Page 82

(1) (2) (3) (4)

(5) (6)

Tous les corbeaux sont noirs hypothèse 1 Tout les objets non-noirs sont des hypothèse 2 non-corbeaux (2) est équivalent à (1) contraposition les instances qui confirment une prémisse proposition P confirment également une proposition P* qui lui est équivalente la découverte d'un flamand rose de (3),(4) confirme (2) de (4),(5) ∴ la découverte d'un flamand rose confirme (1)

On peut observer ici que la structure logique de la proposition (1) selon laquelle « Tous les corbeaux sont noirs » présente la forme : (7)

Tous les X sont Y

alors que celle de (2) selon laquelle « Tout les objets nonnoirs sont des non-corbeaux » est la suivante : (8)

Tous les non-Y sont non-X

De fait, la structure de la forme contraposée (8) est clairement équivalente à celle de (7). On le voit, les propositions (1) et (2) sont basées sur quatre propriétés, qui correspondent respectivement à : corbeau, noncorbeau, noir, et non-noir. Ces quatre propriétés déterminent elles-mêmes quatre catégories d'objets : les corbeaux noirs, les corbeaux non-noirs, les non-corbeaux noirs et les non-corbeaux non-noirs. On peut observer ici que le problème de Hempel ne constitue pas, au sens strict, un paradoxe. Car il n'en résulte pas une véritable contradiction. En revanche, la conclusion qui résulte du raisonnement inhérent au problème de Hempel se révèle fortement contraire à

Introduction à la philosophie analytique

82

Introduction à la philosophie analytique  

Dans cet ouvrage, Paul Franceschi nous livre une introduction à la philosophie analytique. De manière concrète, il choisit de décrire quaran...

Introduction à la philosophie analytique  

Dans cet ouvrage, Paul Franceschi nous livre une introduction à la philosophie analytique. De manière concrète, il choisit de décrire quaran...

Advertisement