Page 1

L’eau c’est la vie!

Association Ludicontenair


Association Ludicontenair

Éric Levieux et Philippe Delord

L’eau c’est la vie! présentent

Avec la classe de CM1 et CM2 d’Aurélie Gatinel de l’école Maryse-Bastié Tours Projet soutenu par


eau, c’est la vie », elle est partout et elle est la composante essentielle de tout ce qu’on trouve sur terre. Mais, qu’est-ce que l’eau ? La mer, la vapeur d’eau, le petit nuage, le gros nuage, la pluie et la neige, l’eau dans le sol, la source, le torrent, la rivière, la station de traitement de l’eau, le château d’eau, le robinet de la maison, les égouts, la station d’épuration des eaux usées, le fleuve, la mer…….. Le mystère du cycle de l’eau, indispensable à la vie, ressource naturelle essentielle et pourtant fragile. D'où vient l'eau du robinet ? Comment arrive-t-elle chez moi ? Qui s'occupe de la rendre potable ? Où va l'eau sale ? Autant de questions dont les

4

réponses sont les gestes à adopter pour préserver et économiser le précieux liquide. Deuxième projet de l’Association Ludicontenair, après « Je croque mon quartier », « L’eau c’est la vie » se veut un outil d’éducation citoyenne et responsable par le biais d’une démarche ludique et artistique. Pendant l’année scolaire 2013-2014 un groupe de 25 enfants du quartier MaryseBastié à Tours ont dessiné, photographié, écrit des poèmes, visité des structures techniques. Ainsi les châteaux d’eau se transforment en cornet de glace, les monstres marins surgissent du fleuve, les nuages pleuvent, les tuyautreries gargouillent; l’imaginaire se déchaîne.

Avec un immense plaisir, les enfants ont pris conscience des grands enjeux de l’eau qu’ils sauront transmettre avec fierté à l’aide de cet ouvrage ludique et poétique.

« L’eau, c’est la vie ! » action soutenue par la Fondation d’entreprise Bouygues Telecom, et de nombreux partenaires publics et privés (voir liste en dernière page), a été portée par Éric Levieux et Philippe Delord. Tous deux possèdent une double compétence, artistique et éducative, ce qui a permis de faire émerger les talents individuels. De cette double compétence est né ce livre ainsi que des œuvres graphiques exposées dans le quartier Maryse-Bastié.


L’eau c’est la vie!


6


7


8


Le cycle de l’eau


10


11


LA PLUIE. LE SON D'UN ROBINET, PAS DE COULEUR. L'EAU EST TOUJOURS FROIDE. PETITES GOUTTES QUI TOMBENT. Alane

FLAQUES, CLAPOTIS, PLUIE. Rayana

12


L’eau c’est la santé !


LE CHATEAU D’EAU

D’où vient l’eau du

eau de la Loire vient du Massif Central . On peut puiser l’eau dans la Loire, à travers le filtre du sable de la rivière qui vient des rochers, ou dans les nappes souterraines : par 14

exemple le Turonien ou le Cénomanien . On ne peut pas puiser l’eau du jurassique car elle est trop profonde et trop salée. Il vaut mieux puiser l’eau dans le Turonien car elle est

moins profonde et elle se renouvelle plus vite que le Cénomanien. Les puits de captation se trouvent sur l’île Aucard. Dans le centre de traitement, l’eau va dans l’ozoneur, elle est ensuite


robinet à Tours ? LA STATION DE POMPAGE

OZONEUR

FILTRE A CHARBON ACTIF CHLORE

LABORATOIRE D’ANALYSE

envoyée dans le bassin à charbon et puis elle est arrosée de chlore. Enfin l’eau va dans le château d’eau puis dans notre robinet.

NAPPE PHRÉATIQUE

15


Le puit de captage

Pour notre projet sur l'eau, on est allé au centre de captation. Le centre de captation, c'est quand l'eau va être envoyée dans notre maison. Il se situe sur l'île Aucard, sur la Loire.

