ch et 370 Nm poussent fort, la S1 décampe à 100 km/h en 5,9 s! Pourtant, la voiture ne semble jamais dépassée par les événements, la maîtrise est totale. Attention, cela n’enlève rien à son tempérament exceptionnel avec un moteur fougueux doublé d’une sonorité gutturale. On n’en redemande... Si la S1 maîtrise ses nerfs mieux que ses rivales à traction avant, c’est bien sûr grâce à la transmission 4x4 assurant une motricité sans faille, mais aussi à des amortisseurs pilotés. Résultat, pas le moindre effet de couple au volant. Bonus en mettant l’ESP au premier niveau (intervention plus tardive), le train arrière devient carrément joueur, inscrivant le bolide avec assurance dans les virages pour une agilité diabolique. A cette occasion, il est

judicieux d’enclencher le mode Sport, les amortisseurs affermis annihilant tout mouvement de caisse parasite. Au fait, il s’agit d’une suspension mise au point par Bilstein, offrant trois modes – Efficiency, Auto et Sport – via le bouton Audi Drive Select. Le choix influe également l’assistance de direction, la réactivité de l’accélérateur et la sonorité en mode Sport par l’activation d’un haut-parleur de moteur!

A1 métamorphosée

Oui, le plaisir de conduite est digne du label «S». Moteur, boîte, transmission 4x4, direction électromécanique (et non plus hydraulique), freins redimensionnés, train arrière entièrement redessiné rendent les sensations de conduite de la S1 méconnaissables par rapport à l’A1. A propos, c’est la présence du différentiel arrière qui a imposé une nouvelle suspension à quatre bras, profitant directement à la précision de guidage des roues postérieures et à l’efficacité générale du châssis. Mais au sacrifice du volume du coffre qui perd 60 litres pour n’en laisser que 210, soit à peine plus que la dernière Smart (185 dm3) qui, elle, y héberge tout un moteur... Quant au freinage, s’il brille par sa puissance et son mordant, il manque malheureusement d’endurance dans les descentes rapides de cols alpins...


Docile, confortable et bien équipée A toute voiture de sport se pose la question de la facilité de prise en main. Disons-le tout de go, la S1 est d’une docilité incroyable, certes sous la surveillance permanente d’un arsenal électronique. En mode Auto, la suspension préserve le confort de roulement, la direction devient légère en manœuvre et le moteur met la sourdine en milieu urbain. Ajoutez l’extraordinaire souplesse du moteur et la S1 se métamorphose en étonnante citadine! Vendue à partir de 38 650 francs en S1 (3 portes) ou 39 600 francs en S1 Sportback (5 portes), la bombinette est plus chère que ses rivales (Abarth 695 Biposto exceptée). Mais dans la balance, il faut ajouter un contenu technologique supérieur (moteur, 4x4, suspension pilotée) et une finition de qualité exceptionnelle.

Si l’équipement d’origine est complet (xénon, GPS Plus, radar de recul, etc.), il sera quand même difficile de résister à une kyrielle d’options, à commencer par les jantes de 18 pouces (Fr. 980.-), puis la peinture biton, les étriers de frein rouges, les intérieurs cuir personnalisés avec sièges baquet, le diffuseur, les seuils éclairés, diverses inscriptions, etc. L’addition grimpera rapidement à près de 50 000 francs. Quant à la consommation, elle restera modérée en conduite raisonnable (comprenez dans les 9 litres aux 100 km), mais doublera en conduite sportive! Or n’est-ce pas sa raison d’être? J.R

Essai 37


38 MoteurPassion

Volant cuir spo

Sièges Sport de série

0 à 100km/h en 5,8 secondes

370 Nm dès 1’600 tr/min

2.0 TFSI de 231 ch

Pommeau du levier de vitesses «


Essai 39

ort au design à 3 branches

«S»

.

Boîte manuelle à 6 rapports, 4x4 intégrale permanente


40 MoteurPassion

12 Rallye du Chablais e


Rallye 41

Deuxième au scratch, le duo Sébastien Carron et Lucien Revaz remporte le rallye suite au déclassement du premier.


42 MoteurPassion


Rallye 43

Un nouveau podium pour Pascal Perroud et Quentin Marchand, ici dans une spĂŠciale en partie terre du rallye du Chablais.


44 MoteurPassion

Bel envol dans la montée du col de la croix pour l’équipage Julien Camandona/Karin Bryois en catégorie rallyes historiques.


Rallye 45


46 MoteurPassion

En R2 Juniors, première place du duo Jérémie Toedli/Sabrina de Castelli


Rallye 47

William Winiger et Sophie Barras vainqueur en groupe N.


