Page 1


ÂŤ Meaning, not space, is the word for now Âť

R. Venturi


OMMAIRE

Portfolio 2013

2


1. Curriculum Vitae.................................………......p.4-5 2. « Slice of life » ...........................................………..p.6-27 Confrontation de deux géants

3. « Take place » ............................................……….p.28-49 Réhabilitation d’un édifice mémorable

4. « Stairway to heaven »......................................p.50-71 Expérimentations de la «Bigness»

5. « Rendez-vous en rives inconnues »......p.72-93 Projet de fin d’études

6. Expériences professionnelles......................p.94-111 Approches en nuances

3


Langues Anglais (obtention TOEIC) Allemand (bases)

.

Mobilité Permis B

C urriculum V itae

Contact

2013: Stages et Validation diplôme Architecte D.E. 2010-2012 : 2e cycle Master à l’ENSAB, Rennes (35). 2007-2010: 1er cycle Licence à l’ENSAB. 2007: Baccalauréat Scientifique (Sciences de l’Ingénieur) avec mention. Lycée La Croix-Rouge, Brest (29).

Divers

Formation

Philippe STERVINOU 25 Rue de la petite Chesnaie 29200 BREST Tel : 06.98.49.89.00 E-mail : stervinou.p@gmail.com

4


2013: Atelier d’Architecture Yves-Marie MAURER (35)

Participation au concours de 150 logements de la ZAC BaudChardonnet(Reichen Robert & Associés) à RENNES; Phases PRO et DCE sur projet de 29 logements au RHEU(35); Développement d’un projet de 19 logements jusqu’au PRE-PC à PARAME(35). Durée: 4 mois et demi

Expériences

2012-2013 : Agence ARCAM/ Thierry ROTY ARCHITECTE URBANISTE (35)

IVA (Identité Visuelle et Architecturale) phase b de la nouvelle ligne de Métro de Rennes Métropole: Conception et assistance à la conception des éléments transversaux Durée : 4 mois

2011 : Agence Mickaël TANGUY ARCHITECTE à Goven (35) Etude de deux maisons individuelles jusqu’au phases APS et PC. Durée : 2 mois

2010 : S.E.L.A.R.L Michel QUERE ARCHITECTE à Brest (29)

Suivis de chantiers et réalisation de carnets d’ambiance sur le projet de restructuration du théâtre Mac Orlan (29) et de l’école du Pilier Rouge (29). Durée : 1 mois

2009 : Observations sur un chantier de l'entreprise MONNEDECROIX à Cesson-Cévigné (35) 2008 : Entreprise générale du bâtiment : Britton, Plabennec (29)

Logiciels

Pratique AutoCAD Photoshop InDesign Sketchup Artlantis Studio

Notions Illustrator ArchiCAD Autodesk Revit

Voyages

Observations et Pratique sur chantier des techniques professionnelles en charpente bois, métal et gros oeuvre. Durée : 2 semaines

Londres Eindhoven Conpenhague Berlin, Potsdam Bâle, Berne, Zurich

Brno Budapest Florence, Pise, Rome, Ascoli Piceno, Urbino, Pompei Barcelone 5


6

.

S lice of life


Confrontation

de deux gĂŠants

King Kong vs Godzilla, 1963.

7


8


« Le développement le plus paisible de toute ville implique des démolitions et des remplacements de bâtisse... »

Malaise dans la civilisation, 1929, Sigmund Freud « ...les enseignements des disciplines linguistiques et sémantiques ont montré que les sociétés instituées ne connaissent pas de commencements absolus, que le créateur le plus génial n’est que faiblement novateur, que l’intercontextualisation est la condition de développement du sens. »

De la Démolition,1996, Françoise Choay

9


10


11


12


13


14


15


Logements

Logements Dortoirs et ateliers des Restos du Coeur Bureaux

16


Jardin/ Cultures

Complexe sportif

Resto du Coeur

Commerces/ Halles

P R O G R A M M E

17


L’ILLE

Quai St-Cast

Rue de la Cordelière

Rue Nantaise

18

Plan RDC : Halles-Commerce-Bar 1/500


Bd de ChĂŠzy

Vers les Horizons

Bas des Lices 19


Quai St-Cast

N Rue de la Cordelière

20

Plan Niv.10 : Logements étudiants 1/200


21


22

Coupe Longitudinale


23


24


Coupe Transversale

25


26


Perspective sur

l’accroche de la Tour Urbaine

27


28

.