Au début, un monsieur nous a fait visiter l'extérieur. Nous avons vu les puits, nous les avons pris en photos. Nous avons appris qu'il existe 3 couches de nappes souterraines : le Turonien (à 12 m),


le Cénomanien (200 m), le Jurassique. Plus l'eau est profonde, plus elle est salée, et c'est très difficile de dessaler l'eau. De plus, la nappe du Cénomanien ne peut pas se renouveler. Alors, on

essaye de capter surtout l'eau du Turonien. On a aussi appris que l'eau n'est potable que s'il n'y a pas de microbes dedans qui peuvent rendre malade. Une eau peut être très claire mais non

potable ! Ensuite, ce monsieur nous a posé des questions. On a essayé de répondre, mais on n'avait pas tout bon ! On est allé à l'intérieur, on a vu un film et on a 17


visité. On a vu le bassin de charbon et une salle avec plein de machines : l'ozoneur, le gazomètre... Tout cela sert à purifier l'eau. Enfin, ce que nous avons retenu de tout cela, c'est que l'eau est précieuse et qu'elle coûte cher. Il ne faut pas la gaspiller.

18


gloug gloug gloug gloug clong 19


Pschi

glo 20

Plic plic ploc ploc


iit

ou glou glou 21


24


25


Les Petits Débrouillards.

Les Petits Débrouillards sont venus dans notre classe. Nous avons rencontré Alicia et Camille et nous avons fait des expériences sur l'eau avec elles. Par exemple, on a fait une expérience pour savoir faire des petits nuages. D'abord, pour faire de la vapeur, il faut que l'eau soit chauffée. Pour que cette vapeur se condense il faut que les gouttelettes d'eau s'accrochent les unes aux autres et à quelque chose (poussières, couvercle...). Donc, on a mis une allumette éteinte dans une bouteille d'eau pratiquement vide, pour faire une petite fumée à laquelle les gouttelettes vont s'accrocher.

On a malaxé la bouteille pour chauffer on a ouvert la bouteille pour faire sortir le nuage! Puis, nous avons découvert « la tension superficielle de l'eau » en 2 expériences: 1: les trombones: on a pris une barquette, on l'a remplie d'eau puis on a essayé de faire flotter le trombone. Il faut le mettre au bout du doigt et le poser délicatement sur l'eau. 2: On a pris un verre. On a mis de l'eau dedans. On a pris une pipette, on a fait un dôme et ça n'a pas coulé! C'est grâce à la « peau » de l'eau, ou la « tension superficielle » de l'eau!

On a aussi fait un filtre à eau avec du charbon, du sable, des cailloux... on a compris comment marchaient les châteaux d'eau avec la pression de l'eau... Ces expériences du jeudi étaient magiques!

27


28


29


30


l’eau c’est

beau!


La mer, vert, Bruit, Sel, Flotter. Nuage, Blanc, Calme, Air, Voler. Le vent, Transparent, Bruit, Emportement. Ambre.

32

J'entends le chant des baleines. On voit de grosses vagues. J'ai la sensation de flotter. Ca sent la dĂŠcouverte! IsmaĂŤl.


oissons, Calme, M u r de p ouette e d s, La l, O e mer S q u u a i s e ' e L jette sur l . e r. e m sable Cha La . Bl rly eu e. Sa lée . Fr a îc he .M l a e d m u e l e r, BLEU ou iel, B c u . d ett u R ayan es Ble a .C 'es

tl

e

pa ra di

Ci an na

La mer. J'adore la mer, mais le goût est amer! Le sable est durable. L'océan est salé, Je prends mes bagages et en route pour le Passe un beau poisson voyage! bleu, Tout le monde se prépare: sacs, gommes, Le corail chante, règles, trousses pour la rentrée... Le sable est doux... Mais moi j'aime l'été. Et j'aime ça. Se reposer, mieux que bouger ou travailler.