48 MoteurPassion

La Renault Clio S1600 de Salomon et Comment dans le col de la Croix.

Malchance pour Cédric Althaus et Jessica Bayard, deux crevaisons dans la même spéciale.


Rallye 49

Nicolas Lathion et Christian Bourgeois termine à seulement 10sec de la première place en junior R2.

Citroën no 44, Yovana Andic et Mandalie Machoud un équipage 100% féminin


50 MoteurPassion

Une pénalité de deux minutes ( pour avoir pointé en avance à un contrôle horaire ) empêche Gregoire et Pietro de remporter leur 3ème course consécutive en 2015.


Rallye 51


52 MoteurPassion

Le tandem Nicolas Lathion et Claude Bestazzoni sur leur Peugeot 208 roule en catégorie R2.

Magnifique lutte en catégorie R3T entre les équipages Mike Coppens/ Crispino Arimondi auto no 7, Pascal Bron/Loic Cutullic no 28 et Jonathan Scheidegger/Luc Santonocito no 29, tous sur Citroën DS3.

Pascal Bron et Loïc Cutullic 17es au classement final, nous avons décroché une superbe 3e place dans notre catégorie (R3T)! Nous visions un meilleur résultat au général, mais les nouveaux pneumatiques que nous avions chaussés durant les trois premières spéciales du vendredi n’ont pas répondu à nos attentes. De fait, nous avons bouclé la journée au 28e rang. Tirant les leçons de cette contreperformance, nous nous sommes rabattus sur nos gommes habituelles. Ce choix s’est avéré judicieux puisque nos chronos se sont nettement améliorés au fil de l’épreuve. Nous tenons à remercier très chaleureusement Radio Chablais qui a permis à ses auditeurs de découvrir le monde du rallye de l’intérieur. Notre team était en effet le «fil rouge» de la station durant ce rallye. Interviews, contacts téléphoniques, informations sur les faits de course, nous avons pu démontrer à tout le public chablaisien que notre structure très ambitieuse se trouve sur une pente ascendante!


Rallye 53


54 MoteurPassion

RALLYE DU VALAIS 2015


Rallye 55

Meilleur Suisse classé l’équipage Olivier Buri et Nicolas Klinger amène leur Citröen DS3 sur la troisième place du podium


56 MoteurPassion


Rallye 57

Et une septième place au scrach pour Pascal Perroud et Melinda Beuret en grosse attaque dans la spÊciale des casernes de Sion


58 MoteurPassion


Rallye 59

Florian Gonon et Manu Guex Malgré que cela faisait depuis 2012 que Florian n’avait plus piloté une S2000, il a su très bien en tirer profit pour se permettre de signer un scratch et terminer à la 5ème place de ce rallye du Valais 2015


60 MoteurPassion

CLIN D’OEIL


Rallye 61

«KiM is back»


62 MoteurPassion

Sébastien Carron et Lucien Revaz espérait mieux sur «leurs routes», mais la casse de deux cardans dans la spéciale d’Anzère et celle de Bruson les ont un peu empêchés de briller devant leur public.


Rallye 63


64 MoteurPassion

Le HRT Rally Team s’est retrouvé sur les terres natales de Jonathan Hirschi afin de participer à la dernière manche de l’ERC en Suisse. Jonathan Hirschi et son co-pilote Victor Bellotto ont retrouvé le baquet de la Peugeot 208 T16. Malgré de nombreux soucis mécaniques obligeant le team à abandonner, cette épreuve « à domicile » aura permis à Jonathan et Victor de faire leurs premiers résultats dans le top 3 au classement des spéciales d’une manche ERC.


Rallye 65


66 MoteurPassion


Rallye 67

Jean-Marc Salomon pilote jurassien polyvalent roulant en slalom, en côte et en rallye, ici avec son naviguateur David Comment découvrait pour la première fois en S2000 le rallye du Valais qu’ils terminent au 20ème rang.