T ake place


Réhabilitation d’un édifice mémorable

Monumenta 2011. Léviathan, Anish Kapoor.Grand Palais, Paris (VIIIe).

29


30


« Restaurer un édifice, ce n’est pas l’entretenir, le réparer ou le refaire, c’est rétablir dans un état complet qui peut n’avoir jamais existé à un moment donné. »

E.Viollet-le-Duc

31


32


33


34

Perspective sur la réhabilitation de la Faculté St-Georges


35


Définition d’un Pôle Musical à la lisière du Centre Historique Rennais

o Palais St-Ge

Place ain St-Germ

ubriand

Quai Châtea

Musée des B

36

eaux-Arts


Réhabilitation de la Faculté en

SMAC

Conservatoire 9000 m2 environ

(Scène de Musiques Actuelles)

2300 m2 environ

Pôle Associations Musicales + Relogement Services d’insertion et d’aide à la population

3000 m2+ 3000 m2

orges

u ste Pa ce Pla

in

r

Quai Dujard

ue

en Av r

vie an nJ

Jea

are Squ eph Jos h Lot

37


38

Vue du quai opposĂŠ sur le Conservatoire St-Georges


Et

l’entrée du Pôle Associations Rue Kléber

39


40


41


42


43


44

Hall d’entrée du Conservatoire donnant sur la nouvelle «Place»


45


La SMAC faisant face à l’auditorium du Conservatoire

46


Le Pôle Associatif et Services d’insertion et d’aide à la population

Coupes

Transversales

47


48


Hall

d’entrée et «rue intérieure» de la SMAC

49


50

.

S tair way to heaven


Expérimentations

«Bigness»

de la

Le funiculaire de la Colline du château, Budapest

51


52


« Au-delà d’une certaine masse critique, un

bâtiment devient un Grand Bâtiment. Une telle masse ne peut plus être contrôlée par un seul geste architectural, ni même par une quelconque combinaison de gestes architecturaux. Cette impossibilité provoque l’autonomie des parties, ce qui ne revient cependant pas à une fragmentation: les parties demeurent liées au tout.

... Seule la Bigness peut supporter une prolifération confuse d’événements multiples dans un seul contenant. Elle développe des stratégies pour organiser à la fois leur indépendance et leur interdépendance avec une entité plus vaste, dans une symbiose qui exacerbe la spécificité plutôt qu’elle ne la corrompt.»

Junkspace, Rem Koolhaas

53


Le Port du Légué

54


St-Brieuc

55


56


57


58

Coupe

sur le «tramway-funiculaire»


59


60


ElĂŠvations Ouest

61


62


Vue sur la «rue intérieure» et sa gare intermédiaire

63


T2

64

Plan-dÊtails d’une barette de logements

T2


T4

65


66

Le c么t茅 Traversant La Partition Jour/Nuit

La Rotule-Bloc cuisine


Perspective intérieure d’un T4

67


68


T4 Coupe-dÊtails d’une barette de logements

69


10

9 8

7

6 5 4 3 2 1

Axonométrie 70

éclatée d’un T4


1. refends, voiles, dalle béton 250mm-200mm 2. résilient acoustique 30mm 3. chape flottante en béton armé 80mm 4. lambourdage: lit secondaire 50mm+ joint de calage périphérique 20mm

5. plancher bois massif 25mm 6. cloisons intérieures en panneaux de plâtre 100mm 7. doublages et parements intérieurs 50mm 8. manteau isolant (laine minéral) 100-150mm 9. baies et menuiseries en alu laqué brillant (couleur laiton) 10. Parement extérieur lourd en brique de terre cuite moulé à la presse (noir-gris) 180-80-50mm