.

La mer.

Salma.

s.

Hiba.

33


L'eau et l'hiver. Un ruissellement. Le calme. Du bleu, que du bleu. Du blanc, que du blanc. Flotter, Tomber.

Aurélie. J'entends le bruit des stalactites tomber. Je vois la glace qui brille. Je sens la glace qui craque sous mes pieds, Et j'aime ça.

Salma. Boules. Froid, Boules de neige, fuittttt... Solide, boule glacée, kraaaaaaak... Mouillé, bulle d'eau, plok.

Rayana.

L'eau de l'océan. La buée du froid. Et la nature de l'hiver.

Marion

34


L'hiver glacial. Craquement. Blanc. Froid. Sel.

Garance.

Eau glacée, gelée, congelée, glace, glaçon, froid.

Bryan.

J'ENTENDS LE VENT QUI SOUFFLE. JE VOIS UN BLIZZARD INTERMINABLE. J'AI FROID. JE TOUCHE LE SOL... JE SENS LA DOUCEUR DE LA NEIGE. WILLIAM.

35


Au bord de l'eau, Où tout est beau, Où les remous du fleuve touchent nos oreilles, Où chacun trouve une odeur Qui lui est propre. Joie, peur ou stress, Chacun une sensation. Elliot.

La cascade et ses hôtes. La nature de Mère Nature: Les couleurs des couleuvres qui passent par les cascades, Voici les sensations. Le son des petites gouttelettes qui tombent, l'odeur des belettes. Le bleu du ciel est de la fête.

La rivière.

L'eau ruisselle, j'entends le bruit de la nature, le clapotis de l'eau...

Garance. Au kayak J'ai vu le brouillard et les poissons. J'ai entendu le bruit de l'eau. Et j'ai eu l'impression d'être à la mer. Yassin

Hiba. Brouillard Bruit de l'eau. Agitation des poissons. Cianna. L'eau est claire, La brume s'épaissit, L'air s'intensifie. Charly.

Une sensation.

Le poisson, Dans le courant, Bleu, Transparent. Bryan.

Ce matin je vais au kayak. On sort les bateaux, Je sens l'odeur du Cher. J'ai un mauvais pressentiment. J'ai peur. Le son de l'eau, puis un goût amer dans ma gorge. Mais c'est normal, Même pas mal... Mathéo R.

Eau. Aimer la rivière. Adorer la mer. Détester la pluie.

Le bruit des remous, Tout est blanc. C'est magique Et ça sent l'aventure.

Pablo

Elliot.

36


Oiseaux, Feuilles, Pluies, Vent, NATURE. Rayana.

37


PISCINE: TRANSPARENTE. CHLORE. RÉSONNER. PLONGER? YASSIN TOUT EST BLEU, J'ENTENDS LES PLONGEONS, LE GOÛT DU CHLORE. FLOTTER. J'AIME ÇA. RANIA. TRANSPARENCE, CHLORE, RÉSONNER... SE TAIRE. MARION.

38


Un naufrage cauchemardesque

Une histoire écrite par les élèves


Un naufrage cauchemardesque ercredi matin je regarde sur mon cahier jaune : il y a une séance de kayak demain ! Super ! Le lendemain matin, nous sommes tous très excités. Le car arrive et mes amis et moi nous nous installons au fond. On fait les fous, on chante, on fait du play-back, on danse c'est super. En descendant nous faisons toujours les foufous, jusque dans les vestiaires. Nous enfilons nos gilets de sécurité puis nous jouons à chat dans des kayaks : « C'est charlotte le chat ! » dit Tom.. « ATENTION j'arrive ! » dit charlotte. « Owen ! Charlotte est derrière toi ! » dit Lily. - Eh ! regarde ! Il y a du brouillard ! Vite il faut retrouver les autres ! Il commence à y avoir du courant. Nous tombons des bateaux. Sandy, notre moniteur , et les autres élèves ne nous ont pas vus. Nous restons à l'eau sans qu'ils nous voient. Il y a des branches qui nous accrochent les jambes, l'eau est gelée, nos k-ways s' accrochent aux algues. « Ma pagaie est tombée au fond de l'eau ! » dit Tom. Nous restons tous seuls sans personne autour de nous. Tom ne veut pas rester dans l'eau, il tire sur nos k-ways et il réussit à couper les algues. Nous nageons alors jusqu'à un bateau et nous montons dedans. Nous voguons jusqu'à une petite île toute proche. C'est déjà le soir. Quand on est sur l'île, on entend les feuilles des arbres et les hurlements des chouettes, et on meurt de froid.