68 MoteurPassion


Rallye 69


70 MoteurPassion

Sous les spots

Cédric Althaus et Jessica Bayard Le rallye du Valais c’est LE rallye suisse de l’année. Inscrit au championnat d’Europe, manche finale du championnat suisse mais pour notre équipage c’est surtout le juge de paix pour l’attribution du titre junior 2015. Ce rallye mythique était composé comme à son habitude de trois jours de course. Le jeudi commençait par une séance d’essais le matin et trois spéciales situées entre Loèche, Crans Montana et Anzère. Cédric et Jessica sont rapidement dans le coup et bouclent la première journée dans un improbable mouchoir de poche; deux secondes avec les deux autre concourants directs après plus de vingt minutes de chrono. Vendredi, sept spéciales étaient au programme et les trois équipages se livrent une nouvelle fois à une sublime bagarre et terminent cette longue journée dans les mêmes dix secondes. Petite parenthèse au niveau du règlement ;La spécificité du championnat junior c’est qu’il oppose deux catégories pour le classement finale, l’évolution des pilotes de l’autre catégorie (R1) dans cette deuxième journée fait que Cédric et Jessica peuvent se contenter d’une troisième place dans leur catégorie. La troisième journée avec ses nombreuses portions en terre s’annonce passionnante. L’équipage ART garde le contact avec les deux concurrents, mais au 8ème kilomètre des trente-trois de la spéciale des cols, l’impensable se produit; le bruit ne trompe pas, Cédric est aux commandes d’une auto qui tourne sur trois cylindres... Le scénario catastrophe se dessine mais heureusement une fois le capot ouvert, Cédric comprit que ce ne pourrait être qu’un problème de connexion. Le sourire revient et il ne reste «qu’à» terminer les quatre dernières spéciales, chose faite avec un rythme toujours élevé. Beaucoup d’émotion pour l’équipage et toute l’équipe présente à Martigny. Cédric et Jessica décrochent donc le titre de champion suisse junior 2015 ! et gagnent quatre courses en clio R3T en 2016.


Rallye 71


72 MoteurPassion


Rallye 73

Pascal Bron et Loïc Cutullic Comme de coutume, ce Rallye du Valais s’est avéré très sélectif, 50% des participants ayant dû jeter l’éponge avant l’arrivée. Mais il s’agissait aussi de la plus longue, de la plus épuisante et, surtout, de la plus variée parmi toutes les épreuves de la saison. Vitesse pure, virages serrés, terre, boue, portions humides, tunnels: les équipages ont été largement servis!

Une fois la spéciale achevée (non sans peine), nous avons rallié Martigny. Au menu: 30 minutes d’assistance dont nous avons profité pour réparer notre voiture. Grâce au superbe travail de nos mécanos, nous avons pu repartir. Malgré une grosse pénalité (4 minutes dues à un dépassement de temps), nous pouvions attaquer les trois dernières ES.

De notre côté, nous avons très bien débuté. Partis 64es, nous étions 31es à l’issue de la première étape, le jeudi soir. Le lendemain, nous avons attaqué pied au plancher, bien décidés à remonter dans la hiérarchie. Après les trois premières spéciales de la matinée, nous étions 26es. Hélas, une erreur dans l’ES 7 (Les Casernes) nous a fait perdre environ 30 secondes… et quelques places. Le vendredi après-midi, nous avons remis l’ouvrage sur le métier, désireux de gommer cette mésaventure matinale. Les bons chronos se sont succédé, nous permettant d’accéder au 23e rang du classement général au soir du «day 2». Avec notamment la spéciale mythique des Cols au programme, la dernière journée allait offrir un spectacle de toute beauté. Lors de ce tronçon sélectif entre tous, nous avons signé un temps canon (15es scratch), pas très loin des meilleurs. Nous nous sommes ensuite dirigés vers Sion pour effectuer un 2e passage dans Les Casernes (ES 14). Malheureusement pour nous, cette «super-spéciale» ne nous a pas convenu. Nous avons à nouveau perdu une trentaine de secondes, notre barre de direction assistée nous ayant lâchés au beau milieu d’un freinage!

Heureux d’avoir pu conclure cette aventure unique en son genre, nous avons finalement terminé 26es de ce RIV 2015, à 5 minutes du top 15, et 6es du groupe R3 (sur 19 partants), à 5 minutes des premiers.


74 MoteurPassion


Rallye 75


76 MoteurPassion

CHAMPIONNAT SUIS


SSE DE SLALOM 2015

Slalom 77


78 MoteurPassion

Un petit rĂŠsumĂŠ en images de 4 manches du championnat Suisse.


Slalom 79


80 MoteurPassion

Interlaken 2 mai 2015 Une très belle victoire au classement scratch de JeanMarc Salomon sur sa Formula Master en 2:16:83. Il a devancé le vainqueur 2014 sur ce tracé dans l’ancien aérodrome militaire, Philip Egli et Christian Balmer au volant de sa Tatuus FM. François Chariatte termine à la 5ième place au volant de sa Tatuus Renault.


Slalom 81


82 MoteurPassion

50ème course automobile de

Bière, 27-28 juin 2015


Slalom 83

Joël Volluz à su parfaitement maîtriser son monstre entre les portes de la caserne de Bière pour faire le meilleur temps de la journée!