Principe Façade T4

71


72

R

. endez-vous en rives inconnues


Projet de fin d’études

Vue aérienne du Château, du Centre-ville et de l’Arsenal, Brest

73


74


« La théorie freudienne de la mémoire montre que l’afflux et la coprésence de tous les souvenirs du passé dans le champs de la conscience est aussi pathologique que leur exclusion: la fonction de l’oubli, et notamment de l’oubli concerté, est aussi nécessaire à l’action qu’à la création. »

Malaise dans la civilisation, 1929, Sigmund Freud « ... nous nous trouvons dans la situation de l’individu accidentellement et pathologiquement privé de sa mémoire et condamné à vivre, dans la fugacité de l’instant, une identité dissociée, fragmantée. »

De la Démolition, 1996, Françoise Choay

75


76


Maquette 1/2000 ème- BREST

77


78

Plan masse : Définition d’une Zone d’activités plaisancières


79


8.

7. 6. 5.

4. 3. 2. 1. BANDE DE STOCKAGE DE BATEAUX + LOGEMENTS

AXES DE PROMENADE PIETONNIER

80

BANDE D’ACTIVITES PLAISANCIERE: 1.Centre de formation 2.Atelier Voilerie 3.Atelier Mécanique moteur 4.Atelier Stratiication 5.Extension du «Chantier du GUIP» 6.E 6.Extension de la criée 7.Capitainerie 8. Poste de Gardiennage et manutention


GESTION DES FLUX BATEAUX LE LONG DES AXES DE MANUTENTION

ZONES D’ARTICULATION (RESTAURANTS-BAR, COMMERCES DE LA MER, RECEPTION ATELIER) ENTRE LOGEMENTS/STOCKAGES BATEAUX ET ATELIERS

81


82

Perspective depuis la ÂŤPromenadeÂť sur les logements


83


Logements / Stockages bateaux

Atelier/Hangar bateaux 84


ElĂŠvations Ouest

85


86


Vue sur «l’articulation» Logements-Stockages/Ateliers

87


Logements / Stockages bateaux

Atelier/Hangar bateaux 88


Coupe Longitudinale

89


90

Perspective intÊrieure d’un atelier de conception navale


91


92

Maquette 1/200 ème- Extrait d’une bande programmatique


93


94

E

. xpĂŠriences professionelles


Approches

en nuances

95


96

Maison d’habitation à Liffré (35) - Niveau APS


97


Entrée

Salle à manger

Bureau/ Bibliothèque

Plan RDC

98

Maison d’habitation à Liffré (35) - Niveau APS


Mezz./ Bureau/ DĂŠgagement

Plan R+1

99


100

Extension d’habitation à Guipronvel (29) - Niveau APS


Extension = 16m²

POUTRE BOIS OU METAL

N

POUTRE BOIS OU METAL

101


5.45m

1.25m

102

Extension d’habitation à Guipronvel (29) - Niveau APS


upes 1/50 ème

1.20m 2.30m 1.10m

103


104

Maison d’habitation à Lécousse (35) - Niveau PC


105


106

Maison d’habitation à Lécousse (35) - Niveau PC


107


Visuels d’ambiances et émergences d’une station de Métro

108


Ligne b de Rennes MĂŠtropole - IdentitĂŠ Visuelle et Architecturale

109


110

Visuels d’ambiances - concours

de 150 logements


Z.A.C Baud-Chardonnet- Rennes

111


« Je crois que le coeur de tout travail architectural réside dans l’acte de construire. Là où des matériaux concrets sont assemblés et édifiés, l’architecture imaginée devient une part du monde réel. (...) L’architecture est toujours une matière concrète. Une esquisse, un projet dessiné sur le papier, ce n’est pas de l’architecture, mais une représentation plus ou moins lacunaire d’architecture, comparable à une partition de musique. La musique a besoin d’être interprétée. C’est alors que naît son corps. Et il est toujours du monde des sens. »

P. Zumthor


Portfolio 2013 ps.  

Portfolio Architecture/ Student / "Work In Progress"/