40


Moi, je dis à Tom : - Viens on va tous les deux ramasser du bois pour se réchauffer ! Puis Charlotte nous crie dessus : - Pas question ! Et Lily et moi alors ?! Et Lily la calme : - Charlotte ! Ils vont juste chercher du bois ! De toute façon, ils ne vont pas très loin , n'estce pas ? Puis Tom nous dit à tous : - Bon ! Ecoutez moi bien, Owen et toi vous allez chercher du bois, Lily et moi nous irons chercher des pierres , OK ? Et on se met tous d'accord. On entend des bruits de branches qui craquent. Charlotte me dit : - Owen ! J'ai peur ! Je lui réponds - Ne t'inquiète pas ! Nous ne resterons pas là très longtemps... Et soudainement les bruits s'arrêtent. « Il faut partir, dit Charlotte, cet endroit me fait trop peur ! » « Le bateau est en très mauvais état, dit Lily il faudrait le réparer ». « Explorons l'île, dit Tom. On trouvera peut-être quelque chose à manger en attendant les secours. »

41


ur l'île, nous trouvons des branches, des bouts de ficelle et de métal, Charlotte nous montre comment fabriquer une canne à pêche. Nous tentons notre chance. « J’ai pêché 2 anguilles et 3 black bass ! » dit Tom. Puis, quand nous rentrons au camp, on construit une cabane avec du bois et des draps apportés par la rivière et on allume un feu pour faire cuire les poissons. On est bien, au calme. « Pour une fois Charlotte ne crie pas ! » dit Lily. Après cela, nous allons nous sécher, manger les poissons que nous avons pêchés puis nous nous endormons épuisés autour du feu de camp. Au milieu de la nuit, Lily se réveille. Elle veut aller voir la partie de l'île qui n'a pas encore été explorée. Dérangés dans notre sommeil, nous la voyons partir et décidons d' aller avec elle. Après une courte marche nous arrivons à la croisée de trois chemins. Charlotte dit : « Vous savez quoi ? moi, je prends le chemin du milieu, Tom et Owen,vous prenez le chemin de gauche, et Lily, tu vas aller à droite. » Mais quelle coïncidence ! On se retrouve ensemble ! Les trois chemins nous mènent au même endroit ! Devant nous on voit une grotte, on entre dedans et quelle merveille ! On voit de la la lumière avec des paillettes. On est tous pressés de voir ce qui ce cache derrière cette grotte ! Vous n'allez jamais me croire : un monde de bonbons !