84 MoteurPassion


86 MoteurPassion

Sylvain Chariatte et sa Vw Golf 16v vainqueur du groupe InterSwiss moins de 2000cm3


Slalom 87


88 MoteurPassion

SLALOM DE ROMONT


Slalom 89

La pluie c’est invité juste avant le départ de la deuxième manche de ce slalom, beaucoup de pilotes n’y ont pas pris part afin de préserver leur bolide.


90 MoteurPassion

Jonas Magnin sur Renault Clio RS Cup et Thierry Barraud et sa Clio 16v no 336 se mêlent à la lutte avec les 287autres concurents dans la très disputée catégorie E1 de 1601 à 2000cm3.

Christophe Martinis de Sergey, Opel Ascona 20E en InterSwiss


Slalom 91

Dans la catĂŠgorie E1 +3000cm3 : Fabrice Winiger de Grolley, seat Leon 2.0 Cupra R


92 MoteurPassion

Marc Zimmermann de Romainmotier en contre braquage

Victoire de Joël Grand de Sierre en catégorie E2 jusqu’a 1600cm3


Slalom 93

Le jurassien Jean-Marc Salomon sur la Tatuus du team Bossy Racing

Autre style de pilote pour la Tatuus Renault de Jean-Franรงois Chariatte de Porrentruy


94 MoteurPassion

Course de c么te

Course de C么te


Eric Berguerand roi de la montagne

Course de côte 95

Vidéo caméra embarquée d’une montée d’ Eric Berguerand

«Une saison 2015 qui se termine bien, mais que se fût bien pénible», tant la bataille c’est faite rude avec Joël Volluz, mais au bout c’est un 4ème titre de champion Suisse! (photos2014)


96 MoteurPassion

Formule 1 le circuit de Catalunya, près de Barcelone, a vu les débuts des nouvelles monoplaces de la cuvée 2016.

Avec la complicité des nouveaux pneus ultra-tendres proposés par Pirelli, Sébastien Vettel a pulvérisé de 2’’4 la pôle du grand prix d’espagne de l’an dernier.


Formule 1 97


98 MoteurPassion

Le grand bal des débutantes A quatre semaines du premier des 21 GP du Championnat du Monde 2016, celui d’Australie à Melbourne, le 20 mars prochain, les équipes de F1 ont enfin pris la piste avec leurs dernières créations. Première constatation : le règlement technique n’ayant pratiquement pas changé, les nouvelles monoplaces sont étroitement dérivées de celles de l’an dernier, à l’image de la Mercedes W07, probablement celle qui ressemble le plus à celle qui l’a précédée. Et pour cause : comment faire mieux que la championne du monde en titre, gagnante de 16 des 19 GP disputés en 2015 ? La nouvelle Flèche d’Argent est pourtant entièrement nouvelle, et

certaines innovations aérodynamiques ont pris les observateurs par surprise. A peine posée sur ses roues, la W07 a fait preuve d’une extrême fiabilité : avec plus de 3140 km couverts sans la moindre alerte, Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont abattu l’équivalent de 10 GP en quatre jours, soit quasiment la moitié de la saison! Bien que la plus assidue en piste, la Mercedes a quand-même laissé échapper le meilleurs temps de ces quatre premières journées d’essais. Un détail anodin, si ce n’était au profit de Ferrari, la seule équipe ayant réussi à menacer épisodiquement sa suprématie l’an dernier.

La Ferrari SF16-H est d’ailleurs plus profondément remaniée, reprenant des solutions visibles vues ailleurs, et d’autres cachées sous le capot moteur. Bien qu’avec un peu plus de la moitié des km de la Mercedes (1643 km), Sebastian Vettel a amélioré dès le premier jour la poleposition de Rosberg l’an dernier au GP d’Espagne, sur ce même circuit, avant de carrément la pulvériser le lendemain de... 2’’4, avec la complicité des nouveaux pneus ultra-tendres proposés par Pirelli cette saison.


Formule 1 99 Autre bonnes surprises, la Red Bull RB12 et la McLaren MP4-31 se sont montrées immédiatement dans le coup, bien que Daniel Ricciardo aie estimé que son moteur Renault – rebaptisé TAG Heuer – ne lui semblait pas meilleur que celui de l’an dernier. Au contraire du V6 Honda, qui donne l’impression très nette d’avoir gagné en puissance, au plus grand soulagement de Fernando Alonso et Jenson Button, qui peuvent maintenant utiliser toute la puissance supplémentaire (160 ch) de la régénération électrique. De quoi recoller au peloton emmené par les « clients » Mercedes, dans l’ordre logique Williams, Force India et Manor ?

