Issuu on Google+

Nutrition

Probiotiques, la panacée ?

©© AWP – Fotolia

De la prévention des diarrhées à la perte de poids, les probiotiques semblent parés de multiples vertus. Pharma fait le point sur leurs effets réels ou supposés.

Infections vaginales

La flore vaginale a un rôle protecteur contre les infections, qu’elles soient bactériennes ou à Candida albicans. L’administration de probiotiques a montré dans certaines études une efficacité en prévention et en association à un traitement antibiotique ou antifongique. Effet probable

48 • Pharma N°104 • septembre 2013

Autisme

Les troubles gastro-intestinaux sont souvent retrouvés chez les enfants présentant un trouble autistique, et une flore intestinale anormale est fréquemment observée. L’administration de probiotiques pourrait être un outil thérapeutique pour améliorer les symptômes comportementaux. Effet incertain

Prévention de l’eczéma

Chez les enfants à risque, la prise de probiotiques au cours des premières années de la vie, voire via l’alimentation de la mère in utero, semble réduire la survenue d’un eczéma atopique. Selon les souches utilisées, l’efficacité varie. Effet possible


Coup de balai sur les allégations santé Depuis la fin de l’année 2012, les packagings de nombreux compléments alimentaires (et d’aliments) ont changé. La faute ou le mérite en revient au règlement n° 432/2012 de l’Union européenne, qui a mis un sérieux coup de balai dans les allégations santé. Sur les 4 600 de départ, seules 228 sont désormais autorisées par l’Europe et environ 2 000 concernant les plantes sont encore en attente d’évaluation. Concernant les probiotiques, une seule est validée pour certains yaourts et laits fermentés. Les compléments alimentaires contenant des probiotiques n’ont donc plus le droit d’afficher d’allégations santé portant sur

Constipation

La prise de probiotiques semble améliorer la fréquence et la consistance des selles, ainsi que la sensation d’évacuation incomplète. Effet possible

Infections urinaires

Des souches de Lactobacillus semblent aider à la prévention d’infections urinaires récurrentes dans la population féminine. Des études supplémentaires sont toutefois nécessaires pour attester de cet effet. Effet probable

Traitement de la diarrhée infectieuse (turista et gastroentérite)

Dans la prévention et le traitement de la diarrhée infectieuse, les Lactobacillus (L. casei, L. rhamnosus GG, L. acidophilus), ainsi que Bifidobacterium bifidus et Sacharomyces boulardii ont fait leurs preuves, tant chez l’adulte que chez l’enfant. Ils permettent notamment de réduire significativement la durée de l’épisode infectieux. Effet prouvé

Infection par Helicobacter pylori

L’association de probiotiques à la classique trithérapie d’éradication de H. pylori semble accroître les chances de guérison et diminuer la survenue d’effets indésirables. Effet probable

ces probiotiques, dans la mesure où ils n’ont pas (encore) fait la preuve de ce qu’ils avancent. Pour Amélie Denis, responsable Affaires publiques chez Nutraveris (cabinet de conseils scientifiques et réglementaires en nutrition santé), « une première salve de dossiers a été rejetée par l’EFSA dans le cadre du dépôt en allégations génériques, car les données fournies n’offraient pas notamment une caractérisation suffisante des souches employées. À leur décharge, il faut dire qu’au moment des dépôts de ces dossiers, l’EFSA n’avait pas encore publié ses référentiels. Maintenant que ceux-ci sont connus, de nouveaux dossiers vont être

Intestin irritable

La prise de Lactobacillus rhamnosus GG, Streptococcus faecium, ou encore Sacharomyces boulardii, permet d’améliorer les symptômes du syndrome de l’intestin irritable – douleurs abdominales, flatulences, ballonnements  – et de régulariser le transit ­intestinal. Effet prouvé

présentés ». Thomas Pauquai, responsable des Affaires scientifiques chez Nutraveris, confirme : « Jusqu’à présent, les probiotiques ont échoué, mais ils sont à nouveau dans la course. Cependant, les études à fournir prennent du temps et représentent un coût très lourd ». En attendant, les marques s’appuient sur des vitamines et des minéraux, qui bénéficient d’allégations approuvées, afin de garder un positionnement clair. Certains probiotiques tirent toutefois leur épingle du jeu grâce à leur statut de médicament : Saccharomyces boulardii dans Ultra-Levure, Lactobacillus fermentum et Lactobacillus delbrueckii dans Lactéol.

Acné

Selon une récente étude, l’adjonction de probiotiques lors d’un traitement antibiotique semble apporter un effet synergique sur les effets anti-inflammatoires, et atténue également les effets indésirables de ce traitement. Effet possible

Prévention de la turista Défenses immunitaires

De manière générale, les probiotiques semblent améliorer l’immunité des patients. Ainsi, des essais démontrent un effet en prévention des infections nosocomiales, et potentiellement en prévention des complications et infections post-transplantation. La littérature montre également des effets positifs sur les infections infantiles en garderie : diminution des infections respiratoires, de l’utilisation d’antibiotiques, des épisodes de fièvre et de diarrhée. Effet probable

Toutes les souches ne se valent pas Face à des allégations toujours plus nombreuses et parfois fantaisistes, le professionnel du médicament se doit d’être rigoureux : toutes les souches de probiotiques ne se valent pas, et elles ne sont en aucun cas interchangeables. La mention « probiotique » seule ne signifie rien et on peut noter que certaines souches ont des effets différents en fonction de l’espèce animale à laquelle elles sont administrées. Il faut être certain de proposer la ou les souches appropriées dans telle indication. Il faut également que les micro-organismes soient vivants et en quantité suffisante.

Les études montrent une protection réelle contre la diarrhée infectieuse du voyageur, par la prise quotidienne d’une association de Lactobacillus et de Bifidobacterium ou de Saccharomyces boulardii. Effet prouvé

Poids

La flore intestinale varie entre les personnes en surpoids et obèses et celles ayant un poids « normal ». Bien qu’il soit difficile de déduire s’il s’agit là d’une cause ou d’une conséquence, cela semble suggérer que la prise de probiotiques pourrait aider à la perte de poids et au maintien d’un poids normal. Effet incertain

Diarrhée induite par les antibiotiques

Le niveau de preuve est bon dans cette indication, chez l’enfant comme chez l’adulte, quoique les effets diffèrent selon les études et les souches utilisées. Effet probable Amélie Baumann-Thiriez, pharmacienne

septembre 2013 • Pharma N°104 • 49


Ph104 p48a49 nutrition ok