42


43


lors Lily se met à nager dans le caramel, Owen s'endort sur un ourson en guimauve, Charlotte chevauche un bonbon en forme de crocodile ... Mais bientôt, elle se trouve en face ... d'un vrai crocodile ! Le caramel devient bouillant, l'ours en guimauve pousse un cri effroyable en nous poursuivant, toutes griffes dehors ... et quelle odeur ! On dirait que l'île entière est en train de brûler ! De brûler ? Soudainement, je me réveille. « A l'aide ! Au secours ! » Un incendie est en train de se propager. Mes amis sursautent, nous courons jusqu'au bateau cassé, mais celuici a été emporté par le courant. C'est le désespoir. « On va tous mourir ! » pleure Charlotte. Lily crie : « vite, tous à l'eau ! » Tom refuse, il a trop peur. Le feu continue à avancer. Il va bientôt nous encercler. On entend alors un bruit sourd, le vent soulève la poussière, la fumée nous étouffe. J'ai l'idée d'écrire SOS en gros, sur le sable. Nous levons la tête et voyons un hélicoptère au-dessus de nous. Charlotte crie en pleurant « on est sauvé, voilà un hélicoptère ! » Les pompiers lancent une échelle et nous font monter à bord de l'appareil. Après un passage à l'hôpital tout le monde est rassuré : nous n'avons rien, à part un bon rhume pour moi. Cette histoire se finit donc très bien, sauf pour les voisins de classe de Tom qui a refusé de se doucher pendant une semaine car maintenant il déteste l'eau, ainsi que pour les parents de Lily qui ont dû annuler leurs vacances : ils n'ont pas pu la convaincre de l'emmener en camping ... Tous les parents en tout cas, sont ravis, car nous ne mangerons plus de bonbons Haribo !

44


45


46


L'eau ruisselle, j'entends le bruit de la nature, le clapotis de l'eau... Garance. Le bruit des remous, Tout est blanc. C'est magique Et ça sent l'aventure. Elliot.

L'eau est claire, La brume s'ĂŠpaissit, L'air s'intensifie. Charly.


Ont participé aux ateliers : CM2 : Cianna Adolphus Hiba Ben zekri Bryan Bertault Charly Delerue-Bril Ambre Gaillard Aurélie Humbert Noah Le Bail Medhi Medjahed William Onana Mba Garance Pitou Mathéo Rodrigues Rayana Tchindigaev Alan Thierry

CM1 : Gabriel Barré Salma Boujouama Kahwla Boussaq Yassin Guétarni Rania Jawad Mathéo Lombindo Elliot Maunoury Ismaël Mouhoub Marion Posé

La maîtresse : Aurélie Gatinel-Chardin, Animés par : Éric Levieux et Philippe Delord

« L’eau c’est la vie » a été réalisé grâce à : La Fondation d’Entreprise Bouygues Telecom

Le Conseil général d'Indre-et-Loire Le Conseil Consultatif du quartier dans le cadre de la politique de la Ville L'Imprimerie Even, Tours ;

La Fondation SNCF Et à l'aide permanente de l'Association des Usagers des Centres Sociaux Giraudeau et Maryse-Bastié et de la Caisse d'Allocations Le Conseil régional du Centre

familiales d'Indre et Loire.

La SEM Maryse-Bastié, Tours TOUR(S)HABITAT Le service des eaux de la Ville de Tours Les PFI de l'Agglomération Tourangelle

48

L'Association Ludicontenair et les "jeunes artistes" leur adressent leurs chaleureux remerciements.


Conception graphique Philippe Delord 2014

l'Association Ludicontenair Créée en septembre 2009 suite à la construction de l'Atelier contenair elle a pour but le développement et l’organisation d’activités à caractère social et artistique et d'actions citoyennes en direction d’un public le plus large possible sur les quartiers Ouest de la Ville de Tours.

Imprimerie Even, Tours

Membres fondateurs : Dominique Billaut Président, Josiane Boisgontier Trésorière, Christiane Spiessert Secrétaire Porteur du projet : Éric Levieux Rico Champbouboule Contact : Association Ludicontenair 19, rue Maryse-Bastié 37000 Tours 02 47 38 30 75 Tours, juin 2014

Association Ludicontenair 8 euros

L'eau c'est la vie !  

Association Ludicontenair, Eric Levieux, Philippe Delord, le livre d'un atelier d'arts plastiques réalisé avec les élèves de CM1, CM2, sur...

L'eau c'est la vie !  

Association Ludicontenair, Eric Levieux, Philippe Delord, le livre d'un atelier d'arts plastiques réalisé avec les élèves de CM1, CM2, sur...

Advertisement