A l’opposé, la Renault RS16 a débuté plus modestement, prête au dernier moment du fait du rachat tardif de Lotus, ce qui a supposé plusieurs compromis pour passer du V6 Mercedes à son nouveau propulseur. Chemin inverse mais situation similaire chez Toro Rosso qui a abandonné le moteur Renault en faveur du Ferrari (en version « fin 2015 ») sur sa STR11. Profitant au contraire de la continuité de sa collaboration avec Ferrari, la Sauber C35 est très différente intérieurement de la C34, à laquelle elle ressemble pourtant beaucoup extérieurement. Il faudra bien ça à l’équipe de Hinwil pour contrer les assauts d’adversaires mieux armés, à

commencer par celle qui fut la vedette de ce grand bal des débutantes, la nouvelle Haas VF16. 30 ans après la dernière tentative, une équipe Américaine revient ainsi se frotter à la F1, par la volonté de l’industriel Carl Haas. Qui n’a pas fait les choses à moitié, s’associant à Ferrari qui lui fournit tous les éléments autorisés par le règlement, en plus de l’ensemble moteur-transmission-système hydraulique-gestion électronique. De quoi séduire Romain Grosjean, qui a fait un choix de carrière courageux en décidant de s’en aller relever le grand défi Haas.


100 MoteurPassion Les Mercedes, ici Nico Rosberg, ont abattu plus de 3140km en quatres jours, l’Êquivalent de 1o gand prix!


Formule 1 101


102 MoteurPassion

Felipe Massa est 100% prĂŞt pour cette nouvelle saison 2016


Formule 1 103

PrĂŠsentation Ă la presse de la toute nouvelle Mercedes W07

Le grand retour de Renault en formule 1 avec leur propre chassis


104 MoteurPassion


Formule 1 105

Sébastien Grosjean attend beaucoup de la nouvelle écurie américaine Haas


106 MoteurPassion

Lewis hamilton et sa flèche d’argent ont pris par surprise les observateurs avec certaines innovations aérodynamiques.


Formule 1 107


108 MoteurPassion

Oldtimer


Oldtimer 109


110 MoteurPassion La Jaguar Mark 2 ou Mk2 à été commercialisée de 1959 à 1967. Elle à été très prisée en compétition et souvent nommée «plus belle sportive du monde» La MKll avait une réputation de voiture de luxe rapide. En version 2.4, 3.4 ou 3.8litres, développant 220ch, 200km/h et 0-100 en 8,5 secondes.


Oldtimer 111


112 MoteurPassion

Jaguar Lister BHL 16


Oldtimer 113


114 MoteurPassion

Cette très rare Jaguar Lister BHL 16 est de 1958, c’est une carrosserie Open Two Seater, son moteur de 6 cylindres, 3781cm3 développe une puissance de 290ch. Ce modèle est le 13e exemplaire sur 17 «Knobbly» Lister construits par Brian Lister, Light Engineering Ltd., Abbey Road, Cambridge UK et livré en octobre 1958 à l’importateur de voitures anglaises Kjell Qvale, British Motors, San Francisco, USA.


Oldtimer 115


Un grand merci d’avoir pris le temps de feuilleter notre nouveau magazine online, sur la ligne de départ ! Nous espérons que vous avez eu du plaisir à revoir la saison 2015 en images, et à découvrir les possibilités qu’offre un journal suisse sur internet. Dans les prochains numéros, nous parlerons également des Suisses qui roulent à l’étranger, et dévoileront des images inédites de WEC – cette catégorie qui monte, qui monte… Pour les amoureux de belles carrosseries, des reportages seront consacrés aux automobiles rares de notre pays, ainsi qu’aux voitures de tuning, aux véhicules tout-terrain, et bien d’autres. Cependant, pour que ce magazine 100% sensations puisse prendre son envol, nous avons besoin de lecteurs, d’abonnés et de passionnés… Alors n’hésitez pas à nous envoyer vos commentaires, vos suggestions, votre avis. Etes-vous prêts à jouer le jeu ? Nous comptons sur vous ! Le team Moteur Passion

www.moteurpassion.ch info@moteurpassion.ch Photographies : moteur passion Patrick Corminboeuf Aide mise en page : Komconcept Jean-Denis Boillat

Textes : Johan Riederer Correction : Martine Leiser Jean-Luc Adam

Toute reproduction totale ou partielle est strictement interdite sans autorisation préalable faite auprès de MoteurPassion

Profile for MoteurPassion

Moteurpassionmag0  

Moteurpassionmag0  

Advertisement